ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA"

Transcription

1 ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA Sommaire Partie 1 : Analyse des documents de synthèse Cours 1 - Soldes Intermédiaires de Gestion... 3 Cas 1-1 : Marie (SIG sans retraitement) Cas 1-2 : Blandine (SIG avec retraitement) Cas 1-3 : François (SIG avec et sans retraitement) Cours 2 - Capacité d autofinancement Cas 2-1 : Alexandre (CAF sans retraitement) Cas 2-2 : Bernard (CAF avec retraitement) Cas 2-3 : Régine (CAF sans et avec retraitement) Cours 3 - Bilan fonctionnel Cas 3-1 : Yves (Bilan fonctionnel sans retraitement hors bilan) Cas 3-2 : Chantal (Bilan fonctionnel avec retraitement hors bilan) Cas 3-3 : Jean (Bilan fonctionnel avec retraitement hors bilan) Cours 4 - FRNG, BFR, ratios et ETE Cas 4-1 : Éric (Ratios significatifs) Cas 4-2 : Laurence (Ratios et graphiques) Cas 4-3 : Didier (ETE) Cas 4-4 : Sylvain (Tableaux de l annexe, bilans fonctionnels et calcul de la CAF) Cas 4-5 : Cécile (Cas de synthèse) Cas 4-6 : Valérie (Cas de synthèse)

2 Partie 2 : Calcul et analyse des coûts Cours 5 - Le coût complet : les coûts Cas 5-1 : Paloma (Initiation à la comptabilité analytique) Cas 5-2 : Charleen (Calcul de coûts simples) Cas 5-3 : Emma (Calcul de coûts sans stock) Cas 5-4 : Robert (Inventaire permanent des stocks) Cas 5-5 : Simon (Calcul de coûts sans tableau de répartition des charges indirectes) Cas 5-6 : Grégory (Charges non incorporables et éléments supplétifs) Cas 5-7 : Detrait (Calcul de coût complet) Cours 6 - Le coût complet : le traitement des charges Cas 6-1 : Olbia (Choix des unités d œuvre) Cas 6-2 : Construiecolo (Calcul de coûts avec tableau de répartition sans prestations réciproques) Cas 6-3 : Blanmisseran (Méthode des coûts complets avec tableau de répartition des charges indirectes sans prestations réciproques) Cas 6-4 : Jade (Tableau de répartition des charges indirectes sans prestations réciproques) Cours 7 - Le coût complet : les calculs fondamentaux Cas 7-1 : Tiphaine (Coût par commandes avec en-cours) Cas 7-2 : Lepan (Tableau de répartition des charges indirectes avec prestations réciproques) Cas 7-3 : Wilfried (Calcul des coûts avec déchets) Cas 7-4 : Zoé (En-cours et déchets) Cas 7-5 : Recyclvet (Les déchets) Cas 7-6 : Tolusse (Calcul des coûts avec en-cours) Cas 7-7 : Gilbert (Détermination des coûts et résultats avec en-cours et déchets) Cours 8 - Les coûts partiels Cas 8-1 : Hospitonie partie 1 (Direct costing) Cas 8-2 : Cédric et Cie partie 1 (Direct costing) Cours 9 - Le seuil de rentabilité Cas 9-1 : Hospitonie partie 2 (Seuil de rentabilité) Cas 9-2 : Cédric et Cie partie 2 (Seuil de rentabilité) Cas 9-3 : Plavi (Seuil de rentabilité) Cas 9-4 : Robert (Seuil de rentabilité) Cas 9-5 : Ramier (Direct costing et seuil de rentabilité) Cas 9-6 : Anselme (Seuil de rentabilité) Cas 9-7 : Autem (Coût variable - Compte d exploitation différentiel - Seuils de rentabilité) Cas 9-8 : Céline (Direct costing - Seuil de rentabilité) Cas 9-9 : G & M (Direct costing - Seuil de rentabilité (activité irrégulière)) Cas 9-10 : Mécano (Direct costing - Seuil de rentabilité) Cas 9-11 : Fourier (Seuil de rentabilité et perspectives) Édouard COCHE - Hugues JENNY

3 Soldes intermédiaires de gestion Cours n 1 1. Introduction La comptabilité générale permet, par le biais des enregistrements en cours d exercice et des enregistrements en fin d exercice (écritures d inventaire), de présenter les comptes annuels encore appelés documents de synthèse et comportant le bilan, le compte de résultat et l annexe. Ces documents présentent la synthèse des charges et des produits de l exercice (compte de résultat) et des éléments d actifs et de passifs composant le patrimoine de l entreprise (bilan). Afin d être utile au chef d entreprise, aux associés, aux partenaires financiers, aux banquiers, aux organismes prêteurs, à l État il est nécessaire de réaliser une analyse plus approfondie de ces documents : À partir du compte de résultat : - Analyse fonctionnelle (compte de résultat fonctionnel). - Analyse différentielle (marge sur coût variable). - Analyse économique (SIG ; CAF). À partir du bilan : - Bilan comptable condensé. - Bilan fonctionnel condensé. - Bilan financier condensé. - Fonds de roulement, besoin en fonds de roulement. - Tableaux de financement. 2. Analyse du compte de résultat : les SIG Le compte de résultat distingue le résultat net en 3 parties : - Résultat d exploitation. - Résultat financier. - Résultat exceptionnel. Le PCG a prévu à l aide du tableau des SIG, une analyse plus détaillée du résultat en distinguant 9 marges. Le passage et les calculs relatifs à ces marges sont détaillés dans le tableau suivant (voir page suivante) Exemple : Entreprise HUGO FRAIS La société «Hugo Frais» est spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de produits surgelés. Petite PME en plein développement, elle s approvisionne en fruits et légumes qu elle congèle pour ensuite les utiliser dans la fabrication de desserts glacés, de plats préparés surgelés Elle réalise également la vente directe de produits surgelés non fabriqués par ses ateliers (sur commande). Par exemple : des glaces, des fruits exotiques surgelés, des médicaments à conserver au froid d où l utilisation des trois taux de TVA en vigueur. Le compte de résultat de l entreprise HUGO FRAIS (système développé) et le tableau des éléments hors bilan vous sont remis (pages suivantes). Il vous est demandé de compléter le tableau des SIG avec les informations fournies dans ces annexes. 3

