scoap3.org

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "scoap3.org http://scoap3.org/files/scoap3executivesummary.pdf http://scoap3.org/files/scoap3wpreport.pdf"

Transcription

1 L édition en libre accès pour la physique des Hautes Energies Le modèle SCOAP 3 Anne gentil-beccot CERN scoap3.org

2 Libre accès: Donner à tous, en tout le temps et partout l accès aux résultats (validés par un comité de lecture) de la recherche (financée publiquement). et contrôler les coûts. 2

3 Le libre accès et la HEP Les physiciens sont très en avance: Les prépublications sont le principal moyen de communication scientifique, même à l ère du papier Création d arxiv (1991), la première archive ouverte Premiers journaux electroniques (peer-review) en libre accès: Journal of High Energy Physics (1997) Physical Review Special Topics Accelerators and Beams (1998) New N Journal of Physics (1998) Petite communauté très connectée (<20000 scientifiques) Petit nombre d articles publiés (<10000/an) Petit nombre de journaux (< 10) Les lecteurs sont aussi, pour la plupart, des auteurs Le libre accès est une seconde nature: on soumet sur arxiv avant même de soumettre à un journal. 3

4 Très fort soutien de la communauté scientifique internationale Les 4 collaborations du LHC (ATLAS, ALICE, CMS, LHCb) support the principles of Open Access Publishing, which includes granting free access of our publications to all. [Y-compris 142 chercheurs de BE, GE, EPFL, ETHZ, PSI, ZH] High Energy Physics Advisory Panel (HEPAP), organe de conseil au gouvernement américain pour la physique des particules pdf ICFA (International Committee for Future Accelerators) Strategic Helmholtz Alliance 'Physics at the Terascale 4

5 Les journaux de la HEP Les journaux n ont plus le premier rôle dans la communication scientifique. Pourtant, l évaluation scientifique des instituts et des (jeunes) chercheurs est basée sur les journaux de qualité et validés par des comités de lecture. Le rôle principal des journaux est d assurer un peer review de qualité, ainsi que l enregistrement Implicitement, la communauté soutient le système du peer review en payant les abonnements aux journaux Les prix des abonnements rendent le modèle non- viable: comme toute la littérature se trouve sur arxiv, les journaux courent le risque d être annulés (ou le sont déjà) par les grandes universités. 5

6 La publication en HEP S.Mele et al. JHEP 12(2006)S01 arxiv:cs.dl/ articles soumis sur arxiv:hep en 2005 et publiés dans des journaux 90% des articles sont de théorie et ont moins de 3 auteurs 83% des articles sont publiés dans 6 journaux 87% des articles sont publiés par 4 éditeurs 6

7 Les partenaires initiaux de SCOAP 3 Les journaux où les scientifiques publient aujourd hui SCOAP 3 n est pas limité à ce set initial, mais ouvert à tout journaux (nouveaux ou existants déjà) de qualité en HEP!

8 L évolution des habitudes de publication Les prix ne sont pas liés au volume! (AO mais évitant l inflation à la BioMed Central ) 8

9 Le modèle SCOAP3 Sponsoring Consortium for Open Access Publishing in Particle Physics Comment publier en libre accès environ 5000 articles par an, produits par une communauté de 20, scientifiques 9

10 SCOAP 3 en une ligne Sponsoriser les journaux pour les rendre AO en redirigeant l argent des abonnements Aujourd hui: (les agences de financement par) les bibliothèques paient les abonnements aux journaux pour financer le service de Peer-Review et permettre aux usagers de lire les articles. Demain: les agences de financement et les bibliothèques contribuent à SCOAP 3, qui paie de façon centralisée le service de Peer-Review. Les articles sont en libre accès pour tout le monde.

11 Objectifs Convertir en Open Access des journaux entiers qui sont principalement HEP. J. High Energy Physics, Physics Letters B, European Physical Journal C, Nuclear Physics B, Physical Review D Convertir en Open Access la partie HEP de certains journaux, et négocier une baisse correspondante du prix des abonnements. Physical Review Letters, Nuclear Instruments and methods A Créer un service centralisé de 'pay-per-article' pour des journaux Open Access ayant un faible volume d'articles HEP. Lier les prix à la qualité des journaux et au volume d articles!

12 Estimation des coûts Physical Review D (APS) fonctionne avec 27M /an 2.7M /an (31% de arxiv:hep) ( /$ taux de change Avril 07) Journal of High Energy Physics (SISSA/IOP) avec ~1M /an (19% de arxiv:hep) Le libre accès en HEP: 10M /an Un article publié par PRD coûte à APS ~ journaux publient articles par an 12

13 Le financement de SCOAP 3 Les contributions a SCOAP 3 se feront selon la distribution des articles HEP publiés par pays: plus on utilise le système de peer-review review, plus on paie Les pays contributeurs payent 10% de plus pour soutenir les pays en voie de développement qui ne pourront pas contribuer (et ainsi éviter que les articles produits par ces pays soient revendus dans des journaux aux coûts d abonnements très élevés) J.Krause et al. CERN-OPEN Ce modèle n est réalisable que si tous les pays actifs en HEP participent! 13

14 La contribution suisse 1.3% des auteurs d articles en HEP sont affiliés à des institutions suisses Premier calcul qui sépare le CERN (2.1%) de la Suisse Cela équivaut à un engagement annuel lde la part de la Suisse à SCOAP 3 de 143k =230kCHF L établissement de SCOAP 3 serait difficilement réalisable sans la participation de la Suisse 14

15 Les prochaines étapes Les partenaires identifient pays par pays les schémas de redirection des coûts des abonnements vers SCOAP 3 [Pas de paiement] Les pays officialisent i leur contribution i à SCOAP 3 en signant une lettre d intêret au niveau national [Pas de paiement] Une fois qu une fraction suffisante des fonds est engagée par les partenaires, SCOAP 3 peut lancer un appel d offre aux éditeurs [Pas de paiement] Les éditeurs répondent à l appel d offre. Un accord formel doit être trouvé sur les points suivants: Les titres Open Access sont enlevés des packages, et les prix réduits en conséquence Dans le cas de contrats sur plusieurs années, les éditeurs devront rembourser les prix payés relatifs aux titres Open Access [Pas de paiement] Les partenaires SCOAP 3 établissent le consortium, signent les contrats [Paiement] 15

16 Où en sommes nous? QuickTime and a decompressor are needed to see this picture. Allemagne Italie France CERN Norvège Suède Pays-bas Roumanie Hongrie Danemark Grèce Rep. Slovaque Autriche Belgique JISC-UK 44 institutions U.S. Australie Europe: tous les pays ont été contactés Amerique: U.S. en cours (niveau consortium ou institution, plusieurs gros consortiums ont déjà signé), contacts au Canada Asie: contacts avec la Corée, la Chine le Japon (discussion très avancée) 16

17 Merci! scoap3.orgorg

Le défi de l Open Access. Pour la physique des hautes énergies

Le défi de l Open Access. Pour la physique des hautes énergies Le défi de l Open Access Pour la physique des hautes énergies Anne Gentil-Beccot, CERN - 24 Avril 2008 1 Sommaire Introduction, quelques repères La communauté HEP, la voie verte toute tracée Du vert à

Plus en détail

Réflexions sur les publications Réunion DU, 21 mars 2013. Bart Van Tiggelen (DAS) Pablo Jensen (CdM)

Réflexions sur les publications Réunion DU, 21 mars 2013. Bart Van Tiggelen (DAS) Pablo Jensen (CdM) Réflexions sur les publications Réunion DU, 21 mars 2013 Bart Van Tiggelen (DAS) Pablo Jensen (CdM) Les «publications» scientifiques...sont nécessaires pour disséminer nos travaux scientifiques («carte

Plus en détail

Publier et communiquer à l ère numérique

Publier et communiquer à l ère numérique Publier et communiquer à l ère numérique Claude Kirchner Séminaire Aristote Accréditation des Résultats de la Recherche 19 décembre 2014 Publier et communiquer à l ère numérique - 2 Principales missions

Plus en détail

Open Access : Green ou Gold? Agnès Henri Directrice éditoriale agnes.henri@edpsciences.org

Open Access : Green ou Gold? Agnès Henri Directrice éditoriale agnes.henri@edpsciences.org Open Access : Green ou Gold? Agnès Henri Directrice éditoriale agnes.henri@edpsciences.org Grenoble, 2 décembre 2013 Créée en 1920, parmi les fondateurs : Des prix Nobel : Marie Curie - Louis de Broglie

Plus en détail

Open Access By IOP Publishing. Sarah QUIN Senior Publisher

Open Access By IOP Publishing. Sarah QUIN Senior Publisher Open Access By IOP Publishing Sarah QUIN Senior Publisher UPMC, le 5 février, 2013 L auteur et le chercheur face au libre accès Comment un éditeur STM s y engage depuis 1998 Agenda Introduction à IOP Définitions

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Rendement des fonds de pension et des fonds de

Plus en détail

Journée Swets. Garantir l accès durable aux revues électroniques et e-books, est-ce possible?

Journée Swets. Garantir l accès durable aux revues électroniques et e-books, est-ce possible? Journée Swets Fribourg, le 23 septembre 2011 Garantir l accès durable aux revues électroniques et e-books, est-ce possible? Susanne Manz Consortium des bibliothèques universitaires suisses Le Consortium

Plus en détail

L evolution de l édition scientifique

L evolution de l édition scientifique L evolution de l édition scientifique Point de vue d un chercheur moyennement militant depuis 2002 Laurette Tuckerman dynamique des fluides; calcul scientifique, CNRS, ESPCI L'économie de la production

Plus en détail

Budget 2016 Barème des contributions

Budget 2016 Barème des contributions CERN/FC/5926 Original : anglais 10 juin 2015 ORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE CERN EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH Suite à donner Procédure de vote Recommandation au Conseil

Plus en détail

VAIO en toute sérénité

VAIO en toute sérénité VAIO en toute sérénité Les garanties VAIO et leurs Extensions Modèles VAIO grand public Garantie standard 1 an* Extensions de Garantie Modèles VAIO Professionnels Garantie standard 2 ans* internationale

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Voyages internationaux : renseignements préliminaires

Voyages internationaux : renseignements préliminaires N o 66-001-P au catalogue Vol. 31, n o 2. Bulletin de service Voyages internationaux : renseignements préliminaires 2015. Tableaux statistiques Tableau 1 Voyages internationaux au Canada pourcentage pourcentage

Plus en détail

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Congrès Mondial de l AMSEP Istanbul, 6 mai 2015 Sylvain Giguère, Directeur de la division LEED, OCDE Pourquoi

Plus en détail

Le factoring Une forme de financement innovative. Petit déjeuner des PME et start-up, Genève

Le factoring Une forme de financement innovative. Petit déjeuner des PME et start-up, Genève Le factoring Une forme de financement innovative Petit déjeuner des PME et start-up, Genève le 23 janvier 2007 Définition Le factoring (ou affacturage) est un ensemble de prestations professionnelles proposées

Plus en détail

Le portefeuille international d'éditeurs diffusant l'inread

Le portefeuille international d'éditeurs diffusant l'inread Le portefeuille international d'éditeurs diffusant l'inread Les problèmes que l inread résout LE MANQUE D INVENTAIRE VIDEOS PREMIUM inread place la publicité vidéo au cœur du contenu éditorial ce qui permet

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

Couverture des régimes de retraite privés

Couverture des régimes de retraite privés Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Couverture des régimes de retraite privés Merci

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 104 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi du 31 décembre 1990 portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques a suscité un besoin croissant d informations

Plus en détail

Un partenariat bibliothèques revues savantes pour l accès libre

Un partenariat bibliothèques revues savantes pour l accès libre Un partenariat bibliothèques revues savantes pour l accès libre Une collaboration innovante pour bâtir un modèle économique durable en accès libre Joanie Lavoie Directrice des opérations Monica Ward Agente

Plus en détail

Exercer une activité temporaire hors de France

Exercer une activité temporaire hors de France Artisans, commerçants, professions libérales Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations Édition 2015 Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

Accords bilatéraux sur la libre circulation des personnes

Accords bilatéraux sur la libre circulation des personnes Accords bilatéraux sur la libre circulation des personnes 25 octobre 2006 1 CAISSE DE PENSIONS DE LA REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA 1. Introduction/rappel système de retraite en Suisse (3 piliers) 2. Rappel

Plus en détail

Les politiques climatique et énergétique de la France

Les politiques climatique et énergétique de la France Les politiques climatique et énergétique de la France Rouen, le 11 avril 2011 Domitille BONNEFOI Domitille.bonnefoi@developpement-durable.gouv.fr DGEC Ministère de l'écologie, du Développement durable

Plus en détail

Voyages internationaux : renseignements préliminaires

Voyages internationaux : renseignements préliminaires N o 66-001-P au catalogue Vol. 25, n o 5. Bulletin de service Voyages internationaux : renseignements préliminaires 2009. Tableaux statistiques Tableau 1 Voyages internationaux au Canada pourcentage pourcentage

Plus en détail

Bien utiliser le prélèvement

Bien utiliser le prélèvement JANVIER 2013 N 23 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Bien utiliser le prélèvement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

La domiciliation européenne SEPA

La domiciliation européenne SEPA _ FR La domiciliation européenne SEPA Une solution de prélèvement optimisée La zone SEPA compte 32 pays : les 27 États membres de l Union européenne + l Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse

Plus en détail

Session 13 : La préqualification dans le contexte des approvisionnements du Fonds Mondial

Session 13 : La préqualification dans le contexte des approvisionnements du Fonds Mondial Session 13 : La préqualification dans le contexte des approvisionnements du Fonds Mondial Etabli en 2002 Le Fonds Mondial Draine et distribue des ressources supplémentaires pour prévenir et traiter le

Plus en détail

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Répartition des actifs des fonds de pension et

Plus en détail

Comparaison internationale des Charges fiscales

Comparaison internationale des Charges fiscales Comparaison internationale des Charges fiscales Taux et quotes-parts d'impôts dans différents pays de l'ocde Janvier 2014 Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions

Plus en détail

SECURITE SOCIALE ET TRAVAIL A L ETRANGER QUE FAIRE?

SECURITE SOCIALE ET TRAVAIL A L ETRANGER QUE FAIRE? Office National de Sécurité Sociale SECURITE SOCIALE ET TRAVAIL A L ETRANGER QUE FAIRE? 1. Envoi dans des pays de l Union européenne (UE) Depuis le 1er mai 2010, le Règlement CE n 883/2004 détermine la

Plus en détail

Quelle garantie pour vos dépôts?

Quelle garantie pour vos dépôts? 006 w w w. l e s c l e s d e l a b a n q u e. c o m Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Quelle garantie pour vos dépôts? L E S M I N I - G U I D E S B A N C A I R E S FBF - 18 rue

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

Guide d utilisation de la base de données

Guide d utilisation de la base de données Guide d utilisation de la base de données Introduction Ce guide a pour objet de présenter le contenu de la base de données relatives aux traductions de textes économiques disponibles sur le site Web EE-T

Plus en détail

Feuille de Route pour la Conservation du Patrimoine Culturel Numérique

Feuille de Route pour la Conservation du Patrimoine Culturel Numérique Feuille de Route pour la Conservation du Patrimoine Culturel Numérique Contexte Le projet DCH-RP - Feuille de route pour la conservation du patrimoine culturel numérique est une action de coordination

Plus en détail

Portrait pays. Juin 2015

Portrait pays. Juin 2015 Portrait pays Juin 2015 Pays participants en 2014 MÉTHODOLOGIE Nouveaux pays en 2015 13 600 salariés européens interrogés en janvier 2015, dans 14 pays : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Suède,

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

La publication scientifique, les répertoires institutionnels et les Creative Commons

La publication scientifique, les répertoires institutionnels et les Creative Commons La publication scientifique, les répertoires institutionnels et les Creative Commons Laurence Thys Juriste, attaché à la Direction générale du Réseau des Bibliothèques de l Université de Liège Assistante

Plus en détail

Offre Entreprises. Colissimo. Solution d affranchissement en ligne. Tarifs applicables au 1 er mars 2012

Offre Entreprises. Colissimo. Solution d affranchissement en ligne. Tarifs applicables au 1 er mars 2012 Offre Entreprises Colissimo Solution d affranchissement en ligne s applicables au 1 er mars 2012 OFFRE Nationale Colissimo Access F Livraison en boîte à lettres* Colissimo Expert F Colissimo Services F

Plus en détail

Archives ouvertes et thèses en ligne

Archives ouvertes et thèses en ligne Archives ouvertes et thèses en ligne État des lieux et perspectives Définition Entrepôt Archive ouverte un lieu où sont déposées des données issues de la recherche et de l enseignement Tout dépôt est daté,

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

Guide d utilisateur rapide pour MO-Call Blackberry

Guide d utilisateur rapide pour MO-Call Blackberry Que dois-je faire pour commencer à faire des appels avec MO-Call? Avant de faire un appel vous aurez besoin des choses suivantes: Un compte MO-Call enregistré. Du crédit MO-Call dans votre compte. Le logiciel

Plus en détail

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Département reconnaissance des diplômes Centre ENIC-NARIC France Module 1 première partie Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Projet ERASMUS+ «Appui à l utilisation des outils de mobilité

Plus en détail

Stages à l étranger de M1 2ème semestre Master de Chimie

Stages à l étranger de M1 2ème semestre Master de Chimie Stages à l étranger de M1 2ème semestre Master de Chimie responsable : Anne-Lise Dhimane, Maître de Conférences tel. 01 44 27 70 69 e-mail: anne.dhimane@upmc.fr Stages Universitaires à l étranger 2009-10

Plus en détail

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES)

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Volet déplacements professionnels L Université et la lutte aux changements climatiques L Université Laval souhaite contribuer à la lutte

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES. CFD Contracts for Difference. Plateforme Next Generation. Août 2014. RCS Paris: 525 225 918

CONDITIONS TARIFAIRES. CFD Contracts for Difference. Plateforme Next Generation. Août 2014. RCS Paris: 525 225 918 CONDITIONS TARIFAIRES CFD Contracts for Difference Plateforme Next Generation Août 2014 RCS Paris: 525 225 918 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Société agréée et réglementée par

Plus en détail

Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring

Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring Présentation PSE Lausanne, 23 janvier 2004 Jean-Marc Rossier Factors SA Une société du groupe UBS SA Active

Plus en détail

Table des matières

Table des matières Table des matières Australie 0 0 28.4 9.4 5.1 57.1 0 Autriche 0.4 0.2 27.5 29 1.7 6.9 34.3 Belgique 0 0.7 24.2 35.6 7.8 0 31.7 Canada 0 0 10.4 24.2 47.5 2.1 15.8 Chili

Plus en détail

Etudes, stages, séjours à l étranger. Quelles démarches et quelles prises en charge pour votre SANTÉ?

Etudes, stages, séjours à l étranger. Quelles démarches et quelles prises en charge pour votre SANTÉ? Etudes, stages, séjours à l étranger Quelles démarches et quelles prises en charge pour votre SANTÉ? Carte Européenne d Assurance Maladie C est quoi? Lorsque vous partez dans un pays européen pour étudier,

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

La crise des dettes souveraines en Europe

La crise des dettes souveraines en Europe La crise des dettes souveraines en Europe Renaud Fillieule (Université Lille 1) Université d automne en économie autrichienne ESC Troyes, septembre 2012 La zone euro Allemagne Autriche Belgique Chypre

Plus en détail

OPEN ACCESS WEEK 2014 GÉNÉRATION LIBRE-ACCÈS 13-26 OCTOBRE

OPEN ACCESS WEEK 2014 GÉNÉRATION LIBRE-ACCÈS 13-26 OCTOBRE OPEN ACCESS WEEK 2014 GÉNÉRATION LIBRE-ACCÈS 13-26 OCTOBRE 1 21 octobre 13h-17h Atelier l Open Access et vous Le Libre Accès : quels concepts? Bref historique Panorama de l offre actuelle Quelles ressources

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014 Réunion du Conseil au niveau des Ministres Paris, 6-7 mai 2014 DÉCLARATION RELATIVE À L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIÈRE FISCALE Adoptée le 6 mai 2014 Déclaration relative à l Échange automatique

Plus en détail

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir SÉMINAIRE DE LA RÉGIE DES RENTES DU QUÉBEC Québec, 27 novembre 2009 L impact du choc démographique sur l économie du Québec Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à

Plus en détail

REX implémentation de la norme ISO 27001 en environnement infogéré. 11 juin 2009 Sébastien BOMBAL AREVA - IT Operations

REX implémentation de la norme ISO 27001 en environnement infogéré. 11 juin 2009 Sébastien BOMBAL AREVA - IT Operations REX implémentation de la norme ISO 27001 en environnement infogéré 11 juin 2009 Sébastien BOMBAL AREVA - IT Operations AREVA Leader mondial dans les métiers de l'énergie N 1 sur l'ensemble du cycle nucléaire

Plus en détail

Étude de marché. Description technique Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN

Étude de marché. Description technique Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN EDMS N : 1382269 Code Groupe n o : GS/SE Étude de marché Description technique Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN Résumé La présente étude de marché concerne la fourniture

Plus en détail

List of Countries to which Liste de pays auxquels le Canada Accords Canada accorde la Reciprocal Protection protection réciproque

List of Countries to which Liste de pays auxquels le Canada Accords Canada accorde la Reciprocal Protection protection réciproque CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION List of Countries to which Liste de pays auxquels le Canada Accords Canada accorde la Reciprocal Protection protection réciproque under the Act sous la Loi SOR/93-282

Plus en détail

APERÇU Bureau canadien de l éducation internationale (BCEI) Conférence annuelle

APERÇU Bureau canadien de l éducation internationale (BCEI) Conférence annuelle APERÇU Bureau canadien de l éducation internationale (BCEI) Conférence annuelle 24 novembre 2015 Niagara Falls (Ontario) 1 Objectifs de l exposé d aujourd hui Présenter des renseignements généraux sur

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs France European Consumer Centre France

Centre Européen des Consommateurs France European Consumer Centre France Kehl, le 6 décembre 2007 SYNTHESE DU RAPPORT 2006 du réseau des Centres Européens des Consommateurs (ECC-Net) sur les droits des passagers aériens Vue d ensemble sur les demandes d information et réclamations

Plus en détail

Episciences: Communication Scientifique Internationale et Maitrise des Données. Claude Kirchner

Episciences: Communication Scientifique Internationale et Maitrise des Données. Claude Kirchner Episciences: Communication Scientifique Internationale et Maitrise des Données Claude Kirchner La Science Ouverte en marche 6 ième journées Open Access Couperin et Arts et Métiers ParisTech Paris, 13 octobre

Plus en détail

List of Countries to which Canada Accords Reciprocal Protection under the Act

List of Countries to which Canada Accords Reciprocal Protection under the Act CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION List of Countries to which Canada Accords Reciprocal Protection under the Act Liste de pays auxquels le Canada accorde la protection réciproque sous la Loi SOR/93-282

Plus en détail

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration?

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions.

Plus en détail

Archives Ouvertes : retour d expérience et rôle des documentalistes

Archives Ouvertes : retour d expérience et rôle des documentalistes Archives Ouvertes : retour d expérience et rôle des documentalistes Claire Büren - Inria «L édition scientifique : sortez enfin du labyrinthe!» - IECL - 16 décembre 2013 Plan Le contexte Les débuts : les

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie Consultation Tourisme Questionnaire pour l industrie Identification de l entreprise (choisissez une seule option parmi les questions a f) a) Où se trouve le siège de votre entreprise (pays de résidence)?..

Plus en détail

PARTIE III L espace mondial

PARTIE III L espace mondial PARTIE III L espace mondial SOUS-PARTIE I LE MONDE : LES GRANDES ZONES GÉOGRAPHIQUES 370 CHAPITRE 1 LES DÉPENSES DE R&D 371 CHAPITRE 2 LES COMPÉTENCES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES 374 CHAPITRE 3 LA PRODUCTION

Plus en détail

Projet MIGRA. Livret: Recrutement et accueil de salariés migrants - Entreprises. Agence de Développement Régional de Bohème Centrale

Projet MIGRA. Livret: Recrutement et accueil de salariés migrants - Entreprises. Agence de Développement Régional de Bohème Centrale Projet MIGRA Livret: Recrutement et accueil de salariés migrants - Entreprises Agence de Développement Régional de Bohème Centrale Sommaire 1.Mise en œuvre des réunions et du livret d accueil en entreprise

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

Sondage sur la pénurie des talents Résultats mondiaux 2008

Sondage sur la pénurie des talents Résultats mondiaux 2008 Offre Demande Sondage sur la pénurie talents Résultats mondiaux 2008-1 - Résultats 2008 du sondage sur la pénurie talents Manpower Inc. (NYSE: MAN) a interrogé plus de 42 500 employeurs dans 32 pays et

Plus en détail

Logement aux frais du membre du personnel 3,82 EUR 19,22 EUR 43,78 EUR 23,04 EUR

Logement aux frais du membre du personnel 3,82 EUR 19,22 EUR 43,78 EUR 23,04 EUR boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Les frais de séjour (missions) en Belgique et à l étranger

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.30/AC.2/2001/12 8 août 2001 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE Comité de gestion de la Convention TIR de

Plus en détail

Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI. Version du 4 Mai 2012

Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI. Version du 4 Mai 2012 Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI Version du 4 Mai 2012 Objectifs Identification des étudiants, doctorants, stagiaires, chercheurs étrangers accueillis à l INSA Vérification de la conformité par

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

Conditions tarifaires

Conditions tarifaires Conditions tarifaires CFD-Contracts for Difference Octobre 2013 Conditions Tarifaires Vous trouverez ci-dessous les conditions tarifaires applicables à votre Compte de trading. Les termes, utilisés dans

Plus en détail

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe Pour la zone caraïbe du Royaume des Pays-Bas, soit : les éléments territoriaux d Aruba, de Curaçao et de Saint-Martin, et les Pays-Bas

Plus en détail

Service de Recharge Téléphonique International pour Consommateur et Marchand

Service de Recharge Téléphonique International pour Consommateur et Marchand Service de Recharge Téléphonique International pour Consommateur et Marchand Mars 2015 Résumé des services proposés CY.SEND est un fournisseur de recharges pour mobiles prépayés à l international, notre

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

MAITRISE DE L INFORMATION SCIENTIFIQUE

MAITRISE DE L INFORMATION SCIENTIFIQUE INFORMATIQUE MASTER 1 MAITRISE DE L INFORMATION SCIENTIFIQUE Première séance 1 Plan du cours La BUPMC et Les bibliothèques d informatique de la BUPMC I- Trouver de la documentation à partir d Internet

Plus en détail

ANNEXE AU CONTRAT DE FLUX

ANNEXE AU CONTRAT DE FLUX P O L I T I Q U E D E X E C U T I O N Version 1.5 octobre 2010 ANNEXE AU CONTRAT DE FLUX 1 - OBJET En application de l article L.533-18 II et V du Code Monétaire et Financier transposant l article 21 de

Plus en détail

L agence pour le développement économique du Land de Bade-Wurtemberg

L agence pour le développement économique du Land de Bade-Wurtemberg L-Bank : bénéficiant d une garantie explicite L agence pour le développement économique du Land de Bade-Wurtemberg depuis le 1 er décembre 1998 www.l-bank.de Bloomberg : LBANK Téléphone : +49-721-150-3644

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 144 145 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi n 90-1259 du 31 décembre 1990 organisant la fusion des anciennes professions d avocat et de conseil juridique ainsi

Plus en détail

Fonds d investissement Distribution au détail Définitions des catégories

Fonds d investissement Distribution au détail Définitions des catégories (Comité des normes des fonds d investissement canadiens) Fonds d investissement Distribution au détail Définitions des catégories 31 mai 2006 (avec amendements en vigueur au 1 er août 2006) Toutes les

Plus en détail

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé 2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé Si les dépenses de protection sociale pendant la crise ont joué globalement un rôle de stabilisateur automatique (cf. fiche

Plus en détail

ituée près des rives du lac Léman à Genève, le Club de Tennis des Eaux-Vives accueillera, en mai 2015, la première édition d'un Tournoi de tennis professionnel ATP World Tour. RAQUETTES EN FOLIE Jean Philippe

Plus en détail

Comme une Grenouille. au Sommaire : n 24 - Septembre 2015

Comme une Grenouille. au Sommaire : n 24 - Septembre 2015 n 24 - Septembre 2015 Comme une Grenouille au Sommaire : TSP Diffusion : agenda ISTEX : archives des revues AIP ASCE : nouveau partenariat IEEE : o IEEE Conference Proceedings Archive o IEEE Collabratec

Plus en détail

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Le programme Erasmus + à Sciences Po La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Qu est ce que le programme Erasmus +? Erasmus + est un programme de la Commission Européenne destiné à encourager

Plus en détail

telecomnews Appels illimités entre ligne fixe et GSM gratuites 106,62 Installation et activation par un technicien

telecomnews Appels illimités entre ligne fixe et GSM gratuites 106,62 Installation et activation par un technicien telecomnews pour indépendants et petites entreprises Avril 2015 Appels illimités entre ligne fixe et GSM 106,62 Installation et activation par un technicien gratuites Voir p. 6 2 Bizz Mobile (Team) XL

Plus en détail

F1 Segment Voitures de Sport

F1 Segment Voitures de Sport Analyse de 2008 à 2013 Tendances du Marché Mondial F1 Segment Voitures de Sport Index - F1 segment Voitures de Sport Constructeurs et modèles pris en considération 8c Competizione GT DB9 Virage Gallardo

Plus en détail

Colissimo Colissimo. Offre Entreprises. Gamme Colissimo Gamme Colissimo Entreprises. Solution d expédition informatisée (SEI)

Colissimo Colissimo. Offre Entreprises. Gamme Colissimo Gamme Colissimo Entreprises. Solution d expédition informatisée (SEI) Gamme Colissimo Gamme Colissimo Entreprises Entreprises Pour plus d informations rendez-vous sur : www.colissimo.fr/entreprises* *Consultation gratuite hors coûts de connexion et de communication selon

Plus en détail

«Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada

«Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada Newsletter n 2 «Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada Prix «Towards Class A» Editorial La Towards Class A newsletter électronique vous informera sur les activités

Plus en détail