1.2 Genèse. 1.3 Version de Designer utilisée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1.2 Genèse. 1.3 Version de Designer utilisée"

Transcription

1 Designer et l ingénierie du logiciel Notions élémentaires P.-A. Sunier, ISNet Neuchâtel avec le concours de C. Kohler et P. Ferrara 1 Propos liminaires Objectifs de publication Genèse Version de Designer utilisée Notions élémentaires Introduction Présentation succincte de Designer Nos choix de mise en œuvre de Designer Postulat de base Cadre méthodologique Cible de génération Démarche méthodologique Fonctionnalités de Designer par phase ère phase Définition d un projet ème phase Modélisation conceptuelle des données (MCD) ème phase - Transformation des objets de niveau conceptuel en objets de niveau logique ème phase Enrichissement du modèle logique de données (MLD) ème phase - Scripts SQL DDL ème phase APIs de tables ème phase Test de l intégrité de la structure de données ème phase Modélisation logique des traitements (MLT) ème phase Test de l application Liens utiles Plus d informations Mise en pratique Références Propos liminaires 1.1 Objectifs de publication Sous le titre général «Designer et le génie logiciel», nous publierons une série d articles inspirés de nos travaux de recherche appliquée menés au sein du centre de compétences «Systèmes d information et informatique de gestion», dénommé ISNet, de la Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale, abrégée HES-SO. Nous n avons pas l ambition de nous substituer au constructeur Oracle et aux sociétés de conseils; nous ne traiterons pas les subtilités du produit, de son installation, de son paramétrage, des différences entre les versions mais nous nous concentrerons sur les aspects relevant de l ingénierie du logiciel tels que la méthodologie, la normalisation et la standardisation, la qualité des applications ou encore la réutilisation de tout ou partie de projets ou sous-projets. Article 1-1/17- Août 2005

2 1.2 Genèse Les bases de cette série d articles découlent de notre projet de recherche appliquée ISNet-14, «Atelier de génie logiciel et génération Web». Ce projet avait été initialisé en 1999 sur la base, entre autres, des considérations suivantes : Le besoin de production de systèmes d information aptes à répondre aux changements environnementaux dans des délais de plus en plus courts et à des coûts maîtrisés peut probablement être satisfait en mettant en place les concepts de l ingénierie Après la déconvenue des coûts cachés du poste client de l architecture Client/Serveur, de nombreuses organisations sont intéressées par la mise en place d architectures à 3 niveaux. Le troisième niveau, le serveur d application, est censé accueillir de manière unifiée l essentiel des ressources matérielles de traitement qui sont hébergées dans chaque poste client de l architecture Client/Serveur ; le poste client redeviendrait une ressource matérielle légère A partir des considérations émises, nous retenions les principes suivants : Nous voulons explorer les voies de l industrialisation et du déploiement d applications dans une architecture à multiples niveaux, composée de serveur(s) de données, serveur(s) d application et de clients universels sous forme de navigateurs Web. Pour satisfaire aux objectifs d industrialisation, nous nous appuierons sur le concept de référentiel. Le référentiel devra être partageable et pouvoir être alimenté par des outils graphiques de modélisation de données et de traitements. Le référentiel devra contenir, d une manière ou d une autre, l ensemble des règles de gestion du système d information à produire. Afin d éviter toute erreur d interprétation des spécifications lors de la production du logiciel des divers niveaux, et pour satisfaire au but d automatisation, nous nous servirons de générateurs de code. Les générateurs devront nous permettre de générer le logiciel de chacun des niveaux indépendamment l un de l autre mais, toujours à partir de la même base de spécification : le référentiel. A partir des principes émis, nous retenions le choix stratégique suivant : nous nous appuierons sur un atelier de génie logiciel (AGL) du marché. L AGL que nous retiendrons doit satisfaire aux exigences que nous avons énoncées de plus, il doit nous permettre de modéliser les données et les traitements sous forme de vues organisationnelles, conceptuelles, logiques ou physiques. Pour satisfaire aux objectifs d intégration que nous nous sommes fixés, l AGL choisi devra être homogène et inclure toutes les fonctionnalités attendues sans devoir faire appel à des services externes. Si l AGL est propriétaire, les résultats qu il fournira devront être exploitables selon les normes et standards existants. A partir de ce choix stratégique, nous avions retenu l AGL Designer de l éditeur Oracle sur la base des considérations suivantes : il nous permet de générer des scripts SQL de création de bases de données selon la norme ANSI, le standard ODBC ou une syntaxe propre aux acteurs principaux du marché : IBM-DB2, SQL Server, Sybase, Oracle il nous permet de générer les applications clientes dans le cadre d une architecture à 2 niveaux sous forme de code source C++ ou Visual Basic en plus de son format propriétaire Forms ; dans le cadre d une architecture à 3 niveaux, il nous permet de générer la logique du serveur d application sous forme de code Java, LiveHTML, Perl ou PL/SQL. Le serveur d application et les générateurs respectent les standards HTML, CORBA et EJB. 1.3 Version de Designer utilisée De manière générale, nous essayerons de nous attacher aux concepts ; de ce fait, la version de Designer n est pas essentielle. Une grande partie du contenu de nos articles s applique aux versions anciennes 2.1.2, 6, ou 6i. Nous utiliserons la version 9i de Designer, plus précisément 9.0.2, pour illustrer le début de cette série d articles. Si nous devions illustrer ou baser nos propos sur des éléments d anciennes versions de Designer nous le mentionnerons pour éviter toute confusion. Article 1-2/17- Août 2005

3 2 Notions élémentaires 2.1 Introduction Cet article initial est consacré à la présentation des notions élémentaires de Designer dans une vision d ingénierie. Par ingénierie nous entendons une démarche méthodologique susceptible de favoriser la maîtrise de la qualité, des délais et des coûts de production des logiciels. Designer est un atelier de génie logiciel couvrant un large spectre des activités liées à l informatisation des systèmes d information. Designer prend en charge les activités d analyse, de conception et de génération de code, tout en offrant des fonctionnalités de transformation entre niveaux d abstraction, de documentation et d analyse de dépendance ; cette liste de fonctionnalités n est pas exhaustive mais correspond, à notre sens, aux fondements de Designer. 2.2 Présentation succincte de Designer Dans une première approche simplifiée, nous pourrions définir Designer comme un couple formé d une base de données Oracle, nommée référentiel ou Repository, et d une application exécutable dans un environnement Windows ; l application exécutable est nommée : client Designer. Le référentiel contient les spécifications du système d information, sujet de notre analyse, conception et/ou génération. Le client Designer regroupe les outils de modélisations, les générateurs et, sous forme d utilitaires, les outils d édition de rapports, d analyse d impact ou encore de consultation du référentiel. Figure 1 - Le référentiel et les outils de Designer (Aide en ligne de Designer 2.1) La figure 1 montre le client Designer composé des outils de modélisation qui alimentent le référentiel et de générateurs qui créent le code exécutable ou la documentation à partir du contenu du référentiel. Article 1-3/17- Août 2005

