Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012"

Transcription

1 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 PUISSANCES DES AUXILIAIRES DE VENTILATION I/ PRINCIPE GENERAL 1. Systèmes de ventilation et de traitement d air Dans le cadre des calculs thermiques règlementaires, les systèmes de ventilation des bâtiments et les centrales de traitement d air sont décrits par l association de plusieurs modules : le caisson de ventilation : VMC SF, VMC DF, CTA DAC, CAT DAV la ou les bouches d extraction et /ou de soufflage les entrées d air en cas de systèmes simple flux Les données d entrées sont réparties entre ces différents modules qui doivent être cohérents entre eux. La consommation des auxiliaires de ventilation est une donnée d entrée du module caisson de VMC ou CTA. Les puissances électriques varient en fonction du débit et de la pression disponible aux bornes du ventilateur, cependant la méthode de calcul Th-BCE ne donne pas d indication précise sur la définition de cette puissance. L objet de cette fiche est de décrire comment calculer le débit d air utilisé pour déterminer la puissance des ventilateurs. Version 2 du 11/10/2013 Ce document a été réalisé par le CETIAT pour UNICLIMA Page 1/8

2 2. IMPACT DES FUITES SUR LA PUISSANCE DES VENTILATEURS Le dimensionnement du ventilateur doit prendre en compte le débit d air qui doit être délivré dans les locaux, augmenté des fuites aérauliques sur le réseau de conduit. Il faut donc que le bureau d étude intègre, en amont des calculs règlementaires, l impact de ces fuites sur la puissance électrique consommée par les ventilateurs. La puissance des ventilateurs est déterminée pour les débits de ventilation (ou de traitement d air) multiplié par un coefficient C fuites dont la valeur dépend de la classe d étanchéité du réseau aéraulique. Uniclima propose d utiliser le coefficient C fuites issu de la norme NF EN relative aux méthodes de calcul pour la détermination des débits d air dans les bâtiments propose des valeurs par défaut du coefficient C fuites ( ). Tableau I-1 : Valeurs types pour les fuites de conduit selon EN Classe Kres C fuites Défaut (2,5*A) 6,75E-05 1,15 Classe A 2,70E-05 1,06 Classe B 9,00E-06 1,02 Classe C 3,00E-06 1,00 3. Références : NF EN (Août 2007) : Ventilation des bâtiments - Méthodes de calcul pour la détermination des débits d'air dans les bâtiments y compris les infiltrations NF DTU 68.3 (Juin 2013) Travaux de bâtiment - Installations de ventilation mécanique e-cahier du CSTB 3615 : Cahier des Prescriptions Techniques communes "Systèmes de ventilation mécanique hygroréglable" Version 2 du 11/10/2013 Ce document a été réalisé par le CETIAT pour UNICLIMA Page 2/8

3 II/ DESCRIPTION DETAILLEE 1. SYSTÈME DE VENTILATION EN APPLICATION TERTIAIRE 1.1. VMC DF Le module VMC DF (VMC Double flux) gère la ventilation pour un débit hygiénique constant. La puissance des ventilateurs doit être déterminée pour un débit d air majoré du débit de fuites du réseau et corrigé du coefficient de réduction des débits, Crdbnr (valeurs par défaut de la méthode Th-BCE ou valeurs issues d un Avis technique). Le débit de reprise peut être égal au débit de soufflage, ou le système peut être déséquilibré. La puissance électrique des ventilateurs doit être renseignée au soufflage et à la reprise, en occupation et en inoccupation. Débit utilisé pour la puissance ventilo : Q ventil * Crdbnr * C fuites Pventocc souf = Pvent [Q ventil souf, occ * Crdbnr * C fuites ] Pventinocc souf = Pvent [Q ventil souf inocc * Crdbnr * C fuites ] Pventocc rep = Pvent [Q ventil rep occ * Crdbnr * C fuites ] Pventinocc rep = Pvent [Q ventil rep inocc * Crdbnr * C fuites ] Qventil : débit de ventilation hygiénique du local ou du groupe, extrait ou soufflé au niveau des bouches Crdbnr est le coefficient de réduction des débits mentionné dans la méthode Th-BCE ou dans l Avis Technique du système de modulation des débits utilisé (prendre Crdbnr = 1 si pas de modulation des débits) dans le cas d une VMC DF monobloc, la puissance électrique est mesurée pour les 2 ventilateurs, il faut donc saisir Pvent souf = Pvent rep = Pvent VMC DF /2 Version 2 du 11/10/2013 Ce document a été réalisé par le CETIAT pour UNICLIMA Page 3/8

4 1.2. CTA DAC avec et sans recyclage Le principe de la CTA DAC (centrale de traitement d air à débit constant) est que le débit d air est constant quelles que soient les conditions thermiques. La CTA DAC (double flux) se différencie de la VMC DF par la présence d une boite de mélange et la possibilité d ajouter des batteries chaudes ou froides et un système d humidification (+ batterie antigel, by-pass, échangeur ). En période d occupation, le taux d air neuf varie entre une valeur mini et 100% en fonction du besoin de chaud et de froid et de la météo. Dans le cas d une CTA DAC sans recyclage, le débit total est le débit à 100% d air neuf. En période d inoccupation, la CTA fournit le débit dit d inoccupation. En période de relance ou de besoin thermique pour maintenir la consigne d inoccupation, la CTA fonctionne alors selon les scenarii de la période d occupation avec des taux d air neuf spécifiques. La puissance des ventilateurs est donc déterminée pour le débit d air correspondant à Qtotal, débit total soufflé ou extrait au niveau des bouches ou diffuseurs d air, majoré du débit de fuites du réseau, en occupation et en inoccupation, pour le soufflage et la reprise : Débit utilisé pour la puissance ventilo : Q total * C fuites Pventocc souf = Pvent [Q total souf, occ *C fuites ] Pventinocc souf = Pvent [Q total souf inocc * C fuites ] Pventocc rep = Pvent [Q total rep occ * C fuites ] Pventinocc rep = Pvent [Q total rep inocc * C fuites ] 1- dans le cas d une centrale monobloc, la puissance électrique est mesurée pour les 2 ventilateurs, il convient donc de saisir Pvent souf = Pvent rep = Pvent CTA /2 2- actuellement, aucun système sous Avis technique n existe en CTA et le moteur RT 2012 affiche une erreur en cas de déclaration d une modulation des débits avec une CTA DAC. (cf. méthode ThBCE note2 p 374, en DAC, crdbnr =1) 1.3. CTA DAV Le principe de la CTA DAV (centrale de traitement d air à débit variable) est que le débit d air varie en fonction des conditions thermiques. En période d occupation trois conditions sont possibles : - en période de chauffage, application du débit «chauffage» = débit nominal CH Version 2 du 11/10/2013 Ce document a été réalisé par le CETIAT pour UNICLIMA Page 4/8

5 - en période de neutralité thermique, application du débit «zone neutre» = débit minimal d hygiène - en période de refroidissement, le débit est calculé en fonction de la charge thermique entre le débit minimal d hygiène et le débit maximum de la centrale (qui peut être supérieur au débit nominal chauffage) En période d inoccupation, la CTA fournit le débit dit d inoccupation. En période de relance ou de besoin thermique pour maintenir la consigne d inoccupation, la CTA fonctionne alors selon les scenarii de la période d occupation avec des taux d air neuf spécifiques. A chaque pas de temps horaire, le moteur calcule la puissance des ventilateurs en fonction du taux de charge de ceux-ci en utilisant le coefficient C vent-dav. La donnée d entrée du moteur de calcul est donc la puissance des ventilateurs, pour le débit d air maximal, majoré du débit de fuites du réseau : Débit utilisé pour la puissance ventilo : Q max = Q soufflé max * C fuites Pvent nom, soufflé_occ = Pvent [Q souff_cond_max, occ * C fuites ] Pvent nom, soufflé_inocc = Pvent [Q souff_cond_max, inocc * C fuites ] Pvent nom, rep_occ = Pvent [Q rep_cond_max, occ * C fuites ] Pvent nom, rep_inocc = Pvent [Q rep_cond_max, inocc * C fuites ] 1- le coefficient Cvent-DAV qui permet d ajuster la puissance des ventilateurs au pas de temps horaire dépend du taux de charge de ceux-ci et du type de régulation utilisée (variation de fréquence ou registre avec ventilateur à aubes inclinées vers l avant ou vers l arrière, cf. méthode Th-BCE ). 2- dans le cas d une centrale compacte, la puissance électrique est mesurée pour les 2 ventilateurs, il convient donc de saisir Pvent soufflage = Pvent reprise = Pvent CTA /2 3- actuellement, aucun système sous avis technique n existe en CTA et le moteur RT 2012 ne prend pas en compte les éventuelles modulation des débits avec une CTA DAV. (cf. méthode ThBCE p 376, le principe crdbnr =1 en DAV, est devenu conventionnel) 2. SYSTÈME DE VENTILATION EN LOGEMENTS COLLECTIFS ET BATIMENTS A USAGE D HABITATION Pour le module VMC Simple flux ou VMC double flux en application résidentielle, il faut rentrer la puissance du (des) ventilateur(s) en débit de base et en débit de pointe, majoré à chaque fois du débit de fuite. Le calcul RT 2012 prend ensuite une valeur moyenne, pondérée par des durées d utilisation en grand débit cuisine (Dugd, en h par semaine). Version 2 du 11/10/2013 Ce document a été réalisé par le CETIAT pour UNICLIMA Page 5/8

6 2.1. VMC autoréglable Débit utilisé pour la puissance ventilo : Q min *C fuites et Q max fois *C fuites Pventbase rep = Pvent [Q rep,min * C fuites ] Pventbase sou = Pvent [Q sou,min * C fuites ] si double flux Pventpointe rep = Pvent [Q rep, max fois * C fuites ] Pventpointe sou = Pvent [Q sou, max fois * C fuites ] si double flux Q max fois : débit total maximal foisonné selon le DTU 68.3, en (m 3 /h) Q min : débit total minimal, en (m 3 /h) 1- dans le cas d une VMC DF monobloc, la puissance électrique Pvent VMC DF est mesurée pour les 2 ventilateurs, il convient donc de saisir Pvent souf = Pvent rep = Pvent VMC DF /2 2- Il est également possible de rentrer directement la puissance moyenne des ventilateurs dans ce cas, En simple flux : Pventbase rep= Pventpointe rep = Pventmoy = (Dugd * Pvent [Q rep,max fois *C fuites ] + (168-Dugd) * Pvent [Q rep,min *C fuites ])/168 En double flux : Pventbase rep = Pventbase sou = Pventpointe rep = Pventpointe sou = Pventmoy = {(Dugd * Pvent VMC DF [Q rep,max fois *C fuites ] + (168-Dugd) * Pvent VMC DF [Q rep,min *C fuites ])/168} / VMC Hygroréglable Les caractéristiques des systèmes de VMC Hygroréglable pour la RT 2012 sont définies dans les Avis Techniques de chaque système. Débit utilisé pour la puissance ventilo : Qvarepspec * C fuites et Q max fois * C fuites Pventbase rep = Pvent [Qvarep spec * C fuites ] Pventpointe rep = Pvent [Q rep, max fois * C fuites ] Qmax fois : en (m 3 /h), débit total maximal foisonné défini selon le CPT en vigueur du système (e-cahier du CSTB 3615) Qvarepspec : en (m 3 /h), somme des débits moyens déperditifs définis dans l Avis technique du système, prendre la colonne «Qvarepspec» de l annexe. 1- dans le cas d une VMC DF compacte, la puissance électrique est mesurée pour les 2 ventilateurs, il convient donc de saisir Pvent souf = Pvent rep = Pvent VMC DF /2 Version 2 du 11/10/2013 Ce document a été réalisé par le CETIAT pour UNICLIMA Page 6/8

7 2- Il est également possible de rentrer directement la puissance moyenne des ventilateurs dans ce cas, En simple flux : Pventbase rep= Pventpointe rep = Pventmoy = (Dugd * Pvent [Q rep,max fois *C fuites ] + (168-Dugd) * Pvent [Qvarep spec *C fuites ])/168 En double flux : Pventbase rep = Pventbase sou = Pventpointe rep = Pventpointe sou = Pventmoy = {(Dugd * Pvent VMC DF [Q rep,max fois *C fuites ] + (168-Dugd) * Pvent VMC DF [Q rep,min *C fuites ])/168} /2 3. SYSTÈME DE VENTILATION EN MAISONS INDIVIDUELLES Pour le module VMC Simple flux ou VMC double flux en application résidentielle, il faut rentrer la puissance du (des) ventilateur(s) en débit de base et en débit de pointe, majoré à chaque fois du débit de fuite. Le calcul RT 2012 prend ensuite une valeur moyenne, pondérée par des durées d utilisation en grand débit cuisine (Dugd, en h par semaine) VMC autoréglable Débit utilisé pour la puissance ventilo : Q base *C fuites et Q pointe *C fuites Pventbase rep = Pvent [Q rep,base * C fuites ] Pventbase sou = Pvent [Q sou, base * C fuites ] si double flux Pventpointe rep = Pvent [Q rep, pointe * C fuites ] Pventpointe sou = Pvent [Q sou, pointe * C fuites ] si double flux Q rep, pointe : grand débit (m 3 /h) en extraction Q rep, base : débit de base (m 3 /h) en extraction Q souf, pointe : grand débit (m 3 /h) en soufflage Q souf, base : débit de base (m 3 /h) en soufflage 1- dans le cas d une VMC DF compacte, la puissance électrique est mesurée pour les 2 ventilateurs, il convient donc de saisir Pvent soufflage = Pvent reprise = Pvent VMC DF /2 2- Il est également possible de rentrer directement la puissance moyenne des ventilateurs dans ce cas, En simple flux : Pventbase rep= Pventpointe rep = Pventmoy = (Dugd * Pvent [Q rep, pointe *C fuites ] + (168-Dugd)*Pvent [Q rep,base *C fuites ])/168 En double flux : Pventbase rep = Pventbase sou = Pventpointe rep = Pventpointe sou = Pventmoy = {(Dugd * Pvent VMC DF [Q rep,pointe *C fuites ] + (168-Dugd) * Pvent VMC DF [Q rep,base *C fuites ])/168} /2 Version 2 du 11/10/2013 Ce document a été réalisé par le CETIAT pour UNICLIMA Page 7/8

8 3.2. VMC hygroréglable Les caractéristiques des systèmes de VMC Hygroréglables pour la RT 2012 sont définies dans les Avis Techniques de chaque système. Débit utilisé pour la puissance ventilo : Qvarepspec *C fuites et Q max fois *C fuites Pventbase rep = Pvent [Qvarep spec * C fuites ] Pventbase sou = Pvent [Qvarep spec * C fuites ] si double flux (équilibré) Pventpointe rep = Pvent [Q rep, max fois * C fuites ] Pventpointe sou = Pvent [Q rep, max fois * C fuites ] si double flux (équilibré) Q rep,max fois : en (m 3 /h), débit total maximal foisonné défini selon le CPT en vigueur du système (e-cahier du CSTB 3615) Qvarep spec : en (m 3 /h), somme des débits moyens déperditifs définis dans l Avis technique du système, prendre la colonne «Qvarepspec» de l annexe. 1- dans le cas d une VMC DF monobloc, la puissance électrique est mesurée pour les 2 ventilateurs, il convient donc de saisir Pvent soufflage = Pvent reprise = Pvent VMC DF /2 2- Il est également possible de rentrer directement la puissance moyenne des ventilateurs dans ce cas, En simple flux : Pventbase rep= Pventpointe rep = Pventmoy = (Dugd * Pvent [Q rep,maxfois *C fuites ] + (168-Dugd)*Pvent [Qvarep spec *C fuites ])/168 En double flux : Pventbase rep = Pventbase sou = Pventpointe rep = Pventpointe sou = Pventmoy = {(Dugd * Pvent VMC DF [Q rep,maxfois *C fuites ] + (168-Dugd) * Pvent VMC DF [Qvarep spec *C fuites ])/168} /2 Version 2 du 11/10/2013 Ce document a été réalisé par le CETIAT pour UNICLIMA Page 8/8

De nombreux locaux de bâtiments tertiaires sont utilisés à la fois de manière intermittente et par des nombres de personnes très variables.

De nombreux locaux de bâtiments tertiaires sont utilisés à la fois de manière intermittente et par des nombres de personnes très variables. 1 FICHE OX «GESTION DE L AIR PERFORMANTE DANS LES LOCAUX A USAGE INTERMITTENT (NEUF OU EXISTANT) PAR AUTOMATISATION DES DEBITS EN FONCTION DE LA PRESENCE OU DU TAUX DE CO 2» 1/ Contexte et Enjeux De nombreux

Plus en détail

Saisie des chauffe-eau thermodynamiques à compression électrique

Saisie des chauffe-eau thermodynamiques à compression électrique Fiche d application : Saisie des chauffe-eau thermodynamiques à compression électrique Date Modification Version 01 décembre 2013 Précisions sur les CET grand volume et sur les CET sur air extrait 2.0

Plus en détail

Avis Technique 14/14-2055 DUOCOSY HR HY

Avis Technique 14/14-2055 DUOCOSY HR HY Avis Technique 14/14-2055 Annule et remplace l Avis Technique 14/12-1765 Double flux modulé individuel hygroréglable Ventilation double flux Double flow ventilation Lüftung verdoppelt flut DUOCOSY HR HY

Plus en détail

Vmc pavillonnaire solutions double flux Haut rendement Guide de la qualité d air. les

Vmc pavillonnaire solutions double flux Haut rendement Guide de la qualité d air. les Vmc pavillonnaire solutions double flux Haut rendement Guide de la qualité d air les P r o d u i t s économies de chauffage filtration de l air confort toutes saisons Duolix MAX Duolix MAX Hygro Duolix

Plus en détail

Fiches pratiques. La ventilation performante. Principe de fonctionnement. Gérer - Informer - Préserver - Économiser

Fiches pratiques. La ventilation performante. Principe de fonctionnement. Gérer - Informer - Préserver - Économiser Membre du réseau rénovation info service Fiches pratiques Gérer - Informer - Préserver - Économiser La ventilation performante La ventilation a pour vocation à renouveler l air des logements et améliorer

Plus en détail

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension)

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Fiche d application : Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Elaboration de la fiche Version 8 juillet 2013 1 Préambule Cette fiche d application précise les modalités de prise en compte

Plus en détail

Guide de choix. France Air propose un large choix de récupérateurs d énergie. Contre flux

Guide de choix. France Air propose un large choix de récupérateurs d énergie. Contre flux récupération d énergie > bâtiments tertiaires > guide de choix Guide de choix France Air propose un large choix de récupérateurs d énergie Trois types d échangeurs : Flux croisés Contre flux À roue Deux

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE :

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : DOSSIER THÉMATIQUE Mars 2015 TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : Quelles conséquences sur les consommations énergétiques et les caractéristiques bioclimatiques? Le renforcement

Plus en détail

Fiches pratiques. La ventilation performante. Principe de fonctionnement. Gérer - Informer - Préserver - Économiser

Fiches pratiques. La ventilation performante. Principe de fonctionnement. Gérer - Informer - Préserver - Économiser Fiches pratiques Gérer - Informer - Préserver - Économiser La ventilation performante La ventilation a pour vocation d évacuer l air vicié des logements. Renouveler l air ambiant par l apport d air frais

Plus en détail

Confort, qualité d air et performance énergétique

Confort, qualité d air et performance énergétique Centrales double flux à récupération d énergie : Confort, qualité d air et performance énergétique VMC DOUBLE FLUX pour applications tertiaires BUREAUX LOCAUX D ENSEIGNEMENT COMMERCES HÔTELS LOCAUX D HÉBERGEMENT

Plus en détail

Installation de ventilation mécanique dans les locaux d habitation NF DTU 68.3. Aide-mémoire. Résidentiel. Édition 2015

Installation de ventilation mécanique dans les locaux d habitation NF DTU 68.3. Aide-mémoire. Résidentiel. Édition 2015 Aide-mémoire Résidentiel Édition 2015 Installation de ventilation mécanique dans les locaux d habitation NF DTU 68.3 Architectes I Bureaux d études I Bureaux de contrôle I Installateurs I Maîtres d ouvrage

Plus en détail

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 CHAUDIERE A CONDENSATION A COMBUSTIBLES GAZEUX OU LIQUIDES POUR CHAUFFAGE ET ECS I/ PRINCIPE GENERAL Une chaudière à

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

DUO TECH CENTRALE DOUBLE FLUX TERTIAIRE HAUT RENDEMENT

DUO TECH CENTRALE DOUBLE FLUX TERTIAIRE HAUT RENDEMENT DOSSIER DE PRESSE DUO TECH CENTRALE DOUBLE FLUX TERTIAIRE HAUT RENDEMENT CONTACTS PRESSE Eloïse Joyce 01 41 05 44 36 eloise.joyce@hkstrategies.com Aline Piñer 01 41 05 44 22 aline.piner@hkstrategies.com

Plus en détail

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 LES CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUES I/ PRINCIPE GENERAL Un chauffe-eau thermodynamique (CET) est un générateur thermodynamique

Plus en détail

CHAPITRE 3. SYTÈMES CVCA (chauffage, ventilation et conditionnement d air)

CHAPITRE 3. SYTÈMES CVCA (chauffage, ventilation et conditionnement d air) CHAPITRE 3. SYTÈMES CVCA (chauffage, ventilation et conditionnement d air) Le rôle d'une installation de climatisation est de maintenir la température et l'humidité de l'air à des valeurs prévues et désirées.

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL. en 8 points

RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL. en 8 points RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL en 8 points La réglementation thermique RT 2005 s inscrit dans la continuité de la RT 2000 avec des performances requises en termes de consommation

Plus en détail

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 SYSTÈMES SOLAIRES COMBINÉS (SSC) I/ PRINCIPE GENERAL Cette fiche d intégration décrit les données d entrées, les paramètres

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Partie concernant les bâtiments de logements Thermique et Scénarios de rénovation 10, rue des Bluets 75011 Paris Tél : 01 55 43 97 07 37-39 Avenue

Plus en détail

RAPPORT SUR LA MODÉLISATION DU SYSTÈME DE ZONES AIRZONE ET COMPARAISON AVEC UN SYSTÈME INVERTER SANS SYSTÈME DE ZONES

RAPPORT SUR LA MODÉLISATION DU SYSTÈME DE ZONES AIRZONE ET COMPARAISON AVEC UN SYSTÈME INVERTER SANS SYSTÈME DE ZONES RAPPORT SUR LA MODÉLISATION DU SYSTÈME DE ZONES AIRZONE ET COMPARAISON AVEC UN SYSTÈME INVERTER SANS SYSTÈME DE ZONES 2011 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION : ANTÉCÉDENTS ET OBJECTIFS... 4 2. MÉTHODOLOGIE... 5

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

THALEM INGENIERIE. Centre d affaires Cicéa Rue du Courtil Bât 5 35170 BRUZ Tél. : 02 99 05 30 10 - fax. : 02 99 05 30 15

THALEM INGENIERIE. Centre d affaires Cicéa Rue du Courtil Bât 5 35170 BRUZ Tél. : 02 99 05 30 10 - fax. : 02 99 05 30 15 THALEM INGENIERIE Centre d affaires Cicéa Rue du Courtil Bât 5 35170 BRUZ Tél. : 02 99 05 30 10 - fax. : 02 99 05 30 15 Page : 1 / 15 EXTENSION DE L'ACCUEIL DE LOISIRS ~ SAINT AUBIN D'AUBIGNÉ ~ ÉTUDE THERMIQUE

Plus en détail

MAISON BBC TP VMC DOUBLE FLUX. Durée : 4heures Travaux Pratiques sur la VMC Double Flux Classe de terminale Page : 1/20

MAISON BBC TP VMC DOUBLE FLUX. Durée : 4heures Travaux Pratiques sur la VMC Double Flux Classe de terminale Page : 1/20 MAISON BBC TP VMC DOUBLE FLUX sur la VMC Double Flux Classe de terminale Page : 1/20 Fonction du métier Tâches mises en œuvre Compétences terminales F2 Réalisation F3 Mise en service T2-1 Câbler et raccorder

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Arrêté du 29 octobre 2012 relatif à l agrément de la demande de titre V relative à la prise en compte

Plus en détail

Air neuf. Economie Ecologie

Air neuf. Economie Ecologie Hitachi 2010 174 Air neuf Economie Ecologie Pour tous les locaux nécessitant l apport d air neuf, pour assurer chauffage et rafraîchissement en assurant des économies d énergie. Confort Performances Qualité

Plus en détail

Guide pratique sur la modulation des débits de ventilation dans le tertiaire ASSOCIATION INITIATIVE RÉGLEMENTATION HYGIÈNE

Guide pratique sur la modulation des débits de ventilation dans le tertiaire ASSOCIATION INITIATIVE RÉGLEMENTATION HYGIÈNE Guide pratique sur la modulation des débits de ventilation dans le tertiaire ASSOCIATION INITIATIVE RÉGLEMENTATION HYGIÈNE L ADEME en bref L Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie (ADEME)

Plus en détail

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centre de traitement d air simple flux Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centrale de traitement d air. Généralités Les centrales d air actuelles

Plus en détail

La ventilation mécanique contrôlée pour l habitat individuel

La ventilation mécanique contrôlée pour l habitat individuel La ventilation mécanique contrôlée pour l habitat individuel 1. Le renouvellement d air dans la maison Renouveler l air de la maison est une nécessité vitale: pour y apporter un air neuf et pourvoir à

Plus en détail

Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future

Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future Développement Durable, Réglementations thermiques Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future Simulation numériques et calculs environnementales Paris, le 08/10/10 Séminaire Swegon Air

Plus en détail

T.Flow Hygro + Maison Individuelle Saisies calculs réglementaires RT2012 Général T.Flow Hygro+ Maison Individuelle Saisies RT2012 Données générales

T.Flow Hygro + Maison Individuelle Saisies calculs réglementaires RT2012 Général T.Flow Hygro+ Maison Individuelle Saisies RT2012 Données générales T.Flow Hygro+ Maison Individuelle Saisies RT2012 Données générales Version du 29/07/2014 1 1 Saisie de la ventilation Type de ventilation : Ventilation mécanique Simple flux Systèmes de ventilation : choisir

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

thermodynamiques installés?

thermodynamiques installés? Quelle est l efficacité des chauffe-eau thermodynamiques installés? L efficacité énergétique réelle des chauffe-eau thermodynamiques installés est sans aucun doute intéressante, notamment par rapport à

Plus en détail

OPTIMISEZ LA VENTILATION!

OPTIMISEZ LA VENTILATION! Ventilation Energie Qualité de l Air Filtration Confort OPTIMISEZ LA VENTILATION! Le CETIAT met à votre service : des moyens d essai des études d aide à la conception des formations la métrologie, l expertise

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Arrêté du 13 juin 2008 relatif à la performance énergétique

Plus en détail

La solution 3-en-1 en maison individuelle

La solution 3-en-1 en maison individuelle La solution 3-en-1 en maison individuelle Ventilation double flux Chauffage* Rafraîchissement MyDATEC, la solution 3-en-1 pour maiso En hiver En été 2 C Air extrait 2 C Air rejeté 27 C Air extrait 46 C

Plus en détail

TD de thermique de l habitat 1

TD de thermique de l habitat 1 TD de thermique de l habitat 1 - Td 3-1 Etude des déperditions d un pavillon F3 On étudie le pavillon F3, situé à Blois (41) dont le plan de masse est donné ci-dessous. La ventilation de ce pavillon est

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL CHAUFFAGE, VENTILATION, CLIMATISATION. Date de mise en application : 30/01/2014. QUALIFELEC pr RE/0002 indice H Page 1/22

RÉFÉRENTIEL CHAUFFAGE, VENTILATION, CLIMATISATION. Date de mise en application : 30/01/2014. QUALIFELEC pr RE/0002 indice H Page 1/22 RÉFÉRENTIEL CHAUFFAGE, VENTILATION, CLIMATISATION Date de mise en application : 30/01/2014 QUALIFELEC pr RE/0002 indice H Page 1/22 SOMMAIRE 1. DOMAINE D APPLICATION... 4 1.1 Généralités 4 1.2 Entreprises

Plus en détail

CLIMATISATION DE CONFORT

CLIMATISATION DE CONFORT Théorie Définitions Détermination des débits d air neuf et soufflage tude des évolutions fondamentales de l air : Mélange, Chauffage, Refroidissement Déshumidification Humidification CLIMATIATION D CONFORT

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

Prise en compte des appareils indépendants de chauffage à bois dans les maisons individuelles ou accolées

Prise en compte des appareils indépendants de chauffage à bois dans les maisons individuelles ou accolées Fiche d application : Prise en compte des appareils indépendants de chauffage à bois dans les maisons individuelles ou accolées Date Elaboration de la fiche Version 18 novembre 2013 1 1/11 Que disent les

Plus en détail

VI Basse consommation inverter

VI Basse consommation inverter [ VERSION SURBAISSÉE ] CV CH CH 7 W pour 1 kw diffusé Applications Chauffage et/ou climatisation en résidentiel ou tertiaire NC Avantages Une offre compétitive en ventilo-convecteurs pour systèmes à eau

Plus en détail

VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE

VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE le climat et l'environnement du bâtiment Pourquoi ventiler? VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE La ventilation consiste à renouveler l air d une pièce ou d un bâtiment. Elle agit directement sur la température

Plus en détail

La ventilation des bâtiments tertiaires: problématiques

La ventilation des bâtiments tertiaires: problématiques La ventilation des bâtiments tertiaires: problématiques CETE Méditerranée Jean-Alain Bouchet 10 mars 2011 Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Plan de l exposé

Plus en détail

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple chauffe-eau thermodynamique sur air extrait : ventilation et eau chaude aéraulix BÉNÉFICES produit conforme rt 0 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple ventilez

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 22 octobre 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 9 sur 170 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES SYSTEMES DE VENTILATION PLAN DIAGNOSTIC DES SYSTEMES DE

DIAGNOSTIC DES SYSTEMES DE VENTILATION PLAN DIAGNOSTIC DES SYSTEMES DE DIAGNOSTIC DES SYSTEMES DE VENTILATION PLAN DIAGNOSTIC DES SYSTEMES DE VENTILATION ν Contexte et objectifs ν Travaux réalisés en 2003 Phase 1 : Etablissement de la méthode Phase 2 : Application de la méthode

Plus en détail

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 1. Etat actuel de la situation - Cahier des charges et besoins utilisateurs prédéfinis - Parmi les différentes variantes techniques proposées, un concept a été

Plus en détail

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B Fiche d interprétation et / ou complément aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique AI Acoustique Intérieure Rubrique TH Niveau de consommation d

Plus en détail

Fiche commerciale. Clim eau glacée. Boîte vav induction Boîte à débit d air variable. www.france-air.com

Fiche commerciale. Clim eau glacée. Boîte vav induction Boîte à débit d air variable. www.france-air.com Fiche commerciale Clim eau glacée Boîte vav induction Boîte à débit d air variable Climatisation eau glacée Direct @ccess Boîte VAV induction rectangulaire à induction avantages Plage de fonctionnement

Plus en détail

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 03.02 BASE DE CHOIX ET CALCUL...29 03.03 QUALITE DES INSTALLATIONS...29 03.03.01 Matériels...29 03.03.02 Installations électriques...30

Plus en détail

Le traitement de l air des piscines publiques. Séminaire Facilitateur URE Comment limiter les consommations d énergie des piscines?

Le traitement de l air des piscines publiques. Séminaire Facilitateur URE Comment limiter les consommations d énergie des piscines? Le traitement de l air des piscines publiques PLAN Introduction au traitement de l air Le rôle de la centrale de traitement d air (CTA) Les composants d une CTA Le dimensionnement Les procédés de déshumidification

Plus en détail

Cet ouvrage est destiné aux petites entreprises et artisans électriciens ou climaticiens.

Cet ouvrage est destiné aux petites entreprises et artisans électriciens ou climaticiens. SOLUTIONS DE VENTILATION DANS L'HABITAT INDIVIDUEL OBJET Cet ouvrage est destiné aux petites entreprises et artisans électriciens ou climaticiens. Il a pour but de les sensibiliser aux problèmes de ventilation

Plus en détail

Systèmes de ventilation double flux CWL

Systèmes de ventilation double flux CWL Economie d énergie et respect de l environnement de série Systèmes de ventilation double flux CWL CWL 180 : jusqu à 180 m 3 /h CWL 300 : jusqu à 300 m 3 /h avec ou sans bypass CWL 400 : jusqu à 400 m 3

Plus en détail

T.Flow Hygro. Chauffe-eau thermodynamique & Ventilation hygroréglable

T.Flow Hygro. Chauffe-eau thermodynamique & Ventilation hygroréglable T.Flow Hygro Chauffe-eau thermodynamique & Ventilation hygroréglable T.Flow Hygro Jusqu à 75% d eau chaude et ventilation ultra-performant POUR MAISON INDIVIDUELLE ET HABITAT COLLECTIF Production d eau

Plus en détail

MODÉLISATION NUMÉRIQUE DANS LE BÂTIMENT

MODÉLISATION NUMÉRIQUE DANS LE BÂTIMENT MODÉLISATION NUMÉRIQUE DANS LE BÂTIMENT Perrenoud, Pléiades et Design Builder Francesco Formica Grontmij BEFS SOMMAIRE I. Périmètre II. Entrées : acquisition et temps de mise en œuvre III. Sorties : résultats

Plus en détail

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température 2 chauffage / ECS > logements collectifs > production d ECS

Plus en détail

DOUBLE FLUX & PUITS CANADIEN DOSSIER DE PRESCRIPTION

DOUBLE FLUX & PUITS CANADIEN DOSSIER DE PRESCRIPTION DOUBLE FLUX & PUITS CANADIEN DOSSIER DE PRESCRIPTION Double Flux & Puits canadien VMC DOUBLE FLUX HAUT RENDEMENT ENTRéE D AIR GÉOTHERMIQUE : PAG DUOLIX Les économies d énergie Une priorité nationale -

Plus en détail

Jeudi de l ALEC Centrale de traitement d air (CTA) Rénovation du siège de PLURALIS

Jeudi de l ALEC Centrale de traitement d air (CTA) Rénovation du siège de PLURALIS Jeudi de l ALEC Centrale de traitement d air (CTA) Rénovation du siège de PLURALIS Intervenant : Rémy ROSSILLON Bureau d étude Sixième Sens Ingénierie Sixième sens Ingénierie est membre du GIE ICARE 1/

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?»

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Bruxelles Environnement VENTILATION: DIAGNOSTICS ET DISPOSITIFS POUR GARANTIR LA QUALITÉ DE L AIR DANS LES ÉCOLES Catherine MASSART

Plus en détail

Système à débit variable T.One

Système à débit variable T.One C H A U F F A G E E T R A F R A I C H I S S E M E N T Système à débit variable T.One Pompe à chaleur Air/Air Habitat Système T.One Chauffage thermodynamique individ Une source d énergie renouvelable Une

Plus en détail

PEB Systèmes «résidentiel»

PEB Systèmes «résidentiel» PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS PEB Systèmes «résidentiel» David Verscheure Paul Wagelmans Avec le soutien de la Région wallonne et du Fonds social européen PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

VE1 VE2 FD1 FD2 VE4 VE7 VE8 NEW FD7 VE3 ID1 LYON BBC1 NEW BBC2 NEW BBC3

VE1 VE2 FD1 FD2 VE4 VE7 VE8 NEW FD7 VE3 ID1 LYON BBC1 NEW BBC2 NEW BBC3 FORMATION 2012 ALLIE AIR - Bureau d Études Thermiques, Aéraulique et Acoustiques - Organisme de formation N 82 01 01047 01 Immeuble «La Fenière» 4 clos Ballet - 01800 MEXIMIEUX - France - Tél. +33.4.74.46.61.39

Plus en détail

Applications climatisation

Applications climatisation climatisation 06.a Grille de sélection ventilation - climatisation NR07 06.0 Régulation de soufflage à température constante Commande de vanne batterie chaude NRK00 P/PI 06.0 Régulation de soufflage à

Plus en détail

Lindab Poutres climatiques. Terminaux à eau. Avantages Larges gammes de poutres certifiées EUROVENT

Lindab Poutres climatiques. Terminaux à eau. Avantages Larges gammes de poutres certifiées EUROVENT lindab poutres Avantages Larges gammes de poutres certifiées EUROVENT Eco-énergétique Applications Tertiaires (bureaux, hôpitaux, hôtels...) Modularité et design Neuf et rénovation Simplicité de montage

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Système de ventilation mécanique hygroréglable Humidity controlled ventilation system Feuchtigkeitskontrolliertes mechanisches Lüftungssystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions

Plus en détail

DUREE DEROULEMENT ANIMATION MESSAGES CLES SUPPORTS

DUREE DEROULEMENT ANIMATION MESSAGES CLES SUPPORTS IDENTIFIER LES LOGIQUES DE LA VENTILATION connaître le rôle et les différentes manières de ventiler Lancement de la formation Trouver le pourquoi on ventile, par rapport à quelles pollutions Méthode interrogative,

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La ventilation haute performance pour le confort de l habitat. Votre fournisseur spécialisé en systèmes complets de VMC double flux

DOSSIER DE PRESSE. La ventilation haute performance pour le confort de l habitat. Votre fournisseur spécialisé en systèmes complets de VMC double flux DOSSIER DE PRESSE La ventilation haute performance pour le confort de l habitat Votre fournisseur spécialisé en systèmes complets de VMC double flux Communiqué de synthèse Brink Climate Systems France,

Plus en détail

Premi@ir Double Flux Compacte

Premi@ir Double Flux Compacte Notice technique 04.12.068 Premi@ir - @irtwin European Ventilation Industry Association Premi@ir Double Flux Compacte Centrales monobloc plug & play avec roue de récupération, variateur de fréquence et

Plus en détail

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage et ECS

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage et ECS Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage et ECS Fiche d intégration dans le logiciel RT 2012 : U22win de PERRENOUD 26/08/2013 Version 5.0.26 du 30/07/2013 La procédure suivante décrit la saisie

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité

Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité La climatisation des salles informatiques: compréhension et état des lieux Charles Vion, Responsable Service Projet Sylvain Ferrier,

Plus en détail

PRIME 1 AUDIT ENERGETIQUE RENOVATION

PRIME 1 AUDIT ENERGETIQUE RENOVATION PRIME 1 AUDIT ENERGETIQUE RENOVATION L audit énergétique est une méthode d évaluation qui évalue les caractéristiques énergétiques d un bâtiment et de ses installations ou celle d'un processus de production.

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

N U M É R O 1 7 - J A N V I E R 2 0 1 3 CONTRÔLE TEMPÉRATURE DE MÉLANGE. Conduit de retour du système de chauffage. 1 m (40 po) minimun.

N U M É R O 1 7 - J A N V I E R 2 0 1 3 CONTRÔLE TEMPÉRATURE DE MÉLANGE. Conduit de retour du système de chauffage. 1 m (40 po) minimun. N U M É R O 1 7 - J A N V I E R 2 0 1 3 V e n t i l a t i o n d e s h a b i t a t i o n s P a r t i e 2 Installation de ventilation combinée à un système de chauffage à air pulsé RACCORDEMENT DU VRC AU

Plus en détail

OPTIMISEZ LA VENTILATION!

OPTIMISEZ LA VENTILATION! Ventilation Energie Qualité de l Air Filtration Confort OPTIMISEZ LA VENTILATION! Le CETIAT met à votre service : des moyens d essai des études d aide à la conception des formations la métrologie, l expertise

Plus en détail

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf:

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf: RECUPERATION D'ENERGIE I. PRINCIPE La réglementation sanitaire impose l introduction d un minimum d air neuf dans les locaux ce qui implique le rejet d air se trouvant proche des conditions de l ambiance

Plus en détail

Guide technique 10 e arrêté

Guide technique 10 e arrêté Guide technique 10 e arrêté Juillet 2013 Critères d éligibilité des prêts DolceVita et prêts fabricants Les prêts fabricants éligibles - préambule OBJET PRINCIPAL de financement : chaudière à condensation

Plus en détail

RÉCAPITULATIF STANDARDISÉ D'ETUDE THERMIQUE Réglementation Thermique 212 14/5/214 - Cadre standard de présentation du «Récapitulatif Standardisé d'etude Thermique RT212» - v1.8.4-8e4f5ff31f414e7acc8f4918b72b34713299727

Plus en détail

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à Réglementation thermique RT 0 et bâtiments à structure en acier Réglementation thermique Textes, dates de mise en application et attestations Textes de référence : Décret n 00-69 du 6 octobre 00 relatif

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

Enveloppe performante

Enveloppe performante Enveloppe performante Quelle approche pour le chauffagiste? Quel type de producteur de chaleur choisir? SANYDRO MAINTENANCE Enveloppe performante - quelle attitude 1 Structure exposé : 1/ Rappel : le surdimensionnement

Plus en détail

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS La construction d'un bâtiment représente toujours un projet important, d'un point de vue architectural,

Plus en détail

Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel. Guide pratique

Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel. Guide pratique Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel Guide pratique RT 2012 La polyvalence du système de chauffage à eau chaude Le système de chauffage

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

Pour INtégrer de l Enr. les murs. Les solutions en récupération d énergie pour cuisines professionnelles

Pour INtégrer de l Enr. les murs. Les solutions en récupération d énergie pour cuisines professionnelles Pour INtégrer de l Enr dans un projet, il ne suffit pas de peindre les murs en vert! Les solutions en récupération d énergie pour cuisines professionnelles Lago Récupérer l énergie de la cuisine pour chauffer

Plus en détail

Concilier qualité d air intérieur & maîtrise des consommations d éd. Claire-Sophie Coeudevez. Chambéry Jeudi 15 décembre 2011.

Concilier qualité d air intérieur & maîtrise des consommations d éd. Claire-Sophie Coeudevez. Chambéry Jeudi 15 décembre 2011. Concilier qualité d air intérieur & maîtrise des consommations d éd énergie Claire-Sophie Coeudevez Chambéry Jeudi 15 décembre 2011 Sommaire Les enjeux de la ventilation La règlementation Les systèmes

Plus en détail

Aide à l isolation de l habitat

Aide à l isolation de l habitat Aide à l isolation de l habitat Dans le cadre de l élaboration du Schéma Régional Climat Air Energie dit SRCAE, l état des lieux énergétique a mis en évidence la part du secteur du bâtiment dans le bilan

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC FABRICANT D AEROTHERMES, ROOF-TOP, GENERATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION Performances et Rendements Elevés (jusqu à 105%) Pas d émission

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Mercredi de l info du Mercredi 25 Mars 2009 «PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BATIMENT A BASSE CONSOMMATION D ENERGIE» Le point sur les réglementations,

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

BALLON Td / BALLON Td VMC

BALLON Td / BALLON Td VMC BALLON Td / BALLON Td VMC CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE SUR AIR EXTÉRIEUR OU AIR AMBIANT GAMME 0 ET 0 LITRES CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE SUR AIR EXTRAIT 0 LITRES solution Solution PMR, db BALLON Td RACCORDEMENTS

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Humidité/Ventilation

Humidité/Ventilation Humidité/Ventilation Connaître le risque Vendredi 21 juin 2013 - Angers DPPS-DVSS et DT-SSPE Pays de la Loire 1 L humidité agit sur Connaître le risque la structure du bâti par un développement de moisissures

Plus en détail

POSE OU CHANGEMENT D UN SYSTÈME DE VENTILATION (en résidentiel individuel et collectif)

POSE OU CHANGEMENT D UN SYSTÈME DE VENTILATION (en résidentiel individuel et collectif) 6 POSE OU CHANGEMENT D UN SYSTÈME DE VENTILATION (en Logement : - Arrêté du 5 avril 985 relatif à la vérification et l entretien des installations VMC gaz. - Arrêté du mars 98 relatif à l aération des

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail