LES TRANSPORTS DE VOYAGEURS DE PLUS EN PLUS IMPLIQUÉS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES TRANSPORTS DE VOYAGEURS DE PLUS EN PLUS IMPLIQUÉS"

Transcription

1 Horizons LE Q U O T I D I E N N A T I O N A L MERCREDI 28 AOÛT CHOUAL N PRIX 10 DA FOOTBALL : ÉLIMINATOIRES COUPE DU MONDE 2014 MALI AVEC LES LOCAUX FACE À L ALGÉRIE?.PAGE 31 ACCIDENTS DE LA ROUTE LES TRANSPORTS DE VOYAGEURS DE PLUS EN PLUS IMPLIQUÉS LE CONTRÔLE TECHNIQUE Photo : Archives MIS EN CAUSE l 40% DES VICTIMES DE LA ROUTE SONT DES VOYAGEURS. l ENACTA : VÉHICULES RETIRÉS DE LA CIRCULATION EN SEPT MOIS. l 70 CONTRÔLEURS TECHNIQUES SANCTIONNÉS. Le commandement de la Gendarmerie nationale tire la sonnette d alarme. Près de 40% des victimes de la route sont des voyageurs. Elles ont été victimes d accidents dans lesquels sont impliqués les moyens de transport en commun, à savoir les bus, les taxis collectifs et les camions de gros tonnage. Selon les enquêtes de la GN, ces moyens de transport sont derrière 27,23% des accidents mortels enregistrés durant les premiers sept mois de l année en cours, soit ayant fait 819 morts et blessés. L enquête sur l accident du bus de transport de voyageurs à Boumerdès a fait ressortir que les pneus qui ont éclaté «étaient usés». Deuxième cause : le chauffeur du bus conduisait sous l effet de la fatigue ne pouvait pas contrôler son engin. Une question se pose : comment de tels défauts techniques échappent-ils à l œil des agents des établissements de contrôle technique des véhicules? N y a-t-il pas complicité? Interrogé, le directeur des réseaux des agences de contrôle technique auprès de l Enacta (Etablissement national de contrôle technique automobile), Allal Rejimi, reconnaît ce fait. Toutefois, il précise que beaucoup d agences font leur travail correctement..lire EN PAGE 9 RENCONTRE AVEC WAEL DJASSAR «LA CHANSON ALGÉRIENNE A ATTEINT UNE RENOMMÉE INTERNATIONALE» Wael Djassar a réussi à se faire une place dans la chanson arabe pour faire partie de ces rares artistes qui ont pu chanter une musique arabe moderne qui a conservé son identité et rappelle son âge d'or. Wael Jassar est devenu en quelques années une référence dans le monde de la chanson arabe. Ce jeune Libanais bercé par les mélodies de la musique classique arabe a développé une grande passion pour la musique. Il nous livre ses impressions..page 17 Photo : Fouad S. LES NÉGOCIATIONS ÉCHOUENT L e SYNDICAT-DIRECTION D ARCELORMITTAL torchon brûle entre l administration d ArcelorMittal et le syndicat des travailleurs du complexe sidérurgique d El Hadjar. Après les multiples tentatives de conciliation de la part de l Inspection du travail, les points de vue des deux antagonistes sont restés diamétralement opposés..page 7 SYRIE LES SCÉNARIOS D INTERVENTION.PAGE 15

2 2 Programme «Blanche Algérie» : Les projets profitent aux jeunes à El-Oued Cent cinquante projets ont été lancés dans la wilaya d El-Oued, dans le cadre du programme «Blanche Algérie», depuis le début de l année 2013, a-t-on appris auprès de la direction locale de l action sociale (DAS). Ces projets ont été répartis sur les 30 communes que compte la wilaya d El-Oued, sans exception, sur la base de trois critères : la superficie géographique, la densité de la population et le nombre de concentrations d habitants, a indiqué le chef service de la protection sociale, Salim Merrad. Confiés à des groupes de jeunes, ces projets ont généré plus de emplois à travers la wilaya, à raison de 7 jeunes et d un promoteur pour chacun des 150 projets, a-t-il expliqué. La wilaya d El-Oued a bénéficié, durant l année dernière, de 80 projets dans le cadre du même programme «Blanche Algérie». Sous le haut patronage du ministre de la Poste et des TIC, la 10 e édition du Salon international des technologies de l information (Med-IT) aura g lieu du 23 au 25 septembre au palais de la culture Moufdi-Zakaria. Med-IT L E S C A B L E S Ansej : Financement de l acquisition de voitures-ateliers L Agence nationale de soutien à l emploi des jeunes (Ansej) a financé, durant le premier semestre de l année en cours, l acquisition de 25 voitures-ateliers sur les 37 demandes déposées au niveau de l annexe d Oran,a-t-on appris mardi, auprès de cet organisme. Ces ateliers mobiles disposent d équipements légers à même de permettre à de jeunes artisans d intervenir pour des réparations dans les créneaux de l électricité auto, de la plomberie et de la mécanique auto, entre autres, précise-t-on de même source. L annexe d Oran de l Ansej poursuit l étude des dossiers restants afin de permettre aux demandeurs, parmi les diplômés des instituts de formation professionnelle âgés entre 19 et 40 ans, d acquérir ce type de matériel roulant. Laghouat : Solidarité scolaire en prévision de la rentrée Une enveloppe de 21 millions DA est consacrée à des actions de solidarité scolaire, en prévision de la , a-ton appris, hier mardi, auprès de la direction locale de l action sociale (DAS). Ces opérations, puisées sur budget de la wilaya, avec la participation du ministère de la Solidarité nationale et de la Famille, concernent notamment la distribution des trousseaux scolaires pour les élèves issus de familles démunies. Durant la saison scolaire , il avait été procédé à la distribution de plus de trousseaux aux élèves issus de familles démunies, pour un coût de 20 millions DA dont la moitié puisée du budget de la wilaya, ainsi que le versement de primes de scolarité, pour une enveloppe de 114 million DA, a-ton fait savoir. Les services de la direction de l éducation ont recensé élèves nécessiteux à travers l ensemble des communes de la wilaya de Laghouat. Télex... ww SALON PHILATÉLIQUE INTERNATIONAL D ALGER La 2 e édition du Salon philatélique international d Alger se tiendra du 11 au 14 octobre au Centre des loisirs scientifiques sis au 5, avenue Didouche-Mourad, Alger. ORAN Plus de baigneurs secourus Pas moins de baigneurs ont été sauvés d une mort certaine sur les plages oranaises, depuis le début de la saison estivale, par les maitres-nageurs de la Protection civile de la wilaya, a-t-on appris, hier, auprès de cette institution. Parmi les estivants secourus, ont été soignés sur place tandis que 139 ont été évacués vers des structures hospitalières proches des postes de secours, a-t-on indiqué. Selon la même source, les surveillants de plage ont effectué interventions pour divers motifs sur la corniche oranaise. Les sites balnéaires de la wilaya d Oran ont accueilli quelque 8 millions d estivants. Les services de la Protection civile ont déployé d importants moyens pour assurer la sécurité et le bienêtre des vacanciers, a-t-on ajouté. A G E N D A A G E N D A A G E N D A NADA g Dans le cadre de partenariat entre Britich Council et le réseau algérien pour la défense des droits de l enfant (Nada), un atelier de formation sera organisé du 28 août au 1 er septembre à l hôtel El Mountazah en collaboration avec l association Anis de la wilaya de Annaba. Salon international des fournisseurs de l industrie pharmaceutique g L agence Sahel Tours, en collaboration avec l organisateur Méditheral, organise, du 1er au 3 octobre, au centre des conventions d Oran, le 2e Salon international des fournisseurs de l industrie pharmaceutique en Afrique. ww CONCOURS COSPLAY Les éditions Z-LINK, en collaboration avec l Office national des droits d auteur et droits voisins, organise un concours Cosplay (déguisement), dans le cadre du Festival international de la bande dessinée d Alger (FIBDA) qui se tiendra du 8 au 12 octobre à l esplanade de Riadh El Feth. ww CONCOURS MISS GLOBE ALGERIA L agence The Mustang Com organise, demain à l hôtel Renaissance de Tlemcen, la finale de la 3 e édition du concours Miss Globe Algeria. ww FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA MUSIQUE SYMPHONIQUE Dans le cadre de la 5 e édition du Festival international de la musique symphonique, l orchestre Pasdeloup se produira le 16 septembre à 19h00 au palais de la culture Moufdi-Zakaria. ww ONCG L Organisation nationale de la continuité des générations organise, aujourd hui, à Hussein Dey, une journée d information et de commémoration de la rencontre le 2 août 1936 entre l association des Ulémas musulmans avec les différentes tendances politiques de l époque sous le slogan «Cette terre n est pas à vendre». Le Le COA Le Comité olympique algérien et le ministère de la Jeunesse et des Sports organisent, du 25 août au 5 septembre, à l Ecole nationale des sports olympiques de Sétif, le premier camp olympique de la jeunesse Horizons g IDC Clouds Computing & Datacenter g Une conférence IDC Clouds Computing & Datacenter aura lieu le 4 septembre à partir 08h30 à l hôtel Sofitel. FASSAS Chiffre Établissement arts et culture g Dans le cadre de la promotion de la créativité culturelle et littéraire, l Etablissement arts et culture de la wilaya d Alger organise, 20 août au 20 octobre, le concours annuel de la meilleure nouvelle sous le thème «L Algérie, paix et espoir». g La Fédération algérienne de sauvetage de secourisme et des activités subaquatiques organise, le 31 août, au port d El Djamila, Aïn Benian, le championnat d Algérie de nage avec palmes de fond. Horizons Quotidien d information édité par la SPA "HORIZONS" au capital social de ,00 DA PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL : Larbi TIMIZAR DIRECTEUR DE LA RÉDACTION : Liesse DJERAOUD HORIZONS SUR INTERNET : REDACTION ADMINISTRATION 20, rue de la Liberté - Alger Tél. : / / Téléfax : / BUREAU DE TIZI OUZOU : Cité GENICIDER 600 Logts Bt 7 n 12 Nouvelle ville Tél. : PUBLICITE : S'adresser à HORIZONS 20, rue de la Liberté Alger Tél : ou à : l Agence Nationale d Edition et de Publicité ANEP ALGER : avenue Pasteur Tél Fax : IMPRESSION : Centre : S.I.A. Est : S.I.E. Ouest : S.I.O. Sud : S.I.A. Unité Ouargla Fax : DIFFUSION - HORIZONS Tél : MPS : Oran : SODIPRESSE Est : Constantine : Sarl «T.D.S» Diffusion «Sud» - Tél : Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l objet d une réclamation.

3 ALGERIE w w w. h o r i z o n s - d z. c o m ACTUALITÉS 3 COOPÉRATION Benyounès reçoit l'envoyé spécial du ministre sud-coréen des Affaires étrangères Le ministre de l'aménagement du territoire, de l'environnement et de la Ville, Amara Benyounès, a reçu, lundi, à Alger, l'envoyé spécial du ministre sudcoréen des Affaires étrangères, Jung Hai-Ung, a indiqué, hier mardi, un communiqué du ministère. L'entretien a porté sur l'«importance de la coopération dans le cadre d un partenariat stratégique entre les deux pays», a précisé la même source. Les deux responsables ont passé en revue «l'état d'avancement des projets, notamment les villes nouvelles. De même, ils se sont particulièrement penchés sur le projet du Caticta (Centre africain des technologies de l'information et de la communication et des technologies avancées)», a ajouté le communiqué. «Fleuron de la coopération technologique entre les deux pays, ce centre d'excellence est à rayonnement continental, pour l'enseignement, la recherche et le développement dans le domaine des technologies de l'information, de la communication et de l'innovation», a relevé la même source. «Le centre bénéficiera de l'expérience coréenne reconnue en matière de formation postgraduée, de recherche-développement et de coopération avec les entreprises», a ajouté le communiqué du ministère. Prévu à Sidi-Abdallah, ce projet «connaît toutefois un léger retard», a reconnu le ministère, précisant que «les échanges entre les deux parties ont abouti à la levée des contraintes rencontrées jusque-là». Les deux responsables ont également évoqué «la dynamisation du soutien à l'investissement coréen en Algérie», a conclu la même source. AUTOROUTE TÉNÈS- TISSEMSILT M. Ghoul, qui s exprimait lors d une visite de travail effectuée dans la wilaya de Chlef, a estimé «impératif la finalisation, dans les plus brefs délais, les détails des études de ce mégaprojet qui constitue», a-t-il ajouté, «une priorité du gouvernement». «Dans tous les cas de figure, les travaux de réalisation seront lancés avant la fin de l année 2013», a-t-il fait observer, en mettant en exergue l impact de ce projet sur le La ministre de la Culture, Khalida Toumi, a réitéré, lundi soir, à Alger, son appel aux élus locaux pour «soutenir et ouvrir plus d espaces publics» au festival culturel «Lire en fête», afin de faire profiter le plus grand nombre d enfants possible de cette manifestation de proximité. En marge d une visite sur les sites de Bab Ezzouar et Sidi Moussa qui accueillent les ateliers de lecture, d écriture, de dessin et de contes du festival, la ministre de la Culture a rappelé que son département «est prêt à élargir la manifestation autant que possible» et pourquoi pas «couvrir toutes les communes». Khalida Toumi a aussi tenu à rappeler l importance de la collaboration entre le ministère de la Culture et les collectivités pour la réussite et l élargissement de cet événement qui consiste à installer des espaces pour la promotion de la lecture publique et de l écriture soutenue par des bibliobus dans les places publiques. Cette année, le festival culturel «Lire en fête», dont la quatrième édition se tient à Alger depuis le 15 août et qui a pris fin hier mardi, s est étendu à dix communes de la capitale, dont Baraki, Saoula, Birtouta, Baba Hassen, Bentalha et Aïn Benian, contre sept communes lors de l édition précédente. A Photo : Makine F. LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS, Amar Ghoul, a instruit, hier mardi, les responsables de son secteur de la wilaya de Chlef à finaliser, en urgence, les études du projet de réalisation de l autoroute reliant le port de Ténès (Chlef) à la wilaya de Tissemsilt. M. Ghoul insiste sur la rapide la finalisation des études développement économique du pays «d autant plus qu il sera relié à l autoroute des Hauts- Plateaux». «L urgence de la réalisation de ce projet est dictée», a-t-il indiqué, «par plusieurs facteurs dont notamment la saturation de la RN19, reliant Chlef au port de Ténès, la redynamisation des zones industrielles et le désenclavement des localités situées sur le tracé de cette future autoroute». «L exécution du projet se fera en deux tranches, à savoir le port de Ténès- Oued Sly (Chlef) et Oued Sly-Tissemsilt», a affirmé le ministre, en ajoutant que des «viaducs et une multitude d échangeurs seront réalisés dans le cadre de ce projet». Lors de cette visite, le ministre a donné également à Ouled Farès (10 km au nord de Chlef), le coup d envoi des travaux de réalisation du projet d évitement de cette localité. Sur les lieux, il a estimé nécessaire de raccorder le projet au pôle universitaire d Ouled Farès qui compte plus de étudiants. Plusieurs autres projets ont été inspectés par le ministre, à l exemple des chantiers de l aire de repos, en cours de réalisation, à Harchoune, dans la partie est de Chlef, de l autoroute Est-Ouest, de la trémie de Hay Bensouna, à la sortie ouest de la ville de Chlef, ainsi que les travaux de modernisation de la RN19 (Sobha-Aïn Mérane). KHALIDA TOUMI LES ÉLUS LOCAUX PEUVENT AIDER À ÉLARGIR LE FESTIVAL «LIRE EN FÊTE» Photo : Sliméne S.A cette occasion, la ministre de la Culture a été invitée à lire des contes aux enfants de Sidi Moussa ou à découvrir des récits écrits en ateliers d écriture. Ouvert depuis le 15 août, ce festival national, qui a réussi à attirer et fidéliser les enfants de quelques communes, a prévu aussi des animations musicales et théâtrales pour les enfants. n APS ALGÉRIE-UE Quatre projets de jumelage seront signés en octobre prochain Quatre projets de jumelage d'institutions algériennes avec leurs homologues européennes seront signés en octobre prochain, a indiqué, hier mardi, à l'aps, Abdelaziz Guend, directeur national de l Unité de gestion du programme d appui à l accord d association entre l Algérie et l Union européenne (P3A). «Toutes les institutions européennes concernées par les quatre jumelages seront connues le 21 octobre prochain, date à laquelle les contrats seront signés», a précisé le même responsable. Donnant plus de précisions sur les nouveaux projets, il a souligné que le premier concerne le renforcement des capacités de reconnaissance des produits agricoles (identification géographique et appellation d'origine) alors que le deuxième porte sur la création d'un observatoire de conjoncture au profit du secrétariat d'etat chargé de la Prospective et de la Statistique. Le troisième projet est destiné au renforcement des capacités de l Agence nationale de promotion du commerce extérieur alors que le dernier est destiné à fournir un appui à l Observatoire national de l environnement et du développement durable «pour améliorer sa capacité de mise en œuvre du système national d'information environnementale», indique M. Guend. Les appels à proposition pour ces quatre projets ont tous été lancés sur le site de l'union européenne et dont les dates de clôture arriveront à échéance à partir du 10 septembre prochain, pour que les contrats soient signés avant la fin du mois d'octobre. Les experts de l unité de gestion du programme d appui à l accord d association entre l Algérie et l Union européenne mettent les bouchées doubles pour réduire les contraintes de mobilisation des ressources pour réaliser les activités prévues, notamment une douzaine de projets de jumelage avant mars «Nous sommes pressés de fixer les projets qu on doit réaliser aussi rapidement que possible pour s insérer dans la contrainte» liée aux délais, a confié Abdelaziz Guend, qui assure que la moitié des projets de financement des jumelages seront signés avant la fin de cette année. En tout, ce sont une douzaine de nouveaux projets de jumelage entre des institutions algériennes et leurs homologues européennes qui sont prévus avant la fin du premier trimestre «Une douzaine de projets de jumelage sont à diverses phases de maturation», pour aboutir à leur finalisation «avant la fin du mois de mars 2014», a souligné M. Guend. Six autres jumelages sont en attente de validation de projets préalablement à la phase de lancement des appels à propositions. Deux d'entre eux iront au bénéfice du ministère de l'agriculture et du Développement rural. Ils visent l'appui à la Direction générale des services vétérinaires et à l'institut de médecine vétérinaire «afin de se hisser aux standards internationaux», a dit M. Geund. Des jumelages sont aussi prévus au profit du ministère des Transports (sécurité routière), du Centre technique des travaux publics, du ministère de l'industrie pour renforcer la législation et la pratique dans le domaine de l'innovation ainsi qu'au profit du ministère des Postes et des Technologies de l information et de la communication. «Les appels à proposition seront lancés en octobre», a ajouté M. Guend selon lequel les dix projets seront financés par un budget de 30 millions d euros selon les termes de la convention signée en mars 2011 pour une durée de trois ans. Tous les financements doivent être engagés avant le 20 mars 2014, dira-t-il. Selon lui, 5 millions d euros sont déjà engagés en 2012 au profit de quatre jumelages dans les secteurs de la pêche, de l aviation civile, de la justice et de l agriculture.

