Éditorial. Cinquante ans!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Éditorial. Cinquante ans!"

Transcription

1

2 20 12 Éditorial Cinquante ans! Cinquante ans déjà, cinquante ans seulement. Quelle histoire mais par où commencer? Que de chemin parcouru depuis les premiers dossiers de succession et de gestion de sinistres pour le compte de ressortissants britanniques en 1962, à la création du Fonds Européen de Stabilité Financière au printemps Cinquante ans dans la vie d'un cabinet d'avocats c'est un bel âge, celui de la maturité, un jubilé. C'est avant tout une fantastique aventure humaine, animée par des hommes et des femmes qui ont su être des visionnaires exceptionnels. Des hommes et des femmes habités par cette conviction forte que les activités de conseil seraient celles répondant le mieux aux besoins des entreprises, qu'il fallait privilégier à tout prix la dimension internationale, être obnubilé par la qualité du service à fournir à nos clients, et se persuader que derrière chaque nouveau client, petit ou moyen, pouvait se cacher le grand groupe de demain. Des hommes et des femmes qui ont, à travers ces années, fait preuve d'une ambition jamais démentie tout en construisant leur métier avec la plus grande humilité et qui ont basé tous leurs efforts de développement sur l'excellence technique de leurs prestations, convaincus que la qualité du travail fourni est le premier et le meilleur vecteur de fidélisation de la clientèle. Des hommes et des femmes qui ont cru à l'intérêt stratégique d'une approche pluridisciplinaire du droit en cherchant à développer toutes les disciplines intéressant les grandes entreprises et sans limiter leur ambition aux premiers succès rencontrés dans tel ou tel domaine. Cinquante ans, c'est beaucoup de stress mais aussi de bons moments, de fous rires, de coups de gueule et de peine lorsque le souvenir nous ramène vers celles et ceux trop tôt disparus alors qu'ils contribuaient pleinement à cette aventure. Cinquante ans, c'est la confirmation d'une culture forte qui a résisté aux tempêtes qui ont pourtant emporté de trop nombreux cabinets que l'on croyait solides, et c'est déjà l'émergence de la troisième génération d'avocats, dans un métier où le passage d'une génération à une autre est souvent perçu comme une étape décisive dans l'affirmation d'une pérennité. C'est le contraste entre les premières instructions reçues par courrier simple, et l'avènement des s et autres comptes "Twitter", reflet d'une évolution technologique fulgurante qui amplifie ellemême une accélération incroyable du marché. C'est également une remise en cause permanente, face à la vigueur du marché et à l'incroyable situation concurrentielle qu'elle génère, face à nos clients qui ont professionnalisé de façon remarquable leur utilisation du droit comme outil de stratégie commerciale, et face aux exigences mêmes de notre métier, dans son évolution géographique, technologique ou économique. Cinquante ans c'est aussi la conviction que si la réussite dans notre métier exige avant tout de grands succès pour le compte de nos clients, elle nous commande aussi de savoir rendre à notre profession ce qu'elle nous apporte, à travers les nombreuses charges d'enseignements assurées par le Cabinet, les partenariats dans le milieu universitaire et académique, l'accueil de centaines de stagiaires, les actions de bénévolat vers les plus démunis et la participation active à la vie de notre Ordre. Cet engagement essentiel fait partie de notre culture, donne du sens à notre action, et permet à chacun de s'épanouir dans les multiples facettes de notre profession. L'histoire de ce cabinet est pour moi un plaisir et un défi sans cesse renouvelés depuis plus de trente-deux ans et je mesure chaque jour l'honneur qui m'a été fait par mes associés en me confiant la gestion de cette magnifique maison depuis l'an Yves Wehrli Avocat à la Cour Managing Partner 1

3 L astronaute Buzz Aldrin junior marche sur la surface de la Lune le 20 juillet 1969 "C est un petit pas pour l homme mais un pas de géant pour l humanité": la mission Apollo 11 se pose sur la lune Le festival de Woodstock, aux États-Unis, rassemble une centaine d artistes et plusieurs centaines de milliers de hippies Sortie en France du film La Piscine de Jacques Deray George Pompidou est élu Président de la République le 15 juin 1969, avec 58,22 % des voix Clifford Turner conseille Bernard Sunley dans le cadre de la construction d Isola 2000 Le footballeur brésilien Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, marque son 1000 ème but 20

4 19 69 La guerre du verre ou l OPA RATéE de BSN sur Saint-Gobain 1969 est l'année de la première offre publique d'achat (OPA) hostile en France, celle de BSN contre Saint-Gobain. Ce qui ne devait être qu'une opération industrielle devint l'évènement du début d'année, au point que l'on parla de "la guerre du verre". L'opération est pour le moins audacieuse pour l'époque : une entreprise relativement récente envisageait de prendre par surprise le contrôle d'une entreprise emblématique, plusieurs fois centenaire, au chiffre d'affaires trois fois supérieur au sien, et ceci sans même mobiliser de capitaux, par la technique de l'obligation convertible en actions. Créée en 1665 par Louis XIV, la Manufacture royale des glaces et miroirs a su traverser les siècles sereinement, ayant autrefois fabriqué les miroirs de la Galerie des Glaces à Versailles et devenir un acteur prépondérant dans le secteur du verre plat et du verre d'emballage. BSN, quant à elle, avait été créée en Cette dernière estimait qu'un rapprochement des deux sociétés était nécessaire pour faire face à la concurrence étrangère et conquérir le marché de l'emballage, alors en pleine expansion. Pour Saint-Gobain, qui avait entrepris de diversifier son activité, l'exploitation de ces nouveaux marchés n'était pas aussi indispensable. Les dirigeants de BSN, convaincus que le rapprochement leur était vital, décidèrent que la seule solution possible était de s'emparer par la force de la "Compagnie". BSN devait prendre le contrôle d'une société beaucoup plus importante qu'elle-même (BSN avait à l'époque un chiffre d'affaires global d'environ 2,5 milliards de francs, Saint-Gobain un chiffre d'affaires proche de 7 milliards de francs). La solution trouvée par BSN fut l'utilisation du mécanisme de l'obligation convertible. BSN offrait aux actionnaires de Saint-Gobain des obligations convertibles en actions BSN de 230 francs de nominal et portant intérêt de 4,5 % l'an. Ce mécanisme ingénieux permettait de concilier les avantages des obligations et des actions, à savoir un taux d'intérêt garanti, assorti de la possibilité, à terme, de devenir actionnaire du grand groupe mondial nouvellement formé. à l'échange, ordonne la vente massive d'actions Saint-Gobain qu'elle détenait afin de faire baisser le cours de l'action Saint-Gobain et inciter les actionnaires à échanger leurs titres contre les obligations convertibles de BSN. Enfin, la contre-attaque fut médiatique. Saint-Gobain insista notamment sur l'aspect subversif d'un rachat reposant sur le mécanisme de l'obligation convertible qui permettait de prendre le contrôle d'une société sans mobiliser de capitaux, ce qui reviendrait à "faire payer les actionnaires de Saint-Gobain avec leur propre argent". Finalement, l'offre échoua. Sans doute, l'opération était trop novatrice et audacieuse pour réussir et le mécanisme envisagé trop complexe pour le public de l'époque. Cependant, cette OPA pionnière en entraînerait d'autres qui allaient façonner le droit boursier français : Pinault/Printemps, Total/Elf, BNP/Paribas/Société Générale, pour n'en citer que quelques-unes. Le monde des OPA était en marche et avec lui le développement de la communication financière en direction des salariés et des actionnaires. Banques d'affaires et cabinets d'avocats allaient devenir les conseils indispensables de ces offensives d'un style nouveau, que ce soit pour l'initiateur ou pour la cible. Arnaud Félix Avocat à la Cour Gilles Lebreton Avocat à la Cour Mais la vénérable "Compagnie" allait surprendre son agresseur par la verdeur de sa défense. La contre-attaque fut juridique, boursière et médiatique. Sous l'angle juridique, la contre-attaque consistait notamment à faire valoir que l'émission des obligations convertibles n'avait pas été autorisée par l'assemblée générale des actionnaires de BSN préalablement à l'offre. L'acquisition constituerait, en outre, une concertation prohibée et un abus de situation dominante car le futur groupe serait placé dans une position de quasi-monopole. La contre-attaque boursière devait être mise en œuvre par les actionnaires défenseurs de Saint-Gobain, qui procédèrent à des achats massifs de l'action Saint-Gobain portant le cours du titre au-dessus du niveau des 230 francs offert par l'obligation convertible BSN. En un mois, plus d'un quart du capital de Saint-Gobain change de main. En riposte, BSN, quelques jours avant la date butoir pour procéder Brel, Brassens et Ferré réunis pour un entretien historique, sur proposition du magazine Rock n Folk 21

5 Le ministre de la Justice Robert Badinter intervient à la tribune du Sénat, le 28 septembre 1981, pour défendre son projet de loi sur l abolition de la peine de mort. Elle fut définitivement abolie en France le 9 octobre 1981 Jusqu'en 1981, on pouvait lire dans le Code pénal français : Article 12 du Code pénal : "Tout condamné à mort aura la tête tranchée." Article 17 du Code pénal : "Si une femme condamnée à mort se déclare et s il est vérifié qu elle est enceinte, elle ne subira la peine qu après sa délivrance." Il y a à peine plus de trente ans, les cours d assises de la République appliquaient encore ces dispositions d un autre âge. Le 10 octobre 1981, la loi abolissant la peine capitale était promulguée au Journal officiel, la France devenait le 35 ème État abolitionniste, l un des derniers en Europe occidentale. Aujourd hui, l on s étonne que cette loi n ait pas été votée plus tôt. Le débat n était pourtant pas neuf. Il a vu le jour dans l enceinte de la première Assemblée constituante de la République en 1791 lors de l élaboration d un projet de Code pénal. La question de l abolition réapparaîtra dans les débats de l Assemblée en 1795, 1848 et Elle ne sera jamais votée. Entretemps, la peine de mort était abolie en 1867 au Portugal, en 1870 aux Pays-Bas et en 1905 en Norvège. C est finalement 200 ans après l avoir envisagée pour la première fois que la France abolit à son tour cette peine irréversible. L abolition est cependant fragile : l opinion publique voit toujours dans la mort une revanche que d autres peines sont insusceptibles de garantir et un sondage récent montre que 47 % des Français seraient favorables au rétablissement de la peine de mort. Mais la France a aujourd hui intégré l abolition dans sa Constitution et adhéré au Protocole additionnel n 6 de la Convention européenne de droits de l'homme (CEDH) interdisant la peine capitale. Ainsi, jamais plus les avocats ne devraient connaître la sensation terrible de leurs aînés d avoir à plaider au risque de la vie d un homme. Inauguration du TGV reliant Paris à Lyon en 2 h 40 François Mitterand est élu Président de la République le 10 mai 1981 avec 51,76 % des voix Clifford Turner conseille Bouygues SA pour la construction d une centrale électrique à Lagos au Nigeria Clifford Turner conseille Cable & Wireless PLC NCE dans un arbitrage CCI au Moyen-Orient 44

6 : un nouveau régime français qui va inspirer le monde Le rayonnement d un pays emprunte parfois des voies détournées, qui avec le recul surprendraient bien les dirigeants de l époque. Le 12 mai 1981, en pleine effervescence politique, la France se dote d un nouveau régime relatif à l arbitrage international. Avec seulement seize articles et trente ans d existence, ce décret du 12 mai 1981 a beaucoup contribué à l influence du droit français en matière d arbitrage. Paris est l une des toutes premières places au monde dans ce domaine. Ce succès est largement dû à la présence de la Cour internationale d arbitrage de la Chambre de commerce internationale (CCI) et ce, depuis sa création en Les dernières statistiques de la CCI en témoignent. Sur les cinq dernières années, la France a été le siège de 19 % des arbitrages conduits sous l égide de la CCI. Sur la seule année 2011, Paris a été choisi dans 18 % des arbitrages CCI, soit 8 points de plus que Londres, deuxième de ce classement. Le décret de 1981 a encouragé le choix de Paris comme siège d arbitrage, alors même que les parties pourraient n avoir aucun lien avec la France. C est ainsi que, d une part, les articles 1494 et 1495 du Code de procédure civile ont placé la volonté des parties au centre de chacune des étapes de la procédure arbitrale. Et que, d autre part, la limitation des pouvoirs du juge étatique à l égard de l arbitrage a été confirmée par la codification du principe fondamental dit de "compétence-compétence". Les articles 1458 et 1466 du Code de procédure civile prévoient en effet que les arbitres statueront par priorité sur leur propre compétence. La doctrine française et les praticiens de la place de Paris ont largement contribué au rayonnement de la France dans le règlement des litiges internationaux par voie d arbitrage. L exécution en France d une sentence annulée par l État du siège de l arbitrage en est un exemple discuté. Dans son arrêt Putrabali du 29 juin 2007, la Cour de cassation a ainsi suivi un courant doctrinal en affirmant que "la sentence internationale, qui n est rattachée à aucun ordre juridique étatique, est une décision de justice internationale". L œuvre jurisprudentielle a été à ce point créative qu une codification fut opérée par le décret du 13 janvier 2011 portant, à nouveau, réforme de l arbitrage. L intensification et la complexification des échanges internationaux, aussi bien financiers que commerciaux, sont autant de défis que ce récent décret devra relever afin de maintenir Paris, comme le décret de 1981 l avait fait en son temps, au rang de capitale de l arbitrage international. Jason Fry Solicitor, England & Wales Barrister and Solicitor, High Court of New Zealand Simon Greenberg Inscrit au barreau de Paris Solicitor, England & Wales Barrister and Solicitor, Supreme Court of Victoria and High Court of Australia L adoption de ce décret renforce l innovation et le progressisme dont la France faisait déjà preuve. Il fut à l origine d un important mouvement de modernisation des régimes juridiques propres à l arbitrage international de nombreux pays signataires de la Convention des Nations unies, signée à New York le 10 juin 1958, "pour la reconnaissance et l exécution des sentences arbitrales étrangères". Pour ne citer que les principaux, il s agit des Pays-Bas en 1986, de la Suisse en 1987 ou plus généralement des pays ayant fondé leurs législations sur la loi type de la Commission des Nations unies pour le droit commercial international (CNUDCI), telle qu adoptée en La jurisprudence française fondée sur le décret devient également une source d inspiration pour le monde. L arrêt Dutco, du 7 janvier 1992, en est un exemple important. Sur la base des dispositions relatives à la régularité de la constitution du tribunal arbitral, la Cour de cassation a posé un principe d égalité en cas de pluralité de parties dans la désignation de leurs arbitres. Ce principe a été repris par les sections 16 et 18 de l Arbitration Act anglais de 1996 et par de nombreux règlements d arbitrage, comme celui de la CCI du 1 er janvier 1998 et celui de la CNUDCI tel que révisé en Le prince Charles et Lady Diana quittant la cathédrale Saint-Paul le jour de leur mariage 45

7 Russell Crowe dans Gladiator Au 1 er janvier le bug de l an 2000 n a pas eu lieu Le français Mohamed Ouaadi remporte le Marathon de Paris en 2 h 08 min 49 s Le CAC 40 atteint sa valeur record de 6 922,33 points Le film Gladiator de Ridley Scott remporte l Oscar du meilleur film et du meilleur acteur pour Russell Crowe, Rogers & Wells et le cabinet Pünder, Volhard, Weber & Axster fusionnent en janvier 2000, créant ainsi le premier cabinet d avocats au monde regroupés au sein d un partnership unique Création d un premier Règlement Intérieur Harmonisé pour l ensemble des Barreaux de France Le cabinet conseille EADS dans le cadre de sa triple introduction en Bourse à Paris, Francfort et Madrid conseille le ministère des Transports, de l équipement et du Logement sur l élaboration du contrat et la procédure de sélection du concessionnaire du grand viaduc de Millau. En 2008, le cabinet conseillera DEPFA, Dexia, FSA & MBIA pour le refinancement rehaussé du viaduc de Millau L Inde compte officiellement 1 milliard d habitants 84 Google fête ses deux ans d existence : en juin 2000, Google est le premier moteur de recherche à avoir référencé 1 milliard de pages web

8 20 00 EADS : une introduction en Bourse peu ordinaire La création et l'introduction en bourse d'eads restera comme l'une des opérations les plus marquantes de la place de Paris. Tout d'abord, il s'agissait d'une opération ayant pour caractéristique d'être à la fois une Initial Public Offering (IPO) et un rapprochement industriel des activités aérospatiales et militaires de trois sociétés : la française Aérospatiale Matra (elle-même issue de la fusion Matra/ Aérospatiale l'année précédente), l'allemande Daimler Chrysler Aerospace et l'espagnole CASA. Ces groupes coopéraient certes déjà depuis de nombreuses années (notamment au sein d'airbus), mais il est apparu alors nécessaire d'œuvrer vers une véritable intégration. Sous cet angle, l'opération comprenait des négociations complexes sur les parités et la gouvernance du nouvel ensemble entre les principaux promoteurs de cette opération (Lagardère et l'état français, Daimler en Allemagne et l'état espagnol). Simultanément à la réalisation de ce rapprochement, l'entité résultant de cette fusion (dénommée EADS) devait être introduite en bourse. Ceci pour deux raisons : parce qu'aérospatiale Matra était cotée sur la bourse de Paris, mais aussi pour que le nouveau groupe puisse faire appel au marché et fournir des instruments de motivation à ses cadres par le biais de stock-options et d'actions réservées aux salariés. Pour des raisons principalement politiques, l introduction en bourse devait se dérouler simultanément sur les trois marchés nationaux des principaux pays concernés par l'opération, les bourses de Paris, Francfort et Madrid. Le calendrier de cette opération était particulièrement serré. Une opération de ce type prend d ordinaire six mois à un an, le calendrier finalement imposé sera de quatre mois et rien de plus. Sur le plan boursier, l'explosion de la bulle des valeurs technologiques de l'époque a certes joué défavorablement à court terme. L'action EADS a été introduite le lundi 10 juillet 2000 à 18 euros auprès des particuliers et à 19 euros pour les investisseurs institutionnels. Le titre s'est effrité par la suite, car comme toutes les valeurs cycliques et liées au dollar, EADS était exposée aux aléas de la conjoncture. Mais à plus long terme, EADS affiche un parcours boursier remarquable, celui d'un des plus beaux fleurons industriels européens devenu numéro un mondial. Du coup, la valeur du titre EADS a pratiquement doublé en moins de six ans, puisqu'elle affichait un plus haut de 35,13 euros le 20 mars Début 2012, EADS se traitait autour de ces niveaux et reste un exemple souvent cité comme l'un des plus grands succès européens. Tout cela place l'introduction en bourse d'eads comme une opération hors du commun et en fait probablement l'une des opérations de ce type les plus complexes jamais réalisées. Thierry Schoen Avocat à la Cour Avocat au barreau de New York Aux problématiques françaises, allemandes et espagnoles venaient s'ajouter des problématiques hollandaises, EADS étant une société de droit néerlandais. Cette option avait été retenue pour des raisons politiques et de souplesse réglementaire mais aussi en raison de problématiques américaines et britanniques du fait de la taille de l'opération et de la situation géographique des actionnaires institutionnels (fonds de pensions et autres). Il fallait donc naviguer entre six droits différents. Autre élément de complexité, l'introduction en bourse portait sur une société qui ne préexistait pas à l'opération mais résultait de celleci. En effet, EADS est le résultat non pas d'une ou de plusieurs acquisitions mais d'une véritable fusion au sens économique du terme. Le "E" dans la dénomination sociale European Aeronautic Defense and Space Company est d'ailleurs important, puisqu'il symbolise la première constitution d'une société industrielle véritablement européenne et à dimension mondiale. Cette opération concernait les secteurs de l'aéronautique, de l'espace et de la défense, des secteurs fascinants dans lesquels les futures filiales d'eads étaient déjà des acteurs mondiaux et de tout premier plan, notamment Airbus et Eurocopter. Une décennie plus tard, ces sociétés conservent tout leur prestige et ont même amélioré leur positionnement. Cette fusion semble donc prouver que les groupes européens peuvent s'unir et concurrencer les groupes américains. Tombstone de la création d EADS 85

/ L ETUDE / EXPERTISE EN MATIERE INTERNATIONALE

/ L ETUDE / EXPERTISE EN MATIERE INTERNATIONALE / L ETUDE L Etude ZABALDANO est un cabinet d avocats établi en Principauté de Monaco, qui intervient dans les affaires les plus complexes, présentant fréquemment une dimension internationale. Elle représente

Plus en détail

L arbitrage commercial et le droit de la consommation

L arbitrage commercial et le droit de la consommation Programme EuroMed Justice Séminaire : Justice et affaires commerciales Programme Athènes, du 12 au 15 Novembre 2007 L arbitrage commercial et le droit de la consommation Préparé par : IDRISSI AMRAOUI SIDI

Plus en détail

ACTUALITÉS DU DROIT ET DE LA DÉONTOLOGIE Droit des Affaires Comptabilité Déontologie des avocats. 7-9 mai 2015

ACTUALITÉS DU DROIT ET DE LA DÉONTOLOGIE Droit des Affaires Comptabilité Déontologie des avocats. 7-9 mai 2015 ACTUALITÉS DU DROIT ET DE LA DÉONTOLOGIE Droit des Affaires Comptabilité Déontologie des avocats 7-9 mai 2015 Contexte Le droit est une discipline qui subit de perpétuels changements. Le droit des affaires,

Plus en détail

ARBITRAGE INTERNATIONAL

ARBITRAGE INTERNATIONAL ARBITRAGE INTERNATIONAL LE NOUVEAU DROIT FRANÇAIS DE L ARBITRAGE Yvan GUILLOTTE Avril 2011 La France vient de se doter d un corpus de règles modernes (Décret n 2011-48 du 13 janvier 2011) laissant aux

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 14 mai 2009 N de pourvoi: 08-12966 Publié au bulletin Rejet M. Bargue, président M. Gallet, conseiller apporteur M. Sarcelet, avocat général SCP

Plus en détail

LE GUIDE DE L INTRODUCTION EN BOURSE. Les intérêts et les enjeux. Copyright Duhamel Blimbaum.

LE GUIDE DE L INTRODUCTION EN BOURSE. Les intérêts et les enjeux. Copyright Duhamel Blimbaum. LE GUIDE DE L INTRODUCTION EN BOURSE Les intérêts et les enjeux Copyright Duhamel Blimbaum. Introduction L introduction en bourse est le processus par lequel une société cote ses titres, par cession d

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

UNE ÉQUIPE DIGNE DE CONFIANCE UNE APPROCHE AYANT FAIT SES PREUVES

UNE ÉQUIPE DIGNE DE CONFIANCE UNE APPROCHE AYANT FAIT SES PREUVES UNE ÉQUIPE DIGNE DE CONFIANCE UNE APPROCHE AYANT FAIT SES PREUVES CONVICTION ET RESPONSABILITÉ EN MATIÈRE DE GESTION D ACTIFS Avec 80 milliards EUR d actifs sous gestion, CANDRIAM est un gestionnaire d

Plus en détail

Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 20

Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 20 Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 20 Commentaire de la décision n 2005-524/525 DC du 13 octobre 2005 Constitutionnalité d'engagements internationaux abolissant la peine de mort en toutes

Plus en détail

Revue de presse : Introduction en Bourse de Twitter. 1 ère ES 2 Théodore Aubanel 2013 Par Eva Fraicher et Victoire de Camaret

Revue de presse : Introduction en Bourse de Twitter. 1 ère ES 2 Théodore Aubanel 2013 Par Eva Fraicher et Victoire de Camaret Revue de presse : Introduction en Bourse de Twitter 1 ère ES 2 Théodore Aubanel 2013 Par Eva Fraicher et Victoire de Camaret 1 SOMMAIRE Articles sélectionnés et résumé de ces articles Analyse et comparaison

Plus en détail

N 379 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1990-1991. Annexe au procès- verbal de la séance du 12 juin 1991. PROPOSITION DE LOI

N 379 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1990-1991. Annexe au procès- verbal de la séance du 12 juin 1991. PROPOSITION DE LOI N 379 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1990-1991 Annexe au procès- verbal de la séance du 12 juin 1991. PROPOSITION DE LOI tendant à abroger l'article 9 de la loi n 90-1260 du 31 décembre 1990 afin de

Plus en détail

Association des Avocats Pour un Barreau Pluriel

Association des Avocats Pour un Barreau Pluriel COMPTE RENDU DU SEMINAIRE SUR «LES MODES ALTERNATIFS DE REGLEMENT DES LITIGES : UN MARCHE PROMETTEUR POUR LES AVOCATS» DU 04 JUIN 2007 DANS LES SALONS DU CERCLE FRANCE-AMERIQUES L an 2007 et le 04 juin

Plus en détail

Séance de rentrée de l École du Barreau de Paris. Jean-Louis DEBRÉ Président du Conseil constitutionnel. Paris 3 janvier 2011

Séance de rentrée de l École du Barreau de Paris. Jean-Louis DEBRÉ Président du Conseil constitutionnel. Paris 3 janvier 2011 Séance de rentrée de l École du Barreau de Paris Jean-Louis DEBRÉ Président du Conseil constitutionnel Paris 3 janvier 2011 Monsieur le Bâtonnier, Monsieur le Directeur, Chers amis, Depuis le 1 er mars

Plus en détail

24 heures. dans la vie d Orrick Rambaud Martel

24 heures. dans la vie d Orrick Rambaud Martel 24 heures dans la vie d Orrick Rambaud Martel Fusions & acquisitions Droit boursier Financements Droit bancaire Marchés de capitaux Titrisation Capital investissement LBO Capital risque Contentieux Arbitrage

Plus en détail

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Ce document illustrera comment cette réussite est arrivée, il est composé des parties suivantes : 1. Qu'est

Plus en détail

DOMAINES D INTERVENTION BIENVENUE LE CABINET. B 2 Rassociés DOCUMENTS. avocats à la cour VENTES IMMOBILIÈRES CONTACT

DOMAINES D INTERVENTION BIENVENUE LE CABINET. B 2 Rassociés DOCUMENTS. avocats à la cour VENTES IMMOBILIÈRES CONTACT DOMAINES D INTERVENTION BIENVENUE LE CABINET DOCUMENTS VENTES IMMOBILIÈRES CONTACT BIENVENUE Parce que la vie n est pas toujours un long chemin tranquille, il est souvent nécessaire d être bien accompagné.

Plus en détail

ARBITRAGE : MODE D EMPLOI (Conforme au décret du 13 janvier 2011)

ARBITRAGE : MODE D EMPLOI (Conforme au décret du 13 janvier 2011) ARBITRAGE : MODE D EMPLOI (Conforme au décret du 13 janvier 2011) Le décret n 2011-48 du 13 janvier 2011 portant réforme de l arbitrage est entré en vigueur au 1 er mai 2011 sous réserves de dispositions

Plus en détail

Créer le statut d avocat en entreprise

Créer le statut d avocat en entreprise d années, s est d abord orientée vers l interprofessionnalité, mais ce projet s est heurté à une vive opposition des avocats. Les différentes auditions auxquelles a procédé la commission ont auprès des

Plus en détail

CLOUT Recueil de jurisprudence

CLOUT Recueil de jurisprudence CNUDCI Commission des Nations Unies pour le droit commercial international Présentation de CLOUT Recueil de jurisprudence concernant les textes de la CNUDCI Une base de données juridiques sur les décisions

Plus en détail

Mesdames et Messieurs,

Mesdames et Messieurs, Royaume du Maroc Direction des Etablissements Publics et des Participations DRAN/DNIC/SIC rosc3ministre.doc 03/04/2003 Allocution de Monsieur Fathallah Oualalou, Ministre des Finances et de la Privatisation

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ Instructions: 1. Le rapport doit être renvoyé au REFJ (exchanges@ejtn.eu) dans le mois suivant le stage. 2. Veuillez utiliser le formulaire ci-dessous pour rédiger votre rapport

Plus en détail

LES DISPOSITIONS RELATIVES A L INVESTISSEMENT

LES DISPOSITIONS RELATIVES A L INVESTISSEMENT LES DISPOSITIONS RELATIVES A L INVESTISSEMENT DANS L ACCORD ECONOMIQUE ET COMMERCIAL GLOBAL ENTRE L UE ET LE CANADA (AECG) L Accord économique et commercial global entre l UE et le (AECG) marque un tournant

Plus en détail

Projet du Code de l Investissement

Projet du Code de l Investissement République Tunisienne Ministère du Développement, de l Investissement et de la Coopération Internationale Projet du Code de l Investissement Version préliminaire 22 mai 2015 Article1premier. TITRE PREMIER.

Plus en détail

INDEX ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. -A-

INDEX ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. -A- INDEX ANALYTIQUE Les chiffres renvoient aux numéros de pages. -A- Accessibilité à la justice Problématique coût/bénéfice/ délai, 9 Tribunaux, 68 Accusation, 71, 72, 74 Voir aussi Contradiction, Justice

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

ACCUSATOIRE ACTION CIVILE AMNISTIE APPEL ARRET ASSIGNATION ASTREINTE AUDIENCE AVOCAT AVOUE AYANT CAUSE

ACCUSATOIRE ACTION CIVILE AMNISTIE APPEL ARRET ASSIGNATION ASTREINTE AUDIENCE AVOCAT AVOUE AYANT CAUSE A ACCUSATOIRE désigne une procédure dans laquelle les parties ont l initiative du procès et de son déroulement (* à rapprocher d INQUISITOIRE qui désigne une procédure conduite à l initiative d une l autorité

Plus en détail

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques.

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques. Nations Unies ST/SGB/2008/13 Secrétariat 1 er août 2008 Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau des affaires juridiques En application de la circulaire ST/SGB/1997/5, intitulée «Organisation

Plus en détail

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE LPA UNE PRESENCE FORTE EN CHINE Shanghai Francfort PARIS Guangzhou Hong Kong AlgER CASABLANCA Créé il y a 25 ans, Lefèvre Pelletier & associés (LPA)

Plus en détail

中 国 仲 裁 L ARBITRAGE EN CHINE. Sous la direction de Robert GUILLAUMOND DOCTEUR EN DROIT DIPLOME DE SCIENCES POLITIQUES AVOCAT A LA COUR

中 国 仲 裁 L ARBITRAGE EN CHINE. Sous la direction de Robert GUILLAUMOND DOCTEUR EN DROIT DIPLOME DE SCIENCES POLITIQUES AVOCAT A LA COUR 中 国 仲 裁 L ARBITRAGE EN CHINE Sous la direction de Robert GUILLAUMOND DOCTEUR EN DROIT DIPLOME DE SCIENCES POLITIQUES AVOCAT A LA COUR ADAMAS AVOCATS ASSOCIES LYON, PARIS, BEIJING, SHANGHAI, TAIPEI INTRODUCTION

Plus en détail

Introduction historique au droit

Introduction historique au droit Introduction historique au droit Auteurs : Marie Bassano, Professeur agrégé d histoire du droit, Ecole de droit, Université d Auvergne. Florent Garnier, Professeur agrégé d Histoire du Droit à l Université

Plus en détail

Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires

Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires Article L225-102-1 En savoir plus sur cet article... Modifié par LOI n 2010-788 du 12 juillet

Plus en détail

La preuve pénale à l ère numérique La géolocalisation dans tous ses états. Myriam Quéméner Avocat général Cour d appel de Versailles

La preuve pénale à l ère numérique La géolocalisation dans tous ses états. Myriam Quéméner Avocat général Cour d appel de Versailles La preuve pénale à l ère numérique La géolocalisation dans tous ses états Myriam Quéméner Avocat général Cour d appel de Versailles Géolocalisation? La géolocalisation englobe toutes les techniques permettant

Plus en détail

La stratégie de la SWX Swiss Exchange pour la place financière suisse

La stratégie de la SWX Swiss Exchange pour la place financière suisse La stratégie de la SWX Swiss Exchange pour la place financière suisse par Robert Wyss, SWX Swiss Exchange Auprès des bourses internationales, l'euphorie de la dernière décennie a disparu et les participants

Plus en détail

LA BANQUE ROYALE DU CANADA DEVIENDRA L'UNIQUE PROPRIÉTAIRE DE RBC DEXIA INVESTOR SERVICES

LA BANQUE ROYALE DU CANADA DEVIENDRA L'UNIQUE PROPRIÉTAIRE DE RBC DEXIA INVESTOR SERVICES EN LA BANQUE ROYALE DU CANADA DEVIENDRA L'UNIQUE PROPRIÉTAIRE DE RBC DEXIA INVESTOR SERVICES RBC pourra mieux tirer parti des activités d'une entreprise solide et stable avec une clientèle institutionnelle

Plus en détail

AVOCAT SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/11/2015 1

AVOCAT SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/11/2015 1 AVOCAT SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AVOCAT... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AVOCAT... 4 L'ACTIVITÉ DE L'AVOCAT... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'AVOCAT... 9 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 11 1 LE MARCHÉ DE L'AVOCAT

Plus en détail

LIBERTE DE L HONORAIRE DE L AVOCAT : CETTE LIBERTE DOIT- ELLE ETRE TOTALE?

LIBERTE DE L HONORAIRE DE L AVOCAT : CETTE LIBERTE DOIT- ELLE ETRE TOTALE? UIA LIBERTE DE L HONORAIRE DE L AVOCAT : CETTE LIBERTE DOIT- ELLE ETRE TOTALE? Le combat pour la liberté de l honoraire va-t-il en sens inverse de la philosophie de la liberté de la défense? D une manière

Plus en détail

Droit des contrats Approche comparée en droit français et en droit anglais

Droit des contrats Approche comparée en droit français et en droit anglais Présentation: Dr. Nathalie Moreno, Partner Laurie-Anne Ancenys, Solicitor et avocate Droit des contrats Approche comparée en droit français et en droit anglais 3 juillet 2012 Présentation Générale - Speechly

Plus en détail

NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Toronto-Dominion Centre Toronto (Ontario) Canada M5K 1A2 Le 28 février 2001 Avis de distribution Le présent document doit être accompagné d un exemplaire de tous

Plus en détail

Position des deux opérateurs

Position des deux opérateurs 3 PARTIE III : LES PRINCIPALES OPTIONS STRATÉGIQUES CAS PRATIQUE N France Télécom et Deutsche Telekom NOTIONS À MOBILISER Avantage concurrentiel (chapitre 8) Diagnostic interne (chapitre 7) Différenciation

Plus en détail

Références LEXIQUE JURIDIQUE A FICHE 19. Références Juridiques 318

Références LEXIQUE JURIDIQUE A FICHE 19. Références Juridiques 318 FICHE 19 Références LEXIQUE JURIDIQUE A ACTE EXTRA-JUDICIAIRE Acte établi généralement par un huissier. Par exemple, un commandement de payer. ACTION EN JUSTICE Pouvoir de saisir la justice. ACTION PUBLIQUE

Plus en détail

LE TEMPS EST VENU. de préparer notre avenir

LE TEMPS EST VENU. de préparer notre avenir LE TEMPS EST VENU de préparer notre avenir CADRE D UNIFICATION DE LA PROFESSION COMPTABLE CANADIENNE VISION DE LA PROFESSION Incarner le titre comptable canadien par excellence, reconnu internationalement

Plus en détail

LE DROIT DES MARQUES A L'EPREUVE D'INTERNET : UTILISATION DE LA MARQUE D'UN CONCURRENT DANS LE CADRE D'UN SERVICE DE REFERENCEMENT PAYANT

LE DROIT DES MARQUES A L'EPREUVE D'INTERNET : UTILISATION DE LA MARQUE D'UN CONCURRENT DANS LE CADRE D'UN SERVICE DE REFERENCEMENT PAYANT DROIT DES MARQUES LE DROIT DES MARQUES A L'EPREUVE D'INTERNET : UTILISATION Claire PEREZ Decembre 2011 Le droit des marques et le droit commercial doivent sans cesse s adapter et appréhender les nouvelles

Plus en détail

GRIP veut fédérer les mécontents de Google

GRIP veut fédérer les mécontents de Google GRIP veut fédérer les mécontents de Google Par Alexandre Diehl Domaine : Recherche Référencement Niveau : Pour tous Avancé La plateforme GRIP (pour Google Redress and Integrity Platform) a pour ambition

Plus en détail

LA DEONTOLOGIE FRANCAISE DU CONFLIT D INTERET

LA DEONTOLOGIE FRANCAISE DU CONFLIT D INTERET LA DEONTOLOGIE FRANCAISE DU CONFLIT D INTERET Le respect de la règle du conflit d intérêts est un des principes essentiels de la déontologie de l avocat français. 1. La règle Elle est énoncée par l article

Plus en détail

STATUT ASSOCIATION TUNISIENNE DES ETUDES EURO-MEDITERRANEENNES

STATUT ASSOCIATION TUNISIENNE DES ETUDES EURO-MEDITERRANEENNES STATUT ASSOCIATION TUNISIENNE DES ETUDES EURO-MEDITERRANEENNES (JORT «Annonces Légales, Réglementaires et Judiciaires» du 23 juillet 2003, n 136, p.3181) Article Premier : TITRE I : CONSTITUTION Il est

Plus en détail

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE.

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE. BOURBON Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 2 mai 205 BOURBONOFFSHORE.COM _ BOURBON DEMAIN Mesdames, Messieurs, chers Actionnaires Ceux

Plus en détail

Welcome. un état d esprit

Welcome. un état d esprit * Bienvenue. Welcome * un état d esprit Plus qu un message de bienvenue, Welcome c est la promesse d ouverture que nous faisons à chaque collaborateur, dès son arrivée dans le Groupe et tout au long de

Plus en détail

AVOCAT. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

AVOCAT. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 AVOCAT SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AVOCAT... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AVOCAT... 4 L'ACTIVITÉ DE L'AVOCAT... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'AVOCAT... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE MARCHÉ DE L'AVOCAT

Plus en détail

LOI N 2006-029 du 24 novembre 2006. portant organisation de la Chambre de Commerce et d Industrie. (J.O. n 3 102 du 23/04/08, pages 2803 à 2809)

LOI N 2006-029 du 24 novembre 2006. portant organisation de la Chambre de Commerce et d Industrie. (J.O. n 3 102 du 23/04/08, pages 2803 à 2809) LOI N 2006-029 du 24 novembre 2006 portant organisation de la Chambre de Commerce et d Industrie (J.O. n 3 102 du 23/04/08, pages 2803 à 2809) L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté en leur séance

Plus en détail

RÉFORME DE LA LOI SUR LES COMPAGNIES GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Mémoire de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)

RÉFORME DE LA LOI SUR LES COMPAGNIES GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Mémoire de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) RÉFORME DE LA LOI SUR LES COMPAGNIES GOUVERNEMENT DU QUÉBEC Mémoire de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) présenté à l occasion des consultations du Ministère des finances du Québec

Plus en détail

Le Titre II «Investir» du projet de loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques a été adopté par l Assemblée nationale

Le Titre II «Investir» du projet de loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques a été adopté par l Assemblée nationale EMMANUEL MACRON MINISTRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE C o m m u n i q u é d e p r e s s e www.economie.gouv.fr C o m m u n i q u é d e p r e s s e Paris, le 15 février 2015 N 406 Le Titre

Plus en détail

O R D R E D E S A V O C A T S D U B A R R E A U D E P A R I S

O R D R E D E S A V O C A T S D U B A R R E A U D E P A R I S O R D R E D E S A V O C A T S D U B A R R E A U D E P A R I S DOSSIER A CONSTITUER EN VUE DE L INSCRIPTION D UNE SUCCURSALE OU AGENCE D UN GROUPEMENT DE L U.E. ARTICLE 11 DE LA DIRECTIVE 98/5/CE DU 16

Plus en détail

40/90 : Bob Ngozi Njoku / Egypte. Les faits tels que présentés par le requérant. La réponse du gouvernement

40/90 : Bob Ngozi Njoku / Egypte. Les faits tels que présentés par le requérant. La réponse du gouvernement 40/90 : Bob Ngozi Njoku / Egypte Les faits tels que présentés par le requérant 1. La communication est soumise par le sieur Bob Ngozi Njoku, ressortissant nigérian, provenant de New Delhi et transitant

Plus en détail

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity?

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity? 1. Qu est ce que le private equity? Le private equity ou capital investissement désigne une forme spécifique d investissement institutionnel dans des entreprises privées avec comme objectif de financer

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE VISEZ PLUS HAUT AVEC VOTRE INVESTISSEMENT Votre vie est bien remplie. Votre carrière et votre vie personnelle vous nourrissent d une multitude de

Plus en détail

COUR PERMANENTE D ARBITRAGE

COUR PERMANENTE D ARBITRAGE COUR PERMANENTE D ARBITRAGE FONDS PIEUX DES CALIFORNIES LES ETATS-UNIS D AMERIQUE C. LES ETATS-UNIS MEXICAINS SENTENCE ARBITRALE Arbitres : Henning Matzen Edward Fry Martens T. M. C. Asser A. F. De Savornin

Plus en détail

LOI N 83-629 du 12 Juillet 1983

LOI N 83-629 du 12 Juillet 1983 LOI N 83-629 du 12 Juillet 1983 Réglementant les activités privées de surveillance, de gardiennage et de transport de fonds (journal officiel du 13 juillet 1983) L'assemblée nationale et le Sénat ont adopté,

Plus en détail

L'an deux mil quatorze Et le vingt un octobre

L'an deux mil quatorze Et le vingt un octobre KF/TOE REPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE COUR D'APPEL D'ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN ORDONNANCE DE REFERE Du 21/10/2014 RG N 2848/14 Affaire : LE CREDIT IMMOBILIER DE FRANCE RHONE ALPES AUVERGNE, (C.LF.R.Â.Â.)

Plus en détail

EXERCICE CLOS LE 30 JUIN 2000

EXERCICE CLOS LE 30 JUIN 2000 RAPPORT ANNUEL EXERCICE CLOS LE 30 JUIN 2000 News Invest SA 15 rue Eugène Flachat 75017 Paris France Tel : +33 (0)1 56 33 34 00 Fax : +33 (0)1 56 33 34 01 www.newsinvest.fr www.tvinvest.com www.boursecity.com

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Financement d entreprise et fusions et acquisitions 27 FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Le Canada est doté de marchés financiers bien développés et très évolués. Les principales sources

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANçAIS

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANçAIS 1 ex 'y': '-, 1., ':'f" P'~>::p..1~. 84 Grand'Rue TRIB UN -67504 AL D' HAGUENAU ln STAN C~ ~J~~~~~~~ CEDEX Tél: 03.88.06.03.84 -Télécopieur: 03.88.06.03.81 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANçAIS

Plus en détail

Communauté française d Abu Dhabi

Communauté française d Abu Dhabi Communauté française d Abu Dhabi Prononcé Mesdames, Monsieur les élus, Monsieur l ambassadeur, Mesdames, Messieurs les officiers, Mesdames, Messieurs, Chers amis, C est un grand plaisir d être parmi vous

Plus en détail

Section I : Les centres régionaux de formation professionnelle d'avocats Sous-section 1 : Organisation. Article 42 Chaque centre régional de

Section I : Les centres régionaux de formation professionnelle d'avocats Sous-section 1 : Organisation. Article 42 Chaque centre régional de Section I : Les centres régionaux de formation professionnelle d'avocats Sous-section 1 : Organisation. Article 42 Chaque centre régional de formation professionnelle est doté d'un conseil d'administration

Plus en détail

Présentation des activités à Paris

Présentation des activités à Paris Présentation des activités à Paris 1 Présentation des compétences de Willkie Farr & Gallagher LLP Willkie Farr & Gallagher LLP compte plus de 600 avocats dont 130 associés dans le monde, parmi lesquels

Plus en détail

La cotation d'une société sur un nouveau marché (IPO), mode d'emploi Jacques Bonvin* Le Temps, lundi 30 octobre 2000

La cotation d'une société sur un nouveau marché (IPO), mode d'emploi Jacques Bonvin* Le Temps, lundi 30 octobre 2000 La cotation d'une société sur un nouveau marché (IPO), mode d'emploi Jacques Bonvin* Le Temps, lundi 30 octobre 2000 L'entrée en Bourse (IPO, initial public offering) reste la consécration suprême pour

Plus en détail

l intermédiation actions les dérivés actions l asset management

l intermédiation actions les dérivés actions l asset management TALENTS F RST PROFIL du Groupe Créée en 1990, Exane est une entreprise d investissement spécialisée sur trois métiers : l i n t e r m é d i at i o n ac t i o n s, exercée sous la marque Exane BNP Paribas,

Plus en détail

- le MAC apporte un soutien aux avocats (collaborateurs ou non) en difficulté, par des conseils confidentiels et bénévoles ; NOS PROPOSITIONS

- le MAC apporte un soutien aux avocats (collaborateurs ou non) en difficulté, par des conseils confidentiels et bénévoles ; NOS PROPOSITIONS Le Manifeste des Avocats Collaborateurs (MAC www.notremanifeste.com) est un syndicat qui a pour objet la défense des intérêts des avocats collaborateurs et des avocats en installation, ainsi que la défense

Plus en détail

2. FRANCE - Plus-values Cession de fonds de commerce et clientèles libérales

2. FRANCE - Plus-values Cession de fonds de commerce et clientèles libérales Lettre mensuelle Mai 2005 SOCIETES 1. UE FRANCE - Intégration fiscale Déduction des pertes subies par des filiales situées dans d autres Etats Membre de l UE 2. FRANCE - Plus-values Cession de fonds de

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE COUR D APPEL DE PARIS. Pôle 1 - Chambre 1 ARRET DU 18 NOVEMBRE 2010

REPUBLIQUE FRANCAISE COUR D APPEL DE PARIS. Pôle 1 - Chambre 1 ARRET DU 18 NOVEMBRE 2010 Grosses délivrées aux parties le: REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR D APPEL DE PARIS Pôle 1 - Chambre 1 ARRET DU 18 NOVEMBRE 2010 (n, 8 pages) Numéro d inscription au répertoire général:

Plus en détail

Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148. Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt

Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148. Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148 Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt RCS NANTERRE B 391 504 693 S T A T U T S Mis à jour en date du 19 mai 2015

Plus en détail

Contrôle de conventionnalité et contrôle de constitutionnalité en France

Contrôle de conventionnalité et contrôle de constitutionnalité en France Visite au Tribunal Constitutionnel espagnol Madrid, 2-4 avril 2009 Contrôle de conventionnalité et contrôle de constitutionnalité en France Olivier Dutheillet de Lamothe Membre du Conseil constitutionnel

Plus en détail

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS PREAMBULE Les Médiateurs des pays membres de l UEMOA, conformément à la recommandation de leur première réunion tenue à Ouagadougou

Plus en détail

TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIEGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES

TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIEGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES Avril 2013 TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIEGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES Position de l Afep et de l Ansa L Afep et l Ansa soutiennent l adoption par la Commission européenne d une directive sur le

Plus en détail

COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES

COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES 9 IGC CE/15/9.IGC/8 Paris, 5 octobre 2015 Original : français COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES Neuvième session ordinaire Paris,

Plus en détail

http://www.lesechos.fr/imprimer.php

http://www.lesechos.fr/imprimer.php Page 1 sur 5 01/12 07:00 Massimo Prandi et Isabelle Couet Les cinq questions clefs de l'accord L'action coordonnée des banques centrales vise d'abord à apaiser les tensions sur le financement bancaire.

Plus en détail

1. L'Europe fait face à une demande croissante de qualité de la justice

1. L'Europe fait face à une demande croissante de qualité de la justice Intervention de Monsieur Jean-Marie CAVADA, Président de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen, devant le séminaire de travail des membres

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-179 QPC du 29 septembre 2011 Mme Marie-Claude A. (Conseil de discipline des avocats)

Commentaire. Décision n 2011-179 QPC du 29 septembre 2011 Mme Marie-Claude A. (Conseil de discipline des avocats) Commentaire Décision n 2011-179 QPC du 29 septembre 2011 Mme Marie-Claude A. (Conseil de discipline des avocats) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 12 juillet 2011 par la première chambre civile

Plus en détail

Extension du champ des investissements étrangers soumis à autorisation préalable (décret n 2014-479 du 14 mai 2014)

Extension du champ des investissements étrangers soumis à autorisation préalable (décret n 2014-479 du 14 mai 2014) Extension du champ des investissements étrangers soumis à autorisation préalable p1 Publication de l ordonnance n 2014-559 du 30 mai 2014 sur le financement participatif p2 Rachat de leurs actions par

Plus en détail

Hong Kong: Sociétés offshore à Hong Kong :

Hong Kong: Sociétés offshore à Hong Kong : Hong Kong: Le territoire de Hong Kong est situé sur les côtes Sud Est de la Chine et regroupe un grand nombre d îles. Ce territoire compte, à ce jour, près de sept millions d habitants. Hong Kong est revenu

Plus en détail

L arbitrage commercial international en droit algérien (*)

L arbitrage commercial international en droit algérien (*) L arbitrage commercial international en droit algérien (*) (*)-Par Yahia AMNACHE, Avocat au Barreau de Paris. www.avocats-bah.com Pendant longtemps, le procédé de règlement des différends entre sociétés

Plus en détail

Conseil d' administration Genève, novembre 1994

Conseil d' administration Genève, novembre 1994 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB. 261 /PFA/6/13 261 session Conseil d' administration Genève, novembre 1994 Commission du programme, du budget et de l'administration PFA SIXIÈME QUESTION À L'ORDRE DU

Plus en détail

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle!

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : MISER SUR LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE! Novatrices, les start-up, PME et ETI omettent parfois d établir une stratégie de propriété industrielle.

Plus en détail

PROJET DE TRANSFORMATION DE WENDEL SA EN SOCIETE EUROPEENNE

PROJET DE TRANSFORMATION DE WENDEL SA EN SOCIETE EUROPEENNE WENDEL Société Anonyme à Directoire et Conseil de surveillance au capital de 191 158 140 Siège social : 89, rue Taitbout - 75009 Paris 572 174 035 R.C.S. Paris PROJET DE TRANSFORMATION DE WENDEL SA EN

Plus en détail

Compte rendu. Mardi 12 juillet 2011 Séance de 16 heures 30. Présidence de M. Guy Geoffroy, Vice-président, puis de M. Jean-Luc Warsmann, Président

Compte rendu. Mardi 12 juillet 2011 Séance de 16 heures 30. Présidence de M. Guy Geoffroy, Vice-président, puis de M. Jean-Luc Warsmann, Président Compte rendu Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l administration générale de la République Mardi 12 juillet 2011 Séance de 16 heures 30 Compte rendu n 71 SESSION EXTRAORDINAIRE

Plus en détail

La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement?

La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement? La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement? La nouvelle loi organique relative aux lois de finances a été promulguée en août 2001. Deux ans plus tard, et bien que la mise en œuvre de cette

Plus en détail

Qualité de la justice pénale dans l'union européenne

Qualité de la justice pénale dans l'union européenne P6_TA(2005)0030 Qualité de la justice pénale dans l'union européenne Recommandation du Parlement européen à l'intention du Conseil sur la qualité de la justice pénale et l'harmonisation de la législation

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures DOCUMENT DE TRAVAIL

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures DOCUMENT DE TRAVAIL PARLEMENT EUROPÉEN 2004 ««««««««««««2009 Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures 22.9.2005 DOCUMENT DE TRAVAIL sur l'impact du mandat d'arrêt européen sur les droits

Plus en détail

Le management au Ministère de la Défense

Le management au Ministère de la Défense Ouvrage collectif piloté par le CFMD sous la direction du général Baudouin ALBANEL Le management au Ministère de la Défense, 2004 ISBN : 2-7081-3042-0 Introduction Baudouin Albanel par le général de division

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE)

TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE) - 67 - TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE) Texte en vigueur Texte du projet de loi organique Texte adopté par l Assemblée nationale Texte élaboré par la commission en vue de l examen en Projet

Plus en détail

Propriété Industrielle

Propriété Industrielle 6 l organisation de la Propriété Industrielle Le 0 mars 88, les pays signataires de la Convention d Union de Paris se sont engagés à créer un service spécial de Propriété Industrielle. C est dans ces conditions

Plus en détail

ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS

ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS Retour accueil Articles de fond Immobilier : état des lieux du marché en Europe David Peyrat le 16 Novembre 2004 ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS ERA, premier réseau d'agences immobilières en

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 328328 Mentionné dans les tables du recueil Lebon 3ème et 8ème sous-sections réunies M. Jacques Arrighi de Casanova, président Mme Christine Allais, rapporteur M. Edouard Geffray, rapporteur

Plus en détail

PROGRAMME MATRA SUD POUR LA FORMATION EN LEGISLATION

PROGRAMME MATRA SUD POUR LA FORMATION EN LEGISLATION PROGRAMME MATRA SUD POUR LA FORMATION EN LEGISLATION 31 mai-10 juin, 2015 La Haye, Les Pays-Bas 04-08 octobre, 2015 Tunis, Tunisie PROGRAMME MATRA SUD POUR LA FORMATION EN LEGISLATION Le programme Matra

Plus en détail

Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs?

Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs? Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs? Me Pierre MARLY Avocat CMS Bureau Francis Lefebvre E-mail : pierre.marly@cms-bfl.com 1 - Le cadre

Plus en détail

LE PROJET ASSOCIATIF DE L AAPé en 2012

LE PROJET ASSOCIATIF DE L AAPé en 2012 Contrôle judiciaire socio-éducatif Médiation pénale Réparation pénale pour les mineurs Stages de responsabilité parentale LE PROJET ASSOCIATIF DE L AAPé en 2012 Le Conseil d administration de l AAPé, élu

Plus en détail

LA COOPERATION RENFORCEE EN MATIERE DE DROIT DE LA FAMILLE DANS L UNION EUROPEENNE

LA COOPERATION RENFORCEE EN MATIERE DE DROIT DE LA FAMILLE DANS L UNION EUROPEENNE NOTE D INFORMATION : Joëlle Garriaud-Maylam Sénateur représentant les Français établis hors de France LA COOPERATION RENFORCEE EN MATIERE DE DROIT DE LA FAMILLE DANS L UNION EUROPEENNE A un mois et demi

Plus en détail

Dossier de presse 24 février 2011. «La négociation et la médiation, des outils au service des indépendants et des PME»

Dossier de presse 24 février 2011. «La négociation et la médiation, des outils au service des indépendants et des PME» Dossier de presse 24 février 2011 «La négociation et la médiation, des outils au service des indépendants et des PME» Communiqué de presse La médiation : le bon réflexe Les indépendants et chefs de PME

Plus en détail

Point No. 14 a) de l'ordre du jour: Protocole additionnel à la CMR

Point No. 14 a) de l'ordre du jour: Protocole additionnel à la CMR CONSEIL DE DIRECTION 87 ème session Rome, 21-23 avril 2008 UNIDROIT 2008 C.D. (87) 14 a) Original: anglais Mars 2008 FR Point No. 14 a) de l'ordre du jour: Protocole additionnel à la CMR (Note préparée

Plus en détail

A6 LA COM, QUELLE PLACE DANS VOS PROJETS?

A6 LA COM, QUELLE PLACE DANS VOS PROJETS? A6 LA COM, QUELLE PLACE DANS VOS PROJETS? Organisateur CAP COM Coordinateur Bernard DELJARRIE, Délégué général de CAP COM Animateur, Directeur de la Communication, Conseil Général du Bas-Rhin L un des

Plus en détail