Voyager Bien informé!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Voyager Bien informé!"

Transcription

1 Ne pas oublier de faire des photocopies de votre passeport et votre billet d avion Destinations : Afrique du Sud Cambodge Chine Thaïlande

2 Page 2 Page 31 Document préparé par les infirmières de la clinique de santé des voyageurs du CSSS d Antoine-Labelle Christine Cossette, infirmière Guylaine Guénette, infirmière Sonia Perrier, infirmière Références Mise en page Carole Gagnon, Agente administrative Services généraux courants Janvier 2010 Protocole d immunisation du Québec Les maux qui courent Guide d intervention en santé-voyage Réservation santé La santé des voyageurs, par Dr Jean-Luc Grenier, D.S.P.

3 Page 30 Période de questions et discussion Table des matières Les malaises les plus courants 4 Diarrhée des voyageurs (Turista) 5 Schéma d approche du traitement de la diarrhée des voyageurs 6 En cas de diarrhée 7 Soleil et chaleur accablante 8 Le décalage horaire 9 Durant le vol 10 Des médicaments contre le décalage horaire 11 Grippe aviaire 12 Voyage en avion 13 Quand ne pas prendre l avion et quelques conseils préventifs À votre retour de voyage et trousse suggérée pour un voyageur Les moustiques nuisibles à votre santé 16 Dengue, Malaria (paludisme) 17 Prévention, médication 18 Fièvre jaune et Encéphalite Japonaise 19 Zone de prévalence de l encéphalite Japonaise et moyens préventifs 20 Maladie de Lyme 21 Moyens préventifs 22 Extraction de la tique 23 Encéphalite Européenne à tiques 24 Parlons vaccins 25 Comment agissent les vaccins 25 L hépatite A 26 L hépatite B 27 La typhoïde 28 Autres vaccins et réactions possibles suite à la vaccination et conduite à tenir Page 3 29

4 Page 4 Page 29 Autres vaccins Certains vaccins de base, qui sont gratuits au Québec, vous seront recommandés pour certaines destinations si votre vaccination n est pas à jour. Par exemple, pour vous protéger contre le tétanos, la poliomyélite, la rougeole, la diphtérie et la coqueluche. Le vaccin contre la grippe est suggéré aux personnes ayant une maladie chronique ou âgées de 60 ans et plus, car dans certains pays, le risque est présent toute l année ou à une période différente de la nôtre. Les malaises les plus courants De plus, la fièvre typhoïde, la rage, l encéphalite japonaise, le choléra, la fièvre jaune et l encéphalite européenne à tiques peuvent s avérer un risque pour vous, dépendamment de la région que vous visiterez ou du genre d activités qui seront pratiquées. L infirmière ou le médecin vous en informeront, car un vaccin peut vous protéger. Réactions possibles suite à la vaccination et conduite à tenir 1. Dans la majorité des cas, le vaccin ne provoque aucune réaction. 2. Le vaccin peut entraîner une rougeur, un gonflement et une sensibilité au site d'injection dans les 48 heures qui suivent la vaccination. L'application d'une compresse humide froide réduira les symptômes. 3. Rarement, le vaccin pourra entraîner de la fièvre ou des maux de tête qui disparaissent spontanément. Il est conseillé à la personne vaccinée de se reposer, de bien s'hydrater et d'utiliser un médicament contre la fièvre (si la température buccale est de 38,5 C ou la température rectale, de 39 C ou plus) du type acétaminophène. 4. Des réactions allergiques ont rarement été rapportées.

5 Page 28 Page 5 La typhoïde Pays touchés : Chine, Thaïlande, Afrique du Sud, Inde, Cambodge. La fièvre typhoïde est causée par une bactérie qui se transmet par de l eau et des aliments contaminés (ex. : lait, produits laitiers, huîtres) La bactérie survit plusieurs semaines dans l eau, la glace, la poussière et les déchets secs. Périodes d incubation : 10 à 15 jours, mais peut s étendre jusqu à 60 jours. Symptômes : forte fièvre, maux de tête, maux de ventre, de la constipation, un pouls lent, des taches rosées sur le corps, diarrhée (moins fréquente que la constipation), nausées, vomissements. Complications les plus fréquentes : hémorragie intestinale perforation intestinale. Une personne atteinte peut excréter la bactérie dans ses selles un an après son infection. Elle est alors qualifiée de porteuse chronique (3% des personnes atteintes) Un traitement d antibiotique diminue la durée de la maladie, le taux de complications et la létalité. Le risque pour le voyageur varie selon la destination, la durée du séjour, les activités qui seront pratiquées et son état de santé. Il est important d avoir en mains votre itinéraire précis lors de votre rencontre avec l infirmière ou le médecin pour la vaccination afin que ce risque soit bien évalué. Prévention : Précautions usuelles avec l eau et la nourriture. Éviter les aliments préparés et distribués par les vendeurs ambulants. La vaccination : elle ne remplace pas les précautions alimentaires, mais elle peut offrir une protection supplémentaire. Une dose de vaccin injectable donne une protection de 3 ans. Coût : 45$. Diarrhée des voyageurs (Turista) Débute en général le 3 e jour. Durée moyenne de 3 à 4 jours. 80% des cas avec cause identifiable sont d origine bactérienne. Une diarrhée persistante, c est-à-dire qui se poursuit après le retour d un voyage est souvent causée par des parasites, il faut donc consulter un médecin. Le risque varie selon l âge, la destination, l état de santé. Le risque est augmenté s il y a une maladie digestive ou un déficit immunitaire. Prévention Boire des boissons et de l eau embouteillées et scellées. Brossage des dents avec de l eau embouteillée. Boire des jus, boissons gazeuses et autres marques connues. Boire du lait pasteurisé ou en poudre Éviter les glaçons (à moins qu ils n aient été fabriqués avec de l eau purifiée) Éviter les fromages au lait cru Consommer des viandes, poissons, fruits de mer bien cuits et servis chauds. Consommer des légumes cuits ou adéquatement lavés avec de l eau traitée Éviter les crudités, les salades, les fruits frais (à moins de les laver soi-même avec de l eau embouteillée ou traitée ou de les peler. Éviter les crèmes pâtissières, crèmes glacées, les mayonnaises. Éviter les vendeurs ambulants ou les aliments exposés en plein air. Se laver les mains avant les repas et après avoir été à la toilette ou utiliser une solution désinfectante (ex. Purell) Produits pour purifier l eau (en liquide ou comprimés) en vente dans les boutiques de sports, pharmacie) Un vaccin existe (DUKORAL) mais confère une protection limitée (environ 30% des agents pathogènes)

6 Page 6 Page 27 Oui Schéma d approche du traitement de la diarrhée des voyageurs Amélioration Diarrhée (>3 selles non formées / 24h) Traitement : réhydratation et diète Non L hépatite B C est une infection causée par un virus qui s attaque au foie. Se transmet par le sang, le sperme, les sécrétions vaginales d une personne infectée. Les voyageurs devant recevoir des injections ou des produits sanguins dans certains pays en développement peuvent être exposés à ce virus. (Si accident, blessure ou maladie) Période d incubation de 6 semaines à 6 mois. Symptômes : fièvre, maux de ventre, jaunisse, vomissements, diarrhée. Les personnes infectées symptomatiques ou non, sont contagieuses pendant plusieurs semaines. Les personnes présentant une infection chronique peuvent transmettre la maladie. Continuer Diarrhée d intensité légère (3 à 5 selles /24h) sans fièvre ni rectorragies Diarrhée d intensité importante (> 8 selles /24h) sans fièvre ni rectorragies Diarrhée avec fièvre, rectorragies Prévention : Ne pas partager d articles personnels (ex. : rasoir, brosse à dent, seringues, aiguilles, etc.) Éviter les manucures, le bodypercing, le tatouage en voyage. Utiliser un condom pendant les rapports sexuels. Se laver les mains lorsqu elles sont souillées de sang. Antipéristaltique à considérer Antibiotique et antipéristaltique Antibiotique ou consultation médicale; ne pas prendre d agent antipéristaltique Se faire vacciner! 3 doses de vaccins vous procurent une protection «à vie». Les doses sont réparties sur une période d au moins 6 mois. Coûts : Chaque dose coûte 25$ Définitions : Rectorragies :... Présence de sang dans les selles Antipéristaltique :... Imodium Antibiotique :... «Cipro»

7 Page 26 Page 7 L hépatite A C est une infection du foie causée par un virus qui s attrape dans de l eau ou des aliments contaminés (même pour les voyageurs résidants dans les hôtels de luxe) ou par contact direct avec une personne infectée. Période d incubation de 2 à 7 semaines. Symptômes : fièvre, fatigue, perte d appétit, douleurs abdominales, nausées, vomissements, jaunisse (la sévérité augmente avec l âge). Durée : 2 à 4 semaines (la personne est contagieuse environ 2 semaines avant l apparition des symptômes et jusqu à 1 semaine après). Prévention : Précautions avec l eau. Précautions avec les aliments. Lavage des mains avant de s alimenter. Se faire vacciner! 2 doses de vaccins administrées à au moins 6 mois d intervalle, vous donnent une protection d une durée de 20 ans. Coûts : Adultes 60 $ la première dose et 45 $ la 2 e dose. Enfants (18 ans et moins) 45 $ chaque dose. Solution de réhydratation Recette : 1 litre d eau 8c. à thé rases de sucre 1c. à thé rase de sel le jus d un orange ou d un citron pressé (pour améliorer le goût) Ou utiliser du pédialyte ou du gastrolyte

8 Page 8 Page 25 Soleil et chaleur accablante La chaleur risque d aggraver les maladies chroniques. Elle peut causer un coup de chaleur (hyperthermie, la température interne dépasse les 41 C). Elle peut causer un épuisement sévère (fatigue, étourdissements, faiblesse). ** L épuisement résulte souvent d une mauvaise hydratation. Prévention : Boire sans attendre d avoir soif (sauf si contre-indication médicale). Éviter les activités physiques intenses. Porter des vêtements légers et de couleur claire. Éviter l alcool, le café et les boissons sucrées afin d éviter la déshydratation. Se rafraîchir dans les endroits frais ou climatisés, par la baignade, la douche ou un bain. Faire l achat d un écran solaire avec FPS 15 ou plus et l appliquer 30 minutes avant l exposition au soleil et suivre les indications du fabriquant. Rechercher le logo de l association des dermatologues lors de l achat du produit de protection solaire. Porter un chapeau et des lunettes de soleil. Éviter l exposition au soleil durant les périodes les plus intenses. Parlons vaccins Comment agissent les vaccins : Les vaccins amènent nos cellules de défense à fabriquer des substances qu on appelle anticorps. Il s agit d une réaction protectrice tout à fait naturelle. Grâce à ces anticorps, la personne vaccinée devient protégée contre les maladies causées par les véritables microbes.

9 Page 24 Page 9 Encéphalite Européenne à tiques Pays touchés : Chine, Russie, Allemagne, Autriche, Pologne, Suède, Slovaquie, République Tchèque. Causée par la morsure d une tique infectée par le virus de l encéphalite européenne à tiques ou par la consommation de produits laitiers faits avec du lait non pasteurisé de chèvre, de brebis ou de vache. Symptômes : Les premiers symptômes ressemblent à ceux d une grippe et durent environ 1 semaine. Fièvre, douleurs musculaires, maux de tête, tremblements, étourdissements, troubles de la conscience, paralysie progressive, trouble du sommeil, symptômes psychiatriques. Période d incubation : 7 à 14 jours. Le risque est très faible pour les voyageurs et concerne surtout ceux qui séjournent en région boisée. Il est important d avoir en mains votre itinéraire précis lors de votre rencontre avec l infirmière pour la vaccination afin que ce risque soit bien évalué. Prévention : La meilleure prévention consiste à appliquer les mesures de protection contre les piqûres de tiques : porter des vêtements à manches longues, éviter les pantalons courts et les sandales, employer un insectifuge, etc. Il est prudent aussi d éviter les produits laitiers non pasteurisés. Le vaccin est recommandé aux voyageurs si de longs séjours en région boisée sont prévus. L Administration du vaccin se fait en trois doses échelonnées sur un an. Les deux premières doses peuvent être administrées à deux semaines d intervalle. Le décalage horaire Touche le voyageur qui a 3 fuseaux horaires ou plus à traverser. C est lorsqu il y a un changement subit des heures de clarté et de noirceur et le raccourcissement ou allongement de la période de 24 heures ce qui «dérègle» notre horloge biologique. Malaises ressentis : Fatigue Insomnie Diminution de l appétit Diminution des capacités physiques et mentales Troubles de l humeur Malaises gastro-intestinaux Maux de tête Conseil pour diminuer les effets du décalage horaire : Avant le départ Si le voyage est prévu vers l Est (la journée raccourcit) Quelques jours avant le départ, il faut se lever et se coucher plus tôt. Si le voyage est prévu vers l Ouest (la journée s allonge) Quelques jours avant le départ, il faut se lever et se coucher plus tard. Cette méthode est très efficace!!!

10 Page 10 Page 23 Durant le vol Choisir des vols durant le jour pour éviter de perdre des heures de sommeil. Lors d un voyage de nuit, tenter de dormir et éviter le café, l alcool et les repas copieux. S offrir la classe affaires, si possible, est souvent une bonne idée. À destination Pour un séjour de plus de 2 ou 3 jours dans le nouveau fuseau horaire, adopter dès l arrivée les horaires et le rythme de vie de la destination. Dormir seulement le soir et demeurer éveillé pendant le jour ; pour y arriver plus facilement, favoriser les contacts sociaux et l activité physique (marche durant le jour). S il y a une sieste pendant le jour, elle doit être de moins de 45 minutes. Prendre ses repas aux heures appropriées selon la nouvelle destination et modérer la consommation d alcool. Éviter les réunions importantes ou activités exigeantes pour au moins 24 heures après l arrivée. Étant donné que le cycle de clarté-noirceur change l horloge biologique, modifier l exposition à la lumière du jour aide l adaptation au décalage horaire : Pour un voyage vers l est, s exposer à la lumière extérieure tôt le matin, les premiers jours après l arrivée. Pour un voyage vers l ouest, s exposer à la lumière extérieure pendant quelques heures à la fin de l après-midi, les premiers jours après l arrivée. Pour un séjour de courte durée (moins de 2 ou 3 jours), un ajustement complet ne peut survenir, il faut alors prévoir du temps pour reprendre, à destination, les heures de sommeil perdues et tenter de demeurer actif selon l horaire du pays d origine. Extraction de la tique : Extraire la tique aussitôt que possible. Si la tique est enlevée moins de 24 à 36 heures après s être fixée sur la peau, le risque de maladie de Lyme est très faible. Utiliser une pince à épiler à pointe fine. Si possible, porter des gants pour extraire et manipuler la tique. Ne pas comprimer le corps de la tique; saisir celle-ci à l endroit où les mandibules pénètrent dans la peau et tirer doucement mais fermement de façon répété et avec patience jusqu à ce qu elle lâche prise. Ne pas essayer d enlever la tique en la brûlant ou en la couvrant avec de la vaseline ou du vernis à ongles. Désinfecter le site de la morsure adéquatement. Conserver la tique dans un contenant d alcool à 70% (alcool à friction) aux fins d identification. Surveillance des signes et des symptômes après l exposition : Il est recommandé de surveiller l apparition d une éruption ou de tout autres symptôme suggestif au cours du mois suivant une morsure ou un séjour à risque dans une région endémique. Une réaction locale se produisant dans les 24 à 48 heures après la morsure constitue probablement une réaction locale d hypersensibilité plutôt qu un érythème migrant. La maladie de Lyme répond bien en général à un traitement par les antibiotiques. Un traitement administré au stade précoce de la maladie réduit la durée des manifestations cutanées et prévient la plupart du temps la progression vers d autres stades.

11 Page 22 Page 11 Le risque pour le voyageur varie selon la destination, la durée du séjour, les activités qui seront pratiquées et son état de santé. Il est important d avoir en mains votre itinéraire précis lors de votre rencontre avec l infirmière pour la vaccination afin que ce risque soit bien évalué. Moyens préventifs : La prévention la plus importante consiste à appliquer les mesures de protection contre les morsures de tique. Au cours d une excursion dans une région endémique : Porter des vêtements de couleur pâle permettant de mieux voir les tiques. Porter des pantalons longs dont la base est recouverte par des chaussettes, porter aussi des chaussures fermées (pas de sandales) et des chemises à manches longues. Utiliser un insectifuge à base de N,N-diethyl-m-toluamide (DEET). Une concentration de 35% est efficace et sécuritaire chez le jeune enfant et la femme enceinte. Plus une concentration est élevée, plus longue est la durée de protection. Vaporiser sur les vêtements un insecticide contenant de la perméthrine (0,5%). Marcher au centre des sentiers. Éviter si possible les habitats de la tique : champs de hautes herbes, broussailles et sous-bois. Porter attention aux panneaux indiquant qu une zone est infestée de tiques. Éviter les contacts avec les animaux sauvages et domestiques pouvant transporter les tiques. Au retour d un voyage dans une région endémique : Examiner minutieusement toutes les parties du corps pour déceler la présence de tiques (la nymphe non gorgée d un repas à l aspect d un grain de beauté ou d un gros grain de poivre). Laver les vêtements immédiatement pour éliminer les tiques qui pourraient s y dissimuler. Inspecter tout animal domestique ayant fait partie du voyage. Appliquer un shampoing ou un aérosol insecticide. Au besoin, consulter un vétérinaire. Des médicaments contre le décalage horaire? Un somnifère léger peut parfois être utilisé au coucher pour faciliter la récupération du sommeil perdu et ce, pour un maximum de 3 jours; mais il faut se méfier des troubles d attention possibles le lendemain. La mélatonine est l hormone impliquée dans la régulation de l horloge biologique chez l humain. Il est probable que la mélatonine ait un effet bénéfique sur l adaptation au décalage horaire. Produit en vente dans les pharmacies. Jet Lag : produit homéopathique en vente libre.

12 Page 12 Page 21 Grippe aviaire Depuis 2003, on a assisté à des éclosions dans plusieurs pays d Asie (tous les pays d Asie du Sud-Est, la Chine, le Japon, la Corée). Certains pays d Europe et d Afrique ont aussi été touchés. Dans l immédiat, la grippe aviaire comme telle ne représente pas un risque important pour le touriste qui n est pas en contact avec les oiseaux. Les vaccins actuels contre la grippe humaine ne fournissent pas de protection contre la souche aviaire A (H5N1) et il n y a présentement pas de vaccin disponible contre cette souche pour les voyageurs. Conseils préventifs : Éviter les contacts avec les oiseaux vivants (volailles ou oiseaux aquatiques) ainsi que les visites des marchés d oiseaux en Asie. Suivre de strictes mesures d hygiène, notamment se laver les mains, en particulier après les contacts avec des œufs, de la volaille insuffisamment cuite ou des produits à base d œufs ainsi qu avant de manger. Consommer bien cuits les volailles et les œufs : la température interne des aliments doit atteindre 70 C. Il y a peu de preuve que la grippe aviaire puisse se transmettre par des aliments, mais c est une recommandation générale, qui empêchera aussi la transmission d autres microbes responsables d intoxications alimentaires. Éviter les contacts proches, comme dans les foules. Il s agit d une mesure générale pour prévenir l influenza et les autres infections virales qui peuvent se transmettre par voie aérienne, même si la grippe aviaire ne se transmet pas de cette façon. Les voyageurs malades à leur retour au Canada devraient consulter un médecin et l informer de leur séjour à l étranger. Maladie de Lyme Pays touchés : États-unis (Nord-Est, Centre-Nord et la côte du Pacifique, Australie, Chine, Japon, Russie, Europe (Allemagne, Autriche, Suisse, France, Suède) Causée par une bactérie transmise par une morsure de tique infectée. Évolution en 3 stades : Stade 1 : infection localisée (apparaît 3 à 30 jours après l exposition). Stade 2 : Infection disséminée (débute quelques semaines à quelques mois après la morsure de tique chez la personne non traitée). Stade 3 : Infection tardive ou persistante (apparaît un an ou plus après l infection initiale). Arthrite chronique (environ 50% des personnes atteintes). Complications neurologiques (fatigue importante, encéphalite, symptômes neuropsychiatriques). La taille de la tique à jeun est celle d une pointe de crayon (0,3 à 3 mm), elle peut être 7 fois plus importante après un repas sanguin. Une morsure prolongée (24 à 48 heures) est nécessaire pour que la transmission de la bactérie se fasse. La morsure est indolore. La tique ne saute, ni ne vole. Elle habite dans les forêts de feuillus. Elle est agrippée à la végétation (aux feuilles, aux arbustes, aux herbes longues) située en général à moins d un mètre du sol. Elle s accroche à une personne au passage de celle-ci grâce à une pièce buccale. Le risque pour le voyageur est associé à un séjour dans les régions boisées et les prairies adjacentes (marche en forêt, dans les champs, les herbes hautes, les buissons en bordures des plages, des étangs et des campings).

