Job Report machine à coffrage glissant. Support rigide pour la ligne de l ICE Berlin-Magdebourg: «Gross Behnitz»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Job Report machine à coffrage glissant. Support rigide pour la ligne de l ICE Berlin-Magdebourg: «Gross Behnitz»"

Transcription

1 Job Report machine à coffrage glissant Support rigide pour la ligne de l ICE Berlin-Magdebourg: «Gross Behnitz»

2 Wirtgen machine à coffrage glissant: Support rigide pour la ligne de l ICE Berlin-Magdebourg: «Gross Behnitz» Association momentanée «Gross Behnitz» Strabag/Leonhard Weiss Crailsheim Dipl.-Ing. Andreas Moser Données techniques de la tranche «Gross Behnitz» : Longueur de la double voie : dont : ligne droite, total 17 km 14 km La tranche de travaux représente un marché d une valeur totale de 47,2 millions de DM. Etant fournis par la Deutsche Bahn AG, les rails n'ont pas été pris en compte dans cette somme. 2 virages d env. 1 km chacun, pour voies surélevées de 145 mm 1 virage pour voies surélevées de 30 mm; longueur 2 km 1 km Le marché correspondant à la tranche de travaux «Gross Behnitz» a été adjugé à l association momentanée Strabag/Leonhard Weiss par la Deutsche Bahn AG en juillet La date fixée pour l exécution du tronçon complet était le 15 février Les travaux à effectuer sont les suivants : Pose d une couche de base en béton maigre pervibré, sur une longueur de 34 km et une largeur de 3,80 m. Pose d une auge en béton armé continu du type RHEDA, sur une longueur de 34 km et une largeur de 3,20 m. Mise en place des traverses dans l auge en béton RHEDA, et fixation des rails et/ou ajustement de la hauteur et de la direction des rails avec une précision maximale. Remplissage du compartiment des traverses à l intérieur de l auge RHEDA avec du béton, afin de fixer les rails et les traverses dans leur position définitive. Le planning suivant a été défini en conséquence : Pose de la couche de base: de la mi-août 1997 à fin septembre Réalisation de l auge RHEDA: du début octobre 1997 à la troisième semaine de novembre L association momentanée a pris la décision d utiliser des machines à coffrages glissants, non seulement pour la mise en œuvre de l auge RHEDA en béton riche, mais aussi pour la mise en œuvre de la couche de base en béton maigre pervibré. Les délais brefs impartis pour l exécution des travaux ont obligé l association momentanée à rechercher des méthodes de construction rationnelles permettant de réaliser la couche de base et l auge RHEDA dans les délais déterminés.

3 Du fait de la date tardive de l adjudication par la Deutsche Bahn AG, les machines et équipements spéciaux nécessaires au chantier n ont pu être commandés que durant la deuxième semaine de juillet 97, imposant ainsi l acceptation et le respect de délais de livraison très courts pour la fourniture des équipements. Les membres de l association momentanée, Strabag et Leonhard Weiss, ont pu chacun mettre une machine à coffrages glissants provenant de leur propre flotte à la disposition du chantier (une SP 850 pour Strabag et une SP 500 pour Leonhard Weiss). Pour la construction de l auge RHEDA, une troisième machine à coffrages glissants SP 500 a été louée, comme engin supplémentaire, auprès de l entreprise Herhof. Les engins et équipements suivants ont été spécialement développés et fournis pour ce projet: Moules spéciaux pour la mise en œuvre de la couche de base. 3 moules spéciaux pour l auge RHEDA, dont deux devaient être équipés d un nouveau dispositif destiné à percer des orifices de drainage de 60 mm de diamètre dans les parois latérales de l auge en béton. 2 alimentateurs latéraux spéciaux, montés chacun sur un tracteur SP 500 utilisé comme engin porteur. Au total, cinq machines Wirtgen ont donc été utilisés pour la réalisation de ce chantier. La section de la couche de base et de l auge RHEDA à réaliser se présente comme suit: Section typique du support rigide Orifices de drainage, 50 mm de diam. Remblai de gravier pour protection contre le gel et l'érosion de la sous-structure Traverses W / W , écartement: 650 mm, trou de 50 mm de diam. Armature longitudinale, 16 de diam. Armature transversale, 16 de diam. Béton de remplissage Joint d'étanchéité Béton bitumineux 100 mm Remblai de gravier Axe de symétrie Armature transversale, 16 de diam., écartement: 400 mm Armature longitudinale, 20 de diam., écartement: 200 mm 2// 3

4 Support rigide sans surélevation Chemin latéral Axe de la voie Axe de la voie Chemin latéral Support rigide avec surélevation u = 145 Axe de la voie Axe de la ligne ferroviaire Chemin latéral Axe de la ligne ferroviaire Axe de la voie Chemin latéral

5 Phases de construction Phase n 1: Mise en œuvre de la couche de base Composition du béton maigre de la couche de base: Ciment: CM I 32,5 R-ST 160 kg Eau: 145 kg Agrégats: 8 % Sable 0/2 161 kg 92 % Granulats minéraux kg Additif: FA 60 kg Poids du béton frais: kg Le béton de la couche de base a été posé à l état «mouillé». Travaillant sur une largeur de 8,50 m, dimension usuelle pour les travaux de construction routière, la machine à coffrages glissants SP 850 de Strabag a été principalement utilisée pour la construction simultanée deux bandes de béton maigre pervibré, et ce sur une ligne droite d une longueur totale de 14 km. A cet effet, deux sous-moules en acier inoxydable ont été montés sous l équipement standard de pose du béton, ainsi qu'une charrue destinée à séparer en deux bandes le béton déversé devant la machine. 4// 5

6 Alimentation de la machine en béton maigre pour une largeur de travail de 8,50 m. L appareil existant à introduire les goujons a été modifié, afin de réaliser des joints de retrait dans le béton frais tous les 5 mètres.

7 Les châssis vibrants avec fourches d insertion des goujons ont été remplacés par un couteau vibrant, grâce auquel les joints transversaux ont pu être entaillés dans le béton frais selon le même procédé que celui utilisé pour l insertion des goujons, sans arrêt de la machine. La machine de traitement de surface utilisée normalement dans les constructions routières a été également utilisée sur ce chantier pour asperger la surface d un produit de cure. 6// 7

8 En utilisant la centrale à béton du chantier, il a été possible de réaliser entre 600 et 780 mètres linéaires pendant un poste de 10 heures, avec un rendement journalier maximum de mètres linéaires pour un travail en deux postes, c est-à-dire avec une équipe de jour et une équipe de nuit travaillant 10 heures chacune. Pour les tronçons sur lesquels les rails seront surélevés de 145 et de 30 mm, c est la SP 500 de l entreprise Leonhard Weiss qui a été utilisée pour la pose des bandes individuelles de béton maigre.

9 Le béton maigre a été amené à la machine, en alternance, soit par une autobétonnière (béton provenant d un fournisseur externe), soit par un camion à benne (béton provenant de la centrale à béton du chantier), le but étant d'accroître le rendement global du chantier. La photo représente la dalle de béton maigre pervibré de 3,80 m de large et de 300 mm d épaisseur réalisée par la machine à coffrages glissants, au début d un virage à inclinaison transversale ascendante. 8// 9

10 Phase n 2: construction de l auge RHEDA Composition du béton riche (auge RHEDA): Ciment: CM I 32,5 R-ST 350 kg Eau: 155 kg Agrégats: 28% Sable 0/2 502 kg 15% Gravier 2/8 270 kg 22% Gravier 8/ kg 35% Gravillons 16/ kg Additif: Addiment LP SA 94 1,75 kg Poids du béton frais: kg Large de 3,20 m, la dalle de l auge RHEDA a 180 mm d épaisseur dans sa partie médiane. La hauteur des parois latérales varie de 355 à 393 mm, en fonction de la pente et du changement d inclinaison. Deux supports de 20 mm de haut et de 100 mm de large destinés à recevoir les traverses des rails sont intégrés dans le profil de l auge.

11 Le béton de l auge RHEDA est armé de façon continue, avec 50 kg d armature par mètre courant. L armature étant disposée à l avance sur des supports, l alimentation en béton ne pouvait s effectuer que par le côté. En raison du délai très court imparti pour la réalisation des travaux, et donc du rendement élevé exigé, il s est avéré indispensable d utiliser des alimentateurs latéraux. La seule solution consistait à utiliser des camions dont la benne basculait vers le côté. Afin de répondre à ces conditions particulières, deux machines spéciales ont été construites et livrées en un temps record. Elles se présentaient ainsi: Un tracteur SP 500 rallongé et modifié, chargé de transporter l alimentateur latéral. L alimentation en béton devait être possible à partir de camions, circulant à l interieur de l auge voisine déjà terminée. Or, en raison des parois latérales de cette dernière, côté auge à construire, il était exclu de pouvoir utiliser des alimentateurs latéraux conventionnels, avec des camions à bennes basculant vers l'arrière. Un convoyeur à chaîne de 7,00 m de large et de 3,0 m de long, couvert d une courroie en polyerthane destinée à protéger les éléments du convoyeur à chaîne. La hauteur, l inclinaison et le déplacement latéral du convoyeur peuvent être réglés hydrauliquement, afin de permettre l alimentation en béton de l alimentateur à partir des camions bennes et la distribution du béton dans toutes les situations du chantier. 10 // 11

12 Le chantier présentait des conditions particulières, dont il fallait tenir compte: La position du convoyeur devait être ajustée, de manière à recevoir le béton livré par camions. Les camions devaient pouvoir arriver sur le site, passer à côté de la machine et repartir. Deux positions possibles pour les camions: le déchargement du béton par les camions pouvait s effectuer soit à partir de la couche de base destinée à recevoir l auge, soit à partir d une auge déjà terminée. Hauteurs différentes du tracé dans les virages. La capacité a été fixée à 8 m 3 de béton compacté, ce qui correspond à une charge de environ 17 tonnes. Suivent quelques photos qui illustrent le déroulement des opérations: Vue de l une des deux machines avec alimentateur latéral.

13 Vue frontale du système d alimentation de l alimentateur par un camion qui se déplace sur la couche de base voisine, dans le sens de la mise en œuvre du béton. L opération d alimentation une fois terminée, le convoyeur est déplacé vers l interieur de la machine pour permettre au camion de repartir. 12 // 13

14 Pose du béton sur une longueur de 7,00 m (correspondant à la largeur du convoyeur). Le camion contient 8 m 3 de béton. Etant donné qu on a besoin de 5 m 3 pour la pose sur une longueur de 7,00 m, l alimentateur latéral continue à se déplacer pour répartir les 3 m 3 de béton restants.

15 L alimentateur latéral est pourvu à l arrière d un registre assurant la répartition uniforme et volumétrique du béton répandu. Le profil à réaliser étant en forme de U, deux orifices sont aménagés à chaque extrémité du reprofileur, afin de distribuer une quantité plus importante de béton sur les côtés. La SP 850 lors de la réalisation de l auge. 14 // 15

16 L auge terminée. Vue sur le deuxième train de machines, avec l alimentateur latéral et la machines à coffrages glissants SP 500 sur un tronçon sur lequel l auge RHEDA est déjà terminée sur une bande. Le camion qui amène le béton se déplace à l intérieur de l auge. Pour des raisons inhérentes à la logistique du chantier, le camion a amené le béton sur ce tronçon dans le sens inverse de celui de la pose du béton.

17 Le camion se trouve ici 180 mm plus haut que s il déchargeait le béton en circulant sur la couche de base. C est pourquoi le convoyeur est rehaussé exactement de ces 180 mm, par rapport au châssis, afin de garantir une réception parfaite du béton déversé latéralement par la benne du camion. Après le départ du camion, le convoyeur est déplacé vers l extérieur, afin de déverser le béton au milieu de chacune des voies. 16 // 17

18 Vue sur le train de machines. On reconnaît nettement à l arrière de l alimentateur latéral les vérins hydrauliques qui permettent au convoyeur à chaîne de prendre toute position souhaitée. Vue sur l avant du SP 500 avec le béton déjà réparti volumétriquement, surélevé sur les côtés.

19 On reconnaît ici les trous de drainage aménagés dans les parois de l auge afin de permettre à l eau de pluie de s écouler. Jusqu alors, ces trous étaient réalisés dans le béton durci à l aide de perceuses, procédé très coûteux. C est pourquoi le premier kit de coffrage RHEDA livré fin septembre a été équipé d un dispositif innovateur permettant simultanément de percer des trous dans le béton frais, dispositif qui a été expérimenté sur ce chantier. A cet effet, le coffrage RHEDA a été rallongé vers l arrière. La machine a été stoppée tous les cinq mètres, pour percer les trous. Les trous sont réalisés par deux poinçons guidés, fonctionnant à la manière de pistons, et actionnés par des vérins. Cette opération, qui ne prend que quelques secondes, n entrave pas l avancement des travaux. Cet essai sur le site ayant été considéré comme tout à fait réussi, le deuxième kit de coffrage RHEDA livré une semaine plus tard a été également équipé de ce dispositif. Un troisième kit de coffrage RHEDA, qui était prévu pour une troisième machine à coffrages glissants utilisée pour réaliser d autres tronçons, a été livré sans ce dispositif. Le béton destiné à être mis en œuvre par cette machine était amené par le côté à l aide d une pelle hydraulique. Les engins ont travaillé jour et nuit, en deux postes, afin de respecter le calendrier d exécution très court. La pose de la couche de base a pu être terminé dans les délais prévus. La réalisation de l auge RHEDA a commencé début octobre et a même pu être terminée plus tôt que prévu. Tant pour la pose de la couche de base que pour la réalisation de l auge RHEDA, le rendement était par la quantité de béton fournie par la centrale à béton du chantier et par un fabricant de béton externe. On peut estimer raisonnablement que, pour ces deux opérations, le rendement des machines à coffrages glissants Wirtgen peut être encore accru de 30 %. Tout comme les travaux de pose du support de voies rigide en béton, les opérations qui ont suivi, telles que la pose des traverses et des rails, l ajustement des rails, le remplissage des compartiments des traverses avec du béton, et autres travaux annexes, ont pu être également exécutés sans problèmes dans les délais impartis. 18 // 19

20 Aucun engagement de notre part sur illustrations. Sous réserve de toutes modifications techniques. Rendements dépendent des conditions d emploi. No FR-03/06 by Wirtgen GmbH Imprimé en RFA Wirtgen GmbH Hohner Strasse Windhagen RFA Tél.: +49 (0) 26 45/131-0 Fax: +49 (0) 26 45/ Internet:

Caractéristiques techniques. Surface Miner 2500 SM

Caractéristiques techniques. Surface Miner 2500 SM Caractéristiques techniques Surface Miner 2500 SM Caractéristiques techniques Largeur de taille max. Profondeur de taille* 1 Tambour de taille Nombre d outils Diamètre du tambour avec pics Surface Miner

Plus en détail

S PECIALPRINT. www.cpi-worldwide.com ELEMENTS PREFABRIQUES U NE NOUV ELLE GÉNÉRATION DE COFFRAGES D ESCALIER

S PECIALPRINT. www.cpi-worldwide.com ELEMENTS PREFABRIQUES U NE NOUV ELLE GÉNÉRATION DE COFFRAGES D ESCALIER www.cpi-worldwide.com S PECIALPRINT ELEMENTS PREFABRIQUES U NE NOUV ELLE GÉNÉRATION DE COFFRAGES D ESCALIER Construx b.v.b.a., 3600 Genk, Belgique Une nouvelle génération de coffrages d escalier La société

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) POUVOIR ADJUDICATEUR DEPARTEMENT DE LA CHARENTE OBJET DE LA CONSULTATION RÉALISATION D UNE MISSION DE DIAGNOSTIC SUR L ACCESSIBILITÉ

Plus en détail

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G 1 Précautions à prendre avant installation. 2 Réaliser la fouille et aménager le fond de fouille. 3 Mettre en place la cuve dans la fouille. 4 Effectuer le remblaiement. 5 Raccorder les différentes canalisations

Plus en détail

Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires. Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume

Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires. Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume Qu est-ce que la mousse à bitume? Bitume chaud Eau Air Chambre d expansion avec buse

Plus en détail

POUR NOUVELLES CONSTRUCTIONS ET ASSAINISSEMENTS DE QUAIS DE GARE. SYSTèME D éléments EN équerre BéTON

POUR NOUVELLES CONSTRUCTIONS ET ASSAINISSEMENTS DE QUAIS DE GARE. SYSTèME D éléments EN équerre BéTON POUR NOUVELLES CONSTRUCTIONS ET ASSAINISSEMENTS DE QUAIS DE GARE SYSTèME D éléments EN équerre BéTON Construction systématique de quais de gares les coûts sont ainsi réduits Ce qui est fascinant dans les

Plus en détail

RELEVE DE COQUES. I ) Mise en place de la coque.

RELEVE DE COQUES. I ) Mise en place de la coque. RELEVE DE COQUES Effectuer le relevé d une coque est une chose simple mais qui demande un peu de méthode et de soin avant les premiers coups de crayon sur la feuille de papier. I ) Mise en place de la

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES COMMUNE DE LA LONDE LES MAURES Direction des Services Financiers Service des Marchés Publics BP 62 ou place du XI Novembre 83250 LA LONDE LES MAURES

Plus en détail

SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades. Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide

SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades. Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide SWISSRAILING CLASSIC La solution pour toutes les situations SWISSRAILING CLASSIC offre

Plus en détail

La mise en œuvre des bétons

La mise en œuvre des bétons Chapitre4 La mise en œuvre des bétons 4.1 Le serrage du béton (compactage) 4.1.1 - Les bétons autoplaçants (BAP) 4.1.2 - Les autres bétons 4.2 Les traitements de surface 4.3 La cure 4.4 Les joints 4.4.1

Plus en détail

BÂCHE FERMETURE TERRASSE TOIT DE TERRASSE DÉTAILS TECHNIQUES

BÂCHE FERMETURE TERRASSE TOIT DE TERRASSE DÉTAILS TECHNIQUES I - Description : Les toits de terrasses sont des bâches spécialement conçues pour couvrir le toit d une terrasse ouverte. Toile PVC assemblée par soudure, renforts périphériques par ourlets. Avantages

Plus en détail

943 F Page 1 de 6 Documentation Cotes en mm Edition 2010

943 F Page 1 de 6 Documentation Cotes en mm Edition 2010 Normes Européennes de Modélisme Réseaux modulaires échelle H0 FFMF "CLASSIC" NEM 943 F Page 1 de 6 Documentation Cotes en mm Edition 2010 1 Introduction. Depuis 1980 le "SYSTEME MODULAIRE H0 CLASSIC" 1

Plus en détail

Annexe I. Passage de la version 2.xx à 3.xx

Annexe I. Passage de la version 2.xx à 3.xx Annexe I Passage de la version 2.xx à 3.xx 14 Passage de la version 2.xx à la version 3.xx Principes de base Cete section indique les étapes à suivre pour passer de version 2.xx à la version 3.xx. De façon

Plus en détail

Machine de débit TURBO-Drive. Rapide Flexible Précise Sections de 20 x 40 mm à 160 x 450 mm. Innovations pour la construction bois

Machine de débit TURBO-Drive. Rapide Flexible Précise Sections de 20 x 40 mm à 160 x 450 mm. Innovations pour la construction bois Machine de débit TURBO-Drive Rapide Flexible Précise Sections de 20 x 40 mm à 160 x 450 mm Innovations pour la construction bois 2 3 Coupe rapide avec usinages supplémentaires Coupe sans ébauche, marquage

Plus en détail

La prédalle de qualité avec armature integrée

La prédalle de qualité avec armature integrée I n s t r u c t i o n s d e p o s e La prédalle de qualité avec armature integrée Le plan de pose On établit pour chaque plafond un plan de pose (figure 1). Il contient toutes les indications importantes

Plus en détail

Fondations. Willy Naessens 7

Fondations. Willy Naessens 7 Willy Naessens 7 1. Fondations superficielles Introduction Ces fondations sont posées à faible profondeur sur un terrain de bonne portance. Une distinction peut être faite entre fondations préfabriquées

Plus en détail

Par Jean Jacques S. Cette banquette lit propose un couchage pour une ou deux personnes. Deux tiroirs sont prévus pour le rangement.

Par Jean Jacques S. Cette banquette lit propose un couchage pour une ou deux personnes. Deux tiroirs sont prévus pour le rangement. Cette banquette lit propose un couchage pour une ou deux personnes. Deux tiroirs sont prévus pour le rangement. Après avoir regardé sur différents sites et en voyant les prix, j ai finalement décidé de

Plus en détail

3.1 Choisir la sous-structure

3.1 Choisir la sous-structure 3.1 Choisir la sous-structure Les planches terrasses seront montøes sur une sous-structure. Une fixation directe au sol des planches terrasses nest pas admise pour des raisons de ventilation et døvacuation

Plus en détail

BETOCRETE C-16 - BETOCRETE C-17 (BV)

BETOCRETE C-16 - BETOCRETE C-17 (BV) Consulter la fiche technique disponible sur le site www.benfer.it / www.schomburg.de Additifs Imperméabilisants Liquides Cristallins pour structures en béton 292 Additifs Imperméabilisants Cristallins

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

Comment est fabriqué un câble électrique?

Comment est fabriqué un câble électrique? Comment est fabriqué un câble électrique? TOP CABLE Bienvenus à TOP CABLE. Nous sommes l un des plus importants fabricants de câbles électriques au monde. VIDEOBLOG Dans ce vidéo-blog, nous allons vous

Plus en détail

Systèmes isolants de sous-toiture

Systèmes isolants de sous-toiture Systèmes isolants de sous-toiture Système isolant de sous-toiture DiETRiCH Les systèmes isolants de sous-toiture DiETRiCH sont des constructions sur chevrons utilisées tant pour les nouvelles constructions

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

Unités de remorquage. Informations générales sur les dispositifs de remorquage PGRT

Unités de remorquage. Informations générales sur les dispositifs de remorquage PGRT Informations générales sur les dispositifs de remorquage Informations générales sur les dispositifs de remorquage Dispositif de remorquage est un terme collectif pour un ou plusieurs composants dont le

Plus en détail

Liaisons de dalles en porteà-faux avec d excellentes performances en matière d isolation thermique, d aptitude au service et de sécurité structurale.

Liaisons de dalles en porteà-faux avec d excellentes performances en matière d isolation thermique, d aptitude au service et de sécurité structurale. ASCHwAnden-QuALiTy SePTembre 2015 ARBO éléments d armature thermoisolants pour la liaison d éléments structuraux en béton armé Liaisons de dalles en porteà-faux avec d excellentes performances en matière

Plus en détail

Tegra 600 Wavin Belgium

Tegra 600 Wavin Belgium Guide d installation Tegra 600 Ces instructions n ont pas pour but de remplacer les règles d installation telles qu indiquées dans la norme EN 1610. En tous cas, les conditions mentionnées dans la EN 1610

Plus en détail

Choix de la construction du bassin de rétention de type enterré

Choix de la construction du bassin de rétention de type enterré Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du génie-civil Contenu : Bassin de rétention Rédaction : Julien Morandi / élève de 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date : 29 janvier

Plus en détail

Leçon 9. Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires

Leçon 9. Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires CANEGE Leçon 9 Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : comprendre le fonctionnement d une organisation dépôt central

Plus en détail

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 www.inbtpmanlio.altervista.org ? inbtpmanlio@gmail.com PROGRAMME LECONS LECON_001 (T) Présentation Notions de technobat LECON_002 (T) Exigences et contraintes

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MAIRIE DE COULOGNE DIRECTION DES MARCHES SERVICE DES MARCHES Tél.: 03 21 36 92 80 ACQUISITION D UN CAMION BENNE Date et heure limites de réception des

Plus en détail

Mise en forme avec les tableaux

Mise en forme avec les tableaux Mise en forme avec les tableaux Les tableaux se composent de lignes et de colonnes, comme les feuilles de calcul d Excel. Ils permettent de contrôler la mise en page de tous les objets d une page Web.

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Indications pour la conception, la construction et la mise en place de dalle de toilettes

FICHE TECHNIQUE. Indications pour la conception, la construction et la mise en place de dalle de toilettes FICHE TECHNIQUE Indications pour la conception, la construction et la mise en place de dalle de toilettes 2.1.1. FIT1 Date de rédaction de la 1 ière version : vendredi 1er juin 2012 Version : vendredi

Plus en détail

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle!

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! Dalles alvéolées en béton précontraint Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! 1. Généralités Les planchers en béton, appelés hourdis, sont aujourd hui devenus des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans

DOSSIER DE PRESSE. Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans DOSSIER DE PRESSE Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans 6 juin 2012 Fiche 1 : Présentation de la mesure Fiche 2 : Pourquoi cette mesure? Fiche 3 : Comment s appliquera-t-elle? A qui bénéficiera-t-elle?

Plus en détail

Unité de manipulation H 100. Conditionnement hygiénique sur toute la ligne. *Le meilleur de l emballage

Unité de manipulation H 100. Conditionnement hygiénique sur toute la ligne. *Le meilleur de l emballage Unité de manipulation H 100 Conditionnement hygiénique sur toute la ligne *Le meilleur de l emballage * H 100 Composants Exemples d applications Caractéristiques techniques Manipulation hygiénique sur

Plus en détail

Construction d une voie sur traverse Bi-Blocs.

Construction d une voie sur traverse Bi-Blocs. Construction d une voie sur traverse Bi-Blocs. Lors de mes participations à de nombreuses expositions depuis septembre 1986, j ai toujours remarqué que la voie sur traverses bi-blocs n a jamais été reproduite.

Plus en détail

AMENAGEMENT D UNE SALLE DE SPORT POUR LA PRATIQUE DU TCHOUKBALL

AMENAGEMENT D UNE SALLE DE SPORT POUR LA PRATIQUE DU TCHOUKBALL INTERNATIONAL TCHOUKBALL FEDERATION TECHNICAL COMMISSION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE SPORT POUR LA PRATIQUE DU TCHOUKBALL L exemple de la salle du Vieux-Moulin à Lausanne, Suisse Document préparé et édité

Plus en détail

Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management Sécurité antichute pour coffrage DSL60000

Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management Sécurité antichute pour coffrage DSL60000 01 Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management Sécurité antichute pour coffrage DSL60000 SpanSet compétence et passion pour votre sécurité En tant que leader mondial

Plus en détail

laser AM Système d alignement destiné aux véhicules utilitaires et poids lourds.

laser AM Système d alignement destiné aux véhicules utilitaires et poids lourds. laser AM Système d alignement destiné aux véhicules utilitaires et poids lourds. Une technique simple, précise, fiable pour l analyse des trains roulants (essieux, roues) et châssis de véhicules utilitaires

Plus en détail

Aschwanden est reconnu pour ses essais exemplaires de systèmes et pour son savoir-faire.

Aschwanden est reconnu pour ses essais exemplaires de systèmes et pour son savoir-faire. Aschwanden Quality Juin 2014 RINO Exo: Tête en acier précontrainte pour le renforcement a posteriori des structures porteuses en béton Aschwanden est reconnu pour ses essais exemplaires de systèmes et

Plus en détail

Règlement de la Consultation N 13-105-00-MP

Règlement de la Consultation N 13-105-00-MP MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Direction des Services Techniques Service des marchés publics 83316 GRIMAUD Tél: 0494556913 ACQUISITION D UN CAMION GRUE Date et heure limites de réception

Plus en détail

DESSIN EN PERSPECTIVE.

DESSIN EN PERSPECTIVE. DESSIN EN PERSPECTIVE. Pour représenter le volume d un objet ou d une image dans un plan, on utilise la perspective. C'est l'art de représenter les objets en trois dimensions sur une surface à deux dimensions,

Plus en détail

CONSEILS D INSTALLATION

CONSEILS D INSTALLATION CONSEILS D INSTALLATION L installation des toilettes Ecodomeo nécessite la création d une pièce pour le compostage (local de compostage), adaptée à votre habitation. Il est important de prêter une attention

Plus en détail

LA MESURE DU DOSAGE DES EPANDEUSES DE FONDANT ROUTIER

LA MESURE DU DOSAGE DES EPANDEUSES DE FONDANT ROUTIER LA MESURE DU DOSAGE DES EPANDEUSES DE FONDANT ROUTIER Ce document a été réalisé par la Direction Territoriale Normandie Centre du CEREMA dans le cadre des travaux de la Conférence technique interdépartementale

Plus en détail

Pneumatique Schémas de principe

Pneumatique Schémas de principe Pneumatique Schémas de principe 1 Schéma de principe Commande d un vérin à simple effet Problème posé : Le piston d un vérin à simple effet doit amorcer son mouvement de sortie dès qu on actionne un bouton

Plus en détail

Colonne cylindrique à paroi

Colonne cylindrique à paroi Colonnes cylindriques Paroi Des coffrages sont conçus spécialement pour les colonnes de forme cylindrique; ils sont fabriqués de plusieurs couches de papier fibre de haute qualité. Ces couches sont enroulées

Plus en détail

L idéal est obtenu lorsque le mouvement des terres à déplacer est continu (sans interruption).

L idéal est obtenu lorsque le mouvement des terres à déplacer est continu (sans interruption). ROTATION DE CAMIONS 1 INTRODUCTION L organisation des travaux de terrassements vise à optimiser l utilisation des matériels afin de déplacer le plus de terre possible en un minimum de tems. L idéal est

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 5 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Béton poreux Rédaction : Simon Rauber / élève de 3ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date : 18 janvier 2010

Plus en détail

SOLIDWORKS Volume de révolution et symétrie

SOLIDWORKS Volume de révolution et symétrie TP6 Volume de révolution et symétrie 1. Construire un volume de révolution Exemple : Dessiner une poulie 1.1 Dessiner le profil du volume de révolution - Créer nouveau document - Demander esquisse - Dessiner

Plus en détail

SUPPORT TECHNIQUE DE PRESCRIPTION

SUPPORT TECHNIQUE DE PRESCRIPTION SUPPORT TECHNIQUE DE PRESCRIPTION «ECLIPSE» : Additif limitant le retrait des bétons La fissuration du béton est universellement reconnue comme une des limitations les plus sérieuses pour ce matériau de

Plus en détail

POSER DES TRINGLES ET DES BARRES A RIDEAUX. C a s t o r a m a

POSER DES TRINGLES ET DES BARRES A RIDEAUX. C a s t o r a m a 10.01 POSER DES TRINGLES ET DES BARRES A RIDEAUX C O N S E I L C a s t o r a m a Les régles de pose page 2 La pose sur mur page 3 La pose de mur à mur page 4 La pose au plafond page 5 page 1/5 - Fiche

Plus en détail

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Jean-Louis Granju Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465375-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13528-2 Le béton armé : comment ça marche? 25 soudure

Plus en détail

WAGONS DE FERME BENNES BASCULANTES TRANSPORTEURS DE BALLES PLATES-FORMES

WAGONS DE FERME BENNES BASCULANTES TRANSPORTEURS DE BALLES PLATES-FORMES WAGONS DE FERME BENNES BASCULANTES TRANSPORTEURS DE BALLES PLATES-FORMES Des wagons de ferme haut de gamme Série 1300 (9 à 15 tonnes) * 2 Série 1370 (9 à 15 tonnes) * 3 Série 1470 (9 à 15 tonnes) * Série

Plus en détail

Peignes de quadrillage Modèle 295

Peignes de quadrillage Modèle 295 Peignes de quadrillage Modèle 295 Peigne de quadrillage avec un axe pivotant SCROLLRULER Règle de guidage ajustable Règle de guidage Modèles 295/XIV et 295/I avec outil de découpe et règle de guidage Règle

Plus en détail

Trusquin à roulette à tige double 05N70.01

Trusquin à roulette à tige double 05N70.01 Trusquin à roulette à tige double 05N70.01 Brevet de dessin américain n o D677,179 Le trusquin à roulette à tige double Veritas est doté de deux tiges excentrées sur la surface d appui. Les deux roulettes

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

LE MANAGEMENT VISUEL

LE MANAGEMENT VISUEL LE MANAGEMENT VISUEL Définition: Le management visuel contribue à la communication et à l image de marque de la société. Son objectif est de définir, à l aide d outils visuels, un environnement de travail

Plus en détail

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 Auto-évaluation Chapitre 10 Auto-évaluation Section Sujet traité Page 10000 Résumé.. 10-2 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 10200 Lettre déclarative de responsabilité.. 10-4 10300 Résolution

Plus en détail

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique?

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique? Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir Enoncé : d une même problématique? Une histoire de boîtes (cinquième) On dispose d une feuille

Plus en détail

a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés?

a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés? II -Congés payés a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés? Tout salarié on droit à des congés payés, dès lors qu il a travaillé, chez le même employeur, pendant un temps équivalent à

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Mise en œuvre de fenêtres en rénovation avec enlèvement partiel ou total du dormant existant

FICHE TECHNIQUE. Mise en œuvre de fenêtres en rénovation avec enlèvement partiel ou total du dormant existant FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS APAVE QUALICONSULT SOCOTEC SNFA du COPREC N 52 - Indice : A Date : Juillet 2012 Nombre de pages : 8 Mise en œuvre de fenêtres en rénovation avec enlèvement partiel

Plus en détail

MANUEL DE PROCEDURE POUR LES CLIENTS 2011

MANUEL DE PROCEDURE POUR LES CLIENTS 2011 Ce manuel a été créé est mis à la disposition de tous les clients, pour une meilleure compréhension des différentes étapes précédant et suivant la signature d une fiche d ordre de bourse. Etapes listées

Plus en détail

Support de départ APU SOLI-TEX Système de départ en matière plastique + profilés avec bande en fibre de verre à emboîter

Support de départ APU SOLI-TEX Système de départ en matière plastique + profilés avec bande en fibre de verre à emboîter Profilés pour systèmes d isolation thermique «ITE» W61-0 W61-1 W61-2 W61-4 cale d écartement cassegoutte façon droit façon escalier crépi gratté APU SOLI-TEX Système de départ en matière plastique + profilés

