Pilotage Financier de de l entreprise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pilotage Financier de de l entreprise"

Transcription

1 3 ième séance GFN GFN Pilotage Financier de de l entreprise Compte de résultat, formation du profit et SIG Enseignant : Yosra BEJAR Maître de Conférences : TELECOM & Management SudParis Chercheur associé à la Chaire de finance - Cnam 1

2 Le Compte de résultat 2

3 1 Le compte de résultat Permet de comprendre la formation du résultat Charges Produits Charges d exploitation Produits d exploitation -Achats -Variation de stocks -Impôt et taxes - Charges du personnel - Amortissements - Provisions - Ventes -Production stockée -... Les coûts engagés par l entreprise pour produire et vendre Charges financières Résultat Produits financiers Résultat Les revenus tirés de l ensemble des activités Total Total 3

4 1 Le compte de résultat Permet de comprendre la formation du résultat Sales 15,625,000 Less: Cost of Goods Sold 10,000,000 Gross Profit 5,625,000 Less: Selling, General, Administrative Costs 2,350,000 Operating Income Before Depreciation 3,275,000 Less: Depreciation, Amortization, Depletion 10,5 Operating Profit 3,264,500 Less: Interest Expense 90 Nonoperating Income 40 Less: Nonoperating Expenses 50 Pretax Accounting Income 3,164,500 Less: Income Taxes 1,550,000 Income Before Extraordinary Items 1,614,500 Less: Preferred Stock Dividends 90 Income Available for Common Stockholders 1,524,500 Less: Extraordinary Items 20 Less: Discontinued Operations 500 Adjusted Net Income 1,004,500 Earnings Per Share (900,000 shares of stock) $1.12 4

5 1 Le compte de résultat Permet de comprendre la formation du résultat Les coûts engagés par l entreprise pour produire et vendre Les revenus tirés de l ensemble des activités 5

6 1 Le compte de résultat Les niveaux de résultats Il faut distinguer le résultat tiré de l exploitation Moyens engagés dans l actif économique Question : mon exploitation est-elle profitable au plan économique? Excédent Brut d Exploitation du résultat couvrant le coût des ressources financières engagées dans l entreprise Résultat d exploitation Question : mon exploitation me permetelle de rémunérer les capitaux confiés par les actionnaires et par les banquiers? Coût des ressources financières Frais financiers Dividendes 6

7 1 Le compte de résultat Pdt et charges d exploitation et formation du premier niveau de résultat Comprendre ce que représentent réellement les ventes dans les mécanismes financiers La notion de Résultat intervient dès que des ventes sont réalisées Ventes - Charges =R Les ventes représentent le Chiffre d affaires de l entreprise Le chiffre d affaire est classé dans les produits d exploitation Ventes d énergie et de services liées à l énergie Autres ventes de biens et services Trading Chiffre d affaires + Productions immobilisée et stockée 7

8 1 Le compte de résultat Pdt et charges d exploitation et formation du premier niveau de résultat Seules les ventes traduisent un encaissement futur en trésorerie Il ne faut pas confondre les produits d exploitation et les bénéfices : ce qui est dans la caisse n est pas le résultat = RESULTAT NE SIGNIFIE PAS TRESORERIE 8

9 Le compte de résultat Pdt et charges d exploitation et formation du premier niveau de résultat Capitaux investis ou capital économique Produits d exploitationd Impacts sur la trésorerie Chiffre d affaires (production vendue) Flux d encaissement Emplois de fonds Emplois de fonds Production stockée (produits encours) Production immobilisée (travaux faits par l entreprise pour elle-même) Autres produits Flux d encaissement Évalués aux coûts de production ou prix de revient Subvention exploitation Flux d encaissement Impacts des produits d exploitation sur la Trésorerie 9

10 1 Le compte de résultat Pdt et charges d exploitation et formation du premier niveau de résultat Chaque cycle d exploitation entraîne des charges d exploitation L ensemble des ces charges vont tirer le résultat à la baisse Mais Uniquement la majorité des charges vont donner lieu à décaissement sauf les amortissements et les provisions 10

11 1 Le compte de résultat Pdt et charges d exploitation et formation du premier niveau de résultat Les charges donnant lieu à décaissement se répartissent en : - coûts de consommation intermédiaires - rémunération des fournisseurs de matières premières - rémunération des fournisseurs de fournitures et autres services - coûts de traitement - participation aux coûts des infrastructures mises à disposition par l Etat et les collectivités locales - rémunération du personnel Achats de marchandises Achats matière premières Autres achats et charges externes Impôts et taxes Salaires et traitements Charges sociales 11

12 1 Le compte de résultat Formation de la Valeur Ajoutée La Valeur ajoutée exprime la création ou l'accroissement de valeur que l'entreprise apporte aux biens et services provenant des tiers Achats en provenance de tiers Création de richesse économique Transformation Calcul de la Valeur Ajoutée + Production de l exercice (Produits d exploitation) - Consommation en provenance de tiers : Achats marchandises & M.P Autres Achats et charges externes = VALEUR AJOUTEE La valeur ajoutée mesure le poids économique de l entreprise 12

13 1 Le compte de résultat Les charges donnant lieu à décaissement se répartissent en : - coûts de consommation intermédiaires - rémunération des fournisseurs de matières premières - rémunération des fournisseurs de fournitures et autres services - coûts de traitement - participation aux coûts des infrastructures mises à disposition par l Etat et les collectivités locales - rémunération du personnel Achats de marchandises Achats matière premières Autres achats et charges externes Impôts et taxes Salaires et traitements Charges sociales 13

14 1 Le compte de résultat Une première mesure de marge : l EBE ou EBITDA (1) Charges d exploitation d consommées à décaisser Achats de marchandises et de matières première corrigés s des variations de stocks = consommations Autre achats et charges externes Impôts et taxes Salaires et traitements Charges sociales E.B.E. Excédent Brut d Exploitation Produits d exploitation à encaisser Ventes de marchandises Production vendue Production stockée Autres produits Subvention exploitation (1) Earning Before Interest, Taxes, Depreciation end Amortization 14

