FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE"

Transcription

1 FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : EINC D Intitulé du texte : Décret visé à l article L du code de commerce et fixant les conditions définissant la situation de forte hausse des cours de certaines matières premières agricoles ainsi que la liste des produits concernés, et visé à L du code de commerce, complétant la liste prévue au deuxième alinéa de l article L du code de commerce et définissant les modalités du compte rendu de la négociation Ministère à l origine de la mesure : Ministère de l économie, de l industrie et du numérique Date d établissement de la présente fiche (le cas échéant, date de sa dernière modification) : 10 octobre

2 I. PRESENTATION GENERALE DU TEXTE ET DE SES EFFETS PREVISIBLES I.1. Intitulé, objectifs et principaux effets attendus Projet de décret visé à l article L du code de commerce et fixant les conditions définissant la situation de forte hausse des cours de certaines matières premières agricoles ainsi que la liste des produits concernés, et visé à l article L du code de commerce, complétant la liste prévue au deuxième alinéa de l article L du code de commerce et définissant les modalités du compte rendu de la renégociation. Le projet de texte est un décret de codification à droit constant du décret n du 5 juin 2008 ainsi que d application de l article 125 de la loi relative à la consommation, qui a créé un article L dans le code de commerce. Cet article pose l obligation pour les parties aux contrats d une durée supérieure à 3 mois, de prévoir une clause relative aux modalités de renégociation du prix, permettant de prendre en compte de manière symétrique et équitable les fluctuations des prix des matières premières. Il ne s agit pas d une clause de révision, qui aboutirait automatiquement à une variation du prix initialement convenu. Les modalités de la renégociation sont définies par les parties tout en étant encadrées quant au choix des conditions déclenchant la renégociation (elles doivent faire référence à un ou plusieurs indices publics des prix des produits agricoles ou alimentaires). La renégociation doit être conduite de bonne foi, dans le respect du secret en matière industrielle et commerciale et du secret des affaires, dans un délai qui ne peut être supérieur à deux mois, et doit tendre à une répartition équitable entre les parties de l accroissement ou de la réduction des coûts de production résultant de ces fluctuations. Les relations commerciales sont caractérisées par des tensions récurrentes entre les acteurs de la chaîne d approvisionnement en produits alimentaires, attisées par la volatilité accrue et la hausse tendancielle des prix observées depuis quelques années sur les marchés internationaux des matières premières. Les évolutions, parfois très brutales, ne sont aujourd hui qu exceptionnellement anticipées par des clauses de révision dans les contrats. Cette situation est susceptible de mettre en difficulté certains fournisseurs. Le projet de décret s inscrit donc dans le cadre d un dispositif ayant pour objectif que les fluctuations des cours des matières premières soient prises en compte par les parties, dans le cadre de l exécution des contrats qui sont le plus impactés par ce phénomène. La mesure s appliquera aux produits figurant sur la liste prévue au deuxième alinéa de l article L du code de commerce (précisée à l article 3 du décret n du 5 juin 2008), précisée et complétée par le présent décret, dont les prix de production sont significativement affectés par la volatilité des prix des matières premières. Afin que la disposition ne soit pas privée de toute effectivité, l article L prévoit également qu un compte-rendu soit établi à l issue de la phase de renégociation. Le présent décret fixe les modalités d établissement du compte rendu. I.2. Date de la dernière modification de la réglementation (Détail à renseigner en partie III, point 1.3) La loi n du 4 août 2008 de modernisation de l économie a mis en place la dernière réforme d ampleur des relations commerciales. I.3. Description générale de l impact du texte sur les entreprises (bilan coût / avantages) Application obligatoire par les entreprises Application facultative par les entreprises 2

3 Les contrats visés sont ceux d'une durée d'exécution supérieure à trois mois portant sur la vente des produits figurant sur la liste prévue au deuxième alinéa de l'article L du code de commerce, c està-dire : - bovin, veau, porc, ovin-caprin, cheval, volaille et lapin : carcasses et leurs morceaux, viandes et abats, viandes hachées, saucisses fraîches et préparations de viandes ; - produits de la pisciculture ou issus de la première transformation de ces produits ; - lait et produits de la laiterie issus de la première transformation du lait ; - œufs et ovo-produits alimentaires issus de leur première transformation. En application des dispositions de l article L du même code, cette liste est complétée par la mention d autres produits dont il s avère, après consultation des organisations professionnelles de l agriculture, de l industrie agroalimentaire et de la distribution, que les prix de production sont significativement affectés par des fluctuations des prix des matières premières agricoles et alimentaires : il s agit des pâtes alimentaires, à l exclusion des pâtes fraiches, et du couscous. En outre, afin d assurer une meilleure sécurité juridique aux professionnels, le présent décret précise la notion de «saucisses fraiches et préparations de viandes» ainsi que les produits issus de la première transformation de la pisciculture, du lait et des œufs tels que mentionnés dans la liste visée au second alinéa l'article L du code de commerce et définis à l'article 3 du décret n du 5 juin Ce projet de décret aura un impact favorable sur la situation financière des entreprises dont les prix de production sont fortement impactés par les variations des coûts des matières premières, et tout particulièrement des PME et TPE, puisqu il pose notamment l obligation pour leurs partenaires de justifier par écrit leur refus de prendre en compte ces variations. Toutefois, le gain pour les fournisseurs ne peut être chiffré, puisqu il sera fonction des éventuelles futures augmentations ou diminutions du coût des matières premières des produits visés par ce décret, qui ne sont pas prévisibles, ainsi que des indices retenues par les parties. En outre, il est également tenu compte de la nécessité d assurer la transparence du déroulement de la renégociation, qui permettra de garantir l effectivité du dispositif mis en place par l article L du code de commerce, tout en n imposant pas un formalisme trop contraignant aux partenaires commerciaux. Le contenu minimal du compte-rendu, tel que fixé par le projet de décret, est ainsi circonscrit aux informations nécessaires pour apprécier la réalité de la renégociation et le respect des conditions de déclenchement de la clause. L obligation d établir un compte-rendu entraînera donc un coût limité lors de la phase de déploiement (principalement la formation des salariés et le coût d élaboration d un formulaire) et, par la suite, des coûts récurrents (coût papier et coût en temps consacré à la rédaction du compte-rendu). Ces coûts récurrents sont d autant plus limités que les parties, en fixant les conditions de déclenchement de la clause, veilleront nécessairement à retenir un seuil n aboutissant pas à une renégociabilité permanente. Il est en outre impossible d anticiper sur les variations effectives que connaitront les cours des matières premières ces prochaines années. En tout état de cause, on peut raisonnablement estimer que la clause ne devrait pas être mise en œuvre plus d une fois par an, exceptionnellement deux fois. I.4. Modalités d entrée en vigueur du dispositif Date envisagée pour la publication du texte : Différé d application envisagé (date d effet / date publication) : Le lendemain de la publication Phase transitoire ou d expérimentation (durée à compter de l entrée en vigueur du texte) : / 3

