Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie"

Transcription

1 Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie René AZOKLY/ Président du Fonds International de Garantie Les Fonds de Garantie en Afrique de l'ouest: Particularités, Gouvernance, Risques, et Facteurs de Succès.

2 SOMMAIRE 1. Généralités 2. Les principaux fonds de garantie intervenant en Afrique de l Ouest 3. Gouvernance des Fonds de garantie 4. Risques liés aux Fonds de garantie 5. Facteurs de succès des Fonds de Garantie

3 1. Généralités 1.1. La confiance Le crédit c est la confiance: sans confiance il n y a pas de crédit. Le crédit c est le voyage aller-retour de l argent: le voyage aller simple de l argent n est pas un crédit; c est un don. La garantie est l un des instruments qui permettent d assurer le voyage retour de l argent.

4 1. Généralités 1.2. Constitution des Fonds de Garantie Les fonds de garantie s appuient sur un capital qui peut être constitué par les bénéficiaires du crédit (fonds mutualistes généralement créés sur une base professionnelle), ou par les établissements financiers prêteurs (fonds interbancaires). Des partenaires complètent généralement ce capital. Le capital est placé et permet de garantir un volume d opérations dont le montant dépend d un multiplicateur fixé en fonction du niveau de risque des prêts garantis et de la politique de gestion du fonds.

5 1. Généralités 1.3. Importance des Fonds de Garantie Les fonds de garantie sont des instruments financiers qui permettent de faciliter l accès au financement en augmentant la capacité d engagement des banques par le jeu de deux effets mécaniques : incidence sur les ratios prudentiels du prêteur dès l octroi de la garantie, impact de l indemnisation rapide sur la trésorerie du prêteur en cas de sinistre.

6 1. Généralités 1.4. Les différents types de Fonds de garantie On distingue deux grandes familles de fonds de garantie : des fonds de garantie qui sont des institutions à part entière, avec un statut juridique propre (société anonyme, société coopérative ). des fonds de garantie, non institutionnalisés, dotés par une tierce institution et déposés auprès d une banque sur un compte bloqué généralement rémunéré.

7 2. Les principaux Fonds de Garantie intervenant en Afrique de l Ouest 2.1. Le Fonds Africain de Garantie et de Coopération Économique (FAGACE) Le FAGACE est un établissement public international à caractère économique et financier créé en 1978 par huit Etats : Bénin, Burkina Faso, Centrafrique, Côte d Ivoire, Niger, Rwanda, Sénégal, Togo; le Mali s y est joint en Son siège est à Cotonou (Bénin).

8 2. Les principaux Fonds de Garantie intervenant en Afrique de l Ouest A. Les services offerts par le FAGACE: la bonification d intérêts, l allongement de la durée des crédits, la garantie des emprunts.

9 2. Les principaux Fonds de Garantie intervenant en Afrique de l Ouest B. Les domaines d interventions du FAGACE: les industries de valorisation des ressources naturelles, les industries d import-substitution, le développement rural, les infrastructures, les PME.

10 2. Les principaux Fonds de Garantie intervenant en Afrique de l Ouest C. Les bénéficiaires du FAGACE: les États membres et leurs démembrements, les entreprises privées, les institutions financières nationales, les organismes régionaux d intégration économique.

11 2. Les principaux Fonds de Garantie intervenant en Afrique de l Ouest 2.2. Le Fonds de garantie des investissements Privés en Afrique de l Ouest (GARI) Constitué en décembre 1994 à l'initiative des banques commerciales et des établissements financiers implantés dans la CEDEAO, le Fonds GARI a pour ambition de faciliter l'accès des entreprises privées de la sous région aux financements à moyen et long terme, par le partage, avec les établissements de crédit, des risques liés à ces opérations.

12 2. Les principaux Fonds de Garantie intervenant en Afrique de l Ouest A. Les services offerts par le Fonds GARI: la garantie de crédits à moyen et long terme, la garantie des opérations de mobilisation de ressources effectuées par les entreprises privées.

13 2. Les principaux Fonds de Garantie intervenant en Afrique de l Ouest B. Les opérations éligibles au Fonds GARI: création d entreprises, modernisation et amélioration de la productivité des entreprises, extension des capacités de production, transfert de propriété, restructuration, privatisation, etc.

14 2. Les principaux Fonds de Garantie intervenant en Afrique de l Ouest C. les domaines d intervention du Fonds GARI: agriculture, industrie manufacturière, agro-industrie, pêche,mines, foresterie, tourisme,bâtiments et travaux publics, transports, hôtellerie, immobilier commercial et professionnel, éducation et formation professionnelle, santé services liés au secteur productif.

15 2. Les principaux Fonds de Garantie intervenant en Afrique de l Ouest D. les bénéficiaire du Fonds GARI: Exclusivement les entreprises relevant du secteur privé des pays membres de la CEDAO.

16 2. Les principaux Fonds de Garantie intervenant en Afrique de l Ouest 2.3. Le Fonds de Solidarité Africain (FSA) Organisme interétatique, le FSA a été créé en 1975 pour jouer le rôle de catalyseur des systèmes financiers en vue de permettre, aux États membres et aux entreprises publiques et privées, l accès aux crédits destinés à financer des projets d investissements productifs d une part, et d autre part en facilitant la mobilisation de l épargne locale en intervenant sur les marchés financiers.

17 2. Les principaux Fonds de Garantie intervenant en Afrique de l Ouest A. Les services offerts par le FSA L octroi de garantie pour le remboursement des prêts bancaires et des emprunts obligataires ; L octroi de refinancement de prêts permettant d en allonger la durée ; L octroi de bonification de taux d intérêt des prêts accordés pour le financement des projets.

18 2. Les principaux Fonds de Garantie intervenant en Afrique de l Ouest B. Les domaines d intervention du FSA infrastructures de base, développement rural, agro-industrie, télécoms, énergie, hôtellerie, immobilier, transport, etc.

19 2. Les principaux Fonds de Garantie intervenant en Afrique de l Ouest C. Les bénéficiaires du FSA les États membres (le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, la Centrafrique, la Côte d Ivoire, le Gabon, le Mali, Maurice, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, le Tchad et le Togo.) Les entreprises privées des États membres.

20 2. Les principaux Fonds de Garantie intervenant en Afrique de l Ouest 3.4. Santé financière des Fonds Fonds de Garantie Initiateur Fonds GARI Secteur privé Bonne Santé financière FAGACE Les États Passable FSA Les États Mauvaise

21 3. Gouvernance des Fonds de Garantie 3.1. Forme habituelle de fonctionnement des Fonds de garantie ASSEMBLEE GENERALE COMMISSARIAT AUX COMPTES CONSEIL D ADMINISTRATION COMITE DE GARANTIE DIRECTION GENERALE

22 3. Gouvernance des Fonds de Garantie 3.2. Autre forme de fonctionnement des Fonds de garantie ASSEMBLEE GENERALE COMMISSARIAT AUX COMPTES CONSEIL D ADMINISTRATION AGENCE D EXECUTION COMITE DE GARANTIE

23 4. Risques liés aux Fonds de Garantie ALEA MORAL RISQUES DES FG ASYMETRIE D INFORMATION IMPAYE DE L EMPRUNTEUR

24 4. Risques liés aux Fonds de Garantie 4.1. Aléa moral Possibilité qu'un bénéficiaire de garantie se comporte autrement que s il supportait entièrement les conséquences négatives de son impayé. Ou bien toute modification du comportement d'un cocontractant contraire aux intérêts des autres parties au contrat, par rapport à la situation qui prévalait avant la conclusion du contrat.

25 4. Risques liés aux Fonds de Garantie 4.2. Asymétrie d information On parle d'asymétrie d'information dans une relation quand certains des participants disposent d'informations pertinentes que d'autres n'ont pas. La présence d'asymétrie d'information conduit à des problèmes d'anti-sélection et d aléa moral.

26 4. Risques liés aux Fonds de Garantie 4.3. Impayé de l emprunteur Le risque d impayé de l emprunteur vient du fait que des projets d investissement jugés viables «a priori» peuvent devenir non viables «a posteriori» entraînant des pertes pour les Fonds de Garantie.

27 5. Facteurs de succès des Fonds de Garantie Pour réussir, un Fonds de Garantie doit avoir: Une assise financière importante et incontestable, Une politique volontariste de prise de risque, Une forte technicité, Une organisation adaptée aux banques et offrant un réel partenariat, Une forte proximité du terrain.

28 5. Facteurs de succès des Fonds de Garantie 5.1. Une assise financière importante et incontestable La signature du garant doit être indiscutable: le métier de la garantie est de proposer un facteur de confiance à ses partenaires. La solvabilité du Fonds doit être sur le long terme pour contribuer à améliorer la profondeur du financement bancaire.

29 5. Facteurs de succès des Fonds de Garantie 5.2. Une politique volontariste de prise de risques Le Fonds de Garantie doit être considéré comme un investissement financier très bénéfique dont le retour sera la richesse économique dégagée par les entreprises bénéficiaires qui réussiront leur projet. Les décisions de garantie doivent être basées sur les compétences et l engagement des entrepreneurs, la qualité de leur projet, et non sur la valeur des garanties réelles que peuvent présenter les entrepreneurs.

30 5. Facteurs de succès des Fonds de Garantie 5.3. Une forte technicité L aptitude à l analyse et à la sélection des risques sur les entreprises, principalement dans leurs phases de fragilité est un point fondamental. Cette aptitude d expertise est indispensable aux banquiers qui manquent de temps ou de pratique sur les segments délicat du financement des entreprises. Le Fonds de garantie doit être un pourvoyeur de visibilité pour les banques, autant qu un apporteur de couverture du risque. L accord de garantie doit être perçu comme la validation du projet par un organisme expérimenté, une assurance que sa probabilité de réussite est satisfaisante.

31 5. Facteurs de succès des Fonds de Garantie 5.4. Une organisation adaptée aux banques offrant un réel partenariat La relation technique se construit au travers de chaque dossier: les décisions doivent être expliquées (même les refus). Ce réel partenariat nécessite un partage équitable des risques, une bonne qualité des prestations, une bonne connaissance des risques des entreprises, une rapidité et une simplicité des procédures.