4 La figure 2 montre le panneau de commande des fonctionnalités du client Designer 9i sous Windows. Le groupe Model System Requirements regroupe les outils de modélisation de niveau organisationnel ou conceptuel, dans le sens français du terme. Le groupe Transform Preliminary Designs regroupe les outils de transformation des modèles de données et de traitements conceptuels en modèles logiques. Le groupe Design and Generate contient l outil de modélisation logique ou de conception, dans le sens anglophone du terme ; l outil de modélisation, Design Editor, permet de concevoir les modèles logiques de données et de traitements, mais également les modèles physiques de données. Le groupe Repository Tools contient les utilitaires d édition de rapports, d analyse d impact, de consultation et d administration du référentiel. Figure 2 - Panneau de commande de Designer 9i 2.3 Nos choix de mise en œuvre de Designer Postulat de base Nous nous sommes fixés comme contrainte de ne jamais retoucher le code généré par Designer, sauf dans le cas très rare, mais existant, de correction d un bug de générateur qui s avèrerait fatal. Nous reviendrons plus en détail, dans un prochain article, sur les solutions offertes par Designer pour personnaliser le code en tant que spécifications en amont de la génération Cadre méthodologique Dans un premier temps, nous limitons notre utilisation de Designer aux seules fonctionnalités qui nous permettront d atteindre, avec un maximum d efficience, l objectif de «génération de code dans un environnement n-tiers» que nous nous sommes fixé. Nous avons arrêté le choix suivant : Article 1-4/17- Août 2005

5 au niveau de la modélisation organisationnelle ou conceptuelle, Model System Requirements, nous ne retenons que l outil de modélisation conceptuelle des données Entity RelationShip Diagrammer. La modélisation des traitements ne débouchant pas ou peu sur des spécifications exploitables automatiquement dans la suite du processus de conception et génération de logiciels nous ne la retenons pas ; par contre, la modélisation des traitements fera l objet d un article futur. nous retenons Database Design Transformer pour la transformation des modèles conceptuels de données en modèles logiques ; naturellement, nous retenons Design Editor pour la modélisation logique des données et des traitements, ainsi que pour la génération des divers scripts exécutables, compilables ou interprétables Cible de génération Nous créerons notre structure de données de test en nous limitant volontairement aux seules bases de données Oracle. La génération des scripts SQL-DDL est paramétrable et permet de cibler les produits de différents constructeurs ; mais les APIs de tables qui enrichissent les définitions normalisées SQL sont propriétaires et ne s appliquent qu aux bases de données Oracle ou à d éventuelles bases qui seraient compatibles au niveau des paquetages PL/SQL et des triggers. Plusieurs voies sont possibles pour générer des applications exécutables dans un environnement n-tiers comme nous nous l étions imposé pour notre projet de recherche appliquée ISNet-14. Parmi les possibilités offertes, nous avons choisi la technologie Web PL/SQL d Oracle Démarche méthodologique Sur la base du cadre méthodologique retenu, nous avons défini une démarche méthodologique basée sur une approche top/down. Nous proposons une méthodologie basée sur les différents niveaux d abstraction de modélisation des données; elle intègre les fonctionnalités de Designer à mettre en œuvre. Notre démarche méthodologique est découpée en 9 phases. 1 ère phase Définition d un projet 2 ème phase Modélisation conceptuelle des données (MCD) 3 ème phase Transformation des objets de niveau conceptuel en objets de niveau logique 4 ème phase Enrichissement du modèle logique de données (MLD) 5 ème phase Génération et exécution des scripts SQL-DDL 6 ème phase Génération et exécution des scripts de création des APIs de tables 7 ème phase Test de l intégrité de la structure de données 8 ème phase Modélisation logique des traitements (MLT) Génération et exécution des scripts de création de modules 9 ème phase Test de l application Au chapitre suivant, nous allons montrer les fonctionnalités de Designer utilisées lors de ces différentes phases et en donner une explication succincte. Dans nos prochains articles nous expliciterons ces fonctionnalités plus complètement. Article 1-5/17- Août 2005

6 2.4 Fonctionnalités de Designer par phase ère phase Définition d un projet Le navigateur de contenu du référentiel, Repository Object Navigator ou RON, permet de créer des projets. Avec notre approche de Designer pour ce premier article, un projet correspond à une application à développer. Les projets, Application dans la terminologie Oracle, sont regroupés au sein d espaces de travail, Workarea. Les espaces de travail et projets permettent de partitionner le référentiel. La figure 3 montre le projet Ex_Garage dans l espace de travail Sunier. Figure 3 - Projets et espace de travail ème phase Modélisation conceptuelle des données (MCD) Entity Relationship Diagrammer nous permet de créer nos modèles conceptuels de données. Les modèles sont conçus selon un formalisme propriétaire. Les associations entre entités sont binaires ; les cardinalités sont représentées graphiquement. Figure 4 MCD / Eléments et notation Article 1-6/17- Août 2005

7 ème phase - Transformation des objets de niveau conceptuel en objets de niveau logique Database Design Transformer transforme nos objets conceptuels de modélisations des données en objets logiques. Dans l environnement de Designer, le modèle logique est de nature relationnelle, selon la définition donnée par Codd ; les entités deviennent des tables, les associations deviennent automatiquement des colonnes de clés étrangères, des contraintes de clés étrangères et des index Cette transformation est fortement paramétrable par le concepteur. Grâce aux possibilités de paramétrage offertes, le concepteur peut effectuer de nombreux aller et retour entre les niveaux conceptuels et logiques sans altérer le contenu des différents niveaux. Figure 5 - Paramétrage de la transformation La figure 5 montre les entités que l outil de transformation a trouvées dans le projet ; dans le cas particulier, nous pouvons observer que toutes les entités ont déjà donné lieu à une table. En respectant la méthodologie que nous préconisons, toute entité du modèle conceptuel de données est associée à une table du modèle logique de données. La figure 6 montre ce couplage, au niveau du référentiel, entre entité et table. Figure 6 - Couplage entre entité et table Article 1-7/17- Août 2005

8 ème phase Enrichissement du modèle logique de données (MLD) Design Editor nous permet d effectuer : la modélisation logique des données, sous forme de tables, colonnes, contraintes, etc la modélisation logique des traitements sous forme de modules, composants, etc. Par la suite, nous parlerons de conception pour définir l activité effectuée avec Design Editor, le terme de conception doit être compris comme la traduction littérale du terme anglais «design» ; il n y a donc pas de lien à faire entre cette activité de conception et les modèles conceptuels qui eux réfèrent à un niveau d abstraction. Figure 7 - MLD /Eléments et notation Conformément à la méthodologie que nous préconisons, nous ne créerons pas de tables comme nous le ferions dans une vision de développement RAD (Rapid Application Development). Nous enrichirons les tables obtenues par la phase précédente de transformation d entités en tables. L enrichissement portera sur des éléments comme la traçabilité des manipulations de données des utilisateurs, l automatisation de génération de clés primaires, la dénormalisation, etc. Si nous ne créons pas de tables au niveau logique, nous créons des objets, telles les séquences, qui n existent pas au niveau conceptuel. Le modèle logique de données supporté par Designer est nommé Server Model. De notre côté, nous utiliserons plutôt le terme de modèle relationnel. Article 1-8/17- Août 2005

9 La table GAR_CLIENTS de la figure 8 a été créée par l outil de transformation et enrichie avec Design Editor alors que la séquence GAR_CLI_SEQ a été créée directement par Design Editor. Figure 8 - Tables et séquences du modèle relationnel Article 1-9/17- Août 2005

10 ème phase - Scripts SQL-DDL Le générateur de script SQL-DDL, Server Generator, n est pas accessible depuis le panneau de commande de Designer, il est accessible en tant qu élément exécutable de l outil de conception Design Editor. Le générateur de script SQL-DDL utilise, en entrée, les spécifications contenues dans le modèle relationnel, Server model, et génère, en sortie, un script respectant la norme SQL et/ou les spécificités d un constructeur, respectivement d un produit. Figure 9 - Générateur de script SQL-DDL La figure 10 montre le script généré pour la table GAR_CLIENTS ; nous voyons les colonness d audit, préfixés CTRL, que nous avons ajoutées au moment de l enrichissement pour assurer une forme de traçabilité. Figure 10 - Script de création de table Article 1-10/17- Août 2005

11 ème phase APIs de tables Tout comme pour la génération des scripts SQL-DDL, le générateur d APIs de tables, Server API, utilise, en entrée, les spécifications contenues dans le modèle relationnel, Server model, et génère, en sortie, des scripts sous forme de procédures stockées PL/SQL et de triggers. Les APIs de tables sont une sur-couche propre à Oracle pour enrichir la sémantique mise en place par les scripts de définition de données SQL-DDL. Les APIs de tables interceptent les ordres de manipulation de données et lancent l exécution des procédures stockées qui enrichissent les règles et contraintes mises en places par les scripts SQL-DDL. Figure 11 Couplage entre ordres DML et APIs de tables Figure 12 - Procédure d'api de table La figure 12 montre la procédure up_autogen_columns générée pour la table GAR_CLIENTS ; dans l extrait de code, nous voyons le calcul de la valeur de clé primaire à partir de l interrogation de la séquence GAR_CLI_SEQ. Article 1-11/17- Août 2005

12 ème phase Test de l intégrité de la structure de données Le but de cette phase est de s assurer que les contraintes liées aux données soient effectivement validées par le serveur de données. Pour ce faire, il faut effectuer tous les tests de manipulations de données en passant par l intermédiaire de SQL*Plus ou d autres utilitaires de ce genre. Il est essentiel de procéder rigoureusement à ces tests, car lorsque nous mettons en place une contrainte avec Designer, nous pouvons définir l endroit, serveur de données ou application cliente, où la contrainte doit être vérifiée. Figure 13 - Validation des contraintes Dans le cadre d un développement «manuel» d une application nous implémentons les contraintes relatives aux données sur la base de données ou au niveau du client, voire au niveau du serveur d application. Souvent, nous mettons des contraintes au niveau de l application pour éviter tout trafic superflu sur le réseau. Toutefois, si nous voulons garantir l intégrité absolue des données, il est indispensable de réécrire ces contraintes au niveau du serveur de données pour éviter une violation dans le cas où les données ne sont pas manipulées par l application «usuelle». Tout concepteur rechigne à introduire cette redondance qui est contraire au principe d unicité du code. Avec Designer, nous résolvons élégamment cette problématique ; la contrainte n est définie qu une et une seule fois dans le référentiel, mais elle peut être générée au niveau du serveur et de l application. La génération au niveau de l application sous-entend naturellement que nous générons l application avec Designer. Article 1-12/17- Août 2005

13 ème phase Modélisation logique des traitements (MLT) Design Editor permet la conception «logique» des données sous forme de modèles relationnels mais aussi de traitements sous forme de modules et composants. Figure 14 - MLT / Eléments et notation Designer permet de créer des modèles conceptuels de traitements sous forme de diagrammes d analyse ou de diagrammes de flux de données «DFD, Dataflow Diagram» ; les fonctions ou processus sont transformés, par Application Design Transformer, en modules, tout comme les entités au niveau des données sont transformées, par Database Design Transformer, en tables. Ensuite, ces modules peuvent être enrichis par Design Editor selon un processus de conception proche de celui que nous avons décrit pour les données. Toutefois, comme nous n avons pas retenu cette possibilité dans notre choix méthodologique, nous créons les modules, modèles de traitement logiques, directement avec Design Editor. Les modules de Design Editor se partitionnent en composants. Un composant permet de «manipuler» une table dite de base ; manipuler, dans le sens d appliquer les opérations d ajout, de modification ou de suppression. Une table peut être associée à une ou plusieurs tables de références ; l association est proposée automatiquement à partir de la structure du modèle relationnel de données. Les composants peuvent être liés entre eux ; les liens sont proposés à partir des relations existantes entre les tables de bases des composants respectifs. Article 1-13/17- Août 2005

14 Génération des modules Web PL/SQL Lors de la conception d un module, nous indiquons la nature de la génération de code à produire par la propriété Language. A partir du choix du langage de génération, le concepteur disposera de propriétés spécifiques à la cible choisie ; par contre, le concepteur pourra toujours générer un module pour une cible différente. La figure 15 montre les différentes cibles possibles de génération de module. Figure 15 Choix des générateurs de modules Le concept des modules Web PL/SQL s apparente aux pages JSP et servlets ; il s agit de procédures aptes à fournir des pages HTML dont le contenu est adapté dynamiquement à l évolution des données manipulées. La particularité de Web PL/SQL concerne la manière de stocker et d exécuter les procédures ; les procédures sont stockées sous formes de paquetages dans la base de données, elles sont exécutées sous forme d invocation distante s apparentant à RMI. Le générateur Web PL/SQL s appuie sur plusieurs librairies ou paquetages installés dans la base de données cible de la génération : la librairie HTML pour le Web d Oracle, dénommée PL/SQL Web Toolkit ; pour l essentiel, cette librairie encapsule les balises HTML à l intérieur de fonctions ou procédures PL/SQL ; la librairie du générateur Web PL/SQL, paquetages préfixés WSG, à partir de laquelle le contenu dynamique des pages HTML est généré; les APIs des tables qui sont manipulées par les modules. Figure 16 - Générateur Web PL/SQL Article 1-14/17- Août 2005

15 ème phase Test de l application Les modules générés sont testés à partir d un navigateur. Pour que les modules puissent être exécutés via une adresse URL, il faut disposer d une passerelle qui convertisse l URL en une invocation de procédure PL/SQL se trouvant dans une base de données. Figure 17 - Formulaire Web PL/SQL Article 1-15/17- Août 2005

16 Passerelle PL/SQL La passerelle PL/SQL est installée comme service du serveur d application Oracle, ias. Cette passerelle doit être configurée par un DAD, Database Access Descriptor. Le DAD permet de définir la base de données qui doit être accédée pour exécuter la procédure PL/SQL qui retournera la page HTML. Le DAD peut contenir les éléments d identification - -utilisateur et mot de passe- et de connexion à la base de données pour offrir un service public dans une vision Internet ; sinon, les éléments d identification sont demandés à l utilisateurs et utilisés pour la connexion à la base de données pour offrir un service «contrôlé» dans une vision Intranet.. Figure 18 - Architecture n-tiers Article 1-16/17- Août 2005

17 3 Liens utiles 3.1 Plus d informations Si vous souhaitez plus d informations, notre site consacré à Designer est à votre disposition. Le site Designer contient plusieurs entrées ; nous n avons pas encore publié de documents spécifiques à la version 9i, nos documents les plus récents sont consacrés à la version 6i. Le sous-site «Les bases» de la version 6i de Designer, et plus particulièrement le cahier «01 Prise en main» traite des notion élémentaires présentées succinctement dans cet article. 3.2 Mise en pratique Les notions que nous avons présentées dans cet article peuvent être mise en œuvre en suivant la partie pratique du cahier «01 - Prise en main» de notre sous-site «Les bases» de la version 6i de Designer. 3.3 Références L auteur Pierre-André Sunier HES-SO Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale HEG-NE Haute Ecole de Gestion de Neuchâtel ISNet Génie logiciel Site Designer Projet ISNet-14 Centre de compétences Systèmes d information et informatique de gestion Articles du laboratoire de génie logiciel sous la rubrique «Génie logiciel» Notre site de formation consacré à Designer et ses soussites Projet de recherche appliquée ISNet-14 Atelier de génie logiciel et génération Web /index.htm dex.htm Article 1-17/17- Août 2005

Designer et l ingénierie du logiciel Les APIs de tables pour garantir l intégrité des données

Designer et l ingénierie du logiciel Les APIs de tables pour garantir l intégrité des données Designer et l ingénierie du logiciel Les APIs de tables pour garantir l intégrité des données P.-A. Sunier, ISNet Neuchâtel avec le concours de C. Kohler et P. Ferrara 1 Introduction... 1 2 Le concept...

Plus en détail

Designer et l ingénierie du logiciel Couplage entre structure de données et modules de traitements

Designer et l ingénierie du logiciel Couplage entre structure de données et modules de traitements Designer et l ingénierie du logiciel Couplage entre structure de données et modules de traitements P.-A. Sunier, ISNet Neuchâtel avec le concours de C. Kohler et P. Ferrara 1 Introduction... 1 2 Rappel

Plus en détail

Designer et l ingénierie du logiciel Les données calculées par les applications Web PL/SQL

Designer et l ingénierie du logiciel Les données calculées par les applications Web PL/SQL Designer et l ingénierie du logiciel Les données calculées par les applications Web PL/SQL P.-A. Sunier, ISNet Neuchâtel avec le concours de C. Kohler et P. Ferrara 1 Introduction... 1 2 Besoin de données

Plus en détail

Designer et l ingénierie du logiciel L intégration d images dans les applications Web PL/SQL - Concepts

Designer et l ingénierie du logiciel L intégration d images dans les applications Web PL/SQL - Concepts Designer et l ingénierie du logiciel L intégration d images dans les applications Web PL/SQL - Concepts P.-A. Sunier, Haute Ecole Arc, Neuchâtel, avec le concours de P. Ferrara 1 Introduction... 1 2 Contexte

Plus en détail

Visual Paradigm. Réaliser un modèle logique de données (MLD)

Visual Paradigm. Réaliser un modèle logique de données (MLD) 27.02.2013 p.a. sunier Visual Paradigm Réaliser un modèle logique de données (MLD) Sommaire 1 Propos liminaires... 2 2 Organisation du projet... 2 3 Création des tables... 3 4 Création de relations...

Plus en détail

WWW - Intérêts du Web

WWW - Intérêts du Web WWW - Intérêts du Web client universel facilité d'emploi standards ouverts intégration des autres services Internet extensibilité du système faibles coûts logiciel et réseau utilisation au sein d'une entreprise

Plus en détail

Visual Paradigm Contraintes inter-associations

Visual Paradigm Contraintes inter-associations Visual Paradigm Contraintes inter-associations Travail de Bachelor d'informaticien de gestion Partie C Présentation de Visual Paradigm 1 Présentation de Visual Paradigm For UML L objet du travail de Bachelor

Plus en détail

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION A. LA PROBLEMATIQUE La mission de toute production informatique est de délivrer le service attendu par les utilisateurs. Ce service se compose de résultats de traitements

Plus en détail

VISUAL PARADIGM. C. Présentation de Visual Paradigm For UML TRANSFORMATION DE MCD EN MLD ITÉRATIVE. Document version 1

VISUAL PARADIGM. C. Présentation de Visual Paradigm For UML TRANSFORMATION DE MCD EN MLD ITÉRATIVE. Document version 1 HEG Arc - Haute école Arc Gestion Travail de Bachelor d'informaticien de gestion VISUAL PARADIGM TRANSFORMATION DE MCD EN MLD ITÉRATIVE C. Document version 1 Créé le : 17.06.2012 Modifié le : 01.07.2012

Plus en détail

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique page 1/8 Titre professionnel : Inscrit au RNCP de Niveau III (Bac + 2) (J.O. du 19/02/13) 24 semaines + 8 semaines de stage (uniquement en formation continue) Développer une application orientée objet

Plus en détail

LANGAGES & DéVELOPPEMENT. Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences

LANGAGES & DéVELOPPEMENT. Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences LANGAGES & DéVELOPPEMENT Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences ASP.NET OPTION VB.NET OU C# 5 jours Permettre aux participants de mieux appréhender ce qu est la programmation pour

Plus en détail

APIS DE TABLE POUR SQL SERVER

APIS DE TABLE POUR SQL SERVER APIS DE TABLE POUR SQL SERVER TRAVAIL DE BACHELOR D INFORMATICIEN DE GESTION A. INTRODUCTION Mode de réalisation : Extra-muros Date de création : 17.02.2015 Dernière modification : 10.09.2015 Cycle d étude

Plus en détail

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique page 1/5 Titre professionnel : Reconnu par l Etat de niveau III (Bac), inscrit au RNCP (arrêté du 12/10/07, J.O. n 246 du 23/10/07) (32 semaines) Unité 1 : Structurer une application 6 semaines Module

Plus en détail

Architecture des systèmes d information

Architecture des systèmes d information Architecture des systèmes d information Table des matières 1 La décennie 70 1 2 Le modèle relationnel (les années 80) 1 3 Enrichissement du relationnel (les années 80/90) 2 4 Système d informations (les

Plus en détail

Projet MVC-CD. Des modèles intelligents pour accroître la productivité du développement des logiciels de gestion

Projet MVC-CD. Des modèles intelligents pour accroître la productivité du développement des logiciels de gestion Projet MVC-CD Des modèles intelligents pour accroître la productivité du développement des logiciels de gestion Les APIs de tables (TAPIs) du modèle physique relationnel Sommaire. Préambule... 2 2. Que

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 APPLICATIONS... 27 APPLICATIONS... 34

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 APPLICATIONS... 27 APPLICATIONS... 34 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 L information et le système d information... 19 I. La place du système d information dans l organisation... 19 A. L organisation et ses composants... 19 B. L organisation

Plus en détail

140. Modélisation des données Historisation

140. Modélisation des données Historisation Modélisation de logiciels de gestion 140. Modélisation des données Historisation 1 Préambule Dans les chapitres précédents, nous avons appris à concevoir des modèles de données relativement élaborés en

Plus en détail

Visual Studio 2013 Concevoir et développer des projets Web, les gérer avec TFS 2013

Visual Studio 2013 Concevoir et développer des projets Web, les gérer avec TFS 2013 Introduction 1. Présentation du cas d étude 13 1.1 Présentation générale 13 1.2 Présentation des applications 13 2. Déroulement du projet 14 3. Pré-requis et fondamentaux techniques à connaître 15 3.1

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 OEM Console Java OEM Console HTTP OEM Database Control Oracle Net Manager 6 Module 6 : Oracle Enterprise Manager Objectifs Contenu A la fin de ce module,

Plus en détail

Unité de formation 1 : Structurer une application. Durée : 3 semaines

Unité de formation 1 : Structurer une application. Durée : 3 semaines PROGRAMME «DEVELOPPEUR LOGICIEL» Titre professionnel : «Développeur Logiciel» Inscrit au RNCP de niveau III (Bac+2) (JO du 23 Octobre 2007) (32 semaines) Unité de formation 1 : Structurer une application

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques

Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques Atelier de Génie Logiciel Objecteering Définition Principes Construction des modèles UML Générations O. Boissier, SMA/G2I/ENS Mines Saint-Etienne, Olivier.Boissier@emse.fr,

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Systèmes de gestion de bases de données Introduction Université d Evry Val d Essonne, IBISC utiles email : cinzia.digiusto@gmail.com webpage : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Google+ : https://plus.google.com/u/0/b/103572780965897723237/

Plus en détail

Méthodologies de développement de logiciels de gestion

Méthodologies de développement de logiciels de gestion Méthodologies de développement de logiciels de gestion Chapitre 5 Traits caractéristiques des deux approches de méthodologie Présentation réalisée par P.-A. Sunier Professeur à la HE-Arc de Neuchâtel http://lgl.isnetne.ch

Plus en détail

Le service pack 6 (SP6) est le dernier disponible pour visual studio 6. Ce dernier devrait être maintenu par Microsoft jusqu en 2008.

Le service pack 6 (SP6) est le dernier disponible pour visual studio 6. Ce dernier devrait être maintenu par Microsoft jusqu en 2008. 1 CONCEPT DE BASE 1.1 Visual Basic 6 1.1.1 Pour quoi faire? VB est un langage de type RAD : «Rapid Application Development». Il permet de créer des applications rapidement grâce à une conception simple

Plus en détail

INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES

INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information

Plus en détail

Applications orientées données (NSY135)

Applications orientées données (NSY135) Applications orientées données (NSY135) 2 Applications Web Dynamiques Auteurs: Raphaël Fournier-S niehotta et Philippe Rigaux (philippe.rigaux@cnam.fr,fournier@cnam.fr) Département d informatique Conservatoire

Plus en détail

APIs de table pour SQL Server

APIs de table pour SQL Server 2013 E - Bibliographie APIs de table pour SQL Server Établissement: HEG Arc - Haute école Arc - Gestion Réalisé par: M. Informaticien de gestion 2009-2013 S adresse à: M.Fabrice Camus Date de début et

Plus en détail

2012-2013 INTRODUCTION PRESENTATION :

2012-2013 INTRODUCTION PRESENTATION : TP1 : Microsoft Access INITITIATION A ACCESS ET CREATION DE TABLES INTRODUCTION Une base de données est un conteneur servant à stocker des données: des renseignements bruts tels que des chiffres, des dates

Plus en détail

Table des matières. Remerciements... Avant-propos... 1. Introduction... 7

Table des matières. Remerciements... Avant-propos... 1. Introduction... 7 Remerciements..................................................... VI Avant-propos...................................................... 1 À qui s adresse cet ouvrage?..........................................

Plus en détail

LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN

LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN Les contenues de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et ne peuvent en aucun cas

Plus en détail

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information.

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information. PACBASE «Interrogez le passé, il répondra présent.». Le Module e-business Les entreprises doivent aujourd hui relever un triple défi. D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue

Plus en détail

CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES

CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES Auteur: Raymonde RICHARD PRCE UBO PARTIE III. - LA DESCRIPTION LOGIQUE ET PHYSIQUE DES DONNEES... 2 A. Les concepts du modèle relationnel de données...

Plus en détail

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué Bertrand LE GAL, Serge BOUTER et Clément VUCHENER Filière électronique 2 eme année - Année universitaire 2011-2012 1 Introduction 1.1 Objectif du projet L objectif

Plus en détail

170. Transformation du modèle conceptuel de données en modèle logique relationnel MCD MLD. Table des matières

170. Transformation du modèle conceptuel de données en modèle logique relationnel MCD MLD. Table des matières Modélisation de logiciels de gestion 170. Transformation du modèle conceptuel de données en modèle logique relationnel MCD MLD Table des matières 1 Préambule... 1 2 Première règle... 2 3 Deuxième règle...

Plus en détail

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services Dream Report Dream Report vs Reporting Services Date : Mars 2015 A propos de Dream Report Dream Report est le 1 er logiciel d édition de rapport prêt à l emploi offrant aux utilisateurs la possibilité

Plus en détail

Du monde réel à SQL la modélisation des données

Du monde réel à SQL la modélisation des données ANF «Comment concevoir une base de données en archéométrie» Réseau CAI-RN & rbdd - 05/06/2014 au 06/06/2014 Du monde réel à SQL la modélisation des données Marie-Claude Quidoz (CEFE/CNRS) Ce document est

Plus en détail

INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES

INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et

Plus en détail

Programmation du Web : Présentation du Web dynamique

Programmation du Web : Présentation du Web dynamique Programmation du Web : Présentation du Web dynamique Jean-Baptiste Vioix (Jean-Baptiste.Vioix@u-bourgogne.fr) IUT de Dijon-Auxerre - LE2I http://jb.vioix.free.fr 1-8 Présentation Nécessité du web dynamique

Plus en détail

DEVAKI NEXTOBJET PRESENTATION. Devaki Nextobjects est un projet sous license GNU/Public.

DEVAKI NEXTOBJET PRESENTATION. Devaki Nextobjects est un projet sous license GNU/Public. DEVAKI NEXTOBJET 1 Présentation...2 Installation...3 Prérequis...3 Windows...3 Linux...3 Exécution...4 Concevoir une BDD avec Devaki NextObject...5 Nouveau MCD...5 Configurer la connexion à la base de

Plus en détail

ALCOMP CATALOGUE DE FORMATION

ALCOMP CATALOGUE DE FORMATION ALCOMP CATALOGUE DE FORMATION 1 N Alcomp transfert de compétences vers nos clients» «Le 2 A : Formations ORACLE A1 : Fondamentaux : Sommaire A2 : Cursus développement : A3 : Cursus Administration : B1

Plus en détail

Architecture technique

Architecture technique OPUS DRAC Architecture technique Projet OPUS DRAC Auteur Mathilde GUILLARME Chef de projet Klee Group «Créateurs de solutions e business» Centre d affaires de la Boursidière BP 5-92357 Le Plessis Robinson

Plus en détail

Calendrier prévisionnel 07 Septembre 2015 Tarif HT 350 000FCFA

Calendrier prévisionnel 07 Septembre 2015 Tarif HT 350 000FCFA FORMATIONS 2015 2016 GOUVERNANCE SI Nos formations Types de formation Nos sessions de formations s adresse à tous les professionnels. Deux types de formations vous sont proposés: - séminaires de formations

Plus en détail

Programmation orientée objet et technologies Web

Programmation orientée objet et technologies Web Programmation orientée objet et technologies Web LEA.3N, version 2012 Information : (514) 376-1620, poste 7388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier?

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? CA ERwin Modeling fournit une vue centralisée des définitions de données clés afin de mieux comprendre

Plus en détail

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 MDA : Un Tutoriel Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 1 Sommaire Table des matières 1 Sommaire 1 2 Introduction 2 2.1 A qui s adresse ce tutoriel......................

Plus en détail

Prise en main d Access 2007

Prise en main d Access 2007 Introduction Microsoft Office Access 2007 ne représente qu une partie de la stratégie globale des produits de gestion des données de Microsoft. Comme toutes les bonnes bases de données relationnelles,

Plus en détail

180. Normalisation et formes normales. Table des matières

180. Normalisation et formes normales. Table des matières Modélisation de logiciels de gestion 180. Normalisation et formes normales Table des matières 1 Préambule... 2 2 Introduction... 3 3 Dépendance fonctionnelle... 4 3.1 Dépendance fonctionnelle élémentaire

Plus en détail

C est quoi le SWAT? Les équipes décrites par James Martin s appellent SWAT : Skilled With Advanced Tools.

C est quoi le SWAT? Les équipes décrites par James Martin s appellent SWAT : Skilled With Advanced Tools. 1- RAD Quelle sont les avantages que apporte la méthode RAD à l entreprise? Une méthode RAD devrait, d après son auteur, apporter trois avantages compétitifs à l entreprise : Une rapidité de développement

Plus en détail

Introduction au développement SharePoint. Version 1.0

Introduction au développement SharePoint. Version 1.0 Introduction au développement SharePoint Version 1.0 Z 2 Introduction au développement SharePoint 09/05/09 Sommaire 1 SharePoint : les bases... 3 1.1 Débuter sous SharePoint... 3 1.2 Connaissances Requises...

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données ////////////////////// Administration bases de données / INTRODUCTION Système d informations Un système d'information (SI) est un ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données

Plus en détail

DECHARGEMENT ET CHARGEMENT MASSIF DES DONNEES

DECHARGEMENT ET CHARGEMENT MASSIF DES DONNEES DECHARGEMENT ET CHARGEMENT MASSIF DES DONNEES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et ne peuvent en aucun cas être

Plus en détail

Module 2 Création d un formulaire simple

Module 2 Création d un formulaire simple Form Builder Développement d un formulaire Sauvegarde d un formulaire Établir une connexion avec le serveur Fenêtre de navigation Assistant de création de blocs (Data Block Wizard) Assistant de mise en

Plus en détail

Analyse des besoins logiciels

Analyse des besoins logiciels Analyse des besoins logiciels Encadrement et supervision Annie Danzart Jean-Claude Moissinac Equipe de développement Mohamed Anouar Benaissa anouar@benaissa.net Anthony Rabiaza rabiaza@enst.fr Déva Pajaniaye

Plus en détail

Microsoft TechNet - Les End Points ou points de terminaison

Microsoft TechNet - Les End Points ou points de terminaison Page 1 sur 5 Plan du site Accueil International Rechercher sur Microsoft France : Ok Accueil TechNet Produits & Technologies Solutions IT Sécurité Interoperabilité Déploiement des postes de travail Scripting

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

Visual Paradigm. Description du comportement du plugin HE-Arc de transformation de MCD en MLD

Visual Paradigm. Description du comportement du plugin HE-Arc de transformation de MCD en MLD 7.1.2012 / 5.11.2013 p.a. sunier Visual Paradigm Description du comportement du plugin HE-Arc de transformation de MCD en MLD Sommaire 1 Propos liminaires... 2 2 Principes généraux... 2 3 Logique de transformation...

Plus en détail

Spring IDE. Mise en œuvre. Eclipse

Spring IDE. Mise en œuvre. Eclipse A Spring IDE Bien que Spring mette à disposition d intéressants mécanismes afin d améliorer l architecture des applications Java EE en se fondant sur l injection de dépendances et la programmation orientée

Plus en détail

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web *4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web Table des matières I. INTRODUCTION page 3 II. VERS UNE DEFINITION DES SERVICES WEB 1. Qu est ce que c est? page 3 2. A quoi ça sert?

Plus en détail

Philosophie des extensions WordPress

Philosophie des extensions WordPress 8 Philosophie des extensions WordPress Le concept L une des forces de WordPress dans la jungle CMS, c est la simplicité de création d extensions. Il y a plusieurs raisons à cela. Des raisons techniques

Plus en détail

Programmation servlet

Programmation servlet Programmation servlet Olivier Aubert 1/23 Références http://developer.java.sun.com/developer/onlinetraining/servlets/fundamenta http://www.servlets.com http://java.sun.com/products/jsp/index.html http://www.servletcentral.com/

Plus en détail

Les technologies documentaires adhoc intégrées au sein des services SharePoint pour Windows.

Les technologies documentaires adhoc intégrées au sein des services SharePoint pour Windows. Les technologies documentaires adhoc intégrées au sein des services SharePoint pour Windows. Les services «Microsoft SharePoint» offrent aux utilisateurs Windows un ensemble de fonctions de stockage de

Plus en détail

Publier des données sur le Web

Publier des données sur le Web Publier des données sur le Web Introduction Microsoft Excel fournit les outils dont vous avez besoin pour créer et enregistrer votre classeur sous forme d une page web et le publier sur le Web. La commande

Plus en détail

W4 - Workflow La base des applications agiles

W4 - Workflow La base des applications agiles W4 - Workflow La base des applications agiles, W4 philippe.betschart@w4global.com Vous avez dit «workflow»? Processus : Enchaînement ordonné de faits ou de phénomènes, répondant à un certain schéma et

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. -Solution applicatives de gestion de ressources humaines. -Site intranet de notation de repas et d hôtels

CAHIER DES CHARGES. -Solution applicatives de gestion de ressources humaines. -Site intranet de notation de repas et d hôtels CAHIER DES CHARGES -Solution applicatives de gestion de ressources humaines -Site intranet de notation de repas et d hôtels Sommaire Contexte... 4 Maitrise d ouvrage... 4 Maitre d œuvre... 4 Présentation...

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

Introduction à ORACLE WAREHOUSE BUILDER Cédric du Mouza

Introduction à ORACLE WAREHOUSE BUILDER Cédric du Mouza Introduction à ORACLE WAREHOUSE BUILDER Cédric du Mouza Avant de commencer à travailler avec le produit, il est nécessaire de comprendre, à un haut niveau, les problèmes en réponse desquels l outil a été

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X 7 Étude de cas : la boutique MX Dans ce dernier chapitre, nous allons exploiter Dreamweaver MX pour développer une boutique marchande utilisant la technologie

Plus en détail

Encryptions, compression et partitionnement des données

Encryptions, compression et partitionnement des données Encryptions, compression et partitionnement des données Version 1.0 Grégory CASANOVA 2 Compression, encryption et partitionnement des données Sommaire 1 Introduction... 3 2 Encryption transparente des

Plus en détail

Projet MVC-CD. Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible

Projet MVC-CD. Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible Projet MVC-CD Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible Créé par S. Berberat, le 23 octobre.2014 Modifié par S. Berberat, le 29 octobre 2014 Page

Plus en détail

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit v 1.0.0 PD 20 mars 2008 Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit Fonctionnalités L application Gestion des mouvements d arrivée / départ de Requea permet la gestion collaborative

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

ASP. Etape par étape. 1ère partie : Introduction à asp.net. (Révision : 2 du 05/11/2004 13 pages) Avertissement :

ASP. Etape par étape. 1ère partie : Introduction à asp.net. (Révision : 2 du 05/11/2004 13 pages) Avertissement : ASP Etape par étape 1ère partie : Introduction à asp.net (Révision : 2 du 05/11/2004 13 pages) Avertissement : Ce document peut comporter des erreurs. Cependant, tout a été mis en œuvre afin de ne pas

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

L approche processus. Muriel Pinel Laurent Tabourot

L approche processus. Muriel Pinel Laurent Tabourot L approche processus Muriel Pinel Laurent Tabourot Introduction Des exigences venues de l ISO La Norme ISO 9001 v 2000 «encourage l'adoption d'une approche processus lors du développement, de la mise en

Plus en détail

IFT2255 : Génie logiciel

IFT2255 : Génie logiciel IFT2255 : Génie logiciel Chapitre 6 - Analyse orientée objets Section 1. Introduction à UML Julie Vachon et Houari Sahraoui 6.1. Introduction à UML 1. Vers une approche orientée objet 2. Introduction ti

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

Guide d intégration. Protection de logiciels LABVIEW avec CopyMinder. Contact Commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika.

Guide d intégration. Protection de logiciels LABVIEW avec CopyMinder. Contact Commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika. Guide d intégration Protection de logiciels LABVIEW avec CopyMinder Contact Commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika.fr Contact Technique : Tél. : 02 47 35 53 36 Email : support@aplika.fr

Plus en détail

Conception et Implémentation

Conception et Implémentation I. INTRODUCTION Dans ce chapitre on va définir la conception de notre site web dynamique et nous expliquons les étapes de réalisation, les outils utilisés et l interface principale ainsi que les différentes

Plus en détail

LIVRE BLANC QUALIOS MANAGER

LIVRE BLANC QUALIOS MANAGER LIVRE BLANC QUALIOS MANAGER Version 3.0 3, rue du Bois de La Champelle BP 306 54515 VANDŒUVRE CEDEX Tél. 33 (0)3 83 44 75 50 Fax. 33 (0)3 83 44 75 51 QUALIOS est une solution informatique développée par

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

Matrice de fonctionnalités MDAL, côté utilisateur et administrateur

Matrice de fonctionnalités MDAL, côté utilisateur et administrateur Matrice de fonctionnalités MDAL, côté utilisateur et administrateur Fonctionnalité OUTILS POUR LES ETATS Etats Html et pdf Grapheur Etats coloriés Tableaux croisés dynamiques Les cumuls Générateur d états

Plus en détail

Module BD et sites WEB

Module BD et sites WEB Module BD et sites WEB Cours 8 Bases de données et Web Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr 1 Le Web Architecture Architectures Web Client/serveur 3-tiers Serveurs d applications Web et BD Couplage HTML-BD

Plus en détail

INFORMATIQUE & WEB. PARCOURS CERTIFICAT PROFESSIONNEL Programmation de sites Web. 1 an 7 MODULES. Code du diplôme : CP09

INFORMATIQUE & WEB. PARCOURS CERTIFICAT PROFESSIONNEL Programmation de sites Web. 1 an 7 MODULES. Code du diplôme : CP09 INFORMATIQUE & WEB Code du diplôme : CP09 Passionné par l informatique et le web, vous souhaitez obtenir une certification dans un domaine porteur et enrichir votre CV? PARCOURS CERTIFICAT PROFESSIONNEL

Plus en détail

Rapport de Projet Vincent Sallé - Steven Thillier - Jeremy Torres Le deviseur Cs2icar Cs2i 9 avril 2012

Rapport de Projet Vincent Sallé - Steven Thillier - Jeremy Torres Le deviseur Cs2icar Cs2i 9 avril 2012 Rapport de Projet Vincent Sallé - Steven Thillier - Jeremy Torres Le deviseur Cs2icar Cs2i 9 avril 2012 VS - ST - JT Adresse électronique : jrmy.torres@gmail.com Cs2i Sommaire Étude préalable 2 Contexte

Plus en détail

A-TEAM. ProManager Jalon de lancement Version 1.0 Groupe : C. Site Web: http://mooproject.neocities.org

A-TEAM. ProManager Jalon de lancement Version 1.0 Groupe : C. Site Web: http://mooproject.neocities.org A-TEAM ProManager Jalon de lancement Version 1.0 Groupe : C Site Web: http://mooproject.neocities.org 1 SOMMAIRE : I. Planning des phases 4 1-Lancement..5 2-Elaboration. 5 3-Construction 5 4-Transition.6

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement Mme BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines)

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Module 1 : Programmer une application informatique Durée

Plus en détail

Note pour l installation du serveur Z39.50 pour MDweb

Note pour l installation du serveur Z39.50 pour MDweb Note pour l installation du serveur Z39.50 pour MDweb Version Commentaires 1 Auteurs : Jean Christophe Desconnets (jcd@teledetection.fr) Date de création : 20/02/2008 16:27:00 Sommaire Introduction...

Plus en détail

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452 EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013 Réf FR 80452 Durée : 3 jours A propos de ce cours : Ce cours offre une information interactive et détaillée sur le développement d extensions pour Microsoft Dynamics

Plus en détail

Présentation du PL/SQL

Présentation du PL/SQL I Présentation du PL/ Copyright Oracle Corporation, 1998. All rights reserved. Objectifs du Cours A la fin de ce chapitre, vous saurez : Décrire l intéret du PL/ Décrire l utilisation du PL/ pour le développeur

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 38 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 11 - Les Enterprise Java Beans (Introduction aux Enterprise Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences

Plus en détail

Table des matières 1. Avant-propos. Chapitre 1 Introduction à l'alm pour Visual Studio 2010

Table des matières 1. Avant-propos. Chapitre 1 Introduction à l'alm pour Visual Studio 2010 Table des matières 1 Avant-propos Chapitre 1 Introduction à l'alm pour Visual Studio 2010 1. Introduction....15 2. Microsoft et l ALM....15 2.1 Introduction à l ALM...15 2.2 Offre et outils...18 3. La

Plus en détail

Présentation de la plateforme d analyse linguistique médiévale

Présentation de la plateforme d analyse linguistique médiévale Présentation de la plateforme d analyse linguistique médiévale 1. Introduction Tout au long de ce document, notre projet sera présenté à travers la méthodologie suivie pour développer la plateforme d analyse

Plus en détail