«Comment on dit Encou au féminin?»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Comment on dit Encou au féminin?»"

Transcription

1 L Écho de l Encou N 28 octobre 2010 «Comment on dit Encou au féminin?» Page 1 sur 37

2 Préambule L Écho s était absenté quelques mois 1 Quelques obligations professionnelles m ont empêché d écrire tout ce que je souhaitais ; je profite de ces quelques jours de «vacances» de Toussaint pour me rattraper Alors ce N 28 ne parlera pas de toute la saison 2010, certains se sentiront oubliés et je m en excuse par avance Néanmoins, on n oubliera jamais ce Premier Titre National Féminin en Bateaux Longs Et pour reprendre le rythme de l année dernière, merci à vous de contribuer à l écriture Mon mail est toujours 1 J espère qu il vous a manqué???? Page 2 sur 37

3 Le Creusot 25 au 27 juin 2010 Éliminatoires Meilleur Chrono, un signe? ½ Finales 2 ème chrono!!!! Finale Très serrée!!! Page 3 sur 37

4 11 centièmes de bonheur, et que personne des présents au Creusot n oubliera Alors, place à la joie Page 4 sur 37

5 Bonheur!!!! Bravo aux Filles et Bravo Éric Page 5 sur 37

6 Merci Marie, Alice, Charlotte, Hélène MACH 1 Et un superbe podium Page 6 sur 37

7 «Paris Match» du 21 juillet 1956 Huit soldats et un enfant héros français de la Tamise Notre envoyé spécial Olivier Merlin décrit la course miracle à Henley du «huit» de l Armée française Au coude de la rivière, sous mes bouquets des chênes centenaires bouffant au ras de l eau, le départ des «huit» du Grand Challenge venait d être donné. Les deux embarcations avaient décollé le mince appontement du «start» et déjà battaient des avirons contre le courant le long des balises : le «huit» de l Armée française et celui de «Jesus College de Cambridge», deux flèches à ressort avec élytres de libellules manœuvrées par des hommes-tronc. Le vent était assez vif pour un jour d été et des nuages pommelés dérivaient dans un grand ciel à la Bonington. Bientôt, il y eut une rumeur sur les berges, du côté de l île du Temple. À deux kilomètres de là, les enceintes de l arrivée qui, face aux cottages dominés par la vieille tour à oriflamme de Henley, dressent leurs tentes, leurs tribunes et leurs vélums comme un camp du Drap d Or, des remous firent onduler la foule. Le premier rang des rockingchairs sur la pelouse du Leander Club, se poussa du coude. Des gentlemen de tous âges, coiffés puérilement du cap, revêtus de blazers azur ou caca d oie, s efforcèrent de renseigner à l aide de jumelles marines leurs élégantes compagnes aux profils les plus fins du monde. Des collégiens en canotiers tendirent leur cou. Et sur la rivière même, mouillée près de la cabine flottante des chronométreurs, écrasée par des house-boats aux cuivres étincelants, la flottille des «pants», ces jonques de la Tamise, louées depuis des semaines pour les Régates, se permit des mouvements divers. La paix contemplative que tout Anglais de bonne race observe devant un plan d eau était troublée. En cet endroit situé à 80 kilomètres au nord de Londres où la rivière Thames (prononcez : Page 7 sur 37

8 Temmze!!!) n est pas plus large que notre Marne de Joinville, quelque personnes représentant la haute bourgeoisie provinciale britannique et tout un peuple venu de Londres attendaient. Que se passait-il en aval de l île du Temple, où était donné le départ? Au troisième coup d aviron, le «huit» des Français avait été victime d un de ces incidents insignifiants que le sport dans ses moments de tumulte transforme en drame. Une «coulisse», le siège roulant qui se déplace sur rails au fond de l embarcation et autorise l extension des jambes, s était coincée en plein enlevage. Or c était le siège essentiel, celui du chef de nage, l homme qui rame à l as et dont le premier coup d aviron rythme les sept autres. L équipe de Cambridge s était aperçue de l accident et s enfuyait. Tout semblait perdu. C est là que les huit inconnus de chez nous allaient devenir les héros de la Tamise. À bord de l esquif avarié, le petit barreur de quatorze ans qui fait face aux huit maillots blancs marqués du coq tricolore a poussé un hurlement. À ses pieds, le chef de nage, tombé à la renverse, empêche le N 2 de tirer l aviron. Celui-ci l aide à reprendre l équilibre, s affaire fébrilement à remettre en place la coulisse. Tout ce temps, l espace d un éclair et d une éternité, le barreurenfant a saisi au vol l aviron du N 1 et maintient en ligne les six rameurs qui, ô miracle, n ont pas rompu leur rythme et attaquent toujours l eau de leurs «pelles «tricolores. Enfin voici que le siège du chef de nage consent à regagner son logement. «Souquez ferme, les gars, ne vous laissez pas abattre, pensez au «saladier», pensez à Melbourne! En s époumonant à travers le porte-voix qu il a vissé sur le nez comme un tromblon, le petit barreur prend les initiatives d un grand capitaine. C est lui, en ces minutes d adversité, qui soutient le moral de l équipage, c est lui qui incarne sa discipline et sa fierté, c est lui qui Ces huit soldats français ont gagné la plus belle épreuve des Régates de Henley et accompli un exploit sans précédent en remontant 3 longueurs perdues au départ sur accident Page 8 sur 37

9 Enthousiasme et sang-froid. Ces deux qualités ont fait du petit barreur de 14 ans, Jackie Vilcoq, le héros de la ½ finale pourquoi la victoire que Jean Séphériades, aujourd hui fabricant de cartes postales au Marais, remporta dans le Diamond Sculls, en 1946, à ces même Régates de Henley considérées chaque année pendant la première semaine de juillet comme l officieux championnat du Monde, eut un tel retentissement. exprime à haute voix, pour les spectateurs des berges, sa volonté de remonter le terrible handicap. On a pris un peu à la blague cette inscription de l Armée française dans le Grand Challenge Cup, l épreuve reine de Henley depuis cent cinquante ans, dont le trophée en argent massif fut l apanage dans le passé des Leander, du Thames Rowing Club, seigneurs de ces lieux, des étudiants américains de Princeton et, ces deux dernières années, des imbattables «huit» soviétiques. Pourtant, la veille, jour inaugural des Régates, nos huit soldats ont éliminé précisément le Thames Rowing Club dans le temps excellent de 7 minutes 38 secondes, soir mètres de parcours à près de 40 coups-minute, soit une soixantaine de mètres d écart. De tous les sports, l aviron en course est sans doute celui qui réclame de l individu l effort le plus dur, le plus soutenu, le plus complet. Voilà La course de rivière n est pas moins riche d effort quand elle ne met plus seulement en ligne les skiffs individuels mais les outriggers, ces «huit» de 18m50 aux porte avirons extérieurs à la différence des yoles de mer acérés comme des squales, dont la moindre unité vaut une fortune et que la plus mince espar sur la coque d acajou raye à mort. Au contraire : ici l harmonie musculaire confine à l eurythmie musicale. Une seule différence de ton et l équipage se désunit. Défaillance physique, décomposition morale : un mauvais démarrage suffit à les provoquer. Chaque année, les rencontres d Oxford et de Cambridge, d Eton et de Harrow, de Yale et de Harvard, de la Marne et du Rowing, vieilles batailles de l aviron, démontrent le plus souvent la suprématie de ceux qui ont pris la tête et ne l ont pas perdue. On recolle difficilement un «huit» de course. Page 9 sur 37

10 On le dépasse encore plus rarement. Les obscurs rameurs de l Armée française, cependant, qui n ont pas rompu leur rythme, refusent d accepter la défaite. Sous les injonctions du poids mouche à portevoix, leurs forces semblent décuplées. Ils tirent maintenant à la cadence fantastique de 44 passées dans l eau par minute, près de 20 kilomètres par heure. Et l impossible se réalise : les pioupious de la Redoute de Joinville remontent peu à peu les distingués étudiants de Cambridge. Qui sont donc ces huit soldats anonymes de la Tamise qu on ne connaît pas encore chez nous? L équipe française, morphologiquement, est une révolution : des gaillards de 1m80 à 1m90 dont le gabarit de basketteurs laisse loin derrière les légères mensurations traditionnelles des rameurs anglais (1m70 pour 65 kilos). Sur le plan recrutement, c est aussi une révolution. Il y a quatre mois, le ministère de la Défense nationale a pris une décision analogue à celles en vigueur aux États-Unis et en URSS : les jeunes hommes doués pour la compétition, ayant toutes les chances d y développer leurs qualités pendant les dix-huit mois qu ils doivent à la patrie sont versés au Centre sportif de l Armée. C est ainsi que la Redoute de Joinville, du cycliste Anquetil au nageur Bozon, du basketteur Monclar à l équipe d aviron, rassemblent l élite de notre jeunesse dans le cadre strict de la discipline militaire. Les rameurs qui, pour la plupart, avaient été formés sur la Marne, n étaient pas au départ, de grands champions. Les clubs civils en France n ont eu jusqu ici que peu de succès. Mais l accord entre l INS de Joinville qui leur donnait le moniteur national Coste, sorcier de l aviron, et le centre sportif de l Armée, qui les récupérait en avril comme appelés ou rappelés, devait sélectionner des exécutants sans complexes ni reproches. Les militaires, et nommément le commandant Dieudonné, un homme à poigne de la Légion, commençaient par éliminer, pour manque de discipline, deux individualités de marque, dont Leconnétable, champion d Europe au nom glorieux. Depuis le début de la saison, trente-six rameurs avaient été mis à l entraînement pour les Jeux Olympiques. Mais le moniteur «Casy» Coste avait choisi de longue date parmi vingt stagiaires de Joinville les «huit» actuels et deux remplaçants. Pendant l hiver, il leur avait fait suivre une intense préparation Page 10 sur 37

11 physique : 200 kilomètres de footing, maniement d haltères de 30 kilos. Pour l entraînement en bateau : 3 minutes en souplesse, 3 minutes de sprint, puis 6 kilomètres avec changements de rythme tous les kilomètres. L âme de l équipage qui déjà travaillait dans la foi et la bonne humeur, c était «Casy». Ainsi chaque jour, à Joinville le Pont, sur la rive opposée à «Gégène», la célèbre guinguette des canotiers, de jeunes athlètes quittaient leurs bérets bleus de France et leurs battle-dress kakis pour enfiler leurs survêtements frappés du coq gaulois. Avec d infinies précautions, ils sortaient se son garage l embarcation de prix ( fr) que le vieil armateur Auguste Ransant avait ouvré comme un stradivarius dans son petit chantier fluvial, sis tout à côté de l écluse de Saint- Maur. Un «huit» nerveux, absolument sensationnel, en «cedra» du Mexique, acajou vernis imputrescible à l eau, creux comme un arbre évidé, aux membrures collées en bois de sycomore, aux pièces de fatigue en frêne, pesant à peine plus de 100 kilos. L équipage en assemblait les trois pièces, fixait aux portants à serrure les avirons incassables fabriqués par le maître artisan Lenoir dans son atelier de Nogent et se mettait à souquer ferme sur les eaux vertes de la Marne. De «Casy» à «Gégène», des bérets bleus à Casque d Or, il n y avait que la largeur de la Marne déjà un autre style de vie, deux «époques» comme un film à épisodes. Mais de Joinville à Melbourne, c était encore tout un autre monde. Les hommes tiraient toute la journée sur les avirons avec des visions olympiques devant les yeux. Le 6 mai, les responsables du Centre sportif de l Armée désignaient les huit rameurs pour participer ultérieurement aux Régates de Henley. Le voyage à Melbourne faisait un crochet par la Tamise. Ce «huit» tout neuf qui n avait chose rare que six mois de préparation commune, battait le 20 mai à Ostende, le Thames Rowing Club et le London Rowing Club. C était une première manifestation d homogénéité. Les huit cylindres français rattrapent les Cantabs Le 7 juin, aux Régates Internationales de Paris à Corbeil, il finissait deuxième, à 1m50 derrière le Kwik de Copenhague, mais il devançait le meilleur équipage de Prague. Encore nos militaires avaient-ils une excuse : deux jours plus tôt un de leurs camarades, qui était aussi rameur et qui avait appartenu à l équipe, avait été tué en Algérie et la garde d honneur qu ils avaient montée autour du catafalque la veille de la course les avait privés de leurs moyens. Cette épreuve était en fait une deuxième victoire. Quels sont ces hommes qui on souqué si dur depuis des mois et qui sont lancés en ce moment à la poursuite des Anglais dans la course de leur vie? Le chef de nage, René Massiasse (22 ans, 1m81, 74 kilos), est un grand blond à moustache qui a travaillé chez Simca et qui fait son service comme 2 ème classe. C est le seul maître à bord après le coach «Casy» Coste qui, généralement de la berge, suit l équipage. Le N 2, Maurice Houdoyer (25 ans, 1m82, 81 kilos), surnommé «le vieux», inspecteur des PTT à Laval dans le civil, sursitaire et maintenu sous les drapeaux, est blond comme Massiasse ce sont les deux seuls blonds avec une tête d intellectuel à lunettes. Le N 3, Jacques Vignon (22 ans, 1m89, 81 kilos), est plombier dans le civil et habite place de la Nation. Le N 4, Édouard Leguery (21 ans, 1m92, 97 kilos), maquettiste de cinéma à Page 11 sur 37

12 Champigny sur Marne, un doux géant à lunettes, est le phénomène dont l envergure jamais vue jusqu à ce jour a laissé pantois les connaisseurs britanniques. Le N 5, Maurice Bas (22 ans, 1m87, 81 kilos), lithographe dans le civil à Mâcon est champion de France en «quatre» barré. Le N 6, Richard Duc (22 ans, 1m89, 80 kilos), employé à la SNCF dans le civil appartient à l AS Bourse. Le N 7, Émile Clerc (22 ans, 1m84, 72 kilos), dans le civil pisciculteur à Thonon les Bains, est champion du Dauphiné en yole à quatre. Enfin le N 8, Santo Marcuzzi (22ans, 1m78, 75 kilos), dans le civil caviste à La Réole, a un faux air de Ladoumègue. Il manque le personnage essentiel : le barreur qui maintient le bateau en ligne et diffuse au portevoix les instructions du chef de nage. En l occurrence Jackie Vilcoq (14 ans, 1m40, 45 kilos), ce moutard au sang-froid d ancien et au cœur de lion qui galvanise les énergies des huit colosses. C est pas hasard que les militaires, qui n ont pour les barrer que leurs entraîneurs, l avaient recruté l an dernier. Jackie qui va à l école de garçons de la Bastille et dont les parents assurent le gardiennage du Club Nautique de Paris à Nogent, avait toujours vécu sur la Marne. Son père est encore licencié au Club Nautique, sa mère a appartenu à la Ruche sportive féminine, son frère ainé rame en skiff. Il y avait 10 ans que Jackie connaissait les bateaux, cinq ans qu il tirait sur une ficelle. En 1955, il pesait les 40 kilos minimum exigé d un barreur de course, les règlements ne tolérant pas plus de 10 kilos de surcharge pour atteindre les 50 kilos de base. Il faisait le poids, il était passionné de bateau, il était disponible. Son amour de l aviron le poussa à offrir ses services à l Armée et sa chance le Jackie, barreur fétiche a pris le bain de la victoire Page 12 sur 37

13 mit sur le chemin des «huit» de Henley. On s aperçut qu il barrait bien, sa petite tête sérieuse plaisait aux bérets bleus. Il fut adopté à la première séance d entraînement. C est ce petit meneur d hommes, c est cet écolier, c est cette mascotte qui, formidable d autorité, allait mener à Henley le «huit» de l Armée française à la victoire. La rumeur s enflait sur les berges de Henley. D une manière irrésistible, les huit cylindres français remontaient les «blues» de Cambridge qui paraissaient stoppés à chaque élan par le retour sur l avant de leurs coulisses. On sait ce que sont ces «crews» britanniques, aristocratie de leurs collèges, objets pendant des semaines de soins nourriciers, soumis à des régimes ascétiques, gonflés psychiquement jusqu au jour du Grand Challenge. Mais l humble équipe de la Marne réalisant l irréalisable, était sur eux, ramait bord à bord à la balise de Fowley, enfin se décrochait irrésistiblement. Quelques minutes plus tard, des applaudissements unanimes crépitaient dans les enceintes de l arrivée. Contre toute attente, par 1 longueur 1 /3, dans le temps de 7 minutes 8 secondes, les desperados franchissaient en trombe le poteau flottant. Aussitôt, ils s effondraient, recrus d épuisement, la tête sur les avirons dont les pelles abandonnées faisaient mousser le courant. La Marne gardera un an le saladier de 25 kilos Ce n était que la demifinale du Grand Challenge Cup. Mais tout venait de se jouer là. Le lendemain samedi, la finale contre les «Three Towns» de Suède, n allait être qu une confirmation de l héroïque aventure des huit garçons que le Times appelait déjà les «genial giants». «Allez France!», ce cri cent fois répercuté sous les frondaisons centenaires témoignait de la part de la foule la plus réservée du Royaume-Uni un enthousiasme indescriptible. Ceux qui étaient huit jours plus tôt les malchanceux inconnus, survoltés par leur exploit du vendredi, gagnaient encore par une longueur d avance devant les Suédois, battant de deux secondes leur record malgré un vent violent soufflant sur la Tamise. De joie, selon la tradition, ils basculaient Jackie, leur barreur fétiche, dans la rivière. Pour la deuxième fois en dix ans les couleurs françaises étaient représentées sur le podium de Henley. À la remise du trophée du Grand Challenge, le «huit» en tenue militaire kaki, un peu ébloui, fendait la foule des majors Thomson et des suffragettes de l aviron au son de ces lentes musiques de cuivre dont les Anglais raffolent. Les bérets bleus peu après se retiraient portant à quatre le lourd «saladier» d argent massif (25 kilos) qui allait reposer pour un an sur les bords de la Marne. Aujourd hui, nos hommes ont regagné la Redoute de Joinville, face au champ de course de Vincennes. Le petit Jackie a retrouvé sa place favorite, sur le ponton de Joinville où il regarde la Marne à la manière anglaise, en contemplatif. Il songe, à l instar des ses huit aînés, aux Page 13 sur 37

14 championnats d Europe à Bled le mois prochain. Il songe au voyage possible à Melbourne et à la médaille d Or qui honorerait l aviron français, comme en 1952 à Helsinki. Il songe au moment où il pourra souquer sur les avirons à son tour. À côté de lui, la barque enchantée d acajou, victorieuse de Grand Challenge, repose la quille en l air. Sur la coque, vers l avant, un morceau de tissu colmate une fissure. C est un morceau de sparadrap posé à la dernière minute le jour de la finale. Une victoire de la Marne, en effet. Olivier Merlin Page 14 sur 37

15 Les «Masters» à Mantes - juillet 2010 Après un engagement limite mais réalisé, 20 équipages sont inscrits dont des favoris comme Toulouse, Bayonne, le CAM et des adversaires sérieux comme le Rowing Club de Marseille SAMEDI 4 manches éliminatoires de 5 bateaux, les 2 premiers en ½ finale et les autres en repêchage le jour même. Les conditions de courses : léger vent pour, bassin nickel sans péniches, température 34. Notre manche à 13h15 est, comme par hasard, la plus rapide et la plus disputée : nous finissons 3 èmes en 3 30 avec un départ moyen, une bonne cadence mais les premiers étaient supérieurs. Les sensations sont bonnes malgré le manque d entrainement dans les 15 derniers jours : uniquement 2 sorties (raisons de déplacements professionnels). On s aperçoit que ce manque se répercute sur la cohésion et surtout sur les relances en course : la ramerie est un peu heurtée, on regarde un peu trop les autres (je parle pour moi malgré mes conseils!!!!) Par contre, nos adversaires préférées, les marseillais du Rowing sont directement qualifiés en ½ avec un temps supérieur : 3 :32 Les repêchages étant à 18h40, on se réfugie sous un arbre, au bord de la seine, à l écart du bassin d aviron. Le calme et la fraicheur (entre 35 et 40 au soleil) sont appréciés pour manger des pâtes (sans vin rouge cette fois ci!!!!!) et boire au moins 3 à 4 litres d eau. L analyse des temps par notre chercheur (Olivier) nous prédit une manche serrée. 2 manches de repêchages de 6 bateaux : les 2 premiers en ½ finale, les autres à la maison!!!!! Les conditions de courses ont changé : vent contre, léger clapot. On décide de s arracher au départ (entre le décider et le faire!!) : bon départ mais toujours en retrait par rapport à l ACBB et la BS. Philippe nous assure un bon train Au 500m, on recolle dans les 3 premiers, et au 600 m, on lance une bonne série, souple, bien puissante, on passe Toulouse2 puis Mantes d une bonne pointe, nous sommes en tête et là fausse pelle de notre 2 vite rattrapée par une série de 10 coups de folie, à l arrache : Mantes nous repasse devant mais on finit quand même 2 ème = qualifiés pour les ½. Petite frayeur, gros jurons de notre 2 mais contrat rempli, nous sommes parmi les 12. La course fut superbe mais usante, les cuisses en feu Les tirages pour les ½ font que l on ne sera pas contre le RCM! Par contre on se récupère le CAM, Saint Omer, Marignane, Bayonne. Retour chez nous, RV à 8h, course à 10h41 Page 15 sur 37

16 DIMANCHE Bon petit déjeuner, scones préparés et appréciés (les initiés comprendront) Bon échauffement, quelques départs souples, encouragements du RCM. L affaire ne s annonce pas évidente mais on ne sait jamais.et puis, on est là pour s éclater. Par contre, présence minimum du club merci à Sami. Départ correct mais sans plus, Bayonne, Saint Omer, le CAM nous prennent au moins une longueur sur les 400m. On recolle au groupe vers les 500m, l ACBB est bien contrôlée (ancien club de Philippe qu il faut battre à tout prix!!!!!) Par contre notre ramerie est lourde, sans jus, surement à cause des 2 courses de la veille, on finit vidés mais pas crevés, seulement déçus de ne pas avoir pu lâcher les chevaux. Mais on est devant l ACBB!!! Grosse bagarre pour les 4 premiers : les 4 en moins Nous sommes donc en finale B pour retrouver nos copains du RCM (qu il faut battre car ils nous ont mis une ratatouille en mer en 2009), Bayonne (favori), Mantes (serré), l ACBB (qu il faut devancer) et Joinville (suprématie de la Marne!) Pour une fois bon départ, nous sommes 2 ou 3 ème derrière Bayonne (devant). Étant très concentré, je n ai pas vu que nos collègues du RCM étaient devant nous!!! Au 500m, les cuisses commencent à bruler, Mantes passe une série et nous prend une pointe, on ne réagit pas. Cathy, sans cox, hurle, nous encourage, annonce les distances. Les 250 derniers mètres sont une grosse bagarre, on largue l ACBB et Joinville, on remonte puis passe le RCM et on attaque Mantes un peu tard Cuisses en feu, souffle inexistant, On finit 3 ème soit 9 ème au classement, Bayonne gagne logiquement la finale B, Toulouse1 la finale A. Bilan : c est bon la bagarre pour défendre les couleurs de l ENCOU. On voit ce qu il faut pour progresser = un entrainement plus poussé sur les 2 derniers mois, une préparation foncière adaptée, un suivi régulier par un élément extérieur (coach, entraineur, bénévole éclairé). On a battu l ACBB (bon point pour Philippe), on finit 1 er du Val de Marne, mais 2 ème de l Île de France, mais surtout on bat mes copains de Marseille (certes avec un changement de composition mais quand même). Merci à tous ceux qui nous ont fait confiance, en septembre 2009 de gros doutes avaient été émis!!! On considère cette expérience devant servir de référence à nous tous ENCOU MASTERS : il est possible de s éclater et de bien figurer (en 2x, en 2x mixte aussi avis aux amateurs). Certes on ne gagne pas comme les «illustres» prédécesseurs (qui sont, en passant, aussi des vétérans!!!!), mais on prouve que l on peut défendre les couleurs du club. Page 16 sur 37

17 Erratum Écho Hors Série Match Encou Basse Seine - Page 2 Ce n'est que depuis 1941 que le match a été couru sans interruption, en 1940 il a été annulé à cause de l'invasion Écho N 26 - Page 16 La Coupe de Noël a été fondée par Raymond Lecesve et Jean Merchadier en 1966, créateurs d'une course à leur mesure en double canoë parce que c'était le bateau dans lequel ils ramaient ensemble. Surnommés «les Éléphanteaux» malgré leurs efforts ils ne la gagnèrent jamais 2. 2 Précisions apportées par un lecteur assidu, le père du Président enchanté de ces lectures Page 17 sur 37

18 Calendrier novembre décembre nov Journée D'Automne Cadets Cadettes Vaires sur Marne 11 nov Critérium des AS Juniors Seniors Chelles 28 nov Tête de Rivière Régionale Meulan 4 déc Coupe de Noël Encou 5 déc Avirathlon Fontainebleau 12 déc Assemblée Générale de l Encou Présence INDISPENSABLE Page 18 sur 37

19 Annexes PROCÉS VERBAL DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du dimanche 15 novembre 2009 La séance est ouverte à 9h57 I - Appel nominal Jean-Luc Merchadier Notre société recense 250 membres inscrits dont 132 ont le droit de vote, soit un quorum de 33. Sur 57 présents, 48 ont droit de vote : l'ag peut donc délibérer valablement ; la majorité absolue est de 25 voix. Je note une remontée de 8 % des effectifs sur l'an dernier (232) et un fort dépassement du quorum, ce qui est très positif. Je suis également particulièrement heureux de voir toutes nos composantes représentées dans cette assistance. II - Approbation du PV de l'ag du 11 janvier 2009 à l'unanimité III - Rapport moral du Président Jean-Luc Merchadier Les gens heureux n'ont pas d'histoire et nous avons déjà beaucoup chanté nos louanges cette année. Alors je vous dis simplement : Bravo! Bravo à tous. Nous avons vécu une année formidable, une grande réussite collective. Nous l'avions programmée, vous l'avez réalisée. Nous revenons en 2 ème division et, qui plus est, directement en haut : 25 ème club français, 5 ème chez les filles, 11 ème pour les jeunes. Nous sommes 1 er de la LIFA en jeunes et filles pour la 2 ème année consécutive. Nous accrochons 2 titres de «Champion de France» pour la première fois depuis 1995, deux finalistes aux championnats du monde junior, là c'est une première, un nombre de podiums en progression asymptotique : je n'arrive plus à les faire tenir sur une seule page. Ce qui brille vient d'une base solide : d'un groupe de jeunes plus nombreux, plus forts, qui s'appuie sur un recrutement dans les collèges en forte expansion, d'un encadrement renforcé avec maintenant deux entraîneurs à plein temps, d'une commission sportive plus étoffée. Des résultats en compétition certes, mais aussi une activité loisir initiation en progression de 50 %. Sans se laisser intoxiquer par ce pourcentage, cette section est passée plus modestement de 14 à 21 sociétaires. Ce n'est donc pas encore le Pérou, mais on remonte la pente. Cette année, Samy Chenouf pilote cette activité. C'est bien mais il faut structurer cette organisation, on ne fait rien seul. Une «Arrière-garde», comme ils aiment se nommer, en pleine expansion, qui veut en découdre, réveillée par un marseillais qui ne se contente pas de paroles. Les fanions noirs qui ornent notre bar auront bientôt des petits frères, n'en doutons pas. Des baladeurs qui veulent voir du pays et ont atteint un record cette année avec presque 2000 km au compteur, un record! Page 19 sur 37

20 Des supporters nombreux aux championnats. Bref, vous l'aurez compris, malgré un recul des seniors, ce sont toutes les lignes sportives de l'encou qui bougent, et dans le bon sens. Cette progression nous l'avons voulue, elle nécessitait une logistique appropriée que vous avez souhaitée et votée l'an dernier, nous l'avons fait : - un 2 ème entraîneur : Samy Chenouf est en place depuis le 1 er avril, à la satisfaction de tous, y compris la sienne ce me semble. Nous avons maintenant une base fortement renforcée pour l'entraînement ; - un gardien à plein temps : la démission de RM.Filo est effective depuis le 1 er juin. Son départ physique devrait intervenir avant la fin de l'année, mais il dépend de l'octroi d'un logement HLM. Le successeur est déjà trouvé, aux conditions que vous avez souhaitées ; il n'attend plus que la place se libère. Le financement de ces mutations fortes nous a grandement sollicités. Après les craintes nées avec le recul de nos recettes dû à la crise : subvention municipale en baisse nominative de 10%, Degrèmont en recul de sur sa promesse, un fort recul des dons habituels, vous verrez que fort heureusement ces difficultés sont en passe d'être réglées. Tout ceci, la réussite de cette année, la qualité de notre Société, a été parfaitement résumé et illustré par notre point d'orgue, l'extrême réussite de nos 130 ans, je n'y reviens pas sauf pour en féliciter tous les acteurs. Ne laissons pas retomber le soufflet, toute cette énergie. Surfons sur la vague, longtemps, longtemps, mais sans céder aux vertiges de la glisse. Merci à nos fidèles soutiens : - la Mairie avec ses de subventions plus la maison Ducatel ; - Degrèmont qui nous a promis lors des 130 ans de doubler notre subvention 2009 de à ; - Bricorama qui après l'achat du skiff Bricorama III, baptisé cette année et déjà champion de France, nous a promis un double en attente de livraison ; - l'assemblée Nationale par l'intermédiaire de notre député, Marie-Anne Montchamp, qui a pu renouveler la subvention de 3000 déjà accordée il y a deux ans. Merci à toutes les équipes de nos camarades, dévoués et efficaces, qui oeuvrent à la commission sportive, à la trésorerie, au bâtiment, au matériel, à la popote. Je ne veux pas déflorer leurs rapports mais seulement mettre l'accent sur quelques points clés : - D'abord la régularisation de la bande de terrain acquise en 1964, merci à M.Gilain qui vient de boucler un dossier vieux de 45 ans! - Comme nous avons un nouveau trésorier j'ai voulu le tester, ce n'est pas tout à fait cela mais nous avons quand même subi un contrôle URSSAF comme tous les 10 ans. Ce fut un Page 20 sur 37

21 test de passage brillamment réussi par James.Bruneau, il a même cru obtenir un remboursement, mais bon, faut pas exagérer! À mes yeux, c'est un label de qualité, ils sont pire qu'aux impôts! - La renaissance de l'écho de l'encou. Quel outil! Quel travail! Quelle réussite! Bravo Philippe Dekeyser! Encore faudrait-il maintenant que vous pensiez à lui fournir de la matière et vous en avez. En effet, les signatures y sont encore trop rares, un petit effort, il faut partager le travail pour faire vivre ce magnifique outil. Nous l'avons coopté lors de notre dernier comité, fautil vous demander de le ratifier? (hourra général!), Merci pour lui. Nous sommes maintenant 15 au comité, c'est important, il y avait longtemps que cela n'était arrivé. Nous avons engagé une mécanique tant de croissance externe, augmentation de l'engagement Degrèmont, que de croissance interne, augmentation du nombre de nos sociétaires. Il faut continuer par une meilleure organisation de nos activités via la commission sportive ce qui entraînera l'augmentation du nombre de rameurs, via la recherche de nouveaux financements extérieurs. Philippe Dekeyser et James Bruneau ont entrepris un travail important dans la recherche des subventions possibles. C'est un maquis, il y a des pistes à creuser, c'est un gros boulot. Ceci dans des perspectives d'agrandissement, ce ne sont pas les idées qui manquent, pêle-mêle : l'acquisition d'une nouvelle bande de terrain, la construction d'un hangar le long du viaduc avec un ponton devant, d'un tank à ramer derrière Nous n'en sommes qu'au stade des recherches, du défrichement. Ce seront des opérations lourdes, qui engageront l'avenir du club et sur lesquelles vous devrez vous prononcer. Si vous avez des idées d'expansion, de financement, faites-les parvenir à votre comité directeur. C'est tous ensemble que nous serons plus intelligents et que nous continuerons notre ascension. Mettons-y des bases suffisamment solides pour qu'elle soit durable sera sûrement moins brillant : dur d'avoir encore 2 titres, nos ex-juniores auront une plus forte concurrence en senior. Mais 2010 peut, doit être plus riche collectivement et voir consolider notre place en 2 ème division, c'est à notre portée. Notre challenge sera de reconstituer un groupe senior performant. Jean Jacques Pasternak : «Je suis très heureux d'être parmi vous et particulièrement fier de vos résultats. Pour votre ex-gardienne, je peux vous dire que la commission d'attribution des logements sociaux vient de décider cette semaine de lui faire une proposition. Notre Ville sera toujours avec vous et fidèle supporter. Certes le montant de la subvention a quelque peu baissé cette année car, dans ces périodes difficiles, notre budget a été stabilisé par anticipation de la crise et nous avons privilégié le secteur social. Mais nous serons heureux de vous accompagner dans vos projets de développement. Par exemple, pourquoi ne pas réaliser un ponton commun avec notre futur parcours nature prévu dans l'île?» IV - Rapport du Trésorier James Bruneau cf. annexe 10 h 21 L exercice 2008/2009 a été caractérisé par une sensible diminution des subventions et dons d une part (20000 ) et une forte réduction des dépenses liées à l entretien du bâtiment et aux achats de matériels d autre part (55000 ). Le déficit a ainsi pu être limité à 2496 contre une estimation initiale de confortant ainsi la politique prudentielle en matière de gestion que le Club continue d appliquer. Page 21 sur 37

Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche des équipements du volleyeur marquettois.

Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche des équipements du volleyeur marquettois. Tu n as toujours pas rendu ton équipement (maillot et short) de la saison passée!!! Mais comment je vais m entraîner si je n ai plus le short du club.?? Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche

Plus en détail

Les Girondins de Bordeaux Natation. Newsletter mars 2013

Les Girondins de Bordeaux Natation. Newsletter mars 2013 Les Girondins de Bordeaux Natation Newsletter mars 2013 Le mot du président Le bilan du grand prix Jean-Boiteux du 15,16 et 17 mars 2013 est très positif. Nous avons pu assister à de belles performances

Plus en détail

FORT et DROIT BP 121 Tel : 06 62 83 67 50 contact@centaures-footus.com 38001 GRENOBLE CEDEX 1 Fax : 04 76 22 79 29 www.centaures-footus.

FORT et DROIT BP 121 Tel : 06 62 83 67 50 contact@centaures-footus.com 38001 GRENOBLE CEDEX 1 Fax : 04 76 22 79 29 www.centaures-footus. Cher(e)s licencié(e)s, adhérents et partenaires, Vous trouverez ci dessous mon bilan moral pour la saison 2013/2014. L'année dernière, je vous alarmais sur la situation financière du club qui était catastrophique.

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SAISON 2011-2012

LIVRET D ACCUEIL SAISON 2011-2012 Complexe Sportif Andromède Chemin du Ferradou 31700 Blagnac Tel : 05 61 71 60 03 E-mail :secretariat.bsca@gmail.com Site : www.bsc-athle.com LIVRET D ACCUEIL SAISON 2011-2012 Bienvenue au Blagnac Sporting

Plus en détail

sms-athle.org smsathle.discuforum.info facebook.com/smsathle

sms-athle.org smsathle.discuforum.info facebook.com/smsathle sms-athle.org smsathle.discuforum.info facebook.com/smsathle à la une saison de Cross SMS occupe les podiums! Le 20 ème Cross des Jeunes de Saint Michel Sports s'est tenu dimanche 23 novembre dans le

Plus en détail

MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR

MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR LE MOT DU PRESIDENT Cher jeune basketteur ou basketteuse Je te félicite d avoir choisi ce sport. Tu verras, il te permettra de t épanouir,de trouver des copains et d apprendre

Plus en détail

Compte-rendu de l Assemblée Générale Les Jeux Dits de La Bruyère

Compte-rendu de l Assemblée Générale Les Jeux Dits de La Bruyère Compte-rendu de l Assemblée Générale Les Jeux Dits de La Bruyère Date : mercredi 11 Janvier 2012 Lieu : Salle Saint Louis - 12 Boulevard de la paix - 78300 POISSY Ordre du jour : Point n 1 Mot du président

Plus en détail

Commission Nationale Course en Ligne / Marathon Compte-rendu Réunion Plénière 2011

Commission Nationale Course en Ligne / Marathon Compte-rendu Réunion Plénière 2011 Visa rédacteur Visa diffusion Michel CLANET (Rapporteur) Bernard BOUFFINIER Patrick BERARD de la réunion plénière Course en ligne / Marathon 2011 Samedi 3 décembre 2011 INSEP - PARIS Etaient présents :

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

LE BUREAU DIRECTEUR. TRESORIER M. Stéphane KRASNOPOLSKI Ingénieur Informatique stephane78@gmail.com

LE BUREAU DIRECTEUR. TRESORIER M. Stéphane KRASNOPOLSKI Ingénieur Informatique stephane78@gmail.com CE QU IL FAUT SAVOIR SAISON 2014/2015 LE PAC Création de l association PAC en septembre 1998 Le siège social : Avenue des Myosotis 94 370 Sucy en Brie tél. : 06 12 33 16 07 www.pac-paintball.com SOMMAIRE

Plus en détail

SECTEUR MASTERS SKI ALPIN INDEX

SECTEUR MASTERS SKI ALPIN INDEX SECTEUR MASTERS SKI ALPIN INDEX Structure du Secteur Masters Alpin 3 1) REGLES COMMUNES POUR TOUTES LES EPREUVES MASTERS ALPIN. Catégories d âges MASTERS VETERANS 2014/2015 3 ARTICLE 1 / 1 : Participation.

Plus en détail

Dimanche 29 mars 2015 Duathlon de Chasseneuil-du-Poitou (86)

Dimanche 29 mars 2015 Duathlon de Chasseneuil-du-Poitou (86) Dimanche 29 mars 2015 Duathlon de Chasseneuil-du-Poitou (86) Le Triathlé 86 organisait pour la 5ème année consécutive son duathlon. Cette année, pour les courses XS, S et M le parcours cycliste empruntait

Plus en détail

Rencontre avec Youssef Jaadi

Rencontre avec Youssef Jaadi Rencontre avec Youssef Jaadi Auteur: Quentin Guillon Publié le: janvier 16, 2015 Entretien avec Youssef Jaadi, 6 e de la Prom Classic à Nice en 29 24, arrivé dans la ville azuréenne en septembre dernier.

Plus en détail

CRITÉRIUM REGIONAL U13 SAISON 2013-2014 REGLEMENT

CRITÉRIUM REGIONAL U13 SAISON 2013-2014 REGLEMENT CRITÉRIUM REGIONAL U13 SAISON 2013-2014 REGLEMENT REGLEMENT Article 1 : Titre et Challenge La Ligue de Paris Ile-de-France de Football organise annuellement sur son territoire une épreuve intitulée «Critérium

Plus en détail

Association Ensemble pour les jeunes du 13, Complexe sportif du Val de l Arc Direction des Sports Chemins des Infirmeries 13100 Aix en Provence.

Association Ensemble pour les jeunes du 13, Complexe sportif du Val de l Arc Direction des Sports Chemins des Infirmeries 13100 Aix en Provence. 1 1-PRESENTATION DE L ASSOCIATION 2-ACTIVITES 2-1 Le club de basket «GOLGOTHS 13», 2-2 EJ13 Football, 2-3 Actions Sport/Proximité, 3-EVENEMENTS 3-1 Le «CERCLE BASKET CONTEST», 3-2 Nos autres Manifestations.

Plus en détail

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez.

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. DOSSIER 3 Quelle journée! Pêle-mêle 19 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. 1.... 2.... 3.... 4.... 5.... 6.... 66. Reconstituez les mots de la page Pêle-mêle.

Plus en détail

COURSE EN LIGNE / MARATHON ANNEXES 2014

COURSE EN LIGNE / MARATHON ANNEXES 2014 COURSE EN LIGNE / MARATHON ANNEXES 2014 applicable du 1 er janvier 2014 au 31 décembre 2014 ANNEXES 2014 SOMMAIRE ANNEXE 1 : LE CHAMPIONNAT DE FRANCE DE FOND... 4 ANNEXE 2 : LE CHAMPIONNAT DE FRANCE DE

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Dossier de partenariat. Association sportive de l Avenir de Survilliers Handball

Dossier de partenariat. Association sportive de l Avenir de Survilliers Handball Dossier de partenariat Association sportive de l Avenir de Survilliers Handball 2014-2015 SOMMAIRE I. HISTORIQUE DE L ASSOCIATION II. III. IV. MEMBRES DU BUREAU LES ÉQUIPES PRÉSENTATION DU PROJET DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR

LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR Site internet : ci-olympiquecourchamp.footeo.com Adresse mail : cioc@free.fr [Tapez un texte] Edito Ami footballeur, Te voilà en possession de ton livret qui va t accompagner

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

A l attention de tous les licenciés UFOLEP Sport Mécanique Moto Activité Enduro

A l attention de tous les licenciés UFOLEP Sport Mécanique Moto Activité Enduro INFORMATIONS SUR L ASSURANCE Version 1.0 au 11/12/2012 A l attention de tous les licenciés UFOLEP Sport Mécanique Moto Activité Enduro Table des matières 1. Avant propos 2. Synthèse chronologique 3. Obligation

Plus en détail

PROGRAMME RADAR DE RCA ROWING ATHLETE DEVELOPMENT AND RANKING (Développement et classement des athlètes d aviron) pour les athlètes de développement

PROGRAMME RADAR DE RCA ROWING ATHLETE DEVELOPMENT AND RANKING (Développement et classement des athlètes d aviron) pour les athlètes de développement PROGRAMME RADAR DE RCA ROWING ATHLETE DEVELOPMENT AND RANKING (Développement et classement des athlètes d aviron) pour les athlètes de développement olympiques et paralympiques Développé par Rowing Canada

Plus en détail

Coupe du Crédit Mutuel du Bas-Rhin et Coupe d Encouragement (Seniors Masculins et Féminins)

Coupe du Crédit Mutuel du Bas-Rhin et Coupe d Encouragement (Seniors Masculins et Féminins) Coupe du Crédit Mutuel du Bas-Rhin et Coupe d Encouragement (Seniors Masculins et Féminins) REGLEMENT DE LA COUPE DU CREDIT MUTUEL DU BAS-RHIN et DE LA COUPE D ENCOURAGEMENT A.TITRE ET CHALLENGES Article

Plus en détail

STATUTS JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006

STATUTS JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006 STATUTS DU JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006 - 1 - STATUTS DU JUDO CLUB BALLENS DÉNOMINATION Article 1 1.1 Nom: le Judo Club Ballens (ci-après le JCB) est régi par les présents statuts et les articles 60

Plus en détail

COMMISSION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DE L OCEAN INDIEN

COMMISSION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DE L OCEAN INDIEN COMMISSION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DE L OCEAN INDIEN 9 EMES JEUX DE LA CJSOI REGLEMENT TECHNIQUE TENNIS DE TABLE «Masculin et Feminin» 17 AU 24 JANVIER 2014 DJIBOUTI 1 1.0 DATE ET LIEU DES COMPETITIONS

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie

Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie 1 Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie et de colonnes de ravitaillement, puis de quelques

Plus en détail

Votre commission des Jeunes

Votre commission des Jeunes Présidente, Président, Responsable d école de Tennis, Nous avons le plaisir de vous adresser le livret Jeunes version 2013. Conçu et réalisé par l équipe bénévole de la Commission Départementale des Jeunes,

Plus en détail

Pièces à joindre impérativement à l inscription :

Pièces à joindre impérativement à l inscription : RAID DE LA VALLEE DE L HUISNE 2013 REGLEMENT GENERAL IMPORTANT: DES INFOS INDISPENSABLES POUR LES PARTICIPANTS POURRONT ETRE MISES EN LIGNE SUR LE SITE DU CLUB (www.kayak.ferte.free.fr ) A PARTIR DU 15

Plus en détail

Marie Lébely. Le large dans les poubelles

Marie Lébely. Le large dans les poubelles Marie Lébely Le large dans les poubelles Prologue «La vitesse de conduction des fibres postganglionnaires est-elle du même ordre que celle des fibres nerveuses motrices du système nerveux somatique?» C

Plus en détail

www.fseosliege.be Dans ce bulletin d information, vous trouverez : 1/ Découverte de l orientation pour le 2 ème degré

www.fseosliege.be Dans ce bulletin d information, vous trouverez : 1/ Découverte de l orientation pour le 2 ème degré N hésitez pas à consulter Le site provincial de la Fédération, vous y trouverez les dates, les lieux de toutes Nos organisations ainsi que des informations diverses. www.fseosliege.be Dans ce bulletin

Plus en détail

TABLE DE CONCORDANCE Code Sportif International de la FIA

TABLE DE CONCORDANCE Code Sportif International de la FIA CHAPITRE I PRINCIPES GENERAUX TABLE DE CONCORDANCE 1. Réglementation internationale du sport Art. 1.1 2. Code Sportif International Art. 1.2 3. Réglementation nationale du sport automobile Art. 1.4 4.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE Sommaire La légende ASSE Page 3 Le Musée en chiffres Page 4 Le Musée en bref Page 4 7 salles d exposition Pages 5 et 6 Conseil général de la Loire Page 7 Saint-Étienne

Plus en détail

COMMUNE DE VAL-ET-CHÂTILLON

COMMUNE DE VAL-ET-CHÂTILLON COMMUNE DE VAL-ET-CHÂTILLON DÉPARTEMENT DE MEURTHE- ET- MOSELLE A R R O N D I S S E M E N T D E L U N É V I L L E C A N T O N D E C I R E Y - S U R - V E Z O U Z E COMPTE RENDU DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL

Plus en détail

Art 1. Art 2. Le siège de l'association est celui du club qui assume la présidence. Art 3

Art 1. Art 2. Le siège de l'association est celui du club qui assume la présidence. Art 3 STATUTS I. Dispositions générales Art 1 L'association, au sens des articles 60 à 79 du Code Civil Suisse, a été fondée en 1907. Elle a porté successivement les noms d'association des Clubs d'aviron du

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Assemblée Générale Ordinaire

Assemblée Générale Ordinaire Assemblée Générale Ordinaire CAB MONTPELLIER 1. Approbation du pv de l ag 2013 2. Rapport moral 3. Rapport d activité 4. Rapport financier 5. Budget prévisionnel 6. Election des membres du bureau 1 RAPPORT

Plus en détail

Introduction. L école national de Paintball Grinders est donc là pour vous former comme jamais vous n avez pu l imaginer.

Introduction. L école national de Paintball Grinders est donc là pour vous former comme jamais vous n avez pu l imaginer. 1 Introduction Le Paintball de compétition est un Paintball pratiqué par un grand nombre de joueurs qui ont commencé à jouer seul ou en groupe, dans les bois ou sur un Speedball, et qui un jour ont voulu

Plus en détail

Service émetteur : ADMINISTRATIF

Service émetteur : ADMINISTRATIF Service émetteur : ADMINISTRATIF PROCES VERBAL DU BUREAU FEDERAL DU 3 MARS 2015 PRESENTS REPRESENTES INVITES EXCUSE ABSENT M. DAUM (MDA), A. DUBOSQ (ADU) par conférence téléphonique, F. LACUISSE (FLA)

Plus en détail

L Edito du Maire d Annecy

L Edito du Maire d Annecy L Edito du Maire d Annecy 1 Cette année démarre sous de favorables auspices, après une superbe saison 2008-2009, au terme de laquelle l US Annecy a brillamment atteint l objectif qu elle s était fixé,

Plus en détail

SALIES MOTO FESTIVAL. Samedi 22 et Dimanche 23 septembre 2012

SALIES MOTO FESTIVAL. Samedi 22 et Dimanche 23 septembre 2012 UN EVENEMENT MOTEUR Toute l équipe du moto-club CAP-SUD vous remercie pour l intérêt que vous portez à l organisation de cet événement. Soyez sûr que nous mettons tout en œuvre pour faire de la sixième

Plus en détail

Rowing Canada Aviron RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Conférence téléphonique Mercredi 18 février 2015 17h 30 (HNP) / 20h 30 (HNE)

Rowing Canada Aviron RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Conférence téléphonique Mercredi 18 février 2015 17h 30 (HNP) / 20h 30 (HNE) www.rowingcanada.org Participants : Michael Walker, président Brian Lamb, directeur (Trésorier) Carol Purcer, directeur provincial Debbie Sage, directrice Joel Finlay, directeur Jon Beare, directeur pour

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE DU COMITE DEPARTEMENTAL D ESCRIME DE SEINE ET MARNE DU 12 MARS 2010

COMPTE RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE DU COMITE DEPARTEMENTAL D ESCRIME DE SEINE ET MARNE DU 12 MARS 2010 COMPTE RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE DU COMITE DEPARTEMENTAL D ESCRIME DE SEINE ET MARNE DU 12 MARS 2010 L Assemblée Générale s est tenue le 12 mars 2010 à Avon Ouverture de la séance à 19 Heures 30 Signature

Plus en détail

Règlement intérieur du club maître

Règlement intérieur du club maître ATHETIC CLUB du PAYS d'ancenis Règlement intérieur du club maître Avenant du 16 juin 2014 Article 1 Affiliation, forme juridique L'Athlétic Club du Pays d'ancenis ( ACPA) est affiliée à la Fédération Française

Plus en détail

Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013

Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013 Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013 ------------- C. N. D. S. ------------ Retour des dossiers des Ligues Régionales

Plus en détail

2015-2016 MEMENTO FOOT EN SALLE AUTOARBITRE ORGANISE PAR LE COMITE FSGT VAL DE MARNE

2015-2016 MEMENTO FOOT EN SALLE AUTOARBITRE ORGANISE PAR LE COMITE FSGT VAL DE MARNE 2015-2016 MEMENTO FOOT EN SALLE AUTOARBITRE ORGANISE PAR LE COMITE FSGT VAL DE MARNE Règlement technique Correspondants Calendrier de la saison Ce que vous devez faire Avant Pendant Après le match Saisie

Plus en détail

Sommaire : III Présentation de l'entreprise 1. L Entreprise Page 5 2. Activités Page 5 3. Organigramme et Fonction du Personnel 4.

Sommaire : III Présentation de l'entreprise 1. L Entreprise Page 5 2. Activités Page 5 3. Organigramme et Fonction du Personnel 4. Sommaire : I Introduction Page 2 II La Structure d'accueil 1. Situation Géographique Page 3 2. Présentation du lieu Page 4 III Présentation de l'entreprise 1. L Entreprise Page 5 2. Activités Page 5 3.

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

AVANT. 3) Le Juge-Arbitre Général ou le J-A des concours : Se présenter à lui. Noter son nom, éventuellement un N de portable

AVANT. 3) Le Juge-Arbitre Général ou le J-A des concours : Se présenter à lui. Noter son nom, éventuellement un N de portable III Les Sauts Verticaux : HAUTEUR 3 périodes pour bien organiser un concours : AVANT / PENDANT / APRES AVANT Annoncer sa présence au responsable du jury au secrétariat Consulter 1) L horaire 2) Les lieux,

Plus en détail

LIGUE REGIONALE DE TIR D'ALSACE

LIGUE REGIONALE DE TIR D'ALSACE LIGUE REGIONALE DE TIR D'ALSACE Version Validé par le Comité Directeur du 22/05/2015 Applicable dès le 23/05/2015. Annule et remplace toute version antérieure. Table des matières TITRE I : PREAMBULE...

Plus en détail

CHAMPIONNAT SUISSE ELITE GENEVE 2009

CHAMPIONNAT SUISSE ELITE GENEVE 2009 Dossier de sponsoring 12 rue François-Dussaud, 1227 Genève email : info@badmintonclubgeneve.ch www.badmintonclubgeneve.ch Sommaire 1. Le Badminton se présente... 2. Les neuf raisons de commencer le badminton

Plus en détail

FORT et DROIT BP 121 Tel : 06 62 83 67 50 contact@centaures-footus.com 38001 GRENOBLE CEDEX 1 Fax : 04 76 22 79 29 www.centaures-footus.

FORT et DROIT BP 121 Tel : 06 62 83 67 50 contact@centaures-footus.com 38001 GRENOBLE CEDEX 1 Fax : 04 76 22 79 29 www.centaures-footus. Cher(e)s licencié(e)s, adhérents et partenaires, Vous trouverez ci dessous mon bilan moral pour la saison 2014/2015. Ce bilan est particulier pour moi car à l issue de cette assemblée générale, je présenterai

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest

DOSSIER DE PRESSE. Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest DOSSIER DE PRESSE Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest Un nouveau bâtiment pour préparer les J.O 2012 et 2016 SOMMAIRE Michel BIHAN Maire de Cesson-Sévigné page 3 Vincent HOHLER page 4 Président

Plus en détail

TRELAZE BASKET DOSSIER DE CREATION DE LICENCE

TRELAZE BASKET DOSSIER DE CREATION DE LICENCE DOSSIER DE CREATION DE LICENCE Ce dossier contient toutes les informations nécessaires à la création de votre licence ou de celle de votre enfant. Il est important que vous le lisiez attentivement. CONTENU

Plus en détail

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 (Assemblée Générale Extraordinaire du 19 Juin 2014) Objet et composition de l association Article 1 : L association dite «Union Sportive Grégorienne

Plus en détail

STATUTS DE GENEVE-SERVETTE HOCKEY CLUB ASSOCIATION MOUVEMENT JUNIORS

STATUTS DE GENEVE-SERVETTE HOCKEY CLUB ASSOCIATION MOUVEMENT JUNIORS STATUTS DE GENEVE-SERVETTE HOCKEY CLUB ASSOCIATION MOUVEMENT JUNIORS Article 1 : Nom, durée et siège Le "Genève-Servette Hockey Club Association Mouvement Juniors", désigné ci-après "GSHCA" ou 1'''Association'',

Plus en détail

PROCES VERBAL BUREAU LIFBB

PROCES VERBAL BUREAU LIFBB L I F B B 2015-06-22 LR Ile de France-Bureau PV n 1 PROCES VERBAL BUREAU LIFBB REUNION DU 6 JUILLET 2015 Présents : Mme DEVILLARD MM AUGER ANDRE CABALLO CAULIER COLLET DURAND GAYET LE DUR - SAINTRAPT -

Plus en détail

Règlement Ekiden de Paris, Marathon relais 2015

Règlement Ekiden de Paris, Marathon relais 2015 Règlement Ekiden de Paris, Marathon relais 2015 Article 1- Organisation La troisième édition de l Ekiden de Paris est organisée le 1 er novembre 2015 par la Fédération Française d Athlétisme (FFA) sous

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

CHAMPIONNAT SUISSE ESPOIRS 2015 LE RENENS-NATATION CANDIDAT À SON ORGANISATION

CHAMPIONNAT SUISSE ESPOIRS 2015 LE RENENS-NATATION CANDIDAT À SON ORGANISATION newsletter N 19 mars 2014 renens-natation.ch CHAMPIONNAT SUISSE ESPOIRS 2015 LE RENENS-NATATION CANDIDAT À SON ORGANISATION Le Renens-Natation est candidat à l organisation du championnat suisse espoirs

Plus en détail

Newsletter - 3 - Saison 2013/14

Newsletter - 3 - Saison 2013/14 technical partner Newsletter - 3 - Saison 2013/14 Nous voilà arrivés en 2014 Le premier semestre à la CSFA Biel / Bienne est derrière. Nous avons déjà vécu beaucoup de choses ensemble, des nouvelles viendront

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT ***********

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** ARTICLE 1 : CONSTITUTION, APPELLATION, DUREE. Il est constitué une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u é d e p r e s s e 25/01/2013 Patinoire de Caen la mer : des aménagements pour les clubs et le public Régulièrement, Caen la mer améliore la vie des clubs et l'accueil du public de la

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION 2015

DOSSIER D INSCRIPTION 2015 Canoë-Kayak Tain Tournon 2, allée pierre de Coubertin 07300 TOURNON SUR RHÔNE 06 40 07 25 30 contact@cktt.fr www.cktt.fr DOSSIER D INSCRIPTION 2015 Club FFCK, Association loi 1901, Agréée Jeunesse et Sport,

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION. Procès-verbal

CONSEIL D ADMINISTRATION. Procès-verbal CONSEIL D ADMINISTRATION Date : 13 avril 2015 Heure : 18 h 30 Lieu : Stade Olympique, salle Mille îles 3 Sont présents : Daniel Aucoin, vp marketing CharlesAntoine LessardTremblay, vp clubs Hubert Blouin,

Plus en détail

GRENOBLE BADMINTON horizon 2016

GRENOBLE BADMINTON horizon 2016 GRENOBLE BADMINTON horizon 2016 page 1/22 Le club en 2012 Les objectifs de l olympiade 2008-2012 avaient été formulés selon six axes et ont été, en grande partie, remplis : Accueillir toutes les formes

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L ASSOCIATON AMIÉNOISE DE FLOORBALL.

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L ASSOCIATON AMIÉNOISE DE FLOORBALL. Juin 2015 2 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L ASSOCIATON AMIÉNOISE DE FLOORBALL. Article 1 : Entrée en vigueur et modification du règlement intérieur. Le présent règlement intérieur entrera en vigueur à compter

Plus en détail

CREATION D UNE ASSOCIATION SPORTIVE ET DEROULEMENT D UNE ASSEMBLEE GENERALE Sources : Legifrance, Mémento Lefebvre Associations, URSSAF

CREATION D UNE ASSOCIATION SPORTIVE ET DEROULEMENT D UNE ASSEMBLEE GENERALE Sources : Legifrance, Mémento Lefebvre Associations, URSSAF CREATION D UNE ASSOCIATION SPORTIVE ET DEROULEMENT D UNE ASSEMBLEE GENERALE Sources : Legifrance, Mémento Lefebvre Associations, URSSAF LA CREATION D UNE ASSOCIATION SPORTIVE Une association est définie

Plus en détail

AVIS DE COURSE. Dates complètes : samedi 28 et dimanche 29 mai 2011. Lieu : PIRIAC SUR MER. Autorité Organisatrice : NAUTISME EN PAYS BLANC

AVIS DE COURSE. Dates complètes : samedi 28 et dimanche 29 mai 2011. Lieu : PIRIAC SUR MER. Autorité Organisatrice : NAUTISME EN PAYS BLANC AVIS DE COURSE Nom de l épreuve : COUPE RÉGIONALE DES CLUBS DES PAYS DE LA LOIRE, ÉPREUVE SÉLECTIVE pour le Championnat de FRANCE MINIMES ET ESPOIRS DÉRIVEURS CATAMARANS WINDSURFS Dates complètes : samedi

Plus en détail

Vendredi 28 mars 2008 10 heures 30 - Stade du Lac de Maine COURSE FSPF NON INSCRITE AU CALENDRIER F.F.A.

Vendredi 28 mars 2008 10 heures 30 - Stade du Lac de Maine COURSE FSPF NON INSCRITE AU CALENDRIER F.F.A. A ssociation Sportive de la Police d Angers Vendredi 28 mars 2008 10 heures 30 - Stade du Lac de Maine COURSE FSPF NON INSCRITE AU CALENDRIER F.F.A. au profit de Association de loi 1901 au profit des enfants

Plus en détail

- CONSEIL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE

- CONSEIL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE Jérôme DUPUIS CONSULTANT Conseil en Gestion Des Organisations Publiques - CONSEIL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE Note de synthèse portant conclusion de l audit de gestion de la politique sportive régionale

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail

FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE PÉTANQUE ET JEU PROVENÇAL REGLEMENT DU CHAMPIONNAT DU MONDE DE TIR INDIVIDUEL

FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE PÉTANQUE ET JEU PROVENÇAL REGLEMENT DU CHAMPIONNAT DU MONDE DE TIR INDIVIDUEL FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE PÉTANQUE ET JEU PROVENÇAL REGLEMENT DU CHAMPIONNAT DU MONDE DE TIR INDIVIDUEL Article 1er : Pas de Tir : Il est composé d'un cercle d'un mètre de diamètre comportant les marques

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Édition de mars 2015

Édition de mars 2015 À la recherche de la clé de la réussite! Édition de mars 2015 Conseil d établissement: 25 mars à 19:00 Journée pédagogique: 25 mars 2015 Dates en mars Si l école n a pas été fermée d ici le 25 mars pour

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du Conseil d'administration tenue le 1er juin 2013 au bureau de Badminton Québec. Ordre du jour

Compte-rendu de la réunion du Conseil d'administration tenue le 1er juin 2013 au bureau de Badminton Québec. Ordre du jour Compte-rendu de la réunion du Conseil d'administration tenue le 1er juin 2013 au bureau de Badminton Québec Ordre du jour 1- Ouverture de la réunion 2- Adoption de l'ordre du jour 3- Lecture et adoption

Plus en détail

COMPTE RENDU AssemblÉe générale ordinaire. 05 octobre 2013

COMPTE RENDU AssemblÉe générale ordinaire. 05 octobre 2013 COMPTE RENDU AssemblÉe générale ordinaire 05 octobre 2013 INTRODUCTION : Une seule entrée permettant aux membres de l A.G. de suivre un itinéraire établie comme suit : (les sorties de secours diamétralement

Plus en détail

Compte Rendu Réunion commission course en ligne 28/05/10

Compte Rendu Réunion commission course en ligne 28/05/10 Compte Rendu Réunion commission course en ligne 28/05/10 ORDRE DU JOUR I EXPLICATION DE LA CANDIDATURE DU PRÉSIDENT II ETATS DES LIEUX DE LA COURSE EN LIGNE EN PAYS DE LOIRE III TOUR DE TABLE DES ATTENTES

Plus en détail

Bonjour à tous et merci pour votre intérêt concernant la sortie au Circuit Magny-Cours Club que nous organisons.

Bonjour à tous et merci pour votre intérêt concernant la sortie au Circuit Magny-Cours Club que nous organisons. Edito Bonjour à tous et merci pour votre intérêt concernant la sortie au Circuit Magny-Cours Club que nous organisons. Depuis la création de l'association en 2001, Atoc a organisé de nombreux "rallyes

Plus en détail

STATUTS «ATELIER THEATRE DE L EVEIL»

STATUTS «ATELIER THEATRE DE L EVEIL» 1 STATUTS Association «ATELIER THEATRE DE L EVEIL» Logo 2 I. CONSTITUTION OBJET SIEGE SOCIAL DUREE Article 1 : Constitution et Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

Tennis de Table Insa Club. Dossier de subventions présenté à la Commission des Sections pour l année 2013-2014

Tennis de Table Insa Club. Dossier de subventions présenté à la Commission des Sections pour l année 2013-2014 Tennis de Table Insa Club Dossier de subventions présenté à la Commission des Sections pour l année 2013-2014 1 TTIC - Tennis de Table INSA Club 2013 2014 Table des matières : I) Présentation de l association

Plus en détail

Association de hockey mineur de Chambly

Association de hockey mineur de Chambly Association de hockey mineur de Chambly 1.0 Généralités Statuts et règlements 1.1. Nom Le nom de l association est Association de hockey mineur de Chambly (numéro dossier 3837-71, charte signée le troisième

Plus en détail

Statuts : Etoile Saint Amandoise.

Statuts : Etoile Saint Amandoise. Statuts : Etoile Saint Amandoise. Sommaire : Présentation But et composition Affiliation Ressources Administration et fonctionnement o Comité de direction o Le bureau o Assemblée générale Ordinaire o Assemblée

Plus en détail

TEAM-BUILDING BOOK 2015

TEAM-BUILDING BOOK 2015 L ÎLE DE LOISIRS LE PORT AUX CERISES LS Port aux Cerises - filiale de l UCPA / Rue du Port aux Cerises - 91210 DRAVEIL TEAM-BUILDING BOOK 2015 DÉCOUVREZ NOS PRODUITS TEAM BUILDING Améliorer la communication,

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

ESVL Hockey sur Gazon. Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon. - 1 http://hockeysurgazon.free.fr

ESVL Hockey sur Gazon. Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon. - 1 http://hockeysurgazon.free.fr Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon - 1 Bureau 2002-2003 Jean-Marc Harou Hédi Baccar Catherine Pigaglio Marie Ferrua Mario Robert Jocelyne Scaglia Stephanie Amendola Christophe Bresson

Plus en détail

Rapport annuel de l entraîneur-en-chef. Assemblée générale annuelle 2013. le 18 Novembre, 2013

Rapport annuel de l entraîneur-en-chef. Assemblée générale annuelle 2013. le 18 Novembre, 2013 Rapport annuel de l entraîneur-en-chef Assemblée générale annuelle 2013 le 18 Novembre, 2013 La saison 2013-14 fut marquée par plusieurs évènements importants pour le club de plongeon CAMO. C est le début

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Assemblée Générale ordinaire le vendredi 29 février 2008 Maison des Sports du Pas de Calais à Angres De 18h30 à 20h30

Assemblée Générale ordinaire le vendredi 29 février 2008 Maison des Sports du Pas de Calais à Angres De 18h30 à 20h30 Destinataires: Aux membres, partenaires et invités de Valorisport... Assemblée Générale ordinaire le vendredi 29 février 2008 Maison des Sports du Pas de Calais à Angres De 18h30 à 20h30 Présents: Mr CABRERA

Plus en détail

Ecole Française de MiniBasket

Ecole Française de MiniBasket Fédération Française de asketall / Labellisation des Ecoles Françaises de Miniasket Commission M du MH COMPTE RENDU REUNION DU 20 OCTORE 2009 Ecole Française de Miniasket Guide d auto-évaluation Club :

Plus en détail

Comité dirigeant 2009

Comité dirigeant 2009 Comité dirigeant 2009 Président d honneur Luc JOUSSE Maire de Roquebrune sur Argens Président actif Georges BLAY Tél. 06 13 62 23 86 Vice-présidents François CARROZZA Jean Pierre GOUJAT Aimé OTTONELLO

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011>

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> COMMUNIQUE W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! Les artisans peinent à trouver de

Plus en détail

Cheerleading récréatif

Cheerleading récréatif CHEER INTENSITY ALL-STARS (CIA) est une association à but non lucratif qui est spécialisée dans l'enseignement du cheerleading. Nos entraîneurs sont passionnés par leur sport et sont certifiés par la Fédération

Plus en détail