4 Le principe est de décomposer le compte de résultat de la façon suivante : Charges exceptionnelles 6 Résultat exceptionnel Produits exceptionnels t Consommation en provenance de tiers 6 Marge commerciale Coût d achat des marchandises vendues 1 Marge commerciale Ventes de marchandises 2 Dotation exploitation P Autres charges { EBE Impôts et taxes 8 Charges de personnel 9 Excédent brut d exploitation (EBE) Valeur ajoutée Subvention exploitation 7 Valeur ajoutée Production de l exercice Production de l exercice Production vendue 3 Production stockée 4 Production immobilisée 5 Impôt sur les bénéfices 8 Résultat exceptionnel Participation u Résultat net comptable Résultat courant avant impôt Charges financières w Résultat courant avant impôt Résultat exploitation Produits financiers e Résultat exploitation Reprise et transfert de charges } Autres produits 3 1 Comptes Comptes Comptes 70 (sauf 707) 709 (sauf 7097) 4 Comptes Comptes 72 6 Comptes 60 (sauf 607) 609 (sauf 6097) (sauf 6087) (sauf 6037) Comptes 74 8 Comptes 63 9 Comptes 64 P Comptes 681 { Comptes 65 } Comptes Comptes 75 w Comptes e Comptes Comptes t Comptes Comptes 695 u Comptes 691 4

5 Compte de résultat de la société Hugo Frais Charges d'exploitation : CHARGES (hors taxes) Exercices N Exercice N-1 Totaux partiels Totaux partiels Coût d'achat des marchandises vendues dans l'exercice Achats de marchandises (a) Variation des stocks de marchandises (b) Consommations de l'exercice en provenance de tiers Achats stockés d'approvisionnements (a) : - matières premières autres approvisionnements Variation des stocks d'approvisionnements (b) Achats de sous-traitances Achats non stockés de matières et fournitures Services extérieurs : - personnel extérieur loyers en crédit-bail (c) autres Impôts, taxes et versements assimilés Sur rémunérations Autres Charges de personnel Salaires et traitements Charges sociales Dotations aux amortissements et aux provisions Sur immobilisations : dotations aux amortissements Sur immobilisations : dotations aux dépréciations Sur actif circulant : dotations aux dépréciations 870 Dotations aux provisions Autres charges (II) TOTAL I Charges financières (III) Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions 905 Intérêts et charges assimilées Différences négatives de change Charges nettes sur cessions de valeurs mobilières de placement Charges exceptionnelles (IV) Sur opérations de gestion 140 Sur opérations en capital : - valeurs comptables des éléments d actifs cédés autres Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions : - dotations aux provisions réglementées dotations aux amortissements, dépréciations et provisions. 630 Participation des salariés aux résultats (V) Impôts sur les bénéfices (VI) Solde créditeur = bénéfice TOTAL GÉNÉRAL (a) Y compris droits de douane. (b) Stock initial moins stock final : montant de la variation en moins entre parenthèses ou précédé du signe (-). (c) Y compris - redevances de crédit-bail mobilier - redevances de crédit-bail immobilier

6 Compte de résultat de la société Hugo Frais PRODUITS (hors taxes) Exercices N Exercice N-1 Totaux partiels Totaux partiels Produits d'exploitation : Ventes de marchandises Production vendue Ventes Travaux Prestations de services Montant net du chiffre d'affaires dont à l'exportation :... Production stockée (a) En-cours de production de biens (a) En-cours de production de services (a) Produits (a) Production immobilisée Subventions d'exploitation Reprises sur dépréciations, provisions (et amortissements) Transferts de charges Autres produits TOTAL I (II) Produits financiers (III) De participation 105 D'autres valeurs mobilières de créances de l'actif immobilisé Autres intérêts et produits assimilés Reprises sur dép. et provisions, transfert de charges financières 60 Différences positives de change Produits nets sur cessions de valeurs mobilières de placement Produits exceptionnels (IV) Sur opérations de gestion 267 Sur opérations en capital : - produits des cessions d'éléments d'actif subventions d'investissement virées au résultat - autres Reprises sur dép. et provisions, transferts de charges exceptionnelles Solde débiteur = perte TOTAL GÉNÉRAL (a) Stock final moins stock initial : montant de la variation en moins entre parenthèses ou précédé du signe (-). TABLEAU DES ÉLÉMENTS HORS BILAN N - 1 N Crédit-bail : Valeur d'origine des biens loués en crédit-bail Valeur de rachat des biens loués en crédit-bail Redevances annuelles Durée des contrats (en années) 5 5 Nombre d'années écoulées au 31/ Effets escomptés non échus :

7 Tableau des soldes intermédiaires de gestion (sans retraitement) Produits (colonne 1) Charges (colonne 2) Soldes intermédiaires (colonne 1 - colonne 2) Ventes de marchandises Coût d'achat des marchandises vendues Marge commerciale Production vendue Production stockée ou déstockage de production (a) 0 Production immobilisée Production de l'exercice Production de l'exercice Marge commerciale Consommation de l'exercice en provenance de tiers Valeur ajoutée Valeur ajoutée Impôts, taxes et versements assimilés (b) Subventions d'exploitation Charges de personnel Excédent brut (ou insuffisance brute) d'exploitation Excédent brut d'exploitation ou Insuffisance brute d'exploitation Reprises sur charges et transferts de charges Dotations aux amort., dép. et provisions Autres produits 200 Autres charges Résultat d'exploitation Résultat d'exploitation (bénéfice) ou Résultat d'exploitation (perte) Produits financiers 165 Charges financières Résultat courant avant impôts Produits exceptionnels Charges exceptionnelles Résultat exceptionnel Résultat courant avant impôts (bénéfice) ou Résultat courant avant impôts (perte) Résultat exceptionnel (bénéfice) ou résultat exceptionnel (perte) Participation des salariés Impôts sur les bénéfices Résultat de l'exercice (c) Produits des cessions d'éléments d'actifs Valeur comptable des éléments cédés Plus-values et moins-values sur cessions d'éléments d'actif 758 N (a) En déduction des produits dans le compte de résultat. (b) Pour le calcul de la valeur ajoutée, sont assimilés à des consommations externes, les impôts indirects à caractère spécifique inscrits au compte 635 «Impôts, taxes et versements assimilés» et acquittés lors de la mise à la consommation de biens taxables. (c) Soit total général des produits - total général des charges. 7

8 2.2. Signification des SIG Outre les soldes suivants, notons l intérêt de la connaissance du chiffre d affaires qui demeure l indicateur de l activité de l entreprise et de son évolution Marge commerciale Elle mesure la marge sur les activités de négoce (ventes de marchandises). C est un indicateur très important pour mesurer la performance économique des entreprises commerciales Production de l exercice Elle mesure l effort de production des entreprises ayant une activité industrielle de transformation ou de prestation de services. La production est un indicateur de l activité réelle de l entreprise. Notons que son évaluation n est pas homogène car la production vendue est comptabilisée au prix de vente alors que la production stockée et la production immobilisée sont chiffrées au coût de production Valeur ajoutée Elle mesure la richesse créée par l entreprise. C est-à-dire l accroissement de valeur donnée par l entreprise aux biens et services en provenance de tiers à l aide de ses facteurs de production. La valeur ajoutée est un indicateur de performance qui rend compte du poids économique de l entreprise. Elle caractérise en outre le degré d intégration des activités ; plus une entreprise assume de stades d une production, plus sa valeur ajoutée tend à être importante Excédent brut d exploitation Il mesure la performance économique de l entreprise. C est la part de valeur ajoutée qui revient à l entreprise et aux apporteurs de capitaux. La performance économique mesurée par l excédent brut d exploitation est indépendante des choix de l entreprise en matière d amortissement, de la manière dont l entreprise est financée et des opérations exceptionnelles réalisées durant l exercice. En cela, elle est reconnue comme un excellent indicateur de la performance industrielle et commerciale de l entreprise Résultat d exploitation C est la différence entre les produits et les charges d exploitation y compris les charges et produits calculés et les autres charges et produits de gestion courante. Ce résultat traduit la performance économique de l entreprise indépendamment de sa politique de financement et du régime d imposition des bénéfices Résultat courant C est le résultat, indépendamment de tout élément exceptionnel, donc susceptible d être reproductible Résultat exceptionnel C est le résultat des opérations non courantes de l entreprise, en particulier les cessions d immobilisations Résultat comptable Il s agit du résultat tenant compte de tous produits et toutes charges y compris la «participation» des salariés et l «impôt sur les bénéfices». C est donc un résultat après impôt qui correspond au solde du compte «résultat». 8

9 2.3. Retraitements relatifs aux SIG Personnel extérieur : Compte Diminution de la rubrique : «Consommations de l exercice en provenance de tiers» Augmentation de la rubrique : «Charges de personnel» Redevances de crédit-bail : Compte Éclatement du montant de la redevance en 2 parties : Valeur à neuf - Valeur de rachat Partie «amortissements» (compte ) = Durée du contrat Partie «intérêts» (compte ) = total de la redevance partie amortissement Diminution de la rubrique : «Consommations de l exercice en provenance de tiers» Augmentation des rubriques : «Dotation aux amortissements, dépréciations et provisions» et «Charges financières» Exemple (suite) : Société HUGO FRAIS : la machine en crédit-bail valant neuve (valeur de rachat ), durée du contrat : 5 ans. Redevances à payer : par an. - partie amortissement = ( ) / 5 = partie intérêts = = NB : ces différents retraitements permettent de mettre en évidence la valeur ajoutée au coût des facteurs ou VA CDB (Centrale des bilans). Consommation de l exercice en provenance de tiers Valeur ajoutée Impôts, taxes et versements assimilés (b) Charges de personnel Excédent brut (ou insuffisance brute) d'exploitation ou Insuffisance brute d'exploitation Dotations aux amort.-dépréc.-provisions (amort) Autres charges Résultat d'exploitation ou Résultat d'exploitation (perte) opérations faites en commun Charges financières (intérêt) Résultat courant avant impôts À l aide des annexes, présentez le tableau des Soldes Intermédiaires de Gestion avec retraitement. 9

10 Tableau des soldes intermédiaires de gestion (avec retraitement) Produits (colonne 1) Charges (colonne 2) Soldes intermédiaires (colonne 1 - colonne 2) Ventes de marchandises Coût d'achat des marchandises vendues Marge commerciale Production vendue Production stockée ou déstockage de production (a) 0 Production immobilisée Production de l'exercice Marge commerciale Production de l'exercice Consommation de l'exercice en provenance de tiers Valeur ajoutée Impôts, taxes et versements assimilés (b) Q Valeur ajoutée Subventions d'exploitation Charges de personnel W Excédent brut (ou insuffisance brute) d'exploitation Excédent brut d'exploitation ou Insuffisance brute d'exploitation Reprises sur charges et transferts de charges Dotations aux amort., dép. et provisions E Autres produits 200 Autres charges Résultat d'exploitation Résultat d'exploitation (bénéfice) ou Résultat d'exploitation (perte) N Produits financiers 165 Charges financières R Résultat courant avant impôts Produits exceptionnels Charges exceptionnelles Résultat exceptionnel Résultat courant avant impôts (bénéfice) ou Résultat courant avant impôts (perte) Résultat exceptionnel (bénéfice) ou résultat exceptionnel (perte) Participation des salariés Impôts sur les bénéfices Résultat de l'exercice (c) Produits des cessions d'éléments d'actifs Valeur comptable des éléments cédés Plus-values et moins-values sur cessions d'éléments d'actif 758 (a) En déduction des produits dans le compte de résultat. (b) Pour le calcul de la valeur ajoutée, sont assimilés à des consommations externes, les impôts indirects à caractère spécifique inscrits au compte 635 «Impôts, taxes et versements assimilés» et acquittés lors de la mise à la consommation de biens taxables. (c) Soit total général des produits - total général des charges. Q (621) (612) W (621) E (612 amortissements) R (612 intérêts) 10

11 Cas 1-1 Société MARIE La société MARIE est une entreprise de fabrication d articles de maroquinerie en cuir. Les dirigeants vous fournissent le compte de résultat de l année N pour une étude fonctionnelle du résultat. Travail à faire À l aide du compte de résultat de la société MARIE (annexe 1), présentez le tableau des soldes intermédiaires de gestion sans retraitement pour l exercice N (annexe A à compléter). NB : L étudiant bénéficiant de l outil informatique peut utiliser le fichier «Marie_Eleve.xls». ANNEXE 1 : Compte de résultat de la Société MARIE au 31/12/N CHARGES PRODUITS Charges d exploitation Produits d exploitation Achats de MP et autres approv Production vendue Variation de stock de MP et autres approv Montant net du chiffre d affaires Achats non stockés de matières et fourn Services extérieurs Production stockée Personnel extérieur Subventions d exploitation Loyers en crédit-bail Reprises sur provisions Autres Transferts de charges Impôts, taxes, versements assimilés Autres produits 400 Salaires et traitements Charges sociales Dotations aux amort. dépréc. et prov. Sur immobilisations : amortissements Sur actif circulant : dépréciations Pour risques et charges : provisions Autres charges Charges Financières Produits Financiers Dotations aux amort. dépréc. et prov Produits financiers de participation Intérêts et charges assimilées Charges Exceptionnelles Produits Exceptionnels Sur opérations de gestion Sur opérations de gestion Sur opérations en capital Sur opérations en capital Valeurs comptables des actifs cédés Produits des cessions d actifs Quote-part de subv. d invest.virées Participation des salariés Impôts sur les bénéfices des charges des Produits Solde créditeur = Bénéfice général général

12 ANNEXE A : Tableau des soldes intermédiaires de gestion de la Société Marie Tableau des soldes intermédiaires de gestion (sans retraitement) Produits (colonne 1) Charges (colonne 2) Soldes intermédiaires (colonne 1 - colonne 2) Ventes de marchandises Coût d'achat des marchandises vendues Marge commerciale Production vendue Production stockée Production immobilisée Production de l'exercice Marge commerciale Valeur ajoutée Subventions d'exploitation ou déstockage de production (a) Production de l'exercice Consommation de l'exercice en provenance de tiers Impôts, taxes et versements assimilés (b) Charges de personnel Excédent brut d'exploitation ou Insuffisance brute d'exploitation Reprises sur charges et transferts de charges Autres produits Dotations aux amort., dép. et provisions Autres charges Valeur ajoutée Excédent brut (ou insuffisance brute) d'exploitation Résultat d'exploitation Résultat d'exploitation (bénéfice) ou Résultat d'exploitation (perte) N Produits financiers Charges financières Résultat courant avant impôts Produits exceptionnels Charges exceptionnelles Résultat exceptionnel Résultat courant avant impôts (bénéfice) ou résultat courant avant impôts (perte) Résultat exceptionnel (bénéfice) ou résultat exceptionnel (perte) Participation des salariés Impôts sur les bénéfices Résultat de l'exercice (c) Produits des cessions d'éléments d'actifs Valeur comptable des éléments cédés Plus-values et moins-values sur cessions d'éléments d'actif (a) En déduction des produits dans le compte de résultat. (b) Pour le calcul de la valeur ajoutée, sont assimilés à des consommations externes, les impôts indirects à caractère spécifique inscrits au compte 635 «Impôts, taxes et versements assimilés» et acquittés lors de la mise à la consommation de biens taxables. (c) Soit total général des produits - total général des charges. 12

13 Cas 1-2 Société BLANDINE La société anonyme BLANDINE est une entreprise spécialisée dans la fabrication et la vente de produits cosmétiques. Les dirigeants de cette société aimeraient obtenir plus d informations concernant leurs bénéfices de N-1 et de N. Ils vous demandent de réaliser une étude fonctionnelle de ces résultats. Pour ce faire, ils vous communiquent : le compte de résultat (modèle développé) au 31/12/N, date de clôture de l exercice (annexe 1), des informations complémentaires concernant les deux contrats de crédit-bail apparaissant dans les annexes au 31/12/N et les cessions d immobilisations intervenues au cours de l exercice N-1 (annexe 2). Travail à faire Établissez les tableaux des soldes intermédiaires de gestion (avec retraitement) au titre des années N et N-1 (annexes A et B à compléter). NB : l étudiant bénéficiant de l outil informatique peut utiliser le fichier «Blandine_Eleve.xls». ANNEXE 2 : Informations complémentaires La société BLANDINE a eu recours au crédit-bail pour financer l acquisition de 7 machines nécessaires à la fabrication de ses parfums et de ses crèmes. Deux contrats ont été signés : Contrat n 1 : Machine (atelier parfumerie) Contrat n 2 : Machine (atelier cosmétique) - date de signature du contrat : 1/10/N-2 - date de signature du contrat : 1/04/N - valeur à neuf des immobilisations : (3 machines de chacune) - valeur à neuf de l immobilisation : (4 machines de chacune) - redevance de crédit-bail annuelle : redevance de crédit-bail annuelle : redevance de crédit-bail (versée en N) : redevance de crédit-bail (versée en N) : valeur résiduelle en fin de contrat : nulle - valeur résiduelle en fin de contrat : durée du contrat : 8 ans. - durée du contrat : 6 ans. Un surcroît d activité avant la fête des mères a entraîné le recours à l intérim (personnel extérieur) au cours de l année N (pas en N-1). Il n y a eu aucune cession d immobilisations au cours de l exercice N-1. 13

14 ANNEXE 1 : Compte de résultat de la société BLANDINE Charges d'exploitation : CHARGES (hors taxes) Exercices N Exercice N-1 Totaux partiels Totaux partiels Coût d'achat des marchandises vendues dans l'exercice Achats de marchandises (a) Variation des stocks de marchandises (b) Consommations de l'exercice en provenance de tiers Achats stockés d'approvisionnements (a) : - matières premières autres approvisionnements Variation des stocks d'approvisionnements (b) Achats de sous-traitance Achats non stockés de matières et fournitures Services extérieurs : - personnel extérieur loyers en crédit-bail (c) autres Impôts, taxes et versements assimilés Sur rémunérations Autres Charges de personnel Salaires et traitements Charges sociales Dotations aux amortissements et aux provisions Sur immobilisations : dotations aux amortissements Sur immobilisations : dotations aux dépréciations Sur actif circulant : dotations aux dépréciations Dotations aux provisions Autres charges (II) TOTAL I Charges financières (III) Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions Intérêts et charges assimilées Différences négatives de change Charges nettes sur cessions de valeurs mobilières de placement Charges exceptionnelles (IV) Sur opérations de gestion Sur opérations en capital : - valeurs comptables des éléments d actifs cédés autres Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions : - dotations aux provisions réglementées - dotations aux amortissements, dépréciations et provisions 505 Participation des salariés aux résultats (V) Impôts sur les bénéfices (VI) Solde créditeur = bénéfice TOTAL GÉNÉRAL (a) Y compris droits de douane. (b) Stock initial moins stock final : montant de la variation en moins entre parenthèses ou précédé du signe (-). (c) Y compris - redevances de crédit-bail mobilier - redevances de crédit-bail immobilier

15 ANNEXE 1 (suite) : Compte de résultat de la société BLANDINE PRODUITS (hors taxes) Exercices N Exercice N-1 Totaux partiels Totaux partiels Produits d'exploitation : Ventes de marchandises Production vendue Ventes Travaux Prestations de services Montant net du chiffre d'affaires dont à l'exportation :... Production stockée (a) En-cours de production de biens (a) En-cours de production de services (a) Produits (a) Production immobilisée Subventions d'exploitation 680 Reprises sur dépréciations, provisions (et amortissements) Transferts de charges Autres produits TOTAL I (II) Produits financiers (III) De participation D'autres valeurs mobilières de créances de l'actif immobilisé Autres intérêts et produits assimilés Reprises sur dép. et provisions, transfert de charges financières Différences positives de change Produits nets sur cessions de valeurs mobilières de placement Produits exceptionnels (IV) Sur opérations de gestion. Sur opérations en capital : - produits des cessions d'éléments d'actif subventions d'investissement virées au résultat - autres Reprises sur dép. et provisions, transferts de charges exceptionnelles Solde débiteur = perte TOTAL GÉNÉRAL (a) Stock final moins stock initial : montant de la variation en moins entre parenthèses ou précédé du signe (-). 15

16 ANNEXE A : Tableau des soldes intermédiaires de gestion de la Société BLANDINE au 31/12/N Tableau des soldes intermédiaires de gestion (avec retraitement) Produits (colonne 1) Charges (colonne 2) Soldes intermédiaires (colonne 1 - colonne 2) Ventes de marchandises Coût d'achat des marchandises vendues Marge commerciale N Production vendue Production stockée ou déstockage de production (a) Production immobilisée Production de l'exercice Production de l'exercice Marge commerciale Consommation de l'exercice en provenance de tiers Valeur ajoutée Valeur ajoutée Impôts, taxes et versements assimilés (b) Subventions d'exploitation Charges de personnel Excédent brut (ou insuffisance brute) d'exploitation Excédent brut d'exploitation ou Insuffisance brute d'exploitation Reprises sur charges et transferts de charges Autres produits Dotations aux amort., dép. et provisions Autres charges Résultat d'exploitation Résultat d'exploitation (bénéfice) ou Résultat d'exploitation (perte) Produits financiers Charges financières Résultat courant avant impôts Produits exceptionnels Charges exceptionnelles Résultat exceptionnel Résultat courant avant impôts (bénéfice) ou résultat courant avant impôts (perte) Résultat exceptionnel (bénéfice) ou résultat exceptionnel (perte) Participation des salariés Impôts sur les bénéfices Résultat de l'exercice (c) Produits des cessions d'éléments d'actifs Valeur comptable des éléments cédés Plus-values et moins-values sur cessions d'éléments d'actif (a) En déduction des produits dans le compte de résultat. (b) Pour le calcul de la valeur ajoutée, sont assimilés à des consommations externes, les impôts indirects à caractère spécifique inscrits au compte 635 «Impôts, taxes et versements assimilés» et acquittés lors de la mise à la consommation de biens taxables. (c) Soit total général des produits - total général des charges. 16

17 ANNEXE B : Tableau des soldes intermédiaires de gestion de la Société BLANDINE au 31/12/N-1 Tableau des soldes intermédiaires de gestion (avec retraitement) Produits (colonne 1) Charges (colonne 2) Soldes intermédiaires (colonne 1 - colonne 2) Ventes de marchandises Coût d'achat des marchandises vendues Marge commerciale Production vendue Production stockée Production immobilisée Production de l'exercice Marge commerciale Valeur ajoutée Subventions d'exploitation ou déstockage de production (a) Production de l'exercice Consommation de l'exercice en provenance de tiers Impôts, taxes et versements assimilés (b) Charges de personnel Excédent brut d'exploitation ou Insuffisance brute d'exploitation Reprises sur charges et transferts de charges Autres produits Dotations aux amort., dép. et provisions Autres charges Valeur ajoutée Excédent brut (ou insuffisance brute) d'exploitation Résultat d'exploitation Résultat d'exploitation (bénéfice) ou Résultat d'exploitation (perte) N-1 Produits financiers Charges financières Résultat courant avant impôts Produits exceptionnels Charges exceptionnelles Résultat exceptionnel Résultat courant avant impôts (bénéfice) ou résultat courant avant impôts (perte) Résultat exceptionnel (bénéfice) ou résultat exceptionnel (perte) Participation des salariés Impôts sur les bénéfices Résultat de l'exercice (c) Produits des cessions d'éléments d'actifs Valeur comptable des éléments cédés Plus-values et moins-values sur cessions d'éléments d'actif (a) En déduction des produits dans le compte de résultat. (b) Pour le calcul de la valeur ajoutée, sont assimilés à des consommations externes, les impôts indirects à caractère spécifique inscrits au compte 635 «Impôts, taxes et versements assimilés» et acquittés lors de la mise à la consommation de biens taxables. (c) Soit total général des produits - total général des charges. 17

18 18

19 Cas 1-3 Société FRANçOIS La société anonyme FRANÇOIS est une entreprise industrielle dont l activité repose sur la fabrication de véhicules de luxe. Son exercice comptable coïncide avec l année civile. Les dirigeants vous communiquent le compte de résultat au 31/12/N (annexe 1) et des informations complémentaires (annexe 2) afin que vous puissiez procéder à une analyse fonctionnelle du résultat sans et avec retraitement. Travail à faire 1. Établissez le tableau des soldes intermédiaires de gestion sans retraitement (annexe A à compléter). 2. Établissez le tableau des soldes intermédiaires de gestion avec retraitement (annexe B à compléter). NB : l étudiant bénéficiant de l outil informatique peut utiliser le fichier «Francois_Eleve.xls». ANNEXE 2 : Informations complémentaires La société FRANÇOIS dispose, depuis le 01/06/N, d une machine spécialisée dans le «tuning». Les conditions du contrat de crédit-bail sont les suivantes : - valeur à neuf de la machine : , - valeur résiduelle en fin de contrat : au 31/05/N+4, - durée du contrat : 4 ans, - montant annuel de la redevance : (1 425 par mois), - montant total de la redevance versée en N :

20 ANNEXE 1 : Compte de résultat N de l entreprise françois Charges d'exploitation : CHARGES (hors taxes) Exercices N Exercice N-1 Totaux partiels Totaux partiels Coût d'achat des marchandises vendues dans l'exercice Achats de marchandises (a) Variation des stocks de marchandises (b) Consommations de l'exercice en provenance de tiers Achats stockés d'approvisionnements (a) : - matières premières autres approvisionnements Variation des stocks d'approvisionnements (b) Achats de sous-traitances Achats non stockés de matières et fournitures Services extérieurs : - personnel extérieur loyers en crédit-bail (c) autres Impôts, taxes et versements assimilés Sur rémunérations Autres Charges de personnel Salaires et traitements Charges sociales Dotations aux amortissements et aux provisions Sur immobilisations : dotations aux amortissements Sur immobilisations : dotations aux dépréciations Sur actif circulant : dotations aux dépréciations Dotations aux provisions Autres charges (II) TOTAL I Charges financières (III) Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions Intérêts et charges assimilées Différences négatives de change Charges nettes sur cessions de valeurs mobilières de placement Charges exceptionnelles (IV) Sur opérations de gestion Sur opérations en capital : - valeurs comptables des éléments d actifs cédés autres Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions : - dotations aux provisions réglementées dotations aux amortissements, dépréciations et provisions Participation des salariés aux résultats (V) Impôts sur les bénéfices (VI) Solde créditeur = bénéfice TOTAL GÉNÉRAL (a) Y compris droits de douane. (b) Stock initial moins stock final : montant de la variation en moins entre parenthèses ou précédé du signe (-). (c) Y compris - redevances de crédit-bail mobilier - redevances de crédit-bail immobilier

Les soldes intermédiaires de gestion

Les soldes intermédiaires de gestion Les soldes intermédiaires de gestion Fiche 1 Objectifs Savoir définir, calculer et interpréter les soldes intermédiaires de gestion. Connaître les principaux retraitements des SIG. Pré-requis Notions sur

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

Exercices. financière. d analyse. 5 e édition 2010-2011. avec corrigés détaillés. Béatrice et Francis Grandguillot

Exercices. financière. d analyse. 5 e édition 2010-2011. avec corrigés détaillés. Béatrice et Francis Grandguillot Exercices d analyse financière avec corrigés détaillés Béatrice et Francis Grandguillot 5 e édition 2010-2011 Béatrice et Francis GRANDGUILLOT sont professeurs de comptabilité-gestion et de fiscalité dans

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION FINANCE D ENTREPRISE DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic Le diagnostic financier Fiche 1 1 Introduction Le diagnostic financier permet d évaluer le potentiel de l entité. Il peut se faire en différentes occasions (achat d entreprise, placements, demande d emprunt,

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES DES CHAMPS ELYSEES Place Troisdorf 91000 EVRY Comptes Annuels au : 31 décembre 2014 SIRET : 32631653600019 Action Expertise - SECE - Société d'expertise Comptable et de Conseils aux Entreprises 110, boulevard

Plus en détail

DEFINTIONS ET FORMULES

DEFINTIONS ET FORMULES DEFINTIONS ET FORMULES Comptabilité financière (I) BILAN COMPTABLE : Photographie à un moment t de la situation financière. tableau à 2 colonnes : Actif (emploi des ressources disponibles) et Passif (ressources,

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel L analyse fonctionnelle du bilan Fiche 1 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel permet une lecture directe de l équilibre financier du bilan. Le retraitement

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants :

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants : BILAN FONCTIONNEL Avoir une activité, générer des résultats, nécessite des moyens de production que l'on évalue en étudiant la structure de l'entreprise. L'étude de la structure financière va permettre

Plus en détail

I. PROGRAMME 1 ère PARTIE : LES TRAVAUX DE FIN D EXERCICE (*).

I. PROGRAMME 1 ère PARTIE : LES TRAVAUX DE FIN D EXERCICE (*). الامتحان الموحد الوطني لنيل شهادة البكالوريا الا طار المرجعي لمادة: المحاسبة والرياضيات المالية- 2010 - شعبة العلوم الاقتصادية والتدبير: مسلك علوم التدبير المحاسباتي Filière : sciences de gestion comptable

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Société TEST 24 cours de la brocante BP 45 44100 NANTES Tel : 0240256767 Fax : 0240789029 Email : infos@test-sa.fr Monsieur

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

Bilan actif. Document fin d'exercice

Bilan actif. Document fin d'exercice Bilan actif Sage 100 Comptabilité i7 pour SQL Server 7.72 Date de tirage 21/10/14 à 19:15:40 Page : 1 Valeurs brutes Amortis. et provisions Immobilisations corporelles 4 267,36 Eu 3 046,29 Eu 1 221,07

Plus en détail

Formation Chef comptable spécialiste PAIE

Formation Chef comptable spécialiste PAIE Formation Chef comptable spécialiste PAIE Comptabilité générale - 100h Mise à niveau / FACULTATIF Les principes fondamentaux de la comptabilité générale Objectif de la comptabilité et exercice de la profession

Plus en détail

Il se décompose en deux catégories principales : l actif immobilisé et l actif circulant. immobilisations (incorporelles, corporelles et financières)

Il se décompose en deux catégories principales : l actif immobilisé et l actif circulant. immobilisations (incorporelles, corporelles et financières) Lexique des principaux termes comptables A ACTIF Un actif est un élément identifiable du patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité, c est-à-dire un élément générant une ressource que

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain 13 ROUTE DE SEILLON 01000 BOURG EN BRESSE Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/09/2013 au 31/08/2014 édité le 27/10/2014 COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité 155 INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Etre capable d assurer le suivi quotidien des opérations courantes dans une entreprise afin de faciliter les échanges avec son expert comptable. Assistante

Plus en détail

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS S.A.R.L DANLE TP Bill NEEDMONEY 22 Rue de la Chaussée 49000 ANGERS Tél : 02 40 456 789 Fax : 02 23 234 432 E-mail : contact@danle-tp.fr Cabinet Expert Atlantique

Plus en détail

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.)