4 Chacun 4 ALGERIE w w w. h o r i z o n s - d z. c o m ACTUALITÉS ABDELKRIM ABADA, coordinateur du mouvement de redressement du FLN «On tiendra notre réunion du CC au siège du parti» Propos recueillis par Karima Alloun Quelle lecture faites-vous de la situation actuelle du FLN? On est contre cette manière de convoquer le comité central, notamment de la part d un membre qui n a pas la qualité de le faire. Boumehdi n est pas habilité à convoquer cette instance suprême du parti. La crise s est accentuée en raison de l autorisation accordée par l administration à cette aile illégitime. Le conflit est entier au sein du comité central et il fallait laisser ses membres se concerter et trouver euxmêmes une solution à cette situation. Pourquoi cette intrusion ayant compliqué davantage cet antagonisme? Devant cet état de fait, j annonce que nous n allons pas assister à cette session du comité central convoquée par Boumehdi qui se tiendra à l hôtel El Aurassi. Nous sommes partisans de l unité des rangs et du comité. Belayat lui seul détient la légitimité et c est à lui de convoquer le comité central. Quelle sera votre réaction? Nous allons prendre nos décisions après concertation avec les autres membres du CC et il a été décidé d organiser notre session au niveau du siège du parti, si on persiste à ne pas vouloir attribuer l autorisation pour la tenir à l hôtel Riadh. Belayat a envoyé les convocations à cet effet. Le jour «j», les membres du comité central choisiront leur camp. Comment comptez-vous procéder pour élire le nouveau SG du FLN? Après consultation collective, nous allons nous entendre sur un seul candidat que nous allons plébisciter ou opter pour une direction collégiale. L important serait de prendre une décision consensuelle autour de cette question. Une chose est sûre, nous allons continuer le combat pour faire valoir nos revendications. On ne peut que résister comme on l a fait depuis trois ans maintenant en restant sur nos positions. Je ne suis pas candidat au poste de SG du FLN, mais d autres ont émis ce vœu. J estime que cette situation a pour but d imposer un candidat précis pour servir des agendas politiques précis. On veut causer l implosion et la division du FLN. Cela n est pas dans l intérêt du pays et c est un coup dur pour la démocratie. On a encore du temps pour rectifier la situation, mais si de l autre côté on refuse de lâcher du lest, on poursuivra le combat, étant donné que nous faisons face à une situation qui nous dépasse. n K. A. A LA VEILLE DE LA SESSION EXTRAORDINAIRE DU COMITÉ CENTRAL DU FLN dans son coin et multiplie les contacts pour regrouper le maximum de personnes de façon à se donner une légitimité», a affirmé un membre du CC. «Les deux parties n ont pas pu s entendre sur plusieurs points et chacun campe sur sa position, refusant de faire la moindre concession», observe-t-il. «Si ça continue, nous allons assister ce jeudi (demain : ndlr) à deux sessions du comité central, l une à l hôtel El Aurassi et l autre au siège du parti à Hydra. C est une division qui va faire mal à tout le monde. Nous sommes dans une conjoncture où nous avons besoin d un FLN uni et fort», prévient-il. La division a touché également les membres du bureau politique (BP) qui ne sont pas tous sur la même longueur d onde. «Jeudi, une partie des membres du comité central va se rendre à l hôtel El Aurassi, une autre au siège du parti à Hydra et un autre groupe a décidé de rester chez lui. C est à cette situation que nous sommes arrivés au FLN», nous a affirmé, hier, Kassa Aïssi, membre du bureau politique et porte-parole du parti. Interrogé sur les efforts fournis par les membres du BP pour resserrer les rangs du parti, le même responsable affirme que «cette instance a fait ce qu elle devait faire». «Le reste est une affaire de conscience», dira-t-il. «Les membres du CC sont majeurs et responsables de leurs actes. Chacun C EST LE STATUT QUO AU FLN. A la veille de la tenue de la session extraordinaire du comité central (CC) du parti, les deux groupes, l un conduit par Abderahmane Belayat et l autre par Ahmed Boumehdi, n arrivent toujours pas à aplanir leurs divergences pour tenir une session unifiée qui regroupera tous les membres dans un seul lieu. Les deux parties n arrivent pas à trouver un terrain d entente «travaille Photo : Makine F. doit assumer les conséquences de ses décisions», soutient-il. La demande de recours rejetée hier par le tribunal administratif de Bir Mourad Raïs n a pas dissuadé les cadres du parti et les partisans d Abderahmane Belayat qui sont revenus hier à la charge, en introduisant un appel auprès du Conseil d Etat afin de tenter d annuler l autorisation octroyée par le ministère de l Intérieur et des Collectivités locales pour la tenue du CC à l hôtel El Aurassi. Les partisans d Ahmed Boumehdi sont confiants quant à la réussite de leur rencontre à El Aurassi. Le spectre du boycott ne leur fait pas peur. «Logiquement et mathématiquement, nous sommes deux tiers des membres du CC à avoir signé la demande déposée auprès du ministère de l Intérieur et des Collectivités locales pour tenir la session extraordinaire du CC, donc le quorum est atteint pour pouvoir élire un secrétaire général du parti», a déclaré Tahar Khaoua. La division que risque de vivre le parti ce jeudi n est pas encouragée par ce groupe. «Nous voulons la stabilité du parti, c est pour cela que nous souhaitons que tout le monde nous rejoigne et prenne part à cette rencontre. Notre objectif à travers cette initiative est de réunir le parti et de lui permettre de revenir sur la scène politique avec force et non dans la division», a-t-il ajouté. Tahar Khaoua appelle les membres du CC et du BP à mettre leur l égoïsme de côté et à venir assister à la cession du CC à El Aurassi. «Nous sommes disposés à travailler avec eux et faire le nécessaire pour la réussite de ce rendezvous», affirme-t-il. n Nouria Bourihane UNIVERSITÉ LES ORGANISATIONS ESTUDIANTINES PRÉVOIENT UNE RENTRÉE CALME Contrairement aux années précédentes, la rentrée universitaire 2013/2014 s annonce, du point de vue des organisations estudiantines, calme et sereine. C est, en effet, le sentiment chez la majorité des représentants de ces organisations. Le nombre réduit de nouveaux bacheliers enregistré cette année et la réception de nouvelles structures universitaires sont les deux éléments avancés par les étudiants pour appuyer leurs dires. Selon Seddik Bouzid, chargé de la communication à l Unéa (Union nationale des étudiants algériens), une commission spécial rentrée universitaire 2013/2014 a été mise en place par l Union à l occasion d une session de formation à l Université de Maghnia au profit des membres des différents bureaux de l organisation. «L objectif est de débattre de l ensemble des aspects liés à la rentrée, aux plans social et pédagogique notamment», préciserat-il. En attendant les recommandations de l atelier, prévu ce jeudi, le porteparole de l UNEA estime, a priori, que «le taux de réussite, moins élevé, enregistré cette année au bac ainsi que la réception de nouveaux pôles universitaires contribueront de manière efficace à la réussite de la prochaine rentrée». Le même point de vue est partagé par Mustapha Nouassa, SG de l Ugel (Union générale des étudiants libres) : «Le problème de la surcharge des amphithéâtres, signalé à chaque rentrée, ne se posera pas heureusement cette année. Ceci aura un impact positif sur la prochaine rentrée universitaire du fait que plusieurs problèmes seront supprimés.» Pour l Ugel, «le ministère de l Enseignement supérieur devra profiter de cette situation pour améliorer les conditions de vie et de travail de la famille universitaire en vue de la promotion du secteur, qui est à la base du développement socioéconomique du pays». Hamou Abdelkrim, membre du bureau de l UNJA (Union nationale de la jeunesse algérienne UNJA, soutient, à son tour, que «la réception de nouvelles infrastructures du secteur, à l image des instituts et autres résidences universitaires, contribuera à l apaisement de la situation». Même son de cloche chez Solidarité nationale estudiantine (SNE). Son président, Abdelhakim Megdoud, prévoit une rentrée «plus ou moins calme par rapport à l année précédente». Tout comme le reste des organisations, la SNE explique ses prévisions par le nombre «réduit» des nouveaux bacheliers enregistré cette année. M. Megdoud soulignera que l organisation émettra, à l issue de l université qu elle tient à Oran, des propositions pour une rentrée réussie. Toutefois, l Ugéa (Union générale des étudiants algériens) a soulevé le problème de déficit en matière d encadrement qui persiste. «Il y a des efforts colossaux déployés au plan matériel mais il faut ajouter le volet encadrement en vue de hisser l université algérienne au rang des universités de renom», a indiqué un représentant de l organisation. n M. Kechad

5 ALGERIE w w w. h o r i z o n s - d z. c o m ACTUALITÉS 5 RENTRÉE SOCIALE COMMENT LA RENTRÉE SOCIALE S ANNONCE-T-ELLE? Pour les partenaires sociaux, cela ne fait aucun doute : elle sera trè active. Et pour cause, ils comptent remettre sur le tapis leurs revendications socioprofessionnelles. Dans l attente de la tripartite Meziane Meriane, coordinateur du Syndicat national autonome des professeurs de l enseignement secondaire et technique (Snapest) estime que les pouvoirs publics se doivent de prendre en charge le dossier relatif au statut particulier. Pour lui, rien n est encore fait pour le moment. Le département de Baba Ahmed se contente, à ses dires, «de promesses jamais tenues». Il n a pas manqué de mettre en garde le ministère quant à toute tergiversation dans la prise en charge effective de ce dossier. Le cas contraire, notre interlocuteur n écarte pas l éventualité de reprendre le chemin de la protestation. Meziane Meriane ne croit pas trop à une rentrée sociale différente de celle de l année dernière. Le syndicaliste estime que le ministère de la Solidarité doit intervenir pour prendre en charge les familles démunies qui n auront pas la tâche facile face à la cherté de la vie. Un autre secteur risque aussi de s ébranler : la santé. Selon Lyès Merabet, président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), la rentrée sociale sera comme la précédente. «Ce seront les mêmes dossiers en suspens, les mêmes maux qui tardent à trouver de remède à savoir le manque de médicaments, la déficience du système de santé, et la nonprise en charge des doléances des travailleurs», estime-t-il. Pour lui, beaucoup Les cassandre qui, de nouveau, vont empoigner, comme de coutume, les trompettes de l alarmisme, auront bien des difficultés à soutenir le contraire. Aucun signe n indique que le pays va connaître, dans les prochaines semaines, des perturbations inhabituelles ou ployer sous le poids des difficultés. A l approche d une élection cruciale, les enjeux politiques surpassent en intérêt et en intensité ceux liés à la vie socio-économique. Dans les secteurs où se niche habituellement la grogne sociale, nul ne paraît vraiment impatient de reprendre la contestation. Dans les universités, les hôpitaux ou les institutions de l éducation nationale où naguère une grève succédait à une autre, les syndicalistes, prêts à dégainer, ne brandissent plus les habituelles menaces de «grève illimitée». En raison des augmentations des salaires pour beaucoup de catégories de personnel, la contestation a perdu de sa vigueur. Dans les campus universitaires, les arrêts de de choses ont été dites par les responsables en charge de la gestion de secteur pour améliorer la situation mais peu d actions ont été engagées sur le terrain. Sur la prochaine tripartite, annoncée pour ce mois de septembre, M. Merabet déplore le fait qu aucun contact n a été établi pour le moment entre le gouvernement et les syndicats autonomes pour les inviter comme prévu, une première dans les annales, à prendre part à cette réunion très attendue. Le président de SNPSP annonce, par ailleurs, la création, à la faveur de cette nouvelle rentrée sociale, de la confédération des syndicats autonomes algériens. Le syndicat compte, également, remettre sur le tapis ses revendications inhérentes au régime indemnitaire, au statut particulier et à l équivalence des diplômes. La nécessité d une prise en charge réelle de ces doléances est «plus que jamais souhaitée», faute de quoi, le retour à la protestation serait inéluctable». «Tout sera clair d ici le mois d octobre à la faveur de la réunion des conseils généraux des syndicats. Il serait question de débattre de nos revendications et décider des actions à entreprendre», précise Lyès Merabet qui regrette l attitude du ministère qui, au lieu de prendre en charge les dossiers en suspens, «se contente de promesses sans lendemain». L enseignement supérieur ne déroge pas à la règle. Le coordinateur du Conseil national des enseignants du supérieur (Cnes), Abdelmalek Rahmani, prévoit, lui aussi, une rentrée sociale chaude. Pour diverses raisons : la réforme du système LMD (licence, master, doctorat) et son équivalence avec l ancien système, le problème de logement, les salaires, sans omettre la prime de zone dans le Sud du pays pas totalement réglée. «Des questions fondamentales attendent une réaction concrète de la part du gouvernement dans le cadre du dialogue social», dit-il. C est pourquoi, il estime que l intention du gouvernement d associer les syndicats autonomes à la prochaine tripartite peut constituer un signe d apaisement. Mais il faudra d abord «attendre le geste concret» de l excutif. Car, pour le moment, le gouvernement «n a pas pris attache avec nous», résume le président du Cnes. Souvent agitée, l administration risque une fois de plus de renouer avec la protestation. Mais du côté du Syndicat national autonome des personnels de l administration publique (Snapap), aile Belkacem Falfoul, on préfère attendre les résultats de la tripartite pour pouvoir trancher des actions de protestation. «Une chose est sûre, signale Belkacem Falfoul, plusieurs dossiers sont en suspens et attendent une réponse claire et concrète de la part du gouvernement». n H. Amokrane Le gouvernement n avance plus en terrain miné AÏN DEFLA Photos : Fouad S. Les services de sécurité d Aïn Defla viennent de démanteler un réseau spécialisé dans la vente et le trafic des vestiges, notamment culturels, vers l étranger et saisi une importante quantité de pièces de monnaie qui était sur le point d être transférée clandestinement à l étranger, a-t-on appris auprès de la Sûreté de la wilaya d Aïn Defla. Les investigations de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya ont été entamées suite à des informations faisant état d un groupe d individus en provenance d Aflou (Laghouat) s adonnant à la vente de vestiges rares à Chlef et Aïn Defla, a-t-on précisé de même source. Les éléments de la section de la protection des vestiges culturels de la police judiciaire d Aïn Defla, en collaboration avec la brigade de recherches et d investigations (BRI), ont alors réussi à mettre la main sur une personne, originaire d Aflou, en possession de deux pièces de monnaie ainsi que de vestiges, a-t-on souligné de même source. Après avoir pris les mesures réglementaires en vigueur, les enquêteurs se sont rendus au domicile de la personne en question dont la fouille travail sont désormais le fait d étudiants, dans la plupart des cas, insatisfaits des conditions de vie et d études. Il reste la colère des contractuels, paramédicaux mais l ampleur de leur mouvement n est en rien comparable aux grandes actions qui avaient marqué la scène sociale. Beaucoup de chômeurs, plutôt que de battre le pavé, songent à s en sortir par un moyen ou un autre. Même au Sud, les chômeurs, qui avaient voulu donner une dimension nationale à leurs actions, semblent marquer le pas. Le gouvernement, qui prépare la prochaine tripartite en n intégrant pas le dossier de revalorisation des salaires, avance à découvert, sans craindre la surenchère. Il s attellera davantage à relancer l appareil de production notamment l industrie et le soutien à la production nationale. Ces dernières années, la revalorisation salariale, la relance du secteur de l habitat, qui a conduit à la quasi-disparition des bidonvilles qui amochaient tant de villes, ont apaisé un front social agité. La signature de conventions collectives dans divers secteurs (poste, presse publique, ports...) a atténué la pression sociale. Avec le recul de la menace terroriste qui, longtemps, avait bridé la revendication sociale, les travailleurs ont, durant cette dernière décennie, crié leur désir de voir s améliorer leurs revenus et leurs statuts. Il serait erroné de dire ou de croire que l Algérien vit dans la béatitude et nage dans le bonheur. Mais pour beaucoup de citoyens, l amélioration de leur niveau de vie est réelle et palpable. L accès à la propriété immobilière, l augmentation de la consommation sont des indices de cette conjoncture. Nul ne peut contester ou prétendre que les aides au logement rural, les crédits Ansej, les formules de solidarité...n aient pas eu l effet d un puissant sédatif sur un corps social qui, longtemps, tressautait de multiples fièvres. n H. Rachid DÉMANTÈLEMENT D UN RÉSEAU SPÉCIALISÉ DANS LE TRAFIC DES VESTIGES CULTURELS minutieuse a permis de trouver d autres pièces de monnaie et des statues remontant au III e siècle de l hégire et au XIX e siècle, a-t-on ajouté de même source. L intensification des investigations a permis aux enquêteurs d identifier le reste des 8 autres membres du réseau âgés de 23 à 50 ans et résidant tous à Aflou, a signalé la même source faisant état de la saisie notamment de médailles et de 45 pièces de monnaie en or et en argent de différentes tailles et formes remontant à l époque fatimide. Sept armes blanches et 2,8 g de drogue ont également été retrouvés chez les membres du réseau, a précisé la même source. Les objets saisis ont fait l objet d une expertise approfondie au niveau de l annexe publique nationale des Beaux-Arts et du Musée national des anciens vestiges, a-t-on noté de même source. Les mis en cause ont été présentés devant les instances judiciaires compétentes qui ont placé deux d entre eux sous mandat de dépôt et le reste sous contrôle judiciaire, a-t-on conclu de même source. n APS

6 ALGERIE w w w. h o r i z o n s - d z. c o m ACTUALITÉS 7 Photo : Fouad S. LE TORCHON BRÛLE entre SYNDICAT-DIRECTION l administration d ArcelorMittal et le syndicat des travailleurs D ARCELORMITTAL du complexe sidérurgique d El Hadjar. Les négociations échouent... Après les multiples tentatives de conciliation de la part de l Inspection du travail, les points de vue des deux antagonistes sont restés diamétralement opposés. Les négociations ont, en effet, échoué. L administration comme le syndicat s obstinent à refuser à faire des concessions pour dénouer le problème. Tout a été tranché lors de la rencontre de «conciliation» qui a réuni lundi les deux parties en conflit. L administration a donné sa réponse définitive après avoir consulté la direction générale d ArcelorMittal au Luxembourg et la plateforme de revendications du syndicat a été rejetée. Elle a réitéré sa dernière proposition, à savoir la revalorisation sans condition de 10% du salaire de base, l augmentation de la prime de panier de 50 DA, qui passera ainsi de 250 à 300 DA. Cependant, elle a refusé d augmenter la prime de la femme au foyer. «L administration n a rien apporté de nouveau par rapport à ce qu elle a proposé lors de la réunion de mercredi dernier. Les résultats sont donc négatifs», déplore le secrétaire général du syndicat des travailleurs du complexe sidérurgique d El Hadjar, Daoud Kechiche. «Nous ne pouvons pas accepter ces propositions, d autant que avons déjà fait des concessions en revoyant à la baisse nos revendications», a souligné le syndicaliste, tout en rappelant les revendications des travailleurs, à savoir augmentation de 24% du salaire de base, la valorisation de la prime de panier à 550 DA et de la prime de la femme au foyer à DA au lieu des DA actuellement. Face à cette impasse, le syndicat, en se référant à la réglementation, a convoqué une assemblée générale pour aujourd hui. Mais déjà, la décision de recourir à une grève générale est prise. «Nous avons décidé de paralyser toutes les unités du complexe, plus d une trentaine, à travers le territoire national», prévient le SG du syndicat des travailleurs. Pour ce qui est de la date et de la durée du mouvement de protestation, la décision sera prise ce jeudi lors de la réunion du conseil syndical, a fait savoir M. Kechiche, ajoutant qu un préavis de grève sera ainsi remis à l administration. Selon lui, les arguments avancés par l administration, selon lesquels la situation financière de l entreprise ne permet pas de satisfaire les demandes des syndicats, ne tiennent pas la route. «Si réellement, l entreprise était déficitaire, comment expliquer le gaspillage et les dépenses inutiles qui dépassent de loin les revendications des travailleurs?», s interroget-il. Et d ajouter : «L entreprise doit expliquer également pourquoi elle dépense 200 millions de centimes chaque année pour les expatriés alors qu ils ne sont pas rentables et 24 milliards de centimes pour la location de bus pour le transport des travailleurs dans le cadre de contrats de gré à gré d une durée de trois années avec des privés.» n Wassila Ould Hamouda PROTESTATION DES POSTIERS LE DG D ALGÉRIE POSTE LÈVE LES ÉQUIVOQUES Le mouvement de protestation observé, la semaine dernière, par des travailleurs d Algérie Poste a occupé l essentiel de la conférence de presse animée, hier, par le DG de l entreprise, Mohand Laïd Mahloul, à Alger. Les différents aspects liés à ce mouvement, qualifié d «anarchique», ont été éclairés. Le conférencier précise, en premier lieu, qu il n y a pas eu de grève au sens propre car, a- t-il dit, «la grève obéit à une réglementation. Ce qui n était pas le cas pour ce mouvement spontané». De plus, il fera remarquer le taux de suivi de ce débrayage «non organisé» n a pas dépassé les 7% : «le mouvement a commencé de la Grande Poste d Alger et des personnes malintentionnées ont appelé leurs collègues de différentes régions pour faire croire que le mouvement a pris de l ampleur. Les médias aussi ont rapporté des informations erronées sur ce sujet». Pour le DG, le mouvement en question a été suivi dans quelques bureaux de 12 wilayas, en tout. Au plan économique, il réfute toute répercussion négative de la protestation sur les activités d Algérie Poste. Bien au contraire, «une croissance d activité a été enregistrée durant cette période. Deux millions de transactions s enregistrent chaque jour avec une recette journalière de 11 milliards. Nous n avons à aucun moment enregistré moins de sept milliards qui est la moyenne journalière», a-t-il précisé. M. Mahloul tient à préciser que durant toute la période du mouvement, aucune demande d audience n a été formulée. «Nous travaillons avec un syndicat reconnu et celui qui veut créer un nouveau syndicat n a qu à se référer à la loi : avoir 20% de travailleurs adhérents et un agrément. Nous ne travaillons pas dans l anarchie. Nous cultivons le sentiment d appartenance à cette entreprise. Algérie Poste a une histoire à honorer», a- t-il signalé. Abordant les revendications des protestataires, Laïd Mahloul affirme que les engagements pris, janvier dernier, par le ministre de tutelle sont en train de s appliquer à la lettre : «ce sont des engagements politiques et non professionnels ou économiques. Algérie Poste est prête à assumer ces engagements». Il fera savoir, à ce propos, que la commission installée à cet effet a achevé ses travaux le mois de juillet dernier après 6 mois de travail et la nouvelle grille des salaires des travailleurs de l entreprise sera effective à partir du mois d octobre prochain. Toutefois, le DG a souligné l importance de prendre en compte, dans ce processus, la santé financière de l entreprise : «Algérie Poste ne vit pas du Trésor public ou de la fiscalité pétrolière. Elle vit de ses propres recettes, de la sueur de ses travailleurs». n Mourad Kechad TRIPARTITE Les organisations patronales veulent unifier leurs rangs Les organisations patronales ont tenu, hier, leur troisième rencontre de préparation et de coordination en vue de leur participation, à la mi-septembre, à la tripartite économique, initiée par le gouvernement. Les représentants de pratiquement toutes les organisations patronales publiques et privées étaient présentes à ce rendez-vous, à savoir l Unep (Union nationale des entreprises publiques), la CGOA (Confédération générale des entrepreneurs algériens), la CNPA (Confédération nationale du patronat algérien), la Cipa (Confédération des industriels et producteurs algériens), la Cap (Confédération algérienne du patronat) et l organisation des femmes entrepreneurs Seve. Le grand absent aura été le FCE (Forum des chefs d entreprise). Lors de cette rencontre consacrée à l élaboration de propositions sur les points inscrits à l ordre du jour, les patrons ont approfondi le débat sur la représentativité du patronat algérien à la tripartite. Cette fois-ci, un consensus a été trouvé puisque les patrons étaient unanimes quant à la nécessité de parler d une même voix et de désigner un seul porte-parole qui s exprimera au nom de toutes les organisations patronales lors de cette rencontre. Une autre réunion est prévue mardi prochain pour faire avancer le débat et peaufiner les propositions du partenaire social à soumettre lors de ce rendez-vous. La tripartite prévue en septembre sera consacrée notamment à l évaluation de l application des mesures et décisions prises lors de deux dernières rencontres similaires. Il est question aussi de débattre de la nouvelle politique industrielle initiée par le ministre de l Industrie, de la PME et de la Promotion de l investissement, Chérif Rahmani, avec comme axe principal, la contribution du secteur privé à ce projet structurant. n Nouria Bourihane

7 ALGERIE w w w. h o r i z o n s - d z. c o m ACTUALITÉS 9 LES TRANSPORTS DE VOYAGEURS DE PLUS EN PLUS IMPLIQUÉS DANS LES ACCIDENTS DE LA ROUTE LE COMMANDEMENT DE LA GENDARMERIE NATIONALE tire la sonnette d alarme. Près de 40% des victimes de la route sont des voyageurs. Elles ont été victimes d accidents dans lesquels sont impliqués les moyens de transport en commun, à savoir les bus, les taxis collectifs et les camions de gros tonnage. Photo. : Archines. l 40% DES VICTIMES DE LA ROUTE SONT DES VOYAGEURS. l ENACTA : VÉHICULES RETIRÉS DE LA CIRCULATION EN SEPT MOIS. l 70 CONTRÔLEURS TECHNIQUES SANCTIONNÉS. Le contrôle technique mis en cause Selon les enquêtes de la GN, ces moyens de transport sont derrière 27,23% des accidents mortels enregistrés durant les premiers sept mois de l année en cours, soit ayant fait 819 morts et blessés. L enquête sur l accident de bus de transport de voyageurs à Boumerdès a fait ressortir que les pneus qui ont éclaté «étaient usés». Deuxième cause : le chauffeur du bus conduisait sous l effet de la fatigue ne pouvait pas contrôler son engin. Le conducteur, âgé de 51 ans, est poursuivi pour quatre chefs d inculpation, dont l homicide involontaire, dont a été victime une femme, S. Fatima. Une question se pose : comment de tels défauts techniques échappent-ils à l œil des agents des établissements de contrôle technique des véhicules? N y a-t-il pas complicité? Interrogé sur les dépassements d agences qui délivrent des certificats de contrôle technique de complaisance notamment pour les véhicules de transport en commun, le directeur des réseaux des agences de contrôle technique auprès de l Enacta (Etablissement national de contrôle technique automobile), Allal Rejimi, reconnaît ce fait. Il affirme que l Enacta a effectué des visites d inspection qui se sont soldées par «la fermeture provisoire d une dizaine d agences agréées». L établissement a également sanctionné 70 contrôleurs «pour faute professionnelle». Toutefois, il précise que beaucoup d agences font leur travail correctement. La preuve, suite aux opérations de contrôle effectuées durant les premiers sept mois de l année en cours, il a été décidé de retirer véhicules de la circulation sur les 2 millions et véhicules de différents types contrôlés. Parmi les infractions relevées, des problèmes au niveau du système de freinage, des suspensions et du rejet excessif de CO2. L Enacta a également immobilisé véhicules alors que autres ont fait l objet d une contre-visite durant la même période. Le responsable a fait savoir que face à l hécatombe des routes, son établissement a décidé de renforcer le contrôle technique des véhicules. «De nouvelles mesures sont appliquées depuis le mois d avril de l année en cours. Il ne s agit plus d observation mais de contrôle approfondi pour relever toutes les anomalies. Le contrôle touche même l aspect extérieur du véhicule. Ces mesures concernent les véhicules particuliers et ceux de transport en commun. Elles prévoient également l immobilisation des véhicules de transport dans les sièges sont fortement détériorés alors que par le passé, ce genre détail faisait l objet d un rappel à l ordre verbal», a-t-il précisé. Résultat : les opérations de contrôle ont augmenté de 5%. Concernant les moyens de contrôle, le directeur a tenu à préciser que les équipements mis à la disposition des agences sont les mêmes que ceux utilisés en Europe. «Ils sont modernes et permettent de détecter le moindre problème d un véhicule», note-t-il. En outre, les véhicules de transport en commun sont soumis par la loi à deux contrôles par an. A cela s ajoute la nouvelle loi qui prévoit une amende allant jusqu à 5 millions de centimes et une peine d emprisonnement pour tout manquement à cette mesure. LA GENDARMERIE PLAIDE POUR DES MESURES URGENTES Le bilan des accidents de la circulation présenté hier par le chef du bureau de la prévention routière relevant de la DSR (Division de la sécurité routière), le commandant Azzouz Latrache, est alarmant : en 7 mois seulement, personnes ont perdu la vie et ont été blessées. «Sans compter les personnes handicapées suite à ces accidents», dira l officier supérieur qui explique que la hausse des accidents mortels est due essentiellement aux moyens de transport en commun. Face à cette situation, et afin de freiner «le terrorisme routier», le commandement de la GN appelle à la mise en place de mécanismes urgents tels que le chronotachygraphe, ou mouchard, comme prévu dans l article 49 de la loi 14/01. «C est un moyen très efficace qui doit être affecté au bus d autant que l excès de vitesse est la cause principale des accidents mortels de la circulation.» «Cet appareil fonctionne comme un boîte noire et permet de contrôler la conduite des chauffeurs et leur temps de repos», explique le commandant Azzouz Latrache. Selon une source sûre, cet appareil sera applicable dans un premier temps sur les poids lourds, dont les bus de transport en commun, de marchandises, avant d être généralisé aux véhicules légers, et ce à partir de janvier En attendant, la gendarmerie appelle à l adoption du système de roulement. «Nos enquêtes ont relevé que parmi les causes des accidents de la circulation, il y a la conduite sous l effet de la fatigue. Il est impératif d adopter le système de rotation pour les routiers. Un chauffeur de bus de longs trajets doit se reposer tous les 400 km au maximum», a souligné le commandant Latrache. Concernant les camions qui sont la première cause des accidents mortels, la gendarmerie recommande l installation de stations de pesage. «Les enquêtes ont fait ressortir que la surcharge est l une des causes de ces accidents surtout au niveau de l autoroute Est-Ouest, ce qui a causé, par ailleurs, la dégradation des routes», a indiqué notre interlocuteur. Selon le responsable de la communication du commandement de la GN, le lieutenant-colonel Abdelhamid Kerroud, les propriétaires des entreprises privées de transport sont civilement responsables des accidents. «Ils ont une responsabilité directe dans le contrôle et l entretien de leurs bus», a-t-il fait remarquer. Le commandement de la GN a lancé une vaste campagne de sensibilisation au niveau national au direction des routiers et des chauffeurs de bus sur la nécessité de respecter le code de la route. «Nous plaidons pour une prise de conscience. Les chauffeurs assurent un service public et la conduite est une grande responsabilité», précise le responsable. n Neïla B. COMMUNAUTÉ NATIONALE ÉTABLIE À L'ÉTRANGER DE NOUVEAUX SÉJOURS EN ALGÉRIE AU PROFIT DES ENFANTS Photo : fouad S. Un nouveau programme de séjours en Algérie, intitulé «Reviens à la maison», sera bientôt élaboré au profit des enfants de la communauté nationale établie à l'étranger, a annoncé, hier mardi, à Oran, le secrétaire d'etat chargé de la Communauté nationale à l'étranger, Belkacem Sahli. Cette initiative permettra aux enfants concernés de passer leurs vacances en Algérie au sein de familles d'accueil, a précisé M. Sahli lors d'une visite effectuée au complexe touristique New Beach, près de la plage des Andalouses, où plus de 300 enfants de la communauté nationale à l'étranger passent leurs vacances. Ce séjour est le deuxième du genre à être organisé cet été en Algérie, a indiqué le secrétaire d'etat, rappelant qu'un autre groupe d'enfants a été accueilli au centre de vacances Grand bleu à Chenoua-Plage (Tipasa). Le succès de cette opération, initiée en collaboration avec la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), a amené le département de M. Sahli à décider de la rééditer l'été prochain au profit d'un plus grand nombre de petits issus de la communauté algérienne établie à l'étranger. Le secrétaire d'etat a annoncé, dans ce contexte, que d'autres groupes d'enfants sont attendus en Algérie durant les prochaines vacances d'hiver où ils seront invités à visiter le Sud algérien. La plupart parmi les bénéficiaires de ces séjours viennent pour la première fois au pays, a signalé M. Sahli, en insistant sur l'intérêt de cette action qui vise à «consolider les liens entre la communauté nationale à l'étranger et la mère patrie». Le secrétaire d'etat avait entamé sa visite de travail en assistant à la cérémonie d'ouverture de l'université d'été du Syndicat national des enseignants universitaires, dont le coup d'envoi a été donné par le ministre de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Rachid Harraoubia. M. Sahli a mis l'accent à cette occasion sur l'importance de la contribution des compétences nationales à l'étranger, rappelant à cet égard que nombre de chercheurs en poste dans différents pays ont manifesté leur intérêt, via le portail web créé à leur intention, à s'associer aux divers projets de développement socio-économiques inscrits en Algérie. D'autres sujets ont été abordés lors d'un point de presse animé par M. Sahli, dont ceux ayant trait à la facilitation des procédures administratives au niveau des consulats algériens à l'étranger, à l'amélioration de l'accueil dans les structures portuaires et aéroportuaires, ainsi qu'à la mise en place d'une banque afin de lutter contre l'entrée clandestine des devises. Le secrétaire d'etat se rendra à Tlemcen, où il doit s informer, à l aéroport de Zenata Messali-Hadj, des conditions d accueil et de prise en charge des voyageurs en provenance de l étranger. n APS

8 SOCIÉTÉ 11 GRIPPE Plusieurs personnes contaminées en bord de mer Fait rare ou anodin, plusieurs personnes sont grippées après s être baignées dans les petites plages longeant le boulevard Emir-Khaled, dans la commune de Bologhine, à l ouest d Alger. Partis se rafraîchir à cause de la chaleur étouffante, Braham, Adel, Fouad et bien d autres sont revenus après quelques plongeons et brasses avec les symptômes de la grippe. Nez qui coule, éternuements, fièvre et toux. Sami, lui, n a pas mis les pieds dans l eau. Il est resté sur le sable et est retourné chez lui avec les mêmes symptômes. Tout le monde s est demandé est-ce que le virus de la grippe a fait son apparition et est-il en train de sévir et de faire des victimes? Ou bien est-ce que ces personnes sont fragiles au point de tomber malades? Ils sont tellement nombreux dans ce cas que la sonnette d alarme doit être tirée. Au niveau du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, on se veut rassurant. Et pour cause : le réseau national de surveillance de la grippe n a enregistré aucun cas grave. Cette information a été confirmée par le service de prévention de l Etablissement public de santé de proximité de Bab El-Oued qui chapeaute plusieurs polycliniques. Effectivement, sur le registre, il est mentionné plusieurs cas de grippe mais pas au point de s alarmer et de déclencher le plan anti-grippe. Mais comment se fait-il que plusieurs personnes ou estivants soient malades en même temps? Le médecin chef de cette structure a indiqué que le changement climatique, le taux d humidité élevé, la pollution et l utilisation des climatiseurs sont la cause principale de la propagation de cette maladie. «Concernant les estivants, plusieurs d entre eux ne prennent pas la précaution de se rafraîchir avant de se jeter à l eau. Conséquence : ils attrapent la grippe», a-t-il expliqué. n Rabéa F. KHEMIS EL KHECHNA Une femme délestée de 250 millions en bijoux Les éléments de la police judiciaire de la sûreté urbaine de Khemis El Khechna viennent de démanteler une bande criminelle, composée de cinq personnes, dont un mineur. Ces malfaiteurs, qui agissaient au centre-ville, ont agressé récemment une femme dans un quartier de la ville la délestant de son sac à main qui contenait des bijoux en or d une valeur de 250 millions de centimes. Tout de suite après, la victime a déposé une plainte auprès de la police qui a entrepris les investigations nécessaires conformément au portrait robot du principal accusé. Les recherches de la police ont abouti à l arrestation de l un des malfaiteurs qui a été conduit au poste de police où il a reconnu les faits qui lui sont reprochés tout en avouant que le forfait a été planifié avec ses acolytes et qu ils se sont partagé le butin. Les mis en cause ont été tous arrêtés et ont reconnu leur crime. Présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Rouïba, quatre ont été écroués et placés dans le centre de rééducation de Tidjelabine et le cinquième a été placé sous contrôle judiciaire. n Djamila C. MATERNELLES OUVERTES EN ÉTÉ Une aubaine pour les parents qui travaillent POUR PERMETTRE AUX PARENTS DE TRAVAILLER EN TOUTE QUIÉTUDE, certaines crèches à Alger n ont pas fermé leurs portes en cette période estivale. Beaucoup de chefs de famille n ont pas pu partir en vacances. FIGUE DE BARBARIE Saïd, retraité, a trouvé un moyen pour occuper son temps et gagner un peu d argent. Depuis plus d une semaine, tôt le matin, il s installe sur la route menant à la forêt de Bainem à l ombre d un eucalyptus et propose aux passants et aux automobilistes la figue de Barbarie. Deux cageots pleins recouverts de feuilles de roseaux, une cuvette remplie d eau et un couteau ainsi que des sacs en plastique, voilà l attirail de Saïd. Les adeptes de ce fruit sont nombreux. Preuve en est, avant 10 heures, Saïd a tout vendu, plie bagage et retourne chez lui. Le lendemain, c est le même rituel. Mais ce qu il faut souligner, c est que ce fruit est acheté pelé. Les nombreuses épines très fines et urticantes qui recouvrent cette figue font qu elle soit boudée par les consommateurs. Mais les fins connaisseurs ne s en privent pas. Désaltérant, bourré de vitamines et d oligo éléments, une fois rafraîchi, ils s en donnent à cœur joie. Dans les marchés, sur les places publiques, à bord d une charrette, ce fruit est proposé à la pièce ou au kilogramme toujours pelé et mis en sachet. Actuellement, il est proposé à 100 dinars le kilogramme. Sinon la pièce est cédée à 5 dinars. Les revendeurs prennent toujours la précaution de recouvrir les Retenus par leurs activités professionnellle, ils ne savaient plus où donner de la tête. Où laisser les enfants pendant trois mois? A qui les confier? Y a-t-il des établissements spécialisés dans la prise en charge des enfants en bas âge durant l été? Telles sont les questions qui taraudent l esprit des parents en cette période de l année. Et pourtant, la tendance ces dernières années est que beaucoup d établissements des classes «maternelle» et «préparatoire» sont restés ouverts pour accueillir ces bambins qui n ont pas où aller pendant que leurs parents travaillent. Auparavant, les femmes prenaient un mois de congé durant l été pour rester avec leurs enfants mais durant les deux autres mois, elles étaient contraintes de les placer chez la grand-mère, la sœur, la tante ou la voisine. D autres font même appel aux services d une nourrice et proposent le double du tarif juste pour assurer le relais pendant leur absence. Mais faut-il rappeler que ce temps-là est révolu car même ces baby-sitters ont leurs familles et partent en vacances elles aussi. Dans ce contexte, les parents sont pris dans un tourbillon de hantise qui n en finit pas. Heureusement qu il y a certaines crèches qui assurent le service 12 mois sur 12. Alors que les enfants sont placés par classes, sections et âges pendant le cursus annuel, un autre programme est prévu pour les trois mois de vacances. Comme c est le cas de la maternelle les «Abranis» de Aïn Benian. La directrice et la gérante ont toujours convenu de garder les enfants durant cette période. Quant aux éducatrices, elles prennent leur congé à tour de rôle pour maintenir l équilibre au sein de l établissement. Dans ce contexte, un programme spécial été est concocté. Ainsi, les enfants inscrits au niveau de cet établissement sont tous regroupés et profitent ensemble des différentes activités prévues pour cette période. En plus d apprendre des chansonnettes et profiter des récréations, les enfants sont initiés aux travaux pratiques et autres activités de groupes comme le dessin. Mieux encore, une piscine gonflable est installée dans le jardin de cette crèche. De la sorte, ils profitent de leur journée et les parents sont rassurés. Ils sont surtout à l aise du fait que les horaires et la mensualité restent fixes et les enfants bénéficient des mêmes prestations, à savoir éducation, déjeuner, collation et récréation. De même à l école préscolaire et maternelle «Al Qabas» de Baba H cène. Cet établissement a également ouvert ses portes aux enfants de un à onze ans dans le cadre d un programme été. Il s agit d un programme estival de deux mois qui a pour objectif non seulement d offrir un service de garderie d enfants avec prise en charge totale, mais UN FRUIT AUX VERTUS MULTIPLES aussi d engager ces enfants dans des activités éducatives et ludiques dans une atmosphère bon enfant. Les enfants qui sont restés pendant les vacances ont appris des versets coraniques, des mots et des phrases dans les différentes langues (française, arabe et anglaise), des activités artistiques et de calcul. Le programme, qui a débuté le 1er juillet, s étalera jusqu au 29 août. Après quoi, ça sera la reprise à partir de septembre. Le programme commence à 09h et se termine à 15h alors que l heure de récupération s étend jusqu à 17h. Les Angelots à Chéraga, le Jardin de Winnie à Draria, le petit Génie à Bab Ezzouar sont autant d établissements qui restent ouverts en été. C est dire que ces structures sont l unique recours des parents, elles sont bénéfiques à l enfant qui met son temps à profit et restent rentables pour l établissement qui ne chôme pas en été. n Rym Harhoura figues de Barbarie d un sac en jute mouillé à cause des épines très fines qui peuvent parfois s incruster dans les yeux ou sur la peau. Mais sa saveur, son goût suave et sa richesse du point de vue nutritif, ne laissent personne indifférent. C est vrai qu il n a pas la cote comme les autres fruits de saison (pastèque, raisin, pêche, nectarine...) du fait des épines qui recouvrent sa peau et la manière spéciale dont il est cueilli, mais comme la figue, l olive, la fraise et la cerise, il est célébré dans la commune de Bouzguène, wilaya de Tizi Ouzou. L association culturelle du village du Sahel a, d ailleurs, plaidé, durant cette célébration, pour sa labellisation. Les participants ont mis en avant le goût particulier de ce fruit et ses propriétés diverses (médicinales et cosmétiques). Sur un autre plan, un ingénieur a mis en exergue l importance de ce cactus dans la lutte contre l érosion et les glissements de terrain. Pour toutes ces raisons, les participants ont regretté le manque d intérêt pour ce fruit. Ils estiment qu il peut même être exporté comme la truffe (champignon du Sahara) vendue à euros le kilogramme en Europe. n Rabéa F.

9 t RÉGiONS 13 1 Adrar - 2 Chlef - 3 Laghouat - 4 Oum El-Bouaghi - 5 Batna - 6 Béjaïa - 7 Biskra - 8 Béchar - 9 Blida - 10 Bouira - 11 Tamanrasset - 12 Tébessa - 13 Tlemcen - 14 Tiaret - 15 Tizi-Ouzou - 16 Alger - 17 Djelfa - 18 Jijel - 19 Sétif - 20 Saïda - 21 Skikda - 22 Sidi Bel-Abbès - 23 Annaba - 24 Guelma - 25 Constantine - 26 Médéa - 27 Mostaganem - 28 M sila - 29 Mascara - 30 Ouargla - 31 Oran - 32 El-Bayadh - 33 Illizi - 34 B.B.Arreridj - 35 Boumerdès - 36 El-Tarf 37 Tindouf - 38 Tissemsilt - 39 El-Oued - 40 Khenchela - 41 Souk-Ahras - 42 Tipasa - 43 Mila - 44 Aïn Defla - 45 Naâma - 46 Aïn-Témouchent- 47 Ghardaïa - 48 Relizane. TIZI-OUZOU 7 e ÉDITION DE LA FÊTE DE LA FIGUE À ILLOULA OUMALOU... Les 29 et 30 août prochains la figue sera à l'honneur à Illoula Oumalou km (est de Tizi-Ouzou). Une daïra qui vient, avec le village de Sahel, de fêter un autre fruit de la région, à savoir la figue de Barbarie qui constitue avec la figue fraîche les fruits les plus prisés en Kabylie du fait de leur saveur mais aussi de leur large disponibilité même si ces dernières années, les incendies ont réduit de manière drastique la production de ces deux fruits qui ne nécessitent guère d'entretien particulier. Ainsi, la figue sera fêtée pour la 7 e fois au village de Lemsella relevant de la commune de Illoula Oumallou. Pour cette 7 e édition, les organisateurs veulent, à travers cette fête, promouvoir la culture locale. Organisée par l'association culturelle Tighilt Lemsalla, cette fête de la figue «se veut aussi un moment de convivialité et un moment de retrouvailles pour les émigrés de la région de se ressourcer avec leur patrimoine local et leur culture ancestrale», dira le président de l association, Tahar Boukhenoufa. Il est à noter que Bouzeguène est la région qui compte le plus d'émigrés dans la wilaya. Au programme de cette édition des spectacles artistiques dont des pièces théâtrales surtout pour enfants avec des mangas et des films d'animation. Comme il y aura aussi des rencontres avec des artistes animées par Slimane Belharat qui reproduira ce qu'il fait à longueur d'année à la maison de la culture Mouloud-Mammeri. Des concours de quizz et autres jeux de réflexion pour adultes et enfants sont également au programme. Des tables rondes autour du figuier et de l'agriculture locale portant sur les dispositifs d'aide au développement rural agricole animée par M. Ali Féraoun, ancien cadre du ministère de l Agriculture, en présence des représentants de la CNMA et de la DSA mais aussi sur les dispositifs de création d emploi dans le secteur de l artisanat : Ansej, Angem, Cnac, Anem animées par des cadres de la Direction du tourisme et de l artisanat autour de l emploi de la wilaya de Tizi- Ouzou. M. Hachemi Assad, du HCA, animera une conférence portant sur «la promotion de tamazight par le livre et le cinéma ainsi que d'autres animations et projections de films qui sont au programme de cette 7 e édition. n Rachid Hammoutène... ARNAQUE SUR LE POIDS DE LA LESSIVE EN POUDRE Nombreux sont les producteurs de lessive en poudre qui trichent sur le poids des paquets pour se faire plus d argent. En effet, nous avons fait l amère expérience au niveau de plusieurs supérettes de la ville de Tizi-Ouzou en procédant à la pesée de différents paquets, notamment ceux en plastique. C est ainsi que nous avons découvert des différences de poids entre celui indiqué sur le sachet et le contenu. Une différence qui va de 15 à 30 grammes de moins, selon la marque. Sur un carton de cette lessive, les producteurs gagnent une moyenne de 1kg de poudre sur le poids. On vous laisse le soin de calculer combien de paquets ces producteurs récupèrent-ils sur la quantité industrielle produite. Les services de contrôle du ministère du Commerce devraient agir pour mettre fin à cette arnaque. n R. H. toran Deux millions de manuels scolaires distribués La prochaine rentrée scolaire, prévue pour le 8 septembre, enregistre trois bonnes nouvelles. Il s agit de l'introduction de la langue italienne dans le secondaire, d une nouvelle édition du livre de français de 4 e année moyenne et de l'équipement des bibliothèques scolaires en livres. C'est, en tout cas, ce que vient de révéler le responsable du centre de distribution d'oran de l'office national des publications scolaires. A propos des prix des livres, le responsable de cet organisme assure qu ils demeurent inchangés. D autre part, il a, également, rappelé que la distribution des livres pour les élèves des classes de première année primaire et celles du préscolaire restera gratuite. A ce propos, il a souligné qu'avec la distribution de plus de deux millions de livres, depuis février dernier, la disponibilité est assurée pour tous les titres du préscolaire à la 3 e AS. Actuellement, une seconde opération de distribution des compléments est entamée et doit s'étaler jusqu'au 12 du mois prochain. Elle concernera principalement une quarantaine de lycées, 80 CEM et 300 écoles primaires. Ces structures pédagogiques, qui sont situées à l'ouest de la wilaya, sont également concernées par l'équipement de leurs bibliothèques par l office. D autre part, notre interlocuteur annonce que son organisme vient de conclure des conventions avec 4 librairies pour la diffusion de livres et manuels. Cette précieuse disponibilité tombe au bon moment pour atténuer le diktat des marchands de l informel qui sévissent dans les marchés, notamment celui de Mdina Jdida où il arrive, souvent, qu on y trouve des manuels flambant neufs censés n exister qu au niveau des établissements scolaires. Ce qui laisse supposer qu il y a anguille sous roche. n A. Abbas FILIÈRE AVICOLE À TIPASA Un conseil interprofessionnel pour protéger consommateurs et opérateurs LA FILIÈRE AVICOLE DANS LA WILAYA DE TIPASA vient de se doter d un conseil interprofessionnel dont la mission principale est l encadrement et l organisation du secteur, et ce, à travers tous les segments qui le composent. LE CONSEIL INTERPROFESSIONNEL DE LA FILIÈRE AVICOLE EST UN ESPACE DE CONSULTATION ET D ECHANGE PERMETTANT UN TRAVAIL EN SYNERGIE ENTRE LES DIFFÉRENTS INTERVENANTS DANS CE CRÉNEAU. L élection des membres du bureau du conseil a eu lieu récemment au siège de la Chambre de l agriculture de la wilaya. Le président de l association des aviculteurs de la wilaya a été élu à l unanimité à la tête de cette structure, constituée de représentants des différents organes, opérateurs et administrations concernés. «Le conseil interprofessionnel de la filière avicole, dont la mise sur pied entre dans le cadre de la politique du renouveau agricole, regroupe en son sein les éleveurs reproducteurs, les fabricants, les accouveurs, les distributeurs et les importateurs de matériels, d équipements, de produits biologiques et de matières premières destinés pour la filière, les représentants des abattoirs et des tueries, les producteurs avicoles, l association des consommateurs, les représentants de la chambre de l agriculture, des directions des services agricoles et du commerce et enfin les instituts techniques», énumère M. Benzahra, le secrétaire général de la Chambre de l agriculture. Selon le même responsable, le conseil interprofessionnel de la filière avicole est avant tout un espace de consultation et d échange, dont l environnement réunit toutes les conditions idoines permettant un travail en synergie entre les différents intervenants dans le créneau en question. L avantage primordial de ce travail de concertation est de n exclure aucun segment de la chaîne allant du producteur jusqu au commercial. «Le manque d organisation et de concertation influe considérablement sur les tarifs qui subissent un dérèglement nuisible à la fois au consommateur et aux opérateurs impliqués dans la filière», estime M. Benzahra. Les fluctuations des prix ont souvent été considérées comme étant l un des facteurs majeurs freinant l essor de la filière. «Si tous les maillons exercent dans un circuit réglementé aux normes biens définies cela se répercutera positivement sur toute la filière, en tant que secteur très porteur», préconise-t-il. L implication de la Chambre de l agriculture, de la DSA, de la direction du commerce ainsi que des instituts techniques dans le conseil en question n est pas, selon le même interlocuteur, une option purement administrative. Bien au contraire, leurs missions consistent à encadrer la filière et apporter le savoir et le savoirfaire nécessaires à même de réunir les conditions optimales pour booster la filière. «Au cours de l installation du bureau du conseil interprofessionnel, de nombreux opérateurs ont tenu à assister à la séance. Cet engouement reflète en premier lieu l intérêt qu ils portent pour l organisation de la filière. Un conseil régional interprofessionnel de la filière avicole sera installé au cours du mois de septembre en attendant l élection du conseil national au mois d octobre. Ce dernier sera le couronnement de toute une procédure visant à protéger les consommateurs et les opérateurs à travers tout le territoire national», conclut le secrétaire général de la Chambre de l agriculture de Tipasa. n Amirouche Lebbal Photo : Fouad S.

10 MONDE w w w. h o r i z o n s - d z. c o m 15 ALI LARAYEDH, PREMIER MINISTRE TUNISIEN : «Elle (Ansar Asharia, ndlr) est responsable d un réseau de stockage d armes, elle est responsable e la planification d assassinats, d attaques contre des postes des forces de sécurité, de l armée.» LA SYRIE FACE AUX SCÉNARIOS D INTERVENTION LE COMPTE À REBOURS A, SEMBLE-T-IL, COMMENCÉ. A Washington, Londres et Paris, les scénarios d intervention prennent forme. En bref Les Jordaniens élisent leurs conseillers municipaux Les Jordaniens ont élu, hier mardi, leurs conseillers municipaux lors d un scrutin marqué par une faible participation et le boycott du principal parti d opposition, le Front de l action islamique, accusant le régime de ne pas être prêt à des réformes. Lors d une conférence de presse, le ministre jordanien des Affaires municipales, Walid al-masri, a dit espérer que les Jordaniens viendraient voter en nombre «pour encourager la démocratie et aider les municipalités à fournir des services aux habitants». Peu de candidats de l opposition de gauche ou nationaliste se présentant, les représentants des tribus sur lesquelles s appuie traditionnellement la monarchie devraient logiquement largement remporter ces élections. Plus de policiers ont été déployés pour prévenir d éventuels troubles, selon le chef de la police Talal Kofahi, auxquels s ajoutent observateurs locaux et internationaux. Tanzanie et Rwanda tentent de calmer le jeu La Tanzanie a menacé de «frapper» le Rwanda qui menace de lui faire subir de «sinistres conséquences». Dans un climat de tensions exacerbé et une rare escalade verbale, les présidents rwandais, Paul Kagame, et tanzanien, Jakaya Kikwete, tentent de calmer le jeu. Tout a commencé au cinquantenaire de l Union africaine, à Addis Abeba, lorsque Jakaya Kikwete, las de la crise des Grands Lacs, conseille à ses homologues de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, d Ouganda, Yoweri Museveni, et du Rwanda, Paul Kagame, de négocier avec les rebelles qui les combattent. Un affront pour Kigali qui considère les FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda), l un des nombreux groupes armés actifs dans l est de la RDC comme des génocidaires en fuite, avec lesquels tout dialogue est exclu. «Il y a des lignes rouges à ne pas franchir», a déclaré Paul Kagame qui se dit «prêt à la guerre». «Ce désaccord n est pas bon pour la communauté de l Afrique de l Est (EAC)», a rassuré lundi le secrétaire général rwandais de l EAC, Richard Sezibera, confiant que les tensions seraient «résolues diplomatiquement». Ansar Ashariaa «en liaison» avec Aqmi Le mouvement extrémiste tunisien Ansar Asharia est en «liaison» avec al-qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a indiqué, hier mardi, le Premier ministre Ali Larayedh, accusant ce groupe d être responsable des actes «terroristes» les plus retentissants depuis la révolution de «Ansar Asharia est en liaison avec Aqmi et d autres personnalités terroristes», a dit M. Larayedh, assurant que la Tunisie luttera contre ce groupe «quels que soient les sacrifices». L ARME DE LA RÉSISTANCE Si, officiellement, rien n est encore décidé, les bruits de bottes se font entendre dans la région en ébullition : la présence navale américaine en Méditerranée a été renforcée avec l envoi d un 4e destroyer équipé de missiles de croisière Tomahawk, et l arrivée, selon le quotidien britannique The Guardian, des avions de guerre et des transporteurs militaires à Akrotiri, la base aérienne britannique basée à Chypre. La frappe militaire occidentale se précise. Ce sera dans les heures qui suivront la réunion du Conseil de sécurité», prévue ce soir, ou, selon le président français, François Hollande, dans la semaine, où tout se jouera. Quelle forme et quel modus operandi? La palette d options va des frappes chirurgicales au renforcement de l aide militaire aux rebelles pour tenter de prendre en étau le régime de Bachar. L attaque ne durerait probablement pas plus de deux jours et permettra aux Etats-Unis d éviter une implication plus grande, selon le Washington Post, citant des responsables de l Administration américaine. Le New York Times estime, lui aussi, que le président Obama qui réfléchit encore à l option militaire donnerait probablement l ordre d une opération limitée, telle que des tirs de missiles de croisière depuis des bâtiments américains en Méditerranée. Alors que les enquêteurs onusiens ont été empêchés de poursuivre leur mission pour des raisons de sécurité, les consultations sont menées tambour battant. Aux côtés de Washington, «prête à agir», selon le secrétaire à la Défense Chuck Hagel, les alliés franco-britanniques affinent leur plan de bataille. Paris, faisant entorse à sa propre doctrine de non-intervention sans l accord du Conseil de sécurité, entend viser des «objectifs stratégiques» et «dégrader» les moyens militaires de Damas. Au Downing Street, le Premier ministre David Cameroun, qui a écourté ses vacances, a multiplié ces derniers jours les coups de fil, discutant notamment avec les présidents russe Vladimir Poutine, américain, Barack Obama, et français, François Hollande, convoquant en urgence, pour aujourd hui mercredi, une réunion du Conseil national de sécurité, composé de ministres et de responsables militaires et annonçant, pour le lendemain, une session du Parlement pour un vote sur la Syrie. Les dés sont jetés. Dès lors, la Syrie, qui se dit sûre du soutien indéfectible de la Russie, entend se défendre par tous les moyens. Dans une conférence de presse, le ministre des Affaires étrangères, Walid ESPIONNAGE ÉLECTRONIQUE Mouallem, mettant au défi le monde d apporter une «preuve» sur le recours aux armes chimiques, assure que la Syrie dispose «de moyens de défense qui vont surprendre les autres». Car conscient de l utilisation de «l alibi des armes chimiques» et évoquant «les tambours de la guerre autour de nous», il estime que le choix de la résistance s impose. «Nous avons deux options : soit nous rendre, soit nous défendre avec les moyens dont nous disposons. Le seconde alternative est la meilleure : nous nous défendrons.» Cette guerre ne fait pas le consensus. Dans le camp des opposants, il est effectivement important de relever la condamnation de l Italie acquise à la «solution politique» et le refus jordanien de servir de «rampe de lancement». Mais la mise en garde de la Russie, regrettant le report par Washington d une réunion bilatérale préparatoire de Genève 2, a mis le doigt dans l engrenage fatidique d une intervention «aux conséquences catastrophiques pour les pays du Moyen- Orient et d Afrique du Nord», tout en stigmatisant «les tentatives visant à contourner le Conseil de sécurité, de créer une fois de plus des prétextes artificiels et infondés pour une intervention militaire dans la région». Sombres perspectives. n Larbi Chaabouni L ONU DÉCIDÉE À INTERPELLER LES ÉTATS-UNIS Les Nations onies ont déclaré qu elles allaient interpeller les Etats-Unis sur les reportages selon lesquels l organisation mondiale aurait été espionnée par l Agence de la sécurité nationale américaine (NSA). «Les Nations unies sont au courant de ces informations et vont contacter les autorités compétentes», a déclaré, lundi, Farhan Haq, porte-parole adjoint du secrétaire général de l ONU, au cours d un point de presse tenu au lendemain d un reportage réalisé par Der Spiegel, révélant des documents fournis par l ex-consultant du renseignement américain Edward Snowden, réfugié en Russie et recherché par Washington pour espionnage. L hebdomadaire allemand a rapporté que la NSA a posé des micros cachés dans le système de vidéo-conférence au siège de l ONU à New York en été 2012, espionne l AIEA (Agence internationale de l énergie atomique), basée à Vienne, tout en dirigeant un programme de surveillance couvrant plus de 80 ambassades et consulats dans le monde entier, et ce, à l insu des gouvernements locaux «pour éviter des incidents diplomatiques», est-il dit dans le reportage. M. Haq a rappelé, à ce sujet, «l inviolabilité des missions diplomatiques, y compris les Nations unies et les autres organisations internationales, dont les fonctions sont protégées par les conventions internationales pertinentes, telles que la Convention de Vienne de 1961». «Les Etats membres sont tenus d agir en conséquence pour protéger l inviolabilité des missions diplomatiques», a ajouté le porte-parole de l ONU. Interrogé à ce sujet, le département d Etat a assuré que «le gouvernement américain répondrait via les canaux diplomatiques à ses partenaires et alliés dans le monde quand ils expriment leurs inquiétudes». Le département d Etat s est félicité du «partage d informations et de renseignement» entre l ONU et les Etats-Unis. Des articles parus précédemment dans Der Spiegel et le quotidien britannique The Guardian, s appuyant toujours sur des documents d Edward Snowden, avaient détaillé comment la NSA avait pris pour cibles les bureaux de l Union européenne à Bruxelles, la mission diplomatique de l UE à Washington et la délégation de l UE auprès des Nations unies à New York. D autres révélations sur le programme baptisé Prism, permettant d intercepter des s, conversations téléphoniques et recherches sur Internet, avaient suscité un grand émoi en Europe. En juin dernier, des manifestations ont eu lieu en Allemagne sous le slogan «Yes, we scan» (Oui, nous copions), jeu de mots sur le slogan d Obama «Yes, we can» (Oui, nous pouvons). n Samira B.

11 16 CUL T URE IL EST DIFFUSÉ DEPUIS UN MOIS SUR CANAL ALGÉRIE Large succès pour le feuilleton GRÂCE À LA DIFFUSION DU FEUILLETON «WAKAE» du talentueux réalisateur oranais Houari Mesri produit par GSW, la télévision algérienne et particulièrement Canal Algérie s est assuré, selon un reportage effectué sur le terrain, une très large avance sur les autres programmes au classement des audiences. Ainsi, le feuilleton remporte un large succès auprès du public familial. Le talentueux réalisateur Houari Mesri, renoue avec un autre travail cinématographique. Il s agit d un feuilleton intitulé «Wakae» (faits) qui raconte une histoire à la fois bouleversante et attachante qui traite du trafic d organes. Cette nouvelle production scindée en 21 parties de 36 minutes est actuellement diffusée sur Canal Algérie à 18h20. Selon certains spécialistes, ce feuilleton est très puissant parce qu il se concentre sur un thème très sensible et qui en même temps demeure «tabou». Pour la réalisation de ce feuilleton, Houari Mesri a sollicité 80 comédiens venus de partout ; Oran, Alger, Annaba, Tlemcen, Bordj Bou Arréridj et Mila. On citera Hamou Bili, Z-Link éditions organisent, en collaboration avec l Onda (Office national des droits d auteurs et des droits voisins), un concours cosplay Z-Link-Onda 2013, et ce dans le cadre du Festival international de la bande dessinée d Alger, Fibda, qui se déroulera du 8 au 12 octobre prochains à l esplanade de Riad El Feth. Le cosplay, appelé aussi déguisement, est une discipline qui accompagne les plus grands festivals dédiés au 9 e art dans le monde entier. Les règles du jeu sont simples. Les participants doivent confectionner un costume qui représente son meilleur personnage de mangas bande dessinée, jeux vidéo, cinéma ou un personnage original. Pour prendre part à cette manifestation annuelle, les personnes intéressées ont la latitude de s inscrire à titre gracieux au niveau du stand des éditions en questions, lors du même festival. Les candidats doivent se faire prendre en photo, habillés en costume qu ils auront eux-mêmes confectionnés, et effectuer une mise en scène, la plus originale possible. Un jury composé de bédéistes et de passionnés de la bande dessinée départagera les postulants. Les critères de sélections reposent sur la qualité du costume le détail fera partager les plus méritant l implication et l originalité de la pause du candidat ainsi que l originalité de la mise en scène. Les candidats ne doivent «Wakae» Moula Mustapha, Zatchi Farida, Touati Mimoune, Chahla, Said Bouabdellah, Malika Youcef, El Aid Djelloul, Hamid Gourine et beaucoup d autres jeunes comédiens qui se sont illustrés durant cette belle aventure pour débattre plusieurs thématiques de l heure. Dans «Wakae», le réalisateur compte éveiller l esprit critique tout en inculquant la culture des belles valeurs, la solidarité, la générosité, l engagement au sein de la famille et aussi le sacrifice. Les conséquences de l exercice et du respect de ces valeurs finissent toujours par avoir des conséquences heureuses bien que ces valeurs imposent au départ des renoncements et des efforts qui coûtent. Cependant, Houari Mesri dénonce dans FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE D ALGER son travail la pratique courante du trafic d organes surtout que ce feuilleton est extrait d une histoire réelle. Le trafic d organes est souvent exercé par des réseaux mafieux, au regard des difficultés à se procurer des organes, et aux risques courus pénalement. Le trafic d organes est souvent pratiqué au détriment des gens pauvres dans des pays peu ou très peu développés. Le message du feuilleton, c est dénoncer ce genre de pratique surtout que ce feuilleton est tiré d une histoire réelle. Houari Mesri arrive, sans grandes difficultés, à s imposer sur la scène artistique. Il a tenu à remercier M. Belaribi (responsable de la programmation à la télé) et la télévision qui, précise-t-il, n a censuré aucun passage et séquence, ainsi que la coopération et la disponibilité du wali d Oran sans oublier l appui des sponsors. En projets, Houari Mesri compte réaliser un autre feuilleton de 29 parties intitulé «Sakhra» et un long métrage «L autre c est moi», qui seront diffusés en n Samira Sidhoum Z-LINK ÉDITIONS ORGANISENT UN CONCOURS DE DÉGUISEMENT pas se présenter avec un costume déjà utilisé lors du précédent concours cosplay, organisé à l occasion du Festival international de la bande dessinée d Alger, ou d une durée d un mois avant la prochaine édition. Les lauréats, convient-il de souligner, bénéficieront de plusieurs distinctions. Il s agit notamment du prix du meilleur cosplay Z-Link- Onda pour le costume et la mise en scène, le prix du meilleur costume (le détail fait la différence), le prix du meilleur cosplay du groupe (une prestation du groupe fera gagner le meilleure équipe), en plus du meilleur cosplay d humour qui récompensera le déguisement le plus drôle. Notons que les 10 premiers vainqueurs rentreront dans le palmarès 2013 et recevront des prix très intéressants. L année dernière, pour rappel, le premier lauréat a reçu un prix d un million de dinars, le deuxième sept cent mille dinars et le troisième cinq cent mille dinars. Dans notre pays, le cosplay était l apanage de groupes restreints. C est en 2007 que le premier cosplay public a eu lieu à l université des sciences et de la technologie Houari-Boumediene de Bab Ezzouar, lors du Festival metal mangame, et le cosplay organisé, en 2009, par les étudiants passionnés de gaming et de culture japonaise à l université de Blida. n Djamel O. OPÉRATIONNEL DEPUIS QUELQUES TEMPS Le site «Zniqa» rend hommage à la culture algérienne Du nouveau dans le monde artistique en Algérie. En effet, un nouveau site «Zniqa» voit le jour. Ce site se veut un portail ouvert aux différents acteurs de la création artistique dans la scène algérienne. Zniqa propose des rubriques comme l artisanat, le design, les arts visuels, le cinéma, la littérature, la mode et la musique. On y trouve des entretiens de jeunes créateurs algériens et étrangers, mais aussi des producteurs, des designers, des artisans. A travers ces interviews, Zniqa choisit de donner la parole aux artistes. Il faut dire que ce site rend un hommage particulier à la culture algérienne. L équipe organisatrice a tenu à exprimer cet attachement à travers un choix sémantique : l emploi d un terme tiré du dialecte algérien et qui signifie ruelle en français. Une ruelle, mais une ruelle pas comme les autres car dans le passé, chaque ville avait des souks ou des rues marchandes qu on appelait zniqate (ruelles) et qui réunissaient des artisans de différents domaines. Ce type de rassemblements facilitait l échange entre les artisans et artistes et créait des liens entre eux, cela permettait par ailleurs de faire progresser la création en engendrant une certaine émulation et cette envie pour chacun de réussir encore mieux dans son métier. Comme son nom l indique, Zniqa œuvre à proposer de nouvelles voies de communication pour les artistes. Beaucoup de jeunes artistes n ont pas souvent l occasion d en parler et d être écoutés. C est une sorte de déclaration d amour à l Algérie via le monde de la création. L objectif à travers cette démarche est de rassembler, à une même adresse plusieurs personnes exerçant des métiers tournés vers la création, des Algériens des quatre coins du pays et des quatre coins du globe, offrir une visibilité à des talents peu connus ou inconnus, créer des liens, susciter des échanges et des collaborations. Cette approche vise à faire connaître des personnalités singulières au grand public. n S. S.

12 CUL T URE HORIZONS Mercredi 28 Août RENCONTRE AVEC WAEL DJASSAR WAEL JASSAR, considéré comme une référence dans le monde de la chanson arabe, était au rendez-vous pour enchanter son public qui s est déplacé en grand nombre. Accompagné de son orchestre conduit par le maestro Dani Ayoub, Wael Jassar a repris ses meilleurs tubes dont «Iddounia alimitni», «Habibi Kallimni», «Ah Minno», «Al Hawa», «Majrouh», «Ya Samra» dernièrement au Casif de Sidi Fredj, Alger, et au festival de Djemila, à Sétif. «LA CHANSON ALGÉRIENNE A ATTEINT UNE RENOMMÉE INTERNATIONALE» Entretien réalisé par Samira Sidhoum Il s est comporté en véritable bête de scène pour impliquer le public, et il a réussi en fin de compte à le conquérir et surtout à faire danser et vibrer quelques talentueux spectateurs qui, après un moment de timide hésitation, s en sont donné à cœur joie en dansant. Tout simplement, Wael Djassar se veut un artiste féru de création, plein d énergie et ambitieux qui œuvre à la promotion de la musique libanaise, la faire connaître en dehors des frontières et contribuer ainsi au dialogue des cultures. Wael Djassar a réussi à se faire une place dans la chanson arabe pour faire partie de ces rares artistes qui ont pu chanter une musique arabe moderne qui a conservé son identité et rappelle son âge d'or. Wael Jassar est devenu en quelques années une référence dans le monde de la chanson arabe. Ce jeune Libanais bercé par les mélodies de la musique classique arabe a développé une grande passion pour la musique et a dès son jeune âge interprété des chansons de la diva Oum Kaltoum et du grand Abdelhalim Hafez. Quel est le secret de votre succès et que conseilleriez-vous aux jeunes chanteurs? Je pense que la clé de toute réussite est sans aucun doute la patience, la volonté de parfaire son travail et surtout beaucoup de modestie. Pour moi, l idéal serait de chanter ce qu on ressent et non pas essayer de ressentir ce qu on chante. Les paroles, la musique et tout le reste ne sont finalement qu un sentiment qu on traduit en musique et en chant. C est le conseil que je donnerais à tout chanteur débutant. Comment est née votre passion pour la musique? J ai toujours aimé la musique. En 1996, j ai lancé mon premier album Machi qui fut un franc succès. Un album qui m a valu la reconnaissance du public et des compositeurs qui ont vu en moi une valeur sûre de la chanson. Depuis, chacun de mes albums est devenu un rendez-vous avec le succès. Je dois admettre que j étais sollicité par un public de plus en plus nombreux, j ai donné d ailleurs plusieurs concerts à travers le monde et je suis devenu un des chanteurs les plus adulés du monde arabe. Selon certains critiques, les succès enregistrés jusquelà laissent entrevoir un bel avenir. Pourquoi vous faites de la musique? La musique a toujours été une passion pour moi. Donc, je peux simplement dire que je viens de réaliser mon rêve. La musique est pour moi un mode de vie, un univers de rencontres et de partage. Le soutien de la famille est primordial, n est ce pas? Dieu merci, j ai eu la chance d avoir une famille qui m a longtemps soutenu dans les différentes étapes de ma vie. Elle est toujours derrière moi, elle m encourage et donc c est important, parce que si l on n a pas le soutien de la famille, au final, on se sent un peu seul. On vous compare souvent à Georges Wassouf, quel est votre sentiment face à cela? C est un honneur pour moi d être comparé au prince de la chanson arabe qu est Georges Wassouf. Cependant, j ai pu m imposer avec mon style de musique. Mieux encore, je me suis fais une place. D où puisez-vous votre inspiration? Elle vient principalement des endroits où je me trouve mais surtout de mes amis et des gens que je rencontre. Nous savons bien que l inspiration ne s invente pas et qu il est parfois difficile de la trouver. Quelle est votre solution à cela surtout lorsque les mots ne viennent pas? Cette question est difficile! Quand cela m arrive, je tente de faire le maximum de choses qui seraient susceptibles de m inspirer. J adore aller dans des galeries d art ou voir des concerts, cela me donne sans cesse envie de créer. Vous paraissez très sensible et timide. Pourtant se représenter sur scène demande beaucoup de force et de courage. Où les trouvez-vous? Je sais que j ai l air timide mais je ne pense pas l être. J adore être sur scène et faire des shows depuis tout petit. Je faisais déjà des concerts à la maison devant ma famille. De plus, pour moi, la musique n est pas quelque chose qui se prétend, toutes mes chansons ont une racine émotionnelle et parlent de ce qui me touche. Lors de vos passages à Alger, vous reprenez souvent des tubes de célèbres artistes comme Warda El Djazaïria ou encore de Rabah Deriassa, pourquoi cette démarche? Est-ce pour toucher un vaste public? Riche en textes et mélodies, la chanson algérienne a réussi à atteindre les objectifs de célébrité, nationale et internationale, et grâce à ses vedettes, paroliers et compositeurs chevronnés. En toute logique, les albums de Warda El Djazaïria ou ceux de Rabah Deriassa sont une réussite. Avec une musique fluide et décalée, les artistes algériens réussissent à élargir de plus en plus leur public. Quels sont vos loisirs préférés, en dehors de la musique, évidemment? Il est difficile pour moi de répondre à cette question vu que la musique occupe tout mon temps. Je n exagère pas mais elle demeure mon passe-temps favori. Cela ne m empêche pas de sortir avec mes amis, découvrir de nouveaux lieux, visiter des musées, jouer à des jeux de société, partir à la plage, revoir des collègues, échanger des expériences artistiques. Cela dit, la musique demeure mon loisir préféré. C est un peu à travers vos chansons que vous menez vos combats, non? Je ne me sens pas la carrure d un combattant, un vrai combattant milite activement pour telle ou telle cause, va directement là où ça fait mal et met même des fois sa vie ou sa liberté en péril pour cette cause, j admire ces gens-là. Pour ma part, je me contente d écrire ce que je ressens. Quelles sensations éprouvez-vous lorsque vous voyez le public reprendre les paroles de vos chansons pendant les concerts? C est la récompense ultime de voir les personnes danser et reprendre les paroles de mes chansons, cela me procure un bonheur intense j avoue, et pendant un moment je me sens décoller Une sorte de connexion absolue entre le public et moi. Il se dégage une énergie incroyable. Extraordinaire. Quel public vient vous voir? Bizarrement, aux premiers rangs, je vois souvent les plus jeunes puis les trentenaires et, enfin, les cinquantenaires au fond. Beaucoup de gens viennent avec leurs enfants pour leur montrer comment ça se passait à l époque. J ai même vu des octogénaires à mes concerts, c est donc un public très varié. C est très encouragent de savoir que je suis écouté et apprécié par différentes générations. Vous avez chanté dans le monde entier, et vous avez des admirateurs dans tous les pays, même aux Etats-Unis, est-ce que le public est différent? Le public arabophone est plus connaisseur, il vient pour voir son artiste, il l aime sincèrement, le comprend et le lui montre, alors que le public occidental vient plus par curiosité, pour voir une nouvelle chose. Je crois que c est incomparable. Je me sens plus proche d un public arabe et plus sensible aussi. n S. S.

13 20 S u d o k ud É TENTE L e F Règle du jeu DÉFINITION o u i l l i s Par Djermane Insatisfaction de l esprit tourmenté (en 10 lettres) Le sudoku est une grille de 9 cases sur 9, divisée ellemême en 9 blocs de 3 cases sur 3. Le but du jeu est de la remplir entièrement avec une série de chiffres allant de 1 à 9 de sorte que : - chaque ligne, chaque colonne et chaque bloc de 3X3 doit contenir toute la série des chiffres allant de 1 à 9. M o t s f l é c h é s SOLUTION DU JEU PRÉCÉDENT DÉCIDÉMENT M o t s c o d é s Règle du jeu Dans la grille ci-contre, les lettres ont été remplacées par des chiffres. Un même chiffre représentant toujours la même lettre. Reconstituez les mots au fur et à mesure que certaines lettres apparaissent dans la grille. Pour commencer le jeu, trouvez le mot dont les premières lettres sont déjà indiquées dans la grille. S O L U T I O N S D U J O U R S O L U T I O N S D U J O U R Mots Flé ché s Sudoku Mots codés

14 D É TENTE HORIZONS y m b i o s e S PAR DJERMANE RÈGLE DU JEU : Positionner les mots qui se trouvent dans la marge dans leurs cases initiales. En plus, les cases ayant un cercle forment la définition suivante : Livre qui a obtenu un grand succès de libraire (en 10 lettres). I II III IV V VI VII VIII IX X Grille muette G rille M u e t t e HORIZONTALEMENT I- Bains très courts. II- Mathématicien suisse. Légèrement rougi. III- Mesure itinéraire. Pot de chambre. IV- Jalouse. V- Administre. Posa VI- Lieu de combat. Six faces. VII- Adverbe de lieu. Marque. VIII- Etre suprême. Adverbe. Indique le matin IX- CopuIative. Certain. Refuge des pirates. X- Dîner. Fiel du bœuf. S O L U T I O N S D U J O U R Symbiose CIRAGE UNGUI RÉPANDUE BAVURE SOT SEICHE FAMEUX ÉCHOUÉ AMADOUER FOUGUE MÉROU RUPESTRE NEVEU ORGUEIL LAMENTABLE JARGON ASSOIFFER CAMPUS DIVERS SIDÉRAL NONNE LABOUREUR STABLE BASCULE MAL LUEUR MUSTANG SURSIS BERLUE DANGER LIVAROT MOUCHARD RESSAC ROUBLARD ASTUCIEUX TRINÔME BANCO OUATE DOUANES GROSSOMODO MÉTIS DIVERS AVENIR REFUS RECTA VÉRACITÉ STATUE RIGOLO MUSICIEN HABITABLE AIMABLE NICHÉE DRIVER JACTANCE LUMINEUX CRIBLE TAILLEUR SOURDE POUAH! TOTEM VERTICALEMENT 1- Piloter à distance. 2- Maison délabrée. Ville. 3- Article d Espagne. Réelle 4- Profession. Superpuissance. 5- Demande avec déférence. Préposition. Traditions. 6- Ménager des gradations dans les couleurs. 7- Extrêmement. Messager royal. 8- Ancêtre mythique d'un clan. Privatif 9- Cardinal. Parfaite. 10- Méridienne. Etendue liquide. BEST-SELLER Mercredi 28 Août 2013 MERCREDI 28 AOÛT h00 : Bonjour d'algérie (Best of) 10h00 : Waqai'e (19) rediff 10h30 : Guide des continents (42) 10h50 : Bouhairet e'chabout (47) 11h00 : Senteurs d'algérie ''Ain Témouchent'' rediff 12h00 : Journal en français + météo 12h25 : Maoussime el matar (17) 13h40 : Rahalat bahria 14h30 : Znoud all sit II (17) 15h30 : Abtal koret el salla 17h00 : GGO Football (48) 17h30 : Oulama'e el Djazair 18h00 : Journal en amazigh 18h30 : Waqai'e (20) 19h00 : Journal en français + météo 19h30 : Nass m'lah city 20h00 : journal en arabe 20h45 : Djarti (15) 21h00 : Festival Timgad h00 : Lou'ebet e'zaouedj 23h20 : Le temps des tortues 00h00 : Journal en arabe JEUDI 29 AOÛT h00 LE TEMPS DES TORTUES 09h00 : Bonjour d'algérie (Best of) 10h00 : Waqai'e (20) rediff 10h30 : Bouhairet e'chabout (48) 11h00 : Le temps des tortues ''rediff'' 12h00 : Journal en français + météo 12h25 : Maoussime el matar (18) 13h40 : Rahalat bahria 14h30 : Znoud all sit II (18) 15h40 : Empreintes criminelles ''5 éme ptie'' 16h30 : Tarikh oua hadhara (36) 17h00 : GGO Football (49) 17h30 : Oulama'e el djazair 18h00 : Journal en amazigh 18h30 : Waqai'e (21 et fin) 19h00 : Journal en français + météo 19h30 : Nass m'lah city 20h00 : Journal en arabe 20h45 : Djarti (16) 21h00 : Backstage 22h00 : Les couleurs de la gloire 23h15 : Dima jazz 00h00 : Journal en arabe

15 LES COURSES A EL EULMA Les plus joués Les outsiders Les abandonnés 13 LE PRONOSTIC VÉRITÉ 9-Nousra / 6-Beau de Vialette / 4-Oualfasa / 11-Akiyda d Alger 8-Manad / 10-Khibra / 1-Maltok / En H.S : X TURF 29 APTITUDE 1-Maltok 3-F.Tamouh 4-Oualfasa 5-Kadhem 6-Beau de Vialette 8-Manad 11-Akiyda d Alger 7-El Risala BELLE CAGNOTTE EN LIGNE DE MIRE Bazer Sakhra d El Eulma nous convie ce Mercredi à une belle MERCREDI 28 AOUT 2013 réunion hippique qui L'hippodrome aura le mérite de réunir au même rond de présentation quatre pouliches de 3ans, deux de 4ans, et sept coursiers de cinq ans et plus de race Arabe Nés et Elevés en Algérie qui en découdront sur la distance rapide de 1500Mètres dans ce prix Ouesti, qui a été retenu pour servir de cadre aux paris Quarté et Quinté et avec comme cerise sur le gâteau une très belle cagnotte qui sera mise en jeu à la quote-part revenant à la gagne du pari Quinté, car aucun parieur n a pu trouver la combinaison dans l ordre de Mercredi dernier dans ce même hippodrome. Une belle épreuve en perspective qui devrait tenir toutes ses promesses, car nous sommes en présence de coursiers de bonne qualité qui ont déjà fait leurs preuves cette saison, et qui vont certainement nous gratifier d un spectacle qui en vaudra la chandelle, où il sera difficile de déterminer le lauréat de cette épreuve à caractère car nous avons recensé un nombre important de chevaux susceptibles de venir gravir la plus haute marche du podium, à l image du grand coursier Beau de Vialette, qui trouve ce Mercredi une très belle opportunité pour venir rallier victorieusement le poteau d arrivée car il possède la qualité requise pour venir mettre tout ce beau monde d accord; cependant, il lui faudra contourner l écueil des pouliches Nousra et Akiyda d Alger, qui relèvent d écuries qui n engagent qu a bon escient et qui ne s avoueront pas vaincues d avance car elles aussi ont certains atouts qui peuvent leur permettre de venir jouer les premiers rôles de l épreuve qui nous intéresse et qui s adresse aux chevaux de 3ans et plus Arabe Nés et Elevés en Algérie n ayant pas gagné deux courses depuis le 01/01/13 à ce jour. Poids 3ans 50kg, 4ans 51kg, 5ans et plus 54kg. Surcharge de 1kg par tranche de DA cumulée en gains et places depuis la même date d effet de la condition. Pour le reste des accessits, il faudra encore une fois privilégier les combinaisons élargies, histoire de mettre le plus d atouts dans sa manche. n Y. S. Nombre de chevaux désignés Simple 10 DA 20 DA 50 DA 100 DA 175 DA 280 DA 420 DA 600 DA 825 DA DA Faites vos jeux Total 30 DA 120 DA 300 DA 600 DA DA DA DA DA DA DA Simple 10 DA 25 DA 75 DA 175 DA 350 DA 630 DA DA DA DA EL EULMA Total 120 DA 600 DA DA DA DA DA DA DA DA SOCIÉTÉ DES COURSES HIPPIQUES ET DU PARI MUTUEL QUARTE - QUINTE CAGNOTTE PROPRIÉTAIRES D.Laidi S.Berrah AM.MES.Salem AL.Kouaouci S.Baza Smida-Ouzouir AM.MES.Salem R.Missaoui A.Hannachi F.Zidane A.Hamida O.Meziani T.Dilmi Simple 10 DA 30 DA 105 DA 280 DA 630 DA DA DA DA Total N DA DA DA DA DA DA CHEVAUX Maltok (0) Taj El Mouja F.Tamouh (0) Oualfasa Kadhem Beau de Vialette (0) El Risala Manad Nousra Khibra Akiyda d Alger El Madar (0) Jadise 17H00 JOCKEYS B.Berrah A.Hebri F.Chaabi A.Kouaouci JJ.MS.Guehiouche JJ.CH.Attallah AH.Chaabi AB.Attallah M.Bouchama AP.H.Zaaboub NI.Trad AP.W.Bendjekidel JJ.AB.Chenafi PRIX : OUESTI ARABE N.E.E EN ALGERIE 1 ère COURSE l DA l 1500 mètres PDS CDS ENTRAINEURS NOTRE AVIS 10 KH.Doukhi Bien monté 13 M.Aoumeur En méforme 05 M.Zaaboub Possible 07 A.Kouaouci Tient la forme 08 Proprietaire Sur sa valeur 01 T.Hamza Le favori 06 M.Zaaboub Barrée 03 K.Berri Ne pas négliger 04 MR.Djebbar Belle chance 12 H.Djebbar Pour un accessit 09 F.Doukhi Sur sa lancée 02 S.Meziani Outsider 11 F.Doukhi Attention (0) : Chevaux portant des œillères QUARTÉ - QUINTESCOPE MEILLEURES CHANCES FORME 1-Maltok 9-Nousra 4-Oualfasa 11-Akiyda d Alger 12-El Madar 7-El Risala MEILLEURES PERFS 6-Beau de Vialette 9-Nousra 1-Maltok 4-Oualfasa 2-Taj El Mouja 13-Jadise CLASSE 6-Beau de Vialette 4-Oualfasa 9-Nousra 5-Kadhem 2-Taj El Mouja CONCLUSION 6-Beau de Vialette 9-Nousra 4-Oualfasa 11-Akiyda d Alger 2-Taj El Mouja 1-Maltok 7-El Risala 1-MALTOK: Cet ancien pensionnaire de Zemmouri qui a changé d écurie depuis, vient de signer une belle victoire sur 1300Mètres, repris par l excellent B. Berrah, il faudra compter avec lui au sprint final. 2-TAJ EL MOUJA : Il semble marquer le pas comme le montrent ses décevants derniers essais, cependant, pour peu qu il retrouve une partie de ses moyens, alors ce coursier qui avait réalisé de bons débuts, peut venir nous rappeler à son bon souvenir. 3-F.TAMOUH : Ce mâle de 9ans qui vient de terminer à trois reprises à la septième place, donne l impression de chercher sa course, mérite donc d être retenu pour un éventuel accessit. 4-OUALFASA : Cette vaillante coursière qui reste sur un sans-faute dans des épreuves similaires à celle du jour, ne devait pas rencontrer de grandes difficultés pour venir accéder à l une des plus hautes marches du podium. 5-KADHEM : Capable du meilleur comme du pire, ce mâle gris de 9ans qui nous avait habitués à mieux par le passé, reste en mesure au mieux de sa forme de venir concurrencer les chevaux les plus en vue à l arrivée. 6-BEAU DE VIALETTE : Cet excellent coursier à la pointure classique associé à la fine cravache Ch. Attallah, constituera l une des bases solides de ce Quarté-Quinté eu égard à ses excellentes dernières réalisations. 7-EL RISALA : Elle vient de bien se comporter à sa dernière sortie en terminant quatrième sur 1500Mètres, reprenant du service sous la houlette de l excellent jockey Ah. Chaabi, elle peut venir répéter. 8-MANAD : Rien que pour la monte de l excellent jockey Ab. Attallah, cette femelle alezane de 4 ans estimée par son entourage, mérite qu on s attarde sur ses chances pour un éventuel accessit malgré son dernier échec. 9-NOUSRAB : Elle vient de signer une belle victoire sur 1200Mètres, ignorant encore ses vraies limites, cette jeune pouliche perfectible dont les intérêts sont entre de bonnes mains, conserve de très belles chances à l arrivée. 10-KHIBRA : Elle intéressera les inconditionnels de l apprenti jockey H. Zaaboub au coefficient de réussite élevée dans les épreuves à caractère, c est pourquoi il faudra lui accorder du crédit malgré sa dernière sortie moyenne. 11-AKYIDA D ALGER : Cette jeune pouliche habituée des épreuves à caractère semble avoir retrouvé tous ses automatismes comme le montrent ses excellents derniers essais, ce qui la recommande parmi les meilleures chances de l épreuve du jour. 12-EL MADAR : Elle vient de réaliser une belle opération à sa dernière sortie à Zemmouri, bénéficiant cette fois d un bel engagement, il faudra la retenir parmi les meilleures possibilités de l épreuve. 13-JADISE: Idéalement placée de par les conditions de la course du jour, cette jeune pensionnaire de l efficace entraineur F. Doukhi présente le profil de l outsider type pour venir relever les rapports PMU.

16 30 ce q u a indiqué la Fédératio n C est algérienn e sur son site officiel. «Ces phases préparatoires au championnat d Afrique ont été programmées dans une période caractérisée par la fin de mission de la cellule provisoire qui a organisé l assemblée générale élective», a souligné, dans un communiqué, le nouveau président de la FAHB, Saïd Bouamra, élu le 17 août dernier. «Des difficultés liées à la réservation des billets d avion en cette période estivale et au financement des visas d entrée en Slovénie et Croatie ont été les causes de cette annulation», a fait savoir le nouveau responsable de la FAHB. Voulant rassurer le staff technique en place, M. Bouamra a affirmé que «le programme du Sept national messieurs ainsi que celui des autres sélections sera maintenu», ajoutant au passage que «ces SP Tous les HANDBALL HANDBALL-EQUIPE NATIONALE MESSIEURS déplacements n ont pas pu avoir lieu, et ce, en dépit des efforts consentis par l équipe dirigeante de l instance fédérale». Ainsi, l annulation de ces deux stages n est pas venue au bon moment car ils ORTS L ÉQUIPE NATIONALE DE HANDBALL messieurs ne se regroupera pas en Slovénie et en Croatie du 25 août au 5 septembre, et ce, pour des difficultés d ordre organisationnel. Les regroupements en Slovénie et en Croatie annulés CHAMPIONNAT DU MONDE DE BOXE auraient permis aux coéquipiers de Remili de jouer plus de quatre matches amicaux contre des clubs slovènes et croates. Pour rappel, un tournoi était programmé en Croatie avec la participation du champion local le HC Croatia Osiguranje Zagreb, le HC Maribor Branik et le HC Meshvov Brest de Biélorussie. Pour sa part, le sélectionneur national par intérim, Rabah Gherbi, a estimé, hier, que l annulation de ces deux stages est une perte, d autant qu il n y aura de regroupement qu à partir de la fin octobre. «Il fallait que les réservations se fassent plus tôt. Il y avait 27 places de disponibles. Si ces deux stages ont eu lieu, l équipe nationale aurait joué 4 à 5 matches amicaux. Des démarches ont été entreprises auprès des fédérations slovène et croate. Mais, malheureusement, tout ce qui a été programmé est parti en fumée», nous a-t-il déclaré, faisant part de sa grosse déception. Interrogé sur son avenir, l ancienne star de Montpellier a précisé que cela dépendra de la décision du nouveau président et du bureau fédéral. «Il n y aura pas de regroupement jusqu à la semaine IHF. D ici là, tout sera clair par rapport à mon avenir», conclut-il. n Adel K. L ÉQUIPE NATIONALE CONTINUE SA PRÉPARATION En prévision du championnat du monde de boxe prévu à Almaty (Kazakhstan) du 11 au 27 octobre prochain, l équipe nationale est en stage depuis hier et jusqu au 10 septembre. Sous la houlette du staff technique, composé de Abdelhadi Djellab, Boualem Ouadahi et Bahaous Merchoud, cette étape se déroule au complexe sportif Sveltesse de Chéraga. «14 boxeurs ont été retenus pour ce stage. La veille de la compétition mondiale, le choix des dix pugilistes qui devront représenter l Algérie sera fait par le staff technique. Nous serons engagés dans dix catégories de poids», nous a signalé le directeur technique national, Mourad Meziane. Après le stage d Alger, l EN prendra part à un tournoi international en Ouzbékistan. «Ce challenge aura lieu du 11 au 17 septembre. Ce tournoi sera bénéfique à nos boxeurs. Ils auront l occasion de se frotter au niveau mondial», dira-t-il. D autres stages seront au programme de l EN, selon Meziane. «Un regroupement est prévu à Cuba du 21 septembre au 6 octobre. Durant ce séjour, il y aura une liste élargie. De retour de Cuba, un dernier regroupement d une semaine se déroulera à Alger, avant de s envoler vers la capitale ouzbèque. Tout a été bien ficelé pour garantir l application du programme», soulignera-t-il. Concernant l objectif assigné à l occasion de ce championnat du monde, le responsable de la DTNA pense que «pronostiquer des médailles ne peut pas se faire pour le momentt», déclarant que les athlètes algériens viseroont le podium. «Il y aura une rude concurrence en présence de plusieurs nations. Avant de faire des pronostics, nous devons effectuer tous les stages programmés. Après, le staff technique aura assez de données pour faire des prévisions.» A propos de l ambiance dans laquelle se préparent les boxeurs, M. Mezianedira : «Un travail d équipe est en train de se faire. Même si la boxe est un sport individuel, tous les membres de l EN s entraident lors des stages. Chacun donne des conseils à l autre. Nous sommes sur une bonne dynamique. Cela est de bon augure pour les prochaines échéances.» A la DTNA, depuis des années, M. Meziane souhaite que le noble art algérien retrouve tout son punch, avant les jeux olympiques 2016 à Rio. «Les JO 2016 constituent notre principal objectif durant ce cycle olympique. Avec les potentialités que nous avons, nous sommes sur la bonne voie», dira-t-il en substance. n A. K. MONDIAUX DE JUDO Ahmed Mohammedi bat le Colombien Gonzalez par ippon Le judoka algérien, Ahmed Mohammedi, a battu le Colombien, Gonzalez Fabian, par ippon, au premier combat du premier tour de la catégorie de poids (-66 kg), des championnats du monde de judo qui se déroulent à Rio de Janeiro (Brésil). Mohammedi, champion d'afrique juniors en 2011, affrontera dans le deuxième combat de la poule (B), l'ukrainien Zantaraia Georgii. Huit judokas dont trois dames représentent l'algérie lors de cette 29e édition des championnats du monde. Pour sa part, Houd Zourdani a battu le Danois Nielsen Thor par yuko, au premier tour de la catégorie des -66 kg. Zourdani, champion d'algérie seniors en 2013, affrontera dans le deuxième combat de la poule (C), le Mongolien Sanjaasuren Miyaragchaa. Par ailleurs, Djazia Haddad a été éliminée, hier, au premier tour de la catégorie des (-52 kg) par la Russe Yulia Ryzhova par ippon. AFROBASKET 2013 (1/8 E DE FINALE) La Tunisie éliminée La sélection tunisienne de basket-ball (messieurs), championne d'afrique en titre, a été éliminée en 1/8 e de finale de l'afrobasket-2013 à l'issue de sa défaite face à l'egypte (67-77), mi-temps : (28-35), hier mardi à Abidjan. L'Egypte, championne d'afrique à cinq reprises (1962, 1964, 1970, 1975, 1983), réalise ainsi la sensation des 8 es de finale en mettant KO le tenant du titre, et affrontera donc en 1/4 de finale le vainqueur du match Cap Vert-Congo.

17 LFP KACI SAÏD À L AMENDE Le manager général du MC Alger, Kamel Kaci-Saïd, a écopé d une sanction financière de DA de centimes après des propos «répréhensibles» tenus envers l arbitre du match MCA-JSMB. C est ce qu a annoncé, hier, la Ligue de football professionnel (LFP) dans un communiqué publié sur son site officiel. La Ligue a également infligé à l USMA, au MCO et à l ESS des amendes de DA chacun pour «utilisation de fumigènes». La JS Kabylie a écopé de DA d amende pour «conduite incorrecte de l équipe». Côté joueurs, les premières suspensions de la saison ont touché Raït (RC Arba), Belabès (MCO) et Bousahaba (USMH) qui ont écopé d un match ferme. n K. Y. SP Tous les FOOTBALL ÉLIMINATOIRES COUPE DU MONDE 2014 LE MALI AVEC LES LOCAUX FACE À L ALGÉRIE? La décision des responsables du football malien serait dictée par le fait que ce match est sans enjeu sachant que les Aigles sont d ores et déjà éliminés de la course au Mondial avant même la dernière journée de la phase de groupe des éliminatoires de la Coupe du monde Du coup, précise-t-on, cette empoignade face aux Fennecs pourrait constituer un bon test pour la sélection malienne des joueurs locaux qui s apprête à prendre part à la phase finale du championnat d'afrique des nations Chan 2014, prévu en Afrique du Sud (11 janvier-1 er février). C est dire le flou total dans lequel se trouve l équipe malienne, notamment depuis le départ de son sélectionneur français Patrice Carteron, parti au TP Mazembe (RD Congo). Certes, pour le moment, rien n est encore officiel, mais si la décision de faire jouer l équipe A face à l Algérie venait à se confirmer, elle pourrait exposer le Mali à de lourdes sanctions de la part de la CAF. De leur côté, les ORTS SELON LE SITE SPÉCIALISÉ MALIFOOTBALL, la Fédération malienne de football envisage d envoyer la sélection composée de joueurs locaux affronter l'algérie le 10 septembre prochain au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Verts attendent beaucoup de cette empoignade du 10 septembre face au Mali en ce sens qu un succès leur permettrait de soigner leur classement FIFA qui sera pris en compte lors du tirage au sort pour les barrages de la Coupe du monde prévu le 16 septembre au Caire. n Mehdi F. 31 JS SAOURA Mechiche succède à Amrani Les choses vont très vite du côté de la Saoura. Aussitôt après l avoir limogé, la direction du club de Béchar n a pas tardé à trouver un successeur à Abdelkader Amrani. Il s agit d Ali Mechiche qui a rencontré, hier, les dirigeants becharis qui lui ont fixé comme objectif d occuper une place honorable en championnat et d aller le plus loin possible en coupe. Originaire d El Eulma, Mechiche a déjà entraîné plusieurs équipes de Ligue 1, à l image du MCEE, du MCS et de l ESS avec qui il a perdu la finale de la coupe de la CAF en 2009 face au Stade Malien. Pour revenir aux véritables raisons qui ont poussé la direction du club de la Saoura à se séparer d Amrani malgré le succès face à l USMH (3-1) lors de la première journée du championnat national, chacun y va de sa version. Si du côté des dirigeants, on évoque une mauvaise préparation de l équipe notamment sur le plan physique, Amrani, de son côté, parle de son refus d ingérence dans le domaine technique. n M. F. OLYMPIAKOS LE PIRÉE PAS DE DJEBBOUR À ELCHE Elche (Liga espagnole de football) a décidé d'abandonner la piste de l'attaquant international algérien Rafik Djebbour, a rapporté, hier mardi, la presse locale. La décision des responsables du nouveau promu en Liga est dictée par le fait que le joueur algérien est toujours lié avec son club, l'olympiakos Le Pirée (div 1 grecque), et que le club espagnol devra débourser la somme de 1,5 million d'euros pour bénéficier de ses services, précise la même source. S étant rendu compte qu il leur serait difficile d engager l attaquant algérien, la direction d Elche a décidé d'abandonner définitivement la piste Djebbour. Djebbour (29 ans), qui a émis le vœu de changer d air cet été, n a toujours pas repris les entraînements avec ses coéquipiers, en dépit des mises en garde de ses dirigeants. Le champion de Grèce, qui s'est séparé des services du milieu de terrain algérien Djamel Abdoun, qui a rejoint Nottingham Forest (div 2 anglaise), a en revanche enregistré la venue de son compatriote Carl Medjani, en provenance de Monaco. Cette situation a poussé le sélec- natio- tionneur nal à écarter Djebbour. CHAMPIONNAT NATIONAL Le calendrier de septembre dévoilé La Ligue de football professionnel (LFP) a dévoilé, hier, le calendrier des journées du mois de septembre des Ligues 1 et 2. Ainsi, la 3e journée de Ligue 1 se jouera le mardi 3 septembre, alors que la 4e est fixée au samedi 14 septembre, mais sera tronquée du match ESS-JSMB en raison de l'engagement des Sétifiens en coupe de la Confédération. Cette rencontre se jouera le mardi 24 septembre. La 5e journée est programmée, quant à elle, pour le samedi 21 septembre, sans le match ASO-ESS, décalé au mardi 1er octobre. La 6e journée aura lieu le samedi 28 septembre. Concernant la Ligue 2, la 3e journée se disputera le mardi 3 septembre, alors que les 4e, 5e et la 6e journées sont prévues respectivement le 13, le 20 et le 27 septembre. DYNAMO DRESDEN Aoudia ouvre son compteur L'attaquant algérien Mohamed Amine Aoudia a inscrit son premier but sous les couleurs de son nouveau club, Dynamo Dresden, lundi, lors de la défaite (2-1) sur le terrain de St Pauli pour le compte de la 5e journée du championnat d'allemagne de football de 2e division (Bundesliga 2). L'ex-attaquant de l'es Sétif, qui a disputé la totalité du match, a permis à son club d'ouvrir le score à la 71e minute de jeu sur une reprise de la tête suite à un corner. Mais en dépit de cette réalisation, Dynamo Dresden, qui a raté un penalty provoqué par l'algérien Billel Ouali, a encaissé deux buts inscrits par Florian Kringe (73e) et Sebastian Maier (88e). A l'issue des matches de la 5e journée, les équipiers d'aoudia, qui n'ont remporté aucune victoire (2 nuls et 3 défaites), sont derniers du classement avec 2 points. Aoudia n'a pas été convoqué lundi par le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, pour le match face au Mali du 10 septembre prochain à Blida dans le cadre de la 6e et dernière journée du 2e tour des éliminatoires du Mondial au Brésil.

18 La Météo du Mercredi 28 Août 2013 n Alger 32 n Annaba 28 n Constantine 33 n Oran 28 n Ouargla 46 n Tamanrasset 36 n Tindouf 36 n Illizi 44 n Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ ACHAT 1 $ 78,77 DA 1 104,53 DA 6 6 VENTE 1 $ 83,59 DA 1 110,95 DA 6 6 SERVICE PUB Tél: Fax: (021) (021) INCENDIE À CHÉRAGA Les causes non encore déterminées Les causes de l'incendie qui a ravagé, lundi, un entrepôt de produits cosmétiques et une unité de fabrication de chaises en plastique à Chéraga, sur les hauteurs d'alger, n'ont pas encore été déterminées et une enquête a été ouverte par les services concernés, a-t-on appris, hier mardi, auprès de la Protection civile. Contacté par l'aps, le chef du service prévention à la direction générale de la Protection civile, le commandant Zoubir Maâriche, a indiqué, par ailleurs, que «l'opération d'extinction de cet incendie, qui n'a fait aucune victime, s'est poursuivie jusqu'à 3h00 du matin». D'importants moyens humains et matériels ont mobilisés, avec notamment 120 éléments de la Protection civile, une vingtaine d'engins, quatre échelles mécaniques et un poste de commandement mobile, a-t-il souligné. Outre l'unité de fabrication de chaises en plastique et l'entrepôt de produits cosmétiques, les flammes ont atteint également une usine de savon, ainsi qu'une habitation, dont les occupants ont été évacués, a précisé le commandant Maâriche. Il a affirmé que le siège social de l'entreprise Naftal, situé à proximité, avait été épargné des flammes «grâce à l'intervention rapide des éléments de la Protection civile». Le commandant Maâriche a indiqué qu'un dispositif était toujours déployé, hier mardi, sur place avec une équipe de prévention. n APS TIZI OUZOU Un quota de logements LPP notifié en 2013 Un quota de logements publics promotionnels (LPP) a été notifié, en 2013, à la wilaya de Tizi Ouzou, par le ministère de l Habitat et de l Urbanisme, sur un programme national de unités, a-t-on appris, hier mardi, auprès de la direction régionale de l Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI). L ENPI de Tizi Ouzou gère également, en sa qualité de maître d ouvrage délégué du ministère de l Habitat et de l Urbanisme, la réalisation d un programme de logements publics promotionnels dans la wilaya de Bouira. Pour janvier 2014, l ENPI compte également mettre en vente, dans le même cadre, 125 logements promotionnels sur le site de Tifrest de la ville d Azeffoun. Horizons Horizons : R.C.97B Photo : Sliméne S.A CENT NOUVEAUX CENTRES EN RÉALISATION À TRAVERS LE PAYS CENT CENTRES DE RECHERCHE SCIENTIFIQUE sont en cours de réalisation à l'échelle nationale, a annoncé, hier mardi, à Oran, le ministre de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Rachid Harraoubia. Ces établissements dédiés à différents domaines de recherche, consolideront le parc infrastructurel composé d'une vingtaine de centres de recherche déjà opérationnels, a précisé le ministre dans son allocution prononcée à l'ouverture de l'université d'été du Syndicat national des enseignants universitaires. Le secteur de l'enseignement supérieur «a connu un développement sans précédent durant cette dernière décennie», a souligné M. Harraoubia qui était accompagné du Secrétaire d'etat auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé de la Communauté nationale à l'étranger, Belkacem Sahli. Les efforts consentis dans ce cadre ont permis d'élever le nombre d'établissements universitaires à RECHERCHE SCIENTIFIQUE une centaine entre universités, centres universitaires, écoles supérieures et écoles préparatoires, a indiqué M. Harraoubia, avant de mettre l'accent sur les améliorations enregistrées en matière d'hébergement et de formation, notamment. «Ces progrès doivent être capitalisés par la famille universitaire pour l'amorce d'une nouvelle phase hautement qualitative», a-t-il préconisé, tout en plaidant pour la conjugaison des efforts de toutes les compétences algériennes, dont celles établies à l'étranger. Nombre de mesures ont été prises en vue d'encourager les compétences nationales à l'étranger à contribuer au développement économique du pays, a rappelé M. Harraoubia en évoquant la présence d'au moins deux compétences expatriées parmi les membres du conseil scientifique des centres de recherche. S'agissant de la rentrée universitaire prochaine, «toutes les conditions sont réunies pour assurer l'accueil des étudiants avec les infrastructures pédagogiques et d'hébergement nécessaires», a affirmé le ministre. La cérémonie d'ouverture de l'université d'été du Syndicat national des enseignants universitaires s'est tenue à l'auditorium de l'université des sciences et de la technologie Mohamed-Boudiaf (USTO), avec la participation d'organisations estudiantines. Cette manifestation de deux jours comporte plusieurs communications axées principalement sur les thèmes des réformes universitaires, de la promotion de l'université algérienne dans les classements internationaux, et du rôle des syndicats à relever ces défis qualitatifs. n APS RIXE ENTRE DEUX FAMILLES À JIJEL Sept individus devant le juge Sept membres de deux familles ont été présentés, hier, devant le procureur près le tribunal de Milia dans la wilaya de Jijel, pour «tentative de meurtre avec arme à feu, coups et blessures volontaires et destruction volontaire de biens d autrui». Selon la Gendarmerie nationale, c est suite à un différend de voisinage qu une rixe a éclaté entre deux familles, au cours de laquelle un membre d une famille, qui a été blessé par une pierre, a tiré un coup de feu en l air au moyen d un fusil de chasse, détenu légalement, pour faire fuir ses antagonistes. Un membre de la famille adverse, qui a tenté de le désarmer, a fait tomber le fusil de chasse, provoquant la sortie d un second coup qui l a atteint à la jambe. n Neïla B. TLEMCEN Saisie de cocaïne Une quantité 246 grammes de drogue dure (cocaïne) a été saisie par les services de police de la wilaya de Tlemcen. Selon une source policière, c est à l issue d une enquête qui a duré plusieurs semaines, que les enquêteurs du service régional de lutte contre les stupéfiants de la police à Tlemcen ont pu démanteler un réseau spécialisé dans la commercialisation de la drogue dure en provenance du Maroc. La cocaïne a été saisie chez deux jeunes délinquants originaires de Maghnia et Sidi Bel-Abbès, interpellés en plein centre ville. n N. B. REVUE EL DJEÏCH La recherche et le développement au cœur des préoccupation de l ANP Dans son dernier numéro, la revue El Djeïch publie un long reportage sur l exposition «Mémoire et réalisations» qui avait drainé un grand public aux Pins Maritimes. La présentation des missions de diverses directions (transmissions, santé, gendarmerie (...) permet de découvrir l importance de la recherche-développement au sein de celles-ci. Le sommaire renferme aussi un reportage, genre qui trouve de plus en plus de place dans les colonnes de la revue El Djeïch sur le périple du bateau école «La Soummam 937» qui a sillonné, durant 45 jours, plusieurs mers et océans. Des photos des élèves et leurs propos révèlent l importance d une telle formation qui permet de mettre en pratique les connaissances théoriques acquises à l école. La revue a publié également un dossier sur les multiples visages de la guerre nucléaire et les graves séquelles que les essais nucléaires français ont laissées dans notre pays avec ce titre : «Le nucléaire met en péril notre planète». Pour le sport, l envoyé spécial de la revue revient en détails sur la participation de l EN militaire à la coupe du monde de football qui s est déroulée en Azerbaïdjan (30 juin-16 juillet). La revue El Djeïch continue sa série d études sur les origines historiques de la stratégie militaire algérienne. n R. N.

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 OUGANDA 40 Affilié de l IE UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 Ratifications C 87 Convention sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical (1948), ratifiée en 2005 C 98

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (36)/15.12 Date de publication : 24 juin 2015 TRENTE-SIXIÈME RÉUNION Date : 30 juin - 2 juillet 2015 Lieu : Salle du conseil exécutif,

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

LE NOM, LA CONSTITUTION, LA COMPOSITION, LA MISSION, LE SIEGE, LA DUREE et L ADHESION

LE NOM, LA CONSTITUTION, LA COMPOSITION, LA MISSION, LE SIEGE, LA DUREE et L ADHESION TITRE I LE NOM, LA CONSTITUTION, LA COMPOSITION, LA MISSION, LE SIEGE, LA DUREE et L ADHESION ARTICLE 1 La Fédération Tunisienne de Basket- Ball est une Association sportive régie par : - La loi organique

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 362 By Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Création d entreprises Nouveaux promoteursle parcours d obstacles Les jeunes promoteurs

Plus en détail

CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux. Nos 374524,374554 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux. Nos 374524,374554 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux Nos 374524,374554 SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres Ordonnance du 5 février 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LE JUGE DES RÉFÉRÉS Vu 1, sous

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (34)/14.14 Date de publication: 27 juin 2014 TRENTE-QUATRIEME REUNION Date: 1 er -3 juillet 2014 Lieu: Salle du Conseil exécutif, OMS,

Plus en détail

La relève. Notre région

La relève. Notre région 1 Montréal est le milieu de vie de 575 000 jeunes 1, qu ils soient étudiants ou travailleurs, qu ils viennent des régions ou des quatre coins du globe, ils contribuent à leur manière au développement de

Plus en détail

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Introduction Le Groupe Co-operators limitée est détenu et dirigé par 45 membres-propriétaires de tout le Canada, issus

Plus en détail

S T A T U T S PREAMBULE. Les grandes entreprises du Togo, des secteurs de l industrie et des services,

S T A T U T S PREAMBULE. Les grandes entreprises du Togo, des secteurs de l industrie et des services, S T A T U T S PREAMBULE Les grandes entreprises du Togo, des secteurs de l industrie et des services, Considérant l'importance du rôle qu une organisation patronale structurée est appelée à jouer dans

Plus en détail

Table des matières. Abréviations... 7 Préface... 9. Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique. A. La législation routière...

Table des matières. Abréviations... 7 Préface... 9. Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique. A. La législation routière... Abréviations... 7 Préface... 9 Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique A. La législation routière... 12 1) Quelques mots d histoire... 12 2) Législation actuelle... 18 a) Législation nationale...

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

Le travailleur étranger

Le travailleur étranger Le travailleur étranger Par Mongi TARCHOUNA, Professeur et Doyen de la Faculté de droit et des sciences économiques de Sousse. Liberté et égalité, telles sont les valeurs universelles à la réalisation

Plus en détail

TEXTES REGISSANT LE FGA

TEXTES REGISSANT LE FGA TEXTES REGISSANT LE FGA CNA-SP/DTN JUILLET 2008 Sommaire Article 117 de la Loi de finances pour 2003 ; Décret exécutif n 04-103 du 05 avril 2004 portant création et fixant les statuts du fonds de garantie

Plus en détail

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille!

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale est un terme générique qui recouvre, la Sécurité Sociale (régime général obligatoire solidaire, géré

Plus en détail

Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011. Intervention de M. François BAROIN,

Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011. Intervention de M. François BAROIN, Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011 Intervention de M. François BAROIN, Ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l Etat, Porte-parole du

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187 Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision de recommandations - article 25 de la loi organique Domaine(s) de compétence de l Institution : Défense des droits

Plus en détail

Troisième Forum parlementaire sur la société de l information

Troisième Forum parlementaire sur la société de l information Troisième Forum parlementaire sur la société de l information «Les TIC et la crise économique mondiale : situation actuelle et perspectives futures» 3-5 mai 2010 Salle B Tour de l UIT Union internationale

Plus en détail

LES NOTAIRES ET LA LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX

LES NOTAIRES ET LA LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX CELLULE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS FINANCIERES Avenue de la Toison d Or 55 boîte 1-1060 BRUXELLES Tél.: 02/533 72 11 Fax: 02/533 72 00 E-mail: info@ctif-cfi.be NL1237b Avril 2006 LES NOTAIRES ET LA

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT

AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT Direction de la Mobilité et des Transports 4 ième réunion 21 et 22 octobre 2010 AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT Merci de prendre en compte ce

Plus en détail

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2010/493 Conseil de sécurité Distr. générale 24 septembre 2010 Français Original : anglais Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire

Plus en détail

Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport

Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport La mission première du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport est de s assurer que des services éducatifs de qualité sont dispensés au Québec.

Plus en détail

Loi n 57-1223 du 23 novembre 1957 sur le reclassement professionnel des travailleurs handicapés

Loi n 57-1223 du 23 novembre 1957 sur le reclassement professionnel des travailleurs handicapés Loi n 57-1223 du 23 novembre 1957 sur le reclassement professionnel des travailleurs handicapés L Assemblée nationale et le Conseil de la République ont délibéré. L Assemblée nationale a adopté. Le Président

Plus en détail

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 L élaboration du Projet de Budget Citoyen au titre de l année 2016 s inscrit dans le cadre de la consécration des droits garantis par la Constitution

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

La lettre de vos conseillers consulaires Catherine de Vallois et Jérémy Michel Lettre 01 Janvier 2015

La lettre de vos conseillers consulaires Catherine de Vallois et Jérémy Michel Lettre 01 Janvier 2015 La lettre de vos conseillers consulaires Catherine de Vallois et Jérémy Michel Lettre 01 Janvier 2015 Fiscalité ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Statuts du M.J.S. Saint- Ghislain Adoptés le

Statuts du M.J.S. Saint- Ghislain Adoptés le Statuts du M.J.S. Saint- Ghislain Adoptés le Section locale de Saint-Ghislain faisant partie de la Fédération du M.J.S. Mons-Borinage et sous le patronage du Mouvement des Jeunes Socialistes A.S.B.L. 1

Plus en détail

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL PRESENTATION ET JUSTIFICATION DE LA REFORME LMD POURQUOI LE CHOIX DU LMD? Pour son exemplarité dans la manière de traduire une vision en actes concrets Pour la nouvelle

Plus en détail

Statuts de l association VIA Centrale Réseaux

Statuts de l association VIA Centrale Réseaux Statuts de l association VIA Centrale Réseaux en date du 13 Janvier 2008 Article 1 - Forme La présente association est régie par : la loi du 1er juillet 1901 le décret du 16 août 1901 les présents statuts

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CLUB DES JEUNES DE CROISSY-BEAUBOURG

REGLEMENT INTERIEUR DU CLUB DES JEUNES DE CROISSY-BEAUBOURG REGLEMENT INTERIEUR DU CLUB DES JEUNES DE CROISSY-BEAUBOURG Article 16 des statuts de l association : «Un règlement intérieur peut être établi par le Conseil d Administration qui le fait alors approuver

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE AUTOMOBILE

NOTE DE SYNTHESE AUTOMOBILE NOTE DE SYNTHESE AUTOMOBILE Novembre 2013 I. INTRODUCTION : L obligation d assurance automobile, apparue en 1958 -durant l ère coloniale-, a été reconduite après l indépendance. C est en 1974 que le législateur

Plus en détail

Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay

Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay 7 octobre 2015 Conférence de presse de Michel BERSON

Plus en détail

Comité consultatif sur la copropriété Chambre des notaires du Québec 1801, avenue McGill College, bureau 600 Montréal (Québec) H3A 0A7

Comité consultatif sur la copropriété Chambre des notaires du Québec 1801, avenue McGill College, bureau 600 Montréal (Québec) H3A 0A7 Comité consultatif sur la copropriété Chambre des notaires du Québec 1801, avenue McGill College, bureau 600 Montréal (Québec) H3A 0A7 Mémoire de l OAQ Mai 2012 INTRODUCTION Présentation de l Ordre des

Plus en détail

Les juridictions. A) Les juridictions civiles :

Les juridictions. A) Les juridictions civiles : Les juridictions. Tribunaux = Magistrats Ils ont une compétence d attribution (on ne peut pas s adresser à n importe quel tribunal pour n importe quelle affaire. Le droit privé (ordre judiciaire) de 1

Plus en détail

Mes vives remerciements aux organisateurs de nous avoir permis de communiquer par écrit nos points de vue et recommandations.

Mes vives remerciements aux organisateurs de nous avoir permis de communiquer par écrit nos points de vue et recommandations. Mes vives remerciements aux organisateurs de nous avoir permis de communiquer par écrit nos points de vue et recommandations. Quelques éléments de réponse à l examen de la crise de la gouvernance en Afrique

Plus en détail

ASSEMBLÉE DU DÉPARTEMENT D ANTHROPOLOGIE... 2 ASSEMBLÉE DU DÉPARTEMENT DE DIDACTIQUE... 2 ASSEMBLÉE DU DÉPARTEMENT D HISTOIRE... 3

ASSEMBLÉE DU DÉPARTEMENT D ANTHROPOLOGIE... 2 ASSEMBLÉE DU DÉPARTEMENT DE DIDACTIQUE... 2 ASSEMBLÉE DU DÉPARTEMENT D HISTOIRE... 3 LES PROFESSEURS ET PROFESSEURS DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ET LE MOUVEMENT CONTRE LA HAUSSE DES DROITS DE SCOLARITÉ RÉSOLUTIONS ADOPTÉES PAR LES ASSEMBLÉES DE DÉPARTEMENT AU PRINTEMPS 2012 ASSEMBLÉE DU

Plus en détail

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF)

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Charte constitutive de la Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Le 26 novembre 2014 PREAMBULE - Considérant l ampleur et la place prépondérante qu occupent les jeunes dans

Plus en détail

Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés

Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés L Assemblée nationale a délibéré et adopté, Le Président

Plus en détail

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse Institut de la jeunesse Madrid Les débuts de toute chose sont toujours petits. Cicéron La

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX Agence internationale de l énergie atomique Résolutions adoptées par la Conférence générale de l AIEA (2004)* La 48 ème session de la Conférence générale de l AIEA

Plus en détail

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE Mise à jour avril 2011 PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE juillet 2007 Proposition de loi constitutionnelle n 86 relative aux compétences des établissements publics

Plus en détail

Branches Professionnelles

Branches Professionnelles REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de la Formation et de l Enseignement Professionnels Formation Professionnelle Initiale La formation professionnelle initiale a pour objectifs:

Plus en détail

Mesdames et Messieurs,

Mesdames et Messieurs, Mesdames et Messieurs, J ai accepté avec plaisir d intervenir ici, pour les 10 ans de Planète PME, devant les entreprises et leurs principaux partenaires publics de financement. Nous partageons tous je

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES Groupe Affaires corporatives et secrétariat général 19 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. CADRE GÉNÉRAL...3 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL...3 1.2 Imputabilité...3

Plus en détail

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre DOSSIER DE PRESSE Mardi 11 décembre 2012 L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre - 12 décembre 2012 de 10h à 12h Point presse à 12h Médiathèque d Orléans

Plus en détail

Catalogue formation 2014

Catalogue formation 2014 Décembre 2013 Catalogue formation 2014 www.fnem-fo.org La formation syndicale doit s inscrire, se développer au sein de nos structures et à chaque niveau s imposer comme une priorité essentielle au service

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES RÉGISSEURS DE LA RÉGIE DES ALCOOLS, DES COURSES ET DES JEUX

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES RÉGISSEURS DE LA RÉGIE DES ALCOOLS, DES COURSES ET DES JEUX CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES RÉGISSEURS DE LA RÉGIE DES ALCOOLS, DES COURSES ET DES JEUX PRÉAMBULE Le présent code est destiné à préserver et à renforcer le lien de confiance des administrés à

Plus en détail

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Direction Générale de l Habitat et de la Construction Direction de la Gestion Immobilière Sous Direction de la Préservation du Patrimoine Immobilier Synthèse des

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

COMBLEZ LES LACUNES DU PORTEFEUILLE D ASSURANCE TRANSPORT COMMERCIALE DE VOS CLIENTS AVEC

COMBLEZ LES LACUNES DU PORTEFEUILLE D ASSURANCE TRANSPORT COMMERCIALE DE VOS CLIENTS AVEC COMBLEZ LES LACUNES DU PORTEFEUILLE D ASSURANCE TRANSPORT COMMERCIALE DE VOS CLIENTS AVEC DAStransport NOTE IMPORTANTE : Ce document est un guide visant à faire la comparaison entre le contrat d assurance

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES Mercredi 30 décembre 2009 Le Président de la République, Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, a

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Contrôle parlementaire d Europol. Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery

Contrôle parlementaire d Europol. Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery - 1 - Réunion du mardi 24 mai 2011 Justice et affaires intérieures Contrôle parlementaire d Europol Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery M. Denis Badré, vice-président

Plus en détail

Deuxième Cycle d Evaluation. Addendum au Rapport de Conformité sur l Albanie

Deuxième Cycle d Evaluation. Addendum au Rapport de Conformité sur l Albanie DIRECTION GENERALE DES DROITS DE L HOMME ET DES AFFAIRES JURIDIQUES DIRECTION DES MONITORINGS Strasbourg, le 8 octobre 2009 Public Greco RC-II (2007) 12F Addendum Deuxième Cycle d Evaluation Addendum au

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Direction des Services du Cabinet de la Préfecture Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture Aveyron P Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Bilan décembre

Plus en détail

Vu la Constitution, notamment ses articles 119, 120, 122 et 126 ;

Vu la Constitution, notamment ses articles 119, 120, 122 et 126 ; Loi n 04-16 du 27 Ramadhan 1425 correspondant au 10 novembre 2004 modifiant et complétant la loi n 01-14 du 29 Joumada El Oula 1422 correspondant au 19 août 2001 relative à l'organisation, la sécurité

Plus en détail

- 1 - REGLEMENT INTERIEUR. Des centres de loisirs municipaux. (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014)

- 1 - REGLEMENT INTERIEUR. Des centres de loisirs municipaux. (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014) - 1 - REGLEMENT INTERIEUR Des centres de loisirs municipaux (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014) Préambule : Dispositions Générales Les centres de loisirs municipaux sont un service

Plus en détail

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement»

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement» Journal : Liberté Titre : Hassi R Mel, La téléphonie arrive à Bellil Page : 09 Organe : Commission technique daïra de Hassi R Mel La commission technique de la daïra de Hassi R mel s'est déplacée dernièrement

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

Envoyé par e-mail: jacques.barrot@ec.europa.eu; vladimir.spidla@ec.europa.eu; jose-manuel.barroso@ec.europa.eu

Envoyé par e-mail: jacques.barrot@ec.europa.eu; vladimir.spidla@ec.europa.eu; jose-manuel.barroso@ec.europa.eu Bruxelles, le 7 août 2009 CP/em/lw A l attention de: M. Jacques Barrot Vice-président de la Commission européenne Chargé de la Justice, Liberté et Sécurité et M. Vladimír Špidla Commissaire à l Emploi,

Plus en détail

Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre?

Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre? En ce qui concerne le champ d application de la loi : Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre? La commune n est pas obligée

Plus en détail

LE CARACTERE LIMITATIF DES CREDITS I - SIGNIFICATION

LE CARACTERE LIMITATIF DES CREDITS I - SIGNIFICATION LE CARACTERE LIMITATIF DES CREDITS Il s agit d un véritable principe de droit budgétaire, même s il n est pas classiquement exposé en tant que tel. Aussi, convient-il de préciser quelle est sa signification

Plus en détail

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme de l Espagne pour 2015

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme de l Espagne pour 2015 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 13.5.2015 COM(2015) 259 final Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL concernant le programme national de réforme de l Espagne pour 2015 et portant avis du Conseil

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Ordonnance n o 2010-18 du 7 janvier 2010 portant création d une agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 4.1.2. Accidents du travail. 4.1. Élaboration de la réglementation. 4.1.1. Financement alternatif de la sécurité sociale

RÉGLEMENTATION. 4.1.2. Accidents du travail. 4.1. Élaboration de la réglementation. 4.1.1. Financement alternatif de la sécurité sociale O4 RÉGLEMENTATION Notre SPF élabore la réglementation de toutes les branches de la sécurité sociale, à l exception de la branche chômage, pour laquelle le SPF Emploi est compétent. Ceci implique l élaboration

Plus en détail

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU Site : http://cothorou.edres74.ac-grenoble.fr/ Adresse mail : Ce.0741227G@ac-grenoble.fr Tel : 04 50 71 01 64 Un établissement engagé Je suis heureux et fier

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Nations Unies S/RES/1706 (2006) Conseil de sécurité Distr. générale 31 août 2006 Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Le Conseil de sécurité, Rappelant

Plus en détail

Statut de la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc

Statut de la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc Statut de la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc TITRE I : DENOMINATION - SIEGE OBJET ET ADHESION A LA F.N.S.P.M. ARTICLE 1 : Dénomination : Conformément au Dahir du 16 Juillet

Plus en détail

Un nouveau départ pour servir l économie nationale

Un nouveau départ pour servir l économie nationale LA PROFESSION COMPTABLE ALGERIENNE : LA LOI 10/01 DU 29 JUIN 2010 Un nouveau départ pour servir l économie nationale Ali MAZOUZ, Expert Comptable et Commissaire aux Comptes. La loi sur la profession comptable

Plus en détail

Un élément essentiel de notre système judiciaire

Un élément essentiel de notre système judiciaire Fonctions de juré Un élément essentiel de notre système judiciaire Ce site fournit l information dont ont besoin la plupart des personnes qui reçoivent une assignation de juré. Veuillez lire toute l information

Plus en détail

AGENDA DES ACTIVITES DE LA SEMAINE du 02 au 06 Mars 2015

AGENDA DES ACTIVITES DE LA SEMAINE du 02 au 06 Mars 2015 AGENDA DES ACTIVITES DE LA SEMAINE du 02 au 06 Mars 2015 Lundi 02 Mars 2015 08H00 : Travail des enfants Réunion du Comité de rédaction du Plan d Action National de Lutte contre le Travail des enfants.

Plus en détail

Le programme de prêts pour les études à temps partiel. Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études

Le programme de prêts pour les études à temps partiel. Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études Le programme de prêts pour les études à temps partiel Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études Décembre 2001 1 Introduction Une revendication vieille de plus de dix ans

Plus en détail

PROTOCOLE. Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe. Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice,

PROTOCOLE. Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe. Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice, PROTOCOLE Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice, Le Tribunal de commerce de Paris, représenté par son Président en

Plus en détail

Statuts de «pr suisse»

Statuts de «pr suisse» Statuts de «pr suisse» Art. 1 L'Association Sous le nom «Association Suisse de Relations Publiques», «Schweizerischer Public Relations Verband», «Associazione Svizzera di Relazioni Pubbliche», «Swiss Public

Plus en détail

Adoptés par l Assemblée Générale Constitutive du 17 janvier 2015.

Adoptés par l Assemblée Générale Constitutive du 17 janvier 2015. ASSOCIATION GABONAISE DES EXPERTS COMPTABLES STAGIAIRES AGECS STATUTS Adoptés par l Assemblée Générale Constitutive du 17 janvier 2015. SOMMAIRE PREAMBULE 3 Article 1 : Dénomination - Durée 4 Article 2

Plus en détail

Comment actionner le droit d alerte pour anticiper les risques sur l emploi?

Comment actionner le droit d alerte pour anticiper les risques sur l emploi? Expertises économiques et sociales auprès des comités d entreprise Comment actionner le droit d alerte pour anticiper les risques sur l emploi? Rédacteur : Frédéric GERARD, Directeur de mission Bureaux

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

ASSOCIATION NATIONALE OUTRE LES FRONTIERES «MAROC» ANOLF DENOMINATION, SIEGE, DUREE

ASSOCIATION NATIONALE OUTRE LES FRONTIERES «MAROC» ANOLF DENOMINATION, SIEGE, DUREE Traduction de l arabe # statuts N 22-09-05-07 ASSOCIATION NATIONALE OUTRE LES FRONTIERES «MAROC» ANOLF DENOMINATION, SIEGE, DUREE 1. Dénomination sociale En vertu du Dahir N 1-58-376 en date du 3 joumada

Plus en détail

RÈGLEMENT DU FONDS D ENTRAIDE SYNDICALE

RÈGLEMENT DU FONDS D ENTRAIDE SYNDICALE Syndicat de l enseignement de la région du Fer - CSQ RÈGLEMENT DU FONDS D ENTRAIDE SYNDICALE Révisé, novembre 2007 Syndicat de l'enseignement de la région du Fer - CSQ 9 rue Napoléon Sept-Îles (Qc.) G4R

Plus en détail

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit!

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit! Conférence de presse du 30 novembre 2011 Session budgétaire de la Région Auvergne* Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi Unique et inédit! L Auvergne : 1 ère Région de France à lancer une

Plus en détail

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 D E C R E T S Décret exécutif n 09-18 du 23 Moharram 1430 correspondant au 20 janvier 2009 fixant la réglementation relative à l exercice de la profession

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

Le processus d acceptabilité sociale de Montréal : plan de la présentation

Le processus d acceptabilité sociale de Montréal : plan de la présentation Les Grandes Conférences les affaires FAVORISER L ADHÉSION DES PARTIES PRENANTES Ville de Montréal Le 5 décembre 2012 Le processus d acceptabilité sociale de Montréal : plan de la présentation Les éléments

Plus en détail

Sommaire EXPOSE GENERAL DES MOTIFS I - III

Sommaire EXPOSE GENERAL DES MOTIFS I - III Sommaire EXPOSE GENERAL DES MOTIFS I - III EXPOSE DES MOTIFS PAR ARTICLE Liste des articles PREMIERE PARTIE : CONDITIONS GENERALES DE L EQUILIBRE FINANCIER 1-9 2 3-5 TITRE PREMIER : DISPOSITIONS RELATIVES

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE N 10 54ème ANNEE Dimanche 3 Joumada El Oula 1436 Correspondant au JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE CONVENTIONS ET ACCORDS INTERNATIONAUX - LOIS ET DECRETS ARRETES,

Plus en détail

Statuts PIICTO Association loi 1901

Statuts PIICTO Association loi 1901 Statuts PIICTO Association loi 1901 ARTICLE PREMIER NOM Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour

Plus en détail

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE DOSSIER DE PRESSE 12 DÉCEMBRE 2012 Contact Presse : Agathe LOBET Courriel : agathe.lobet@ars.sante.fr

Plus en détail

Commentaires de l Association des ingénieurs-conseils du Québec concernant la surveillance des travaux

Commentaires de l Association des ingénieurs-conseils du Québec concernant la surveillance des travaux Commentaires de l Association des ingénieurs-conseils du Québec concernant la surveillance des travaux Le 18 novembre 2011 Table des matières Sommaire des recommandations... 3 L Association des ingénieurs-conseils

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT Finalité de la prime d activité Article 24 Rédiger ainsi l alinéa 6 : «Art. L. 841-1. La prime d activité a pour objet de soutenir le pouvoir d achat des travailleurs modestes, qu ils soient salariés ou

Plus en détail

Toiles @ penser. Cahiers d éducation permanente de. La Pensée et les Hommes. Comment vivre à Bruxelles malgré le coût des loyers?

Toiles @ penser. Cahiers d éducation permanente de. La Pensée et les Hommes. Comment vivre à Bruxelles malgré le coût des loyers? Toiles @ penser Cahiers d éducation permanente de La Pensée et les Hommes Comment vivre à Bruxelles malgré le coût des loyers? Cahier n 2006-01-002 Toiles@penser Cahier n 2006-01-002 Connaissez-vous nos

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail