ADHESION et ADHERENCE des MATERIAUX

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ADHESION et ADHERENCE des MATERIAUX"

Transcription

1 ADHESION et ADHERENCE es MATERIAUX MECANISMES D'ADHESION Alain LAMURE 1

2 MECANISMES D ADHESION GENERALITES : INTERET DU COLLAGE AVANTAGES : collage = meilleure méthoe assemblage pour petites pièces (montage puces et composants électroniques, bijouterie), pièces, tôles ou feuilles minces très fragiles. Seule méthoe possibles pour certaines pièces (panneaux-sanwich, revêtements en feuilles minces écoratifs ou protecteurs, stratifiés), assemblage matériaux ifférents (plastique sur métal ou bois, métaux ifférents, plastiques ifférents, ). Collage meilleure répartition es contraintes, allégement e structure assemblée (suppression rivets, vis et boulons), pas affaiblissement structure (aucun trou à percer), meilleur aspect visuel (surface lisse, joint e colle invisible). Elasticité es joints collés amortissement vibrations et variations imensionnelles. Possibilité avoir joints collés isolants ou conucteurs électriques, e épose colles rapie et automatisée INCONVENIENTS : Mise en œuvre nécessite formation, aaptation et connaissance u collage. Nécessité une bonne préparation e surface et surfaces planes. Durabilité collages (5 à 40 ans selon ahésifs, contraintes et environnement) et résistance à chaleur (en général maximum 70 à 150 C, 200 à 300 C pour thermostables) limitées. Durées e urcissement parfois longues (10 à 20 h température ambiante). Résistance en pelage joint collé faible. 2

3 MECANISMES D ADHESION GENERALITES : GENERALITES SUR L ADHESION ADHESION = Ensemble phénomènes physiques et/ou chimiques qui prennent naissance lorsque 2 surfaces mises en contact. Ahésion liée à ahésivité (aptitue à créer es forces interactions entre 2 surfaces), état e surface es 2 constituants (surface spécifique, porosité, sites actifs, pollution) et mouillabilité (aptitue à créer un contact entre 2 surfaces). FORCES D'ADHESION = forces e cohésion es matériaux : liaisons interatomiques (liaisons chimiques fortes) ou intermoléculaires (liaisons "physiques" faibles). Energie a b potentielle interaction : U = (a : attraction et b : répulsion). Force F = U m n r r r Types e liaison Interatomiques Intermoléculaires Ionique Covalente Métallique Hyrogène Lonon Debye Keesom Energie e liaison (Kcal/mol) ,5 Distance interaction (Å) 1,5-2,4 1,5 2,4 2,6 3,0 2,6 3, Polarisation (Keesom) : E ~ - cte/t.r 6 Inuction (Debye) E ~ - cte/r 6 Dispersion (Lonon) E ~ - cte/r 6 3

4 MECANISMES D ADHESION GENERALITES : DISTANCES D ADHESION Quelles que soient les forces ahésion, interactions eviennent négligeables ès que istance entre sites "actifs" e chaque matériau > 5 Å (pour qu'il y ait ahésion, istance entre surfaces solie et polymère quelques Å 4

5 MECANISMES D ADHESION GENERALITES : MODES DE SOLLICITATION ADHERENCE = force ou travail qu il faut fournir au système ahérent pour séparer les 2 constituants. TESTS D'ADHERENCE = tests e rupture es assemblages collés (traction, cisaillement, pelage, clivage) ANALYSE DES RUPTURES : cohésive/ahésive (interfaciale) 5

6 MECANISMES D ADHESION MODELES D ADHESION : ANCRAGE MECANIQUE Ahérent, selon sa viscosité et son moe e épôt, vient remplir majorité anfractuosités ancrage mécanique. Lorsque relief (R a ) trop important, ahésif peut ne pas recouvrir entièrement surface et enfermer bulles air. Phénomènes imbrication es structures ahésif et ahéré (profoneur e pénétration quelques 1/100 mm) substrats rugueux ou poreux (bois, tissus, papier, oxye métallique comme Al anoisé en milieu phosphorique). Possibilité rugosité es surfaces par traitements mécaniques : grattage (toile abrasive), sablage ou grenaillage (microbillles e verre, sable, e corinon ou en céramique) ou tonnelage (abrasif en milieu humie). Rugosité (mm) , ,6 Résistance pelage (N) ,5 13,

7 MECANISMES D ADHESION MODELES D ADHESION : INTERACTIONS ELECTROSTATIQUES THEORIE : existence charges électriques signes opposées aux surfaces polymère et substrat système ahésif/substrat conensateur plan ont plaques constituées par ouble couche électronique. Polarité et ensité charges fonction substrat et polymère résulteraient u transfert électronique surface autre surface lorsque matériaux e nature ifférente mis en contact. énergie interactions travail nécessaire pour séparer faces u conensateur. Dans cas es assemblages entre PVC et substrat énergie e surface plus hε 2 U G i élevée (verre), valeurs calculées ( 8π h où U = potentiel e écharge) en parfait accor avec énergies séparation mesurées lors es tests e pelage Théorie restreinte au cas es matériaux incompatibles et lorsque matériaux ajacents = iélectriques. Difficile e supposer que transfert e - suffisant pour créer couche limite, e ensité telle que force ahésion non négligeable charges électriques = conséquences e la séparation? INTERPHASE = formation au voisinage interfaces e zones e structures particulières ifférentes es milieux en contact. A chaque interface, entités chaque milieu ont tenance à établir liaisons avec entités autre milieu. Distinction entre absorption (iffusion es 2 phases une ans autre = interface molle ou interphase) et asorption (simple contact entre phases = interface ure). 7

8 MECANISMES D ADHESION MODELES D ADHESION : DIFFUSION MODELE DE SOLUBILITE : 2 molécules e même solubilité peuvent être mélangées (si solubilités trop émixtion) moèle = principe u collage par iffusion ou colles thermofusibles. Quan solubilisation existe, solvant issout surface u plastique et interiffusion es molécules ajacentes aux 2 surfaces. polymère PTFE PE PP Néoprène PS Caoutchouc PMMA PVC PET EP PA66 PAN nitrile δ 6,2 7,9 7,9 7,9 8,5 9,38 9 9,38 10,7 11,0 13,6 15,4 (cal/cm 3 ) 1/2 8,1 8,35 9,7 9,5 9,5 9,7 solvant Alcool iso propylique acétone MEC Acétate éthyle toluène Xylène Cyclo hexane heptane hexane pentane δ 11,5 10,0 9,3 9,1 8,9 8,8 8,2 7,4 7,3 7 (cal/cm 3 ) 1/2 Moèle applicable que si molécules suffisamment mobiles phénomène iffusion impossible ans polymères réticulés et fonction taux cristallinité ans thermoplastiques. Solvants = possibilité e collage e matériaux ont tension superficielle faible ADHESION PAR DIFFUSION possible que si support organique peut être issous ou gonflé en surface par solvant e épôt et Tg < T application. Diffusion repose sur critères thermoynamiques (compatibilité entre ahérent et ahéré) et cinétiques (mobilité macromolécules pour pouvoir s'enchevêtrer par reptation sous effet faible pression). Diffusion n'intervient pas ans cas es composites à matrice polymère et renforts non polymères (verre, carbone, métal) mais explique intérêt es fibres e renfort moifiées par greffage ou enrobage par une phase polymère (ensimage) qui favorise compatibilité renfort-matrice. 8

9 MECANISMES D ADHESION MODELES D ADHESION : LIAISONS COVALENTES Pour obtenir es liaisons chimiques entre groupements actifs chaînes polymères et surface u substrat nécessité e réaction chimique entre extrémités. Exemples : VULCANISATION DU CAOUTCHOUC : après sulfuration laiton (alliage Cu-Zn), formation sulfure cuivreux qui réagit sur chaîne u caoutchouc PolyIsopréne ponts sulfures entre élastomère et cuivre. PRIMAIRES D ADHERENCE : utilisation 'agents e couplage tels que organosilanes ans collage u verre (groupements R = résinophile et OR = alcoxy). Hyrolyse groupements alcoxy formation silanol R-Si-(OH)3 qui après conensation avec groupements silanol présents à surface u verre liaisons siloxane Si-O-Si. Réactions e conensation également entre molécules e silane pour former film polymère en surface u verre. Agents e couplage organosilanes améliorent aussi ahésion renforts (microbilles verre, silice, quartz ou carbonate e calcium), charges ignifugeantes et pigments minéraux ans composites à matrice organique. 9

