Synthèse du sondage sur les éditeurs XML TEI/EAD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse du sondage sur les éditeurs XML TEI/EAD"

Transcription

1 Synthèse du sondage sur les éditeurs XML TEI/EAD Introduction... 3 Méthodologie... 3 Résultats d ensemble... 5 Répartition des langues... 5 Diplôme le plus élevé des répondants au sondage... 5 Professions des répondants... 6 Fonction des répondants au sein de leur institution... 6 Domaines de recherche des participants au sondage... 6 Périodes historiques des corpus... 7 Langues des corpus... 8 Des supports de texte variés... 8 Temps de travail sur l éditeur... 9 Depuis combien de temps connaissez-vous la TEI / l EAD?... 9 Depuis combien de temps utilisez-vous la TEI / l EAD?...10 Comment avez-vous appris la TEI / l EAD?...10 Niveau de maîtrise des technologies de l information des répondants...11 Systèmes d exploitation utilisés...11 La TEI, format le plus utilisé par les répondants à ce sondage...11 Niveau de maîtrise des technologies de l information des répondants en fonction des formats les plus utilisés...12 Usage les plus fréquents de l éditeur XML (encodage et/ou transformation)...12 Recommandations concernant les méthodes de travail suivies par les participants au sondage et connaissance de la TEI / de l EAD que cela implique...12 Satisfaction globale des répondants concernant la solution qu ils utilisent actuellement...13 Préférence marquée pour un éditeur open source...14 Prix de l éditeur...14 Résultats détaillés Éditeurs utilisés Éditeurs utilisés professionnellement...16 Usage personnel de l éditeur...17 Précisions sur la satisfaction Satisfaction en fonction de la profession...17 Satisfaction en fonction du format le plus souvent utilisé...17 Satisfaction en fonction du temps passé à travailler sur l éditeur...18 Éditeur XML et workflow Usage les plus fréquents de l éditeur XML (encodage et/ou transformation)...19 Outils propres à l usage des répondants développés en complément des fonctionnalités de l éditeur...20 Les formats...20 Support de texte et formats utilisés...22 Fonctionnalités les plus utiles...23 Fonctionnalités manquantes...24 Innovations proposées par les participants au sondage...25 Besoin d un outil collaboratif...26 Outil idéal...26 Perception de la TEI/ de l EAD...27 Autres commentaires des participants au sondage...28 Conclusion

2 Annexe : Cas d utilisation Conservateur de bibliothèque municipale Doctorant réalisant des éditions électroniques en TEI Chercheur Responsable de bibliothèque numérique, spécialiste de métadonnées Ingénieur d études

3 Introduction L Équipex Biblissima a pour objectif de créer un observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance. Il donnera à terme un accès commun à plusieurs entrepôts d images numériques, à de nombreuses bases de données, à des éditions électroniques, ainsi qu à une boîte à outils. Les institutions partenaires du projet réalisent de nombreux travaux utilisant l EAD (catalogue BnF Archives et Manuscrits par exemple), ou la TEI pour des éditions électroniques (inventaires de la bibliothèque du Mont Saint-Michel à la MRSH de Caen, projet Sermones au CIHAM, reliures.data.bnf à la BnF, projet Sanderus à l IRHT, Miroir des classiques au CJM-ENC, les Bibliothèques virtuelles humanistes au CESR de Tours, etc.) Des partenaires de Biblissima créent actuellement des développements autour d outils pour l encodage normalisé et la publication de documents en EAD et en TEI (notamment des inventaires de bibliothèques anciennes). Le pôle document numérique de la MRSH de Caen a ainsi développé un environnement de travail open source autour du logiciel XMLMind, un développement qu il est envisagé de poursuivre dans le cadre de Biblissima. L enquête 1 avait donc pour objectif de mieux connaître les pratiques et les besoins des utilisateurs d'éditeurs XML réalisant des encodages en TEI et/ou en EAD, afin de développer des outils correspondant au mieux à leurs besoins. D autres études ont déjà été menées sur les utilisateurs de la TEI, par exemple le sondage de Marjorie Burghart et Malte Rehbein sur les pratiques des membres du SIG Manuscripts du TEI Consortium 2, sur lesquelles nous nous sommes appuyés. Nous suivrons également de près les développements du projet DiXiT, Digital Scholarly Editions Initial Training Network (http://dixit.unikoeln.de/). Méthodologie Ce sondage en ligne a été créé avec le logiciel libre LimeSurvey 3. Le questionnaire contenait 45 questions, dont 16 obligatoires. Le questionnaire, précédé d une page d accueil, était composé de 3 pages de questions en trois groupes (trois pages web) : «Votre environnement d'édition», pour connaître la pratique actuelle des répondants «Vos attentes», groupe de questions se concentrant sur leurs besoins «Pour mieux vous connaître», afin d'avoir des informations plus précises sur les répondants et leur travail. Les deux premiers groupes concentraient les questions centrales du sondage. Le dernier groupe de questions ne contenait aucune question obligatoire. Le sondage a été traduit en trois langues : français, anglais, allemand. Afin de diffuser les invitations au sondage, nous avons ciblé à la fois des personnes-ressources contactées individuellement par e- mail (103 personnes) et des listes de diffusion, au niveau national et international. Les listes de diffusion retenues étaient : TEI-List (1046 abonnés), DH list (590 abonnés), bibliopat (1364 abonnés). Le sondage a également fait l'objet d'une brève d'actualité sur le site de Biblissima, qui venait d'être lancé. 1 Le sondage est toujours disponible à cette adresse : 2 Marjorie Burghart, Malter Rehbein, The present and future of the TEI community of Manuscript Encoding (2012), Journal of the Text Encoding Initiative. 3 https://www.limesurvey.org 3

4 Les réponses ont été collectées anonymement via un sondage en ligne entre le 14 mai et le 14 juin Concernant le nombre de réponses au questionnaire, le logiciel LimeSurvey fait la distinction entre les réponses complètes (les réponses des personnes qui ont répondu aux questions obligatoires, soit 16 questions sur les 45 questions proposées ou plus) et les réponses incomplètes (nombre de personnes qui ont ouvert le sondage mais n ont pas répondu à toutes les questions obligatoires) : Réponses complètes : 102 Réponses incomplètes : 249 Nombre total de réponses : 351 La fonctionnalité d enregistrement de la dernière page indique qu en fait la plupart des répondants (219) se sont arrêtés à l ouverture du sondage (page d accueil). 29 ont ouvert la première page. Trois répondants se sont arrêtés à la page 2 et ont exprimé leurs attentes sur les fonctionnalités, sans pour autant répondre à l ensemble des questions obligatoires. Il faut retenir que le questionnaire a recueilli 102 réponses complètes 4. Parmi les 102 répondants, 55, soit plus de la moitié, ont renseigné leur à la dernière question du sondage et peuvent donc être considérés comme véritablement intéressés par les développements à venir. Ce questionnaire s'adressait à des personnes utilisant déjà des éditeurs pour l encodage en TEI ou en EAD. Il permet donc de mieux connaître les avantages, les inconvénients, les insuffisances des outils existants, et les desiderata d'un public déjà convaincu. Cette première étape, en particulier la description de la communauté cible, de ses besoins, des fonctionnalités souhaitées, permet une première définition de l'outil qui conviendrait à un autre public cible : celui des utilisateurs potentiels, n'ayant jamais pratiqué le balisage XML. Le cahier des charges de l'outil sera donc affiné par une enquête qualitative auprès de ce second cercle d'utilisateurs, sociologiquement et professionnellement identique au premier. 4 Les résultats présentés ci-dessous sont basés sur les réponses complètes (102), sauf quand précisé autrement. 4

5 Effectif Résultats d ensemble Répartition des langues Langues des réponses complètes 18% 53% 29% de en fr Figure 1 Langue des réponses complètes Diplôme le plus élevé des répondants au sondage Diplômes des répondants Master Doctorat Autre Licence Baccalauréat Figure 2 Diplôme le plus élevé des répondants 100 participants ont répondu à cette question. Les détenteurs de master et de doctorat représentent la grande majorité des participants à ce sondage. D autres diplômes que ceux proposés ont été mentionnés, comme archiviste-paléographe ou conservateur des bibliothèques. 5