Plus en détail

Conditions Générales de Vente. So Gourmets! Sàrl

Conditions Générales de Vente. So Gourmets! Sàrl Conditions Générales de Vente So Gourmets! Sàrl 1 Champs d application des Conditions Générales de Vente Les présentes Conditions Générales de Vente réglementent toutes les prestations et produits offerts

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 7 DU STPGV FILE D ATTENTE DE PAIEMENT

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 7 DU STPGV FILE D ATTENTE DE PAIEMENT ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 7 DU STPGV, décembre 1998: révisée le 19 novembre 2001, et le 31 mars 2003. Révisée : le 19 novembre 2001 TABLE DES MATIÈRES FONDEMENT... 1... 1 OPTIONS DE FILE

Plus en détail

PANNEAUX COMPLEMENTAIRES

PANNEAUX COMPLEMENTAIRES PANNEAUX COMPLEMENTAIRES 45 4. TÔLES MOBILES 001/010 Les tôles mobiles sont des éléments mobiles permettant d effectuer des jonctions en cotes bloquées, avec une fixation simple en bout de banches, gauche

Plus en détail

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION D OUVRIER DE VOIRIE?

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION D OUVRIER DE VOIRIE? ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION D OUVRIER DE VOIRIE? Actuellement, 7 personnes sur 10 obtiennent leur Titre de compétence. Plus vous êtes informé, plus vous augmentez vos chances d obtenir le Titre

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2012 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE QA SURVEILLANCE DES FOURNISSEURS DISPOSANT D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE EDITION: 02/2003 Index 1. OBJET...3 2. DOMAINE D

Plus en détail

RICo. Règlement concernant le transport international ferroviaire des conteneurs

RICo. Règlement concernant le transport international ferroviaire des conteneurs RICo Règlement concernant le transport international ferroviaire des conteneurs Annexe III à l Appendice B (article 8, 2) à la Convention relative aux transports internationaux ferroviaires (COTIF) du

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CREATION D UN RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN LOTISSEMENT

CAHIER DES CHARGES CREATION D UN RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN LOTISSEMENT CAHIER DES CHARGES CREATION D UN RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN LOTISSEMENT SOMMAIRE Préambule I- Canalisation gravitaire 3 II- Regards de visite 3 III- Tampons des regards 4 IV- Branchements

Plus en détail

DALLES DE COUVERTURE POUR LES LATRINES : CAS DES DALLES A BASE DE CIMENT ET COMPOSANTS => BETON ARME (CONCEPTION)

DALLES DE COUVERTURE POUR LES LATRINES : CAS DES DALLES A BASE DE CIMENT ET COMPOSANTS => BETON ARME (CONCEPTION) DALLES DE COUVERTURE POUR LES LATRINES : CAS DES DALLES A BASE DE CIMENT ET COMPOSANTS => BETON ARME (CONCEPTION) Dans la plupart des cas, ce sont les dalles de béton ou à base de ciment qui offrent la

Plus en détail

CONFORT ET SECURITE AMELIORES

CONFORT ET SECURITE AMELIORES GRUES A TOUR : CONFORT ET SECURITE AMELIORES AVEC LA NOUVELLE NORME EUROPEENNE EN 14439 La norme EN 14439 : 2006 sur la «sécurité des grues à tour» a été développée en collaboration avec des experts afin

Plus en détail

CABINE SANITAIRE PREFABRIQUEE KVI. Notice de Montage

CABINE SANITAIRE PREFABRIQUEE KVI. Notice de Montage CABINE SANITAIRE PREFABRIQUEE KVI Notice de Montage 1 Tables des Matières : Réception du Matériel 3 Document Annexe 3 Outillage nécessaire 4 Montage des cabines 5 1. Préparation et démarrage 5 2. Mise

Plus en détail

Situation financière de la caisse de pensions des CFF

Situation financière de la caisse de pensions des CFF Département fédéral des finances DFF Documentation de base Date 2 juillet 2008 Caisse de pensions des CFF Situation financière de la caisse de pensions des CFF Compte tenu d un taux d intérêt technique

Plus en détail

GUIDE DE TRANSFERT DE NOM DE DOMAINE

GUIDE DE TRANSFERT DE NOM DE DOMAINE GUIDE DE TRANSFERT DE NOM DE DOMAINE SI VOUS êtes déjà propriétaire d un nom de domaine et que vous souhaitez l utiliser avec votre site keosite premium ou e-commerce KeoSite héberge les sites auprès de

Plus en détail

TRAVAUX DE MODIFICATION - TREUIL ELECTROPORTEUR PROPRE - Lot A Fixation et transport du treuil

TRAVAUX DE MODIFICATION - TREUIL ELECTROPORTEUR PROPRE - Lot A Fixation et transport du treuil TRAVAUX DE MODIFICATION - TREUIL ELECTROPORTEUR PROPRE - Lot A Fixation et transport du treuil Description de la fourniture : Le treuil électroporteur propre est destiné à effectuer des prélèvements d

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.30/2002/27 23 août 2002 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail

Plus en détail

Robot COMPACT MODE D EMPLOI A lire impérativement avant la mise en service

Robot COMPACT MODE D EMPLOI A lire impérativement avant la mise en service Robot COMPACT MODE D EMPLOI A lire impérativement avant la mise en service Avant la première mise en service Mise en place du robot et du filet de récupération Page 2 Désignation des pièces Page 3 Montage

Plus en détail

Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus)

Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus) Incizo Code de commande Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus) Description du produit Le profilé doté de la technologie Incizo offre

Plus en détail

Système de passage mural de canalisations

Système de passage mural de canalisations INSTALLATIONS TECHNIQUES DU BÂTIMENT. ASSAINISSEMENT Système de passage mural de canalisations POLO-RDS evolution Le label écologique autrichien POLO-RDS evolution POLO-RDS evolution Passage mural de tubes

Plus en détail

IV. CAPACITE ET VITESSE

IV. CAPACITE ET VITESSE IV. CAPACITE ET VITESSE EN FONCTION DE LA GEOMETRIE DES ROUTES ET DES TUNNELS ROUTIERS IV.1. Introduction Cette partie traite des différents mouvements de la circulation à l intérieur d un tunnel routier

Plus en détail

ATI Piccolo. Véhicule électrique polyvalent destiné au transport et à la récolte et très efficace pour la culture fruitière. véhicules électriques

ATI Piccolo. Véhicule électrique polyvalent destiné au transport et à la récolte et très efficace pour la culture fruitière. véhicules électriques ATI Piccolo Véhicule électrique polyvalent destiné au transport et à la récolte et très efficace pour la culture fruitière véhicules électriques ATI Piccolo advanced-tech.eu ATI Piccolo Le véhicule électrique

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Les lentilles additionnelles

Les lentilles additionnelles Les lentilles additionnelles Il existe deux méthodes pour réaliser des photographies rapprochées : ) l augmentation de tirage 2) les lentilles additionnelles C est la seconde méthode qui va être étudié

Plus en détail

Information pour la presse. Centre de fraisage et de tournage TNX65/42 de TRAUB. Un système modulaire garantissant une productivité sur mesure

Information pour la presse. Centre de fraisage et de tournage TNX65/42 de TRAUB. Un système modulaire garantissant une productivité sur mesure presse Centre de fraisage et de tournage de TRAUB Un système modulaire garantissant une productivité sur mesure Reichenbach. Le nouveau centre de fraisage et de tournage de TRAUB permet d augmenter la

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION POUR EU-RAMPS

MANUEL D INSTALLATION POUR EU-RAMPS Avertissement : Dans ce manuel d installation, le mot rampe est utilisé pour les modules inclinés et le mot plateforme pour les modules horizontaux. Généralités Commencer l installation par le point culminant

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation DEPARTEMENT de la MOSELLE Commune de SCY-CHAZELLES 03 87 60 07 14-03 87 60 18 33 mairie@mairie-scy-chazelles.fr Marché public de fournitures courantes et services Fourniture de Gaz Naturel pour les bâtiments

Plus en détail

Contenu : Arrêts de bétonnage avec armatures traversantes Rédaction : Ernesto Rodriguez / étudiant ETC 3 ème année / 2114 Fleurier Date : Février 2010

Contenu : Arrêts de bétonnage avec armatures traversantes Rédaction : Ernesto Rodriguez / étudiant ETC 3 ème année / 2114 Fleurier Date : Février 2010 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Arrêts de bétonnage avec armatures traversantes Rédaction : Ernesto Rodriguez / étudiant ETC 3 ème année / 2114 Fleurier Date : Février 2010

Plus en détail

Quoi de neuf dans Optymo 5.0

Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo, les textes en caractères

Plus en détail

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0.

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0. 1. Mots manquants a. grandissement ; l'image ; l'objet b. conjugaison ; l'image ; distance focale c. son image ; la rétine d. déforme ; la rétine ; accommode e. la rétine f. l'objectif ; à la pellicule

Plus en détail

Le fournisseur complet de premier plan de systèmes de connexions bois. La nouvelle série connecteurs HVP Capacité portante jusqu à env.

Le fournisseur complet de premier plan de systèmes de connexions bois. La nouvelle série connecteurs HVP Capacité portante jusqu à env. Le fournisseur complet de premier plan de systèmes de connexions bois La nouvelle série connecteurs HVP Capacité portante jusqu à env. 600 kn Connecteurs www.pitzl-connectors.com - Des connecteurs pour

Plus en détail

Charrue réversible semi-portée Diamant

Charrue réversible semi-portée Diamant Charrue réversible semi-portée Diamant 75% de gain de durée de vie 3800 3600 3400 3200 Dural: 0 279 (Perte de poids [g]) DuraMaxx: 0 158 (Perte de poids [g]) Poids [g] 3000 2800 2600 2400 2200 2000 0 85

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

KAB-WATERSTOP-COMBINE

KAB-WATERSTOP-COMBINE KAB-WATERSTOP-COMBINE Le profilé KAB est un waterstop-combiné avec bande hydrogonflante incorporée dans sa partie inférieure pour l étanchéité des joints de reprise. Le waterstop-combiné KAB est un PVC

Plus en détail

Pas-à-pas Excel 2000 et suivants

Pas-à-pas Excel 2000 et suivants Pas-à-pas Excel 2000 et suivants calculer automatiquement un date d échéance Objectif : calculer une date d échéance tenant compte de la durée variable d un contrat, faire apparaître automatiquement les

Plus en détail

Systèmes d ancres à corps mort autoportants

Systèmes d ancres à corps mort autoportants L A S E C U R I T E A U P L U S H A U T N I V E A U Systèmes d ancres à corps mort autoportants Acier galvanisé conforme à ISO 1461 TOTALEMENT AUTOPORTANT AUCUNE FIXATION STRUCTURALE OU PENETRATION DE

Plus en détail

Documentation. Produits pour jeux, sports et espaces. silisport ag Tösstalstrasse 14 CH-8488 Turbenthal ZH 2015.01. Assortiment:

Documentation. Produits pour jeux, sports et espaces. silisport ag Tösstalstrasse 14 CH-8488 Turbenthal ZH 2015.01. Assortiment: 03 Eléments de sièges et de gradins / Inst. pour les spectateurs 2015.01 Assortiment: Finitions, bordures, Eléments de drainage / Eléments d insertion Eléments de sièges et de gradins / Inst. pour les

Plus en détail

Installez vos sols stratifiés Berry Floor en un tour de main.

Installez vos sols stratifiés Berry Floor en un tour de main. 1. Préparation de la surface 2. Instructions préalables 3. Chauffage par le sol 4. La pose du revêtement stratifié Berry Floor 1. Préparation de la surface Un sol Berry Floor peut être installé sur la

Plus en détail