10 MECANISMES D ADHESION MODELES D ADHESION : INTERACTIONS ACIDE-BASE Transfert électronique atome onneur (base e Lewis) atome accepteur (acie) correspon liaison forte type acie-base. De nombreux atomes ou groupes atomes présentent caractère acie-base ± important. Fort Interméiaire Faible Bases e Lewis Acies e Lewis H 2 O, OH, F -, Cl - CH 3, CO 2, PO , SO 4 ROH, RO -, R 2 O NH 3,RNH 2 AlCl 3, RSP 2, HX Ions alcalins et alcalino-terreux C 6 H 5 NH 2 C 6 H 5 NSO 3 - Fe 2, NO, C 6 H 5 Ions métalliques RSH, RS - RNC H -, R - RS, trinitrobenzène, Quinones, O, Cl, I, N, RO, RO 2 M o (atomes métalliques) De manière + générale, théorie es orbitales moléculaires (mécanique quantique) acie espèce qui emploie une orbitale pour amorcer une réaction. Habituellement, orbitale acceptrice sur acie = orbitale non occupée la plus basse LUMO ( Lower Unoccupie Molecular Orbital ) et orbitale onneuse sur base = orbitale occupée la plus haute HOMO ( Higer Occupie Molecular Orbital ). Interactions acie-base gouvernées par eux règles : 1/ équilibre : acies urs/oux préfèrent s associer aux bases ures/ouces, 2/ cinétique e réaction : acies urs/oux réagissent rapiement avec bases ures/ouces Acie autant plus ur que niveau énergétique u LUMO élevé et autant plus mou, que LUMO bas. Base autant plus ure que niveau e HOMO bas et autant plus molle que HOMO plus haut. Avec ces éfinitions, métaux sont mous et principalement acies, semi-conucteurs plutôt mous et principalement bases, plupart es isolants (polymères inclus) urs et un certain nombre 'atomes ou e groupes 'atomes présente un caractère acie ou basique plus ou moins important. Présence e ces groupes est favorable à un mécanisme 'ahésion par liaison aciebase. 10

11 MECANISMES D ADHESION MOUILLAGE : ASPECT THERMODYNAMIQUE COUCHES INTERFACIALES : selon Bikerman, attraction interfaciale plus forte que cohésion un es eux matériaux mécanisme e formation assemblage, ahérence ne épenrait que propriétés massiques es ahérés. Multiples origines es couches interfaciales e faible cohésion : air (pas e mouillage par polymère), substances étrangères (aitifs, polluants), composés e faibles masses moléculaires migrant vers surface ou provenant réactions entre air et ahérés, entre ahérés, entre air, polymère et substrat. Traitements e surface permettent éliminer couches e faible cohésion. MOUILLAGE : mécanisme ahésion nécessité avoir suffisamment e résine pour remplir interstices afin que sous effet e P contact intime sur ensemble surface viscosité résine oit permette à celle-ci e s'écouler suffisamment rapiement pour avoir continuité u contact problèmes e mouillage : énergies e surface matériaux en contact et vitesse écoulement résine. A% Corrélation entre ahérence (A% = % fibres arrachées lors essais e rupture par arrachement) et angle e mouillage (cos θ). 11

12 MECANISMES D ADHESION MOUILLAGE: TENSION SUPERFICIELLE DES LIQUIDES ORIGINE DE LA TENSION SUPERFICIELLE : forme un liquie (goutte) liée à minimisation rapport surface/volume minimal tension superficielle (ou énergie libre surface) minimale. Tension superficielle u liquie ( L ), énergie libre e surface (absence forces extérieures pour s'opposer aux forces attraction internes). Soit élément s e surface, s e surface ( nombre molécules en surface) vaincre cohésion moléculaire interne travail W = s =. l.l. travail force F nécessaire pour éplacer segment l e l W = F.l = F/l METHODES DE MESURE : tension superficielle (mn.m -1 mj.m -2 ) irectement mesurable par plusieurs méthoes : Jurin : ascension u liquie ans le 2 L cosα capillaire ( h = avec r = rayon interne rρg u capillaire, ρ = masse volumique u liquie, α = angle raccorement et h = hauteur 'ascension u liquie ans le capillaire) Dognon Abribat : force équilibrage 'une plaque plongée ans le liquie à étuier. 12

13 MECANISMES D ADHESION MOUILLAGE : EQUILIBRE LIQUIDE-SOLIDE ENERGIE SURFACE DES LIQUIDES : L = L + L n Σ énergies interactions ispersive ( ou LW pour Lifshitz-Van er Waals type Lonon) et non ispersive ( n, p ou AB pour polaire acie-base interactions Debye, Keesom, H). Valeur élevée pour L eau ue à nature liaisons intermoléculaires (H + Lonon). LIQUIDE L (mj/m 2 ) L (mj/m 2 ) n L (mj/m 2 ) Eau 72,75 21,75 51,0 Glycérol 63,4 37,0 26,4 Ethylène glycol Ethanol 22,4 18,8 2,6 Méthyl Ethyl Cétone 24,6 24,6 0 α-bromonaphtalène 44,4 44,4 0 Diioométhane 50,8 50,8 0 Tension superficielle e quelques liquies Remarque : tension superficielle quan T et P. θ ( C) L (mn/m) 73,49 72,75 71,97 Variation tension superficielle e l eau avec T ANGLE DE CONTACT : mouillabilité solie par liquie caractérisée par angle e contact goutte e liquie éposée sur solie. Equilibre e la goutte avec surface plane écrit par équation e Young : SV = SL + LV cos θ où SV = énergie interfaciale u solie en présence e vapeur u liquie, SL = énergie interfaciale solie-liquie et LV = tension superficielle u liquie en présence e sa vapeur (souvent confonue avec L ). Remarque : en toute rigueur SV = S - π e où S = énergie e surface u solie ans vie et π e = pression 'étalement u liquie sur solie mais π e 0 pour surfaces polymères e basse énergie (forces Lonon préponérantes) Equation e Young : S SL + L cos θ 13

14 MECANISMES D ADHESION MOUILLAGE : ENERGIE DE SURFACE DES SOLIDES APOLAIRES Energie e surface solie S = énergie à fournir pour créer une nouvelle surface unité Σ ifférentes énergies S = n S + S EQUATION FOWKES : énergie interfaciale 12 entre liquies 1 et 2 = Σ toutes interactions, si l'un au moins es liquies apolaire : 12 = avec 1, 2 = tensions superficielles es 2 liquies et 1, 2 = énergies corresponant aux interactions ispersives. Par analogie, énergie interfaciale solie-liquie : SL = S + L - 2. S L - I n SL avec I n SL énergie 'interaction non ispersive entre liquie et solie. EQUATION DE DUPRE ans contact liquie-solie, énergie ahésion Σ énergies nécessaires pour créer chacune 'elles - énergie corresponant à estruction interface équation e Dupré : W A = S + L - SL En combinant équations Young et Dupré W A L (1 + cos θ) mesure angle e contact 'un liquie sur un solie permet e éterminer énergie 'ahésion. Dans cas où seules forces e ispersion agissent : SL = S + L - 2. S L A = 2. S L n A = 2. + I S L SL et ans cas général cos θ = 2 n I L SL S + L 1 L n Lorsque matériaux non polaires I SL = 0 cosθ = 2 L S 1 courbe L cos θ = f( L L ) = roite (e Goo) pente = 2 S passant à 0 pour cosθ = -1 14

15 MECANISMES D ADHESION MOUILLAGE : ENERGIE DE SURFACE DES SOLIDES POLAIRES n Lorsque matériaux polaires, terme I SL 0 non constant. Il faut : utiliser liquies très peu polaires (α-bromonaphtalène, iioométhane) liaisons formées essentiellement ispersives et roite Goo S. choisir un ou plusieurs liquie polaire (eau, éthylène glycol, formamie) et écart roite n Goo valeur I SL METHODE DE FOWKES : en posant travail ahésion e Fowkes : L ( 1 + cosθ ) = 2 S. L + I n éuite entre tracés (a) et (b) SL W a = 2 + In équation S L SL. Pour 1 liquie polaire onné, valeur I SL n I n SL = cosθ L a cosθ b MÉTHODE D OWENS-WENDT :. en posant W a p p L( 1+ cosθ ) = 2 S. L roite S L = 2 + S L 2 forme Y = a X + b. Tracé Y =f(x) onne à l origine et S p S (1 + cosθ ) L = 2 p L p p S L + L L p comme pente. S METHODE DE WU : moyenne non plus arithmétique mais harmonique p W SL = W SL + W SL avec S L p W = 4 SL + S (iem pour W ) SL L S e la 15