15 1 Le compte de résultat Une première mesure de marge : l EBE ou EBITDA (1) L E.B.E positif est une ressource produite par l'entreprise permettant : de rémunérer les apporteurs de capitaux (banques et actionnaires) de financer le développement de l entreprise (autofinancement) (1) Earning Before Interest, Taxes, Depreciation end Amortization 15

16 1 Le compte de résultat Exercice 6 : recensement des charges et E.B.E. Liste des événements Le total des achats de matières premières pour l année est de euros, dont restent en stocks Le loyer annuel des bureaux est de euros Les ventes représentent euros Les salaires avec les charges sociales ont représenté euros L avis de taxe professionnelle représente un montant de euros La production stockée est de euros Charges d exploitation E.B.E.? Produits d exploitation 16

17 1 Le compte de résultat Exercice 6 : recensement des charges et E.B.E. Liste des événements Charges d exploitation Le total des achats de matières premières pour l année est de euros dont restent en stocks Le loyer annuel des bureaux est de euros Les ventes représentent euros Les salaires avec les charges sociales ont représenté euros L avis de taxe professionnelle représente un montant de euros La production stockée est de euros Consommations M.P : = Autres charges et charges externes : Salaires et charges sociales : Impôts et taxes : TOTAL : Produits d exploitation Chiffres d affaires : Production stockée : TOTAL : E.B.E. =

18 2 La formation de l EBE EBE et Flux de trésorerie L E.B.E. doit être impérativement positif: à défaut, l entreprise ne peut ni rémunérer les capitaux engagés, ni faire face au renouvellement des investissements Tout EBE négatif signifie que l entreprise engage plus de charges à payer qu elle ne recevra de règlements pour les ventes réalisées Charges Ventes 18

19 2 La formation de l EBE EBE et Flux de trésorerie L E.B.E. positif, représentant un excédent de produits sur les charges, génère donc une variation de trésorerie Mais cette variation de trésorerie est liée au rythme des règlements des factures clients et des décaissements des factures fournisseurs : encore une fois, ne pas confondre trésorerie et résultat + 19

20 2 La formation de l EBE EBE et Besoin en Fond de Roulement L E.B.E. positif constitue une ressource financière générée par l exploitation La disponibilité de cette ressource financière en trésorerie n est pas immédiate lors du calcul du résultat En effet, le flux de trésorerie correspondant à l E.B.E sera en réalité impacté par la variation du B.F.R. B.F.R. B.F.R. to B.F.R. t1 20

21 2 La formation de l EBE EBE et Besoin en Fond de Roulement Cette variation du B.F.R. correspond : d une part, à celle des créances clients dont une partie n est pas encore encaissée (délai règlement client consenti) d autre part, à celle des dettes d exploitation dont une partie n est pas encore décaissée (délai paiement fournisseur obtenu) B.F.R. La différence entre l E. B. E. et la variation du B. F. R. s appelle l E.T. E. (Excédent de Trésorerie d Exploitation) qui est le flux réel de liquidités tiré de l exploitation E.B.E - B.F.R = Excédent de Trésorerie d Exploitation 21

22 2 La formation de l EBE Exercice 7 : EBE et Besoin en Fond de Roulement Liste des événements Le montant de l E.B.E de l exercice s est élevé à Actifs d exploitation - Passifs d exploitation Les factures à payer aux fournisseurs sont d un montant de B.F.R.? Les factures en attente de règlement des clients se montent à E.B.E. - B.F.R. =? L encours de stock de matières premières est de N.B. il s agit du premier exercice de la société, donc il n y avait pas de B.F.R. antérieur. Si tel n avait pas été le cas, il faudrait prendre la variation du B.F.R. entre l exercice précédent et le nouvel exercice 22

23 2 La formation de l EBE Exercice 7 : EBE et Besoin en Fond de Roulement Liste des événements Le montant de l E.B.E de l exercice s est élevé à Les factures à payer aux fournisseurs sont d un montant de Les factures en attente de règlement des clients se montent à L encours de stock de matières premières est de NB : le BFR début période était de 0 (actifs et passifs d exploitation nuls) Actifs d exploitation Stocks : Créances clients : Passifs d exploitation Fournisseurs : B.F.R. = E.B.E. - B.F.R. = E.T.E. (Excédent de Trésorerie d Exploitation)

24 2 La formation de l EBE Les fonctions de l EBE Le résultat économique qu est l E.B.E. n est pas un résultat définitif pouvant être distribué en totalité aux actionnaires Il doit permettre de faire face à deux contraintes qui s imposent en priorité à l entreprise avant toute distribution: Garantir la pérennité de l outil de travail en assurant son renouvellement à l issue du cycle d investissement Cycle d investissement Rémunérer les apports de capitaux, tant des prêteurs que des actionnaires % 24

25 2 La formation de l EBE Les fonctions de l EBE : la contrainte de pérennité L utilisation de l outil de travail ne doit pas aboutir à une impasse : l impossibilité de renouveler les investissements? L entreprise doit donc prévoir à l avance le besoin de financement lié au renouvellement de son outil de travail Actifs à renouveler 25

26 2 La formation de l EBE Les fonctions de l EBE : la contrainte de pérennité Pour des raisons de prudence et de coûts des capitaux, elle doit donc secréter ses propres ressources financières, afin de limiter sa dépendance aux investisseurs et aux prêteurs L E.B.E va lui permettre de générer ces ressources financières, avec le constat suivant : Plus l intensité capitalistique de l entreprise est élevée, et plus l E.B.E doit être important E.B.E + 26

27 2 La formation de l EBE Les fonctions de l EBE : la contrainte de pérennité Le renouvellement se fait par le biais des amortissements Les amortissements sont des charges d exploitation qui traduisent une dépréciation de la valeur d origine de l outil de travail, inscrit au bilan sous le terme «de valeurs immobilisées» Valeur d achat Amortissements Durée d utilisation prévisionnelle Selon usure, obsolescence technique, contraintes d exploitation, commerciales, etc. = Valeur d achat Durée d utilisation Valeur résiduelle de marché 27

