Vous soutenir face à la dépendance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vous soutenir face à la dépendance"

Transcription

1 Vous soutenir face à la dépendance Guide dépendance PARTICULIERS

2 PRO BTP vous accompagne et vous aide à surmonter les moments difficiles de votre vie. La perte d autonomie en fait partie. À ce titre, nous avons conçu ce guide pour vous accompagner dans cette épreuve et vous aider dans toutes vos démarches administratives. Nous vous proposons ici nos services dédiés. À votre disposition, des établissements sanitaires et médico-sociaux, des aides financières, un soutien familial, des soins à domicile, nos villages répit familles Découvrez-les en feuilletant cette brochure. D.R Sommaire La dépendance en France en quelques chiffres p.4 1 Bien comprendre la dépendance p.5 Le processus naturel de vieillissement p.6 Les maladies neuro-dégénératives p.6 L évaluation du niveau de dépendance p.7 2 Se préparer aux conséquences éventuelles p.8 Les difficultés personnelles et familiales p.9 L identification des besoins p.10 L importance de l entourage p.10 Le besoin de financement p.11 3 Se faire aider financièrement p.12 L Apa p.13 L ASPA p.14 L APL p.15 4 Rester chez soi plus longtemps p.16 L adaptation du logement p.17 L aide à domicile p.18 Les soins à domicile p Foire aux questions Lexique Pour aller plus loin Contacts 5 Savoir s orienter p.21 Les établissements spécialisés p.22 Les familles d accueil p.27 6Se faire aider par un proche p.28 L aide familiale p.29 Les droits des aidants p.29 Peut-on obliger un proche à se soigner? p.31 Les mesures de protection judiciaire p.32 7 Préparer l avenir p.33 Le mode de vie p.34 Les rendez-vous de PRO BTP p.34 L aménagement du domicile p.35 Les contrats dépendance p.36 Questions/réponses p.37 Lexique p.38 Pour aller plus loin p.39 Contacts utiles p.39

3 La dépendance en France EN QUELQUES CHIFFRES (1) Vieillissement de la population en France 2000 En 2040, 2,5 fois plus de 75 ans* 2040 Perte d autonomie 1,2 million de personnes en 2040* D.R. *Estimation sur les 75 ans et plus *Estimation Coût du vieillissement de la population 25 milliards d euros en 2011 Montant de la dépense de l État 1,3 % de la richesse nationale en % des 75 ans désirent rester chez eux Illustrations : IDÉ (1) Source Insee et étude, «La dépendance des personnes âgées : une projection en 2040». 4 5

4 Le processus naturel DE VIEILLISSEMENT Bien comprendre la dépendance et ses conséquences aide à s y préparer et à mieux la vivre si elle survient. La dépendance c est l incapacité d effectuer, sans une aide extérieure, les principaux actes de la vie courante comme se laver, s habiller, s alimenter ou encore se déplacer seul. À cette dépendance physique peut s ajouter une perte des facultés mentales : difficultés à s orienter dans le temps et l espace, troubles de la mémoire La perte d autonomie est donc liée au processus de vieillissement naturel et aux problèmes médicaux qui en découlent. Les maladies NEURO-DÉGÉNÉRATIVES La dépendance peut aussi être la conséquence de maladies neuro-dégénératives. Alzheimer, Huntington, Parkinson, scléroses, démences Ces pathologies entraînent la dégénérescence du système nerveux, provoquant la perte du contrôle du corps et des fonctions cognitives comme la mémoire, par exemple. La maladie d Alzheimer est la plus répandue et touche un grand nombre de personnes en France ( selon l Inpes). Évolutive, elle atteint certaines zones du cerveau et peut mener à la disparition progressive des capacités d orientation dans le temps et l espace, de reconnaissance des objets et des personnes, d utilisation du langage, de raisonnement, de réflexion Elle frappe l individu dans son fonctionnement psychique et relationnel et peut engendrer des troubles de l humeur. L évaluation DU NIVEAU DE DÉPENDANCE Une fois la dépendance diagnostiquée, celle-ci sera évaluée par le médecin traitant mais aussi par une équipe médicalisée du Conseil général si une aide financière est sollicitée. La grille nationale Aggir permet de déterminer le niveau de dépendance physique et psychique et ouvre droit, le cas échéant, à des prestations sociales versées par l État. Elle définit six niveaux de dépendance qui permettent d adapter les besoins de la personne dépendante et de sélectionner les professionnels qui seront en charge de s occuper d elle. Grille AGGIR GIR 1 GIR 2 GIR 3 GIR 4 Comprend les personnes âgées confinées au lit ou à un fauteuil, dont les fonctions mentales sont gravement altérées et qui ont besoin d une présence indispensable et continue d'intervenants. Concerne les personnes âgées confinées au lit ou à un fauteuil, dont les fonctions intellectuelles ne sont pas totalement altérées et dont l'état exige une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante. Ce groupe concerne aussi les personnes âgées dont les fonctions mentales sont altérées, mais qui ont conservé leurs capacités à se déplacer. Réunit les personnes âgées ayant conservé leur autonomie mentale, partiellement leur autonomie locomotrice, mais qui ont besoin quotidiennement et plusieurs fois par jour d'être aidées dans leur autonomie corporelle. Intègre les personnes âgées n'assumant pas seules leurs transferts (se lever, se coucher...) mais qui, une fois levées, peuvent se déplacer à l'intérieur de leur logement. Elles doivent parfois être aidées pour la toilette et l'habillage. Ce groupe concerne également les personnes âgées n'ayant pas de problèmes locomoteurs mais devant être aidées pour les activités corporelles et pour les repas. Pour plus d informations sur la maladie d Alzheimer, rendez-vous sur le site de l association France Alzheimer. > EN SAVOIR + GIR 5 GIR 6 Comprend des personnes âgées ayant seulement besoin d'une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage. Réunit les personnes âgées n'ayant pas perdu leur autonomie pour les actes essentiels de la vie courante. 6 7

5 Les difficultés PERSONNELLES ET FAMILIALES La perte d autonomie engendre dans certain cas des angoisses : l incapacité à subvenir seul à ses besoins fondamentaux peut donner l impression d être privé de son libre arbitre. Elle peut s accompagner d un sentiment d inutilité, de celui d être une charge pour les autres, ou encore de dépression suivant les situations. L apparition de la dépendance suscite aussi parfois des réactions complexes et ambivalentes au sein de l entourage. Il peut se trouver démuni face à l apparition des premiers signes de perte d autonomie. Des changements de comportement peuvent être perceptibles chez la personne en perte d autonomie et les proches peuvent avoir le sentiment de ne plus la reconnaître parce qu elle ne correspond plus forcément à l image et à la représentation qu ils en avaient. À partir de ce moment-là, la communication s altère selon les cas. Les rapports et les rôles familiaux habituels entre parents et enfants peuvent s inverser. Au contraire, l entourage peut aussi ne pas prendre conscience de l apparition de la dépendance ou ne pas vouloir la reconnaître. Sachez qu un soutien psychologique est apporté aux familles par des associations comme France Alzheimer, Familles Rurales, l Asfa Certaines associations dispensent aussi des formations pour l entourage. Un service gratuit de conseil par téléphone est également disponible pour les adhérents PRO BTP : CONSEIL AUTONOMIE. Se renseigner sur le soutien aux familles aidantes

6 L identification DES BESOINS Poser les bonnes questions est la première étape à suivre pour pouvoir ensuite recourir à l aide adéquate : Que peut accomplir la personne seule? Qu a-t-elle, en revanche, plus de mal à faire? Comment se sent-elle? Souhaite-t-elle de l aide pour la préparation des repas, pour l accompagnement des déplacements, pour l aide à la toilette? A-t-elle besoin d une aide partielle ou totale? Préfère-t-elle rester à domicile ou entrer dans un établissement spécialisé? Veillez à bien distinguer les gestes fondamentaux du quotidien, l entretien du domicile, la vie sociale et les activités extérieures. Le besoin DE FINANCEMENT La dépendance induit des coûts considérables : recours à des aidants professionnels, location ou achat de matériel technique, consommation médicale, etc. La collectivité finance en partie la dépendance mais une part importante reste à la charge des personnes et de leurs familles. On estime aujourd hui cette charge à environ par mois en moyenne. La retraite moyenne s'élevant à mensuels, elle ne suffit pas à couvrir ce coût, même avec l'aide de l'allocation personnalisée d'autonomie (Apa) qui se situe entre 500 et par mois. Le manque de ressources financières entraîne parfois une mauvaise prise en charge de la personne dépendante. Pour anticiper une éventuelle dépendance, il est possible de souscrire une assurance. Elle permet ainsi à toute personne qui ne bénéficierait pas d'un capital ou d'un revenu suffisant d aider à financer les besoins liés à la perte d autonomie. Les solutions de PRO BTP Le contrat Complément dépendance assure une sécurité financière en cas de perte d autonomie. Le souscripteur perçoit une rente mensuelle non imposable tant que dure la dépendance et choisit son niveau de rente en fonction de ses ressources. Des réductions sur la complémentaire santé sont proposées aux personnes de 60 ans et plus en situation de dépendance sur leur contrat BTP Santé : de 15 à 40 par mois. L importance DE L ENTOURAGE L entourage constitue une aide précieuse lorsque la dépendance survient. Dans tous les cas, la personne en perte d autonomie ne doit jamais rester isolée avec ses interrogations. Elle doit en parler avec sa famille et son médecin traitant pour être conseillée. Un professionnel, comme un psychologue par exemple ou un assistant de vie peut aussi l assister dans ses démarches administratives et la soutenir psychologiquement. Bénéficiez gratuitement de notre service CONSEIL AUTONOMIE > EN SAVOIR + Découvrir le contrat Complément dépendance PRO BTP > EN SAVOIR + Pour profiter des réductions BTP Santé, contactez-nous au

7 L Apa ALLOCATION PERSONNALISÉE D AUTONOMIE Cette aide est destinée aux personnes de 60 ans ou plus, hébergées à domicile ou dans un établissement. Seuls les quatre premiers niveaux Gir de la grille nationale Aggir (voir p.7) ouvrent droit à cette allocation, à condition que le demandeur réponde à certains critères : - être en manque ou en perte d'autonomie en raison de son état physique ou mental, - avoir besoin d'une aide pour l'accomplissement des actes essentiels de la vie ou être dans un état nécessitant une surveillance régulière, - résider de façon stable et régulière en France, - pour les étrangers, être en séjour légal en France. L'attribution de l'apa n'est pas soumise à conditions de ressources. Toutefois, un montant, (le ticket modérateur), reste à la charge du bénéficiaire, sauf si ses revenus sont inférieurs à 710,31 par mois. Les personnes âgées classées en GIR 5 et 6 peuvent néanmoins prétendre au versement des prestations d'aide ménagère servies par leur régime de retraite ou par l'aide sociale départementale. Montant de l Apa L attribution de l Allocation personnalisée d autonomie est décidée par le président du Conseil général de votre lieu d habitation. Son montant est calculé en fonction des ressources du demandeur, de ses besoins et de l importance de la dépendance. Il est au minimum de 28,20 par mois. En deçà, l'allocation n'est pas versée. Niveau de dépendance Montant mensuel maximum GIR ,60 GIR ,37 GIR 3 811,03 GIR 4 540,

8 L attribution de l Apa implique le respect de certaines obligations envers le Conseil général : - déclarer la personne ou le service d'aide à domicile rémunéré(e) par cette allocation, - fournir les justificatifs d'utilisation de l'aide (fiches de salaires, déclarations Urssaf, talons des chèques emploiservice, factures du service d'aide à domicile, factures des aides techniques...), - déclarer tout changement qui survient dans la situation de la personne dépendante (déménagement, hospitalisation, changement d'intervenant au domicile, modifications de ses ressources...). Retirez un dossier auprès de la Maison du département dont les coordonnées se trouvent sur les sites des Conseils généraux, du CCAS le plus proche de votre domicile ou encore sur le site officiel de l administration française. L APL L AIDE PERSONNALISÉE AU LOGEMENT C est l allocation principale permettant de subventionner les dépenses liées au logement. Son montant est calculé en fonction : - de la zone géographique où est situé le logement, - des charges d habitation, - du niveau des ressources, - du nombre de personnes à charge. À ces prestations s ajoutent des dispenses fiscales destinées également à alléger le coût de la prise en charge des personnes âgées. Il s agit, pour l essentiel, de la réduction d impôt sur le revenu au titre des frais de dépendance et d hébergement des personnes âgées dépendantes accueillies en établissement, et de l exonération d impôt sur le revenu des sommes versées au titre de l Apa. L ASPA L AIDE SOCIALE AUX PERSONNES ÂGÉES Cette allocation s'adresse aux personnes âgées ayant peu ou pas cotisé pour leur retraite pour porter leurs revenus à un niveau minimal. Elle est versée sous conditions : - d être âgé de plus de 65 ans (de 60 ans dans certains cas : inapte au travail, ancien combattant, mère de famille ouvrière...), - de résider en France ou dans les départements d'outre-mer, - d avoir des ressources inférieures à 742,27 par mois pour une personne seule ou 1 181,77 par mois pour un couple marié, en concubinage ou pacsé, - dans certains cas, il suffit d avoir atteint l âge légal de départ à la retraite pour en bénéficier, soit entre 60 et 62 ans selon la génération. Découvrez toutes les aides auxquelles vous avez accès. Votre demande doit être effectuée auprès de la Caisse d allocation familiale de votre lieu de résidence

9 L adaptation DU LOGEMENT Aujourd hui, la majorité des personnes âgées vit chez elle (87 % des 75 ans et plus) et désire y rester. Rester chez soi peut être rassurant, dans la mesure où l environnement est familier, et sous réserve que le logement soit adapté au handicap. De nombreuses solutions existent pour les personnes ayant du mal à réaliser les gestes du quotidien. Si la personne dépendante est propriétaire, elle peut effectuer des travaux (éclairage automatique, rampe pour escalier, rehaussage du lit, barres d appui, tapis antidérapants, etc.). L Agence nationale pour l habitat (Anah) propose, sous conditions de ressources, une prise en charge de 35 à 50 % des dépenses de travaux, dans la limite de Pour estimer les besoins et faire une demande, les propriétaires peuvent bénéficier d un accompagnement technique. En complément, d autres financements peuvent être sollicités auprès de la Caisse nationale d assurance vieillesse et des collectivités locales. Les solutions de PRO BTP PRO BTP propose des prêts travaux à taux avantageux destinés à faciliter l adaptation du logement. Découvrez les solutions PRO BTP en matière d'habitat : des prêts pour vous aider à acquérir ou améliorer votre logement, des aides et des services pour vous accompagner au quotidien. > EN SAVOIR + Si vous êtes intéressé(e) par un accompagnement au quotidien, les systèmes de téléalarme permettent de prévenir rapidement l entourage en cas de chute ou de difficulté soudaine. Les solutions de PRO BTP La téléassistance Conseil autonomie Présence Plus permet de rester 24 h/24 en contact avec des conseillers. Ce service garantit une intervention très rapide en cas d urgence. Se renseigner sur la téléassistance PRO BTP Conseil autonomie Présence Plus. > EN SAVOIR

10 L aide À DOMICILE Les services à la personne proposent des aides variées et adaptées à la situation de chaque usager. Elles peuvent être financées totalement ou en partie dans le cadre de l Apa. Ces aides concernent les actes essentiels de la vie quotidienne (lever, toilette, alimentation ), les activités domestiques (repassage, ménage, jardinage ), les activités sociales et relationnelles (sortir, aller chez le médecin, chez le coiffeur ). Les services d'aide à domicile peuvent être assurés par le secteur public et le secteur privé associatif. Les solutions de PRO BTP PRO BTP peut aussi participer au financement des aides à domicile. - Le Cesu (Chèque emploi service universel) Retour à domicile : participation financière octroyée après un séjour hospitalier qui requiert une aide passagère (aides ménagères, gardes, repassages ). - Participation, sous conditions, aux frais d équipement et d abonnement à la prestation de téléassistance. - Prise en charge de frais de séjour temporaire, afin de soulager les aidants qui s occupent d un parent âgé. Dans le cadre du «Plan domicile», l Agirc-Arrco propose également des aides individuelles sous forme de Cesu : - «Sortir Plus» est un dispositif financier pour aider les personnes âgées isolées de 80 ans et plus à sortir de chez elles. - «Bien chez moi» est une évaluation du besoin d amélioration de l habitat par un ergothérapeute, afin d identifier les difficultés rencontrées par la personne au sein de son domicile, analyser les risques et suggérer des solutions pratiques individualisées. - «Aide à domicile momentanée» est un dispositif pour les personnes de 75 ans et plus permettant de les aider, sur une courte durée, à surmonter un passage difficile au cours duquel le risque de dégradation de leur état général est augmenté (veuvage, maladie, absence de l aidant ). Pour les services de PRO BTP, adressez-vous à l Action sociale de votre région. Vous pouvez aussi vous renseigner auprès du CCAS (Centre communal d'action sociale) de votre commune, d un CLIC (Centre local d'information et de coordination) ou de la CNAV (Caisse nationale d'assurance vieillesse). Le conseil de PRO BTP Les diplômes DEAVS (Diplôme d'état d'auxiliaire de Vie Sociale) ou CAFAD (Certificat d'aptitude aux Fonctions d'aide à Domicile) ne sont pas obligatoires dans la profession. Il est donc nécessaire de se renseigner sur les compétences et l expérience de la personne aidante. Le premier contact est également important. En effet, la personne âgée et l aidant seront amenés à se côtoyer régulièrement, parfois même quotidiennement

11 Les soins À DOMICILE La santé d une personne âgée est fragile et la perte d autonomie peut rendre certains soins indispensables au quotidien. De nombreuses solutions permettent d être pris en charge à domicile, quels que soient l intensité et la complexité des besoins : services infirmiers, équipes d hospitalisation, ou encore unités de soins palliatifs. Ces professionnels de santé peuvent être : - L aide-soignant(e) : il/elle veille à l hygiène et au confort de la personne. - L infirmier(ère) : il/elle intervient sur prescription médicale et assure les soins d hygiène et médicaux. - Le médecin traitant : il intervient ponctuellement ou régulièrement selon l état de santé de la personne aidée. - D autres professionnels de santé peuvent également entourer la personne dépendante (orthophoniste, ergothérapeute, kinésithérapeute )

12 Les établissements SPÉCIALISÉS Différents types d établissements adaptés à chaque situation peuvent accueillir les personnes en perte d autonomie. - Les EHPAD (Établissements d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Ils accueillent des personnes valides, semi-valides ou dépendantes. Ces établissements sont médicalisés et prennent intégralement en charge le résident. Les tarifs et les aides financières varient en fonction du statut et du conventionnement de l établissement. - Les Unités de Soins de Longue Durée (USLD) Elles sont destinées aux personnes âgées très dépendantes, dont l état de santé nécessite une surveillance médicale constante. - Les structures d accueil de jour Elles reçoivent une ou plusieurs fois par semaine des personnes âgées vivant à domicile : grâce à diverses activités de stimulation, la personne conserve une vie sociale et les effets de la maladie sont retardés. L accompagnant habituel du malade peut également se reposer. L accueil de jour améliore ainsi le maintien à domicile et prépare à une éventuelle entrée en établissement d hébergement. Nos établissements spécialisés en France Cliquez sur le nom d un établissement pour connaître toutes ses caractéristiques. Les solutions de PRO BTP PRO BTP vous propose ses 11 établissements sanitaires et médicosociaux. Modernes et de qualité, ils sont spécialement conçus pour accueillir les personnes âgées et dépendantes. Les atouts de nos établissements : - des équipes dynamiques et compétentes qui s appuient sur des pôles médicaux spécialisés, - des soins de réadaptation pour déficiences fonctionnelles, physiques, cognitives, psychologiques, sociales, - des actions visant à maintenir le plus possible l autonomie des résidents. Pour plus d informations les maisons de retraite ou les foyers sociaux. Les établissements sanitaires et médico-sociaux PRO BTP accueillent prioritairement les retraités du BTP dans un cadre de vie naturel et agréable. > EN SAVOIR

13 Exemple de prestations d un de nos établissements spécialisés Les Fontaines de Monjous à Gradignan (Gironde) - Clinique - Soins de Suite et de Réadaptation - Centre de mémoire de proximité - Accueil des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer ou apparentée - Résidence de retraite médicalisée - EHPAD Comment bien choisir son établissement? Faire le bon choix n est pas toujours chose facile. Aussi, n hésitez pas à solliciter de l aide. Contactez votre direction régionale PRO BTP si un de nos établissements répond à vos attentes ou le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) le plus proche de votre domicile pour vous orienter dans votre décision. Vous pouvez aussi vous informer auprès de votre Centre Communal d Action Sociale (CCAS). Les critères à prendre en compte dans le choix de l établissement d accueil 1. Le prix comprend trois éléments - Un tarif soins, pris en charge par l Assurance-maladie. - Un tarif dépendance en fonction du niveau de dépendance. L Apa peut couvrir une partie de ces frais ; elle est alors directement versée à l établissement. - Un tarif hébergement (chambre, linge de maison, repas ) : comptez de 70 à 150 par jour dans un établissement privé à but lucratif, et de 40 à 80 dans le privé associatif ou public. N oubliez pas de compter les frais annexes tels que coiffure, pédicure, télévision, téléphone qui peuvent être parfois une charge en plus. Crédit photos : D.R. OÙ SE RENSEIGNER En savoir plus sur les établissements spécialisés

14 2. La taille de l établissement - Les petites unités de vie (Puv) : les places sont limitées. La prise en charge médicale est assurée par des services de soins infirmiers à domicile (Ssiad) extérieurs. Ces établissements de petite taille sont chaleureux. Si la dépendance devient trop lourde, il faut parfois trouver une formule d hébergement plus adéquate. - Les établissements intermédiaires, de 25 à 80 lits : ils conservent une dimension chaleureuse. Cependant, parfois il n y a pas de médecin à temps plein ni d unité Alzheimer. - Les établissements de plus de lits. L équipe médicale et les soins infirmiers se font à plein-temps. 3. La prise en charge de la maladie d Alzheimer Préférez un EHPAD doté d une unité spécifique pour les personnes désorientées. Ces unités fermées accueillent un petit nombre de personnes, valides physiquement, autour d un projet de vie. Chaque résident est intégré à la vie sociale et participe aux activités des lieux (préparation des repas, vaisselle ). Les familles D ACCUEIL Les familles d accueil constituent une alternative intéressante pour les personnes nécessitant de l aide au quotidien. Cette formule est à la fois conviviale et sécurisante en permettant aux personnes âgées de rester entourées et accompagnées. Les accueillants familiaux sont habilités à recevoir sur dérogation deux ou trois personnes, autonomes ou non. Chaque locataire a sa chambre et bénéficie des espaces communs. Certains sont éligibles à l aide sociale. Le coût est d environ par mois tout compris (tarif de la Fédération nationale des aidants et accueillants familiaux). Le tarif varie en fonction de l état de dépendance de la personne. Le conseil de PRO BTP Il est recommandé de visiter plusieurs établissements et de vous rendre dans les chambres et salles communes. Vous pouvez aussi vous renseigner sur le programme d activités ainsi que sur les transports en commun des alentours. Demandez à rencontrer le personnel soignant. Renseignez-vous aussi sur ses effectifs. Ils peuvent constituer un indicateur du niveau de médicalisation. Évaluez l ambiance et l atmosphère du lieu. Bon à savoir : le contrôle des établissements médico-sociaux En France, les établissements médico-sociaux sont soumis à un encadrement strict. Les maisons de retraite, les établissements non médicalisés (EHPA) et les établissements médicalisés (EHPAD) ne peuvent fonctionner sans une autorisation spécifique. Des contrôles et inspections sont également réalisés, afin de vérifier les soins et l hygiène, la vie quotidienne et les équipements. Les résultats conditionnent le renouvellement de l'autorisation de fonctionnement des établissements. 26 Plus de détails sur les familles d accueil sur le site de la Fédération Nationale des Aidants et Accueillants Familiaux et sur 27

15 L aide FAMILIALE L aidant familial est la personne qui vient en aide, à titre non professionnel, en partie ou totalement, à une personne âgée dépendante ou à une personne handicapée de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne. Cette aide régulière est permanente ou non. Elle peut prendre différentes formes comme les activités domestiques, les soins, le soutien aux fonctions cognitives, l accompagnement à la vie sociale, les démarches administratives, le soutien psychologique En France, on compte 8,3 millions d aidants familiaux dont 4,3 millions qui viennent en aide à une personne de plus de 60 ans de leur entourage. À ce jour, un adulte sur dix de plus de 50 ans aide une personne en perte d autonomie. 60 % des personnes dépendantes restent à domicile et 40 % sont prises en charge en établissement spécialisé. Le conseil de PRO BTP Se faire aider par un proche dans les gestes quotidiens peut être sécurisant mais cela peut aussi altérer les relations. La prise en charge d un proche prend du temps et entraîne des bouleversements au quotidien qui peuvent peser sur la vie familiale. C est donc une décision qu il ne faut pas prendre à la légère. Il est important de bien en discuter au préalable. Les droits DES AIDANTS Les solutions de repos Accompagner un proche âgé est une mission qui peut s avérer difficile d un point de vue physique mais aussi psychologique. Si l aidant familial ressent de la fatigue ou a des obligations personnelles, il peut faire appel à une aide extérieure pour se ménager du temps pour lui. Des lieux d accueil peuvent prendre le relais : l accueil temporaire de jour, les familles d accueil temporaire, l accueil temporaire à domicile, la garde itinérante de nuit, la téléassistance ou encore le portage des repas

16 Les solutions de PRO BTP PRO BTP propose les Villages répit familles, un nouveau concept pour soulager les aidants familiaux. Ces établissements inédits associent un village de vacances et une prise en charge médico-sociale pour accueillir, ensemble, personne aidée et personne aidante. Certains établissements prennent en charge les malades atteints de la maladie d Alzheimer. L ouverture des premières structures est prévue pour fin La formation des aidants Les aidants familiaux peuvent être démunis devant la prise en charge d un proche en perte d autonomie. Sachez que des formations existent pour sensibiliser aux premiers secours, aux gestes du quotidien, à l accompagnement psychologique, à la psychomotricité, aux soins corporels Différents organismes les dispensent comme la Croix-Rouge, certaines associations, les CLIC (Centre Local d Information et de Coordination). En principe, ce congé n est pas rémunéré par l'employeur, les collectivités territoriales ou encore l association française des aidants. La rémunération L aidant familial peut avoir le statut de salarié si la personne dépendante bénéficie de l Apa. Cette allocation permet de le rémunérer. Tout membre de la famille peut être salarié, hormis le(la) conjoint(e), le(la) concubin(e) ou la personne ayant conclu avec lui un Pacte civil de solidarité (Pacs). Peut-on obliger UN PROCHE À SE SOIGNER? Il arrive que certaines personnes en perte d autonomie refusent les soins nécessaires. Les proches peuvent se sentir impuissants devant ce refus. La loi française oblige le médecin à informer le patient de sa maladie et des effets des thérapies proposées, de veiller à leur bonne compréhension et d en obtenir la bonne exécution. Si le malade persiste dans son refus, le médecin doit respecter sa volonté après avoir précisé les conséquences de ses choix. Toutefois, si la volonté de la personne de refuser ou d'interrompre un traitement met sa vie en danger, le médecin doit tout mettre en œuvre pour la convaincre d'accepter les soins indispensables. Le Code de Santé publique prévoit néanmoins certains cas où le médecin peut passer outre le consentement de la personne concernée : l urgence et l impossibilité de s exprimer si la survie en dépend. Toute personne majeure peut désigner une personne de confiance qui peut être un parent, un proche ou le médecin traitant, et qui sera consultée au cas où elle-même serait hors d'état d'exprimer sa volonté et de recevoir l'information nécessaire. La personne désignée peut l'accompagner dans ses démarches et assister aux consultations médicales, afin de l'aider dans ses décisions. Les congés familiaux Le congé de solidarité familiale permet à l aidant familial de s absenter de son travail pour assister un proche en raison de la gravité de son état de santé. D une durée maximale de trois mois, renouvelable une fois, ce congé sans solde n est pas rémunéré pendant la suspension du contrat de travail, sauf dispositions plus favorables d une convention collective. Avec l accord de l employeur, il peut être transformé en période à temps partiel. Le congé de soutien familial permet de suspendre son activité pour s occuper d un proche dépendant. D une durée de trois mois, il est renouvelable dans la limite d un an sur l ensemble de la carrière professionnelle. Pendant cette période, le maintien de l emploi est garanti. 30 Obtenir plus d informations sur le site de l Association Française des Aidants. 31 Découvrir les Villages répit familles avec PRO BTP

Chiffres clés. Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014

Chiffres clés. Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014 Chiffres clés MAJ du 20 juin 2014 Page 1/6 Chiffres clés Assurance maladie Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014 Montant de l'aide pour les + de 60 ans : 550 / an Nombre

Plus en détail

Comment financer sa maison de retraite?

Comment financer sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 2 Comment financer sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES L accueil des personnes âgées Les tarifs en maison de retraite L APA en établissement L Aide

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PERSONNES AGEES DEPENDANTES LISTE DE QUELQUES DISPOSITIFS

PRISE EN CHARGE DES PERSONNES AGEES DEPENDANTES LISTE DE QUELQUES DISPOSITIFS DES PERSONNES AGEES DEPENDANTES LISTE DE QUELQUES S D ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES DEPENDANTES Familles de France 28 Pce Saint-Georges 75009 PARIS Fax : 01 45 96 07 88 http://www.familles-de-france.org

Plus en détail

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection Maison de Retraite Sélection QUE CHOISIR? Maison de Retraite / Résidence Services / Maintien à domicile +10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts EDITO Partir en Maison de Retraite

Plus en détail

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Vous vivez à domicile mais vous souhaitez être aidé dans votre quotidien. Bien vivre dans son logement : Le maintien à domicile peut être facilité

Plus en détail

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 Les Soins à Domicile = Qui Fait Quoi? Le Médecin Traitant Le pivot du maintien au domicile. Rôle de Coordination. L Infirmier Rôles = Suivi quotidien (médicaments, pansements,

Plus en détail

L'APA doit être utilisée pour les dépenses prévues par le plan d'aide individuel :

L'APA doit être utilisée pour les dépenses prévues par le plan d'aide individuel : Aide à domicile des personnes âgées I n f o r m a t i o n s SOMMAIRE Exonération des charges sociales Intervenant à domicile Allocation Personnalisée d Autonomie Soins à domicile 1. Allocation Personnalisée

Plus en détail

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie.

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était. Pourquoi souscrire un contrat de dépendance? Souscrire un contrat de dépendance est

Plus en détail

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville.

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville. Ville d Albertville Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées www.albertville.fr Sommaire Logement-foyer : la résidence des 4 Vallées p. 4 Service maintien

Plus en détail

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450 COMPLÉMENT AUTONOMIE Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. Capital 1 er équipement à partir de 750 Rente mensuelle jusqu à 450 * Dans les limites et conditions de la notice d information

Plus en détail

a dépendance Chiffres clés, les Français face à la dépendance, le rôle des aidants... APRIL vous aide à comprendre [ DÉPENDANCE] PARTICULIERS

a dépendance Chiffres clés, les Français face à la dépendance, le rôle des aidants... APRIL vous aide à comprendre [ DÉPENDANCE] PARTICULIERS APRIL vous aide à comprendre [ DÉPENDANCE] PARTICULIERS a dépendance Chiffres clés, les Français face à la dépendance, le rôle des aidants... L assurance n est plus ce qu elle était. [ DÉPENDANCE] PARTICULIERS

Plus en détail

Préface Page 3. La maladie en quelques mots Page 4 à 5. 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7. 2 - Le diagnostic. Page 8

Préface Page 3. La maladie en quelques mots Page 4 à 5. 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7. 2 - Le diagnostic. Page 8 SOMMAIRE Préface Page 3 La maladie en quelques mots Page 4 à 5 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7 2 - Le diagnostic. Page 8 3 - Les aides Page 9 à 11 3.1 - Le soutien à domicile (ménage, courses,

Plus en détail

INFORMATIONS MAISONS DE RETRAITE

INFORMATIONS MAISONS DE RETRAITE INFORMATIONS MAISONS DE RETRAITE 1. LES TYPES D'ETABLISSEMENTS Le Conseil général assure également le financement de l hébergement en EHPAD agréés (maisons de retraite et unités de soins de longue durée)

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne ACCUEIL ET HEBERGEMENT DE LA PERSONNE AGEE

Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne ACCUEIL ET HEBERGEMENT DE LA PERSONNE AGEE 1 Hospices Civils de Beaune Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne Institut de formation d aides-soignants Promotion 2015-2016 Date : 3/9/15 Durée : 1h30 ACCUEIL ET

Plus en détail

AIDES ET PRISES EN CHARGE

AIDES ET PRISES EN CHARGE AIDES ET PRISES EN CHARGE 1. Réduction d impôts Afin de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en perte d autonomie, le gouvernement a mis en place un dispositif permettant aux populations

Plus en détail

Projet. Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014. Principes Généraux

Projet. Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014. Principes Généraux Sèvres-Vienne Règlement d'action Sanitaire et Sociale Projet Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014 Principes Généraux Préambule

Plus en détail

Guide. Seniors. Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés. à QUINT-FONSEGRIVES

Guide. Seniors. Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés. à QUINT-FONSEGRIVES Guide Seniors Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés à QUINT-FONSEGRIVES Le devoir de solidarité envers nos aînés est une nécessité morale. Nous ne pouvons être heureux que si nos seniors le

Plus en détail

Santé des personnes âgées

Santé des personnes âgées Santé des personnes âgées La population française vieillit et l importance numérique des personnes âgées de plus de 60 ans et de plus de 75 ans progressera dans les années à venir, avec l entrée dans le

Plus en détail

AIDES ET PRISES EN CHARGE

AIDES ET PRISES EN CHARGE AIDES ET PRISES EN CHARGE 1. Réduction d impôts Afin de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en perte d autonomie, le gouvernement a mis en place un dispositif permettant aux populations

Plus en détail

La solidarité en actes

La solidarité en actes La solidarité en actes «La solidarité est un sentiment qui pousse les hommes à s accorder une aide mutuelle», dit le Larousse. «Aide mutuelle réciproque entraide solidaire», autant d expressions et de

Plus en détail

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP Service des Politiques de l Autonomie des Personnes Agées REVALORISATION des tarifs Au 1 er septembre 2014 - DES PRESTATIONS ET AVANTAGES SOCIAUX DESTINES AUX PERSONNES

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

LE PETIT GUIDE. des. personnes. agees

LE PETIT GUIDE. des. personnes. agees LE PETIT GUIDE des personnes agees Édito Avec l allongement de l espérance de vie, qui augmente de près d un trimestre chaque année en France, grâce aux progrès sociaux et médicaux, un francilien sur cinq

Plus en détail

SEPTEMBRE 2004. Pour pouvoir rester ensemble le plus longtemps possible

SEPTEMBRE 2004. Pour pouvoir rester ensemble le plus longtemps possible SEPTEMBRE 2004 Pour pouvoir rester ensemble le plus longtemps possible SOMMAIRE Aujourd hui vous avez de belles années devant vous et vous envisagez votre retraite en toute sérénité. Cependant, l âge,

Plus en détail

PERSONNES AGEES : UNE NOUVELLE AIDE POUR L AUTONOMIE Dossier réalisé par JF Rebeyrol

PERSONNES AGEES : UNE NOUVELLE AIDE POUR L AUTONOMIE Dossier réalisé par JF Rebeyrol PERSONNES AGEES : UNE NOUVELLE AIDE POUR L AUTONOMIE Dossier réalisé par JF Rebeyrol Depuis le 1 er janvier 2002, une nouvelle aide, l Allocation personnalisée d autonomie ou APA, remplacera l actuelle

Plus en détail

Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie

Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie Action Sociale I janvier 2013 I Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie Plan d actions personnalisé Aides d urgence : ARDH et ASIR Logement et cadre de vie Secours exceptionnels Le

Plus en détail

AIDES ET PRISES EN CHARGE

AIDES ET PRISES EN CHARGE Bureaux et Siège Social 21 rue de la Plaine- 75020 PARIS 01.43.66.98.99 01.43.66.56.65 ASSISTANCE A DOMICILE Site internet : www.assistance-a-domiciie.org Courriel assistanceadomiciie@yahoo.fr Antenne

Plus en détail

Les avantages fiscaux

Les avantages fiscaux Réduction d impôt sur le revenu Les avantages fiscaux La réduction ou le crédit d'impôt Toute personne ayant recours aux services d'une aide à domicile dans sa résidence principale, secondaire ou celle

Plus en détail

Venez visiter et vous renseigner

Venez visiter et vous renseigner THEOPOLIS 41 - Association loi 1901 à but non lucratif Organisme Agréé Services à la Personne (SAP) Résidence IRIS 9 rue du gris d Aunis - 41100 NAVEIL Tél/Fax : 02.54.23.98.97 N Siret : 804 420 321 000

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

auremar - Fotolia.com

auremar - Fotolia.com auremar - Fotolia.com Bien vivre chez soi Différents dispositifs permettent aux seniors giffois de rester chez eux avec des repas à domicile, des aides ponctuelles comme le ménage, le repassage, les courses

Plus en détail

RESIDENCE SERVICES IRIS

RESIDENCE SERVICES IRIS RESIDENCE SERVICES IRIS A 5 minutes de Vendôme Et 40 minutes de PARIS Nous vous proposons une alternative supplémentaire entre le maintien à domicile diffus et la vie en établissement. r Un cadre de vie

Plus en détail

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale,

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale, Vous êtes un professionnel du corps médical ou des services sociaux, vous travaillez au sein d un établissement spécialisé, vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL maintien à domicile personnes âgées - handicapées Aide à domicile Portage de repas Téléalarme 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS L aide à domicile

Plus en détail

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014 Dispositifs d aides aux personnes âgées 1 Les acteurs de la gérontologie Où trouver l information sur les aides aux personnes âgées: Les CCAS: Centre Communaux d Action Sociale, outils social des mairies.

Plus en détail

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial 1. Définition Le dispositif d accueil familial concourt à la diversification des offres d hébergement proposées aux

Plus en détail

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr.

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr. ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE ASAD de BORDEAUX 74 Cours Saint-Louis BP 60053 33028 Bordeaux Cedex Horaires d ouverture Du Lundi au Vendredi de 8h30 à 18h Site internet : www.asad-bordeaux.fr

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Faire face à la perte d autonomie Épargner selon ses objectifs DÉCEMBRE 2014 GUIDE PRATIQUE / FAIRE FACE À LA PERTE D AUTONOMIE

GUIDE PRATIQUE. Faire face à la perte d autonomie Épargner selon ses objectifs DÉCEMBRE 2014 GUIDE PRATIQUE / FAIRE FACE À LA PERTE D AUTONOMIE GUIDE PRATIQUE Faire face à la perte d autonomie Épargner selon ses objectifs DÉCEMBRE 2014 03 AVANT-PROPOS 1 La perte d autonomie touche de plus en plus de personnes, en raison principalement du vieillissement

Plus en détail

Un de vos proches ou vous-même avez été diagnostiqué malade d Alzheimer, ce guide peut vous aider

Un de vos proches ou vous-même avez été diagnostiqué malade d Alzheimer, ce guide peut vous aider Guide d aide à l orientation des malades et des familles Un de vos proches ou vous-même avez été diagnostiqué malade d Alzheimer, ce guide peut vous aider La maladie d Alzheimer et les maladies apparentées

Plus en détail

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 PREAMBULE LES PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L AIDE SOCIALE Le Règlement départemental

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique.

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique. Placement en établissement médicalisé ou spécialisé Cette aide permet de faire face à la charge financière importante que représente le placement en établissement spécialisé de l adhérent ou de l ayant

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

Edition 2015. Bien vivre sa retraite Des conseils, des ateliers et des aides

Edition 2015. Bien vivre sa retraite Des conseils, des ateliers et des aides Edition 2015 Des conseils, des ateliers et des aides La vie à la retraite Le passage à la retraite modifie les habitudes, les repères et le rythme de vie. L arrêt du travail laisse place à un nouveau temps

Plus en détail

Unités de Soins de Longue Durée USLD

Unités de Soins de Longue Durée USLD VAL-DE-MARNE Unités de Soins de Longue Durée USLD HABILITÉES au titre de l'aide sociale Une Unité de soins de longue durée est un établissement d'hébergement médicalisé qui accueille des personnes souffrant

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE Les services à la personne désignent les activités destinées à répondre aux besoins des particuliers dans leur vie quotidienne. On distingue 3 domaines de services

Plus en détail

SOUTIEN et MAINTIEN à DOMICILE AM DUROCHER

SOUTIEN et MAINTIEN à DOMICILE AM DUROCHER SOUTIEN et MAINTIEN à DOMICILE AM DUROCHER DEFINITION Démarche dynamique permettant à la personne âgée de continuer à mener la vie qu elle souhaite grâce à des aides. Le soutien à domicile l analyse de

Plus en détail

Allocation Personnalisée d'autonomie (APA) Mode d'emploi

Allocation Personnalisée d'autonomie (APA) Mode d'emploi CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MOSELLE - 01/14 - Photos : Florent DONCOURT CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MOSELLE Hôtel du Département BP 11096-57036 METZ CEDEX 1 Direction de la Solidarité Direction de la Politique de

Plus en détail

Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA. Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie

Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA. Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie Edition 2011 En vieillissant, il devient parfois difficile d accomplir, seul, les gestes

Plus en détail

QUELLE RESIDENCE POUR MA VIEILLESSE?

QUELLE RESIDENCE POUR MA VIEILLESSE? QUELLE RESIDENCE POUR MA VIEILLESSE? Comité régional de coordination de l'action sociale Agirc-Arrco Lorraine 1re partie : LES ETABLISSEMENTS D ACCUEIL POUR PERSONNES ÂGÉES page 4 Les personnes âgées valides

Plus en détail

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Livret d information à destination des usagers, de leur famille et des professionnels www.cg58.fr www.bienvieillirennievre.fr

Plus en détail

EnVie d Indépendance. Gamme Dépendance - Notice. Mon envie, c est de pouvoir bénéficier de mon capital en un seul versement.

EnVie d Indépendance. Gamme Dépendance - Notice. Mon envie, c est de pouvoir bénéficier de mon capital en un seul versement. EnVie d Indépendance Mon envie, c est de pouvoir bénéficier de mon capital en un seul versement. Gamme Dépendance - Notice La bonne étoile de votre avenir Une offre indispensable POURQUOI SOUSCRIRE ENVIE

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. Il est habilité à recevoir des bénéficiaires de l aide sociale et conventionné au titre de l'aide personnalisée au logement.

CONTRAT DE SEJOUR. Il est habilité à recevoir des bénéficiaires de l aide sociale et conventionné au titre de l'aide personnalisée au logement. CONTRAT DE SEJOUR «Le Clos Chevalier» est un Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (E.H.P.A.D.), situé à ORNEX, géré par l Organisation pour la Santé et l Accueil (ORSAC), association

Plus en détail

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne RE ACCES AUX DROITS N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX 2014 as MAIA région mulhousienne SOMMAIRE ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Formation Missions ARTICULATION GESTIONNAIRE DE CAS / ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

Plus en détail

Assurances. Préserver mon autonomie. La dépendance : comprendre S informer anticiper

Assurances. Préserver mon autonomie. La dépendance : comprendre S informer anticiper Assurances Préserver mon autonomie La dépendance : comprendre S informer anticiper 2 Sommaire comprendre la dépendance... p. 4 s informer pour accompagner des parents âgés... p. 8 anticiper, agir et protéger

Plus en détail

L accueil des personnes âgées en établissement. janvier 2012

L accueil des personnes âgées en établissement. janvier 2012 L accueil des personnes âgées en établissement janvier 2012 1 1. Démographie D : quelques données clés Un nombre croissant de personnes âgées : Haut-Rhin 2008 2011 2016 2021 Nombre 85 ans et + 13 253 16

Plus en détail

Guide des aidants familiaux de la Haute Gironde

Guide des aidants familiaux de la Haute Gironde SAINT-CIERS- SUR-GIRONDE Guide des aidants familiaux de la Haute Gironde BLAYE SAINT- SAVIN BOURG SAINT-ANDRE- DE-CUBZAC Avant-Propos Aider une personne malade, âgée ou en situation d handicap n est pas

Plus en détail

Contrat de séjour Maison de Retraite MLX0MSM0 2013 Centre Hospitalier de Dax Côte d Argent CONTRAT DE SEJOUR

Contrat de séjour Maison de Retraite MLX0MSM0 2013 Centre Hospitalier de Dax Côte d Argent CONTRAT DE SEJOUR Centre de Gériatrie Route des roches BP 323 40107 Dax-Cedex CONTRAT DE SEJOUR EHPAD Les Albizzias et Le Hameau de Saubagnacq Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l établissement

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION HÉBERGEMENT EN ÉTABLISSEMENT D ACCUEIL POUR PERSONNES ÂGÉES DOSSIER D INSCRIPTION Vous envisagez de vous inscrire dans un établissement d accueil pour personnes âgées. Afin de faciliter vos démarches,

Plus en détail

-- Que faire face au risque dépendance?

-- Que faire face au risque dépendance? Conférence du 16 juin 2008 pour l APAI -- Que faire face au risque dépendance? Les coordonnées des intervenants : Nicole MISPELAERE Conseiller financier mispeln@agf.fr Portable perso 06 82 81 06 11 Michel

Plus en détail

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir L évaluation de l autonomie Lors du dépôt du dossier d admission en établissement, une évaluation actualisée du degré de dépendance est demandée aux futurs résidents. Ce degré de dépendance est évalué

Plus en détail

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile.

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile. DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE Informations pratiques Vous êtes retraité du régime agricole et vous souhaitez bénéficier d une prise en charge de la MSA pour pouvoir recourir à des services vous permettant

Plus en détail

Maisons de Retraite Etablissements sanitaires Etablissements pour Personnes Agées

Maisons de Retraite Etablissements sanitaires Etablissements pour Personnes Agées Les Ateliers Mémoire 5 mai 2014 Maisons de Retraite Etablissements sanitaires Etablissements pour Personnes Agées Serge PALANQUE Parcours de Vie Moyen d une personne ARCEA- Saclay: Nombre total d adhérents:

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT AIDES DU CONSEIL GENERAL DEPARTEMENTAL Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : Vous avez moins de 60 ans ou jusqu à 75 ans si les droits ont été justifiés avant. Renseignements auprès de la Maison

Plus en détail

Unéo, partenaire de votre vie.

Unéo, partenaire de votre vie. vie de couple, enfant, reconversion, retraite Édition 2014 Unéo, partenaire de votre vie. NCIER N SOUTIEN FINA BÉNÉFICIEZ D U ONNALISÉ GNEMENT PERS PA M O C C A N U &D S PROCHES POUR VOUS & VO 0 969 390

Plus en détail

Perte d autonomie et soutien au domicile

Perte d autonomie et soutien au domicile Perte d autonomie et soutien au domicile Autonomie: se réfère au libre arbitre ; possibilité de se diriger par soi-même, de choisir soi-même, de décider ce l on peut faire soimême. Dépendance: obligation

Plus en détail

EHPAD «Théodore ARNAULT» 10, rue Condorcet - B.P. 19-86110 MIREBEAU Tél. : 05.49.50.40.51 / Fax : 05.49.60.75.01

EHPAD «Théodore ARNAULT» 10, rue Condorcet - B.P. 19-86110 MIREBEAU Tél. : 05.49.50.40.51 / Fax : 05.49.60.75.01 EHPAD «Théodore ARNAULT» (Etablissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes) Contrat de séjour «Hébergement temporaire» EHPAD «Théodore ARNAULT» 10, rue Condorcet - B.P. 19-86110 MIREBEAU Tél. :

Plus en détail

La Protection Juridique. Personnes Majeures. des. «Maison pour les Familles»

La Protection Juridique. Personnes Majeures. des. «Maison pour les Familles» La Protection Juridique des Personnes Majeures «Maison pour les Familles» Les Mesures de Protection? Qui protéger et pourquoi Un adulte doit être capable de pourvoir à ses propres intérêts et exercer les

Plus en détail

SERVICES A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER. Les activités des services à la personne

SERVICES A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER. Les activités des services à la personne S A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER EMPLOYEUR Les activités des services à la personne Famille Enfants, soutien scolaire, aide administrative ou informatique Vie quotidienne Ménage, bricolage, jardinage,

Plus en détail

DOSSIER UNIQUE DE PRÉ ADMISSION DÉPARTEMENTAL DE VAUCLUSE

DOSSIER UNIQUE DE PRÉ ADMISSION DÉPARTEMENTAL DE VAUCLUSE DOSSIER UNIQUE DE PRÉ ADMISSION DÉPARTEMENTAL DE VAUCLUSE en vue d une admission en établissement d accueil pour personnes âgées Etat civil PARTIE 1 : SITUATION ADMINISTRATIVE ET SOCIALE NOM :... PRÉNOMS

Plus en détail

SOMMAIRE 1 OBJECTIFS DE LA PRISE EN CHARGE...- 4 - 2 DISPOSITIONS GENERALES ET MODALITES D ADMISSION...- 4 - 3 DESCRIPTION DES PRESTATIONS...

SOMMAIRE 1 OBJECTIFS DE LA PRISE EN CHARGE...- 4 - 2 DISPOSITIONS GENERALES ET MODALITES D ADMISSION...- 4 - 3 DESCRIPTION DES PRESTATIONS... CONTRAT DE SEJOUR SOMMAIRE 1 OBJECTIFS DE LA PRISE EN CHARGE...- 4-2 DISPOSITIONS GENERALES ET MODALITES D ADMISSION...- 4-3 DESCRIPTION DES PRESTATIONS...- 4-3.1 Le logement... - 4-3.2 Prestations comprises

Plus en détail

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était.

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était. [ dépendance ] PARTICULIERS erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était. [ serenassur rente ] Pourquoi souscrire un contrat de

Plus en détail

Maintien d autonomie/ Dépendance et Décès

Maintien d autonomie/ Dépendance et Décès NOUVEAU AU 1 er JANVIER 2013 Évolution de votre couverture Décès-Invalidité Découvrez vos nouvelles garanties Arméo Maintien d autonomie/ Dépendance et Décès BÉNÉFICIEZ D UN SOUTIEN FINANCIER & D UN ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Règlement d Action Solidaire modifié par l Assemblée générale des 15 et 16 septembre 2014 Mis à jour au 1 er janvier 2015

Règlement d Action Solidaire modifié par l Assemblée générale des 15 et 16 septembre 2014 Mis à jour au 1 er janvier 2015 1 Conformément aux articles 5 des statuts et 11 du règlement intérieur, ce présent règlement précise les conditions de mise en œuvre de l action solidaire de la Mutuelle. Chapitre I CONDITIONS GENERALES

Plus en détail

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Description Cette carte à requête présente l ensemble de l offre en structures d accueil pour les personnes âgées en 2010. L Île-de-France

Plus en détail

L accueil en établissement

L accueil en établissement I VOLET 3 L accueil en établissement Article L 344-5-1 du CASF, Article L. 242-4 du CASF, Article L. 131-3 du CASF 1. Définition Toute personne handicapée dont l état de santé nécessite un placement en

Plus en détail

Une assurance Dépendance pour eux, pour moi, pour nous.

Une assurance Dépendance pour eux, pour moi, pour nous. Dépendance Une assurance Dépendance pour eux, pour moi, pour nous. Entour Age Le guide de vos services d assistance Grâce aux progrès de la médecine, nous vivons de plus en plus longtemps et globalement

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Ce document a été établi à titre d information sur les principes généraux de la fiscalité des personnes en situation de handicap. Il est

Plus en détail

A domicile En établissement Accueil chez un particulier agréé Date d entrée :... Date dentrée :... RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE FOYER DU DEMANDEUR

A domicile En établissement Accueil chez un particulier agréé Date d entrée :... Date dentrée :... RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE FOYER DU DEMANDEUR RÉSERVÉ A L ADMINISTRATION N DOSSIER... ALLOCATION PERSONNALISÉE D AUTONOMIE LOI N 2001-647 DU 20 JUILLET 2001 MODIFIANT LE CODE DE L ACTION SOCIALE ET DES FAMILLES Demande d aide d une personne âgée de

Plus en détail

du maintien à domicile bien VieilliR CHeZ soi Guide du FinanCement

du maintien à domicile bien VieilliR CHeZ soi Guide du FinanCement bien VieilliR CHeZ soi Guide du FinanCement du maintien à domicile Semaine nationale réalisée sous le haut patronage de la Ministre déléguée auprès de la Ministre des Affaires sociales et de la Santé,

Plus en détail

Le Prieuré. Livret d accueil. EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux.

Le Prieuré. Livret d accueil. EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux. Centre Hospitalier de Dreux Livret d accueil Le Prieuré EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux.fr Bienvenue Ce livret d accueil

Plus en détail

SOCIALE AU SERVICE DES SALARIÉS

SOCIALE AU SERVICE DES SALARIÉS L ACTION SOCIALE AU SERVICE DES SALARIÉS Une difficulté passagère? Faites appel à l action sociale Maternité, chômage, divorce, handicap, retraite, dépendance Chaque moment sensible de la vie suscite des

Plus en détail

SOURCES ET CONDITIONS DE FINANCEMENT DES PRESTATIONS DE SERVICE A DOMICILE

SOURCES ET CONDITIONS DE FINANCEMENT DES PRESTATIONS DE SERVICE A DOMICILE SOURCES ET CONDITIONS DE FINANCEMENT DES PRESTATIONS DE SERVICE A DOMICILE 1 1 Réduction d impôt ou crédit d impôt Référence : - article L 129-1 du code du travail - article 199 sexdecies du code des impôts

Plus en détail

SOLIDARITÉ SÉNIORS. et HANDICAP LE GUIDE DES PRESTATIONS DU CONSEIL GÉNÉRAL POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

SOLIDARITÉ SÉNIORS. et HANDICAP LE GUIDE DES PRESTATIONS DU CONSEIL GÉNÉRAL POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP SOLIDARITÉ SÉNIORS et HANDICAP LE GUIDE DES PRESTATIONS DU CONSEIL GÉNÉRAL POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ÉDITO En 2030, 1 Martiniquais sur 4 sera âgé de plus de 60

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

Un de vos proches ou vous-même avez été diagnostiqué malade d Alzheimer, ce guide peut vous aider

Un de vos proches ou vous-même avez été diagnostiqué malade d Alzheimer, ce guide peut vous aider Guide d aide à l orientation des malades et des familles Un de vos proches ou vous-même avez été diagnostiqué malade d Alzheimer, ce guide peut vous aider La maladie d Alzheimer et les maladies apparentées

Plus en détail

Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement

Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement Références juridiques Code de l Action Sociale et des Familles: Article L 131-3 sur l admission d urgence Article L 231-4 et suivants concernant les modalités

Plus en détail

Localisation. Les prestations

Localisation. Les prestations Localisation EHPAD L OREE DU PARC 131 rue de Nazareth 49100 Angers Tél. : 02 41 72 46 46 email : accueil.oreeduparc@mfam49-53.fr Pour en savoir plus Située à proximité du Parc de la Garenne et du Centre

Plus en détail

DEMANDE D ALLOCATION DÉPARTEMENTALE PERSONNALISÉE D AUTONOMIE (ADPA)

DEMANDE D ALLOCATION DÉPARTEMENTALE PERSONNALISÉE D AUTONOMIE (ADPA) NOM :. Prénom : Commune :... DEMANDE D ALLOCATION DÉPARTEMENTALE PERSONNALISÉE D AUTONOMIE (ADPA) DOSSIER À COMPLÉTER ET À RETOURNER À VOTRE MAISON DU RHÔNE VOTRE MAISON DU RHÔNE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT

Plus en détail

Accueil familial. des personnes âgées ou handicapées. www.calvados.fr. Direction générale adjointe de la solidarité Direction de l autonomie

Accueil familial. des personnes âgées ou handicapées. www.calvados.fr. Direction générale adjointe de la solidarité Direction de l autonomie Accueil familial des personnes âgées ou handicapées www.calvados.fr Direction générale adjointe de la solidarité Direction de l autonomie 4 Qu est-ce que l accueil familial? 5 Vous souhaitez être hébergé

Plus en détail

PARTICULIERS APICIL DÉPENDANCE. Préservez l harmonie de votre vie! Ensemble, dessinons votre Protection Sociale Durable

PARTICULIERS APICIL DÉPENDANCE. Préservez l harmonie de votre vie! Ensemble, dessinons votre Protection Sociale Durable PARTICULIERS APICIL DÉPENDANCE Préservez l harmonie de votre vie! Ensemble, dessinons votre Protection Sociale Durable APICIL DÉPENDANCE Aujourd hui, la dépendance touche 1 personne sur 10 à l âge de 60

Plus en détail