6 Effectifs Professions des répondants 5 Professions Catégories de profession Figure 3 Professions des répondants Fonction des répondants au sein de leur institution 6 Les fonctions les plus représentées sont : maître de conférence (8 répondants), chercheur (6), bibliothécaire responsable des services numériques (5), chef de projet (5), collaborateur au sein d un projet (5), ingénieur d études (5), responsable de fonds anciens (5), conservateur (3), directeur d études (3), doctorant (3), professeur (3), coordinateur de projet (2), enseignant-chercheur (2). Ont également été mentionnées une trentaine de fonctions distinctes (assistant archiviste, chargé de ressources numériques, directeur de publication, e-archiviste, responsable de la numérisation, etc.). Domaines de recherche des participants au sondage Avec 146 domaines de recherche indiqués pour 102 réponses complètes, on s aperçoit que les répondants sont parfois pluridisciplinaires, comme il l a aussi été mentionné dans le champ «autre». 5 Les 87 réponses textuelles à cette question ont été rassemblées sous les catégories de professions suivantes. 6 Cette question a fait l objet de 88 réponses. 6

7 Figure 4 Disciplines des répondants Les autres disciplines mentionnées sont les digital humanities (5 fois), la philosophie, l histoire du livre, l archivistique, le latin, l informatique, l ethnologie, l information et la documentation, la médecine, l archéologie, etc. Périodes historiques des corpus Les répondants travaillent souvent sur plusieurs périodes historiques (167 périodes historiques indiquées pour 102 réponses complètes), un répondant a même indiqué travailler sur «toutes les périodes». Figure 5 Périodes historiques sur lesquelles travaillent les répondants Les périodes historiques concernées en premier lieu par Biblissima (Moyen Âge et Renaissance) sont logiquement bien représentées parmi les répondants. 7

8 Langues des corpus Les corpus comprennent très souvent plusieurs langues (359 langues indiquées pour 102 réponses complètes). La langue dominante est le latin (présent dans 66% des corpus des répondants), suivi par le français (62%), l anglais (52%), l allemand (41%), soit les trois langues du questionnaire. Les autres langues se répartissent ainsi : Réponse Décompte Pourcentage Grec ancien 34 33,33% Espagnol 25 24,51% Autre 25 24,51% Italien 23 22,55% Arabe 14 13,73% Hébreu 13 12,75% D autres langues ont également été mentionnées en commentaire : chinois, japonais, langues amérindiennes, irlandais, russe, syriaque, copte, turc, néerlandais, araméen, arménien, égyptien, etc. Des supports de texte variés Les répondants travaillent très fréquemment sur plusieurs supports de texte (300 supports de textes pour 102 réponses). Les manuscrits (68% des répondants) dominent largement, suivis par les imprimés anciens (38%), les livres modernes (37% des répondants), les lettres (32% des répondants), les actes (23% des répondants), les incunables (23%). Ces données correspondent au public cible de Biblissima. D autres supports de textes ont également été mentionnés : la reliure, les dessins/schémas, les fonds d archives, ainsi que «tous» les supports de textes proposés 7. L éditeur doit donc être souple concernant les formats utilisés. Il est important d organiser une structure claire et simple d utilisation pour des besoins variés. 7 Outre ceux précédemment cités, étaient proposés comme support de texte : carte géographique, fragment, inscription épigraphique, périodique, rouleau. 8

9 Effectif Temps de travail sur l éditeur Nombre d'heures passé sur l'éditeur par semaine Pourcentage du temps de travail que cela représente 5% 31% 14% 24% 31% < 5h 5-10h 10-15h > 15h 12% 33% 50% < 25% 25-50% 50-75% > 75% Figure 6 Temps de travail hebdomadaire et proportionnel au temps de travail passé sur ce type d'outil Les deux graphiques ci-dessus représentent le nombre d heures passé à travailler avec les éditeurs par semaine, et le pourcentage du temps de travail que cela représente. La moitié des répondants utilise l éditeur moins de 25% de son temps de travail, et un tiers l utilise entre 25 et 50% de son temps de travail. Depuis combien de temps connaissez-vous la TEI / l EAD? 8 35 Nombre d'années de connaissance de la TEI / de l'ead ans > 10 ans 5-10 ans 1-2 ans < 1 an Figure 7 Nombre d'années de connaissance de la TEI / de l'ead réponses à cette question 9

10 Effectif Depuis combien de temps utilisez-vous la TEI / l EAD? 9 35 Nombre d'années d'utilisation de la TEI / de l'ead ans > 10 ans 5-10 ans 1-2 ans < 1 an Figure 8 Nombre d'années d'utilisation de la TEI / de l'ead Les plus grands groupes de participants au sondage connaissent et utilisent la TEI et /ou l EAD depuis 3-5 ans et depuis plus de 10 ans. On observe aussi un décalage dans le temps, normal, entre la prise de connaissance et l utilisation de la TEI et/ou de l EAD. Comment avez-vous appris la TEI / l EAD? Il faut noter que sur les 100 participants ayant répondu à cette question, près de la moitié sont autodidactes, ce qui renforce le besoin d outil convivial et collaboratif. 28% ont reçu une formation professionnelle, et 26% une formation universitaire. Les répondants ont parfois mentionné les formations auxquelles ils ont participé : l Oxford summer school, les stages de la BnF, le master de l École des Chartes, l Enssib, Médiadix, le MUTEC, etc. Modes d'apprentissage de la TEI / de l'ead 26% En autodidacte 46% Formation professionnelle Formation universitaire 28% Figure 9 Modes d'apprentissage de la TEI / de l'ead 9 94 réponses à cette question 10

11 Niveau de maîtrise des technologies de l information des répondants 64% des répondants au sondage se définissent comme des utilisateurs confirmés des technologies de l information et 21% comme utilisateurs débutants. Cette répartition nous semble logique en raison de la diffusion du questionnaire : les listes de diffusion comme la TEI-list étant suivies par des personnes plus spécialisées. Plus de 15 % des répondants n ont pas donné leur opinion. 44 participants ont commenté cette question, principalement pour préciser depuis combien de temps ils travaillent avec la TEI ou l EAD. Sans surprise, les participants s estimant utilisateurs confirmés des technologies de l information passent plus de temps à travailler avec un éditeur que les répondants s estimant utilisateurs débutants (51 % des «utilisateurs confirmés» travaillent plus de 10h par semaine avec ces outils). Néanmoins, nous avons relevé que près de 25% des «utilisateurs débutants» travaillent plus de 15h par semaine avec ces outils. Systèmes d exploitation utilisés Systèmes d'exploitation utilisés 26% 52% Mac Linux Windows 22% Figure 10 Systèmes d'exploitation 60 répondants utilisent deux systèmes d exploitation différents et 13 utilisent les trois systèmes. Un autre système d exploitation a été mentionné : Android. L éditeur doit donc être compatible avec plusieurs systèmes d exploitation. La TEI, format le plus utilisé par les répondants à ce sondage Le format utilisé le plus souvent par les répondants au sondage est la TEI (69,61%). Quant à l EAD, c est le format le plus souvent utilisé par 20,59% des répondants au sondage. (Les proportions auraient sans doute été très différentes si le questionnaire avait été diffusé auprès de mailing-lists davantage suivies par des archivistes.) Enfin, 9,80% des répondants indiquent utiliser plus souvent d autres formats que la TEI ou l EAD. En croisant les réponses concernant le format le plus souvent utilisé avec les professions des répondants, on s aperçoit que l EAD est essentiellement utilisé par les bibliothécaires/conservateurs (78% des répondants utilisant le plus souvent l EAD). Les autres professions utilisent le plus souvent la TEI comme format d encodage. 11

12 Niveau de maîtrise des technologies de l information des répondants en fonction des formats les plus utilisés - 52% des répondants qui font surtout de l EAD estiment être des utilisateurs confirmés des technologies de l information - 19% des répondants qui font surtout de l EAD estiment être des utilisateurs débutants des technologies de l information - 66% des répondants qui font surtout de la TEI estiment être des utilisateurs confirmés des technologies de l information - 21% des répondants qui font surtout de la TEI estiment être des utilisateurs débutants des technologies de l information. Usage les plus fréquents de l éditeur XML (encodage et/ou transformation) La quasi-totalité des répondants au sondage réalise des encodages (97%), mais une part non négligeable effectue aussi la transformation des fichiers XML (64%). Les autres usages de l éditeur mentionnés (19 réponses) sont majoritairement le contrôle / la correction des encodages, mais aussi la programmation, les requêtes XQuery, le traitement de texte. Recommandations concernant les méthodes de travail suivies par les participants au sondage et connaissance de la TEI / de l EAD que cela implique Les répondants 10 recommandent leur méthode de travail essentiellement à des personnes avec des connaissances de base en TEI (18 répondants), «à des débutants» (15), à des personnes avec des connaissances avancées en TEI (15). Concernant l EAD, les recommandations sont adressées soit à des personnes avec des connaissances de base (4), soit à des personnes avec des connaissances avancées de la DTD (6). Cela indique que si certaines méthodes sont faciles à aborder, d autres nécessitent des connaissances plus poussées (personnes pratiquant la XSLT, spécialistes des technologies de l information, etc.) Par ailleurs, des réponses (6) mentionnent la nécessité d une formation spécifique à l outil d encodage puis d un encadrement (par exemple «Bien adaptée à l'édition de sources ; nécessité d'une formation initiale et d'un encadrement très suivi»). À noter également que certaines personnes (6) ne recommandent pas leur méthode de travail réponses à cette question (réponse textuelle libre) 12

13 Satisfaction globale des répondants concernant la solution qu ils utilisent actuellement Satisfaction globale des participants 1% 17% 60% 22% Pas satisfait Peu satisfait Satisfait Très satisfait Figure 11 Satisfaction globale des participants concernant la solution qu ils utilisent actuellement. 77% des participants à ce sondage indiquent qu ils sont satisfaits ou très satisfaits de la solution qu ils utilisent actuellement. La question sur la satisfaction concernant la solution utilisée actuellement par les répondants a fait l objet de 60 commentaires ; les répondants y ont justifié leur degré de satisfaction. Les points positifs mis en avant soulignent en particulier la richesse des fonctionnalités d oxygen (18 commentaires), ou de l environnement XXE développé à Caen autour de XMLMind («L'outil est facile à utiliser grâce à des interfaces de travail ergonomiques.») Les raisons données à l insatisfaction sont la prise en main complexe des outils, à cause notamment des interfaces trop chargées des éditeurs (oxygen, XMetal). Les commentaires négatifs soulèvent aussi le besoin d interfaces plus ergonomiques et personnalisables (masque de saisie), d un éditeur non propriétaire, mais également la gestion des fichiers lourds et des écritures de droite à gauche, et le manque de tutoriels. 13

14 Préférence marquée pour un éditeur open source Préférence pour un éditeur open source 2% 30% 68% Préférence pour un éditeur propriétaire Préférence pour un éditeur open source Pas de préférence Figure 12 Préférence pour un éditeur open source La question «Avez-vous une préférence pour un éditeur propriétaire ou pour un éditeur open source?» a donné matière à de nombreux commentaires justifiant la réponse (philosophie open source, coûts, etc.) Un éditeur open source est clairement plébiscité, mais un tiers tout de même des répondants n a pas de préférence sur le sujet. Prix de l éditeur Prix que les participants sont prêts à payer professionnellement pour un éditeur commercial 18% 19% 10% 11% 27% 15% 0 < > 150 Figure 13 Combien seriez-vous prêt à payer pour un éditeur commercial, professionnellement? 14

15 Prix que les participants sont prêts à payer personnellement pour un éditeur commercial 0% 17% 9% 7% 37% 0 < % > 150 Figure 14 Combien seriez-vous prêt à payer pour un éditeur commercial, personnellement? Les répondants sont donc moins enclins à payer personnellement pour un éditeur commercial que professionnellement. 15

16 Résultats détaillés Éditeurs utilisés Éditeurs utilisés professionnellement Professionnellement, 49% des répondants utilisent un éditeur XML, 10% des répondants utilisent un éditeur général (éditeur de texte) et 41% utilisent les deux types d éditeurs. Concernant les questions sur les éditeurs, il était possible d indiquer l utilisation de plusieurs éditeurs dans les réponses. Au total, 144 éditeurs 11 ont été signalés comme utilisés professionnellement par les 102 participants, ce qui signifie qu une part importante d entre eux utilise plusieurs éditeurs. Oxygen est de loin l éditeur XML le plus utilisé par les répondants, 77 des participants l utilisent. XMLMind/XXE et XMetal/XMAX sont chacun utilisés par 11 participants. Les réponses proposées comportaient aussi Altova XML Spy ; deux répondants seulement l utilisent. Notepad ++ est l éditeur de texte le plus utilisé par les répondants qui n utilisent qu un éditeur de texte. L utilisation des autres éditeurs de texte proposés dans les choix de réponse est très faible. Concernant les répondants qui utilisent à la fois un éditeur XML et un éditeur de texte, Oxygen et Notepad ++ sont également les éditeurs les plus utilisés (voir ci-dessous). Figure 15 Editeurs utilisés par les répondants qui utilisent deux types d éditeurs (éditeur XML et éditeur de texte). Au total, 27 éditeurs ont été mentionnés dans les champs «Autre» des six questions sur les éditeurs utilisés (le nombre de mentions est indiqué entre parenthèses): Emacs (13), BBEdit (8), Microsoft Word (6), Gedit (6), TextMate (4), Eclipse (4), Vim (4), XML Copy Editor (3), TUSTEP (2), Geany (2), Bluefish (2), Xmplify (2), Classical Text Editor (2), Text Grid XML-Editor (2), Open Office (2), JAXE (1), WordPerfect 8 (1), UltraXML (1), Kate (1), Scrivener (1), Komodo Edit (1), EmEditor (1), Editplus (1), NoteTab Pro (1), Sublime Text 2 (1), «Calames (ABES)» (1), et «jedit + plugin XML» (1), ce qui indique une grande variété d éditeurs utilisés. 11 auxquels il faut rajouter les éditeurs mentionnés dans la rubrique «autre» 16

17 Usage personnel de l éditeur 66% des répondants utilisent aussi un éditeur personnellement. Concernant les types d éditeurs utilisés personnellement, 24% des répondants au sondage utilisent un éditeur XML, 17% utilisent un éditeur général (éditeur de texte) et 25% utilisent les deux types d éditeurs. L utilisation d oxygen est aussi dominante. Précisions sur la satisfaction En plus d être l éditeur le plus utilisé professionnellement par les participants au sondage, oxygen est également l éditeur qui concentre la plus grande part d utilisateurs satisfaits de la solution qu ils utilisent. (Seulement 19% des participants qui utilisent oxygen professionnellement sont peu satisfaits, alors que cette proportion varie entre 36 et 50% pour les autres éditeurs XML.) Satisfaction en fonction de la profession 12 - Enseignants-chercheurs et bibliothécaires/conservateurs : 31% sont peu satisfaits, 58% sont satisfaits, 11% sont très satisfaits. - Ingénieurs d études : 10% sont peu satisfaits, 80% sont satisfaits, 10% sont très satisfaits. Les ingénieurs d études sont globalement plus satisfaits de la solution qu ils utilisent que les autres groupes. Il faudra donc prêter une attention particulière aux situations des enseignants-chercheurs et des bibliothécaires-conservateurs dans le cadre du développement d un outil d édition en XML TEI et XML EAD. Satisfaction en fonction du format le plus souvent utilisé En effectuant des tris croisés sur les résultats, on s aperçoit que les personnes utilisant surtout l EAD sont globalement moins satisfaites (38% de peu satisfaits et seulement 10% de très satisfaits) que les personnes utilisant avant tout la TEI (un cinquième des répondants est très satisfait). 12 Nous avons détaillé ici les résultats pour les trois catégories de professions les plus représentées, les répondants des autres catégories de profession (étudiant, informaticien, archiviste, éditeur) sont majoritairement satisfaits ou très satisfaits. 17

18 EAD 10% 0% 52% 38% Pas satisfait Peu satisfait Satisfait Très satisfait Figure 16 Satisfaction des répondants utilisant surtout l'ead 1% TEI 20% 18% Pas satisfait Peu satisfait Satisfait Très satisfait 61% Figure 17 Satisfaction des participants utilisant surtout la TEI L outil développé devra donc prendre en considération les besoins spécifiques des utilisateurs de l EAD. Satisfaction en fonction du temps passé à travailler sur l éditeur Les répondants travaillant moins de 5h par semaine sur l éditeur sont moins satisfaits par la solution qu ils utilisent actuellement. Si 25% des personnes travaillant moins de 5h 13 par semaine avec ces outils sont très satisfaites, en revanche, 33% de ce groupe s estime «peu satisfait. Une explication à cette moindre satisfaction peut être la longue courbe d apprentissage de ces outils. L outil développé 13 Répartition des répondants : 24 travaillent avec un éditeur moins de 5h par semaine, 32 entre 5h et 10h, 14 entre 10h et 15h, et 32 plus de 15h. 18

19 devra donc être intuitif et facile à prendre en main pour les personnes qui n ont que peu de temps à y consacrer. Satisfaction des participants utilisant l'éditeur moins de 5h par semaine 0% 25% 42% 33% Pas satisfait Peu satisfait Satisfait Très satisfait Figure 18 Satisfaction des participants utilisant l'éditeur mois de 5h par semaine Les autres groupes d utilisateurs (travaillant entre 5 et 10h, entre 10 et 15h, ou plus de 15h) sont davantage satisfaits avec chaque fois près de 80% de répondants satisfaits ou très satisfaits et 20% de peu satisfaits. Éditeur XML et workflow Usage les plus fréquents de l éditeur XML (encodage et/ou transformation) 65% des répondants qui font de l encodage se définissent comme utilisateurs confirmés des technologies de l information. 19% des répondants qui font de l encodage se définissent comme utilisateurs débutants des technologies de l information. 16% des répondants qui font de l encodage n ont pas donné leur opinion sur leur niveau de maîtrise des technologies de l information. 72% des répondants qui font des transformations sont des «utilisateurs confirmés» des technologies de l information. 8% des répondants qui font des transformations sont des «utilisateurs débutants» des technologies de l information. 20% des répondants qui font des transformations n ont pas donné leur opinion sur leur niveau de maîtrise des technologies de l information. Ces chiffres étaient assez attendus, les «utilisateurs débutants» travaillent prioritairement à l encodage de leur document de travail, et ce n est que dans un second temps qu ils s attèlent à la transformation, nécessitant un savoir-faire supplémentaire. L outil à développer devra donc être didactique concernant l étape de la transformation afin de réduire l écart entre les pratiques des utilisateurs débutants et confirmés des technologies de l information. Les obstacles rencontrés lorsque les participants ont commencé à travailler avec ce type d outil confortent cette analyse. En effet, la transformation XSL et l apprentissage de la TEI sont les 19

20 obstacles le plus souvent mentionnés par les répondants (représentant chacun 15,5% des obstacles signalés). Viennent ensuite l ergonomie de l interface, qui a été un obstacle pour sept répondants, le manque de documentation (4 répondants) et le manque de support technique (4), la gestion des caractères non-latins (3). Ont également été signalés comme obstacles, le manque de connaissance de l EAD, la longue courbe d apprentissage des outils, l exploitation de l encodage, le manque d outil collaboratif, le manque de communication, le manque de formation, l absence de validation, l absence d autocomplétion des éléments, les choix d encodage en TEI, la gestion des écritures de droite à gauche, la compréhension des textes bidirectionnels, l apprentissage d ODD, la compréhension de XML, la compréhension des erreurs de validation par rapport au schéma, l accès difficile aux représentations numériques des manuscrits, les faibles performances de l éditeur avec des fichiers volumineux, la gestion des traductions, l apprentissage d exist, le manque d intégration de l EAD nativement dans XMLMind, le manque d un bon éditeur, le manque de support institutionnel, l utilisation du débogueur, la maîtrise de XPath et de XQuery. Outils propres à l usage des répondants développés en complément des fonctionnalités de l éditeur 31% des répondants 14 ont indiqué avoir développé des outils propres à leur usage en complément des fonctionnalités de l éditeur. La plupart des répondants ayant développé des outils personnalisés pour leur usage estiment être des utilisateurs confirmés des technologies de l information (84%). Principalement, ce sont des XSLT qui sont ainsi développées (10 répondants). 6 autres répondants utilisent des langages de scripts (Perl, Shell, TUSTEP), deux utilisent des requêtes XQuery, enfin on utilise des expressions régulières propres à ses besoins. D autres usages spécifiques ont également été signalés: deux répondants ont développé des environnements XXE (pour l encodage des inventaires et pour l édition critique) associés à des feuilles de style CSS et XSL, un répondant a développé une aide à la saisie personnalisée (exemples associés aux balises et attributs), la BnF a fait faire des développements supplémentaires sur XMAX pour développer une feuille de style de saisie. D autres répondants ont développé des logiciels encore plus poussés. L outil développé devra intégrer ce type de fonctionnalités et proposer des espaces de travail avec des modèles documentés. Les formats XML-TEI et HTML sont les formats les plus exploités par les répondants de notre sondage, que ce soit en format d entrée ou en format de sortie. Le format d entrée dominant est la TEI (68,63% des répondants), ce qui révèle une pratique de saisie directe en TEI dans l éditeur. Le second format d entrée le plus utilisé est HTML (42,16%), suivi de XSL (36,27%), doc (35,29%), et de l EAD (30,39%). Les autres formats mentionnés sont Dublin Core, TXT, LaTeX, VITA, ALTO, EPIDOC, XML personnalisé, CEI, EAC, MODS, EPUB. Les formats de sortie dominants sont la TEI, format de sortie pour 62,75% des répondants et HTML, format de sortie pour 57,84% des répondants. L EAD est un format de sortie pour 30,39% des répondants. XSL est un format de sortie pour 29,41%. 14 Soit 32 personnes. 20

21 À noter que seulement 13% des répondants font des sorties en RDF. Ce qui explique le peu d information des répondants sur leur workflow concernant le passage de la TEI et de l EAD vers RDF (et inversement), qui intéresse pourtant le projet Biblissima au plus haut point. Enfin, trois participants ne connaissent pas les formats d entrée, et deux les formats de sortie sur lesquels il travaille, ce qui dénote un public globalement averti. Figure 19 Formats d'entrée Figure 20 Formats de sortie À la vue des graphiques, on s aperçoit qu il y a peu d écart entre les formats utilisés en entrée et en sortie. 21

22 Support de texte et formats utilisés Supports de texte et formats les plus utilisés Autre format EAD TEI Figure 21 Supports de texte et formats les plus utilisés Le croisement des réponses concernant les supports de texte et les formats utilisés pour les baliser nous montre qu un même type de support peut faire l objet de plusieurs balisages. Il semble donc difficile de réaliser un espace de travail normalisé convenant à tous ces supports de texte. 22

23 Effectifs Fonctionnalités les plus utiles Une liste de fonctionnalités était proposée, et les participants au sondage étaient invités à les noter du moins important (1) au plus important (5) Figure 22 Fonctionnalités jugées les plus utiles par les participants au sondage Les fonctionnalités jugées très importantes (niveau 5) par le plus grand nombre de personnes sont les fonctionnalités basiques d un éditeur XML, à savoir la validation, le contrôle en cours de saisie et les possibilités de recherche dans le document (recherche-remplace, expressions régulières, XPath, XQuery) et XSL pour la transformation des documents encodés (les participants sont aussi très demandeurs d un aperçu de ces transformations). On s aperçoit que la gestion des jeux de caractères est également importante pour un grand nombre des participants au sondage. Enfin, 19 participants soulignent l importance de disposer d un éditeur client léger et 18 celle d une connexion à des applications Web, fonctionnalités qui ne sont pas intégrées à la plupart des éditeurs XML, comme le laissent transparaître les réponses sur les fonctionnalités manquantes (figure cidessous). La connexion à des applications Web devient pourtant incontournable pour travailler avec des fichiers en RDF. 23

24 Effectif Fonctionnalités manquantes Les mêmes fonctionnalités qu à la question précédente étaient proposées et il était possible de cocher plusieurs réponses (à la différence de la question précédente, il n y avait pas de niveau à indiquer). Un total de 191 fonctionnalités manquantes a été signalé Figure 23 Fonctionnalités manquantes aux participants Parmi les fonctionnalités qui font le plus défaut aux participants au sondage, on trouve l aperçu de la transformation (20 répondants) et la comparaison des fichiers (16), l éditeur client léger (16) et la connexion à des applications Web (14). Les cinq fonctionnalités manquantes signalées dans «Autre» témoignent d un besoin de formation et de tutoriel, de fonctionnalités pour l édition SVG et de collaboration via un éditeur client léger. L analyse des fonctionnalités manquantes signalées par les répondants en fonction de leur profession indique que les enseignants-chercheurs manquent de fonctionnalités concernant l aperçu de la transformation (10 répondants), la gestion des écritures en caractères non-latins (9), la comparaison des fichiers (8), la connexion à des applications Web (8). Ils sollicitent également un éditeur client léger (8). Les fonctionnalités faisant le plus défaut aux bibliothécaires/conservateurs sont l aperçu de la transformation (4), le contrôle en cours de saisie (4), une interface masquant le code source (4), et davantage de possibilités de recherche dans le document (4) Les fonctionnalités qui font défaut aux autres catégories de professions ne sont pas détaillées, le nombre de réponses à cette question étant trop faible pour dégager des tendances signifiantes. 24

25 On s aperçoit que les besoins sont relativement variés entre les différents groupes d utilisateurs. L outil développé devra être suffisamment souple pour répondre à ces divers besoins ou se concentrer sur les besoins d un type d utilisateur. Innovations proposées par les participants au sondage Les innovations les plus sollicitées sont des facilités pour la transformation et la publication des textes encodés, suivies de la validation, la gestion de la collaboration, le masque de saisie, et une interface client léger. On peut dégager deux types de demandes concernant les transformations: - une transformation «clés en mains» : «une chaine éditoriale de la TEI vers le HTML», «XSLT préparamétrées pour sortie pdf, html, publication papier, visualiseur type Pléade... d'un clic des scénarios standards de transformation de la TEI de tout genre / type (transcriptions, textes critiques avec apparats, manuscrits, bibliographies, articles, etc) vers doc, odt, pdf, html», «obtenir une sortie imprimable facilement pour les relectures», «avoir des boutons qui transforment directement votre document XML en un autre». - une transformation assistée (amélioration de la prévisualisation) : «Un éditeur permettant de voir les différentes étapes de transformation, pour une XSLT avec plusieurs passages. Une interface de visualisation HTML/CSS plus dynamique (comme firebug par exemple)», «pouvoir modifier l affichage (transformation) sans avoir de lignes de code trop complexe à entrer». Sont également sollicités la validation (8 fois), la gestion de la collaboration (versionnage) (7 fois), l intégration d un masque de saisie (7), un éditeur client léger (6), une amélioration du workflow (5), l auto-complétion des éléments (5), une interface utilisateur simple (5), des liaisons textes-images facilitées (5), la gestion de XPath (4), la gestion des fichiers lourds(4), une exploitation facilitée des encodages (3), la comparaison des fichiers (3), l amélioration des fonctionnalités de recherche (expressions régulières) (3), la gestion des écritures de droite à gauche, de haut en bas et bidirectionnelles (3), etc. D autres types d innovations ont été proposés. La gestion de macro, la gestion de caractères spéciaux, la gestion des liens vers des fichiers d autorité, la gestion du SVG, le souhait d un éditeur open source, la personnalisation de l interface, la visualisation de l arborescence XML, la visualisation du code source ont été cités deux fois. D autres innovations ont été mentionnées une seule fois : l amélioration de la performance, la correction orthographique, une fonction de désindentation, un éditeur adapté au domaine d expertise, la facilité d accès, la génération automatique de schéma ODD, la gestion des annotations au niveau des lemmes, la gestion des caractères latins étendus, la gestion des entités nommées, la gestion des expressions régulières et des scripts, la gestion des fichiers lourds, la gestion des problèmes d espaces, la gratuité de l éditeur, l intégration d un dictionnaire de balises EAD, la liaison avec une base de données, une fonction plier/déplier le code, un plugin Roma, la gestion de la rétrocompatibilité, un éditeur stable, le support des raccourcis VIM. Au total, 121 innovations ont été proposées, ce qui est un résultat intéressant. Deux participants ont de nouveau indiqué être satisfaits des fonctionnalités d oxygen. Parmi les innovations proposées, on retrouve beaucoup de fonctionnalités déjà présentées dans les questions sur les fonctionnalités importantes et manquantes. Des fonctionnalités existantes ont donc été présentées comme des innovations. Les répondants au sondage n en ont donc certainement pas connaissance, ce qui peut révéler un manque d explication dans les guides d utilisation ou de convivialité dans les éditeurs. 25

26 Enfin, des propositions plus innovantes ont été énoncées, démontrant que des améliorations sont encore possibles (par exemple l amélioration du workflow, l amélioration de la performance des éditeurs, la gestion des fichiers lourds, et la liaison texte-image). Besoin d un outil collaboratif Un outil collaboratif est fortement sollicité (par 85% des répondants au sondage), même si le versionnage n était pas une des fonctionnalités les plus plébiscitées dans les questions spécifiques aux fonctionnalités (le terme de versionnage était peut-être trop technique). Nombre de personnes travaillant sur le projet Figure 24 Nombre de personnes travaillant sur le projet La majorité des projets d édition rassemblent des petites équipes (entre 2 et 5 personnes). De plus, on recense un plus grand nombre de projets rassemblant plus de 15 personnes que de projets légèrement plus petits (10-15 personnes). L organisation actuelle des projets concernés par l utilisation d éditeurs XML pour le balisage en TEI ou EAD montre que des outils collaboratifs seraient une grande aide pour un workflow efficace et des résultats de qualité. Outil idéal La fonctionnalité qui est le plus souvent mentionnée pour décrire l outil idéal est une transformation XSL assistée pour la publication des textes encodés («I think it is not the editor that is a problem to work with the TEI, but the tools for transforming and publishing the encoded texts.»). Elle est sollicitée par huit répondants, et c est une idée qu on retrouve aussi dans les réponses concernant les innovations. Huit répondants indiquent qu oxygen répond à la définition de l outil idéal. Un autre répondant spécifie que l outil idéal est «Un oxygen plus intuitif». Les répondants ont cité d autres outils qu ils considèrent comme idéal : XXE développé à Caen (2 répondants), Textgrid, Millefeuille, Projet Qumran-Lexikon à Göttingen. 26

L accès en ligne aux manuscrits Possibilités de XML, systèmes de navigation, référencement

L accès en ligne aux manuscrits Possibilités de XML, systèmes de navigation, référencement L accès en ligne aux manuscrits Possibilités de XML, systèmes de navigation, référencement Raphaële Mouren, Enssib (raphaele.mouren@enssib.fr) Isabelle Westeel, Bibliothèque municipale de Lille (iwesteel@mairie-lille.fr)

Plus en détail

Référencement dans des bases de données

Référencement dans des bases de données Marketing Site web du guide des ressources pour l édition de revues numériques Coordination : Ghislaine Chartron et Jean-Michel Salaun Doctorant en science de l'information La création numérique, ou la

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités Synthèse des résultats de l enquête menée par le Groupe accueil des bibliothèques

Plus en détail

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 28 juin 2012 1 Plan de la présentation

Plus en détail

Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager

Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager Projet Informatique Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager Projet réalisé avec Filemaker Pro 12 Projet informatique présenté en vue d obtenir la LICENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Comment intégrer XML dans la chaîne de production de nos ouvrages

Comment intégrer XML dans la chaîne de production de nos ouvrages JOURNÉE DE TRAVAIL AERES 19 juin 2009 Comment intégrer XML dans la chaîne de production de nos ouvrages COMPTE RENDU DE LA RÉUNION, ET DÉVELOPPEMENTS POSSIBLES Intervenants : Alain Pierrot, directeur de

Plus en détail

Table des matières 1 Introduction 1.1 L idée initiatrice 1.2 Un atout primordial : remede.org 1.2.1 Historique de remede.org 1.2.1.1 Naissance et but de remede.org 1.2.1.2 De la naissance à nos jours

Plus en détail

Le Concept Swyna *L OUTIL D ENQUÊTE EN LIGNE SIMPLEMENT PUISSANT

Le Concept Swyna *L OUTIL D ENQUÊTE EN LIGNE SIMPLEMENT PUISSANT Le Concept Swyna *L OUTIL D ENQUÊTE EN LIGNE SIMPLEMENT PUISSANT Nous sommes à votre écoute : 04 72 85 08 14 info@swyna.fr Le Concept Swyna swyna est l outil idéal pour mener des enquêtes en ligne récurrentes

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! HelpDesk 3.4. www.artologik.com. De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours aussi simple!

Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! HelpDesk 3.4. www.artologik.com. De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours aussi simple! Une gestion effective et puissante des tickets en interne comme en externe! HelpDesk 3.4 www.artologik.com Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours

Plus en détail

Guide sur l accessibilité numérique des ressources pédagogiques

Guide sur l accessibilité numérique des ressources pédagogiques Pistes et conseils, pour vous aider à mettre rapidement en œuvre sur votre cours AMeTICE un contenu accessible à un maximum d étudiants. Guide sur l accessibilité numérique des ressources pédagogiques

Plus en détail

SUGARCRM MODULE RAPPORTS

SUGARCRM MODULE RAPPORTS SUGARCRM MODULE RAPPORTS Référence document : SYNOLIA_Support_SugarCRM_Module_Rapports_v1.0.docx Version document : 1.0 Date version : 2 octobre 2012 Etat du document : En cours de rédaction Emetteur/Rédacteur

Plus en détail

Une fois la page chargée, vous devriez vous trouvez sur cette interface :

Une fois la page chargée, vous devriez vous trouvez sur cette interface : 1. Introduction Moodle est une plate-forme d enseignement collaborative en ligne déployée à l Université de Biskra. Elle permet de créer des espaces de cours accessibles depuis Internet où l enseignant

Plus en détail

Portail Client Sigma Informatique

Portail Client Sigma Informatique Portail Client Sigma Informatique Edité le 19 févr. 2013 Sommaire Présentation du portail client 3 La page d accueil 8 Vie d une demande (Création et suivi) 11 La consultation d une demande. 18 La gestion

Plus en détail

COMMENT RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES POUR UN SITE INTERNET?

COMMENT RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES POUR UN SITE INTERNET? COMMENT RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES POUR UN SITE INTERNET? 1. Présentation 1.1 Les coordonnées Mentionnez ici les coordonnées exactes de l entreprise ou de la collectivité (adresse postale, numéro de

Plus en détail

Plateforme eforap Guide utilisateur établissement

Plateforme eforap Guide utilisateur établissement Plateforme eforap Guide utilisateur établissement version novembre 2014 Marion Kret, Ahmed Djihoud et Victoria Buffet Ce guide utilisateur est destiné à vous orienter à travers les différents niveaux d

Plus en détail

Gestion des ouvrages d art avec WebOA

Gestion des ouvrages d art avec WebOA Gestion des ouvrages d art avec WebOA Notre solution de gestion des ouvrages d arts repose sur 2 outils : IMAOA destiné à l administrateur, WebOA destiné aux utilisateurs. Nous présentons ici l interface

Plus en détail

Abonnement interface 2GWEB AS

Abonnement interface 2GWEB AS Abonnement interface 2GWEB AS L interface 2GWEB AS est un outil qui est constitué : 1) Une partie "inscription en ligne", permettant aux adhérents de s'inscrire directement sur internet par l'intermédiaire

Plus en détail

Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! HelpDesk 3.4. www.artologik.com. De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours aussi simple!

Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! HelpDesk 3.4. www.artologik.com. De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours aussi simple! Une gestion effective et puissante des tickets en interne comme en externe! HelpDesk 3.4 www.artologik.com Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

Bilan enquête Informatique BU Droit Sciences Economie - STAPS - 19 novembre au 1 er décembre 2012 -

Bilan enquête Informatique BU Droit Sciences Economie - STAPS - 19 novembre au 1 er décembre 2012 - Bilan enquête Informatique BU Droit Sciences Economie - STAPS - 19 novembre au 1 er décembre 2012 - Brève analyse de l enquête : Le profil type du répondant est un étudiant de licence qui possède chez

Plus en détail

Plateforme d'évaluation professionnelle. Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog

Plateforme d'évaluation professionnelle. Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog Plateforme d'évaluation professionnelle Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog Un produit de la société AlgoWin http://www.algowin.fr Version 1.0.1 du 18/01/2015 Table des matières Présentation

Plus en détail

SUPPORTDEFORMATION SUGARCRM. Guideutilisateur SugarCRMPro

SUPPORTDEFORMATION SUGARCRM. Guideutilisateur SugarCRMPro SUPPORTDEFORMATION SUGARCRM Guideutilisateur SugarCRMPro Référence document : SYNOLIA_Support_SugarCRM_v1.0.docx Version document : 1.0 Date version : 2 octobre 2012 æetat du document : Revu æemetteur/rédacteur

Plus en détail

Descriptif des fonctionnalités de notre site professionnel. www.appeldulivre.fr. Page 1 sur 13

Descriptif des fonctionnalités de notre site professionnel. www.appeldulivre.fr. Page 1 sur 13 Descriptif des fonctionnalités de notre site professionnel www.appeldulivre.fr Page 1 sur 13 Bonjour, Bienvenue sur notre site sur lequel vous pouvez : rechercher des ouvrages demander des prix commander

Plus en détail

Tous les outils de prospection disponibles avec le logiciel PIKADELLI MARKETING

Tous les outils de prospection disponibles avec le logiciel PIKADELLI MARKETING Le nouveau concept pour vos E-Mailings et vos Fax-Mailings La réussite pour toute votre prospection La gestion de vos NewsLetters L analyse complète avec l @udimat de vos campagnes Présentation du Logiciel

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X 3 Création de pages dynamiques courantes Dans le chapitre précédent, nous avons installé et configuré tous les éléments indispensables à la mise en œuvre d une

Plus en détail

Rapport individuel Génie logiciel

Rapport individuel Génie logiciel 2012 Rapport individuel Génie logiciel Dans ce rapport sera présenté l ensemble des activités effectuées au cours du projet de création de site de covoiturage «Etucovoiturage» (http://etucovoiturage.free.fr)

Plus en détail

Tutoriel GéoIDE Carto avancé

Tutoriel GéoIDE Carto avancé Tutoriel GéoIDE Carto avancé Vue générale d une carte dynamique élaborée avec GéoIDE Carto : Visualiser l emprise de la carte. Outil personnalisé de localisation. Centre et zoom sur la sélection. Les critères

Plus en détail

Monter un site Intranet

Monter un site Intranet Monter un site Intranet S il n est pas difficile de créer un site Web basique grâce à IIS, ceux d entre vous qui ne sont pas initiés aux langages de développement Web auront du mal à satisfaire les besoins

Plus en détail

Rapport du project Editeur web

Rapport du project Editeur web Rapport du project Editeur web 13 février 2009 Table des matières 1 Cahier des Charges 1 1.1 Introduction.............................. 1 1.2 Analyse de quelques éditeurs web existants............ 1 1.3

Plus en détail

COMMENT METTRE A JOUR SON SITE WEB?

COMMENT METTRE A JOUR SON SITE WEB? Un site web est d autant plus intéressant pour l internaute qu il est actualisé. A contrario, une information obsolète peut ternir l image de l entreprise (manque de dynamisme, manque de rigueur ). Différentes

Plus en détail

Page 1/11. Préambule. Table des matières

Page 1/11. Préambule. Table des matières Page 1/11 Table des matières Préambule... 1 1- Le principe de «NuaFil»... 2 2 - Accueil de votre gestion de profil... 2 2-1 - La recherche de profils... 3 2-2- La liste de vos profils... 3 3 - Le référencement

Plus en détail

BSN 8 Prêt entre bibliothèques (PEB) et fourniture de documents (FDD) - 18 novembre 2011 - ÉTUDE. Quelle convergence entre SUPEB et REFDOC?

BSN 8 Prêt entre bibliothèques (PEB) et fourniture de documents (FDD) - 18 novembre 2011 - ÉTUDE. Quelle convergence entre SUPEB et REFDOC? BSN 8 Prêt entre bibliothèques (PEB) et fourniture de documents (FDD) - 18 novembre 2011 - ÉTUDE Quelle convergence entre SUPEB et REFDOC? La prise de commande à partir de la plateforme Enseignement supérieur

Plus en détail

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête 1. Les faits L enquête sous forme de questionnaire a été menée durant le mois d octobre 2011 auprès des assistants diplômés

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

Optimisez vos échanges avec vos clients. RF-CLOUD, l espace d échanges et de stockage sécurisés de vos documents professionnels!

Optimisez vos échanges avec vos clients. RF-CLOUD, l espace d échanges et de stockage sécurisés de vos documents professionnels! Optimisez vos échanges avec vos clients RF-CLOUD, l espace d échanges et de stockage sécurisés de vos documents professionnels! Informations et démonstrations Service commercial : 01 47 70 72 93 Facilitez

Plus en détail

OFFRE DE STAGE 2011 XDEMAT

OFFRE DE STAGE 2011 XDEMAT OFFRES DE STAGES - XDEMAT - 2011 OFFRE DE STAGE 2011 XDEMAT DEVELOPPEMENT D UN INTRANET INTEGRANT DES FONCTIONS DE DEMATERIALISATION, DE GED ET DE WORKFLOW En partenariat avec Habitat Marseille Provence

Plus en détail

Politique de données ouvertes

Politique de données ouvertes Politique de données ouvertes 1 MOT DU MAIRE ET DU VICE-PRÉSIDENT DU COMITÉ EXÉCUTIF Montréal aspire à devenir un chef de file mondialement reconnu parmi les villes intelligentes et numériques. Pour atteindre

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

L optimisation d une PowerBoutique pour le référencement

L optimisation d une PowerBoutique pour le référencement L optimisation d une PowerBoutique pour le référencement page 1/11 Tables des matières 1 Les balises de référencement...4 2 La hiérarchisation de l information...7 3 La mise en exergue des mots clés...7

Plus en détail

Utiliser un logiciel libre de gestion bibliographique : Zotero 2.0

Utiliser un logiciel libre de gestion bibliographique : Zotero 2.0 Utiliser un logiciel libre de gestion bibliographique : Zotero 2.0 David Vivarès URFIST Strasbourg 1.Définition Les logiciels de gestion bibliographiques sont des outils spécialisés permettant de gérer

Plus en détail

Scénario de démonstration Jimdo

Scénario de démonstration Jimdo Site web : http://www.jimdo.com Thématique : Création et gestion facile d un site internet Plan de la formation : Découverte de Jimdo Présentation de sites créés avec Jimdo Petite p.2 histoire de Jimdo

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

A la rencontre de MEET. lou.burnard@tge-adonis.fr

A la rencontre de MEET. lou.burnard@tge-adonis.fr A la rencontre de MEET lou.burnard@tge-adonis.fr A la rencontre de l'action MEET MEET c'est une action transversale pour la... Mutualisation d' Experiences sur l' Encodage TEI Avec financement du TGE ADONIS

Plus en détail

ETUDE D USAGE D ALPHALIRE

ETUDE D USAGE D ALPHALIRE ETUDE D USAGE D ALPHALIRE Festival du premier roman de Chambéry-Savoie Festival du premier roman de Chambéry, 237 carré Curial, 73 000 Chambéry Directrice : Véronique Bourlon (veroniquebourlon@festivalpremierroman.com)

Plus en détail

1. Introduction / Identification

1. Introduction / Identification Table des matières 1. Introduction / Identification... 3 2. Création de campagne... 4 1.1. Création de campagne / nouvelle campagne...4 1.1.1. Nommage de la campagne...4 1.1.2. Gestion des contacts...4

Plus en détail

Microsoft Office Specialist

Microsoft Office Specialist Microsoft Office Specialist http://www.microsoft.com/france/formation/cert/office Contactez-nous par e-mail : infomos@microsoft.com 2005 Microsoft Corporation. Tous droits réservés. Microsoft, le logo

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

Fonctionnalités avancées de Word

Fonctionnalités avancées de Word BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE DE LILLE 1 Thèses et littérature grise Fonctionnalités avancées de Word Bibliothèque de l université des sciences et technologies de Lille 1 Diffusion électronique des thèses

Plus en détail

FONTENEAU Anne-Sophie LE ROY Marion MASTER 1 2005/2006. Mise en ligne des travaux des étudiants du pôle Métiers du livre de Saint Cloud

FONTENEAU Anne-Sophie LE ROY Marion MASTER 1 2005/2006. Mise en ligne des travaux des étudiants du pôle Métiers du livre de Saint Cloud FONTENEAU Anne-Sophie LE ROY Marion MASTER 1 2005/2006 Mise en ligne des travaux des étudiants du pôle Métiers du livre de Saint Cloud Actuellement sur le site Page d accueil Les points forts Liste des

Plus en détail

WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique. Section Technopédagogie

WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique. Section Technopédagogie WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique Section Technopédagogie Août 2007 1. QU EST CE QUE WSS? «Un site WSS SharePoint est un site Web représentant un espace de collaboration et un lieu de stockage

Plus en détail

4. Personnalisation du site web de la conférence

4. Personnalisation du site web de la conférence RTUTORIEL Prise en main de la plateforme 1. Création de l espace conférence Connectez- vous sur le portail http://test- www.sciencesconf.org avec le compte : - Identifiant : «admin1» - Mot de passe «1234»

Plus en détail

Activités professionnelle N 2

Activités professionnelle N 2 BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Option SISR Session 2012 2013 BELDJELLALIA Farid Activités professionnelle N 2 NATURE DE L'ACTIVITE CONTEXTE OBJECTIFS LIEU DE REALISATION Technicien assistance

Plus en détail

Rapport de stage conventionné

Rapport de stage conventionné 6B Rue de Partanaïs 31650 Saint Orens 2 Rue Charles Camichel 31000 Toulouse Ivan Brunel Tchomgue Mieguem N o 20111541 Informatique & Mathématiques - 1ère année Rapport de stage conventionné 22 juin 2012-31

Plus en détail

Sommaire. Dossier Technique Yourcegid Solos Devis-Factures juin 2011 Page 1

Sommaire. Dossier Technique Yourcegid Solos Devis-Factures juin 2011 Page 1 D o s s ier T e c h n ique Sommaire 1. Yourcegid Solos Devis-Factures : Intuitif et personnalisable... 2 2. Ergonomie... 3 a. Menus et actions... 3 b. Tiroirs... 4 c. Listes... 7 3. Les principales fonctionnalités...

Plus en détail

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215)

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215) v10 Cours 3-0126 (ex 215) Administration système et indexation-recherche Durée : 5 jours Ce cours de 5 jours apprendra aux administrateurs, aux architectes système et aux services support comment installer,

Plus en détail

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus CHAPITRE UN EXEMPLES DE FORMATIONS EN LIGNE En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus pratique que les autres méthodes, l apprentissage en ligne est aujourd hui en train de transformer

Plus en détail

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik?

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Nuukik est un moteur de recommandation de produit aidant les e-commerçants à dynamiser et personnaliser leur offre commerciale afin de

Plus en détail

LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP

LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP Solutions complètes d'inventaire, de gestion de parc et de helpdesk ITIL Avril 2014 LANDPARK ACTIVE DIRECTORY /OPENLDAP INDISPENSABLE POUR INTÉGRER AUTOMATIQUEMENT TOUS

Plus en détail

Bonnes pratiques de réalisation des enquêtes de satisfaction au sein des Maisons de Retraites et des EHPAD

Bonnes pratiques de réalisation des enquêtes de satisfaction au sein des Maisons de Retraites et des EHPAD Bonnes pratiques de réalisation des enquêtes de satisfaction au sein des Maisons de Retraites et des EHPAD Résultats de la 2 partie Modes d enquêtes existants et modes idéal INIT 2 rue Antoine Etex, 94020

Plus en détail

Objet du document...2 SOLUSMAO...2. Description du développement logiciel, fonctionnalités...3

Objet du document...2 SOLUSMAO...2. Description du développement logiciel, fonctionnalités...3 1. INTRODUCTION...2 Objet du document...2 SOLUSMAO...2 2. FONCTIONNALITES...3 Description du développement logiciel, fonctionnalités....3 Fonctionnement attendu... 3 Fonctionnement du poste client... 4

Plus en détail

Organiser un espace de travail collaboratif avec sa classe.

Organiser un espace de travail collaboratif avec sa classe. STG Travail collaboratif / c2i Février 2008 Organiser un espace de travail collaboratif avec sa classe. Olivier Mondet http://unidentified one.net A. Plateforme de travail collaboratif «Une plateforme

Plus en détail

Toutes formations CIEL PAYE. Découverte et mise en œuvre. Pascal Parisot. Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-931-8

Toutes formations CIEL PAYE. Découverte et mise en œuvre. Pascal Parisot. Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-931-8 Toutes formations CIEL PAYE Découverte et mise en œuvre Pascal Parisot Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-931-8 ergonomie générale du logiciel Vous pouvez prendre contact avec l

Plus en détail

Espace Numérique de Travail (ENT)

Espace Numérique de Travail (ENT) Espace Numérique de Travail (ENT) (http://ent.univcasa.ma) Qu est ce que c est l ENT? Définition et objectifs Services offerts et futurs Comment j utilise mon ENT? Accéder à mon espace ENT Obtenir mon

Plus en détail

La recherche documentaire et la recherche d informations professionnelles. BU Sciences BIU Montpellier PPE 2012

La recherche documentaire et la recherche d informations professionnelles. BU Sciences BIU Montpellier PPE 2012 La recherche documentaire et la recherche d informations professionnelles 1 Introduction : la pratique étudiante Où commencez vous habituellement votre recherche d information? 84% des étudiants de 1er

Plus en détail

Manuel d utilisation du Site Internet Professionnel

Manuel d utilisation du Site Internet Professionnel Manuel d utilisation du Site Internet Professionnel www.uni-presse.fr/pro UNI-Presse 112 rue Réaumur, 75080 Paris Cedex 02 France Tél : 01 42 78 37 72 Fax : 01 42 78 06 57 E-mail : servicepro@uni-presse.fr

Plus en détail

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel.

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. Méthode de Test Pour WIKIROUTE Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. [Tapez le nom de l'auteur] 10/06/2009 Sommaire I. Introduction...

Plus en détail

PRONOTE 2010 hébergement

PRONOTE 2010 hébergement PRONOTE 00 hébergement INDEX-EDUCATION.COM NOS LOGICIELS FONT AVANCER L ÉCOLE Table des matières Démarrage Première connexion... 4 Gestion du certificat... 5 Démarrer L hébergement... 7 Se connecter avec

Plus en détail

Module de gestion des contacts et échanges avec les clients et fournisseurs (CRM)

Module de gestion des contacts et échanges avec les clients et fournisseurs (CRM) bmi-fact+ Module de gestion des contacts et échanges avec les clients et fournisseurs (CRM) Module commun aux applications bmi-fact, bmi-compta, POWERGES et Gest-Office. Qu est-ce qu un CRM (Customer Relationship

Plus en détail

Performance En Ligne. Le logiciel de gestion de la performance

Performance En Ligne. Le logiciel de gestion de la performance Performance En Ligne Le logiciel de gestion de la performance Accordance Consulting 2015 AMÉLIORER LA PERFORMANCE GLOBALE DE VOTRE ENTREPRISE AVEC ACCORDANCE SOLUTIONS Accordance Consulting 2015-2 Aperçu

Plus en détail

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise Master 2 T2M Instructions pour la rédaction des notes d entreprise I Dispositions générales Selon le pays où vous êtes en stage, un enseignant de la langue concernée sera chargé de suivre votre stage et

Plus en détail

Questionnaire (Perception) Guide pratique. Section Technopédagogie

Questionnaire (Perception) Guide pratique. Section Technopédagogie Questionnaire (Perception) Guide pratique Section Technopédagogie 01/08/2007 1. QU EST CE QUE QUESTIONNAIRE? Il s agit une application web de création et de publication de questionnaires en ligne, également

Plus en détail

GRP Lab Dernière mise à jour du document le 11/06/2015

GRP Lab Dernière mise à jour du document le 11/06/2015 GRP Lab Dernière mise à jour du document le 11/06/2015 storyteller.grp-lab.com Table des matières Table des matières 3 Création de compte 4 Connexion à l application 5 Paramètres utilisateur 6 Liste des

Plus en détail

Securex : L humain avant tout

Securex : L humain avant tout Securex : L humain avant tout Qui sommes-nous? Spécialistes des ressources humaines, nous sommes à vos côtés pour vous conseiller et ce, quelles que soient les questions que vous vous posez en la matière.

Plus en détail

Constituer et gérer une bibliographie avec le logiciel zotero. Support de cours et liens utiles 2012-12-14

Constituer et gérer une bibliographie avec le logiciel zotero. Support de cours et liens utiles 2012-12-14 Constituer et gérer une bibliographie avec le logiciel zotero Support de cours et liens utiles 2012-12-14 1 Pourquoi utiliser zotero? Zotero : Vous permet de collecter des références bibliographiques automatiquement

Plus en détail

Partage de données: opinions, usages et besoins

Partage de données: opinions, usages et besoins Partage de données: opinions, usages et besoins Enquête DARIS auprès des chercheuses et chercheurs en sciences sociales en Suisse Eliane Ferrez et Martina Bichsel Lausanne, mars 2012 Introduction Le Service

Plus en détail

FONCTIONNALITES DU SYSTEME DE RESERVATION

FONCTIONNALITES DU SYSTEME DE RESERVATION FONCTIONNALITES DU SYSTEME DE RESERVATION 1. LES AVANTAGES DE LA RESERVATION PAR INTERNET 2. NOS REFERENCES WWW. Tennisinfos.com 1 Adresse Internet de nos clients: www.tcvbruche.tennisinfos.com www.ctneuchatel.tennisinfos.com

Plus en détail

WordPress : Guide à l édition

WordPress : Guide à l édition WordPress : Guide à l édition WordPress : Guide à l édition... 1 Présentation... 2 1. Accès au site... 2 2. Le tableau de bord... 2 3. Editez les contenus... 4 Quelle est la différence entre les pages

Plus en détail

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Ce module est destiné aux étudiants de DCG 2 et de DCG 3 Il est construit en co-animation par un enseignant disciplinaire et un

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Rapport de production

Rapport de production Rapport de production Evaluation personnelle Lieu de stage : Dasmuse Maître de stage : Daniel Leivas Maître de pratique professionnel : Laeticia Pottiez Jounaid Hayani - EMU2-2014-2015 Rapport de production

Plus en détail

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Auteur : Université Paris-Est Rédacteurs : Isabelle Gautheron, Ecole des Ponts ParisTech,

Plus en détail

Mise en œuvre d un Site Sharepoint-V1

Mise en œuvre d un Site Sharepoint-V1 Mise en œuvre d un Site Sharepoint- MAJ 20/01/2015 Ce document décrit le paramétrage pour la mise en œuvre des fonctionnalités standard de Microsoft SharePoint 2013 NADAP et SharePoint NADAP ( Nouvelle

Plus en détail

Rank, l outil de la visibilité web

Rank, l outil de la visibilité web Rank, l outil de la visibilité web Développé par le pôle R&D de la société Brioude Internet, Rank a pour vocation de nous aider à suivre le positionnement d un site et de ses concurrents. Il ne s agit

Plus en détail

Performance en Ligne. Le logiciel de gestion de la performance. www.accordance.fr _. ACCORDANCE Consulting

Performance en Ligne. Le logiciel de gestion de la performance. www.accordance.fr _. ACCORDANCE Consulting Performance en Ligne Le logiciel de gestion de la performance ACCORDANCE Consulting _ www.accordance.fr _ AMÉLIORER LA PERFORMANCE GLOBALE DE VOTRE ENTREPRISE AVEC ACCORDANCE SOLUTIONS Ø Aperçu La société

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide L aspect de Microsoft Excel 2013 étant différent par rapport aux versions précédentes, nous avons créé ce guide pour vous aider à être opérationnel au plus vite. Ajouter des commandes

Plus en détail

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

WordPress : principes et fonctionnement

WordPress : principes et fonctionnement CHAPITRE 1 WordPress : principes et fonctionnement WordPress est à l origine un outil conçu pour tenir un blog, c est-à-dire un journal ou carnet de bord en ligne. Mais il a évolué pour devenir un système

Plus en détail

Tutoriel. Supports de textes compatibles : Compatible avec : Scan (OCR) Word 2007 (.docx) PDF. Safari Internet Explorer. (.odt) Web (.

Tutoriel. Supports de textes compatibles : Compatible avec : Scan (OCR) Word 2007 (.docx) PDF. Safari Internet Explorer. (.odt) Web (. Tutoriel Compatible avec : Chrome Firefox Supports de textes compatibles : Safari Internet Explorer Word 2007 (.docx) PDF Scan (OCR) Open Doc Page (.odt) Web (.html) Ce manuel est sous licence Creative

Plus en détail

Educanet 2 (complément pour l administrateur d une institution)

Educanet 2 (complément pour l administrateur d une institution) Educanet 2 (complément pour l administrateur d une institution) http://www.educanet2.ch L administration d une institution Ce document s adresse à l administrateur d une institution educanet². C est un

Plus en détail

C2i Niveau 1 Universités aquitaines

C2i Niveau 1 Universités aquitaines C2i Niveau 1 Universités aquitaines Guide des activités pratiques pour préparer le C2i Niveau 1 Référentiel spécifique et instrumental Année 2006-2007 Comment travailler avec la plate-forme d autoformation

Plus en détail

LANDPARK SNMP LANDPARK SNMP : INVENTORIER RAPIDEMENT TOUS LES ÉLÉMENTS ACTIFS DE VOS RÉSEAUX

LANDPARK SNMP LANDPARK SNMP : INVENTORIER RAPIDEMENT TOUS LES ÉLÉMENTS ACTIFS DE VOS RÉSEAUX LANDPARK SNMP Solutions complètes d'inventaire, de gestion de parc et de helpdesk ITIL Avril 2014 LANDPARK SNMP : INVENTORIER RAPIDEMENT TOUS LES ÉLÉMENTS ACTIFS DE VOS RÉSEAUX «Avec Landpark Snmp, réalisez

Plus en détail

Installer Joomla. 2013 Pearson France Joomla! Le guide officiel Jennifer Marriott, Elin Waring

Installer Joomla. 2013 Pearson France Joomla! Le guide officiel Jennifer Marriott, Elin Waring 3 Installer Joomla Dans ce chapitre, nous procéderons au téléchargement et à l installation manuelle de Joomla, et nous expliquerons la configuration de base. Les captures d écran et les instructions font

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET

CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET Nom de l entreprise : Adresse : Tel : Fax : Email : Personne à contacter dans l entreprise : 1 SOMMAIRE 1 PRESENTATION DE L ENTREPRISE...3 2 PRESENTATION

Plus en détail

ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP

ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP SAS Web Report Studio offre depuis de nombreuses versions la possibilité de visualiser les observations spécifiques à partir des données

Plus en détail

WordPress, qu est ce que c est?

WordPress, qu est ce que c est? WordPress, qu est ce que c est? Qu est ce que WordPress à de plus que les autres? Plus besoin d être programmeur pour créer un site web ou un blog, faites installer votre modèle WordPress par un Professionnel

Plus en détail

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Groupe de travail sur les normes en matière de sondage Avril 2011 Les opinions exprimées dans le présent document ne doivent

Plus en détail

Guide de l utilisateur. Plateforme de travail des instances de la Francophonie

Guide de l utilisateur. Plateforme de travail des instances de la Francophonie Guide de l utilisateur Plateforme de travail des instances de la Francophonie Table des matières I. Présentation de la Plateforme p. 3 II. Utiliser la Plateforme 1. Connexion. p. 5 2. Navigation. p. 5

Plus en détail