28 2 La formation de l EBE Les fonctions de l EBE : la contrainte de pérennité L amortissement est une charge similaire à un «loyer» que se verserait l entreprise pour l utilisation de l outil de travail cette charge, déductible fiscalement, aide à reconstituer chaque année les valeurs immobilisées Ce «loyer» permet aussi d intégrer, dans le prix de revient, le coût d acquisition de l outil de travail sur sa durée d utilisation Prix de vente Prix de revient L amortissement est une charge non décaissée : il n y a pas de sortie de trésorerie 28

29 2 La formation de l EBE Les fonctions de l EBE : la contrainte de pérennité L argent correspondant reste dans la trésorerie de l entreprise dès lors que l E.B.E. est positif et supérieur aux dotations aux amortissements Cette disponibilité en trésorerie peut : accélérer le remboursement des crédits ayant financé les actifs favoriser d autres investissements Echéancier Crédit Investissement 29

30 2 La formation de l EBE Les fonctions de l EBE : la contrainte de pérennité Le renouvellement se fait également par le biais des provisions L entreprise doit, avant toute autre rémunération (celle des capitaux investis), assurer sa pérennité en constituant, à partir de l E.B.E., des réserves financières pour faire face à une diversité d évènements : Provisions pour dépréciation d actifs Provisions pour risques Provisions pour charges 30

31 2 La formation de l EBE Les fonctions de l EBE : la contrainte de pérennité Provisions pour dépréciation d actifs Actif du bilan Ces provisions couvrent la perte de valeur d un actif par rapport à sa valeur comptable d origine; s inscrivant en déduction de la valeur brute des actifs, elles concernent principalement : Les titres de participation dont la valeur de marché descend au dessous du prix d acquisition Les stocks et en-cours dont le prix de revient peut être supérieur au prix de marché Les créances clients non réglées à l échéance du fait de litiges ou plus généralement du risque d insolvabilité rendant ces créances douteuses - 31

32 2 La formation de l EBE Les fonctions de l EBE : la contrainte de pérennité Cette perte de valeur n est pas définitive, d où son nom de provision, car elle dépend d évènements qui peuvent être appelés à changer au cours du temps; exemples : les créances douteuses peuvent faire l objet d un règlement ultérieur, partiel ou en totalité; le prix de marché des produits finis, qui dépend de l équilibre entre l offre et la demande, peuvent être l objet d une réévaluation rendant caduque toute dépréciation (cas des produits à forte cyclicité tel l acier, le papier, ou dont les prix sont fortement volatiles tel le pétrole) Actif du bilan Ces provisions constatent un manque à encaisser sur la réalisation à venir de ces actifs et altèrent donc la liquidité des actifs gérés. 32

33 2 La formation de l EBE Les fonctions de l EBE : la contrainte de pérennité Provisions pour risques et pour charges Les provisions pour risques et charges anticipent des charges futures : - soit certaines (provisions pour charges), - soit aléatoires (provision pour risques) Ces provisions contraignent l entreprise à ne pas distribuer l intégralité de l EBE de façon à conserver une couverture de charges déjà identifiées mais dont la matérialisation sous forme de décaissement n interviendra qu au cours de cycles d exploitation ultérieurs. 33

34 Provisions 2 La formation de l EBE Les fonctions de l EBE : la contrainte de pérennité Ces provisions constituent des réserves qui s accumulent au passif du bilan pour couvrir des charges non encore réalisées; ces provisions n altèrent pas donc la liquidité des actifs gérés. PASSIF Les fonds propres Capital social Réserves Report à nouveau Résultat de l exercice Provisions pour risque Provisions pour charges + Les Dettes financières Emprunts obligataires Crédits bancaires Les Dettes d exploitation Dettes fournisseurs Dettes fiscales et sociales 34

35 Provisions 2 La formation de l EBE Les fonctions de l EBE : la contrainte de pérennité Les provisions pour risque ont pour objet de couvrir un risque identifié et dont la matérialisation interviendra à une date et pour un montant aléatoires : provisions pour propres assureur, pour grosses réparations PASSIF Les fonds propres Capital social Réserves Report à nouveau Résultat de l exercice Provisions pour risque Provisions pour charges Rattachée à un événement probable à naître, cette provision devient de fait sans objet si l activité vient à s arrêter; cette charge n est pas donc pas certaine. Appelé à couvrir une perte future, la provision pour risque constitue une réserve assimilable aux fonds propres. Les Dettes financières Emprunts obligataires Crédits bancaires Les Dettes d exploitation Dettes fournisseurs Dettes fiscales et sociales 35

36 Provisions 2 La formation de l EBE Les fonctions de l EBE : la contrainte de pérennité Les provisions pour charges représentent une charge future et certaine, mais dont le montant reste imprécis : provisions pour réparation, pour coût de démantèlement des centrales nucléaires, pour remise en état des concessions, pour retraitement des déchets de combustibles, pour retraites PASSIF Les fonds propres Capital social Réserves Report à nouveau Résultat de l exercice Provisions pour risque Rattachée à un événement certain quelle que soit l activité future de l entreprise, la provision pour charge constitue une dette certaine dont la valeur estimée dans le futur doit être actualisée au taux de rendement projeté des emplois de fonds. Provisions pour charges Les Dettes financières Emprunts obligataires Crédits bancaires Les Dettes d exploitation Dettes fournisseurs Dettes fiscales et sociales 36

37 2 La formation de l EBE Exercice 8 : Provisions et amortissements Liste des événements Une éolienne est achetée pour une valeur de euros avec une durée d utilisation de 20 ans Une camionnette est achetée pour euros, avec une durée d utilisation de 5 ans L entreprise a décidé d assurer sa flotte de camionnette en constituant une provision de euros par an Le coût du démantèlement de la nouvelle centrale nucléaire à l issue de 40 ans représente un montant de euros 20% du stock de fuel, d une valeur de euros, a pris l humidité Calcul des amortissements? Calcul des provisions? 37

38 2 La formation de l EBE Exercice 8 : Provisions et amortissements Liste des événements Une éolienne est achetée pour une valeur de euros avec une durée d utilisation de 20 ans Une camionnette est achetée pour euros, avec une durée d utilisation de 5 ans L entreprise a décidé d assurer sa flotte de camionnette en constituant une provision de euros par an Le coût du démantèlement de la nouvelle centrale nucléaire à l issue de 40 ans représente un montant de euros 20% du stock de fuel, d une valeur de euros, a pris l humidité Calcul des amortissements Eolienne = : 20 = Camionnette = : 5 = TOTAL : Calcul des provisions Provision pour risque : Provision pour charge : Provision pour dépréciation de stock : TOTAL :

39 3 La formation du Rex ou EBIT Définition Le résultat d exploitation ou R.E.X. se calcule en déduisant de l E.B.E. les «charges calculées» : amortissements et les provisions E.B.E - dot. Amortissements - dot. Provisions = Résultat d exploitation Il mesure la capacité à rémunérer les capitaux investis dans l activité économique : après prise en compte de la contrainte de pérennité mais hors les conséquences des choix de la politique financière (rémunération des capitaux en fonction de la structure du passif) Contrainte de rémunération Coûts des capitaux R.E.X. E.B.E. Contrainte de pérennité Dotations aux amortissement s et provisions (1) Earning Before Interest and Taxes 39

40 3 La formation du Rex ou EBIT Fonctions Pour être porteur de sens, le R.E.X doit se comparer : 1 - à l Actif Economique : c est ainsi qu est mesurée la rentabilité économique des capitaux investis ou ROCE (Return On Capital Employed) R O C E = R.E.X. C.A. X C.A. A.E. 2 à l exigence de rémunération des ressources financières, celle-ci étant proportionnelle à la quantité de capitaux investis d une part, et au niveau de risque associé à l actif économique d autre part. REX > Flux de rémunérations exigés par les actionnaires et les prêteurs 40

41 3 La formation du Rex ou EBIT Fonctions Le R.E.X. est d abord destiné à rémunérer les capitaux mis à disposition de l entreprise et à payer les prélèvements obligatoires en cas de bénéfices Prélèvements obligatoires Fiscalité Relation avec l administration fiscale Choix de politique fiscale Participation des salariés Formule légale R.E.X. Le solde après ces deux opérations nourrit l autofinancement Autofinancement Croissance Rémunération des capitaux Charges financières Relation avec les prêteurs Evolution du coût de l argent Dividendes Relation avec les actionnaires Exigence de rendement versus niveau de risque Situation de marché Politique de distribution 41

42 3 La formation du Rex ou EBIT Fonctions Distinguo entre frais financiers et dividendes Le R.E.X. est imputé en priorité de la charge financière liée aux dettes de l entreprise : crédits et emprunts contractés, donnant lieu au paiement d intérêts Cette priorité tient à la nature contractuelle des obligations de l entreprise à l égard des prêteurs, quels que soient les résultats et la situation financière Tel n est pas le cas des dividendes, puisque l apport des actionnaires n est assorti d aucune obligation juridique de rémunération : le contrat de société repose sur une prise de risque totale de l actionnaire 42

43 3 La formation du Rex ou EBIT Fonctions C est la raison pour laquelle la distribution de dividendes n intervient qu à l issue du calcul du Résultat net et suivant délibération de l Assemblée Générale des actionnaires Toutefois, l absence de rémunération pourrait conduire les actionnaires à ne plus alimenter l entreprise en fonds propres : dès lors, le risque économique de l entreprise ne serait plus assumé 43

44 3 La formation du Rex ou EBIT Fonctions Les autres charges liées à la contrainte de rémunération : I.S. et participation légale Le calcul de l I.S. nécessite des retraitements à partir du résultat comptable, détaillés dans la liasse fiscale Résultat comptable - Produits non imposables + Charges non déductibles = Résultat fiscal imposable La participation des salariés est également un prélèvement obligatoire lorsque les conditions de rentabilité sont réunies 44

45 4 Le traitement des événements exceptionnels En retranchant du R.E.X. les frais financiers nets, il est possible d avoir une mesure précise de l impact de la politique financière sur la rentabilité susceptible d être offerte aux actionnaires: c est le Résultat courant avant impôts (I.S.) ou R.C.A.I. R.E.X. + Produits financiers - Frais financiers = Résultat courant avec I.S. Le R.C.A.I. est examiné avec attention par les banquiers et les analystes financiers, car il n est pas impacté par des évènements exceptionnels : c est le résultat de l activité normale de l entreprise R.C.A.I. 45

46 4 Le traitement des événements exceptionnels Le Résultat exceptionnel enregistre les évènements non prévisibles et sur l origine desquels l entreprise a peu de moyen d actions. Les charges exceptionnelles concernent des coûts de gestion liés à une situation extraordinaire (inondation, coûts de restructuration ) et à caractère non récurrent. Les produits exceptionnels enregistrent pour l essentiel les gains liés à la couverture des charges à payer (indemnités d assurance ) ou produits de cession d actifs réalisés pour couvrir un besoin urgent de cash. Besoin de cash A vendre 46

47 4 Le résultat net Fonctions Le résultat net figure toujours dans les capitaux propres, au passif du bilan de l entreprise, puisqu il mesure l enrichissement (appauvrissement) dégagé au profit (détriment) des actionnaires Résultat Net S il est positif, une partie pourra être distribuée sous forme de dividendes et le solde affecté aux réserves pour alimenter l autofinancement de l entreprise nécessaire au financement de la croissance. Dividendes Réserves 47

48 4 Le résultat net Signification et limites Un résultat net important n est pas toujours signe de bonne santé : Par exemple, certaines charges, pourtant indispensables au devenir de l entreprise, comme des dépenses de R&D, de marketing, de formation, etc., ont pu être réduites Ou encore, l entreprise diffère le renouvellement de ses actifs indispensable sur le long terme au maintien de sa compétitivité C est pourquoi il faut avoir une vue d ensemble de la mécanique de la formation des résultats, notamment l évolution des indicateurs de CA, d E.B.E., d autofinancement et de ROCE CA EBE Autofinancement ROCE 48

49 Exercice 9 : création d un compte de résultat Liste des événements Compte de résultat Le total des achats de matières premières pour l année est de euros Le loyer annuel des bureaux est de euros Les salaires avec les charges sociales ont représenté euros Les produits d exploitation se sont élevés à euros Les frais de gestion et autres charges ont représenté euros pour l année Le montant des dotations aux amortissements est de euros Un client doit euros mais selon certains renseignements, il semble proche du dépôt de bilan Le stock de fuel d une valeur d achat de euros a pris l humidité pour 30% La banque a adressé son ticket d agios pour l année : euros Le Tribunal a condamné le fournisseur de fuel à verser une indemnité de euros La tempête a occasionné un manque à gagner de euros non facturables aux clients Le taux de l I.S. est de 33%? 49

50 Corrigé 9 : création d un compte de résultat Liste des événements Le total des consommations de matières premières pour l année est de euros Le loyer annuel des bureaux est de euros Les salaires avec les charges sociales ont représenté euros Les produits d exploitation se sont élevés à euros Les frais de gestion et autres charges ont représenté euros pour l année Le montant des dotations aux amortissements est de euros Un client doit euros mais selon certains renseignements, il semble proche du dépôt de bilan Le stock de fuel d une valeur d achat de euros a pris l humidité pour 30% La banque a adressé son ticket d agios pour l année : euros Le Tribunal a condamné le fournisseur de fuel à verser une indemnité de euros La tempête a occasionné un manque à gagner de euros non facturables aux clients Le taux de l I.S. est de 33% Charges exploitation Consommations M.P. : Autres charges et charges externes : Salaires et charges sociales : E.B.E. = Dotations aux amortissements et provisions : R.E.X. = Frais financiers : R.C.A.I. = Résultat exceptionnel : 0 I.S. : Résultat net après IS = Compte de résultat Produits exploitation Chiffres d affaires : ( ) % ( ) * 33% 50

51 SIG et Autofinancement Les indicateurs du pilotage financier Le CR permet le calcul de ces indicateurs. La décomposition préalable en résultat d exploitation, résultat financier, résultat courant, résultat exceptionnel, résultat net facilite ce calcul 51

52 Schéma des Soldes Intermédiaires de Gestion et l autofinancement A u t o f i n a n c e m e n t Dividendes Consommations Intermédiaires Impôts sur les sociétés et participation Personnel Impôts et taxes Frais financiers Valeur ajoutée E B E ou EBITDA 52

53 SIG et Autofinancement Autofinancement et croissance L autofinancement mesure le volume de liquidités tirées de l exploitation et disponibles après rémunération des actionnaires (dividendes) Avec l E.B.E., c est l un des plus précieux indicateurs de pilotage financier, car il constitue la clé du développement : il indique la capacité de l entreprise à financer de manière autonome ses investissements et plus globalement sa croissance 53

54 SIG et Autofinancement Autofinancement et croissance L autofinancement permet aussi de mesurer l incidence des décisions de gestion sur la trésorerie nécessaire à la couverture de besoin nés de l arbitrage entre le remboursement de la dette, le financement des investissements pour renouveler l outil de travail et le financement de la variation du B.F.R. Et donc in fine sur l équilibre financier Autofinancement Remboursement du capital de la dette Investissements B.F.R. Trésorerie disponible 54

55 SIG et Autofinancement Autofinancement et Trésorerie L autofinancement est une ressource financière qui n est pas encore en totalité disponible en trésorerie En effet : une partie des produits d exploitation entrant dans le calcul de l E.B.E. n a pas été encore encaissée (délai de règlement client) Il en est de même pour une partie des charges qui n ont pas été encore décaissées (délai de paiement fournisseur et charges sociales et fiscales) 55

56 SIG et Autofinancement Autofinancement et Trésorerie Toute insuffisance d autofinancement par rapport à l expression des besoins à financer entraîne la nécessité de trouver un équilibre financier via l apport de nouvelles ressources : augmentation de capital ou nouveaux crédits 56

57 SIG et Autofinancement Exercice 10 : Calcul de l Autofinancement Liste des événements L E.B.E. pour l année s élève à euros Les dotations aux provisions et aux amortissements sont d un montant de euros Les frais financiers ont atteint euros L impôt sur les société est de euros Il n y a pas de résultat exceptionnel Les dividendes aux actionnaires s élèvent à euros Compte de résultat E.B.E. = = R.E.X. =? = R.C.A.I =? = Résultat Net =? (E. B. E.) = C.A.F. =? Autofinancement =? 57

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement - 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement Objectif(s) : o Capacité d'autofinancement et autofinancement. Pré-requis : o Connaissance de l'ebe et de la Valeur Ajoutée. Modalités : o Principes.

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

Compte de résultat de l exercice N en CHARGES TOTAL PRODUITS TOTAL

Compte de résultat de l exercice N en CHARGES TOTAL PRODUITS TOTAL L entreprise PODENSAC ( SARL au capital de 13 000 ), fabriquant de produits exotiques, est actuellement en pleine croissance. Elle vient de réaliser de nouveaux investissements qui lui permettront d augmenter

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

Recueil de formules. Franck Nicolas

Recueil de formules. Franck Nicolas Recueil de formules Nous avons répertorié dans cette section, les différentes formules expliquées tout au long de cet ouvrage, afin de vous permettre de trouver rapidement l opération que vous souhaitez

Plus en détail

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic Le diagnostic financier Fiche 1 1 Introduction Le diagnostic financier permet d évaluer le potentiel de l entité. Il peut se faire en différentes occasions (achat d entreprise, placements, demande d emprunt,

Plus en détail

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise.

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Lexique financier Actif Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Actif circulant Partie de l actif du bilan qui comprend des actifs temporaires induits par l

Plus en détail

PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE

PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE CHAPITRE I ACTEURS, OBJECTIFS ET MODALITES DU DIAGNOSTIC FINANCIER 1) Les champs d application et les acteurs du diagnostic financier ACTEURS CONCERNES Dirigeants

Plus en détail

financière 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université

financière 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Analyse financière 215/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Dans la même collection Auto-entrepreneur Droit de l immobilier Droit des sociétés Droit du travail Droit du Web 2. Fiscalité La

Plus en détail

manuel Finance d entreprise L essentiel du cours Exercices corrigés Cas de synthèse 2 e édition Georges Legros

manuel Finance d entreprise L essentiel du cours Exercices corrigés Cas de synthèse 2 e édition Georges Legros manuel Finance d entreprise 2 e édition L essentiel du cours Exercices corrigés Cas de synthèse Georges Legros DANS LA MÊME COLLECTION Augé B., Naro G., Mini Manuel de Contrôle de gestion, 2011 Augé B.,

Plus en détail

DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1

DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif Première Partie 1) Evolution des SIG DOSSIER 1 Production vendue 369 458 394 023-6,2% Production stockée 1 162 2 541-54,3% Production de l'exercice

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE6 FINANCE D ENTREPRISE - session 214 Proposition de CORRIGÉ 214 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 1 points 1.

Plus en détail

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

Introduction aux documents financiers

Introduction aux documents financiers Introduction aux documents financiers 3 questions ==> 3 documents Une photo instantanée : quelle est la situation actuelle de l entreprise? Bilan Deux films : L entreprise a-t-elle vendu à profit? Compte

Plus en détail

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) - 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) Objectif(s) : o Méthode d'évaluation des Soldes Intermédiaires de Gestion, o Interprétation des Soldes Intermédiaires de

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

Exercices de Gestion en vidéo - BTS MUC & BTS NRC. Liste des tableaux. (Consultez également «Liste des formules»)

Exercices de Gestion en vidéo - BTS MUC & BTS NRC. Liste des tableaux. (Consultez également «Liste des formules») Liste des tableaux (Consultez également «Liste des formules») Table des matières Le bilan comptable... 2 Le bilan fonctionnel... 3 Le compte de résultat... 4 Les soldes intermédiaires de gestion (SIG)...

Plus en détail

Chapitre 3 - L interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF PLAN DE FINANCEMENT BESOINS (durables) DEBUT ACTIVITE 1ère ANNEE 2ème ANNEE 3ème ANNEE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'immatriculation Frais honoraires Brevets Licences Logiciels Droit au Bail Achat

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21 Vos ratios en poche Sommaire Introduction 3 Les bases pour comprendre les ratios 4 Les ratios de rentabilité 8 Les ratios de valeur ajoutée 11 Les ratios de liquidité 14 Les ratios de solvabilité 17 Aller

Plus en détail

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL Le bilan comptable renseigne sur l état du patrimoine de l entreprise. Il peut être défini comme étant la «photographie comptable de l entreprise à une date donnée». Le bilan

Plus en détail

Étude Prévisionnelle

Étude Prévisionnelle Étude Prévisionnelle sur 3 exercices du 07/2008 au 06/2011 Café Monsieur DUPOND - 63000 CLERMONT-FERRAND Page 1/14 Sommaire Investissements...3 Financements des investissements...3 Remboursements des emprunts...4

Plus en détail

Les soldes intermédiaires de gestion

Les soldes intermédiaires de gestion Les soldes intermédiaires de gestion Fiche 1 Objectifs Savoir définir, calculer et interpréter les soldes intermédiaires de gestion. Connaître les principaux retraitements des SIG. Pré-requis Notions sur

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise 11.1. Notions de comptabilité 11.2. Analyse financière (bilan et comptes de résultat) 11.3. Plan de financement 11.4. Budget

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Introduction en Analyse Financière Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI

Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Introduction en Analyse Financière Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI Eléments du cours INTRODUCTION ANALYSE DE L EXPLOITATION ÉTUDE DU BILAN Numérisation & Conception Mr Mohamed-Fadil

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE

RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE PONTON Fanny Blossier Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP 54000 Nancy Tél : 06 65 66 87 42 E-mail : fanny.blossier@pretup.fr 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE Fiche

Plus en détail

L analyse par le tableau de financement

L analyse par le tableau de financement Chapitre 8 L analyse par le tableau de financement 1 Exercice 08.06 Tableau de financement du PCG et ratios La Société anonyme métallurgique de l'oise (SMO) vous a communiqué son bilan arrêté au 31 décembre

Plus en détail

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Soit une société dans la balance d ouverture au 01/01/20n est la suivante :

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Soit une société dans la balance d ouverture au 01/01/20n est la suivante : PRÉSENTATION DU TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS 01 PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS

Plus en détail

Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris»

Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris» www.thauvron.com mise à jour : 12/09/2005 Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris» Soldes intermédiaires de gestion retraités 2004 Ventes de marchandises - Coût d achat des marchandises

Plus en détail

Chapitre I : L analyse statique du bilan

Chapitre I : L analyse statique du bilan Chapitre I : L analyse statique du bilan Toute entreprise se trouve devant l impératif de solvabilité c-à-d d effectuer sans interruption des règlements qui résultent, soit : - d engagements antérieurement

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE06 FINANCE D ENTREPRISE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 11 points 1. Complétez le

Plus en détail

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Animé par : Valérie

Plus en détail

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 S.A.R.L Arrosage Pro Chemin du petit doigt BP 321 44000 NANTES Tél : 02 40 01 01 01 Fax : 02 40 01 01 02 E-mail : contact@arrosage-pro.fr Cabinet

Plus en détail

Objectifs et attributs du tableau de financement

Objectifs et attributs du tableau de financement TABLEAU DE FINANCEMENT II 2 1: Objectifs et attributs du tableau de financement On a vu que le bilan permet de fonder une opinion sur l équilibre financier et la situation de trésorerie de l entreprise

Plus en détail

UE6 Finance d entreprise

UE6 Finance d entreprise 1210006 SESSION 2012 UE6 Finance d entreprise Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Aucun Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement autonome sans imprimante

Plus en détail

P6C14 Structure financie re et rentabilite s

P6C14 Structure financie re et rentabilite s P6C14 Structure financie re et rentabilite s Remarque préalable : L article 23 de la loi de finances pour 2013 restreint la déductibilité des charges financières pour les entreprises assujetties à ls :

Plus en détail

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel)

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Tableau 1 Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Avant de se lancer dans une activité génératrice de revenu, le porteur de projet doit, au préalable, s assurer que son projet est viable afin

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie Prévisions financières modes de financement et de placement à court terme Nathalie gardes Maitre de conférence en gestion Objectifs Connaître les principales composantes de la gestion

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance AIDE AUX TRES PETITES ENTREPRISES J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance Vous devez déposer votre dossier avant de réaliser vos projets Comment remplir votre dossier de demande

Plus en détail

Rôle de la fonction finance

Rôle de la fonction finance La fonction finance Rôle de la fonction finance Assurer aux décideurs qu ils disposent des fonds nécessaires à l instant T pour financer les investissements nécessaires à la croissance et au développement

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

1 2 3 Aide à l animateur : Lebudgetestl actepar lequelsontprévues etautorisées les recettes et les dépenses de l organisme. L article 175 du décret GBCP prévoit que le dossier de présentation du budget

Plus en détail

PROGRAMME. Préambule. Cours : 20 heures (10 séances) TD : 12 heures (8 séances) Document Obligatoire. Bibliographie indicative: Plan Comptable Général

PROGRAMME. Préambule. Cours : 20 heures (10 séances) TD : 12 heures (8 séances) Document Obligatoire. Bibliographie indicative: Plan Comptable Général Claude Guittard Bureau 153 guittard@unistra.fr LICECE 1 UDS 2012/2013 PROGRAMME Cours : 20 heures (10 séances) TD : 12 heures (8 séances) Document Obligatoire Plan Comptable Général Bibliographie indicative:

Plus en détail

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS R Cordier LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS 1 ) Le bouclage de la construction budgétaire Chaque entreprise se doit d'anticiper ses flux financiers afin d'assurer sa solvabilité

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR DU SÉNAT 2012 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

METHODES D EVALUATION

METHODES D EVALUATION METHODES D EVALUATION C.R.A. PANSARD & ASSOCIES Présentation du 27 septembre 2004 G. Lévy 1 METHODES D EVALUATION SOMMAIRE 1 Définition et approche de la «valeur» 2 - Les principales méthodes d évaluation

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE

RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du 03 septembre 2014 OEC-rapport2.indd 1 29/08/14 11:39 SOMMAIRE

Plus en détail

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye,

Plus en détail

Mise en ordre de l information : le Business plan

Mise en ordre de l information : le Business plan Chapitre 3 Mise en ordre de l information : le Business plan «Les gagnants seront ceux qui restructurent la manière dont l information circule dans leur entreprise.» William H. Gates (dit Bill Gates) L

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

LA CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT

LA CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT MM-95880 LA CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT I. DEFINITION (CAF) est le potentiel de l'entreprise à dégager, de par son activité de la période, une ressource (un enrichissement de flux de fonds). Cette ressource

Plus en détail

Les ratios de rentabilité d une entreprise

Les ratios de rentabilité d une entreprise IPCF Institut Professionnel des Comptables et Fiscalistes agréés SOMMAIRE p. 1/ Les ratios de rentabilité d une entreprise p. 6/ Visite du fisc : le fisc peut-il entrer chez un contribuable comme bon lui

Plus en détail

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.)

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) - 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) Objectif(s) : Pré-requis : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement. o Connaitre

Plus en détail

TAXIS DU GRAND ORANGE

TAXIS DU GRAND ORANGE TAXIS DU GRAND ORANGE 1. : : Refinancer des investissements faits sur les fonds propres de la societé TAXIS DU GRAND ORANGE (Apport pour achat de licences société TAXIS DU GRAND BOLLENE) RAISON SOCIALE

Plus en détail

Par exemple une hausse des impôts et taxes provoque une baisse de la CAF.

Par exemple une hausse des impôts et taxes provoque une baisse de la CAF. CAPACITÉ D'AUTOFINANCEMENT ET AUTOFINANCEMENT 1- Définition de la capacité d'autofinancement () La capacité d'autofinancement est la ressource interne dégagée par les opérations enregistrées en produits

Plus en détail

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012 19/10/2012 9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN ACTIF ACTIF Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de développement Concessions, brevets

Plus en détail

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...»

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» DE QUOI S AGIT AGIT-IL IL? Prévoir les investissements et anticiper les mouvements d argent pour les premières

Plus en détail

PARTIE 1 Les principes. fondamentaux de la modélisation comptable

PARTIE 1 Les principes. fondamentaux de la modélisation comptable PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable THÈME 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise Sujet 1 Bilan de départ simplifié Question 1 Question 2 Le 1 er octobre

Plus en détail

Chapitre 2 : L analyse financière de l unité commerciale

Chapitre 2 : L analyse financière de l unité commerciale Section 1 : Le cycle d exploitation Chapitre 2 : L analyse financière de l unité commerciale Il s agit de l ensemble des opérations courantes réalisées par une unité commerciale, de l achat (marchandises,

Plus en détail

Analyse financière. DUT GEA, 2 èm e année option PMO, 2005-2006

Analyse financière. DUT GEA, 2 èm e année option PMO, 2005-2006 L article suivant est tiré du journal «L Entreprise» (n 236, juillet-août 2005). Il est intitulé «Comment la banque vous juge» : Avant de vous accorder un financement ou un prêt, votre banquier examine

Plus en détail

BILAN. (Exprimé en dinars)

BILAN. (Exprimé en dinars) BILAN (Exprimé en dinars) ACTIFS 31/12/2012 ACTIFS NON COURANTS Actifs immobilisés Immobilisations incorporelles 28 872,800 28 872,800 28 872,800 Moins : amortissement -28 872,800-28 872,800-28 872,800

Plus en détail

Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière

Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière Le sujet comporte trois dossiers indépendants : - un diagnostic financier basé sur le besoin en fonds de roulement normatif et le tableau de flux de trésorerie de

Plus en détail

- 07 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DE LA CENTRALE DE BILANS DE LA BANQUE DE FRANCE (C.B.B.F.)

