Transmission des maladies infectieuses. «maladies transmissibles»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Transmission des maladies infectieuses. «maladies transmissibles»"

Transcription

1 Transmission des maladies infectieuses «maladies transmissibles» 1

2 Généralités I. Un germe (agent pathogène) qui nécessite II. Un hôte (ou cible) : l homme [H] ou l animal [An] III. Entre les 2, il y a la transmission directe ou indirecte par l environnement par un vecteur (quelquefois ) 2

3 3 questions : 1. germe : d où vient il? (source?) 2. transmission à l H : comment se fait elle? (mode de contamination / transmission?) 3. dissémination cycle : comment l H re-transmet il ce germe? (mode de transmission / dissémination?) 3

4 1. Source ou réservoir [R] 1. R humain (H) = mal. humaine (H H ) (ex TB, typhoide) 2. R animal = zoonose (An H ) (ex Rage, H5N1) (un germe animal est transmis à l H ) 3. R environnemental = ( Env H ) = biotope Eau (ex Giardia, choléra ) Sol ( ex Tétanos, mélioidose ) Aliments (voir animal, ou sol, ou eau) 4

5 2.Transmission du germe à l homme: comment? Du réservoir à l homme 2 types de transmission : DIRECTE H H An H [ truc : une mère peut elle infecter son bébé?: si réponse oui = transmission directe ]? INDIRECTE via : - eau - aliment -air - vecteur. 5

6 Transmission directe homme à homme contact H-H nécessaire 1. Air aérienne 2. Contact cutané/ muq mains manuportée 3. Sexe sexuelle 4. Sang sanguine 5. Mère-fœtus verticale Transmiss. Indirecte contact H-H non nécessaire passage intermédiaire par : Par vecteur vectorborne Animal zoonotic Eau / Aliment waterborne / foodborne Air airborne Sol soil transmitted Objets inertes (fomites) 6

7 TB Exercice : comment sont transmis. préciser direct / indirect et type type de transmission Giardiase Germe/maladie Dir / Indir Type Staphylocoque Grippe Leptospirose Hépatite A Melioidose Rickettsiose Encéphalite japon. Typhoide 7

8 Transmission aérienne : gouttelettes et particules 8

9 Ex. de transmission aérienne Directe Indirecte TB Grippe SARS Pneumocoque Méningocoque Diphtérie SARS? Grippe aviaire Legionella Fièvre Q Cryptocoque Autres mycoses profondes 9

10 Transmission de SARS dans un avion (SJ Olsen, NEJM, 2003;349: ) N Engl J Med 10

11 Un mode de transmission n est pas exclusif ex.mal transm /eau sont aussi à transm directe (mains) Bactéries Cholera Dysenterie Typhoide Lepto Aeromonas, vibrios Virus Polio Rota Hépatite A, E autres Protozoaires intestin. Giardia Amibes Cryptosporidium Cyclospora Algues cyanobactéries.? directe ou indirecte? 11

12 Voies de transmission s multiples ex. cholera 12 fact-sheets-htm/sg

13 Transmission par l eau 13

14 Transmission zoonoses 14

15 Zoonoses : épidémiologie la transmission de l animal à l homme L animal est malade (ex. chien - rage) ou porteur sain (rat - leptospirose) L animal est sauvage (sanglier - trichinose) ou domestique (chat - toxoplasmose) La transmission est directe ou indirecte par contact (fièvre Q) par voie alimentaire (brucellose) aérienne (grippe aviaire) par vecteur (rickettsiose) 15

16 transmission manu-portée = l Infection nosocomiale le lavage des mains est la solution!! 16

17 Transmission par sang et greffe d organe Virus VIH / HTLV VHB / VHC CMV HHV8 Rage Bactéries Syphilis Yersinia autres Parasites Paludisme Babesia Trypanosome Autres Prion (nouveau type d agent infectieux) (Creuzfeldt Jacob, vache folle) 17

18 Transmission directe : homme à homme aérienne cutanée manuportée sexuelle sanguine materno-fetale Exemples 18

19 Transmission directe : homme à homme Voie Exemples (non limités) aérienne cutanée manuportée sexuelle sanguine mère-fetus TB/ SARS/ grippe/ méningo/ pneumo staphyloc/ varicelle/ gale typhoid/ shighel/ VHA/ germe nosocom VIH/ gonoc/ VHB/ HPV. VIH / VHB / VHC listeria/vih / syphilis.. 19

20 Transmission indirecte Eau cholera / typhoid / legionella/ amibes/ cryptosp/ giardia/shighella Aliments salmonella/ trematodes/ toxo Sol tetanos/ melioid/ cryptococ/ ankylost Air cryptoc/penicillium/ legionel/ Q fever Animaux salmon/ toxo/ trematodes/ rage Produits animaux brucell/ charbon/ pasteurella Vecteurs palu/ dengue/ JE/ west nile/ filariose/ leishman / trypanos etc 20

21 4 notions de base dans la transmission 1. Réservoir ( d ou? ) 2. Hôte intermédiaire habituel définitif accidentel ( qui? ) 3. Voies d entrée et sortie du germe ( par ou? ) voie d entrée = contamination voie de sortie = dissémination 4. Mode et type de transmission ( comment? ) mode direct / indirect // type aérien, hydrique, etc vectoriel ou non vectoriel et quel vecteur 21

22 Notion de réservoir ( ou source ) Réservoir : organisme ou milieu qui héberge habituellement le germe : Homme Animal Sol (tellurique) Eau (hydrique) NB. il peut y avoir plusieurs R pour un même germe.. Exemples de réservoirs Typhoïde homme Leptospirose rat Taenia solium porc Toxoplasmose chat Giardiase eau SARS civette? Grippe : oiseau, porc, H Angiostrongyl rat VIH H (singe) Melioidose sol 22

23 Notion d hôte et de cycle L hôte est celui qui va attraper le germe Deviendra malade ou non Peut devenir réservoir! La durée de vie du germe chez l hôte est très variable longue chez le porteur sain brève lorsque maladie aiguë H définitif : quand le germe se reproduit durablement chez l hôte H transitoire quand le germe ne fait que passer Le passage par l hôte a souvent un caractère obligatoire, faisant partie d un cycle 23

24 Notion de vecteur : arthropodes 1. Poux 2. Puces 3. Tiques Vecteurs 4. Moustiques Ex de maladie Typhus exanthématique Peste / typhus murin Rickettsioses boutonneuses mal Lyme / Borrelia / Babesia Palu/ dengue/ encéphal japo/ West-Nile (arboviroses) / Filariose lymphatique 24

25 Les vecteurs ont une interaction très forte et complexe avec l environnement. La science des vecteurs constitue l entomologie 25

26 Exercice : 1.quel cycle? 2.quel hôte? 3.quel vecteur? 4.rôle de l environnement? 5.quels moyens de lutte? 26

27 Cycle simple : Giardia 1 seul réservoir-hôte = H 1 milieu (biotope) = eau pas de vecteur 27

28 Taenia solium: Cycle simple *sans vecteur *2 hôtes possibles 28

29 West Nile virus : 1 vecteur, 1 réservoir, et 2 hôtes donc 2 cycles possibles hôtes 29

30 Cycle plus complexe : Angiostrongylus 30

31 Cycle très complexe Toxoplasma gondii Oocystes non sporulés Eau, terre végétaux 2-3 jours Oocystes sporulés 31

32 Pourquoi faut il connaître ces notions de transmission & cycles? Pour pouvoir l interrompre Interrompre la transmission, c est contrôler la maladie Interrompre à n importe quel endroit du cycle et de préférence en plusieurs endroits 32

33 Contrôle : interrompre le cycle en un ou 4 endroits du cycle : ex. Schisto 1. Pas de bain 2. Ni défécation dans eau 3. Praziquantel Tt de masse 4. Molluscicides 33

34 La notion de barrière d espèce 1. Chaque espèce animale a ses propres germes pathogènes pneumonie du porc = non transmissible au cheval, ni à homme encéphalite de la chèvre non transmise à l H choléra des poules de choléra humain et non transmis à l H 2. On dit : barrière d espèce le germe ne peut pas la franchir 3. Pas toujours vrai : la barrière n est pas infranchissable! 4. et de nombreux germes sont communs à plusieurs espèces 5. Par mutation un germe peut s adapter à une autre espèce : on dit qu il a «sauté la barrière d espèce» 34

35 Le saut de la barrière d espèce les germes qui ont «sauté» récemment sont en général particulièrement virulents pour l H ex. VIH, Ebola, SARS, grippe aviaire Mais sont peu transmissibles à l H ex.grippe aviaire, VIH.. ( SARS? ) nécessitant un contact particulier inter-espèces : proximité inédite H animal ou H-H chasse : chasse et Ebola (?), singe et VIH mode d élevage ou alimentaire poulet industriel et grippe aviaire ; animaux exotiques et monkey pox ; civette et SARS (?); ESB et farines animales 35

36 Germes et barrière d E: des comportement variables A. Germes très spécifiques : propres à 1 seule espèce espèce spécifique B. Germes peu spécifiques adaptés de longue date à plusieurs espèces C. Germes émergents ayant récemment franchi la barrière barrière étanche barrière non étanche barrière récemment franchie G très dangereux pour l H S Typhi homme Salmonella non typhi VIH MTB homme Virus rage Prion agent de ESB VHB Leptospira Grippe aviaire Virus variole Rickettsia SARS? Virus peste porcine porc Borrelia Ebola? Bacille de la peste Monkey pox 36

37 Risques nouveaux : élevage intensif 37

38 Zoonoses émergentes = animaux tropicaux recherchés (mode) SIV, psittacose, SARS, monkey pox, balysascaris 38

Maladies infectieuses résurgentes et émergentes

Maladies infectieuses résurgentes et émergentes Maladies infectieuses résurgentes et émergentes Docteur Sylvie Renard-Dubois Bureau des maladies infectieuses et de la politique vaccinale Direction générale de la santé 21 janvier 2005 Causes et mécanismes

Plus en détail

1985 2005 : Un bilan des infections acquises dans les laboratoires médicauxm

1985 2005 : Un bilan des infections acquises dans les laboratoires médicauxm 1985 25 : Un bilan des infections acquises dans les laboratoires médicauxm Kathy FaberBouillaut Directeur de thèse : Dr A. Leprince, INRS Dpt EAM Forum St Jacques 7 octobre 26 Sommaire Introduction de

Plus en détail

Les infections nosocomiales

Les infections nosocomiales Basse-Normandie Bretagne Centre Pays de la Loire Les infections nosocomiales Formation pour les représentants d usagers Caen 30 mai 2011 CCLIN Ouest Antenne Régionale Basse Normandie Les relations entre

Plus en détail

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON 20-14 Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON Chaque personnel navigant est responsable de la mise à jour des ses vaccins. 1 - VACCINATION OBLIGATOIRE La vaccination contre la fièvre jaune (vaccination anti-amarile)

Plus en détail

1 - MALADIES INFECTIEUSES TRANSMISSIBLES

1 - MALADIES INFECTIEUSES TRANSMISSIBLES PROCÉDURE RELATIVE AUX MALADIES INFECTIEUSES TRANSMISSIBLES ET AUX MALADIES À DÉCLARATION OBLIGATOIRE Références - Arrêté du 3 mai 989 Durées et conditions d'éviction, mesures de prophylaxie à prendre

Plus en détail

Encéphalites Encephalitis. PM Preux, M Strobel IFMT, 2003-2004 Module Maladies Émergentes - Encéphalites

Encéphalites Encephalitis. PM Preux, M Strobel IFMT, 2003-2004 Module Maladies Émergentes - Encéphalites Encéphalites Encephalitis PM Preux, M Strobel IFMT, 2003-2004 Module Maladies Émergentes - Encéphalites Encéphalites : spectaculaires et médiatiques Notions d ensemble sur les encéphalites Les aspects

Plus en détail

Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles

Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles Méthodes de surveillance, déclaration, investigations d une épidémie dans une collectivité et mesures préventives DCEM 2 Janvier 2011 E LERAY et

Plus en détail

Surveillance des zoonoses virales émergentes au Cameroun : Exemple de la grippe

Surveillance des zoonoses virales émergentes au Cameroun : Exemple de la grippe Surveillance des zoonoses virales émergentes au Cameroun : Exemple de la grippe Richard Njouom, PhD/HDR Chef du Service de Virologie Centre Pasteur Cameroun Sommaire 1. Généralités sur les zoonoses virales

Plus en détail

Formation pour les représentants d usagers Sablé sur Sarthe mai 2010

Formation pour les représentants d usagers Sablé sur Sarthe mai 2010 Basse-Normandie Bretagne Centre Pays de la Loire Formation pour les représentants d usagers Sablé sur Sarthe mai 2010 CCLIN Ouest Antenne Régionale Pays de la Loire Visibles au microscope optique (de

Plus en détail

Les animaux vertébrés sont-ils réservoirs de rickettsies?

Les animaux vertébrés sont-ils réservoirs de rickettsies? Les animaux vertébrés sont-ils réservoirs de rickettsies? Bernard DAVOUST 1,2, Oleg MEDIANNIKOV 2, Jean-Lou MARIÉ 1,2, Cristina SOCOLOVSCHI 2, Philippe PAROLA 2 et Didier RAOULT 2 1 - Direction régionale

Plus en détail

Les principales anthropozoonoses

Les principales anthropozoonoses Les principales anthropozoonoses Les principales anthropozoonoses Ou plutôt les principales maladies animales transmissibles à l homme en Belgique. La rage La rage Le grand classique aujourd hui éteint.

Plus en détail

PROBLEMATIQUE DES DECHETS - PROCEDURE

PROBLEMATIQUE DES DECHETS - PROCEDURE ASSOCIATION DE LA VILLE ET DES COMMUNES DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE SECTION CPAS PROBLEMATIQUE DES DECHETS - PROCEDURE Ce document vise à aider les CPAS et intercommunales à gérer les déchets de

Plus en détail

AIDE AU DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE DES AVORTEMENTS INFECTIEUX DES BOVINS

AIDE AU DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE DES AVORTEMENTS INFECTIEUX DES BOVINS AIDE AU DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE DES AVORTEMENTS INFECTIEUX DES BOVINS Les avortements chez la vache sont à déclaration obligatoire, dans le cadre de la prophylaxie de la brucellose. Toutefois, cette maladie

Plus en détail

Prévention des Maladies Infectieuses - Vaccinations - Lutte contre les Epidémies

Prévention des Maladies Infectieuses - Vaccinations - Lutte contre les Epidémies Prévention des Maladies Infectieuses - Vaccinations - Lutte contre les Epidémies Cours IFSI clinique 2010-2011 Maladies Infectieuses et Tropicales - S3 Dr Sébastien Gallien Service de Maladies Infectieuses

Plus en détail

Nouveaux risques zoonosiques en pratique canine

Nouveaux risques zoonosiques en pratique canine Nouveaux risques zoonosiques en pratique canine Jean Blancou AFVAC 8 décembre 2007 1 Les Zoonoses ou maladies zoonosiques sont des maladies ou des infections qui se transmettent naturellement des animaux

Plus en détail

Etats Unis - New York - Informations générales

Etats Unis - New York - Informations générales Etats Unis - New York - Informations générales Langue: anglais. Capitale: Washington Régime politique: république fédérale à démocratie présidentielle. Habitants: 311 938 000 Monnaie: Dollar des États-Unis

Plus en détail

Docteur Claudine PINEL

Docteur Claudine PINEL UE7 - Santé Société Humanité Environnement et Santé Chapitre 2 : Emergence de maladies infectieuses Docteur Claudine PINEL Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Hygiène de base. Formation 20.. Cours pour Etablissement

Hygiène de base. Formation 20.. Cours pour Etablissement Hygiène de base Formation 20.. Cours pour Etablissement Objectifs du cours Découvrir le vocabulaire spécifique à l hygiène Expliquer les mécanismes physiopathologiques d une infection Nommer les agents

Plus en détail

Agents biologiques et maladies infectieuses émergentes

Agents biologiques et maladies infectieuses émergentes AGENTS Agents biologiques et maladies infectieuses émergentes «Nous sommes à l aube d une crise mondiale due aux maladies infectieuses». En 1996 la mise en garde formulée par l OMS dans son rapport sur

Plus en détail

Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose

Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose Fiche technique n 17 2 ème édition Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose La toxoplasmose est causée par un parasite qui se multiplie dans l intestin des félidés et dans de nombreuses cellules

Plus en détail

Cas clinique Infection par Inoculation. Dr KAABIA N Cours de collège Février Sfax 2010

Cas clinique Infection par Inoculation. Dr KAABIA N Cours de collège Février Sfax 2010 Cas clinique Infection par Inoculation Dr KAABIA N Cours de collège Février Sfax 2010 Cas clinique En Septembre 2008 Mme H, 72 ans, originaire de Souassi Fièvre + éruption suite à une morsure animale Antécédents

Plus en détail

Passeport: même périmé depuis moins de 5 ans ou carte d'identité en cours de validité.

Passeport: même périmé depuis moins de 5 ans ou carte d'identité en cours de validité. Italie - Formalités Passeport: même périmé depuis moins de 5 ans ou carte d'identité en cours de validité. Visa: pas nécessaire pour des visites touristiques ou d'affaires de moins de 3 mois. Enfant: si

Plus en détail

Les zoonoses en élevage

Les zoonoses en élevage Le saviez-vous Les sujets fragiles Les personnes dont les défenses naturelles sont affaiblies (maladies chroniques, greffes, certains traitements ), les femmes enceintes se trouvant au contact d animaux,

Plus en détail

Ukraine - Informations générales

Ukraine - Informations générales Ukraine - Informations générales Langue: ukrainien, russe, turco-tatar, roumain, hongrois, bulgare, polonais, allemand, slovaque, biélorusse et grec. Régime politique: république unitaire à régime présidentiel

Plus en détail

Définition d une épidémie

Définition d une épidémie MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES RISQUES ÉPIDÉMIQUES Dr Eric D Ortenzio Médecin-Epidémiologiste Unité d Epidémiologie des Maladies Infectieuses Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie edortenzio@pasteur.nc

Plus en détail

Les Infections Associées aux Soins

Les Infections Associées aux Soins Les Infections Associées aux Soins Dr Catherine Sartor EOH Conception Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Ecole IFSI, Marseille, 12 septembre 2014 Définitions 2007 Infection Nosocomiale (IN) 1999

Plus en détail

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE e Au XVII siècle, l invention du microscope a permis d observer des êtres vivants de toute petite taille: les micro-organismes (ou microbes). Comment les microbes déclenchent-ils

Plus en détail

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT PAS SEULEMENT LES PATIENTS Monica Attinger Unité HPCI VD SSSH -16 mars 2013 /CHUV Rappel Infection : envahissement de l organisme par des germes capables de provoquer une maladie

Plus en détail

LA GRIPPE AVIAIRE - 1 - PARTICULARITES DES VIRUS GRIPPAUX. Influenzavirus A observé au microscope électronique

LA GRIPPE AVIAIRE - 1 - PARTICULARITES DES VIRUS GRIPPAUX. Influenzavirus A observé au microscope électronique PARTICULARITES DES VIRUS GRIPPAUX Le virus de la grippe appartient aux Influenzavirus A, qui sont les seuls Influenzavirus à infecter les oiseaux et les mammifères. Ce sont des virus à ARN enveloppés,

Plus en détail

Généralités sur les virus Structure, Réplication, Évolution

Généralités sur les virus Structure, Réplication, Évolution Généralités sur les virus Structure, Réplication, Évolution Les virus sont des microorganismes de très petite taille, 20 à 300 nanomètres, 100 fois plus petit qu une bactérie, non visibles en microscopie

Plus en détail

Brunei - Bandar Seri Begawan - Informations générales

Brunei - Bandar Seri Begawan - Informations générales Brunei - Bandar Seri Begawan - Informations générales Capitale: Bandar Seri Begawan Langue: malais. Régime politique: monarchie absolue sultanat (les partis sont interdits depuis 1988). Habitants: 406

Plus en détail

Passeport : même périmé depuis moins de 5 ans ou carte d'identité en cours de validité.

Passeport : même périmé depuis moins de 5 ans ou carte d'identité en cours de validité. Espagne - Formalités Passeport : même périmé depuis moins de 5 ans ou carte d'identité en cours de validité. Nouvelle procédure d'entrée sur le territoire : Trois nouvelles réglementations désormais obligatoires

Plus en détail

Maladies infectieuses présentant un risque potentiel pour les voyageurs

Maladies infectieuses présentant un risque potentiel pour les voyageurs - 52 - CHAPITRE 5 Maladies infectieuses présentant un risque potentiel pour les voyageurs Selon leur destination, les voyageurs peuvent être exposés à un certain nombre de maladies infectieuses ; l exposition

Plus en détail

Samoa Américaines - Informations générales

Samoa Américaines - Informations générales Samoa Américaines - Informations générales Langue: samoan et anglais. Régime politique: Sous administration américaine. Habitants: 62.000 Décalage horaire: GMT -11 Indicatif Tél: 00 684 Réseau Tél: correct.

Plus en détail

CAT devant une fièvre au retour de voyage. Valérie MARTINEZ CHU Saint-Louis Service des Maladies Infectieuses et Tropicales

CAT devant une fièvre au retour de voyage. Valérie MARTINEZ CHU Saint-Louis Service des Maladies Infectieuses et Tropicales CAT devant une fièvre au retour de voyage Valérie MARTINEZ CHU Saint-Louis Service des Maladies Infectieuses et Tropicales INTRODUCTION 20 à 70 pour cent des 50 millions de voyageurs par an dans le monde

Plus en détail

Canada - Montréal - Informations générales

Canada - Montréal - Informations générales Canada - Montréal - Informations générales Capitale: Ottawa Langue: anglais et français. Régime politique: Fédération de 10 provinces et 3 territoires à régime parlementaire. Habitants: 34 525 000 Monnaie:

Plus en détail

Canada - Ottawa - Informations générales

Canada - Ottawa - Informations générales Canada - Ottawa - Informations générales Capitale: Ottawa Langue: anglais et français. Régime politique: Fédération de 10 provinces et 3 territoires à régime parlementaire. Habitants: 34 525 000 Monnaie:

Plus en détail

INSECTICIDE BIO KILL

INSECTICIDE BIO KILL INSECTICIDE BIO KILL Contenu de l information : Pourquoi lutter contre les insectes? La lutte moderne contre les insectes Présentation du concept BIO KILL Quelle est la toxicité des insecticides? À propos

Plus en détail

dossier de presse La surveillance de la santé des animaux sauvages : 2 Le dispositif de lutte contre la grippe aviaire : 2

dossier de presse La surveillance de la santé des animaux sauvages : 2 Le dispositif de lutte contre la grippe aviaire : 2 L u n d i 6 m a r s 2 0 0 6 dossier de presse par Jean-Baptiste GIRAUD, vice-président du conseil général chargé de l agriculture et du développement agricole La surveillance de la santé des animaux sauvages

Plus en détail

Quel est le risque infectieux?

Quel est le risque infectieux? Conflits d intérêts de l orateur (en rapport avec le thème de la conférence) Participation à des actions de formation organisés par des industriels (symposium, congrès, ateliers): Oui Immunosuppresseurs

Plus en détail

Sri Lanka - Informations générales

Sri Lanka - Informations générales Sri Lanka - Informations générales Langue: cinghalais, tamoul et anglais. Régime politique: république unitaire à régime présidentiel. Habitants: 19,3 millions. Décalage horaire: GMT +6 Indicatif Tél:

Plus en détail

Vietnam - Buôn Ma Thuôt - Informations générales

Vietnam - Buôn Ma Thuôt - Informations générales Vietnam - Buôn Ma Thuôt - Informations générales Langue: vietnamien et français. Régime politique: République Socialiste. Habitants: 78,7 millions. Décalage horaire: GMT +7 Indicatif Tel: 00 84 (50) pour

Plus en détail

Les agents infectieux

Les agents infectieux Les agents infectieux Les bactéries, virus, champignons, parasites, agents transmissibles non conventionnels, L écologie microbienne, Les mécanismes d action des agents infectieux sur l organisme humain

Plus en détail

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES Dr Virginie NAEL Service de Santé au travail du personnel hospitalier CHU Nantes 44èmes journées FMC ANMTEPH / SOHF - Lausanne - Septembre

Plus en détail

Inactivation des PSL: présent et futur. Journées de Médecine Transfusionnelle Cochin - 14 novembre 2013 - R. Djoudi

Inactivation des PSL: présent et futur. Journées de Médecine Transfusionnelle Cochin - 14 novembre 2013 - R. Djoudi Inactivation des PSL: présent et futur Journées de Médecine Transfusionnelle Cochin - 14 novembre 2013 - R. Djoudi La transfusion sanguine: un système «ultra-sur».aujourd hui Carson J L et al. Ann Intern

Plus en détail

Ordonnance sur les déclarations de médecin et de laboratoire

Ordonnance sur les déclarations de médecin et de laboratoire Ordonnance sur les déclarations de médecin et de laboratoire Modification du 15 décembre 2003 Le Département fédéral de l intérieur arrête: I L ordonnance du 13 janvier 1999 sur les déclarations de médecin

Plus en détail

Document actualisé en 09/2013 par le Service Médical des Élèves - DSDEN31-Toulouse

Document actualisé en 09/2013 par le Service Médical des Élèves - DSDEN31-Toulouse CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS d après le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique (28/09/12) 1/9 L application des mesures d hygiène en collectivité

Plus en détail

REGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL Dr Gilles POUMEROL :

REGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL Dr Gilles POUMEROL : Groupement des Infirmiers de Santé au Travail REGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL Dr Gilles POUMEROL : Le Dr POUMEROL est médecin à l OMS, spécialisé dans les maladies infectieuses et plus particulièrement

Plus en détail

VEILLE ET SECURITE SANITAIRES

VEILLE ET SECURITE SANITAIRES VEILLE ET SECURITE SANITAIRES Intervention du 25 octobre 2012 ARIH à Saint Omer Intervenant: Mme Nathalie Herman Infirmière de Veille Sanitaire ARS du Nord Pas de Calais 1 PREMIERE PARTIE LES AGENCES REGIONALES

Plus en détail

QUESTIONS ET INQUIETUDES DES VOYAGEURS AVANT LEUR DEPART

QUESTIONS ET INQUIETUDES DES VOYAGEURS AVANT LEUR DEPART QUESTIONS ET INQUIETUDES DES VOYAGEURS AVANT LEUR DEPART ETONNANTS VOYAGEURS, souvent trop insouciants parfois trop inquiets Des insouciants aux inquiets : informer les uns, rassurer les autres Enquête

Plus en détail

CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS

CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS d après le Conseil Supérieur d Hygiène Publique de France 1/7 I - L application des mesures en collectivité joue un rôle

Plus en détail

Transport des matières infectieuses par voie terrestre en Suisse

Transport des matières infectieuses par voie terrestre en Suisse Transport des matières infectieuses par voie terrestre en Suisse Dr Pascal Cherpillod (PhD) Pascal.cherpillod@hcuge.ch Tél. : 022/372 40 89 Fax : 022/372 40 88 Laboratoire de Virologie, Service des maladies

Plus en détail

Classification des vaccins mode de préparation

Classification des vaccins mode de préparation COCHIN SAINT-VINCENT DE PAUL Classification des vaccins mode de préparation Odile Launay Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur DIU Physiopathologie et Thérapeutiques en maladies

Plus en détail

TRANSMISSION DES VIRUS ET CYCLE DE MULTIPLICATION

TRANSMISSION DES VIRUS ET CYCLE DE MULTIPLICATION TRANSMISSION DES VIRUS ET CYCLE DE MULTIPLICATION II. 1 Généralités II.2 Transmission des Virus II.3 Grandes étapes de Cycle de Multiplication Attachement Pénétration Réplication Libération II. 1 Généralités

Plus en détail

Les virus de la grippe

Les virus de la grippe Données actuelles sur les Virus de la Grippe Classique et Aviaire Laurent Andréoletti (MCU-PH) Laboratoire de Virologie Médicale, EA-3798 CHU et Faculté de Médecine de Reims Les virus de la grippe Famille

Plus en détail

Maladies Infectieuses

Maladies Infectieuses Plan de l exposé Maladies Infectieuses Généralités Les agents infectieux Dr C. Petignat, Division autonome de médecine préventive hospitalière CHUV, Lausanne L infection Relations : Hôte Agent infectieux

Plus en détail

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL DES ADOLESCENTS ET DES ADULTES MIS À JOUR EN MARS 2011 313-52711-B État des données : mars 2011 Ce guide calendrier vaccinal comporte le carnet de vaccination. SOMMAIRE LA

Plus en détail

Tuberculose bovine. Situation actuelle

Tuberculose bovine. Situation actuelle Tuberculose bovine Situation actuelle 21 mai 2013 Dr G. Peduto Vétérinaire cantonal Service de la consommation et des affaires vétérinaires 1 Tuberculose bovine La Suisse est indemne depuis 1959 Dernier

Plus en détail

Fièvre au retour de voyage Dr Olivier Rogeaux infectiologie CH de Chambéry Grenoble 16 avril 2014

Fièvre au retour de voyage Dr Olivier Rogeaux infectiologie CH de Chambéry Grenoble 16 avril 2014 Fièvre au retour de voyage Dr Olivier Rogeaux infectiologie CH de Chambéry Grenoble 16 avril 2014 Quels risques pour ce voyageur? Risque sanitaire et voyages Voyage de + en + fréquent : une augmentation

Plus en détail

Passeport: en cours de validité. Billet de retour ou de continuation et fonds suffisants.

Passeport: en cours de validité. Billet de retour ou de continuation et fonds suffisants. Canada - Formalités Passeport: en cours de validité. Billet de retour ou de continuation et fonds suffisants. À partir du 15 mars 2016, les touristes français devront obtenir une autorisation de Voyage

Plus en détail

M. Vittecoq & M. Gauthier-Clerc. Séminaire Biodiversité et Gestion des Crises, 31 Mai 2013, Lyon

M. Vittecoq & M. Gauthier-Clerc. Séminaire Biodiversité et Gestion des Crises, 31 Mai 2013, Lyon M. Vittecoq & M. Gauthier-Clerc Séminaire Biodiversité et Gestion des Crises, 31 Mai 2013, Lyon Les parasites : une part importante de la biodiversité? - Traitements antibiotiques Eradication de la variole

Plus en détail

ENTENTE INTERDEPARTEMENTALE

ENTENTE INTERDEPARTEMENTALE ENTENTE INTERDEPARTEMENTALE DE LUTTE CONTRE LA RAGE ET AUTRES ZOONOSES ETAT D AVANCEMENT DES TRAVAUX 2009 SUR L ECHINOCOCCOSE ALVEOLAIRE Bon, où est-ce que je peux poser ma crotte contaminée à Nancy, moi?

Plus en détail

MANUEL DE FORMATION SUR LES MALADIES DE LA FAUNE SAUVAGE ET LEUR SURVEILLANCE

MANUEL DE FORMATION SUR LES MALADIES DE LA FAUNE SAUVAGE ET LEUR SURVEILLANCE MANUEL DE FORMATION SUR LES MALADIES DE LA FAUNE SAUVAGE ET LEUR SURVEILLANCE Atelier de formation des Points Focaux Nationaux de l'oie pour la faune sauvage Organisation Mondiale de la Santé Animale World

Plus en détail

Germes en «pré-hospitalier»

Germes en «pré-hospitalier» Germes en «pré-hospitalier» Quels germes? Risque infectieux? Marcelle Mounier, MCU-PH, Pôle biologie Hygiène, CHU limoges, 18 décembre 2012 Parasites Champignons Sarcopte (gale) Aspergillus Poux Plasmodium

Plus en détail

Maladie - Agent pathogène - vecteur - Hôte

Maladie - Agent pathogène - vecteur - Hôte Maladie - Agent pathogène - vecteur - Hôte Typhus FCO- Schmallenberg Rickettsioses Peste Onchocercose Loase Filariose de Bancroft Maladie du sommeil Maladie de Chagas Leishmanioses Dengue Fièvre Vallée

Plus en détail

SITE INTERNET DES VILLES ET DES POUVOIRS PUBLICS

SITE INTERNET DES VILLES ET DES POUVOIRS PUBLICS SITE INTERNET DES VILLES ET DES POUVOIRS PUBLICS DATE Autorité CONTENU 07/09/05 Roanne Ces oiseaux véhiculent plus de maladies transmissibles à l homme que le rat. Les volatiles infectés sont victimes

Plus en détail

Tanzanie - Informations générales

Tanzanie - Informations générales Tanzanie - Informations générales Capitale: Dodoma. Langue: swahili et anglais. Régime politique: république unitaire à régime présidentiel. Membre du Commonwealth. Habitants: 46 177 000. Monnaie: Shilling

Plus en détail

Tanzanie - Informations générales

Tanzanie - Informations générales Tanzanie - Informations générales Capitale: Dodoma. Langue: swahili et anglais. Régime politique: république unitaire à régime présidentiel. Membre du Commonwealth. Habitants: 46 177 000. Monnaie: Shilling

Plus en détail

INACTIVATION PAR LE TRAITEMENT PHOTODYNAMIQUE DES AGENTS PATHOGENIQUES CONTENUS DANS LES PRODUITS SANGUINS CELLULAIRES

INACTIVATION PAR LE TRAITEMENT PHOTODYNAMIQUE DES AGENTS PATHOGENIQUES CONTENUS DANS LES PRODUITS SANGUINS CELLULAIRES RÉSUMÉ EN FRANÇAIS INACTIVATION PAR LE TRAITEMENT PHOTODYNAMIQUE DES AGENTS PATHOGENIQUES CONTENUS DANS LES PRODUITS SANGUINS CELLULAIRES INTRODUCTION : LES DONS SANGUINS ET LES AGENTS INFECTIEUX La production

Plus en détail

Pourquoi, comment, bien se protéger?

Pourquoi, comment, bien se protéger? Moustiques, tiques... Pourquoi, comment, bien se protéger? Pourquoi se protéger? VECTEUR Individu infecté L individu devient infecté Individus sains Le moustique ayant déjà piqué une personne malade est

Plus en détail

Passeport: en cours de validité d'au moins 6 mois après la fin de validité du visa.

Passeport: en cours de validité d'au moins 6 mois après la fin de validité du visa. inde - formalités Passeport: en cours de validité d'au moins 6 mois après la fin de validité du visa. Visa: obligatoire. - Tourisme / Affaires : Le visa est valable pour des séjours de 6 mois maximum ou

Plus en détail

GESTION DE L EAU DANS LE PROCESSUS DE PRÉPARATION ET DE VENTE DES ALIMENTS DE RUE

GESTION DE L EAU DANS LE PROCESSUS DE PRÉPARATION ET DE VENTE DES ALIMENTS DE RUE MODULE 5 GESTION DE L EAU DANS LE PROCESSUS DE PRÉPARATION ET DE VENTE DES ALIMENTS DE RUE PLAN OBJECTIF PÉDAGOGIQUE 83 MOTS-CLEFS 5.1. APPROVISIONNEMENT, UTILISATION ET GESTION DE L EAU POTABLE A. Types

Plus en détail

Document unique et risques biologiques

Document unique et risques biologiques FICHE AGENTS BIOLOGIQUES Décembre 2012 ED 4410 Cette fiche a pour objectif de vous aider à intégrer l évaluation des risques biologiques dans votre document unique. Il y est fait un rappel : des quatre

Plus en détail

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille N de Table : ISO2 PATHOLOGIES INFECTIEUSES & NOTIONS D INFECTIOLOGIE 1 ère Session M. MABON 18/06/2013 (Durée : 2h) Partie 1 : QCM (10 questions) sur 20 points Chaque question peut avoir une à 5 réponses

Plus en détail

Insectes et Virus - Un risque réel Actualités 2012

Insectes et Virus - Un risque réel Actualités 2012 Insectes et Virus - Un risque réel Actualités 2012 Pascal DELAUNAY Entomologie Parasitologie-Mycologie CHU de Nice Inserm 1065 Qu est qu un vecteur? INSECTES et Agents pathogènes Compétence + Capacité

Plus en détail

Webographie. Réseau scientifique mondial conjoint OIE/FAO pour le contrôle de l'influenza aviaire http://www.offlu.net

Webographie. Réseau scientifique mondial conjoint OIE/FAO pour le contrôle de l'influenza aviaire http://www.offlu.net Webographie SANTE PUBLIQUE Sites officiels, monde OMS, Maladies émergentes http://www.who.int/topics/emerging_diseases/fr Mediterranean Zoonoses Control Programme http://www.mzcp-zoonoses.gr Atlas OMS

Plus en détail

POURQUOI L HYGIENE HYGIENE = PROPRETE HYGIENE = PREVENTION DES INFECTIONS COMMUNAUTAIRES ET DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS

POURQUOI L HYGIENE HYGIENE = PROPRETE HYGIENE = PREVENTION DES INFECTIONS COMMUNAUTAIRES ET DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Prise en charge d un «résident septique» en Etablissements Médico Sociaux PRÉVENTION DES RISQUES INFECTIEUX EN ETABLISSEMENTS MÉDICO SOCIAUX INFECTIONS NOSOCOMIALES ET COMMUNAUTAIRES ASSOCIÉES AUX SOINS

Plus en détail

Chine - Formalités. Contact en France: Passeport: en cours de validité d'au moins 6 mois.

Chine - Formalités. Contact en France: Passeport: en cours de validité d'au moins 6 mois. Chine - Formalités Passeport: en cours de validité d'au moins 6 mois. Nouvelle procédure d'entrée sur le territoire: Trois nouvelles réglementations désormais obligatoires pour les voyageurs à destination

Plus en détail

Vaccination des voyageurs dont la sérologie VIH est positive.

Vaccination des voyageurs dont la sérologie VIH est positive. Vaccination des voyageurs dont la sérologie VIH est positive. Pr Jean Beytout Service des maladies infectieuses et tropicales CHU de Clermont-Ferrand. Comité Technique des Vaccinations Conclusion Le principal

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Arrêté du 22 janvier 2009 fixant la liste des centres nationaux de référence pour la lutte contre les maladies transmissibles

Plus en détail

Bresil - Formalités Passeport: Visa: Enfant: Consulat français

Bresil - Formalités Passeport: Visa: Enfant: Consulat français Bresil - Formalités Passeport: passeport en cours de validité d'au moins 6 mois à compter de la date d'arrivée sur le territoire. Billet de retour ou de continuation. Il est extrêmement recommandé de se

Plus en détail

France - Paris - Informations Générales

France - Paris - Informations Générales France - Paris - Informations Générales Capitale: Paris Langue: français. Régime politique: République démocratique parlementaire à régime présidentiel. Habitants: 65 249 000 Décalage horaire: GMT +1 Indicatif

Plus en détail

Afrique du Sud - Pretoria - Informatons générales

Afrique du Sud - Pretoria - Informatons générales Afrique du Sud - Pretoria - Informatons générales Capitale: Pretoria. Langue: anglais, afrikaans, xhosa, zoulou, sotho, tswana, tsonga, venda, swazi, ndebele. Régime politique: république unitaire composée

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : Le risque infectieux Qu est ce qu un microbe? Comment les microbes peuvent-ils nous rendre malade? Microbe : virus et microorganismes unicellulaires

Plus en détail

Notions de microbiologie générale

Notions de microbiologie générale Notions de microbiologie générale Journée des correspondants en hygiène débutants du 20-11-2015 Dr J GAGNAIRE-Unité d hygiène inter-hospitalière- Service des Maladies infectieuses Différents agents infectieux

Plus en détail

Etats Unis - Washington - Informations générales

Etats Unis - Washington - Informations générales Etats Unis - Washington - Informations générales Langue: anglais. Capitale: Washington Régime politique: république fédérale à démocratie présidentielle. Habitants: 311 938 000 Monnaie: Dollar des États-Unis

Plus en détail

Qu est-ce que la peste?

Qu est-ce que la peste? Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Qu est-ce que la peste? État : 1 juin 2008 Réponses aux questions fréquemment posées concernant

Plus en détail

HYGIENE & SPA LES RISQUES DE CONTAMINATION. Référentiel Qualité & Spa

HYGIENE & SPA LES RISQUES DE CONTAMINATION. Référentiel Qualité & Spa HYGIENE & SPA LES RISQUES DE CONTAMINATION 1 Un peu d histoire Thalassothérapie, SPA, Balnéothérapie, Thermalisme : quelles différences? Il y a 2000 ans les Romains avaient compris l importance de l eau

Plus en détail

Les maladies Infectieuses: Rôle de l AS. IFAS Carcassonne-MOD 3 JM Guénez - 2010

Les maladies Infectieuses: Rôle de l AS. IFAS Carcassonne-MOD 3 JM Guénez - 2010 Les maladies Infectieuses: Rôle de l AS 1 Maladies Infectieuses Définition: Une maladie infectieuse» est une maladie provoquée par la transmission d'un micro-organisme, virus, bactérie, parasite. Le prion

Plus en détail

Les puces peuvent transmettre des maladies infectieuses dont la peste est la plus connue.

Les puces peuvent transmettre des maladies infectieuses dont la peste est la plus connue. FFi icchhee Prraat tiqquuee Lutte anti-vectorielle en établissement de santé Objectif Le risque lié à la présence d ectoparasites et d agents nuisibles dans les établissements de santé est réel pour les

Plus en détail

Les Maladies Tropicales, la Société de Pathologie Exotique. et l Institut Pasteur

Les Maladies Tropicales, la Société de Pathologie Exotique. et l Institut Pasteur Les Maladies Tropicales, la Société de Pathologie Exotique et l Institut Pasteur Un partenariat qui a bien plus de 100 ans Beaucoup des grands noms de la recherche française sur les maladies tropicales

Plus en détail

LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE

LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE 13.05 Objectif Le risque lié à la présence d ectoparasites et d agents nuisibles dans les établissements de santé est réel pour les patients et pour le

Plus en détail

«MENINGITES INSOLITES»

«MENINGITES INSOLITES» «MENINGITES INSOLITES» Deux observations clinico-biologiques Laurent VILLENEUVE Service de Biologie Polyvalente CH AUBAGNE OBSERVATION N 1 Femme 57 ans hospitalisation Urgences CH Aubagne 09/07/2004 pour

Plus en détail

Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad

Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad 28/03/2013 Plan de la présentation Définitions des IRA et GEA Etiologies Grippe et norovirus La surveillance de la grippe et de la GEA en France La surveillance des

Plus en détail

Risque infectieux en pratique dentaire. Risque infectieux en odontologie : conséquences en pratique quotidienne. Particularités

Risque infectieux en pratique dentaire. Risque infectieux en odontologie : conséquences en pratique quotidienne. Particularités Risque infectieux en odontologie : conséquences en pratique quotidienne Dr Christine BONNAL, PH Hygiène Béatrice HEDOUX-QUEAU Cadre hygiéniste Catherine CHARPINET Infirmière hygiéniste Hôpital Bretonneau,

Plus en détail

LA CHAINE EPIDEMIOLOGIQUE

LA CHAINE EPIDEMIOLOGIQUE LA CHAINE EPIDEMIOLOGIQUE Epidémiologie Discipline scientifique qui étudie les facteurs intervenant dans l apparition des maladies au sein d une population ou de groupes de personnes. Fréquence Mode de

Plus en détail

Kenya - Paludisme. Références: Recommandations sanitaires pour les voyageurs. BEH n 21-22 du 9 juin 2015.

Kenya - Paludisme. Références: Recommandations sanitaires pour les voyageurs. BEH n 21-22 du 9 juin 2015. Kenya - Formalités Passeport: en cours de validité d'au moins 6 mois après la date de votre retour avec impérativement deux pages totalement vierges et consécutives (une pour le visa d'entrée, une autre

Plus en détail

Les animaux en EHPAD : règles d hygiène

Les animaux en EHPAD : règles d hygiène 5 ème journée régionale de formation et d information. Prévention du risque infectieux en EHPAD CHRU de LILLE Les animaux en EHPAD : règles d hygiène Annie BRENET, CDS Hygiéniste ARLIN Picardie Jeudi 23

Plus en détail

LES MYCOPLASMES. Marc De Brueker Labelvet

LES MYCOPLASMES. Marc De Brueker Labelvet LES MYCOPLASMES Marc De Brueker Labelvet LES MYCOPLASMES AVIAIRES Principales espèces pathogènes chez les poules et les dindes: Mycoplasma gallisepticum, M. synoviae, M. meleagridis, M. iowae, Tropisme

Plus en détail