: un risque a chassé l autre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2004 2014 : un risque a chassé l autre"

Transcription

1 : un risque a chassé l autre En 10 ans, le profil des conducteurs français a évolué, leur rapport à la conduite aussi. Pour autant le poids des bons et mauvais conducteurs est resté stable, de nouveaux risques s étant substitués à ceux de Quelles différences entre le conducteur de 2014 et celui de 2004? En 10 ans, le profil sociodémographique des conducteurs a connu des évolutions sensibles. La population des automobilistes s est seniorisée plus vite que la population française, un facteur qui a contribué à maintenir le poids des bons conducteurs au global (4 conducteurs sur 10 ont plus de 55 ans). 40% sont âgés de 55 à 75 ans (contre 30% en 2004). Et seulement 4% des conducteurs sont des jeunes ans (contre 8% en 2004) Les femmes sont de plus en plus nombreuses à conduire (50%-50% en 2014 vs. 52% d hommes en 2004). Elles sont d ailleurs présentes de façon plus homogène dans chaque profil de conducteur, y compris les moins bons (même si elles restent globalement, meilleures conductrices). Sur la décennie, la féminisation du profil «affranchis» est spectaculaire (45% de femmes vs 35% en 2004), seul groupe qui conserve encore une dominante masculine, avec les «fous du volant». De réelles prises de conscience sur les risques majeurs Le Baromètre révèle des progrès notables concernant la grande vitesse sur route et l alcool au volant. 2 automobilistes sur 10 reconnaissent qu il leur arrive de rouler à plus de 170KM/H sur autoroute, contre 3 en Aujourd hui, 6% reconnaissent prendre le volant après avoir bu 4 à 5 verres d alcool. Ils étaient plus du double à l affirmer en 2004 (14%).

2 Pas d amélioration sensible sur le front de la conduite en ville alors que les automobilistes doivent de plus en plus partager l espace avec les piétons et les cyclistes. Les dangers liés à la conduite en ville demeurent parmi les plus relativisés, 46% des automobilistes urbains déclarent toujours rouler à plus de 65 km/h en ville. Pire, 47% des automobilistes n utilisent pas systématiquement le clignotant (vs 49% en 2004) et 72% admettent ne pas toujours s arrêter au feu orange (vs 71% en 2004) Le téléphone, "point noir" du baromètre sur la décennie Le téléphone, avec ses nouvelles fonctionnalités, est toujours plus envahissant dans la conduite. La conscience des dangers liés à son usage s effrite et sa fréquence d utilisation a presque été multipliée par 2 : 34% reconnaissent qu il leur arrive de téléphoner au volant, contre 18% en D ailleurs, plus de 7 automobilistes sur 10 n éteignent jamais leur téléphone avant de prendre la route. Parmi ceux qui téléphonent en conduisant, l utilisation du kit mains libres est encore trop peu répandue: 42% n utilisent pas de kit mains-libre (vs. 49% l an dernier, ce qui est tout de même mieux). 1 automobiliste sur 5 s autorise même la consultation ou l envoi de sms au volant. Banalisation de certains comportements à risque en 10 ans Ce sont : la conduite en état de fatigue ou sans pause sur de longues distances, le franchissement de lignes blanches, le dépassement par la droite et la prise modérée d alcool (2 verres). Ainsi, 26% des automobilistes admettent prendre le volant en ayant bu deux verres d alcool (vs 22% à 2006 (année de référence)). De même 30% des conducteurs déclarent qu ils leur arrivent de rouler 4/5h d affilée (vs 23% en 2004). Nouvelles pratiques : le boom du covoiturage chez les jeunes De nouveaux comportements sont entrés dans le baromètre ces dix dernières années, notamment le covoiturage qui a été utilisé par 14% des automobilistes en Cette pratique se développe plus vite chez les jeunes : près de 31% des ans l utilisent.

3

4 L'inégalité régionale face à la sécurité routière Les disparités régionales se sont creusées depuis 2004 Sur la décennie, la part des mauvais conducteurs a augmenté dans les régions urbaines les plus denses (Région Parisienne, Méditerranée, Sud Est), notamment du fait des écarts liés à la conduite en ville et à l usage du téléphone. L Ile de France ne compte plus que 51% de bons conducteurs (vs. 62% en 2004), Le Sud Est 61% (vs. 66% en 2004) et la Méditerranée 66% (vs. 71%). En Région parisienne, le poids des affranchis est passé de 28% en 2004 à 39% en 2014 (vs. 20% en moyenne nationale). En revanche, dans les régions moins fortement urbanisées, la proportion de bons conducteurs a plutôt eu tendance à progresser, grâce à de meilleurs comportements liés à la grande vitesse et l alcool. Les régions du Grand Ouest (Ouest, Centre Ouest, Sud- Ouest) et Centre comptent désormais 73% de bons conducteurs (soit une tendance à la hausse de près de 4 points pour la plupart de ces régions vs. 2004). *Légalistes + Respectueux

5

6 Focus 2014 sur les jeunes conducteurs : une inconscience du danger lourde de conséquences Les ans : la catégorie la plus vulnérable «Les jeunes représentent 4% des automobilistes mais 21%* des tués en 2013» *Source ONISR Un constat : la proportion de bons conducteurs est moins élevée chez les jeunes conducteurs (63% vs 66% chez l ensemble des automobilistes). Ils comptent significativement moins de légalistes dans leurs rangs et tendent aussi à compter plus de fous du volant. Leurs comportements en ville sont encore plus mauvais que ceux de leurs aînés, notamment en ce qui concerne le passage au feu orange : 83% des jeunes conducteurs reconnaissent ne pas toujours marquer l arrêt contre 72% pour l ensemble des automobilistes, et 58% rouler parfois à 65 km/h en ville (vs. 46%). Les jeunes conducteurs se croient davantage invincibles face à la fatigue. 85 % seulement estiment dangereux de conduire en état de fatigue (- 4 points par rapport à l ensemble des conducteurs), 59% de conduire 4 à 5h sans s arrêter (-7 points vs. l ensemble) et seulement 12% de conduire de nuit pour de longs trajets (vs. 23% pour l ensemble). Il s agit pourtant de risques auxquels ils sont largement exposés: 73% font de longs trajets de nuit (vs. 57% pour l ensemble), 62% conduisent / continuent à conduire en état de fatigue (vs. 47% pour l ensemble), 36% conduisent 4 à 5h sans s arrêter (vs. 30% pour l ensemble). Les ans ont une moindre conscience des risques liés aux changements de trajectoire intempestifs puisque 77% d'entre eux estiment dangereux les changements fréquents de file (-7 points vs. ensemble des conducteurs). Les jeunes et le téléphone : une liaison dangereuse L'usage du téléphone mobile apparait comme le risque majeur pour les ans. Ils sous-estiment le danger des smartphones et sont toujours connectés, même en conduisant. Ils n éteignent presque jamais leur téléphone avant de conduire : seulement 6% d'entre eux le font contre 20% pour l'ensemble des automobilistes. 57% des jeunes automobilistes reconnaissent qu il leur arrive de téléphoner en conduisant. Ils sont également 57% à consulter et lire leurs sms au volant, contre seulement 19% chez l'ensemble des automobilistes. Une légère amélioration de ces comportements est à souligner car cette dernière statistique atteignait 63% en Enfin ils boudent le kit main libre puisque seulement 1 jeune sur 2 l'utilise contre 58% pour l'ensemble des automobilistes.

7 Les jeunes conducteurs utilisent plus souvent leur voiture Les ans sont sous-représentés et leur poids dans la population des conducteurs a été divisé par 2 depuis 2004 : ils représentent aujourd'hui 14% des adultes mais seulement 4% des automobilistes. Pour autant, ceux qui ont fait le choix de la voiture, ont une fréquence de conduite et un kilométrage annuel moyen plus élevés que la moyenne ( km vs km en moyenne), qui s'explique par des besoins de mobilité importants et une dépendance plus forte à l automobile que beaucoup de leurs aînés au quotidien (déplacements travail ou études, loisirs et sorties le soir, week-ends, vacances ). Mais, quelques progrès notables par rapport à leurs aînés Les jeunes de 2014 sont plus conscients que les générations précédentes des risques liés à l alcool et aux médicaments ainsi qu'à l'importance de la ceinture. Les jeunes conducteurs ont une plus forte conscience des dangers liés à la grande vitesse sur route (78% vs. 71% de l ensemble des conducteurs) et respectent mieux les limitations de grande vitesse puisque 16% des jeunes avouent rouler à km/h sur autoroute (vs 19%). Pour 95% d entre eux, le défaut de ceinture à l arrière est dangereux en soi (vs. 90%) et seuls 11% omettent de la boucler lorsqu ils sont passager arrière (vs. 17%). Cependant ils commettent nettement plus d écarts et consomment davantage de cannabis au volant puisque 4% admettent prendre le volant après avoir fumé du cannabis (vs. 1% pour l ensemble).

8 Annexe Les 10 ans du Baromètre AXA Prévention Le Baromètre AXA Prévention existe depuis 2004 Depuis près de 30 ans, AXA Prévention s engage pour la prévention des risques, notamment des risques routiers. Par l étude des risques et des actions de terrain, AXA Prévention contribue à développer des comportements responsables sur la route. Initié en 2004, le «Baromètre AXA Prévention des comportements sur la route» contribue au travail d éducation et de prévention des risques routiers. Il permet en effet depuis 10 ans une prise de parole forte et novatrice, pour sensibiliser aussi bien les automobilistes que les pouvoirs publics. A la fois outil de mesure de perceptions des risques et des pratiques sur la durée, son contenu est mis à jour tous les ans à travers une grande enquête réalisée par TNS Sofres auprès d'un échantillon national représentatif. Méthodologie de l'enquête du 10 e baromètre Enquête réalisée du 12 au 24 décembre 2013 auprès d'un échantillon national représentatif de 1200 automobilistes et d'un échantillon complémentaire de 350 jeunes conducteurs (18-25 ans). Les témoignages ont été recueillis par interviews téléphoniques d'une durée moyenne de 16 minutes, au moyen d'un questionnaire CATI (interviews assistées par ordinateur). Les résultats régionaux sont le fruit d'un découpage Nielsen en 9 régions, comme c est le cas depuis l édition AXA Prévention : 30 ans d actions pour la sécurité sur la route Animée par la volonté de diminuer le nombre et la gravité des accidents de la route, AXA Prévention mène, depuis 1984, des actions qui visent à sensibiliser et éduquer les usagers aux risques. Son objectif principal est que chacun adapte son comportement pour préserver sa propre sécurité et celle des autres. Pour mener à bien ses initiatives, l association s entoure des meilleurs partenaires, qu il s agisse des pouvoirs publics, de la Sécurité routière, des collectivités locales, de la police, de la gendarmerie, des médecins. Ainsi, AXA Prévention mène de grandes actions nationales en faveur des usagers de la route les plus fragiles tels que les piétons, les deux roues motorisés, les cyclistes et les jeunes conducteurs. Quelques exemples : - L apprentissage des bons comportements sur la route doit commencer dès le plus jeune âge, car les enfants sont, dès 3 ans, très réceptifs et observateurs. C est pourquoi AXA Prévention a créé, en partenariat avec Michel Lafon Education, «Les aventures de la Famille Klaxon», une collection de trois livres pédagogiques et ludiques, pour transmettre aux enfants les bons réflexes à adopter sur la route à chaque âge, en tant que piétons, passagers ou cyclistes. Chaque ouvrage correspond à l une des tranches d âge des cycles scolaires du premier degré (3-5 ans, 6-8 ans, 9-11 ans). - AXA Prévention propose aux jeunes automobilistes des stages «Bonne Conduite» au tarif de 15, en partenariat avec le CER Réseau (soit 90% du coût du stage pris en charge par AXA Prévention). Il s agit de stages de perfectionnement à la conduite, qu il est conseillé de suivre 6 mois à 1 an après avoir passé le permis. Freinages d urgence, sensibilisation aux effets de l alcool et des drogues sur la conduite, usage inapproprié des nouvelles technologies au volant Cette formation mi-théorique, mi-pratique permet de mieux appréhender les principales causes des accidents de la route mais aussi de se familiariser avec les bases de l éco-conduite. - Un programme court, diffusé d octobre 2013 à février 2014 sur M6 et W9 «4 jeunes, 1 voiture», met en scène 4 jeunes dans leur rapport à la conduite et illustre les différents comportements à risque de manière humoristique. - Le portail internet axaprevention.fr comporte une partie dédiée à la prévention routière. Il offre des conseils de prévention à tous les usagers de la route, des témoignages d experts, des vidéos et des services gratuits, notamment un e-learning sur l'éco-conduite.

Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité sur la route, mais toujours des prises de risque

Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité sur la route, mais toujours des prises de risque Communiqué de presse Mardi 16 septembre 2014 Baromètre AXA Prévention sur le comportement des Français en deux-roues motorisés Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité

Plus en détail

Etude Assureurs Prévention - Les Français au volant

Etude Assureurs Prévention - Les Français au volant Etude Assureurs Prévention - Les Français au volant Juillet 2014 Date : juillet 2014 Etude Assureurs Prévention réalisée par OpinionWay Le contexte et les objectifs de l étude Contexte et objectifs Assureurs

Plus en détail

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Conseil national de la sécurité routière Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Sommaire 27 novembre 2012 : Manuel Valls, ministre de l Intérieur, relance le Conseil national de la sécurité routière (CNSR)

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

Le téléphone portable au volant. Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR)

Le téléphone portable au volant. Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR) Le téléphone portable au volant Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR) Contexte 2003 : interdiction d'utiliser le téléphone portable tenu en main uniquement au volant en France. Cette décision s'appuyait

Plus en détail

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012 J. 121300 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 16 mai 2012 Question 1 Le fait pour un conducteur

Plus en détail

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45 L ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE NIVEAU 3 L attestation scolaire de sécurité routière comporte : - une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de premier niveau qui se passe en 5 e

Plus en détail

La Réforme 2010. - Je peux stationner dans une zone de rencontre uniquement sur des emplacements aménagés.

La Réforme 2010. - Je peux stationner dans une zone de rencontre uniquement sur des emplacements aménagés. La Réforme 2010 - La consommation de drogue peut être décelée avec un test salivaire ou urinaire. - La première cause de mortalité des jeunes de 18 à 24 ans au volant est l alcool. - Dans une «zone 30»les

Plus en détail

ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013

ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013 ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013 Cocher la ou les orientations auxquelles répondent votre projet COMMUNICATION GRAND PUBLIC Travailler sur les représentations liées à l'alcool et aux drogues. Comprendre

Plus en détail

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Le 29 janvier 2015 Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Campagne conducteur-d-elite.ch: suivre des cours, c est avoir une conduite plus sûre. L objectif de la campagne

Plus en détail

Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch

Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch Qu est-ce que la distraction au volant? La distraction au volant s entend de tout ce qui détourne l attention accordée à la conduite.

Plus en détail

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Les accidents de la route en lien avec le travail Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Sources de données pour l étude des accidents de la route liés au travail Régimes

Plus en détail

La sécurité routière : un enjeu pour le milieu professionnel, aussi!

La sécurité routière : un enjeu pour le milieu professionnel, aussi! La sécurité routière : un enjeu pour le milieu professionnel, aussi! Accident avec arrêt Accident avec incapacité temporaire Accident avec incapacité permanente 2.000 à 4.000 25.000 86.000 Accident mortel

Plus en détail

Observatoire national interministériel de sécurité routière

Observatoire national interministériel de sécurité routière Observatoire national interministériel de sécurité routière Le téléphone portable au volant 28 mars 2007 La présente étude a été réalisée par Jean Chapelon et Pierre Sibi de l Observatoire national interministériel

Plus en détail

Les français et les jeunes conducteurs

Les français et les jeunes conducteurs DOSSIER DE PRESSE Paris, 4 mai 2015 www.jeune-conducteur-assur.com Les français et les jeunes conducteurs Révélation de l étude Jeune Conducteur Assur / Ifop Enquête menée auprès d un échantillon de 1000

Plus en détail

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l'étude GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l étude L association GEMA

Plus en détail

La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé

La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé Filiale du COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 16 novembre 2009 La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé Alors que le

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Santé, Sécurité, Environnement Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Formation initiale AP Formation ACMO 2010 Le risque routier : un risque professionnel majeur Les accidents de la

Plus en détail

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011 J. 11 1203 MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 7 septembre 2011 Question 1 Dans le cadre de l apprentissage

Plus en détail

B.E.P.E.C.A.S.E.R. EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 Septembre 2005

B.E.P.E.C.A.S.E.R. EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 Septembre 2005 MINISTERE CHARGÉ DES TRANSPORTS B.E.P.E.C.A.S.E.R. EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 7 Septembre 2005 Question n 1 Les panneaux d entrée et de sortie d agglomération définissent les limites à l intérieur

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE 5 janvier 2005 Original : FRANÇAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail sécurité et circulation

Plus en détail

La perte de vigilance ou l'attention perturbée

La perte de vigilance ou l'attention perturbée ANNEXE F La perte de vigilance ou l'attention perturbée I Perte de vigilance II Attention perturbée ou «distraction» DGO / étude des accidents corporels 2007-2011 1 DGO / étude des accidents corporels

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

Le printemps de la sécurité routière dans la Somme

Le printemps de la sécurité routière dans la Somme Invitation presse Amiens, le 5 avril 2013 Le printemps de la sécurité routière dans la Somme Du samedi 6 au samedi 13 avril 2013 Conférence de presse du préfet le mardi 9 avril à Amiens M. Jean-François

Plus en détail

Campagnes de prévention Information aux enseignants

Campagnes de prévention Information aux enseignants Information aux enseignants 1/6 Ordre de travail Objectif Diverses campagnes ont été réalisées pour augmenter la sécurité routière. En nous appuyant sur l exemple d une campagne actuelle (turbosieste),

Plus en détail

La sécurité routière C est la responsabilité de tous

La sécurité routière C est la responsabilité de tous La sécurité routière C est la responsabilité de tous Excès de vitesse...2 Facultés affaiblies et fatigue...4 Ceintures de sécurité et sièges d auto...6 Distraction du conducteur...8 Excès de vitesse Connaissez

Plus en détail

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Estimation du potentiel de développement SYNTHÈSE DES RÉSULTATS 2014 avec le soutien de Enquête 2014 Pour la seconde fois

Plus en détail

PROFIL DECEMBRE 2012 Contacts : Nathalie IRISSON, secrétaire générale - 01 53 04 16 21 Frédéric CASTELNAU, relations presse 06 62 23 05 15 www.

PROFIL  DECEMBRE 2012 Contacts : Nathalie IRISSON, secrétaire générale - 01 53 04 16 21 Frédéric CASTELNAU, relations presse 06 62 23 05 15 www. PROFIL DECEMBRE 2012 Contacts : Nathalie IRISSON, secrétaire générale - 01 53 04 16 21 Frédéric CASTELNAU, relations presse 06 62 23 05 15 www.gemaprevention.com -1- - @le_gema GEMA et GEMA Prévention

Plus en détail

Quizz s é c u r i t é

Quizz s é c u r i t é Quizz s é c u r i t é r o u t i è r e Selon vous, le nombre de personnes tuées sur les routes dans le monde chaque année représente environ : A. La population de l Estonie B. C. Les populations des villes

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012

CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012 N IDENTIFICATION : CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012 AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES DES TRAVAUX PUBLICS DE L'ETAT spécialité «routes, bases

Plus en détail

L A MAÎTRISE DU RISQUE ROUTIER EN ENTREPRISE. Édito

L A MAÎTRISE DU RISQUE ROUTIER EN ENTREPRISE. Édito Spécial Mars 2012 L A MAÎTRISE DU RISQUE ROUTIER EN ENTREPRISE Sommaire Page 1 Edito Le sens de l implication de PSRE pour que les milieux professionnels bannissent l usage du téléphone au volant. Pages

Plus en détail

Dossier de presse Jeudi 27 novembre 2008

Dossier de presse Jeudi 27 novembre 2008 «Téléphoner en conduisant multiplie par 5 les risques d accident» Lancement d une campagne nationale télévisée, radio et Internet pour alerter les Français sur les dangers du téléphone en situation de

Plus en détail

100 questions sur le livre de code

100 questions sur le livre de code 100 questions sur le livre de code 1)quel poids maximum de matériel peut transporter un véhicule conduisible avec un permis B(3,5 tonnes) 2)citer 3 catégories de conducteurs soumis à une visite médicale

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION DES ENSEIGNANTS DE LA CONDUITE AUTOMOBILEET DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE

LIVRET DE FORMATION DES ENSEIGNANTS DE LA CONDUITE AUTOMOBILEET DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE Brevet pour l exercice de la profession d enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière (B.E.P.E.C.A.S.E.R.) LIVRET DE FORMATION DES ENSEIGNANTS DE LA CONDUITE AUTOMOBILEET DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE PRÉFET DE LA LOIRE PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE Année 2015 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...3 1. BILAN 2014...4 1.1. Accidentologie dans le département de la Loire

Plus en détail

TDAH ET LA CONDUITE AUTOMOBILE

TDAH ET LA CONDUITE AUTOMOBILE DOCUMENT SUPPLÉMENTAIRE 6C TDAH ET LA CONDUITE AUTOMOBILE Points clés pour les médecins à réviser avec les adolescents et adultes atteints de TDAH: Données concernant les risques: a) Des études cliniques

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

CODE DE LA ROUTE. Points particuliers à savoir / à retenir :

CODE DE LA ROUTE. Points particuliers à savoir / à retenir : CODE DE LA ROUTE Points particuliers à savoir / à retenir : - Distance écart avec un cycliste ou un piéton que l on double : 1,5 m en campagne, 1 m en ville. - Les lampes bleues dans un tunnel sont des

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

Communiqué de presse... 2. Les résultats et enseignements du baromètre... 4. Une campagne 100% digitale... 6

Communiqué de presse... 2. Les résultats et enseignements du baromètre... 4. Une campagne 100% digitale... 6 Sommaire Communiqué de presse... 2 Les résultats et enseignements du baromètre... 4 Une campagne 100% digitale... 6 Trois questions à Michael Stora, psychanalyste et expert des mondes numériques... 8 Téléphoner

Plus en détail

En route professionnellement

En route professionnellement En route professionnellement Conseils pour des trajets sûrs bpa Bureau de prévention des accidents En route professionnellement En Suisse, les accidents de la circulation routière continuent à être à l

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr twitter.com/routeplussure Délégation à la sécurité et à la circulation routières Place des Degrés Tour Pascal B 92055 LA Défense Cedex DSCR - AVRIL 2013 -

Plus en détail

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels Les informations qui suivent sont extraites des bilans établis par : la Gendarmerie Nationale, Groupement de Nouvelle-Calédonie, la Police Nationale,

Plus en détail

AU VOLANT DE MA SANTÉ

AU VOLANT DE MA SANTÉ AU VOLANT DE MA SANTÉ AÎNÉS, êtes-vous à risque? La conduite automobile est une activité complexe. En fait, plusieurs exigences sont nécessaires pour l exercer, comme de : > bien connaître les règles

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

Sommaire. 1. Communiqué de presse 2. Campagne Assurons-nous de transmettre les bons gestes 3. L association Assureurs Prévention

Sommaire. 1. Communiqué de presse 2. Campagne Assurons-nous de transmettre les bons gestes 3. L association Assureurs Prévention Sommaire 1. Communiqué de presse 2. Campagne 3. L association Assureurs Prévention 2 Dossier de presse Paris, le 1 er septembre 2014 Communiquée éde Presse Nouvelle campagne de sensibilisation d Assureurs

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012 Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau Paris, le 24 janvier 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Manuel VALLS, ministre de l'intérieur, annonce un bilan de l accidentalité routière

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE 1 A. MODALITÉS DE MISE A DISPOSITION DU VÉHICULE RESERVATION 1) Faire la demande auprès du CDH53, définir la date à laquelle vous viendrez chercher le véhicule (hors samedi

Plus en détail

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités La sécurité du passager dépend pour une grande part du conducteur, mais il a aussi sa part de responsabilité. Des règles spécifiques en fonction du

Plus en détail

Contrôle routier du 26 juin 2015. Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone

Contrôle routier du 26 juin 2015. Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone Contrôle routier du 26 juin 2015 Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone Contacts presse : Préfecture de région : 04 67 61 61 25 pref-communication@herault.gouv.fr Facebook : facebook.com/prefet34lr

Plus en détail

Analyse factuelle de BVA

Analyse factuelle de BVA Analyse factuelle de BVA I. Evolution des déplacements 48% des habitants ont diminué au moins un type de déplacements Parmi les types de déplacements testés, ce sont les déplacements en ville et en voiture

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12 PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 1 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 4 12 Classe 5 12 Classe 6 13 Classe 7 Permis progressif (Niveau I et II) 13 Classe 8 14 Classe 9 15 1.2

Plus en détail

Les journées "Trajectoires" au service des motards

Les journées Trajectoires au service des motards PRÉFET DE LA HAUTE-SAVOIE Point presse Les journées "Trajectoires" au service des motards 19 avril 2015 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie www.haute-savoie.gouv.fr Les journées

Plus en détail

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention"

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite EF-SCOOT Prévention Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention" Ce document a été réalisé conjointement par l Inspection

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017

SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017 SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017 18 avril 2013 2 SOMMAIRE INTRODUCTION...4 DEMARCHE...5 LES CARACTERISTIQUES GENERALES DE L ACCIDENTALITE...6 LES ENJEUX...7 LES JEUNES... 7 LES

Plus en détail

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008 En partenariat avec le Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Les Français et les enjeux de la mobilité durable Août 2008 Méthodologie page 2

Plus en détail

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS C-4052 DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS Service des

Plus en détail

Et si on utilisait le vélo?

Et si on utilisait le vélo? Et si on utilisait le vélo? Marc Eloy Ivan Derré Juillet 2014 Paris peut elle devenir comme Copenhague une capitale symbole du déplacement en vélo? Le développement du Vélib, la mise en place de voies

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012 PREFET DE LA HAUTE-LOIRE Bilan de l accidentalité routière 01 Bilan national France métropolitaine Accidents corporels Tués Blessés dont blessés hospitalisés 01 60 437 3 653 75 851 7 14 011 65 04 3 963

Plus en détail

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Communiqué de Presse Rueil-Malmaison, le 16 juin 2015 MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Afin d analyser avec précision les comportements actuels des conducteurs au sein

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2015"

La santé des étudiants en 2015 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Juillet 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 % des

Plus en détail

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention COMMUNIQUE DE PRESSE Paris - 19 mai 2011 Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Embouteillages, problèmes

Plus en détail

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 202 20 DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE /24 2/24 Quelques données sur les radars dans le département En 202,

Plus en détail

2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION

2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION 1. QUE DIT LA LOI? 2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION 2 0 : Petite définition: La distraction suppose un détournement de l attention accordée à la conduite, parce

Plus en détail

PERMIS A POINTS. Faisons le point

PERMIS A POINTS. Faisons le point PERMIS A POINTS Faisons le point Capital de départ 12 POINTS (6 points pendant la période probatoire de 3 ans) 1, 2, 3, 4 ou 6 points sont retirés à chaque infraction. Quand il ne reste plus aucun point,

Plus en détail

SANTE DES ETUDIANTS 2015. emevia - La santé des étudiants en 2013 1

SANTE DES ETUDIANTS 2015. emevia - La santé des étudiants en 2013 1 SANTE DES ETUDIANTS 2015 emevia - La santé des étudiants en 2013 1 emevia - La santé des étudiants en 2013 2 1. Contexte et objectifs emevia est le premier réseau de mutuelles étudiantes de proximité EmeVia

Plus en détail

Ce que la France peut apprendre de la Suède = BEAUCOUP. et ce que la Suède peut apprendre de la France = AUTANT

Ce que la France peut apprendre de la Suède = BEAUCOUP. et ce que la Suède peut apprendre de la France = AUTANT Ce que la France peut apprendre de la Suède = BEAUCOUP et ce que la Suède peut apprendre de la France = AUTANT Åsa ERSSON Swedish Road Administration 1 Vous connaissez peut-être Volvo ABBA Ericsson Zlatan

Plus en détail

Les risques au volant: une réalité à tout âge

Les risques au volant: une réalité à tout âge Données et faits Les risques au volant: une réalité à tout âge Table des matières 1 Ventilation par tranches d'âge des personnes coresponsables d'un accident, 2012... 2 2 Principales causes d'accidents...

Plus en détail

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits ou réglementés. Cela concerne toutes les drogues illégales,

Plus en détail

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE Les points d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE points En vue d améliorer la sécurité routière au Québec, la Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ) applique depuis 17 un système de points d inaptitude.

Plus en détail

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 MINISTERE DE L EQUIPEMENT, J. 5242 DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 Question n 1 Un automobiliste arrive à une intersection où est implanté

Plus en détail

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière 1 Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière Introduction L Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

Plus en détail

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière Plan d action sécurité routière Table ronde contre l insécurité routière Objectif : combattre l insécurité routière durablement Vision Zéro Zéro mort Zéro blessé grave 2 Plan d action «sécurité routière»

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

Le permis de conduire. Préfecture des Bouches-du-Rhône Coordination départementale S.R

Le permis de conduire. Préfecture des Bouches-du-Rhône Coordination départementale S.R Le permis de conduire HISTORIQUE 1893 : Création d un «Certificat de capacité» par le Préfet de police de Paris. 1897 : Duchesse d Uzes Uzes,, première femme à obtenir ce certificat. 1899 : Décret instituant

Plus en détail

Rénovation de la banque de questions de l'etg

Rénovation de la banque de questions de l'etg Rénovation de la banque de questions de l'etg Présentation aux écoles de conduite Ministère de l'écologie, de l'énergie,du Développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations

Plus en détail

le guide du bon conducteur

le guide du bon conducteur En savoir plus www.securite-routiere.gouv.fr twitter.com/routeplussure Délégation à la sécurité et à la circulation routières Place des Degrés Tour Pascal B 92055 La Défense Cedex Délégation à la sécurité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière Le ministère de l Intérieur organise, du mercredi 8 au samedi 11 octobre 2014 inclus, les deuxièmes Rencontres de la sécurité sur l ensemble du territoire, en métropole

Plus en détail

Observatoire de la Mobilité 2015

Observatoire de la Mobilité 2015 Observatoire de la Mobilité 2015 Septembre 2015 Contexte, objectifs et méthodologie de l étude Ce document présente les principaux résultats de l Observatoire de la Mobilité 2015 réalisée par l IFOP pour

Plus en détail

La vitesse dans la circulation routière

La vitesse dans la circulation routière Promotion de la sécurité: feuilles didactiques Safety Tool N o 1 La vitesse dans la circulation routière 16 18 ans bpa Bureau de prévention des accidents La vitesse dans la circulation routière Safety

Plus en détail

ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème

ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème Au collège, les élèves doivent obtenir La partie théorique du BSR (Brevet de Sécurité Routière). Il est important de bien préparer cet

Plus en détail

Ligue contre la Violence Routière

Ligue contre la Violence Routière Ligue contre la Violence Routière La Ligue contre la violence routière, notre confrère français, vient de lancer la voiture citoyenne. Elle tient compte aussi bien de la protection de l environnement que

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé MGEL Depuis plus de 60 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes de

Plus en détail

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco 6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE Présenté par Transpoco Une flotte automobile représente un avantage pour les entreprises à la fois en terme de déplacements qui sont

Plus en détail

LES OPERATIONS (outils pédagogiques, types d'interventions) Département du Morbihan

LES OPERATIONS (outils pédagogiques, types d'interventions) Département du Morbihan LES OPERATIONS (outils pédagogiques, types d'interventions) Durant l'année scolaire, l'éducation routière cycliste Dans les écoles : Chaque année, le comité intervient auprès des élèves de CM des écoles

Plus en détail

Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse STATUS 2014. bpa Bureau de prévention des accidents

Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse STATUS 2014. bpa Bureau de prévention des accidents Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse STATUS bpa Bureau de prévention des accidents Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse

Plus en détail

VÉHICULE DE PROMENADE

VÉHICULE DE PROMENADE VÉHICULE DE PROMENADE Dépôt légal : 1 er trimestre 2010 Bibliothèque et Archives nationales du Québec ISBN 978-2-550-58627-2 (version imprimée) ISBN 978-2-550-58629-6 (version PDF) TABLE DES matières 1

Plus en détail

OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR

OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR Piétons Les causes possibles d'accidents impliquant des piétons et des véhicules sont bien connues. La négligence, l'inattention

Plus en détail

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État,

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État, Département du Val-de-Marne Charte départementale de partenariat sécurité routière entre l État, la Caisse Régionale d Assurance Maladie d Ile-de-France (CRAMIF) et la profession du transport routier de

Plus en détail

Dossier de presse. La non-assurance routière en France en 2013

Dossier de presse. La non-assurance routière en France en 2013 Dossier de presse La non-assurance routière en France en 2013 Dossier de presse Sommaire Le communiqué de presse Page 3 Quelle ampleur et quelle évolution? Page 5 Quel est le profil des non-assurés? Page

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. specimen factice

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. specimen factice RÉPUBLIQUE FRANÇAISE F le permis à specimen factice Qu est-ce que le permis à? Le permis de conduire est un certificat de capacités, obtenu après une formation et un examen, attestant qu une personne est

Plus en détail

Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire GUIDE D ANIMATION ( DVD inclus)

Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire GUIDE D ANIMATION ( DVD inclus) Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire GUIDE D ANIMATION ( DVD inclus) GUIDE D ANIMATION Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire Responsable du projet

Plus en détail