Klépierre. rapport annuel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Klépierre. rapport annuel"

Transcription

1 Klépierre rapport annuel 2004

2 223 centres commerciaux détenus Klépierre, l acteur de référence des centres commerciaux en Europe continentale. 340 centres commerciaux sous gestion Une foncière d Europe continentale spécialisée dans les centres commerciaux. Depuis plus de 5 ans, Klépierre développe un modèle original de foncière de centres commerciaux en Europe continentale où le Groupe occupe désormais une place de tout premier ordre. Leader en France, Espagne, Italie et Hongrie, Klépierre détient plus de 220 centres commerciaux répartis dans 9 pays et représentant m 2 de SCU. La valeur totale de son patrimoine s élève à 6 milliards d euros dont 5 milliards pour les centres commerciaux et 1 milliard pour les bureaux. Un réseau de gestion européen intégré. La dynamique de Klépierre dans les centres commerciaux repose sur un outil de gestion et de développement unique en Europe, Ségécé, sa filiale à 75 % qui gère plus de 340 centres au travers d un réseau de 8 filiales locales. en bref Une forte visibilité sur l avenir. Son positionnement sur des marchés qui disposent d importants potentiels de croissance tant en matière de création de nouveaux centres que d extension de centres existants, la qualité du parc acquis et la performance de ses équipes de gestion permettent un objectif de progression régulière à deux chiffres sur moyenne période de son cash-flow net courant. Une activité secondaire et opportuniste dans les bureaux. Cette grande stabilité de son activité principale, qui lui offre un réemploi structurel de la trésorerie qu elle génère, l a conduit à adopter conjointement une stratégie très opportuniste sur le marché des bureaux parisiens. L expertise acquise par ses équipes dans ce domaine lui permet de profiter pleinement des cycles de ce marché très liquide. Une valeur alliant rendement et croissance. Société d Investissements Immobiliers Cotée, Klépierre offre depuis 2003 à ses actionnaires un environnement fiscal favorable. Cotée sur l Eurolist d Euronext, référencée par les indices boursiers SBF 120, Euronext 100 et DJ Stoxx 600, Klépierre a vu sa capitalisation boursière plus que doubler en 5 ans pour dépasser les 3 milliards d euros. Sur la même période, le titre a réalisé une performance annuelle (coupon réinvesti) de 18,8 %. Avec 53,5 % du capital, son actionnaire de référence est le groupe BNP Paribas.

3 1 sommaire message du management 4 directoire 5 message du président du conseil de surveillance 6 conseil de surveillance 7 comités atouts stratégiques 10 le modèle Klépierre 12 politique financière et dividende 14 bourse métiers 18 chiffres clés 20 faits marquants 22 centres commerciaux 32 bureaux patrimoine démarche responsable 46 introduction 48 les actionnaires 50 les salariés 52 la gestion des risques 54 clients, fournisseurs et société civile 56 l environnement le rapport financier 60 le rapport de gestion 84 les comptes consolidés 124 les comptes sociaux 142 le projet de résolutions 153 les renseignements juridiques et généraux

4 De gauche à droite : Claude Lobjoie, membre du Directoire Michel Clair, Président du Directoire Éric Ranjard, Vice-Président du Directoire message du management 2

5 3 «L Europe est devenue notre véritable marché domestique.» L année 2004 a de nouveau été pour Klépierre une année de fortes performances, avec un cash-flow net courant par action en progression de 16,8 %, et un actif net réévalué, par action droits compris et après fiscalité sur les plus-values latentes, en croissance de 12,7 %. L environnement économique est pourtant resté tout au long de l année assez peu favorable : l activité locative est demeurée très médiocre dans le secteur des Bureaux ; la reprise de la consommation, après une mauvaise année 2003, a été inégale dans les pays d Europe continentale. Si les résultats obtenus sont cependant très satisfaisants et ce pour la quatrième année consécutive, nous le devons, d une part à des facteurs conjoncturels, d autre part aux choix stratégiques faits depuis Côté conjoncture, deux facteurs ont eu un impact positif. Le niveau des taux d intérêt, historiquement bas, a ainsi permis à Klépierre de financer ses investissements à un coût modéré et de restructurer la couverture de sa dette dans des conditions favorables. Par ailleurs, les forts niveaux d indexation des loyers, notamment en France, ont soutenu l action dynamique des équipes de Ségécé et de ses filiales, ainsi que celles de Klégestion, pour assurer une importante croissance des loyers. Côté stratégie, le choix de spécialiser la Société sur le segment des Centres commerciaux démontre, année après année, sa pertinence. Le contingentement de l offre commerciale organisé sous des formes variées dans tous les pays d Europe, la longue durée des baux et la croissance constante de la consommation même si elle est irrégulière garantissent un profil de risque modéré et une faible volatilité des revenus. L Europe est devenue pour Klépierre son véritable marché domestique. Pour les cinq prochaines années, elle y dispose d un portefeuille de projets identifiés de développement de 2,7 milliards d euros. La poursuite d une progression durable et profitable des patrimoines et des revenus est aujourd hui confortée et Klépierre entend confirmer, en 2005, son statut de valeur de croissance et de rendement en maintenant son objectif de progression à deux chiffres de ses résultats. Michel Clair Président Éric Ranjard Vice-Président

6 directoire Michel Clair Président (58 ans) ENA. Nommé successivement Administrateur de Klépierre (1996), Président du Conseil d Administration (1997), il deviendra Président du Directoire le 28 juillet De 1975 à 1991, Auditeur puis Conseiller Référendaire à la Cour des comptes, il a occupé différentes fonctions au Commissariat Général du Plan, à la Direction Générale de l Industrie et au ministère du Commerce, de l Artisanat et des Services où il a dirigé le cabinet du ministre entre 1986 et En 1991, il a rejoint la Compagnie Bancaire dont il a été Secrétaire Général et membre du Directoire. Après la fusion Paribas-Compagnie Bancaire, il est devenu membre du Comité Exécutif de Paribas en charge des affaires immobilières et des services communs. Éric Ranjard Vice-Président (59 ans) Ingénieur ESTP, il passe la plus grande partie de sa carrière chez Ségécé dont il devient Président à compter de Depuis 1998, il est membre du Directoire de Klépierre puis depuis 2003, Vice-Président en charge du développement et du pôle Centres commerciaux. Il est également Président ou Vice-Président des filiales étrangères de gestion. Expert honoraire près du Tribunal administratif de Paris, il est depuis 2003 Président du Conseil National des Centres Commerciaux. Claude Lobjoie (56 ans) Ingénieur INSA LYON, il rejoint la Compagnie Bancaire en Secrétaire Général de l UCB ( ), Directeur Général du pôle immobilier de la Compagnie Bancaire ( ), il est depuis 1998 membre du Directoire de Klépierre en charge du pôle Bureaux et du Secrétariat Général ainsi que Président de Klégestion. Il est depuis le 1 er janvier 2002 Président de Klépierre Services. 4

7 5 message du président du conseil de surveillance Le chemin parcouru par Klépierre, au cours des cinq années où j ai eu l honneur d assurer la Présidence de son Conseil de surveillance, peut légitimement susciter la fierté de tous ceux qui en ont assuré le succès. Ce succès, c est d abord celui d une stratégie de spécialisation dans les centres commerciaux, conduite à l échelle européenne. Les centres commerciaux offrent pour l investisseur des avantages, aujourd hui unanimement appréciés, de moindre sensibilité aux cycles économiques et de croissance régulière des revenus. Une présence dans neuf pays européens permet aujourd hui de tirer parti d opportunités nouvelles de développement dans des pays inégalement équipés et de rythmes de croissance différents. L Europe offre à Klépierre un champ considérable de développement et améliore la répartition de ses risques. Le changement d échelle, la multiplication des structures de détention et de gestion, la forte croissance des effectifs et la création d un réseau de filiales internationales font courir à une société qui se développe à un rythme aussi soutenu, des risques évidents d exécution. C est au Conseil «Le Conseil de surveillance s assure d une croissance menée dans les meilleures conditions possible de sécurité.» de surveillance qu il revient de s assurer de la mise en œuvre par le management des moyens permettant d accompagner la croissance dans les meilleures conditions possible de sécurité. En 2004, l activité du Conseil a été très soutenue. Ses membres ont été réunis à dix-sept reprises soit en formation plénière soit en comités spécialisés. L actualité de l exercice a été en effet particulièrement fournie : le Conseil a autorisé près de 700 millions d euros d investissements, il a approuvé en juin le lancement d une émission obligataire de 600 millions d euros et en décembre la restructuration des instruments de couverture de taux. Le Conseil a eu par ailleurs à faire de nombreux choix comptables préalables à l adoption du nouveau référentiel de normes IFRS ; il a suivi enfin avec une particulière attention la finalisation du corps de procédures qui encadre désormais l activité de la Société. Klépierre a surmonté avec succès l essentiel des difficultés qu un développement rapide ne pouvait manquer de soulever. La Société dispose aujourd hui des moyens humains, financiers et organisationnels que requiert la réalisation d un plan stratégique ambitieux. Vivien Lévy-Garboua Président du Conseil de surveillance

8 conseil de surveillance l homme de la distribution, mais aussi un spécialiste de la consommation. Bertrand de FEYDEAU* (56 ans) est membre du Conseil de surveillance de la Société depuis le 21 juillet Il occupe les fonctions de Directeur Immobilier du groupe AGF. Un des spécialistes de l investissement immobilier sur la place de Paris. Vivien LÉVY-GARBOUA a fait part de son intention de présenter à l issue de l assemblée générale du 7 avril 2005 sa démission de ses fonctions de Président du Conseil de surveillance tout en poursuivant son mandat de membre Société depuis le 21 juillet Il occupe Jean NUNEZ (44 ans) est membre du du Conseil. Il sera proposé aux membres du également les fonctions de Directeur Général Conseil de surveillance de la Société depuis le Conseil de surveillance réunis immédiatement des Affaires économiques de l Archevêché de 21 juillet Il occupe également les fonc- après l assemblée d élire pour nouveau Prési- Paris. Une autorité dans le paysage immobi- tions de responsable finance et contrôle de la dent Monsieur Dominique HOENN. lier institutionnel européen et dans la finan- Banque de Financement et d Investissement ciarisation de l immobilier. de BNP Paribas. Il conjugue une forte expé- Dans son règlement intérieur, il est stipulé que Vivien LÉVY-GARBOUA (57 ans) est rience à la fois de l immobilier et de la finance. le Conseil de surveillance se réunit au moins Président du Conseil de surveillance de la Dominique HOENN (64 ans) est quatre fois par an. Le Président du Conseil Société depuis le 12 avril Il est également membre du Conseil de surveillance de la Laurent TRECA (57 ans) est membre du de surveillance, par délégation du Conseil, membre du Comité Exécutif de BNP Paribas. Société depuis le 8 avril Il occupe Conseil de surveillance de la Société depuis le a pouvoir d autoriser seul le Directoire à Il est le gardien des objectifs à long terme et également la fonction de Senior Adviser de 12 avril Il occupe également les fonctions effectuer les opérations suivantes dans la de la rentabilité du Groupe. Il attache un soin BNP Paribas. Membre du collège de l Autorité de membre du Comité Exécutif de BNP Pari- mesure où elles ne dépassent pas chacune particulier aux évolutions en matière de des Marchés Financiers, il apporte entre bas, en charge du développement du Groupe. 46 millions d euros ou sa contre-valeur en contrôle interne et de déontologie. autres à Klépierre une grande expérience des Banquier d affaires à l origine, il a une forte toutes monnaies : marchés actions, de taux et de dettes. pratique de l évaluation des opportunités prendre et céder toutes participations dans Christian MANSET (63 ans) est Vice- d investissement. toutes sociétés (sans limitation pour les opéra- Président du Conseil de surveillance de la Bertrand JACQUILLAT* (60 ans) est tions intragroupe) ; Société depuis le 21 juillet Il occupe égale- membre du Conseil de surveillance de la Le Directoire proposera aux actionnaires, lors acquérir ou céder tous immeubles (sans ment les fonctions de Président de la Compa- Société depuis le 12 avril Il occupe de l assemblée générale du 7 avril 2005, limitation pour les opérations intragroupe) ; gnie Financière Ottomane. Spécialiste de également les fonctions de Président-Direc- à l occasion du renouvellement partiel des en cas de litige, passer tous traités et tran- longue date de l administration des entreprises, teur Général d Associés en Finance et de membres du Conseil de surveillance, de sactions, accepter tous compromis. son savoir couvre aussi bien l immobilier et la Professeur des Universités à l Institut d études nommer deux nouveaux membres en rempla- Le Conseil de surveillance s est réuni huit fois finance que l organisation et la gouvernance. politiques de Paris. Théoricien de la finance, cement de Jean NUNEZ et Laurent TRECA dont en 2004 avec un taux de participation de 83 %. sa connaissance approfondie des techniques les mandats viennent à expiration: La rémunération annuelle des membres du Jérôme BÉDIER* (49 ans) est membre de valorisation des marchés actions est un François DEMON (36 ans), Responsable de la Conseil de surveillance comme définie dans du Conseil de surveillance de la Société depuis atout pour Klépierre. Gestion Financière de BNP Paribas ; les statuts comprend une partie fixe pour la le 8 avril Il occupe également la fonction Alain PAPIASSE (49 ans), Membre du Comité moitié de son montant, l autre moitié étant de Président de la Fédération des Entreprises Bertrand LETAMENDIA* (58 ans) est Exécutif de BNP Paribas en charge du pôle répartie en fonction de la présence effective du Commerce et de la Distribution. C est membre du Conseil de surveillance de la Asset Management and Services. aux séances du Conseil. * Administrateur indépendant n entretenant aucune relation quelle qu elle soit avec la Société, son Groupe ou sa direction qui puisse compromettre sa liberté de jugement. 6

9 7 comités tégie d investissement. Le Comité s attache plus particulièrement au suivi de la créa- Président du Conseil de surveillance, agissant sur délégation de ce dernier, tées au cours de l exercice au dispositif de contrôle interne qui lui avait été soumis en tion de valeur des investissements réalisés, jusqu à 46 millions d euros. décembre 2003 ; le plan d action pour 2005 Mises en place en 1998, les structures de gouvernement d entreprise permettent de faire évaluer les options stratégiques de la Société par des spécialistes indépendants. information préalable à toute décision d investir, d arbitrer ou de conserver un actif. Par ailleurs, des hypothèses de financement pour les investissements à venir ont été définies. Le Comité s est réuni quatre fois en 2004 avec un taux de participation de 85 % et a été notamment amené à statuer sur les deux opportunités majeures d investissement de l année : l acquisition de 12 centres commerciaux en Hongrie et de 2 galeries commerciales attenantes à des hypermarchés Leclerc. Le Comité s est plus particulièrement intéressé aux spécificités du marché hongrois, tant en matière de législation Le Comité d audit comprend : Christian Manset Président Bertrand Jacquillat* Bertrand Letamendia* Vivien Lévy-Garboua Jean Nunez Laurent Treca Le Comité d audit est chargé d évaluer les grands choix comptables, l information financière et la qualité des procédures. Il s est réuni quatre fois en 2004 avec un taux de participation de 68 % et les principaux points abordés ont été : a également reçu son approbation. Le Comité des nominations et des rémunérations se compose de : Vivien Lévy-Garboua Président Bertrand de Feydeau* Dominique Hoenn Bertrand Letamendia* Ce Comité fait des propositions en matière de rémunération des mandataires sociaux et de plans d option de souscription d actions. Le Conseil de surveillance du 8 avril 2004 a décidé d étendre l objet de ce comité à la locale que d environnement concurrentiel ; l application des normes IFRS avec le nomination des membres du Directoire et il a également veillé à la portée des due suivi des travaux des 18 groupes de travail d en changer son nom en conséquence. Le Le Comité des investissements se compose de : Vivien Lévy-Garboua Président Jérôme Bédier* Bertrand de Feydeau* Dominique Hoenn Christian Manset diligences sur les aspects techniques mais aussi sociaux dans le cadre du rachat des 50 % de la société locale de gestion. Le Comité reste également le «gardien» de la politique forte de Klépierre en matière de partenariats financiers sous forme de co-investissements. constitués, la validation des options retenues telle la méthode du coût historique pour les immeubles de placement ; le traitement comptable des acquisitions de l exercice ; les modalités d arrêtés des comptes. Par ailleurs, le Comité a également approuvé le budget d honoraires des commissaires Comité s est réuni une fois en 2004 en présence de l ensemble des membres. Commissaires aux comptes titulaires : Ernst & Young Audit Mazars et Guérard Son rôle est d étudier les conditions des acquisitions envisagées et d assurer un contrôle de cohérence par rapport à la stra- Les délégations du Conseil de surveillance en matière d investissement sont les suivantes : Directoire jusqu à 8 millions d euros ; aux comptes pour 2005, le contenu des différentes missions et leurs répartitions entre les deux cabinets. Enfin, le Comité a été tenu informé des modifications appor- Suppléants : Christian MOUILLON Patrick de CAMBOURG

10 atouts stratégiques

11

12 atouts stratégiques le modèle Klépierre Un objectif constant et atteint de création de valeur La valorisation continue de ses actifs et le dynamisme de sa croissance externe en Europe permettent à Klépierre de maintenir sa performance financière et notamment la croissance régulière de son cash-flow. 682 millions d euros investis en 2004 Un modèle adapté à l Europe continentale Klépierre poursuit un mode de développement axé principalement sur la propriété et la gestion des centres commerciaux en Europe continentale. Les pays dans lesquels la société investit ont des caractéristiques communes : une offre maîtrisée par des législations restrictives, une convergence rapide des modes de consommation et de distribution, une stratégie européenne de développement des grandes enseignes commerciales. Une politique de croissance très soutenue Klépierre, après s être développée en France, a investi dans huit autres pays européens, notamment en Espagne et en Italie qui représentent aujourd hui des pays majeurs pour son expansion. Ainsi, ces deux pays lui procurent 25 % environ de ses revenus, contre 65 % pour la France. Entre 2001 et 2003, Klépierre a également investi en Grèce, au Portugal, en Slovaquie et en République tchèque. L année 2004 a été marquée par de très importantes acquisitions en Hongrie : 12 centres commerciaux, pour un investissement total de 275 millions d euros, assurent dorénavant à Klépierre une place de leader dans ce pays. Conformément à sa politique, Ségécé, filiale spécialisée dans la gestion des centres commerciaux, a poursuivi la construction méthodique d un réseau dense de filiales locales, condition indispensable à la bonne valorisation du patrimoine acquis. Ségécé a pris le contrôle à 100 % de sa filiale espagnole Centros Shopping Gestion et a acquis 50 % de PCM, 10

13 11 société hongroise de gestion qui dispose de plusieurs années d expérience dans ce pays. En Grèce, la croissance du patrimoine a conduit à créer une filiale locale de gestion (Ségécé Hellas). Le portefeuille de projets d acquisitions, d extensions et de créations de centres commerciaux s est encore accru cette année pour atteindre 2,7 milliards d euros sur la période avec des loyers attendus de l ordre de 210 millions d euros. Un tel programme permet à Klépierre de poursuivre, à moyen terme, ses investissements à un rythme soutenu sur un segment de l immobilier dans lequel les opportunités sont rares et la concurrence vive. réalisées en Au total, les loyers ont progressé de 12,6 % alors que le chiffre d affaires a augmenté de 12 % en raison d une moindre progression des honoraires avec les tiers. Après déduction des charges de gestion, le cashflow d exploitation a connu une hausse de 12 %. L effet de levier induit par le financement par dette implique de ne considérer que les progressions correspondant à la part du groupe : ainsi, celle du cash-flow courant avant impôts s élève à + 14,5 %. Après impôts, le cash-flow net courant par action progresse de 16,8 %, niveau sensiblement supérieur à l objectif de 10 %. Un objectif de progression à deux chiffres La performance financière de Klépierre repose principalement sur sa capacité à faire progresser son cash-flow net courant, indicateur pour lequel le Groupe s est donné un objectif par action de croissance à deux chiffres sur moyenne période. Les composantes de cette progression sont doubles : interne, par l effet mécanique de l indexation, de la revalorisation locative des baux venant à échéance et de la relocation des surfaces libérées ; externe, par la réalisation de nouveaux investissements financés en priorité par le cash-flow libre, par la trésorerie provenant des cessions et par un recours mesuré à l endettement. Un modèle validé par les résultats En 2004, Klépierre a bénéficié d une croissance interne des loyers de 3,7 %. Du fait de la croissance externe, les loyers ont progressé de 8,9 % supplémentaires. Ce taux tient également compte de l effet en année pleine des acquisitions et des cessions Les perspectives pour 2005 Pour 2005, Klépierre a confirmé un objectif d investissements de l ordre de 600 millions d euros et un objectif de croissance d au moins 10 % de son cashflow net courant par action. 600 millions d euros : objectif d investissements 2005

14 atouts stratégiques politique financière et dividende Une politique financière au service d une stratégie à long terme Un recours à l endettement adapté au profil de risque contribue fortement à la performance globale. 10% minimum de croissance annuelle du dividende sur moyenne période Une structure financière équilibrée Grâce à sa capacité d investissement et à la croissance régulière du cash-flow, Klépierre dispose d une bonne visibilité sur l évolution de son endettement. Pour conserver une structure financière équilibrée et des coûts de financements compétitifs, elle veille à ce que l augmentation de sa dette respecte une double limite : ratio dettes/patrimoine réévalué de 50 % et frais financiers couverts au minimum 2,5 fois par l EBE. Sa politique de renforcement pragmatique et progressif des fonds propres (conversion d obligations convertibles en 2002, paiement du dividende en actions en 2004) répond à ce même objectif. Gestion des liquidités Pour assurer la continuité de ses ressources, Klépierre est attentive à refinancer ses investissements à long terme, avec un échéancier de dettes équilibré et des sources de financement diversifiées. Ainsi, fin 2004, la part des emprunts obligataires a été portée à 44 % (27 % fin 2003), la durée de la dette est de 5 ans, et l endettement bancaire est réparti entre différents supports (crédits syndiqués, prêts hypothécaires ) et 14 contreparties. Gestion des risques de marché Soucieuse de préserver la marge entre la rentabilité de ses investissements et le coût de ses financements, Klépierre limite son exposition au risque de variations des taux d intérêt en maintenant une part de dettes à taux fixe, ou couvertes à taux fixe, d au 12

