ADHESION et ADHERENCE des MATERIAUX

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ADHESION et ADHERENCE des MATERIAUX"

Transcription

1 ADHESION et ADHERENCE es MATERIAUX MECANISMES D'ADHESION Alain LAMURE 1

2 MECANISMES D ADHESION GENERALITES : INTERET DU COLLAGE AVANTAGES : collage = meilleure méthoe assemblage pour petites pièces (montage puces et composants électroniques, bijouterie), pièces, tôles ou feuilles minces très fragiles. Seule méthoe possibles pour certaines pièces (panneaux-sanwich, revêtements en feuilles minces écoratifs ou protecteurs, stratifiés), assemblage matériaux ifférents (plastique sur métal ou bois, métaux ifférents, plastiques ifférents, ). Collage meilleure répartition es contraintes, allégement e structure assemblée (suppression rivets, vis et boulons), pas affaiblissement structure (aucun trou à percer), meilleur aspect visuel (surface lisse, joint e colle invisible). Elasticité es joints collés amortissement vibrations et variations imensionnelles. Possibilité avoir joints collés isolants ou conucteurs électriques, e épose colles rapie et automatisée INCONVENIENTS : Mise en œuvre nécessite formation, aaptation et connaissance u collage. Nécessité une bonne préparation e surface et surfaces planes. Durabilité collages (5 à 40 ans selon ahésifs, contraintes et environnement) et résistance à chaleur (en général maximum 70 à 150 C, 200 à 300 C pour thermostables) limitées. Durées e urcissement parfois longues (10 à 20 h température ambiante). Résistance en pelage joint collé faible. 2

3 MECANISMES D ADHESION GENERALITES : GENERALITES SUR L ADHESION ADHESION = Ensemble phénomènes physiques et/ou chimiques qui prennent naissance lorsque 2 surfaces mises en contact. Ahésion liée à ahésivité (aptitue à créer es forces interactions entre 2 surfaces), état e surface es 2 constituants (surface spécifique, porosité, sites actifs, pollution) et mouillabilité (aptitue à créer un contact entre 2 surfaces). FORCES D'ADHESION = forces e cohésion es matériaux : liaisons interatomiques (liaisons chimiques fortes) ou intermoléculaires (liaisons "physiques" faibles). Energie a b potentielle interaction : U = (a : attraction et b : répulsion). Force F = U m n r r r Types e liaison Interatomiques Intermoléculaires Ionique Covalente Métallique Hyrogène Lonon Debye Keesom Energie e liaison (Kcal/mol) ,5 Distance interaction (Å) 1,5-2,4 1,5 2,4 2,6 3,0 2,6 3, Polarisation (Keesom) : E ~ - cte/t.r 6 Inuction (Debye) E ~ - cte/r 6 Dispersion (Lonon) E ~ - cte/r 6 3

4 MECANISMES D ADHESION GENERALITES : DISTANCES D ADHESION Quelles que soient les forces ahésion, interactions eviennent négligeables ès que istance entre sites "actifs" e chaque matériau > 5 Å (pour qu'il y ait ahésion, istance entre surfaces solie et polymère quelques Å 4

5 MECANISMES D ADHESION GENERALITES : MODES DE SOLLICITATION ADHERENCE = force ou travail qu il faut fournir au système ahérent pour séparer les 2 constituants. TESTS D'ADHERENCE = tests e rupture es assemblages collés (traction, cisaillement, pelage, clivage) ANALYSE DES RUPTURES : cohésive/ahésive (interfaciale) 5

6 MECANISMES D ADHESION MODELES D ADHESION : ANCRAGE MECANIQUE Ahérent, selon sa viscosité et son moe e épôt, vient remplir majorité anfractuosités ancrage mécanique. Lorsque relief (R a ) trop important, ahésif peut ne pas recouvrir entièrement surface et enfermer bulles air. Phénomènes imbrication es structures ahésif et ahéré (profoneur e pénétration quelques 1/100 mm) substrats rugueux ou poreux (bois, tissus, papier, oxye métallique comme Al anoisé en milieu phosphorique). Possibilité rugosité es surfaces par traitements mécaniques : grattage (toile abrasive), sablage ou grenaillage (microbillles e verre, sable, e corinon ou en céramique) ou tonnelage (abrasif en milieu humie). Rugosité (mm) , ,6 Résistance pelage (N) ,5 13,

7 MECANISMES D ADHESION MODELES D ADHESION : INTERACTIONS ELECTROSTATIQUES THEORIE : existence charges électriques signes opposées aux surfaces polymère et substrat système ahésif/substrat conensateur plan ont plaques constituées par ouble couche électronique. Polarité et ensité charges fonction substrat et polymère résulteraient u transfert électronique surface autre surface lorsque matériaux e nature ifférente mis en contact. énergie interactions travail nécessaire pour séparer faces u conensateur. Dans cas es assemblages entre PVC et substrat énergie e surface plus hε 2 U G i élevée (verre), valeurs calculées ( 8π h où U = potentiel e écharge) en parfait accor avec énergies séparation mesurées lors es tests e pelage Théorie restreinte au cas es matériaux incompatibles et lorsque matériaux ajacents = iélectriques. Difficile e supposer que transfert e - suffisant pour créer couche limite, e ensité telle que force ahésion non négligeable charges électriques = conséquences e la séparation? INTERPHASE = formation au voisinage interfaces e zones e structures particulières ifférentes es milieux en contact. A chaque interface, entités chaque milieu ont tenance à établir liaisons avec entités autre milieu. Distinction entre absorption (iffusion es 2 phases une ans autre = interface molle ou interphase) et asorption (simple contact entre phases = interface ure). 7

8 MECANISMES D ADHESION MODELES D ADHESION : DIFFUSION MODELE DE SOLUBILITE : 2 molécules e même solubilité peuvent être mélangées (si solubilités trop émixtion) moèle = principe u collage par iffusion ou colles thermofusibles. Quan solubilisation existe, solvant issout surface u plastique et interiffusion es molécules ajacentes aux 2 surfaces. polymère PTFE PE PP Néoprène PS Caoutchouc PMMA PVC PET EP PA66 PAN nitrile δ 6,2 7,9 7,9 7,9 8,5 9,38 9 9,38 10,7 11,0 13,6 15,4 (cal/cm 3 ) 1/2 8,1 8,35 9,7 9,5 9,5 9,7 solvant Alcool iso propylique acétone MEC Acétate éthyle toluène Xylène Cyclo hexane heptane hexane pentane δ 11,5 10,0 9,3 9,1 8,9 8,8 8,2 7,4 7,3 7 (cal/cm 3 ) 1/2 Moèle applicable que si molécules suffisamment mobiles phénomène iffusion impossible ans polymères réticulés et fonction taux cristallinité ans thermoplastiques. Solvants = possibilité e collage e matériaux ont tension superficielle faible ADHESION PAR DIFFUSION possible que si support organique peut être issous ou gonflé en surface par solvant e épôt et Tg < T application. Diffusion repose sur critères thermoynamiques (compatibilité entre ahérent et ahéré) et cinétiques (mobilité macromolécules pour pouvoir s'enchevêtrer par reptation sous effet faible pression). Diffusion n'intervient pas ans cas es composites à matrice polymère et renforts non polymères (verre, carbone, métal) mais explique intérêt es fibres e renfort moifiées par greffage ou enrobage par une phase polymère (ensimage) qui favorise compatibilité renfort-matrice. 8

9 MECANISMES D ADHESION MODELES D ADHESION : LIAISONS COVALENTES Pour obtenir es liaisons chimiques entre groupements actifs chaînes polymères et surface u substrat nécessité e réaction chimique entre extrémités. Exemples : VULCANISATION DU CAOUTCHOUC : après sulfuration laiton (alliage Cu-Zn), formation sulfure cuivreux qui réagit sur chaîne u caoutchouc PolyIsopréne ponts sulfures entre élastomère et cuivre. PRIMAIRES D ADHERENCE : utilisation 'agents e couplage tels que organosilanes ans collage u verre (groupements R = résinophile et OR = alcoxy). Hyrolyse groupements alcoxy formation silanol R-Si-(OH)3 qui après conensation avec groupements silanol présents à surface u verre liaisons siloxane Si-O-Si. Réactions e conensation également entre molécules e silane pour former film polymère en surface u verre. Agents e couplage organosilanes améliorent aussi ahésion renforts (microbilles verre, silice, quartz ou carbonate e calcium), charges ignifugeantes et pigments minéraux ans composites à matrice organique. 9

