Cours réalisé par Benjamin Putois (2006). 16

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours réalisé par Benjamin Putois (2006). benjamin.putois@univ-lyon2.fr 16"

Transcription

1 Transduction Potentiel d action Inhibition Excitation Antagonisme fonctionnel Inhibition latérale Condensation - compression Modélisation I.A. Intégration - calcul (2006). 16

2 L oeil Vidéo enter in the eye (2006). 17

3 La rétine 5 types de cellules rétiniennes: Les cellules photoréceptrices, les cellules bipolaires, les cellules ganglionnaires. Les inter-neurones: les cellules horizontales et les cellules amacrines. Autre schéma microscope 1. Le système visuel nerveux recueille, environ trois fois par secondes, le nombre fourni par chacun des millions de photorécepteurs. 2. Les photorécepteurs représentent 70% de nos récepteurs sensoriels 3. Elle ne mesure que 200 à 300 micromètres, comme le film d une lame de rasoir ou la moitié d une carte de crédit. 4. Décrire les 5 types de cellules de la rétine. (2006). 18

4 L oeil (2006). 19

5 La rétine 1. Notre rétine est une rétine de type inversée. (2006). 20

6 La rétine (2006). 21

7 Les cônes et bâtonnets Il existe deux types de photorécepteur: Les bâtonnets: plus présent en périphérie rétinienne. Au nombre de 100 millions, ils participent au système scotopique (du grec, skotos, obscurité), ils fonctionnent à un faible niveau d intensité lumineuse, on parle de vision nocturne. Les cônes: Au nombre de 4 millions, ils participent au système photopique ( du grec phos, lumière) qui exige beaucoup de lumière, on parle de vision de jour, et qui effectue des traitements beaucoup plus fins. Les cônes sont principalement concentrés dans la fovéa. Leur petit champ récepteur est à l origine de la grande résolution spatiale de la vision centrale. 1. Faire expérience des crayon et de la vision de la couleur en périphérie. (2006). 22

8 Les cônes et bâtonnets (2006). 23

9 De la lumière au message nerveux Le pigment des cônes est la molécule qui interagit avec la lumière, s appelle iodopsine. Elle est constituée de l'union de deux molécules: (1) Le rétinal est une molécule dérivée de la vitamine A. Il a la capacité de s'isomériser en contact avec un photon, ce que l'on appelle la photoisomérisation; il passe alors de sa forme 11-cisrétinal en tout-trans-rétinal. C'est donc celui-ci qui déclenchera la suite de réactions aboutissant à la vision. (1) L opsine est une chaîne protéique : elle existe sous trois formes (la composition d acides aminés est différentes) qui détermine trois probabilités d absorption d un photon par le rétinal. 1. Les 3 types d opsines est à la base de 3 types d iodopsine et par extension trois type de pigments, et donc trois types de cônes. Remarquons que l opsine est acide aminé codé par notre génome. Voir partie sur daltonisme. 2. Pour les bâtonnets, ce n est pas l iodopsine mais la rodhopsine. (2006). 24

10 De la lumière au message nerveux Obscurité: Iodopsine inactive Rétinal Opsine Cascades enzymatiques La molécule GMPc maintient des canaux sodium ouvert. Dépolarisation de la membrane du cône (tension membranaire de -40mV) Taux de décharge du glutamate est haut. Les cônes répondent Lumière: Iodopsine active Opsine libérée Cascades enzymatiques Le taux de GMPc baissent, fermetures des canaux sodium. Hyperpolarisation de la membrane du cône (tension membranaire de - 80mV) Taux de décharge du glutamate diminue. Les cônes ne répondent plus Détail cascade enzymatique 1. A retenir: si obscurité les cônes libèrent du glutamate, si lumière les cônes libèrent moins de glutamate. (2006). 25

11 De la lumière au message nerveux Cascade enzymatique: Libération de l opsine Activation de la proteïne G, transducine Activation de la phosphodiestérase Hydrolysation de GMPc Concentration de GMPc baisse Fermeture des canaux sodiums (Na+) Rappel tension membranaire Hyperpolarisation de la membrane: Le milieu extérieur de la cellule est de plus en plus positif, la tension membranaire passe de -40 à -80mV. 1. Phénomène d amplification: Si un photon ne faisait qu une seule cascade enzymatique alors il y aurait que trop peu de réponse des cônes. Pour un photon, une molécule d opsine est libérée mais une opsine active plusieurs transducine. De plus, l hydrolysation d un seul GMPc entraîne la fermeture non pas d un seul canaux mais de 106 canaux. (2006). 26

12 De la lumière au message nerveux Détail du schéma 1. Le mécanisme de transduction est le transfert de l énergie lumineuse en signal électrique 2. OBSCURITE IODOPSINE INACTIVE, CANAUX IONINQUE RESTENT OUVERT SOUS ACTION DU GMPc DEPOLARISATION 3. LUMIERE IODOPSINE ACTIVE, CANAUX IONIQUE SE FERMENT CAR HYDROLYSATION DU GMPc, CATION NE RENTRE PLUS DONC HYPERPOLARISATION (2006). 27

13 De la lumière au message nerveux Le mécanisme de transduction est le transfert de l énergie lumineuse en signal électrique (2006). 28

14 De la lumière au message nerveux RAPPEL (2006). 29

15 De la lumière au message nerveux RAPPEL 1.Stockage du glutamate dans une vésicule synaptique; 2.L'arrivée du potentiel de récepteur dans la terminaison présynaptique; 3. Fusion des vésicules avec la membrane pré-synaptique; 4. Libération du glutamate dans la fente synaptique; 5. Fixation du glutamate sur les récepteurs de la membrane postsynaptique; 6. Nouveau potentiel de récepteur; 7. Inactivation du glutamate par des enzymes; 8. Recapture du glutamate. (2006). 30

16 Connexion Cônes-bipolaires Deux types de synapses: Synapse à rubans: connexion avec cellule bipolaire de type invaginée (BipI), si glutamate alors inhibition. Synapse superficielle: connexion avec cellule bipolaire de type superficielle (BipS), si glutamate alors excitation. Fin de la stimulation lumineuse: Augmentation du glutamate BipI inhibée BipS activée Début de la stimulation lumineuse: Baisse du glutamate BipI moins inhibée BipS moins activée Voie OFF. Les BipS codent La diminution locale de luminance Voie ON. Les BipI codent l augmentation locale de luminance 1. Les premiers niveaux de la rétine codent les changements de luminance. Nous avons deux sous-images qui sont le négatif de l une de l autre qui codent l une les augmentations de lumière, l autre les diminutions de luminances. On ne mesure donc pas le niveau de luminance en tant que tel. Les deux système sont indépendants et fonctionnent en parallèle. 2. BIPOLAIRE INVAGINEE: inhibée si glutamate. 3. BIPOLAIRE SUPERFICIELLE: excité si glutamate. (2006). 31

17 Connexion bipolaires-ganglionnaires Synapses Glutamates: Les BipS sont connectées à des cellules ganglionnaires de type OFF. Les BipI sont connectées à des cellules ganglionnaires de type ON. Réponse des cellules ganglionnaires: Les ganglionnaires ON envoient donc des influx le long des fibres optiques au début de la stimulation lumineuse; les ganglionnaires OFF à la fin. Le message nerveux en amplitude est transformé en un message codé par la fréquence des potentiels d'action. (2006). 32

18 Notion de champ récepteur Convergence: En vision photopique : 6 millions de cônes et 1 millions de cellules ganglionnaires? compression. La densité des photorécepteurs diminue avec l excentricité rétinienne. La convergence augmente avec l excentricité rétinienne. 1. Compression de l information. (2006). 33

19 Notion de champ récepteur L'ensemble des photorécepteurs en relation avec une même cellule ganglionnaire forme son champ récepteur. Au centre, la population de cônes en contact synaptique direct. A la périphérie, la population de cônes connectée à la cellule bipolaire via les cellules horizontales. Ce mode de codage permet de faire une opposition spatiochromatique et l analyse du contraste entre le pourtour et le centre. 1. Le réseaux de neurones rétiniens joue un rôle de compression de données (Wandell, 1995). On passe de 100 millions de récepteurs à 1,5 millions de cellules ganglionnaires. (2006). 34

20 Notion de champ récepteur lumière photorécepteurs Le champ récepteur d un neurone est déterminé par les liaisons convergentes qu il entretient avec les niveaux plus précoces de traitement. C. bipolaire C. ganglionnaire (2006). 35

21 Notion de champ récepteur Détermination d un champ récepteur 1. Compression de l information. (2006). 36

22 Notion de champ récepteur 1. Prenons l exemple du dessus, nous voyons que la fréquence de réponse de la cellule ganglionnaire OFF augmente si son centre est dans l obscurité. 2. Une cellule ganglionnaire ON répondrait spécifiquement si le centre de son champ récepteur serait lumineux et son pourtour sombre. - A tous les étages du système visuel, chaque neurone est connecté à une population de récepteurs localisés dans la même région de la rétine : son champ récepteur. - Lorsque cette région est stimulée par un petit flash lumineux, on provoque un changement de l activité électrique du neurone. - Selon la position de la stimulation, la réponse est excitatrice (ON) ou inhibitrice (OFF). Les cellules ganglionnaires ont des champs récepteurs circulaires comprenant deux zones concentriques à activités antagonistes (ON/OFF ou OFF/ON) (2006). 37

23 Notion de champ récepteur ON/OFF 1. Compression de l information. (2006). 38

24 Notion de champ récepteur Les cellules horizontales ont une action inhibitrices des cônes en pourtour sur les cellules du centre du champ récepteur, on parle d inhibition latérale. Elle permet un antagonisme fonctionnel entre le centre et le pourtour. 1. Compression de l information. (2006). 39

25 et Inhibition latérale lumière Photorécepteur -0,5 1-0,5 Poids des connexions ,5 C. ganglionnaire réponse 2,5 Ce sont les bases de l intelligence artificielle. Par ce jeux de connexions inhibitrices et excitatrice, nous pouvons faire énormément de calculs différents de plus en plus complexe proportionnellement à l accroissement du nombres de neurones et surtout du nombre de connexions (2006). 40

26 La grille d Hermann-Hering Les contrastes perçus aux intersections sont attribués à la variation de la fréquence des potentiels d action selon les surfaces relatives des régions ON et OFF des CR. La fréquence des potentiels d action est maximale quand la région ON est entièrement éclairée et la région OFF totalement sombre. (2006). 41

27 Cellules ganglionnaires Cellules ganglionnaires détecteurs de contrastes spatiaux : Les champs récepteurs des cellules ganglionnaires sont circulaires et comprennent deux régions concentriques à activités antagonistes. Cellules ganglionnaires (2) détecteurs de contrastes spatiaux : Les champs récepteurs des cellules ganglionnaires sont circulaires et comprennent deux régions concentriques à activités antagonistes. (2006). 42

28 Rôle de l interface rétinien: Conclusion. En entrée: variation de luminance captée par les molécules de iodopsines. Etapes 2: transduction de l énergie lumineuse en potentiel récepteur par les cônes. Discrimination entre 3 longueurs d ondes correspondant au rouge, vert et bleu. Codage du début et de la fin de la stimulation lumineuse. Etapes 3: codages des antagonismes chromatiques et spatiales entre le centre et le pourtour des champs récepteurs grâce à l inhibition latérale des cellules horizontales. En sortie : Les cellules ganglionnaire émettent des potentiels d action et ajuste le codage de l information. (2006). 43

Thème: La représentation visuelle

Thème: La représentation visuelle Thème: La représentation visuelle Chapitre 3: Les voies visuelles : des photorécepteurs au cortex visuel I- Structure de l œil Œil = organe des sens spécialisé dans la perception des stimuli visuels. On

Plus en détail

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels La rétine constitue l organe sensitif de l œil : c est elle qui capte les signaux lumineux et les transmet au cerveau

Plus en détail

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois :

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : De recueillir des informations en provenance de l environnement et des structures

Plus en détail

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE Chapitre 1 : De l oeil au cerveau Introduction. I- L ORGANISATION DE L OEIL HUMAIN( TP1) 1) les milieux transparents de l oeil traversés par la lumière : Cornée Humeur

Plus en détail

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Identification des éléments mis en jeu dans l acte réflexe Définir les potentiels de repos et d action Préciser l origine ionique de ces

Plus en détail

EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points)

EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points) EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points) L œil présente toutes les caractéristiques d un système optique complexe permettant la réception des rayons lumineux : des muscles assurant sa mobilité,

Plus en détail

La vision. Rigal Robert

La vision. Rigal Robert Chapitre 5 La vision Rigal Robert La vision et le mouvement La plupart des activités motrices font appel à la vision: attraper un objet lancer écrire dessiner travailler, etc. L information visuelle est

Plus en détail

Vision. Plan du cours

Vision. Plan du cours Plan du cours La rétine...2 La rétine : un véritable tissu nerveux... 2 Les deux types de récepteurs et leurs rôles : rétines centrale et périphérique... 3 Rappel sur le mécanisme de phototransduction...

Plus en détail

Transduction = Conversion d un phénomène physique en influx nerveux

Transduction = Conversion d un phénomène physique en influx nerveux 3. La rétine La rétine.! III. LA RETINE Elle assure à la fois la transduction et un 1er codage du signal Transduction = Conversion d un phénomène physique en influx nerveux Échantillonnage et compression

Plus en détail

Chapitre 2 : La propagation du message nerveux

Chapitre 2 : La propagation du message nerveux Partie 4 : système nerveux Chapitre 2 : La propagation du message nerveux L arc réflexe est constitué par un réseau de neurones connectés au niveau de synapses. Le message nerveux prend naissance au niveau

Plus en détail

TP 2 Organisation structurale de la rétine

TP 2 Organisation structurale de la rétine TP 2 Organisation structurale de la rétine Problème : Quelles sont les caractéristiques des différentes régions de la rétine? Activité 1 : Observation microscopique d une coupe de rétine 1- A partir du

Plus en détail

La perception des couleurs par l'œil

La perception des couleurs par l'œil Travaux Personnels Encadrés Thème: Images La perception des couleurs par l'œil Haïba Lekhal Per Einar Ellefsen 1 ère S 3 2001-2002 Lycée Français Jean Monnet La perception des couleurs par l'oeil par Haïba

Plus en détail

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision Perception Bases neurophysiologiques de la vision Anatomie de l œil Vaisseaux sanguins rétinaux Paupière Cornée Nerf optique Muscles extraocculaires Rétine Anatomie de l œil cornée Pupille Liquide aqueux

Plus en détail

TRAITEMENT des IMAGES. VISION par MACHINE

TRAITEMENT des IMAGES. VISION par MACHINE TRAITEMENT des IMAGES et VISION par MACHINE MASTER PRO INFO 2011/2012 Vézien.@limsi.fr Vision par Machine 1 V. SYSTEME VISUEL HUMAIN Vision par Machine 2 Pourquoi l étudier? Le système visuel humain fait

Plus en détail

Lexique du cours de 1ère La représentation visuelle du monde

Lexique du cours de 1ère La représentation visuelle du monde Lexique du cours de 1ère La représentation visuelle du monde Accommodation : déformation réflexe du cristallin grâce à la contraction des muscles ciliaires et permettant une vision nette pour les objets

Plus en détail

Synapses non obligatoires :

Synapses non obligatoires : Synapses non obligatoires : Un seul PA arrivant en zone présynaptique ne peut déclencher un PA en zone post- synaptique - Un PA génère un potentiel post synaptique excitateur (PPSE) dure 15 msec; Si un

Plus en détail

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau A projeter : œil dans le règne animal L œil est un organe sensoriel spécialisé dans la perception visuelle. C est un organe des sens essentiel dans la mise

Plus en détail

Œil réduit - Défauts et corrections

Œil réduit - Défauts et corrections Première L Œil réduit - Défauts et corrections I) La vision : Formation de l'image : Comment est l image sur la rétine? Existe-t-il plusieurs positions possibles de l objet permettant d obtenir une image

Plus en détail

CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN

CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN I- ORGANISATION ANATOMIQUE DE L ŒIL TP n 1 Voici quelques légendes Bilans: - l'oeil est l'organe de la vue, il est composé de plusieurs structures

Plus en détail

Organisation fonctionnelle de la rétine

Organisation fonctionnelle de la rétine Organisation fonctionnelle de la rétine D après http://acces.ens-lyon.fr/acces/ressources/neurosciences/vision/enseigner/organisation-fontionnelle-de-laretine/copy_of_accueil-organisation-fonctionnelle-de-la-retine-1ere-s/

Plus en détail

LES NEURONES : APPROCHES

LES NEURONES : APPROCHES LES NEURONES : APPROCHES STRUCTURELLE ET FONCTIONNELLE I Généralités Un neurone est une cellule dite «excitable» qui est la brique élémentaire du systèm nerveux. Ces cellules possèdent deux propriétés

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL 1. Principe général du fonctionnement cérébral 2. Notions de base en physiologie

Plus en détail

LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT. THEME : La représentation visuelle du monde

LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT. THEME : La représentation visuelle du monde LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT THEME : La représentation visuelle du monde Remarque préliminaire : ce lexique n'a pas la prétention ni l'objectif d'être encyclopédique ou exhaustif sur le thème. Il est

Plus en détail

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière.

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière. OEIL et VISION Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière." René Char Le Système Visuel Confort Performance Agrément Le système visuel Muscle ciliaire Cornée Rétine Nerf optique

Plus en détail

Les Voies et Centres Visuels

Les Voies et Centres Visuels Les Voies et Centres Visuels La rétine projette vers des régions sous corticales du cerveau Les axones des neurones ganglionnaires rétiniens convergent vers les disques optiques où ils se myélinisent et

Plus en détail

La synapse Description et généralités

La synapse Description et généralités La synapse Description et généralités Le cerveau humain possède près de 100 milliards de neurones sachant que chacun d entre eux peut être connecté à plusieurs milliers de neurones grâce aux synapses.

Plus en détail

1/15 1ES SVT représentation visuelle REPRESENTATION VISUELLE. Activité 1 : avec quoi voit-on exactement? Ou les organes impliqués dans la vision

1/15 1ES SVT représentation visuelle REPRESENTATION VISUELLE. Activité 1 : avec quoi voit-on exactement? Ou les organes impliqués dans la vision 1/15 1ES SVT représentation visuelle REPRESENTATION VISUELLE REPRESENTATION VISUELLE - SEANCE 1 La vue ou vision est un des 5 sens qui nous permette de connaître le monde dans lequel nous vivons et c est

Plus en détail

THÈME 1 REPRÉSENTATION VISUELLE.

THÈME 1 REPRÉSENTATION VISUELLE. CHAPITRE 2 STRUCTURE RÉTINIENNE ET CARACTÉRISTIQUES DE LA VISION CHAPITRE 2 STRUCTURE RÉTINIENNE ET CARACTÉRISTIQUES DE LA VISION Problématique : Comment la rétine nous permet elle de percevoir les signaux

Plus en détail

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Document illusions d optique Les illusions d'optique nous montrent que l'image que nous percevons ne correspond pas toujours à la réalité. En fait, l'œil reçoit les

Plus en détail

Synapses et neurotransmetteurs. Livres : Raven, ch. 45, pages Campbell, ch. 48, pages (concept 48.4)

Synapses et neurotransmetteurs. Livres : Raven, ch. 45, pages Campbell, ch. 48, pages (concept 48.4) Synapses et neurotransmetteurs Livres : Raven, ch. 45, pages 948-951 Campbell, ch. 48, pages 1111-1115 (concept 48.4) 1 La synapse Vient du grec «syn» = ensemble et «haptein» = joindre Synapse = point

Plus en détail

Le glutamate neurotransmetteur

Le glutamate neurotransmetteur Le glutamate neurotransmetteur Un neurotransmetteur est une molécule chimique libérée au niveau d une synapse et qui possède un effet sur l activité d une autre cellule (neurone ou cellule de l organe

Plus en détail

PITROU Argantael ESTIT 2 ZANLONGHI Céline Binôme 5

PITROU Argantael ESTIT 2 ZANLONGHI Céline Binôme 5 PITROU Argantael ESTIT 2 ZANLONGHI Céline Binôme 5 Année Scolaire 2001/2002 1 SOMMAIRE Introduction.... 1 I. Principes de l électrophysiologie visuelle...5 A. Le message nerveux : nature, genèse et propagation...

Plus en détail

Physiologie de la vision

Physiologie de la vision SYSTÈME NEUROSENSORIEL ET PSYCHIATRIE Physiologie de la vision 30/10/13 LIU Alice L3 NGUYEN Aude L3 Système neurosensoriel et psychiatrie Dr Trebuchon-Da Fonseca 20 pages Physiologie de la vision Plan

Plus en détail

Neurosciences V- L audition

Neurosciences V- L audition Université Paris 8 - Master Technologie et Handicap Neurosciences V- L audition Jérôme Dupire dupire@cnam.fr Plan général 1 Anatomie du système nerveux 2 Concept de neurone 3 Bases cellulaires de la communication

Plus en détail

TP1 La formation des images dans l'œil

TP1 La formation des images dans l'œil TP1 La formation des images dans l'œil Si d'un point de vue physique, l'œil se comporte comme une lentille convergente permettant la formation d'une image, la vision est un phénomène cellulaire. On se

Plus en détail

1ST2S Biophysiopathologie : Motricité et système nerveux. 2012-2013. La physiologie neuro-musculaire :

1ST2S Biophysiopathologie : Motricité et système nerveux. 2012-2013. La physiologie neuro-musculaire : La physiologie neuro-musculaire : Introduction : Le neurone possède 3 propriétés indispensables pour assurer sa fonction au sein de l organisme : -l excitabilité : capacité à répondre à un stimulus -la

Plus en détail

Physiologie de la synapse neuroneuronale

Physiologie de la synapse neuroneuronale République Algérienne et Populaire Ministère de l enseignement supérieur et de le recherche scientifique Université de Mostaganem Physiologie de la synapse neuroneuronale Présenté par Dr BENCHOHRA Année

Plus en détail

I. Transmission du message nerveux de neurone à neurones grâce aux synapses

I. Transmission du message nerveux de neurone à neurones grâce aux synapses PARTIE I : REPRESENTATION VISUELLE CHAPITRE 4 : LA CHIMIE DE LA PERCEPTION La prise de différentes substances peut modifier le fonctionnement du système nerveux et provoquer des hallucinations. Leur mode

Plus en détail

Chapitre 4. La synapse ***

Chapitre 4. La synapse *** Chapitre 4 *** La synapse Le fonctionnement du système nerveux repose sur la circulation de l'information à travers un réseau de neurones extrêmement imbriqués, interconnectés et reliés à des cellules

Plus en détail

La transmission de l influx nerveux

La transmission de l influx nerveux La transmission de l influx nerveux 1 1. Découverte de l activité éléctrique des neurones 2 Luigi Galvani (1737 / 1798) Montre qu un courant électrique appliqué à un nerf provoque la contraction des muscles

Plus en détail

Cours réalisé par Benjamin Putois (2006). benjamin.putois@univ-lyon2.fr 53

Cours réalisé par Benjamin Putois (2006). benjamin.putois@univ-lyon2.fr 53 Rétinotopie Organisation modulaire Hubel & Wiesel Cellule simple Cellule complexe (2006). benjamin.putois@univ-lyon2.fr 53 V1 = aire 17 = aire primaire visuelle = Aire striée V1 contient 6 couches d où

Plus en détail

Les potentiels membranaires

Les potentiels membranaires Les potentiels membranaires Recepteur synapses chimiques La région subsynaptique est inexcitable électriquement, elle n est excitable que chimiquement. POTENTIEL POST-SYNAPTIQUE EXCITATEUR P.P.S.E apparaît

Plus en détail

V. Les Neurotransmetteurs

V. Les Neurotransmetteurs V. Les Neurotransmetteurs Le cycle fonctionnel de tous les neurotransmetteurs est identique : 1) ils sont synthétisés dans la cellule présynaptique; 2) ils sont libérés par la cellule présynaptique et

Plus en détail

Le système nerveux. Campbell chapitre 48

Le système nerveux. Campbell chapitre 48 Le système nerveux Campbell chapitre 48 http://images.google.ca/imgres?imgurl=http://gfme.free.fr/image/irmf.jpg&imgrefurl=http://gfme.free.fr/diagnostic/irm.html&usg Fonctions du système nerveux 1- Reçoit

Plus en détail

Jean-René Duhamel. Institut des Sciences Cognitives CNRS - Université Claude-Bernard Lyon

Jean-René Duhamel. Institut des Sciences Cognitives CNRS - Université Claude-Bernard Lyon Jean-René Duhamel Institut des Sciences Cognitives CNRS - Université Claude-Bernard Lyon Neurophysiologie des fonctions visuelles supérieures 1. Introduction 2. Le système visuel cortical 3. Perception

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE ADDICTIONS : LSD & CANNABIS

ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE ADDICTIONS : LSD & CANNABIS Prévention ACCOMPAGNEMENT des conduites addictives PÉDAGOGIQUE collège - lycée : physique, chimie, SVT Programme Au collège : en troisième, le programme donne l occasion d investir le thème de convergence

Plus en détail

Au niveau neuronique, des mouvements ioniques créent des courants électrique constituant les messages nerveux

Au niveau neuronique, des mouvements ioniques créent des courants électrique constituant les messages nerveux Au niveau neuronique, des mouvements ioniques créent des courants électrique constituant les messages nerveux Cours de première S - Dr. R. Raynal, 2003 v1.0 Globalement neutre, une cellule peut être localement

Plus en détail

Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle

Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle La posture, ou position de notre corps dans l espace, est

Plus en détail

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections Plan: 1 Construction d'un œil réduit : 1.1Maquette de l œil : 1.2A retenir : 2. La vision : 2.1 Formation de l'image : 2.2 Accommodation du cristallin : 2.3

Plus en détail

Licence 2 ème année STAPS. TD UE4A La fonction nerveuse. Maxime Pellegrin Illustrations de Gilles Bourbonnais

Licence 2 ème année STAPS. TD UE4A La fonction nerveuse. Maxime Pellegrin Illustrations de Gilles Bourbonnais Licence 2 ème année STAPS TD UE4A La fonction nerveuse Maxime Pellegrin Illustrations de Gilles Bourbonnais 1 1. Introduction: Système endocrinien (hormonal) Homéostasie de l organisme Système nerveux

Plus en détail

CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN

CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN ORGANISATION ANATOMIQUE DE L ŒIL TP n 1 I- Voici quelques légendes Bilans: - l'oeil est l'organe de la vue, il est composé de plusieurs structures

Plus en détail

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain 1 1 9 9 7 7 2 2 Perception des couleurs par l œil humain................ 4 La température des couleurs et la balance des blancs.......... 4 La compensation de la lumière par l œil................ Le gamma..............................

Plus en détail

Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE

Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE 1- RAPPELS ET DEFINITIONS Cortex cérébral Cervelet Moelle épinière Nerfs Tronc cérébral Schéma

Plus en détail

Schéma de Lewis des molécules et structures spatiales

Schéma de Lewis des molécules et structures spatiales Schéma de des molécules et structures spatiales Décrire à l aide des règles du «duet» et de l octet les liaisons que peut établir un atome (, N,, ) avec les atomes voisins. Interpréter la représentation

Plus en détail

CHAPITRE 10 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES ENDOGÈNES : ENKÉPHALINES ET RÉCEPTEURS OPIOÏDES

CHAPITRE 10 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES ENDOGÈNES : ENKÉPHALINES ET RÉCEPTEURS OPIOÏDES CHAPITRE 10 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES ENDOGÈNES : ENKÉPHALINES ET RÉCEPTEURS OPIOÏDES La douleur constitue une sensation désagréable chez l Homme et peut être d origine physique (lésion,

Plus en détail

Audition. Plan du cours

Audition. Plan du cours Plan du cours Cochlée :...2 rappel anatomo-fonctionnel... 2 Rôle des cellules ciliées internes (CCI) : les "vraies" cellules sensorielles... 4 Rôle des cellules ciliées externes (CCE)... 5 Synthèse du

Plus en détail

CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS

CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS GÉNÉRALITÉS Le Code de la Santé Publique française définit le médicament comme «une substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives

Plus en détail

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29)

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) PRTIE 1 - OSERVER : OULEURS ET IMGES hapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) onnaissances : Phénomènes d absorption, de diffusion et de transmission. Savoir-faire : Utiliser les notions de couleur blanche

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

Télévision. Signal Vidéo Image

Télévision. Signal Vidéo Image Télévision Signal Vidéo Image Objectif, introduction Étude du signal vidéo Rappel : vision, sensation visuelle Signal de luminance Cinéma, projection des images Vidéo 50 Hz analyse et reconstruction de

Plus en détail

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène?

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? Chapitre 2 : LA COULEUR DES CORPS Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? 1-) La lumière blanche.

Plus en détail

f m 280 Hz 0,30x1,0.10

f m 280 Hz 0,30x1,0.10 CORRECTION DU TP PHYSIQUE N 12 SPECIALITE TS 1/5 LA RECEPTION RADIO Correction du TP de physique N 12 La réception radio Activité préparatoire Les stations radios : nécessité d un dispositif récepteur

Plus en détail

Structure des molécules

Structure des molécules Niveau : Première S Structure des molécules Activité expérimentale (prof) A. Structure électronique de l'atome 1. Liaisons dans les molécules (rappels de cours) Un atome est caractérisé par son numéro

Plus en détail

Les illusions d optiques

Les illusions d optiques Les illusions d optiques Informations et illusions tirées du site : http://ophtasurf.free.fr/illusion.htm La plupart des illusions classiques dites «optico-géométriques» ont été découvertes dans les années

Plus en détail

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire)

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire) 4- Organisation structurale et fonctionnelle des cellules Organismes unicellulaires Organismes pluricellulaires cellule Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire

Plus en détail

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ : info@sordalab.com MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE Ref: OEILP Cette maquette munie d un cristallin, lentille à focale variable (lentille remplie d eau), permet

Plus en détail

STRUCTURE & PHYSIOLOGIE du SYSTEME NERVEUX

STRUCTURE & PHYSIOLOGIE du SYSTEME NERVEUX STRUCTURE & PHYSIOLOGIE du SYSTEME NERVEUX FIG 1: FONCTIONS du SYSTEME NERVEUX Récepteur sensoriel Ex : oeil Information Sensorielle Intégration : Encéphale et moelle épinière Effecteur Ex: muscle Réponse

Plus en détail

Dr. CHIALI née DIABI N. Médecin Spécialiste en Biophysique Médicale Unité des Explorations ORL, EHU 1 er Novembre 1954, Oran

Dr. CHIALI née DIABI N. Médecin Spécialiste en Biophysique Médicale Unité des Explorations ORL, EHU 1 er Novembre 1954, Oran Dr. CHIALI née DIABI N. Médecin Spécialiste en Biophysique Médicale Unité des Explorations ORL, EHU 1 er Novembre 1954, Oran ANATOMIE DE L OEIL ANATOMIE DE L OEIL La paroi du globe oculaire est formée

Plus en détail

CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE

CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE Introduction La transmission du message nociceptif peut être modulée par des molécules endogènes telles que les

Plus en détail

NEUROPHYSIOLOGIE. Fabrice DUPRAT Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire Université de Nice Sophia-Antipolis Janvier 2003

NEUROPHYSIOLOGIE. Fabrice DUPRAT Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire Université de Nice Sophia-Antipolis Janvier 2003 NEUROPHYSIOLOGIE Fabrice DUPRAT Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire Université de Nice Sophia-Antipolis Janvier 2003 1 PLAN DU COURS I) MORPHOLOGIE DES NEURONES polarité des neurones II)

Plus en détail

Le GABA, acide gammaaminobutyrique

Le GABA, acide gammaaminobutyrique Le GABA, acide gammaaminobutyrique Un neurotransmetteur est une molécule chimique libérée au niveau d une synapse et qui possède un effet sur l activité d une autre cellule (neurone ou cellule de l organe

Plus en détail

Couleur, vision et image

Couleur, vision et image 2 novembre 2012 Couleur, vision et image Table des matières 1 Œil réel et œil réduit 2 2 Lentille mince convergente 2 3 Grandeurs caractéristiques d une lentille convergente 2 4 Construction de l image

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

TPE Image : Comment se fait le lien entre Stimulus Visuel et Message Nerveux?

TPE Image : Comment se fait le lien entre Stimulus Visuel et Message Nerveux? TPE Image : Comment se fait le lien entre Stimulus Visuel et Message Nerveux? GARRIGUES Vincent STOFER Michel NEUILLET Arthur 1 Introduction I. Rappel de l anatomie de l œil et du cerveau 1. L œil 2. La

Plus en détail

L œil et la vision C1 - DÉMARCHE D INVESTIGATION : L ŒIL, ORGANE DE LA VISION - DOCUMENT PROFESSEUR

L œil et la vision C1 - DÉMARCHE D INVESTIGATION : L ŒIL, ORGANE DE LA VISION - DOCUMENT PROFESSEUR C1 - DÉMARCHE D INVESTIGATION : L ŒIL, ORGANE DE LA VISION - DOCUMENT PROFESSEUR LA SITUATION DÉCLENCHANTE Pour amener la structure de l œil et son fonctionnement, en début de séance le professeur évoquera

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

2.1. Le trajet des messages nerveux visuels

2.1. Le trajet des messages nerveux visuels . (cf. 1..1.) .1. Le trajet des messages nerveux visuels Activités à 6 pages 0 et 1 Avant Hémisphère gauche Arrière Exemple de technique d imagerie médicale fonctionnelle (ex : scintigraphie) : on «voit»

Plus en détail

Physiologie Animale CHAPITRE I ELECTROPHYSIOLOGIE DE L AXONE. FILIERE SCIENCES DE LA VIE Module de Physiologie Animale Semestre 5

Physiologie Animale CHAPITRE I ELECTROPHYSIOLOGIE DE L AXONE. FILIERE SCIENCES DE LA VIE Module de Physiologie Animale Semestre 5 FILIERE SCIENCES DE LA VIE Module de Physiologie Animale Semestre 5 Université Mohammed Premier Faculté Des Sciences Département De Biologie Oujda, Maroc Physiologie Animale CHAPITRE I ELECTROPHYSIOLOGIE

Plus en détail

L œil et ses défauts

L œil et ses défauts L œil et ses défauts 1 L œil 1.1 Description sommaire La rétine comporte des récepteurs, Les cônes sont essentiellement concentrés dans la zone centrale de la rétine, la macula et son centre, la fovéa.

Plus en détail

NEUROBIOLOGIE CELLULAIRE

NEUROBIOLOGIE CELLULAIRE NEUROBIOLOGIE CELLULAIRE I- Structures nécessaires à la naissance du signal et à sa propagation C est un système d amplification qui permet un passage rapide des ions lors du PA (PA de l ordre de la ms).

Plus en détail

Thème 6. Thème 1. De l œil au cerveau : quelques aspects. de la vision. Chapitre 1. De la lumière au message nerveux : le rôle de l œil

Thème 6. Thème 1. De l œil au cerveau : quelques aspects. de la vision. Chapitre 1. De la lumière au message nerveux : le rôle de l œil Thème 6 Thème 1. De l œil au cerveau : quelques aspects de la vision Chapitre 1 De la lumière au message nerveux : le rôle de l œil Unité 1 Le trajet de la lumière dans l œil [pp. 292-293 du manuel de

Plus en détail

La vision est la faculté de voir une certaine gamme de rayonnements électromagnétiques. Nous pouvons voir les couleurs de la lumière visible.

La vision est la faculté de voir une certaine gamme de rayonnements électromagnétiques. Nous pouvons voir les couleurs de la lumière visible. La vision La vision est la faculté de voir une certaine gamme de rayonnements électromagnétiques. Nous pouvons voir les couleurs de la lumière visible. I_ L'organe de la vision : l'œil A. Anatomie Cet

Plus en détail

LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION

LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION 1 LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION 2 3 L œil est un organe sensoriel du corps humain qui reçoit 80% des informations extérieures. Il sert uniquement à voir. Il n interprète pas les images qu il voit.

Plus en détail

Physiologie Cardio Vx

Physiologie Cardio Vx Physiologie Cardio Vx Anatomie du Coeur 3 Circulation pulmonaire Circulation systémique 5 ELECTROPHYSIOLOGIE CARDIAQUE Auteur : Dr.M.K.Bourahli Faculté de Médecine Constantine Université Mentouri 3 Service

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

LA REPRESENTATION VISUELLE DU MONDE. Chapitre 1 : Un récepteur sensoriel : l œil

LA REPRESENTATION VISUELLE DU MONDE. Chapitre 1 : Un récepteur sensoriel : l œil LA REPRESENTATION VISUELLE DU MONDE Chapitre 1 : Un récepteur sensoriel : l œil Pour l espèce humaine, la vision est le sens le plus développé. Le cerveau analyse les objets vus par l œil. C est donc le

Plus en détail

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Rappel : Un prisme ou un réseau permettent de décomposer la lumière. On obtient alors un spectre. Dans le cas de la lumière blanche, ce spectre est continu et constitué par

Plus en détail

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche?

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? Introduction de dossier : Newton, dans sa vision de la blancheur de la lumière solaire résultant de toutes les 3 couleurs primaire

Plus en détail

3. Le système visuel humain

3. Le système visuel humain Connaissances Complémentaires en Imagerie Numérique 3. Le système visuel humain 2ème année 2014-2015 Sébastien THON IUT d'aix-marseille Université, site d Arles Département Informatique 1. Introduction

Plus en détail

2. La fonction d adaptation à l obscurité

2. La fonction d adaptation à l obscurité 1 2. La fonction d adaptation à l obscurité 2.1. Rappel sur la neurophysiologie de la rétine Organisation globale (1 million) (130 millions) 2 Les photorécepteurs Les bâtonnets (éclairement scotopique)

Plus en détail

TITRE DE L ACTIVITE : LES PERTURBATIONS DE LA PERCEPTION VISUELLE

TITRE DE L ACTIVITE : LES PERTURBATIONS DE LA PERCEPTION VISUELLE TITRE DE L ACTIVITE : LES PERTURBATIONS DE LA PERCEPTION VISUELLE Thème(s) concerné(s): La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant Enjeux planétaires contemporains Corps humain et santé Niveau(x)

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

De la lumière au message nerveux

De la lumière au message nerveux De la lumière au message nerveux I. Le cristallin est une lentille vivante A. Organisation du globe oculaire L'œil est un organe quasi sphérique. La conjonctive est une membrane transparente qui produit

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

Sérotonine. Figure sous Licence creative commons 3.0 Servier Medical Art

Sérotonine. Figure sous Licence creative commons 3.0 Servier Medical Art Sérotonine Un neurotransmetteur est une molécule chimique libérée au niveau d une synapse et qui possède un effet sur l activité d une autre cellule (neurone ou cellule de l organe cible). Pour appartenir

Plus en détail

http://tristan.ferroir.free.fr Thème 1 Représentation visuelle

http://tristan.ferroir.free.fr Thème 1 Représentation visuelle Thème 1 Représentation visuelle Chapitre 1 : De l'oeil au cerveau Introduction La vision de l'homme est binoculaire et permet une vision en 3D. Il existe des interactions entre l œil et différentes parties

Plus en détail

Chapitre 4 : l intégration au niveau du neurone postsynaptique

Chapitre 4 : l intégration au niveau du neurone postsynaptique Partie 4 : système nerveux Chapitre 4 : l intégration au niveau du neurone postsynaptique Le circuit neuronique est composé de neurones connectés au niveau des synapses. Au niveau de la synapse le message

Plus en détail

II/ Exemple de cellules différenciées : les cellules nerveuses 1) Structure du tissu nerveux

II/ Exemple de cellules différenciées : les cellules nerveuses 1) Structure du tissu nerveux II/ Exemple de cellules différenciées : les cellules nerveuses 1) Structure du tissu nerveux Neurones et cellules gliales 2) neurone Schéma d un motoneurone Les nombreux prolongements cytoplasmiques (dendrites

Plus en détail

La vision : sens prédominent chez la plupart des primates diurnes

La vision : sens prédominent chez la plupart des primates diurnes LE SYSTEME VISUEL La vision : sens prédominent chez la plupart des primates diurnes Cerveau de macaque Cerveau humain Le système visuel, un des modèles de prédilection pour la compréhension du fonctionnement

Plus en détail