15 13 Évolution du dividende 2,70 1,75 1,55 1, ,0 % 1, ,7 % + 12,9 % + 70,9 % + 15,0 % 0,83 0,92 1,03 1,17 2,00 2, Dividende net Dividende brut Dividende Retour sur investissement (1) (dividende réinvesti) ,3 % 22,6 % 17,9 % 18,8 % 21,9 % 26,0 % 27,3 % 42,3 % (1) Progression annuelle moyenne dans l hypothèse d une détention depuis le 1 er janvier de chaque année. moins 70 % (77 % fin 2004, grâce à un portefeuille de swaps d une durée moyenne de 6 ans). Klépierre applique également un contrôle strict de son risque de contrepartie, en ne traitant ses swaps qu avec des banques d excellente santé financière, et en limitant ses placements de trésorerie aux supports les moins risqués (OPCVM monétaires, emprunts d État). Enfin, l exposition au risque de change est structurellement limitée puisque la part des pays hors zone Euro représente 6,6 % du patrimoine de Klépierre et que les loyers y sont facturés en euros. Un retour sur investissement performant Après avoir adopté, en 2003, le régime fiscal des Sociétés d Investissements Immobiliers Cotées, Klépierre a adapté sa politique de distribution aux nouvelles règles qu il implique. Fixé à 2 euros, le dividende net versé en 2004 a progressé de 70 % par rapport à l année précédente. Pour les années suivantes, il devrait progresser au rythme des principaux indicateurs de performance du Groupe : cash-flow courant et actif net réévalué par action. Ainsi, Klépierre va proposer à l assemblée générale de fixer le dividende à 2,30 euros soit une hausse de 15 % par rapport à l exercice précédent. La mise en paiement interviendra le 15 avril Sur cette base, le montant prévisionnel total distribué en 2005 représentera 104 % du résultat net consolidé et 60 % du cash-flow net courant. Combiné à la valorisation annuelle de l action, ce dividende permet au titre Klépierre d offrir aux actionnaires, et ce depuis plusieurs années, l un des meilleurs retours sur investissement du secteur.

16 atouts stratégiques bourse Performance du titre Klépierre Cours de clôture (1) 32 33,4 35, ,7 65,2 % de progression 10,5 % 4,3 % 7,2 % 20,3 % 10,8 % 36,6 % Progression du CAC 40 51,1 % - 0,7 % - 22,0 % - 33,7 % 16,1 % 7,4 % (1) Cours de 1999 à 2002 retraités de la division du nominal de l action en Une performance remarquable pour le titre Klépierre Une croissance modérée sur les marchés actions Après un rebond en 2003 (+ 16 %), le CAC 40 a terminé l année 2004 en hausse de 7,4 %. Les marchés d actions ont été soutenus par la conjugaison de trois facteurs : forte croissance mondiale, bonnes perspectives de bénéfices des sociétés, taux d intérêt historiquement bas. Mais la flambée des cours du pétrole, la faiblesse du dollar et le contexte géopolitique (conflit irakien) ont incité les investisseurs à anticiper un ralentissement de la croissance. D où une certaine prudence. Des foncières toujours très attractives Dans ce contexte, les foncières européennes ont été très recherchées : avec une progression annuelle soutenue (indice EPRA EuroZone : + 38 %) et des distributions de dividendes élevées, elles ont été perçues à la fois comme des valeurs de croissance et de rendement. Une forte progression du cours de Klépierre Comme l ensemble du secteur, le titre Klépierre a réalisé un excellent parcours boursier. Avec un cours de clôture à 65,1 euros, il termine l année en hausse de 36,6 %. Après une hausse de 17,8 % au 1 er semestre, le titre a légèrement reculé en septembre, pour rebondir au dernier trimestre ; il a alors bénéficié de l annonce de nouvelles dispositions fiscales favorables aux Sociétés d Investissements Immobiliers Cotées. En intégrant la progression du cours et le dividende versé en 2004, l action affiche un rendement annuel de 41,8 %. La liquidité du titre a par ailleurs été renforcée, avec un volume quotidien moyen de près de titres (+ 10 %). 14

17 Performance de l action Klépierre Klépierre EPRA EuroZone SBF 120 CAC 40 Le paiement du dividende en actions très prisé par les actionnaires Klépierre a proposé à ses actionnaires le paiement du dividende, au titre de l exercice 2003, en espèces ou en actions (2 euros par action). L opération a connu un vif succès : 78,7 % des actionnaires ont opté pour le paiement en actions, sur la base d un prix de 49 euros par action soit une décote attractive de 10 %. Grâce à cette marque de confiance, Klépierre a pu renforcer ses fonds propres de 68,8 millions d euros janvier 2004 février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre janvier 2005 février Volume quotidien en moyenne hebdomadaire janvier 2004 février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre janvier 2005 février

18 métiers

19

20 métiers chiffres clés chiffres clés Patrimoine et activité Valeurs d expertise droits compris au 31/12 (part totale) 2 645, , , , ,2 Loyers (part groupe) 133,9 233,7 267,8 309,4 347,2 Chiffres d affaires part totale, dont 248,3 326,0 345,0 386,2 431,3 - Centres commerciaux 163,5 236,9 262,7 311,9 366,3 - Bureaux 84,8 89,1 82,3 74,3 65,0 en millions d euros Loyers (en millions d euros) 81,2 74,2 64,5 230,7 279,0 333, Valeurs d expertise droits compris en part totale (en millions d euros) 1 174, ,2 956, , ,2 Total 2002 : 4 708,7 M Total 2003 : 5225,2 M Total 2004 : 5993,2 M Centres commerciaux Bureaux 18

21 19 Évolution du dividende (en euros par action) (2) Évolution du cash-flow net courant (en euros par action) (2) Dividende brut Dividende net Dividende 2,70 (1) 1,75 (1) 1,17 2,00 2,30 (1) Hypothèse : avoir fiscal = 50 %. (2) Retraité du triplement du nombre d'actions intervenu en avril 2003 (division par 2 du nominal et attribution d une action gratuite). 2,7 3,4 3, Actif net réévalué droits compris après fiscalité sur plus-values latentes (en euros par action) (2) Effectif (fin de période) 45,8 51,1 57, (3) (3) Au 1 er janvier 2003.

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille SCPI GEMMEO COMMERCE L immobilier de commerce français en portefeuille AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après «SCPI»), vous devez tenir

Plus en détail

Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15%

Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15% Communiqué de presse Paris, le 29 avril 2014 Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15% Hausse des revenus locatifs de la Foncière de 41,7 % à périmètre courant (- 0,8 % à périmètre

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L'enveloppe Assurance

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable.

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable. SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

KLEPIERRE SE PORTE ACQUEREUR DE PLENILUNIO, UN DES PLUS IMPORTANTS CENTRES COMMERCIAUX DE MADRID

KLEPIERRE SE PORTE ACQUEREUR DE PLENILUNIO, UN DES PLUS IMPORTANTS CENTRES COMMERCIAUX DE MADRID Communiqué de presse KLEPIERRE SE PORTE ACQUEREUR DE PLENILUNIO, UN DES PLUS IMPORTANTS CENTRES COMMERCIAUX DE MADRID Paris, le 16 mars 2015 Klépierre a signé un accord portant sur l'acquisition de 100

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de grande qualité, en investissant dans la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine

Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de grande qualité, en investissant dans la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Particuliers Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de grande qualité, en investissant dans la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée

Plus en détail

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M Communiqué de presse Paris, le 6 mai 2014, 8h00 Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M Cession de 3 immeubles sur le trimestre pour 17 M net vendeur et acquisition en avril d un immeuble

Plus en détail

SCPI Corum Convictions

SCPI Corum Convictions L investissement indirect dans l immobilier via une SCPI SCPI Corum Convictions Société Civile de Placement Immobilier SCPI Corum Convictions La SCPI : un placement immobilier indirect La Société Civile

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de qualité en investissant dans la SCPI Edissimmo - Durée recommandée : 8 ans Augmentation de capital ouverte

Plus en détail

Résultats semestriels 2014

Résultats semestriels 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JUILLET 2014 Résultats semestriels 2014 PARIS, le 30 JUILLET 2014 - Le Directoire de Foncière de Paris s est réuni le 30 juillet 2014 et a arrêté les comptes semestriels de la société

Plus en détail

Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital fixe. En ouverture de capital du 17 février 2015 au 30 septembre 2015 CILOGER

Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital fixe. En ouverture de capital du 17 février 2015 au 30 septembre 2015 CILOGER Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital fixe En ouverture de capital du 17 février 2015 au 30 septembre 2015 CILOGER ! Du 17 février 2015 au 30 septembre 2015, ATOUT PIERRE

Plus en détail

5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels. 5.5.5. Autres rémunérations

5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels. 5.5.5. Autres rémunérations 5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels Sous la direction de son Président, le Conseil d administration évalue régulièrement sa taille, sa composition

Plus en détail

Savoir conjuguer Bourse et immobilier

Savoir conjuguer Bourse et immobilier Savoir conjuguer Bourse et immobilier Questions Quel nom porte une société par actions dont l activité consiste à investir dans l immobilier les capitaux qu elle collecte? Sous quel nom désigne-t-on l

Plus en détail

LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013

LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013 1 LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013 2 Sommaire Contexte et objectifs 3 Les Principales Caractéristiques des SCPI 4 Les SCPI dans un contrat Spirica 13 Exemple de calculs

Plus en détail

Edissimmo. Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo

Edissimmo. Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Edissimmo SCPI Immobilier d Entreprise classique diversifiée à capital variable Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Comporte

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale L anticipation des nouvelles normes environnementales Lors de la constitution d un patrimoine immobilier à travers la création d une nouvelle SCPI, PERIAL Asset Management s efforcera de prendre en compte

Plus en détail

PATRIMMO COMMERCE. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO COMMERCE. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO COMMERCE Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER COMMERCIAL Patrimmo Commerce a pour objectif de constituer un patrimoine immobilier

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012

Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012 Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012 Mercredi 16 mai 2012 Sommaire : Introduction > Un premier trimestre 2012 impacté par des éléments exceptionnels > Une dynamique commerciale

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Communication à caractère promotionnel BNP Paribas REIM, société de gestion de portefeuille, lance une nouvelle SCPI Scellier, «label BBC» : Pierre

Plus en détail

CLIENT INVESTISSEUR SCPI. Achète des parts de SCPI. Les locataires payent des LOYERS à la SCPI. Distribution de revenus, valorisation du patrimoine

CLIENT INVESTISSEUR SCPI. Achète des parts de SCPI. Les locataires payent des LOYERS à la SCPI. Distribution de revenus, valorisation du patrimoine Investir en SCPI Une SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier est un produit d investissement collectif non coté investi en immobilier. L acquisition de parts de SCPI permet à l investisseur d effectuer

Plus en détail

Résultats du 1 er semestre 2011 Reprise de cotation

Résultats du 1 er semestre 2011 Reprise de cotation COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats du 1 er semestre 2011 Reprise de cotation La Seyne-sur-Mer, le 25 novembre 2011 : Groupe VIAL (FR0010340406 VIA), premier groupe français indépendant de menuiserie industrielle

Plus en détail

Optez pour l immobilier dans votre contrat d assurance-vie

Optez pour l immobilier dans votre contrat d assurance-vie Publicité Optez pour l immobilier dans votre contrat d assurance-vie SwissLife Dynapierre Organisme de Placement Collectif Immobilier (OPCI géré par la Société de Gestion de Portefeuille Viveris Reim)

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Déclaration intermédiaire du conseil d administration

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Déclaration intermédiaire du conseil d administration INFORMATION REGLEMENTEE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Home Invest Belgium Housing life Déclaration intermédiaire du conseil d administration ACTUALISATION AU 31 MARS 2009 DE L ÉVALUATION DU PORTEFEUILLE Stabilisation

Plus en détail

Cadre de référence de la gestion du patrimoine de l Institut Pasteur

Cadre de référence de la gestion du patrimoine de l Institut Pasteur Cadre de référence de la gestion du patrimoine de l Institut Pasteur Préambule Fondation privée reconnue d utilité publique à but non lucratif, l Institut Pasteur dispose de différents types de ressources

Plus en détail

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 25 Juin 2014 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2013 RESULTATS ANNUELS 2013 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Investissement immobilier: la fin des SCPI?

Investissement immobilier: la fin des SCPI? Investissement immobilier: la fin des SCPI? La SCPI figure comme le premier véhicule structuré d investissement en immobilier. A l origine de ces investissements, des sociétés civiles se sont développées

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010334037 Dénomination : ATOUT HORIZON DUO Forme juridique : Fonds commun de placement (FCP) de droit français Société de gestion :

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Assemblée Générale Mixte 7 juin 2012. Immeuble NOVA La Garenne-Colombes (92)

Assemblée Générale Mixte 7 juin 2012. Immeuble NOVA La Garenne-Colombes (92) Assemblée Générale Mixte 7 juin 2012 Immeuble NOVA La Garenne-Colombes (92) LIMITATION DE RESPONSABILITE Déclaration prospective (Safe Harbour) Cette présentation comprend des considérations prospectives

Plus en détail

L activité financière des sociétes d assurances

L activité financière des sociétes d assurances L activité financière des sociétes d assurances L année 2002 est de nouveau marquée par une forte baisse des marchés financiers. Celle-ci entraîne une diminution des plus-values latentes et des produits

Plus en détail

Une stratégie payante

Une stratégie payante Chiffre d affaires 9M 2013 Silex, Lyon Le Patio, Lyon - Villeurbanne Une stratégie payante 7 novembre 2013 Une stratégie partenariale - Des revenus locatifs pérennes Loyers part du groupe solides : + 5,4%

Plus en détail

Accor : une nouvelle dynamique

Accor : une nouvelle dynamique Communiqué de presse Paris, le 19 mai 2010 Accor : une nouvelle dynamique Accor devient un «pure player» hôtelier concentré sur : Son portefeuille de marques et ses clients Son métier d opérateur et de

Plus en détail

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101 États Financiers consolidés.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100.2 Bilan au 31 décembre 2008 101.3 Tableaux de passage des capitaux propres du 1 er janvier 2007 au 31 décembre 2008 102. Tableau

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008 1 Assemblée générale mixte du 3 juin 2008 3 juin 1993 3 juin 2008 2 15 e anniversaire de l introduction en bourse d Hermès 3 La société de Bourse Ferri en charge de l introduction en bourse d Hermès écrivait

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES?

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES? Dossier spécial Après une reprise observée en 2012 et 2013 (de l ordre de 2 et 2,5 %), l Organisation Mondiale du Commerce prévoit une croissance du commerce international de l ordre de 4 à 4,5 % en 2014.

Plus en détail

Un holding d'investissement dans les PME

Un holding d'investissement dans les PME Un holding d'investissement dans les PME La Financière Viveris Diversifier Optimiser Capitaliser L objet de la Financière Viveris est de prendre des participations dans les petites et moyennes entreprises

Plus en détail

PIERRE PLUS CILOGER. Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital variable. Immobilier d entreprise

PIERRE PLUS CILOGER. Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital variable. Immobilier d entreprise PIERRE PLUS Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital variable Immobilier d entreprise CILOGER ! Avertissement L investissement en parts de la SCPI PIERRE PLUS présente les

Plus en détail

Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France

Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France Les nouveaux enjeux et défis du marché immobilier Chaire Ivanhoé Cambridge ESG UQÀM Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France 1

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE OPCVM conforme aux normes européennes PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : FR0010736355 Dénomination : LCL SECURITE 100 (MAI 2009) Forme juridique : Fonds Commun

Plus en détail

Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple

Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple Laurent Batsch ahier de recherche n 2005-01 Le financement adossé est une des modalités de financement de l investissement

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants :

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants : SCPI Rivoli Avenir Patrimoine investir INDIRECTEMENT dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers Durée d investissement recommandée de 8 ans AVERTISSEMENT Lorsque vous

Plus en détail

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France Immobilier Janvier 2011 Préambule Les échéances triennales et l expiration du bail commercial constituent des fenêtres

Plus en détail

SICAV Agréée CSSF Code ISIN LU0685178344

SICAV Agréée CSSF Code ISIN LU0685178344 Un produit de placement différenciant et solide SICAV Agréée CSSF Code ISIN LU0685178344 RÉSERVÉ EXCLUSIVEMENT AUX INVESTISSEURS QUALIFIÉS* - NON DESTINÉ À LA COMMERCIALISATION *au sens de la directive

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville SCPI «Scellier BBC Intermédiaire*» L immobilier en centre ville Mise à jour - 31 janvier 2012 *Le dispositif fiscal «Scellier BBC Intermédiaire» offre au souscripteur une réduction d impôt en contrepartie

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information de la SCPI URBAN PATRIMOINE 2 a reçu le visa de l AMF n 11-37 en date du 18/10/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la Société de Gestion par demande adressée à :

Plus en détail

Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance

Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance Bruxelles, le 31 août 2012 8h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance Résultat opérationnel consolidé

Plus en détail

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale épargne patrimoniale LIFE MOBILITY evolution UN CONTRAT D ASSURANCE VIE ÉMIS AU GRAND-DUCHÉ DU LUXEMBOURG AU SERVICE DE LA MOBILITÉ PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Un contrat sur-mesure pour une stratégie patrimoniale

Plus en détail

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles Chiffre d affaires 3M 2014 Le Patio, Le Patio, Lyon Lyon - - Villeurbanne CB 21, La Défense Un bon début d année 6 mai 2014 Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité 7 000 m² loués à La Défense

Plus en détail

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 DEGROOF GESTION 1 rond-point des Champs Elysées 75008 PARIS tél. 33 (0)1 45 61 55 55 - www.degroof.fr CARACTERISTIQUES DE L OPCVM Classification : Actions françaises

Plus en détail

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS ANNUELS. 16 février 2015

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS ANNUELS. 16 février 2015 PRÉSENTATION DES RÉSULTATS ANNUELS 16 février 2015 SOMMAIRE POINT SUR L ACTIVITE 3 CHIFFRE D AFFAIRES - RELOCATION 4-5 TAUX D OCCUPATION 6 PATRIMOINE 8 RESULTATS 9 ACTIF NET REEVALUE REFINANCEMENT 10-11

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

Résultats semestriels page 2

Résultats semestriels page 2 Paris, le 31 juillet 2008 Les activités de GO Sport Belgique étant en cours de réorganisation, les données 2008 et 2007 ci-après ont été retraitées en application de la norme IFRS 5 : les activités belges

Plus en détail

Questions fréquentes Plan de restructuration

Questions fréquentes Plan de restructuration Questions fréquentes Plan de restructuration 1. Quel est l objectif du plan de restructuration proposé? 2. D où vient cette dette de 126 millions d euros due le 1 er janvier 2015? 3. Y avait-il d autres

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

SCPI Amundi DEFI Foncier

SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI de Déficit Foncier à capital fixe Souscription ouverte jusqu au 16 décembre 2015 - Pour bénéficier du dispositif fiscal de déficit foncier en 2014, souscription jusqu au 16

Plus en détail

Ususphère en quelques mots

Ususphère en quelques mots Ususphère en quelques mots Que faisons-nous? Ususphère est une plateforme de mise en relation entre investisseurs à la recherche d un placement démembré en SCPI. Les demandes des investisseurs en usufruit

Plus en détail

L activité financière des sociétes d assurances

L activité financière des sociétes d assurances L activité financière des sociétes d assurances Les marchés boursiers ont repris au cours de l année 2003. Par conséquent, les plus-values latentes sur actifs des sociétés d assurances augmentent. Les

Plus en détail

YAMA OPPORTUNITES. OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français

YAMA OPPORTUNITES. OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français 01.07.07 YAMA OPPORTUNITES OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français Prospectus Simplifié Société de Gestion : ATLAS GESTION Date d agrément : 02/04/1999 Date d édition : 01/07/2007 FCP «YAMA

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

Réforme des obligations de déclarations de franchissement de seuils et de déclarations d intentions

Réforme des obligations de déclarations de franchissement de seuils et de déclarations d intentions Réforme des obligations de déclarations de franchissement de seuils et de déclarations d intentions RESUME Le régime des déclarations de franchissement de seuils et des déclarations d intentions, réformé

Plus en détail

Création de la 1 ère foncière française cotée spécialisée dans les Retail Parks Jeudi 6 décembre 2012

Création de la 1 ère foncière française cotée spécialisée dans les Retail Parks Jeudi 6 décembre 2012 Rapprochement Patrimoine & Commerce et Foncière Sepric Création de la 1 ère foncière française cotée spécialisée dans les Retail Parks Jeudi 6 décembre 2012 Disclaimer Le présent document (la «Présentation»)

Plus en détail

FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE. Notice d Information

FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE. Notice d Information FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000097559 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise

Plus en détail

Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers

Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Particuliers Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers Durée d investissement recommandée de 8 ans AVERTISSEMENT

Plus en détail

FAITS MARQUANTS DU 1 er TRIMESTRE 2008

FAITS MARQUANTS DU 1 er TRIMESTRE 2008 SOMMAIRE Faits marquants du 1 er trimestre 2008 2 Analyse de la production Locindus au 31 mars 2008 3 Analyse des activités 4 Analyse des comptes de résultats 5 Finance et trésorerie 7 Comptes consolidés

Plus en détail

L autre façon d investir dans la pierre. Allianz Pierre Valor. SCPI investie majoritairement en bureaux.

L autre façon d investir dans la pierre. Allianz Pierre Valor. SCPI investie majoritairement en bureaux. L autre façon d investir dans la pierre. Allianz Pierre Valor SCPI investie majoritairement en bureaux. La SCPI Allianz Pierre Valor La SCPI est une société qui a pour objet exclusif l acquisition et la

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Sèvres, le 28 avril 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Sèvres, le 28 avril 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Sèvres, le 28 avril 2015 Progression de la croissance Internet à +4,1%, chiffre d affaires consolidé en légère baisse et renforcement des partenariats avec les grands acteurs du web

Plus en détail

LES SIIC. Pierre Schoeffler Président S&Partners Senior Advisor IEIF. Étude réalisée par. Les SIIC et la retraite 1

LES SIIC. Pierre Schoeffler Président S&Partners Senior Advisor IEIF. Étude réalisée par. Les SIIC et la retraite 1 LES SIIC et la retraite Étude réalisée par Pierre Schoeffler Président S&Partners Senior Advisor IEIF Les SIIC et la retraite 1 23 juin 2014 2 Les SIIC et la retraite La retraite est, avec l emploi et

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

Groupe Monceau Fleurs

Groupe Monceau Fleurs Groupe Monceau Fleurs Ce communiqué de presse ne peut pas être publié, distribué ou transmis directement ou indirectement aux Etats-Unis d'amérique, au Canada, en Australie ou au Japon. Succès des augmentations

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

Offre Isf 2013. 2013 fonds d investissement de proximité

Offre Isf 2013. 2013 fonds d investissement de proximité Offre Isf 2013 2013 fonds d investissement de proximité du fip 123ISF 2013 Fiscalité La souscription au FIP 123ISF 2013 offre : Une réduction d ISF immédiate de 50% des versements effectués (déduction

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 24 mars 2007 (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie consolidés 4 Bilans

Plus en détail

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Les pouvoirs publics ont attiré notre attention sur les enjeux de la transmission des entreprises, plus de 100

Plus en détail

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT...

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... Sommaire 1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... 3 6. DESCRIPTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE... 3 Date

Plus en détail

Présentation investisseurs. Février 2008

Présentation investisseurs. Février 2008 Présentation investisseurs Février 2008 ANF, une foncière unique Un patrimoine haussmannien mixte bâti de 264 500 m² (24% bureaux, 24% commerces, 53% logements) de qualité très concentré en centre-ville,

Plus en détail