- 07 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DE LA CENTRALE DE BILANS DE LA BANQUE DE FRANCE (C.B.B.F.) - 07 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DE LA CENTRALE DE BILANS DE LA BANQUE DE FRANCE (C.B.B.F.) Objectif(s) : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement,

Plus en détail

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements :

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements : L INVESTISSEMENT L investissement est le placement de sommes importantes par rapport à l activité courante d exploitation, dans un but d en retirer des bénéfices ou des économies. L investissement se distingue

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

Pilotage Financier de de l entreprise

Pilotage Financier de de l entreprise 13-1 4 ième séance GFN GFN 106 106 Pilotage Financier de de l entreprise Analyse et interprétation des états financiers : rentabilité, efficacité Enseignant : Yosra BEJAR Maître de Conférences : TELECOM

Plus en détail

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants :

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants : BILAN FONCTIONNEL Avoir une activité, générer des résultats, nécessite des moyens de production que l'on évalue en étudiant la structure de l'entreprise. L'étude de la structure financière va permettre

Plus en détail

Méthode d évaluation d une entreprise STRATEGGYZ

Méthode d évaluation d une entreprise STRATEGGYZ Méthode d évaluation d une entreprise STRATEGGYZ A quoi sert ce document? Vous faire connaitre une partie de l ensemble des méthodes d évaluation d une entreprise Ne pas faire l apologie d une et une seule

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 GROUPE COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Bilan consolidé ACTIF 31/12/2012 31/12/2011 Ecarts d'acquisition I 3 833 125 4 477 527 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Partie 2 : Analyse comptable 2- Analyse d exploitation- ESG

Partie 2 : Analyse comptable 2- Analyse d exploitation- ESG Partie 2 : Analyse comptable 2- Analyse d exploitation- ESG Quelles sont les étapes de la formation du résultat? 1- Marge brute : Elle mesure l excédent des ventes de marchandises sur les achats revendus

Plus en détail

B - La lecture du bilan

B - La lecture du bilan 8.2 La lecture des comptes annuels B - La lecture du bilan Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à ce chapitre actualisé

Plus en détail

Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015

Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015 Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015 Exposé sommaire sur la situation de la Société au cours du 1 er semestre 2015 et de l exercice 2014 Comptes consolidés au 30 juin 2015 (Comptes arrêtés

Plus en détail

Rapport Analyse Financière

Rapport Analyse Financière BLANC Michaël DEBYSER Antoine L3 Promo 2008 Groupe C Rapport Analyse Financière 1. Bilan de la société LAFIN : Le bilan décrit l état et la répartition du patrimoine de l entreprise à une date donnée.

Plus en détail

CABINET D'EXPERTISE COMPTABLE. Monique Confiant EXPERT-COMPTABLE. Inscrite au tableau de l Ordre des Experts-comptables de la Martinique

CABINET D'EXPERTISE COMPTABLE. Monique Confiant EXPERT-COMPTABLE. Inscrite au tableau de l Ordre des Experts-comptables de la Martinique CABINET D'EXPERTISE COMPTABLE Monique Confiant EXPERT-COMPTABLE Inscrite au tableau de l Ordre des Experts-comptables de la Martinique Résidence Allende - Bât. H7 - Les Hauts de Dillon 97200 FORT DE FRANCE

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

INDICATEURS ET CHIFFRES CLES

INDICATEURS ET CHIFFRES CLES ATELIER MEDEF - ACTIV ENTREPRENDRE INDICATEURS ET CHIFFRES CLES DE VOTRE COMPTABILITÉ 24/04/2015 SOMMAIRE 1. Comprendre a) Pourquoi et pour qui tenir une comptabilité b) La structure des comptes annuels

Plus en détail

Gestion de la trésorerie et du financement

Gestion de la trésorerie et du financement Gestion de la trésorerie et du financement GESTION à court terme à long terme Suivre et optimiser la trésorerie Financer le démarrage et la croissance Enregistrer les flux de trésorerie : encaissements

Plus en détail

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité 10/505N/05/A. 1. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Comprendre et maîtriser l évolution du BFR 10/505N/05/A. 2. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Le suivi de l activité : constats

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire Etats financiers de la période intermédiaire Comptes semestriels non audités au 30 juin 2014 ETATS FINANCIERS DE LA PERIODE INTERMEDIAIRE AU 30 JUIN 2014 TABLE DES MATIERES Page Bilan actif... 2 Bilan

Plus en détail

Chapitre 1. Maîtriser l information financière : analyse et diagnostic financier

Chapitre 1. Maîtriser l information financière : analyse et diagnostic financier 1 Fondements de Finance Chapitre 1. Maîtriser l information financière : analyse et diagnostic financier Cours proposé par Fahmi Ben Abdelkader Version étudiants Janvier 2012 Préambule Les sociétés par

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

Version Démonstration

Version Démonstration DESIGNATION DE L'ENTREPRISE SOCIETE DE DEMONSTRATION ACTIVITE DEMO QTE. BAYADA, LOCAL N 01 - OUENZA Tableau n 1 Exercice clos le BILAN ACTIF ACTIF Note N Brut N Amort-Prov N Net N - 1 Net ACTIF IMMMOBILISE

Plus en détail

512 Bq 1196 4151 avances et acompte reçu 1196. 44580 TVA à régulariser 196 44571 TVA collectée 196

512 Bq 1196 4151 avances et acompte reçu 1196. 44580 TVA à régulariser 196 44571 TVA collectée 196 K = 50 000 euros Vente prestation et entretien = 4 000 euros 15/03/n+1 Acompte du 25 15/034/n+1 Facturation 15/04/n+1 Règlement 30 jours fin de mois Réception de l acompte : 512 Bq 1196 4151 avances et

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail