PROGRAMME FORMULE CLASSIQUE 2010/2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROGRAMME FORMULE CLASSIQUE 2010/2011"

Transcription

1 MASTER RECHERCHE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Spécialité «Organisation Appliquée» PROGRAMME FORMULE CLASSIQUE 2010/2011 INSTITUT D ADMINISTRATION D E S ENTREPRISES D E PARIS 21, rue Broca Paris cedex 05 - Tél. : Fax :

2 2

3 PROGRAMME DU MASTER EN FORMULE CLASSIQUE Management des organisations... 1 Programme du Master en formule classique... 3 Épistémologie et méthodologie... 5 (48h tous les cours sont obligatoires)... 5 UE 1 : Initiation à l épistémologie (18h)... 5 UE 2 : Méthodologie de recherche (30 h)... 7 UE 2 1 Méthodologie Quantitative (18h)... 7 UE 2-2 Méthodologie qualitative (12h)... 8 Theories de et pour l organisation (46h tous les cours sont obligatoires) UE 3 : Dimensions juridiques du management (18h) UE 4 : Théories économiques de l entreprise (14h) UE 5 : Théories sociologiques des organisations (14h) UE 6 : Approches sociales et comportementales des outils de gestion (14h) Séminaires de recherches thématiques (108 h UE 7 ET UE 8, 2 modules parmi les 4 proposés) Module : CONTROLE ET COMPTABILITE Évaluation des risques et pilotage stratégique (18h)* Contrôle de gestion (18h) Audit comptable et financier (18h) Module : FINANCE Finance computationnelle (18h) La Finance en débat (18h) Droit et Finance (18h) Module : RESSOURCES HUMAINES Pilotage des RH et dynamique organisationnelle (18h) Recherche en RH fondements et méthodes (18h) Diversité, genre et gestion des Ressources Humaines (18h) Module : MARKETING ET STRATEGIE Recherche en Marketing (18h) Stratégie : fondement et méthodes (18h) Stratégie, croissance, profitabilité et adaptation de l entreprise (18h) UE 9 : Mémoire

4 4

5 ÉPISTEMOLOGIE ET METHODOLOGIE (48h tous les cours sont obligatoires) UE 1 : Initiation à l épistémologie (18h) Romain LAUFER, Professeur (HEC Paris) Géraldine SCHMIDT, Professeure (IAE de Paris) OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Sensibiliser les étudiants à la réflexion épistémologique Introduire quelques grands textes et auteurs en philosophie des sciences Présenter leurs positionnements respectifs dans l histoire de la pensée et l histoire sociale Présenter quelques grands débats épistémologiques en sciences en général, en sciences humaines et sociales en particulier, et en sciences de gestion finalement Présenter les principales démarches de recherche en management PLAN DU COURS Introduction à la recherche en gestion : la question de la scientificité savoir, vérité, scientificité / savoir-faire, utilité, fonction-secteur-organisation scientificité et séparation objet/sujet typologie des recherches en gestion et types de thèses stratégies de recherche et stratégies du chercheur 1 - Pourquoi la théorie est-elle nécessaire? 2 - Système de légitimité et management 3 - Le paradigme classique (Kant, Comte et le Cercle de Vienne) 4 - Les nouvelles épistémologies 5 - Quelques réflexions et débats épistémologiques pour les sciences de gestion Quelques questions fondamentales en épistémologie des sciences Les sciences humaines et sociales : spécificités, identité, unicité Les sciences de gestion : légitimité, frontières, particularités 6 - Quelques démarches générales de recherche Les raisonnements déductifs et /ou inductifs? Les niveaux ou visées de la recherche : description / classification, compréhension, explication et/ou prescription? Les méthodes d'approche quantitatives et /ou qualitatives? «hard» ou «soft»? Les étapes clés d'une recherche 7 - Quelques méthodologies et outils de recueil et d'analyse des données 1 Les types de "terrains" d'étude Les techniques d'enquête CONCLUSION : Le choix d'un positionnement épistémologique, d'une méthodologie et des outils de recherche La valeur (validité, fidélité) des instruments d'enquêtel'environnement individuel et institutionnel du chercheur 1 Ces éléments ne sont abordés que rapidement, sachant que deux cours de méthodologies quantitatives et qualitatives sont inscrits au programme par ailleurs. 5

6 METHODES PEDAGOGIQUES ET D EVALUATION Lecture et analyse d'articles en épistémologie : courts exposés par les étudiants en séance L évaluation est fondée sur une épreuve de réflexion (de type «essai») d une durée de 3 heures. Le cours nécessite un travail de lecture complémentaire de la part des étudiants. Un ensemble de textes, sélectionnés pour chaque partie du cours, sont à lire en préparation des séances correspondantes. Par ailleurs, une bibliographie est proposée à la fin de ce document. REFERENCES DE BASE Cohen Elie (1989). "Epistémologie de la gestion", in Encyclopédie de gestion, Paris : Economica, pp David Albert, HATCHUEL Armand, LAUFER Romain (2000). Les nouvelles fondations de la gestion, Paris : Vuibert. Martinet Alain-Charles (1990). Epistémologies et Sciences de Gestion, Paris : Economica. Thietart Raymond-Alain et coll.(1999). Méthodes de recherche en management, Paris : Dunod. Usunier Jean-Claude, EASTERBY-SMITH Michael, THORPE Robert (1993). Introduction à la recherche en gestion, Paris : Economica. (1991). «Qu est-ce que la science?», dossier spécial Sciences Humaines,, n 11, novembre. (1996). «Nouveaux regards sur la science», dossier spécial Sciences Humaines, n 67, décembre. (1997). «La philosophie aujourd hui», dossier spécial Sciences Humaines, n 69, février. (1998). «Les sciences humaines sont-elles des sciences?», dossier spécial Sciences Humaines, n 80, février. 6

7 UE 2 : Méthodologie de recherche (30 h) UE 2 1 Méthodologie Quantitative (18h) Géraldine MICHEL, professeure (IAE de Paris) Heidi WECHTLER, (IAE de Paris) OBJECTIFS PEDAGOGIQUES L objectif de ce cours est de présenter les principales méthodes statistiques utilisées dans la recherche en gestion. Ce cours doit permettre aux étudiants d utiliser les outils d analyses de données les plus pertinents pour un problème de gestion donné et savoir interpréter les résultats statistiques qui en découlent. La présentation des différentes méthodes s'effectue à trois niveaux : 1. Théorique Il est important de connaître le modèle mathématique formant l'hypothèse de travail. Nous limiterons à l'essentiel l'étude des bases mathématiques des modèles. 2. Utilisation d exemples concrets pour illustrer les méthodes présentées Chaque méthode est présentée à partir d'un exemple concret. Nous nous attachons à ce que les données du cas et la problématique soient immédiatement accessibles. Chaque cas est analysé à l'aide du logiciel SPSS. Les étudiants disposent des sorties de SPSS et nous étudions en cours comment toute cette information permet de répondre aux questions posées. 3. Utilisation d un logiciel statistique Nous utiliserons le logiciel SPSS disponible sur les ordinateurs de l IAE de Paris et d HEC. Des Travaux Pratiques seront organisés autour des principales méthodes étudiées dans ce cours. PLAN DU COURS Panorama général des méthodes statistiques Tris à plat (moyenne, mode, médiane, fréquence, écart type, fractile) Analyses bivariées (test du Chi-deux, test de différence de moyennes, etc.) Analyse factorielle Méthodes de classification Régression simple Régression multiple METHODES PEDAGOGIQUES ET D EVALUATION Cours, exercices d application, utilisation des logiciels SPSS. Evaluation faite sur le traitement d une base de données relative à une problématique de gestion définie par l étudiant. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES - Yves Evrard, Bernard Pras et Elyette Roux : Market Etudes et recherches en marketing, Dunod, Michel Tenenhaus : Statistique : Méthodes pour décrire, expliquer et prévoir, Dunod,

8 UE 2-2 Méthodologie Qualitative (12h) Géraldine SCHMIDT, professeure (IAE de Paris) Nathalie RAULET-CROSET, professeure (IAE de Paris) Florence CHARUE-DUBOC, CNRS OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Sensibiliser les participants aux questionnements fondamentaux récurrents des recherches qualitatives en gestion via la conception et la production des recherches qualitatives notamment. Leur donner des bases solides de réflexion pour aborder leur travail de recherche individuel dans le cadre du Master Recherche notamment. Sur un plan directement opérationnel, ce cours vise également à présenter aux étudiants diverses méthodes, dites qualitatives, de collecte des données, à savoir : les entretiens ouverts ou semi-ouverts (sont exclus les questionnaires fermés), la constitution de corpus de textes et la collecte documentaire, l observation. Les techniques d analyse de contenu seront évoquées en ce qui concerne les méthodes d analyse de données. PLAN DU COURS Séance n 1 Concevoir une recherche qualitative en gestion Élaborer un sujet de recherche : de l intérêt pour un thème à la formulation d une problématique. Élaborer le design d une recherche qualitative. Préparation du travail des séances Séance n 2 Collecte par entretiens et observation Séance n 3 Entretiens et constitution de corpus de textes Analyse de contenu Séance n 4 Les critères de qualité d une recherche Les difficultés propres au chercheur qualitatif Panorama de quelques stratégies de recherche METHODES PEDAGOGIQUES En ce qui concerne les objectifs opérationnels, les étudiants devront travailler aux séances 2 et 3 sur du matériel qu ils auront eux-mêmes rassemblé. Les autres objectifs du cours seront poursuivis soit par le biais de lectures, soit grâce à des présentations du professeur. BIBLIOGRAPHIE Ouvrages Généralistes J.C. Usunier et al. Introduction à la recherche en gestion, Economica, 1993 R.A. Thietart et al. Méthodes de recherche en management, Dunod, 2003 Y. Evrard, Y. Pras, E. Roux, 1993, Markets, études et recherche en marketing, Paris, Nathan 8

9 Généralistes centrés sur les méthodes qualitatives S. Beaud, F. Weber, Guide de l enquête de terrain, La découverte M. Grawitz, Méthodes en sciences sociales, Dalloz Alex Muchielli, Les méthodes qualitatives, Que Sais-je, PUF O. Aktouf, Méthodologie des sciences sociales et approche qualitative des organisations, Presses des H.E.C. et Presses de l Université du Québec, N.K. Denzin, Y.S. Lincoln, handbook of qualitative research, Sage publications, 2000 M. Lessart-Heberts, G. Goyer, La recherche qualitative: fondements et pratiques, De Boeck et Larcier, 1997 L observation H. Peretz, Les méthodes en sociologie : l observation. La découverte, 2004 A.M. Arborio, P. Fournier, L enquête et ses méthodes : l observation directe, Nathan, collection 128 L entretien J.C. Kaufmann, L entretien compréhensif, Nathan, collection 128 A.Blanchet, A. Gotman, L enquête et ses méthodes : l entretien, Nathan, collection 128 Jean Peneff, La méthode biographique, Armand Colin Analyse de matériel discursif L. Bardin, L analyse de contenu, PUF, 1996 R. Muchielli, L analyse de contenu, des documents et des communications. 1. Connaissance du problème2. Applications pratiques, Edition ESF, 1988 A.D. Robert, A. Bouillaguet, L analyse de contenu, PUF, Que sais-je?, 1997 F. Rouget, L exploitation scientifique des archives, Apogée,

10 THEORIES DE ET POUR L ORGANISATION (46h tous les cours sont obligatoires) UE 3 : Dimensions juridiques du management (18h) DIMENSIONS JURIDIQUES DU MANAGEMENT Formation continue Paul LE FLOCH, Professeur (IAE de Paris) OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Faire comprendre Les fondements et l étendue du caractère contraignant du Droit pour les organisations. La nécessité du recours au droit comme outil d organisation des décisions et processus de gestion. PLAN DU COURS 1er partie : La règle de droit constitutive d une contrainte Contenu de la contrainte (Existence de règle impérative. Existence de sanctions) Étendue de la contrainte (L accroissement de la contrainte. Les limites de la contrainte) 2ème partie : La règle de droit, constitutive d un outil de gestion Les règles proposées au gestionnaire. Illustrations tirées du droit des structures d entreprises. Illustrations tirées du droit du fonctionnement de l entreprise. Les règles façonnées par le gestionnaire. L aménagement de contrats nommés. L élaboration de contrats innommés METHODES PEDAGOGIQUES L enseignement alterne les conférences, l analyse d articles et les études de structures juridiques d entreprises, ainsi que de contrats d affaires. Examen final consistant en une dissertation EVALUATION Examen final consistant en une dissertation BIBLIOGRAPHIE La bibliographie est constituée par un ensemble d articles remis à chaque étudiant lors de la première séance. 10

11 UE 4 : Théories économiques de l entreprise (14h) Bertrand QUELIN, Professeur (Groupe HEC) Stéphane SAUSSIER, Professeur (IAE de Paris Paris 1) OBJECTIFS PEDAGOGIQUES L objectif du séminaire est de former les étudiants aux principales théories économiques de la firme. Il s agit d enseigner les bases de ces approches économiques de l organisation, et de mettre en perspective leurs apports (comme leurs limites) aux disciplines du management, comme la stratégie, la finance, ou la sociologie des organisations. PLAN DU COURS : Bertrand Quélin (2h) Des théories économiques de l entreprise et de l organisation : une introduction Une première fresque des théories économiques des agents, de la firme et des organisations Les théories économiques contractuelles entre Marché et Institutions Les théories béhavioristes et managériales entre Structures et Performances Bertrand Quélin (6h) Frontières de la firme et coûts de transaction : les approches de R.H. Coase et d O.E. Williamson Marché et firme : leurs fonctions respectives selon R.H. Coase Coûts privés, coûts sociaux : le théorème de R.H. Coase Marché et organisation : les formes de gouvernance selon O.E. Williamson L arbitrage marché / hiérarchie Les attributs des transactions Arrangements organisationnels et environnement institutionnel Texte retenu : Coase R.H. [1937], The Nature of the Firm. Economica, 4, p Formes organisationnelles et coûts de fonctionnement : les questions de coordination et d efficience Les formes d organisation Intégration verticale et formes organisationnelles hybrides a) Les contrats de long terme b) La franchise et le contrôle de la distribution c) L économie des projets industriels d) Hold-up et opportunisme des agents L autorité dans la firme Les coûts bureaucratiques Limites de l efficience des organisations L économie des coûts de transaction est-elle utile au management? Texte retenu : Williamson, O.E. (1991). Comparative economic organization: The analysis of discrete structural alternatives. Administrative Science Quarterly, 36, Les approches évolutionnistes 11

12 Introduction L héritage de J. Schumpeter o Conception de l innovation o Conception de la concurrence L apport majeur de Nelson et Winter et leur héritage o Une conception de l environnement concurrentiel o Une conception foncière de la firme Les ressources et actifs Les capacités Les routines La complémentarité des actifs L innovation La firme o Trois déterminants o Des processus d apprentissage propres cumulatifs o Contraintes de sentier ou de trajectoires o Un processus de sélection Un processus de sélection adaptative Un processus de concentration Un processus d exclusion Texte retenu : Durand R. (1998), «Théories évolutionnistes et management stratégique», in Laroche H. et Nioche J.-P., Repenser la stratégie, Vuibert. Stéphane Saussier (6h) La théorie de l Agence : Aux origines de la théorie de l agence : la théorie des droits de propriétés Des comportements individuels à l efficience organisationnelle La théorie de l agence au fondement d une nouvelle forme de capitalisme? La théorie de l agence: apport et limites Textes retenus : Gérard Charreaux "L'entreprise publique est-elle nécessairement moins efficace?", Revue Française de Gestion, septembre-octobre, 1997, p Jensen M.C. et Meckling W.H., (1976), «Theory of The Firm : Managerial Behavior, Agency Costs and Ownership Structure», Journal of Financial Economics, Vol. 3, October, p La théorie des incitations : La question des asymétries d information Sélection adverse et aléa moral au sein de la firme Politique de l entreprise et schéma de rémunération incitatif Multi-tasking et organisation de l entreprise Introduction de la dimension dynamique Textes retenus : Gibbons R. [2005] «Incentives between firms (and within)», Management Science, 51 (1),

13 La théorie des contrats incomplets : Contrats incomplets et frontières de la firme Droits de propriété et incitation L origine de l autorité dans l entreprise La répartition du pouvoir de décision dans l entreprise Introduction de la dimension dynamique Textes retenus : Fares M. et Saussier S., 2002, «Contrats Incomplets et Coûts de Transaction» Revue Française d Economie, 2/3 (janvier), Ouvrages recommandés : Quélin B. (2002) Les Frontières de la Firme, Coll. Gestion, Economica. Saussier S. et Yvrande A. (2007) «Economie des coûts de transaction», Repères, n 407, 128p. 13

14 UE 5 : Théories sociologiques des organisations (14h) Françoise CHEVALIER, Professeure associée (HEC Paris) Nathalie RAULET-CROSET, Maître de conférences (IAE de Paris) OBJECTIFS PEDAGOGIQUES : Ce séminaire porte sur les questions des structures, des acteurs et plus généralement de la coordination dans l organisation, explorées notamment par des sociologues ou des auteurs en management se référant à diverses théories sociologiques des organisations. Il développe les objectifs pédagogiques suivants : présenter les principaux courants rattachés à la théorie sociologique des organisations s interroger sur le contexte historique, les questions et les postulats qui fondent ces courants articuler ces courants les uns par rapport aux autres, et réfléchir à leurs applications pratiques et à leur actualité. PROGRAMME Différents thèmes seront explorés de façon complémentaire, pour mettre en valeur l existence de différentes grilles de lecture des phénomènes de gestion : Organisation, division du travail et savoirs Motivation, coopération et engagement Pouvoir, autorité et légitimité Décision, rationalité et valeurs Structure et environnement Organisation et culture Eléments de synthèse et autres regards sur la coordination et la dynamique des organisations Les contributions étudiées sur l analyse des structures s intéressent ainsi aux formes que prennent la coordination et le contrôle dans l organisation ; cette question sera mise en perspective avec l organisation des savoirs ainsi qu avec sa dynamique, à travers les phénomènes d apprentissage. L étude des acteurs explore les dimensions stratégique, culturelle et systémique des relations sociales dans l organisation, sous l angle notamment de la motivation, du pouvoir, de la prise de décision. Enfin, par delà l analyse des structures et des acteurs, d autres apports théoriques sur la dynamique organisationnelle seront étudiés : formes de conventions et de cognition, isomorphisme et institutions, réseaux, coordination informelle, METHODES PEDAGOGIQUES ET D EVALUATION Les séances se font sur la base d analyse des textes, qui sont mis en perspective les uns par rapport aux autres et au regard des théories à caractère sociologique des organisations. L évaluation se fait sur la base d un examen en salle, qui porte sur un commentaire d un article de recherche. BIBLIOGRAPHIE SUCCINCTE La sociologie des organisations, P. Bernoux, Points seuil La sociologie des entreprises, P. Bernoux, Points seuil Les grands auteurs en management, sous la direction de S. Charreire et I. Huault, Editions EMS, 2009 Théorie des organisations, Marie-Jo Hatch, De Boeck Université, Bruxelles,

15 UE 6 : Approches sociales et comportementales des outils de gestion (14h) Patrick GILBERT, Professeur (IAE de Paris) OBJECTIFS PEDAGOGIQUES La gestion des entreprises requiert l utilisation d outils de gestion comme les budgets, l évaluation de la performance, les systèmes de rémunération, les dispositifs de gestion prévisionnelle des compétences, les procédures de reporting financier, les progiciels de gestion intégrés Le bon fonctionnement de ces instruments ne dépend pas seulement de leur dimension technique mais aussi de leur compatibilité avec l environnement social et organisationnel dans lequel ils opèrent. Ce cours vise à étudier les instruments de gestion dans leur contexte en s appuyant sur les apports de la sociologie et de la psychologie. Nous explorerons en particulier la relation entre l usage de ces outils et des thèmes comme le pouvoir, l apprentissage social ou les systèmes de valeurs. PLAN DU COURS Séance 1 : Définition de la notion d «outils de gestion» Critique de l approche classique et renouvellement Organisation du séminaire Séance 2 à 5 : Séminaire de lecture de textes exemplaires Séance 6 : Présentation des travaux des étudiants Séance 7 : Synthèse du cours et retour sur les travaux effectués METHODES PEDAGOGIQUES Le cours alternera des exposés faits par le professeur et l étude de textes théoriques éclairant la question des outils de gestion. Une grosse partie de l apprentissage réside en outre dans un dossier individuel constitué par les étudiants. EVALUATION Elle porte sur trois éléments : 1) La rédaction de deux fiches d analyse des textes. Choisies en relation avec la «thèse» (un regroupement de 3 articles) qui sera étudiée au sein d un sous-groupe. 2) L analyse d une «thèse» sur les outils de gestion. Il est demandé à chaque étudiant d opter pour un dossier d articles (3 articles), d en faire l analyse en utilisant la grille proposée et d exposer ce travail. 3) Un examen final. Lors de l examen final, les étudiants auront à répondre à plusieurs questions en s appuyant sur les textes étudiés. BIBLIOGRAPHIE SUCCINCTE M. Berry (ed) 1984, Le rôle des outils de gestion dans l évolution des systèmes sociaux complexes, rapport pour le Ministère de la recherche et de la technologie, Centre de Recherche en Gestion, Ecole Polytechnique E. Chiapello, P Gilbert 2009, La gestion comme technologie économique, in Traité de sociologie économique P. Steiner et F. Vatin (eds) Paris, PUF,

16 V. Boussard et al. 2002, Le socio-manager, Dunod P. Gilbert, 1998, L instrumentation de gestion, Economica. P. Lascoumes et P. Le Galès (eds), Gouverner par les instruments, Les presses de la Fondation Nationale des sciences politiques, 2004 B. Latour, La science en action, La découverte, Paris, 1989 J.C. Moisdon (ed) 1997, Du mode d existence des outils de gestion. Les instruments de gestion à l épreuve de l organisation, Seli Arslan. 16

17 Module : CONTROLE ET COMPTABILITE SEMINAIRES DE RECHERCHES THEMATIQUES (108 h UE 7 ET UE 8, 2 modules parmi les 4 proposés) Évaluation des risques et pilotage stratégique (18h)* Bertrand MUNIER, Professeur (GRID, Arts-et-Métiers Paris Tech, ESTP, IAE de Paris) OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Ce cours vise à faire saisir les concepts fondamentaux de la théorie du risque et de l incertain et des comportements des acteurs dans et au nom des organisations. Les étudiants seront aussi introduits à l encodage pratique des fonctions de scores corrigés pour le risque, uni- et multidimensionnels. Quelques exercices utiles pour la compréhension et la bonne manipulation des concepts seront proposés, ainsi que quelques investigations empiriques ou expérimentales. Au-delà des présentations d outils, quelques questions de psychologie cognitive et sociale, de neuropsychologie de la perception, seront évoquées. Il est ainsi possible de conférer un sens à l analyse de la prise de risque dans et pour l organisation. Des illustrations dans divers domaines du pilotage stratégique seront proposées. PLAN DU COURS Séance 1 : Une introduction à l idée de risque et à son histoire Séances 2 et 3 : Une vue synthétique de l analyse de Von Neumann, concept d aversion au risque Séances 4 et 5 : Analyse en utilité multi-attributs : valeur, applications, limites Séances 6 à 9 : Analyses managériales et organisationnelles de la prise de risque METHODES PEDAGOGIQUE Chaque séance suppose la lecture préalable de plusieurs articles qui donnent lieu à une présentation par un ou deux étudiants. Une discussion sur les principaux concepts et enjeux est ensuite organisée. EVALUATION L évaluation se fait sur la base de l exposé réalisé par l étudiant. Textes à l étude BIBLIOGRAPHIE Baird, I.S. and Thomas, H., 1985, Toward a Contingency Model of Strategic Risk Taking, Academy of Management Review, vol. 10, n 2, pp March, J.G. and Shapira, Z., 1987, Managerial Perspectives on Risk and Risk Taking, Management Science, Vol. 33, No. 11, pp McMullen, J.S. and Shepherd, D.A., 2006, Entrepreneurial Action And The Role Of Uncertainty In The Theory Of The Entrepreneur, Academy of Management Review, Vol. 31, n 1, pp

18 Schwenk, C.R. 1984, Cognitive Simplification Processes in Strategic Decision-making, Strategic Management Journal, Vol.5, pp McNamara, G. and Bromiley, P., 1999, Risk And Return In Organizational Decision Making, Academy of Management Journal, Vol. 42, No. 3, pp Wernerfelt, B. and Karnani, A. (1987), Competitive Strategy Under Uncertainty, Strategic Management Journal, Vol. 8, pp Wright, P., Kroll, M, Krug, J.A. and Pettus, M. (2007), Influences Of Top Management Team Incentives On Firm Risk Taking, Strategic Management Journal, Vol. 28, pp Weick,K, 1987, Organizational Culture as a source of High Reliability, California Management Review, 39, N 2, Roberts, K.H., 1990, Managing High-Reliability Organizations, California Management Review, 32, La Porte, T.R. and Consolini, P. (1991), Working in Practice but Not in Theory: Theoretical Challenges of High Reliability Organizations, Journal of Public Administration Research and Theory, vol. 1, pp Bibliographie complémentaire Ayyub, B. M., 2001, Elicitation of Expert Opinions for Uncertainty and Risks, Boca Raton, CRC Press. Beaudouin, F. et B. Munier, 2009, A Revision of Industrial Risk Management: Decisions and experimental tools in risk business, Risk and Decision Analysis, 1, Beck, U, 2001, La société du risque, sur la voie d une autre modernité, Paris, Aubier. [1986, Die Risikogesellschaft, Frankfurt am Main, Suhrkamp]. Beaudouin, F., B. Munier and Y. Serquin, 1999, «Multi-Attribute Decision Making and Generalized Expected Utility in Nuclear Power Plant Maintenance», in: M. Machina and B. Munier, eds., Beliefs, Interactions and Preferences in Decision Making, Boston/Dordrecht, Kluwer Academic Publishers. Bouyssou, D. et al., 2002, Aiding Decisions with Multiple Criteria, Essays in Honor of Bernard Roy, Boston/Dordrecht, Kluwer Academic Publishers Chapman, Ch. et S. Wards, 1997, Project Risk Management, Processes, Techniques and Insights, Chichester, Wiley. Clemen, R. T., 2001, Making Hard Decisions, Pacific Grove, Duxbury. Clemen, R.T., and T. Reilly, 2001, Making Hard Decisions, with Decision Tools, Pacific Grove, Duxbury. Conseil d Etat, 2005, Rapport public 2005 Responsabilité et socialisation du risque, Paris, La Documentation Française, Et & Doc. N 56, 2ème partie, pp Guillon, B., (ed.), 2007, Risque : Formalisations et applications pour les organisations, Paris, L Harmattan. Hollnagel, E., «Cognitive Reliability and Error Analysis Method- CREAM», Oxford: Elsevier, Keeney, R. L. and H. Raiffa, 1976, Decisions with Multiple Objectives, Cambridge and New York, Cambridge University press. Kleindorfer, P.R., H.C. Kunreuther and P.J. Schoemaker, 1993, Decision Sciences, An Integrated Perspective, Cambridge/New York, Cambridge University Press. McCord, M. and R. de Neufville, 1986, Lottery Equivalents : Reduction of the Certainty Effect Problem in Utility Assessment, Management Science, 32, Melnick, E.L. et B.S. Everitt, 2008, Encyclopedia of Quantitative Risk Analysis and Assessment, Chichester, Wiley. Munier, B., 2000, «Le management des risques, nouvelle ingénierie dans l entreprise», Notes de Recherche du GRID , publiée sous le titre «l ingénierie du risque», Risques, Munier, B., 2001, «Risk Attitudes Appraisal and Cognitive Coordination in Decentralized Decision Systems», Group Decision and Negotiation, 10, N 2, pp

19 Munier, B., 2004, «L ingénierie du subjectif, véritable fondement du management des risques», PCM Le Pont, vol. 102, N 5, pp Munier, B., 2008, Subjective Expected Utility, Encyclopaedia of Quantitative Risk Analysis and Assessment, IV, Chichester, Wiley, pp Munier, B., P. Besse and M. Lassagne, 2006, Safety Policy as a Tool in New Technology Offering: A Flow Assurance Case, Proceedings of the OMAE 2006, 25th Arctic Engineering and Offshore Mechanics Conference (92-388), American Society of Mechanical Engineers, pp.1-7. Munier, B. et C. Tapiero, 2008, Risk Attitude, Encyclopaedia of Quantitative Risk Analysis and Assessment, IV, Chichester, Wiley, pp Paté-Cornell, E., 1993, «Risk Analysis and Risk Management for Offshore Platforms: Lessons from the Piper Alpha Accident», Journal of Offshore Mechanics and Arctic Engineering, 115, pp Paté-Cornell, E., D. Murphy, L. Lakats, and D. Gaba, 1996, «Patient risk in Anaesthesia: Probabilistic risk analysis and management improvements», Annals of Operations Research, 67, pp Murphy, D. and E. Paté-Cornell, 1996, «The SAM Framework : Modeling the Effects of Management Factors on Human Behavior in Risk Analysis», Risk Analysis, 16, n 4, pp Perrow, C., 1999 Normal Accidents, Princeton, Princeton University press [1984, New York, Basic Books]. Rabowski, G. and K.H. Roberts, 1997, «Risk Mitigation in Large Scale Systems : Lessons from High-Reliability Organizations», California Management Review, 39, Reason, J. 1997, Managing the Risks of Organizational Accidents, Aldershot, Ashgate Publishing. Roberts, K.H., 1990, Managing High-Reliability Organizations, California Management Review, 32, Von Winterfeld, D. and E. Edwards, 1986, Decision Analysis and Behavioral Research, Cambridge and New York, Cambridge University Press. Waring, A. And A. I. Glendon, 1998, Managing Risk, London, Thomson Learning. Weick,K, 1987, Organizational Culture as a source of High Reliability, California Management Review, 39, N 2, Weick, Karl E. et K. M. Sutcliffe, 2001, Managing the Unexpected, San Francisco, Jossey-Bass. 19

20 Contrôle de gestion (18h) Christine POCHET, Professeure (IAE de Paris) OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Ce séminaire a pour objectif principal de présenter aux étudiants un aperçu des recherches conduites dans le champ disciplinaire du contrôle de gestion. Il est structuré suivant une logique thématique et s attache à mettre en évidence, chaque fois qu elles existent, les divergences de points de vue au sein de la communauté académique. Accessoirement, le séminaire est aussi l occasion pour les étudiants de consolider leurs connaissances théoriques dans le domaine du contrôle de gestion. PLAN DU COURS Séance 1 : Du contrôle organisationnel au contrôle de gestion Ouchi W.G. (1980), «Markets, bureaucraties and clans», Administrative Science Quarterly, vol. 25, p Chiapello E. (1996), «Les typologies des modes de contrôle et leurs facteurs de contingence : un essai d organisation de la littérature», Comptabilité, Contrôle, Audit, tome 2, vol. 2, p Séance 2 : Quelques cadres théoriques de la recherche en contrôle de gestion Scapens R.W. (2006), «Understanding management accounting practices: A personal journey», The British Accounting Review, vol. 38, p Covaleski M.A., Dirsmith M.W., Samuel S. (1996), «Managerial accounting research: The contributions of organizational and sociological theories», Journal of Management Accounting Research, vol. 8, p Séance 3 : Les enjeux méthodologiques de la recherche en contrôle de gestion Otley D.T., Berry A.J. (1998), «Case study research in management accounting and control», Accounting Education, vol. 7, p Lillis A.M., Mundy J. (2005), «Cross-sectional field studies in management accounting research Closing the gap between surveys and case studies», Journal of Management Accounting Research, vol. 17, p Séance 4 : Introduction d un système de contrôle de gestion dans une organisation Sandino T. (2007), «Introducing the first management control systems: Evidence from the retail sector», The Accounting Review, vol. 82, n 1, p Davila A., Foster G. (2005), «Management accounting systems adoption decisions: Evidence and performance implications from early stage/start-up companies», The Accounting Review, vol. 80, n 4, p Séance 5 : La procédure budgétaire en question Van der Stede W.A. (2000), «The relationship between two consequences of budgetary controls: Budgetary slack creation and managerial short-term orientation», Accounting, Organizations and Society, vol. 25, p Marginson D., Ogden S. (2005), «Coping with ambiguity through the budget: The positive effects of budgetary targets on managers budgeting behaviours», Accounting, Organizations and Society, vol. 30, p Séance 6 : Le renouveau des outils de gestion des coûts Banker R.D., Bardhan I.R., Chen T.Y. (2008), «The role of manufacturing practices in mediating the impact of activity-based costing on plant performance», Accounting, Organizations and Society, vol. 33, p

Liste des ouvrages et revues

Liste des ouvrages et revues Liste des ouvrages et revues Quelques références d ouvrage (liste non exhaustive!). Il y aura aussi des sorties cette année scolaire. Ouvrage de synthèse 2 manuels de référence en stratégie Garrette, B.,

Plus en détail

UQÀM UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL ÉCOLE DES SCIENCES DE LA GESTION DOCTORAT CONJOINT EN ADMINISTRATION MÉTHODES DE RECHERCHE EN GESTION ADM 9201

UQÀM UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL ÉCOLE DES SCIENCES DE LA GESTION DOCTORAT CONJOINT EN ADMINISTRATION MÉTHODES DE RECHERCHE EN GESTION ADM 9201 UQÀM UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL ÉCOLE DES SCIENCES DE LA GESTION DOCTORAT CONJOINT EN ADMINISTRATION MÉTHODES DE RECHERCHE EN GESTION ADM 9201 Plan de cours Cataldo Zuccaro, MBA, Ph.D. Département

Plus en détail

UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL :

UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL : Management international APPEL A CONTRIBUTION Printemps 2014 UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL : VERS DE NOUVELLES PERSPECTIVES? Rédacteurs en chef invités : Corinne Bessieux-Ollier,

Plus en détail

Freddy Huet. Adresse professionnelle : Adresse personnelle :

Freddy Huet. Adresse professionnelle : Adresse personnelle : Maître de conférences à l université de la Réunion Membre du CEMOI (université de la Réunion) Chercheur associé à la chaire EPPP (IAE de Paris) Né le 04 janvier 1979 Nationalité Française Adresse professionnelle

Plus en détail

Liens entre communication. environnementale et performance. d entreprise : l implication des doctorants HEC

Liens entre communication. environnementale et performance. d entreprise : l implication des doctorants HEC Liens entre communication environnementale et performance d entreprise : l implication des doctorants HEC Plusieurs doctorants travaillent sur les thématiques reliées à la Chaire. Rodolophe Durand supervise

Plus en détail

Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle

Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle Ce document constitue la version officielle du programme à compter de juin 2015. Les étudiants sont soumis aux règlements

Plus en détail

ACADEMIC ACTIVITIES Date of arrival at HEC Paris: 1994. Languages: English, German, Spanish. . The role of the controller as a business partner

ACADEMIC ACTIVITIES Date of arrival at HEC Paris: 1994. Languages: English, German, Spanish. . The role of the controller as a business partner Hélène LÖNING Associate Professor Head, Accounting and Management Control Department Department: Accounting and Management Control Voice: +33 (0)1 39 67 72 63 Fax: +33 (0)1 39 67 70 86 E-mail: loning@hec.fr

Plus en détail

HEC LAUSANNE. CONTROLE STRATEGIQUE Professeur Daniel Oyon (6 crédits ECTS)

HEC LAUSANNE. CONTROLE STRATEGIQUE Professeur Daniel Oyon (6 crédits ECTS) HEC GENÈVE HEC LAUSANNE Maîtrise universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance (MscCCF) 1. Contenu CONTROLE STRATEGIQUE Professeur Daniel Oyon (6 crédits ECTS) Ce cours a pour but de montrer l importance

Plus en détail

DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris.

DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris. Education René Demeestere Emeritus Professor, Department Accounting and Management Control DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris.

Plus en détail

UE 13 Contrôle de gestion. Responsables : Henri Bouquin, Professeur Stéphanie Thiéry-Dubuisson, Maître de Conférences

UE 13 Contrôle de gestion. Responsables : Henri Bouquin, Professeur Stéphanie Thiéry-Dubuisson, Maître de Conférences UE 13 Contrôle de gestion Responsables : Henri Bouquin, Professeur Stéphanie Thiéry-Dubuisson, Maître de Conférences www.crefige.dauphine.fr polycopié de TD Ouvrage de référence : Henri BOUQUIN, Comptabilité

Plus en détail

Site personnel : http://www.u-paris10.fr/11300/0/fiche annuaireksup/&rh=pers_annuaire

Site personnel : http://www.u-paris10.fr/11300/0/fiche annuaireksup/&rh=pers_annuaire Nom : du Marais, Bertrand Titre : Professeur associé de droit public, Université de Paris Ouest Nanterre, France Conseiller d Etat Paris, France Affiliations : CRDP, Chercheur associé à EconomiX Tel :

Plus en détail

Activités d encadrement et de recherche - Membre du projet PREMIA (1999-2003), logiciel d évaluation d options

Activités d encadrement et de recherche - Membre du projet PREMIA (1999-2003), logiciel d évaluation d options Stéphane VILLENEUVE Né le 25 Février 1971 Marié, 2 enfants GREMAQ Université des Sciences Sociales Manufacture des Tabacs 21 allée de Brienne 31000 TOULOUSE Tél: 05-61-12-85-67 e-mail: stephane.villeneuve@univ-tlse1.fr

Plus en détail

CHANTIRI-CHAUDEMANCHE Rouba

CHANTIRI-CHAUDEMANCHE Rouba CHANTIRI-CHAUDEMANCHE Rouba Associate professor rouba.chantiri@dauphine.fr Phone : 0144054352 Office : P607 Current Position - Status Department of attachment : MSO Education and qualification Ph.D. Sciences

Plus en détail

Économétrie, causalité et analyse des politiques

Économétrie, causalité et analyse des politiques Économétrie, causalité et analyse des politiques Jean-Marie Dufour Université de Montréal October 2006 This work was supported by the Canada Research Chair Program (Chair in Econometrics, Université de

Plus en détail

Innovation et partage des connaissances

Innovation et partage des connaissances D O S S I E R Innovation et partage des connaissances sous la direction de Pascal Corbel Gilda Simoni D O S S I E R PASCAL CORBEL Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Larequoi GILDA SIMONI

Plus en détail

DR. MATHIEU LAJANTE. Maître de Conférences en Marketing. Fonctions. Formations universitaires. Responsabilités administratives

DR. MATHIEU LAJANTE. Maître de Conférences en Marketing. Fonctions. Formations universitaires. Responsabilités administratives DR. MATHIEU LAJANTE Maître de Conférences en Marketing IGR-IAE de Rennes (Université de Rennes 1) et Laboratoire CREM (UMR CNRS 6211) 11, Rue Jean Macé CS 70803 35708 RENNES Cedex 7 E-mail : mathieu.lajante@univ-rennes1.fr

Plus en détail

MASTER 2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DANS LE SECTEUR PUBLIC

MASTER 2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DANS LE SECTEUR PUBLIC MASTER 2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DANS LE SECTEUR PUBLIC Direction pédagogique : Jean-François Amadieu Professeur en Sciences de Gestion Yves Doutriaux Conseiller d Etat Professeur associé à l université

Plus en détail

Economie du Risque et de l Assurance Pierre Picard

Economie du Risque et de l Assurance Pierre Picard Economie du Risque et de l Assurance Pierre Picard Année universitaire 2007-2008 Localisation : ENSAE Calendrier : Vendredi 19 octobre 2007, 11h-13h10 Vendredi 9 novembre 2007, 11h-13h10 Vendredi 23 novembre

Plus en détail

31/08/2015. Auditing. Comparative Management System. Economie Bancaire. Financial Analysis. Macro-économie Approfondie.

31/08/2015. Auditing. Comparative Management System. Economie Bancaire. Financial Analysis. Macro-économie Approfondie. 09/09/2015 08:30-10:30 Analyse Financière Auditing Comparative Management System Economie Bancaire Financial Analysis Macro-économie Approfondie Marketing Direct Méthodologie de Contrôle Accounting II

Plus en détail

MESURES DE LA PERFORMANCE ET SYSTEME D INCITATION : LE CAS DU SECTEUR HOTELIER EN REGION PACA

MESURES DE LA PERFORMANCE ET SYSTEME D INCITATION : LE CAS DU SECTEUR HOTELIER EN REGION PACA BENET E-MAIL NATHALIE NATHALIE.BENET@UNICE.FR Le 20 juin 2013, Nice MESURES DE LA PERFORMANCE ET SYSTEME D INCITATION : LE CAS DU SECTEUR HOTELIER EN REGION PACA Laboratoire GRM EA 4711 Sous la direction

Plus en détail

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Frank LASCK Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Frank Lasch, professeur en entrepreneuriat, a rejoint le Groupe Sup de Co Montpellier Business School en septembre 2003

Plus en détail

Master Marketing et Pratiques Commerciales Formation continue

Master Marketing et Pratiques Commerciales Formation continue Master Marketing et Pratiques Commerciales Formation continue 2014/2015 UE1 MARKETING OPÉRATIONNEL/CONCEPTS ET MÉTHODES Ouidade Sabri Familiariser les étudiants aux principaux concepts marketing; Comprendre

Plus en détail

Master Finance Apprentissage Master 2

Master Finance Apprentissage Master 2 Master Finance Apprentissage Master 2 2014/2015 UE1 ENTREPRISE ET MARCHÉS DE CAPITAUX Ydriss Ziane L'objectif général de cette unité d enseignement est de permettre aux étudiants d appréhender les grandes

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. CHAMP DE SPÉCIALISATION Économie financière. Économétrie financière. Économétrie.

CURRICULUM VITAE. CHAMP DE SPÉCIALISATION Économie financière. Économétrie financière. Économétrie. CURRICULUM VITAE Nom: Bruno Feunou Citoyenneté: Canadien Langues: Bangam, Bandjoun, Français, Anglais Adresse: Duke University Department of Economics 213 Social Sciences Building Durham, NC 27708, US

Plus en détail

CHAIRE VENTE ET STRATEGIE MARKETING EUROPE

CHAIRE VENTE ET STRATEGIE MARKETING EUROPE CHAIRE VENTE ET STRATEGIE MARKETING EUROPE Présentation de l'équipe : La Chaire "Vente et stratégie marketing Europe" repose sur la diversité et la complémentarité des firmes fondatrices. Entreprises de

Plus en détail

Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences

Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences PUSG, UFR 413 35, avenue Abadie 33072 Bordeaux Cedex celine.barredy@u-bordeaux4.fr TEL +33(0)685431233 Education 2005: PhD in Management Sciences

Plus en détail

JUNIOR MBA ECOFI MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DE S PROJETS

JUNIOR MBA ECOFI MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DE S PROJETS JUNIOR MBA ECOFI MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DE S PROJETS Diplôme Grade Master de l IEP Rennes bac+5 En Alternance Coordination pédagogique : Lionel Honoré - Professeur lionel.honore@sciencespo-rennes.fr

Plus en détail

Cyril HÉDOIN 12bis Grande Rue 51430 TINQUEUX 28 ans

Cyril HÉDOIN 12bis Grande Rue 51430 TINQUEUX 28 ans cyril.hedoin@univreims.fr www.rationalitelimitee. wordpress.com Cyril HÉDOIN 12bis Grande Rue 51430 TINQUEUX 28 ans Tel : 03 26 91 87 20 Port : 06 26 96 75 28 Maître de conférences en sciences économiques

Plus en détail

ESC Programme CORE COURSES (Master level) 2011/2012

ESC Programme CORE COURSES (Master level) 2011/2012 CORE COURSES (Master level) 2011/2012 Language (F : French - E : English) Semester (1 : Fall - 2 : Spring) M-ESC-4-06-99-10-E M-ESC-4-06-99-10-F M-ESC-4-05-99-05-F M-ESC-4-05-99-05-E M-ESC-4-02-99-03-E

Plus en détail

Olivier DUPOUET Professeur des systèmes d Information KEDGE BS (Bordeaux) +33 6 86 44 87 47 / +33 5 56 84 63 25 olivier.dupouet@kedgebs.

Olivier DUPOUET Professeur des systèmes d Information KEDGE BS (Bordeaux) +33 6 86 44 87 47 / +33 5 56 84 63 25 olivier.dupouet@kedgebs. Olivier DUPOUET Professeur des systèmes d Information KEDGE BS (Bordeaux) +33 6 86 44 87 47 / +33 5 56 84 63 25 olivier.dupouet@kedgebs.com EDUCATION 2008: HDR (Habilitation à Diriger des Recherches) en

Plus en détail

Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016

Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016 Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016 1. Présentation de la filière Économie et Entreprise La filière «Economie et entreprises» de quatrième année de SciencesPo Strasbourg donne aux étudiants, dans

Plus en détail

La stratégie des PME influence-t-elle leur adoption des outils ERP? Une analyse empirique

La stratégie des PME influence-t-elle leur adoption des outils ERP? Une analyse empirique La stratégie des PME influence-t-elle leur adoption des outils ERP? Une analyse empirique Résumé : L offre de logiciels intégrés auprès des petites entreprises s accroit. Cependant, l acquisition d un

Plus en détail

De nouveaux modèles de GRH?

De nouveaux modèles de GRH? 26 ème congrès AGRH à Montpellier du 4 au 6 novembre 2015 De nouveaux modèles de GRH? Ce monde qui change et l importance des mutations sans précédent auxquelles nous sommes confrontées : mondialisation,

Plus en détail

Analyse des logiciels d application spécialisée pour le courtage en épargne collective

Analyse des logiciels d application spécialisée pour le courtage en épargne collective Analyse des logiciels d application spécialisée pour le courtage en épargne collective Dép. de mathématiques et de génie industriel École Polytechnique de Montréal C.P. 6079, succ. Centre-ville Montréal

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Grégory Wegmann, Stephen Nozile To cite this version: Grégory

Plus en détail

Programme Bachelor Semestre d automne 2015

Programme Bachelor Semestre d automne 2015 Programme Bachelor Semestre d automne 2015 Catalogue de cours Droit International p. 2 International Marketing p. 3 Business Development Strategy p. 4 Analyse & Gestion Financière p. 5 Business Games I

Plus en détail

Recherche et méthodologie en criminologie (CRM 6725 A & B)

Recherche et méthodologie en criminologie (CRM 6725 A & B) Département de criminology/department of criminology Hiver 2014 Fernando Acosta facosta@uottawa.ca Pavillon des Sciences sociales, bureau 13022 Téléphone : (613) 562-5800 (1790) Mercredi : 8h30-11h30 Salle

Plus en détail

INF 786 Gestion du changement dans un contexte TI Trimestre : Automne 2015 Enseignants : Christine Beaulieu et Pierre-Martin Tardif

INF 786 Gestion du changement dans un contexte TI Trimestre : Automne 2015 Enseignants : Christine Beaulieu et Pierre-Martin Tardif Faculté des sciences Centre de formation en technologies de l information Cours : INF 786 Gestion du changement dans un contexte TI Trimestre : Automne 2015 Enseignants : Christine Beaulieu et Pierre-Martin

Plus en détail

Bienvenue. au Pôle. de l ENSAMl

Bienvenue. au Pôle. de l ENSAMl Bienvenue au Pôle Méditerranéen en de l Innovationl de l ENSAMl 2007 Le réseau r ENSAM Design Prototypage rapide Réalité virtuelle Laval Qualité Hygiène Sécurité, Environnement Innovation Mimet La CPA

Plus en détail

Introduction. 1. une pratique de déclinaison de la stratégie et du management

Introduction. 1. une pratique de déclinaison de la stratégie et du management Introduction L a succession des crises économiques et financières, la possible crise écologique et climatique, ou encore les crises sociales (augmentation de la pauvreté, vieillissement de la population)

Plus en détail

Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896

Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896 Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896 EDUCATION 2011 Qualification aux fonctions de Maître de Conférences en Sciences

Plus en détail

QUALITÉ, AMÉLIORATION & ÉVALUATION DES PROCESSUS

QUALITÉ, AMÉLIORATION & ÉVALUATION DES PROCESSUS QUALITÉ, AMÉLIORATION & ÉVALUATION DES PROCESSUS Les organisations du secteur privé, comme du secteur public, doivent pouvoir s adapter continuellement à un environnement en perpétuelle mutation. Ceci

Plus en détail

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile RÉSUMÉ DE THÈSE L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile avec des estimations de deux projets sur trois peinent à donner un résultat satisfaisant (Nelson,

Plus en détail

L animation de la performance d une Supply Chain

L animation de la performance d une Supply Chain L animation de la performance d une Supply Chain Pré-soutenance de Mémoire Thématique Master Recherche OSIL Ecole Centrale Paris Etudiante : Samira Jaï Encadrant : Alain Chapdaniel Plan de la présentation

Plus en détail

Ingénierie et gestion des connaissances

Ingénierie et gestion des connaissances Master Web Intelligence ICM Option Informatique Ingénierie et gestion des connaissances Philippe BEAUNE Philippe.Beaune@emse.fr 18 novembre 2008 Passer en revue quelques idées fondatrices de l ingénierie

Plus en détail

Toward an eco-conceived. the case of Pat-DD

Toward an eco-conceived. the case of Pat-DD UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE Toward an eco-conceived COMPIÈGNE COSTECH socio-technical Connaissance, organisation innovation et systèmes techniques : SIC01 Emergence des acteurs innovants dans l entreprise

Plus en détail

Article de recherche théorique et article de recherche empirique : particularités 1

Article de recherche théorique et article de recherche empirique : particularités 1 La présentation d un article de recherche de type théorique 1 Article de recherche théorique et article de recherche empirique : particularités 1 Gilles Raîche, professeur Université du Québec à Montréal

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

IdR Trading et Microstructure CA Cheuvreux. Charles-Albert Lehalle

IdR Trading et Microstructure CA Cheuvreux. Charles-Albert Lehalle IdR Trading et Microstructure CA Cheuvreux Charles-Albert Lehalle 2010-2014 Crédit Agricole Cheuvreux Kepler Cheuvreux L objectif de cette IdR «trading et microstructure des marchés» est de stimuler la

Plus en détail

D Expert en Finance et Investissements

D Expert en Finance et Investissements MODULES FINAL D Expert en Finance et Investissements Copyright 2014, AZEK AZEK, Feldstrasse 80, 8180 Bülach, T +41 44 872 35 35, F +41 44 872 35 32, info@azek.ch, www.azek.ch Table des matières 1. Modules

Plus en détail

Achats et parties prenantes

Achats et parties prenantes La perspective de l acheteur L échange transactionnel L émergence de l approche relationnelle Sylvie Mantel-Lacoste 1 Sylvie Mantel-Lacoste 2 La notion d échange, elle a évolué au début des années 80-90

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : Seconde année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources

Plus en détail

Management Technologique & Stratégique (MTS)

Management Technologique & Stratégique (MTS) Département de Formation & de Recherche (DFR) Management Technologique & Stratégique (MTS) Spécialisations (2A 2011-2012) Séverine LE LOARNE, Responsable Adjointe du DFR Professeur en Management de l innovation

Plus en détail

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie Courriel : Fonction : Professeur Associé Marc ROBERT Biographie Marc ROBERT, docteur en Economie, est professeur assistant au Groupe Sup de Co Montpellier Business School où il est responsable du département

Plus en détail

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2 Centre Universitaire de Formation des Enseignants & des Formateurs Laboratoire Interuniversitaire de Sciences de l Education et de la Communication Université de Haute Alsace Domaine Sciences Humaines

Plus en détail

Nouveaux dispositifs de formation et construction identitaire d adultes en formation

Nouveaux dispositifs de formation et construction identitaire d adultes en formation Nouveaux dispositifs de formation et construction identitaire d adultes en formation Bernadette Charlier Université de Fribourg (Suisse) Bernadette.charlier@unifr.ch Notre contribution présente et discute

Plus en détail

CCIFER Executive Master Management. En partenariat avec ESCP Europe

CCIFER Executive Master Management. En partenariat avec ESCP Europe CCIFER Executive Master Management En partenariat avec ESCP Europe Partenaire pédagogique Ecole Supérieure de Commerce de Paris ESCP Europe, un partenaire de premier rang - 5 campus à Paris, Londres, Berlin,

Plus en détail

Sawsen Lakhal. Ce que représente PeDTICE pour moi

Sawsen Lakhal. Ce que représente PeDTICE pour moi Sawsen Lakhal Ce que représente PeDTICE pour moi En tant que nouvelle professeure, PeDTICE représente pour moi des occasions de rencontres très enrichissantes. Ces rencontres permettent un codéveloppement

Plus en détail

NUMÉRO (GR) TITRE DU COURS CYCLE

NUMÉRO (GR) TITRE DU COURS CYCLE PLAN DE COURS Professeur : Frédéric Laurin AUTOMNE 2012 TRIMESTRE ET ANNÉE MBA-6001-01et 02 LES ENVIRONNEMENTS DE L ENTREPRISE 2 e NUMÉRO (GR) TITRE DU COURS CYCLE 1. DESCRIPTION DU COURS L'objectif du

Plus en détail

DIPLOME D'ETUDES APPROFONDIES EN ECONOMIE ET FINANCE THEORIE DES MARCHES FINANCIERS. Semestre d hiver 2001-2002

DIPLOME D'ETUDES APPROFONDIES EN ECONOMIE ET FINANCE THEORIE DES MARCHES FINANCIERS. Semestre d hiver 2001-2002 Département d économie politique DIPLOME D'ETUDES APPROFONDIES EN ECONOMIE ET FINANCE THEORIE DES MARCHES FINANCIERS Semestre d hiver 2001-2002 Professeurs Marc Chesney et François Quittard-Pinon Séance

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

Programme de «Management Général et Stratégie de l Entreprise»

Programme de «Management Général et Stratégie de l Entreprise» Programme de «Management Général et Stratégie de l Entreprise» Décembre 2014 / Juin 2015 Ce programme indicatif est susceptible d'être modifié en cas de force majeure MGSE (Programme de tronc commun "Management

Plus en détail

Armand HATCHUEL Mines ParisTech Chaire de théorie et méthodes de la Conception innovante. Les défis contemporains

Armand HATCHUEL Mines ParisTech Chaire de théorie et méthodes de la Conception innovante. Les défis contemporains Créativité et innovation : apports de la théorie C- Armand HATCHUEL Mines ParisTech Chaire de théorie et méthodes de la Conception innovante 5th Ideas day Minatec 1 Les défis contemporains ITRS (International

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

M me Florence Chanut. «Injection : Comment articuler prévention, éducation et réduction des risques?»

M me Florence Chanut. «Injection : Comment articuler prévention, éducation et réduction des risques?» M me Florence Chanut Psychiatre Responsable du programme de psychiatrie des toxicomanies du Centre Hospitalier Universitaire de Montréal (CHUM) Professeur adjoint de clinique au département de psychiatrie

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

PROFILS METIERS (Semestre 9)

PROFILS METIERS (Semestre 9) ENSEIGNEMENTS ACADEMIQUES DU DEPARTEMENT Management et Entrepreneuriat (2014-2015) PROFILS METIERS (Semestre 9) Ancré au cœur des connaissances transversales en sciences de gestion issues des deux premières

Plus en détail

Viser une démarche de recherche organisée

Viser une démarche de recherche organisée Etat de l art sur les travaux portant sur les audits en Management des connaissances Ecole Centrale Paris Le 2 décembre 2009 Audit KM - Rapport intermédaire d'avancement 1 Viser une démarche de recherche

Plus en détail

Master Marketing et Pratiques Commerciales parcours Management de la marque et communication Apprentissage Master 2

Master Marketing et Pratiques Commerciales parcours Management de la marque et communication Apprentissage Master 2 Master Marketing et Pratiques Commerciales parcours Management de la marque et communication Apprentissage Master 2 2014/2015 UE1 MANAGEMENT STRATÉGIQUE Jean-Pierre Helfer Comprendre la posture stratégique

Plus en détail

Isabelle DUCASSY EDUCATION

Isabelle DUCASSY EDUCATION Isabelle DUCASSY Associate Professor of Finance KEDGE Business School Domaine de Luminy, BP 921 Marseille 13228, France PROFESSIONAL +33 (0)4 91 82 79 45 isabelle.ducassy@kedgebs.com EDUCATION 2005 International

Plus en détail

Intelligence Economique - Business Intelligence

Intelligence Economique - Business Intelligence Intelligence Economique - Business Intelligence Notion de Business Intelligence Dès qu'il y a une entreprise, il y a implicitement intelligence économique (tout comme il y a du marketing) : quelle produit

Plus en détail

La croissance des entreprises : nouvel enjeu pour le management?

La croissance des entreprises : nouvel enjeu pour le management? APPEL À CONTRIBUTIONS REVUE INTERNATIONALE PME La croissance des entreprises : nouvel enjeu pour le management? Rédacteurs invités Karim Messeghem, Professeur, Université Montpellier 1 Didier Chabaud,

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE ************* Cours de niveau gradué en méthodes quantitatives *************

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE ************* Cours de niveau gradué en méthodes quantitatives ************* ************* Cours de niveau gradué en méthodes quantitatives ************* SOL 6210 - Analyse quantitative avancée Le séminaire d analyse quantitative avancée se donne en classe une fois par année. Chaque

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique

Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique L irrésistible ascension du capitalisme académique 18-19 avril 2013 Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique Julien Barrier

Plus en détail

YVES DE RONGÉ. Université Catholique de Louvain Tel. : 32 (0) 10 47 84 45. Louvain School of Management Fax : 32 (0) 10 47 83 24

YVES DE RONGÉ. Université Catholique de Louvain Tel. : 32 (0) 10 47 84 45. Louvain School of Management Fax : 32 (0) 10 47 83 24 YVES DE RONGÉ Université Catholique de Louvain Tel. : 32 (0) 10 47 84 45 Louvain School of Management Fax : 32 (0) 10 47 83 24 Place des Doyens, 1 Email: yves.deronge@uclouvain.be B 1348 Louvain-la-Neuve,

Plus en détail

1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours.

1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours. 1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours. PARCOURS MARKETING A TROIS PARCOURS SPECIALISES PAR FONCTIONS

Plus en détail

Module : Gouvernance et responsabilité sociétale de l entreprise

Module : Gouvernance et responsabilité sociétale de l entreprise Module : Gouvernance et responsabilité sociétale de l entreprise Nom du professeur enseignant : Pr. Sabri Boubaker 2014-2015 Page 1 INFORMATIONS GENERALES SYLLABUS détaillé Nom du module : Gouvernance

Plus en détail

Liste des cours BAC+3 BAC+5 en Management & Leadership

Liste des cours BAC+3 BAC+5 en Management & Leadership Liste des BAC+3 BAC+5 en Management & Leadership No 1 Math Mathématique 1 1 Mathématiques 1 Statistiques 1 No Mathematics 1 Statistics 1 5 ENG 120 en anglais, 2 1112 1113 Anglais pour le Leadership 2 Préparation

Plus en détail

Quand le bâtiment va, tout va

Quand le bâtiment va, tout va Quand le bâtiment va, tout va Citation de Martin Nadeau en 1849 à l Assemblée législative de la France Martin Nadeau Ancien ouvrier maçon Député à l Assemblée législative Les sots font bâtir les maisons

Plus en détail

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master Bologne à l EPFL Réforme de Bologne Implications pour l EPFL Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master EPFL Quelques chiffres 6 600 Etudiants, 23% femmes, 38% étrangers, 109 nationalités 1 400 Doctorants

Plus en détail

2013-2015 Attachée Temporaire d Enseignement et de Recherche Institut d Administration des Entreprises Université de Toulouse 1 Capitole.

2013-2015 Attachée Temporaire d Enseignement et de Recherche Institut d Administration des Entreprises Université de Toulouse 1 Capitole. Adresse personnelle : NEGRE Emmanuelle 5 rue Rivals 31000 Toulouse Née le 25/06/1987, 27 ans FRANCE 06.76.79.01.31 emmanuelle.negre@ iae-toulouse.fr Fonctions 2013-2015 Attachée Temporaire d Enseignement

Plus en détail

C. Cohen, Inf. M.Sc. Professeure HEdS La Source & Intervenante à l IUFRS

C. Cohen, Inf. M.Sc. Professeure HEdS La Source & Intervenante à l IUFRS 3ème Séminaire européen du SIDIIEF «Les maladies chroniques : Formation, recherche et leadership clinique en soins infirmiers» 26 mars 2015 Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), Lausanne, Suisse

Plus en détail

numéro 247 mars 2015 social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel

numéro 247 mars 2015 social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel numéro 247 mars 2015 SOMMAIRE 7 Ont contribué à ce numéro 11 La performance des groupes de travail. Une analyse par le capital social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel

Plus en détail

Colloque international

Colloque international Colloque international La finance au travail Université Paris-Ouest 9 et 10 Octobre 2014 Appel à communications 1 Le présent appel à communications cherche à rassembler des recherches sur le travail financier

Plus en détail

Données Personnelles : Les impacts du futur Règlement Européen

Données Personnelles : Les impacts du futur Règlement Européen GENERAL ELECTRIC Données Personnelles : Les impacts du futur Règlement Européen Accountability & Data Protection Christian Pardieu, Executive Counsel, Privacy & Regulatory Affairs Document confidentiel

Plus en détail

POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Hiver 2012 Local B-0305 Lundi de 13h00-14h30

POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Hiver 2012 Local B-0305 Lundi de 13h00-14h30 Faculté des arts et des sciences Département de science politique POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Hiver 2012 Local B-0305 Lundi de 13h00-14h30 Professeur : Erick Lachapelle Bureau : C-3124

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Maître de conférences depuis septembre 2003. Ecole Abbé Grégoire du CNAM.

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Maître de conférences depuis septembre 2003. Ecole Abbé Grégoire du CNAM. Nom : RIVAL Corps : Maître de conférences Equipe de recherche Notice biographique Repères biographiques communs Prénom : MADINA Grade : Maître de conférences depuis septembre 2003 Section : 06 Membre du

Plus en détail

REFERENCES SUR LES INDICATEURS

REFERENCES SUR LES INDICATEURS L i s t e b i b l i o g r a p h i q u e REFERENCES SUR LES INDICATEURS E t u d e G C P Nathalie Wilbeaux Actualisée en Juillet 2007 Bibliographie sélective sur les «indicateurs» - Etude GCP 2003-2007-

Plus en détail

EUROPEAN COMMISSION Job Description Form. Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until

EUROPEAN COMMISSION Job Description Form. Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until EUROPEAN COMMISSION Job Description Form Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until Job Holder Name Graça Maria MOREIRA DE SOUSA Job Profile Position CONTRACT

Plus en détail

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos L A P P R E N T I S S A G E E N P R O F O N D E U R Présenté par : Michael Lafontaine, CGA, M. Fisc. Bruce Lagrange, CA, M. Sc. Patricia Michaud, CA, MBA Francis Belzile, CA, M. Fisc. Janie Bérubé, CA,

Plus en détail

Master in Economics and Business

Master in Economics and Business Master in Economics and Business Préambule Le département d Economie de Sciences Po se développe à l image d une école, il est structuré par une faculté disciplinaire permanente, un portefeuille de masters

Plus en détail

Anne-Sophie FERNANDEZ

Anne-Sophie FERNANDEZ Anne-Sophie FERNANDEZ Courriel : Anne-sophie.fernandez@umontpellier.fr Fonction : Maître de conférences Biographie Anne-Sophie FERNANDEZ est Maître de Conférences au sein de l Université de Montpellier.

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Programme scientifique MUST

Programme scientifique MUST Programme scientifique MUST Management of Urban Smart Territories 03/06/2014 Claude Rochet - Florence Pinot 1 Qu est-ce qui fait qu une ville est «smart»? Ce n est pas une addition de «smarties»: smart

Plus en détail

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie S3 Spécialité : Recherches en psychologie UE OBLIGATOIRES UE 1 : Epistémologie et méthodes de recherche en psychologie Ce séminaire aborde plusieurs aspects de la recherche en psychologie. Il présente

Plus en détail

master Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Collection BANQUE FINANCE ASSURANCE

master Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Collection BANQUE FINANCE ASSURANCE Collection master BANQUE FINANCE ASSURANCE Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Table des matières Introduction... 9 Chapitre 1 L entreprise : l investissement

Plus en détail