10 MECANISMES D ADHESION MODELES D ADHESION : INTERACTIONS ACIDE-BASE Transfert électronique atome onneur (base e Lewis) atome accepteur (acie) correspon liaison forte type acie-base. De nombreux atomes ou groupes atomes présentent caractère acie-base ± important. Fort Interméiaire Faible Bases e Lewis Acies e Lewis H 2 O, OH, F -, Cl - CH 3, CO 2, PO , SO 4 ROH, RO -, R 2 O NH 3,RNH 2 AlCl 3, RSP 2, HX Ions alcalins et alcalino-terreux C 6 H 5 NH 2 C 6 H 5 NSO 3 - Fe 2, NO, C 6 H 5 Ions métalliques RSH, RS - RNC H -, R - RS, trinitrobenzène, Quinones, O, Cl, I, N, RO, RO 2 M o (atomes métalliques) De manière + générale, théorie es orbitales moléculaires (mécanique quantique) acie espèce qui emploie une orbitale pour amorcer une réaction. Habituellement, orbitale acceptrice sur acie = orbitale non occupée la plus basse LUMO ( Lower Unoccupie Molecular Orbital ) et orbitale onneuse sur base = orbitale occupée la plus haute HOMO ( Higer Occupie Molecular Orbital ). Interactions acie-base gouvernées par eux règles : 1/ équilibre : acies urs/oux préfèrent s associer aux bases ures/ouces, 2/ cinétique e réaction : acies urs/oux réagissent rapiement avec bases ures/ouces Acie autant plus ur que niveau énergétique u LUMO élevé et autant plus mou, que LUMO bas. Base autant plus ure que niveau e HOMO bas et autant plus molle que HOMO plus haut. Avec ces éfinitions, métaux sont mous et principalement acies, semi-conucteurs plutôt mous et principalement bases, plupart es isolants (polymères inclus) urs et un certain nombre 'atomes ou e groupes 'atomes présente un caractère acie ou basique plus ou moins important. Présence e ces groupes est favorable à un mécanisme 'ahésion par liaison aciebase. 10

11 MECANISMES D ADHESION MOUILLAGE : ASPECT THERMODYNAMIQUE COUCHES INTERFACIALES : selon Bikerman, attraction interfaciale plus forte que cohésion un es eux matériaux mécanisme e formation assemblage, ahérence ne épenrait que propriétés massiques es ahérés. Multiples origines es couches interfaciales e faible cohésion : air (pas e mouillage par polymère), substances étrangères (aitifs, polluants), composés e faibles masses moléculaires migrant vers surface ou provenant réactions entre air et ahérés, entre ahérés, entre air, polymère et substrat. Traitements e surface permettent éliminer couches e faible cohésion. MOUILLAGE : mécanisme ahésion nécessité avoir suffisamment e résine pour remplir interstices afin que sous effet e P contact intime sur ensemble surface viscosité résine oit permette à celle-ci e s'écouler suffisamment rapiement pour avoir continuité u contact problèmes e mouillage : énergies e surface matériaux en contact et vitesse écoulement résine. A% Corrélation entre ahérence (A% = % fibres arrachées lors essais e rupture par arrachement) et angle e mouillage (cos θ). 11

12 MECANISMES D ADHESION MOUILLAGE: TENSION SUPERFICIELLE DES LIQUIDES ORIGINE DE LA TENSION SUPERFICIELLE : forme un liquie (goutte) liée à minimisation rapport surface/volume minimal tension superficielle (ou énergie libre surface) minimale. Tension superficielle u liquie ( L ), énergie libre e surface (absence forces extérieures pour s'opposer aux forces attraction internes). Soit élément s e surface, s e surface ( nombre molécules en surface) vaincre cohésion moléculaire interne travail W = s =. l.l. travail force F nécessaire pour éplacer segment l e l W = F.l = F/l METHODES DE MESURE : tension superficielle (mn.m -1 mj.m -2 ) irectement mesurable par plusieurs méthoes : Jurin : ascension u liquie ans le 2 L cosα capillaire ( h = avec r = rayon interne rρg u capillaire, ρ = masse volumique u liquie, α = angle raccorement et h = hauteur 'ascension u liquie ans le capillaire) Dognon Abribat : force équilibrage 'une plaque plongée ans le liquie à étuier. 12

13 MECANISMES D ADHESION MOUILLAGE : EQUILIBRE LIQUIDE-SOLIDE ENERGIE SURFACE DES LIQUIDES : L = L + L n Σ énergies interactions ispersive ( ou LW pour Lifshitz-Van er Waals type Lonon) et non ispersive ( n, p ou AB pour polaire acie-base interactions Debye, Keesom, H). Valeur élevée pour L eau ue à nature liaisons intermoléculaires (H + Lonon). LIQUIDE L (mj/m 2 ) L (mj/m 2 ) n L (mj/m 2 ) Eau 72,75 21,75 51,0 Glycérol 63,4 37,0 26,4 Ethylène glycol Ethanol 22,4 18,8 2,6 Méthyl Ethyl Cétone 24,6 24,6 0 α-bromonaphtalène 44,4 44,4 0 Diioométhane 50,8 50,8 0 Tension superficielle e quelques liquies Remarque : tension superficielle quan T et P. θ ( C) L (mn/m) 73,49 72,75 71,97 Variation tension superficielle e l eau avec T ANGLE DE CONTACT : mouillabilité solie par liquie caractérisée par angle e contact goutte e liquie éposée sur solie. Equilibre e la goutte avec surface plane écrit par équation e Young : SV = SL + LV cos θ où SV = énergie interfaciale u solie en présence e vapeur u liquie, SL = énergie interfaciale solie-liquie et LV = tension superficielle u liquie en présence e sa vapeur (souvent confonue avec L ). Remarque : en toute rigueur SV = S - π e où S = énergie e surface u solie ans vie et π e = pression 'étalement u liquie sur solie mais π e 0 pour surfaces polymères e basse énergie (forces Lonon préponérantes) Equation e Young : S SL + L cos θ 13

14 MECANISMES D ADHESION MOUILLAGE : ENERGIE DE SURFACE DES SOLIDES APOLAIRES Energie e surface solie S = énergie à fournir pour créer une nouvelle surface unité Σ ifférentes énergies S = n S + S EQUATION FOWKES : énergie interfaciale 12 entre liquies 1 et 2 = Σ toutes interactions, si l'un au moins es liquies apolaire : 12 = avec 1, 2 = tensions superficielles es 2 liquies et 1, 2 = énergies corresponant aux interactions ispersives. Par analogie, énergie interfaciale solie-liquie : SL = S + L - 2. S L - I n SL avec I n SL énergie 'interaction non ispersive entre liquie et solie. EQUATION DE DUPRE ans contact liquie-solie, énergie ahésion Σ énergies nécessaires pour créer chacune 'elles - énergie corresponant à estruction interface équation e Dupré : W A = S + L - SL En combinant équations Young et Dupré W A L (1 + cos θ) mesure angle e contact 'un liquie sur un solie permet e éterminer énergie 'ahésion. Dans cas où seules forces e ispersion agissent : SL = S + L - 2. S L A = 2. S L n A = 2. + I S L SL et ans cas général cos θ = 2 n I L SL S + L 1 L n Lorsque matériaux non polaires I SL = 0 cosθ = 2 L S 1 courbe L cos θ = f( L L ) = roite (e Goo) pente = 2 S passant à 0 pour cosθ = -1 14

15 MECANISMES D ADHESION MOUILLAGE : ENERGIE DE SURFACE DES SOLIDES POLAIRES n Lorsque matériaux polaires, terme I SL 0 non constant. Il faut : utiliser liquies très peu polaires (α-bromonaphtalène, iioométhane) liaisons formées essentiellement ispersives et roite Goo S. choisir un ou plusieurs liquie polaire (eau, éthylène glycol, formamie) et écart roite n Goo valeur I SL METHODE DE FOWKES : en posant travail ahésion e Fowkes : L ( 1 + cosθ ) = 2 S. L + I n éuite entre tracés (a) et (b) SL W a = 2 + In équation S L SL. Pour 1 liquie polaire onné, valeur I SL n I n SL = cosθ L a cosθ b MÉTHODE D OWENS-WENDT :. en posant W a p p L( 1+ cosθ ) = 2 S. L roite S L = 2 + S L 2 forme Y = a X + b. Tracé Y =f(x) onne à l origine et S p S (1 + cosθ ) L = 2 p L p p S L + L L p comme pente. S METHODE DE WU : moyenne non plus arithmétique mais harmonique p W SL = W SL + W SL avec S L p W = 4 SL + S (iem pour W ) SL L S e la 15

16 MECANISMES D ADHESION MOUILLAGE : CRITERE DE ZISMAN. Mouillabilité effective que si énergie réversible ahésion W A > W c énergie e cohésion S + L SL > 2 L W A - W C = S - SL - L après équation e Young : W A - W C = π e L (1 - cosθ) Mouillabilité autant meilleure que tension e surface solie S importante et que tensions superficielles ahésif L et interfaciale SL faibles. Exemple eau ( L = 72,8 mj.m -2 ) ne mouille parfaitement aucun es polymères alors que alcool éthylique ( L = 22,8 mj.m -2 ) les mouille tous sauf Téflon Etue solies e faibles énergies surface par Zisman. Si seules forces ispersives (Lonon) existent équation e Young : L ( 1 cosθ ) = 2 S. +. Variation cos θ = f( L ) L pour liquies non polaires = roite. Extrapolation roite cos θ = 1 valeur critique c e L corresponant à étalement parfait (θ = 0). On peut alors écrire : L S. L =. Comme liquies non polaires L = L. = L = C ( L liquie qui permettrait S étalement parfait sur surface composante ispersive S solie) Polymère S S n S (mj.m -2 ) (mj.m -2 ) (mj.m -2 ) PTFE 19,1 18,6 0,5 Silicone 22,0 PP 30,2 PE 33,2 33,2 0 PMMA 40,2 35,9 4,3 PS 42,0 41,4 0,6 PC 42,0 PET 43,0 Epoxye 43,0 PAN 44,0 PA 66 46,0 Acier E Mouillage surface solie par liquie réalisé que lorsque tension superficielle u liquie énergie superficielle critique u solie Remarques : pollution (poussières, traces graisse, huile, gaz asorbés, humiité) S. élimination pollutions = phase primoriale en collage. Pour faire ahérer sur surfaces e très faible S (Téflon, poyoléfines) moification superficielle surface (traitement chimique, flammage, Corona, ) 16

17 MECANISMES D ADHESION MOUILLAGE : METHODE DE LA BULLE CAPTIVE Echantillon immergé ans une cuve contenant liquie (généralement eau) et épôt soit bulle air, soit goutte liquie immiscible (octane = liquie apolaire, ont composante ispersive = ov tension superficielle octane = composante ispersive eau ov ev = 21,8 mn/m) pe po Polymère pe pa Polymère eo θ o Octane Eau ea θ a Air Eau Pour octane : pe = po + eo.cos.. θ o et pour air : pe = pa + ea.cos. θ. a où énergies interfaciales polymère/eau = pe, polymère/octane = po, polymère/air = pa, eau/octane = eo, et eau/air = ea. Energies interfaciales polymère/eau et polymère/octane peuvent s écrire sous forme géométrique : = pe pv ev pv ev p pv p ev et = + 2. p p pv + ev 2 pv. ev 2 pv. ev = pv + ov 2 pv. ov + eo p p ev 2 pv. ev = ov + eocosθo et comme ev ov ov. po = pv ov pv cos. θ o = ov = eo ev ov 2 2 ( p ev ov ) (1 cos θ ) o pv = p Etant onné que ev. ov 4 ev p 2 p ev (1 cos. θ ) ev = ev + p o ev pv = 4 De plus pe = pa + ea. cosθ a avec pa pv ev pv pv. + et. = et que = et = ea p p +. ev..2 pv.. ev..2 pv. ev = pv.. ev. cosθ a D où. ev. p p [ ev (1.. cos θ a ) 2 pv. ev ] = et 2 pv. = p p [ ev(1 cosθ a)..2 pv. ev ] 4. ev 2 17

18 ADHESION, ADHERENCE es MATERIAUX COLLES ET ADHESIFS Alain LAMURE

19 COLLES ET ADHESIFS GENERALITES : HISTORIQUE Epoque Matériaux Colle Applications 4500 bois, os, silex bitume, armes av JC brai e bouleau 3000 pierre, argile mastic résineux, poterie, armes av JC terre argileuse 2000 av JC bois poix minérale (asphalte), charbon e bois, gouron construction navale calfatage 1470 av JC bois, papier papyrus, étoffe gomme arabique, gélatine os, échets e poisson meubles en bois marqueterie 1000 bois, étoffe, papier térébenthine, cire abeille, papier, collages ivers av JC latex, gélatine végétale 1000 bois, corne, métal soufre, blanc œuf, lait caillé + chaux coutellerie, écoration, ameublement 1850 ivers caoutchouc, amion, caséine vulcanisation, contreplaqué, papier peint 1869 ivers issolution caouchouc solvant nitrocellulose colle contact pneumatique 1912 bois résine phénol formaléhye silicate e soue Bakélite, contre-plaqué, abrasifs 1917 métal caséine aéronautique 1930 bois, métaux, supports imperméables urée-formol,, Néoprène, résorcine, base e soja Pr. polymérisation, charpente contre-plaqués métal-métal, métalcaoutchouc, bois-métal caoutchoucs synthétiques, époxyes, silicones colles structurales avions, verres, bâtiment, 1950 bois, carton, papier ispersions aqueuses, émulsions vinyliques phénoliques 20 automobile Bâtiments préfabriqués, revêtements murs et sols 1953 ivers PMMA réticulation anaérobie 1957 ivers colles cyanoacrylates électronique, automobile optique, chirurgie 1960 Acryliques sensibles P (PSA) 1963 PolyImies, PolySulfites calfatage, pare-brises bois-métal, métal-métal caoutchouc silicone, PUR, acrylates et solvants 1965 métaux ispersion acrylique, 1966 ahésifs anaérobies 1980 tissus, ivers Acrylique renforcé, rubans auto-ahésifs 1985 carton, cuir, papier, thermofusibles réticulables métaux, plastiques Collage semi-structural calfatage automobile, aérospatiale, jouet BTP, textile emballages, automobile, électricité, reliure

20 COLLES ET ADHESIFS GENERALITES : TERMINOLOGIE GRAMMAGE consommation = quantité e colle étalée sur surface onnée (mesurée en gr/m 2 ou l/m 2 ). Elle épen rugosité et porosité es matériaux, interstices à combler entre matériaux. Pour entrecoller 2 films plastiques souples, minces et lisses (emballage PE-cellophane) : quelques gr. colle/m 2 ; pour rubans ahésifs : enuits e 15 à 40 gr/m 2 masse ahésive ; collages structuraux métal/métal : 100 à 200 gr/m 2 et collage carrelages sur murs en béton brut : 2 kg/m 2. DUREE DE VIE EN POT DES COLLES BICOMPOSANTS = temps penant lequel colle peut etre utilisée à partir u moment où les composants ont été mélangés. Facteurs influant sur urée e vie en pot : T (T urée e vie car chaleur réaction urcissement ), quantité prouit mélangé (réaction exothermique auto-accélération réaction). Durée e vie époxyes classiques bicomposants = 1 à 2 heures. TEMPS DE GOMMAGE = intervalle e temps à laisser entre étalement colle et assemblage ( affichage) es matériaux pour colles en solution et émulsions (exemple néoprène). Il épen vitesse évaporation solvants (0 à 5 mn pour solvants légers, 10 s à 140 mn pour eau), moe assemblage et pressage (pas e gommage pour colles utilisées sous presse à plateaux), rigiité et perméabilité es matériaux, T et humiité (affichage + rapie par temps chau et sec). TEMPS OUVERT temps assemblage ouvert = temps entre application colle ou ahésif et assemblage éléments collés. Temps ouvert épen e T (chaleur séchage temps ouvert ), absorption support encollé (absorption solvant temps ouvert). Temps ouvert pour revêtements e sols en PVC (type Gerflex) avec colles émulsions acryliques-colles aqueuses = min. PEGOSITE ("TACK") ahérence imméiate = propriété ahésif e maintenir imméiatement ensemble les matériaux à coller. Il épen es colles : très élevé pour colles néoprène, moyen pour émulsions (acryliques > vinyliques), faible pour colles à 2 composants. DUREE DE PRISE : colle est prise quan evenue complètement solie et résistante. Prise colles néoprène imméiate és affichage et pressage (7 jours nécessaires pour tenue maximale). Prise colles émulsion épen vitesse absorption ou évaporation eau absorption matériaux, grammage e colle Quelques sec. pour collage papier/papier (10-20 gr/m 2 ), 20 min à 20 et 3 min. à 70 pour placage bois ou stratifié sur panneaux particules (150 g/m 2 ). 21

21 COLLES ET ADHESIFS GENERALITES : MISE EN OEUVRE SYSTEMES DE MISE EN OEUVRE : caractéristiques colles et ahésifs liées aux systèmes e mise en œuvre. Chaînes e montage comportent 5 ou 6 étapes : préparation e surfaces (nettoyage pièces, préparation physique ou chimique), préparation colle, encollage par ivers systèmes (rouleaux, pistolets, extrusion, buses, ), assemblage (accostage, formage, pliage éventuel), pressage (serre joints, presses à plateaux, à rouleaux, careuses), urcissement e la colle par séchage ou "cuisson" (fours ou étuves, air chau, presse à plateaux chauffants, autoclave) et évacuation et entreposage es pièces. EXIGENCES ET CARACTERISTIQUES DES COLLES : Séquences es opérations e collage Exigences pour colles et ahésifs Caractéristiques e la colle à connaître Préparation surface Compatibilité traitement surface ahésif Ahérence sur surfaces Exigences vis à vis préparation Encollage Transfert pièces postes encollage assemblage Assemblage Pressage et urcissement Evacuation Stockage Encollage à vitesse machine, régulier, avec quantité colle aéquate Après collage ahésif oit rester collant Pour colles à prise lente maintien mécanique nécessaire Prise e la colle penant urée e pressage Collages ne oivent pas relâcher Assemblages ne oivent pas se écoller surfaces et primaires Viscosité, mouillage, masse volumique, stabilité colle ans bacs es encolleurs Temps ouvert Tack, viscosité, extrait sec, temps assemblage fermé. Moe et V e prise, V séchage. Durée, P et T urcissement Tack et cohésion à chau colle V prise complète Performances colles : R mécanique, chaleur, humiité 22

22 COLLES ET ADHESIFS GENERALITES : VISCOSITE/RHEOLOGIE VISCOSITE : viscosité oit être aaptée à applicateur (pistolets, pipettes, buses exigent colles très fluies, mastics et pâtes peuvent être appliqués manuellement avec spatule entelée, truelle ou rouleau). Mesure viscosité à l aie viscosimètre Brrokfiel (norme AFNOR NF T 76102) Colles Viscosité (cpo) Applications Vernis ahésifs 100 Colles en pâte Revêtement e sols Colles à bois Assemblage es meubles Colles mastics Joints e forte épaisseur ( 1 mm) Mastics > Etanchéité Consommation colle et vitesse e chaîne liées à viscosité (+ colle épaisse, + ifficulté application, + vitesse chaîne faible). colles, viscosité quan T (loi Arrhénius ou e Vogel). Cas particulier : colles thermofusibles "Hot melt" (solie à T ambiante, pâteux ou liquie C selon formulation) appliquées au pistolet ou extrusion. COMPORTEMENT RHEOLOGIQUE DES COLLES : lors e l application, que ce soit au rouleau, au pistolet, par extrusion avec une buse, ahésif subit toujours actions e cisaillement nécessité e connaître lois e comportement : liquie newtonien (viscosité constante inépenante u taux e cisaillement), pseuoplastique (ex. ispersions = émulsions aqueuses : viscosité avec t lors brassage ans applicateurs) ou thixotrope (viscosité avec t lors brassage puis au repos). Thixotrope Hot melt gélification liquie 23

23 COLLES ET ADHESIFS COLLES VEGETALES: GOMMES/CAOUTCHOUC/COLOPHANE GOMMES NATURELLES = substances sécrétées par certains arbres (acacia) ou arbustes. Baume u Canaa initialement employé pour collage e lentilles optiques. Seule gomme arabique (prouit légèrement coloré soluble ans eau) utilisée irectement comme ahésif. Principale application traitionnelle = enuction papiers estinés à être ultérieurement collés par remouillage (timbres-postes, enveloppes, étiquettes). Gommes = prouits cassants à état sec aition humectant (glycérine, éthylène-glycol, PEG) pour améliorer flexibilité film séché. Remplacement e ces gommes naturelles, e coût relativement élevé, par extrines et prouits synthétiques à base acétate ou alcool polyvinyle. CAOUTCHOUC NATUREL : ahésifs soit sous forme émulsion (= latex) soit en solution. Latex = émulsion aqueuse naturelle e caoutchouc, liquie laiteux blanc très fluie extrait u suc hévéa Brasilinsis à haut extrait sec (35-60%). Latex aitionné ammoniaque lors es récoltes pour prévenir attaques bactériennes et éviter coagulation.(ph basique stabilise émulsion). Utilisations principales : fabrication enveloppes autocollantes, pansements auto-ahésifs, imprégnation textile, collage papier, bois, carton. En solution, caoutchouc naturel issous ans solvants pétroliers : hexane, heptane, essences aliphatiques. Solutions e caoutchouc habituellement translucies et couleur jaune à brun clair. Solutions peuvent contenir charges : ZnO (vulcanisant), triméthyl hyroquinone (antioxyant), argile, kaolin, CaCO 3, noir e carbone (cohésion ), résines phénols formaléhyes (tack ). Aition accélérateurs provoquant vulcanisation résistance joint. Prise par évaporation u solvant. Ahésifs vulcanisés principalement utilisés pour applications requérant bonne étanchéité à eau. Utilisation traitionnelle = assemblage cuir et caoutchouc ans inustrie chaussure, fabrication e tapisseries ameublement pour faire ahérer cuir, caoutchouc mousse, tissus. COLOPHANE = résine naturelle sécrétée par arbres résineux (pin,..) lorsqu on scarifie leur écorce. Dérivés e colophane (esthérifiée, hyrogénée) résistent mieux à oxyation et à chaleur. Résine-alcools = colophane + résines vinyliques + charges minérales en milieu solvant (alcools + essence). Avantages = coût, prise rapie après marouflage (pressage main). Inconvénients = inflammabilité et oeur (solvants). Application : colophane très collante = matière première e colles pour revêtements e sols (tapis, moquettes, feutres, panneaux bois agglomérés hormis PVC plastifié). 24

24 COLLES ET ADHESIFS COLLES VEGETALES: AMIDON ET SES DERIVES AMIDON = polymère naturel provenant tubercules pommes e terre ou grains e maïs, riz, tapioca. Amion constitué e 2 polysaccharies linéaire (amylose) et ramifié e masse moléculaire élevée (amylopectine) qui ans eau, gonflent et forment suspension colloïale visqueuse et collante. Amions onnent pâtes à hautes viscosités, contenant 30% matières solies qui conviennent pour travaux avec long temps ouvert et faible pouvoir collant. Assemblage effectué sous pression (colle pénètre ans structure fibreuse u papier ou carton). Prise e la colle par évaporation eau à travers substrat perméable. Utilisation principale = collage papiers peints, fabrication sacs en papier. DEXTRINES = gamme e prouits e épolymérisation e l amion obtenus par grillage par voie sèche en présence acie. Dextrines blanches hyrolysées avec quantité acie relativement élevée cuisson à T assez basse (90 à 140 C). Compte tenu attaque brutale par acie et temps cuisson relativement court, prouits ont tenance à "rétrograer" sous forme e gel.. Assez peu solubles ans eau froie, extrines blanches onnent à chau colles très fluies qui gélifient rapiement au refroiissement. Dextrines jaunes obtenues par attaque plus profone, avec concentration acie moins élevée. Coloration vient e T cuisson (160 à 180 C) et temps e grillage + long. Cuisson à cœur prouits plus stables et concentration 70%. De solubilité pratiquement totale, extrines jaunes gonflent ans eau froie et eviennent fluies à chau. Avantages = coût et tack élevé. Inconvénients : faible résistance, mauvaise tenue à eau (= avantage étiquettes bouteilles). Principales applications = inustrie u papier (fabrication étiquettes, papiers gommés, cartonnages, enveloppes, sachets, pochettes). 25

25 COLLES ET ADHESIFS COLLES ANIMALES: GELATINE/CASEINE Colles animales = protéines issues u collagène (principale protéine es tissus mous et urs) ou e la caséine (principale protéine u lait). COLLES DE PEAUX ET D OS obtenues en faisant bouillir peaux, os gélatine COLLES DE POISSON obtenues à partir poissons (principalement morue). Hyrolyse collagène gélatine en 2 étapes : perte conformation spatiale hélicoïale sous effet T (chaleur cassure liaisons intermoléculaires Van er Waals impliquées ans stabilisation structure en triple hélice) puis cassure certaines liaisons peptiiques NH-CO par hyrolyse. Colles e peaux et os présentées sous forme "sèche" (poure, perles, tablettes, flocons) oivent être gonflées ans eau froie puis chauffées au bain marie à C. Avantages : solubilité totale ans eau (collage temporaire), excellente pégosité, insolubilité ans nombreux solvants. Inconvénients : mauvaise résistance en T et gonflement en atmosphère humie. Colles moernes contiennent aitifs qui les protègent attaques bactériennes et agents anti-moussants. Certains aitifs tels que sulfates et chromates peuvent être ajoutés pour les renre insoluble à eau. Principale application : colles "fortes" utilisées traitionnellement en ébénisterie pour fabrication petits meubles, meubles art, chaises. CASEINE = prouit e conensation acies aminés, isolée par précipitation u lait e vache avec acie chlorhyrique, sulfurique ou lactique. Meilleure résistance à humiité qu autres colles naturelles animales ou végétales. Protéine sèche le + souvent en poure ou fins granulés, soluble ans eau froie à ph alcalin par ajout e prouits alcalins tels que soue caustique, borax, urée ou ammoniaque, carbonate e chaux (colle réversible avec NaOH, irréversible avec CaCO 3 ). Ajout e sels e calcium meilleure résistance à humiité ; silicate ou fluorure calcium meilleure fluiité ; glycérine ou latex e caoutchouc = plastifiants. Principale application = assemblage charpentes e bois (lamellées-collées) à l intérieur es bâtiments (séjour prolongé en environnement humie hyrolyse chimique). Colles caséine + latex (résistance à humiité et chaleur ) utilisées pour fabriquer complexes emballage alimentaire café (papier/aluminium, cellophane/carton). Inconvénients : temps e séchage long (10 à 40 min), alcalins (peuvent tacher bois fortement chargés en tanins, tissus, cuir), faible tenue à l eau. 26

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Colles à durcissement physique

Colles à durcissement physique Types de collage Colles à durcissement physique 2 2 Drying Colles àadhesives séchage par évaporation Ces colles sont constituées de polymères dissous dans un solvant (Polychloroprène, Polyuréthane) ou

Plus en détail

Parabond 600 Colle de montage élastique. Haute adhérence initiale.

Parabond 600 Colle de montage élastique. Haute adhérence initiale. Parabond 600 Colle de montage élastique. Haute adhérence initiale. Produit Parabond 600 est un mastic colle à base de MS Polymère à haute performance en permanence élastique et avec une adhérence initiale

Plus en détail

Mise à jour le 21/04/2010

Mise à jour le 21/04/2010 Choisir ses colles Mise à jour le 21/04/2010 Si vous êtes dans une démarche d éco-construction ou de rénovation écologique, vous pouvez être amené à vous poser la question du choix des colles à utiliser.

Plus en détail

Tous les produits de la gamme SAF offrent des résistances :

Tous les produits de la gamme SAF offrent des résistances : Fiche Technique Strengths Are Flex La gamme SAF est basée sur une technologie et des polymères méthacrylates brevetés. Ces adhésifs de nouvelle génération permettent d adhérer sur de nombreux supports

Plus en détail

PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS. Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005

PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS. Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005 PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005 Les Propriétés Superficielles et Interfaciales des Liants Surfaces et interfaces Caractérisation des interfaces

Plus en détail

C OMPAGNIE G ÉNÉRALE C OMMERCIALE

C OMPAGNIE G ÉNÉRALE C OMMERCIALE C OMPAGNIE G ÉNÉRALE C OMMERCIALE SOLUTIONS DE COLLAGE COLLES CYANOCRYLATE COLLES TECHNIQUES & MASTICS COLLES ANAEROBIE CGC 45 avenue de la Lanterne FR - 06200 NICE Tél + 33(0)811 036 053 Fax + 33(0)4

Plus en détail

STRATHANE URELAST. Les élastomères de polyuréthane CEF Strathane et Urelast sont dotés de propriétés physiques et mécaniques très élevées.

STRATHANE URELAST. Les élastomères de polyuréthane CEF Strathane et Urelast sont dotés de propriétés physiques et mécaniques très élevées. Les élastomères de polyuréthane CEF Strathane et Urelast sont dotés de propriétés physiques et mécaniques très élevées. Il s agit entre autre de la résistance à la traction, résistance au déchirement,

Plus en détail

www.parabond.eu Parabond DL CHEMICALS

www.parabond.eu Parabond DL CHEMICALS Parquet ZINC transparent 600 700 Glazing Marine-Parquet Construction SPRAYABLE PANEL & DECORATION www.parabond.eu FR Mastic colle performant à base de MS polymères, à vulcanisation très rapide. Usage intérieur

Plus en détail

PU D4 Normal. Montagekit WB PVC PVC. Parquet Classic. Parquet 2C PU

PU D4 Normal. Montagekit WB PVC PVC. Parquet Classic. Parquet 2C PU PU D4 Normal PU D4 Rapid PU D4 Construct PU ALU Construct Montagekit Neoprene Montagekit WB Miroseal MS Miroseal SBR Tuile Wood D3 Wood D4 PU D4 Liquid Superglue Strati/F Strati/G PVC PVC PVC Windows Parquet

Plus en détail

Fiche technique Octobre, 2010 Dernière version : Sept 1999

Fiche technique Octobre, 2010 Dernière version : Sept 1999 Scotch-Weld 49 Colle acrylique aqueuse Fiche technique Octobre, 2010 Dernière version : Sept 1999 Description Caractéristiques typiques La colle 3M Scotch-Weld 49 est une colle aqueuse, à haut extrait

Plus en détail

ISOLATION ACOUSTIQUE 7.14-0.5CHF-KT01-KT

ISOLATION ACOUSTIQUE 7.14-0.5CHF-KT01-KT ISOLATION ACOUSTIQUE VUE D ENSEMBLE Fonction Absorption des bruits aériens Isolement aux bruits aériens Absorption des bruits solidiens Isolation contre la chaleur et le froid Champ d application Installations

Plus en détail

Color. résip. I n t é r i e u r. B r e v e t é. Guide d utilisation. Conseils & astuces

Color. résip. I n t é r i e u r. B r e v e t é. Guide d utilisation. Conseils & astuces résip ro Color Breveté B r e v e t é Guide d utilisation Conseils & astuces est une résine époxy, bicomposante à l eau et sans odeur, universelle, sur tous supports et sans sous couche. Sols Murs Mobiliers

Plus en détail

LES MATIERES SYNTHETIQUES

LES MATIERES SYNTHETIQUES Technologie LES MATIERES SYNTHETIQUES Définition (Matière) plastique : Elaboration des résines synthétiques. Les matières premières : Carbone :... Hydrogène :... Chlore :.. Fluor : Oxygène et azote : Soufre

Plus en détail

Principe de précaution! 8 Catégorie de produits TYPE A partir du 1/1/2010 g/l prêt à être utilisé Revêtements mats pour murs et plafonds Revêtements brillants pour murs et plafonds Murs extérieurs

Plus en détail

Adhésif structural pour le collage de renforts

Adhésif structural pour le collage de renforts Notice Produit Edition 18/07/2014 Numéro 3022 Version N 2014-253 N identification : 020206040010000001 Adhésif structural pour le collage de renforts Description est une colle structurale thixotrope à

Plus en détail

Colles structurales. bi-composants. et applicateurs. Colles industrielles 3M. Systèmes de collage 3M Scotch-Weld EPX

Colles structurales. bi-composants. et applicateurs. Colles industrielles 3M. Systèmes de collage 3M Scotch-Weld EPX Colles industrielles 3M Systèmes de collage 3M Scotch-Weld EPX Installation rapide Productivité améliorée Economique Processus propre Traitement précis Applicateurs faciles à utiliser Colles structurales

Plus en détail

Protection anti-acide pour pierres naturelles

Protection anti-acide pour pierres naturelles Protection anti-acide pour pierres naturelles traitement nanotechnologique anti-graffi tis traitement nanotechnologique spécifi que pour métal Protection anti-acide pour pierres naturelles la surface à

Plus en détail

ASOFLEX-AKB-Boden (Mur) N de réf. 5 50149 ASOFLEX-AKB-Wand (Sol) N de réf. 5 50150

ASOFLEX-AKB-Boden (Mur) N de réf. 5 50149 ASOFLEX-AKB-Wand (Sol) N de réf. 5 50150 ASOFLEX-AKB-Boden (Mur) N de réf. 5 50149 ASOFLEX-AKB-Wand (Sol) N de réf. 5 50150 Étanchéité sous carrelages et sous dalles Propriétés: Résine polyuréthane bicomposante, P 2738/02-137 Élastique avec de

Plus en détail

E N R O B A G E. Enrobage par compression à chaud EROBAGE

E N R O B A G E. Enrobage par compression à chaud EROBAGE E N R O B A G E On enrobe les échantillons métallographiques pour protéger la surface des matériaux fragiles et pour en assurer l uniformité dimensionnelle. L enrobage sous pression s effectue à l'aide

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

RAYSTON. www.btp-solution.com. 44 b, rue du Moulin Joli 97419 La Possession Tél. 0262 71 72 14 Fax 0262 22 76 70

RAYSTON. www.btp-solution.com. 44 b, rue du Moulin Joli 97419 La Possession Tél. 0262 71 72 14 Fax 0262 22 76 70 www.btp-solution.com RAYSTON 44 b, rue du Moulin Joli 97419 La Possession Tél. 0262 71 72 14 Fax 0262 22 76 70 mob. 0692 85 92 59 contact@btp-solution.com IMPERMÉABILISANTS FICHE TECHNIQUE IMPERMAX L IMPERMAX

Plus en détail

Parabond Zinc Mastic colle de montage élastique pour tous les métaux.

Parabond Zinc Mastic colle de montage élastique pour tous les métaux. Parabond Zinc Mastic colle de montage élastique pour tous les métaux. Produit Parabond Zinc est un mastic colle à base de MS Polymère à haute performance en permanence élastique et avec une adhérence initiale

Plus en détail

Colles et résines. Les colles en génie civil

Colles et résines. Les colles en génie civil Colles et résines Les colles en génie civil Les colles en génie civil Collage = technique d assemblage Autres techniques: Boulonnage Soudure Vissage Le collage meilleur que les autres? Les colles en

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. SikaCeram -205 Medium DESCRIPTION DU PRODUIT

FICHE TECHNIQUE. SikaCeram -205 Medium DESCRIPTION DU PRODUIT FICHE TECHNIQUE MORTIER-COLLE AMÉLIORÉ AVEC TEMPS OUVERT PROLONGÉ ET GLISSEMENT LIMITÉ POUR LE COLLAGES DE CARRELAGES CÉRAMIQUES DE TAILLE MOYENNE, CLASSE C2TE SELON EN 12004 DESCRIPTION DU PRODUIT est

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE EQUERRE TOP 0,25 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES (2)

FICHE TECHNIQUE EQUERRE TOP 0,25 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES (2) EQUERRE TOP 0,25 Feuille constituée d'une armature non tissée de polyester et d'un mélange en bitume polymère SBS Equerre de renfort pour relevé Dimensions 18481 m 10 x 0,25 Epaisseur 18491 mm 3,5 3,32

Plus en détail

22.10.2012. Dr Emmanuelle Boehm-Courjault Dr Amor Guidoum GC 1 ère année 2012-2013

22.10.2012. Dr Emmanuelle Boehm-Courjault Dr Amor Guidoum GC 1 ère année 2012-2013 Dr Emmanuelle Boehm-Courjault Dr Amor Guidoum GC 1 ère année 2012-2013 Définition Avantages/inconvénients Formation des polymères «Architecture» moléculaire Polyaddition Polycondensation Cristallinité

Plus en détail

Comment fabriquer une colle à partir du lait?

Comment fabriquer une colle à partir du lait? BTS Mil agroressources septembre 2010 TP N 1 CHIMIE Comment fabriquer une colle à partir du lait? Pour faire coaguler le lait, il y a 3 principales méthodes : - par action enzymatique (ex : de la pressure

Plus en détail

GUIDE DE PRÉPARATION DE SURFACE

GUIDE DE PRÉPARATION DE SURFACE Aggloméré de bois, panneaux de copeaux agglomérés et panneaux d appui OSB Masonite Plancher de bois dur et parquet-mosaïque Contreplaqué Luan Feuilles de revêtement de sol en vinyle à endos spongieux ou

Plus en détail

Fiche Technique Terostat-8590

Fiche Technique Terostat-8590 Fiche Technique Terostat-859 Mastic/colle mono-composant Pour le collage de pare-brises, vitres dans l industrie du transport ( véhicules, ferroviaire, bateaux et autres ) Base: Polyuréthane, exempt de

Plus en détail

COSMO Colles. Construction de fenêtre et de portes 41/15. made by Weiss

COSMO Colles. Construction de fenêtre et de portes 41/15. made by Weiss COSMO Colles Construction de fenêtre et de portes 41/15 made by Weiss Groupe d entreprise Weiss Le spécialiste de colle pour la construction de fenêtre et de portes Jürgen Grimm, gestionnaire Pour tous

Plus en détail

Adhésifs industrielles

Adhésifs industrielles Jenny + Co. AG CH-8401 Winterthur Tél. 052 212 94 94 Fax 052 212 89 42 info@jenny.ch www.jenny.ch Adhésifs industrielles AXSON adhésifs Dow Automotive adhésifs Autres Adhésifs Accessoires Adhésifs industrielles

Plus en détail

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES.

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES. LES G LUCIDES. Introduction : Source de glucides? Plusieurs aliments d origine différente contiennent des glucides : Sucre, fruits, lait, pain, pâte, riz, légumes secs Rôle? Leur rôle est d apporter de

Plus en détail

CLAUSES TECHNIQUES. Cahier spécial des charges. Marché de Fournitures Fourniture de matériaux de construction à destination de la régie interne

CLAUSES TECHNIQUES. Cahier spécial des charges. Marché de Fournitures Fourniture de matériaux de construction à destination de la régie interne Cahier spécial des charges Marché de Fournitures Fourniture de matériaux de construction à destination de la régie interne Réf.F/ 16/287 Procédure ouverte Date d ouverture : 15 décembre 2015 CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB Dual Lock 250 Système de fixation ouvrable et refermable Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010 Description du produit Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif

Plus en détail

SÉLECTION UZIN. Le top 15 pour 90% des applications! UZIN. ET LE SOL T APPARTIENT.

SÉLECTION UZIN. Le top 15 pour 90% des applications! UZIN. ET LE SOL T APPARTIENT. SÉLECTION Le top 15 pour 90% des applications!. ET LE SOL T APPARTIENT. Découvrez la SÉLECTION : Le top 15 pour 90% des applications! Avec une gamme étendue de produits, il est souvent diffi cile d obtenir

Plus en détail

Après durcissement, KNAUF FLEX forme une couche de colle à excellente adhérence et résistance à l eau et aux intempéries.

Après durcissement, KNAUF FLEX forme une couche de colle à excellente adhérence et résistance à l eau et aux intempéries. Classification selon en 12004 KNAUF Flex colle à carrelage est un mortier (C) amélioré à temps ouvert allongé (E)), résistant au glissement (T). Ce produit est classé C 2 T E. Domaine d application Pour

Plus en détail

Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté

Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté X X X X Variante1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté Radier 3.1 F JM/Mastix SA 2013 Les opérations A B étanchéité contre

Plus en détail

Sigan 3.89. 01/14 Prix excl. TVA

Sigan 3.89. 01/14 Prix excl. TVA SIGAN 1 Collage rapide d un revêtement neuf sur supports ragréés, panneaux de bois aggloméré et métal. - Pour revêtement souple ou textile neuf - Sur ragréage, panneaux de particules de bois, métal La

Plus en détail

Parylène C. Parylène D. www.comelec.ch

Parylène C. Parylène D. www.comelec.ch Parylène C Parylène D www.comelec.ch Présentation du parylène, des parylènes. Voie d obtention et conséquences. Principales propriétés Matériel de prédilection pour le médical et la pharmacologie. Exemples

Plus en détail

MAINTENANCE - RÉPARATION POUR VOS SOLS INDUSTRIELS

MAINTENANCE - RÉPARATION POUR VOS SOLS INDUSTRIELS MAINTENANCE - RÉPARATION POUR VOS SOLS INDUSTRIELS REFEC SOL MMA Fissures... Epaufrures des joints... Cratères, nids de poule... Pianotage, tuilage... Décollements... Poussiérage... Résine de réparation

Plus en détail

Mise en œuvre du freine-vapeur pro clima INTELLO (PLUS) & lattes de montage

Mise en œuvre du freine-vapeur pro clima INTELLO (PLUS) & lattes de montage Cahier des charges Mise en œuvre du freine-vapeur pro clima INTELLO (PLUS) & lattes de montage 1 Etanchéité a l air / freine-vapeur pro clima INTELLO (PLUS) Programme Le freine-vapeur pro clima INTELLO

Plus en détail

Den Braven Sealants. pray Tectane Tecseal Tecflex Tecsil Tecryl Tecband Tecspray Tectane Tecseal T

Den Braven Sealants. pray Tectane Tecseal Tecflex Tecsil Tecryl Tecband Tecspray Tectane Tecseal T 02/10 Den Braven Sealants Tectane Tecseal Tecflex Tecsil Tecryl Tecband Tecspray Tectane Tecseal T Tecsil Tecryl Tecband Tecspray Tectane Tecseal Tecflex Tecsil Tecryl Tecband pray Tectane Tecseal Tecflex

Plus en détail

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué?

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué? Page 1/7 QUELS MATÉRIAUX COMPOSENT UN OBJET TECHNIQUE? Tout au long de son histoire, l homme a eu besoin pour se nourrir, s habiller, travailler, se déplacer, de fabriquer des objets. Pour cela, il a utilisé

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

Brochure d applications pour systèmes de résine réactive 2-K FK-Fix Mixpac

Brochure d applications pour systèmes de résine réactive 2-K FK-Fix Mixpac 3 Brochure d applications pour systèmes de résine réactive 2-K FK-Fix Mixpac Systèmes entreposables de cartouches bi-composant FK-Fix H FK-Fix E FK-Fix P Remplissage des creux sous un parquet Résinification

Plus en détail

Piscine & Arrosage. Collage des canalisations Réparation des fuites Travaux en immersion

Piscine & Arrosage. Collage des canalisations Réparation des fuites Travaux en immersion Piscine & Arrosage Collage des canalisations Réparation des fuites Travaux en immersion Etanchéité des raccords filetés Montage & Construction Entretien des vannes et robinets Index COLLAGE DES CANALISATIONS

Plus en détail

2nd Congrès du Réseau Français d Ingénierie du Sport 23 et 24 juin 2005

2nd Congrès du Réseau Français d Ingénierie du Sport 23 et 24 juin 2005 2nd Congrès du Réseau Français d Ingénierie du Sport 23 et 24 juin 2005 Les propriétés des polymères et des composites Sommaire : 1) Structure des polymères 2) Leur composition 3) Les éléments composants

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

La marque pour les enduits professionnels!

La marque pour les enduits professionnels! La marque pour les enduits professionnels! Polyfilla Pro Plus qu une simple marque! Depuis plus de 50 ans, nous développons des enduits de rebouchage et de lissage pour les peintres et les plâtriers professionnels.

Plus en détail

TECHNIQUES ET SYSTEMES DE RENFORT DES STRUCTURES EN BETON. J. Miranda Vizuete. Résumé

TECHNIQUES ET SYSTEMES DE RENFORT DES STRUCTURES EN BETON. J. Miranda Vizuete. Résumé TECHNIQUES ET SYSTEMES DE RENFORT DES STRUCTURES EN BETON J. Miranda Vizuete Résumé Bien qu appelé «pierre artificielle», le béton est un matériau vivant qui se modifie tout au long de sa vie utile. Il

Plus en détail

FERMADUR. Résines d encapsulage à base de polyuréthane bi-composant, polymérisant à température ambiante. chemicals

FERMADUR. Résines d encapsulage à base de polyuréthane bi-composant, polymérisant à température ambiante. chemicals FERMADUR Résines d encapsulage à base de polyuréthane bi-composant, polymérisant à température ambiante chemicals Une chimie taillée sur mesure pour vos ensembles électriques FERMADUR est la marque des

Plus en détail

Information sur les allergies aux matières plastiques

Information sur les allergies aux matières plastiques Information sur les allergies aux matières plastiques Allergie et intolérance aux prothèses Les intolérances aux prothèses provoquées par des allergies sont très rares. Lorsqu elles se produisent, la résine

Plus en détail

INDUFLOOR Brochure. A ceci s ajoutent les mortiers/chapes époxy pour la réfection et pour les ouvrages d art constructifs.

INDUFLOOR Brochure. A ceci s ajoutent les mortiers/chapes époxy pour la réfection et pour les ouvrages d art constructifs. Les revêtements de sols industriels de SCHOMBURG ICS GmbH remplissent les exigences élevées des maîtres d ouvrages et sont appliqués avec succès depuis plus de 20 ans. Les résistances aux sollicitations

Plus en détail

etanchéité des joints dans les ouvrages en béton collage des bandes bfl-mastix avec mastix ms-polymer noir MASTIX MS-Polymer noir

etanchéité des joints dans les ouvrages en béton collage des bandes bfl-mastix avec mastix ms-polymer noir MASTIX MS-Polymer noir etanchéité des joints dans les ouvrages en béton collage des bandes bfl-mastix avec Bande BFL-Mastix type R revêtue de gravillons sur trois faces Cordon de sécurité Plan de collage MASTIX MS-Polymer noir

Plus en détail

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements 7 juin 2012 Francis Peters Bien qu il n y ait pas de nano particules dans les usines qui produisent les mélanges

Plus en détail

Embellir et protéger Formulation d une peinture de façade. JIREC 2015 Atelier formulation

Embellir et protéger Formulation d une peinture de façade. JIREC 2015 Atelier formulation Embellir et protéger Formulation d une peinture de façade JIREC 2015 Atelier formulation Caractéristique essentielle d une peinture Une bonne peinture c est A : Une peinture visqueuse B : Une peinture

Plus en détail

Les composites thermoplastiques

Les composites thermoplastiques Les composites thermoplastiques Définition Par définition, un thermoplastique (anglais :thermoplast) est un matériau à base de polymère (composé de macromolécules) qui peut être mis en forme, à l état

Plus en détail

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

CARREAUX POSÉS SUR SYSTÈME DE PLANCHER CHAUFFANT

CARREAUX POSÉS SUR SYSTÈME DE PLANCHER CHAUFFANT CARREAUX POSÉS SUR SYSTÈME DE PLANCHER CHAUFFANT SUBSTRATS ADÉQUATS Systèmes de plancher, comprenant la structure et les panneaux du sous-plancher, sur lesquels les carreaux doivent être installés, en

Plus en détail

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Page 1 / 6 PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Les systèmes PB sont des formulations d'époxy moussant développés pour des productions in situ de mousse

Plus en détail

Aqua Wandtafelfarbe Peinture Aqua pour tableaux noirs

Aqua Wandtafelfarbe Peinture Aqua pour tableaux noirs Page 1 sur 6 Fiche technique 05/15 Aqua Wandtafelfarbe Peinture Aqua pour tableaux noirs Extérieur et intérieur Peinture pour tableaux noirs universelle aqueuse pour de multiples supports Description générale

Plus en détail

Réparer les bétons GUIDE DE CHOIX

Réparer les bétons GUIDE DE CHOIX 12a13Brgo08.qxp:maquette_solutions.qxd 26/02/08 14:15 Page 12 Réparer les s épaisseurs types de réparation réparations d éclats réparations de panneaux ou sur grandes longueurs réparations généralisées

Plus en détail

Matériaux Caractéristiques principales Analyse DD Avantages "santé" Inconvénients "santé"

Matériaux Caractéristiques principales Analyse DD Avantages santé Inconvénients santé ISOLANTS THERMIQUES Laine de roche - perméable à la vapeur d'eau - matières premières minérales - pas d'agents ignifuges - fibres respirables lors de la mise en - incombustible disponibles en quantité

Plus en détail

249 MS Polymer. Produit. Volumes. Propriétés

249 MS Polymer. Produit. Volumes. Propriétés Produit Colle universelle pour parquet, prête à l emploi, à haute élasticité, pour l encollage d aires de plancher, plancher, parquet en bois massif et en stratifié pour tous les types de bois aussi pour

Plus en détail

Revêtement d étanchéité silicone des toitures plates et inclinées

Revêtement d étanchéité silicone des toitures plates et inclinées Rubson SP 360 Revêtement d étanchéité silicone des toitures plates et inclinées Sans solvant, sans odeur Très faible teneur en COV Excellente résistance aux U.V., intempéries et températures extrêmes Excellente

Plus en détail

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement L Epoxy facile DOMAINES D EMPLOI Recommandé pour salle de bain, douche, plan de travail cuisine, piscine, bassins thermaux,

Plus en détail

ENTRETIEN AUTOMOBILE. Lubrifiants Dégraissants Contrôle de la Rouille Produits Nettoyants Nettoyage Antirouille pour Châssis Neutralisants d Odeurs

ENTRETIEN AUTOMOBILE. Lubrifiants Dégraissants Contrôle de la Rouille Produits Nettoyants Nettoyage Antirouille pour Châssis Neutralisants d Odeurs ENTRETIEN AUTOMOBILE Lubrifiants Dégraissants Contrôle de la Rouille Produits Nettoyants Nettoyage Antirouille pour Châssis Neutralisants d Odeurs Soin des Pneus & des Jantes 44018 - Mousse Lustrante pour

Plus en détail

Gels. Gels Crèmes Pommades. Gels. Crèmes, pommades Préparation et gels des médicaments en petites quantités. Gels

Gels. Gels Crèmes Pommades. Gels. Crèmes, pommades Préparation et gels des médicaments en petites quantités. Gels Préparations des médicaments Cours de 2ème en petites Année quantités de Master en Pharmacie, pommades Préparation et gels des médicaments en petites quantités Section des Sciences pharmaceutiques 1 Dr.

Plus en détail

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont :

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont : 1 DEFINITION D UN MATERIAU Un matériau est une substance, une matière destinée à être mise en forme. Un objet peut être fabriqué avec des matériaux différents. Un même matériau peut être utilisé pour fabriquer

Plus en détail

3M Solutions Colles & Adhésifs pour l Industrie Rubans Mousse Acrylique 3M VHB VHB. l assemblage mécanique. Résistance Flexibilité

3M Solutions Colles & Adhésifs pour l Industrie Rubans Mousse Acrylique 3M VHB VHB. l assemblage mécanique. Résistance Flexibilité 3M Solutions Colles & Adhésifs pour l Industrie Rubans Mousse Acrylique 3M VHB VHB L alternative à l assemblage mécanique Résistance Flexibilité L ongévité F aites l expérience d un assemblage aux performances

Plus en détail

LES MATERIAUX. La fabrication du PVC

LES MATERIAUX. La fabrication du PVC LES MATERIAUX. La fabrication du PVC S5.4: MATERIAUX COMPOSANTS DU SECTEUR PROFESSIONNEL. C1.1: Décoder, analyser les données de définition. C3.2: Préparer les matériaux, quincaillerie et accessoires.

Plus en détail

www.soudal.com Infos produits & Méthode Le plus rapide des systèmes de collage de toit SOUDA THERM ROOF

www.soudal.com Infos produits & Méthode Le plus rapide des systèmes de collage de toit SOUDA THERM ROOF www.soudal.com 330 Infos produits & Méthode Le plus rapide des systèmes de collage de toit 1 Soudatherm Roof 330 Produits Mousse-colle pour le collage matériaux d isolation de toiture Colle polyuréthane

Plus en détail

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries»

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» 1/10 POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» S5.4: MATERIAUX COMPOSANTS DU SECTEUR PROFESSIONNEL. C1.1: Décoder, analyser les données de définition. C4.5: Conduire les opérations de pose sur chantier.

Plus en détail

Les matériaux absorbants

Les matériaux absorbants L absorption acoustique est le pouvoir qu ont certains matériaux de laisser pénétrer une partie de l énergie sonore qui vient frapper leur surface. Un matériau absorbant posé sur une cloison va diminuer

Plus en détail

Service Consommateurs 5, rue René Panhard 72021 LE MANS Cédex 02 Tél : (+33) 02 43 83 83 00 - p.ball@colart.fr

Service Consommateurs 5, rue René Panhard 72021 LE MANS Cédex 02 Tél : (+33) 02 43 83 83 00 - p.ball@colart.fr Service Consommateurs 5, rue René Panhard 72021 LE MANS Cédex 02 Tél : (+33) 02 43 83 83 00 - p.ball@colart.fr La peinture acrylique est un moyen d expression permettant des écritures et des effets picturaux

Plus en détail

le Risque Incendie École du FEU

le Risque Incendie École du FEU le Risque Incendie École du FEU L ennemi n 1, c est... Le FEU Énergie d'activation Source de chaleur, Flamme nue, Etincelle électrique, Frottement, échauffement... La Combustion Définition : C est une

Plus en détail

Chapitre 2 : Les matériaux organiques 2 e partie

Chapitre 2 : Les matériaux organiques 2 e partie Chapitre 2 : Les matériaux organiques 2 e partie Introduction : Extrait de C est pas sorcier - Le plastique ça nous emballe Dans ce chapitre, nous allons notamment nous intéresser aux matériaux plastiques.

Plus en détail

Systèmes coupe feu Tangit et BIS Pacifyre

Systèmes coupe feu Tangit et BIS Pacifyre La solution complète et simple pour protéger des bâtiments contre le feu Henkel - partenaire mondial des professionnels Walraven En tant que spécialiste en les particuliers. Henkel, Cela fait déjà plus

Plus en détail

SIGMAFLEX STRUCTURÉ. Revêtement d imperméabilité réticulable d aspect mat structuré DÉFINITION DOMAINES D EMPLOI SPÉCIFICITÉS POINTS FORTS

SIGMAFLEX STRUCTURÉ. Revêtement d imperméabilité réticulable d aspect mat structuré DÉFINITION DOMAINES D EMPLOI SPÉCIFICITÉS POINTS FORTS Revêtement d imperméabilité réticulable d aspect mat structuré DÉFINITION Revêtement d imperméabilité de façade d aspect mat structuré à base de résines acryliques en dispersion aqueuse réticulables par

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE DALLES EN LIEGE

INSTRUCTIONS DE POSE DALLES EN LIEGE INSTRUCTIONS DE POSE DALLES EN LIEGE Conserver les dalles en liège et les matériaux dans des conditions (température et humidité relative) qui ne diffèrent pas trop des conditions dans la pièce où elles

Plus en détail

L ES E S GLUCIDES. a) Oses Les oses sont de petites molécules de glucides comprenant entre 12 et 24 atomes. Ce sont des molécules non hydrolysables.

L ES E S GLUCIDES. a) Oses Les oses sont de petites molécules de glucides comprenant entre 12 et 24 atomes. Ce sont des molécules non hydrolysables. L ES E S GLUCIDES. Introduction : Source de glucides? Plusieurs aliments d origine différente contiennent des glucides : Sucre, fruits, lait, pain, pâte, riz, légumes secs Rôle? Leur rôle est d apporter

Plus en détail

3M Solutions Colles & Adhésifs pour l Industrie Rubans de masquage. Guide de sélection. Pour un résultat parfait. faites le bon choix

3M Solutions Colles & Adhésifs pour l Industrie Rubans de masquage. Guide de sélection. Pour un résultat parfait. faites le bon choix 3M Solutions Colles & Adhésifs pour l Industrie Rubans de masquage Guide de sélection Pour un résultat parfait faites le bon choix 3 Suivez le guide! Inventeur du ruban de masquage papier Scotch et fort

Plus en détail

1195.0703/5 I01 1195.0710 I02 4003.0052 I03 I06

1195.0703/5 I01 1195.0710 I02 4003.0052 I03 I06 Résines d'injection Polyuréthane monocomposant & Epoxy MEDIATAN 703 / 705 Résines souples d injection 1195.0703/5 I01 Polyuréthanes monocomposants souples pour injections, destinés à stopper les arrivées

Plus en détail

Les mortiers de réparation

Les mortiers de réparation Les mortiers de réparation Pathologie du béton et la réparation du béton Déroulement de l opération 1 Diagnostic Evaluer la maladie et son étendue Réparations Structurelles / Superficielles 2 Préparation

Plus en détail

Mastic professionnel mono composant pour le calfeutrement au périmètre de fenêtre et porte et l installation de SikaMembran Window.

Mastic professionnel mono composant pour le calfeutrement au périmètre de fenêtre et porte et l installation de SikaMembran Window. Notice produit Edition Oct-13 Numéro 5.06 Version n 2013-346 SikaHyflex -220 Window SikaHyflex -220 Window Mastic professionnel mono composant pour le calfeutrement au périmètre de fenêtre et porte et

Plus en détail

Technologie des fabrications mécaniques 2

Technologie des fabrications mécaniques 2 Faculté Polytechnique de Mons Service de Génie Mécanique Cours 0707-04 Technologie des fabrications mécaniques 2 Prof. Enrico Filippi Table des matières 1. MATERIAUX 6 1.1. Introduction 6 1.2. Méthodologie

Plus en détail

CLASSIFICATION SELON EN 13888 Kerapoxy Design est un mortier réactif (R) pour joints (G) de classe RG.

CLASSIFICATION SELON EN 13888 Kerapoxy Design est un mortier réactif (R) pour joints (G) de classe RG. Mortier époxy décoratif, bicomposant, antiacide pour la réalisation de joints (disponible en 15 teintes), idéal pour la pâte de verre. Peut-être utilisé également en tant que mortier colle. CLASSIFICATION

Plus en détail

nitrate d argent Frédéric ELIE, avril 2006

nitrate d argent Frédéric ELIE, avril 2006 ACCUEIL nitrate d argent Frédéric ELIE, avril 2006 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures, est

Plus en détail

Le collage intelligent. Produits Collano construction

Le collage intelligent. Produits Collano construction Le collage intelligent Produits Collano construction Le collage intelligent Nos conseillers Collano Serge Regamey M +41 79 415 50 70 sergeregamey@collanocom Conseil technique et vente BE, FR, GE, JU,

Plus en détail

POLYMERES ET COMPOSITES

POLYMERES ET COMPOSITES POLYMERES ET COMPOSITES Plan 1. DEFINITON 2. QUELQUES PEOPRIETES 3. EMPLOI EN CONSTRUCTION 4. ADJUVANTS 5. COMPOSITES A MATRICE POLYMERIQUE 6. APPLICATIONS DES COMPOSITES POLYMERES EN GENIE CIVIL 7. DURABILITE

Plus en détail

Colle à base de chlorure de polyvinyle en solution solvant présentation en gel.

Colle à base de chlorure de polyvinyle en solution solvant présentation en gel. PVC U Colle pour PVC rigide Soudure à froid Convient pour haute pression (jusqu à 16 bars), basse pression et évacuation Permet de compenser les jeux jusqu à 0.6 mm Application facile : colle en gel Avis

Plus en détail

AMÉLIORATION DE L ADHÉSION SUR TOUTES MATIÈRES PLASTIQUES, ÉLASTOMÈRES, COMPOSITES ET MÉTALLIQUES TRAITEMENT DE SURFACE CORONA ET PLASMA

AMÉLIORATION DE L ADHÉSION SUR TOUTES MATIÈRES PLASTIQUES, ÉLASTOMÈRES, COMPOSITES ET MÉTALLIQUES TRAITEMENT DE SURFACE CORONA ET PLASMA AMÉLIORATION DE L ADHÉSION SUR TOUTES MATIÈRES PLASTIQUES, ÉLASTOMÈRES, COMPOSITES ET MÉTALLIQUES TRAITEMENT DE SURFACE CORONA ET PLASMA Technologies CORONA et PLASMA Des solutions adaptées pour l amélioration

Plus en détail

Le groupe MAPEI MAPEI France

Le groupe MAPEI MAPEI France Le groupe MAPEI MAPEI France Fondé en 1937 en Italie par Rodolfo Squinzi, le groupe MAPEI est aujourd hui le leader mondial des produits chimiques pour le bâtiment. Implanté dans 40 pays à travers 67 filiales,

Plus en détail

Additifs pour peintures aqueuses

Additifs pour peintures aqueuses Substance for Success. Brochure L-G 6 Additifs pour peintures aqueuses Additifs pour peintures aqueuses Sommaire Additifs mouillants et dispersants Page 3 Additifs rhéologiques Page 3 Additifs de surface:

Plus en détail

FERMAPOR K31 Mousses polyuréthane bi-composant réticulant à température ambiante, pour dépose par procédé FIPFG. chemicals

FERMAPOR K31 Mousses polyuréthane bi-composant réticulant à température ambiante, pour dépose par procédé FIPFG. chemicals FERMAPOR K31 Mousses polyuréthane bi-composant réticulant à température ambiante, pour dépose par procédé FIPFG chemicals Une chimie taillée sur mesure pour des exigences grandissantes FERMAPOR K31 est

Plus en détail

Technique de collage. Une technologie d avenir

Technique de collage. Une technologie d avenir Technique de collage Une technologie d avenir Des compétences de pointe pour des assemblages performants KVT-Fastening est un spécialiste de renommée en matière d éléments d assemblage de haute qualité

Plus en détail

2010/1 CHAPITRE 32. Notes. 1.- Le présent chapitre ne comprend pas :

2010/1 CHAPITRE 32. Notes. 1.- Le présent chapitre ne comprend pas : CHAPITRE 2 Extraits tannants ou tinctoriaux;tanins et leurs dérivés; pigments et autres matières colorantes; peintures et vernis; mastics; encres Notes 1.- Le présent chapitre ne comprend pas : a) les

Plus en détail

ISOLATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS. Techniques et matériaux. Licence 3 Génie Civil et Infrastructure

ISOLATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS. Techniques et matériaux. Licence 3 Génie Civil et Infrastructure ISOLATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS Techniques et matériaux Licence 3 Génie Civil et Infrastructure UJF Grenoble 1 1974 Politique d'économie d'énergie... Nouvelle réglementation RT 2010 R&D Matériaux et

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail