Est-il exact que le Contrôle médical a refusé le remboursement des traitements en question?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Est-il exact que le Contrôle médical a refusé le remboursement des traitements en question?"

Transcription

1 5,Mar, :43 Groupe ParlementaireDP GROUPE PRRLEMENTflIRE 7113 P. 1/1 Luxembourg, le 5 mars 2014 CHAMBRE DES DÉPUTÉS Entrée le: 0 5 2m Monsieur Mars DI BARTOLOMEO Président de la Chambre des Députés LUXEMBOURG Monsieur le Président, Par la présente j'ai l'hoimeur de vous infoitner que conformément aux dispositions de notre Règlement interne je souhaite poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de la Sécurité sociale: Selon mes informations, les médecins du groupe cardiologique du Centre Hospitalier du Nord (CHdN) ont dû transférer des patients vers l'étranger (Trêves) vu le caractère urgent du traitement interventionnel nécessaire. Il me revient toutefois que le Contrôle médical de la Sécurité sociale a refusé le remboursement de ce traitement. Sachant que dans des cas pareils des patients sont régulièrement transférés vers d'autres établissements hospitaliers à l'étranger, je souhaiterais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Sécurité sociale: Est-il exact que le Contrôle médical a refusé le remboursement des traitements en question? Monsieur le Ministre peutal me renseigner sur les raisons du Contrôle médical pour sa décision? Comment Monsieur le Ministre entend-il éviter des situations pareilles à l'avenir?» Croyez, je vous prie, Monsieur le Président, à l'assui'ance de ma très haute considération. MERTENS Député

2 Luxembourg, le 3 avril 2014 CHAMBRE DES DEPUTES Entrée le: 0 AVR. 2m 12^ Monsieur le Ministre aux Relations avec le Parlement Service Central de la Législation 43, Boulevard Royal L-2450 LUXEMBOURG Référence : 808x802fd Objet : Réponse à la question parlementaire n 138 de Monsieur le député Edy Mertens du 5 mars 2014 Monsieur le Ministre, J'ai l'honneur de vous transmettre en annexe ma réponse à la question parlementaire spécifiée sous rubrique. Je vous saurais gré de bien vouloir la transmettre à Monsieur le Président de la Chambre des Députés. Veuillez agréer. Monsieur le Ministre, l'expression de ma considération très distinguée. ' ^ nii stre aux Keiaiiutis avec le Parlementl ^' **^- L.^I^^ DE LEGISLATION ' SCL: Entré le: - ^ AVR C f.; CHD:.t- ). Romain SCHNEIDER Ministre de la Sécurité sociale Annexe(s): Réponse à la question parlementaire n 138 de Monsieur le député Edy Mertens du 5 mars 2014 Ministère de \i Sécuiiié sociale 26, rue Stc Zithe L-276i UiKembourg TélcDhone : 247-a<5311 Fix : 247-S632S Fî-tmil : mssl3imss.etat.lu

3 Référence :804xca5ed Réponse du Ministre de la Sécurité sociale à la question parlementaire n 138 de Monsieur le député Edy Mertens du 3 mars 2014 Ad 1) Les articles 23 et 27 des statuts de la Caisse nationale de santé définissent les conditions à la base d'une prise en charge des consultations ou traitements effectués à l'étranger de façon programmée : «Condidons générales Art. 23. Les prestations de soins de santé délivrées à l'étranger aux personnes protégées sont prises en charge par l'assurance maladie dans les conditions établies par les présents statuts et, le cas échéant, d'après les dispositions prévues par les instruments bi- ou multilatéraux de sécurité sociale comprenant l'assurance maladie et l'assurance contre les accidents et maladies professionnels, auxquels le Luxembourg est Ué. Sauf les traitements d'urgence reçus en cas de maladie ou d'accident lors d'un séjour temporaire à l'étranger, la prise en charge des prestations délivrées à l'étranger doit être couverte par une autorisation donnée par le Contrôle médical suivant les modalités prévues par les présents statuts et, au cas où il s'agit de prestations délivrées dans un pays lié au Luxembourg par un des instruments visés à l'alinéa 1er ci-dessus, dans la forme et d'après les modalités prévues par ces instruments. Modalités de la prise en charge Art. 27. La prise en charge par l'assurance maladie des consultations visées à l'article précédent, est subordonnée à une autorisation donnée par le Contrôle médical sur base d'une demande écrite émanant d'un médecin. Si la demande concerne un transfert pour un traitement médical à l'étranger visé à l'article 25, la demande doit être produite par un spécialiste dans la discipline médicale spécifique du domaine de laquelle relève le cas ou du domaine d'une discipline apparentée. La demande d'autorisation, présentée sur un formulaire spécial, contient la désignation du médecin ou du centre spécialisé appelé à donner les soins à l'étranger, le diagnostic précis, la finalité du transfert à l'étranger, la motivation exposant les faits et critères de qualité des soins qui rendent impossible ou inadéquat le traitement au Luxembourg. (...). A la suite d'une autorisation de transfert, le Contrôle médical peut dispenser d'une demande formelle présentée dans les formes ci-devant si le transfert a pour objet une consultation du prestataire étranger, nécessaire en vue du suivi médical du traitement.» La prise en charge d'un traitement programmé à l'étranger est donc possible si les conditions indiquées dans l'article cité ci-devant sont remplies et si une autorisation Ministère de lo Sécurité sociale 26, me Stc Zithe L-2763 Luxembourg Téléphone : Fax :

4 préalable a été établie par le médecin-conseil du Contrôle médical de la sécurité sociale (CMSS) sur base de ces conditions. Or, dans les cas à la base de la question parlementaire de Monsieur le député Edy Mertens, le CMSS a avisé négativement le transfert au Briiderkrankenhaus à Trêves étant donné que la prise en charge à l'institut de Chirurgie Cardiaque et de Cardiologie Inter%'enrionnelle (INCCI) était possible le jour même. Le médecinconseil en charge avait effectivement vérifié, avant de refuser le transfert à l'étranger, s'il existait encore des disponibilités pour le traitement au niveau de rinccl. Au niveau réputation et qualité des traitements et inter\'entions, il est évident que l'inccl rattaché au Centre hospitalier du Luxembourg peut sans problème se mesurer avec l'établissement hospitalier à Trêves vers lequel le cardiologue avait l'intention de faire transférer son patient. 11 est donc inapproprié de dire que les patients devaient être transférés vers l'allemagne. A noter que pour des interventions de ce genre les transferts à l'étranger restent l'exception, ceci au vu de la présence et du travail de très grande qualité de l'incci. Si cependant une intervention ne peut se faire au Luxembourg au vu du degré de difficulté ou d'expertise requise, le CMSS ne s'oppose bien évidemment pas à l'étabussement de l'autorisation préalable en vue du transfert dans l'hôpital spécialisé en la matière. Ad 2) Suivant le médecin-directeur du CMSS, une raison justifiant le transfert à l'étranger n'existait pas, alors que l'intervention pouvait tant en ce qui concerne les compétences des médecins à l'incci, qu'en ce qui concernait les disponibilités de l'incci au moment de la demande d'inters^ention, être faites au Luxembourg. C'est dans cette logique que le CMSS a refusé la prise en charge du traitement à l'étranger. Or, conformément à l'article 17, la prestation en question n'est opposable à la Caisse nationale de santé qu'à partir du moment où le CMSS a donné son autorisation préalable au transfert à l'étranger. Ad 3) Le principe qu'un transfert pour traitement en milieu hospitalier à l'étranger n'est pris en charge par la CNS que dans la mesure où ce même traitement est impossible au Luxembourg à un niveau égal de qualité et d'expertise et urtiquement sur base d'une autorisation préalable du CMSS, sera maintenu. Néanmoins, après la transposition en droit luxembourgeois de la directive 2011/24/UE du Parlement européen et du Conseil du 9 mars 2011, la nécessité d'une autorisation préalable de la part du CMSS sera réduite aux cas où le patient séjournera effectivement à l'hôpital pendant au moins une nuit. Nonobstant le fait que dans la situation à laquelle l'honorable député fait référence le traitement au Luxembourg était matériellement possible, il convient de relever que les médecins traitants doivent être conscients que s'ils ordonnent des transferts à l'étranger sans avoir reçu l'autorisation préalable du Contrôle médical de la sécurité sociale, ce seront les patients qui en subiront les frais, alors que la CNS se 26, rue Sic Zithe L-2763 Luxembourg Téléohone : 247-Hfil 11 Pis : 247-Sri ^2S ]-".m!i,l m^^rfflmss rut 1,.

5 verra contrainte au vu de ses statuts de refuser la prise en charge des frais relatifs au traitement à l'étranger. Ministère de Li Sécurité sociale 26, rue Sce Zithe L.2763 La\eraboutg Téléphone : Fax : K-mail :

Peut-on envisager de mettre en plaoe un système similaire à celuî qui existe en Espagne '?

Peut-on envisager de mettre en plaoe un système similaire à celuî qui existe en Espagne '? Monsieur Lucien WEILER Président de la Chambre des Députés Luxembourg Luxembourg, le 28 septembre 2007 Monsieur le Président, Par la présente, j'ai l'honneur de vous informer que, conformément à l'article

Plus en détail

gréng MBRE DES DEPUTES Entrée le:

gréng MBRE DES DEPUTES Entrée le: groupe Monsieur Mars di Bartolomeo Président de ia Chambre des Député-e-s Luxembourg gréng MBRE DES DEPUTES Entrée le: Monsieur le Président, 2 8 JAN. 2015 m Luxembourg, le 28 janvier 2015 Par la présente

Plus en détail

Comment ces conditions sont-elles vérifiées lors du passage au contrôle technique?

Comment ces conditions sont-elles vérifiées lors du passage au contrôle technique? d el '. 1 groupe parlementaire greng Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre des Député-e-s '~_~_'."., ~. Luxembourg 1 CHAi'jIBRt.: LicS DEPUTES 1 Entrée le: 12 NOY. 20t0.;f(Jo6 Luxembourg, le 12

Plus en détail

Partant du souci du Ministère de faire preuve de transparence dans l'attribution de ce statut, j'aimerais savoir:

Partant du souci du Ministère de faire preuve de transparence dans l'attribution de ce statut, j'aimerais savoir: 9. DEC. 2008 10:15 DEI GRENG DEI GRENG NO.2514 P. 1 qrol1pe d '. el parlemen'aire, grel19 AMBRE DES DEPUTES Entrée le: o 9 DEC. 2008 Monsieur Lucien Weiler Président de la Chambre des Député-e-s Luxembourg

Plus en détail

Sur le rapport de Notre Ministre de la Sécurité sociale et après délibération du Gouvernement en conseil ; Arrêtons :

Sur le rapport de Notre Ministre de la Sécurité sociale et après délibération du Gouvernement en conseil ; Arrêtons : *09012FF580E1 9135* Référence : 80dxcccc5 Objet : Avant-projet de règlement grand-ducal modifiant le règlement grand-ducal du 17 décembre 2010 déterminant la procédure de déclaration des accidents et précisant

Plus en détail

Par la présente, je vous prie de bien vouloir transmettre la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de la Justice.

Par la présente, je vous prie de bien vouloir transmettre la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de la Justice. 18, AVR, 2014 9:38 AiCHAMBRE DES DEPUTES GROUPE PARE. LSAP GROUPE PnRL. LSPP r 489 Monsieur Mars di Bartolomeo Président de la Chambre des Députés Luxembourg CHAN/iBRt JL- JtPuTES tntrée le; I i m. 2014

Plus en détail

Partant, je souhaiterais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Santé et de

Partant, je souhaiterais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Santé et de 08:07 AM Groupe parlementair~dp +352471007 111 +352 471007 Luxembourg, le 7 octobre 2008 Monsieur Lucien WEILER Président de la Chambre des Députés LUXEMBOURG Monsieur le Président, J'ai l'honneur de vous

Plus en détail

ARRANGEMENT ADMINISTRATIF À L'ENTENTE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUÉBEC ET LA FINLANDE

ARRANGEMENT ADMINISTRATIF À L'ENTENTE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUÉBEC ET LA FINLANDE GIL RÉMILLARD Pour le Gouvernement de la République de Finlande MATTI PUHAKKA D. 1739-87, Ann. I. ANNEXE II (a. 2) ARRANGEMENT ADMINISTRATIF À L'ENTENTE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUÉBEC ET

Plus en détail

15 JAN. 2016. Monsieur Mars Di Bartoiomeo Président de la Chambredes Députés Luxembourg. Luxembourg, le 15 janvier 2016. Monsieur le Président,

15 JAN. 2016. Monsieur Mars Di Bartoiomeo Président de la Chambredes Députés Luxembourg. Luxembourg, le 15 janvier 2016. Monsieur le Président, FRAKTIOUN CHAMBRE DES DÉPUTÉS Entrée le: 15 JAN. 2016 Monsieur Mars Di Bartoiomeo Président de la Chambredes Députés Luxembourg Luxembourg, le 15 janvier 2016 Monsieur le Président, Par la présente, j'ai

Plus en détail

-Dt.S~.;::D~ËP;;:;;U""'T~E~S"" Entrée le: 2 5 JUIL.2ôl~

-Dt.S~.;::D~ËP;;:;;U'T~E~S Entrée le: 2 5 JUIL.2ôl~ d el '., groupe par)emelltaire greng Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre des Député-e-s Luxembourg (CHAMBRE -Dt.S~.;::D~ËP;;:;;U""'T~E~S"" Entrée le: 2 5 JUIL.2ôl~ A 5?- Luxembourg, le 25 juillet

Plus en détail

Quelle est l'ampleur actuelle du phénomène des voitures de société pour le Luxembourg et quelle en est l'évolution?

Quelle est l'ampleur actuelle du phénomène des voitures de société pour le Luxembourg et quelle en est l'évolution? ,. '.' -.,'! '-~- ~., ';:;;':::?,:::,... " " DÉI GRÉNG CHAMBRE Entrée DES DËPUTËS le:. - 6 FEV.26 QCjO~ MonsÍeur Lucien Weiler Président de la Chambre des Députés, Luxembourg Luxembourg, le 6 février 26

Plus en détail

Convention de mobilité européenne. Elève d un pays de l Union Européenne effectuant une mobilité en France

Convention de mobilité européenne. Elève d un pays de l Union Européenne effectuant une mobilité en France Convention de mobilité européenne. Elève d un pays de l Union Européenne effectuant une mobilité en France Préambule : Les présentes dispositions sont applicables aux périodes de formation effectuées durant

Plus en détail

greng c~, d '. parfemenlaile VEN/ll/SEP/2009 10:41 dei greng N' FAX: 00352463741 P, DOl/DOl '1 1 SEP. 2009 '61- el,

greng c~, d '. parfemenlaile VEN/ll/SEP/2009 10:41 dei greng N' FAX: 00352463741 P, DOl/DOl '1 1 SEP. 2009 '61- el, VEN/ll/SEP/2009 0:4 dei greng N' FAX: 0035246374 P, DOl/DOl 0035246374,,. groupa d '. parfemenlaile greng el, Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre des Député-e-s, ' Luxembourg CHAMBRE Entrée

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

Victime d un accident causé par une autre personne : il faut le déclarer à l Assurance Maladie

Victime d un accident causé par une autre personne : il faut le déclarer à l Assurance Maladie Victime d un accident causé par une autre personne : il faut le déclarer à l Assurance Maladie dossier de presse Contact presse CNAMTS : Sandra Garnier 01 72 60 15 91 sandra.garnier@cnamts.fr Paris, le

Plus en détail

LE TEMPS PARTIEL THÉRAPEUTIQUE? SALARIÉS, MÉDECINS, EMPLOYEURS En toute concordance!

LE TEMPS PARTIEL THÉRAPEUTIQUE? SALARIÉS, MÉDECINS, EMPLOYEURS En toute concordance! LE TEMPS PARTIEL THÉRAPEUTIQUE? SALARIÉS, MÉDECINS, EMPLOYEURS En toute concordance! C O M M E N T V O U S Y R E T R O U V E R?. www.polesantetravail.fr Réglementation (Art. L323-3 Code SS) «En cas de

Plus en détail

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg Arrangement administratif relatif aux modalités d application de la convention entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg sur la sécurité sociale En application du paragraphe (2), a) de

Plus en détail

Le guide de l'immigrant travailleur. face à l'assurance médicale privée

Le guide de l'immigrant travailleur. face à l'assurance médicale privée Le guide de l'immigrant travailleur face à l'assurance médicale privée Droits * Obligations * Lois Qu'est ce qu'une assurance médicale? L'assurance médicale est organisée par une compagnie privée qui fournit

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger Mise à jour : mai 2014 Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger Vous êtes agent RATP,

Plus en détail

CHAMBRE DES DÉPUTES Entrée le: 0 7 ÂVR. 2016

CHAMBRE DES DÉPUTES Entrée le: 0 7 ÂVR. 2016 :.FRAKTIOUN^ CHAMBRE DES DÉPUTES Entrée le: 0 7 ÂVR. 2016 Monsieur Mars Di Bartolomeo Président de la Chambre des Députés Luxembourg Luxembourg, le 7 avril 2016 Monsieur le Président, Par la présente,

Plus en détail

Par la présente, je vous prie de bien vouloir transmettre la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre des Finances.

Par la présente, je vous prie de bien vouloir transmettre la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre des Finances. /. AVR, 2014 13:06 AiCHAMBRE DES DEPUTES GROUPE PARL. LSAP GROUPE PflRL. LSflP NM84 SAP CHAMBRE DES DÉPUTÉS Entrée le: 0 7 AVR. 20W 10\ Monsieur Mars di Bartolomeo Président de la Chambre des Députés Luxembourg

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2015-003303 Lyon, le 26/01/2015 Laboratoire Inserm U1033 Physiopathologie, Diagnostic et traitements des Maladies Osseuses UFR de médecine Lyon

Plus en détail

L accès aux soins dans l Union européenne. Information sur les droits des patients en Europe. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme.

L accès aux soins dans l Union européenne. Information sur les droits des patients en Europe. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme. Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Immobilier énergie Justice L accès aux soins dans l Union européenne Information sur les droits des patients en Europe Sommaire L accès aux soins La

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE

DEMANDE DE RECONNAISSANCE Renseignements généraux et directives Ce formulaire vous permet de procéder à une demande de reconnaissance de cours de tutorat privé. À qui s adresse ce formulaire? Le formulaire s adresse au postulant

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 18 juillet 2012 N/Réf. : CODEP-PRS-2012-039782 Monsieur le Directeur Hôpital Pitié-Salpêtrière 83, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS Objet : Inspection

Plus en détail

Circulaire aux hôpitaux

Circulaire aux hôpitaux Avez-vous des questions ou souhaitez-vous des informations supplémentaires? Envoyez un courriel au frontdesk à l adresse suivante question@miis.be Ou prenez contact avec nous au 02 508 85 86 Le Ministre

Plus en détail

Par la présente et conformément à notre règlement interne, je me permets de poser une question parlementaire à Monsieur le Ministre des Finances.

Par la présente et conformément à notre règlement interne, je me permets de poser une question parlementaire à Monsieur le Ministre des Finances. groupe d el '. parlementaire, grel1g Monsieur ;~E~lAMBRE DES DEPUTES 1, Entrée le: 1... ~~\t~lj~ le Président, 28 oe. 11 --Z120 Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre des Député-e-s Luxembourg

Plus en détail

Entrée le: Luxembourg 10 JAN, 2012

Entrée le: Luxembourg 10 JAN, 2012 ~inistère La ~inistre d'état aux Relations avec le Parlement Luxembourg, le 9 janvier 2012 Monsieur le Président de la Chambre des Députés CHAMBRE DES DEPUTES. Entrée le: Luxembourg 10 JAN, 2012 Personne

Plus en détail

Question parlementaire N 2180 de Monsieur le Député François Bausch rc~iv1 BRE ~DE;;.

Question parlementaire N 2180 de Monsieur le Député François Bausch rc~iv1 BRE ~DE;;. -~ -,J &::11 Question parlementaire N 2180 de Monsieur le Député François Bausch rc~iv1 BRE ~DE;; ";,' '" ':"",~ ~ t E,i ntrée le: x ", i,!o,; 9 MA!?ni)':;; : ~ ='it,!i\-~ "" f ~- ""~{ QQ "'~~e_~ J Luxembourg,

Plus en détail

CERTIFICAT D'ASSUJETTISSEMENT

CERTIFICAT D'ASSUJETTISSEMENT SÉCURITÉ SOCIALE CONVENTION DE SECURITE SOCIALE ENTRE LA FRANCE ET LE MAROC Formulaire SE 350-01 CERTIFICAT D'ASSUJETTISSEMENT (Article 5 2,3,5,7 et 10 de la convention Article 2, article 3 de l'arrangement

Plus en détail

quelques conseils à l'usage du médecin traitant pour remplir le protocole de soins

quelques conseils à l'usage du médecin traitant pour remplir le protocole de soins n 50774#02 quelques conseils à l'usage du médecin traitant remplir le protocole de soins articles 71-4 et 71-4-1 du Règlement Intérieur des Caisses Primaires Cet imprimé est à remplir si votre patient

Plus en détail

protocole de soins volet médical 1

protocole de soins volet médical 1 protocole de soins volet médical 1 articles 71-4 et 71-4 -1 du Règlement Intérieur des caisses primaires identification de la de naissance de la identification de l assuré(e) (à remplir si la n est pas

Plus en détail

Date Description Liens

Date Description Liens Question écrite n 2656 - Sujet : Archives nationales Auteur(s) : Monsieur Roger Negri, Député Destinataire(s) : Madame Octavie Modert, Ministre de la Culture; Monsieur Claude Wiseler, Ministre du Développement

Plus en détail

Avis du ministre de la Santé et des Soins de longue durée AVIS DE PROJET DE RÈGLEMENT

Avis du ministre de la Santé et des Soins de longue durée AVIS DE PROJET DE RÈGLEMENT Avis du ministre de la Santé et des Soins de longue durée AVIS DE PROJET DE RÈGLEMENT Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé Au nom du gouvernement de l'ontario, le ministre

Plus en détail

Article 13 Les points non traités par la présente convention sont régis par la législation interne de chaque Etat.

Article 13 Les points non traités par la présente convention sont régis par la législation interne de chaque Etat. C O N V E N T I O N ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE TOGOLAISE RELATIVE A LA CIRCULATION ET AU SEJOUR DES PERSONNES (ENSEMBLE DEUX ECHANGES DE LETTRES)

Plus en détail

Indications : Quelques éléments de définition:

Indications : Quelques éléments de définition: ENQUETE NATIONALE DE L ALLIANCE MALADIES RARES RELATIVE A LA PRISE EN CHARGE DES FRAIS DE TRANSPORT POUR LES PERSONNES ATTEINTES DE MALADIES RARES JANVIER- FEVRIER 2013 Indications : Pour chaque question,

Plus en détail

en clinique privée suisse

en clinique privée suisse www.geneve-cliniques.ch Frontaliers, votre accès aux soins en clinique privée suisse Les conditions d accès en soins privés à Genève suite à la modification de la législation française du 1 er juin 2014

Plus en détail

ANNEXE II ARTICLE 33 ENTRÉE EN VIGUEUR ET DURÉE DE L'ENTENTE

ANNEXE II ARTICLE 33 ENTRÉE EN VIGUEUR ET DURÉE DE L'ENTENTE f) si la demande visée aux alinéas d et e du présent paragraphe est présentée dans un délai de deux ans à partir de la date de l'entrée en vigueur de l'entente, les droits ouverts en vertu de l'entente

Plus en détail

Le caractère urgent de la question a été reconnu (21.12.2011)

Le caractère urgent de la question a été reconnu (21.12.2011) Le caractère urgent de la question a été reconnu (21.12.2011) groupe. d" parlementaire el " greng...i\~8'rë-i3z~~deputesl Entr'ée le: 2 1 nef. 20H /l F.AO Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre

Plus en détail

DOSSIER DU STAGE DE FIN D ANNEE DE CLASSE DE SECONDE

DOSSIER DU STAGE DE FIN D ANNEE DE CLASSE DE SECONDE DOSSIER DU STAGE DE FIN D ANNEE DE CLASSE DE SECONDE DECOUVERTE DU MONDE DU TRAVAIL * * * * * * * * * * * * * * * * * LETTRE A LA DIRECTION DE L ORGANISME D ACCUEIL * LETTRE AUX PARENTS, COMPRENANT UN

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS Ministère de la Santé et des Soins de longue durée La présente feuille de renseignements fournit de l information de base aux fournisseurs de services de santé ainsi qu au grand

Plus en détail

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE N 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL POUR LA COUVERTURE DU RISQUE HOSPITALISATION TITRE I - PRINCIPES GÉNÉRAUX ARTICLE 1-1 CATÉGORIES COUVERTES Sont admis à bénéficier des

Plus en détail

Comment déclarer une maladie professionnelle

Comment déclarer une maladie professionnelle Comment déclarer une maladie professionnelle Mise à jour novembre 2012 CCAS - Comment déclarer une maladie professionnelle Une maladie professionnelle est la conséquence de l exposition plus ou moins prolongée

Plus en détail

CONTRAT DE SERVICE POUR UNE CONSULTATION MÉDICALE

CONTRAT DE SERVICE POUR UNE CONSULTATION MÉDICALE Veuillez lire au complet ce contrat de service avant de l accepter et de confirmer votre réservation. Nous vous suggérons de l imprimer et d en conserver une copie. CONTRAT DE SERVICE POUR UNE CONSULTATION

Plus en détail

Salon des seniors. - Fidelidade France -

Salon des seniors. - Fidelidade France - Salon des seniors - Fidelidade France - Fidelidade France International Agence Fidelidade Business Assurances Premier groupe financier public portugais, Fidelidade est également la première Compagnie d

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 NOTICE D INFORMATION. Service Action Sanitaire et Sociale VOUS SOUHAITEZ BÉNÉFICIER D UNE AIDE DE LA CRPCEN

AIDES SOCIALES 2015 NOTICE D INFORMATION. Service Action Sanitaire et Sociale VOUS SOUHAITEZ BÉNÉFICIER D UNE AIDE DE LA CRPCEN NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr

Plus en détail

Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel

Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel Document d information Novembre 2009 Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel AIDE A LA MOBILITE Chaque banque propose un service d aide à la mobilité aux clients qui souhaitent les moyens

Plus en détail

LOI SUR SÉCURISATION DE L EMPLOI INCIDENCES SUR LE FONCTIONNEMENT DU CHSCT

LOI SUR SÉCURISATION DE L EMPLOI INCIDENCES SUR LE FONCTIONNEMENT DU CHSCT NOTE D INFORMATION-juillet 2013 LOI SUR SÉCURISATION DE L EMPLOI INCIDENCES SUR LE FONCTIONNEMENT DU CHSCT La loi du 14 Juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi (n 2013-504) a introduit plusieurs

Plus en détail

--:::KRlEPS ,..---_.._--- ""'-','-- +352 471007. 8 SEP 2008 q 2..82..1- LUXEMBOURG. L8-Sep-2008 08:40 AM Groupe parlementair~dp +352471007 3/~

--:::KRlEPS ,..---_.._--- '-','-- +352 471007. 8 SEP 2008 q 2..82..1- LUXEMBOURG. L8-Sep-2008 08:40 AM Groupe parlementair~dp +352471007 3/~ L8-Sep-2008 08:40 AM Groupe parlementair~dp +352471007 3/~ +352 471007 Luxembourg, le 18 septembre 2008,..---_.._--- ""'-','-- CHAMBRE DES DEPUTES Entrée le: 8 SEP 2008 q 2..82..1- Monsieur Lucien WEILER

Plus en détail

GUIDE LUXEMBOURGEOIS DE LA MOBILITE BANCAIRE

GUIDE LUXEMBOURGEOIS DE LA MOBILITE BANCAIRE GUIDE LUXEMBOURGEOIS DE LA MOBILITE BANCAIRE I. But du guide Le présent guide vous explique les démarches à suivre en cas de changement de compte courant à l intérieur du Luxembourg. Il décrit les services

Plus en détail

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM)

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM) DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES Sous-direction des élus locaux et de la fonction publique territoriale Bureau de l emploi territorial Paris, le 20 avril 2009 et de la protection sociale FP3

Plus en détail

ÏAMBRE DtiS DdKuïîi ^ Entrée le-

ÏAMBRE DtiS DdKuïîi ^ Entrée le- groupe Sréns ÏAMBRE DtiS DdKuïîi ^ Entrée le- 11 m.2012 Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre dës Député-e-s Luxembourg Luxembourg, le 17 avril 2012 Monsieur le Président, Par la présente et conformément

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION SECURITE SOCIALE

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION SECURITE SOCIALE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION SECURITE SOCIALE Le point sur votre protection sociale et sur les démarches à effectuer. -Procédure : En tant que salarié / stagiaire de la formation continue, vous êtes

Plus en détail

Madame, Monsieur, Vous trouverez en annexe plus d'informations à ce sujet. Phase 2 de Publiato

Madame, Monsieur, Vous trouverez en annexe plus d'informations à ce sujet. Phase 2 de Publiato Administration de l expertise médicale Medex NOS RÉF. DATE 10/06/2014 ANNEXE(S) EXPLICATION DU NOUVEL AR GESTION ACCIDENTS DU TRAVAIL CONTACT Contact Center TÉL. 02/524 97 97 E-MAIL cg_ga@medex.belgium.be

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Les frais de transport

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Les frais de transport CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Les frais de transport Mise à jour : octobre 2014 Les frais de transport Vous avez besoin d un transport pour recevoir des soins ou rentrer chez vous après

Plus en détail

SUBVENTIONS D INTéRêT

SUBVENTIONS D INTéRêT DISPOSITIONS COMPLÉMENTAIRES - SUBVENTIONS D INTÉRÊT 1 SUBVENTIONS D INTéRêT Sommaire Loi modifiée du 22 juin 1963 fixant le régime des traitements des fonctionnaires de l Etat (Extrait: Art. 29sexties)

Plus en détail

CROIX-ROUGE FRANÇAISE Hôpital d'enfants Margency. 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91

CROIX-ROUGE FRANÇAISE Hôpital d'enfants Margency. 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91 DOSSIER ADMINISTRATIF DU PATIENT A renvoyer à Christine ANDRIEUX 18, rue Roger Salengro 95580 MARGENCY Tél 01.34.27.42.09 Fax

Plus en détail

15 F 13 F 04/20 07/20

15 F 13 F 04/20 07/20 04/2015 F 07/2013 F Notre mission... est de sauver des vies humaines et de préserver la santé de personnes en détresse, par le biais d hélicoptères de sauvetage et d avions sanitaires, 365j/an au Luxembourg,

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : Mmes et MM. les Directeurs 12/04/85 des Caisses Primaires d'assurance Maladie Origine : DGR AC

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 Définitions

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 Définitions Arrangement administratif relatif à l application de la Convention sur la sécurité sociale entre le Royaume de Belgique et la République Fédérative du Brésil (Entrée en vigueur le 01-12-2014, publié au

Plus en détail

Direction Générale de la Cohésion Sociale

Direction Générale de la Cohésion Sociale Fiche technique : Présentation du décret n 2013-994 du 7 novembre 2013 organisant la transmission d informations entre départements en application de l article L. 221-3 du code de l action sociale et des

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date :. des Caisses Primaires d Assurance Maladie 23/12/98. des Caisses Générales

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES FRAIS DE TRANSPORT. Textes extraits d ameli.fr (dossier mis à jour le 20 juin 2013)

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES FRAIS DE TRANSPORT. Textes extraits d ameli.fr (dossier mis à jour le 20 juin 2013) TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES FRAIS DE TRANSPORT Textes extraits d ameli.fr (dossier mis à jour le 20 juin 2013) Vous avez besoin d un transport pour rentrer chez vous après une opération, ou pour

Plus en détail

C20 G/MCL 1/2. NOISIEL, le 27 octobre 2009

C20 G/MCL 1/2. NOISIEL, le 27 octobre 2009 C20 G/MCL 1/2 Le Président NOISIEL, le 27 octobre 2009 N /G/72/09-0937 E N 09-0211 R RECOMMANDE AVEC A.R. Monsieur le Directeur, Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint le rapport comportant les

Plus en détail

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes aux Messieurs les Ministres:

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes aux Messieurs les Ministres: groupe d el '. parlementaire greng 1 Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre des Député-e-s Luxembourg fehai\jis're: P~$ or;putes Entrée le: fi E 2 11 /lbltl Luxembourg, le 1 septembre 2011 Monsieur

Plus en détail

Bordereau de transmission accident du travail

Bordereau de transmission accident du travail Bordereau de transmission accident du travail A adresser au service des pensions et accidents du travail du CNRS Accompagné des pièces requises Nom. Prénom Matricule Composition du dossier Observations

Plus en détail

Remboursement des frais de transports par l'assurance maladie

Remboursement des frais de transports par l'assurance maladie Remboursement des frais de transports par l'assurance maladie Remboursement des frais de transports par l'assurance maladie Mise à jour le 27.05.2014 - Direction de l'information légale et administrative

Plus en détail

Si le médecin conseil valide vos propositions, il donne son accord en signant le protocole.

Si le médecin conseil valide vos propositions, il donne son accord en signant le protocole. n 50774#01 quelques conseils à l'usage du médecin traitant pour remplir le protocole inter-régimes d'examen spécial articles L 324-1 L 322-3 D 322-1 du code de la sécurité sociale articles 71-4 et 71-4-1

Plus en détail

Préface. Mars Di Bartolomeo Ministre de la sécurité sociale

Préface. Mars Di Bartolomeo Ministre de la sécurité sociale Pensez à votre avenir! Complétez votre carrière d assurance pension! Préface Au cours des dernières décennies, l Etat a pris de nombreuses mesures pour permettre aux personnes, femmes ou hommes, qui interrompent

Plus en détail

Informations générales

Informations générales Sur la route aux Pays Bas Europäische Union, 1995 2013 Il va de soi que vos vacances aux Pays-Bas sont amplement méritées. Mais qu advient-il de votre séjour en cas de maladie ou d accident? A ce propos,

Plus en détail

Comparateur de tarifs mutuelle en ligne

Comparateur de tarifs mutuelle en ligne Comparateur de tarifs mutuelle en ligne Le montant remboursement d'une complémentaire santé est très variable d'un produit un autre. Certains produits vont vous rembourser à hauteur de 100 % d'autres à

Plus en détail

Vu le rapport d auditorat de la Banque Carrefour de la sécurité sociale du 21 décembre 2006;

Vu le rapport d auditorat de la Banque Carrefour de la sécurité sociale du 21 décembre 2006; CSSS/07/005 DÉLIBÉRATION N 07/003 DU 9 JANVIER 2007 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LES ORGANISMES ASSUREURS AUX DISPENSATEURS DE SOINS EN VUE DE LA DÉTERMINATION DU STATUT

Plus en détail

en Île-de-France l Ordre des architectes

en Île-de-France l Ordre des architectes l Madame, Mademoiselle, Monsieur, Nous sommes heureux que vous nous ayez fait part de votre volonté d enregistrer ou de renouveler votre prestation de services à l Ordre des Architectes d Île-de-France.

Plus en détail

Vous trouverez en annexe plus d'informations à ce sujet.

Vous trouverez en annexe plus d'informations à ce sujet. Administration de l expertise médicale Medex NOS RÉF. DATE 10/06/2014 ANNEXE(S) EXPLICATION DU NOUVEL AR GESTION ACCIDENTS DU TRAVAIL CONTACT Contact Center TÉL. 02/524 97 97 E-MAIL cg_ga@medex.belgium.be

Plus en détail

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2014-033015 Orléans, le 16 juillet 2014 Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263

Plus en détail

ZOAST (ZONE ORGANISÉE D ACCÈS AUX SOINS TRANSFRONTALIERS)

ZOAST (ZONE ORGANISÉE D ACCÈS AUX SOINS TRANSFRONTALIERS) ZOAST La convention «ZOAST Ardennes» met en œuvre des dispositifs de simplifications administrative et financière en matière d accès aux soins à l étranger. Celle-ci garantit aux patients, dans le cadre

Plus en détail

Directives pour les sorties et séjours scolaires organisés par les écoles maternelles et primaires des Ecoles européennes

Directives pour les sorties et séjours scolaires organisés par les écoles maternelles et primaires des Ecoles européennes Références: 2002-D-54 Orig.: FR Version: FR Directives pour les sorties et séjours scolaires organisés par les écoles maternelles et 1 / 6 1.0 Définition des sorties et des séjours scolaires 1.1 Les sorties

Plus en détail

'AM"é'Rt-t5Es~~giF'liif'is':' Entrée le:

'AMé'Rt-t5Es~~giF'liif'is':' Entrée le: Question parlementaire N 58 de Monsieur le Député Jean Huss 'AM"é'Rt-t5Es~~giF'liif'is':' Entrée le: Monsieur Lucien Weiler Président de la Chambre des Député-e-s Luxembourg Luxembourg, le 22 janvier 2007

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : MM les Directeurs 23/11/81 des Caisses Primaires d'assurance Maladie Origine : DGR Réf. : DGR

Plus en détail

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD!

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! TIERS PAYANT des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! La généralisation du tiers payant à l ensemble des soins de ville avant 2017 fait partie des mesures

Plus en détail

W/97 octies. Institut national d assurance maladie-invalidité. Service des soins de santé

W/97 octies. Institut national d assurance maladie-invalidité. Service des soins de santé Annexe 2 W/97 octies Institut national d assurance maladie-invalidité Avenue de Tervuren 211, 1150 Bruxelles 02/739 78 32 Service des soins de santé SEPTIEME AVENANT A LA CONVENTION NATIONALE ENTRE LES

Plus en détail

Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez : Vous êtes, vous ou votre directeur d école, nos seuls interlocuteurs.

Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez : Vous êtes, vous ou votre directeur d école, nos seuls interlocuteurs. CONSEILS PRATIQUES POUR ORGANISER UNE SORTIE SCOLAIRE AVEC NUITEE (S) 1 er DEGRE PUBLIC Vous êtes enseignant en école maternelle ou élémentaire et vous envisagez de faire une sortie scolaire avec nuitées

Plus en détail

Question parlementaire N 1559 de Monsieur le Député Jean Huss 09 FEV. 2007 Q\5SQ

Question parlementaire N 1559 de Monsieur le Député Jean Huss 09 FEV. 2007 Q\5SQ Question parlementaire N 1559 de Monsieur le Député Jean Huss Monsieur Lucien Weiler CHAMBRE DES DËPUTËSF résident de la Chambre des Députés Entrée le: Luxembourg DÉI GRÉNG 09 FEV. 2007 Q\5SQ Luxembourg,

Plus en détail

Questionnaire sur l assurance responsabilité professionnelle des avocats demandant leur inscription en vertu de la directive Etablissement (98/5/CE)

Questionnaire sur l assurance responsabilité professionnelle des avocats demandant leur inscription en vertu de la directive Etablissement (98/5/CE) Représentant les avocats d Europe Representing Europe s lawyers Questionnaire sur l assurance responsabilité professionnelle des avocats demandant leur inscription en vertu de la directive Etablissement

Plus en détail

DOSSIER. SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES dans le second degré

DOSSIER. SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES dans le second degré DOSSIER SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES dans le second degré Bruxelles, le 27 juin 2011 1 INTRODUCTION Les voyages et sorties scolaires participent par nature à la mission d un établissement scolaire. Leurs

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ CONVENTION DE STAGE SALARIÉ AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE MARS 2010 BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE Juillet 2011 Vous souhaitez faire reconnaître vos compétences professionnelles, accélérer votre évolution professionnelle ou faciliter votre reprise d études?

Plus en détail

Annexes : Tableau récapitulatif des catégories d assurés soumises ou non au parcours de soins.

Annexes : Tableau récapitulatif des catégories d assurés soumises ou non au parcours de soins. MINISTERE DES SOLIDARITES, DE LA SANTE, ET DE LA FAMILLE REPUBLIQUE FRANCAISE DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE Division des affaires communautaires et internationales Le ministre des solidarités, de la

Plus en détail

Mise à jour : novembre 2011

Mise à jour : novembre 2011 LES MEDECINS AGREES Mise à jour : novembre 2011 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Calvados 56 rue Bicoquet 14052 Caen cedex 4 Tél. : 02 31 15 50 20 Fax : 02 31 85 98 76 E-mail :

Plus en détail

MiFID Markets in Financial Instruments Directive

MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Les principales dispositions de la directive Les objectifs de la Directive MiFID L objectif de l Union européenne en matière de services financiers

Plus en détail

Assurance Voyage MasterCard CBC

Assurance Voyage MasterCard CBC Assurance Voyage MasterCard CBC Envoyer à KBC Assurances LEUtiens-XCA Professor Roger Van Overstraetenplein 2 3000 Leuven QUESTIONS GENERALES (à compléter par le titulaire de la carte MasterCard ou son

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/11/127 DÉLIBÉRATION N 11/083 DU 8 NOVEMBRE 2011 AUTORISANT LES MAISONS DE SOINS PSYCHIATRIQUES ET LES INITIATIVES

Plus en détail

NOTE D INFORMATION ET FORMULAIRE DE CONSENTEMENT DESTINES AUX PATIENTS

NOTE D INFORMATION ET FORMULAIRE DE CONSENTEMENT DESTINES AUX PATIENTS NOTE D INFORMATION ET FORMULAIRE DE CONSENTEMENT DESTINES AUX PATIENTS Ce document s appelle une lettre d information patient et de consentement éclairé. Il contient des explications détaillées sur la

Plus en détail

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R.

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES Nantes, le 31 juillet 2013 N/Réf. : CODEP-NAN-2013-041140 COFIDUR EMS 79 rue Saint Melaine 53012 LAVAL Objet : Inspection de la radioprotection du 4 juillet 2013

Plus en détail

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France.

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Préambule La présente convention est conclue en application

Plus en détail

Citation : C. G. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1236 C. G. Commission de l assurance-emploi du Canada

Citation : C. G. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1236 C. G. Commission de l assurance-emploi du Canada Citation : C. G. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1236 Date : 21octobre 2015 Dossier : AD-13-110 DIVISION D APPEL Entre: C. G. Appelant Commission de l assurance-emploi du Canada

Plus en détail

Stage pendant les vacances de Pâques au sein d une école partenaire : Prunelle School (16 Rue Camille Pelletan, 92300 Levallois-Perret)

Stage pendant les vacances de Pâques au sein d une école partenaire : Prunelle School (16 Rue Camille Pelletan, 92300 Levallois-Perret) Stage pendant les vacances de Pâques au sein d une école partenaire : Prunelle School (16 Rue Camille Pelletan, 92300 Levallois-Perret) VACANCES SCOLAIRES Ouverture : 8h30 à 9h00 - Fermeture : 16h30 VACANCES

Plus en détail

Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel

Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel BROChURE D information PATIENT Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel Créer votre DMP, un acte important pour votre santé au service de la santé www.dmp.gouv.fr 2 Le dmp et vos droits 4 Qu est-ce

Plus en détail

Information aux enseignants

Information aux enseignants SAPAD Service d Assistance Pédagogique à Domicile Information aux enseignants Chèr(e) collègue, Vous avez accepté d intervenir auprès d un enfant dont la scolarité est interrompue momentanément pour raisons

Plus en détail