Les animaux vertébrés sont-ils réservoirs de rickettsies?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les animaux vertébrés sont-ils réservoirs de rickettsies?"

Transcription

1 Les animaux vertébrés sont-ils réservoirs de rickettsies? Bernard DAVOUST 1,2, Oleg MEDIANNIKOV 2, Jean-Lou MARIÉ 1,2, Cristina SOCOLOVSCHI 2, Philippe PAROLA 2 et Didier RAOULT Direction régionale du service de santé des armées de Toulon 2 Unité de recherche en maladies infectieuses et tropicales émergentes (URMITE), UMR CNRS-IRD 6236, Faculté de médecine de Marseille Académie Vétérinaire de France 04 novembre 2010 Plan de l exposé Les rickettsies sensu stricto : définition, classification, cycles, répartition géographique Le rôle des vertébrés dans les infections du Groupe typhus Le rôle des vertébrés dans les infections du Groupe boutonneux Le rôle des vertébrés dans l infection à Rickettsia felis

2 Les rickettsies (genre Rickettsia) Bactériologie Vecteurs Famille Rickettsiaceae Puces Ordre des Rickettsiales Poux Gram négative Tiques et autres acariens Intracellulaires obligatoires 0,3-0,5 X 0,8-2,1 μm Parasitant les cellules eucaryotes 25 espèces dont 17 pathogènes Réservoirs vertébrés?

3 Le concept épidémiologique «global» Filtre de rencontre Facteurs de risque Exposition Filtre de compatibilité MALADE SAIN Source? Animal vertébré réservoir = facteur de risque Emission Transmission vectorielle Vecteur réservoir = facteur de risque Critères définissant un réservoir épidémiologique Animal permettant la survie permanente des rickettsies Multiplication Conservation Transmission directe ou indirecte Critères principaux Bactériémie quantitativement élevée Bactériémie de longue durée Mise en évidence Culture (difficile) Détection de l ADN Disparition du réservoir élimination de la maladie

4 EN EUROPE 1990 R. slovaca R. conorii Dermacentor reticulatus Rhipicephalus sanguineus Dermacentor marginatus EN EUROPE 2010 R. conorii conorii R. conorii israelensis R. massiliae R. conorii caspia R. monacencis R. sibirica mongolitimonae «R. raoultii» R. aeschlimannii R. rhipicephali R. slovaca R. helvetica

5 EN AFRIQUE 1990 R. conorii conorii R. conorii caspia Georges Blanc EN AFRIQUE 2010 R. africae Fièvre à tique africaine R. conorii conorii R. conorii caspia R. conorii israelensis R. sibirica mongolitimonae A. hebraeum R. aeschlimannii R. massiliae R. rhipicephali «R. raoultii» R. monacensis A. variegatum Amblyomma Vecteurs = Réservoirs

6 RICKETTSIOSES A TIQUES EN ASIE ET AUSTRALIE 2010 R. sibirica sibirica Eugène Pavlovsky En blanc: futurs pathogènes? R. massiliae RICKETTSIOSES A TIQUES EN AMERIQUE 2010 R. rickettsii En blanc : futurs pathogènes?

7 Le rôle des vertébrés dans les infections du Groupe typhus Infection par Rickettsia typhi Typhus murin Fièvre, céphalées, éruption maculo-papuleuse Transmis par la puce du rat (Xenopsylla cheopsis) Maladie des ports des PVD Réservoirs : des rongeurs Howard Ricketts Le rôle des vertébrés dans les infections du Groupe typhus Infection par Rickettsia prowazekii Typhus à poux (ou exanthématique) Fièvre, céphalées, éruption maculo-papuleuse Transmis par le pou du corps (Pediculus humanus) mais détection dans des tiques du bétail en Ethiopie et au Mexique cas au Burundi en 1993 Réservoir : l homme mais mise en évidence chez des écureuils volants aux USA

8 Le rôle des vertébrés dans les infections Infection par Rickettsia conorii Fièvre boutonneuse méditerranéenne Fièvre, céphalées, éruption cutanée, «tâche noire» Transmis par la tique (Rhipicephalus sanguineus) Transmission transovarienne tique réservoir Rôle de réservoirs des chiens? Le rôle des vertébrés dans les infections Infection par Rickettsia conorii

9 Le rôle des vertébrés dans les infections Infection par Rickettsia conorii du chien Le chien porteur de tiques est propagateur de l infection Rickettsiémie faible et intermittente Réservoir intermittent forcément secondaire Séroprévalence élevée (15 à 85%) Infection par R. conorii d autres vertébrés (séroprévalence) Lapins, hérissons et petits rongeurs Le rôle des vertébrés dans les infections Infection par Rickettsia rickettsii Fièvre pourprée des montagnes rocheuses (Amériques) Forte fièvre, céphalées, éruption cutanée dans 10% des cas Transmis par la tique Dermacentor Transmission transovarienne et trans-stadiale tique réservoir principal D. andersoni D. variabilis

10 Le rôle des vertébrés dans les infections Infection du chien par Rickettsia rickettsii New-York Labrador de 9 ans Léthargie, ataxie, nystagmus, fièvre, œdème scrotal, érythème Euthanasie Immunohistochimie +++ du testicule Simultanément, propriétaire hospitalisé fièvre, nausées, vomissements, trombocytopénie Sérologie R.r. +++ Le rôle des vertébrés dans les infections Infection par Rickettsia rickettsii Foyer d Arizona (2004) 16 malades dont 2 décédés Rhipicephalus sanguineus

11 Le rôle des vertébrés dans les infections Infection par Rickettsia rickettsii Le chien peut jouer un rôle de sentinelle (sérologies + avant les cas humains) Le cheval est aussi un bon révélateur Aux USA, isolement de souches à partir de sang de lièvres, d écureuils, d opossums et rongeurs persistance de l infection dans l écosystème Le rôle des vertébrés dans l infection à Rickettsia felis Infection par Rickettsia felis Fièvre boutonneuse à puces Premier cas humain en 1994 au Texas Fièvre, éruption maculo-papulaire Espagne (6) Quelques cas sévères France (4) Allemagne (2) Corée du Sud (3) USA (1) Mexique (8) Taïwan (1) Laos (1) Brésil (3) Kenya (6) Tunisie (6) Thaïlande (1)

12 Continents Pays Animaux hôtes (n) Arthropodes Europe Afrique Asie Océanie Prévalence chez les arthropodes France Chats (13) C. felis 34% (14/41) France (Corse) Renards (1) A. erinacei 50% (2/4) Kosovo Chiens (7) C. canis 0% (0/80) Ouganda Gabon Côte d Ivoire Congo (DR) Chiens (19) Afghanistan Chiens (38) C. canis 76% (118/155) Chats (5) C. felis 86% (6/7) Chiens (2) C. canis 100% (12/12) Singe (1) C. felis 100% (1/1) Chiens (1) C. canis 100% (1/1) Rongeurs (11) X. cheopis 0% (0/11) Ctenocephalides 80% (45/56) Poux 0% (0/5) R. sanguineus 0% (0/111) Rongeurs (13 gerbilles) Puces 9% (4/45) Rongeurs (7 rats) Puces 0% (0/32) Liban Chats (5) C. felis 44% (8/18) Nouvelle Calédonie Chiens (7) C. felis 81% (17/21) Le rôle des vertébrés dans l infection à Rickettsia felis Infection par Rickettsia felis Rapportée chez des arthropodes, dans de nombreux pays, sur les cinq continents Rôle de réservoir démontré pour C. felis avec une transmission trans-ovarienne et trans-stadiale Infection des carnivores domestiques par R. felis de courte durée et le plus souvent asymptomatique

13 Conclusion Une entité réservoir : animal vertébré + arthropode vecteur Ecologie des rickettsioses souvent spécifique de l environnement Dissémination des tiques conséquence des mouvements, en particulier des oiseaux Spécificité arthropode-rickettsie discutable Nouvelles rickettsies détectées dans les tiques et puces des animaux Stratégie d identification de maladies émergentes Questions?

Rickettsioses. Actualités 2014 Professeur Pierre Aubry. Mise à jour le 06/01/2014

Rickettsioses. Actualités 2014 Professeur Pierre Aubry. Mise à jour le 06/01/2014 Rickettsioses. Actualités 2014 Professeur Pierre Aubry. Mise à jour le 06/01/2014 1. Généralités Les rickettsioses sont des maladies infectieuses, réémergentes, polymorphes, potentiellement mortelles,

Plus en détail

Rickettsioses, vectorielles à tiques et à acariens

Rickettsioses, vectorielles à tiques et à acariens Rickettsioses, vectorielles à tiques et à acariens (Groupe des fièvres pourprées) CCDM19: M. Eremeeva, G. Dasch CCDM18: D. Raoult Les rickettsioses sont un groupe d infections par des bactéries proches

Plus en détail

LES ANIMAUX VERTÉBRÉS SONT-ILS RÉSERVOIRS DE RICKETTSIES? ARE VERTEBRATES RESERVOIR HOSTS FOR RICKETTSIA?

LES ANIMAUX VERTÉBRÉS SONT-ILS RÉSERVOIRS DE RICKETTSIES? ARE VERTEBRATES RESERVOIR HOSTS FOR RICKETTSIA? 01_davoust_V2_C2-Bastien 02/02/11 12:17 Page291 LES ANIMAUX VERTÉBRÉS SONT-ILS RÉSERVOIRS DE RICKETTSIES? ARE VERTEBRATES RESERVOIR HOSTS FOR RICKETTSIA? Par Bernard DAVOUST (1, 2), Oleg MEDIANNIKOV (2),

Plus en détail

Arthropodes pour étudier les

Arthropodes pour étudier les U R Arthropodes pour étudier les pathologies humain Dr. Cristina SOCOLOVSCHI Unité de Recherche sur les Maladies Infectieuses et Tropicales Émergentes Université Aix-Marseille autres arthropodes Embranchement

Plus en détail

Germes intracellulaires Philippe BROUQUI

Germes intracellulaires Philippe BROUQUI Germes intracellulaires Philippe BROUQUI Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU Nord Unité des rickettsies, CNRS UMR 6020, Faculté de Médecine Marseille HISTORIQUEMENT: Biovar Antica : Afrique de l EST/Peste

Plus en détail

Définition d une épidémie

Définition d une épidémie MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES RISQUES ÉPIDÉMIQUES Dr Eric D Ortenzio Médecin-Epidémiologiste Unité d Epidémiologie des Maladies Infectieuses Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie edortenzio@pasteur.nc

Plus en détail

«MENINGITES INSOLITES»

«MENINGITES INSOLITES» «MENINGITES INSOLITES» Deux observations clinico-biologiques Laurent VILLENEUVE Service de Biologie Polyvalente CH AUBAGNE OBSERVATION N 1 Femme 57 ans hospitalisation Urgences CH Aubagne 09/07/2004 pour

Plus en détail

Dr Vét. I. LE ROUX I.S.P. - Dpt Pasteur - Rage Rue Engeland, 642 1180 Bruxelles Tél. : 02/373.31.56 Fax : 02/373.32.86 E-mail : ileroux@pasteur.

Dr Vét. I. LE ROUX I.S.P. - Dpt Pasteur - Rage Rue Engeland, 642 1180 Bruxelles Tél. : 02/373.31.56 Fax : 02/373.32.86 E-mail : ileroux@pasteur. Laboratoire de Référence Coordonnées du Laboratoire de Référence Dr Vét. I. LE ROUX I.S.P. - Dpt Pasteur - Rue Engeland, 642 1180 Bruxelles Tél. : 02/373.31.56 Fax : 02/373.32.86 E-mail : ileroux@pasteur.be

Plus en détail

NOTICE. Seresto 1,25 g + 0,56 g collier pour chiens 8 kg

NOTICE. Seresto 1,25 g + 0,56 g collier pour chiens 8 kg NOTICE Seresto 1,25 g + 0,56 g collier pour chiens 8 kg 1. NOM ET ADRESSE DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHÉ ET DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE FABRICATION RESPONSABLE DE LA LIBÉRATION

Plus en détail

FRONTLINE Combo Spot-On

FRONTLINE Combo Spot-On FRONTLINE Combo Spot-On Composition qualitative et quantitative FRONTLINE Combo Spot-On Chat Fipronil 50 mg. (S)-méthoprène 60.0 mg. Butylhydroxyanisole (E320) 0.10 mg. Butylhydroxytoluène (E321) 0.05

Plus en détail

Cas clinique Infection par Inoculation. Dr KAABIA N Cours de collège Février Sfax 2010

Cas clinique Infection par Inoculation. Dr KAABIA N Cours de collège Février Sfax 2010 Cas clinique Infection par Inoculation Dr KAABIA N Cours de collège Février Sfax 2010 Cas clinique En Septembre 2008 Mme H, 72 ans, originaire de Souassi Fièvre + éruption suite à une morsure animale Antécédents

Plus en détail

AGENTS ZOONOTIQUES VECTORISÉS ÉTUDIÉS À L INSTITUT HOSPITALO-UNIVERSITAIRE MÉDITÉRRANÉE INFECTION

AGENTS ZOONOTIQUES VECTORISÉS ÉTUDIÉS À L INSTITUT HOSPITALO-UNIVERSITAIRE MÉDITÉRRANÉE INFECTION AGENTS ZOONOTIQUES VECTORISÉS ÉTUDIÉS À L INSTITUT HOSPITALO-UNIVERSITAIRE MÉDITÉRRANÉE INFECTION ZOONOTIC VECTOR-BORNE DISEASES AT THE UNIVERSITY HOSPITAL INSTITUTE MEDITERRANEE INFECTION Par Maureen

Plus en détail

Transmission des maladies infectieuses. «maladies transmissibles»

Transmission des maladies infectieuses. «maladies transmissibles» Transmission des maladies infectieuses «maladies transmissibles» 1 Généralités I. Un germe (agent pathogène) qui nécessite II. Un hôte (ou cible) : l homme [H] ou l animal [An] III. Entre les 2, il y a

Plus en détail

Protéger. son animal. la gamme FRONTLINE. grâce à la gamme. Contre les puces et les tiques. Efficace plusieurs semaines (1) Résistant à la pluie,

Protéger. son animal. la gamme FRONTLINE. grâce à la gamme. Contre les puces et les tiques. Efficace plusieurs semaines (1) Résistant à la pluie, la gamme Frontline Contre les puces et les tiques Efficace plusieurs semaines (1) Résistant à la pluie, aux bains et aux shampooings (2) Protéger son animal grâce à la gamme FRONTLINE La gamme FRONTLINE

Plus en détail

La lutte contre les agents pathogènes vectorisés chez le chien et le chat

La lutte contre les agents pathogènes vectorisés chez le chien et le chat La lutte contre les agents pathogènes vectorisés chez le chien et le chat Adaptation du Guide de recommandations ESCCAP no. 5 pour la Suisse, février 2013 1 La lutte contre les agents pathogènes vectorisés

Plus en détail

Nouveaux risques zoonosiques en pratique canine

Nouveaux risques zoonosiques en pratique canine Nouveaux risques zoonosiques en pratique canine Jean Blancou AFVAC 8 décembre 2007 1 Les Zoonoses ou maladies zoonosiques sont des maladies ou des infections qui se transmettent naturellement des animaux

Plus en détail

Leishmaniose féline. Pr. G. Bourdoiseau Docteur vétérinaire, dip. EVPC Parasitologie maladies parasitaires Equipe JE Hémopathogènes vectorisés

Leishmaniose féline. Pr. G. Bourdoiseau Docteur vétérinaire, dip. EVPC Parasitologie maladies parasitaires Equipe JE Hémopathogènes vectorisés Leishmaniose féline Pr. G. Bourdoiseau Docteur vétérinaire, dip. EVPC Parasitologie maladies parasitaires Equipe JE Hémopathogènes vectorisés Directeur général adjoint VetAgro Sup Campus vétérinaire de

Plus en détail

Hygiène de base. Formation 20.. Cours pour Etablissement

Hygiène de base. Formation 20.. Cours pour Etablissement Hygiène de base Formation 20.. Cours pour Etablissement Objectifs du cours Découvrir le vocabulaire spécifique à l hygiène Expliquer les mécanismes physiopathologiques d une infection Nommer les agents

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

Les pathologies d expression

Les pathologies d expression Revues Générales Infectiologie éruptions fébriles d origine infectieuse du voyageur RESUME : Le dermatologue est de plus en plus fréquemment confronté à des éruptions fébriles chez des voyageurs internationaux.

Plus en détail

4ème année. Les ectoparasites

4ème année. Les ectoparasites TP de Parasitologie 4ème année Les ectoparasites Embranchement Arthropodes Mandibulates Sous-Embr. Insectes (Hexapodes) Classes Chélicérates Arachnides - 1 paire de mandibules - 1 paire de chélicères -

Plus en détail

Un seul collier pour toutes les situations une protection globale en Suisse comme à l étranger

Un seul collier pour toutes les situations une protection globale en Suisse comme à l étranger Un seul collier pour toutes les situations une protection globale en Suisse comme à l étranger Informations pour les détenteurs de chiens au sujet des tiques et des principales maladies «exotiques» du

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. Dénomination du médicament vétérinaire SERESTO COLLIER PETITS CHIENS 2. Composition qualitative et quantitative Un collier de 38 cm (12,5 g) contient : Substance(s)

Plus en détail

Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose

Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose Fiche technique n 17 2 ème édition Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose La toxoplasmose est causée par un parasite qui se multiplie dans l intestin des félidés et dans de nombreuses cellules

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE NexGard 11 mg comprimés à croquer pour chiens 2 4 kg NexGard 28 mg comprimés à croquer pour chiens >4 10 kg NexGard

Plus en détail

Les tiques et la maladie de Lyme. Automne 2013 Véronique Morin T.S.A.

Les tiques et la maladie de Lyme. Automne 2013 Véronique Morin T.S.A. Les tiques et la maladie de Lyme Automne 2013 Véronique Morin T.S.A. Qu est-ce qu une tique? Un petit Acarien du même ordre que les araignées qui mesure 1-2 mm La femelle se fixe sur un mammifère, un oiseau

Plus en détail

Qu est-ce que la peste?

Qu est-ce que la peste? Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Qu est-ce que la peste? État : 1 juin 2008 Réponses aux questions fréquemment posées concernant

Plus en détail

Il n y a pas de boîte en carton; Le texte de la notice est imprimé avec le texte de l étiquetage sur le flacon.

Il n y a pas de boîte en carton; Le texte de la notice est imprimé avec le texte de l étiquetage sur le flacon. Il n y a pas de boîte en carton; Le texte de la notice est imprimé avec le texte de l étiquetage sur le flacon. MENTIONS DEVANT FIGURER SUR L EMBALLAGE PRIMAIRE Bombe aérosol en aluminium de 250 ml (Toute

Plus en détail

Deux risques avérés liés à l alimentation en Amazonie : la toxoplasmose et la maladie de Chagas

Deux risques avérés liés à l alimentation en Amazonie : la toxoplasmose et la maladie de Chagas Académie Vétérinaire de France Séance du 20 novembre 2008 Deux risques avérés liés à l alimentation en Amazonie : la toxoplasmose et la maladie de Chagas! Jean-Lou Marié, Vétérinaire en chef SSA! Charles-Arnaud

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

BULLETIN ZOOSANITAIRE. La maladie de Lyme

BULLETIN ZOOSANITAIRE. La maladie de Lyme BULLETIN ZOOSANITAIRE La maladie de Lyme N o 67, décembre 2009 En juillet 2008, la direction de la santé publique du Centre-du-Québec signale au Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale

Plus en détail

La Dermatophytose féline, la teigne du chat

La Dermatophytose féline, la teigne du chat Fiche technique n 15 La Dermatophytose féline, la teigne du chat La teigne est une infection* due à des «champignons» (les dermatophytes) qui envahissent la couche superficielle de la peau, les poils,

Plus en détail

AIDE AU DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE DES AVORTEMENTS INFECTIEUX DES BOVINS

AIDE AU DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE DES AVORTEMENTS INFECTIEUX DES BOVINS AIDE AU DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE DES AVORTEMENTS INFECTIEUX DES BOVINS Les avortements chez la vache sont à déclaration obligatoire, dans le cadre de la prophylaxie de la brucellose. Toutefois, cette maladie

Plus en détail

Synergix 134 mg/1200 mg solution pour spot-on pour chiens moyens

Synergix 134 mg/1200 mg solution pour spot-on pour chiens moyens Synergix 134 mg/1200 mg solution pour spot-on pour chiens moyens COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Une pipette de 2,2 ml contient : Substance(s) active(s) : Fipronil... 134,20 mg Perméthrine... 1199,00

Plus en détail

THESE Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE

THESE Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE PHARMACIE ANNEE 2005 N 56 THESE Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE Par Thomas GAMBART Né le 21 mai 1981 Présentée et soutenue publiquement le 13 octobre 2005

Plus en détail

Toxo KO: Un vaccin recombinant vivant pour la prévention de la toxoplasmose congénitale de la brebis

Toxo KO: Un vaccin recombinant vivant pour la prévention de la toxoplasmose congénitale de la brebis Toxo KO: Un vaccin recombinant vivant pour la prévention de la toxoplasmose congénitale de la brebis UMR INRA-Université 0483, Immunologie Parasitaire et Vaccinologie, Biothérapies Anti-infectieuses, 37200

Plus en détail

Reto Lienhard FAMH Microbiologie Laboratoire de Référence Borrelia du CNRT /NRZK La Chaux-de-Fonds, Suisse

Reto Lienhard FAMH Microbiologie Laboratoire de Référence Borrelia du CNRT /NRZK La Chaux-de-Fonds, Suisse Reto Lienhard FAMH Microbiologie Laboratoire de Référence Borrelia du CNRT /NRZK La Chaux-de-Fonds, Suisse «Maladies Transmises par les Tiques et leur Prévention en Alsace» Strasbourg, le 3 juin 2015 !

Plus en détail

43 Colloque National des Biologistes des Hôpitaux RÔLE D UNE UNITÉ D ENTOMOLOGIE MÉDICALE

43 Colloque National des Biologistes des Hôpitaux RÔLE D UNE UNITÉ D ENTOMOLOGIE MÉDICALE 43 Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Marseille 6 novembre 2014 RÔLE D UNE UNITÉ D ENTOMOLOGIE MÉDICALE Jean-Michel BERENGER Entomologiste URMITE jmberenger@free.fr POLE LABORATOIRES : SERVICE

Plus en détail

Parasites des oiseaux de cage et de volière Définition du parasite : Organisme vivant aux dépens d un autre organisme vivant.

Parasites des oiseaux de cage et de volière Définition du parasite : Organisme vivant aux dépens d un autre organisme vivant. Parasites des oiseaux de cage et de volière Définition du parasite : Organisme vivant aux dépens d un autre organisme vivant. Les animaux d élevage sont fréquemment, sinon toujours, contaminés par de nombreux

Plus en détail

PRESENTATION CLASSIFICATION

PRESENTATION CLASSIFICATION La TIIQUE PRESENTATION Les tiques sont des parasites qui infestent régulièrement les chiens et les chats qui fréquentent des zones herbacées, dés que les conditions climatiques sont favorables. Si elles

Plus en détail

Etude épidémiologique des populations de tiques rencontrées dans 12 clientèles de l Ain et de la Haute-Savoie

Etude épidémiologique des populations de tiques rencontrées dans 12 clientèles de l Ain et de la Haute-Savoie ARTICLE ORIGINAL Etude épidémiologique des populations de tiques rencontrées dans 12 clientèles de l Ain et de la Haute-Savoie L. ZENNER* et E. DREVON Unité de Parasitologie, Ecole Nationale Vétérinaire

Plus en détail

félins peuvent-ils être vaccinés?

félins peuvent-ils être vaccinés? Fiche technique n 6 Contre quelles maladies nos félins peuvent-ils être vaccinés? Les valences vaccinales* destinées aux chats sont regroupées en deux catégories : les valences dites «essentielles» conseillées

Plus en détail

NOTICE. Seresto 1,25 g + 0,56 g collier pour chats

NOTICE. Seresto 1,25 g + 0,56 g collier pour chats NOTICE Seresto 1,25 g + 0,56 g collier pour chats 1. NOM ET ADRESSE DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE ET DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE FABRICATION RESPONSABLE DE LA LIBÉRATION DES

Plus en détail

Ectoparasitoses (gale, pédiculose)

Ectoparasitoses (gale, pédiculose) Ectoparasitoses (gale, pédiculose) Nelly Contet-Audonneau MCU-PH CHU DE NANCY Cours pour les DCEM1 17 MAI 2010 1 ITEMS (BO 30 Août 2001 Programme ECN) N 43 Trouble du sommeil de l enfant et de l adulte

Plus en détail

Faculté de pharmacie de Monastir Cours de bactériologie LES RICKETTSIES. Pr Ag : BEN HAJ KHALIFA ANIS

Faculté de pharmacie de Monastir Cours de bactériologie LES RICKETTSIES. Pr Ag : BEN HAJ KHALIFA ANIS Faculté de pharmacie de Monastir Cours de bactériologie LES RICKETTSIES Pr Ag : BEN HAJ KHALIFA ANIS www.pharmask.tn 1 INTRODUCTION Bactéries petite taille, (0,3 µm x 1 à 2 µm de long). Développement intracellulaire

Plus en détail

Les puces peuvent transmettre des maladies infectieuses dont la peste est la plus connue.

Les puces peuvent transmettre des maladies infectieuses dont la peste est la plus connue. FFi icchhee Prraat tiqquuee Lutte anti-vectorielle en établissement de santé Objectif Le risque lié à la présence d ectoparasites et d agents nuisibles dans les établissements de santé est réel pour les

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. Dénomination du médicament vétérinaire FIPROSPOT 268 MG SOLUTION SPOT-ON POUR GRANDS CHIENS 2. Composition qualitative et quantitative Fipronil.. Butylhydroxyanisole

Plus en détail

Tiques et maladies à tiques chez les bovins en France métropolitaine : état des lieux et perspectives épidémiologiques.

Tiques et maladies à tiques chez les bovins en France métropolitaine : état des lieux et perspectives épidémiologiques. Tiques et maladies à tiques chez les bovins en France métropolitaine : état des lieux et perspectives épidémiologiques Albert Agoulon L UNAM Université Oniris INRA, UMR 1300 BioEpAR Introduction Tiques

Plus en détail

LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE

LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE 13.05 Objectif Le risque lié à la présence d ectoparasites et d agents nuisibles dans les établissements de santé est réel pour les patients et pour le

Plus en détail

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits 2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits L interprétation des cotes attribuées dans le cadre des évaluations des risques relatifs aux produits décrite plus loin repose

Plus en détail

Borréliose de Lyme: épidémiologie et impact des changements environnementaux sur le risque émergent. Nathalie Boulanger

Borréliose de Lyme: épidémiologie et impact des changements environnementaux sur le risque émergent. Nathalie Boulanger Borréliose de Lyme: épidémiologie et impact des changements environnementaux sur le risque émergent Nathalie Boulanger 1 EA 7290 : virulence bactérienne précoce : groupe borréliose de Lyme 20 Mai2015 Journée

Plus en détail

Le chikungunya dans les Antilles

Le chikungunya dans les Antilles C I R E A N T I L L E S G U Y A N E Le chikungunya dans les Antilles ANTILLES GUYANE Le point épidémiologique N 1 / 214 Situation épidémiologique actuelle à Saint Martin Martinique Guadeloupe Surveillance

Plus en détail

Rickettsia IFA IgM (En Français) IFA IgM Rickettsia

Rickettsia IFA IgM (En Français) IFA IgM Rickettsia (En Français) IFA IgM Rickettsia Produit Code IF0100M Rev. G Test d'immunofluorescence Indirecte (IFA) pour la Détection d'anticorps IgM Humains contre les Antigènes de Rickettsia Pour Utilisation Diagnostique

Plus en détail

Tuberculose bovine. Situation actuelle

Tuberculose bovine. Situation actuelle Tuberculose bovine Situation actuelle 21 mai 2013 Dr G. Peduto Vétérinaire cantonal Service de la consommation et des affaires vétérinaires 1 Tuberculose bovine La Suisse est indemne depuis 1959 Dernier

Plus en détail

Bijsluiter FR versie Collier Propoxur Halsband B. NOTICE 1/5

Bijsluiter FR versie Collier Propoxur Halsband B. NOTICE 1/5 B. NOTICE 1/5 NOTICE COLLIER PROPOXUR HALSBAND pour chiens de petite taille et chats COLLIER PROPOXUR HALSBAND pour chiens de grande et moyenne taille 1. NOM ET ADRESSE DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE

Plus en détail

NOTICE. EFFIPRO 50 mg solution pour spot-on pour chats

NOTICE. EFFIPRO 50 mg solution pour spot-on pour chats NOTICE EFFIPRO 50 mg solution pour spot-on pour chats 1. NOM ET ADRESSE DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHÉ ET DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE FABRICATION RESPONSABLE DE LA LIBÉRATION

Plus en détail

Cours M1, unité d enseignement de Microbiologie médicale, Infections. Dr. S De Martino, Laboratoire de Bactériologie

Cours M1, unité d enseignement de Microbiologie médicale, Infections. Dr. S De Martino, Laboratoire de Bactériologie Cours M1, unité d enseignement de Microbiologie médicale, Infections Dr. S De Martino, Laboratoire de Bactériologie Définitions, généralités Infections émergentes = nouvellement identifiées Infections

Plus en détail

ARTHROPODES ET VOYAGEURS

ARTHROPODES ET VOYAGEURS JNI Bordeaux 2014 Ils vous rendent «dengues» ARTHROPODES ET VOYAGEURS Arezki IZRI Parasitologie-Mycologie CHU Avicenne, Université Paris 13 93009 Bobigny arezki.izri@avc.aphp.fr 01 48 95 56 52 INTRODUCTION

Plus en détail

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES Dr Virginie NAEL Service de Santé au travail du personnel hospitalier CHU Nantes 44èmes journées FMC ANMTEPH / SOHF - Lausanne - Septembre

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Dr Olfa Harzallah Service de Médecine Interne EPS Fattouma Bourguiba Monastir Réunion de la STMI. Novembre 2009 Tunis Motif d admission : Patient, originaire de Sidi Bouzid,

Plus en détail

Épidémie d infections cutanées à virus cowpox en France. Décembre 2008 Février 2009

Épidémie d infections cutanées à virus cowpox en France. Décembre 2008 Février 2009 Épidémie d infections cutanées à virus cowpox en France Décembre 2008 Février 2009 Journées Nationales d Infectiologie Lyon 10-11-12 juin 2009 Alerte et contexte : signalement et premières investigations

Plus en détail

Parasites externes du chat et du chien

Parasites externes du chat et du chien Parasites externes du chat et du chien Identification, prévention et traitement Les tiques Les tiques transmettent des maladies parfois mortelles. La prévention est la meilleure arme. 1 - Où les trouve-t-on?

Plus en détail

Ectoparasitoses : Poux (pédiculoses), puces, punaises et tiques Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL)

Ectoparasitoses : Poux (pédiculoses), puces, punaises et tiques Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) Ectoparasitoses : Poux (pédiculoses), puces, punaises et tiques Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) 2014 1 Table des matières 1. Poux et pédiculoses... 3 1.1. Agents

Plus en détail

LES MYCOPLASMES. Marc De Brueker Labelvet

LES MYCOPLASMES. Marc De Brueker Labelvet LES MYCOPLASMES Marc De Brueker Labelvet LES MYCOPLASMES AVIAIRES Principales espèces pathogènes chez les poules et les dindes: Mycoplasma gallisepticum, M. synoviae, M. meleagridis, M. iowae, Tropisme

Plus en détail

1 / Qu est ce que l Influenza Aviaire?

1 / Qu est ce que l Influenza Aviaire? Information 1/8 Le 24 octobre 2005 GRIPPE AVIAIRE (ou INFLUENZA AVIAIRE) à H5N1 Questions Réponses Ce document «Questions/Réponses» sur la grippe aviaire a été élaboré dans un but d information et pour

Plus en détail

M. Vittecoq & M. Gauthier-Clerc. Séminaire Biodiversité et Gestion des Crises, 31 Mai 2013, Lyon

M. Vittecoq & M. Gauthier-Clerc. Séminaire Biodiversité et Gestion des Crises, 31 Mai 2013, Lyon M. Vittecoq & M. Gauthier-Clerc Séminaire Biodiversité et Gestion des Crises, 31 Mai 2013, Lyon Les parasites : une part importante de la biodiversité? - Traitements antibiotiques Eradication de la variole

Plus en détail

Maladies infectieuses résurgentes et émergentes

Maladies infectieuses résurgentes et émergentes Maladies infectieuses résurgentes et émergentes Docteur Sylvie Renard-Dubois Bureau des maladies infectieuses et de la politique vaccinale Direction générale de la santé 21 janvier 2005 Causes et mécanismes

Plus en détail

LA RAGE. Cours Master MP1 hygiène et sécurité. Dr Zied BOUSLAMA Laboratoire de la rage, Institut Pasteur de Tunis

LA RAGE. Cours Master MP1 hygiène et sécurité. Dr Zied BOUSLAMA Laboratoire de la rage, Institut Pasteur de Tunis LA RAGE Cours Master MP1 hygiène et sécurité Dr Zied BOUSLAMA Laboratoire de la rage, Institut Pasteur de Tunis 25 Février 2016 Faculté des Sciences de Tunis PLAN Introduction - Historique Le virus rabique

Plus en détail

Borrélioses de Lyme SOMMAIRE

Borrélioses de Lyme SOMMAIRE Borrélioses de Lyme Ce dossier est la synthèse d'une enquête journalistique se référant à un maximum de données existantes, en essayant de ne retenir que l'essentiel pour répondre aux diverses questions

Plus en détail

Situation, prise en charge

Situation, prise en charge Grippe pandémique A(H1N1) Situation, prise en charge DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI Des grippes pandémiques Groupe A Secondaires à une cassure (rôle animal) Absence d immunité collective Létalité

Plus en détail

La dengue. La dengue est une arbovirose due au virus DENGUE (4 sérotypes)

La dengue. La dengue est une arbovirose due au virus DENGUE (4 sérotypes) la DENGUE 1 La dengue La dengue est une arbovirose due au virus DENGUE (4 sérotypes) Arbovirose: Maladies transmises entre vertébrés par l intermédiaire d arthropodes hématophages La plus fréquente des

Plus en détail

Il est bien établi que le réseau d eau hospitalier peut

Il est bien établi que le réseau d eau hospitalier peut Les micro-organismes de l eau impliqués dans les infections nosocomiales Depuis 2001 chez Pall, en charge de l information scientifique et réglementaire dans les domaines d applications couverts par la

Plus en détail

Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad

Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad 28/03/2013 Plan de la présentation Définitions des IRA et GEA Etiologies Grippe et norovirus La surveillance de la grippe et de la GEA en France La surveillance des

Plus en détail

La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann

La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann Borréliose de Lyme Borrelia burgdorferi stricto sensu, B. afzelii, B. garinii, B. spielmanii, B. valaisiana Eléments de physiopathologie inoculation

Plus en détail

Guide de surveillance du risque d émergence des virus de la Dengue et du Chikungunya en Tunisie

Guide de surveillance du risque d émergence des virus de la Dengue et du Chikungunya en Tunisie I. INTRODUCTION : Les virus de la Dengue et du Chikungunya sont des arbovirus, dont les principaux vecteurs sont les moustiques de type Aedes albopictus et Aedes aegypti. Le virus du chikungunya est connu

Plus en détail

DEFINITION. Zoonose (primates), due à un arbovirus, le virus amaril, transmis à l homme par un moustique du genre Aedes

DEFINITION. Zoonose (primates), due à un arbovirus, le virus amaril, transmis à l homme par un moustique du genre Aedes LA FIEVRE JAUNE DEFINITION Zoonose (primates), due à un arbovirus, le virus amaril, transmis à l homme par un moustique du genre Aedes Chez l homme, forme sévère: hépato-néphrite endémosporadique, parfois

Plus en détail

La population résidente 2014-2013-2012

La population résidente 2014-2013-2012 La population résidente 2014-2013-2012 Mise à jour au 12/09/14 Ce document a pour objet de présenter les données statistiques de la rentrée 2014 et de les comparer aux deux années précédentes. Ce document

Plus en détail

Conférence-Débat. Mardi 28 mars 2006 de 15h15 à 17h30 LA GRIPPE AVIAIRE. des sciences. Discussion générale

Conférence-Débat. Mardi 28 mars 2006 de 15h15 à 17h30 LA GRIPPE AVIAIRE. des sciences. Discussion générale Conférence-Débat Mardi 28 mars 2006 de 15h15 à 17h30 LA GRIPPE AVIAIRE Académie des sciences 15h15 Introduction Jean-François Bach, Secrétaire perpétuel de l Académie des sciences 15h30 Actualités sur

Plus en détail

INFECTIONS NOSOCOMIALES

INFECTIONS NOSOCOMIALES INFECTIONS NOSOCOMIALES I - Définitions La définition générale d une infection nososcomiale est la suivante : infection contractée au cours d un séjour dans un établissement de soins. Un délai de 48h au

Plus en détail

Etude d un cas de leptospirose en Nouvelle Calédonie

Etude d un cas de leptospirose en Nouvelle Calédonie Etude d un cas de leptospirose en Nouvelle Calédonie Document Elève Compétences Capacités : Sélectionner et trier des informations à partir de divers supports (textes, schémas, données scientifiques).

Plus en détail

BLSE facteurs de risque d acquisition dans la communauté

BLSE facteurs de risque d acquisition dans la communauté BLSE facteurs de risque d acquisition dans la communauté Philippe Berthelot, Unité d hygiène inter hospitalière, Service des Maladies Infectieuses, CHU de Saint-Etienne EBLSE Phénomène émergent Pitout

Plus en détail

Maladies infectieuses et climat. Jean-Pierre BESANCENOT CNRS Faculté de Médecine de Dijon

Maladies infectieuses et climat. Jean-Pierre BESANCENOT CNRS Faculté de Médecine de Dijon Maladies infectieuses et climat Jean-Pierre BESANCENOT CNRS Faculté de Médecine de Dijon Le climat influence-t-il le décours des maladies infectieuses? Le changement climatique est-il un facteur important

Plus en détail

Maladie de Lyme. Pr Alain Gervaix

Maladie de Lyme. Pr Alain Gervaix Pr Alain Gervaix Historique: 1883 A Buchwald décrit une maladie de la peau suggestive de l acrodermatite chronique atrophiante 1919 A Afzelius décrit une lésion dermatologique en forme d anneau suivant

Plus en détail

Punaise de lits. Nuisance émergente. Cimex lectularius. Pascal DELAUNAY. CHU de Nice. Parasitologie-Mycologie. Pascal DELAUNAY

Punaise de lits. Nuisance émergente. Cimex lectularius. Pascal DELAUNAY. CHU de Nice. Parasitologie-Mycologie. Pascal DELAUNAY Punaise de lits Cimex lectularius Nuisance émergente Parasitologie-Mycologie CHU de Nice 1947 1999 2009 Ectoparasite Hématophage chez les 2 sexes Adultes et larves ressemblent à un confetti brun ou beige

Plus en détail

Le mycoplasme: un problème dans mon troupeau? David Francoz, DMV, MSc, ACVIM Faculté de médecine vétérinaire Saint-Hyacinthe CSTL - 9 décembre 2008

Le mycoplasme: un problème dans mon troupeau? David Francoz, DMV, MSc, ACVIM Faculté de médecine vétérinaire Saint-Hyacinthe CSTL - 9 décembre 2008 Le mycoplasme: un problème dans mon troupeau? David Francoz, DMV, MSc, ACVIM Faculté de médecine vétérinaire Saint-Hyacinthe CSTL - 9 décembre 2008 Le mycoplasme, qu est ce que c est? Une des plus petites

Plus en détail

Inactivation des PSL: présent et futur. Journées de Médecine Transfusionnelle Cochin - 14 novembre 2013 - R. Djoudi

Inactivation des PSL: présent et futur. Journées de Médecine Transfusionnelle Cochin - 14 novembre 2013 - R. Djoudi Inactivation des PSL: présent et futur Journées de Médecine Transfusionnelle Cochin - 14 novembre 2013 - R. Djoudi La transfusion sanguine: un système «ultra-sur».aujourd hui Carson J L et al. Ann Intern

Plus en détail

Tél. : 02/ Fax : 02/

Tél. : 02/ Fax : 02/ Laboratoire de Référence Coordonnées du Laboratoire de Référence Dr Vét. I. LE ROUX I.S.P. - D.O. Maladies transmissibles et infectieuses - Rue Engeland, 642 80 Bruxelles Tél. : 02/373.3.24 Fax : 02/373.32.86

Plus en détail

Maladie de Lyme. Fréquent ou pas fréquent? L érythème chronique migrant. Ce qu il faut faire et ne pas faire. On la pensait rare jusqu aux années 2000

Maladie de Lyme. Fréquent ou pas fréquent? L érythème chronique migrant. Ce qu il faut faire et ne pas faire. On la pensait rare jusqu aux années 2000 Conflits d intérêts de l orateur (en rapport avec le thème de la conférence) Maladie de Lyme Ce qu il faut faire et ne pas faire Pierre Abgueguen Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Janvier

Plus en détail

Surveillance des zoonoses virales émergentes au Cameroun : Exemple de la grippe

Surveillance des zoonoses virales émergentes au Cameroun : Exemple de la grippe Surveillance des zoonoses virales émergentes au Cameroun : Exemple de la grippe Richard Njouom, PhD/HDR Chef du Service de Virologie Centre Pasteur Cameroun Sommaire 1. Généralités sur les zoonoses virales

Plus en détail

Arthropodes ectoparasites du chien et du chat

Arthropodes ectoparasites du chien et du chat Arthropodes ectoparasites du chien et du chat Guide de recommandations Vol. 3 + 4 / janvier 2012 2 G u i d e d e s b o n n e s p r a t i q u e s V o l u m e 1 / d é c e m b r e 2 0 0 7 G u i d e d e r

Plus en détail

Punaise de lits. Nuisance émergente. Journées Techniques CS3D 5 et 6 octobre 2010 BORDEAUX. Cimex lectularius. Pascal DELAUNAY

Punaise de lits. Nuisance émergente. Journées Techniques CS3D 5 et 6 octobre 2010 BORDEAUX. Cimex lectularius. Pascal DELAUNAY Journées Techniques CS3D 5 et 6 octobre 2010 BORDEAUX Punaise de lits Cimex lectularius Nuisance émergente Entomologie- Parasitologie-Mycologie CHU de Nice 45 40 35 30 25 20 15 10 5 0 Nombre de références

Plus en détail

Les principales anthropozoonoses

Les principales anthropozoonoses Les principales anthropozoonoses Les principales anthropozoonoses Ou plutôt les principales maladies animales transmissibles à l homme en Belgique. La rage La rage Le grand classique aujourd hui éteint.

Plus en détail

La parvovirose canine

La parvovirose canine Fiche technique n 5 La parvovirose canine La parvovirose canine est une affection contagieuse très grave et souvent mortelle. Elle est l une des causes les plus fréquentes de diarrhées infectieuses chez

Plus en détail

Traitement et prévention des parasitoses des carnivores domestiques

Traitement et prévention des parasitoses des carnivores domestiques Guide de recommandations Vol. 4 / novembre 2011 Traitement et prévention des parasitoses des carnivores domestiques RECOMMANDATIONS D UN GROUPE D EXPERTS EUROPÉENS La lutte vis-à-vis des agents pathogènes

Plus en détail

La rage animale. Février 2015

La rage animale. Février 2015 La rage animale Février 2015 Florence Cliquet Chef d unité Lyssavirus Responsable du Laboratoire de Référence de l Union Européenne pour la Rage et la Sérologie Rage Anses Laboratoire de la Rage et de

Plus en détail

Cryptosporidiose bovine, veaux nouveau-nés et retard de croissance: l espoir de la recherche!

Cryptosporidiose bovine, veaux nouveau-nés et retard de croissance: l espoir de la recherche! Cryptosporidiose bovine, veaux nouveau-nés et retard de croissance: l espoir de la recherche! Faculté de médecine vétérinaire Karine Sonzogni-Desautels, DMV, MSc Étudiante au PhD en parasitologie Laboratoire

Plus en détail

par Frédéric Beugnet Docteur vétérinaire, Docteur d Université, Agrégé en parasitologie et maladies parasitaires. 29 avenue Tony Garnier, 69007 Lyon

par Frédéric Beugnet Docteur vétérinaire, Docteur d Université, Agrégé en parasitologie et maladies parasitaires. 29 avenue Tony Garnier, 69007 Lyon C ommunication Actualités en parasitologie clinique chez les carnivores par Frédéric Beugnet Docteur vétérinaire, Docteur d Université, Agrégé en parasitologie et maladies parasitaires. 29 avenue Tony

Plus en détail

30/10/2015. Rage. IFSI, 2 ème année 2015-2016. Risque mondial d une inoculation rabique

30/10/2015. Rage. IFSI, 2 ème année 2015-2016. Risque mondial d une inoculation rabique Rage IFSI, 2 ème année 2015-2016 Risque mondial d une inoculation rabique D après Ribadeau et al, Rage, EMC (Elsevier Masson, SAS, Paris), Maladies infectieuses, 8-065-C-10, 2010 1 6 juillet 1885 : immunothérapie

Plus en détail