32 5. Facteurs de succès des Fonds de Garantie 5.5. Une forte proximité du terrain et un réseau efficace Un réseau qui décide bien et vite, un réseau qui permet l analyse au plus près des réalités locales (collecte et vérification de l information, visite de l entreprise, rencontre avec l entrepreneur, chaque fois que nécessaire).

33 Conclusion le métier de la garantie est un métier de spécialité, concret, pour lequel le facteur d expérience pratique est un atout primordial. Disposer de moyens financiers est une condition nécessaire pour un Fonds de Garantie mais non suffisante. Les composantes «maîtrise des risques» et «méthode d application» sont fréquemment les facteurs qui conditionnent un Fonds de Garantie efficace.

34 MERCI Contact René Azokli:

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT Le présent guide a pour vocation, de fournir aux entreprises, aux PME/PMI, aux Etats, aux collectivités locales et aux entreprises publiques (dans

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. des opérateurs privés. Edition 2015. Guide pratique - BOAD 1 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE. des opérateurs privés. Edition 2015. Guide pratique - BOAD 1 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2015 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT Guide pratique - BOAD 1 GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

www.entrepreneurs en afrique.com Entrepreneurs en Afrique

www.entrepreneurs en afrique.com Entrepreneurs en Afrique Entrepreneurs en Afrique Une idée Contribuer à l émergence de PME/PMI technologiques en Afrique grâce à la collaboration entre des entrepreneurs africains et des Ecoles d Ingénieurs françaises (Réseau

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

TOUR D HORIZON. Bâtir des logements, c est bâtir des familles et des nations. C est notre engagement envers le peuple africain.

TOUR D HORIZON. Bâtir des logements, c est bâtir des familles et des nations. C est notre engagement envers le peuple africain. Brochure D entreprise 2012 1 2 TOUR D HORIZON Nous sommes une institution panafricaine de développement dédiée au financement de l immobilier, en particulier à la promotion de l habitat à prix abordables,

Plus en détail

La soutenabilité de la dette publique/enjeux du financement des États par le marché financier

La soutenabilité de la dette publique/enjeux du financement des États par le marché financier COMMISSION DE SURVEILLACE DU MARCHE FINANCIER DE L AFRIQUE CENTRALE Atelier régional sur «les marchés obligataires et les émissions de titres publics» Libreville, Gabon : les 18 et 19 février 2008 La soutenabilité

Plus en détail

Directeur Administratif et Financier

Directeur Administratif et Financier Symposium Régional pour les États africains sur le Financement des Infrastructures des Aéroports et tdes Services de la Navigation Aéi Aérienne EXPERIENCE DE L ASECNA LASECNA Présentée par Mr Ahmed Salem

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. 26 mai 1963 à Diourbel (Sénégal) Directeur Général de GMC www.gmcconseils.com

CURRICULUM VITAE. 26 mai 1963 à Diourbel (Sénégal) Directeur Général de GMC www.gmcconseils.com CURRICULUM VITAE NOM GAYE PRENOM Magaye NE LE 26 mai 1963 à Diourbel (Sénégal) NATIONALITE Sénégalaise SITUATION DE FAMILLE Marié ADRESSE Cices foire n 232 Dakar Sénégal TELEPHONE Bureau 221 77 245 07

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur AFRISTAT PROGRAMME DE COMPARAISON INTERNATIONALE-AFRIQUE Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur Contexte Au cours de l année 2004, AFRISTAT

Plus en détail

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA 1 MGE CONSEIL 2 NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA L Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est une organisation de l Afrique de l ouest, qui a comme mission la réalisation de l'intégration

Plus en détail

LE RESEAU GLOBUS. Notre mission. Notre ambition

LE RESEAU GLOBUS. Notre mission. Notre ambition LE RESEAU GLOBUS C est la réponse aux besoins de plus en plus fréquents des clients internationaux ayant des installations industrielles et commerciales dans de nombreux pays africains et exprimant le

Plus en détail

QU'EST-CE QUE LA ZONE FRANC?

QU'EST-CE QUE LA ZONE FRANC? QU'EST-CE QUE LA ZONE FRANC? BURKINA FASO MALI NIGER TCHAD SENEGAL GUINEE-BISSAU RCA COTE-D'IVOIRE TOGO BENIN CAMEROUN GUINEE EQUAT. GABON CONGO Comores Les pays de la Zone Franc UEMOA CEMAC Comores France

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

West and Central African Council for Agricultural Research and Development

West and Central African Council for Agricultural Research and Development Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

SYNTHESE EMPRUNT OBLIGATAIRE CRRH-UEMOA 6% 2013-2023

SYNTHESE EMPRUNT OBLIGATAIRE CRRH-UEMOA 6% 2013-2023 SYNTHESE EMPRUNT OBLIGATAIRE CRRH-UEMOA 6% 2013-2023 2013 I- Historique La CRRH-UEMOA est l un des fruits de la coopération engagée en 2005 par la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest (BCEAO),

Plus en détail

Déjeuner-conférence Une plateforme de paiement pour quel marché? Aspects juridiques. Cathie-Rosalie JOLY

Déjeuner-conférence Une plateforme de paiement pour quel marché? Aspects juridiques. Cathie-Rosalie JOLY Paris, 7 juin 2011 Cabinet Ulys, 33 rue Galilée 75116 Paris Déjeuner-conférence Une plateforme de paiement pour quel marché? Aspects juridiques Cathie-Rosalie JOLY Avocat au barreau de Paris et Docteur

Plus en détail

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS Version du 06/10/2015 à 11:27:48 PROGRAMME 852 : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS POUR CONSOLIDATION DE DETTES ENVERS LA FRANCE

Plus en détail

ARIZ. Assurance pour le Risque des Investissements

ARIZ. Assurance pour le Risque des Investissements ARIZ Assurance pour le Risque des Investissements L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT propose un dispositif de garantie destiné à faciliter l accès aux financements pour les entreprises privées et les

Plus en détail

Repères n 7. Le financement des PME en Afrique. par Céline Kauffmann. www.oecd.org/dev/reperes CENTRE DE DÉVELOPPEMENT DE L OCDE

Repères n 7. Le financement des PME en Afrique. par Céline Kauffmann. www.oecd.org/dev/reperes CENTRE DE DÉVELOPPEMENT DE L OCDE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT DE L OCDE www.oecd.org/dev/reperes Repères n 7 Le financement des PME en Afrique par Céline Kauffmann Repères n 7 découle des Perspectives économiques en Afrique 2004/2005, une

Plus en détail

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS Présenté par Dr Alpha AYANDE Tél. +41 79 358 26 12 Email: syfodip@gmail.com

Plus en détail

Par Claude d Almeida, mai 2012.

Par Claude d Almeida, mai 2012. 1 er FORUM ÉCONOMIQUE DU PATRONAT IVOIRIEN Thème : «MÉCANISMES INNOVANTS ET ALTERNATIFS DE FINANCEMENT DU SECTEUR PRIVÉ» Par Claude d Almeida, mai 2012. CLAUDE D ALMEIDA, CONSULTANT ANCIEN STATISTICIEN

Plus en détail

Les Associations de Cautionnement Mutuel en Guinée. Expérience du PASAL avec les institutions de micro finance

Les Associations de Cautionnement Mutuel en Guinée. Expérience du PASAL avec les institutions de micro finance Le financement de l agriculture familiale dans le contexte de libéralisation : quelle contribution de la microfinance?/ Séminaire de Dakar, 21-24 janvier 2002 / Contribution MINISTERE DE L AGRICULTURE

Plus en détail

LA POLITIQUE AGRICOLE DE. un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs

LA POLITIQUE AGRICOLE DE. un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs LA POLITIQUE AGRICOLE DE l UEMOA: un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs Plan de l exposé 1. Un rappel sur l espace UEMOA et sur le Traité 2. L importance

Plus en détail

Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative. Présentation Horesca du 18 juin 2012

Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative. Présentation Horesca du 18 juin 2012 Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative Présentation Horesca du 18 juin 2012 03/12/09 L entrepreneur et le financement de son projet

Plus en détail

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME Avril 2014 TDR pour l étude de visibilité et de positionnement de la BIDC

Plus en détail

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises NOVEMBRE 2013 Dossier de presse Société Générale, COMMUNIQUÉ DE PRESSE Casablanca, le 21 novembre 2013 Présent dans 16 pays africains, le groupe Société Générale présente un positionnement unique, qui

Plus en détail

Participation du secteur privé dans les infrastructures hydrauliques au Liban 8-9 Mars 2010 Beyrouth

Participation du secteur privé dans les infrastructures hydrauliques au Liban 8-9 Mars 2010 Beyrouth Participation du secteur privé dans les infrastructures hydrauliques au Liban 8-9 Mars 2010 Beyrouth «Offrir les meilleures garanties aux PPP» Morgan Mozas Chargé de projet développement durable Les Pré-requis

Plus en détail

Groupama Banque : qui, que, quoi?

Groupama Banque : qui, que, quoi? Groupama Banque : qui, que, quoi? - Une seule banque au service de tous les clients du Groupe - Un nouveau modèle bancaire, conçu dès sa création comme multicanal - L une des seules banques en France à

Plus en détail

La Banque Postale, nouvel acteur du financement local. Avril 2012

La Banque Postale, nouvel acteur du financement local. Avril 2012 La Banque Postale, nouvel acteur du financement local Avril 2012 Sommaire 1. La Banque Postale, une banque pas comme les autres 2. au service des territoires 3. Le financement, une nouvelle étape au service

Plus en détail

PLR 2013 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS

PLR 2013 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS PLR 2013 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS Version du 20/05/2014 à 21:08:58 PROGRAMME 852 : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS POUR CONSOLIDATION DE DETTES ENVERS LA FRANCE MINISTRE

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

AP A R P E R F E F ju j i u n n 20 2 1 0 1 1 1

AP A R P E R F E F ju j i u n n 20 2 1 0 1 1 1 APREF juin 2011 1 Pourquoi la micro-assurance? Lien fort et évident entre pauvreté et vulnérabilité Si quelqu un est protégé contre les risques de base pour lui et sa famille, il est plus enclin à prendre

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail

Une introduction à la Microfinance

Une introduction à la Microfinance Une introduction à la Microfinance Présentation ENSAE Mathias ANDRÉ ENSAE Solidaire, pôle Microfinance 10 mars 2010 Mathias ANDRÉ (ENSAE Solidaire) Une introduction à la Microfinance 10 mars 2010 1 / 20

Plus en détail

Centre d Appui à la Microfinance et au Développement. Du micro-crédit au meso-crédit

Centre d Appui à la Microfinance et au Développement. Du micro-crédit au meso-crédit Centre d Appui à la Microfinance et au Développement Du micro-crédit au meso-crédit Contexte Région de Kayes: Population de 1,6M d habitants 7 cercles, 129 communes regroupant 1564 villages Villages bien

Plus en détail

Société Tunisienne de Garantie, TUNISIA. Faciliter le financement des PME en partageant avec les établissements financiers les risques pris

Société Tunisienne de Garantie, TUNISIA. Faciliter le financement des PME en partageant avec les établissements financiers les risques pris Société Tunisienne de Garantie, TUNISIA Faciliter le financement des PME en partageant avec les établissements financiers les risques pris 1 Introduction 2 Risque et financement 3 Efficacité des sûretés

Plus en détail

LA CRRH-UEMOA AU 30 AOUT 2013. Lomé le 07 septembre 2013 1

LA CRRH-UEMOA AU 30 AOUT 2013. Lomé le 07 septembre 2013 1 LA CRRH-UEMOA AU 30 AOUT 2013 Lomé le 07 septembre 2013 1 Plan I. La CRRH-UEMOA : activités opérationnelles II. Cadre institutionnel et organisation III. Règles d intervention : Critères d éligibilité

Plus en détail

LES OBSERVATIONS SUR LA MISSION

LES OBSERVATIONS SUR LA MISSION http://senat.fr/rap/np07_04ami/np07_04ami_mono.html Vous êtes ici : Projets/Propositions de loi > Commission des finances > Notes de présentation Compte de concours financiers "Accords monétaires internationaux"

Plus en détail

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS Version du 27/05/2015 à 17:53:19 PROGRAMME 852 : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS POUR CONSOLIDATION DE DETTES ENVERS LA FRANCE MINISTRE

Plus en détail

ETUDES SUR LES INSTRUMENTS DE GARANTIE ET LE MARCHE DES GARANTIES BANCAIRES DANS LA ZONE DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

ETUDES SUR LES INSTRUMENTS DE GARANTIE ET LE MARCHE DES GARANTIES BANCAIRES DANS LA ZONE DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) ETUDES SUR LES INSTRUMENTS DE GARANTIE ET LE MARCHE DES GARANTIES BANCAIRES DANS LA ZONE DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT AGENCE FRANÇAISE

Plus en détail

PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER

PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER COLLOQUE UEMOA-CRDI OUAGADOUGOU- BURKINA FASO NOUFOU Insa, MACROECONOMISTE PLAN DE PRESENTATION Introduction et Problématique Les

Plus en détail

PLANET GUARANTEE MALI. One World to protect

PLANET GUARANTEE MALI. One World to protect PLANET GUARANTEE MALI One World to protect Sommaire Sommaire I. Présentation de PlaNet Guarantee II. Présentation de PlaNet Guarantee Mali I. Assurance Récolte Sahel II. Santé pour tous III. Lakana 2 3

Plus en détail

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS Version du 07/10/2014 à 08:46:35 PROGRAMME 852 : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS POUR CONSOLIDATION DE DETTES ENVERS LA FRANCE

Plus en détail

Opportunités d investissement en Afrique de l Ouest

Opportunités d investissement en Afrique de l Ouest Opportunités d investissement en Afrique de l Ouest Convergence des environnements juridiques et fiscaux dans l UEMOA Jean-Jacques Lecat Président de la Commission Juridique et Fiscale du CIAN Avocat Associé

Plus en détail

ETAT DE MISE EN OEUVRE PROGRAMME REGIONAL D'APPUI A LA FINANCE DECENTRALISEE

ETAT DE MISE EN OEUVRE PROGRAMME REGIONAL D'APPUI A LA FINANCE DECENTRALISEE Département des Opérations Direction des Etablissements de Crédit et de Microfinance ETAT DE MISE EN OEUVRE PROGRAMME REGIONAL D'APPUI A LA FINANCE DECENTRALISEE Dakar, le 12 mai 2010 Dans le cadre des

Plus en détail

Thème : Adoption d'une loi uniforme pour le «credit reporting» : le cas des huit (8) Etats membres de l'umoa

Thème : Adoption d'une loi uniforme pour le «credit reporting» : le cas des huit (8) Etats membres de l'umoa Thème : Adoption d'une loi uniforme pour le «credit reporting» : le cas des huit (8) Etats membres de l'umoa Présenté par M. Moussa SANOGO, Adjoint au Directeur des Statistiques (BCEAO) I. INTRODUCTION

Plus en détail

GLOSSAIRE ET QUESTIONNAIRE DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES BANQUES SUR LA DISTRIBUTION DU CRÉDIT

GLOSSAIRE ET QUESTIONNAIRE DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES BANQUES SUR LA DISTRIBUTION DU CRÉDIT MÉTHODE GLOSSAIRE ET QUESTIONNAIRE DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES BANQUES SUR LA DISTRIBUTION DU CRÉDIT 19 novembre 2013 Définitions utilisées dans le questionnaire de l enquête 2 Questionnaire de l enquête trimestrielle

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie d intervention dans le secteur

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UN(E) ASSISTANT(E) TRESORIER(E) GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE

AVIS DE RECRUTEMENT UN(E) ASSISTANT(E) TRESORIER(E) GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (221) 33 869 95 95 Fax : (221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT UN(E)

Plus en détail

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission pg 1/5 1 Fact sheet (français) Contexte de l évaluation Objectifs du mandat Durée du projet Type évaluation Budget planifié Budget estimatif de réalisation

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE APPUI A L AMELIORATION DE L OFFRE DE PRODUITS ET LA GESTION DES PRETS INDIVIDUELS

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE APPUI A L AMELIORATION DE L OFFRE DE PRODUITS ET LA GESTION DES PRETS INDIVIDUELS SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE APPUI A L AMELIORATION DE L OFFRE DE PRODUITS ET LA GESTION DES PRETS INDIVIDUELS COMUBA RENACA ACFIME BÉNIN BURKINA

Plus en détail

PRESENTATION AFD- juin 2004

PRESENTATION AFD- juin 2004 PRESENTATION AFD- juin 2004 Présentation de FINADEV Bénin- Groupe FINANCIAL AFD Paris - juin 2004 1 1. PRESENTATION GENERALE Si vous le permettez, avant de vous exposer la situation de FINADEV BENIN, première

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

Le Point sur les APE dans les régions Africaines. Dr Cheikh Tidiane DIEYE Coordonnateur de Programmes Enda Tiers Monde cdieye@enda.

Le Point sur les APE dans les régions Africaines. Dr Cheikh Tidiane DIEYE Coordonnateur de Programmes Enda Tiers Monde cdieye@enda. Le Point sur les APE dans les régions Africaines Dr Cheikh Tidiane DIEYE Coordonnateur de Programmes Enda Tiers Monde cdieye@enda.sn LES CONFIGURATIONS REGIONALES AFRICAINES NEGOCIANT UN APE Afrique de

Plus en détail

L AFD ET LA MICROFINANCE

L AFD ET LA MICROFINANCE L AFD ET LA MICROFINANCE 1988 2008 Vingt ans déjà! Paul Kabre LA MICROFINANCE, POURQUOI? Dans de nombreux pays, l immense majorité de la population n a pas accès au secteur bancaire classique : sa capacité

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Appel à manifestation d intérêt --------------------------- Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Plus en détail

PLAN DE L ETUDE : I. Le Marché Mondial II. Le Marché zone FANAF : - Marché Vie, - Marché Non Vie EVOLUTION DU MARCHE DE L ASSURANCE EN 2014

PLAN DE L ETUDE : I. Le Marché Mondial II. Le Marché zone FANAF : - Marché Vie, - Marché Non Vie EVOLUTION DU MARCHE DE L ASSURANCE EN 2014 EVOLUTION DU MARCHE DE L ASSURANCE EN 2014 PLAN DE L ETUDE : I. Le Marché Mondial II. Le Marché zone FANAF : - Marché Vie, - Marché Non Vie (situation de l assurance automobile 2010-2014) I. Le Marché

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

Le Groupe BANK OF AFRICA

Le Groupe BANK OF AFRICA Le Groupe BANK OF AFRICA Une vision, une histoire, une stratégie Mars 2010 1 L origine La vision, dès 1982, d une banque panafricaine, accessible à tous, impliquée dans le développement économique, avec

Plus en détail

MICROFINANCE ET ENTREPRENARIAT JEUNES

MICROFINANCE ET ENTREPRENARIAT JEUNES MICROFINANCE ET ENTREPRENARIAT JEUNES Etat des lieux et mesures pour renforcer l'accès durable des jeunes à des services financiers adaptés Proposition d un modèle de financement adapté Absa KANE WANE,

Plus en détail

Afrique Subsaharienne Étude Sur Les Fonds De Service Universel

Afrique Subsaharienne Étude Sur Les Fonds De Service Universel Afrique Subsaharienne Étude Sur Les Fonds De Service Universel Synthèse Septembre 2014 Réalisée pour le compte de l association GSMA Synthèse Le rapport qui suit examine les fonds de service universel

Plus en détail

UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST

UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST DISPOSITIF PRUDENTIEL APPLICABLE AUX BANQUES ET AUX ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE L UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UMOA)

Plus en détail

L éditorial. Le secrétariat de CGLU Afrique lance ce premier numéro «L Etat des

L éditorial. Le secrétariat de CGLU Afrique lance ce premier numéro «L Etat des L éditorial Jean-Pierre ELONG-MBASSI Le secrétariat de CGLU Afrique lance ce premier numéro «L Etat des Finances Locales en Afrique» afin de comparer, pour la première fois, les principaux chiffres et

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET DE CONSTRUIRE DES QUESTIONNAIRES CONTEXTUELS 1. CONTEXTE

Plus en détail

Initiative Accès à l Assurance

Initiative Accès à l Assurance Initiative Accès à l Assurance Programme mondial pour la promotion de cadres réglementaires et de contrôle solides 9 e Consultation téléphonique : 26 mars 2015 «Mutuelles, coopératives et organisations

Plus en détail

Discours de Monsieur KI Boureima Jacques, Secrétaire général de la CONFEMEN

Discours de Monsieur KI Boureima Jacques, Secrétaire général de la CONFEMEN Programme d analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN (PASEC) Ouverture de l atelier international de renforcement des capacités des décideurs et analystes sur la Gestion axée sur les résultats (GAR)

Plus en détail

Médiation du crédit aux entreprises

Médiation du crédit aux entreprises Médiation du crédit aux entreprises Gérard Rameix, Médiateur du crédit > Commission système financier et financement de l économie 7 novembre 2011 Sommaire 1. La Médiation du crédit au service des entreprises

Plus en détail

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, 1ER RÉSEAU DE BANQUE UNIVERSELLE EN AFRIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, 1ER RÉSEAU DE BANQUE UNIVERSELLE EN AFRIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES Paris, le 3 décembre 2013 SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, 1ER RÉSEAU DE BANQUE UNIVERSELLE EN AFRIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES Fort de son engagement en Afrique, Société Générale sera l'un des principaux partenaires

Plus en détail

Fonds de garantie. Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques.

Fonds de garantie. Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques. Fonds de garantie Fond Oxygen : Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques. - PME existantes ayant au moins 6 mois d activité et des relations avec

Plus en détail

RENFORCEMENT DE CAPACITES EN ALIMENTATION ET NUTRITION : CAS DE LA FINSAAU BENIN:

RENFORCEMENT DE CAPACITES EN ALIMENTATION ET NUTRITION : CAS DE LA FINSAAU BENIN: RENFORCEMENT DE CAPACITES EN ALIMENTATION ET NUTRITION : CAS DE LA FINSAAU BENIN: Prof. Noël AKISSOE Prof. Romain DOSSA Prof. Joseph HOUNHOUIGAN Prof. Eric A. ATEGBO Ir. Sam BODJRENOU FSA/UAC 01 BP 526

Plus en détail

Rôle de l épargne dans le développement.

Rôle de l épargne dans le développement. 1 Rôle de l épargne dans le développement. L ensemble des acteurs économiques participant aux politiques de développement s accordent à reconnaître, depuis une quinzaine d années, l échec des politiques

Plus en détail

«L'IMPORTANCE D'UN CODE DE PROTECTION DES CONSOMMATEURS ET DE REGLES DE CONDUITE STANDARDS

«L'IMPORTANCE D'UN CODE DE PROTECTION DES CONSOMMATEURS ET DE REGLES DE CONDUITE STANDARDS PROMOTION DE LA CAPACITE FINANCIERE ET DE LA PROTECTION DES CONSOMMATEURS EN AFRIQUE : UNE AVANCEE EN FAVEUR DE L'INCLUSION FINANCIERE EN AFRIQUE (ACCRA, les 8 et 9 septembre 2009 ) «L'IMPORTANCE D'UN

Plus en détail

Synthèse de l intervention de Mr A. BENKHALFA Consultant économique et financier indépendant

Synthèse de l intervention de Mr A. BENKHALFA Consultant économique et financier indépendant Synthèse de l intervention de Mr A. BENKHALFA Consultant économique et financier indépendant Objectifs des Politiques de financement et d appui financier aux exportateurs 1- Préfinancer le cycle de fabrication

Plus en détail

Fiche récapitulative - Réformes en Afrique

Fiche récapitulative - Réformes en Afrique Fiche récapitulative - Réformes en Afrique L Angola a amélioré le long et fastidieux processus de création d entreprise, grâce à son guichet unique, Guichet Unico da Empresa, qui a réduit les délais nécessaires

Plus en détail

EVALUATION FINALE AFR/017. Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la zone UEMOA

EVALUATION FINALE AFR/017. Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la zone UEMOA EVALUATION FINALE AFR/017 Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la Zone UEMOA FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Union Economique et Monétaire Ouest

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2013 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2013 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2013 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Novembre 2008 Introduction : CONTEXTE ET CONJONCTURE national et international l augmentation des cours des matières premières

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

La Nouvelle politique de la monnaie et de crédit de la Banque Centrale de Etats de l Afrique de l Ouest

La Nouvelle politique de la monnaie et de crédit de la Banque Centrale de Etats de l Afrique de l Ouest La Nouvelle politique de la monnaie et de crédit de la Banque Centrale de Etats de l Afrique de l Ouest Par : Union Monétaire Ouest Africaine Publication : Octobre 1989 17 pages Depuis le 1er juillet 1975,

Plus en détail

CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DE LA PRÉVOYANCE SOCIALE AVIS DE SELECTION

CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DE LA PRÉVOYANCE SOCIALE AVIS DE SELECTION CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DE LA PRÉVOYANCE SOCIALE AVIS DE SELECTION I - OBJET Après un premier appel d offre infructueux, LA CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DE LA PRÉVOYANCE SOCIALE (CIPRES) dont le siège est

Plus en détail

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance (Compte rendu de la table ronde du 21 septembre 2006) BIM n - 10 octobre 2006 Association des Centraliens & CERISE Le BIM d'aujourd'hui nous

Plus en détail

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans!

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Saint-Etienne, le 18 mars 2013 Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Vendredi 15 mars 2013, Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme-Ardèche

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif général

OBJECTIFS. Objectif général Le Programme d action pour la promotion et le financement des PME dans l UEMOA est une déclinaison de la Politique Industrielle Commune (PIC) de l UEMOA. Il vise la création de mécanismes de financement

Plus en détail

Développer ses Ressources Humaines en Santé : Enjeux et solutions Séminaire pour les pays d Afrique francophones à Cotonou, Benin

Développer ses Ressources Humaines en Santé : Enjeux et solutions Séminaire pour les pays d Afrique francophones à Cotonou, Benin Développer ses Ressources Humaines en Santé : Enjeux et solutions Séminaire pour les pays d Afrique francophones à Cotonou, Benin Contexte Il existe désormais un large consensus sur le besoin impératif

Plus en détail

PROCEDURE D AGREMENT EN QUALITE DE BANQUE ET ETABLISSEMENT FINANCIER

PROCEDURE D AGREMENT EN QUALITE DE BANQUE ET ETABLISSEMENT FINANCIER PROCEDURE D AGREMENT EN QUALITE DE BANQUE ET ETABLISSEMENT FINANCIER PREFACE Dans le cadre de la mise en œuvre et du renforcement de la politique d'intégration sous-regionale, le Conseil des Ministres

Plus en détail

Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Jeudi 6 juin 2013

Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Jeudi 6 juin 2013 1 Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires Jeudi 6 juin 2013 2 L assemblée nationale a voté dans la nuit du 5 au 6 juin 2013 en seconde lecture le projet de loi

Plus en détail

Facilité de financement des collectivités territoriales françaises (FICOL)

Facilité de financement des collectivités territoriales françaises (FICOL) Facilité de financement des collectivités territoriales françaises (FICOL) janvier 2015 Appel à idées FICOL TERMES DE REFERENCE 2015 L Agence Française de Développement (AFD) expérimente depuis 2014 une

Plus en détail

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA FINANCE SOCIALE & SOLIDAIRE LIMA 13 & 14 MAI 2015 BREVE PRESENTATION DE LA GUINEE Contexte Socio-économique de la Guinée: La

Plus en détail

FONDS I&P AFRIQUE ENTREPRENEURS : CONCILIER PERFORMANCE ET IMPACT

FONDS I&P AFRIQUE ENTREPRENEURS : CONCILIER PERFORMANCE ET IMPACT FONDS I&P AFRIQUE ENTREPRENEURS : CONCILIER PERFORMANCE ET IMPACT LEGENI, entreprise partenaire d I&P au Niger entre 2003 et 2012 QUI SOMMES NOUS? Notre Histoire Créé en 2002, Investisseurs & Partenaires

Plus en détail

CABINET COMPTABLE ET DE GESTION

CABINET COMPTABLE ET DE GESTION CABINET COMPTABLE ET DE GESTION Audit Appui - en Evaluation microfinance, - Etude renforcement sectorielle des - Appuis capacités, et Conseils audit, - Ingénierie appuis aux informatique projets/programme

Plus en détail

BILAN DES ACTIVITES DE FORMATION MSG ET A DISTANCE A L EAMAC DE 2008 A 2010

BILAN DES ACTIVITES DE FORMATION MSG ET A DISTANCE A L EAMAC DE 2008 A 2010 BILAN DES ACTIVITES DE FORMATION MSG ET A DISTANCE A L EAMAC DE 2008 A 2010 Présentation : Sadamba TCHAGBELE, Directeur EAMAC, Niamey - NIGER Slide 1 Sommaire Introduction ti Bilan de la formation à l

Plus en détail

Société Générale avec un Conseiller SG/BFM dans chaque agence

Société Générale avec un Conseiller SG/BFM dans chaque agence B a n q u e F r a n ç a i s e M u t u a l i s t e profil d une banque différente une banque unique par son origine mutualiste Créée par des mutuelles de la Fonction publique, la Banque Française Mutualiste

Plus en détail

Centre de Communication et de Développement de l Entreprise

Centre de Communication et de Développement de l Entreprise Centre de Communication et de Développement de l Entreprise Bureau d Études Siège: 25, Avenue Noguès, Rue n 4 06 B.P. 1409 Abidjan 06 R.C. N CI-ABJ-2007-B-2911 Tél. : (225) 20.32.91.41 Fax : (225) 20.32.91.40

Plus en détail

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

La Garantie Financière CGCIPME RENCONTRE REGIONALE SUR LA MISE A NIVEAU DES ENTREPRISES

La Garantie Financière CGCIPME RENCONTRE REGIONALE SUR LA MISE A NIVEAU DES ENTREPRISES La Garantie Financière CGCIPME RENCONTRE REGIONALE SUR LA MISE A NIVEAU DES ENTREPRISES MOSTAGANEM JEUDI 30 JUIN 2011 Mesdames Messieurs ; C est avec un réel plaisir et beaucoup d intérêt que nous participons

Plus en détail