Puces, pathogènes vectorisés et maladies associées

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Puces, pathogènes vectorisés et maladies associées"

Transcription

1 Module d école doctorale: Biologie et contrôle des vecteurs Montpellier, 23 mars / 24 Puces, pathogènes vectorisés et maladies associées Vincent ROBERT DR de l IRD, UR 016

2 Généralités sur les puces 2 / 24 Les puces sont des insectes ptérygotes très particuliers dont les affinités avec les autres groupes sont obscures. On les rapproche des Diptères à cause de l'aspect de leurs larves. Les Siphonaptères sont aptères, sauteurs, piqueurs et vivent en contact étroit avec leurs hôtes. Les stades adultes sont ectoparasites (parasites externes) et hématophages de nombreux vertébrés à sang chaud (mammifères, oiseaux). Leurs pièces buccales sont de type piqueur-suceur. Leur identification est basée sur le stade adulte. On dénombre espèces (et sous-espèces) de puces.

3 Morphologie Paractenopsyllus juliamarinus femelle 3 / 24 Antenne Ocelle Tête Thorax Abdomen Front Occiput Peigne pronotal Tergite Sternite Pygidium Peigne jugal Pièces buccales Spermathèque Mesopleure Metanotum Coxa Trochanter Fémur Tibia Tarse I Tarse V Photo : Jean-Bernard Duchemin Griffes tarsales

4 Morphologie 4 / 24 LARVES - Larves apodes libres se nourrissant de spores et déchets ADULTES -Corps comprimé latéralement, ce qui permet à la puce de se faufiler entre les poils -Pas d'ailes; l'absence d'ailes n'est pas originelle, mais constitue une adaptation à la vie parasitaire - Tégument hérissé d épines dirigées vers l arrière et souvent goupées en peignes ou "cténidies - Antennes courtes à flagelle condensé en une masse unique - Longues pattes arrières adaptées au saut (40 cm en longueur, 20 cm en hauteur) - Insectes piqueurs, tous hématophages d'animaux à sang chaud au stade adulte - Dimorphisme sexuel chez l adulte

5 5 / 24 Pulex gemelli mâle spermathèque Xenopsilla cheopis femelle Photos : Jean-Bernard Duchemin Pulex irritans mâle

6 6 / 24 Pièces buccales (type piqueur-suceur) les maxilles sont fortes et vulnérantes avec le labre (=lacinia) les palpes maxillaires sont longs, les mandibules inexistantes. ocelle antenne peigne jugal palpe maxillaire (2) maxille (2) = lobe maxilaire = stipe lacinia (2) + épipharinx palpe labial (2)

7 Cycle de vie Puce prenant un repas de sang 7 / 24 La puce adulte peut rester enfermée pendant plusieurs mois dans son cocon, jusqu!à ce que des conditions propices, comme une augmentation de la température et des concentrations de dioxyde de carbone, favorisent son émergence. Adulte (2 à 6 mm) Dimorphisme sexuel Copulation Après chaque repas sanguin, les puces femelles pondent de quatre à huit œufs ronds, à coque lisse, de couleur blanchâtre. La durée du cycle biologique dépend de l'espèce, de la température, de l'humidité et de l'accès à la nourriture ==> de deux à plusieurs mois. Nymphe (dans un cocon tissé par la larve 3) La larve se recouvre de poussières, de fibres, de grains de sable, et de débris organiques et, sous ce revêtement, elle se tisse un cocon avec la soie fournie par ses glandes labiales. Dans cet abri, la larve, d'abord blanche, brunit de plus en plus et se métamorphose en adulte. Larve de Ctenocephalides felis Larve vermiforme, apode, eucéphale et aveugle (trois stades) 3 à 5 mm Œuf ovalaire ou rond 0,3 à 0,5 mm La larve se nourrit de débris organiques, de dépouilles larvaires et du sang séché se trouvant dans les excrétions des puces adultes. Au repos elle se fixe solidement aux poils tombés à terre ou sur des fibres à sa disposition, en évitant la lumière.

8 Spécificité d hôte 8 / 24 Puce du rat Xenopsilla cheopsis "Puce du hérisson" mâle d Archeopsylla erinacei "Puce du chat Ctenocephalides felis Puce du chien Ctenocephalides canis "Puce de l homme Pulex iritans (et du blaireau!)

9 Distribution de la peste 9 / 24 De 1989 à 2003, cas humains (dont 2845 décès, 34,2%) ont été rapportés dans plus de 25 pays dont la majorité en Afrique.

10 Les puces et la peste 10 / 24 La peste est considérée comme une maladie ré-emergente Les puces transmettent la peste d!un rongeur à l!autre (cycle sauvage) mais il arrive que le bacille pesteux Yersinia pestis passe accidentellement à l!homme et provoque des épidémies catastrophiques (avant la découverte des antibiotiques). Les principales espèces impliquées dans la transmission de la peste sont: Xenopsylla cheopis, Xe. brasiliensis, Nosopsyllus faciatus et en Asie Xe. astia. Le rôle de Pulex irritans est controversé. Le maintien de la peste dans une région nécessite la présence : - de rongeurs généralement sauvages, dit enzootiques, plus résistants à la maladie et constituant le réservoir sauvage de bacilles - de rongeurs sensibles vivant au contact de l homme, qui meurent de l infection. Les puces infectées quittent alors le cadavre de leur hôte pour en rechercher un autre, rongeur ou à défaut homme. Ainsi, les épizooties de rats précèdent souvent de 1 à 2 semaines la survenue des cas humains. Au moins 200 espèces différentes de rongeurs sont sensibles à la peste, à des degrés divers. Selon les pays, ces rongeurs sont des rats, des mérions, des gerbilles, des marmottes, des écureuils...

11 Yersinia pestis 11 / 24 Bactérie découverte en 1894 par Alexandre Yersin. Yersin, médecin français d!origine suisse, pasteurien, affecté à Nha-Trang au Vietnam, isole un microbe inconnu sur des cadavres de soldats anglais alors en garnison à Hong Kong, lequel microbe s!avèrera être le bacille de la peste bubonique. Peu apès, il parvient à communiquer la maladie à des souris et à des cochons d'inde. Le bacille de Yersin fut le seul à être utilisé pour la préparation du vaccin contre la peste. Bien qu!ayant réussi à isoler ce microbe responsable de millions de morts durant l!histoire, Yersin ne parviendra jamais à résoudre le problème de la transmission de la maladie du rat à l!homme. Il faudra, en effet, attendre 1898 pour que Paul-Louis Simond établisse avec certitude à Karachi, Inde, que c!est la puce qui transmet le bacille par sa piqûre. Y. Pestis est un coccobacille à Gram négatif, immobile, non sporulant, présentant parfois une coloration bipolaire Encore de nos jours, le Vietnam voue une admiration sans borne à Yersin.

12 Diagnostic - Le diagnostic bactériologique repose sur la clinique et sur l examen microscopique du pus du bubon, les hémocultures, l expectoration. - Il existe aussi un test bandelette immunologique rapide (15 min), basé sur la détection des Ac anti-protéine F1 spécifique de Yersina pestis, mis au point par l Institut Pasteur de Madagascar. - Maladie à déclaration obligatoire. La peste Forme bubonique 12 / 24 Clinique - Forme bubonique (incubation 5-7 jours après la piqûre de la puce infectante). Avec signe généraux peu spécifique (fièvres, céphalées, courbatures, vomissement et diarrhées) et le bubon (chaud, très douloureux, unilatéral (inguinaux, fémoraux, axillaires, cervicaux)). Sans traitement, forme fatale dans 60% des cas. - Forme septicémique (fulminante, rare) de pronostic très sombre. - Forme pulmonaire (primaire par inhalation ou secondaire), avec toux contagieuse. - Autres localisations exceptionnelles (méninges, pharyngée ). Forme pulmonaire

13 13 / 24 Conduite à tenir Traitement par antibiotiques (principalement streptomycine, mais aussi tetracycline et gentamycine). Une souche résistante a émergé au Mozambique. Amélioration rapide de l état général mais les bubons peuvent mettre plusieurs semaines avant de disparaître. Chimioprophylaxie des personnes contacts (cyclines) Traitement insecticide de l habitation

14 La peste noire 14 / 24 La peste noire désigne une pandémie de peste bubonique (Chine--> Tatare --> Crimée - -> Génois --> Méditerrannée --> Europe) qui a touché la population européenne entre 1347 et 1351, se déplacant en Europe. On estime que la peste noire a tué entre 30 et 50% de la population européenne en cinq ans, faisant vingt-cinq millions de victimes. La maladie refit ensuite régulièrement son apparition dans les différents pays touchés: entre 1353 et 1355 en France, et entre 1360 et 1369 en Angleterre, notamment. Les villes furent plus durement touchées que les campagnes. La peste noire se répandit comme une vague, du sud au nord, et ne s!établit pas durablement dans les localités touchées. Le fléau dure généralement de six à neuf mois puis disparait. Le taux de mortalité moyen d!environ 30% de la population totale, et de 60 à 100% de la population infectée, est tel que les plus faibles périssent rapidement.

15 A Madagascar : Peste rurale Photo Jean-Bernard Duchemin Tsijoarivo, Madagascar

16 A Madagascar : Peste urbaine

17 Interactions vecteur-pathogène œsophage proventricule estomac Photo Jean-Bernard Duchemin

18 Interactions vecteur-pathogène 18 / 24 Le proventricule a une paroi interne hérissée de crêtes sclérifiées. La transmission du bacille de la peste à l occasion de la piqûre par une puce infectée est favorisée par le phénomène de blocage de la puce que l on peut résumer ainsi : œsophage proventricule estomac La puce s infecte en prélevant du sang sur un animal en phase septicémique. Les bactéries ingérées se multiplient dans son proventricule et finissent par l obstruer en formant un bouchon bactérien, empêchant la puce de se nourrir correctement. Dès lors, à chaque piqûre, le sang ingéré est régurgité avec des bacilles provenant du bouchon bactrien. Photo Jean-Bernard Duchemin Cette découverte a été faite en 1914 par Bacot et Martin (du Lister Institute, en Angleterre). L!infection affecte la puce elle-même, engorge son système digestif et l'amène à régurgiter des bacilles à chaque nouveau repas, ce qui explique son rôle de vecteur principal. Mais toutes les espèces de puces ne présentent pas ce phénomène de blocage qui joue un rôle important dans la transmission. Importance pour la biologie du bacille : conjugaison dans l hôte vecteur.

19 19 / 24 Piège à bougie Piège estrade Epucage d un rat À éviter Piège à rongeur

20 20 / 24 Résistance des puces aux insecticides à Madagascar A Madagascar, depuis 1996, des études in vitro de la sensibilité des puces collectées dans différents foyers de peste (urbains et ruraux) face aux insecticides disponibles sur le marché local ont été réalisées. Ces études ont été effectuées selon le standard OMS d exposition des puces à des papiers imprégnés d insecticides. En milieu urbain, X. cheopis est résistante aux pyréthrinoïdes et au DDT mais elle présente une bonne sensibilité aux carbamates. Par contre, en milieu rural, cette espèce est sensible aux pyréthrinoïdes et aux carbamates mais reste résistante au DDT. Biotest d évaluation in vitro de l efficacité d insecticide Historique de la résistance de Xenopsylla cheopis aux insecticides à Madagascar

21 La boîte de Kartmann 21 / 24

22 Autres aspects de l importance médicale et vétérinaire des puces 22 / 24 Rickettsies Rickettsia typhi (anciennement R. mooseri) responsable du typhus murin avec transmission par les excréments de puces. Bactéries transmises par les excréments de puces, via le contact avec le pelage des animaux infectés : - tullarémie (Francisella tularensis) - bartonellose (Bartinella henseleae), = maladie de la griffade du chat Virus Le seul virus connu est celui de la myxomatose (Leporipoxvirus) avec transmission mécanique. Ce virus n est donc pas un arbovirus Trypanosomes (uniquement les trypanosomes stercoraria ), nombreuses espèces de trypanosomes de rongeurs Helminthes cestode, parasites habituels du chat ou du chien. La contamination se fait par ingestion de la puce porteuse de cysticercoïdes Effet de piqûres dû à la salive irritante, parfois hyper-sensibilité, lésion de grattage, surinfections (cas de la tungiose)

23 Puce chique, agent de la tungiose 23 / 24 Les Tungidae (Pulicoidea) ou puces chiques" sont des parasites permanents à l!état adulte": les femelles s!enfoncent dans la peau (pieds des porcs, doigts de pied des hommes, rongeurs), se gorgent de sang et de lymphe. Une volumineuse ponte (5"000 œufs) est libérée en une fois peu avant la mort de la femelle.

24 Références conseillées 24 / 24 Anonyme: Peste Situation mondiale. 8 janvier InVS Département international et tropical. Chanteau S et al. - Atlas de la peste à Madagascar. IRD Ed, 2006, 94p. Duchemin JB, Fournier PE & Parolla P - Les puces et les maladies transmises à l Homme. Médecine tropicale, 2006, 66: Kettle DS - Chap 17, Siphonaptera (Fleas). In Medical and veterinary entomology, 2nd Ed, CAB Int, 1995; pp Ratovonjato J, Randriambelosoa J & Robert V Tunga penetrans (insecta, Siphonaptera, Tungidae) à Madagascar : une nuisance négligée. Revue Méd Vét, 2008, 159 (11) : Rodhain F & Perez C - Chap 12, Les puces: systématique, biologie, importance médicale. In Précis d entomologie médicale et vétérinaire, Maloine Ed, 1985; pp

Infestation par les puces

Infestation par les puces Fiche technique n 16 2 ème édition Infestation par les puces Les puces sont les parasites externes les plus fréquents en médecine féline. Les mâles et les femelles adultes sont des parasites hématophages*,

Plus en détail

Qu est-ce que la peste?

Qu est-ce que la peste? Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Qu est-ce que la peste? État : 1 juin 2008 Réponses aux questions fréquemment posées concernant

Plus en détail

DEFINITION CLASSIFICATION

DEFINITION CLASSIFICATION Less PUCES DEFINITION La pulicose est une dermatose causée par les puces, très fréquente chez le chien et la chat. Elle est responsable de lésions cutanées qui peuvent s'avérer sévère en cas d'allergies,

Plus en détail

Les vers de nos compagnons

Les vers de nos compagnons Les vers de nos compagnons Il se peut que votre animal de compagnie soit contaminé par des vers sans que vous ne vous en rendiez compte. Près d'un animal de compagnie sur deux (chat et chien) est porteur

Plus en détail

Effets néfastes de l infestation par les puces

Effets néfastes de l infestation par les puces Les puces Les puces sont incontestablement au premier rang des ectoparasites rencontrés chez le chien. Ces insectes sont responsables de l'apparition de diverses maladies de peau. Les connaissances sur

Plus en détail

Nouveaux risques zoonosiques en pratique canine

Nouveaux risques zoonosiques en pratique canine Nouveaux risques zoonosiques en pratique canine Jean Blancou AFVAC 8 décembre 2007 1 Les Zoonoses ou maladies zoonosiques sont des maladies ou des infections qui se transmettent naturellement des animaux

Plus en détail

Les puces peuvent transmettre des maladies infectieuses dont la peste est la plus connue.

Les puces peuvent transmettre des maladies infectieuses dont la peste est la plus connue. FFi icchhee Prraat tiqquuee Lutte anti-vectorielle en établissement de santé Objectif Le risque lié à la présence d ectoparasites et d agents nuisibles dans les établissements de santé est réel pour les

Plus en détail

Les animaux vertébrés sont-ils réservoirs de rickettsies?

Les animaux vertébrés sont-ils réservoirs de rickettsies? Les animaux vertébrés sont-ils réservoirs de rickettsies? Bernard DAVOUST 1,2, Oleg MEDIANNIKOV 2, Jean-Lou MARIÉ 1,2, Cristina SOCOLOVSCHI 2, Philippe PAROLA 2 et Didier RAOULT 2 1 - Direction régionale

Plus en détail

LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE

LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE 13.05 Objectif Le risque lié à la présence d ectoparasites et d agents nuisibles dans les établissements de santé est réel pour les patients et pour le

Plus en détail

Infestation par Toxocara cati,

Infestation par Toxocara cati, Fiche technique n 23 Infestation par Toxocara cati, la toxocarose féline La toxocarose féline est principalement due à Toxocara cati, un ver parasite fréquemment rencontré chez le chat. Il peut être à

Plus en détail

Bienvenue sur la planète des insectes!

Bienvenue sur la planète des insectes! Bienvenue sur la planète des insectes! Les Entomonautes c/o Youssef Guennoun 49 bis rue du Borrégo 75020 Paris entomonautes(at)gmail.com Des milliards de petites bêtes Les insectes constituent 75 % de

Plus en détail

Les parasites externes du chien

Les parasites externes du chien Les parasites externes du chien La puce La puce, doit-elle être considérée comme un parasite normal du chien? Non, elle vit à ses dépends, les femelles prélevant du sang sur le chien pour se nourrir. La

Plus en détail

La reconnaissez- vous?

La reconnaissez- vous? La reconnaissez- vous? Qu est ce qu une puce? C est un insecte piqueur sans ailes de couleur brune mesurant quelques millimètres et ayant la capacité de sauter 30 fois sa longueur. L espèce Cténocephalidès

Plus en détail

4ème année. Les ectoparasites

4ème année. Les ectoparasites TP de Parasitologie 4ème année Les ectoparasites Embranchement Arthropodes Mandibulates Sous-Embr. Insectes (Hexapodes) Classes Chélicérates Arachnides - 1 paire de mandibules - 1 paire de chélicères -

Plus en détail

1 / Qu est ce que l Influenza Aviaire?

1 / Qu est ce que l Influenza Aviaire? Information 1/8 Le 24 octobre 2005 GRIPPE AVIAIRE (ou INFLUENZA AVIAIRE) à H5N1 Questions Réponses Ce document «Questions/Réponses» sur la grippe aviaire a été élaboré dans un but d information et pour

Plus en détail

Parasites externes du chat et du chien

Parasites externes du chat et du chien Parasites externes du chat et du chien Identification, prévention et traitement Les tiques Les tiques transmettent des maladies parfois mortelles. La prévention est la meilleure arme. 1 - Où les trouve-t-on?

Plus en détail

PEDICULOSES PARASITOSES. Hélène DALMAS

PEDICULOSES PARASITOSES. Hélène DALMAS PEDICULOSES PARASITOSES Hélène DALMAS Les pédiculoses (poux), la gâle sont dues à une infestation de l homme par des parasites. Ile se transmettent par contact avec une personne atteinte. Ils sont surtout

Plus en détail

LES PARASITES EXTERNES

LES PARASITES EXTERNES Clinique Vétérinaire du Lac 74320 SEVRIER tel : 04 50 52 63 98 - fax : 04 50 52 49 73 info@veterinairedulac.fr Dr NARDIN Dr DOLIGER Dr BARBE LES PARASITES EXTERNES Dès leur plus jeune âge, les chiens et

Plus en détail

Punaise de lits. Nuisance émergente. Journées Techniques CS3D 5 et 6 octobre 2010 BORDEAUX. Cimex lectularius. Pascal DELAUNAY

Punaise de lits. Nuisance émergente. Journées Techniques CS3D 5 et 6 octobre 2010 BORDEAUX. Cimex lectularius. Pascal DELAUNAY Journées Techniques CS3D 5 et 6 octobre 2010 BORDEAUX Punaise de lits Cimex lectularius Nuisance émergente Entomologie- Parasitologie-Mycologie CHU de Nice 45 40 35 30 25 20 15 10 5 0 Nombre de références

Plus en détail

Grippe aviaire : risques en milieu professionnel et perspectives en cas de pandémie

Grippe aviaire : risques en milieu professionnel et perspectives en cas de pandémie Dossier Mise à jour : 01/08/2005 Grippe aviaire : risques en milieu professionnel et perspectives en cas de pandémie Depuis la fin de l'année 2003, une épidémie de grippe aviaire sévit dans les pays du

Plus en détail

Virus de la grippe. Introduction. Le virus. Introduction. Virus très contagieux +++: contamination inter-humaine (gouttelettes) responsable

Virus de la grippe. Introduction. Le virus. Introduction. Virus très contagieux +++: contamination inter-humaine (gouttelettes) responsable Virus de la grippe Introduction Virus très contagieux +++: contamination inter-humaine (gouttelettes) 1- introduction 2- le virus 3- clinique 4- complications 5- traitement S. Nguyen 03/2005 responsable

Plus en détail

Il n y a pas de boîte en carton; Le texte de la notice est imprimé avec le texte de l étiquetage sur le flacon.

Il n y a pas de boîte en carton; Le texte de la notice est imprimé avec le texte de l étiquetage sur le flacon. Il n y a pas de boîte en carton; Le texte de la notice est imprimé avec le texte de l étiquetage sur le flacon. MENTIONS DEVANT FIGURER SUR L EMBALLAGE PRIMAIRE Bombe aérosol en aluminium de 250 ml (Toute

Plus en détail

Les Maladies Tropicales, la Société de Pathologie Exotique. et l Institut Pasteur

Les Maladies Tropicales, la Société de Pathologie Exotique. et l Institut Pasteur Les Maladies Tropicales, la Société de Pathologie Exotique et l Institut Pasteur Un partenariat qui a bien plus de 100 ans Beaucoup des grands noms de la recherche française sur les maladies tropicales

Plus en détail

Les parasites externes

Les parasites externes Les parasites externes Les chats sont volontiers promeneurs, curieux ou à la recherche de congénères. Ils sont donc plus facilement parasités que les chiens. Ils sont la principale source de puces pour

Plus en détail

Les virus de la grippe

Les virus de la grippe Données actuelles sur les Virus de la Grippe Classique et Aviaire Laurent Andréoletti (MCU-PH) Laboratoire de Virologie Médicale, EA-3798 CHU et Faculté de Médecine de Reims Les virus de la grippe Famille

Plus en détail

NOTICE. Seresto 1,25 g + 0,56 g collier pour chats

NOTICE. Seresto 1,25 g + 0,56 g collier pour chats NOTICE Seresto 1,25 g + 0,56 g collier pour chats 1. NOM ET ADRESSE DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE ET DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE FABRICATION RESPONSABLE DE LA LIBÉRATION DES

Plus en détail

Punaise de lits. Nuisance émergente. Cimex lectularius. Pascal DELAUNAY. CHU de Nice. Parasitologie-Mycologie. Pascal DELAUNAY

Punaise de lits. Nuisance émergente. Cimex lectularius. Pascal DELAUNAY. CHU de Nice. Parasitologie-Mycologie. Pascal DELAUNAY Punaise de lits Cimex lectularius Nuisance émergente Parasitologie-Mycologie CHU de Nice 1947 1999 2009 Ectoparasite Hématophage chez les 2 sexes Adultes et larves ressemblent à un confetti brun ou beige

Plus en détail

Les avantages de terre de diatomées

Les avantages de terre de diatomées Les avantages de terre de diatomées La terre de diatomées est un moyen pas cher pour contrôler les parasites internes et externes chez votre chien. Voici les différents parasites internes chez le chien

Plus en détail

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE e Au XVII siècle, l invention du microscope a permis d observer des êtres vivants de toute petite taille: les micro-organismes (ou microbes). Comment les microbes déclenchent-ils

Plus en détail

La Dermatophytose féline, la teigne du chat

La Dermatophytose féline, la teigne du chat Fiche technique n 15 La Dermatophytose féline, la teigne du chat La teigne est une infection* due à des «champignons» (les dermatophytes) qui envahissent la couche superficielle de la peau, les poils,

Plus en détail

ARTHROPODES ET VOYAGEURS

ARTHROPODES ET VOYAGEURS JNI Bordeaux 2014 Ils vous rendent «dengues» ARTHROPODES ET VOYAGEURS Arezki IZRI Parasitologie-Mycologie CHU Avicenne, Université Paris 13 93009 Bobigny arezki.izri@avc.aphp.fr 01 48 95 56 52 INTRODUCTION

Plus en détail

Hygiène de base. Formation 20.. Cours pour Etablissement

Hygiène de base. Formation 20.. Cours pour Etablissement Hygiène de base Formation 20.. Cours pour Etablissement Objectifs du cours Découvrir le vocabulaire spécifique à l hygiène Expliquer les mécanismes physiopathologiques d une infection Nommer les agents

Plus en détail

Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose

Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose Fiche technique n 17 2 ème édition Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose La toxoplasmose est causée par un parasite qui se multiplie dans l intestin des félidés et dans de nombreuses cellules

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE

LUTTER CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE ARS Rhône-Alpes ORC 2013 CONTEXTE LUTTER CONTRE Depuis 1999, le Ministère de la santé a mis en place un réseau de surveillance du moustique exotique Aedes Albopictus, plus connu sous le nom de moustique

Plus en détail

Risques infectieux et protection de l organisme.

Risques infectieux et protection de l organisme. Risques infectieux et protection de l organisme. L œil humain ne peut pas voir les objets dont la taille est inférieure à 0.1 mm Tous ces êtres vivants dont taille est inférieure à 0.1 mm sont appelés

Plus en détail

Les punaises de lit : que faire face à ces invités indésirables?

Les punaises de lit : que faire face à ces invités indésirables? Les punaises de lit : que faire face à ces invités indésirables? M. Shum, D. Fong, T. Kosatsky, T. Stuart, E. Comack, R. Ayre, S. Perron, S. Beaudet 20 juin 2012. AIHce 2012, PO121 Indianapolis (Indiana)

Plus en détail

TUBERCULOSE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES

TUBERCULOSE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES TUBERCULOSE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La tuberculose est une maladie contagieuse causée par le Mycobacterium tuberculosis aussi appelé bacille de Koch. Au moment de l inhalation du bacille

Plus en détail

Cas clinique Infection par Inoculation. Dr KAABIA N Cours de collège Février Sfax 2010

Cas clinique Infection par Inoculation. Dr KAABIA N Cours de collège Février Sfax 2010 Cas clinique Infection par Inoculation Dr KAABIA N Cours de collège Février Sfax 2010 Cas clinique En Septembre 2008 Mme H, 72 ans, originaire de Souassi Fièvre + éruption suite à une morsure animale Antécédents

Plus en détail

Des Hôtes peu sympathiques!!!

Des Hôtes peu sympathiques!!! Des Hôtes peu sympathiques!!! Des hivers de moins en moins rude, des saisons sans grandes différences, un automne très doux bouleversent le rythme de la nature. Mais pendant ce temps...... certaines petites

Plus en détail

Infestation par Dipylidium caninum,

Infestation par Dipylidium caninum, Fiche technique n 24 Infestation par Dipylidium caninum, le téniasis félin à Dipylidium Parmi tous les vers qui peuvent infester le chat, Dipylidium caninum est un parasite fréquemment rencontré dans le

Plus en détail

NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1

NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1 NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1 APPARITION DE LA MALADIE Dans l état actuel de la connaissance du dossier, le virus de la grippe H1N1 qui circule au Mexique se transmet d homme

Plus en détail

INFLUENZA. informations AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE. Consommation : en savoir plus. Association loi 1901

INFLUENZA. informations AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE. Consommation : en savoir plus. Association loi 1901 informations INFLUENZA AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE Consommation : en savoir plus Association loi 1901 INFLUENZA AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE Consommation : en savoir plus Le Centre d Information des Viandes

Plus en détail

La rage féline. Epidémiologie* Etiologie* Fiche technique n 12 2 ème édition

La rage féline. Epidémiologie* Etiologie* Fiche technique n 12 2 ème édition Fiche technique n 12 2 ème édition La rage féline La rage est une zoonose inéluctablement mortelle une fois les symptomes déclarés et touche de nombreuses espèces animales. Elle reste une préoccupation

Plus en détail

félins peuvent-ils être vaccinés?

félins peuvent-ils être vaccinés? Fiche technique n 6 2 ème édition Contre quelles maladies nos félins peuvent-ils être vaccinés? La vaccination est une des armes les plus efficaces dans la lutte contre certaines maladies infectieuses.

Plus en détail

GALE INFORMATIONS GÉNÉRALES

GALE INFORMATIONS GÉNÉRALES GALE INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La gale est une infection parasitaire de la peau causée par une mite : Sarcoptes scabie variété hominis. Ces parasites acariens ne sont pas des vecteurs d autres

Plus en détail

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille N de Table : ISO2 PATHOLOGIES INFECTIEUSES & NOTIONS D INFECTIOLOGIE 1 ère Session M. MABON 18/06/2013 (Durée : 2h) Partie 1 : QCM (10 questions) sur 20 points Chaque question peut avoir une à 5 réponses

Plus en détail

GRIPPE AVIAIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES

GRIPPE AVIAIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES ETAT DE LA SITUATION: MI-OCTOBRE 2005 GRIPPE AVIAIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES Originaire d Asie, la grippe aviaire actuelle - appelée également peste aviaire (= Influenza A Subtyp

Plus en détail

Conférence-Débat. Mardi 28 mars 2006 de 15h15 à 17h30 LA GRIPPE AVIAIRE. des sciences. Discussion générale

Conférence-Débat. Mardi 28 mars 2006 de 15h15 à 17h30 LA GRIPPE AVIAIRE. des sciences. Discussion générale Conférence-Débat Mardi 28 mars 2006 de 15h15 à 17h30 LA GRIPPE AVIAIRE Académie des sciences 15h15 Introduction Jean-François Bach, Secrétaire perpétuel de l Académie des sciences 15h30 Actualités sur

Plus en détail

Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) est stable.

Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) est stable. SAISON 2011/2012 Quels virus en 2011/2012 Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) Virus A (H3N2) Virus B Virus A (H1N1) est stable. Les 3 types de virus de la grippe Virus grippal Type A Type B Type C Espèces

Plus en détail

Maladie de Lyme. Pr Alain Gervaix

Maladie de Lyme. Pr Alain Gervaix Pr Alain Gervaix Historique: 1883 A Buchwald décrit une maladie de la peau suggestive de l acrodermatite chronique atrophiante 1919 A Afzelius décrit une lésion dermatologique en forme d anneau suivant

Plus en détail

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT PAS SEULEMENT LES PATIENTS Monica Attinger Unité HPCI VD SSSH -16 mars 2013 /CHUV Rappel Infection : envahissement de l organisme par des germes capables de provoquer une maladie

Plus en détail

Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts

Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts J. Zini, M. Dubrulle, E. Bullen, GFWasbl C. Fassotte, CRA-W D. suzukii- taxonomie

Plus en détail

Bijsluiter FR versie Collier Propoxur Halsband B. NOTICE 1/5

Bijsluiter FR versie Collier Propoxur Halsband B. NOTICE 1/5 B. NOTICE 1/5 NOTICE COLLIER PROPOXUR HALSBAND pour chiens de petite taille et chats COLLIER PROPOXUR HALSBAND pour chiens de grande et moyenne taille 1. NOM ET ADRESSE DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE

Plus en détail

Gestion de la crise sanitaire grippe A

Gestion de la crise sanitaire grippe A Gestion de la crise sanitaire grippe A Sommaire de la présentation Nature du risque lié au virus A H1N1 Plan gouvernemental de pandémie grippale Mesures de protection Historique de la grippe La grippe

Plus en détail

PREVENTION ASV. Partie réalisée par Aurélys ANTOINE. Le 09/05/2015

PREVENTION ASV. Partie réalisée par Aurélys ANTOINE. Le 09/05/2015 PREVENTION ASV Partie réalisée par Le 09/05/2015 Atelier n 2 : Parasites et intoxication Principaux parasites de l été: - Les puces : c est quoi? - Les tiques : c est quoi? - Les aoutats : c est quoi?

Plus en détail

GRIPPE A /H1N1 ASMT TARBES 2009

GRIPPE A /H1N1 ASMT TARBES 2009 GRIPPE A /H1N1 ASMT TARBES 2009 GENERALITE La grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse, les virus grippaux se répartissent entre différents types : A,B,C ; Seul le virus A est responsable

Plus en détail

Oxyurose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL)

Oxyurose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) Oxyurose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) 2014 1 Table des matières 1. Définition... 3 2. L'agent pathogène... 3 2.1. Morphologie et biologie... 4 2.1.1. Les

Plus en détail

Parasites des oiseaux de cage et de volière Définition du parasite : Organisme vivant aux dépens d un autre organisme vivant.

Parasites des oiseaux de cage et de volière Définition du parasite : Organisme vivant aux dépens d un autre organisme vivant. Parasites des oiseaux de cage et de volière Définition du parasite : Organisme vivant aux dépens d un autre organisme vivant. Les animaux d élevage sont fréquemment, sinon toujours, contaminés par de nombreux

Plus en détail

Savez-vous ce qu'est exactement un vaccin à part un produit qu'on injecte et qui protège contre une maladie?

Savez-vous ce qu'est exactement un vaccin à part un produit qu'on injecte et qui protège contre une maladie? Savez-vous ce qu'est exactement un vaccin à part un produit qu'on injecte et qui protège contre une maladie? C'est en fait, une petite quantité du germe (virus ou bactérie) responsables de la maladie que

Plus en détail

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement I- Les microbes dans notre environnement Qu est-ce qu un microbe? Où se trouvent-ils?

Plus en détail

Albane Crassous Franck-Olivier Mallaval Marianne Combaz. Contexte

Albane Crassous Franck-Olivier Mallaval Marianne Combaz. Contexte GESTION D UNE EPIDEMIE DE DERMATITES LIEES A CIMEX LECTULARIUS DANS UNE UNITE DE SOINS DU CENTRE HOSPITALIER SPECIALISE DE LA SAVOIE : RETOUR D EXPERIENCE Albane Crassous Franck-Olivier Mallaval Marianne

Plus en détail

LA GRIPPE AVIAIRE (OU GRIPPE DU POULET OU INFLUENZA AVIAIRE)

LA GRIPPE AVIAIRE (OU GRIPPE DU POULET OU INFLUENZA AVIAIRE) LA GRIPPE AVIAIRE (OU GRIPPE DU POULET OU INFLUENZA AVIAIRE) Vous trouverez dans ci-dessous des réponses aux questions fréquemment posées sur la grippe aviaire. Merci de prendre en compte la date de rédaction

Plus en détail

Tuberculose bovine. Situation actuelle

Tuberculose bovine. Situation actuelle Tuberculose bovine Situation actuelle 21 mai 2013 Dr G. Peduto Vétérinaire cantonal Service de la consommation et des affaires vétérinaires 1 Tuberculose bovine La Suisse est indemne depuis 1959 Dernier

Plus en détail

«MENINGITES INSOLITES»

«MENINGITES INSOLITES» «MENINGITES INSOLITES» Deux observations clinico-biologiques Laurent VILLENEUVE Service de Biologie Polyvalente CH AUBAGNE OBSERVATION N 1 Femme 57 ans hospitalisation Urgences CH Aubagne 09/07/2004 pour

Plus en détail

Programme de Prophylaxie contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) au Maroc. SIAM 2010 Dr.MALIK JAMAL Dr.CHERKAOUI ZAKARIA ONSSA/DSV/DSA

Programme de Prophylaxie contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) au Maroc. SIAM 2010 Dr.MALIK JAMAL Dr.CHERKAOUI ZAKARIA ONSSA/DSV/DSA Programme de Prophylaxie contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) au Maroc SIAM 2010 Dr.MALIK JAMAL Dr.CHERKAOUI ZAKARIA ONSSA/DSV/DSA Définition La PPR est une maladie virale très contagieuse qui affecte

Plus en détail

L échinococcose alvéolaire

L échinococcose alvéolaire L échinococcose alvéolaire DOSSIER Sommaire : 1. Qu est-ce que l échinococcose alvéolaire? 2. Comment la maladie se transmet-elle à l homme? 3. Comment se manifeste l échinococcose alvéolaire? 4. Existe-t-il

Plus en détail

La Grippe en questions

La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

2ème PARTIE RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme face aux micro-organismes

2ème PARTIE RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme face aux micro-organismes 2ème PARTIE RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : L Homme face aux micro-organismes Louis Pasteur (1822-1895) : un des acteurs clés de la découverte des micro-organismes photographié

Plus en détail

POINT SUR LA GALE. (basé sur le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique du 9 novembre 2012)

POINT SUR LA GALE. (basé sur le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique du 9 novembre 2012) POINT SUR LA GALE (basé sur le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique du 9 novembre 2012) Une forte recrudescence de la gale Le HCSP rappelle l augmentation du nombre de cas de gale. L incidence

Plus en détail

Les défenses de notre organisme

Les défenses de notre organisme Les défenses de notre organisme Intro : Si nos barrières naturelles ou nos moyens de prévention n'ont pas pu empêcher une contamination, notre corps dispose d'un «système» assurant la défense de notre

Plus en détail

Note explicative sur la mise en œuvre du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue au niveau de la région Rhône-Alpes

Note explicative sur la mise en œuvre du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue au niveau de la région Rhône-Alpes La directrice générale Lyon, le 4 juillet 2014 Affaire suivie par : Valérie Formisyn Direction de la Santé Publique : ars-rhonealpes-environnement-sante@ars.sante.fr : 04.72.34.41.19 Note explicative sur

Plus en détail

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES Dr Virginie NAEL Service de Santé au travail du personnel hospitalier CHU Nantes 44èmes journées FMC ANMTEPH / SOHF - Lausanne - Septembre

Plus en détail

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA INSTRUCTIONS À L ATTENTION DE L ANIMATEUR La boite à images pour la prévention de la FHVE (La Fièvre Ebola est une maladie épidémique, contagieuse

Plus en détail

Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad

Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad 28/03/2013 Plan de la présentation Définitions des IRA et GEA Etiologies Grippe et norovirus La surveillance de la grippe et de la GEA en France La surveillance des

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : Le risque infectieux Qu est ce qu un microbe? Comment les microbes peuvent-ils nous rendre malade? Microbe : virus et microorganismes unicellulaires

Plus en détail

Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives. Cours pour infirmières EMS Septembre 2009

Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives. Cours pour infirmières EMS Septembre 2009 Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives Cours pour infirmières EMS Septembre 2009 Unité HPCI, septembre 2009 1 Objectifs du cours Grippe saisonnière Grippe A(H1N1) Mesures de prévention

Plus en détail

Protéger. son animal. la gamme FRONTLINE. grâce à la gamme. Contre les puces et les tiques. Efficace plusieurs semaines (1) Résistant à la pluie,

Protéger. son animal. la gamme FRONTLINE. grâce à la gamme. Contre les puces et les tiques. Efficace plusieurs semaines (1) Résistant à la pluie, la gamme Frontline Contre les puces et les tiques Efficace plusieurs semaines (1) Résistant à la pluie, aux bains et aux shampooings (2) Protéger son animal grâce à la gamme FRONTLINE La gamme FRONTLINE

Plus en détail

Penicilliose. (infection à Penicillium marneffei) infection opportuniste du SIDA spécifiquement sud est asiatique. MS.IFMT.Sémoin.VIH, Janv.

Penicilliose. (infection à Penicillium marneffei) infection opportuniste du SIDA spécifiquement sud est asiatique. MS.IFMT.Sémoin.VIH, Janv. Penicilliose (infection à Penicillium marneffei) infection opportuniste du SIDA spécifiquement sud est asiatique MS.IFMT.Sémoin.VIH, Janv.2005 1 Penicillium marneffei : historique 1956: Capponi décrit

Plus en détail

La vermifugation de routine devient un réel plaisir

La vermifugation de routine devient un réel plaisir La vermifugation de routine devient un réel plaisir Pour votre santé et celle de votre chien, il est essentiel de le vermifuger régulièrement. L administration d un anthelminthique n équivaut pas nécessairement

Plus en détail

vaccination? Qu est-ce qu un vaccin? Fiche technique n 8 2 ème édition Qu est-ce que la

vaccination? Qu est-ce qu un vaccin? Fiche technique n 8 2 ème édition Qu est-ce que la Fiche technique n 8 2 ème édition Qu est-ce que la vaccination? C est en 1796 qu Edward Jenner, médecin britannique, met au point la première «vaccination». Il s agissait d inoculer à un enfant un liquide

Plus en détail

des risques professionnels liés à l influenza aviaire à virus hautement pathogène

des risques professionnels liés à l influenza aviaire à virus hautement pathogène Juin 2006 Prévention des risques professionnels liés à l influenza aviaire à virus hautement pathogène Prévention des risques professionnels concernant les travailleurs susceptibles d être exposés à des

Plus en détail

Les tiques et la maladie de Lyme. Automne 2013 Véronique Morin T.S.A.

Les tiques et la maladie de Lyme. Automne 2013 Véronique Morin T.S.A. Les tiques et la maladie de Lyme Automne 2013 Véronique Morin T.S.A. Qu est-ce qu une tique? Un petit Acarien du même ordre que les araignées qui mesure 1-2 mm La femelle se fixe sur un mammifère, un oiseau

Plus en détail

Les frelons. De la même famille que les guêpes

Les frelons. De la même famille que les guêpes Les frelons De la même famille que les guêpes Les frelons font partie de la même famille d'insectes que les guêpes et les abeilles, les Hyménoptères. Ils sont les plus grands insectes de cette famille,

Plus en détail

Pneumopathie Aiguë Communautaire

Pneumopathie Aiguë Communautaire Pneumopathie Aiguë Communautaire Table des matières Présentation du cas 3 Le patient 4 Exercice 5 Exercice : Quels sont les éléments en faveur : 6 Exercice 7 Suite du cas 8 Exercice 9 Diagnostic microbiologique

Plus en détail

Attention aux tiques!

Attention aux tiques! Attention aux tiques! Sommaire Les tiques 05 La borréliose 06 La méningo-encéphalite à tiques 07 Mesures de protection 08/09 Se protéger contre les piqûres de tiques Empêcher la transmission de l agent

Plus en détail

Les principales anthropozoonoses

Les principales anthropozoonoses Les principales anthropozoonoses Les principales anthropozoonoses Ou plutôt les principales maladies animales transmissibles à l homme en Belgique. La rage La rage Le grand classique aujourd hui éteint.

Plus en détail

félins peuvent-ils être vaccinés?

félins peuvent-ils être vaccinés? Fiche technique n 6 Contre quelles maladies nos félins peuvent-ils être vaccinés? Les valences vaccinales* destinées aux chats sont regroupées en deux catégories : les valences dites «essentielles» conseillées

Plus en détail

2. Les agents de maladies infectieuses

2. Les agents de maladies infectieuses 2. Les agents de maladies infectieuses 2a. Ce qui est un agent pathogène des plantes? Les organismes phytopathogènes sont pour la plupart les champignons, les bactéries, les nématodes, et les virus (il

Plus en détail

maladie des griffes du chat (cat scratch disease)

maladie des griffes du chat (cat scratch disease) hépatomégalie avec multiples nodules infra centimétriques dispersés dans les 2 lobes,perturbations microcirculatoires, splénomégalie avec les mêmes nodules, adénopathies cœliaques et du hile hépatique

Plus en détail

PRESENTATION CLASSIFICATION

PRESENTATION CLASSIFICATION La TIIQUE PRESENTATION Les tiques sont des parasites qui infestent régulièrement les chiens et les chats qui fréquentent des zones herbacées, dés que les conditions climatiques sont favorables. Si elles

Plus en détail

LA GRIPPE AVIAIRE - 1 - PARTICULARITES DES VIRUS GRIPPAUX. Influenzavirus A observé au microscope électronique

LA GRIPPE AVIAIRE - 1 - PARTICULARITES DES VIRUS GRIPPAUX. Influenzavirus A observé au microscope électronique PARTICULARITES DES VIRUS GRIPPAUX Le virus de la grippe appartient aux Influenzavirus A, qui sont les seuls Influenzavirus à infecter les oiseaux et les mammifères. Ce sont des virus à ARN enveloppés,

Plus en détail

Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose (79) Philippe Berbis Février 2006

Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose (79) Philippe Berbis Février 2006 Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose (79) Philippe Berbis Février 2006 1. Gale acarienne humaine 1.1. Généralités Due à un acarien, Sarcoptes scabiei, variété hominis Sarcoptes scabiei : parasite

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Mise à jour Janvier 2012 page 1 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Cette politique a été conçue afin de mieux cerner les interventions

Plus en détail

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance??

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? Centre de la Petite Enfance Baliballon Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? La réponse dans les pages qui suivent En collaboration avec le CLSC-CHSLD «Comme la santé

Plus en détail

ARTHROPODES : AUTRES INSECTES : 2.1. Les réduves : La maladie de chagas

ARTHROPODES : AUTRES INSECTES : 2.1. Les réduves : La maladie de chagas 37 ARTHROPODES : AUTRES INSECTES : 2.1. Les réduves : La maladie de chagas EPIDEMIOLOGIE : Les réduves sont une variété de grandes punaises que l'on trouve en Amérique latine dans les crevasses des murs

Plus en détail

Journée mondiale de la Santé Les maladies à transmission vectorielle

Journée mondiale de la Santé Les maladies à transmission vectorielle Journée mondiale de la Santé Les maladies à transmission vectorielle Le Paludisme Contenu du Pack Ecoles primaires. 1 Collèges...2 Dengue Ecoles primaires 3 Collèges.... 4 Chikungunya Ecoles primaires....5

Plus en détail

Présence de punaises de lit

Présence de punaises de lit Présence de punaises de lit une expérience... une galère B. TEYSSIER Cadre hygiéniste CHD «La Candélie»-AGEN CCLIN MAI 2012 1 Unité concernée 1 2 2 3 3 1 2 3 1 2 3 VESTIAIRE 1 2 3 ETAGE 1er Traitement

Plus en détail

Un seul collier pour toutes les situations une protection globale en Suisse comme à l étranger

Un seul collier pour toutes les situations une protection globale en Suisse comme à l étranger Un seul collier pour toutes les situations une protection globale en Suisse comme à l étranger Informations pour les détenteurs de chiens au sujet des tiques et des principales maladies «exotiques» du

Plus en détail