ENTREPRISES. Note de conjoncture Mars Direction des Entreprises et des Territoires. Situation au 4 avril 2014.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENTREPRISES. Note de conjoncture Mars 2014. Direction des Entreprises et des Territoires. Situation au 4 avril 2014."

Transcription

1 Direction des Entreprises et des Territoires Note de conjoncture Mars 2014 Situation au 4 avril 2014 ENTREPRISES Immatriculations Statistiques cfe du 1er janvier 2014 au 31 mars 2014 Création Création Modifications Fermeture Radiations TOTAL d'entreprises d'établissements d'établis. Sociétés RCS Entreprises RCS Autoentrepreneurs TOTAL Radiations d'office 0 Il s agit de données d ordre informatif général révélant une information tendancielle à examiner avec précaution. On ne peut pas mettre en parallèle le suivi de la création et des radiations sur une même période car les unités de temps de ces deux démarches sont très décalées. La création n est pas une action de court terme et doit s apprécier sur une période de temps significative de plusieurs mois, elle comprend de plus des données illustrant des évènements différents : créations pures, reprises, réactivations. Greffe du Tribunal Immatriculations et Radiations (source greffe TC Bastia) Depuis 2011, le nombre d immatriculations annuel connaît un ralentissement (pour mémoire, 19% de baisse pour les immatriculations des personnes physiques en 2012). En comparatif mensuel, le mois de janvier 2014 se situe quasiment au niveau de janvier 2011, et suit une tendance stable en évolution mensuelle. Les radiations, après une forte progression entre 2010 et 2012, ont commencé à fléchir en 2013 pour atteindre un niveau inférieur à celui de Le mois de janvier 2014 se situe quant à lui au niveau de 2013.

2 Procédures collectives (source greffe TC Bastia) La procédure de sauvegarde permet de résoudre les difficultés de l'entreprise dans un cadre judiciaire si l'entreprise n'est pas encore en état de cessation de paiement. Si elle est en état de cessation de paiement, l'entreprise devra déclarer sa cessation de paiement en vue de bénéficier d'une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire. Le ralentissement des procédures collectives annuelles connu en 2011 n a pas perduré en 2012 et En comparaison mensuelle, le mois de Janvier 2014 se situe pour l instant au niveau de l année Défaillances d entreprises (source INSEE-Banque de France) La défaillance d'entreprise correspond à l'ouverture d'une procédure de jugement de redressement judiciaire lorsque l'entreprise est en situation de cessation de paiements. Les séries couvrent les redressements et liquidations judiciaires, en date de jugement. Lorsqu'un plan de continuation ou un plan de cession intervient entre un redressement judiciaire et une liquidation judiciaire ou un nouveau redressement, il clôture la procédure initiale de redressement. La liquidation ou le second redressement sont comptabilisés comme une ouverture de procédure. Le champ couvert inclut l'agriculture. ACTIVITE ECONOMIQUE Dépôts bancaires (source BDF) Depuis le mois de mai, les comptes créditeurs maintiennent une légère reprise après une période de ralentissement amorcée en juillet La baisse des PEP perdure comme celle des autres produits de dépôts, sauf les produits du type LDD et comptes créditeurs à terme qui, ainsi que les PEL, continuent leur progression. Comptes ordinaires créditeurs 2B janvier 6,52% 4.42% -0.42% 5.80% février 5,48% 5.59% -0.94% mars 7,64% 6.43% -0.89% avril 8,40% 3.46% 0.56% mai 6.98% 4.32% 1.03% juin 5.94% 5.03% 1.32% juillet 6.13% 0.62% 3.93% août 4.49% 3.29% 5.67% septembre 5.48% 3.89% 1.61% octobre 4.38% 0.96% 4.44% novembre 4.51% 2.67% 5.38% décembre 4.79% 0.12% 7.49% P.E.L janvier 0,65% 0.05% 1,21% 2.74% février 0,16% 0.26% 1.15% mars 0,63% 0.25% 1.61% avril 0,31% 0.21% 1.52% mai -0.90% 1.45% 1.47% juin -1.04% 1.29% 1.73% juillet -0.85% 1.46% 1.75% août -0.46% 1.76% 1.61% septembre -0.40% 2.24% 1.51% octobre -0.32% 1.72% 1.73% novembre 0.08% 1.61% 1.85% décembre -0.02% 1.10% 1.97%

3 P.E.P janvier -17,31% % -9.31% -9.25% février -16,97% % -8.56% mars -16,61% % -8.91% avril -17,30% % -9.48% mai % % -9.00% juin % % -9.17% juillet % % -9.94% août % -9.83% -9.31% septembre % -9.53% -8.75% octobre % -9.90% -8.34% novembre % -9.22% -9.89% décembre % % -9.43% Crédits bancaires (source BDF) Crédits de trésorerie 2B janvier -1,67% 8.11% 5.3% 13.62% février -0,80% 7.80% 2.81% mars -2,27% 8.55% 2.25% avril -2,51% 9.64% 5.83% mai -2.04% 11.66% 3.84% juin -0.06% 14.42% 0.15% juillet -1.18% 20.68% 0.41% août -0.34% 21.09% 2.43% septembre 0.14% 19.75% 1.67% octobre 3.35% 17.14% 4.25% novembre 6.48% 8.42% 8.92% décembre 18.43% -4.98% 15.43% Crédits à l'habitat 2B janvier 12,69% 11.92% 8.09% 6.27% février 12,80% 11.70% 7.86% mars 13,55% 11.22% 7.28% avril 13,23% 11,43% 7.19% mai 12.32% 12.15% 6.46% juin 12.03% 11.88% 6.34% juillet 11.92% 11.35% 6.63% août 11.65% 11.60% 6.11% septembre 11.64% 11.09% 5.98% octobre 11.45% 10.94% 5.69% novembre 10.85% 10.81% 5.90% décembre 10.50% 9.81% 6.24% Comptes ordinaires débiteurs 2B janvier 0,24% 16.83% 2.62% 1.43% février -6,41% 6.34% 6.05% mars -6,83% -9.64% 15.70% avril -12,22% 8.61% 15.34% mai -2.74% 8.05% 1.09% juin -9.46% % 14.22% juillet % 14,79% 17.98% août -2.20% -4.77% -6.01% septembre 4.82% % 38.67% octobre 6.77% 5% 21.63% novembre -5.45% 1.61% -4.24% décembre % 30% 3.39% Les crédits de trésorerie progressent nettement depuis novembre 2013, les crédits à l habitat quant à eux se maintiennent à un niveau équivalent. Les comptes ordinaires débiteurs, après une augmentation en septembre et octobre, sont stables par rapport à janvier Ce sont les crédits à l équipement qui présentent la progression la plus régulière depuis plusieurs mois.

4 Incidents de paiement (source BDF) Le nombre d incidents de paiement correspond au nombre d entreprises du département pour lesquelles des incidents de paiement ont été constatés (suite à une incapacité de payer ou à une contestation de créance). Après une progression nette en décembre 2013 et janvier 2014, le nombre de débiteurs ralentit quelque peu en février et mars par rapport à (En 2013, la progression annuelle du nombre de débiteurs était de 3% par rapport à 2012). S agissant des volumes des incidents de paiement, la progression de 2013 par rapport à 2012 est de 8% (de 16% entre 2012 et 2011). Le volume trimestriel est moins important qu en 2013 pour la même période ( ). EMPLOI ution des Demandeurs d Emploi en Fin de Mois (source Pôle Emploi) A la fin février 2014, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A, B, C s'établit à dans le département de Haute Corse. Ce nombre augmente de 1,4% sur un mois (+142). Sur un an, il est en hausse de 10,4%. Janvier Février Le nombre de DEFM corrigé des variations saisonnières est en constante progression depuis Après un palier significatif de 8000 personnes atteint en Haute-Corse en 2012, celui des demandeurs d emploi est atteint depuis octobre 2013.

5 Taux de chômage 2013 (source INSEE) Depuis le 1er trimestre 2013, la barre des 10% de chômeurs est dépassée dans les 2 départements, la Haute-Corse ayant un taux toujours légèrement supérieur à celui de la Corse du Sud Les courbes trimestrielles du taux de chômage par zone d emploi illustrent bien les caractéristiques des différents territoires, notamment le lien entre tourisme et activité salariée en Balagne. A noter que depuis le premier trimestre 2012, la zone Balagne dépasse les 11%. FLUX ENTRANTS/SORTANTS Trafic maritimes passagers (source Direction des Concessions Portuaires) Le transport maritime a été marqué au cours du premier mois de l année 2014 par un nouvel épisode social au sein des deux compagnies délégataires de service public. Le trafic maritime de la SNCM et de La Méridionale a été interrompu entre le 1 er et le 8 janvier 2014 soit un arrêt d activité de 8 jours consécutifs. A Bastia, les effets de cette grève sur les trafics de passagers et de marchandises avaient été compensés par la réactivité de la Corsica Ferries qui a renforcé sa programmation. Avec 125 escales au mois de février, le trafic du port de Bastia s'établit à passagers en repli de 6,78% (soit ). Ce retrait s'analyse sur le faisceau national et plus spécifiquement sur Marseille et sur Nice : sur Marseille conséquence du retrait de l'offre complémentaire anciennement assurée par la SNCM durant les périodes de vacances scolaires (- 2 escales) et sur Nice par la diminution de l'offre Corsica ferries. L'activité sur l'italie quant à elle est relativement stable avec passagers. S'agissant du trafic des marchandises, il s'élève à mètres linéaires en repli de 1,27%, ce qui représente 1294 ml. Au mois de mars, le trafic s'élève passagers en hausse de 1,65% et ce malgré l'épisode social durant 8 jours consécutifs des deux compagnies en charge de la DSP qui engendre 4 escales de moins sur 132 escales au total sur le mois. L'activité progresse sur le faisceau national avec passagers tandis que sur les lignes avec l'italie, elle demeure stable avec pax.

6 Cette tendance ne se vérifie pas sur le transport du fret avec ml, le trafic des marchandises connaît un repli de 2,88% exclusivement sur les lignes nationales et plus spécifiquement sur Marseille ( ml) et sur Toulon ( ml). A Ile-Rousse, le trafic présente un repli des deux tiers et de quasiment la moitié du tonnage de marchandises en janvier. En février, le trafic passagers s'établit à passagers en retrait de 613 passagers, ce qui correspond à un navire de moins. La desserte est exclusivement assurée sur Marseille en cette période de l'année à raison de 3 escales de cargo par semaine. Le trafic fret connaît la même tendance avec tonnes de marchandises (-8,90%). En mars, le trafic passagers sur le port de L'Ile-Rousse s'établit à passagers en retrait de 231 passagers (- 8,40%), le port de L'Ile-Rousse ayant également souffert de la période de grève (-1 escale sur 15 au total). Le trafic fret connaît la même tendance avec tonnes de marchandises ( tonnes soit -15%). Trafic aériens passagers (source Direction des Concessions Aéroportuaires) L aéroport de Bastia Poretta connaît une progression de % durant le premier trimestre, avec passagers soit passagers de plus qu en Pour le trafic national, la hausse est de + 1,60% avec passagers soit passagers réparti ainsi : Paris Orly passagers pax + 1,46% Marseille passagers pax + 3,55% Nice passagers pax + 1,33% Bordeaux passagers pax + 241,47% Nantes 371 passagers pax - 50,80% Ce résultat positif en cumul au 31 mars est essentiellement généré par le trafic des destinations régulières, aux vols déroutés d Ajaccio, Calvi, Figari soit pax. Cependant le trafic au mois de mars, est en baisse de -2,61% ( pax) en raison essentiellement d une réduction de la programmation de la compagnie EasyJet (- 20 mouvements, pax). Pour le trafic International, l évolution est de + 67,37 % avec passagers soit passagers En cumul cette croissance est due essentiellement aux vols charters programmés par la compagnie Air Corsica au mois de février sur les destinations, Barcelone, Liège, Lisbonne, Venise et Istanbul, mais elle est cependant impactée au mois de mars par un décalage calendaire de deux semaines dans la programmation des compagnies Germawings et Lufthansa.

7 L aéroport de Calvi connaît une baisse durant le premier trimestre de - 7,52 % avec passagers soit passagers, le trafic national ralentissant de - 6,24% avec passagers (soit passagers). Ce résultat négatif est essentiellement dû aux vols déroutés sur Bastia soit 522 pax, et à une baisse du coefficient de remplissage des lignes Paris Orly de - 5 % et de Nice -1%. Principales destinations nationales : Paris Orly passagers pax - 10,29% Marseille passagers pax + 4,18% Nice passagers pax - 5,75% Le trafic international ralentit aussi avec une perte -60,77 % avec 213 passagers soit passagers, avec un impact fort du décalage calendaire d une semaine dans la programmation de la compagnie Germawings. Echanges import/export Région Corse L ution annuelle donnée par les Douanes (hors matériel militaire et hors espace Schengen) montre une progression régulière de l export. L europe occidentale est la première destination des produits corses avec 60% des ventes à l étranger réalisées dans les pays nordiques. L agro-alimentaire représente 40 % du total des flux.

Le port : principale porte d entrée de la Corse

Le port : principale porte d entrée de la Corse Le port : principale porte d entrée de la Corse L activité du Le constitue le principal lieu de transit de voyageurs et de marchandises qui arrivent ou qui partent de Corse. Il capte en effet plus de la

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

LES TRAFICS PASSAGERS DE LA CORSE AU COURS DE LA SAISON 2015. ( Mai à Septembre )

LES TRAFICS PASSAGERS DE LA CORSE AU COURS DE LA SAISON 2015. ( Mai à Septembre ) LES TRAFICS PASSAGERS DE LA CORSE AU COURS DE LA SAISON 215 ( Mai à Septembre )! Légère progression des trafics passagers estivaux en 215 avec 5 483 181 passagers à l arrivée et au départ de Corse ( hors

Plus en détail

AEROPORT FIGARI SUD CORSE

AEROPORT FIGARI SUD CORSE AEROPORT FIGARI SUD CORSE Bilan statistique de l'activité 2012 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 TRAFIC PASSAGERS COMMERCIAUX... 4 TRAFIC OBLIGATIONS DE SERVICE PUBLIC... 6 REPARTITION PAR TYPE DE TRAFIC... 7

Plus en détail

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire Rendez-vous de l Insee Elmostafa Okham Insee Pays de la Loire La situation économique au niveau national Page 2 En 2010, l économie française

Plus en détail

AEROPORT DE SAINT-BARTHELEMY RAPPORT D ACTIVITES 2013

AEROPORT DE SAINT-BARTHELEMY RAPPORT D ACTIVITES 2013 AEROPORT GUSTAVE III - RAPPORT D ACTIVITES 2013 24 janvier 2014 AEROPORT DE SAINT-BARTHELEMY RAPPORT D ACTIVITES 2013 Direction de l Aéroport Gustave III 1 1. Trafic en 2013 L aéroport de Saint-Barthélemy

Plus en détail

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Préfecture de Vaucluse 6 février 2015 L ordre du jour Eléments de la conjoncture PACA Analyse de la situation économique en Vaucluse Présentation

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

L observatoire. des entreprises. Dynamisme & risque Secteur Transports & logistique

L observatoire. des entreprises. Dynamisme & risque Secteur Transports & logistique L observatoire des entreprises Dynamisme & risque Secteur Transports & logistique N 13 - Mars 2014 SOMMAIRE Méthodologie & définitions 2 Nomenclature d activité Ellisphere 3 Synthèse 4 Transports & logistique

Plus en détail

AEROPORT FIGARI SUD CORSE

AEROPORT FIGARI SUD CORSE AEROPORT FIGARI SUD CORSE Bilan statistique de l'activité 2011 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 TRAFIC PASSAGERS... 3 TRAFIC OBLIGATIONS DE SERVICE PUBLIC... 5 REPARTITION PAR TYPE DE TRAFIC...

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre AVRIL 215 Trimestriel N 1 LES PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES AU 4 ème TRIMESTRE 214 Mouvements d entreprises... 1 Emploi... 2 Chômage... 3 International... 4 Construction...

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE ET SOCIAL

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE ET SOCIAL CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL DE LORRAINE Très lente amélioration de la situation économique Malgré un frémissement perceptible depuis plusieurs mois, l amélioration de la situation économique

Plus en détail

EVOLUTION STRUCTURELLE DE L OFFRE «PASSAGERS» SUR LES LIGNES MARITIMES FRANCAISES SAISON 2001

EVOLUTION STRUCTURELLE DE L OFFRE «PASSAGERS» SUR LES LIGNES MARITIMES FRANCAISES SAISON 2001 OBSERVATOIRE REGIONAL DES TRANSPORTS DE LA CORSE EVOLUTION STRUCTURELLE DE L OFFRE «PASSAGERS» SUR LES LIGNES MARITIMES FRANCAISES SAISON 21 AVRIL 21 DIRECTION REGIONALE DE L EQUIPEMENT DE LA CORSE 2,

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

Statistiques et Commentaires

Statistiques et Commentaires La prévention de janvier à août 2005 A U T R I B U N A L D E C O M M E R C E D E P A R I S C'est une constante, la prévention constitue une priorité forte pour le Tribunal, comme en témoigne le nombre

Plus en détail

Département Econome. Indicateur de Conjoncture

Département Econome. Indicateur de Conjoncture Département Econome Indicateur de Conjoncture Septembre 211 Conjoncture Economique Sommaire SOMMAIRE... 2 1. CREATIONS D ENTREPRISES... 4 2. CONSOMMATION... 4 3. TOURISME... 5 4. BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS...

Plus en détail

Informations Rapides ISSN 0151-1475 11 février 2009 - n 44 INSEE 2009

Informations Rapides ISSN 0151-1475 11 février 2009 - n 44 INSEE 2009 INSEE CONJONCTURE Informations Rapides ISSN 151-14 11 février 9 - n 44 INSEE 9 Enquêtes européennes trimestrielles de conjoncture* Janvier 9 Thème «International» DANS L'INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE** Au quatrième

Plus en détail

Comité départemental d examen des problèmes de financement des entreprises CODEFI

Comité départemental d examen des problèmes de financement des entreprises CODEFI Comité départemental d examen des problèmes de financement des entreprises CODEFI Préfecture de Vaucluse 24 juin 2015 L ordre du jour Eléments de la conjoncture PACA Analyse de la situation économique

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Août 2012 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale,

Plus en détail

AEROPORT D'AJACCIO CAMPO DELL ORO RAPPORT STATISTIQUE ANNUEL - 2006

AEROPORT D'AJACCIO CAMPO DELL ORO RAPPORT STATISTIQUE ANNUEL - 2006 AEROPORT D'AJACCIO CAMPO DELL ORO RAPPORT STATISTIQUE ANNUEL - 2006 SOMMAIRE SYNTHESE DES RESULATS ANNUELS page 3 PASSAGERS COMMERCIAUX - NATURE DE VOL ET NATIONALITE page 7 PASSAGERS COMMERCIAUX - COMPAGNIES

Plus en détail

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle Document rédigé le 27/04/2015 LES ESSENTIELS DE L EMPLOI - Chiffres de mars 2015 Plan : I) Evolution de la demande d emploi mensuelle (pages 1 et 2) - Catégorie A - Catégorie ABC - Entrées et sorties/offres

Plus en détail

AEROPORT INTERNATIONAL DE CALVI SAINTE CATHERINE

AEROPORT INTERNATIONAL DE CALVI SAINTE CATHERINE TRAFIC PASSAGERS (TRANSITS A L'ARRIVEE) TRAFIC REGULIER TRAFIC NON REGULIER TRAFIC COMMERCIAL 2012 2011 Variation 2012 2011 Variation 2012 2011 Variation National 6 674 7 334 National -9,00 % 3 2 National

Plus en détail

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 Les crédits de ce type mis en force au cours du premier semestre 1998 ont atteint 154,1 milliards de francs (données brutes non corrigées

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat Bureau de l'observation économique des transports fluviaux

Plus en détail

Créations et disparitions des entreprises en France

Créations et disparitions des entreprises en France Créations et disparitions des entreprises en France Octobre 2012 L observatoire des entreprises www.cofaceservices.fr La croissance du tissu économique de moins en moins dynamique 8,6 millions de sièges

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011 LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011 En collaboration avec le laboratoire ERUDITE de l Université Paris-Est Marne-la-vallée, sous la direction scientifique de Marc Ferracci

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM

Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM Contenu Contenu... 1 1. Facultés... 2 2. CMR... 3 3. Corps fluviaux... 4 4. Corps maritimes... 5 5. Conclusion... 5 Le 8 juin 2011, l Association

Plus en détail

La Lettre de l IMSEPP

La Lettre de l IMSEPP La Lettre de l IMSEPP N 46 27 janvier 2015 Marché du travail 2014 en Martinique : Bilan d une année de demandes d emploi Page 1 16 Synthèse : Au mois de décembre 2014, la baisse tendancielle du nombre

Plus en détail

Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Les marchés du neuf et de l ancien au 3 ème trimestre 2014 Les données caractéristiques selon le type de marché Au 3 ème

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre établi à partir des sources suivantes: 2010 - Données transmises par la Direction

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Infos financières Décembre 2014

Infos financières Décembre 2014 Infos financières Décembre 14 Évolutions monétaires à Saint-Pierre-et-Miquelon au septembre 14 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE Conséquence d une activité mondiale plus faible que prévu

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015 SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 Octobre 2015 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour les années 2015 et

Plus en détail

Les assurances de personnes en 2013

Les assurances de personnes en 2013 Club Est-France 18 octobre 2013 1 Situation fin août 2013 Une collecte nette vie de 9,7 Mds (cotisations en hausse de 8 %, prestations en baisse de 13 %) Un encours de 1 436 Mds (+ 4 % sur un an) Des prestations

Plus en détail

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE ENQUÊTES DE CONJONCTURE 115 moyenne de long terme = 100 3.00 58 110 variation sur un an en % 2.50 56 105 100 95 PIB (échelle de droite) 2.00

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

L observatoire. des entreprises. Pérennité des entreprises après l ouverture d une procédure collective

L observatoire. des entreprises. Pérennité des entreprises après l ouverture d une procédure collective L observatoire des entreprises Pérennité des entreprises après l ouverture d une procédure collective N 20 - Novembre 2014 En 2014, Coface Services devient Ellisphere et se recentre sur son métier de l

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour les années 2014 et 2015 Mai 2014 1/14 Situation financière de l Assurance chômage pour les années 2014 et 2015 22 mai 2014 Cette note présente la prévision

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général La confiance des consommateurs à nouveau au rendez-vous. En France, au 2 ème trimestre 2015, le PIB, la confiance des ménages et le taux de chômage se stabilisent : - Le

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015

Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS L E P R E M I E R T R I M E S T R E 2 0 1 5 S A C H È V E S U R U N E N O T E P L U T Ô T P O

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure nette

Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure nette Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 22 septembre 2014 Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu

Plus en détail

Transports : 2010, l'année de convalescence?

Transports : 2010, l'année de convalescence? : 2010, l'année de convalescence? En 2010, en Provence-Alpes-Côte d'azur, le marché de l'emploi s'améliore dans le secteur des transports. L'activité régionale est globalement en hausse par rapport à l'année

Plus en détail

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels République Slovaque République slovaque : le système de retraite en 212 Le régime de retraite public lié à la rémunération est analogue à un système à points, avec des prestations qui dépendent du salaire

Plus en détail

AEROPORT INTERNATIONAL DE CALVI SAINTE CATHERINE

AEROPORT INTERNATIONAL DE CALVI SAINTE CATHERINE TRAFIC PASSAGERS (TRANSITS A L'ARRIVEE) TRAFIC REGULIER TRAFIC NON REGULIER TRAFIC COMMERCIAL 2012 2011 Variation 2012 2011 Variation 2012 2011 Variation National 7 812 7 162 National 9,08 % 38 0 National

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION L activité économique marque un véritable coup d arrêt sur ce 1 er trimestre pour l ensemble

Plus en détail

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME :

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 4ème trimestre DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : Une poursuite de la stabilisation du niveau d activité, une

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE LA PRODUCTION BOVINE

TABLEAU DE BORD DE LA PRODUCTION BOVINE TABLEAU DE BORD DE LA PRODUCTION BOVINE Mars 2015 Points clés Au 1 er janvier 2015, le cheptel bovin en Pays de la Loire compte 2.599.805 têtes. Si la dynamique sur les effectifs de femelles laitières

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Chiffres clés de l assurance transport 2011 réalisés par l ABAM

Chiffres clés de l assurance transport 2011 réalisés par l ABAM Chiffres clés de l assurance transport 2011 réalisés par l ABAM Contenu 1. Facultés : la Belgique reste dans le top 15... 2 2. La branche CMR reste dans le vert... 3 3. Corps fluviaux... 4 4. Corps maritimes...

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

1 er. trimestree 2014

1 er. trimestree 2014 Note de conjoncture du marché des assurances 1 er trimestree 214 PRODUCTION DU 1 er TRIMESTRE 214 : EVOLUTION DE LA PRODUCTION : Le chiffre d affaires 1 réalisé par le secteur durant le 1 er trimestre

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

AEROPORT INTERNATIONAL DE BASTIA-PORETTA

AEROPORT INTERNATIONAL DE BASTIA-PORETTA TRAFIC PASSAGERS (TRANSITS A L'ARRIVEE) TRAFIC REGULIER TRAFIC NON REGULIER TRAFIC COMMERCIAL janvier 01 01 011 Variation 01 011 Variation 01 011 Variation National 48 48 50 147 National -3,3 % 956 31

Plus en détail

Données sociales 2002. Juin 2003

Données sociales 2002. Juin 2003 Données sociales 2002 Juin 2003 asf - Données sociales 2002-2 - Sommaire Pages Avant-propos : La conjoncture économique... 4 Données sociales : Eléments de synthèse... 5 La situation de l emploi au 31

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Le bilan de l année 2014 Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Novembre 2004 L Observatoire porte un regard attentif sur les SARL constituées

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 58 Juillet Conjoncture de l immobilier Résultats au premier trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière au premier

Plus en détail

ENTREPRISES. EVOLUTIONS 2 èmes trimestres 2013-2014. N 45 Sept 2014 Données au 30 juin 2014

ENTREPRISES. EVOLUTIONS 2 èmes trimestres 2013-2014. N 45 Sept 2014 Données au 30 juin 2014 Comparaisons 2 èmes trimestres 213 et 214 ENTREPRISES Créations d entreprises Liquidations judiciaires Crédits à l équipement Permis de construire de locaux Investissements des entreprises Chiffres d Affaires

Plus en détail

Le climat d incertitude persiste et freine le développement de l emploi

Le climat d incertitude persiste et freine le développement de l emploi N 7 - D ON N É E S 2 ÉME T R IM E S T R E 2 0 1 2 - P A R U T ION O C T OB R E 2 0 1 2 De plus, la situation de l emploi est contrastée : l emploi progresse au nord où se concentre le quart des emplois

Plus en détail

Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 2014

Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 2014 Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 214 Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Août 214 Au 3 juin 214, le nombre d entreprises inscrites au RM a dépassé

Plus en détail

AEROPORT INTERNATIONAL DE CALVI SAINTE CATHERINE

AEROPORT INTERNATIONAL DE CALVI SAINTE CATHERINE TRAFIC PASSAGERS (TRANSITS A L'ARRIVEE) TRAFIC REGULIER TRAFIC NON REGULIER TRAFIC COMMERCIAL 2012 2011 Variation 2012 2011 Variation 2012 2011 Variation National 10 085 8 029 National 25,61 % 6 6 National

Plus en détail

Données au 1 er janvier 2015

Données au 1 er janvier 2015 2015 Données au 1 er janvier 2015 Synthèse Chapitres Au 1 er janvier 2015, en Alsace le nombre d établissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) est en augmentation, tandis que les

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE EST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

CONJONCTURE DU BTP Île-de-France. N 2 - Mai 2013

CONJONCTURE DU BTP Île-de-France. N 2 - Mai 2013 CONJONCTURE DU BTP Île-de-France N - Mai 13 Logements mis en chantier Sur 1 mois à fin mars 13 (évol 1 an) Logements autorisés Sur 1 mois à fin mars 13 (évol 1 an) Prix logements collectifs Au 4 trimestre

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

Points forts UN RETOUR DE CROISSANCE BILAN TOURISME 2011. De la Polynésie française

Points forts UN RETOUR DE CROISSANCE BILAN TOURISME 2011. De la Polynésie française Points forts 2 BILAN TOURISME 211 UN RETOUR DE CROISSANCE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Après un premier semestre encourageant et un second plus morose, les arrivées touristiques

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 599 Janvier 5 Conjoncture de l immobilier Résultats au troisième trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière

Plus en détail

L évolution des flux de placements financiers des ménages français et son incidence sur les groupes de bancassurance

L évolution des flux de placements financiers des ménages français et son incidence sur les groupes de bancassurance L évolution des flux de placements financiers des ménages français et son incidence sur les groupes de bancassurance n 1 décembre 212 1 SYNTHESE À la fin de l année 211, le Secrétariat général de l Autorité

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1 LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1 En collaboration avec le laboratoire ERUDITE de l Université Paris-Est Marne-la-vallée, sous la direction scientifique de Marc Ferracci et avec la

Plus en détail

AEROPORT FIGARI SUD CORSE

AEROPORT FIGARI SUD CORSE COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE D AJACCIO ET DE LA CORSE DU SUD AEROPORT FIGARI SUD CORSE RELEVEMENT DES REDEVANCES AERONEFS DE MOINS DE 6 TONNES A COMPTER DU 1 er

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T3 2013

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T3 2013 1 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 3 ème trimestre 2013 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les

Plus en détail

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1)

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1) Société anonyme au capital de 2 362 883 330 Siège social : 36-38, avenue Kléber 75116 Paris 403 210 032 RCS PARIS INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS (1) (NON AUDITE) A - MARCHE DES AFFAIRES

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 17 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 4 ème TRIMESTRE 2013 1 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 4 ème trimestre 2013 En glissement trimestriel,

Plus en détail

14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS

14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS 14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS La mise en place de la prestation d accueil du jeune enfant (PAJE) en 2004, et plus particulièrement la création du

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

Une économie régionale toujours bien orientée

Une économie régionale toujours bien orientée Synthèse régionale Une économie régionale toujours bien orientée Dans les Pays de la Loire, l année 2006 a été marquée sur le plan démographique par la forte progression des naissances. Par ailleurs, comme

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

SOMMAIRE. Les chiffres de septembre 2015. Variation annuelle des DEFM catégorie A (données brutes)

SOMMAIRE. Les chiffres de septembre 2015. Variation annuelle des DEFM catégorie A (données brutes) Les chiffres de septembre 2015 Variation annuelle des DEFM catégorie A +5,2% +3,6% +3,1% Données CVS : Baisse de la demande d emploi de catégorie A à fin septembre 2015 par rapport au mois d août, moins

Plus en détail

Majeurs et mineurs mis en cause par les services de Police en 2013

Majeurs et mineurs mis en cause par les services de Police en 2013 La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP Premier ministre Majeurs et mineurs par les services de Police en 2013 Antoine le graët, Chargé d études statistiques à l ONDRP 2 Principaux enseignements

Plus en détail