13 Page 20 Page 13 Complications possibles : dommages permanents au cerveau (paralysie, épilepsie, retard mental), la mort (10 à 25 % des personnes malades). Zone de prévalence de l encéphalite japonaise. Inde Thaïlande Chine Cambodge Malaisie Indonésie Taiwan Russie Philippines Moyens préventifs : Se faire vacciner (3 doses). Jours efficacité à 90%. Utiliser les mesures de protection de base contre les moustiques. Vêtements pâles et longs. Insectifuges avec une concentration de DEET d au moins 25%. Moustiquaires aux portes et fenêtres. Air climatisé. Un filet autour du lit si le logis n es pas protégé. Japon Voyage en avion Comment diminuer les inconforts Bien s hydrater. Éviter l alcool, la caféine, les boissons gazeuses. Mâcher de la gomme, bâiller ou avaler diminue la pression dans les oreilles. Donner un biberon d eau ou une sucette aux jeunes enfants avant que l avion n amorce la descente. Si on est enrhumé, prendre un décongestionnant nasal une heure avant l envolée ou la descente. Éviter de prendre l avion dans les 24 heures suivant une activité de plongée sous-marine. Pour éviter le mal des transports, choisir une place au centre de l avion, manger légèrement, éviter la lecture, prendre du gravol. Pour diminuer l anxiété, prendre un médicament sédatif ou anxiolytique léger. Porter des lunettes plutôt que des lentilles cornéennes ou hydrater les yeux avec des solutions appropriées. Bouger souvent les jambes et marcher dans l allée si possible, afin de favoriser la circulation sanguine. Pour les diabétiques : Aviser la compagnie aérienne pour les repas. Faire des glycémies régulièrement et plus souvent. Si vous prenez de l insuline, avoir une ordonnance de votre médecin pour justifier la présence de seringues et d aiguilles Laisser les médicaments dans leur contenant original.

14 Page 14 Page 19 Quand ne pas prendre l avion «Les raisons les plus courantes» Infection aiguë de l oreille moyenne ou des sinus. Grossesse de plus de 36 semaines. Plâtre cylindrique en place depuis moins de 48 heures. Période de contagion d une maladie infectieuse (ex. : la varicelle) Anémie modérée ou sévère. Problème cardiaque ou pulmonaire non contrôlé ou sévère. Chirurgie récente. * Renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne pour les objets non acceptés dans le bagage à main. (Ex. : bouteille de liquide, ciseaux, etc.) Quelques conseils préventifs complémentaires Éviter les baignades en eaux douces, car elles peuvent contenir des parasites qui pourraient causer des infections. Privilégier la baignade dans l eau chlorée des piscines et eau de mer Ne jamais marcher pieds nus : à l extérieur comme à l intérieur. Si vous souffrez d allergies ou de diabète, le port d un bracelet d alerte médicale est fortement recommandé. Les services médicaux offerts et leur qualité varient considérablement d un pays à l autre et d une région à une autre à l intérieur d un même pays Même certains produits pharmaceutiques ne sont pas disponibles. Éviter l achat d un produit combinant protection solaire et chassemoustique. Faire des photocopies de votre passeport et votre billet d avion. Éviter les contacts avec les animaux afin de prévenir les blessures et la rage. Fièvre jaune Certains pays exigent un certificat de vaccination contre la fièvre jaune aux voyageurs qui ont fait escale ou qui proviennent de zones considérées infectées. Par exemple, si vous avez fait escale, ou si vous avez fait un séjour en Afrique, en Amérique du Sud, Trinité, Tobago, Panama, avant votre arrivée à destination vous devrez prévoir vous faire vacciner contre la fièvre jaune avant votre départ. La fièvre jaune est une maladie causée par un virus, elle est parfois mortelle. Elle est transmise par un moustique. Le vaccin est recommandé aux voyageurs qui séjournent dans les régions rurales de plusieurs pays d Afrique et d Amérique du Sud. Ce vaccin est disponible dans certains centres homologués comme St- Jérôme, St-Eustache, St-Sauveur, Maniwaki. Encéphalite Japonaise Risque présent pour le Cambodge, la Chine, l Inde et la Thaïlande (voir carte ci-contre). Le risque est variable selon la région du pays qui est visitée et selon la période de l année (risque plus élevé en région rurale). Il est donc très important que vous ayez en main votre itinéraire précis, lors de votre rencontre avec l infirmière pour la vaccination. Cette maladie se transmet par la piqûre d un moustique infecté par le virus de l encéphalite japonaise qui pique le soir, après le coucher du soleil. Se tiennent principalement dans les rivières ou au voisinage des animaux, en particulier les porcs et les oiseaux de marais. La maladie est asymptomatique chez la majorité des individus infectés (95%). Symptômes : Fièvre, maux de tête, somnolence, désorientation, tremblements, convulsions.

15 Page 18 Page 15 Prévention : Précautions anti-moustiques; Port de vêtements longs et pâles. Utilisation d un produit chasse-moustique avec concentration de DEET d un minimum de 25% sur les surfaces exposées. Moustiquaires aux portes et fenêtres. Pièces fermées avec climatiseur. Prise d un médicament antipaludéen. Dormir sous une moustiquaire imprégnée d un insecticide. Médication : Éviter l achat de produit en bombe aérosol Ne protège pas à 100 %. Les précautions contre les piqûres de moustiques sont toujours de mises. La médication doit être débutée 1 à 2 semaines avant le départ puis pendant le voyage et être poursuivie durant 4 semaines après le retour. Les effets secondaires des médicaments sont pour la plupart bénins et comme la malaria peut-être mortelle, la médication peut sauver des vies! * En cas de fièvre dans les 3 mois qui suivent le retour d un voyage dans des régions à risque : Consulter rapidement un médecin. Ce risque est présent dans plusieurs régions, il est donc très important que vous ayez en main votre itinéraire précis lors de votre rencontre avec l infirmière pour votre vaccination L évaluation du risque pour vous, se fera à ce moment et l ordonnance du médicament sera remise si besoin. À votre retour de voyage (Surveillance suggérée pour les 2 premiers mois) Surveillez tous les symptômes qui vous apparaissent inhabituels et consulter un médecin au besoin. En cas de fièvre consulter rapidement. Trousse suggérée pour un voyageur en circuit touristique Bandages adhésifs (band-aid) Bandages élastiques Ciseaux Compresses stériles Désinfectant pour les plaies et onguent antibiotique (ex. : polysporin) Diachylons de rapprochement Cotons-tiges (Q-Tips) Condoms (préférable d en acheter au Canada et aux Etats-Unis) Pinces à épiler (retrait d une écharde) Moleskines (coussinets pour prévenir les ampoules) Deuxième paire de verres correcteurs. La médication personnelle, en quantité suffisante. Les médicaments prescrits pour le voyage. Tylénol, Advil Bénadryl Imodium, gravol, peptobismol... Mettre les médicaments dans le bagage à main et les laisser dans leur contenant original.

16 Page 16 Page 17 Dengue Virus transmis par un insecte qui pique le jour, du lever au coucher du soleil et vit en région urbaine et périurbaine. Incubation de 5 à 8 jours. Symptômes : fièvre, céphalées, douleurs musculaires et articulaires, rash, saignements. (durée de 1 à 3 semaines) Complications : Dengue hémorragique : problème de coagulation avec risques d hémorragies importantes (très rare). Les moustiques nuisibles à votre santé Prévention : Précautions anti-moustiques; Port de vêtements pâles, manches longues. Utilisation d un produit chasse-moustique avec concentration de DEET d un minimum de 25% sur les surfaces exposées. Moustiquaires aux portes et fenêtres. Pièces fermées avec climatiseur. Éviter l achat de produit en bombe aérosol (dégât dans les bagages) Malaria (paludisme) Transmis par piqûre d un insecte, entre le coucher et le lever du soleil. Incubation de 1 à 4 semaines (mais occasionnellement quelques mois.) Symptômes : fièvre, frissons, céphalées, douleurs abdominales. Complications variées jusqu au décès.

Voyager Bien informé!

Voyager Bien informé! Page 24 Ne pas oublier de faire des photocopies de votre passeport et votre billet d avion Destinations : Caraïbes et Amérique Centrale P:\WP\Clinique voyageur/voyager bien informé caraibes et amérique

Plus en détail

conseils généraux POUR TOUTES LES DESTINATIONS

conseils généraux POUR TOUTES LES DESTINATIONS conseils généraux POUR TOUTES LES DESTINATIONS Un voyage à l étranger représente toujours certains risques. Ceux-ci dépendent d une multitude de facteurs, tels que la destination, la durée et les activités

Plus en détail

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre :

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre : LA VACCINATION, UNE BONNE PROTECTION En faisant vacciner votre enfant, vous lui offrez la meilleure protection contre certaines maladies graves. Comment agissent les vaccins? Les vaccins amènent nos cellules

Plus en détail

Information utile à consulter avant un voyage dans un pays à risque

Information utile à consulter avant un voyage dans un pays à risque Cliniques universitaires de Bruxelles Route de Lennik 808 B 1070 Bruxelles T +32 (0)2 555 31 11 M webmaster@erasme.ulb.ac.be S www.erasme.ulb.ac.be Information utile à consulter avant un voyage dans un

Plus en détail

La vaccination, une bonne protection

La vaccination, une bonne protection Vaccin contre l hépatite A et l hépatite B La personne qui reçoit ce vaccin se protège contre l hépatite A, l hépatite B et leurs complications. L hépatite A et l hépatite B sont des infections du foie

Plus en détail

Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie

Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie LA VACCINATION POST-GREFFE DE CELLULES HÉMATO-POÏÉTIQUES Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie Pourquoi me faire vacciner suite à une greffe de cellules hématopoïétiques

Plus en détail

Attention aux tiques!

Attention aux tiques! Attention aux tiques! Sommaire Les tiques 05 La borréliose 06 La méningo-encéphalite à tiques 07 Mesures de protection 08/09 Se protéger contre les piqûres de tiques Empêcher la transmission de l agent

Plus en détail

Voyages et vaccinations

Voyages et vaccinations Voyages et vaccinations VOYAGES LES MICI NE SONT PAS UN OBSTACLE AUX VOYAGES. Cependant, sauf urgences professionnelles, mieux vaut envisager les déplacements en période de rémission quand tout va bien.

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON 20-14 Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON Chaque personnel navigant est responsable de la mise à jour des ses vaccins. 1 - VACCINATION OBLIGATOIRE La vaccination contre la fièvre jaune (vaccination anti-amarile)

Plus en détail

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT PAS SEULEMENT LES PATIENTS Monica Attinger Unité HPCI VD SSSH -16 mars 2013 /CHUV Rappel Infection : envahissement de l organisme par des germes capables de provoquer une maladie

Plus en détail

Journée mondiale de la Santé Les maladies à transmission vectorielle

Journée mondiale de la Santé Les maladies à transmission vectorielle Journée mondiale de la Santé Les maladies à transmission vectorielle Le Paludisme Contenu du Pack Ecoles primaires. 1 Collèges...2 Dengue Ecoles primaires 3 Collèges.... 4 Chikungunya Ecoles primaires....5

Plus en détail

POINT SANTE : TRUCS ET ASTUCES. Pas d affolement! Pas de négligence!

POINT SANTE : TRUCS ET ASTUCES. Pas d affolement! Pas de négligence! POINT SANTE : TRUCS ET ASTUCES Dans les pays du sud, il existe des bactéries et parasites que l on ne retrouve pas en France. Ils sont parfois vecteurs de maladies, et cela vous inquiète? Ces quelques

Plus en détail

Les parasites externes du chien

Les parasites externes du chien Les parasites externes du chien La puce La puce, doit-elle être considérée comme un parasite normal du chien? Non, elle vit à ses dépends, les femelles prélevant du sang sur le chien pour se nourrir. La

Plus en détail

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Vaccin bivalent contre l hépatite A et l hépatite B Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la «monographie de produit» publiée

Plus en détail

Pourquoi, comment, bien se protéger?

Pourquoi, comment, bien se protéger? Moustiques, tiques... Pourquoi, comment, bien se protéger? Pourquoi se protéger? VECTEUR Individu infecté L individu devient infecté Individus sains Le moustique ayant déjà piqué une personne malade est

Plus en détail

La vaccination des enfants

La vaccination des enfants FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La vaccination des enfants Question : Que voyez-vous sur ces images? Réponses : 1. Une mère qui tient son enfant pendant qu il est vacciné. 2. Un père portant son enfant vacciné

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Mise à jour Janvier 2012 page 1 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Cette politique a été conçue afin de mieux cerner les interventions

Plus en détail

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES HÉPATITE A L HÉPATITE A L hépatite A est une infection du foie causée par un virus. Il s agit d une maladie sérieuse qui peut nécessiter une hospitalisation. Elle est plus grave chez les personnes plus

Plus en détail

Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur

Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur Les sports et les loisirs apportent de nombreux avantages aux enfants et peuvent être une manière amusante et agréable de faire de l activité physique. Cependant,

Plus en détail

Le 4 juillet 2012. Addenda

Le 4 juillet 2012. Addenda Division de la santé publique et des soins de santé primaires Lutte contre les maladies transmissibles 300, rue Carlton, 4 e étage, Winnipeg (Manitoba) R3B 3M9 Tél. : 204 788-6737 Téléc. : 204 948-2040

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

Parents Note H1N1 : n o 3

Parents Note H1N1 : n o 3 École primaire Laurentia Parents Note H1N1 : n o 3 Destinataires : Tous les parents de L ÉCOLE PRIMAIRE LAURENTIA Date : Le 16 novembre 2009 Objet : Expéditrice : Transport des élèves vers les centres

Plus en détail

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance??

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? Centre de la Petite Enfance Baliballon Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? La réponse dans les pages qui suivent En collaboration avec le CLSC-CHSLD «Comme la santé

Plus en détail

un curetage Si vous devez subir CLINIQUE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES Guide d accompagnement et d enseignement

un curetage Si vous devez subir CLINIQUE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES Guide d accompagnement et d enseignement CLINIQUE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES - 2705, boulevard Laurier, local 1185, 1er étage Québec (Québec) G1V 4G2 Téléphone : 418 654-2167 poste 1 Fax : 418 654-2172 Guide d accompagnement et d enseignement

Plus en détail

Quand il fait CHAUD POUR. Prudence!

Quand il fait CHAUD POUR. Prudence! Quand il fait CHAUD POUR MOURIR Prudence! Comment la chaleur affecte-t-elle la santé? L été, le soleil et le beau temps sont sources de nombreux plaisirs Par contre, lorsque la chaleur est trop intense,

Plus en détail

Quelles sont les maladies contre lesquelles mon enfant devrait recevoir une protection?

Quelles sont les maladies contre lesquelles mon enfant devrait recevoir une protection? Qu est-ce que l immunisation? L immunisation est un processus qui permet au corps de lutter contre les maladies causées par certains virus et bactéries. L un des moyens d être immunisé est de recevoir

Plus en détail

TROUSSE D OUTILS POUR LA PRÉVENTION DE LA MALADIE DE LYME

TROUSSE D OUTILS POUR LA PRÉVENTION DE LA MALADIE DE LYME Qu est-ce que la maladie de Lyme?... 2 Comment les tiques propagent-elles la maladie de Lyme?.. 2 Endroits où vous risquez le plus d attraper la maladie de Lyme... 3 Comment éviter les morsures de tiques?...

Plus en détail

Comment s occuper de votre santé pendant un voyage

Comment s occuper de votre santé pendant un voyage Comment s occuper de votre santé pendant un voyage www.saude.gov.br/viajante PRÉSENTATION Le Ministère de la Santé présente un guide de santé du voyageur. Une publication spécialement préparée pour ceux

Plus en détail

X-Plain La Grippe H1N1 (Grippe Porcine) Résumé de Référence

X-Plain La Grippe H1N1 (Grippe Porcine) Résumé de Référence X-Plain La Grippe H1N1 (Grippe Porcine) Résumé de Référence Introduction La grippe H1N1, également appelée grippe porcine, est une maladie respiratoire des porcs qui s est répandue maintenant parmi les

Plus en détail

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Ce que vous devez savoir sur les vaccins antigrippaux offerts cette année L influenza, qu on appelle communément la grippe, est une infection respiratoire

Plus en détail

Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives. Cours pour infirmières EMS Septembre 2009

Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives. Cours pour infirmières EMS Septembre 2009 Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives Cours pour infirmières EMS Septembre 2009 Unité HPCI, septembre 2009 1 Objectifs du cours Grippe saisonnière Grippe A(H1N1) Mesures de prévention

Plus en détail

Conseils aux voyageurs

Conseils aux voyageurs Conseils aux voyageurs Informations issues du site du Ministère des Affaires Etrangères en France : http://www.diplomatie.gouv.fr/ Entrée / Séjour : Un visa d entrée est nécessaire pour les ressortissants

Plus en détail

gratuite de vaccination Programmes en 4 e année du primaire Contre l hépatite B pour les garçons et les filles

gratuite de vaccination Programmes en 4 e année du primaire Contre l hépatite B pour les garçons et les filles «Programmes de vaccination gratuite en 4 e année du primaire» Contre l hépatite B pour les garçons et les filles (incluant une protection contre l hépatite A ) Contre le virus du papillome humain (VPH)

Plus en détail

QUESTIONS ET INQUIETUDES DES VOYAGEURS AVANT LEUR DEPART

QUESTIONS ET INQUIETUDES DES VOYAGEURS AVANT LEUR DEPART QUESTIONS ET INQUIETUDES DES VOYAGEURS AVANT LEUR DEPART ETONNANTS VOYAGEURS, souvent trop insouciants parfois trop inquiets Des insouciants aux inquiets : informer les uns, rassurer les autres Enquête

Plus en détail

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1)

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) Ce que vous devez savoir Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la grippe A(H1N1)? La grippe est une infection virale très contagieuse des voies respiratoires. Il

Plus en détail

L examen du parfait stagiaire

L examen du parfait stagiaire L examen du parfait stagiaire Votre passeport est-il valide jusqu à six mois après la date prévue de votre retour? Avez-vous photocopié votre passeport, votre visa et votre permis de conduire? Un exemplaire

Plus en détail

La vaccination chez l enfant

La vaccination chez l enfant Conseil santé La vaccination chez l enfant www.omnimut.be La vaccination chez l enfant La vaccination chez l enfant Nous ne les voyons pas, mais ils sont bien là! De nombreux virus et bactéries peuvent

Plus en détail

UNICEF/97-0627/Lemoyne

UNICEF/97-0627/Lemoyne UNICEF/97-0627/Lemoyne Pourquoi il est important de communiquer et d utiliser les informations sur LA VACCINATION La vaccination Chaque année, 1,7 million d enfants meurent de maladies qui auraient pu

Plus en détail

LES MÉDICAMENTS SERVANT À TRAITER ET

LES MÉDICAMENTS SERVANT À TRAITER ET À GUÉRIR LA TUBERCULOSE Les médicaments décrits ci-dessous sont ceux qu on utilise couramment pour traiter la tuberculose. Dans certaines situations, on pourrait vous administrer des médicaments ne figurant

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION 2008 TITRE CPE Les Petits Bonheurs Code : CA 115.8.2 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion NATURE ET APPROBATION Date d approbation

Plus en détail

Mesures d urgence lors de cétonémie

Mesures d urgence lors de cétonémie Mesures d urgence lors de cétonémie Que sont les «cétones» - Qu est-ce que la cétoacidose? En cas de carence en insuline dans l organisme, les hydrates de carbone ou les sucres ne peuvent pas entrer dans

Plus en détail

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport Service d ambulance Normes de soins aux patients et de transport Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction des services de santé d urgence Avril 2000 (Mise à jour : octobre 2002) Soins

Plus en détail

CONSEILS AUX VOYAGEURS

CONSEILS AUX VOYAGEURS CONSEILS AUX VOYAGEURS Vous devez prochainement partir en mission à l étranger Au cours de votre séjour, vous pouvez être confronté à différents risques : risques infectieux : paludisme, diarrhées, hépatites,

Plus en détail

VACCINATION OFFERTE EN HÉMODIALYSE

VACCINATION OFFERTE EN HÉMODIALYSE 23 VACCINATION OFFERTE EN HÉMODIALYSE Informations générales Pour vous, pour la vie Madame, Monsieur, La vaccination demeure la mesure de santé publique la plus efficace et sécuritaire dans la prévention

Plus en détail

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse Conseil péri opératoire : Greffe osseuse AVANT L INTERVENTION CHIRURGICALE DE GREFFE OSSEUSE Afin de vous préparer à votre intervention chirurgicale de greffe osseuse, d assurer votre confort et d obtenir

Plus en détail

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée.

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Si vous vous piquez avec une aiguille contaminée : Faites saigner légèrement la plaie et lavez-la avec de l eau et du savon, sans brosser.

Plus en détail

IRBMS. Institut Régional de Biologie et de Médecine du Sport N ORD PAS- DE-CALAIS WWW. IRBMS. COM. Titre : «DECALAGE HORAIRE ET SPORT»

IRBMS. Institut Régional de Biologie et de Médecine du Sport N ORD PAS- DE-CALAIS WWW. IRBMS. COM. Titre : «DECALAGE HORAIRE ET SPORT» IRBMS http://www.irbms.com Institut Régional de Biologie et de Médecine du Sport N ORD PAS- DE-CALAIS WWW. IRBMS. COM Titre : «DECALAGE HORAIRE ET SPORT» Auteur(s) : J.-D. Guieu Catégorie : Sport Santé

Plus en détail

Ebola Virus Disease (EVD) Informations contextuelles

Ebola Virus Disease (EVD) Informations contextuelles Ebola Virus Disease (EVD) Informations contextuelles Ebola Virus Disease (EVD) Origines Le virus Ebola porte le nom de la Rivière Ebola qui se trouve dans ce qui était le Zaïre (maintenant la République

Plus en détail

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Ce qu il faut savoir sur le VIH et le sida Soigner prudemment les personnes atteintes du VIH ou du sida dans la communauté est surtout

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe Ce guide a été conçu afin de mieux cerner les interventions à réaliser lorsqu un enfant est malade. Il nous permet d avoir un cadre à suivre précis qui soit le même pour tous les enfants, tout en favorisant

Plus en détail

Un regard sur la vaccination équine

Un regard sur la vaccination équine Un regard sur la vaccination équine Les chevaux doivent-ils vraiment être vaccinés? La réponse est OUI, sans la moindre hésitation! Aujourd hui encore, les vaccins représentent le moyen le plus efficace

Plus en détail

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL DES ADOLESCENTS ET DES ADULTES MIS À JOUR EN MARS 2011 313-52711-B État des données : mars 2011 Ce guide calendrier vaccinal comporte le carnet de vaccination. SOMMAIRE LA

Plus en détail

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Les vaccinations Même si, heureusement, les épidémies sont rares de nos jours en France, les vaccins sont utiles car ils permettent de prévenir un ensemble

Plus en détail

Les tiques et la maladie de Lyme. Automne 2013 Véronique Morin T.S.A.

Les tiques et la maladie de Lyme. Automne 2013 Véronique Morin T.S.A. Les tiques et la maladie de Lyme Automne 2013 Véronique Morin T.S.A. Qu est-ce qu une tique? Un petit Acarien du même ordre que les araignées qui mesure 1-2 mm La femelle se fixe sur un mammifère, un oiseau

Plus en détail

La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS!

La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS! La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS! Par Cathy Ouellet Conseillère en prévention et contrôle des infections Formation pour les bénévoles Juillet 2013 L exposition à des agents

Plus en détail

Des réponses. Vaccination

Des réponses. Vaccination Des réponses à vos questions sur la Vaccination Vacciner permet de réduire considérablement le nombre de malades et de décès par maladies infectieuses. C est un geste médical à part entière, sur lequel

Plus en détail

La grippe en 2011 : questions et réponses

La grippe en 2011 : questions et réponses La grippe en 2011 : questions et réponses 1. Pourquoi vacciner contre la grippe? La vaccination est la seule manière de se protéger contre la grippe, et surtout contre ses complications. La grippe est

Plus en détail

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques D Angine à Vaccin, de Bactéries à Viral : 28 mots pour se préparer à l hiver. Ce guide vous aidera à mieux comprendre les maladies de la vie courante comme le rhume ou la bronchite. Parce que face à ces

Plus en détail

INFORMATIONS AUX ETUDIANTS de la Faculté de biologie et de médecine de l Université de Lausanne

INFORMATIONS AUX ETUDIANTS de la Faculté de biologie et de médecine de l Université de Lausanne Programme de vaccination pour les étudiants de médecine INFORMATIONS AUX ETUDIANTS de la Faculté de biologie et de médecine de l Université de Lausanne 1) Introduction Le personnel de santé est exposé

Plus en détail

TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS

TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS I-DEFINITION Les TIAC sont définies par l apparition d au moins 2 cas d une symptomatologie gastro-intestinale dont on peut rapporter la

Plus en détail

Le Conseil départemental des Vosges vous informe. Canicule et personnes fragiles

Le Conseil départemental des Vosges vous informe. Canicule et personnes fragiles Le Conseil départemental des Vosges vous informe Canicule et personnes fragiles Une chaleur excessive, se prolongeant dans le temps, est pénible à supporter pour toute la population. Certaines personnes

Plus en détail

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant :

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant : Information aux patients SOINS DE LA PEAU PENDANT LA RADIOTHÉRAPIE EXTERNE Oncologie Vitalité Zone : 1B 4 5 6 Établissement : Centre d oncologie Dr-Léon-Richard Dans ce document, vous trouverez de l information

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR

RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Menveo MC Vaccin oligosaccharidique contre le méningocoque des groupes A, C, W-135 et Y conjugué au CRM 197 Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie

Plus en détail

1.1.2 : Indiquer la voie de pénétration du microorganisme

1.1.2 : Indiquer la voie de pénétration du microorganisme Situation n 2 : EN QUOI L EPIDEMIE DE CHIKUNGUNYA APPORTE T- ELLE DES CHANGEMENTS DANS NOTRE VIE QUOTIDIENNE? Séance n 1 : Le chikungunya Objectif : Prévenir le risque infectieux Tout d un coup, Adeline

Plus en détail

FICHE PRATIQUE VACCINATION RECOMMANDATIONS AUX VOYAGEURS

FICHE PRATIQUE VACCINATION RECOMMANDATIONS AUX VOYAGEURS www.carmiest.fr FICHE PRATIQUE VACCINATION RECOMMANDATIONS AUX VOYAGEURS 01 Avant tout voyage il convient d établir un programme de vaccination qui doit tenir compte de deux critères : L obligation administrative.

Plus en détail

Questions fréquentes sur la vaccination en général

Questions fréquentes sur la vaccination en général Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Maladies transmissibles Etat au 9.10.2013 Questions fréquentes sur la vaccination en général 1. Qu est-ce que le système

Plus en détail

Protocole de prévention et contrôle des infections

Protocole de prévention et contrôle des infections Protocole de prévention et contrôle des infections Point de services Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec 27 avril 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. OBJECTIFS 1 3. RESPONSABILITÉ

Plus en détail

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie 23 L AMYGDALECTOMIE Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant Pour vous, pour la vie L amygdalectomie Cette brochure vous aidera à comprendre ce qu est l amygdalectomie L

Plus en détail

Après le petit déjeuner, départ pour un safari dans la réserve de Selous. Votre safari continue en bateau!

Après le petit déjeuner, départ pour un safari dans la réserve de Selous. Votre safari continue en bateau! Ref : Tanzanie ITTA1 Nous vous proposons à travers ce voyage de profiter de deux superbes réserves tanzaniennes, beaucoup moins fréquentées par les touristes, dont l une d elle, Selous, est classée au

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions Des réponses à vos questions La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits sanguins

Plus en détail

Médecin coordinateur. RTE Réseau de Transport d Electricité Tour Initiale 1 Terrasse Bellini 92919 LA DEFENSE CEDEX. philippe.havette@wanadoo.

Médecin coordinateur. RTE Réseau de Transport d Electricité Tour Initiale 1 Terrasse Bellini 92919 LA DEFENSE CEDEX. philippe.havette@wanadoo. Dr. Philippe HAVETTE Médecin coordinateur RTE Réseau de Transport d Electricité Tour Initiale 1 Terrasse Bellini 92919 LA DEFENSE CEDEX philippe.havette@wanadoo.fr PLAN LES DIFFERENTS SEJOURS A L ETRANGER

Plus en détail

Maladies infectieuses - Coqueluche

Maladies infectieuses - Coqueluche Maladies infectieuses - Coqueluche Document d info La coqueluche 1 Introduction La coqueluche est une maladie aiguë et contagieuse des voies respiratoires provoquée par la bactérie Bordetella pertussis.

Plus en détail

Les voyageurs atteints du

Les voyageurs atteints du Les voyageurs atteints du VIH : comment les conseiller? Depuis la venue de traitements efficaces, les personnes infectées par le virus de l immunodéficience humaine (VIH) ont grandement amélioré leur qualité

Plus en détail

Situation, prise en charge

Situation, prise en charge Grippe pandémique A(H1N1) Situation, prise en charge DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI Des grippes pandémiques Groupe A Secondaires à une cassure (rôle animal) Absence d immunité collective Létalité

Plus en détail

L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada

L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada Un guide de formation à l intention des fournisseurs de soins communautaires, de soins de santé et de services sociaux Produit par Le Conseil

Plus en détail

Pandémie de grippe : mesures spécifiques. Formation 2007 Cours à l intention du personnel des établissements médico-sociaux

Pandémie de grippe : mesures spécifiques. Formation 2007 Cours à l intention du personnel des établissements médico-sociaux Pandémie de grippe : mesures spécifiques Formation 2007 Cours à l intention du personnel des établissements médico-sociaux La grippe (ou influenza) Infection des voies respiratoires déclenchée par les

Plus en détail

VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE

VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE CAS CLINIQUE N 2 VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE FAMILLE DE 5 : MÈRE ASSISTANTE DE DIRECTION / PÈRE STEWARD AIR FRANCE, LONGS COURRIERS CARAÏBES. 3 ENFANTS

Plus en détail

Programme de Techniques de soins vétérinaires

Programme de Techniques de soins vétérinaires VACCINATION CONTRE LA RAGE, L HÉPATITE B ET LE TÉTANOS Le Campus d Alfred et le Collège Boréal recommandent aux étudiants s inscrivant au programme de Techniques de soins vétérinaires, d être immunisés

Plus en détail

SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE POLITIQUE DE PRÉVENTION DES MALADIES. Adopté par le Conseil d administration de la

SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE POLITIQUE DE PRÉVENTION DES MALADIES. Adopté par le Conseil d administration de la SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE POLITIQUE DE PRÉVENTION DES MALADIES Adopté par le Conseil d administration de la Corporation Services à la Petite Enfance de St-Lazare Le 29 octobre 2012 2 Table

Plus en détail

Voyager, Dans les cliniques santé-voyage comme. santé en mains! Comment retarder les menstruations? Le cas de Josianne

Voyager, Dans les cliniques santé-voyage comme. santé en mains! Comment retarder les menstruations? Le cas de Josianne Voyager, santé en mains! La rubrique Les soins au féminin est coordonnée par le Dr Pierre Fugère, professeur titulaire, Université de Montréal, et obstétricien-gynécologue, Centre hospitalier de l Université

Plus en détail

La Grippe en questions

La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

De la naissance à 6 mois

De la naissance à 6 mois De la naissance à 6 mois L alimentation se compose du lait (maternel ou infantile). Seule l eau peut s y ajouter Privilégier l allaitement maternel Le lait maternel - est l alimentation idéale du nouveau-né

Plus en détail

Parasites externes du chat et du chien

Parasites externes du chat et du chien Parasites externes du chat et du chien Identification, prévention et traitement Les tiques Les tiques transmettent des maladies parfois mortelles. La prévention est la meilleure arme. 1 - Où les trouve-t-on?

Plus en détail

Brunei - Bandar Seri Begawan - Informations générales

Brunei - Bandar Seri Begawan - Informations générales Brunei - Bandar Seri Begawan - Informations générales Capitale: Bandar Seri Begawan Langue: malais. Régime politique: monarchie absolue sultanat (les partis sont interdits depuis 1988). Habitants: 406

Plus en détail

PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE

PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE 715, rue Priestman (506) 458-9915 info@apmf.ca Fredericton, N.B. E3B 5W7 (506) 457-9120 www.apmf.ca PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE Table des matières ARTICLE 1 - HORAIRE... 3 ARTICLE

Plus en détail

الجمهورية التونسية. République Tunisienne. Ministère de la Santé Publique. Observatoire National des Maladies Nouvelles et Emergentes

الجمهورية التونسية. République Tunisienne. Ministère de la Santé Publique. Observatoire National des Maladies Nouvelles et Emergentes الجمهورية التونسية République Tunisienne Ministère de la Santé Publique Observatoire National des Maladies Nouvelles et Emergentes Mise en place d un système de surveillance des pathologies et des décès

Plus en détail

Samoa Américaines - Informations générales

Samoa Américaines - Informations générales Samoa Américaines - Informations générales Langue: samoan et anglais. Régime politique: Sous administration américaine. Habitants: 62.000 Décalage horaire: GMT -11 Indicatif Tél: 00 684 Réseau Tél: correct.

Plus en détail

I-2-5 FICHE DESTINEE AUX PERSONNES PRENANT EN CHARGE DES SANS-DOMICILE FIXE MESSAGES CLES

I-2-5 FICHE DESTINEE AUX PERSONNES PRENANT EN CHARGE DES SANS-DOMICILE FIXE MESSAGES CLES I-2-5 FICHE DESTINEE AUX PERSONNES PRENANT EN CHARGE DES SANS-DOMICILE FIXE (Soignants en LHSS et LAM prenant en charge des adultes vulnérables en structures et aux EMA) MESSAGES CLES 1. Deux risques vitaux

Plus en détail

VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A : ce que vous devez savoir

VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A : ce que vous devez savoir French VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A : ce que vous devez savoir La grippe. Protégez-vous et protégez les autres. 1 Sommaire Qu est-ce que la grippe porcine, dite grippe A? 3 Le vaccin contre la grippe

Plus en détail

Tout travail effectué en condition de chaleur excessive constitue un risque pour la santé, quelle que soit la brièveté de l activité considérée.

Tout travail effectué en condition de chaleur excessive constitue un risque pour la santé, quelle que soit la brièveté de l activité considérée. Lucerne, le 1.6.2006 Factsheet Chaleur 1. Introduction Toute activité impliquant une exposition à la chaleur combinée avec des efforts intenses et le port de vêtements inappropriés provoque un échauffement

Plus en détail

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Bienvenue au Centre de santé et des services sociaux du Granit. Vous serez admise à l hôpital pour une césarienne. Votre séjour sera d environ trois à quatre

Plus en détail

Quiz Comment bien utiliser les médicaments?

Quiz Comment bien utiliser les médicaments? PATIENT Quiz Comment bien utiliser les médicaments? Chaque question peut faire l objet d une ou de plusieurs bonnes réponses. QUESTIONS 1 : J ai pris un ou plusieurs médicaments et je pense que l un d

Plus en détail

Grippe : Ce que vous pouvez faire. Prendre soin des personnes malades à la maison

Grippe : Ce que vous pouvez faire. Prendre soin des personnes malades à la maison Grippe : Ce que vous pouvez faire Prendre soin des personnes malades à la maison Pour de plus amples informations, rendez-vous à : www.mass.gov/dph/flu Grippe : Ce que vous pouvez faire Prendre soin des

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Interventions lors d une réaction transfusionnelle. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures diagnostiques ou thérapeutiques

Plus en détail

YME DE LUTTE CONTRE LES MALADIES VECTORIELLES ATIQUES ASSOCIATION

YME DE LUTTE CONTRE LES MALADIES VECTORIELLES ATIQUES ASSOCIATION YME ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LES MALADIES VECTORIELLES ATIQUES éronce Lyne rcmene lo MoÂon des Scènces de l'homme, et plus Potticutièrcment AuÉlien Ponce et Sonud Memetqui onr odivement Portici é à

Plus en détail