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) - 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) Objectif(s) : Pré-requis : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement. o Connaitre

Plus en détail

A. Bilan. B. Compte de résultat. Comptes sociaux au 31 décembre 2013. ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut

A. Bilan. B. Compte de résultat. Comptes sociaux au 31 décembre 2013. ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut Comptes sociaux au 31 décembre 2013 A. Bilan ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut 2013 Amort. et dépréc. Immobilisations incorporelles 3-4 21 280 1 926 19 354 19 071 Immobilisations corporelles 3-4 7

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SOMMAIRE

RAPPORT FINANCIER SOMMAIRE RAPPORT FINANCIER COMITE REGIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF MAISON DES SPORTS 44 RUE ROMAIN ROLLAND BP 90 312 44103 NANTES CEDEX 4 Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014 Les montants figurant sur ces documents

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif Dossier 1 - Diagnostic financier 1. Intérêt des tableaux de flux de trésorerie - Analyse de l évolution de la trésorerie Les tableaux de flux

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS R Cordier LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS 1 ) Le bouclage de la construction budgétaire Chaque entreprise se doit d'anticiper ses flux financiers afin d'assurer sa solvabilité

Plus en détail

672ZA Auxiliaires d'assurances

672ZA Auxiliaires d'assurances STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 23 672ZA Auxiliaires d'assurances EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 88 62 Nombre d'entreprises 53 8 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 1,, 1,

Plus en détail

L ETUDE FINANCIERE. A quoi servent ces outils?

L ETUDE FINANCIERE. A quoi servent ces outils? Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS L ETUDE FINANCIERE L étude financière est une analyse qui permet de faire apparaître l ensemble

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

PLAN COMPTABLE MAROCAIN

PLAN COMPTABLE MAROCAIN sommaire PLAN COMPTABLE MAROCAIN Mohammed ABOUTAHIR Professeur de l'enset de Mohammedia Classe 1 : Comptes de financement permanent Classe 2 : Comptes d'actif immobilisé Classe 3 : Comptes d'actif circulant

Plus en détail

L entreprise A.B.C est une société anonyme au capital de 1 200 000 DH.

L entreprise A.B.C est une société anonyme au capital de 1 200 000 DH. Concours d accès en troisième année Programme Grande Ecole Session de Septembre 2011 Epreuve de Comptabilité Générale & Analytique Durée : 3 heures -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

CONCOURS INGENIEUR D ETUDES AUDITEUR INTERNE A L AGENCE COMPTABLE AC3 SESSION 2014

CONCOURS INGENIEUR D ETUDES AUDITEUR INTERNE A L AGENCE COMPTABLE AC3 SESSION 2014 CONCOURS INGENIEUR D ETUDES AUDITEUR INTERNE A L AGENCE COMPTABLE AC3 SESSION 2014 Durée : 3 heures Coefficient : 3 Le candidat traitera quatre sujets: Sujet 1 : Traduction Anglais/Français Sujet 2 : Comptabilité

Plus en détail

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée)

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) Voici les documents de synthèse conformes au Plan Comptable Général. Pour les rendre accessibles, nous n en avons reproduit que les lignes rencontrées

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

454DB Serrurerie et menuiserie métallique

454DB Serrurerie et menuiserie métallique 5DB Serrurerie et menuiserie métallique EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 17 15 182 Nombre d'entreprises 181 1 59 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00

Plus en détail

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants :

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants : 1 http://www.boutique.afnor.org/livre/la-comptabilite-en-pratique-des-ecritures-comptables-a-l-interpretation-des-comptes-annuels/article/674901/fa092236 PREPARATION DES COMPTES ANNUELS Contrôler et justifier

Plus en détail

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 185 T AVENUE DE FABRON CZ MR GAUTHIER BERNARD COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat Le

Plus en détail

Recueil de formules. Franck Nicolas

Recueil de formules. Franck Nicolas Recueil de formules Nous avons répertorié dans cette section, les différentes formules expliquées tout au long de cet ouvrage, afin de vous permettre de trouver rapidement l opération que vous souhaitez

Plus en détail

Introduction à la gestion de l entreprise

Introduction à la gestion de l entreprise L2S4 Introduction à la gestion de l entreprise Notes de cours 1 Avertissement - Ces notes sont les notes de cours de l enseignant. Elles sont susceptibles d être révisées régulièrement. - Leur usage est

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

BILAN (Exprimé en dinars) Exercice clos au 31 décembre Notes n n-1

BILAN (Exprimé en dinars) Exercice clos au 31 décembre Notes n n-1 Modèle du Bilan (ntreprise)... BILAN (xprimé en dinars) xercice clos au 31 décembre Notes n n-1 Actifs Actifs non courants Actifs immobilisés Immobilisations incorporelles Moins : amortissements () ()

Plus en détail

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION 1 - DEFINITIONS 2 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL 3 - RESTRUCTURATION DES LOYERS IMPAYES 4 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS

Plus en détail

FONCIERE PHOTÉUS. Convocation à l Assemblée Générale relative aux opérations de l'exercice clos le 31/12/2012

FONCIERE PHOTÉUS. Convocation à l Assemblée Générale relative aux opérations de l'exercice clos le 31/12/2012 Convocation à l Assemblée Générale relative aux opérations de l'exercice clos le 31/12/2012 FONCIERE PHOTÉUS Faire rimer écologie avec économie et développement durable avec investissement rentable STRICTEMENT

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE. Pyrus

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE. Pyrus RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE Pyrus 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE : L objet de financement : Financer une phase technique pour valoriser des vieux arbres fruitiers issus de vergers afin de les transférer

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : GESTION ET FINANCE

Sciences de Gestion Spécialité : GESTION ET FINANCE Sciences de Gestion Spécialité : GESTION ET FINANCE Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion I. PRESENTATION GENERALE 1. Les objectifs du programme Le système

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

ASSOCIATION F.N.A.S.S.

ASSOCIATION F.N.A.S.S. Comptes annuels ASSOCIATION F.N.A.S.S. 12 RUE DE CAMBRAI - CS80011 59046 LILLE CÉDEX Exercice clos le 31 décembre 2013 SIRET : 783 713 688 00084 ASSOCIATION F.N.A.S.S. Exercice clos le 31 décembre 2013

Plus en détail

2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES

2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES Liste des comptes du plan de référence spécifique à Eglise Evangélique Luthérienne de France (Inspection de Paris) pour l'année 2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES 1021

Plus en détail

Analyse financière. DUT GEA, 2 èm e année option PMO, 2005-2006

Analyse financière. DUT GEA, 2 èm e année option PMO, 2005-2006 L article suivant est tiré du journal «L Entreprise» (n 236, juillet-août 2005). Il est intitulé «Comment la banque vous juge» : Avant de vous accorder un financement ou un prêt, votre banquier examine

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

LE BILAN FONCTIONNEL

LE BILAN FONCTIONNEL LE BILAN FONCTIONNEL Le bilan fonctionne est établi à partir du bilan comptable avant affectation du résultat. Il est un outil d'analyse de l'entreprise. 1. LES OBJECTIFS DE L ANALYSE FONCTIONNELLE DU

Plus en détail

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité 0202 Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité I PROGRAMME 1 ère PARTIE : LES TRAVAUX DE FIN D EXERCICE ص 0 من 00 PROGRAMME RECOMMANDATIONS & PRÉCISIONS 1. INTRODUCTION AUX TRAVAUX DE FIN D

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 1, cours Xavier Arnozan 33000 BORDEAUX BILAN ACTIF 31/12/2013 31/12/2012 Brut Amort.dépréciat. Net Net Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes Ce Plan Comptable des Associations est extrait du Plan Comptable Général 1999 et il intègre les nouveaux comptes issus de l'arrêté du 8avril 1999

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

Analyse Financière. Séance 1/ L'information comptable et la lecture financière du bilan

Analyse Financière. Séance 1/ L'information comptable et la lecture financière du bilan Analyse Financière Module de 27h. Projets de groupe ( analyse financière de quelques entreprises du CAC40 ). CC : 40% Participation (20%), contrôle intermédiaire (40%), projet à rendre ( 40% ) CF : 60%

Plus en détail

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53 BILAN ACTIF ACTIF Eercice N Eercice N-1 20/06/2013 12 20/06/2012 11 Brut Amortissements et Provisions Net Net Ecart N / N-1 Euros % IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement Frais de recherche

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

Pilotage Financier de de l entreprise

Pilotage Financier de de l entreprise 3 ième séance GFN GFN 106 106 Pilotage Financier de de l entreprise Compte de résultat, formation du profit et SIG Enseignant : Yosra BEJAR Maître de Conférences : TELECOM & Management SudParis Chercheur

Plus en détail

11 e édition. 2011-2012 À jour des nouveautés du Plan comptable et des textes fiscaux. Béatrice et Francis GRANDGUILLOT.

11 e édition. 2011-2012 À jour des nouveautés du Plan comptable et des textes fiscaux. Béatrice et Francis GRANDGUILLOT. Principes de la modélisation comptable Analyse comptable des opérations courantes Analyse comptable des opérations de fin d'exercice Analyse financière des tableaux de synthèse 11 e édition 2011-2012 À

Plus en détail

CCRB Champagne Châlons Reims Basket. Comptes annuels. au 30/06/2013

CCRB Champagne Châlons Reims Basket. Comptes annuels. au 30/06/2013 Comptes annuels au 30/06/2013 30/08/2013 Ce rapport contient 15 pages (hors annexes) Comptes annuels @ 2013 KPMG S.A., société anonyme d'expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français

Plus en détail

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 CREDIT BAIL IMMOBILIER - Sommaire 2 DEFINITION 3 Crédit-bail 3 Différents types de crédits-bails 3 ASPECTS COMPTABLES ET FISCAUX 4 Pendant la période couverte par

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés

Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ 5 MARS 2009 Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés 1/11

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE OPERATIONS DE FIN D EXERCICE COMPTABLE Sommaire L INVENTAIRE... 2 LA DETERMINATION DES CHARGES ET DES PROVISIONS... 3 LES IMMOBILISATIONS... 3 LES AMORTISSEMENTS... 4 LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION...

Plus en détail

Plan comptable français www.lacompta.org

Plan comptable français www.lacompta.org Plan comptable français www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels CLASSE 1 : www.lacompta.org COMPTES DE CAPITAUX 10. Capital et réserves 101. Capital 1011. Capital souscrit - non

Plus en détail

-Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3)

-Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3) -Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3) ANNEXE AU BILAN ET AU COMPTE DE RESULTAT Les conventions générales comptables ont été appliquées,

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Examen décembre 1994

Examen décembre 1994 Examen décembre 1994 QUESTION REDIGEE Temps conseillé: 2 heure 30 minutes noté sur 100 points ENONCE: FRANCOTRANS SA, entreprise de transport public de marchandises, ayant l usage de 15 ensembles identiques

Plus en détail

Bilan Désignation de la société

Bilan Désignation de la société Bilan Désignation de la société I LOGIREP SA HLM Fiche n 1 BILAN - ACTIF 127 RUE GAMBETTA 92154 SURESNES Exercice 2013 N de compte ACTIF et dépréciations Exercice N Exercice N-1 Brut Amortissements Net

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Hal, le 11 décembre 2006 RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Par rapport aux chiffres publiés précédemment (le 19

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS PRESENTATION DES MODES D AMORTISSEMENT Exemple 1 : CAS D UN AMORTISSEMENT VARIABLE On acquiert le 04/08/N une machine-outil pour une valeur HT de. Cette machine,

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 - TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE Première partie : TVA déductible au titre de septembre 2008 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois

Plus en détail