Traquer les fuites : une obligation qui rapporte

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traquer les fuites : une obligation qui rapporte"

Transcription

1 LA DÉTECTION DES FUITES Traquer les fuites : une obligation qui rapporte D.R. Par Bonaventure Djamie, Agence Technoscope La recherche des fuites sur les réseaux d eau potable repose pour l essentiel encore sur des technologies acoustiques. Une tendance se dessine cependant : la combinaison de techniques pour du «tout en un». ABSTRACT Tracking down leaks: an obligation that pays for itself... Searching for leaks on drinking water networks is still mainly based on acoustic technologies. A new trend is, however, emerging: combined techniques for an «all in one» solution. L une des dernières campagnes de recherche de fuite menée par le S.E.T.E.C. a été réalisée pour le compte d une collectivité de habitants dans le Sud-Ouest. La recherche a porté sur plus d une centaine de kilomètres de réseau d eau que gère cette collectivité. «Nous avons trouvé une trentaine de fuites», explique Pierre Mellac, dirigeant du S.E.T.E.C., entreprise de six salariés à Beaumont-de-Lomagne (Tarn-et-Garonne) spécialisée en diagnostic des réseaux d eau publics et privés. Après intervention, la production d eau N L EAU, L INDUSTRIE, LES NUISANCES - 73

2 Depuis le Grenelle de l environnement, la réglementation contraint les gestionnaires de réseau d eau à améliorer leur rendement. Parmi les risques encourus, une majoration de la redevance prélèvement de la ressource. D.R. quotidienne de cette commune «est passée de m 3 à m 3». Ce qui fait dire à ce spécialiste que pour une collectivité, la chasse aux fuites «n est pas une charge mais un investissement avec un retour qui peut être plus rapide qu on ne le pense». Un investissement, certes. Mais aussi une obligation. En effet, depuis le Grenelle de l environnement, la réglementation contraint les gestionnaires de réseau d eau à améliorer leur rendement. Parmi les risques encourus, une majoration de la redevance prélèvement de la ressource (voir encadré). Avantages économiques et contraintes légales ont fait de la question de la chasse aux fuites une des préoccupations majeures des gestionnaires de réseau. Mais détecter les fuites d eau sur des canalisations bien souvent enterrées ne s improvise pas. Cette recherche nécessite une expertise précise. Bien connaître son réseau : la sectorisation En général, on admet que la recherche efficace de fuites dépend de deux principaux facteurs : la performance de l équipement technique et la compétence de l opérateur. Pour Pierre Mellac, il reste un autre facteur tout aussi important. «Ce paramètre, c est la fuite elle-même c est-à-dire la connaissance du réseau par le gestionnaire. Imaginez une fuite qui résonne peu. Le gestionnaire n a aucun plan de son réseau et n a aucune idée de la zone où la fuite peut se trouver. La recherche d une telle fuite sera très complexe. Mais imaginez la même fuite cette fois avec un gestionnaire qui connaît son réseau et qui a un plan de sectorisation. On mettra moins de temps à trouver cette fuite car une partie des informations nécessaires à la recherche aura été fournie par le gestionnaire». Pierre Mellac touche du doigt ainsi l une des premières étapes dans la chasse aux fuites : la sectorisation du réseau. Sectoriser le réseau va consister à le diviser en plusieurs secteurs. «C est l étape de supervision, explique Joël Noailly de chez Seba KMT, fabricant allemand. En aval d une canalisation de transport par exemple, plusieurs canalisations de distribution vont alimenter différents quartiers d une ville. Sectoriser, c est par exemple surveiller les consommations de nuit qui sont anormales et constantes, et ceci grâce à un maillage adéquat réalisé par des débitmètres placés aux embranchements stratégiques du réseau. Vous connaissez alors les différents quartiers sur lesquels vous allez concentrer vos efforts». Seba KMT propose la gamme de débitmètres à ultrasons UDM 200. Ces derniers réalisent par ultrasons des «mesures externes, ils s installent facilement, et permettent de ne pas avoir de matériau Karine Vallée, ingénieur, expert en «ressources et lutte contre la pollution» à l Agence de l Eau Artois-Picardie : «Les pertes d eau peuvent être dues à des fuites mais aussi à des erreurs de comptage» Revue L Eau, L Industrie, Les Nuisances : Quels sont à ce jour les chiffres quant aux pertes d eau dues aux problèmes d étanchéité des réseaux à l échelle de la France? Karine Vallée : Les derniers chiffres du ministère de l Ecologie indiquent que le taux moyen de rendement de réseau en France est de 75 %. Il y a donc encore 25 % de fuites en moyenne avec des pointes pouvant atteindre 40 %. En chiffres absolus, sur les 6 milliards de m 3 d eau potable prélevés, environ 1,5 milliard sont perdus. C est un gros volume. Les pertes peuvent être dues à des fuites mais aussi à des erreurs ou à une absence de comptage. Ces erreurs sont dues aux compteurs défectueux ou anciens. Ces derniers ayant tendance à sous-estimer les volumes. EIN : Quel est le cadre réglementaire actuel quant aux performances de réseau? KV : Le décret du 27 janvier 2012 vise une amélioration des performances de réseau pour atteindre à terme un rendement de 85 % c est-à-dire des pertes limitées à 15 %. Ce décret demande aux collectivités de procéder à un inventaire détaillé de leurs réseaux pour le 31 décembre 2013 et d établir un plan d actions si elles n atteignent pas le rendement cible. Auquel cas, les collectivités pourraient voir leur redevance prélèvement doublée. Redevance qui est de l ordre de quelques 5 centimes d euros le m 3. L esprit du décret est de faire prendre conscience aux collectivités de l importance de bien connaître leurs réseaux d eau potable. Elles en prennent de plus en plus conscience. Mais il existe encore quelques petites collectivités qui ne connaissent pas leurs réseaux, ne savent où passent les conduites, quel âge ont ces conduites etc. EIN : L aide des agences de l eau aux collectivités pour la détection des fuites, de quelle nature est-elle? KV : Par rapport aux aides, on va parler plus généralement de l amélioration de la performance des réseaux. Les agences de l eau (Artois Picardie) subventionnent à hauteur de 50 % les collectivités pour faire des études de connaissance de leur patrimoine et pour mener des opérations de mise en place d équipements de sectorisation, de pré-localisation voire pour l acquisition de ces équipements. Mais ces subventions sont conditionnées par la fixation d un prix minimum de l eau qui est de 1 le m 3 hors taxe. En effet, en cas d un prix de l eau trop faible, la collectivité ne dispose pas de moyens pour faire les réparations sur son réseau après détection des fuites. Dans ce cas, subventionner la recherche de fuites ne sert pas à grand-chose. Et ce n est pas le but. De plus, les agences de l eau demandent des rendements minimum lorsqu une collectivité demande des subventions pour des investissements tels qu une interconnexion pour acheter de l eau à une commune voisine par exemple. D.R L EAU, L INDUSTRIE, LES NUISANCES - N 361

3

4 La gamme de corrélateurs Correlux de SebaKMT autorise une analyse 3D/2D qui permet d éliminer les bruits parasites. SebaKMT en contact avec l eau potable». La sectorisation se fait aussi au moyen de compteurs classiques plus mécaniques, sans sonde. C est de ce type de compteurs que la Régie d eau potable de Denain (Nord) a équipés son réseau d une centaine de kilomètres lorsqu elle a procédé à cette première étape qu est la sectorisation. «Nous avons installé une vingtaine de compteurs, explique Frédéric Liénard, responsable de la Régie d eau potable de Denain. Ces compteurs étaient plus adaptés au personnel d une petite régie communale comme la nôtre». Cette régie est parvenue à limiter «d une façon considérable» les pertes d eau sur son réseau. «En 2007, on avait un rendement de 45 % et on pompait à peu près m 3 par jour. Aujourd hui, notre rendement est de 75 % et nous pompons m 3 par jour». Cette amélioration de rendement, la Régie d eau potable de Denain ne la doit pas à la seule sectorisation. Ce gestionnaire communal détecte en moyenne «une trentaine de grosses fuites» sur son réseau tous les ans. «Deux cents si nous comptons les fuites chez les particuliers», fait savoir Frédéric Liénard. Cette performance est obtenue grâce aux autres étapes séquentielles de la recherche de fuites : la pré-localisation, la corrélation, la localisation et l écoute au sol. L écoute, car la détection de fuites d eau repose sur un principe physique simple : toute fuite émet du bruit. Trouver le point d émission du bruit permet de localiser la fuite. Si le principe est simple, la mise en œuvre est loin de l être. Détecter une fuite sur des réseaux de dizaines de kilomètres, c est comme «chercher une aiguille dans une botte de foin», fait savoir Karine Vallée, ingénieur à l Agence de l Eau Artois-Picardie. Des technologies toujours plus performantes Les outils de recherche ont technologiquement progressé ces dernières années. «Les technologies se sont améliorées en termes d ergonomie c est-à-dire de simplicité d utilisation, en terme de capacité à écouter des bruits de fuite non audibles auparavant, en terme de programmation», explique Pierre Mellac. Du cheminement du bruit jusqu à la localisation précise de la fuite, à chaque étape correspond bien souvent une technologie précise. La pré-localisation qui équivaut à une surveillance acoustique du réseau utilise des loggeurs ou enregistreurs de bruit. Posés bien souvent sur les vannes du réseau, les pré-localisateurs fixes ou mobiles enregistrent souvent la nuit et transmettent les données soit par systèmes radio ou par GSM. Sewerin, propose deux gammes de pré-localisateurs d une portée d environ 250 mètres : le SePem 01 qui est mobile et le SePem 01 GSM qui est fixe. «Pendant la période la plus calme de la nuit, durant trente minutes, le capteur va enregistrer toutes les secondes le niveau de bruit. De ces enregistrements, la valeur la plus faible sera retenue, c est le bruit minimum permanent. Ce bruit minimum permanent est associé à la fréquence acoustique la plus présente, ce qui permet de qualifier la fuite et d éviter les faux positifs», explique Maxime Kieffer responsable commercial et marketing chez Sewerin. Seba KMT propose le Sebalog N-3 qui «mesure en temps réel le niveau de bruit en décibel et en fréquence». Si le niveau de bruit «renseigne sur la présence générale d une fuite, il fournit couplé à la fréquence des informations supplémentaires sur l éloignement de la fuite par rapport aux autres loggeurs». Von- Roll propose la gamme de prélocalisateurs Ortomat composée d une version radio permettant la relève et l exploitation des résultats sur site (puis au bureau) à l aide d un contrôleur, ainsi que la version MT intégrant des fonctions accrues et une Primayer a développé de son côté l Enigma, un système de corrélation multipoints peu coûteux qui permet de combiner la prélocalisation et la corrélation en une seule opération et ainsi de gagner en efficacité. Primayer 76 - L EAU, L INDUSTRIE, LES NUISANCES - N 361

5 N L EAU, L INDUSTRIE, LES NUISANCES - 77

6 transmission GSM et bluetooth. Hydreka avec Permalog + et Permanet SMS, Ponsel avec LeakTEK-100, Primayer avec Phocus 2, Phocus SMS+ ou Phocus HR tout comme TD Williamson, Keller ou Gutermann avec le système Zonescan.net, une solution de contrôle permanent des réseaux d eau, proposent également des équipements qui ont fait leurs preuves. La corrélation acoustique La pré-localisation n est qu une alerte ou une suspicion de fuite. La corrélation acoustique permet de déterminer avec davantage de précision la position de la fuite. «Deux capteurs vont être positionnés sur le réseau éloignés l un de l autre d une centaine de mètres, explique Maxime Kieffer. Quand les capteurs écoutent du bruit, ils mesurent la différence de temps que le bruit met pour parvenir au capteur n 1 et au capteur n 2. Connaissant la nature du réseau sur lequel on travaille et connaissant la vitesse de propagation du son dans ce réseau, on peut déterminer avec précision la source qui émet le bruit, donc la fuite». Sewerin propose les corrélateurs SeCorr 08 «performant sur les réseaux métalliques» et Secorr 300 «piloté par PC et tout numérique». Ce dernier est performant en particulier pour les réseaux plastiques. Ce type de réseau est moins rigide, résonne peu car a tendance à absorber le bruit. La gamme de corrélateurs Correlux de SebaKMT autorise une Le Catex 3 commercialisé par TD Williamson permet de localiser avec précision les fuites sur le réseau en détectant l hydrogène grâce à son échelle de 0 à ppm avec une sensibilité de 50 ppm. analyse 3D/2D qui permet d éliminer les bruits parasites. T.D. Williamson propose plusieurs appareils : l Aquascan, un corrélateur développé pour travailler sur tous types de matériaux, y compris le plastique, et spécialement conçu pour les grands diamètres et les grandes longueurs. L Aquascan 610, un corrélateur facile d emploi, sans fil pour une meilleure sécurité et des performances supérieures. L Aquascope 550, ce détecteur acoustique offre une évolution de la fonction acoustique avec l affichage du spectre du bruit et intègre une nouvelle fonction pour le plastique qui permet de transformer les basses fréquences en hautes fréquences pour une écoute par l oreille humaine. Primayer propose depuis plusieurs années l Enigma, un corrélateur multiple permettant de disposer de 28 corrélations de 3 tirs chacune pour des réseaux complexes ou maillés, de nuit pour bénéficier de la rareté des tirages, d une pression supérieure et de moins de bruits extérieurs. Par ailleurs, Primayer remplace son corrélateur radio Eureka 2R par un appareil qui conserve toutes les qualités de ce modèle éprouvé de corrélation très rapide et précise en temps réel et s améliore sur les points suivants : calculateur 16 bits, possibilité d utiliser des capteurs hydrophones pour des corréla- TD Williamson 78 - L EAU, L INDUSTRIE, LES NUISANCES - N 361

7 BEAUMONT-de-Lomagne (82) Tél. : La gestion de vos réseaux d eau retraçage, prélocalisations,... - La recherche de fuites acoustique, gaz-traceur,... - Le contrôle normatif poteaux incendie, étanchéité,... N L EAU, L INDUSTRIE, LES NUISANCES - 79

8 egelpast Les conduites PEHD SLM DCT détectables d egeplast permettent une détection immédiate et précise de la conduite. Ces solutions ont été développées depuis une vingtaine d années et validées partout en Europe. A un niveau supérieur la détection de fuite avec le système «intelligent» 3L Leak Control garantit une surveillance continue des réseaux : alerte automatique en cas de fuite, avec localisation au décimètre près du dommage. tions de longues distances avec tous types de matériaux, affichage couleur, écran tactile à l ergonomie simplifiée, courbes de cohérences pour filtration des fréquences de meilleure corrélation, notamment pour les fréquences basses avec des canalisations en PVC, sans oublier la création de fichiers pouvant être ré-analysés, ou édités pour un rapport sur le logiciel de corrélation avancée Enigma. L écoute au sol ou la localisation électroacoustique permet de confirmer la position de la fuite. La palette d équipements pour cette étape est également large. L Aquaphon de Sewerin «règle ses filtres tout seul pour éliminer le maximum de bruits parasites». L Aquatest T10 du même fabricant est un appareil d entrée de gamme de moindre coût pour des «usages ponctuels». Le HL 5000 de SebaKMT permet une détection via un «spectre de fréquence qui indique que l on est bien au-dessus de la fuite». Chez Primayer, le matériel récent d écoute au sol Mikron intègre une cloche pour les sols avec revêtement et un second capteur pour les sols battus, meubles ou l écoute directe des canalisations. Robuste, doté d une électronique de dernière génération il se caractérise par une bonne performance d écoute grâce à son isolation des bruits parasites tout en étant facile à utiliser. Une des évolutions de ces dernières années consiste en un mix des différentes technologies. T.D. Williamson France, en partenariat avec Gutermann, propose le Zonescan.net. Un système complet de localisation à distance avec corrélation intégrée. Il permet de supprimer l étape de la corrélation acoustique du fait que les données sont rapatriées tous les jours sur le serveur qui analyse automatiquement toutes les valeurs de bruit et fait également une corrélation croisée de tous les loggers pour déterminer la position exacte de la fuite après filtration des bruits parasite. Une fois les loggers en place, l utilisateur s affranchit de toutes les tâches de surveillance sur le terrain et peut suivre directement depuis un PC de bureau l état de son réseau pour un coût d exploitation très faible. Le système fonctionne sur Google Map pour une visualisation en temps réel des fuites sur le réseau. Le Sebalog-Corr, tout nouvel appareil de SebaKMT permet de «faire à la fois la pré-localisation et la localisation précise. C est de la corrélation multipoints, explique Joël Noailly. On peut ainsi faire de la corrélation entre plusieurs loggers qui sont en en mode alarme et effectuer l opération jusqu à huit loggers à la fois». Vers des canalisations intelligentes Toutes ces technologies acoustiques se révèlent quasi-inopérantes lorsque le bruit émis par la fuite est inaudible. C est le cas lorsque la fuite est faible, de pression négligeable ou lorsque la canalisation est enterrée très profondément. La technique TD Williamson 80 - L EAU, L INDUSTRIE, LES NUISANCES - N 361

9 Format 16 x 24 cm 234 pages ISBN Prix public : 33,00 euros TTC utilisée alors est celle du gaz traceur. Le gaz fuyard, incolore et inodore, généralement l hydrogène ou l hélium, introduit dans la canalisation sort par la fuite et détecté par reniflement. Pour ce procédé, Sewerin a développé le Variotec 460, un nouvel outil sur le marché seulement depuis septembre dernier. «Son seuil de détection est de 0,1 ppm et son temps de réaction est très court». T.D. Williamson propose de son côté le Catex 3 qui permet de localiser avec précision les fuites sur le réseau en détectant l hydrogène grâce à son échelle de 0 à ppm avec une sensibilité de 50 ppm. Le Gasena 5 H2 de vonroll hydro est spécialement conçu pour détecter des fuites par gaz traceur (hydrogène/azote). Compact, léger et facile d utilisation il est particulièrement adapté aux interventions mobiles et aux contrôles journaliers. Il réagit avec une rapidité à d infimes quantités d hydrogène (0 à ppm) que ce soit dans des locaux, des regards ou encore émanant de conduites enterrées. Sa sensibilité croisée quasiment inexistante par rapport aux autres gaz inflammables, réduit considérablement le risque de mauvaises interprétations liées à des émissions dues à la circulation, aux déchetteries etc. Un grand nombre de fuites est généralement dues à la vétusté des réseaux ou au tassement de terrain. Une chose est de détecter les fuites, toute autre est de les réparer. Afin d améliorer leur rendement, certaines collectivités procèdent simplement à un renouvellement de leurs réseaux. Ce qui représente des investissements lourds. La Régie en eau potable de Denain renouvelle tous les ans 1 km de son réseau. «Le renouvellement coûte à peu près euros par an», fait savoir Frédéric Liénard. Pour ces investissements liés au renouvellement du réseau, egeplast a développé Les nouveaux tarifs de l eau potable Henri SMETS Un nombre croissant de collectivités françaises envisage de mettre en place de nouveaux tarifs progressifs et de nouveaux tarifs sociaux de l eau. Cette évolution répond à la demande des ménages et à un besoin réel, le prix de l eau devenant inabordable pour une fraction de plus en plus importante de la société. Les municipalités souhaitent pouvoir réduire le prix de l eau pour certains usagers et l augmenter pour d autres. Elles veulent pouvoir venir en aide aux plus démunis en mettant en place des quotas d eau gratuits et en modulant le prix de l eau en fonction de la taille des ménages, de leurs revenus, etc. Mais si les collectivités s administrent librement, elles sont aussi soumises à certaines règles. En particulier, il ne leur est pas permis de créer des tarifs inéquitables ou discriminatoires, ni d utiliser le tarif de l eau à des fins sans rapport avec le service de l eau et de l assainissement. Cet ouvrage a pour objet d aider les collectivités à choisir des modes de tarification de l eau potable qui soient juridiquement et socialement acceptables. Il évoque les premières réalisations françaises et la pratique étrangère relative aux tarifs sociaux de l eau et suggère des améliorations à introduire dans les règles de tarification. Il s adresse aux élus, aux responsables municipaux et plus généralement à tous ceux qui souhaitent modifier ou aménager les tarifs de l eau potable et de l assainissement. 60, rue du Dessous des Berges Paris Tél. +33 (0) Fax : +33 (0) Recherche de fuites d eau électroacoustique ou corrélation? Chaque procédé à ses avantages mais aussi ses limites. L association judicieuse de tous les avantages augmente jusqu au maximum la garantie de localiser la fuite avec précision. Avec le SeCorrPhon, Sewerin propose un appareil qui combine les deux procédés. deux niveaux de solutions qui intègrent ainsi des fonctions supplémentaires. La solution SLM DCT permet de détecter la conduite dans les trois plans jusque plusieurs mètres de profondeur. La détection est simple, précise et durable puisque exécutée par mode galvanique. Deux traceurs aluminium courent en spirales le long de la conduite en PEHD ainsi que sur les raccords, et sont euxmêmes protégés par le manteau extérieur en polypropylène renforcé d une part. La conduite est reliée à intervalles jusque plus d 1 km à un boîtier qui sert de point d injection du signal d autre part. «C est la meilleure et la plus fiable détection qui soit, par mode galvanique, explique Philippe Ferrer, directeur d egeplast France. Cette solution a été découverte depuis une vingtaine d années et est diffusée depuis 2006 par egeplast France». De tels réseaux ont été posés en France depuis plusieurs années, en eau potable et eaux usées notamment. Avec des contrôles in situ jusque - 9,30 m menés notamment par les sociétés Radiodétection, Séwerin et CPFD dans des conditions extrêmes, sous voie ferrée, avec encombrement de conduites acier à proximité. La gamme standard SLM DCT existe jusqu au DN 630 avec la possibilité sur projet spécifique de produire jusque DN Au-delà de ces avantages, le système permet de vérifier dès la pose que la conduite est pérenne et donc détectable. Il permet une optimisation globale et financière du projet dans son ensemble puisque cette conduite peut être mise en place par différents types de pose avec ou sans tranchée : pose à la trancheuse, au soc, mais aussi par techniques sans-tranchée, que ce soit Sewerin N L EAU, L INDUSTRIE, LES NUISANCES - 81

10 en forage dirigé, éclatement, ou réhabilitation de branchement plomb par exemple. Il double la durée de vie d un PEHD standard (certification PAS1075 Type 3 contrôlée par le TUV), c est-à-dire au-delà de 100 ans. Un autre type de conduite, la conduite SLA (conduite anti-diffusion certifiée pour la pose en sols pollués) est aussi détectable et combinable avec tous types de pose (PAS1075 Type 3) : au lieu des 2 traceurs alu du SLM DCT, le SLA présente deux couches croisées de barrière aluminium pour arrêter les polluants extérieurs et les empêcher de se diffuser ou d endommager le tube central. Il reste donc protégé durablement sans que ses qualités soient altérées ou affaiblies et est détectable par contact avec l aluminium. Un boîtier de détection raccordé au minimum tous les kilomètres permet, dans les mêmes conditions, de tracer la conduite SLA en x, y et z. À un niveau encore plus élevé, le système intelligent 3L Leak Control garantit une surveillance continue des réseaux : alerte automatique en cas de fuite, avec localisation au décimètre près du dommage. «Le système repose sur une âme d une qualité encore différente d aluminium (au lieu de deux traceurs aluminium) à forte résistivité et sur une étanchéité parfaite entre la conduite et le manteau extérieur. Conduites, raccords et regards sont traités pour que la continuité soit garantie avec formation par un technicien spécialisé egeplast» explique Philippe Ferrer. Ce réseau est raccordé à une centrale de surveillance qui permet, entre autres, de partitionner le réseau par tranche d un peu plus de 1 km pour réduire le temps de localisation d une fuite si elle était avérée. Le principe est de surveiller en permanence l aluminium : le moindre endommagement de l aluminium (un trou d une tête d épingle suffit) déclenche une alerte à la fois automatique et immédiate (alerte SMS, sur portable ou autre à paramétrer avec un technicien). Ce système bénéficie de multiples références en Belgique, Suisse, Allemagne, pays nordiques sur des applications de type réseaux sensibles en eau potable mais aussi dans l industrie, chimique en particulier, ou pour les traversées de réseaux eaux usées ou encore à proximité de zones de captage. Il a encore été posé récemment en Suisse où la mise en œuvre possible par trancheuse en un seul passage a permis de présenter un bilan financier largement positif par rapport au système traditionnel des conduites doubles. Il est encore en attente de références en France. VIENT DE PARAITRE Format 16 x 24 cm 230 pages ISBN Prix public : 49,00 euros TTC La recherche des fuites d eau Alex GASPAR Cet ouvrage, synthèse de 15 années d expertise de l auteur, présente tout ce qu il faut savoir dans les domaines des conduites de diagnostics, de déploiement de sectorisations, de suivis de campagnes de recherche de fuites. Améliorer les rendements des réseaux d eau potable, c est vouloir mettre en place une stratégie globale, durable et efficace au niveau du service de distribution de l eau. Cette stratégie est avant tout basée sur des mises en synergie des différentes composantes opérationnelles des services de l eau : production, distribution, gestion du patrimoine, commercial, électromécanique, travaux L objectif commun visera à la réduction des pertes physiques, à la maîtrise des eaux de besoins de services, à une meilleure gestion du patrimoine et du fonctionnement hydraulique du réseau. L ouvrage compile de nombreuses indications et explications détaillées sur les diverses démarches à entreprendre, le tout accompagné de nombreuses illustrations. Un chapitre spécifique traite de la problématique des recherches de causes et des dégâts des eaux chez les particuliers, fuites après compteur, fuites sur toiture-terrasse. Enfin, l ouvrage intègre les notions impératives à connaître en hydraulique générale pour maîtriser la distribution de l eau potable. Ce livre s adresse dans le domaine public aux acteurs des services de l eau, aux ingénieurs de bureaux d études, aux étudiants. Mais également dans le domaine privé, aux plombiers, aux experts en habitation, syndics, assureurs, etc 60, rue du Dessous des Berges Paris - Tél. +33 (0) Fax : +33 (0) L EAU, L INDUSTRIE, LES NUISANCES - N 361

Equipements pour la recherche de fuites et le diagnostic de réseaux d eau. DIAGNOstic DE RESEAUx D EAU GAMME PRODUITS ET SOLUTIONS

Equipements pour la recherche de fuites et le diagnostic de réseaux d eau. DIAGNOstic DE RESEAUx D EAU GAMME PRODUITS ET SOLUTIONS Equipements pour la recherche de fuites et le diagnostic de réseaux d eau DIAGNOstic DE RESEAUx D EAU TELEGESTION PRELOCALISATION DES FUITES DETECTION DES FUITES GAMME PRODUITS ET SOLUTIONS Technologie

Plus en détail

À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE

À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE Eau France Le 17 mars 2015 À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE SUEZ environnement s engage pour gérer durablement la ressource Préserver la ressource en eau représente pour SUEZ environnement plus qu

Plus en détail

2. Les indicateurs de performance traduisant les pertes

2. Les indicateurs de performance traduisant les pertes La lutte contre les pertes du réseau d eau potable Le point au 1 er juin 2010 1. La lutte contre les pertes, en enjeu d actualité Le thème des pertes des réseaux d eau potable est un sujet d actualité.

Plus en détail

Guide. Recherche de Fuites. Code : 1.2.3 GUI2. Date de rédaction : 20 juin 2013. Version : 23 septembre 2013. Version finale

Guide. Recherche de Fuites. Code : 1.2.3 GUI2. Date de rédaction : 20 juin 2013. Version : 23 septembre 2013. Version finale Guide Recherche de Fuites Code : 1.2.3 GUI2 Date de rédaction : 20 juin 2013 Version : 23 septembre 2013 Version finale Note aux lecteurs Les prescriptions techniques générales s appliquent aux opérations

Plus en détail

eau service Optimiser les performances des réseaux d eau potable Les cahiers p. 2 quel cadre réglementaire? une réglementation en pleine évolution

eau service Optimiser les performances des réseaux d eau potable Les cahiers p. 2 quel cadre réglementaire? une réglementation en pleine évolution Les cahiers supplément technique du magazine eau service N 11 / NOvembre 2010 eau service Optimiser les performances des réseaux d eau potable p. 2 quel cadre réglementaire? une réglementation en pleine

Plus en détail

Equipements pour la recherche de fuites et le diagnostic de réseau d eau

Equipements pour la recherche de fuites et le diagnostic de réseau d eau Equipements pour la recherche de fuites et le diagnostic de réseau d eau Relever le défi L'augmentation de la demande globale en eau potable, une urbanisation accrue, un climat imprévisible et les risques

Plus en détail

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004 Service de l Eau Potable Année 2004 1 Ville de VENELLES Comptes rendus d activités Techniques et financières du Service de l Eau Potable Destinataire : Monsieur le Maire de la commune de VENELLES (13770)

Plus en détail

La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan

La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan - Généralités Deux spécialités se distinguent : - La détection pour les Investigations Complémentaires - La valorisation

Plus en détail

Détection automatique de fuites Loggers correlateurs en réseau

Détection automatique de fuites Loggers correlateurs en réseau Détection automatique de fuites Loggers correlateurs en réseau Sebalog N-3 Transmission de données quotidienne Pas de perte de temps en patrouille Gestion en mode centralisé à distance Un processus d installation

Plus en détail

Quelles pistes pour rendre vos réseaux plus intelligents?

Quelles pistes pour rendre vos réseaux plus intelligents? Quelles pistes pour rendre vos réseaux plus intelligents? Maeve de France (Direction Technique, chef de projet métier SIG) Simon Le Grand (Direction Technique régionale IDF, service SIG/gestion patrimoniale)

Plus en détail

Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées

Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées Les data loggers SOFREL LT et LT-US ont été conçus pour la surveillance des réseaux d eaux usées et pluviales (collecteurs, déversoirs d orage,

Plus en détail

Débitmetre à Insertion Technology and simplicity run together La connaissance technique acquise grâce à des années d expérience dans le contrôle et la mesure des débits, alliée à la passion et au travail

Plus en détail

GAMME SOFREL LS/LT. Data loggers GSM/GPRS

GAMME SOFREL LS/LT. Data loggers GSM/GPRS GAMME SOFREL LS/LT Data loggers GSM/GPRS Les data loggers SOFREL LS et LT communiquent par liaison GSM ou GPRS. Ils ont été spécialement conçus pour le suivi à distance des petites installations des réseaux

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1 REGIE DES EAUX DE VENELLES Service de l Eau Potable Année 2006 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU 1 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU Etabli par Max

Plus en détail

Marché pour la Recherche de fuites sur réseau AEP

Marché pour la Recherche de fuites sur réseau AEP Département du Finistère Commune de Saint-Thois Marché pour la Recherche de fuites sur réseau AEP CAHIER DES CHARGES 1 CONTEXTE La commune de Saint Thois exploite son service d eau potable en régie. Le

Plus en détail

Chaînes de mesure pour le cycle de l eau

Chaînes de mesure pour le cycle de l eau EAU POTABLE EAUX DE SURFACE EAUX SOUTERRAINES ASSAINISSEMENT Chaînes de mesure pour le cycle de l eau www.hydreka.com Débitmètres jusqu'à 10 ans HydrINS 2 Mini Afficheur SMS - GPRS avec Enregistreur intégré

Plus en détail

OPTIMISATION D ADDUCTION DDUCTION D EAU POTABLE. Ville de Thouars. Deux Sèvres

OPTIMISATION D ADDUCTION DDUCTION D EAU POTABLE. Ville de Thouars. Deux Sèvres OPTIMISATION DU RESEAU D ADDUCTION DDUCTION D EAU POTABLE Ville de Thouars Deux Sèvres La Régie R de l Eaul Crée e fin 2001 ( reprise en Régie R suite à fin d un d contrat d affermage d ) Petite structure

Plus en détail

Outillage d atelier. Consommables

Outillage d atelier. Consommables Outillage d atelier Consommables Equiper son atelier pour la climatisation Détection de fuite par rayon UV Coffret Lampe ultraviolet sans fil Ref : 420A58 Kit de détection de fuites air conditionné véhicule.

Plus en détail

LA TÉLÉGESTION. Produits de télégestion et de sectorisation

LA TÉLÉGESTION. Produits de télégestion et de sectorisation Gamme LA TÉLÉGESTION SOFREL Produits de télégestion et de sectorisation LACROIX Sofrel propose une gamme de produits de télégestion et de sectorisation extrêmement complète afin de s adapter aisément à

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU

DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU DOSSIER DE PRESSE - LANCEMENT NOUVELLE GAMME DE SERVICES NOVEO 1/11 Paris, le 5 octobre

Plus en détail

2.1 Tarifs... 6 2.2 Délibérations... 7 2.3 Facture d eau type pour une consommation de 120 m³... 7 2.4 Recettes d exploitation...

2.1 Tarifs... 6 2.2 Délibérations... 7 2.3 Facture d eau type pour une consommation de 120 m³... 7 2.4 Recettes d exploitation... Exercice 2012 Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service Public de l Eau potable Eau du robinet : source de minéraux Des contrôles pour une eau sûre L exigence de qualité Syndicat des Eaux de

Plus en détail

Dräger X-zone 5500 Système de détection portable de gaz pour surveillance de zone

Dräger X-zone 5500 Système de détection portable de gaz pour surveillance de zone Système de détection portable de gaz pour surveillance de zone Une surveillance de zone à la pointe de la technologie la, associée aux détecteurs de gaz Dräger X-am 5000, 5100 ou 5600, peut être utilisée

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

AquaMaster 3 TM. Télémesure et télérelève sur Internet pour mieux surveiller et gérer la consommation d eau

AquaMaster 3 TM. Télémesure et télérelève sur Internet pour mieux surveiller et gérer la consommation d eau AquaMaster TM Télémesure et télérelève sur Internet pour mieux surveiller et gérer la consommation d eau Ray Keech, Brian Hayes, Terry Mizzi La préservation des richesses naturelles est aujourd hui capitale.

Plus en détail

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU Roger Cadiergues MémoCad ns02.a LES EAUX : LOIS, RéGLEMENTS, NORMES ET DTU SOMMAIRE ns02.1. Les cadres réglementaires et normatifs ns02.2. Lois et règlements fondamentaux ns02.3. Equipements sanitaires

Plus en détail

Détection de fuite hélium Aspect Mesure

Détection de fuite hélium Aspect Mesure Détection de fuite hélium Aspect Mesure Préparé par : F.Rouveyre Date : 24 Octobre 2012 La détection de fuite La détection de fuite par spectrométrie de masse à gaz traceur a plus de 50 ans. Même si cette

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 3600 Z

ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 3600 Z REGIE DES EAUX DE VENELLES ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 3600 Z Service de l Eau Potable Année 2013 Elaboré

Plus en détail

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 ETABLI EN APPLICATION : - DE LA LOI DU 2 FEVRIER 1995 RELATIVE AU RENFORCEMENT

Plus en détail

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Résumé : La cartographie des impacts économiques, sociaux et environnementaux

Plus en détail

www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700

www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700 www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700 Complètement sans fil Installation DIY (Do It Yourself = Faites-le vous-même ) Application mobile Communications 3G Grande simplicité,

Plus en détail

GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE

GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE 2 Getinge Clean Management System GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM (CMS) UN PROCESSUS OPTIMISÉ, UNE SOLUTION UNIQUE Getinge peut vous

Plus en détail

dépourvues d énergie EXTRÈMES CONDITIONS EXTRÈMES Caractéristiques techniques

dépourvues d énergie EXTRÈMES CONDITIONS EXTRÈMES Caractéristiques techniques COMMUNIQUEZ AVEC VOS INSTALLATIONS DANS DES CONDITIONS EXTRÈMES Caractéristiques techniques Unité centrale Circuit multicouche et CMS µprocesseur ATMEL Ultra faible consommation < 120µA Données sauvegardées

Plus en détail

SOLUTIONS POUR LA PLOMBERIE. Système de canalisation pré-isolée Uponor

SOLUTIONS POUR LA PLOMBERIE. Système de canalisation pré-isolée Uponor SOLUTIONS POUR LA PLOMBERIE Système de canalisation pré-isolée Uponor 9 Quelques mots sur L histoire L aventure prometteuse des canalisations en plastique remonte à une trentaine d années environ. A la

Plus en détail

Sonde de surveillance environnementale gamma

Sonde de surveillance environnementale gamma SafePoint RMS : pérennité innovation sureté Caractéristiques Sonde de surveillance environnementale gamma perfectionnée, dotée de deux détecteurs et conçue pour assurer une surveillance sans présence dans

Plus en détail

Système multicouche raccords à sertir et tubes

Système multicouche raccords à sertir et tubes Système multicouche raccords à sertir et tubes 4BONNES RAISONS DE CHOISIR LES SOLUTIONS 4GAMMES COMPLÉMENTAIRES 1 L EFFICACITÉ : pour répondre à toutes les configurations Avec les solutions multiconnect,

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-013) Version CT-Q 2011-11-15

Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-013) Version CT-Q 2011-11-15 Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-03) Version CT-Q 0--5 Groupe cible Collaborateurs qui doivent effectuer des mesures EX-OX-TOX sur un terrain d exploitation, les interpréter

Plus en détail

Système à protection intégrale pour des réseaux d eau et de gaz sûrs et durables

Système à protection intégrale pour des réseaux d eau et de gaz sûrs et durables T E C H N O L O G I E F U T U R I S T E Système à protection intégrale pour des réseaux d eau et de gaz sûrs et durables Sécurité et qualité systématiques L exploitation de systèmes de conduites d adduction

Plus en détail

Condition Monitoring pour une gestion efficace du coût de possession.

Condition Monitoring pour une gestion efficace du coût de possession. Condition Monitoring pour une gestion efficace du coût de possession. HYDAC Allemagne HYDAC Chine HYDAC Danemark Le partenaire compétent pour le Condition Monitoring. Avec plus de 4.000 collaborateurs

Plus en détail

Présentation par : Mario St-Onge 14 novembre 2013

Présentation par : Mario St-Onge 14 novembre 2013 Présentation par : Mario St-Onge 14 novembre 2013 Qu'est-ce que le monoxyde de carbone? C est le produit de la combustion incomplète des combustibles. Combustibles fossiles -Gaz naturel ou en bouteille

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE FICHE DÉCLARATIVE Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC. COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BERNAY ET DES ENVIRONS 299,

Plus en détail

WWW.PROSENSOR.COM NOUVEAU SITE INTERNET S O N D E À C O M P O S T

WWW.PROSENSOR.COM NOUVEAU SITE INTERNET S O N D E À C O M P O S T Le ministère de l écologie a par arrêté du 22 avril 2008, fixé les règles techniques auxquelles doivent satisfaire les installations de compostage ( NOR : DEVP0810090A). Cet arrêté stipule que la température

Plus en détail

Les régimes du neutre

Les régimes du neutre Chapitre 1 Les régimes du neutre Dans tout système triphasé Haute ou Basse Tension existent trois tensions simples, mesurées entre chacune des phases et un point commun appelé "point neutre". Physiquement,

Plus en détail

Miraboat. Système alarme autonome pour bateaux

Miraboat. Système alarme autonome pour bateaux Miraboat Système alarme autonome pour bateaux CATALOGUE 2013 INTRODUCTION 1 UN SYSTÈME ALARME DANS UN BATEAU, POURQUOI, COMMENT. Chaque année, les vols et dégradations dans les bateaux de plaisance sont

Plus en détail

Logger de données de pression et de débit avec GPRS

Logger de données de pression et de débit avec GPRS Logger de données de pression et de débit avec GPRS Sebalog Dx Surveillance du réseau par GSM/GPRS Communication sans fil Transmission automatique des données et des alarmes 5 ans d autonomie de fonctionnement

Plus en détail

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR COMMUNE DE LA VALLA EN GIER Le Bourg 42131 La Valla-en-Gier DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR Rapport de Phase III Juin 2012 ICA ENVIRONNEMENT 6 Rue Emile Noirot - 42300

Plus en détail

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Les travaux de canalisation avec tranchées ouvertes Des travaux longs, nécessitant du matériel

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

DISTRIBUTION D EAU POTABLE

DISTRIBUTION D EAU POTABLE Département du LOT SYNDICAT D ADDUCTION D EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT DE SARRAZAC CRESSENSAC S/Préfecture de GOURDON Mairie de SARRAZAC 466OO DISTRIBUTION D EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL PRIX QUALITE TRANSPARENCE

Plus en détail

DUO : Smart Noise Monitor. Station de surveillance. Brand of ACOEM

DUO : Smart Noise Monitor. Station de surveillance. Brand of ACOEM DUO : Smart Noise Monitor Sonomètre Station de surveillance Brand of ACOEM 25 ANS D INNOVATIONS 01dB introduit DUO Smart Noise Monitor, nouvelle génération d instruments dédiés à la mesure de bruit dans

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION Service Pubic d Assaiisseet Cectif Cuaut de Cues des Prtes du aie rad Le Bourg 72610 CHERISAY Tél : 02.33.32.86.82 EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DONT

Plus en détail

SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS. fil. L œil sur la sécurité

SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS. fil. L œil sur la sécurité L œil sur la sécurité SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS fil SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS fil AVANTAGES Protège votre maison et donne plus de sécurité à votre famille. La sécurité est une valeur fondamentale pour

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Date d arrivée : N de dossier: Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement

Plus en détail

BIOROCK. La solution d Assainissement Non Collectif

BIOROCK. La solution d Assainissement Non Collectif BIOROCK La solution d Assainissement Non Collectif Programme 1. 2. 3. 4. 5. 6. Introduction BIOROCK Système d épuration de BIOROCK Capacité des unités BIOROCK Avantages des unités BIOROCK Certifications

Plus en détail

Le Plomb dans l eau AGENCE NATIONALE POUR L AMÉLIORATION DE L HABITAT

Le Plomb dans l eau AGENCE NATIONALE POUR L AMÉLIORATION DE L HABITAT Le Plomb dans l eau De quoi s agit-il? De quoi parle-t-on? Où le trouve-t-on? Quelle est son origine? Responsabilités Quels sont les effets néfastes du plomb dans l eau sur la santé? Comment les détecter?

Plus en détail

DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2

DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2 DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2 D F P - S 0 6 Plus de 30 ans à votre service Version 07/2007 Le DFP-S06 a été spécialement développé pour la détection et la localisation de fuites en utilisant

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Avis relatif à l agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques

Plus en détail

ALGERIE TELECOM SATELLITE. Présentée par M. EL ALLIA

ALGERIE TELECOM SATELLITE. Présentée par M. EL ALLIA GÉOLOCALISATION ALGERIE TELECOM SATELLITE Présentée par M. EL ALLIA PREAMBULE DANS LE CADRE DE SA STRATEGIE DE DIVERSIFICATION DE SES SOLUTIONS ET POUR REPONDRE AUX BESOINS DU MARCHE, ALGERIE TELECOM SATELLITE

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Communauté de Communes de la Vallée de la Gorre Service Public d Assainissement Non Collectif 2, Place de l'église 87310 Saint-Laurent-sur-Gorre 05 55 48 19 20 / spanc.vallee.gorre@orange.fr DEMANDE D

Plus en détail

Thermotrack Webserve

Thermotrack Webserve track Webserve Surveillance et traçabilité de la température de vos réfrigérateurs, chambres froides, laboratoires sur Internet Sondes Ethernet Compatible avec Boutons Fonctions Principales Surveillance

Plus en détail

Scanner acoustique NoiseScanner

Scanner acoustique NoiseScanner Scanner acoustique NoiseScanner «Des yeux et des oreilles pour localiser les sources de bruit...» Scanner acoustique NoiseScanner Décibel d Or 2014 Caractéristiques générales Originalités Fruit de 20 ans

Plus en détail

Individualisation de votre contrat de fourniture d eau

Individualisation de votre contrat de fourniture d eau GUIDE PRATIQUE Individualisation de votre contrat de fourniture d eau Édition 2015 1 1 - L ESSENTIEL Vous souhaitez réaliser une demande d individualisation SOMMAIRE Bienvenue chez Eau de Paris! 1 L essentiel

Plus en détail

GASMAN II MANUEL D UTILISATION

GASMAN II MANUEL D UTILISATION ANALYSE DETECTION SECURITE GASMAN II MANUEL D UTILISATION SOMMAIRE 1. INTRODUCTION ---------------------------------------------------------------------------------- P 2 2. CARACTERISTIQUES DE L APPAREIL----------------------------------------------------

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 410 Z

ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 410 Z REGIE DES EAUX DE VENELLES ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 410 Z Service de l Eau Potable Année 2007 RAPPORT

Plus en détail

Série M Débitmètres Eletta. Débitmètre à P avec sortie programmable

Série M Débitmètres Eletta. Débitmètre à P avec sortie programmable Série M Débitmètres Eletta Débitmètre à P avec sortie programmable Débitmètre à fonctions multiples pour gaz et liquides M3 Le débitmètre série M, avec sa conception polyvalente et conviviale, trouve tout

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

SANIBROYEUR, SANICOMPACT ET SANIPOMPE SILENCIEUX. pour créer des sanitaires partout dans la maison 50 ANS D INNOVATIONS!

SANIBROYEUR, SANICOMPACT ET SANIPOMPE SILENCIEUX. pour créer des sanitaires partout dans la maison 50 ANS D INNOVATIONS! 2008 50 ANS D INNOVATIONS! WC SALLE DE BAINS CUISINE BUANDERIE CHAUDIÈRE CLIMATISEUR SANIBROYEUR, SANICOMPACT ET SANIPOMPE SILENCIEUX pour créer des sanitaires partout dans la maison SFA c est facile pour

Plus en détail

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER ANNEXE COMPETENCES A LA CARTE DE LA BRANCHE EAU PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER 2010 Page 1 /14 26/02/2010 OPTION MAINTENANCE

Plus en détail

de traitement et de recyclage des eaux

de traitement et de recyclage des eaux WWW.NISKAE.FR Station de traitement et de recyclage des eaux SW1000 - Débit 1000L/H SIMPLICITE DE FONCTIONNEMENT ET D ENTRETIEN - Coagulation, floculation et décantation Station de traitement et de recyclage

Plus en détail

Système de graissage par injection SKF

Système de graissage par injection SKF 1-4101-FR Système de graissage par injection SKF Lubrification pour chaîne et galets de convoyeurs par injection de graisse directement dans les axes Les systèmes de graissage GVP permettent le graissage

Plus en détail

Système d enregistreurs de données WiFi

Système d enregistreurs de données WiFi Système d enregistreurs de Saveris 2 La surveillance de la température et de l humidité réinventée Transmission des données via WiFi Toutes les données de mesure disponibles à tout moment, partout, sur

Plus en détail

Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux

Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux Des ingénieurs spécialisés enrichissant depuis plus de 15 ans une expérience unique du Géoradar et des techniques non destructives.

Plus en détail

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT Ingénierie SyPACV2 Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération 2012 SOMMAIRE 1. Le service Ingénierie 2. Qu est-ce que

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

NEO Centrale d appel à domicile

NEO Centrale d appel à domicile NEO Centrale d appel à domicile NEO est l élément central pour le maintien à domicile. Tous les équipements y sont reliés, et lui transmettemt les alarmes. NEO envoie les données à la Helpline qui les

Plus en détail

ÉGOUTS ANALISATIONS NETTOYAGE PROFESSIONNEL

ÉGOUTS ANALISATIONS NETTOYAGE PROFESSIONNEL Setting the standard POUR LE NETTOYAGE PROFESSIONNEL DES ANALISATIONS ÉGOUTS Sommaire de déboucheurs moteur électrique de haute performance parfaite qualité de flexible avec gaine riocore système d accouplement

Plus en détail

spanc@gde-guadeloupe.com Téléphone: 0590 89 46 25

spanc@gde-guadeloupe.com Téléphone: 0590 89 46 25 Informations générales Fiche déclarative pour examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collective Service Public de l Assainissement Collectif spanc@gde-guadeloupe.com

Plus en détail

Un système d alarme se compose de différentes parties : Que nous allons analyser séparément.

Un système d alarme se compose de différentes parties : Que nous allons analyser séparément. L installation Définition d un système d alarme Un système d alarme se compose de différentes parties : La détection La commande La centrale La signalisation La transmission. Que nous allons analyser séparément.

Plus en détail

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl bien plus que la chaleur VITODATA VITOCOM Internet TeleControl Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet Viessmann S.A. Z.I. - B.P. 59-57380 Faulquemont Tél. : 03 87 29

Plus en détail

La nouvelle génération de protection adaptée aux systèmes d exploitation de données. Le Système HI-FOG pour les Data Center

La nouvelle génération de protection adaptée aux systèmes d exploitation de données. Le Système HI-FOG pour les Data Center La nouvelle génération de protection adaptée aux systèmes d exploitation de données Le Système HI-FOG pour les Data Center Une protection moderne pour un monde contre l incendie piloté par les Datas Le

Plus en détail

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation.

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation. chemise 20/02/07 16:49 Page 1 VEOLINK Votre contact : tout au long de votre projet VEOLINK Com VEOLINK Tech VEOLINK Advanced Control VEOLINK Star VEOLINK Data Base VEOLINK Maintenance VEOLINK Pro VEOLINK

Plus en détail

Hôtel d Agglomération SPANC 19 rue Georges Braque CS 70854 76085 LE HAVRE Cedex Tél : 02.35.22.25.23 Port : 07.86.10.32.80 Fax : 02.35.22.25.

Hôtel d Agglomération SPANC 19 rue Georges Braque CS 70854 76085 LE HAVRE Cedex Tél : 02.35.22.25.23 Port : 07.86.10.32.80 Fax : 02.35.22.25. FICHE DECLARATIVE Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif dont la charge brute de pollution organique est inférieure ou égale à 1,2 kg/j de DBO5 Demande d avis

Plus en détail

Les outils de la gestion patrimoniale Le logiciel «Casses»

Les outils de la gestion patrimoniale Le logiciel «Casses» Les outils de la gestion patrimoniale des réseaux r d eau. d Le logiciel «Casses» Eddy RENAUD Périgueux le 3 septembre 2008 L équipe «Réseaux» du Cemagref CEMAGREF Groupement de Bordeaux Unité «Réseaux,

Plus en détail

La sécurité physique et environnementale

La sécurité physique et environnementale I. Qu est ce que la sécurité physique? "Il ne sert à rien de dresser une ligne Maginot logique si n'importe qui peut entrer dans la salle serveurs par la fenêtre " (Christian Pollefoort, consultant en

Plus en détail

Systèmes de stockage simples à installer et économiques

Systèmes de stockage simples à installer et économiques Systèmes de stockage simples à installer et économiques Parallèlement à l accroissement et à l ampleur des événements pluviométriques, l accélération et l augmentation des débits de pointe accentuent de

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010 La SEVESC assure les services de l eau et de l assainissement de collectivités des départements

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

Système de détection d intrusions périmétrique par câble enterré INTREPID TM

Système de détection d intrusions périmétrique par câble enterré INTREPID TM icrotrack, la dernière addition à la famille de systèmes de détection d intrusions INTREPID de Southwest Microwave, est un nouveau système de câble enterré destiné aux applications qui exigent une protection

Plus en détail

Enregistrement automatique. des données

Enregistrement automatique. des données Enregistrement automatique des données Chapitre: 6 Page No.: 1 Il n y a que quelques années que l enregistrement manuel de données géotechniques était de coutume. L introduction de l enregistrement automatique

Plus en détail

Système de sécurité de périmètre INTREPID

Système de sécurité de périmètre INTREPID TM Système de sécurité de périmètre INTREPID La nouvelle génération de systèmes de sécurité de périmètre MicroPoint Cable combine la technologie brevetée de Southwest Microwave, la puissance d un micro

Plus en détail

V112-3,0 MW. Un monde, une éolienne. vestas.com

V112-3,0 MW. Un monde, une éolienne. vestas.com V112-3,0 MW Un monde, une éolienne vestas.com NOUS TENONS LES PROMESSES DE L ÉNERGIE ÉOLIENNE UNE ÉOLIENNE FIABLE ET PERFORMANTE POUR LE MONDE ENTIER Fiabilité et performances La V112-3,0 MW est une

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

INSTALLATION Mesures. Volume conduites Conduites de gaz Gaz liquéfié Eau potable Eau usée Programme Vérification régulateur. Options OK Type gaz

INSTALLATION Mesures. Volume conduites Conduites de gaz Gaz liquéfié Eau potable Eau usée Programme Vérification régulateur. Options OK Type gaz INSTALLATION Mesures Volume conduites Conduites de gaz Gaz liquéfié Eau potable Eau usée Programme Vérification régulateur Options OK Type gaz Pression d eau et gaz: la référence. testo 324. Pour tous

Plus en détail

Distribution d électricité et réseaux souterrains

Distribution d électricité et réseaux souterrains Distribution d électricité et réseaux souterrains Cabos 09-2 - 3 octobre 2009 Maceió, Alagoas, Brésil Les réseaux de distribution : un enjeu essentiel Les réseaux de distribution constituent une infrastructure

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail