Synthèse PRÉVENTION DES BLESSURES. Est-ce important?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse PRÉVENTION DES BLESSURES. Est-ce important?"

Transcription

1 PRÉVENTION DES BLESSURES Synthèse Est-ce important? Les blessures constituent la plus importante cause de morbidité et de mortalité chez les enfants des pays à revenu élevé et tendent à l être de plus en plus chez les enfants des pays à revenu faible et intermédiaire. Toutes les blessures devraient être considérées comme étant évitables. constituent la cause la plus courante des blessures et se produisent quand une personne se retrouve, par inadvertance, sur le sol ou sur une autre surface à un niveau inférieur. Bien que la plupart du temps les chutes n entraînent que des contusions (bleus) et des bosses mineures, elles peuvent aussi s avérer fatales. En 2007, aux États-Unis, les chutes représentaient la cause principale de blessures non mortelles chez les enfants de moins de 14 ans. Les taux de décès et de blessures varient à l échelle mondiale selon le pays et le sexe de l enfant. Les blessures causées par les collisions de la route On parle de blessure causée par collision de la route (BCCR) lorsqu une collision ou un incident met en cause au moins un véhicule en mouvement et qu il s ensuit une blessure mortelle. On estime que plus d un million de personnes meurent chaque année d une BCCR. En fait, on prévoit que les collisions de la route se situeront au cinquième rang des causes de décès d ici Les piétons, les cyclistes et les jeunes enfants sont plus à risque d être impliqués dans ces accidents CEDJE / RSC-DJE PRÉVENTION DES BLESSURES 1

2 est définie comme un accident mortel résultant d une insuffisance respiratoire provoquée par la submersion en milieu liquide. Dans la plupart des pays, la noyade survient le plus souvent chez les enfants âgés de 1 à 4 ans. On évalue à environ le nombre de décès par noyade se produisant chaque année (les chiffres sont particulièrement élevés dans les pays à revenu faible et intermédiaire ainsi que dans les régions rurales). Dans certaines parties du monde, comme au Bangladesh, la noyade est la principale cause de décès chez les jeunes enfants. Selon l Organisation mondiale de la santé, une brûlure est une lésion de la peau ou de tout autre tissu humain causée par un trauma thermique. 1 Elle peut se produire lorsque la peau est blessée par des liquides bouillants (échaudure), des substances solides brûlantes (brûlure par contact) ou des flammes (brûlure par flamme). On estime que plus de enfants de moins de 20 ans meurent chaque année de lésions dues à des brûlures. Ce sont les enfants de moins de cinq ans vivant dans des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire qui constituent la population la plus à risque. est défini comme l exposition à une substance potentiellement nocive, comme des produits chimiques dangereux et des médicaments. Aux États-Unis, plus de 1,5 million de cas d empoisonnement ont été signalés en 2009 chez des enfants (de 0 à 19 ans). Le plus haut taux d empoisonnement est observé chez les enfants de moins de cinq ans. Le nombre de cas d empoisonnement a tendance à être plus élevé au sein des populations défavorisées sur le plan socioéconomique. Que savons-nous? Les facteurs de risque liés aux chutes diffèrent avec l âge et le développement des enfants ainsi qu avec les conditions environnementales dans lesquelles ils vivent. Alors que les jeunes enfants sont plus susceptibles de tomber d une marche, d un escalier ou d un meuble, les enfants plus âgés, quant à eux, auraient principalement tendance à tomber de la structure d un terrain de jeux ou de hauteurs telles que les balcons, les arbres, les toits et les escaliers de secours. Les autres facteurs de risque comprennent le manque de surveillance parentale et l absence de dispositifs de sécurité à la maison. Les blessures causées par les collisions de la route (BCCR) CEDJE / RSC-DJE PRÉVENTION DES BLESSURES 2

3 L immaturité cognitive représente un des facteurs qui expliquent pourquoi les enfants sont plus à risque de subir une BCCR. Les enfants doivent d abord acquérir des compétences cognitives complexes pour réduire leur tendance à agir de façon impulsive et être capables d évaluer adéquatement le temps qu il faudra pour traverser la rue. L âge recommandé pour laisser les enfants traverser la rue seuls de façon sécuritaire est de dix ans. Le fait que certains parents n utilisent pas le siège d auto et la ceinture de sécurité ou ne le font pas correctement constitue une autre des raisons qui expliquent le nombre élevé de BCCR chez les enfants. Une utilisation appropriée des dispositifs de retenue peut entraîner une baisse du taux de mortalité lié aux BCCR d environ 70 %. Si les nourrissons sont plus susceptibles de se noyer dans une étendue d eau à la maison ou près de celle-ci (p. ex., baignoire, bassine), les enfants plus âgés se noient le plus souvent dans des piscines ou des étendues d eau naturelles situées à proximité de leur maison. Chez les enfants, le risque de noyade est réduit lorsque les piscines sont isolées par des clôtures sur les quatre côtés et que les enfants ont suivi des cours de natation. Les chances de survie augmentent quand les parents ou d autres personnes présentes sur les lieux réaniment l enfant immédiatement après l incident. Les facteurs de risque des blessures dues à des brûlures dépendent de l âge de l enfant, de son sexe et du niveau de surveillance parentale. des nourrissons risquent davantage d être causées par des liquides chauds ou des feux de maison, tandis que les enfants plus âgés, en particulier les garçons, sont plus enclins à se brûler en jouant avec le feu ou avec des articles de fumeurs (p. ex., briquets). La pauvreté, le fait de vivre dans des logements qui ne répondent pas aux normes et les feux de cuisson constituent d importants facteurs de risque de brûlures. Chez les enfants, le risque d empoisonnement est plus ou moins grand selon : 1) leur âge et leur sexe; 2) leurs caractéristiques comportementales; 3) les mesures prises en ce qui a trait à leur sécurité, comme l utilisation d emballages à l épreuve des enfants pour les substances toxiques qui se trouvent dans la maison, et l accessibilité des médicaments périmés et des substances toxiques à la maison. Que peut-on faire? La contre-mesure la plus courante pour réduire les blessures causées par les chutes est l utilisation de verrous ou de grilles de sécurité pour fenêtres dans les maisons à plusieurs étages. Les autres stratégies efficaces comprennent les barrières de sécurité, les rampes d escalier et l installation de surfaces absorbantes sur les terrains de jeux. En ce qui concerne les stratégies de supervision, les parents ne devraient jamais laisser un bébé sans surveillance sur une table à langer. Ces derniers sont aussi encouragés à surveiller leurs enfants lorsqu ils grimpent CEDJE / RSC-DJE PRÉVENTION DES BLESSURES 3

4 Les blessures causées par les collisions de la route La principale mesure de prévention des blessures des occupants de véhicules motorisés est l utilisation de dispositifs de retenue. Les enfants devraient être installés dans des sièges d auto qui sont orientés vers l arrière, de leur naissance jusqu à ce qu ils pèsent approximativement dix kilogrammes. Lorsqu ils atteignent ce poids, on devrait les asseoir dans des sièges orientés vers l avant jusqu à l âge de quatre ans environ. On doit ensuite utiliser des sièges d appoint jusqu à ce que la ceinture de sécurité pour adulte convienne à la taille de l enfant (environ 145 cm). Les sièges devraient être ajustés correctement et les ceintures de sécurité devraient être portées de façon adéquate pendant chaque voyage. Finalement, on encourage les parents à surveiller les enfants jusqu à ce que leur développement cognitif soit assez avancé pour leur permettre de traverser la rue de façon sécuritaire (vers l âge de dix ans). Les stratégies passives que l on recommande pour éviter la noyade sont entre autres : 1) d installer une clôture sur les quatre côtés de la piscine; 2) de poser un couvercle sur les puits; et 3) de vider l eau des grands bacs lorsqu on ne s en sert pas. Bien qu elles soient moins efficaces que les stratégies passives, les interventions comportementales devraient aussi être envisagées. On compte, au nombre des interventions possibles : 1) le fait d apprendre à nager à l enfant (ce qui réduit le risque de noyade de 40 à 88 % chez les enfants de 1 à 4 ans); 2) d offrir la formation en RCR (réanimation cardio-respiratoire) aux sauveteurs des plages et des piscines publiques; et 3) de mettre un gilet de sauvetage en bateau et en eau libre. Les stratégies de prévention qui permettent de réduire le nombre de brûlures comprennent l éducation sur la sécurité à la maison ainsi que la vérification régulière des détecteurs de fumée. Les parents devraient également veiller à garder les allumettes, les briquets et les liquides chauds hors de la portée des jeunes enfants. De plus, on recommande de réduire la température de l eau chaude du robinet pour prévenir les cas d échaudure. La stratégie la plus efficace pour réduire le nombre d empoisonnements consiste à faire en sorte que l enfant n ait pas accès aux substances toxiques se trouvant dans la maison. Les parents devraient jeter les médicaments sur ordonnance dont ils n ont plus besoin et toujours utiliser des contenants de médicaments munis de bouchons à l épreuve des enfants. Les poisons comme le kérosène et les pesticides ne devraient pas être gardés dans la maison et devraient toujours demeurer dans leur contenant d origine et être scellés à l aide de bouchons à l épreuve des enfants. Finalement, on devrait toujours préférer la surveillance parentale à la surveillance par les frères et sœurs étant donné que cette dernière a tendance à augmenter le risque de blessures chez les jeunes enfants. Note: CEDJE / RSC-DJE PRÉVENTION DES BLESSURES 4

5 1 Sethi D, Towner E, Vincenten J, Segui-Gomez M. European report on child Injury prevention. Genève, Suisse, Organisation mondiale de la santé, CEDJE / RSC-DJE PRÉVENTION DES BLESSURES 5

Un départ sans danger. pour votre enfant

Un départ sans danger. pour votre enfant Un départ sans danger pour votre enfant Adapté et reproduit par En partenariat avec Avec le généreux soutien de Les blessures ne sont pas le fruit du hasard La plupart sont prévisibles et évitables. Saviez-vous

Plus en détail

Ton enfant est né Apprends à le protéger

Ton enfant est né Apprends à le protéger Ton enfant est né Apprends à le protéger Plan régional pour la prévention des accidents de la route et des accidents domestiques But de cette brochure Cette brochure est un bref guide pour connaître les

Plus en détail

Assurer la sécurité des enfants

Assurer la sécurité des enfants Assurer la sécurité des enfants Multicultural Parent Easy Guide 4 FRENCH Parenting SA Les enfants sont souvent victimes d accidents dont la plupart peuvent être évités. Ce que font les parents pour assurer

Plus en détail

pour un été en toute sécurité

pour un été en toute sécurité pour un été en toute sécurité 02 Avant de vous jeter à l eau Choisissez les zones de baignade surveillées S Pour vous baigner, choisissez les zones surveillées où l intervention des équipes de secours

Plus en détail

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS FAMILIAUX

ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS FAMILIAUX ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS FAMILIAUX En Haute-Savoie, accueillir l enfant en toute sécurité PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE L assistant maternel a la responsabilité des enfants confiés par leurs

Plus en détail

ASFETM Travail sécuritaire en espace clos

ASFETM Travail sécuritaire en espace clos Colloque, CSST Sherbrooke, 22 mai 2013 ASFETM Travail sécuritaire en espace clos par Charbel Mouawad, M.Sc. Hygiéniste industriel/ergonome, ASFETM 1 Objectifs À la fin de la session, les participants seront

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e)

guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e) guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e) Préambule Ce document est un outil pour vous permettre de réfléchir aux dangers éventuels de votre environnement professionnel.

Plus en détail

Faits rapides : Accidents mortels chez les enfants de moins de 15 ans

Faits rapides : Accidents mortels chez les enfants de moins de 15 ans Programme canadien de surveillance des blessures en milieu agricole Accidents mortels liés au milieu agricole de 1990 à 2004 Faits rapides : Accidents mortels chez les enfants de moins de 15 ans Au cours

Plus en détail

Guide des bonnes pratiques relatives à la sécurité des enfants

Guide des bonnes pratiques relatives à la sécurité des enfants Guide des bonnes pratiques relatives à la sécurité des enfants Bons investissements dans la prévention des blessures accidentelles chez les enfants et la promotion de la sécurité édition canadienne SécuriJeunes

Plus en détail

Exemple de programme la noyade

Exemple de programme la noyade Remarque : Nous avons créé des exemples de programme pour certains problèmes de blessures qui touchent les enfants de 0 à 6 ans. Ces exemples sont basés sur des pratiques exemplaires et sur les activités

Plus en détail

Référentiel sécurité - confort - hygiène

Référentiel sécurité - confort - hygiène direction du développement social Référentiel sécurité - confort - hygiène chez un(e) assistant(e) familial(le) pour l accueil d enfants mineurs www.cg47.fr s engager dans le métier d assistant(e) familial(e)

Plus en détail

Voyager avec son animal de compagnie

Voyager avec son animal de compagnie Divers Voyager avec son animal de compagnie Un transport ou un voyage en voiture n est pas seulement un facteur de stress pour l animal domestique, il peut aussi comporter des risques et engendrer des

Plus en détail

ACCUEIL D ENFANTS GUIDE DE LA SÉCURITÉ ET DES BONNES PRATIQUES

ACCUEIL D ENFANTS GUIDE DE LA SÉCURITÉ ET DES BONNES PRATIQUES ACCUEIL D ENFANTS GUIDE DE LA SÉCURITÉ ET DES BONNES PRATIQUES La bientraitance «La bientraitance repose sur un ensemble d attitudes, de comportements, de gestes ou de paroles susceptibles d être proposés

Plus en détail

Protégez votre enfant

Protégez votre enfant ENFANTS 0-6 ANS Protégez votre enfant des accidents domestiques Mieux vaut prévenir que guérir! Apprenons à éviter les accidents domestiques de l enfant. Un accident peut rapidement arriver. Alors, pour

Plus en détail

L électricité et le gaz naturel. En toute sécurité. Energy in motion

L électricité et le gaz naturel. En toute sécurité. Energy in motion L électricité et le gaz naturel En toute sécurité Energy in motion Vérifiez la sécurité de vos installations L électricité et le gaz naturel nous rendent bien des services et sont précieux pour notre confort

Plus en détail

Référentiel Sécurite - Confort - Hygiène

Référentiel Sécurite - Confort - Hygiène Direction du Développement social Référentiel Sécurite - Confort - Hygiène Chez une assistant(e) maternel(le) pour l accueil d enfants mineurs www.cg47.fr S engager dans le métier d assistant(e) maternel(le)

Plus en détail

Transport sur la route

Transport sur la route Transport sur la route Dans un camion ou un fourgon, il faut garder le poisson et les produits du poisson au froid et éviter la contamination, pendant toute la période de la livraison aux clients. Suivez

Plus en détail

1. Définitions. 2. Objectif de santé. Diminuer l incidence des traumatismes non-intentionnels chez les enfants de 0 à 6 ans

1. Définitions. 2. Objectif de santé. Diminuer l incidence des traumatismes non-intentionnels chez les enfants de 0 à 6 ans Grille 8 non-intentionnels 1. Définitions Accident : o selon la Loi sur l Assurance Accident (LAA) : toute atteinte dommageable, soudaine et involontaire portée au corps humain par une cause extérieure

Plus en détail

D ENFANTS EN SECURITE, PARENTS TRANQUILLES

D ENFANTS EN SECURITE, PARENTS TRANQUILLES D ENFANTS EN SECURITE, PARENTS TRANQUILLES franska 1 Lorsque vous attendez un enfant et lorsque l enfant est né, vous êtes confrontés à de nombreux choix lorsqu il s agit d acheter et d utiliser des produits

Plus en détail

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 - SUPERVISEUR HSE - 1- OBJECTIFS Donner une formation HSE d un niveau de supervision et notamment : Aider à la définition de la politique et des objectifs HSE. Comprendre

Plus en détail

Information presse Le 6 octobre 2008

Information presse Le 6 octobre 2008 Information presse Le 6 octobre 2008 Les incendies domestiques : des conséquences irréversibles Quand il ne tue pas, l incendie domestique peut entraîner chez les victimes de très graves séquelles physiques,

Plus en détail

guide de la sécurité assistant maternel assistant familial

guide de la sécurité assistant maternel assistant familial guide de la sécurité assistant maternel assistant familial Guide de la sécurité - 2 Ce guide est fait pour vous aider. Il répertorie les points de danger les plus fréquents et les mesures à prendre pour

Plus en détail

principes fondamentaux en matière de sécurité

principes fondamentaux en matière de sécurité 10 principes fondamentaux en matière de sécurité Principes fondamentaux du programme Travailler ensemble en toute sécurité Nous estimons que ces principes permettront de diminuer les risques et ainsi

Plus en détail

guide domestiques des incendies Assurer son logement, c est obligatoire et utile

guide domestiques des incendies Assurer son logement, c est obligatoire et utile 12 Assurer son logement, c est obligatoire et utile Assurer son logement est une obligation légale. Si un dégât se déclare chez vous et que vous n êtes pas assuré, vous devrez supporter les frais de remise

Plus en détail

Formation analyse des accidents du travail avec l arbre des causes

Formation analyse des accidents du travail avec l arbre des causes Formation analyse des accidents du travail avec l arbre des causes Rappel: définitions Accident: - événement soudain Permet de distinguer l accident de la maladie, et en particulier de la maladie professionnelle

Plus en détail

SeSa. Dossier de présentation. Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. S e S a a s b l

SeSa. Dossier de présentation. Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. S e S a a s b l Dossier de présentation SeSa S e S a a s b l Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. C h a u s s é e R o m a i n e, 2 8 7 0 8 0, N o i r c h a i n 0 4 9 3 / 1 9. 95. 16 w

Plus en détail

Protection maternelle et infantile. Assistants maternels & Assistants familiaux - - - Le Conseil général du Lot plus proche de vous, plus solidaire.

Protection maternelle et infantile. Assistants maternels & Assistants familiaux - - - Le Conseil général du Lot plus proche de vous, plus solidaire. Protection maternelle et infantile Assistants maternels & Assistants familiaux - - - Le Conseil général du Lot plus proche de vous, plus solidaire. Ce référentiel comprend Les conditions minimales de sécurité

Plus en détail

CONSIGNES A L ATTENTION DES ASSISTANTS MATERNELS CONCERNANT L AMENAGEMENT ET LA SECURITE DE LEUR LOGEMENT

CONSIGNES A L ATTENTION DES ASSISTANTS MATERNELS CONCERNANT L AMENAGEMENT ET LA SECURITE DE LEUR LOGEMENT CONSIGNES A L ATTENTION DES ASSISTANTS MATERNELS CONCERNANT L AMENAGEMENT ET LA SECURITE DE LEUR LOGEMENT (Décret n 2012-364 du 15 mars 2012) I Généralités Ces consignes ont pour but de vous aider à aménager

Plus en détail

Information sur la garantie de matelas

Information sur la garantie de matelas Information sur la garantie de matelas Si confortable, vous n aurez plus jamais à compter les moutons Pour des questions relatives à la garantie ou pour enregistrer votre produit, veuillez consulter notre

Plus en détail

«piscine protégée, faut quand même me surveiller».

«piscine protégée, faut quand même me surveiller». Dans un mois, le 21 juin marquera le début officiel de l été, annonçant la grande saison des baignades. A cette occasion, la Fédération des Professionnels de la Piscine tient à rappeler quelques règles

Plus en détail

Séance 7 : Chute, équilibre et aménagement du domicile. Programme d aide aux aidants Hôpital Broca (Paris)

Séance 7 : Chute, équilibre et aménagement du domicile. Programme d aide aux aidants Hôpital Broca (Paris) Séance 7 : Chute, équilibre et aménagement du domicile Programme d aide aux aidants Hôpital Broca (Paris) Les chutes La chute est un évènement qui peut se produire à tous les âges. Enfants, adultes et

Plus en détail

SNEL. Sécurité pour ascenseurs existants SIA 370.080

SNEL. Sécurité pour ascenseurs existants SIA 370.080 SNEL Sécurité pour ascenseurs existants SIA 370.080 L ascenseur: le moyen de transport le plus sûr? Les ascenseurs passent pour être le moyen de transport le plus sûr. La Suisse, en tant que «pays de l

Plus en détail

La prévention des incendies domestiques

La prévention des incendies domestiques La prévention des incendies domestiques Comment éviter les risques d incendie : vigilance et gestes simples pour tous > Dans la chambre, éteindre complètement les cigarettes et ne pas fumer au lit. > Une

Plus en détail

La sécurité de nos enfants à tout âge

La sécurité de nos enfants à tout âge Développement du jeune enfant La sécurité de nos enfants à tout âge a Introduction Les traumatismes comptent parmi les principales causes de décès des enfants de moins d un an. Ils représentent la principale

Plus en détail

Aujourd hui ce serait trop bête de ne pas être prêt!

Aujourd hui ce serait trop bête de ne pas être prêt! SERVICE DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DE LA VILLE DE SHERBROOKE Grâce à la prévention Aujourd hui ce serait trop bête de ne pas être prêt! Service de protection contre les incendies de la Ville de

Plus en détail

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6 Acides et bases Acides et bases Page 1 sur 6 Introduction Sont réputés acides et bases au sens des règles de sécurité en vigueur en Suisse, les solides ou liquides qui ont une réaction acide ou alcaline

Plus en détail

Ces formations peuvent être réalisées en formation traditionnelle ou en UMLF (Unité Mobile Légère de Formation).

Ces formations peuvent être réalisées en formation traditionnelle ou en UMLF (Unité Mobile Légère de Formation). Romuald BONON au 06 35 44 83 70 Mail : r.bonon@seimafor.fr Incendie (de l extincteur à Equipier de 2 nde intervention) Sauveteur Secouriste du Travail Evacuation Utilisation du Défibrillateur Automatique

Plus en détail

Les meilleurs soins pour les blessures traumatiques. Bébés et bambins. 0-24 mois. Prévenir les blessures dans les premières années de vie!

Les meilleurs soins pour les blessures traumatiques. Bébés et bambins. 0-24 mois. Prévenir les blessures dans les premières années de vie! 4 Les meilleurs soins pour les blessures traumatiques Bébés et bambins 0-24 mois Prévenir les blessures dans les premières années de vie! Les blessures constituent une des principales causes de mortalité

Plus en détail

ES & ST Education pour la Santé et la SécuritS

ES & ST Education pour la Santé et la SécuritS ES & ST Education pour la Santé et la SécuritS curité au Travail LP Etienne LENOIR J. MUZARD Bac Professionnel Restauration 1 sommaire 1. ES & ST titre 2. Sommaire 3. Pourquoi la prévention des risques?

Plus en détail

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet 832.314.12 du 5 avril 1966 (Etat le 1 er mai 1966) Le Conseil

Plus en détail

The Life Saving Rules

The Life Saving Rules The Life Saving Rules Air Liquide Benelux Industries Règles Vitales de Sécurité Quelles sont-elles? Je ne travaille pas sous l influence de la drogue et/ou de l alcool Je ne fume pas en dehors des zones

Plus en détail

Un guide à l'intention des parents sur la sécurité au terrain de jeux

Un guide à l'intention des parents sur la sécurité au terrain de jeux La sécurité des enfants Un guide à l'intention des parents sur la sécurité au terrain de jeux Restez toujours près de votre enfant afin de prévenir et de réduire les blessures. Remerciement spécial à Emera

Plus en détail

ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème

ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème Au collège, les élèves doivent obtenir La partie théorique du BSR (Brevet de Sécurité Routière). Il est important de bien préparer cet

Plus en détail

Sergeant s Pretect Brouillard Anti Puces Domestique 70106 Page 1 de 5

Sergeant s Pretect Brouillard Anti Puces Domestique 70106 Page 1 de 5 70106 Page 1 de 5 Section I. Identification et utilisation du produit Nom du produit # d homologation. 26502 Utilisation Insecticide Fournisseur Rolf C. Hagen Inc., 20 500 Aut. Transcanadienne, Baie d

Plus en détail

ANTSROTECTION MATERNELLE. www.rhone.fr

ANTSROTECTION MATERNELLE. www.rhone.fr ANTSROTECTION MATERNELLE www.rhone.fr Annexe n 1 CONSIGNES POUR UN COUCHAGE SÉCURISÉ Textes de référence Décret n 2012-364 du 15 mars 2012 relatif au Référentiel fixant les critères

Plus en détail

BRICOLAGE. Les précautions à prendre

BRICOLAGE. Les précautions à prendre BRICOLAGE Les précautions à prendre Chaque année, près de 300 000 personnes arrivent aux Urgences à la suite d un accident de bricolage et/ou de jardinage. Respecter quelques règles simples de prévention

Plus en détail

Échelles et autres aides à monter

Échelles et autres aides à monter Échelles et autres aides à monter Utiliser des aides à grimper et des échelles inadaptées est une des causes les plus fréquentes des chutes d une certaine hauteur. Par commodité, économie mal placée ou

Plus en détail

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants.

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Solvants au Travail Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Qu est-ce qu un solvant? De nombreux produits chimiques utilisés pour dissoudre ou diluer d autres produits ou matériaux sont appelés

Plus en détail

CONTENU RÉDACTION 02 RESCUE SHEET

CONTENU RÉDACTION 02 RESCUE SHEET CONTENU Avant-propos... 03 Les problèmes des sauveteurs... 04 Notre solution... 07 Les recommandations de l ACL... 10 Questions sur la Rescue Sheet... 10 Chronologie d un sauvetage... 12 Comment placer

Plus en détail

DÉPART ARRIVÉE. un tour en perm! savoir. quizz. quizz + 3 cases. quizz quizz savoir quizz bonus. malus. savoir. un tour en perm!

DÉPART ARRIVÉE. un tour en perm! savoir. quizz. quizz + 3 cases. quizz quizz savoir quizz bonus. malus. savoir. un tour en perm! DÉPART + 3 cases un tour en perm! ARRIVÉE bonus malus bonus T as ton casque? un tour en perm! +4 cases un tour en perm! un tour en perm! bonus + 3 cases Que signifie ce panneau? Ces panneaux signalent

Plus en détail

Bienvenue dans la. En voiture : Autres suggestions 10

Bienvenue dans la. En voiture : Autres suggestions 10 TP 13511F Bienvenue dans la Phase 1 : Siège de bébé orienté vers l'arrière de la naissance à environ un an 2 Phase 2 : Siège d enfant orienté vers l'avant 10-18 kg (22-40 lb) 4 Phase 3 : Siège d'appoint

Plus en détail

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU V.2011 Incendie Classes de feu : CLASSE A CLASSE B CLASSE C CLASSE D CLASSE F Signalétique Dénomination Feux de matériaux solides Feux

Plus en détail

Prévention des accidents chez les enfants jusqu à 16 ans

Prévention des accidents chez les enfants jusqu à 16 ans Documentation 2.053 du bpa Prévention des accidents chez les enfants jusqu à 16 ans Auteur: Berne, 2010 Christian Scherer bpa Bureau de prévention des accidents Impressum Editeur Auteur Collaboration

Plus en détail

Protégeons Nos Enfants

Protégeons Nos Enfants Protégeons Nos Enfants Un Guide pour les Parents sur la Sécurité à la Maison Demeurez toujours avec vos jeunes enfants afin de prévenir et réduire les blessures. Sincères remerciements à Emera pour appuyer

Plus en détail

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du DÉTECTEURS DE FUMÉE MODE D EMPLOI FNSPF 2014. Firethinktank.org / Photo : Sébastien Mousnier. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. Obligatoire à compter du 8 MARS 2015 LES DÉTECTEURS AUTONOMES

Plus en détail

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité.

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. bfu bpa upi Mb 9401 Garde-corps Base: norme sia 358 Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. Habitations, magasins, bâtiments administratifs, écoles

Plus en détail

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du DÉTECTEURS DE FUMÉE MODE D EMPLOI FNSPF 2014. Firethinktank.org / Photo : Sébastien Mousnier. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. Obligatoire à compter du 8 MARS 2015 LES DÉTECTEURS AUTONOMES

Plus en détail

Ins c riptions 2015-2016 Natation et aquaforme

Ins c riptions 2015-2016 Natation et aquaforme Ins c riptions 2015-2016 Natation et aquaforme Documents à remettre La présente fiche d'inscription (une par famille) un certificat médical de non contre indication à la la ou les fiches d'urgence ( une

Plus en détail

Entreprise extérieure Entreprise qui effectue des travaux ou des prestations de service dans l enceinte d une entreprise utilisatrice

Entreprise extérieure Entreprise qui effectue des travaux ou des prestations de service dans l enceinte d une entreprise utilisatrice PLAN DE PRÉVENTION 2 Définitions Entreprise utilisatrice Entreprise qui utilise les services d entreprises extérieures Entreprise extérieure Entreprise qui effectue des travaux ou des prestations de service

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique en français et en langue étrangère : 7 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Les risques et moyens de prévention/protection 4. Organisation

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME Dispositions générales Risque chimique Dans tous les cas, se reporter à la Fiche de Données de Sécurité de chaque produit (fournie à l utilisateur par le fabricant

Plus en détail

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Carrefour ARRAS Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Page / 4 Site : Carrefour ARRAS Expertise Identité complète Responsable : M. Bidon Paul rue des Sachets 600 ARRAS Date d'audit : 06/05/00 Consultant

Plus en détail

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête 1 Sommaire page 3 Qui? Pourquoi? Quand? Comment? page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 14 Les principaux acteurs fiche 1: Feu explosion fiche 2: Mouvements de terrain

Plus en détail

Protection Familiale

Protection Familiale 1 Protection Familiale QUELQUES CHIFFRES : 25 millions de foyers de potentiel, dont : * 3,8 millions de contrats en cours, tous réseaux de distribution confondus (14%) 11 millions d accidents de la vie

Plus en détail

GUIDE D ACHAT PATRULL. Produits sécurité enfant et maison

GUIDE D ACHAT PATRULL. Produits sécurité enfant et maison GUIDE D ACHAT PATRULL Produits sécurité enfant et maison Une vie plus sûre à la maison À la maison plus que n importe où ailleurs, sécurité rime avec tranquillité. C est pourquoi nous avons développé la

Plus en détail

Indicateurs de la santé du Nouveau Brunswick numéro 7, mars 2013

Indicateurs de la santé du Nouveau Brunswick numéro 7, mars 2013 Indicateurs de la santé du Nouveau Brunswick numéro 7, mars 2013 Bulletin sur la santé de la population publié par le Bureau du médecin-hygiéniste en chef Blessures liées aux sports, aux loisirs et aux

Plus en détail

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers 1 Buts Etre capable de reconnaître les dangers indiqués sur une étiquette de produits dangereux. Connaître les pictogrammes du

Plus en détail

Trampolines de loisir

Trampolines de loisir Base de connaissances du bpa 2.087 Trampolines de loisir Auteurs: Berne, 2011 Fränk Hofer, Markus Buchser bpa Bureau de prévention des accidents Auteurs Fränk Hofer Responsable Sport, f.hofer@bpa.ch Maître

Plus en détail

Exemple de document unique

Exemple de document unique Exemple de document unique Tableau 1 Identification, par unité de travail, des risques professionnels (des dangers liés à un équipement, une substance, une méthode de travail susceptible de causer un dommage

Plus en détail

Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage»

Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage» Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage» Exemples d utilisation Avantage des produits «BIO» et des ECOLABEL 1) Caractéristiques certifiées (label européen): les liquides vaisselles

Plus en détail

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL REGLEMENTATION PREVENTION PROTECTION Les sources de dangers : L électricité Le travail en hauteur Le travail en espace confiné

Plus en détail

Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment

Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment Respecter les conditions de stockage ok, à faire interdit, à éviter SAUF = exceptions, dérogations informations complémentaires Cliquez sur ces logos

Plus en détail

OBLIGATIONS PROFESSIONNELLES LIEES A L AGREMENT ET A L ACTIVITE D ASSISTANT MATERNEL

OBLIGATIONS PROFESSIONNELLES LIEES A L AGREMENT ET A L ACTIVITE D ASSISTANT MATERNEL Protection Maternelle et Infantile OBLIGATIONS PROFESSIONNELLES LIEES A L AGREMENT ET A L ACTIVITE D ASSISTANT MATERNEL Document à consulter pour toute question Le non respect de l une de ces obligations

Plus en détail

bilan routier 2012 Département de police de laval

bilan routier 2012 Département de police de laval bilan routier 2012 Département de police de laval 1 2 2012 : UN BILAN ROUTIER STABLE Le volume de la circulation routière est en constante croissance à Laval. Le Département de police de Laval est soucieux

Plus en détail

UTILISATION DE VOTRE APPAREIL EN TOUTE SÉCURITÉ

UTILISATION DE VOTRE APPAREIL EN TOUTE SÉCURITÉ e_kb437.book Page 1 Wednesday, February 21, 2007 10:08 AM UTILISATION DE VOTRE APPAREIL EN TOUTE SÉCURITÉ Nous avons tout mis en œuvre au cours de la conception de cet appareil pour en assurer l utilisation

Plus en détail

Le feu et ses conséquences

Le feu et ses conséquences Formation SSIAP 1 Le feu et ses conséquences Le triangle du feu Les trois éléments indispensables à l incendie Le Combustible Le Comburant (Solide, liquide, gazeux) l air: L énergie d activation (Thermique,

Plus en détail

Les noyades au Canada

Les noyades au Canada Les noyades au Canada et autres traumatismes liés à l eau 10 ans de recherche Module 5 La pêche Croix-Rouge Canadian canadienne Red Cross 2009 Le présent rapport est dédié aux 889 personnes décédées au

Plus en détail

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels :

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : AIDE A DOMICILE Aide à domicile Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : L évaluation des risques (décret du 05 nov. 2001) doit être une démarche collective

Plus en détail

Les sièges d enfant représentés ici ne sont qu aux fins de l illustration. Honda Canada Inc. ne favorise aucune marque ou modèle de siège d enfant ou

Les sièges d enfant représentés ici ne sont qu aux fins de l illustration. Honda Canada Inc. ne favorise aucune marque ou modèle de siège d enfant ou Les sièges d enfant représentés ici ne sont qu aux fins de l illustration. Honda Canada Inc. ne favorise aucune marque ou modèle de siège d enfant ou ne fait aucune représentation sur la sécurité ou l

Plus en détail

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION Conforme au programme élaboré par l INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010

Plus en détail

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail.

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Nom : Prénom : Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Objectif : Analyser une situation de travail à partir des dangers

Plus en détail

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière.

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière. Page 2 : Sommaire Page 3 : Présentation du petit guide Page 4 et 5: Le petit guide des piétons Page 6 et 7 : Le petit guide du cyclisme Page 8 : Le petit guide des planches à rou lettes, patins et trottinettes

Plus en détail

Aptitudes et connaissances requises, justificatifs. Art. 4 Diplômes délivrés par les écoles et les institutions de formation professionnelle

Aptitudes et connaissances requises, justificatifs. Art. 4 Diplômes délivrés par les écoles et les institutions de formation professionnelle Ordonnance du DFI relative au permis pour l emploi des désinfectants pour l eau des piscines publiques (OPer-D) du 28 juin 2005 (Etat le 1 er juillet 2015) Le Département fédéral de l intérieur (DFI),

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

Document Unique Evaluation des Risques à domicile

Document Unique Evaluation des Risques à domicile Document Unique Evaluation des Risques à domicile Nom et adresse de l assistante maternelle: Sylvie OGER 9 Résidence de Kerhuel 29150 CHATEAULIN Le Document Unique doit lister et hiérarchiser les risques

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 FORSEC est une entreprise de formation spécialisée dans les risques professionnels. CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 «Informer, Notre mission : «Informer, Former et Responsabiliser». Former votre personnel

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants Date d impression : 23/08/02 Valable à partir du : 08.08.01 Page: 1/7 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société Données relatives au produit : Nom commercial : KNAUF ZADUR Mortier

Plus en détail

Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs

Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs INCSEN Réagir efficacement face à un début d incendie en respectant les consignes de sécurité Savoir mettre en oeuvre un extincteur Tout personnel d entreprise

Plus en détail

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES 5 800 incendies par an dans les locaux industriels 1 incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse La plupart des incendies se déclarent la

Plus en détail

AVENANTS ET DES GARANTIES

AVENANTS ET DES GARANTIES SOMMAIRE DES AVENANTS ET DES GARANTIES COMPLÉMENTAIRES Garanties présentées Décès et mutilation accidentels Protection maladies graves pour enfants Protection vie pour enfants Assurabilité garantie Exonération

Plus en détail

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES REÇUES TORDEZ LE COU À 6 IDÉES pour bien vieillir chez vous Bien vieillir chez soi, c est possible! Adapter son logement à ses nouveaux besoins ne nécessite pas forcément beaucoup de moyens et d investissements.

Plus en détail

Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME. Programme

Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME. Programme Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME Programme SOMMAIRE 1. LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 3 1.1. Objectif de formation 3 1.2. Objectifs pédagogiques 3 2. LE PROGRAMME DE FORMATION 4 2.1. Tronc

Plus en détail

étape du travail en hauteur

étape du travail en hauteur Élimination des dangers de chute; La première étape du travail en hauteur IFPS 2010 Hilton Baltimore, Baltimore, Maryland 16 juin 2010 Révisé: : 30 juin 2010 Marc-André Pilon, VP 2010 Cordages Barry Ce

Plus en détail

Les poisons et autres toxines

Les poisons et autres toxines Les poisons et autres toxines Pour ces produits toxiques, il existe plusieurs catégories : : Ce produit doit être fabriqué à l aide d un jet de Chimie avec des produits naturels. : Ce produit est synthétisé

Plus en détail

Brochure technique. Garde-corps. bpa Bureau de prévention des accidents

Brochure technique. Garde-corps. bpa Bureau de prévention des accidents Brochure technique Garde-corps bpa Bureau de prévention des accidents Eviter les chutes dans les bâtiments Les garde-corps remplissent une fonction importante dans les bâtiments: ils protègent des chutes

Plus en détail