L éditorial. Le secrétariat de CGLU Afrique lance ce premier numéro «L Etat des

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L éditorial. Le secrétariat de CGLU Afrique lance ce premier numéro «L Etat des"

Transcription

1

2 L éditorial Jean-Pierre ELONG-MBASSI Le secrétariat de CGLU Afrique lance ce premier numéro «L Etat des Finances Locales en Afrique» afin de comparer, pour la première fois, les principaux chiffres et ratios de gestion financière des villes africaines. Pour ce faire, les comptes 2010, 2011 et 2012 d une cinquantaine de villes venant de 23 pays africains et des cinq régions d Afrique - Afrique du Nord, de l Ouest, de l Est, Centrale et Australe - ont été collectés, traités et analysés. Les nomenclatures étant différentes aussi bien entre collectivités locales d un même pays qu entre des collectivités locales de pays différents, une démarche en trois temps a été mise en place : (1) élaboration d une nomenclature pour chacun des pays pour pouvoir comparer les collectivités locales d un même pays ; (2) élaboration d une nomenclature régionale pour chacune des 5 régions d Afrique afin de comparer les collectivités locales d une même région ; le travail a aussi consisté ici à harmoniser les systèmes hérités de la culture administrative française et de la culture administrative anglaise et (3) élaboration d une nomenclature à l échelle de l Afrique pour comparer toutes les collectivités locales du Continent. Un tableau de ratios financiers a été établi sur la base de la nomenclature harmonisée africaine et les différents ratios produits. L Etat des Finances locales en Afrique présente six (6) domaines d analyse (Volume budgétaire, Recettes de fonctionnement, Dépenses de fonctionnement, Capacité d épargne, Investissement, Suivi de l endettement) et neuf(09) ratios. 2

3 Volume budgétaire par habitant Dépenses d équipement / habitant = Recettes de fonctionnement Recettes réelles fonct / habitant = Recettes impôts et taxes municipales/ habitant = Investissement TSFI23 + TSFI38 Population TSFI 22 Population (TSFI 7 ) Population ( TSFI 38 - TSFI 39 ) Dépenses d équipement / habitant = Population Dépenses de Fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement / habitant = Frais de personnel / Recettes de fonct = Marge d autofinancement = Capacité d Epargne Epargne réelle nette /Recettes de fonctionnement = ( TSFI23 +TSFI39 ) TSFI 22 Suivi de l endettement Remboursement du capital / Epargne brute = (TSFI 24 ) TSFI 22 (TSFI23) Population ( TSFI (22-30)- TSFI39 ) TSFI 22 TSFI 39 TSFI 22 -TSFI 30 NB : TSFI 7 = Impôts locaux et taxes municipales ; TSFI 22 = Total Recettes de fonctionnement ; TSFI 23 = Dépenses de fonctionnement (hors prélèvement) ; TSFI 24 = Charges de personnel ; TSFI 30 = Total Dépenses de fonctionnement ; TSFI 38 = Dépenses d investissement ; TSFI 39 = Remboursement d emprunt (amortissement du capital) Ces ratios sont présentés par ville, par pays, par région d Afrique et pour l Afrique. Après les ratios des villes, les ratios «Pays» sont la moyenne des ratios des villes du pays, les ratios «Région» la moyenne des ratios des pays de la région et les ratios «Afrique» la moyenne des ratios des «Régions». Bien que n étant pas une analyse de la gestion financière des collectivités locales, ces ratios devront permettre de sensibiliser les élus locaux sur la qualité de la gestion financière de leurs villes. L Etat des Finances Locales sera publiée une fois par an. Vos avis, commentaires et critiques sont les bienvenus. Acceptez nos meilleurs vœux pour l Année Jean Pierre Elong Mbassi Secrétaire Général, CGLU Afrique 3

4 Sommaire AFRIQUE AUSTRALE - Afrique Australe - Malawi Lilongwa Mbelwa Nsanje AFRIQUE DE L EST - Maurice Beau bassin Curepipe Port Louis - Swaziland Ezulwini AFRIQUE CENTRALE - Afrique Centrale - Centrafrique Bambari Bossangoa Kaga - Congo Brazaville Brazaville - Tchad Ndjamena - Afrique de l Est - Madagascar - Burundi Antananarivo Bujumbura Majunga Matana - Ouganda Ngozi Arua - Kenya Jinja Kitui Kampala Mombassa - Rwanda Kitui Karongi Muranga Kigali Nairobi Muhanga Edition Tanzanie Dar es salam Mafia Masasi Missenya AFRIQUE DE L OUEST -Afrique de l Ouest - Benin Glazoue Porto novo - Burkina Faso Bobo Dioulasso Ouhigouya - Cote d Ivoire Abobo Bouaké Koumassi AFRIQUE DU NORD -Afrique du Nord - Maroc Kénitra MarRakech Rabat - Mauritanie Boghe Nouakchott Raouad Rosso - Gambie Banjul - Guinée Conakry conacry - Mali Katie Segou - Niger Niamey - Senegal Dakar Mbour -Tunisie Kairaouan Monastir Tazarka CONTINENT AFRICAIN Oussouye Pikine Saint Louis Sokone - Togo Lomé

5 AFRIQUE AUSTRALE AFRIQUE AUSTRALE Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant MALAWI Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

6 MALAWI Lilongwe AFRIQUE AUSTRALE Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant MALAWI Mbelwa Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement 2.18 % 2.18 % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement 2.18 % 2.18 % Dépenses d équipement / habitant

7 MALAWI Nsanje AFRIQUE AUSTRALE Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement 3.39 % 3.39 % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement 3.39 % 3.39 % Dépenses d équipement / habitant MAURICE Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

8 MAURICE Beau bassin AFRIQUE AUSTRALE Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant MAURICE Curepipe Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

9 MAURICE Port louis AFRIQUE AUSTRALE Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant SWAZILAND Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

10 AFRIQUE AUSTRALE SWAZILAND Ezulwini Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

11 AFRIQUE CENTRALE AFRIQUE CENTRALE Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant CENTRAFRIQUE Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

12 CENTRAFRIQUE Bambari AFRIQUE CENTRALE Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant CENTRAFRIQUE Bossangoa Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

13 CENTRAFRIQUE Kaga AFRIQUE CENTRALE Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant CONGO BRAZZAVILLE Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

14 CONGO BRAZZAVILLE Brazaville AFRIQUE CENTRALE Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant TCHAD Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement 4.64 % 4.64 % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

15 TCHAD Ndjamena AFRIQUE CENTRALE Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement 4.64 % 4.64 % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

16 AFRIQUE DE L EST AFRIQUE DE L EST Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant BURUNDI Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

17 BURUNDI Bujumbura AFRIQUE DE L EST Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant BURUNDI Matana Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

18 BURUNDI Ngozi AFRIQUE DE L EST Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant KENYA Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

19 KENYA Kitui AFRIQUE DE L EST Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant KENYA Mombassa Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

20 KENYA Muhanga AFRIQUE DE L EST Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant KENYA Nairobi Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

21 MADAGASCAR AFRIQUE DE L EST Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant MADAGASCAR Antananarivo Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

22 MADAGASCAR Majunga AFRIQUE DE L EST Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant OUGANDA Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

23 OUGANDA Arua AFRIQUE DE L EST Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement 4.72 % 4.72 % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement 4.72 % 4.72 % Dépenses d équipement / habitant OUGANDA Jinja Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement 8.46 % 8.46 % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement 8.95 % 8.95 % Dépenses d équipement / habitant

24 OUGANDA Kampala AFRIQUE DE L EST Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant RWANDA Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

25 RWANDA Karongi AFRIQUE DE L EST Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant RWANDA Kigali Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

26 OUGANDA Muhanga AFRIQUE DE L EST Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant TANZANIE Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

27 TANZANIE Dar Es Salam AFRIQUE DE L EST Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant TANZANIE Mafia Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

28 TANZANIE Masasi AFRIQUE DE L EST Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant TANZANIE Missenya Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

29 AFRIQUE DE L OUEST AFRIQUE DE L OUEST Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant BENIN Recettes réelles de fonctionnement Dépenses réelles de fonctionnement Epargne brute Dépenses totales / habitant Recettes réelles fonctionnement / habitant Dépenses réelles de fonctionnement / habitant Frais de personnel / Recettes de fonctionnement % % Marge d autofinancement % % Taux de couverture des dépenses de fonctionnement % % Dépenses d équipement / habitant

LE RESEAU GLOBUS. Notre mission. Notre ambition

LE RESEAU GLOBUS. Notre mission. Notre ambition LE RESEAU GLOBUS C est la réponse aux besoins de plus en plus fréquents des clients internationaux ayant des installations industrielles et commerciales dans de nombreux pays africains et exprimant le

Plus en détail

CAF AFRICAN QUALIFIERS 2015

CAF AFRICAN QUALIFIERS 2015 CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 PRÉSENTATION CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 TOURS PRÉLIMINAIRES ER TOUR Equipe Match Equipe Aller Retour Liberia Lesotho 0 0 Kenya Comores 0 Madagascar Ouganda

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Thomas Duquesne conseil du 17 octobre 2014 Pourquoi utiliser des indicateurs techniques? Notre compte administratif (bilan comptable annuel) est

Plus en détail

PLAN DE L ETUDE : I. Le Marché Mondial II. Le Marché zone FANAF : - Marché Vie, - Marché Non Vie EVOLUTION DU MARCHE DE L ASSURANCE EN 2014

PLAN DE L ETUDE : I. Le Marché Mondial II. Le Marché zone FANAF : - Marché Vie, - Marché Non Vie EVOLUTION DU MARCHE DE L ASSURANCE EN 2014 EVOLUTION DU MARCHE DE L ASSURANCE EN 2014 PLAN DE L ETUDE : I. Le Marché Mondial II. Le Marché zone FANAF : - Marché Vie, - Marché Non Vie (situation de l assurance automobile 2010-2014) I. Le Marché

Plus en détail

TABLEAU 1 Distribution régionale des superficies cultivables et cultivées Superficies cultivées 2002 Région

TABLEAU 1 Distribution régionale des superficies cultivables et cultivées Superficies cultivées 2002 Région TABLEAU 1 Distribution régionale des superficies cultivables et cultivées Superficies Superficies cultivées 2002 cultivables Superficie en % des superficies cultivables () () (%) Nord 65 320 000 28 028

Plus en détail

Programme d achat groupé haut débit

Programme d achat groupé haut débit Programme d achat groupé haut débit Hutchison Global Communications est fier d annoncer que 9 nouveaux pays d Afrique de l Ouest ont rejoint son programme d achat groupé haut débit. Ces nouvelles recrues

Plus en détail

Bulletin Climatique Décadaire FAITS SAILLANTS

Bulletin Climatique Décadaire FAITS SAILLANTS African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement Bulletin Climatique Décadaire N 34 Valable du 1 er au 10 Décembre

Plus en détail

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Thomas Duquesne Février 2015 Pourquoi utiliser des indicateurs techniques? Notre compte administratif (bilan comptable annuel) est contrôlé par

Plus en détail

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP 17 Septembre 2013, 9h00 Tunis, Tunisie Monsieur le Directeur du Département Assurance

Plus en détail

Le Point sur les APE dans les régions Africaines. Dr Cheikh Tidiane DIEYE Coordonnateur de Programmes Enda Tiers Monde cdieye@enda.

Le Point sur les APE dans les régions Africaines. Dr Cheikh Tidiane DIEYE Coordonnateur de Programmes Enda Tiers Monde cdieye@enda. Le Point sur les APE dans les régions Africaines Dr Cheikh Tidiane DIEYE Coordonnateur de Programmes Enda Tiers Monde cdieye@enda.sn LES CONFIGURATIONS REGIONALES AFRICAINES NEGOCIANT UN APE Afrique de

Plus en détail

Discours de Monsieur KI Boureima Jacques, Secrétaire général de la CONFEMEN

Discours de Monsieur KI Boureima Jacques, Secrétaire général de la CONFEMEN Programme d analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN (PASEC) Ouverture de l atelier international de renforcement des capacités des décideurs et analystes sur la Gestion axée sur les résultats (GAR)

Plus en détail

S. Bourgeat. Topo pour l agreg interne.

S. Bourgeat. Topo pour l agreg interne. 2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires ( Réflexions appliquées aux sujets de l agrégation) Fichier préparatoire à la séance du 28 Septembre 2006 S. Bourgeat. Topo

Plus en détail

Gestion Publique Résultats des Indicateurs d Intégrité en Afrique

Gestion Publique Résultats des Indicateurs d Intégrité en Afrique Gestion Publique Résultats des Indicateurs d Intégrité en Afrique La sous-catégorie Gestion Publique évalue la transparence dans la passation des marchés publics, dans la gestion des entreprises publiques

Plus en détail

BILAN DES ACTIVITES DE FORMATION MSG ET A DISTANCE A L EAMAC DE 2008 A 2010

BILAN DES ACTIVITES DE FORMATION MSG ET A DISTANCE A L EAMAC DE 2008 A 2010 BILAN DES ACTIVITES DE FORMATION MSG ET A DISTANCE A L EAMAC DE 2008 A 2010 Présentation : Sadamba TCHAGBELE, Directeur EAMAC, Niamey - NIGER Slide 1 Sommaire Introduction ti Bilan de la formation à l

Plus en détail

RAILS. Abidjan, 3 5 Fevrier 2010. Dady Demby Myra Wopereis-Pura

RAILS. Abidjan, 3 5 Fevrier 2010. Dady Demby Myra Wopereis-Pura RAILS Etat comparatif de la mise en œuvre au sein des OSR Mise en œuvre de la Composante 1 du PSTAD Abidjan, 3 5 Fevrier 2010 Dady Demby Myra Wopereis-Pura Sommaire Mise en œuvre de la Composante 1 Mise

Plus en détail

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement N 5, Mai 2015 FAITS SAILLANTS : Les zones favorables à une vigilance

Plus en détail

Activités des pays africains dans les comités d études de la CEI

Activités des pays africains dans les comités d études de la CEI INTERNATIONAL ELECTROTECHNICAL COMMISSION Activités des pays africains dans les comités d études de la CEI Françoise Rauser Programme des Pays Affiliés à la CEI & Liaisons Internationales La CEI en Afrique:

Plus en détail

Annuaire des sociétés membres de la FANAF. XXIIème Edition 2015

Annuaire des sociétés membres de la FANAF. XXIIème Edition 2015 Annuaire des sociétés membres de la FANAF XXIIème Edition 2015 FANAF 2015 ANNUAIRE XXIIème Edition SOMMAIRE Liste des Membres Afrique du Sud Madagascar Bahrain Mali Bénin Maroc Burkina Faso Mauritanie

Plus en détail

Document d information SOMMAIRE CONTEXTE... 1 3 PROGRÈS RÉALISÉS... 4 15 MESURES PROPOSÉES... 16 17

Document d information SOMMAIRE CONTEXTE... 1 3 PROGRÈS RÉALISÉS... 4 15 MESURES PROPOSÉES... 16 17 6 septembre 2013 COMITÉ RÉGIONAL DE L AFRIQUE ORIGINAL : ANGLAIS Soixante-troisième session Brazzaville, République du Congo, 2 6 septembre 2013 Point 20.4 de l ordre du jour MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION-CADRE

Plus en détail

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT Le présent guide a pour vocation, de fournir aux entreprises, aux PME/PMI, aux Etats, aux collectivités locales et aux entreprises publiques (dans

Plus en détail

FITS 2008 Bamako,Mali. Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire

FITS 2008 Bamako,Mali. Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire FITS 2008 Bamako,Mali Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire Problématiques Pourquoi avoir une politique et une stratégie nationale d appui au tourisme

Plus en détail

Journée Mondiale de la Liberté de Presse: Le soutien du public à leur rôle de «veilleur» conforte les médias africains sous attaque (Afrobaromètre)

Journée Mondiale de la Liberté de Presse: Le soutien du public à leur rôle de «veilleur» conforte les médias africains sous attaque (Afrobaromètre) Round 6 d Afrobaromètre Nouvelles données collectées à travers l Afrique Accra, Ghana 3 mai 2016 Communiqué de presse Journée Mondiale de la Liberté de Presse: Le soutien du public à leur rôle de «veilleur»

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UN OPERATIONNEL BACK OFFICE GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE

AVIS DE RECRUTEMENT UN OPERATIONNEL BACK OFFICE GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (221) 33 869 95 95 Fax : (221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT UN OPERATIONNEL

Plus en détail

LEVET COMMUNE DE LEVET

LEVET COMMUNE DE LEVET LEVET COMMUNE DE LEVET Conseil Municipal du 4 juin 2015 Le Compte Administratif présenté aujourd hui découle de la gestion de l exercice 2014 : il constitue notre socle de gestion pour l avenir. Compte

Plus en détail

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015 Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014 Débat d Orientation Budgétaire 2015 Le budget 2015 sera le premier de ce nouveau mandat 2014-2020 Il est construit sur le Plan de mandat financier en

Plus en détail

Miser sur les municipalités : assistance de la Banque mondiale à l Afrique subsaharienne

Miser sur les municipalités : assistance de la Banque mondiale à l Afrique subsaharienne Miser sur les municipalités : assistance de la Banque mondiale à l Afrique subsaharienne Assistance de la Banque Tableau 1: Récapitulatif du portefeuille de PDM, 1998 2008 Achevés (nombre) 32 PDM achevés

Plus en détail

LA POLITIQUE DE FORMATION A L ASECNA

LA POLITIQUE DE FORMATION A L ASECNA LA POLITIQUE DE FORMATION A L ASECNA Présentation : Sadamba TCHAGBELE, Directeur EAMAC, Niamey - NIGER Slide 1 Sommaire Introduction Aperçu sur l ASECNA La politique de formation à l ASECNA Les centres

Plus en détail

Figure 17 : Taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, 1990, 2008 et 2015 (cible)

Figure 17 : Taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, 1990, 2008 et 2015 (cible) Objectif 4 : Réduire la mortalité des enfants de moins de cinq ans Cible 4A Réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans L Afrique continue de marquer

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

Rabat, le 20 mars 2014

Rabat, le 20 mars 2014 المملكة المغربية Royaume du Maroc المرجع : Rabat, le 20 mars 2014 Durant les dix dernières années, les flux d investissements directs étrangers réalisés en Afrique ont enregistré, selon les données de

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur AFRISTAT PROGRAMME DE COMPARAISON INTERNATIONALE-AFRIQUE Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur Contexte Au cours de l année 2004, AFRISTAT

Plus en détail

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne EVOLUTION DES PRIX DANS LES ETATS MEMBRES D AFRISTAT DE 1970 A 1999

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne EVOLUTION DES PRIX DANS LES ETATS MEMBRES D AFRISTAT DE 1970 A 1999 Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne EVOLUTION DES PRIX DANS LES ETATS MEMBRES D AFRISTAT DE 1970 A 1999 SERIE ETUDES N 4 Février 2001 PREFACE La Direction générale d AFRISTAT

Plus en détail

REVUE AFRICAINE DES FINANCES LOCALES

REVUE AFRICAINE DES FINANCES LOCALES REVUE AFRICAINE Edition 2014 Edito... 4 La gestion des finances locales en Afrique : Convergence et Divergence des systèmes... 5 1. Préambule... 6 2. Les ressources financières des villes africaines...

Plus en détail

"Nous vous ouvrons les portes de l'afrique" AFRIK E-MAILING. Présentation Afrik E-mailing

Nous vous ouvrons les portes de l'afrique AFRIK E-MAILING. Présentation Afrik E-mailing Présentation Afrik E-mailing Présentation légale Afrik e-mailing est une entité créée sous l'égide de la société Burkina Facile Sarl, créée en Mai 2009 par Monsieur Sylvain HIVY. RCCM N BF OUA 2009 B 1203-

Plus en détail

ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES

ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES RÈGLEMENT INTÉRIEUR ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement 1 CONDITIONS D ADHESION A L AUA (1) Pour être éligible en qualité de membre

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE AAI Comité Afrique UNE MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE 28 Mai Tallinn, Estonie L Afrique un continent multiforme : Arabe Français anglais portugais Divisé, en trois, zones 1 - Le Maghreb ou l Afrique du Nord

Plus en détail

Directeur Administratif et Financier

Directeur Administratif et Financier Symposium Régional pour les États africains sur le Financement des Infrastructures des Aéroports et tdes Services de la Navigation Aéi Aérienne EXPERIENCE DE L ASECNA LASECNA Présentée par Mr Ahmed Salem

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

AFRICA NOS CORRESPONDANTS AFRICAINS*

AFRICA NOS CORRESPONDANTS AFRICAINS* Afrique du Sud AFRICA NOS CORRESPONDANTS AFRICAINS* ABSA Bank NedBank Standard Bank of South Africa ABSAZAJJ NEDSZAJJ SBZAZAJJ Algérie Angola Bénin Banque de l Agriculture et du Développement Rural Banque

Plus en détail

Moïse BETOLE ADA. Chef Département Météorologie ASECNA

Moïse BETOLE ADA. Chef Département Météorologie ASECNA Création de Services météorologiques et climatologiques à valeur ajoutée à travers des partenariats public-privé innovants Kampala, Ouganda, 3 5 mars 2015 Moïse BETOLE ADA Chef Département Météorologie

Plus en détail

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX RENCONTRE NATIONALE "Le financement des collectivités locales de la Côte d Ivoire à travers le Partenariat Public Privé". Du 30 au 31 Juillet 2013 à

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE DU CADY PRESENTATION DU BUDGET PRIMITIF 2015

SIVOM DE LA VALLEE DU CADY PRESENTATION DU BUDGET PRIMITIF 2015 SIVOM DE LA VALLEE DU CADY PRESENTATION DU BUDGET PRIMITIF 2015 PREAMBULE 1) POUR LA PREMIÈRE FOIS EN 2015, LE BUDGET M49 DES SERVICES EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT EST VOTÉ EN HORS TAXES. PAR CONSÉQUENT,

Plus en détail

CAN 2017 : Calendrier et résultats des éliminatoires

CAN 2017 : Calendrier et résultats des éliminatoires CAN 2017 : Calendrier et résultats des éliminatoires La Confédération africaine de football (CAF) donne le tableau du programme des éliminatoires de la Coupe d Afrique des nations 2017. Ceci dit, le groupe

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST-AFRICAINE ------------------------------------------ La Commission -----------------------------------

UNION ECONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST-AFRICAINE ------------------------------------------ La Commission ----------------------------------- UNION ECONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST-AFRICAINE ------------------------------------------ La Commission ----------------------------------- Etat des lieux de la transition numérique en Afrique Département

Plus en détail

Bienvenue dans l hôtellerie africaine du 21ème Siècle INSPIRED HOTELS

Bienvenue dans l hôtellerie africaine du 21ème Siècle INSPIRED HOTELS Bienvenue dans l hôtellerie africaine du 21ème Siècle INSPIRED HOTELS Des Marques hôtelieres et standards de service novateurs 2 DES MARQUES HÔTELIÈRES QUI SONT UNIQUES À PLUSIEURS SENS. MANGALIS HOTEL

Plus en détail

Synthèse de l analyse financière rétrospective de la ville de Wasquehal

Synthèse de l analyse financière rétrospective de la ville de Wasquehal Commune de Wasquehal Synthèse de l analyse financière rétrospective de la ville de Wasquehal Thierry Boudjemaï Manager, secteur public Aurélie Serrano Consultante sénior Objet de la synthèse Par lettre

Plus en détail

Notre méthodologie s appuie sur la démarche 2IA : Immersion Intervention Accompagnement. www.manegereafrique.com

Notre méthodologie s appuie sur la démarche 2IA : Immersion Intervention Accompagnement. www.manegereafrique.com Mane Gere Associés Niger est un cabinet de conseil, de recrutement et de formation agréé, pour les entreprises, les institutions et toutes autres organisations Notre méthodologie s appuie sur la démarche

Plus en détail

V I L L E D E C H A T E L - S T - D E N I S

V I L L E D E C H A T E L - S T - D E N I S V I L L E D E C H A T E L - S T - D E N I S Planification financière Note explicative Le Conseil communal transmet au Conseil général la planification et ses mises à jour pour en prendre acte (art.10 al.

Plus en détail

Actifs 39'897'094 100.0% 36'026'056 100.0% 35'308'037 100.0% 33'938'570 100.0% 33'500'654 100.0%

Actifs 39'897'094 100.0% 36'026'056 100.0% 35'308'037 100.0% 33'938'570 100.0% 33'500'654 100.0% BILAN 2010 2009 2008 2007 2006 Actifs 39'897'094 100.0% 36'026'056 100.0% 35'308'037 100.0% 33'938'570 100.0% 33'500'654 100.0% Mobilisé 21'557'665 54.0% 18'048'231 50.1% 17'280'731 48.9% 16'754'575 49.4%

Plus en détail

BILAN 2011. - Le résultat comptable est en bonne évolution après avoir été limité en 2010 et 2009

BILAN 2011. - Le résultat comptable est en bonne évolution après avoir été limité en 2010 et 2009 BILAN 211 - Le résultat comptable est en bonne évolution après avoir été limité en 21 et 29 - Les dépenses de fonctionnement sont en baisse et les recettes augmentent - Ainsi la capacité d autofinancement

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

West and Central African Council for Agricultural Research and Development

West and Central African Council for Agricultural Research and Development Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DES COMPTES ANNEXES D EAU ET D ASSAINISSEMENT DE LA CAB!

ANALYSE FINANCIERE DES COMPTES ANNEXES D EAU ET D ASSAINISSEMENT DE LA CAB! ANALYSE FINANCIERE DES COMPTES ANNEXES D EAU ET D ASSAINISSEMENT DE LA CAB! 16 septembre 2014 Caroline GRAOUER & Christian ESCALLIER Cabinet Michel Klopfer 6 bis, rue de Larminat 75015 Paris Tél. : 01

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

Dans un premier temps, le travail qui a été mené consiste à partir de l existant afin d être en mesure de comparer ce qui est comparable.

Dans un premier temps, le travail qui a été mené consiste à partir de l existant afin d être en mesure de comparer ce qui est comparable. Réunion du 12 mai 2011 1 Premiers éléments de caractérisation financière du territoire Dans un premier temps, le travail qui a été mené consiste à partir de l existant afin d être en mesure de comparer

Plus en détail

méthodologiquem Quelques précautions

méthodologiquem Quelques précautions Atelier régional r méthodologiquem «Les prix de parité à l importation du riz et du maïs s en Afrique de l Ouestl» Quelques précautions Calculer des prix de parité en se basant sur les prix et les coûts

Plus en détail

Le Groupe BANK OF AFRICA

Le Groupe BANK OF AFRICA Le Groupe BANK OF AFRICA Une vision, une histoire, une stratégie Mars 2010 1 L origine La vision, dès 1982, d une banque panafricaine, accessible à tous, impliquée dans le développement économique, avec

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UN COMPTABLE CLIENTS GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE. OBJET : Recrutement d un Comptable Clients.

AVIS DE RECRUTEMENT UN COMPTABLE CLIENTS GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE. OBJET : Recrutement d un Comptable Clients. Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (221) 33 869 95 95 Fax : (221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT UN COMPTABLE

Plus en détail

TITRES ET DIPLÔMES ETRANGERS OUVRANT DROIT A DISPENSE D'EPREUVES DU DGS ET DU DSCG - SESSION 2010

TITRES ET DIPLÔMES ETRANGERS OUVRANT DROIT A DISPENSE D'EPREUVES DU DGS ET DU DSCG - SESSION 2010 Allemagne p 2 Belgique p 2 Bénin p 2 Burkina Faso p 2 Burundi p 2 Cameroun p 3 Canada p 3 Centrafrique p 3 Congo p 3 Côte d'ivoire p 3 Djibouti p 3 Egypte p 4 Gabon p 4 Grande-Bretagne p 4 Liban p 4 Madagascar

Plus en détail

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE. Séminaire/Atelier AFI sur la Coordination Civile/Militaire. (Niamey, Niger, du 26 au 28 mai 2015)

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE. Séminaire/Atelier AFI sur la Coordination Civile/Militaire. (Niamey, Niger, du 26 au 28 mai 2015) ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE Séminaire/Atelier AFI sur la Coordination Civile/Militaire (Niamey, Niger, du 26 au 28 mai 2015) 1. Lieu des Réunions BULLETIN D INFORMATION Le Séminaire/Atelier

Plus en détail

Analyse Financière Les ratios

Analyse Financière Les ratios Analyse Financière Les ratios Présenté par ACSBE Traduit de l anglais par André Chamberland andre.cham@sympatico.ca L analyse financière Les grandes lignes Qu est-ce que l analyse financière? Que peuvent

Plus en détail

Fonds pour l environnement mondial COÛT ADMINISTRATIF DU PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES DU CONSEIL

Fonds pour l environnement mondial COÛT ADMINISTRATIF DU PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES DU CONSEIL Fonds pour l environnement mondial Conseil du FEM 8-10 novembre 2005 GEF/C.27/8 30 septembre 2005 Point 12 a) de l ordre du jour COÛT ADMINISTRATIF DU PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES DU CONSEIL Décision recommandée

Plus en détail

CONFERENCE DES DIRECTEURS DE LA FONCTION PUBLIQUE REUNION DE SUIVI A LA 2 ème CONFERENCE DES MINISTRES DE LA FONCTION PUBLIQUE

CONFERENCE DES DIRECTEURS DE LA FONCTION PUBLIQUE REUNION DE SUIVI A LA 2 ème CONFERENCE DES MINISTRES DE LA FONCTION PUBLIQUE African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

NOTE DE SERVICE. N 01-115-V35 du 5 novembre 2001 NOR : BUD R 01 00115 N. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

NOTE DE SERVICE. N 01-115-V35 du 5 novembre 2001 NOR : BUD R 01 00115 N. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique NOTE DE SERVICE N 01-115-V35 du 5 novembre 2001 NOR : BUD R 01 00115 N Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique CHANGEMENT D'AFFECTATION DES PERSONNELS DU TRÉSOR PUBLIC EN SERVICE

Plus en détail

PREPARATION BUDGET PRIMITIF 2015. Commune de Poisat 23 février 2015

PREPARATION BUDGET PRIMITIF 2015. Commune de Poisat 23 février 2015 PREPARATION BUDGET PRIMITIF 2015 Commune de Poisat 23 février 2015 Sommaire Le budget communal : quelques points de compréhension 1. Principes budgétaires 2. Préparation du budget 3. Exécution du budget

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT. UN(E) ASSISTANT(E) DE DIRECTION BILINGUE (Français/Anglais) GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE

AVIS DE RECRUTEMENT. UN(E) ASSISTANT(E) DE DIRECTION BILINGUE (Français/Anglais) GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (221) 33 869 95 95 Fax : (221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT UN(E)

Plus en détail

TITRES ET DIPLÔMES ETRANGERS OUVRANT DROIT A DISPENSE D'EPREUVES DU DCG ET DU DSCG - SESSION 2013

TITRES ET DIPLÔMES ETRANGERS OUVRANT DROIT A DISPENSE D'EPREUVES DU DCG ET DU DSCG - SESSION 2013 Allemagne p 2 Belgique p 2 Bénin p 2 Burkina Faso p 2 Burundi p 3 Cameroun p 3 Canada p 3 Centrafrique p 3 Congo p 3 Côte d'ivoire p 4 Djibouti p 4 Egypte p 4 Gabon p 4 Gran-Bretagne p 5 Liban p 5 Madagascar

Plus en détail

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES UNITED NATIONS NATIONS UNIES DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES Liens entre l Inventaire de la Gouvernance en Afrique (IGA) et le processus du Mécanisme

Plus en détail

SOLIDARITE AU DELA DE NOS FRONTIERES

SOLIDARITE AU DELA DE NOS FRONTIERES SOLIDARITE AU DELA DE NOS FRONTIERES Création d une FEDERATION INTERNATIONALE FRANCOPHONE DE SOINS PALLIATIFS Bernard WARY et les membres du comité de pilotage 1 Fondé en 2010 lors du 16 ème congrès de

Plus en détail

Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN

Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN 1. Présentation... 413 2. Méthodologie... 413 3. Sources de documentation... 413 4. Tableaux... 414 Liste des tableaux Tableau 33. 1 : Répartition des représentations

Plus en détail

LE SYSTEME DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DE L OAPI

LE SYSTEME DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DE L OAPI FORUM NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DES INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES Ouagadougou, du 8 au 10 octobre 2012 LE SYSTEME DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DE L OAPI Présenté par : M. Amadou Moctar DIENG

Plus en détail

ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE DU RWANDA

ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE DU RWANDA ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE DU RWANDA Deuxième Congrès des Economistes Africains Abidjan, Côte d Ivoire Novembre 24-26, 2011 Présentateur: Charles RURANGA Institution: Université Nationale du

Plus en détail

Prix de détail, diffusion technologique et attributions de licences en Afrique

Prix de détail, diffusion technologique et attributions de licences en Afrique Prix de détail, diffusion technologique et attributions de licences en Afrique Sidy Diop Docteur en Sciences Economiques de l Ecole des Mines de Paris Vice-Président, Microeconomix Onzième séminaire de

Plus en détail

3 ème FORUM AFRIQUE MOCI/CIAN/CCIP IdF2014. Potentiel, Risque et Concurrence en Afrique Une cartographie exclusive TAC.

3 ème FORUM AFRIQUE MOCI/CIAN/CCIP IdF2014. Potentiel, Risque et Concurrence en Afrique Une cartographie exclusive TAC. 3 ème FORUM AFRIQUE MOCI/CIAN/CCIP IdF2014 Potentiel, Risque et Concurrence en Afrique Une cartographie exclusive TAC 31 Janvier 2014 1 Potentiel, risque et concurrence en Afrique: une cartographie exclusive

Plus en détail

Mission d audit financier de début de mandat

Mission d audit financier de début de mandat Ville de Louveciennes Mission d audit financier de début de mandat Synthèse 23 octobre 2014 Vos interlocuteurs : MAZARS Secteur public 61, rue Henri Regnault 92075 La Défense Cedex Thierry GREGOIRE Senior

Plus en détail

COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT

COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT UNCTAD/ITE/IIT/2005/3 CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT Genève COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT Études de la CNUCED sur les

Plus en détail

Les pays concernés : Annexe 4 : Liste des titres et diplômes étrangers ouvrant droit à dispenses d épreuves.

Les pays concernés : Annexe 4 : Liste des titres et diplômes étrangers ouvrant droit à dispenses d épreuves. Annexe 4 : Liste des titres et diplômes étrangers ouvrant droit à dispenses d épreuves. Consultable ici : http://www.siec.education.fr ; rubrique «Votre Examen» ; sous-rubrique «DCG/DSCG» ; onglet «s inscrire»

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Notre savoir-faire dans le secteur des télécommunications

Notre savoir-faire dans le secteur des télécommunications Notre savoir-faire dans le secteur des télécommunications Notre expertise en réponse à vos enjeux Nous accompagnons les opérateurs télécoms de la définition de leur stratégie à sa mise en œuvre sur l ensemble

Plus en détail

Projet «Municipales»

Projet «Municipales» Projet «Municipales» Tableau de bord des communes Performance en transparence Décembre 213 Projet «Municipales» - Performance en transparence 1 Sommaire Synthèse annuelle de la gestion communale Santé

Plus en détail

Association des Producteurs de Pétrole Africains African Petroleum Producers Association 13/09/2013 1

Association des Producteurs de Pétrole Africains African Petroleum Producers Association 13/09/2013 1 Association des Producteurs de Pétrole Africains African Petroleum Producers Association 13/09/2013 1 Sommaire 1. Introduction 2. Brève présentation de l APPA 3. Place de l Afrique dans le contexte pétrolier

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE

RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE PONTON Fanny Blossier Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP 54000 Nancy Tél : 06 65 66 87 42 E-mail : fanny.blossier@pretup.fr 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE Fiche

Plus en détail

COMPTE ADMINISTRATIF 2014 BUDGET PRINCIPAL

COMPTE ADMINISTRATIF 2014 BUDGET PRINCIPAL L exercice 2014 dégage un résultat de - 3 088 442,07 composé de l ensemble des opérations réelles et d ordre +2 091 721,03 en fonctionnement -5 180 163,10 en investissement Ces résultats se cumulent à

Plus en détail

PERSPECTIVES FINANCIERES DES PETITES VILLES

PERSPECTIVES FINANCIERES DES PETITES VILLES PERSPECTIVES FINANCIERES DES PETITES VILLES La participation des communes au plan d économies initié par l Etat va modifier substantiellement les équilibres financiers des collectivités locales et notamment

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) REGLEMENT INTERIEUR

Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) REGLEMENT INTERIEUR Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) Article 1 : NOM REGLEMENT INTERIEUR Article 1.1 : Le nom de l organisation est «l IAALD Groupe Afrique», ci-dessous

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 10 avril 2014 fixant les temps de séjour ouvrant droit à prise en charge des

Plus en détail

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche Audit de début de mandat Commune de Saint-Nom la Bretèche Analyse de la situation financière à fin 2013 Septembre 2014 CALIA Conseil Siège 24 rue Michal 75013 PARIS Antenne de Lyon Tour Part Dieu 129 Rue

Plus en détail

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL Compte Administratif 2014 SECTION DE FONCTIONNEMENT DEPENSES CA 2013 CA 2014 Alloué Réalisé Alloué Réalisé 011 Charges à caractère général 445 615 424 289,55 448 291 411 184,65 012 Charges

Plus en détail

PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT MUNICIPAL. Référentiel des métiers municipaux en Afrique de l'ouest et Centrale NOTE INTRODUCTIVE

PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT MUNICIPAL. Référentiel des métiers municipaux en Afrique de l'ouest et Centrale NOTE INTRODUCTIVE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT MUNICIPAL Référentiel des métiers municipaux en Afrique de l'ouest et Centrale NOTE INTRODUCTIVE Janvier 2006 Le cadre de l étude En réponse à la demande exprimée par

Plus en détail

List of Participants

List of Participants MET/SG/5 Appendix A to the Report A-1 List of Participants BENIN M. HOUNTON FELIX Chef du Service Météorologique Service Météo, BP 96, Cotonou Tel: 229 306627 meteo@leland-bj BURKINA FASO M. OUEDRAOGO

Plus en détail

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable Communiqué Rabat, le 22 février 2008 Résultats consolidés au 31 décembre 2007 Forte hausse des résultats consolidés en 2007 o Chiffre d affaires : +21,7% o Résultat opérationnel : +21,8% o Résultat net

Plus en détail

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM Budget Primitif 2014 Conseil Municipal du 18 décembre 2013 Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM «Actes» budgétaires Mandat 2008-2014 La préparation budgétaire 2014 clôture l exercice pluriannuel 2008 Début

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Fiche récapitulative - Réformes en Afrique

Fiche récapitulative - Réformes en Afrique Fiche récapitulative - Réformes en Afrique L Angola a amélioré le long et fastidieux processus de création d entreprise, grâce à son guichet unique, Guichet Unico da Empresa, qui a réduit les délais nécessaires

Plus en détail