Le principe de prudence : Les amortissements

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le principe de prudence : Les amortissements"

Transcription

1 Le principe de prudence : Les s Chapitre 13 Introduction La mise en situation comprend 5 parties I Le principe de prudence II L III Plan d IV Enregistrement V Les cessions d immobilisations Il faut garder à l'esprit que les élèves doivent analyser et enregistrer les opérations d inventaire, mais aussi déterminer l'incidence de ces opérations sur le compte de résultat, la trésorerie ou le bilan. Ce chapitre intègre les dernières normes IFRS. Mise en situation Doc. 1 Extrait de la liste des immobilisations de l entreprise Somer. Toute personne physique ou morale ayant la qualité de commerçant [ ] doit contrôler par inventaire, au moins une fois tous les douze mois, l existence et la valeur des éléments d actifs et passifs du patrimoine de l entreprise. Les comptes annuels doivent être : Réguliers. Sincères. Donner une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de l'entreprise. Respecter le principe de prudence. Le principe de prudence consiste pour l entreprise à évaluer, avec le maximum de respect de la vérité, la valeur du patrimoine de l entreprise, tout en évitant de donner une appréciation trop optimiste (une charge est constatée dès qu'elle est probable alors qu'un gain ne l'est que lorsqu'il est certain).

2 4. L entreprise va examiner avec attention chacune des immobilisations corporelles et évaluer pour chacune d elles la perte définitive de valeur subie, par le biais des s. Doc.2 La base amortissable d un actif Il s agit : PC de bureau Emboutisseuse CF 2005 La perte de valeur est définitive. Attention le terrain n est pas concerné pas les s car la perte de valeur peut être réversible. La base amortissable est = 867,50 Règle générale : base amortissable = coût d acquisition HT valeur résiduelle Cout d acquisition : prix d achat net HT + Frais sur achats (frais transport, fais installation etc.) Remarque : pour les véhicules de tourisme, la TVA n est pas déductible. Doc. 3 Plan d (linéaire) La dépréciation est répartie linéairement L linéaire est calculé à partir de la date de mise en service de l immobilisation. La VNC représente la valeur du bien à la date d inventaire. 4. Le plan d comprend 5 lignes pour tenir compte de la règle du prorata temporis ; la première année est incomplète, la dernière année étant le complément. La première année est incomplète car le point de départ est la date de mise en service ici le 1/4/N 867,5x25 %x9/12= 162,66 La dernière annuité vient en complément => du 1/1/N+3 au 31/3/N+3 867,5x25 %x3/12 = 54,22 2 Chapitre 13

3 5. Plan Rabot Durée utilisation 6 Coût acquisition ,00 Date mise en service 01-août Mode linéaire Taux 16,67% Année Base amortissable Amortissement Cumul Valeur nette N , , , ,44 N , , , ,11 N , , , ,78 N , , , ,44 N , , , ,11 N , , , ,78 N , , ,00 0,00 Doc. 4 Plan d (non linéaire) Les annuités sont calculées en fonction du nombre de km. La première annuité = / x = La deuxième annuité = / x = La troisième annuité = / x = La quatrième annuité = / x = N N N N N N Plan emboutisseuse coût acquisition date mise en service 01-juin année pièces Prévues base amortissable cumul N , , , , ,42 N , , , , ,61 N , , , , ,35 N , , , , ,87 N , , , , ,16 N , , , ,00 - Extrait de bilan au Bilan au Actif Brut Amortissements Valeur nette Immobilisations corporelles Installations techniques mat. et out.industriels , , ,42 3

4 Doc. 5 Extrait de journal La charge pour l entreprise s élève à ,66. Cette charge n a aucune incidence sur la trésorerie car c est une charge calculée qui n entraîne pas de décaissement. Cette opération a une incidence sur le résultat car elle entraîne une augmentation des charges et par conséquent une diminution du résultat. 4. Ecriture pour l du rabot et l emboutisseuse au 6811 Dotations aux s * , Amortissements du matériel outillage industriel Selon plans s ,14 * Amortissement emboutisseuse et rabot : , ,56 Doc. 6 Plan d d un actif à céder. Base amortissable = coût d acquisition HT valeur résiduelle. Cout d acquisition : prix d achat net HT + Frais sur achats (frais transport, fais installation etc ). taux d = 100/5 =20% annuité = x 20% = VNC = = En N+4 la VNC = 7 500, elle correspond à la valeur résiduelle. Doc. 7 Plan d d un actif à céder. On compare le compte 775 et le compte 675 => le résultat est = 0 Le résultat de la cession est = à la différence entre le prix de cession et la VNC => prix de vente 7500 Valeur nette 7500 => la cession = 0. 4 Chapitre 13

5 Les comptes sont soldés, car l immobilisation n est plus enregistrée dans les comptes de l entreprise matériel de transport 1/1/N acquisition cession Solde = Amortissement du matériel de transport +5 cession ,00 Amort ,00 +1 Amort ,00 +2 Amort ,00 +3 Amort ,00 +4 Amort ,00 Solde = 0 Plan d Plan PC Durée utilisation 3 Coût acquisition 2 400,00 Date mise en service ,00 Mode linéaire Taux 0,33 année base amortissable cumul N 2 160,00 720,00 720, ,00 N ,00 720, ,00 960,00 N ,00 720, ,00 240, Banque 287, Produits des cessions d éléments d actif 240, TVA collectée 47,04 Cession de l ordinateur Dotations aux s sur immobilisations 720,00 corporelles Amortissements du matériel de bureau 720, Amortissements du matériel de bureau 2 160, Valeur des éléments d actif cédés 240, Matériel de bureau 2 400,00 5

6 Exercices Ex. 1 Plan d' linéaire Le taux d linéaire = 100/nombre d année d utilisation. La règle du prorata temporis permet de réduire l annuité en fonction de la date de mise en service. Annuité 1 = x25 %x 5,5/12 = 6 645,83 Annuités 2, 3 et 4 = x 25 % = ,00 Annuité 5 = x 25 % x 6,5 = 7 854, Dotations aux s sur immobilisations corporelles 6 645, Amortissements du matériel industriel 6 645,83 4. Année Dotation aux s Impact sur le résultat N 6 645, ,83 N , ,00 N , ,00 N , ,00 N , ,17 5. Bilan au Actif Brut Amortissements Valeur nette Immobilisations corporelles Installations techniques mat. et out.industriels , , ,17 Bilan au +1 Actif Brut Amortissements Valeur nette Immobilisations corporelles Installations techniques mat. et out.industriels , , ,17 Ex. 2 Plan d' linéaire Le coût d acquisition = = Le taux linéaire : 100/8 = 12,5% 6 Chapitre 13

7 Plan machine outil Durée utilisation 8 Date mise en Coût acquisition ,00 service 19-mai Mode linéaire Taux 12,50% année base amortissable cumul N , , , ,31 N , , , ,31 N , , , ,31 N , , , ,31 N , , , ,31 N , , , ,31 N , , , ,31 N , , , ,31 N , , , ,69 (221 jours /360) Matériels industriels , TVA sur immobilisations 8 545, Fournisseurs d immobilisations ,60 Selon plans s Dotations aux s sur immobilisations corporelles 3 345, Amortissements du matériel industriel 3 345,69 Selon le plan d' 6. Extrait du bilan au Actif Brut Amortissements Valeur nette Immobilisations corporelles Installations techniques mat. et out.industriels , , ,31 Ex. 3 Plan d' linéaire avec valeur résiduelle Valeur résiduelle = 10 % du coût d acquisition => 1483,00x10% = 148,30. Base amortissable = coût d acquisition valeur résiduelle 1483,00 148,30 = 1 334,70. 7

8 plan PC durée utilisation 3 coût acquisition 1483 date mise en service 01-avr mode linéaire taux linéaire 33,33% année base amortissable valeur brute cumul N 1 334, ,68 333, ,33 N , ,90 778,58 704,43 N , , ,48 259,53 N , , ,70 148,30 4. Enregistrer au journal les écritures d inventaire Dotations aux s sur immobilisations corporelles 333, Amortissements du matériel de bureau 333,68 Selon le plan d' 5. Extrait Bilan au +1 Actif brut s Net Immobilisations corporelles Matériel de bureau et informatique 1 483,00 333, ,33 6. Le principe de prudence consiste à apprécier avec un maximum de sincérité le patrimoine de l entreprise. Ex. 4 Plan d' non linéaire. Plan presse Coût acquisition ,00 année pièces Prévues base amortissable Date mise en service cumul 01-juin N 8 000, , , , ,00 N , , , , ,00 N , , , , ,00 N , , , , ,00 N , , , , ,00 N , , , , Dotations aux s sur immobilisations corporelles 9 600, Amortissements du matériel industriel 9 600,00 Selon le plan d' 8 Chapitre 13

9 Ex. 5 Plan d' linéaire et cession. Valeur résiduelle = ,00 x 15 % = ,00 Base amortissable = , ,00 = ,00 Plan Camion durée utilisation 5 coût acquisition date mise en service 01-janv mode linéaire taux linéaire 20,00% année base amortissable valeur brute cumul N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 La dernière annuité est incomplète le camion est cédé le 1/6/N+5 => la dernière annuité se calcule sur 5 mois Dotations aux s sur immobilisations corporelles , Amortissements du matériel de transport 25500,00 Selon le plan d' Banque , Produit des cessions d éléments d actif , TVA collectée 4 410,00 Cession du camion Dotation aux s sur immobilisation corporelle , Amortissement du matériel de transport , Amortissements du matériel de bureau , Valeur des éléments d actif cédés 37375, Matériel de transport ,00 5. Comparaison des comptes 775 et , ,00= ,00 9

10 6. Incidence sur le résultat Année charges produits Impact sur le résultat N , , ,00 Incidence sur le bilan Extrait Bilan au +4 Actif brut s net Immobilisations corporelles Matériel de transport Extrait Bilan au +5 Actif brut s net Immobilisations corporelles Matériel de transport Incidence sur la trésorerie La trésorerie est impactée lors de la cession, le compte banque est débité => la trésorerie augmente de euros. Ex. 6 Amortissements et comptes de synthèse Le terrain n est pas amorti car la dépréciation éventuelle subie n est pas définitive. 2. Constructions : /20 = 7 800,00 Matériel industriel : /6 = 5 833,33 Matériel de bureau : /4 = 4250*10/12 = 3 541,67 Mobilier : 8000/8= 1 000,00 Immobilisations Valeur brute Amortissements pratiqués VNC au Constructions , , ,00 Matériel industriel , , ,00 Matériel de bureau , , ,33 Mobilier 8 000, , , Dotations aux s sur immobilisations corporelles , Amortissements du matériel industriel 5 833, Amortissements du matériel de bureau et Info 3 541, Amortissements du mobilier 1 000, Amortissements des constructions 7 800,00 10 Chapitre 13

11 5. Extrait Bilan au Actif immobilisé Brut Amortissements Net Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles , , ,59 Immobilisations financières Total I , , ,59 6. TABLEAU DES AMORTISSEMENTS SITUATIONS ET MOUVEMENTS A B C D RUBRIQUES AMORTISSEMENTS CUMULES AU DEBUT DE L'EXERCICE AUGMENTATIONS : DOTATIONS DE L'EXERCICE DIMINUTIONS D'AMORTISSEMENTS DE L'EXERCICE AMORTISSEMENTS CUMULES A LA FIN DE L'EXERCICE Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Immobilisations financières TOTAL SITUATIONS ET MOUVEMENTS RUBRIQUES TABLEAU DES IMMOBILISATIONS A B C D VALEUR BRUTE A L'OUVERTURE DE L'EXERCICE AUGMENTATIONS DIMINUTIONS VALEUR BRUTE A LA CLOTURE DE L'EXERCICE Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Immobilisations financières TOTAUX La dotation aux s est une charge et cela entraîne une diminution du résultat de l entreprise. Les s représentent une diminution de la valeur des biens amortissables. Ex. 7 L avec composants 1/1/N Matériels industriels , Matériels industriels (appareillage) , TVA sur immobilisations , Fournisseurs d immobilisations ,00 Acquisition machine outil 11

12 plan machine durée utilisation 10 coût acquisition ,00 date mise en service 01-janv mode linéaire taux 10,00% année base amortissable cumul N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 N , , ,00 - plan machine (appareillage) durée utilisation 5 coût acquisition ,00 date mise en service 01-janv mode linéaire taux 20,00% année base amortissable cumul N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , Dotations aux s sur immobilisations corporelles , Amortissements du matériel industriel 9 000, Amortissements du matériel industriel (appareillage) 6 000, /1/N Matériels industriels (appareillage) , TVA sur immobilisations 4 312, Fournisseurs d immobilisations ,00 Changement appareillage 12 Chapitre 13

13 Ex. 8 Application informatique Les immobilisations sont acquises après le 1 er janvier 2005 Attention les versions actuelles des logiciels d immobilisation* (par exemple ciel 2005) ne gèrent pas correctement les plans d s avec les valeurs résiduelles. On peut envisager de traiter une partie de l exercice avec le logiciel d immobilisation et l autre partie avec le tableur. Utiliser le logiciel d immobilisations permet de pouvoir générer automatiquement les écritures d inventaire et les documents de l annexe. *Vérifier auprès de son éditeur de logiciel si un patch correctif n est pas mis à la disposition des utilisateurs. Le corrigé se trouve aussi dans le fichier C13 Ex8 Appli info corrigé.xls. Pour réaliser ce TD rapidement, il est possible de fournir aux élèves le fichier C13 Ex8 Appli info Elève.xls. Base amortissable : Coût d'acquisition valeur de cession : = Plans d Plan J7 durée utilisation 5 coût acquisition ,00 date mise en service 01-mars mode linéaire taux 20,00% année base amortissable cumul N , , , ,67 N , , , ,67 N , , , ,67 N , , , ,67 Plan imprimante HP1200pro durée utilisation 3 coût acquisition 1540,00 date mise en service 14-janv mode linéaire taux 33,33% année base amortissable cumul N 1 540,00 494,80* 494, ,20 N ,00 513, ,13 531,87 N ,00 513, ,46 18,54 N ,00 18, ,00 - * Les calculs à la main sont légèrement différents on trouve 490,51 Remarques Avec Excel, on utilisera la fonction suivante pour calculer une annuité en prorata temporis sur une base de 360 jours : =JOURS360(date inventaire;date de mise en service) Pour ciel compta (module immobilisations) Dossier Paramètre du dossier Amortissements Base de calcul linéaire cocher 360 j 13

14 Plan micro Kenitec durée utilisation 4 coût acquisition 2500,00 date mise en service 15-avr mode linéaire taux 25,00% année base amortissable cumul N ,00 444,44 * 444, ,56 N 2 500,00 625, , ,56 N ,00 625, ,44 805,56 N ,00 625, ,44 180,56 N ,00 180, ,00 - Plan perceuse BB durée utilisation 10 coût acquisition 2800,00 date mise en service 15-juil mode linéaire taux 10,00% année base amortissable cumul N ,00 129,11 129, ,89 N 2 800,00 280,00 409, ,89 N ,00 280,00 689, ,89 N ,00 280,00 969, ,89 N ,00 280, , ,89 N ,00 280, , ,89 N ,00 280, ,11 990,89 N ,00 280, ,11 710,89 N ,00 280, ,11 430,89 N ,00 280, ,11 150,89 N ,00 150, , Dotations aux s sur immobilisations corporelles , Amortissements du matériel industriel 280, Amortissements du matériel de bureau et Info 1 119, Amortissements du matériel de transport 8 920,00 Plan J7 durée utilisation 5 coût acquisition ,00 date mise en service 01-mars mode linéaire taux 20,00% année base amortissable cumul N , , , ,67 N , , , ,67 N , , , ,67 N , , , ,67 N , , , ,67 14 Chapitre 13

15 6. Base amortissable : Coût d'acquisition valeur de cession : = Plan Renault Traffic durée utilisation 5 coût acquisition ,00 date mise en service 01-avr-N+1 mode linéaire taux 20,00% année base amortissable cumul N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , ,00 N , , , , Débiteurs et créditeurs divers 5 860, Produits des cessions d éléments d actif 4 900, TVA collectée 960,40 Cession du camion Dotations aux s sur immobilisations corporelles 2 230, Amortissements du matériel de transport 2 230,00 du J Amortissements du matériel de transport , Valeur des éléments d actif cédés , Matériel de transport , Dotations aux s sur immobilisations corporelles 8 775, Amortissements du matériel de transport 8 775,00 du traffic 8. Calculer le résultat de la cession du J7 Comparaison des comptes 675 et ,67= ,67 (moins-value) 15

LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES

LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES Les amortissements correspondent à la perte de valeur d'une immobilisation due à son usure ou son obsolescence. 1- COMPTABILISATION DE LA DOTATION ANNUELLE Compte Dotations

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS PRESENTATION DES MODES D AMORTISSEMENT Exemple 1 : CAS D UN AMORTISSEMENT VARIABLE On acquiert le 04/08/N une machine-outil pour une valeur HT de. Cette machine,

Plus en détail

Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions

Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions Introduction La mise en situation comprend 5 parties : I Les dépréciations d actif Dépréciation de l actif Dépréciations des terrains

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES I. Les achats d immobilisations Les immobilisations sont des biens matériels et immatériels qui sont achetés par l entreprise afin de servir de façon durable à son exploitation

Plus en détail

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations.

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Économie et management. Analyse comptable. 2013-2014 Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Sylvie Gerbaix. I _ Acquisition des immobilisations. 1 _ Exemple. Acquisition d'un matériel. Valeur

Plus en détail

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr.

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. EJBARI Abdelbar LES AMORTISSEMENTS Définitions et Notions L entreprise doit, dans le

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES L'ETUDE DES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES NE FIGURE PAS DANS LE REFERENTIEL DES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. L'amortissement dérogatoire ne correspond pas à l objet normal

Plus en détail

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Introduction La mise en situation comprend 2 parties : I La détermination et l imposition du résultat II Les comptes de synthèse

Plus en détail

L amortissement des immobilisations

L amortissement des immobilisations L amortissement des immobilisations Une entreprise qui souhaite acquérir une immobilisation a plusieurs possibilités de financement : Elle puise dans ses fonds propres pour s autofinancer Elle recourt

Plus en détail

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DCG session 2008 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES. A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

COMPTABILITE FINANCIERE TD 4

COMPTABILITE FINANCIERE TD 4 COMPTABILITE FINANCIERE TD 4 LES INVESTISSEMENTS, AMORTISSEMENTS ET CESSIONS Enseignant : Mr LAURENT CONTENU DU TD 4 Rappels sur l amphi 4 Exercice corrigé en cours Rappels Les amortissements Les cessions

Plus en détail

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION 1. PRINCIPES COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Certaines immobilisations se déprécient de manière continue, irréversible, avec le temps : usure, obsolescence. Les amortissements

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Les travaux d inventaire : les amortissements pour dépréciation Page 1 LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION L'amortissement est la constatation comptable de la perte définitive de valeur que subissent

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION Classe de terminale technologique hôtellerie L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 1/3 l amortissement linéaire OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale COURS 470 Série 17 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF

CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF Afin de présenter les comptes annuels de la SARL MACCABI dont il est le comptable, M. Magee a commencé à réaliser, dés le 31/12, les travaux d inventaire. Il vous demande

Plus en détail

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE OPERATIONS DE FIN D EXERCICE COMPTABLE Sommaire L INVENTAIRE... 2 LA DETERMINATION DES CHARGES ET DES PROVISIONS... 3 LES IMMOBILISATIONS... 3 LES AMORTISSEMENTS... 4 LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION...

Plus en détail

DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES

DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES Session 2012 - INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ Corrigé indicatif Ce corrigé n est qu indicatif et peut contenir des erreurs. DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES Partie A - Opérations liées aux achats et aux

Plus en détail

Ecritures d inventaire

Ecritures d inventaire Date début :.. Date fin : Problématique : L exercice comptable découpe la vie de l entreprise. A chaque fin d exercice, il est nécessaire de procéder à un inventaire comptable qui permettra d élaborer

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S. www.bassam.be.ma. Ce type d amortissement répartie de manière égale les dépréciations sur la durée de vie du bien.

L E S A M O R T I S S E M E N T S. www.bassam.be.ma. Ce type d amortissement répartie de manière égale les dépréciations sur la durée de vie du bien. I L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût

Plus en détail

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS 13 DOSSIER 2 L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS SARL LAURIQUE Ravalement de façades 19 place de Gavarnie 65110 CAUTERETS Cette entreprise termine son exercice comptable tous

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Première partie : Les travaux d inventaire Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Premier dossier : Les activités liées aux immobilisations et à leurs amortissements Chapitre 1 : Les travaux

Plus en détail

Les travaux de fin de gestion Ecritures d inventaire Séquence 2 Opérations relatives aux immobilisations

Les travaux de fin de gestion Ecritures d inventaire Séquence 2 Opérations relatives aux immobilisations Les travaux de fin de gestion Ecritures d inventaire Séquence 2 Opérations relatives aux immobilisations Sommaire Opérations d inventaire Rappels sur la notion d immobilisation Les amortissements Les dépréciations

Plus en détail

L AMORTISSEMENT III NOUVEAUTE AVEC L INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6

L AMORTISSEMENT III NOUVEAUTE AVEC L INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6 L AMORTISSEMENT I DEFINITION L amortissement est la constatation comptable de l amoindrissement de la valeur d un élément d actif sur sa durée probable de vie. Les immobilisations demeurent les éléments

Plus en détail

Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel

Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel 1 La démarche budgétaire La démarche budgétaire repose sur trois phases : l analyse, l action puis le contrôle. 11

Plus en détail

TERMINALE STMG GESTION FINANCE. Présentation : Sophie FABRE. Economie et gestion - Académie de Toulouse

TERMINALE STMG GESTION FINANCE. Présentation : Sophie FABRE. Economie et gestion - Académie de Toulouse TERMINALE STMG GESTION FINANCE Présentation : Sophie FABRE Plan de la présentation 1 Le Programme de Gestion Finance : comment l aborder? 2 Un exemple de séance : le principe de prudence PREMIERE PARTIE

Plus en détail

APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro)

APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro) 2 AMORTISSEMENT ET DÉPRÉCIATION DES ACTIFS APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro) APPLICATION 7 Amortissement économique : unités de temps Société Malgorn (Professeur)

Plus en détail

LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS

LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS CHAPITRE 7 LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS RAPPELS SUR LE PRINCIPE DE PRUDENCE Article L 123-14 du Code de commerce «La comptabilité est basée sur des principes qui permettent de produire

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S

L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L E S A M O R T I S S E M E N T S L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût ou

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION AMORTISSEMENT DES CHARGES ACTIVEES

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION AMORTISSEMENT DES CHARGES ACTIVEES LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION AMORTISSEMENT DES CHARGES ACTIVEES Objectif(s) : o Amortissement des : frais d'établissement, frais de recherche et de développement, charges à répartir. Pré-requis

Plus en détail

CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE

CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE Afin de présenter les comptes annuels de la SARL MACCABI dont il est le comptable, M. Magee a commencé à réaliser, dés le 31/12, les travaux d inventaire. Il vous demande

Plus en détail

RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général)

RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général) CHAPITRE8 LE PRINCIPE DE PRUDENCE LES DEPRECIATIONS ET LES PROVISIONS RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général) «La comptabilité est établie sur la base d appréciations

Plus en détail

Entreprise BOTTIN TRAVAIL À FAIRE. 1 Saisir sur ordinateur les données fournies par le document 2 sur feuille excel ouvrir le document PARAME.XLS.

Entreprise BOTTIN TRAVAIL À FAIRE. 1 Saisir sur ordinateur les données fournies par le document 2 sur feuille excel ouvrir le document PARAME.XLS. ANALYSE COMPTABLE ET FIINANCIIERE Outil mis en œuvre : Tableur Intérêts pédagogiques découvrir les divers indicateurs caractéristiques de la situation financière et de l exploitation, faire des comparaisons

Plus en détail

Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations

Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations Comptabilité générale IG 3 Cours et TD : Marie Musard Année 2007-2008 Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations Cours et exercices Note : Ce chapitre étudie la dépréciation des immobilisations corporelles

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS. Définition. Base d amortissement. Amortissement linéaire

LES AMORTISSEMENTS. Définition. Base d amortissement. Amortissement linéaire LES AMORTISSEMENTS Définition L amortissement est la constatation comptable de la dépréciation d un bien. Cette dépréciation résulte de l usure (diminution physique) ou de l obsolescence du bien (vieillissement

Plus en détail

L État. Chapitre 06. Introduction. Mise en situation. Doc. 1 TVA déductible et TVA collectée

L État. Chapitre 06. Introduction. Mise en situation. Doc. 1 TVA déductible et TVA collectée L État Chapitre 06 Introduction Le chapitre traite de la notion de, point 5 du programme : - Calcul - Comptabilisation Dans ce chapitre, on s efforcera de montrer qu il s agit d une taxe en définitive

Plus en détail

FINANCEMENT PAR SUBVENTIONS. Traitements comptables des subventions d exploitation, d équilibre et d équipement (ou d'investissement).

FINANCEMENT PAR SUBVENTIONS. Traitements comptables des subventions d exploitation, d équilibre et d équipement (ou d'investissement). FINANCEMENT PAR SUBVENTIONS Objectif(s) : o Traitements comptables des subventions d exploitation, d équilibre et d équipement (ou d'investissement). Pré-requis : o o Travaux comptables de fin d'année,

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT

LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT La plupart des immobilisations corporelles qui figurent à l actif de l entreprise se déprécient soit à cause de l usure qu elles subissent (c est le cas des

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6 LES AMORTISSEMENTS 1. DEFINITION Règlement n 2002-10 du CRC Article 322.1 3. Le montant amortissable d un actif est sa valeur brute sous déduction de sa valeur résiduelle. L amortissement d un actif est

Plus en détail

S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011

S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011 S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011 S.A W T 16 avenue Charles DE GAULLE 31130 BALMA Sommaire BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 2 SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION 16 ANNEXE 18 LIASSE FISCALE 26

Plus en détail

VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE

VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE [Texte] Page 1 1 Définitions de certaines notions de comptabilité : - Actif immobilisé : - L actif immobilisé correspond à l actif destiné à rester durablement

Plus en détail

Comptabilité financière en IFRS

Comptabilité financière en IFRS Comptabilité financière en IFRS Wolfgang Dick & Franck Missonier-Piera ISBN : 2-7440-7172-2 Chapitre 5 : Actifs non courants Exercice 5.1 Plan d amortissement 1. Plan d amortissement : Montant amortissable

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements

Plus en détail

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales Présentation des RÉSULTATS ANNUELS 2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales 26 février 2014 32 Hoche - Paris Table des matières GROUPE BOUYGUES...2 Bilan consolidé...2 Compte de résultat consolidé...3

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

Chapitre 3 Principes d'évaluation

Chapitre 3 Principes d'évaluation Chapitre 3 Principes d'évaluation I Evaluation des actifs postérieurement à leur date d'entrée (PCG) Introduction : Règles générales concernant les dépréciations A Analyse des actifs autres que les immobilisations

Plus en détail

DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE

DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE 1. Indiquer la signification de ce sigle. ANC : Autorité des normes comptables

Plus en détail

Note de cours NOTE. Amortissement linéaire. Introduction à la comptabilité

Note de cours NOTE. Amortissement linéaire. Introduction à la comptabilité Note de cours NOTE Amortissement linéaire Introduction à la comptabilité 2 LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION D ACTIFS I - GENERALITES a) Définition : D'après le plan comptable général, l'amortissement

Plus en détail

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS Il s agit d une révision rapide d un cours de première afin de mieux aborder le cours sur les amortissements. Ne seront pas vus l acquisition d immobilisations

Plus en détail

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie Fondamentaux de la Finance Travaux dirigés par Rim AYADI 2013-2014 Université Lumière Lyon2 2013/2014-1- Feuille de TD n 1 Exercice1 Sur la base de la balance après inventaire fournie en Annexe 1 pour

Plus en détail

1. Établir le bilan de l'entreprise au 2 janvier 2009 après ces deux opérations.

1. Établir le bilan de l'entreprise au 2 janvier 2009 après ces deux opérations. BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2010 (Nouvelle Calédonie) SERIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION EPREUVE ECRITE DE LA SPECIALITE COMPTABILITE ET FINANCE D ENTREPRISE CORRIGE DOSSIER 1 - CRÉATION

Plus en détail

CAS inédit d application sur les normes IAS/IFRS Copyright - Laurent PIERANDREI

CAS inédit d application sur les normes IAS/IFRS Copyright - Laurent PIERANDREI CORRIGE DU CAS DATURA Au Journal au (1) Amortissement par composants du camion CAS inédit d application sur les normes IAS/IFRS Composants Dotations Date Moteur Pneumatiques Reste Initiale IFRS Ecart -2

Plus en détail

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES Objectif(s) : o Conséquences comptables des opérations de cessions, o Aspects fiscaux. Pré-requis : o Maîtrise des amortissements et provisions,

Plus en détail

Les écritures de la comptabilité patrimoniale

Les écritures de la comptabilité patrimoniale Les écritures de la comptabilité patrimoniale En fin d exercice, il convient de vérifier si toutes les écritures relatives à la comptabilité patrimoniales ont bien été passées. Parmi ces dernières, il

Plus en détail

Pour les professionnels de l habitat social. Nouveautés Salvia Patrimoine version 14.1

Pour les professionnels de l habitat social. Nouveautés Salvia Patrimoine version 14.1 Pour les professionnels de l habitat social Nouveautés Salvia Patrimoine version 14.1 Sommaire 1 La dépréciation de l actif... 4 1.1 Présentation...4 1.1.1 Principe... 4 1.1.2 L évaluation de la dépréciation...

Plus en détail

EXAMEN EN COMPTABILITE

EXAMEN EN COMPTABILITE EXAMEN EN COMPTABILITE La société SAADA, créée au début de l exercice 2003, procède à ses travaux d inventaire au 31 /12/2007. En se basant sur les différentes annexes et informations ci-après, procéder

Plus en détail

La valeur actuelle d'un élément de parc informatique

La valeur actuelle d'un élément de parc informatique La valeur actuelle d'un élément de parc informatique Propriétés Intitulé long Intitulé court Formation concernée Matière Présentation Notions du programme Description Exonet sur la gestion financière d'un

Plus en détail

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DCG session 2009 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif 1. Définir la normalisation comptable. DOSSIER 1 - Normalisation comptable La normalisation comptable consiste à : - produire des normes

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements se font

Plus en détail

Comptabilité. 4- Les provisions

Comptabilité. 4- Les provisions 4- Les provisions 4-1 Définition : En vertu du principe de prudence : - Les produits ne sont pris en compte que s ils sont définitivement acquis à l entreprise ; - Les charges sont comptabilisées dès lors

Plus en détail

BILAN. (Exprimé en dinars)

BILAN. (Exprimé en dinars) BILAN (Exprimé en dinars) ACTIFS 31/12/2012 ACTIFS NON COURANTS Actifs immobilisés Immobilisations incorporelles 28 872,800 28 872,800 28 872,800 Moins : amortissement -28 872,800-28 872,800-28 872,800

Plus en détail

SYNDICAT CFTC DE LA METALLURGIE DE HAUTE-SAONE

SYNDICAT CFTC DE LA METALLURGIE DE HAUTE-SAONE SYNDICAT CFTC DE LA METALLURGIE DE HAUTE-SAONE Maison des Syndicats 5, impasse st Vincent 70000 Vesoul EXERCICE 2013 SOMMAIRE I) Préambule : II) Comptes annuels : Bilan : - Bilan actif - Bilan passif Compte

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION AMORTISSEMENT DEGRESSIF

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION AMORTISSEMENT DEGRESSIF LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION AMORTISSEMENT DEGRESSIF Objectif(s) : o o o Evaluation de l'amortissement, Intérêt du mode dégressif, Conséquences. Pré-requis : o o Classification des immobilisations,

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire Etats financiers de la période intermédiaire Comptes semestriels non audités au 30 juin 2014 ETATS FINANCIERS DE LA PERIODE INTERMEDIAIRE AU 30 JUIN 2014 TABLE DES MATIERES Page Bilan actif... 2 Bilan

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

Le bâtiment. Le stock de farine. La pétrisseuse. Le four. Des créances sur des clients. La clientèle. Le nom «Pain Pilène» Justification

Le bâtiment. Le stock de farine. La pétrisseuse. Le four. Des créances sur des clients. La clientèle. Le nom «Pain Pilène» Justification APPLICATIONS : LES D ACTIFS Référence interne leçon : 0007 Matière : Comptabilité Niveau : Terminale Filière : STG spécialité Comptabilité et Gestion Financière EXERCICE 1 : LES ACTIFS S. Monsieur Pilène,

Plus en détail

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Soit une société dans la balance d ouverture au 01/01/20n est la suivante :

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Soit une société dans la balance d ouverture au 01/01/20n est la suivante : PRÉSENTATION DU TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS 01 PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS

Plus en détail

BARÈME GLOBAL sur 140 points

BARÈME GLOBAL sur 140 points BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2009 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des

Plus en détail

P6C10 Le financement externe de l entreprise

P6C10 Le financement externe de l entreprise P6C10 Le financement externe de l entreprise I. Les emprunts indivis Emprunts indivis : souscrit par une seule personne juridique. Emprunt obligataire : souscrit par plusieurs personnes juridiques (hors

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o o o o Principes des provisions règlementées. Maîtrise des méthodes d'évaluation des amortissements en mode linéaire et en

Plus en détail

E4 - SAS GARAGE ARMAND. Barème

E4 - SAS GARAGE ARMAND. Barème E4 - SAS GARAGE ARMAND Barème DOSSIER Gestion des ventes et de la trésorerie A. Enregistrement de deux factures de vente - forme des écritures - facture MAIF - facture CYMES B. Financement des véhicules

Plus en détail

UNION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS CFTC DU DOUBS. Maison des Syndicats. 4, B rue Léonard de Vinci. 25022 Besançon Cedex EXERCICE 2014.

UNION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS CFTC DU DOUBS. Maison des Syndicats. 4, B rue Léonard de Vinci. 25022 Besançon Cedex EXERCICE 2014. UNION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS CFTC DU DOUBS Maison des Syndicats 4, B rue Léonard de Vinci 25022 Besançon Cedex EXERCICE 2014 1 P age SOMMAIRE I) Préambule : II) Comptes annuels : Bilan : Bilan actif

Plus en détail

Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation

Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation Comptabilité générale Semestre 2 Tronc commun Gestion/Logistique/Informatique Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation REGULARISATION DES COMPTES DE CHARGES

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2012

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2012 COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2012 UNSA UGAP Adresse 1 SOMMAIRE DES COMPTES ANNUELS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 - Bilan synthétique - Compte de résultat synthétique - Annexe 2 SOMMAIRE - REGLES ET METHODES

Plus en détail

SESSION 2008 UE 9 - INTRODUCTION A LA COMPTABILITE. Durée de l épreuve : 3 heures - Coefficient : 1

SESSION 2008 UE 9 - INTRODUCTION A LA COMPTABILITE. Durée de l épreuve : 3 heures - Coefficient : 1 810009 DCG SESSION 2008 UE 9 - INTRODUCTION A LA COMPTABILITE Durée de l épreuve : 3 heures - Coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du Plan comptable général, à l exclusion de toute autre

Plus en détail

4 heures. Eric Siniego, Alain Capéran Académie. Version v1.0. Date de publication. Titre. Type de ressource. Niveau. Matière. Public.

4 heures. Eric Siniego, Alain Capéran Académie. Version v1.0. Date de publication. Titre. Type de ressource. Niveau. Matière. Public. Page 1 sur 10 Propriétés Titre Type de ressource Niveau Matière Public Description Thème Objectifs Pré-requis B2i - Niveau Étude de cas VOLAPUK Épreuve écrite de spécialité Terminale CFE Professeur Description

Plus en détail

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES Comptes annuels au 31/12/2014 Sommaire Documents liminaires Attestation Documents de synthèse Bilan Compte de résultat Annexe DESIGNATION Principes, règles et méthodes

Plus en détail

L amortissement linéaire. Constatation comptable de la dépréciation irréversible d un bien.

L amortissement linéaire. Constatation comptable de la dépréciation irréversible d un bien. L amortissement linéaire Constatation comptable de la dépréciation irréversible d un bien. Le calcul L amortissement se calcule comme suit : base x taux x (temps / 360) Prorata temporis La première année

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR INSPECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE PLAN COMPTABLE DES PARTIS POLITIQUES

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR INSPECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE PLAN COMPTABLE DES PARTIS POLITIQUES ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR INSPECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE PLAN COMPTABLE DES PARTIS POLITIQUES Le Royaume du Maroc vient d engager une série de réformes qui ambitionnent

Plus en détail

Planning des cours. Comptabilité II. Quelques règles du jeu. Système d'évaluation. Ponctualité Pas de pause élastique Calculatrice Travail régulier

Planning des cours. Comptabilité II. Quelques règles du jeu. Système d'évaluation. Ponctualité Pas de pause élastique Calculatrice Travail régulier Comptabilité II Thomas Jeanjean jeanjean@hec.fr Bureau 47, 7286 Planning des cours Cours Partie 1: Introduction et rappels (3 h) Partie 2: Politique et actualité comptable (6 h) Partie 3: Opérations de

Plus en détail

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Le Petit 2014 Compta Les notions clés en 21 fiches Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ABS : Autres biens et services AGO : Assemblée

Plus en détail

L AMORTISSEMENT L AMORTISSEMENT

L AMORTISSEMENT L AMORTISSEMENT L AMORTISSEMENT La plupart des actifs immobilisés se déprécient avec le temps, l'usage ou le changement des techniques Ces diminutions de valeur ne peuvent être saisies que globalement une fois par an,

Plus en détail

page-1- AVIS DES SOCIETES

page-1- AVIS DES SOCIETES page-1- AVIS DES SOCIETES ETATS FINANCIERS PROVISOIRES SOCIETE TUNISIENNE D ENTREPRISES DE TELECOMMUNICATIONS -SOTETEL- Siège social : Rue des entrepreneurs Z.I Charguia II, BP 640-1080 Tunis- La Société

Plus en détail

I. Comptabilité générale

I. Comptabilité générale I. Comptabilité générale I.A. Documents de la comptabilité générale : Le bilan Le bilan est un document de synthèse qui récapitule à un moment donné le total des emplois et le total des ressources. Selon

Plus en détail

LOI N 9-88 RELATIVE AUX OBLIGATIONS COMPTABLES DES COMMERÇANTS

LOI N 9-88 RELATIVE AUX OBLIGATIONS COMPTABLES DES COMMERÇANTS LOI N 9-88 RELATIVE AUX OBLIGATIONS COMPTABLES DES COMMERÇANTS 1 Article premier : obligations relatives aux enregistrements comptables Toute personne physique ou morale ayant la qualité de commerçant

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE09 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ - session 2014 Proposition de corrigé 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

Sommaire. Introduction.. 7. CH 1 Dépréciation des immobilisations. 10

Sommaire. Introduction.. 7. CH 1 Dépréciation des immobilisations. 10 Résumé de théorie : Sommaire Introduction.. 7 CH 1 Dépréciation des immobilisations. 10 I 1- L amortissement des immobilisations.. 10 I 2 Les provisions pour dépréciation des immobilisations. 24 Exercices

Plus en détail

LES TRAVAUX D INVENTAIRE

LES TRAVAUX D INVENTAIRE LES TRAVAUX D INVENTAIRE I. Les opérations de fin d exercice Les opérations de fin d exercice ou «travaux d inventaire», réalisé s en fin d exercice comptable, ont pour objectif l élaboration des documents

Plus en détail

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye,

Plus en détail

Module 1 : Comptabilité Générale

Module 1 : Comptabilité Générale Module 1 : Comptabilité Générale - Découvrir le bilan, le compte de résultat et l'organisation comptable. - Utiliser le plan comptable général et déterminer l'imputation comptable. - Comptabiliser des

Plus en détail

Version Démonstration

Version Démonstration DESIGNATION DE L'ENTREPRISE SOCIETE DE DEMONSTRATION ACTIVITE DEMO QTE. BAYADA, LOCAL N 01 - OUENZA Tableau n 1 Exercice clos le BILAN ACTIF ACTIF Note N Brut N Amort-Prov N Net N - 1 Net ACTIF IMMMOBILISE

Plus en détail

Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 7

Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 7 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITÉ COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 7

Plus en détail

Applications - Comptabilité Terminale - BAC PRO Secrétariat

Applications - Comptabilité Terminale - BAC PRO Secrétariat Applications - Comptabilité Terminale - BAC PRO Secrétariat Activités et connaissances nouvelles DOSSIER 1 - La rémunération du personnel Page ETS RAMET Calcul de salaires bruts 5 Activité 2 Mademoiselle

Plus en détail