SOMMAIRE. Allocution du Directeur Général de la CNSS Bénin. Allocution du Représentant du BIT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. Allocution du Directeur Général de la CNSS Bénin. Allocution du Représentant du BIT"

Transcription

1 SOMMAIRE Allocution du Directeur Général de la CNSS Bénin Allocution du Représentant du BIT Allocution du Ministre du Travail et de la Fonction Publique Rapport de synthèse du forum Recommandations Motions de remerciements Allocution de clôture Liste des participants 1

2 CAISSE NATIONALE DE SECURITE SOCIALE 01 BP 374 TEL : /67 COTONOU 7 ème FORUM DES COMITES DE SECURITE ET DE SANTE AU TRAVAIL COTONOU, DU 09 AU 12 MAI 2011 ************* ALLOCUTION DU DIRECTEUR GENERAL DE LA CAISSE NATIONALE DE SECURITE SOCIALE, PRESIDENT EN EXERCICE DE L I.A.P.R.P 2

3 Excellence, Monsieur le Ministre du Travail et de la Fonction Publique ; Monsieur le Représentant du B.I.T ; Monsieur le Représentant Résident de l OMS ; Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales et Régionales ; Monsieur le Président du Conseil d Administration de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale ; Monsieur le Président du Conseil National du Patronat du Bénin ; Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux des Organismes de Sécurité Sociale ; Monsieur le Secrétaire Permanent de la Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale ; Monsieur le Secrétaire Permanent des Comités de Sécurité et de Santé au Travail ; Mesdames et Messieurs les Directeurs et Chefs d entreprises ; Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Syndicales ; Mesdames et Messieurs les Experts ; Honorables Invités ; Mesdames et Messieurs ; Chers Participants. 3

4 C est un réel plaisir pour moi de vous souhaiter la chaleureuse bienvenue en terre hospitalière du Bénin. Mais avant tout propos, je voudrais m acquitter d un devoir, celui de remercier très sincèrement le Ministre du Travail et de la Fonction Publique, qui en dépit de ses multiples occupations a accepté de présider en personne la présente cérémonie d ouverture du 7 ème Forum des Comités de Sécurité et de Santé au Travail. Honorables invités, Chers participants, Votre présence en ces lieux est la preuve tangible de votre engagement pour l amélioration continue des conditions et du milieu de travail, gage d une meilleure productivité de nos entreprises. C est pourquoi je voudrais au nom de l Interafricaine de la Prévention des Risques Professionnels (I.A.P.R.P) dont j assure la présidence et au nom de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale du Bénin, vous remercier et vous témoigner toute ma gratitude. Aujourd hui force est de constater que malgré les actions mises en œuvre que ce soit individuellement ou collectivement pour promouvoir la sécurité et la santé au travail dans nos pays respectifs, les accidents du en dépit de ses multiples occupations a accepté de présider en personne la présente cérémonie d ouverture du 7 ème Forum des Comités de Sécurité et de Santé au Travail. Honorables invités, Chers participants, Votre présence en ces lieux est la preuve tangible de votre engagement pour l amélioration continue des conditions et du milieu de travail, gage d une meilleure productivité de nos entreprises. C est 4

5 pourquoi je voudrais au nom de l Interafricaine de la Prévention des Risques Professionnels (I.A.P.R.P) dont j assure la présidence et au nom de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale du Bénin, vous remercier et vous témoigner toute ma gratitude. Aujourd hui force est de constater que malgré les actions mises en œuvre que ce soit individuellement ou collectivement pour promouvoir la sécurité et la santé au travail dans nos pays respectifs, les accidents du Monsieur le Ministre du Travail et de la Fonction Publique, Honorables Invités, Qu il me soit permis, du haut de cette tribune de réitérer mon appel de Niamey, à l endroit de tous les intervenants dans le domaine de la prévention, pour la réalisation des actions prioritaires suivantes : 1 L ouverture d un centre de formation des contrôleurs et ingénieurs de prévention ; 2 La formation des journalistes en sécurité et santé au travail ; 3 Le développement et la mise en œuvre de la démarche Prévention Productivité et Développement Durable (PPDD) dans les services de prévention des organismes nationaux de sécurité sociale et des services de santé au travail. Honorables Invités, Chers Participants, Mesdames et Messieurs, Je vous invite au cours de vos travaux à mener des réflexions approfondies avec l appui des experts ici présents afin qu au terme de ce forum, les Comités de Sécurité et de Santé au Travail puissent 5

6 disposer d une feuille de route pour la mise en œuvre des programmes conjoints et convergents d amélioration de la qualité de vie au travail, d accroissement de la productivité et du respect de l environnement. Pour terminer, je tiens à saluer les chefs d entreprises et les membres des Comités de Sécurité et de Santé au Travail qui ont effectué le déplacement de Cotonou. Dans cette même optique, permettez moi de remercier du fond du cœur mes homologues des organismes de sécurité sociale, les Responsables ou Représentants des Institutions Internationales, les Experts et tous les Conférenciers qui ont bien voulu honorer de leur présence les travaux de cette édition du forum des Comités de Sécurité et de Santé au Travail. D ores et déjà j implore votre indulgence quant aux éventuelles défaillances que vous noterez au cours de votre séjour à Cotonou. Le comité d organisation est à votre disposition pour répondre à vos sollicitations. Alors bon séjour à Cotonou et plein succès à nos travaux. Je vous remercie! 6

7 Synergie D Action OIT IAPRP OMS UITA CIST POUR LA PROMOTION DE LA SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EN AFRIQUE ème Forum des Comités de Sécurité et Santé au Travail Cotonou (Bénin) du 9 au 12 mai 2011 Message de M. Charles DAN, Directeur Régional de l OIT pour l Afrique ( Addis Abéba) à la Cérémonie D Ouverture Officielle du Forum 7

8 Excellence Monsieur le Ministre du Travail et de la Fonction Publique, Monsieur le Président de l Inter Africaine de la Prévention des Risques Professionnels, Monsieur le Premier Président d honneur de l IAPRP et Parrain des Comités de Sécurité et Santé au Travail, Mesdames et Messieurs le Directeurs Centraux des Ministres, Monsieur le Président du Conseil d Administration de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale du Bénin, Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux des Organismes Nationaux de Protection Sociale et Chefs des Délégations, Messieurs les Présidents et Secrétaires Généraux des Organisations d Employeurs et de Travailleurs, Monsieur le Secrétaire Général de l IAPRP, Mesdames et Messieurs les Représentants des Institutions Internationales, sous régionales et nationales, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, 8

9 Monsieur le Ministre, Permettez moi, d exprimer ma réelle satisfaction de participer pour la première fois au Forum des Comités de Sécurité et Santé de Cotonou qui est pourtant à sa 7 ème édition. Le Forum de Cotonou, le Symposium de l Audivisuel et de la Prévention de Ouagadougou (SYAPRO), le Salon de l Initiative et de la Créativité dans le domaine de la Sécurité et Santé au Travail (SAPRIP) constituent les trois piliers de notre stratégie conjointe d amélioration de la qualité de vie au travail et d accroissement de la productivité pour notre région. Initiées timidement mais avec conviction, détermination et persévérance, ces trois rencontres périodiques sont devenues de véritables institutions, progressivement gérées par les Etats récipiendaires à travers les Secrétariats Permanents mis en place. Ces trois rencontres expriment de manière pratique et éloquente que l intégration africaine n est pas seulement possible, mais qu elle se réalise de manière durable et efficace même dans les domaines techniques notamment celui de la Sécurité et de la Santé au Travail qui est aussi un des quatre piliers du Travail Décent. De plus, ces trois rencontres sont tripartites tant dans l identification des thèmes de réflexion, la participation des Acteurs, l organisation des travaux et la fixation des axes d orientation des stratégies de mise en œuvre. En un mot dans un tripartisme intégral. Ce qui est plus séduisant dans ces rencontres, c est l auto prise en charge des participants qui signe l adhésion pleine et entière de nos mandants à cette dynamique conjointe qui se consolide et se solidifie depuis la fameuse rencontre de Nouakchott en 1993 qui a opté pour une approche programme dans une démarche régionale de la résolution des défis et des enjeux de la Sécurité et Santé au Travail. 9

10 Il est incontestable que les pays récipiendaires de ces trois rencontres se sont investis pour les rendre pérennes avec la pleine participation de tous les autres Etats Permettez moi de vous féliciter amplement pour cet engagement. Nous avons légitimement le droit et la raison d être tous fiers au regard des résultats de notre propre création. Alors merci et merci à toutes et à tous. En effet, sans prendre le risque de faire même une esquisse de bilan devant tous ces gestionnaires, spécialistes, intervenants et bénéficiaires des prestations de Sécurité et Santé au Travail, je vais par contre pour rendre hommage à nos partenaire rappeler ici quelques acquis qui ont fait l objet de rapports documentés de notre part : La constitution d un vaste réseau de formation et de recherches avec nos différents Universités, nos Ecoles et Centres de Formation en Sécurité et Santé au Travail, qu il s agisse de CES de Médecine du Travail, voire de DESS de Médecine Maritimes ou encore des Cours de formation des Infirmières et Infirmiers en Sécurité et Santé au Travail ; Le développement en synergie avec nos départements de Protection Sociale et des Activités pour les Travailleurs à Genève, de l Education Ouvrière en Sécurité et Santé au Travail au profit des Organisations Syndicales des Travailleurs ; Notons ici, le rôle important et décisif joué par l Union International des Travailleurs de l agriculture (UITA) ; La mise en place des projets et des programmes «Prévention Productivité et Développement Durable avec les Organisations des Employeurs et le réseau des Organismes Nationaux de Sécurité Sociale ; La création de l InterAfricaine de la Prévention des Risques Professionnels (IAPRP), comme centre de gravité de toute notre 10

11 stratégie est un véritable Chef d œuvre. Là, je dois encore féliciter ; N oublions pas non plus, la mise en place progressive de l ONG «Préventeurs Sans Frontière», comme mode d implication et d action de la société civile, gage indispensable d une réussite durable et consolidée dans tous les secteurs d activité. Ceci est une autre victoire de toutes et tous ; C est aussi la ratification des Conventions de l OIT concernant la Sécurité et la Santé au Travail en particulier des trois Conventions de base de l OIT dans ce domaine, les Conventions 155, 161 et 187. Je voudrais vous remercier toutes et tous personnellement pour cet effort de ratification qui nous donne des arguments supplémentaires pour renforcer l appui de l OIT aux efforts de la région. Encore une fois merci, merci pour votre soutien, ces ratifications nous honorent. Au titre des travaux techniques du 7 ème Forum : Le thème central du 7 ème Forum confirme votre engagement pour une bonne gouvernance des risques professionnels avec en perspective l atteinte de l Agenda du Travail Décent pour toutes les travailleuses et tous les Travailleurs de toutes les branches d activités ; Le programme technique de ce Forum est un véritable cycle de formation et de perfectionnement pour permettre aux Acteurs de la Prévention de contribuer à la réalisation des Objectifs du Développement du Millénaire par nos mandants dans le domaine de la protection Sociale ; Les Objectifs spécifiques, les résultats attendus et les impacts souhaités traduisent tout le sérieux, intellectuel, technique et organisationnel des préparatifs du présents Forum. 11

12 Nous avons ici une fois de plus des raisons d objectives d être fiers de notre Forum, de ces organisateurs et aussi de nos universités, centres et écoles de formation qui ont produit ces femmes et ces hommes qui ont conçus ce forum avec leurs expériences de terrain, leurs connaissances du continent et leur maîtrise des enjeux et des défis de la Sécurité et Santé au Travail relevant des vécu quotidien des travailleurs, Qu ils soient donc amplement remerciés. Mais quels sont aujourd hui nos nouvelles ambitions pour l Afrique dans le domaine de la Sécurité et Santé au Travail dans les prochaines années : 1. Faire de la Sécurité et Santé au Travail, un véritable fer de lance de la Protection Sociale dans le cadre de l atteinte des Objectifs de l Agenda du Travail Décent à travers la démarche «Prévention Productivité/Développement Durable». 2. Œuvre à créer un deuxième poste de Spécialiste en Sécurité et Santé au Travail pour l Afrique Centrale et les pays des grands lacs. 3. Promouvoir la Sécurité et la Santé au Travail dans l Economie Sociale c est à dire dans le monde agricole et dans les secteurs de l Economie informelle. Là aussi nos réflexions sont très avancées avec la création très prochaine du DESS de Médecine Agricole avec l Université d Abomey Calavi ici même du Bénin. 4. Développer et mettre en place l Education Ouvrière dans les autres secteurs les plus à risque dans notre région, en particulier : Les Bâtiments et les travaux publics, Les Mines, 12

13 L Agroforesterie, La Pêche, l industrie manufacturière, 5. Promouvoir l introduction des modules de Sécurité et Santé au Travail dans les Ecoles et Centres d enregistrement technique et des leçons de sensibilisation précoces dans les établissements secondaires et des cours d instruction civique dans l enseignement élémentaire et primaire. Ceci, pour poser des bases solides d une culture de prévention. 6. Contribuer avec l OMS et Secrétariat Permanent du Forum de Cotonou à une généralisation sur tout le continent, du principe de l installation des Comités de Sécurité et Santé au Travail, comme mode démocratique et participatif de la gestion des risques en milieu professionnel, c est donc dire, l ouverture du Forum à toute l Afrique. 7. En partenariat avec l ASECNA, promouvoir un milieu de travail sûr par les travailleurs du secteur de l Aéronautique. 8. Mobiliser la société civile par des actions multiformes avec l ONG «Prévention Sans Frontière» dont l esprit central est du reste, la promotion d une culture consciente et active de la prévention des risques du monde des travailleurs». 9. Constituer un Réseau de centres de références et de centres de collaborateurs pour une réflexion et un suivi de normes techniques des conditions et du milieu du Travail appropriées à notre contexte socio climatique et adaptées à nos méthodes et moyens de travail. 10. Introduire et renforcer la prise en compte effective et efficace de la dimension genre dans toutes nos interventions ; 13

14 Ce sont là, nos dix engagements pour l Afrique dans le domaine de la Sécurité et Santé au Travail. Et, je vous demande très humblement de nous aider à les accomplir, car c est ensemble que nous les réussiront. Ces dix engagements seront finalisés et mis en œuvre de manière tripartite comme nous le commandent, la doctrine et les principes de l OIT. Monsieur le Ministre, Permettez moi de conclure cette communication par quelques recommandations pour être fidèle à mes engagements mais aussi et surtout renforcer notre partenariat. 1. Nous devons nous mobiliser tous pour une adhésion formelle de tous nos pays à l Interafricaine de la Prévention des Risques Professionnels. Rien, absolument rien ne justifie encore les hésitations et les attentes. L IAPRP a fait ses preuves et tous les travailleurs de notre région doivent bénéficier de ses résultats et de ses impacts. 2. Nous devons aussi, sans hésitation aucune, faire reconnaître l IAPRP par l Union Africaine comme institution d intégration sous régionale qui mérite donc son attention et son soutien. 3. La Sécurité et Santé au Travail doivent également être prises en compte et en bonne place dans les politiques d emplois et de développement de nos pays. 4. Nous devons faire ensemble, un plaidoyer pour une participation de nos institutions régionales et sous régionales de promotion économique et de développement aux programmes de l IAPRP afin d établir un partenariat avec ces différentes institutions 14

15 5. Enfin il me semble indispensable de mettre en place un Comité mixte IAPRP OIT OMS de réflexion, d orientation, d appui et de suivi de la Sécurité et de la Santé au Travail dans notre région. Merci, Merci pour votre aimable attention et pour votre soutien. Pleins succès aux travaux du 7 ème Forum des Comités de Sécurité et Santé au Travail. Ensemble réussissons l Agenda du Travail Décent en Afrique. 15

16 MINISTERE DU TRAVAIL ET DE LA FONCTION PUBLIQUE COTONOU 7 ème FORUM DES COMITES DE SECURITE ET DE SANTE AU TRAVAIL COTONOU, DU 09 AU 12 MAI 2011 ************* ALLOCUTION DU MINISTRE DU TRAVAIL ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 16

17 Monsieur le Représentant du Bureau International du Travail ; Monsieur le Représentant de l Organisation Mondiale de la Santé ; Monsieur le Président de l Interafricaine de la Prévention des Risques Professionnels ; Monsieur le Secrétaire Permanent des Comités de Sécurité et de Santé au Travail ; Monsieur le Président du Conseil d Administration de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale ; Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux des Institutions de sécurité sociale ; Mesdames et Messieurs les Experts et Conférenciers ; Mesdames et Messieurs les représentants des Comités de Sécurité et de Santé au Travail ; Honorables Invités ; Mesdames et Messieurs ; Chers participants, Le Bénin s honore une fois encore d abriter les travaux de la 7 ème édition du Forum des Comités de Sécurité et de Santé au Travail. En cette occasion solennelle d ouverture, je voudrais, au nom du peuple béninois, au nom de son Excellence le Docteur Thomas Boni YAYI, Président de la République, Chef de l Etat, Chef du Gouvernement et en mon nom propre, souhaiter la chaleureuse bienvenue à vous tous qui avez fait le déplacement de Cotonou. 17

18 C est aussi l occasion pour moi de rendre un vibrant hommage à nos partenaires qui nous accompagnent dans la recherche d un mieux être de nos travailleurs ; je veux nommer le Bureau International du Travail (BIT), l Association Internationale de la Sécurité Sociale (AISS), l Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l Institut National de la Recherche et de la Sécurité (INRS) pour ne citer que ceux là. Honorables Invités, Mesdames et Messieurs, Chers participants, Votre présence à Cotonou en dépit des troubles sociopolitiques enregistrés dans notre sous région ces derniers temps, traduit votre engagement à travailler ensemble pour l amélioration des conditions et du milieu de travail, gage d une meilleure productivité et du bien être social de nos valeureux travailleurs. On ne le dira jamais assez, il n y aura pas de véritable développement aussi longtemps que le principal facteur de production que constitue l homme, travaille et vit dans un environnement professionnel et péri professionnel où règnent le manque d hygiène et l insécurité. Mesdames et Messieurs, La présente édition dont le thème s intitule: «Pour un partenariat dynamique Employeurs/Travailleurs dans la gestion des risques professionnels» constitue d une part un appel de pied adressé aux principaux acteurs de la prévention que sont les employeurs et les travailleurs. Elle constitue également une invite à tous les spécialistes des questions de la sécurité et de la santé au travail à quelque niveau que ce soit aux fins de trouver dans une synergie d actions, les 18

19 meilleurs leviers pour assurer l amélioration des conditions et du milieu de travail. Honorables Invités, Mesdames et Messieurs, Le développement socioéconomique de nos pays respectifs est un pari que nous devons gagner quel qu en soit le coût. A cet effet, la prévention des risques professionnels constitue un des piliers pour gagner ce pari. C est pourquoi, je voudrais faire appel à votre esprit d initiative et à votre détermination pour développer le reflexe sécuritaire au sein de nos entreprises. Il vous faudra œuvrer individuellement et collectivement pour transformer les foras en de véritables cadres privilégiés d échanges d expériences, d acquisition de connaissances et de savoir faire pour le bien être social de nos travailleurs. Dans cette optique, vous devez mettre les travailleurs au centre de toutes vos réflexions et actions car, principal facteur de production, ils constituent également le premier facteur de risque. En effet, si de nos jours, les machines sont perfectionnées et offrent une plus grande sécurité à leurs utilisateurs, l homme lui est demeuré le même avec son comportement au travail, ses capacités physiques et intellectuelles, ses connaissances professionnelles, sa capacité à s adapter au groupe, ses expériences professionnelles sans oublier les pesanteurs sociologiques et l analphabétisme, toute chose qui entre souvent en ligne de compte dans la survenue des accidents du travail ou des maladies professionnelles. Honorables Invités, Mesdames et Messieurs, 19

20 Comme vous le constatez, l enjeu est de taille et c est pourquoi je voudrais en appeler au sens de collaboration de tous les partenaires sociaux afin que chacun, dans la position qui est la sienne, joue sa partition et s implique véritablement dans la lutte pour l amélioration des conditions et du milieu de travail. Quant à vous Eminents Experts, Spécialistes de la Sécurité et de la Santé au Travail, je reste confiant en votre disponibilité habituelle à éclairer les travaux de ce forum dont les résultats contribueront sans aucun doute à améliorer les politiques et les stratégies de prévention mises en œuvre dans nos entreprises et nos institutions chargées de la promotion de la sécurité et de la santé au travail. Aux membres du comité d organisation, j adresse toutes mes félicitations pour la parfaite organisation du présent évènement. Je ne saurais terminer mon propos sans exhorter tous les participants à prendre une part active à tous les ateliers, panels et conférences qui vont meubler ces trois jours d échanges. C est donc sur ces mots d exhortation que je déclare officiellement lancés, ce jour lundi 09 mai 2011, les travaux du 7 ème Forum des Comités de Sécurité et de Santé au Travail. Plein succès à vos travaux. Je vous remercie! 20

21 RAPPORT GENERAL 7 ème FORUM DES COMITES DE SECURITE ET DE SANTE AU TRAVAIL Cotonou du 9 au 12mai 2011 Thème central Pour un partenariat dynamique Employeurs/Travailleurs dans la gestion des risques professionnels 21

22 RAPPORTEURS GENERAUX: DAKISSAGA S. Raphael, Burkina Faso SYLLA Cheikh Makébé, Sénégal E. TRAORE Salimata, Côte d Ivoire Du 09 au 12 mai 2011, s est tenue à Cotonou, Benin, dans la salle de conférence du palais des congrès, la 7 ème édition du forum des comités de sécurité et de santé au travail sur le thème central : «Pour un partenariat dynamique Employeurs/Travailleurs dans la gestion des risques professionnels» Organisée par la CNSS du Benin, la rencontre est placée sous l égide de l OIT, de l OMS, de l AISS et de l IAPRP Y ont pris part : les Directeurs généraux et les directeurs généraux adjoints des organismes nationaux de sécurité sociale et des institutions de santé et de sécurité au travail, les experts et les professionnels de la prévention des risques professionnels, les représentants des ministères en charge de la santé et de la sécurité au travail les organisations d employeurs et de travailleurs les comités de santé et de sécurité au travail les représentants d ONG de sécurité et de santé au travail les universités et centres de formations du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, du Cameroun, de la Centrafrique, de la Côte- D ivoire, de la France, du Gabon, de la Guinée, de la Guinée Bissau, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, de la République Démocratique du Congo, du Sénégal, de la Suisse, du Tchad, du Togo, ainsi que le BIT, l Université d Abomey Calavi,. Au total ce forum à enregistré 275 participants provenant de 18 pays. Journée du 9 mai 2011 La journée a été consacrée aux inscriptions des participants au pré-forum.et à la cérémonie d ouverture 22

23 Les activités du pré forum Au cours du pré-forum des informations ont été fournies aux participants sur l IAPRP, ses organes et sur l OIT. Premier intervenant, M. AHOUA NOGBOU, secrétaire permanent de l OSRATMP assurant l intérim du secrétaire général de l IAPRP a présenté son association en tant que principal organisme régional qui coordonne toutes les activités en matière de prévention des risques professionnels en Afrique subsaharienne. Ce fut au tour des secrétaires permanents de présenter les organes spécialisés. M. HOUESSOU René, assurant la présentation du forum des comités de sécurité et de santé au travail, dira que cette rencontre est un cadre d échange et de concertation des comités de sécurité et de santé au travail des entreprises des pays membres. Il a été créé officiellement en Puis ce fut le tour de M DAKISSAGA Raphaël de présenter le SYAPRO, cadre de réflexion sur la place de l audiovisuel et de la communication en général dans les actions de prévention des risques professionnels. On retiendra entre autres acquis du SYAPRO, la célébration chaque année de la journée africaine de la prévention, la création du centre de production et de formation en audiovisuel et communication en entreprise(cpface) et l instauration du prix santé et sécurité au travail au FESPACO. Il informa enfin les participants sur la tenue du prochain SYAPRO du 25 au 28 septembre 2012 sur le thème central : «média locaux traditionnels et vulgarisation des concepts de prévention des risques professionnels en Afrique.» M. Ousseîni YOUNOUSSA a présenté le salon africain de la prévention et de l innovation en matière de prévention des risques professionnels. C est un organe dont le rôle est d encourager la créativité et la recherche en matière de sécurité et de santé au travail. Le présentateur a parlé des différentes éditions en rappelant les thèmes, le nombre de participants et de créateurs. M.AHOUA NOGBOU Alphonse, dira que l observatoire sous régional des accidents de travail et maladies professionnelles est un outil de collecte de statistiques, d analyses de données et d aide à la prise de décisions dans la mise en place des politiques de prévention. 23

24 Dernier intervenant, le docteur KALHOULE développa la stratégie, les cibles, les modes et logiques d intervention de l OIT ainsi que les résultats obtenus dans la sous région. La périodicité des activités spécialisées de l IAPRP est de trois ans. La cérémonie officielle d ouverture. Placé sous la présidence de Monsieur Gérard KOUASSI, Ministre du travail et de la fonction publique la cérémonie officielle d ouverture du 7eme forum a été ponctuée par trois allocutions. : Premier intervenant, M. Gabriel 0usmane MOUSSA, président de l IAPRP et directeur général de la caisse nationale de sécurité sociale du Benin.a souhaité la bienvenue aux participants. Ii espère dira t-il que les réflexions sur le thème proposé permettra de franchir une nouvelle étape dans la démarche» «Prévention, Productivité et Développement Durable» pour proposer une feuille de route pour la mise en œuvre des programmes conjoints et convergents d amélioration de la qualité de vie au travail, d accroissement de la productivité et du respect de l environnement. A sa suite M. Rawane M BAYE, responsable ACTRAV à Genève, représentant du BIT a exprimé sa satisfaction concernant sa participation à ce forum qui constitue avec le SAPRIP et le SYAPRO un modèle réussi d intégration africaine et les trois piliers de la stratégie conjointe OIT/OMS/IAPRP d amélioration de la qualité de vie au travail et d accroissement de la productivité pour notre région. Il a ensuite présenté les acquis des actions de l IAPRP et mentionné les dix nouvelles ambitions de l OIT pour l Afrique. Il a terminé son intervention sur cinq recommandations fortes. Avant de procéder à l ouverture officielle du 7 ème forum, M. Gérard KOUASSI., Ministre du travail et de la fonction publique, a apprécié la forte participation à cette rencontre malgré les troubles sociopolitiques enregistrés dans notre sous région ces derniers temps Il a relevé la pertinence du thème qui invite à une synergie d action en vue de trouver les meilleurs leviers pour assurer l amélioration des conditions et du milieu de travail. Il a en terminant, souhaité que les résultats de ce forum contribuent à promouvoir les 24

25 politiques et les stratégies de prévention mises en œuvre dans nos entreprises et nos institutions chargées de la sécurité et de la santé au travail. L ensemble de la cérémonie a été agrémenté par des sketchs et des poèmes présentés par la troupe théâtrale TOZO. Journée du 10 mai 2011 Dix conférences ont été animées au cours de cette journée. Elles peuvent être regroupées en trois grandes parties : Bilan des précédentes éditions et présentations des objectifs du programme du 7ème forum Les conférences introductives Les tables rondes thématiques 1 ère partie : Bilan des précédentes éditions et présentations des objectifs du programme du 7ème forum Mr HOUESSOU, Secrétaire permanent du Forum a présenté cette première partie. Dans son exposé il a fait le bilan des précédentes éditions en rappelant à chaque fois les thèmes centraux, les pays participants, le nombre de participants ainsi que les principales recommandations. Il a terminé sa présentation en précisant les objectifs et le programme du 7ème forum. Concernant l évaluation de la mise en œuvre des recommandations du 6 ème forum, les représentants de quatre pays à savoir le Niger, le Gabon, le Burkina Faso et le Sénégal ont fait le point sur l état de la mise en œuvre à leur niveau respectif. Clôturant la première partie de la série d intervention, Monsieur Guillaume ATTIGBE, consultant du Benin a prononcé la conférence sur le thème central qui est : «Pour un partenariat dynamique Employeurs / Travailleurs dans la gestion des risques professionnels» 25

26 Dans son exposé, le conférencier a rappelé les responsabilités de chacun des partenaires dans le processus de prévention des risques professionnels et a terminé en précisant que la communication et le dialogue devraient être les préalables à la construction d un partenariat dynamique. 2ème partie : les conférences introductives Les conférences introductives ont porté sur sept thèmes : Le premier exposé relatif à la «Place de la prévention des risques professionnels dans les Conventions Collectives «a été développé par M. Adrien MASSESSI du Benin et M. Martin DJOBO du Gabon. Selon les conférenciers la prévention des risques professionnels occupe une place de choix dans les dispositions légales et réglementaires en matière de droit du travail dans nos pays. Aussi, les conventions collectives ne peuvent contenir de dispositions moins favorables dans ce domaine. Par conséquent, l intégration de la prévention des risques professionnels au cœur de la négociation d une convention collective constitue alors un partenariat «win-win» pour les travailleurs et les employeurs. La deuxième intervention a porté sur la «Place de la Prévention des risques professionnels dans les logiques managériales des entreprises» Elle a été présentée par le Dr Tométo KALHOULE du BIT. Après avoir défini les différents styles de management, le conférencier a démontré leur impact sur la gestion de la sécurité et santé au travail. Le diagramme du processus gestionnaire de l entreprise intégrant la sécurité et la santé au travail a été présenté notamment à travers le schéma d ensemble, les quatre grands courants d idées sur le management des Entreprises, les éléments du Triangle de Hees et la typologie des logiques organisationnelles ainsi que les éléments de motivation des travailleurs. Pour arriver à comprendre et connaître les conséquences insidieuses de ces logiques managériales, il sera nécessaire d établir désormais la performance sociale des managers. 26

Rôle des Associations et Organismes Internationaux en matière de Sécurité et Santé au Travail

Rôle des Associations et Organismes Internationaux en matière de Sécurité et Santé au Travail 19 ÈME Journée Africaine de la Prévention des Risques Professionnels (JAPRP) 13 ÈME Journée Mondiale de la Sécurité et de la Santé au Travail (JMSST) ABIDJAN, République de COTE D IVOIRE- Salle de CONFÉRENCE

Plus en détail

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle 1 Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle Discours de Madame ALBATOUL Zakaria, Ministre de l'enseignement fondamental et de l'alphabétisation du Tchad, Présidente

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

Allocution de SEM Jean Ping

Allocution de SEM Jean Ping AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Allocution de SEM Jean Ping Président de la Commission de l Union africaine à l occasion de La 26 ème Réunion du Comité des Chefs d Etat et de Gouvernement

Plus en détail

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE REMISE DE DIPLÔMES Dakar,

Plus en détail

REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA COMMISSION ECONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L AFRIQUE ALLOCUTION INTRODUCTIVE DE S. E. M. L AMBASSADEUR LIBERE BARARUNYERETSE,

Plus en détail

(Cotonou, le 18 Juillet 2013)

(Cotonou, le 18 Juillet 2013) République du Bénin ************** Ministère de l Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l Insertion des Jeunes (MESFTPRIJ) **************** Ministère

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET AQUACULTURE DES PAYS MEMBRES

RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET AQUACULTURE DES PAYS MEMBRES Commission du Bassin du Lac Tchad Siège CBLT - BP 727 - N Djamena - Tchad Tel: +235 22 52.41.45 Fax: +235 22 52.41.37 E-mail : cblt_lcbc@intnet.td RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE PETROLE AFRICAINS (APPA) 30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA CEREMONIE D OUVERTURE SOLENNELLE DES TRAVAUX Discours de Son excellence ETIENNE DIEUDONNE

Plus en détail

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP 17 Septembre 2013, 9h00 Tunis, Tunisie Monsieur le Directeur du Département Assurance

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT KINSHASA, DU 06 08 NOVEMBRE 2012 DISCOURS DE MR. ADAMA COULIBALY DIRECTEUR

Plus en détail

Allocution d ouverture de son Excellence Monsieur le Ministre des Finances et du Budget du Burkina Faso

Allocution d ouverture de son Excellence Monsieur le Ministre des Finances et du Budget du Burkina Faso Allocution d ouverture de son Excellence Monsieur le Ministre des Finances et du Budget du Burkina Faso Monsieur le Représentant de Monsieur le Président de la Cour de Cassation, Monsieur le Représentant

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

Rapport provisoire du séminaire de renforcement de la dynamique des mouvements sociaux ouest africains

Rapport provisoire du séminaire de renforcement de la dynamique des mouvements sociaux ouest africains Rapport provisoire du séminaire de renforcement de la dynamique des mouvements sociaux ouest africains «Pour un nouvel élan du mouvement altermondialiste ouest africain.» Lieu : Ouagadougou Date : du 15

Plus en détail

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

Allocution de Monsieur Emmanuel V. ADJOVI, Représentant de la l Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à l occasion de l atelier de

Allocution de Monsieur Emmanuel V. ADJOVI, Représentant de la l Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à l occasion de l atelier de Allocution de Monsieur Emmanuel V. ADJOVI, Représentant de la l Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à l occasion de l atelier de formation avancée sur les noms de domaines Advanced Registry

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE. Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues. 27 28 mars 2014

CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE. Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues. 27 28 mars 2014 CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues 27 28 mars 2014 Communication de Jacques KI Secrétaire général de la CONFEMEN Thématique :

Plus en détail

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008)

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Excellences, Chers collègues, Mesdames et Messieurs, Chers amis, Quelles méthodes, quels instruments pour

Plus en détail

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE ASTER RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES 08 et 09 Septembre 2014 ABIDJAN, PLATEAU COTE D IVOIRE Le Secrétariat Technique S o m m a i r e Contexte

Plus en détail

SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT CONJOINT RELATIF A L'ASSECHEMENT DU LAC TCHAD

SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT CONJOINT RELATIF A L'ASSECHEMENT DU LAC TCHAD REPUBLIQUE DU TCHAD ------------------- Unité Travail Progrès ------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT SOMMAIRE Introduction... 2 I. Aperçu sur le fondement de la gestion axée sur les résultats... 3 1.1. De nouveaux

Plus en détail

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales Parc des Expositions de la Nordev Saint Denis Mercredi 13 novembre 2013 Monsieur le Président

Plus en détail

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES Organisateur Sous le parrainage de SE Monsieur le Premier Ministre, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice Sous l égide du Ministère de l Economie et des Finances République de Côte d Ivoire PArtenaire

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES

RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES Ouagadougou, LES 21 ET 22 NOVEMBRE 2013 novembre 2013 Les jeudi 21 et vendredi 22

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE. Possotomé, les 19 et 20 août 2013

DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE. Possotomé, les 19 et 20 août 2013 République du Bénin ---------- Assemblée Nationale ---------- Sixième Législature ---------- DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE Possotomé,

Plus en détail

PREMIER MINISTRE. Discours de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, pour le lancement de la plateforme dédiée à la RSE, Lundi 17 juin 2013

PREMIER MINISTRE. Discours de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, pour le lancement de la plateforme dédiée à la RSE, Lundi 17 juin 2013 PREMIER MINISTRE Pôle Stratégie, Médias et Communication Hôtel de Matignon, le 17 juin 2013 Discours de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, pour le lancement de la plateforme dédiée à la RSE, Lundi 17

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

BP 3243, Addis Abeba, Ethiopie. Téléphone : +251 11 5517700 Fax : +251 11 5517844 Site Web : www.au.int COMEDAF VI

BP 3243, Addis Abeba, Ethiopie. Téléphone : +251 11 5517700 Fax : +251 11 5517844 Site Web : www.au.int COMEDAF VI AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA BP 3243, Addis Abeba, Ethiopie. Téléphone : +251 11 5517700 Fax : +251 11 5517844 Site Web : www.au.int COMEDAF VI PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DU BUREAU

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Allocution d ouverture du Secrétaire Général du Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) Monsieur Edoh Kossi

Plus en détail

RAPPORT DE RÉUNION PHOTO DE GROUPE

RAPPORT DE RÉUNION PHOTO DE GROUPE RAPPORT DE RÉUNION Réunion des Organes et Institutions Spécialisées de la CEMAC consacrée à l élaboration des fiches-projets, cadres logiques et stratégies de promotion du Programme Économique Régional

Plus en détail

Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa

Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa L an 2013, le 28 et 29 août, s est tenue dans la salle du Campus Numérique Francophone de Kinshasa, le Forum sur la Gouvernance de l Internet en Afrique Centrale,

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE

DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE SIGNATURE DES CONVENTIONS A PROPOS DE L AMO ET DU RAMED Rabat, 10 septembre 2014. Monsieur le

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo. Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.org I- PRESENTATION DU CRADAT A- Création - Siège Le Centre Régional

Plus en détail

Cas de la Plateforme du Niger

Cas de la Plateforme du Niger Plateformes Nationales de Dialogue entre Acteurs pour l Adaptation de l Agriculture au Changement Climatique Cas de la Plateforme du Niger M me HIMA Fatimatou, Plateforme Paysanne/Niger avril 2013 UNE

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs.

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs. COMMUNICATION DE MONSIEUR LE MINISTRE DU COMMERCE A L OCCASION DE LA CEREMONIE D OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA «CONFERENCE NATIONALE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR» - Monsieur le Premier Ministre ; - Excellences

Plus en détail

Editorial. d emplois pour moins de pauvreté. Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013

Editorial. d emplois pour moins de pauvreté. Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013 APERP Plus d emplois pour moins de pauvreté Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013 Editorial Bien connu des acteurs de l emploi des pays

Plus en détail

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES EN CHARGE DE LA COMMUNICATION ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (CITMC-4) 4 ème SESSION ORDINAIRE KHARTOUM,

Plus en détail

13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament. CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF

13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament. CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF 13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament N Djamena, 5 juin 2012 CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF Excellence, Monsieur le Président

Plus en détail

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF)

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Charte constitutive de la Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Le 26 novembre 2014 PREAMBULE - Considérant l ampleur et la place prépondérante qu occupent les jeunes dans

Plus en détail

Atelier de formation à IMIS (système intégré de gestion de données) BAMAKO : 5 au 9 mai 2008

Atelier de formation à IMIS (système intégré de gestion de données) BAMAKO : 5 au 9 mai 2008 Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Atelier de formation à IMIS (système intégré de gestion de données) BAMAKO : 5 au 9 mai 2008 POINTS SAILLANTS DE L ATELIER Points saillants

Plus en détail

Rapport de fin du Programme

Rapport de fin du Programme Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Département des Affaires Economiques et Sociales du Secrétariat Général des Nations Unies Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL Atelier de planification opérationnelle du Projet COMIFAC-FAO relatif aux «systèmes de surveillance et de MNV nationaux avec une approche régionale pour les pays du Bassin du Congo» Libreville 14 & 15

Plus en détail

PLANIFICATION REGIONALE DE AProCA 2007-2011

PLANIFICATION REGIONALE DE AProCA 2007-2011 ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE COTON AFRICAINS BP 1799 Bamako / Mali Tel: + (223) 222 63 67 Quartier Sema 1, rue 50, Porte 1107 Email: communication@aproca.net, sp@aproca.net Site: www.aproca.net PLANIFICATION

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST

ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST CONFERENCE REGIONALE SUR LA RATIFICATION DES INSTRUMENTS INTERNATIONAUX

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI

REPUBLIQUE DU BURUNDI REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES TELECOMMUNICATIONS DE L INFORMATION, DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT CABINET DU MINISTRE DISCOURS DE LA MINISTRE DES TELECOMMUNICATIONS, DE L

Plus en détail

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ----------------------------

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- REPUBLIQUE DU BENIN ------------ MINISTERE DU COMMERCE ---------------- Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- BILAN DES ACTIVITES DE L AGENCE BENINOISE

Plus en détail

PRESENTATION STRATEGIQUE

PRESENTATION STRATEGIQUE Programme «Accidents du travail Maladies professionnelles» 7 PRESENTATION STRATEGIQUE DU PROGRAMME DE QUALITE ET D EFFICIENCE «ACCIDENTS DU TRAVAIL MALADIES PROFESSIONNELLES» La branche «accidents du travail

Plus en détail

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun.

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. 14 ème SOMMET DE LA FRANCOPHONIE Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. (Kinshasa, 12-14 octobre 2012) Point 7 à l ordre du jour sur le thème : «L Afrique dans la francophonie

Plus en détail

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC 8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC Compte rendu Par Julie GAGOE Date : Jeudi 05-04-12 Lieu : Bureau du SE COMIFAC Agenda 1. Evaluation de la feuille de route 2011 2. Défis et priorités

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL Durban, Afrique du Sud 6-7 Septembre 2012 Thème «Amélioration de l infrastructure institutionnelle et humaine

Plus en détail

Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009)

Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009) Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009) Intervention de M. Assane Diop Directeur exécutif Secteur de la Protection sociale Bureau

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION «Pour un meilleur partenariat Banques/Petites et moyennes entreprises au service du Développement Humain»

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION «Pour un meilleur partenariat Banques/Petites et moyennes entreprises au service du Développement Humain» CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION «Pour un meilleur partenariat Banques/Petites et moyennes entreprises au service du Développement Humain» ALLOCUTION INAUGURALE DE MONSIEUR ABDELLATIF JOUAHRI GOUVERNEUR

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS PREAMBULE Les Médiateurs des pays membres de l UEMOA, conformément à la recommandation de leur première réunion tenue à Ouagadougou

Plus en détail

BRICKS. Synthèse des travaux. De la cérémonie d ouverture

BRICKS. Synthèse des travaux. De la cérémonie d ouverture & SAWAP Programme Sahel et Afrique de BRICKS SAWAP BRICKS Synthèse des travaux SAWAP 1 12 3 La conférence du Programme Sahel et Afrique de l Ouest en appui à la Grande muraille verte (SAWAP) et le lancement

Plus en détail

A L OCCASION DE LA CEREMONIE D OUVERTURE OFFICIELLE DU FORUM WASH CAREER DAY

A L OCCASION DE LA CEREMONIE D OUVERTURE OFFICIELLE DU FORUM WASH CAREER DAY DISCOURS DE MONSIEUR LE DIRECTEUR REGIONAL DU PROGRAMME USAID WA-WASH A L OCCASION DE LA CEREMONIE D OUVERTURE OFFICIELLE DU FORUM WASH CAREER DAY Ouagadougou, Burkina Faso 23 avril 2015 1 Monsieur le

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur AFRISTAT PROGRAMME DE COMPARAISON INTERNATIONALE-AFRIQUE Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur Contexte Au cours de l année 2004, AFRISTAT

Plus en détail

Qui dirige la Sécurité sociale?

Qui dirige la Sécurité sociale? Qui dirige la Sécurité sociale? 1. Pourquoi se poser la question? «La tradition française en matière de Sécurité sociale n est pas une tradition d étatisme bureaucratique [ ] C est pourquoi la législation

Plus en détail

4 ème SESSION DU CAMEROON BUSINESS FORUM (CBF) DOUALA-HOTEL SAWA, 21 FEVRIER 2013 RAPPORT GENERAL DU SECRETAIRE PERMANENT DU CAMEROON BUSINESS FORUM

4 ème SESSION DU CAMEROON BUSINESS FORUM (CBF) DOUALA-HOTEL SAWA, 21 FEVRIER 2013 RAPPORT GENERAL DU SECRETAIRE PERMANENT DU CAMEROON BUSINESS FORUM 4 ème SESSION DU CAMEROON BUSINESS FORUM (CBF) DOUALA-HOTEL SAWA, 21 FEVRIER 2013 RAPPORT GENERAL DU SECRETAIRE PERMANENT DU CAMEROON BUSINESS FORUM Excellence, Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement

Plus en détail

Réunion préparatoire du groupe d experts de la troisième Conférence des ministres africains chargés de l enregistrement des faits d état civil

Réunion préparatoire du groupe d experts de la troisième Conférence des ministres africains chargés de l enregistrement des faits d état civil Commission de l Union africaine Réunion préparatoire du groupe d experts de la troisième Conférence des ministres africains chargés de l enregistrement des faits d état civil République de Côte d Ivoire

Plus en détail

DISCOURS DE SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA, Président de la République de Madagascar. Moroni, le 23 août 2014.

DISCOURS DE SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA, Président de la République de Madagascar. Moroni, le 23 août 2014. DISCOURS DE SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA, Président de la République de Madagascar Cérémonie d ouverture du IVème du Sommet des Chefs d Etat et de Gouvernement de la Commission de l Océan Indien Moroni,

Plus en détail

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 1 Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 2 1. Fidèles aux principes de fraternité et de solidarité entre les peuples, tel que stipulés dans

Plus en détail

Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme

Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme Séminaire régional à l intention des parlementaires et fonctionnaires de parlements des pays

Plus en détail

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS ACDIC Aujourd hui & demain A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS D. QUATRE THEMES D ACTIONS PRIORITAIRES E. NOS AMBITIONS

Plus en détail

Le financement pour le développement industriel inclusif et durable

Le financement pour le développement industriel inclusif et durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** 3 ème Conférence internationale sur le financement du développement --------- Communication de Monsieur Amadou BA, Ministre de l Economie, des

Plus en détail

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail

SYMPOSIUM GLOBAL SUR LE DROIT DE L ENVIRONNEMENT

SYMPOSIUM GLOBAL SUR LE DROIT DE L ENVIRONNEMENT REPUBLIQUE DU BENIN.. A. A. - H.J.F. SYMPOSIUM GLOBAL SUR LE DROIT ASSOCIATION AFRICAINE DES HAUTES JURIDICTIONS FRANCOPHONES SIEGE : COTONOU Les membres : Juridictions Nationales : - Bénin Cour Constitutionnelle

Plus en détail

PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION 2014 : Appel à propositions et termes de référence

PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION 2014 : Appel à propositions et termes de référence Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education Educational Research Network for West and Central Africa PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION

Plus en détail

Rapport de l étude sur le projet e-gouvernement. Azalaï Hôtel de la Plage Xwlacodji

Rapport de l étude sur le projet e-gouvernement. Azalaï Hôtel de la Plage Xwlacodji Rapport de l étude sur le projet e-gouvernement Azalaï Hôtel de la Plage Xwlacodji L an deux mil quatorze et les 29-30 juillet s est tenu à cotonou, Azalaï Hôtel de la Plage Xwlacodji, salle Gbehanzin,

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Publication UNGANA 1096 CIDR Tous droits de reproduction réservés Centre International de Développement et de Recherche PROMOTION DE DEVELOPPEMENT LOCAL ET D APPUI AU PROCESSUS DE DECENTRALISATION AU TOGO

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL Exercice 2006

RAPPORT ANNUEL Exercice 2006 RAPPORT ANNUEL Exercice 2006 1 MESSAGE DE LA PRESIDENTE Chers Membres, Honorables délégués régionaux, Ce jour marque la tenue de la 13 ème Assemblée Générale de notre Mutuelle d Epargne et de Crédit depuis

Plus en détail

Programme Biotechnologie et Biosécurité

Programme Biotechnologie et Biosécurité Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles CEDE AO Communauté Éco nomique des État s d Af rique de l Ou es t ECOW AS Economic Communit y of W est Af rican S ta t es

Plus en détail

Amis du REPTA - Réunion du bureau exécutif élargi aux correspondants de pays - Compte rendu de la réunion du 8 décembre 2011

Amis du REPTA - Réunion du bureau exécutif élargi aux correspondants de pays - Compte rendu de la réunion du 8 décembre 2011 Amis du REPTA - Réunion du bureau exécutif élargi aux correspondants de pays - Compte rendu de la réunion du 8 décembre 2011 Le bureau élargi de l AREPTA s est réuni le 8 décembre au siège des CEMEA 24

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT TRAITE PORTANT CREATION DU PARLEMENT DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE PREAMBULE

Plus en détail

BILAN DES ACTIVITES DE FORMATION MSG ET A DISTANCE A L EAMAC DE 2008 A 2010

BILAN DES ACTIVITES DE FORMATION MSG ET A DISTANCE A L EAMAC DE 2008 A 2010 BILAN DES ACTIVITES DE FORMATION MSG ET A DISTANCE A L EAMAC DE 2008 A 2010 Présentation : Sadamba TCHAGBELE, Directeur EAMAC, Niamey - NIGER Slide 1 Sommaire Introduction ti Bilan de la formation à l

Plus en détail

L Algérie est honorée d accueillir, à cette occasion, les éminents experts venus partager avec nous leurs expériences en la matière.

L Algérie est honorée d accueillir, à cette occasion, les éminents experts venus partager avec nous leurs expériences en la matière. Mesdames et Messieurs, Je suis particulièrement heureux de prendre part à ce séminaire organisé, sous le haut patronage de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, par

Plus en détail

Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015

Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015 Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015 Monsieur le Commissaire européen, Monsieur le Premier ministre Jomaa, Mesdames, Messieurs, Chers

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 La CONFEMEN a adhéré à l initiative «l Éducation avant tout» du Secrétaire général

Plus en détail

1.4 - Durée du contrat: 3 mois. 1.5 - Date de début de publication de l avis d appel d offre : 01 février 2013

1.4 - Durée du contrat: 3 mois. 1.5 - Date de début de publication de l avis d appel d offre : 01 février 2013 Organisation pour l Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires Organization for the Harmonization of Business Law in Africa Organizacion parala Armonizacion en Africa de la Legislacion Empresarial

Plus en détail

MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF

MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF A l initiative du Secrétaire général parlementaire, M. Pascal Terrasse et sur proposition du, au terme d une consultation ayant associé

Plus en détail

PROGRAMME D APPUI AUX ORGANISATIONS PAYSANNES AFRICAINES (PAOPA) PHASE PRINCIPALE DOCUMENT DE PROGRAMME REGIONAL

PROGRAMME D APPUI AUX ORGANISATIONS PAYSANNES AFRICAINES (PAOPA) PHASE PRINCIPALE DOCUMENT DE PROGRAMME REGIONAL PROGRAMME D APPUI AUX ORGANISATIONS PAYSANNES AFRICAINES (PAOPA) PHASE PRINCIPALE DOCUMENT DE PROGRAMME REGIONAL 2 SFOAP Main Phase Regional Programme Documents - PAFO Table des matières I. Et si nous

Plus en détail

Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest

Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest Réseau pour l Emploi des Jeunes Afrique de l ouest (YEN-WA) Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest Novembre 2008 Aperçu des résultats d enquête Authors: Thais Lopes et Tendai Pasipanodya

Plus en détail