16 MECANISMES D ADHESION MOUILLAGE : CRITERE DE ZISMAN. Mouillabilité effective que si énergie réversible ahésion W A > W c énergie e cohésion S + L SL > 2 L W A - W C = S - SL - L après équation e Young : W A - W C = π e L (1 - cosθ) Mouillabilité autant meilleure que tension e surface solie S importante et que tensions superficielles ahésif L et interfaciale SL faibles. Exemple eau ( L = 72,8 mj.m -2 ) ne mouille parfaitement aucun es polymères alors que alcool éthylique ( L = 22,8 mj.m -2 ) les mouille tous sauf Téflon Etue solies e faibles énergies surface par Zisman. Si seules forces ispersives (Lonon) existent équation e Young : L ( 1 cosθ ) = 2 S. +. Variation cos θ = f( L ) L pour liquies non polaires = roite. Extrapolation roite cos θ = 1 valeur critique c e L corresponant à étalement parfait (θ = 0). On peut alors écrire : L S. L =. Comme liquies non polaires L = L. = L = C ( L liquie qui permettrait S étalement parfait sur surface composante ispersive S solie) Polymère S S n S (mj.m -2 ) (mj.m -2 ) (mj.m -2 ) PTFE 19,1 18,6 0,5 Silicone 22,0 PP 30,2 PE 33,2 33,2 0 PMMA 40,2 35,9 4,3 PS 42,0 41,4 0,6 PC 42,0 PET 43,0 Epoxye 43,0 PAN 44,0 PA 66 46,0 Acier E Mouillage surface solie par liquie réalisé que lorsque tension superficielle u liquie énergie superficielle critique u solie Remarques : pollution (poussières, traces graisse, huile, gaz asorbés, humiité) S. élimination pollutions = phase primoriale en collage. Pour faire ahérer sur surfaces e très faible S (Téflon, poyoléfines) moification superficielle surface (traitement chimique, flammage, Corona, ) 16

17 MECANISMES D ADHESION MOUILLAGE : METHODE DE LA BULLE CAPTIVE Echantillon immergé ans une cuve contenant liquie (généralement eau) et épôt soit bulle air, soit goutte liquie immiscible (octane = liquie apolaire, ont composante ispersive = ov tension superficielle octane = composante ispersive eau ov ev = 21,8 mn/m) pe po Polymère pe pa Polymère eo θ o Octane Eau ea θ a Air Eau Pour octane : pe = po + eo.cos.. θ o et pour air : pe = pa + ea.cos. θ. a où énergies interfaciales polymère/eau = pe, polymère/octane = po, polymère/air = pa, eau/octane = eo, et eau/air = ea. Energies interfaciales polymère/eau et polymère/octane peuvent s écrire sous forme géométrique : = pe pv ev pv ev p pv p ev et = + 2. p p pv + ev 2 pv. ev 2 pv. ev = pv + ov 2 pv. ov + eo p p ev 2 pv. ev = ov + eocosθo et comme ev ov ov. po = pv ov pv cos. θ o = ov = eo ev ov 2 2 ( p ev ov ) (1 cos θ ) o pv = p Etant onné que ev. ov 4 ev p 2 p ev (1 cos. θ ) ev = ev + p o ev pv = 4 De plus pe = pa + ea. cosθ a avec pa pv ev pv pv. + et. = et que = et = ea p p +. ev..2 pv.. ev..2 pv. ev = pv.. ev. cosθ a D où. ev. p p [ ev (1.. cos θ a ) 2 pv. ev ] = et 2 pv. = p p [ ev(1 cosθ a)..2 pv. ev ] 4. ev 2 17

18 ADHESION, ADHERENCE es MATERIAUX COLLES ET ADHESIFS Alain LAMURE

19 COLLES ET ADHESIFS GENERALITES : HISTORIQUE Epoque Matériaux Colle Applications 4500 bois, os, silex bitume, armes av JC brai e bouleau 3000 pierre, argile mastic résineux, poterie, armes av JC terre argileuse 2000 av JC bois poix minérale (asphalte), charbon e bois, gouron construction navale calfatage 1470 av JC bois, papier papyrus, étoffe gomme arabique, gélatine os, échets e poisson meubles en bois marqueterie 1000 bois, étoffe, papier térébenthine, cire abeille, papier, collages ivers av JC latex, gélatine végétale 1000 bois, corne, métal soufre, blanc œuf, lait caillé + chaux coutellerie, écoration, ameublement 1850 ivers caoutchouc, amion, caséine vulcanisation, contreplaqué, papier peint 1869 ivers issolution caouchouc solvant nitrocellulose colle contact pneumatique 1912 bois résine phénol formaléhye silicate e soue Bakélite, contre-plaqué, abrasifs 1917 métal caséine aéronautique 1930 bois, métaux, supports imperméables urée-formol,, Néoprène, résorcine, base e soja Pr. polymérisation, charpente contre-plaqués métal-métal, métalcaoutchouc, bois-métal caoutchoucs synthétiques, époxyes, silicones colles structurales avions, verres, bâtiment, 1950 bois, carton, papier ispersions aqueuses, émulsions vinyliques phénoliques 20 automobile Bâtiments préfabriqués, revêtements murs et sols 1953 ivers PMMA réticulation anaérobie 1957 ivers colles cyanoacrylates électronique, automobile optique, chirurgie 1960 Acryliques sensibles P (PSA) 1963 PolyImies, PolySulfites calfatage, pare-brises bois-métal, métal-métal caoutchouc silicone, PUR, acrylates et solvants 1965 métaux ispersion acrylique, 1966 ahésifs anaérobies 1980 tissus, ivers Acrylique renforcé, rubans auto-ahésifs 1985 carton, cuir, papier, thermofusibles réticulables métaux, plastiques Collage semi-structural calfatage automobile, aérospatiale, jouet BTP, textile emballages, automobile, électricité, reliure

20 COLLES ET ADHESIFS GENERALITES : TERMINOLOGIE GRAMMAGE consommation = quantité e colle étalée sur surface onnée (mesurée en gr/m 2 ou l/m 2 ). Elle épen rugosité et porosité es matériaux, interstices à combler entre matériaux. Pour entrecoller 2 films plastiques souples, minces et lisses (emballage PE-cellophane) : quelques gr. colle/m 2 ; pour rubans ahésifs : enuits e 15 à 40 gr/m 2 masse ahésive ; collages structuraux métal/métal : 100 à 200 gr/m 2 et collage carrelages sur murs en béton brut : 2 kg/m 2. DUREE DE VIE EN POT DES COLLES BICOMPOSANTS = temps penant lequel colle peut etre utilisée à partir u moment où les composants ont été mélangés. Facteurs influant sur urée e vie en pot : T (T urée e vie car chaleur réaction urcissement ), quantité prouit mélangé (réaction exothermique auto-accélération réaction). Durée e vie époxyes classiques bicomposants = 1 à 2 heures. TEMPS DE GOMMAGE = intervalle e temps à laisser entre étalement colle et assemblage ( affichage) es matériaux pour colles en solution et émulsions (exemple néoprène). Il épen vitesse évaporation solvants (0 à 5 mn pour solvants légers, 10 s à 140 mn pour eau), moe assemblage et pressage (pas e gommage pour colles utilisées sous presse à plateaux), rigiité et perméabilité es matériaux, T et humiité (affichage + rapie par temps chau et sec). TEMPS OUVERT temps assemblage ouvert = temps entre application colle ou ahésif et assemblage éléments collés. Temps ouvert épen e T (chaleur séchage temps ouvert ), absorption support encollé (absorption solvant temps ouvert). Temps ouvert pour revêtements e sols en PVC (type Gerflex) avec colles émulsions acryliques-colles aqueuses = min. PEGOSITE ("TACK") ahérence imméiate = propriété ahésif e maintenir imméiatement ensemble les matériaux à coller. Il épen es colles : très élevé pour colles néoprène, moyen pour émulsions (acryliques > vinyliques), faible pour colles à 2 composants. DUREE DE PRISE : colle est prise quan evenue complètement solie et résistante. Prise colles néoprène imméiate és affichage et pressage (7 jours nécessaires pour tenue maximale). Prise colles émulsion épen vitesse absorption ou évaporation eau absorption matériaux, grammage e colle Quelques sec. pour collage papier/papier (10-20 gr/m 2 ), 20 min à 20 et 3 min. à 70 pour placage bois ou stratifié sur panneaux particules (150 g/m 2 ). 21

21 COLLES ET ADHESIFS GENERALITES : MISE EN OEUVRE SYSTEMES DE MISE EN OEUVRE : caractéristiques colles et ahésifs liées aux systèmes e mise en œuvre. Chaînes e montage comportent 5 ou 6 étapes : préparation e surfaces (nettoyage pièces, préparation physique ou chimique), préparation colle, encollage par ivers systèmes (rouleaux, pistolets, extrusion, buses, ), assemblage (accostage, formage, pliage éventuel), pressage (serre joints, presses à plateaux, à rouleaux, careuses), urcissement e la colle par séchage ou "cuisson" (fours ou étuves, air chau, presse à plateaux chauffants, autoclave) et évacuation et entreposage es pièces. EXIGENCES ET CARACTERISTIQUES DES COLLES : Séquences es opérations e collage Exigences pour colles et ahésifs Caractéristiques e la colle à connaître Préparation surface Compatibilité traitement surface ahésif Ahérence sur surfaces Exigences vis à vis préparation Encollage Transfert pièces postes encollage assemblage Assemblage Pressage et urcissement Evacuation Stockage Encollage à vitesse machine, régulier, avec quantité colle aéquate Après collage ahésif oit rester collant Pour colles à prise lente maintien mécanique nécessaire Prise e la colle penant urée e pressage Collages ne oivent pas relâcher Assemblages ne oivent pas se écoller surfaces et primaires Viscosité, mouillage, masse volumique, stabilité colle ans bacs es encolleurs Temps ouvert Tack, viscosité, extrait sec, temps assemblage fermé. Moe et V e prise, V séchage. Durée, P et T urcissement Tack et cohésion à chau colle V prise complète Performances colles : R mécanique, chaleur, humiité 22

22 COLLES ET ADHESIFS GENERALITES : VISCOSITE/RHEOLOGIE VISCOSITE : viscosité oit être aaptée à applicateur (pistolets, pipettes, buses exigent colles très fluies, mastics et pâtes peuvent être appliqués manuellement avec spatule entelée, truelle ou rouleau). Mesure viscosité à l aie viscosimètre Brrokfiel (norme AFNOR NF T 76102) Colles Viscosité (cpo) Applications Vernis ahésifs 100 Colles en pâte Revêtement e sols Colles à bois Assemblage es meubles Colles mastics Joints e forte épaisseur ( 1 mm) Mastics > Etanchéité Consommation colle et vitesse e chaîne liées à viscosité (+ colle épaisse, + ifficulté application, + vitesse chaîne faible). colles, viscosité quan T (loi Arrhénius ou e Vogel). Cas particulier : colles thermofusibles "Hot melt" (solie à T ambiante, pâteux ou liquie C selon formulation) appliquées au pistolet ou extrusion. COMPORTEMENT RHEOLOGIQUE DES COLLES : lors e l application, que ce soit au rouleau, au pistolet, par extrusion avec une buse, ahésif subit toujours actions e cisaillement nécessité e connaître lois e comportement : liquie newtonien (viscosité constante inépenante u taux e cisaillement), pseuoplastique (ex. ispersions = émulsions aqueuses : viscosité avec t lors brassage ans applicateurs) ou thixotrope (viscosité avec t lors brassage puis au repos). Thixotrope Hot melt gélification liquie 23

23 COLLES ET ADHESIFS COLLES VEGETALES: GOMMES/CAOUTCHOUC/COLOPHANE GOMMES NATURELLES = substances sécrétées par certains arbres (acacia) ou arbustes. Baume u Canaa initialement employé pour collage e lentilles optiques. Seule gomme arabique (prouit légèrement coloré soluble ans eau) utilisée irectement comme ahésif. Principale application traitionnelle = enuction papiers estinés à être ultérieurement collés par remouillage (timbres-postes, enveloppes, étiquettes). Gommes = prouits cassants à état sec aition humectant (glycérine, éthylène-glycol, PEG) pour améliorer flexibilité film séché. Remplacement e ces gommes naturelles, e coût relativement élevé, par extrines et prouits synthétiques à base acétate ou alcool polyvinyle. CAOUTCHOUC NATUREL : ahésifs soit sous forme émulsion (= latex) soit en solution. Latex = émulsion aqueuse naturelle e caoutchouc, liquie laiteux blanc très fluie extrait u suc hévéa Brasilinsis à haut extrait sec (35-60%). Latex aitionné ammoniaque lors es récoltes pour prévenir attaques bactériennes et éviter coagulation.(ph basique stabilise émulsion). Utilisations principales : fabrication enveloppes autocollantes, pansements auto-ahésifs, imprégnation textile, collage papier, bois, carton. En solution, caoutchouc naturel issous ans solvants pétroliers : hexane, heptane, essences aliphatiques. Solutions e caoutchouc habituellement translucies et couleur jaune à brun clair. Solutions peuvent contenir charges : ZnO (vulcanisant), triméthyl hyroquinone (antioxyant), argile, kaolin, CaCO 3, noir e carbone (cohésion ), résines phénols formaléhyes (tack ). Aition accélérateurs provoquant vulcanisation résistance joint. Prise par évaporation u solvant. Ahésifs vulcanisés principalement utilisés pour applications requérant bonne étanchéité à eau. Utilisation traitionnelle = assemblage cuir et caoutchouc ans inustrie chaussure, fabrication e tapisseries ameublement pour faire ahérer cuir, caoutchouc mousse, tissus. COLOPHANE = résine naturelle sécrétée par arbres résineux (pin,..) lorsqu on scarifie leur écorce. Dérivés e colophane (esthérifiée, hyrogénée) résistent mieux à oxyation et à chaleur. Résine-alcools = colophane + résines vinyliques + charges minérales en milieu solvant (alcools + essence). Avantages = coût, prise rapie après marouflage (pressage main). Inconvénients = inflammabilité et oeur (solvants). Application : colophane très collante = matière première e colles pour revêtements e sols (tapis, moquettes, feutres, panneaux bois agglomérés hormis PVC plastifié). 24

24 COLLES ET ADHESIFS COLLES VEGETALES: AMIDON ET SES DERIVES AMIDON = polymère naturel provenant tubercules pommes e terre ou grains e maïs, riz, tapioca. Amion constitué e 2 polysaccharies linéaire (amylose) et ramifié e masse moléculaire élevée (amylopectine) qui ans eau, gonflent et forment suspension colloïale visqueuse et collante. Amions onnent pâtes à hautes viscosités, contenant 30% matières solies qui conviennent pour travaux avec long temps ouvert et faible pouvoir collant. Assemblage effectué sous pression (colle pénètre ans structure fibreuse u papier ou carton). Prise e la colle par évaporation eau à travers substrat perméable. Utilisation principale = collage papiers peints, fabrication sacs en papier. DEXTRINES = gamme e prouits e épolymérisation e l amion obtenus par grillage par voie sèche en présence acie. Dextrines blanches hyrolysées avec quantité acie relativement élevée cuisson à T assez basse (90 à 140 C). Compte tenu attaque brutale par acie et temps cuisson relativement court, prouits ont tenance à "rétrograer" sous forme e gel.. Assez peu solubles ans eau froie, extrines blanches onnent à chau colles très fluies qui gélifient rapiement au refroiissement. Dextrines jaunes obtenues par attaque plus profone, avec concentration acie moins élevée. Coloration vient e T cuisson (160 à 180 C) et temps e grillage + long. Cuisson à cœur prouits plus stables et concentration 70%. De solubilité pratiquement totale, extrines jaunes gonflent ans eau froie et eviennent fluies à chau. Avantages = coût et tack élevé. Inconvénients : faible résistance, mauvaise tenue à eau (= avantage étiquettes bouteilles). Principales applications = inustrie u papier (fabrication étiquettes, papiers gommés, cartonnages, enveloppes, sachets, pochettes). 25

25 COLLES ET ADHESIFS COLLES ANIMALES: GELATINE/CASEINE Colles animales = protéines issues u collagène (principale protéine es tissus mous et urs) ou e la caséine (principale protéine u lait). COLLES DE PEAUX ET D OS obtenues en faisant bouillir peaux, os gélatine COLLES DE POISSON obtenues à partir poissons (principalement morue). Hyrolyse collagène gélatine en 2 étapes : perte conformation spatiale hélicoïale sous effet T (chaleur cassure liaisons intermoléculaires Van er Waals impliquées ans stabilisation structure en triple hélice) puis cassure certaines liaisons peptiiques NH-CO par hyrolyse. Colles e peaux et os présentées sous forme "sèche" (poure, perles, tablettes, flocons) oivent être gonflées ans eau froie puis chauffées au bain marie à C. Avantages : solubilité totale ans eau (collage temporaire), excellente pégosité, insolubilité ans nombreux solvants. Inconvénients : mauvaise résistance en T et gonflement en atmosphère humie. Colles moernes contiennent aitifs qui les protègent attaques bactériennes et agents anti-moussants. Certains aitifs tels que sulfates et chromates peuvent être ajoutés pour les renre insoluble à eau. Principale application : colles "fortes" utilisées traitionnellement en ébénisterie pour fabrication petits meubles, meubles art, chaises. CASEINE = prouit e conensation acies aminés, isolée par précipitation u lait e vache avec acie chlorhyrique, sulfurique ou lactique. Meilleure résistance à humiité qu autres colles naturelles animales ou végétales. Protéine sèche le + souvent en poure ou fins granulés, soluble ans eau froie à ph alcalin par ajout e prouits alcalins tels que soue caustique, borax, urée ou ammoniaque, carbonate e chaux (colle réversible avec NaOH, irréversible avec CaCO 3 ). Ajout e sels e calcium meilleure résistance à humiité ; silicate ou fluorure calcium meilleure fluiité ; glycérine ou latex e caoutchouc = plastifiants. Principale application = assemblage charpentes e bois (lamellées-collées) à l intérieur es bâtiments (séjour prolongé en environnement humie hyrolyse chimique). Colles caséine + latex (résistance à humiité et chaleur ) utilisées pour fabriquer complexes emballage alimentaire café (papier/aluminium, cellophane/carton). Inconvénients : temps e séchage long (10 à 40 min), alcalins (peuvent tacher bois fortement chargés en tanins, tissus, cuir), faible tenue à l eau. 26

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Tous les produits de la gamme SAF offrent des résistances :

Tous les produits de la gamme SAF offrent des résistances : Fiche Technique Strengths Are Flex La gamme SAF est basée sur une technologie et des polymères méthacrylates brevetés. Ces adhésifs de nouvelle génération permettent d adhérer sur de nombreux supports

Plus en détail

Principe de précaution! 8 Catégorie de produits TYPE A partir du 1/1/2010 g/l prêt à être utilisé Revêtements mats pour murs et plafonds Revêtements brillants pour murs et plafonds Murs extérieurs

Plus en détail

Adhésif structural pour le collage de renforts

Adhésif structural pour le collage de renforts Notice Produit Edition 18/07/2014 Numéro 3022 Version N 2014-253 N identification : 020206040010000001 Adhésif structural pour le collage de renforts Description est une colle structurale thixotrope à

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB Dual Lock 250 Système de fixation ouvrable et refermable Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010 Description du produit Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif

Plus en détail

Parylène C. Parylène D. www.comelec.ch

Parylène C. Parylène D. www.comelec.ch Parylène C Parylène D www.comelec.ch Présentation du parylène, des parylènes. Voie d obtention et conséquences. Principales propriétés Matériel de prédilection pour le médical et la pharmacologie. Exemples

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Page 1 / 6 PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Les systèmes PB sont des formulations d'époxy moussant développés pour des productions in situ de mousse

Plus en détail

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement L Epoxy facile DOMAINES D EMPLOI Recommandé pour salle de bain, douche, plan de travail cuisine, piscine, bassins thermaux,

Plus en détail

Les composites thermoplastiques

Les composites thermoplastiques Les composites thermoplastiques Définition Par définition, un thermoplastique (anglais :thermoplast) est un matériau à base de polymère (composé de macromolécules) qui peut être mis en forme, à l état

Plus en détail

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements 7 juin 2012 Francis Peters Bien qu il n y ait pas de nano particules dans les usines qui produisent les mélanges

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Energies solaires et éoliennes

Energies solaires et éoliennes Energies solaires et éoliennes Les solutions d assemblage et d étanchéité Des solutions colles et mastics adaptées à vos besoins Sommaire Modules photovoltaïques 4-8 Collecteurs 9 Concentrateurs solaires

Plus en détail

appliquée aux emballages alimentaires

appliquée aux emballages alimentaires La méthode HACCP La méthode HACCP appliquée aux emballages alimentaires 1- La réglementation des matériaux au contact des aliments Quels contaminants issus des emballages dans les aliments? Des contaminants

Plus en détail

Conseils pour la pose des revêtements de sols textiles (excepté dalles)

Conseils pour la pose des revêtements de sols textiles (excepté dalles) Indices d incendie minimums exigés par l association des établissements cantonaux d assurance incendie (AEAI): Bâtiments à un ou deux niveaux Bâtiments à trois niveaux ou davantage (sans les bâtiments

Plus en détail

Qualité et sécurité avec système du sous-sol jusqu au toit.

Qualité et sécurité avec système du sous-sol jusqu au toit. Qualité et sécurité avec système du sous-sol jusqu au toit. Des solutions innovantes pour la protection des bâtiments Systèmes d étanchéité Assainissement des caves Balcon/Terrasse Sol Toit La qualité

Plus en détail

Systèmes de supportage. Systèmes coupe-feu. Hilti. Performance. Fiabilité.

Systèmes de supportage. Systèmes coupe-feu. Hilti. Performance. Fiabilité. Systèmes de supportage Systèmes coupe-feu Hilti. Performance. Fiabilité. Mastics coupe-feu Mastic coupe-feu silicone CFS-S SIL page 252 Mastic coupe-feu acrylique CFS-S ACR page 253 Mastic coupe-feu intumescent

Plus en détail

3M Solutions pour la Réparation Automobile Réparation des plastiques. Préparez, collez. c est réparé!

3M Solutions pour la Réparation Automobile Réparation des plastiques. Préparez, collez. c est réparé! 3M Solutions pour la Réparation Automobile Réparation des plastiques Préparez, collez c est réparé! Choisissez de réparer plutôt que de remplacer, une solution sûre et rentable. Réparer les plastiques

Plus en détail

INSTALLATION DE MOQUETTES ET STANDS

INSTALLATION DE MOQUETTES ET STANDS Les besoins en produits adhésifs dans l'industrie du montage de moquettes et de stands d'exposition sont variées. Nous avons une solution adhésive pour l'application dont vous avez besoin: fixation de

Plus en détail

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Henkel Votre partenaire en solutions de réparation des surfaces Grâce à de nombreuses années d expérience dans

Plus en détail

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions Préparations pharmaceutique Cours de en 2ème petites Année quantités de Master en Pharmacie Liquides oraux : solutions, Préparation sirops pharmaceutique et suspensions en petites quantités Section des

Plus en détail

Manuel d application pour S&P C-Sheet 240

Manuel d application pour S&P C-Sheet 240 Manuel d application pour Exigences de qualité générale: Adhérence minimale du support > 1.0 N/mm 2 Température du support au minimum 3 C au-dessus de la température du point de rosée Humidité maximale

Plus en détail

Colles et nettoyants PVC

Colles et nettoyants PVC ThyssenKrupp Cadillac Plastic Groupe de Marchandise X 20 Z Colles et nettoyants PVC Matière: mélanges chimiques divers Se décline en Cosmofen CA 12: Colle universelle ultra-rapide cyano (toutes matières

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad COMPORTEMENT AU FEU DU BETON. Le feu est

Plus en détail

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Présentations GTF Présenté par : Georges NAHAS Organismes : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) Paris 26 mai 2009 Introduction Le vieillissement des ouvrages de génie civil et plus

Plus en détail

Marquage laser des métaux

Marquage laser des métaux 62 Colorer Marquage laser des métaux TherMark Produit à base aqueuse pour un nettoyage rapide. Appliquer une fine couche de produit sur le métal, laisser sécher moins de 2 minutes et graver au laser. L

Plus en détail

Soudal Panel System SPS. La force extrême derrière vos panneaux de façade. www.soudal.com SOUDAL PANEL SYSTEM. Soudal Panel System 1 SPS SOUDAL PANEL

Soudal Panel System SPS. La force extrême derrière vos panneaux de façade. www.soudal.com SOUDAL PANEL SYSTEM. Soudal Panel System 1 SPS SOUDAL PANEL www.soudal.com Soudal Panel System La force extrême derrière vos panneaux de façade WINDOW Soudal Panel System 1 Soudal Panel System () Qu est-ce que le? Les panneaux de façade existent dans tous les modèles

Plus en détail

PRODUITS d entretien pour l asphalte GUIDE. d installation et d information

PRODUITS d entretien pour l asphalte GUIDE. d installation et d information PRODUITS d entretien pour l asphalte GUIDE d installation et d information TABLE des matières À propos de RESISTO 2 AsphaltE Nettoyeur et dégraisseur 3 Apprêt pour taches d huile 3 Enduit de colmatage

Plus en détail

mortier époxy bicomposant, anti acide, d application et de nettoyage facile, pour le collage et la réalisation de joints (dès 2 mm de large)

mortier époxy bicomposant, anti acide, d application et de nettoyage facile, pour le collage et la réalisation de joints (dès 2 mm de large) mortier époxy bicomposant, anti acide, d application et de nettoyage facile, pour le collage et la réalisation de joints (dès 2 mm de large) CARACTÉRISTIQUES Facilité de mise en œuvre par rapport aux mortiers

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

LES MATÉRIAUX DE MOULAGE ELASTOSIL M : LA VOIE DE LA FACILITÉ.

LES MATÉRIAUX DE MOULAGE ELASTOSIL M : LA VOIE DE LA FACILITÉ. LES MATÉRIAUX DE MOULAGE ELASTOSIL M : LA VOIE DE LA FACILITÉ. CREATING TOMORROW S SOLUTIONS Table des matières Techniques de moulage 4 Choix de la technique de moulage 6 Préparation du modèle 8 Préparation

Plus en détail

PROTECTION DEs MAINs ET DEs BRAs INfORMATIONs TEChNIquEs

PROTECTION DEs MAINs ET DEs BRAs INfORMATIONs TEChNIquEs Les accidents qui touchent les mains sont la première cause d accidents avec arrêt de tra- tuer tous les gestes de notre quotidien et sont également un outil essentiel dans notre travail. Préservons-les,

Plus en détail

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document présenté à la Conférence sur la sécurité et la fiabilité

Plus en détail

Etant donné que la manipulation et l installation ne sont pas exécutées par SealEco, SealEco n en assume donc aucune responsabilité.

Etant donné que la manipulation et l installation ne sont pas exécutées par SealEco, SealEco n en assume donc aucune responsabilité. Préface Les informations contenues dans ce manuel servent de ligne de conduite pour réaliser une étanchéité parfaite avec nos membranes. Elles sont fondées sur l expérience pratique que SealEco a acquise

Plus en détail

VERRE DECORATIF AGC POUR APPLICATIONS INTERIEURES GUIDE DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN

VERRE DECORATIF AGC POUR APPLICATIONS INTERIEURES GUIDE DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN VERRE DECORATIF AGC POUR APPLICATIONS INTERIEURES GUIDE DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN VERSION 2.0 MAI 2015 Cette version du guide annule et remplace toutes les versions précédentes. Consultez régulièrement

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

Color plaque Acrovyn. d épaisseur 1,5 à 2mm Colle Contact Roll 85

Color plaque Acrovyn. d épaisseur 1,5 à 2mm Colle Contact Roll 85 Pose avec la STOCKAGE Dès réception : déballer et stocker les plaques à plat dans un local ventilé et tempéré (+18 C). Une journée avant la pose, l ensemble des matériaux doit être entreposé dans les locaux

Plus en détail

FORMULAIRE ETUDE THERMIQUE ET DEVIS GRATUIT

FORMULAIRE ETUDE THERMIQUE ET DEVIS GRATUIT MERCI DE RÉPONDRE AUX QUESTIONS SUIVANTES : Vos coordonnées personnelles : Les coordonnées du chantier : Société : Nom : Prénom : Rue : Code postal : Ville : Téléphone : Adresse email : Fax : Type de Construction

Plus en détail

www.soudal.com Infos produits & Méthode Le plus rapide des systèmes de collage de toit SOUDA THERM ROOF

www.soudal.com Infos produits & Méthode Le plus rapide des systèmes de collage de toit SOUDA THERM ROOF www.soudal.com Infos produits & Méthode Le plus rapide des systèmes de collage de toit 1 Soudatherm Roof 330 Produits Mousse-colle pour matériaux d isolation de toiture Colle polyuréthane mono-composante

Plus en détail

FORT EN CHIMIE DEGRIPPANTS, GRAISSES ET LUBRIFIANTS

FORT EN CHIMIE DEGRIPPANTS, GRAISSES ET LUBRIFIANTS FORT EN CHIMIE DEGRIPPANTS, GRAISSES ET LUBRIFIANTS DEGRIPPANTS Dégrippant PREMIUM ICE - Art. nr. 200774 - Dégrippant puissant et rapide - Décale les éléments et raccords filetés bloqués par la rouille

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SikaLatex

FICHE TECHNIQUE SikaLatex FICHE TECHNIQUE SikaLatex RÉSINE À MÉLANGER À L'EAU DE GÂCHAGE DES MORTIERS DESCRIPTION DU PRODUIT Le SikaLatex est une dispersion aqueuse de résine synthétique qui se présente sous la forme d un liquide

Plus en détail

Fiche technique de l USM TK 005

Fiche technique de l USM TK 005 1 Fiche technique de l USM TK 005 Percements de membranes de toits Union Suisse du Métal Association professionnelle construction métallique, Seestrasse 105, Case postale, 8027 Zurich Tél. 044 285 77 77,

Plus en détail

Diagnostiquer les défauts de peinture et les éliminer.

Diagnostiquer les défauts de peinture et les éliminer. Diagnostiquer les défauts de peinture et les éliminer. Avant-propos Les défauts de peinture Inévitables, mais gérables. Les causes des défauts de peinture sont diverses. Il est possible que votre client

Plus en détail

SSNV143 - Traction biaxiale avec la loi de comportement BETON_DOUBLE_DP

SSNV143 - Traction biaxiale avec la loi de comportement BETON_DOUBLE_DP Titre : SSNV14 - Traction biaxiale avec la loi e comport[...] Date : 17/02/2011 Page : 1/14 Manuel e Valiation Fascicule V6.04 : Statique non linéaire es structures volumiques Document V6.04.14 SSNV14

Plus en détail

E L E C T R I C I T E

E L E C T R I C I T E E L E C T R I C I T E 3_electricite.indd 27 26/03/14 11:01 MICROSEC Sèche, dépoussière, souffle 253 ml net PRODUITS SPECIFIQUES Indispensable en électronique. Gaz totalement sec et ininflammable. Son diffuseur

Plus en détail

Comprendre l efflorescence

Comprendre l efflorescence Février 2006 Bulletin technique 4 BULLETIN TECHNIQUE Le Conseil Canadien des Systèmes d Isolation et de Finition Extérieure (SIFE) / (416) 499-4000 Comprendre l efflorescence Nous avons tous déjà observé

Plus en détail

Guide d installation

Guide d installation PANNEAUX POLYVALENTS EN FIBROCIMENT Guide d installation Finex : solide par nature Finex inc. est un chef de file dans le domaine de la construction en fibrociment. Finex fabrique et offre une ligne de

Plus en détail

Drainage de maches anti-remontée à l humidité. Pour la pose de carreaux en céramique et de pierres naturelles/dalles sur des escaliers extérieurs.

Drainage de maches anti-remontée à l humidité. Pour la pose de carreaux en céramique et de pierres naturelles/dalles sur des escaliers extérieurs. Drainage de maches anti-remontée à l humidité Pour la pose de carreaux en céramique et de pierres naturelles/dalles sur des escaliers extérieurs. Goutte par goutte, le désastre prend forme. Comme ils ne

Plus en détail

Primaire à 2 composants à base de résines acryliques réactives

Primaire à 2 composants à base de résines acryliques réactives Fiche technique Edition 1, 2012 Identification no. 02 08 01 05 001 0 000003 Version no. 23042012 Sikafloor -13 Pronto Sikafloor -13 Pronto Primaire à 2 composants à base de résines acryliques réactives

Plus en détail

Listing des produits (ordre alphabétique)

Listing des produits (ordre alphabétique) Listing des produits (ordre alphabétique) acide borique acide chromique anhydre écaille acide chromique solution 50% / 37,5 % acide fluoborique acide fluorhydrique 70% à 20% acide fluosilicique acide fluotitanique

Plus en détail

POSE PROFESSIONNeLLE ET EtANchE

POSE PROFESSIONNeLLE ET EtANchE POSE PROFESSIONNeLLE ET EtANchE A L air De PORTES ET FeneTRES Berner Energy System Berner Energy System POSE PROFESSIONNELLE ET ETANchE A L air DE PORTES ET FENETRES AVAnTAGES D Un MOnTaGe PROFESSIONNEL

Plus en détail

MANUEL DE CONCEPTION DES VITRAGES ISOLANTS

MANUEL DE CONCEPTION DES VITRAGES ISOLANTS MANUEL DE CONCEPTION DES VITRAGES ISOLANTS INFORMATION IMPORTANTE Les informations ci-dessous sont basées sur les recherches et les observations de Dow Corning et sont considérées comme fiables. Néanmoins,

Plus en détail

Membranes et revêtements blancs réfléchissants

Membranes et revêtements blancs réfléchissants Membranes et revêtements blancs réfléchissants www.polyglass.com KOOL ROOF SOLUTIONS Membranes et revêtements blancs réfléchissants TABLE DES MATIÈRES Table des matières 3 Introduction 4 Technologie CURE

Plus en détail

Réussir l assemblage des meubles

Réussir l assemblage des meubles Réussir l assemblage des meubles Assemblages en ligne Systèmes d accrochage de meuble LES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les différents types d assemblage Les assemblages en angle ou en croix permettent

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SYSTEXX Active M22

FICHE TECHNIQUE SYSTEXX Active M22 FICHE TECHNIQUE Les surfaces de présentation magnétiques Caractéristiques Voile de verre porte à l endos une couche métallique, grâce à laquelle les aimants adhèrent directement au revêtement mural. La

Plus en détail

Toitures plates. Rhinox. Fiche technique DESCRIPTION DU PRODUIT APPLICATION

Toitures plates. Rhinox. Fiche technique DESCRIPTION DU PRODUIT APPLICATION DESCRIPTION DU PRODUIT APPLICATION Panneau isolant en laine de roche particulièrement praticable pour toiture plate, intégrant une couche supérieure extra dure, une couche intermédiaire rigide et une sous

Plus en détail

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES FONDATIONS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Déterminez la nature des fondations : matériaux utilisés (béton, blocs de béton, pierres) ;

Plus en détail

4 Produits. Membranes EPDM. Primaires, Colles et Nettoyants. Produits Auto-Adhésifs QuickSeam. Mastics. Fixations et Accessoires.

4 Produits. Membranes EPDM. Primaires, Colles et Nettoyants. Produits Auto-Adhésifs QuickSeam. Mastics. Fixations et Accessoires. 4 Produits Firestone a développé une gamme complète de produits comprenant les membranes EPDM, les bandes de relevé EPDM FormFlash, les colles, les auto-adhésifs QuickSeam, les mastics, les primaires,

Plus en détail

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Chapitre Les bétons courants.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid.7.1 - Le bétonnage par temps chaud 3 Granulats Les conditions climatiques lors de la mise en œuvre ont une grande influence sur

Plus en détail

Application de panneaux de construction en extérieur. Guide pratique et technique

Application de panneaux de construction en extérieur. Guide pratique et technique Application de panneaux de construction en extérieur Guide pratique et technique FR Les produits et systèmes wedi garantissent un niveau de qualité élevé et, par conséquent, sont certifiés selon de nombreuses

Plus en détail

Ardal unit les technologies uniques aux nombreuses applications dans le secteur du bâtiment Catalogue produits 2011

Ardal unit les technologies uniques aux nombreuses applications dans le secteur du bâtiment Catalogue produits 2011 Ardal unit les technologies uniques aux nombreuses applications dans le secteur du bâtiment Catalogue produits 2011 Marques mondiales pour les mastics et les colles 1,2,3 terminer! Ardal Professional donne,

Plus en détail

AUDIT. Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils

AUDIT. Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils INSTALLATION ET ACCESIBILITE INSTALLATION ET ACCESIBILITE - PIED LATERAUX ACTIU fabrique 2 références; une pour installation sur sols droites

Plus en détail

Matériaux d'isolation

Matériaux d'isolation Produits d'étanchéité et d'isolation Matériaux d'isolation Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certifications Acquis environnementaux Définition :

Plus en détail

AVEC ARDEX, vous MORTIERS DE JOINTOIEMENT ARDEX

AVEC ARDEX, vous MORTIERS DE JOINTOIEMENT ARDEX AVEC ARDEX, vous pouvez regarder de pres! MORTIERS DE JOINTOIEMENT ARDEX ARDEX EG 8 Joint hybride Protection longue durée contre les agents agressifs. Nous sommes fiers de vous présenter ARDEX EG 8, le

Plus en détail

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation.

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation. Document du professeur 1/8 Niveau 2 nde THEME : LA SANTE Physique Chimie PRINCIPE DE LA CHROMATOGRAPHIE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 LA SANTE NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES Les médicaments

Plus en détail

DIFFÉRENTS TYPES DE MATIÈRES PLASTIQUES

DIFFÉRENTS TYPES DE MATIÈRES PLASTIQUES DIFFÉRENTS TYPES DE MATIÈRES PLASTIQUES Les plastiques inventés au XX ième siècle ont remplacé les matériaux traditionnels comme le bois ou le métal. Les recherches menées pour améliorer et diversifier

Plus en détail

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures TZ-fert_franz.QXD 20.09.2006 13:52 Uhr Seite 1 Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures Préparation: Ajouter la quantité d eau requise (voir indications

Plus en détail

Isolation en façade FICHE TECHNIQUE

Isolation en façade FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Isolation en façade 2 4 6 7 CONNAÎTRE > Les techniques d isolation > Les différents systèmes REGARDER > L emploi de l isolation > La pose de l isolation > Le traitement des points singuliers

Plus en détail

Pourquoi les couvreurs choisissent Triflex?

Pourquoi les couvreurs choisissent Triflex? Pourquoi les couvreurs choisissent Triflex? Les gouttières Les chéneaux Les raccords Les verrières Les jonctions Le spécialiste des systèmes d'étanchéité à base de résine synthétique liquide Les Gouttières

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

gamme de nettoyants industriels adaptés!

gamme de nettoyants industriels adaptés! gamme de nettoyants industriels adaptés! Une gamme de nettoyants industriels adaptés! Une buzil solutions de propreté L entreprise propose à ses clients une offre «tout compris» en matière de solutions

Plus en détail

SOMMAIRE. LES MURS EXTERIEURS page 2. LES BOISERIES EXTERIEURES page 5. LES LASURES ET VERNIS page 6. LES FERRURES ET FERRONNERIES page 8

SOMMAIRE. LES MURS EXTERIEURS page 2. LES BOISERIES EXTERIEURES page 5. LES LASURES ET VERNIS page 6. LES FERRURES ET FERRONNERIES page 8 SOMMAIRE LES MURS EXTERIEURS page 2 LES BOISERIES EXTERIEURES page 5 LES LASURES ET VERNIS page 6 LES FERRURES ET FERRONNERIES page 8 LES TOITURES page 8 LES INTERIEURS page 9 CONSEILS PRATIQUES page 11

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment. Contenu : L humidité dans les bâtiments

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment. Contenu : L humidité dans les bâtiments Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : L humidité dans les bâtiments Rédaction : Tomasini François / Etudiant ETC 3 ème année Date : Décembre 2010 Présentation Un problème abordé

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Domaines d applications. Stockage / Mise en oeuvre. Caractéristiques physiques et techniques STOCKAGE MISE EN OEUVRE

FICHE TECHNIQUE. Domaines d applications. Stockage / Mise en oeuvre. Caractéristiques physiques et techniques STOCKAGE MISE EN OEUVRE FICHE TECHNIQUE PLANS DE TRAVAIL EGGER EUROSPAN Les plans de travail EGGER EUROSPAN se composent d un panneau support EUROSPAN à faible émission de formaldéhyde E1 et d un stratifié décoratif plaqué uniformément

Plus en détail

WILLCO Aventi - Directives d application

WILLCO Aventi - Directives d application WILLCO Aventi - Directives d application Recouvrement de façade non ventilé Plaque d appui pour crépi 1 Généralités Ces instructions d application sont spécialement destinées à l application des panneaux

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Normes CE Equipements de Protection Individuelle

Normes CE Equipements de Protection Individuelle E. P. I D O C U M E N T D I N F O R M A T I O N Normes CE Equipements de Protection Individuelle Normes CE EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE Définitions : E.P.I : Tout dispositif ou moyen destiné

Plus en détail

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE I - PRINCIPE La chromatographie est une méthode physique de séparation de mélanges en leurs constituants; elle est basée sur les différences d affinité des substances à

Plus en détail

Béton ciré sols & murs

Béton ciré sols & murs Béton ciré sols & murs FICHE PRATIQUE BÉTON CIRÉ SOLS & MURS 1 Les nouveautés apportées par Cirex System Face à la demande croissante et à l engouement des médias pour le béton ciré, Cirex System a décidé

Plus en détail

Le ciment prompt : ciment spécial dont la prise (solidification de la pâte) s opère rapidement, en quelques minutes.

Le ciment prompt : ciment spécial dont la prise (solidification de la pâte) s opère rapidement, en quelques minutes. Les bétons et ses constituants Le ciment : le ciment est un liant hydraulique, c est à dire une poudre minérale qui, mélangée avec de l eau, forme une pâte qui durcit progressivement. Le ciment est utilisé

Plus en détail

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie plancher chauffant basse température Solution plancher sec : L alternative pour les besoins du neuf et de la rénovation La solution plancher sec REHAU est dotée de toutes les caractéristiques du plancher

Plus en détail

Membrane synthétique pour étanchéité de toiture

Membrane synthétique pour étanchéité de toiture Notice produit Edition 03.2011 N d identification. 4761 Version no. 2011-376 Sarnafil TG 76-15 Felt Membrane synthétique pour étanchéité de toiture Description du produit Sarnafil TG 76-15 Felt (ép. 1,5mm)

Plus en détail

WILLCO Aventi - Directives d application

WILLCO Aventi - Directives d application WILLCO Aventi - Directives d application Plaque d appui pour crépi 1 Généralités Les présentes directives d application sont spécifiquement destinées à la fixation dlaques de construction Aventi WILLCO

Plus en détail

La haute performance pour le collage de pare-brise. Rapidité, efficacité et sécurité

La haute performance pour le collage de pare-brise. Rapidité, efficacité et sécurité La haute performance pour le collage de pare-brise Rapidité, efficacité et sécurité Toute la gamme de solutions de collage de vitrages Teroson Le pare-brise est une pièce très importante dans la structure

Plus en détail

documentation c a l f e u t r e m e n t s

documentation c a l f e u t r e m e n t s documentation c a l f e u t r e m e n t s Notre département calfeutrement vous propose sur toute la France, le rebouchement de vos passages de câbles ou tuyauteries afin de reconstituer le degré coupe-feu

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

La gamme Façade. de Seigneurie

La gamme Façade. de Seigneurie La gamme Façade La gamme Façade de Seigneurie Face extérieure du bâtiment, la façade reflète la personnalité d une habitation et contribue à l environnement des traditions locales. Les revêtements de façade,

Plus en détail

Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation

Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation GmbH & Co. KG Régulation SAS Fiche technique 907020 Page 1/7 Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation Pour la mesure de l humidité relative de l air

Plus en détail

NOXTECH GARDE-CORPS EN VERRE. économique sûr facile à monter. Le système de balustrade

NOXTECH GARDE-CORPS EN VERRE. économique sûr facile à monter. Le système de balustrade NOXTECH Le système de balustrade GARDE-CORPS EN VERRE économique sûr facile à monter PROFIL POUR GARDE-CORPS EN VERRE Le verre remplace ou complète toujours plus les matériaux conventionnels, il permet

Plus en détail

Installation d'un gazon synthétique

Installation d'un gazon synthétique Installation d'un gazon synthétique Etape 1 MESURE DES SURFACES Les gazons se présentent, selon les modèles, soit en rouleaux de 2,00 m de large (x 25 m de longueur maximum) 4,00 m de large (x 25 m de

Plus en détail

C O N S E I L. C a s t o r a m a. La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose. La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6

C O N S E I L. C a s t o r a m a. La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose. La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6 40.03 POSER UNE MOQUETTE C O N S E I L C a s t o r a m a La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose pages 3&4&5 La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6 page 1/6 - Fiche Conseil n 40.03

Plus en détail

S.A. au capital de 352 275.- euros r.c.s. Versailles B 331 815 266 00035 code NAF 511T

S.A. au capital de 352 275.- euros r.c.s. Versailles B 331 815 266 00035 code NAF 511T 9 Rue de la Gare 78640 Villiers Saint Frédéric Tel : 01 34 89 68 68 Fax : 01 34 89 69 79 APPAREIL DE TEST DE DURETE, ADHERENCE RESISTANCE à LA TRACTION, FLEXION, ARRACHEMENT.. L appareil ROMULUS se compose

Plus en détail

APPLICATION, NETTOYAGE ET ENTRETIEN Le Groupe Pavigrés représente une vaste gamme de produits céramiques pour application au sol et au mur.

APPLICATION, NETTOYAGE ET ENTRETIEN Le Groupe Pavigrés représente une vaste gamme de produits céramiques pour application au sol et au mur. APPLICATION, NETTOYAGE ET ENTRETIEN Le Groupe Pavigrés représente une vaste gamme de produits céramiques pour application au sol et au mur. Ces produits se divisent en 3 groupes : Grés cérame, Grés émaillé

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

«lavage nettoyage hygiène» tout par un seul partenaire. Produits et prix 2014 Auto et transports

«lavage nettoyage hygiène» tout par un seul partenaire. Produits et prix 2014 Auto et transports «lavage nettoyage hygiène» tout par un seul partenaire Produits et prix 2014 valable dès le 1 er janvier 2014 Shampooings pour voitures 3 Produits de séchage 3 Cire pour voitures 3 Entretien des voitures

Plus en détail

Waxoyl I Pour les Constructeurs de Véhicules automobiles et autres Compagnies Industrielles

Waxoyl I Pour les Constructeurs de Véhicules automobiles et autres Compagnies Industrielles Waxoyl I Pour les Constructeurs de Véhicules automobiles et autres Compagnies Industrielles Waxoyl AG offre une gamme complète de produits pour les constructeurs de véhicules automobiles et l Industrie

Plus en détail

description application uv n com. essence de nettoyage essence à nettoyer pour les vêtements, les pièces automobiles, etc.

description application uv n com. essence de nettoyage essence à nettoyer pour les vêtements, les pièces automobiles, etc. Enlève colle et détachant CHIMIE Enlève les restes de toutes sortes de colles : adhésif de masquage, double face, autocollants, lettrage... Enlève les taches d'huile, de graisse, de goudron et de suie.

Plus en détail

MESURES DE DILATOMETRIE SUR DEUX NUANCES D ACIER INOX : 1.4542 ET 1.4057 le 04/01/00

MESURES DE DILATOMETRIE SUR DEUX NUANCES D ACIER INOX : 1.4542 ET 1.4057 le 04/01/00 1 EIDGENÖSSISCHE TECHNISCHE HOCHSCHULE LAUSANNE POLITECNICO FEDERALE DI LOSANNA SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY LAUSANNE DEPARTEMENT DE MICROTECHNIQUE INSTITUT DE PRODUCTION MICROTECHNIQUE CH - 1015

Plus en détail