4 Base juridique (loi, directive, autre) I.5. Insertion dans l environnement juridique - article L du code de commerce - article L du code de commerce, issu de l article 125 de la loi n du 17 mars 2014 relative à la consommation. Jurisprudence à prendre en compte / Texte à modifier ou à abroger Texte à abroger : Décret n du 5 juin 2008 I.6. Description des mesures du texte par sous-ensemble cohérent Outre l article relatif à l exécution, le décret comporte trois articles. Application de la loi Base juridique Transposition d une directive Mesure non commandée par la norme supérieure L article 1 complète la liste des produits visés au deuxième alinéa de l article L et précise les modalités du compte-rendu de la renégociation en indiquant notamment les trois parties devant figurer dans ce compte-rendu et en listant les informations devant figurer dans chacune d elles. L article 2 codifie à l identique les articles 1, 2 et 3 du décret n du 5 juin 2008 et précise en outre l article 3. Ainsi, il définit, par rapport à la «liste Prodcom» des produits industriels prévue par le règlement (CEE) n 3294/91 du conseil, les notions de «saucisses fraîches et préparations de viande» et «les produits issus de la première transformation des produits de la pisciculture», «les produits de la laiterie issus de la première transformation du lait» et «les ovo-produits alimentaires issus de la première transformation des œufs». L article 3 abroge le décret n du 5 juin 2008 codifié par le présent décret. 4

5 II. ANALYSE DETAILLEE DES IMPACTS PREVISIBLES PAR SOUS-ENSEMBLE DE MESURES N.B. : Cette rubrique est à remplir pour chaque sous-ensemble de mesures formant un tout cohérent susceptible d avoir des incidences pour les entreprises. Lorsqu un texte comporte plusieurs sous-ensembles de mesure, il conviendra d en consolider l évaluation chiffrée dans le cadre prévu à cet effet en première page. Sous-ensemble cohérent de mesures évalué (Cf. point 1.6 de la partie I) L article 1 précise le champ d application des dispositions de l article L du code de commerce et précise les informations devant figurer sur le compte-rendu. L article 2 codifie le décret n du 5 juin 2008 en définissant par ailleurs de manière plus précise la liste des produits visés. Secteur(s) d activité principalement concerné(s) Entreprises vendant ou achetant des produits figurant sur la liste prévue au deuxième alinéa de l'article L : - bovin, veau, porc, ovin-caprin, cheval, volaille et lapin : carcasses et leurs morceaux, viandes et abats, viandes hachées, saucisses fraîches et préparations de viandes ; - produits de la pisciculture ou issus de la première transformation de ces produits ; - lait et produits de la laiterie issus de la première transformation du lait ; - œufs et ovo-produits alimentaires issus de leur première transformation. Préciser le nombre d entreprises du secteur Entreprises vendant ou achetant des produits listés dans le décret complétant la liste de ceux mentionnés au deuxième alinéa de l'article L : fabrication de pâtes alimentaires, à l exclusion des pâtes fraiches, et couscous. Par catégorie, nombre d entreprises concernées : TPE (très petites entreprises) dont auto-entrepreneurs PME (petites et moyennes entreprises) ETI (entreprises de taille intermédiaire) Grandes entreprises TOTAL Source : DIANE. 2 Source : DIANE. La différence de total s explique par le fait que les données ne sont pas disponibles pour certaines entreprises. 5

6 La quantification des effets prévisibles sur la charge administrative des entreprises s opère, lorsque cela est possible, à l aide de l outil interministériel de mesure de la charge administrative. A défaut, préciser la méthode utilisée dans le cadre ci-dessous «Précisions sur la méthode d élaboration des estimations». Le tableau est à remplir, au terme d un choix qu il convient d expliciter, soit globalement pour un ensemble d entreprises, soit en déterminant une entreprise de référence en situation moyenne parmi toutes celles identifiées comme devant être affectées par la mesure et en extrapolant le résultat à l ensemble des entreprises concernées. DESCRIPTION / EVALUATION QUANTIFIEE DES IMPACTS DU SOUS-ENSEMBLE DE MESURES COHERENT, LA PREMIERE ANNEE Nature de l impact 1. Investissements de mise en conformité 2. Modification du système d'information de l'entreprise 3. Formation initiale des salariés 4. Coût de mise au point de formulaires, notices explicatives et actions de communication internes ou externes Appréciation qualitative de l impact Charge induite (en M ) Allégement de charge (en M ) Coûts de la phase de déploiement, y compris des mesures transitoires Incidence nette (en M ) Formation en interne des responsables clients et des acheteurs sur cette nouvelle obligation. - Conception de la clause de renégociation à intégrer dans les contrats - Mise au point des formulaires de compterendu de la renégociation 31, , , , , , Autres investissements TOTAL des coûts de la phase de déploiement (A) 62, ,2165 Coûts récurrents 6. Transferts financiers Implications comptables 8. Charge administrative annuelle 9. Implications organisationnelles 10. Coût direct en emplois Coût de la rédaction du compte rendu , ,

7 11. Autres TOTAL des coûts récurrents (B) TOTAL (A+B) : ESTIMATION DU COÛT (ANNEE N) COÛT MOYEN PAR ENTREPRISE [ (A+B) / Nb entreprises] 20, , , , ,40 238,40 Estimation du coût pour les entreprises rapporté au calendrier de mise en œuvre Année n Année n+1 Année n+2 et au-delà 82, , , Précisions : Les coûts pour l année n+1 sont estimés sur la base d une renégociation annuelle par an, étant entendu que certaines années, les conditions de déclenchement de la clause pourraient ne pas être atteintes, et que même en cas de situations exceptionnelles, elle ne devrait vraisemblablement pas être mise en œuvre plus de deux fois par an (voir «Précisions sur la méthode d élaboration des estimations des coûts et des économies»). Autres coûts de la mesure, sur les administrations et les usagers (si évaluables, qualitativement ou quantitativement) Etat Collectivités Particuliers Autres territoriales Faible Précisions : La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), bureau commerce et relations commerciales, ainsi que les pôles C des directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi (DIRECCTE) sont chargés de faire respecter l application de ce texte. Le coût de cette mesure est faible, dans la mesure où ces services effectuent d ores et déjà plusieurs enquêtes annuelles dans les relations interentreprises, dont une concernant les relations fournisseurs-distributeurs. L adoption de cette mesure ne fera qu ajouter une étape dans des opérations de contrôles entrant déjà dans leurs missions. La rédaction de quelques sanctions administratives est également à prévoir. 7

8 Précisions sur la méthode d élaboration des estimations des coûts et des économies (indiquer notamment les éventuelles hypothèses ou conventions de calcul retenues) Les coûts de la phase de déploiement sont assez faibles. En effet, il se limite au coût salarial que représente le temps qui sera consacré à la formation en interne et à l élaboration de la clause de renégociation ainsi que d un modèle de compte-rendu. A ce titre, il convient de souligner que le formalisme requis pour le compte-rendu est très allégé (trois parties, comprenant chacune deux à trois informations) et que la clause devrait être assez simple à rédiger puisqu elle reprendra pour l essentiel les dispositions de l article L du code de commerce. Le coût a été calculé en estimant qu une personne consacrerait ainsi deux heures à l élaboration du modèle de compte-rendu et quatre heures à la rédaction de la clause. Ils comprennent également les coûts nécessaires à la formation des salariés qui seront amenés à mettre en œuvre la clause et à rédiger les comptes rendus. Ces coûts ont été estimés en supposant que deux salariés par entreprises seraient formés sur une durée de trois heures. Il s agit là vraisemblablement d une estimation haute, compte tenu de la forte représentation de TPE, qui ne formeront sans doute qu un salarié. Les coûts récurrents sont constitués du coût salarial que représente le temps qui sera consacré à la rédaction du compte-rendu de la renégociation, lorsque celle-ci aura eu lieu. La clause de renégociation peut quant à elle être reprise à l identique. L estimation des coûts récurrents est basée sur l hypothèse de l établissement d un compte-rendu par an. En effet, les partenaires n ont aucun intérêt à prévoir des conditions de déclenchement de la renégociation trop sensibles, qui créeraient pour chacun d eux une insécurité et une absence de prévisibilité des prix. La clause joue à la hausse comme à la baisse : les deux partenaires ont donc un intérêt partagé à prévoir des conditions de déclenchement leur permettant de bénéficier du dispositif, sans pour autant remettre en cause trop facilement les conditions initialement négociées. Enfin, les contrats liant les fournisseurs aux distributeurs sont annuels ; les prix sont donc renégociés chaque année en tenant des variations intervenues et de celles anticipées, ce qui conforte la prévision selon laquelle la mise en œuvre de cette clause ne devrait pas intervenir fréquemment. Pour les deux catégories de coût, les coûts matériels n ont pas été chiffrés, mais seront dérisoires, puisqu ils sont constitués des coûts d impression des comptes-rendus. 8

9 III. AUTRES ELEMENTS D APPRECIATION (En distinguant, le cas échéant, par type de mesure) I. Le cadre juridique de la réforme 1.1 Pour les textes de transposition des directives ou les mesures d application des lois, analyser et justifier de manière circonstanciée les dispositions autres que celles strictement commandées par la règle de rang supérieur L article 125 de la loi relative à la consommation prévoit qu un décret d une part complètera le cas échéant, la liste des produits figurant au deuxième alinéa de l article L du code de commerce et, d autre part précisera les que les modalités d établissement du compte-rendu. Le décret d application objet de la présente fiche d impact prévoit ces modalités en fixant un contenu minimal, sans imposer de formalisme particulier. Par ailleurs, à la demande des organisations professionnelles de l industrie agroalimentaire et du commerce, le présent décret définit aussi les produits issus de la première transformation de la pisciculture, du lait et des œufs tels que mentionnés dans la liste visée au second alinéa l'article L du code de commerce et définie à l'article 3 du décret n du 5 juin Les produits visés par l article L du même code doivent en effet être définis très précisément compte tenu du fait que ne pas prévoir une clause de renégociation pour ces produits est passible d une amende administrative d un montant de euros pour les personnes physiques et euros pour les personnes morales. Enfin pour une meilleure lisibilité de la réglementation, le présent décret codifie le décret n du 5 juin Pour les autres textes, justifier de la nécessité et de la proportionnalité de l ensemble des dispositions proposées. Sans objet 1.3. Stabilité du droit : indiquer si la matière a fait l objet de modifications au cours des cinq dernières années (et analyser brièvement ces modifications à partir de l historique des textes modificatifs) : La loi n du 4 août 2008 de modernisation de l économie a réformé la législation relative aux relations fournisseurs-distributeurs, notamment en libéralisant les négociations et en introduisant de nouvelles pratiques civilement sanctionnées (notion de déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties). Par ailleurs, en application du second alinéa de l article L du code de commerce, créé par la loi n du 3 janvier 2008, peut être sanctionné le fait pour un revendeur d'exiger de son fournisseur, en situation de forte hausse des cours de certaines matières premières agricoles, des prix de cession abusivement bas pour certains produits dont la liste est fixée par le décret n du 5 juin Toutefois, le fait que le fait que cette disposition n ait jamais été appliquée a conduit le législateur à adopter l article L du même code. Le décret s inscrit donc dans une disposition nouvelle, dans la mesure où le dispositif antérieur ne permettait pas de limiter l impact sur les contrats des fortes variations des cours des matières premières. 9

10 II. Eléments pris en compte dans l analyse des options possibles 2.1. Eléments de comparaison internationale (la mesure envisagée a-t-elle un équivalent dans d autres Etats membres de l Union européenne ou chez d autres partenaires de la France?) La France est l un des seuls États à disposer d un droit des pratiques restrictives de concurrence, dans lequel s inscrit le dispositif prévu par le nouvel article L du code de commerce Le texte a-t-il une incidence en termes de concurrence, de compétitivité? Comporte-t-il un risque en terme de délocalisation d entreprises françaises? Il s agit d une mesure complémentaire aux dispositions législatives encadrant les négociations commerciales. Le projet de décret n a donc pas, en lui-même, d incidence en terme de concurrence, de compétitivité et ne risque pas de conduire à la délocalisation d entreprises françaises Préciser si ont été envisagées d autres solutions que celles retenues par le projet, de nature à réduire la charge pour les entreprises, et pourquoi elles n ont pas été retenues. Il est indispensable d imposer la formalisation par écrit de la renégociation pour garantir l effectivité du dispositif. La solution retenue, dans ce but, est celle d un encadrement minimum du contenu de ce compterendu, sans pour autant imposer un formalisme contraignant aux partenaires. La solution qui aurait consisté à proposer un formulaire type risquait de faire du compte-rendu une simple formalité sans réel contenu, alors qu avec la solution retenue, les parties conservent la possibilité d enrichir le compte-rendu au-delà du contenu minimal imposé Préciser les mesures compensatoires mises en place pour alléger la charge administrative (dont : suppression d anciens textes, d anciennes obligations). Sans objet 2.5. Etapes de consultation (ou de concertation) suivies dans le cadre des travaux d élaboration de la mesure. Mentionner précisément les consultations prévues par les textes en distinguant les consultations obligatoires et facultatives. Restituer le sens des principales observations recueillies. Des consultations facultatives ont été menées dans le cadre de l élaboration du présent décret auprès des organisations professionnelles de l industrie agroalimentaire, des producteurs agricoles et de la grande distribution alimentaire. S agissant de la liste complémentaire des produits visés par les dispositions de l article L , un consensus s est dégagé autour des produits repris dans le présent décret. Dans un objectif de sécurité juridique, les professionnels ont également souhaité que les produits visés par les termes de «saucisses fraiches et préparations de viande» et produits issus de la première transformation de la pisciculture, du lait et des œufs soient précisés. En ce qui concerne les modalités du compte-rendu, certains ajustements ont été apportés à la suite des remarques des organisations professionnelles Certaines des mesures ont-elles donné lieu à une expérimentation préalablement à leur généralisation? Aucune expérimentation n a été mise en œuvre. 10

11 III. Les mesures transitoires et d accompagnement 3.1. Indiquer les dispositions transitoires envisagées, notamment les délais de mise en œuvre afin de faciliter la préparation des entreprises à la mesure. Si ce n est pas le cas, préciser pourquoi. Les dispositions transitoires sont prévues à l article 125 de la loi relative à la consommation. - L article L entrera en vigueur à compter du premier jour du quatrième mois suivant la promulgation de la loi relative à la consommation ; l application concrète de cette disposition étant toutefois soumise à l adoption du décret. Pour les contrats relevant des dispositions du code de commerce, les nouvelles dispositions s appliqueront seulement aux nouveaux contrats. En pratique, les clauses de renégociation seront donc introduites dans les contrats annuels 2015 en ce qui concerne les relations entre fournisseurs et distributeurs. Les premières renégociations ne devraient donc pas intervenir avant le milieu de l année Pour les contrats relevant des dispositions des articles L et L du code rural et de la pêche maritime, les nouvelles dispositions seront applicables aux contrats aux nouveaux contrats mais également aux contrats en cours d exécution après une mise en conformité dans un délai de 4 mois, le point de départ de ce délai étant la publication du décret d application de l article L du code de commerce. Ces contrats étant le plus souvent pluriannuels, il importe que la clause de renégociation soit incluse rapidement Mesures d information : quelles dispositions l administration prévoit-elle de prendre pour accompagner la mise en œuvre de la mesure par les entreprises? Quelles campagnes d information? A quels services et guichets les entreprises devront-elles s adresser pour cette mise en œuvre? Les modifications de la législation relative aux relations interentreprises apportées par la loi relative à la consommation, et en particulier les dispositions nouvelles, dont l article L , font l objet de notes de présentation communiquées aux professionnels. Les professionnels pourront saisir les DIRECCTE de leurs questions, comme ils ont l habitude de le faire pour la législation relative aux relations interentreprises Dans le cas d obligations déclaratives, un formulaire a-t-il été prévu? Pourra-t-il être obtenu, rempli et transmis par voie dématérialisée? Sans objet 11

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : ERNI1408943D Intitulé du texte : projet de décret relatif à la mise à disposition du public, pour un usage de réutilisation, d informations publiques

Plus en détail

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu.

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu. RAPPORT AU CSFPT SUR L APPLICATION DE L ARTICLE 76-1 DE LA LOI N 86-54 DU 26 JANVIER 1984 PORTANT DISPOSITIONS STATUTAIRES RELATIVES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Bilan de l expérimentation de la

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : PRMX1427006D Intitulé du texte : Décret relatif aux modalités d organisation des délibérations à distance des instances administratives à caractère collégial

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPE1409747D Intitulé du texte : Décret [n XXX du XX/XX/2014] relatif aux obligations déclaratives des entreprises d assurance et organismes assimilés.

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : INTD1502632D, INTD1502633A, Intitulé des textes : - Projet de décret modifiant l article D.321-13 du code de la sécurité intérieure INTD1502632D, - Projet

Plus en détail

LOI POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA CONCURRENCE AU SERVICE DES CONSOMMATEURS. Les dispositions du Titre I

LOI POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA CONCURRENCE AU SERVICE DES CONSOMMATEURS. Les dispositions du Titre I LOI POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA CONCURRENCE AU SERVICE DES CONSOMMATEURS Les dispositions du Titre I La loi pour le développement de la concurrence au service des consommateurs est parue au Journal Officiel

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : JUSC1506186D Intitulé du texte : Décret relatif à l obligation d assurance de la responsabilité civile professionnelle des agents commerciaux immobiliers

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : AFSH1511324D Intitulé du texte : relatif aux modalités d application de l article L. 4362-10-1 du code de la santé publique et aux mentions et informations

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPE1408305A Intitulé du texte : Arrêté du 8 aout 2014 actualisant pour 2015 les limites supérieures des coefficients multiplicateurs des taxes locales

Plus en détail

Intitulé du texte : projet de décret relatif à la suspension du contrat de crédit renouvelable

Intitulé du texte : projet de décret relatif à la suspension du contrat de crédit renouvelable FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPT1418083D Intitulé du texte : projet de décret relatif à la suspension du contrat de crédit renouvelable Ministère à l origine de la mesure : Ministère

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : INTB1404278A Intitulé du texte : Arrêté actualisant pour 2015 les tarifs maximaux de la taxe locale sur la publicité extérieure Ministère à l origine

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : PRMX1422861R Intitulé du texte : Ordonnance relative aux délibérations à distance des instances administratives à caractère collégial Ministère à l origine

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR AGRT1501634D Intitulé du texte : projet de décret n du relatif aux conditions d utilisation des mentions valorisantes «fermier», «produit de la ferme» ou

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : AFSA1423840A Intitulé du texte : Arrêté relatif au plan comptable M 22 applicable aux établissements et services publics sociaux et médico-sociaux Ministère

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPT1423044D Intitulé du texte : projet de décret relatif à l information du consommateur lors de l offre d un crédit renouvelable sur le lieu de vente

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : EINC1517541D Intitulé du texte : Décret relatif aux conditions d'application de l'article L. 213-2 du code de la route Ministère à l origine de la mesure

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : DEVR1405019A Intitulé du texte : Projet d arrêté modifiant l arrêté du 7 février 2007 relatif aux profils et aux droits unitaires de stockage. Ministère

Plus en détail

JORF n 0075 du 29 mars 2015. Texte n 51. DECRET Décret n 2015-358 du 27 mars 2015 relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise

JORF n 0075 du 29 mars 2015. Texte n 51. DECRET Décret n 2015-358 du 27 mars 2015 relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise Le 30 mars 2015 JORF n 0075 du 29 mars 2015 Texte n 51 DECRET Décret n 2015-358 du 27 mars 2015 relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise NOR: ETST1431378D ELI: http://legifrance.gouv.fr/eli/decret/2015/3/27/etst1431378d/jo/texte

Plus en détail

DÉCRET n. relatif aux comptes des comités interentreprises, à la désignation du trésorier et à la procédure d alerte du commissaire aux comptes

DÉCRET n. relatif aux comptes des comités interentreprises, à la désignation du trésorier et à la procédure d alerte du commissaire aux comptes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social DÉCRET n relatif aux comptes des comités interentreprises, à la désignation du trésorier et

Plus en détail

C est le cas notamment en ce qui concerne des articles de l Accord qui avaient été «inspirés» par la CGPME :

C est le cas notamment en ce qui concerne des articles de l Accord qui avaient été «inspirés» par la CGPME : 10 Avril 2013 SYNTHESE SUR LA «CORRESPONDANCE» ENTRE L ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11 JANVIER 2013 SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI ET LA VERSION DU PROJET DE LOI ADOPTEE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

Fiche info Service Carrières

Fiche info Service Carrières Fiche info Service Carrières L entretien professionnel Thème : Déroulement de carrière février 15 Textes de référence Décret n 86-473 du 14 mars 1986 relatif aux conditions générales de notation des fonctionnaires

Plus en détail

La dématérialisation des procédures de marchés publics

La dématérialisation des procédures de marchés publics La dématérialisation des procédures de marchés publics Définition La dématérialisation des procédures de marchés publics consiste en l utilisation de la voie électronique pour les échanges d informations

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : DEVP1408003A Intitulé du texte : arrêté relatif aux conditions de mise en œuvre des obligations de reprise par les distributeurs des équipements électriques

Plus en détail

SYNTHESE SUR LE RENFORCEMENT DES OBLIGATIONS DANS LES RELATIONS ENTRE PROFESSIONNELS

SYNTHESE SUR LE RENFORCEMENT DES OBLIGATIONS DANS LES RELATIONS ENTRE PROFESSIONNELS LOI N 2014-344 DU 17 MARS 2014 RELATIVE A LA CONSOMMATION juin SYNTHESE SUR LE RENFORCEMENT DES OBLIGATIONS DANS LES RELATIONS ENTRE PROFESSIONNELS 25/04/2014 I. CONDITIONS GENERALES DE VENTE L article

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3328 Convention collective nationale IDCC : 2511. SPORT AVENANT N 87 DU 15 MAI 2014 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : AGRS1501735D Intitulé du texte : Décret relatif à la dématérialisation des déclarations de revenus professionnels et du paiement des cotisations et contributions

Plus en détail

LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2)

LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2) LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2) Le Parlement a adopté, le jeudi 27 février, une loi dont l article 30 procède

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : AFSS1414311D Intitulé du texte : décret relevant le plafond des ressources prises en compte pour l attribution de la protection complémentaire en matière

Plus en détail

Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public

Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public Le Conseil de la concurrence (commission

Plus en détail

Communiqué concernant l ordonnance n 2015-900 et le décret n 2015-903 du 23 juillet 2015 relatifs aux obligations comptables des commerçants

Communiqué concernant l ordonnance n 2015-900 et le décret n 2015-903 du 23 juillet 2015 relatifs aux obligations comptables des commerçants Communiqué concernant l ordonnance n 2015-900 et le décret n 2015-903 du 23 juillet 2015 relatifs aux obligations comptables des commerçants L ordonnance n 2015-900 et le décret n 2015-903 du 23 juillet

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPT1501409A Intitulé du texte : - Arrêté relatif à la rémunération du plan épargne-logement et à la commission de gestion du prêt d épargne-logement

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : ETST1425090D Intitulé du texte : Décret relatif à l utilisation à titre expérimental des droits affectés sur un compte épargne temps pour financer des

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPE1504726A Intitulé du texte : Arrêté portant modification de la convention type relative aux opérations de transfert de données fiscales effectuées

Plus en détail

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La Loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2011 institue une prime de partage des profits, ou

Plus en détail

A. Introduction. Chapitre 4 : Encadrer les services et produits proposés. Editions ENI - All rights reserved

A. Introduction. Chapitre 4 : Encadrer les services et produits proposés. Editions ENI - All rights reserved Chapitre 4 : Encadrer les services et produits proposés 65 A. Introduction Chapitre 4 : Encadrer les services et produits proposés Editions ENI - All rights reserved Acheter en ligne présente des risques

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : DEVP1408005A Intitulé du texte : Arrêté relatif aux conditions que doit remplir un mandataire au sens de la section 10 du chapitre III du titre IV du

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPT 1414214 D Intitulé du texte : projet de décret relatif aux modalités de calcul du taux annuel effectif de l assurance Ministère à l origine de la

Plus en détail

FICHE N 6. La variation du prix dans les marchés publics de travaux : ce qu il faut savoir

FICHE N 6. La variation du prix dans les marchés publics de travaux : ce qu il faut savoir FICHE N 6 La variation du prix dans les marchés publics de travaux : ce qu il faut savoir I - OBJECTIF L objectif de cette fiche est de faire prendre conscience de l importance des conditions de variation

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPT 1425915 D Intitulé du texte : projet de décret définissant les conditions dans lesquelles le prêteur et l assureur délégué s échangent les informations

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPT 1502194 A Intitulé du texte : projet d arrêté fixant un modèle d attestation d assurance comprenant des mentions minimales prévu par l article L.243-2

Plus en détail

Recommandation sur les conventions concernant la distribution des contrats d assurance vie

Recommandation sur les conventions concernant la distribution des contrats d assurance vie Recommandation sur les conventions concernant la distribution des contrats d assurance vie 2014-R-01 du 3 juillet 2014 1. Contexte L analyse des pratiques et des conventions observées sur le marché de

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale PROTECTION SOCIALE Assurance maladie, maternité, décès MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction de la sécurité sociale

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : N INTB1512386D Intitulé du texte : Décret relatif au crédit d heures des titulaires de mandats locaux Ministère à l origine de la mesure : ministère de

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI CONSOMMATION

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI CONSOMMATION LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI CONSOMMATION consommation 1. Création d une action de groupe 2. Lutte contre les clauses abusives 3. Modernisation des moyens d action de la DGCCRF 4. Renforcement des

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJETS DE TEXTES REGLEMENTAIRES

FICHE D IMPACT PROJETS DE TEXTES REGLEMENTAIRES FICHE D IMPACT PROJETS DE TEXTES REGLEMENTAIRES NOR : FCPT 1502723 D et FCPT 1425918 A Intitulé des textes : projets de décret relatif à la remise d une fiche standardisé d information concernant l assurance

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : RDFF1519825D et RDFF1519826A Intitulé des textes : Décret n 2010-676 du 21 juin 2010 instituant une prise en charge partielle du prix des titres d'abonnement

Plus en détail

JORF n 0108 du 11 mai 2013. Texte n 5

JORF n 0108 du 11 mai 2013. Texte n 5 JORF n 0108 du 11 mai 2013 Texte n 5 DECRET Décret n 2013-388 du 10 mai 2013 portant adaptatio n des pouvoirs et missions des autorités de supervision en matière bancaire et financière en raison de la

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : ETST1503756D Intitulé du texte : Projet de décret transposant la directive 2014/27/UE du Parlement européen et du Conseil du 26 février 2014 et modifiant

Plus en détail

PROJET DE DECRET n XX du. relatif à l'organisation du système d'inspection du travail. NOR : Version étendue du 28 février 2014

PROJET DE DECRET n XX du. relatif à l'organisation du système d'inspection du travail. NOR : Version étendue du 28 février 2014 REPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social PROJET DE DECRET n XX du relatif à l'organisation du système d'inspection du travail NOR :

Plus en détail

APPEL à CANDIDATURE. POUR LA GESTION ET LA MISE EN ŒUVRE DU «STAGE COLLECTIF OBLIGATOIRE de 21 heures»

APPEL à CANDIDATURE. POUR LA GESTION ET LA MISE EN ŒUVRE DU «STAGE COLLECTIF OBLIGATOIRE de 21 heures» Direction Départementale des Territoires de l'aisne En application du décret du relatif à la mise en œuvre du plan de professionnalisation personnalisé prévus par les articles R 3434 et R 3435 du code

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTES REGLEMENTAIRES

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTES REGLEMENTAIRES FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTES REGLEMENTAIRES NOR: ETLL1513275A Intitulé des textes : Décret pris en application des articles L 423-3 et L 481-8 du code de la construction et de l habitation et portant

Plus en détail

Paris, le 18 novembre 2010 RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE N 1

Paris, le 18 novembre 2010 RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE N 1 COMITE DE CONCERTATION POUR LA DIFFUSION NUMERIQUE EN SALLES Paris, le 18 novembre 2010 RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE N 1 relative à la définition, au regard des usages professionnels, de la date de

Plus en détail

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône»

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» APPEL A PROJETS «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» PROJET BENEFICIANT DU CONCOURS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Préalable L appel à projets décrit ci-après

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2008-15 DU 4 DÉCEMBRE 2008

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2008-15 DU 4 DÉCEMBRE 2008 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2008-15 DU 4 DÉCEMBRE 2008 Afférent au traitement comptable des plans d options d achat ou de souscription d actions et des plans d attribution d actions

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

Entretien professionnel une nouvelle obligation à ne pas négliger Revue du 10/07/2014

Entretien professionnel une nouvelle obligation à ne pas négliger Revue du 10/07/2014 Entretien professionnel une nouvelle obligation à ne pas négliger Revue du 10/07/2014 Intégré au Code du travail par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie

Plus en détail

3 ème réunion de l instance de concertation sur la réforme de la défiscalisation Outre-mer

3 ème réunion de l instance de concertation sur la réforme de la défiscalisation Outre-mer 3 ème réunion de l instance de concertation sur la réforme de la défiscalisation Outre-mer 11 Juillet 2013 1 avertissement Le présent document a été soumis à l instance de concertation réunie le 11 juillet

Plus en détail

Loi de Modernisation de l Economie (LME) Son impact au regard du droit des sociétés

Loi de Modernisation de l Economie (LME) Son impact au regard du droit des sociétés Loi de Modernisation de l Economie (LME) Son impact au regard du droit des sociétés Les dispositions relatives à la réforme des sociétés commerciales prévues dans la loi n 2008-776 de modernisation de

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : AGRG1505004A Intitulé du texte : arrêté relatif aux catégories d établissements de soins vétérinaires Ministère à l origine de la mesure : Ministère de

Plus en détail

Sécurisez la rédaction r de vos contrats

Sécurisez la rédaction r de vos contrats Sécurisez la rédaction r de vos contrats Olivier COLNAT Michael DECORNY AUDIT CONSEIL DÉFENSE 1 INTRODUCTION De nombreux outils sont à la disposition des entreprises pour régir leurs relations avec les

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1588 du 4 décembre 2015 relatif à l organisation et au fonctionnement

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : AFSA1424769A Intitulé du texte : Projet d arrêté modifiant l arrêté du 10 novembre 2003 fixant la liste des pièces prévues au III de l article R. 314-88

Plus en détail

Le Bail commercial : Révision des loyers.

Le Bail commercial : Révision des loyers. Le Bail commercial : Révision des loyers. Article L145-38 du Code de commerce «La demande en révision ne peut être formée que trois ans au moins après la date d'entrée en jouissance du locataire ou après

Plus en détail

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective

Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective Soutenir l émergence de stratégies collectives nationales et internationales de filières, et de projets collaboratifs, notamment par le dialogue

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPT1412044R Intitulé des textes : projet d ordonnance relative à la réforme du taux d intérêt légal et projet d arrêté fixant les catégories de prêts

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 L ENTRETIEN PROFESSIONNEL L E S S E N T I E L L article 76-1 de la loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée prévoit, à titre expérimental, la mise en place de l entretien

Plus en détail

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14 Le 30 janvier 2012 JORF n 0024 du 28 janvier 2012 Texte n 14 DECRET Décret n 2012-100 du 26 janvier 2012 relatif à l immatriculation des intermédiaires en opérations de banque et en services de paiements,

Plus en détail

La saisie des rubriques sera effectuée dans l application FARANDOLE avec les autres éléments du PAP. Autorisations d engagement

La saisie des rubriques sera effectuée dans l application FARANDOLE avec les autres éléments du PAP. Autorisations d engagement ANNEXE 2 EXPLICITATION DES RUBRIQUES La saisie des rubriques sera effectuée dans l application FARANDOLE avec les autres éléments du PAP. 1. Récapitulation des crédits destinés aux opérateurs de l État

Plus en détail

FORFAIT ANNUEL EN JOURS

FORFAIT ANNUEL EN JOURS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE AVENANT N 52 DU 17 SEPTEMBRE 2015 FORFAIT ANNUEL EN JOURS Préambule Le présent accord a pour objet la fixation

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : JUSC1406675D Intitulé des textes : Décret pris pour l application de l ordonnance n 2014-326 du 12 mars 2014 portant réforme de la prévention des entreprises

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPT1431340D Intitulé du texte : Décret relatif au compte sur livret d épargne populaire Ministère à l origine de la mesure : Ministère des finances et

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : INTS1426978A Intitulé du texte : Arrêté modifiant l arrêté du 28 novembre 2003 fixant les tarifs maxima des frais de fourrière pour véhicules dans les

Plus en détail

aolfq=obdibjbkq^fob LA LIBERALISATION DU MARCHE EUROPEEN DE L ELECTRICITE ET LA MISE EN PLACE CONTROVERSEE DU SYSTEME FRANÇAIS

aolfq=obdibjbkq^fob LA LIBERALISATION DU MARCHE EUROPEEN DE L ELECTRICITE ET LA MISE EN PLACE CONTROVERSEE DU SYSTEME FRANÇAIS aolfq=obdibjbkq^fob LA LIBERALISATION DU MARCHE EUROPEEN DE L ELECTRICITE Céline IDE Novembre 2009 Dans la perspective de mise en place d un véritable marché unique et dans le but de renforcer les conditions

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

ADOPTION DE LA LOI RELATIVE A LA CONSOMMATION DITE «LOI HAMON»

ADOPTION DE LA LOI RELATIVE A LA CONSOMMATION DITE «LOI HAMON» 20 février 2014 ADOPTION DE LA LOI RELATIVE A LA CONSOMMATION DITE «LOI HAMON» NOUVELLES OBLIGATIONS COMMERCIALES ET CONTRACTUELLES POUR LES ENTREPRISES La Loi dite «Hamon» relative à la consommation a

Plus en détail

CHAPITRE I ER. Créer de nouveaux droits pour les salariés. Section 1. De nouveaux droits individuels pour la sécurisation des parcours.

CHAPITRE I ER. Créer de nouveaux droits pour les salariés. Section 1. De nouveaux droits individuels pour la sécurisation des parcours. Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 4 avril 2013

Plus en détail

N 471 SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015. Enregistré à la Présidence du Sénat le 28 mai 2015 PROPOSITION DE LOI

N 471 SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015. Enregistré à la Présidence du Sénat le 28 mai 2015 PROPOSITION DE LOI N 471 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 Enregistré à la Présidence du Sénat le 28 mai 2015 PROPOSITION DE LOI relative à certaines recommandations de la Commission nationale des comptes de campagne

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

Situation évaluateur formalisme

Situation évaluateur formalisme LA PERENNISATION DE L'ENTRETIEN PROFESSIONNEL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE REFERENCES : - loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires, et notamment

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : EINC1422251A Intitulé du texte : Arrêté relatif aux modalités d exonération des frais liés au rejet de paiement d une facture d eau. Ministère à l origine

Plus en détail

Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées?

Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées? Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées? Intervenants : Valérie PAROT - AVOCAT Bruno DENIS - VIF SOMMAIRE Informatique et données de l entreprise?

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPT1521061A / FCPT1521068A / FCPT1521080A / FCPT1521084A Intitulé des textes : Arrêté relatif aux plans préventifs de rétablissement Arrêté relatif aux

Plus en détail

Loi de Modernisation de l Economie du 4 août 2008 (dite Loi «LME») Applicable au 1er janvier 2009.

Loi de Modernisation de l Economie du 4 août 2008 (dite Loi «LME») Applicable au 1er janvier 2009. Loi de Modernisation de l Economie du 4 août 2008 (dite Loi «LME») Applicable au 1er janvier 2009. 1 Remarques introductives (1) La Loi LME, une loi sur les délais de paiement Concernant les délais interentreprises

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT COMPÉTITIVITÉ ET EMPLOI (CICE) : BÉNÉFICIEZ D UN AVANTAGE EN TRÉSORERIE! BDO vous accompagne pour préfinancer votre CICE.

CRÉDIT D IMPÔT COMPÉTITIVITÉ ET EMPLOI (CICE) : BÉNÉFICIEZ D UN AVANTAGE EN TRÉSORERIE! BDO vous accompagne pour préfinancer votre CICE. CRÉDIT D IMPÔT COMPÉTITIVITÉ ET EMPLOI (CICE) : BÉNÉFICIEZ D UN AVANTAGE EN TRÉSORERIE! BDO vous accompagne pour préfinancer votre CICE. Tout ce que vous devez savoir sur le CICE et sur son dispositif

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Le délégué syndical. Document SPIF-CFTC (extrait de travail.gouv.fr) fiche n 1 Page 1

Le délégué syndical. Document SPIF-CFTC (extrait de travail.gouv.fr) fiche n 1 Page 1 Le délégué syndical Chaque syndicat représentatif dans une entreprise ou un établissement d au moins 50 salariés peut désigner un délégué syndical (DS). Nommé pour une durée indéterminée, le délégué syndical

Plus en détail

Le contingent d heures supplémentaires et les contreparties

Le contingent d heures supplémentaires et les contreparties Le contingent d heures supplémentaires et les contreparties La loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail rénove les règles en matière de

Plus en détail

Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010

Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010 Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010 Préambule : La mise en œuvre du compte épargne-temps correspond à l application de l article 1 er du décret 2004-878

Plus en détail

JORF n 0095 du 21 avril 2012. Texte n 29

JORF n 0095 du 21 avril 2012. Texte n 29 1 JORF n 0095 du 21 avril 2012 Texte n 29 DECRET Décret n 2012-528 du 19 avril 2012 relatif au fonds d assurance formation des chefs d entreprise exerçant une activité artisanale NOR: EFII1126169D Publics

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPT 1514328 D Intitulé du texte : projet décret relatif aux modalités transmission à la Banque France données relatives aux opérations d assurance-crédit

Plus en détail

Le contrat de travail à temps partiel

Le contrat de travail à temps partiel Le contrat de travail à temps partiel 1) Travail à temps partiel : de quoi s agit-il? Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du travail est inférieure : - à la durée légale

Plus en détail

Champ d application des déclarations de révision des évaluations foncières

Champ d application des déclarations de révision des évaluations foncières LA LETTRE DE BAUME CONSULTANTS N 53 08.03.2013 Champ d application des déclarations de révision des évaluations foncières L article 34 de la quatrième loi de finances rectificative pour 2010 organise la

Plus en détail