Accidents à un seul véhicule sans piéton

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accidents à un seul véhicule sans piéton"

Transcription

1 Accidents à un seul véhicule sans piéton Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont le fichier national des accidents corporels de la circulation sur la France métropolitaine constitué par les bulletins d analyse des accidents corporels (BAAC) établis par les forces de l ordre et du recensement, en milieu hospitalier, des victimes d accidents de la route du département du Rhône (Registre du Rhône). Dans le fichier national des accidents corporels de la circulation, en 2009, les accidents corporels à un seul véhicule représentent 21,6 % du total national des accidents corporels et 40,0 % des personnes tuées en France métropolitaine, soit accidents corporels et personnes tuées. 53% des accidents de véhicules seuls et 74% des personnes tuées lors de ces accidents sont enregistrés lors d accidents en rase campagne. 55,0% des tués des accidents de véhicules seuls le sont la nuit. 51,6% de l ensemble tués de véhicules légers le sont dans un accident à véhicule seul. 78,1% des tués lors d accidents à véhicules seuls sont les conducteurs du véhicule impliqué. Les accidents contre obstacles fixes représentent 70,8 % des accidents de véhicule seul en ,0 % des tués sont enregistrés parmi ces accidents. L alcool est présent dans 48,3% des accidents mortels de véhicule seul contre 29,7 % dans l ensemble des accidents mortels. La gravité des accidents sans tiers en cause est 1,85 fois plus élevée que celle constatée pour l ensemble des accidents. La gravité des accidents à un seul véhicule de nuit est 1,5 fois plus forte que de jour. Un accident corporel sur trois sur autoroutes est un accident sans tiers en cause et un peu plus de un sur quatre sur l ensemble des nationales et départementales. C est sur ce dernier réseau que le nombre de tués est le plus élevé. Pour le Registre du Rhône, au cours de la période , 47% des victimes se sont accidentées seules (n=10 612). Ce taux varie grandement selon le type d usager : il est minimal chez les occupants de voitures ou camionnettes (respectivement 28% et 30%), et maximal chez les usagers de véhicules à roulettes (94%). La majorité des victimes accidentées sans tiers ne percutent aucun obstacle (83%). Accid véhicule seul Grands thèmes de la sécurité routière en France ONISR juin 2011 Page 1 sur 10

2 La gravité des victimes accidentées sans tiers est généralement plus grande quand un obstacle fixe est percuté que lorsqu aucun obstacle n est heurté. Globalement, percuter un obstacle fixe conduit au même niveau de gravité que percuter un tiers mobile lourd (car, bus, poids lourd, train ou tram). Page 2 sur 10

3 A Fichier national des accidents corporels Définitions : Toutes les données contenues dans ce document concernent uniquement la métropole. A compter du 1 er janvier 2005, le «tué» est la personne décédée dans les trente jours (au lieu de six jusqu en 2004) après l accident et le «blessé hospitalisé» est la victime hospitalisée plus de 24 heures (au lieu du blessé grave hospitalisé plus de six jours). La victime non hospitalisée est appelée «blessé léger». I. Accidents de véhicules seuls et victimes Évolution depuis 1975 Accidents véhicule seul Tous accidents Proportion d accidents à un véhicule seul ,9% ,1% ,4% ,2% ,8% ,7% ,2% ,7% ,3% ,3% ,9% ,0% ,6% ,8% ,6% Si l on excepte l année 2005, le nombre des accidents à un seul véhicule diminue tout au long de la période observée. Il a d ailleurs été divisé par 2,7 depuis Depuis 2002, les accidents de véhicule seul en cause ont diminué de 31,4%, mais ils représentent toujours plus de 20% de l ensembe des accidents. Cette proportion est stable depuis 10 ans. Analyse détaillée en 2009 Accidents Tués 1 Gravité corporels (tués/100 accidents corporels) Véhicule seul sans tiers en cause ,95 Tous accidents ,91 La gravité des accidents sans tiers en cause est particulièrement élevée avec presque 11 tués pour 100 accidents. Cette gravité est 1,85 fois plus élevée que celle concernant l ensemble des accidents. 1 A compter du 1 er janvier 2005, le «tué» est la personne décédée dans les trente jours (au lieu de six jusqu en 2004) après l accident et le «blessé hospitalisé» est la victime hospitalisée plus de 24 heures (au lieu du blessé grave hospitalisé plus de six jours). Page 3 sur 10

4 II Caractéristique des accidents sans tiers en cause en 2009 Véhicules impliqués Véhicules impliqués dans les accidents sans tiers Véhicules impliqués dans tous les accidents Nombre A % Nombre B % Bicyclettes 386 2, ,9 8,0 Cyclomoteurs , ,9 18,0 Motocyclettes , ,0 18,8 Voitures de tourisme , ,0 11,2 Camionnettes 537 3, ,0 8,7 Poids lourds 326 2, ,8 9,3 Transports en commun 53 0, ,0 4,3 Autres véhicules , ,3 17,5 Total ,7 Le pourcentage de deux-roues motorisés impliquées dans les accidents sans tiers en cause, par rapport à l'ensemble des accidents (18,4), est sensiblement supérieur à la moyenne (12,7). Tués par catégories d usagers Tués dans les accidents sans tiers Tués dans tous les accidents Nombre A % Nombre B % Cyclistes 23 1, ,3 14,2 Cyclomotoristes 98 5, ,9 32,9 Motocyclistes , ,5 36,0 Usagers de : - voitures de tourisme , ,2 51,4 - camionnettes 86 5, ,8 55,8 - poids lourds 35 2,1 54 1,4 64,8 Autres usagers ,0 69 1,8 49,2 Total ,2 Contrairement aux accidents à plusieurs véhicules ou les usagers les moins vulnérables (protégés à l interieur d un véhicule de type voiture de tourisme, poids lourds, etc.) sont les victimes les moins nombreuses, ces usagers ont une part très importante de leurs victimes tuées dans les accidents sans tiers. Inversement, les usagers les plus vulnérables sont moins présents dans les accidents de véhicules seuls que dans les autres types d accidents (collisions notamment). Répartition jour-nuit Catégorie de jour Accidents corporels Accidents véhicules seuls Tués Gravité (tués/100 accidents corporels) Accidents corporels % A/B % A/B Tous accidents Gravité Tués (tués/100 accidents corporels) Jour , ,86 Nuit , ,32 Total , ,91 2 Transports en commun, tracteurs agricoles, voiturettes, engins spéciaux 3 Usagers de transports en commun, tracteurs agricoles, voiturettes, engins spéciaux Page 4 sur 10

5 Les accidents corporels de nuit représentent 44,9 % de l ensemble des accidents à véhicule seul mais 55,0 % des tués. La gravité des accidents de nuit est 1,5 fois plus forte que celle des accidents de jour. La gravité des accidents à véhicule seul est en moyenne 1,7 fois plus élevée que l ensembe des accidetns de jour comme de nuit. Accidents par catégories de routes Accidents véhicules seuls Tous accidents Nombre A % Nombre B % % A/B Autoroutes , ,4 35,8 Routes nationales 975 6, ,7 23,6 Routes départementales , ,6 28,6 Voiries communales et autres voies , ,3 15,9 Total ,6 Les autoroutes et les routes départementales sont plus représentées dans les accidents sans tiers en cause que dans l ensemble des accidents. En revanche, les voies communales et «autres voies» le sont beaucoup moins. C est sur les autoroutes que la proportion d accidents corporels sans tiers en cause parmi l ensemble des accidents corporels est la plus forte (35,8 %), 1,5 fois plus environ que pour l ensemble du réseau. Rase campagne Milieu urbain Répartition rural / urbain (%) Accidents véhicules seuls % / 47% Tués dans les accidents sans tiers % / 26% Tous accidents % / 70% Tués % / 29 % Les accidents sans tiers sont majoritairement (53%) des accidents de rase campagne et les trois quarts des tués lors d accidents de véhicules seuls sont également hors agglomération. Proportionnellement 40% des accidents de rase campagne sont des accidents de véhicules seuls, alors qu ils ne représentent que 14% des accidents en milieu urbain. Tués par catégories de routes Tués dans accidents sans tiers en cause Tués dans l'ensemble des accidents Nombre A % Nombre B % Autoroutes 72 4, ,3 32,0 Routes nationales 111 6, ,1 28,5 Routes départementales , ,6 42,5 Voiries communales et autres voies , ,0 39,2 Total ,0 Sur l ensemble du réseau, le nombre de tués dans les accidents sans tiers en cause représente 40,0 % du nombre total de tués dans les accidents. Plus des deux tiers des accidents de véhicule seul surviennent sur des routes départementales. % A/B 4 Bretelles d autoroutes, parkings, chemins vicinaux 5 Bretelles d autoroutes, parkings, chemins vicinaux Page 5 sur 10

6 Nature de l obstacle heurté obstacles fixes heurtés obstacles mobiles heurtés accidents corporels Tués fossé/talus/paroi rocheuse dispositif de retenue arbre poteau et support signalisation vertical bâtiment / mur / pile de pont véhicule en stationnement bordure de trottoir, ilôt, refuge et borne haute sortie de chaussée sans obst autre obst.fixe trot. ou accot autre obst. fixe sur chaussée mobilier urbain parapet Ensemble obstacles fixes véhicule véhicule sur rail 2 1 animal sauvage ou domestique autre Ensemble véhicules seuls sans obstacles déterminés (fixes ou mobiles) total des accidents véhicule seuls sans tiers en cause Les accidents contre obstacles fixes représentent 70,8 % des accidents de véhicules seuls sans tiers en cause en 2009 et 90,0 % des tués parmis les tués d accidents de véhicules seuls sans tiers en cause. 32,2 % des tués contre obtacles fixes le sont contre un arbre, ce qui présente une gravité de 30,3 tués pour 100 accidents. III Alcool et accidents de véhicules seuls en 2009 Total accidents dont au taux d alcoolémie connu % d accidents au taux d alcoolémie connu Accidents avec alcool % d accidents avec taux d alcoolémie positif* Accidents corporels sans piéton , ,0 Accidents mortels sans piéton , ,3 * : calculé par rapport aux accidents au taux d alcoolémie connu. La présence d alcool est notée dans 48,3% des accidents mortels à un seul véhicule et dans 24,0 % des accidents corporels Rappelons que l alcool était présent en 2009 dans 29,7 % de l ensemble des accidents mortels et dans 10,8 % de l ensemble des accidents corporels. Page 6 sur 10

7 B Apports du Registre du Rhône Depuis 1995 fonctionne, pour la première fois en Europe, un registre de victimes d accidents de la circulation routière. Il s agit de l enregistrement exhaustif et continu des blessés accidentés dans le Rhône, comprenant une description de leurs lésions. L ensemble des services de secours et de soins chargés de la prise en charge des victimes signale au Registre toute personne consultant à la suite d un accident de la circulation. Celui-ci doit s être produit sur une voie publique ou privée du département du Rhône et impliquer au moins un moyen mécanique de locomotion, y compris planche ou patins à roulettes. Des renseignements concernant la victime, son accident, son devenir médical, et ses lésions sont recueillis. Ce recueil médical de données constitue un précieux complément aux données des forces de l ordre, conduisant à des effectifs et caractéristiques de victimes très différents. Il est toutefois limité à un département. Les victimes recensées y sont environ 3 fois plus nombreuses (pour les années , contre 8 355), elles sont globalement moins gravement touchées, plus souvent accidentées sans antagoniste, particulièrement les usagers de deux-roues motorisés et encore plus les cyclistes, les forces de l ordre étant moins sollicitées pour ces catégories. Le Registre permet de connaître très précisément la nature des blessures consécutives aux accidents. Les résultats présentés ici concernent les victimes accidentées sans tiers recensées par le Registre, pour les années 2006 à On entend par là les victimes dont le véhicule est sorti de la route seul, et/ou a percuté un obstacle autre qu un véhicule en mouvement ou un piéton. En fin de chapitre, on présente l évolution depuis le début du Registre. Effectif total et part des victimes accidentées sans tiers, par type d usager Effectif total (avec et sans antagoniste) Victimes accidentées sans tiers nombre % voiture % deux-roues motorisé % vélo % patins, planche, trottinette % camionnette % car/bus % camion % voiturette 30 56% Autres % Total % Registre du Rhône des victimes d'accident de la circulation, Sont exclus : les 2180 piétons tous percutés par un tiers et les 64 victimes au type d usager inconnu Autres : quad (145), tracteur ou engin (21), tram (14), kart (7), fauteuil roulant (6), poussette (6), moto enfant (2), sans précision (22) Au total sur les trois années, victimes (47%) se sont accidentées seules, ce taux variant grandement selon le type d usager : il est minimal chez les occupants de voitures ou camionnettes (respectivement 28% et 30%), et maximal chez les usagers de véhicules à roulettes (94%). Pour la même période, l Observatoire national interministériel de sécurité routière a enregistré 1299 victimes sans tiers dans le Rhône. Page 7 sur 10

8 La majorité des victimes accidentées sans tiers ne percutent aucun obstacle (83%). On a ici une illustration du recueil différent entre Registre et BAAC, où les victimes accidentées sans tiers sont particulièrement sous-recensées surtout lorsqu elles ne percutent aucun obstacle et sont peu gravement atteintes. Les victimes du Registre présentent au moins une lésion (au sens de l'ais 6 ) ou sont décédées. Dans cette partie, la gravité est définie comme étant la part des victimes décédées ou survivantes avec séquelles lourdes. On distingue, au sein des victimes accidentées sans tiers, celles accidentées sans obstacle (sortie de route, fossé, talus, chute) de celles percutant un obstacle fixe (mur, arbre, glissière, poteau, mobilier urbain, ). Les victimes accidentées avec tiers mobile sont divisées en deux groupes selon la nature du tiers : léger (piéton, cycliste, usager de deux roues à moteur, voiture, camionnette ou plus rarement animal) ou lourd (car, bus, poids lourd, train ou tram). Gravité des victimes accidentées selon l antagoniste, pour les trois principaux types d usagers % de victimes décédées nombre ou survivantes avec séquelles lourdes voiture sans tiers aucun obstacle ,0% obstacle fixe ,5% avec tiers mobile léger ,7% mobile lourd 659 3,3% Deux-roues motorisé sans tiers aucun obstacle ,1% obstacle fixe 358 5,6% avec tiers mobile léger ,8% mobile lourd 105 6,7% vélo sans tiers aucun obstacle ,8% obstacle fixe 282 1,1% avec tiers mobile léger 865 1,4% mobile lourd 37 13,5% Registre du Rhône des victimes d'accident de la circulation, aucun obstacle : sortie de route, fossé, talus ou chute obstacle fixe : mur, trottoir, poteau, glissière, arbre, mobilier urbain ou véhicule en stationnement tiers mobile léger : piéton, cycliste, usager de deux roues à moteur, voiture, camionnette ou plus rarement animal, kart, quad tiers mobile lourd : car, bus, poids lourd, train ou tram La gravité des victimes accidentées sans tiers est généralement plus grande quand un obstacle fixe est percuté que lorsqu aucun obstacle n est heurté. Ainsi, pour les occupants de voiture, la part des victimes décédées ou survivantes avec séquelles lourdes est de 3,5% quand un obstacle fixe est percuté contre 2,0% quand il n y a aucun obstacle. Il en est de même pour les usagers de deux-roues motorisé : 5,6% vs 1,1%. Globalement, percuter un obstacle fixe conduit au même niveau de gravité que percuter un tiers mobile lourd, pour les occupants de voiture (respectivement 3,5% et 3,3% de tués ou survivants avec séquelles lourdes) comme pour les usagers de deux-roues motorisé (respectivement 5,6% et 6,7%). 6 Abbreviated Injury Scale, d après l AAAM Association for the Advancement of Automotive Medicine, score de gravité associé à une lésion. Page 8 sur 10

9 Les occupants de voiture sont plus souvent gravement atteints lorsqu ils ne percutent aucun obstacle que lorsqu ils percutent un tiers mobile léger : 2,0% contre 0,7% de tués ou survivants avec séquelles lourdes. C est l inverse pour les usagers de deux-roues à moteur, plus souvent gravement atteints lorsqu ils percutent un tiers mobile léger (2,8% de tués ou blessés avec séquelles lourdes) que lorsqu ils chutent seuls (1,1%). Pour les cyclistes, seules les collisions avec un tiers mobile lourd sont nettement plus graves (13,5% de tués ou blessés avec séquelles lourdes) que les autres accidents, sans tiers ou avec un tiers mobile léger. Page 9 sur 10

10 Remerciements Cette fiche thématique a été réalisée par l observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR), organisme rattaché à la délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR). L Observatoire national interministériel de sécurité routière a pour principales missions d une part la collecte, la mise en forme, l interprétation et la diffusion des données statistiques nationales et internationales. Il assure d autre part le suivi des études sur l insécurité routière, ainsi que l évaluation des nouvelles mesures de sécurité prises ou envisagées. La délégation tient particulièrement à remercier : la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), la Direction générale de la police nationale (DGPN). qui recueillent sur le terrain les données sur les accidents présentées dans ce bilan. Ainsi que : Le Registre du Rhône des victimes d accidents de la circulation, responsable scientifique Bernard Laumon. La rédaction du présent document a été coordonnée par : Louis Fernique, secrétaire général de l Observatoire, Christian Machu, secrétaire-général adjoint de l'observatoire. Ont participé à la rédaction : Christian ROY, chargé d études à l ONISR, (pilotage, coordination et relecture de la fiche), Hélène de SOLERE et Frédéric MURARD, CERTU, (coordination et pilotage des CETE), Eric EVAIN, CETE NC, responsable de l unité statistiques des accidents, Mireille CHIRON, Blandine GADEGBEKU, Amina NDIAYE, Colette Mintsa-Eya chercheuses à l IFSTTAR UMRESTTE (partie «Registre du Rhône»). Page 10 sur 10

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Les accidents de la route en lien avec le travail Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Sources de données pour l étude des accidents de la route liés au travail Régimes

Plus en détail

La sécurité routière en france

La sécurité routière en france o bservatoire national interministériel de sécurité routière 2010 La sécurité routière en france Bilan de l année 2010 La documentation Française La sécurité routière en France Bilan de l année 2010 La

Plus en détail

Moins d accidents et moins de victimes en 2009

Moins d accidents et moins de victimes en 2009 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 12 avril 2011 Moins d accidents et moins de victimes en 2009 Les chiffres des accidents de la route portant sur 2009 viennent

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

Bilan 2010 des accidents corporels en Alsace

Bilan 2010 des accidents corporels en Alsace RAPPORT Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Service Transports Février 22 Bilan 2 des accidents corporels en Avis aux lecteurs Définitions Accident corporel : accident

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012 PREFET DE LA HAUTE-LOIRE Bilan de l accidentalité routière 01 Bilan national France métropolitaine Accidents corporels Tués Blessés dont blessés hospitalisés 01 60 437 3 653 75 851 7 14 011 65 04 3 963

Plus en détail

Observatoire national interministériel de sécurité routière

Observatoire national interministériel de sécurité routière Observatoire national interministériel de sécurité routière Le 19 juin 2014. Base Etalab de données des accidents corporels de la circulation routière Extraction du fichier BAAC Année 2012 Pour chaque

Plus en détail

La sécurité routière en France

La sécurité routière en France Observatoire national interministériel de 12 20 la sécurité routière La sécurité routière en France Bilan de l'accidentalité de l'année 2012 La sécurité routière en France Bilan de l'accidentalité de

Plus en détail

Observatoire national interministériel de sécurité routière

Observatoire national interministériel de sécurité routière Observatoire national interministériel de sécurité routière Le 3 juillet 2012 Base de données accidents sur 6 années avec informations de géolocalisation Cette base est extraite du fichier national des

Plus en détail

Calcul du coût moyen d un type d accidents donné

Calcul du coût moyen d un type d accidents donné Calcul du coût moyen d un type d accidents donné L ONISR fournit chaque année dans son bilan de la sécurité routière en France les coûts actualisés des victimes et des dégâts matériels résultant de l insécurité

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 202 20 DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE /24 2/24 Quelques données sur les radars dans le département En 202,

Plus en détail

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière 1 Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière Introduction L Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

Plus en détail

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux COTITA Centre Est 29 mai 2012 Évolution de l accidentalité et futurs enjeux Christian Machu Secrétaire général-adjoint Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) Sommaire 1.

Plus en détail

DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ

DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ PARTIE 6 # DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ / LES ACCIDENTS ET LES USAGERS Les accidents et les usagers Selon les modes de déplacement 161 DONNÉES GÉNÉRALES D

Plus en détail

Bilan des accidents de la route 2013

Bilan des accidents de la route 2013 1. Accidents corporels et victimes - principales tendances Comparaison 2012 / 2013 2012 2013 Diff. en % Accidents corporels 1019 949-7 dont mortels 34 41 +21 Victimes tuées 34 45 +32 Blessés graves 339

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec BILAN ROUTIER 2014 Société de l assurance automobile du Québec SAAQ BILAN ROUTIER 2014 1 SOMMAIRE IL Y A EU 336 DÉCÈS SUR LES ROUTES EN 2014, SOIT 55 DE MOINS QU EN 2013, CE QUI REPRÉSENTE UNE DIMINUTION

Plus en détail

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30 Cabinet du préfet Bureau de la communication interministérielle Fort-de-France, le 2015 Dossier de presse Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015 Conférence de presse Vendredi 13 février

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012 Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau Paris, le 24 janvier 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Manuel VALLS, ministre de l'intérieur, annonce un bilan de l accidentalité routière

Plus en détail

Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière

Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière joue un rôle central dans l orientation et l évaluation de

Plus en détail

Extrait du Guide d aide à la codification du BAAC. Document réalisé par l ONISR et le SETRA Avec la collaboration du CETE du Sud-Ouest

Extrait du Guide d aide à la codification du BAAC. Document réalisé par l ONISR et le SETRA Avec la collaboration du CETE du Sud-Ouest Extrait du Guide d aide à la codification du BAAC Document réalisé par l ONISR et le SETRA Avec la collaboration du CETE du Sud-Ouest Décembre 2012 Définition de l accident corporel de la circulation routière

Plus en détail

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Conseil national de la sécurité routière Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Sommaire 27 novembre 2012 : Manuel Valls, ministre de l Intérieur, relance le Conseil national de la sécurité routière (CNSR)

Plus en détail

Les journées "Trajectoires" au service des motards

Les journées Trajectoires au service des motards PRÉFET DE LA HAUTE-SAVOIE Point presse Les journées "Trajectoires" au service des motards 19 avril 2015 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie www.haute-savoie.gouv.fr Les journées

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Vitesse et mortalité Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur et

Plus en détail

N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le. PROPOSITION DE LOI visant à renforcer la protection et la sécurité

Plus en détail

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité Introduction: Être responsable de ses actes Vivre en société exige l existence et le respect de règles visant à garantir la liberté des individus qui la composent, 2 mais aussi à les protéger sur les plans

Plus en détail

Emmanuelle Amoros, Mireille Chiron, Amina Ndiaye, Bernard Laumon

Emmanuelle Amoros, Mireille Chiron, Amina Ndiaye, Bernard Laumon Cyclistes Victimes d Accident (CVA) Partie 1 : caractéristiques et bilan lésionnel Emmanuelle Amoros, Mireille Chiron, Amina Ndiaye, Bernard Laumon Unité Mixte de Recherche Épidémiologique et de Surveillance

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE PRÉFET DE LA LOIRE PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE Année 2015 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...3 1. BILAN 2014...4 1.1. Accidentologie dans le département de la Loire

Plus en détail

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45 L ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE NIVEAU 3 L attestation scolaire de sécurité routière comporte : - une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de premier niveau qui se passe en 5 e

Plus en détail

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels Les informations qui suivent sont extraites des bilans établis par : la Gendarmerie Nationale, Groupement de Nouvelle-Calédonie, la Police Nationale,

Plus en détail

Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière

Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière Mercredi 1er juillet 2015 Bilan de l accidentologie en Saône-et-Loire Évolution des ATBH 2015/2014 pour la période du 1er janvier au 28 juin Période

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnateur et rédacteur

Plus en détail

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012 J. 121300 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 16 mai 2012 Question 1 Le fait pour un conducteur

Plus en détail

Statistique vaudoise des accidents

Statistique vaudoise des accidents Statistique vaudoise des accidents 2013 Table des matières Page Page 1 Table des matières Influence de l'alcool 2 Légendes et abréviations 18 Ivresse et circulation Accidentologie dans le temps 19 Ivresses

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. J u i n2 0 1 2 Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnatrice

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière mars 2006

Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Le mécanisme d accident Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017

SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017 SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017 18 avril 2013 2 SOMMAIRE INTRODUCTION...4 DEMARCHE...5 LES CARACTERISTIQUES GENERALES DE L ACCIDENTALITE...6 LES ENJEUX...7 LES JEUNES... 7 LES

Plus en détail

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention"

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite EF-SCOOT Prévention Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention" Ce document a été réalisé conjointement par l Inspection

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

Contrôle routier du 26 juin 2015. Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone

Contrôle routier du 26 juin 2015. Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone Contrôle routier du 26 juin 2015 Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone Contacts presse : Préfecture de région : 04 67 61 61 25 pref-communication@herault.gouv.fr Facebook : facebook.com/prefet34lr

Plus en détail

MESURE DE L EXPOSITION AU RISQUE D ACCIDENT DE LA ROUTE À L AIDE DES ENQUÊTES DE MOBILITÉ

MESURE DE L EXPOSITION AU RISQUE D ACCIDENT DE LA ROUTE À L AIDE DES ENQUÊTES DE MOBILITÉ MESURE DE L EXPOSITION AU RISQUE D ACCIDENT DE LA ROUTE À L AIDE DES ENQUÊTES DE MOBILITÉ Haddak M., Amoros E., Bouaoun L., Pascal L., Mintsa-Eya C. Umrestte (IFSTTAR-Univ. Lyon1) 7 colloque Francophone

Plus en détail

Index. Introduction. Page. Règles fondamentales 3. De l égard pour les piétons 5. Les transports publics 7. La priorité de droite 9

Index. Introduction. Page. Règles fondamentales 3. De l égard pour les piétons 5. Les transports publics 7. La priorité de droite 9 La priorité et moi Index Page Règles fondamentales 3 De l égard pour les piétons 5 Les transports publics 7 La priorité de droite 9 Panneaux de signalisation 10 Signaux lumineux 12 Le trafic en sens inverse

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière Le ministère de l Intérieur organise, du mercredi 8 au samedi 11 octobre 2014 inclus, les deuxièmes Rencontres de la sécurité sur l ensemble du territoire, en métropole

Plus en détail

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis Bienvenue 23/10/2014 Réseau wifi public: t Godshuis Filip Van Alboom Testez votre connaissance du Code de la route Responsable commercial auto-école VAB A. J ai priorité B. Je dois céder le passage Le

Plus en détail

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 MINISTERE DE L EQUIPEMENT, J. 5242 DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 Question n 1 Un automobiliste arrive à une intersection où est implanté

Plus en détail

La situation en France

La situation en France La situation en France Motocyclettes et cyclomoteurs = moins de 2% du trafic 26% des morts (chiffres 2010) 1/3 des morts en milieu urbain 2/3 en milieu rural 2/3 des blessés en milieu urbain 1/3 en milieu

Plus en détail

La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 2014 et évolutions

La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 2014 et évolutions La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 201 et évolutions Observatoire Départemental de la Sécurité Routière d Ille-et-Vilaine Sommaire, indicateurs et définitions Sommaire Les définitions Page

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

N 2527 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2527 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2527 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 20 mai 2010. PROPOSITION DE LOI visant à renforcer la protection et

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

Mise au point d indicateurs nationaux de surveillance des accidents de circulation liés au travail

Mise au point d indicateurs nationaux de surveillance des accidents de circulation liés au travail Santé travail Mise au point d indicateurs nationaux de surveillance des accidents de circulation liés au travail Étude exploratoire à partir des données de réparation des accidents du travail issues des

Plus en détail

L indemnisation des victimes faibles d accidents de la circulation L article 29 bis

L indemnisation des victimes faibles d accidents de la circulation L article 29 bis L indemnisation des victimes faibles d accidents de la circulation L article 29 bis - Rédaction : Hélène de RODE, Avocat, Ancien maître de conférences invité à l UCL, Présidente de l European Academy of

Plus en détail

Dossier coordonné par Problème de transport au premier abord,

Dossier coordonné par Problème de transport au premier abord, Accidents de la route des handicaps et des décès évitables dossier Dossier coordonné par Problème de transport au premier abord, Pascale Gayrard les accidents de la route constituent Médecin de santé publique,

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Edmonton, 11 juin 2012 Catherine Berthod, ing., urb. Direction de la sécurité en transport

Plus en détail

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A.

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. INTRODUCTION Moyens de transport = élément clé de expansion économique; Certains effets

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------------------------

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 14/2009/CM/UEMOA PORTANT INSTITUTION ET ORGANISATION D UN SYSTEME D INFORMATION SUR LES ACCIDENTS

Plus en détail

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance Définition Un accident corporel (mortel ou non mortel) de

Plus en détail

GUIDE DE SÉCURITÉ À VÉLO. 7 e édition

GUIDE DE SÉCURITÉ À VÉLO. 7 e édition GUIDE DE SÉCURITÉ À VÉLO 7 e édition AVANT DE PARTIR UN VÉLO EN ORDRE c est important A Vérifiez la pression des pneus B Vérifiez si la chaîne saute C Vérifiez l état des freins D Vérifiez l équipement

Plus en détail

CENTRE DE CONNAISSANCE SÉCURITE ROUTIÈRE

CENTRE DE CONNAISSANCE SÉCURITE ROUTIÈRE CENTRE DE CONNAISSANCE SÉCURITE ROUTIÈRE ANALYSE STATISTIQUE DES ACCIDENTS DE LA ROUTE 2010 Merci de référer à ce document de la façon suivante : Nuyttens, N., Focant F., Casteels Y. (2012) Analyse statistique

Plus en détail

Sommaire 1 - EDITORIAL Mot de la Préfète...3

Sommaire 1 - EDITORIAL Mot de la Préfète...3 Sommaire 1 - EDITORIAL Mot de la Préfète...3 2 - PRÉFACE Contexte national...4 La démarche d'élaboration du DGO 2013-2017...5 Caractéristiques du département Guadeloupe (971)...6 3 - BILAN DE SÉCURITÉ

Plus en détail

OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR

OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR Piétons Les causes possibles d'accidents impliquant des piétons et des véhicules sont bien connues. La négligence, l'inattention

Plus en détail

CIRCULATION DES PIETONS ET DES DEUX ROUES: cas du Cameroun

CIRCULATION DES PIETONS ET DES DEUX ROUES: cas du Cameroun CIRCULATION DES PIETONS ET DES DEUX ROUES: cas du Cameroun Présenté par : M. BEKOLO MINKOUMOU Sous-directeur en charge de l Entretien Routier au Ministère des Travaux Publics Yaoundé Cameroun INTRODUCTION

Plus en détail

8.4. Les accidents. La santé observée dans les régions de France

8.4. Les accidents. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Les accidents 8.4 Le contexte Les accidents, souvent générateurs de handicaps sévères et de décès ont un coût à la fois humain, économique et social très lourd.

Plus en détail

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités La sécurité du passager dépend pour une grande part du conducteur, mais il a aussi sa part de responsabilité. Des règles spécifiques en fonction du

Plus en détail

Pour l ajout d un «Code de la rue» à notre Code de la route. Un code de la rue : pourquoi?

Pour l ajout d un «Code de la rue» à notre Code de la route. Un code de la rue : pourquoi? Pour l ajout d un «Code de la rue» à notre Code de la route Un code de la rue : pourquoi? Le Club des villes cyclables dont le slogan fondateur, en 1989, était «partageons la rue» fait toujours du rééquilibrage

Plus en détail

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation BILAN ROUTIER Portrait de la sécurité routière et de la circulation 2010 UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! Le partage de la route en milieu urbain est l enjeu qui pose le plus grand défi autant aux usagers

Plus en détail

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN Une ambition : généraliser les procédures d analyse de tous les accidents corporels de la circulation. Une démarche effective

Plus en détail

Les risques au volant: une réalité à tout âge

Les risques au volant: une réalité à tout âge Données et faits Les risques au volant: une réalité à tout âge Table des matières 1 Ventilation par tranches d'âge des personnes coresponsables d'un accident, 2012... 2 2 Principales causes d'accidents...

Plus en détail

Aménagement : comment favoriser le déplacement des piétons?

Aménagement : comment favoriser le déplacement des piétons? Aménagement : comment favoriser le déplacement des piétons? Préfecture du Var Pourquoi favoriser les piétons? Pour préserver la planète : moins de véhicules à moteur, moins de rejets de gaz d'échappement,

Plus en détail

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011 J. 11 1203 MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 7 septembre 2011 Question 1 Dans le cadre de l apprentissage

Plus en détail

QUELS RÉFLEXES ADOPTER EN VILLE?

QUELS RÉFLEXES ADOPTER EN VILLE? QUESTIONS DE CONDUITE PIÉTONS, CYCLISTES, CONDUCTEURS QUELS RÉFLEXES ADOPTER EN VILLE? Les assureurs avec vous Pourquoi ce guide? En ville, les accidents de circulation sont spécifiques. Du fait de vitesses

Plus en détail

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 480 tests Code de la route Jean-Luc Millard Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 Codoroute - Tendance & Repères S é r i e N 1 À la sortie de ce carrefour, je vais emprunter la rue la plus à gauche,

Plus en détail

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière Plan d action sécurité routière Table ronde contre l insécurité routière Objectif : combattre l insécurité routière durablement Vision Zéro Zéro mort Zéro blessé grave 2 Plan d action «sécurité routière»

Plus en détail

Sécurité routière : bilan des actions et statistiques 2013.

Sécurité routière : bilan des actions et statistiques 2013. REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Chancellerie d'etat Service communication et information Genève, le 10 mars 2014 Aux représentant-e-s des médias Communiqué du département de la sécurité et de l économie

Plus en détail

Dossier de presse Bilan de la lutte contre la délinquance et l insécurité routière dans le département de l Aisne

Dossier de presse Bilan de la lutte contre la délinquance et l insécurité routière dans le département de l Aisne PREFET DE L AISNE Laon, le 24 janvier 2014 Dossier de presse Bilan de la lutte contre la délinquance et l insécurité routière dans le département de l Aisne Contact presse : Service départemental de la

Plus en détail

BILAN 2010 DES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION ROUTIERE

BILAN 2010 DES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION ROUTIERE Direction Générale des Services Techniques Direction Transports et Déplacements BILAN 2010 DES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION ROUTIERE Septembre 2011 SOMMAIRE Préalable page 2 Rappel des modes de transmission

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE L ÉQUIPEMENT, DU TOURISME ET DE LA MER Arrêté du 15 janvier 2007 portant application du décret n o 2006-1658 du 21 décembre 2006

Plus en détail

Les accidents. Faits marquants. Contexte

Les accidents. Faits marquants. Contexte Faits marquants, en tant que traumatismes ou empoisonnements non intentionnels, comprennent les accidents du travail, les accidents de la vie courante et les accidents de la circulation. Seuls ces deux

Plus en détail

Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse STATUS 2014. bpa Bureau de prévention des accidents

Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse STATUS 2014. bpa Bureau de prévention des accidents Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse STATUS bpa Bureau de prévention des accidents Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse

Plus en détail

CODE DE LA ROUTE. Points particuliers à savoir / à retenir :

CODE DE LA ROUTE. Points particuliers à savoir / à retenir : CODE DE LA ROUTE Points particuliers à savoir / à retenir : - Distance écart avec un cycliste ou un piéton que l on double : 1,5 m en campagne, 1 m en ville. - Les lampes bleues dans un tunnel sont des

Plus en détail

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement?

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? 1 Concerne : Abords d école limitation 30Km/h Gilet rétro réfléchissant Camions Nouvelles cartes de stationnement - Motards Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? Arrêté Royal

Plus en détail

DONNÉES DE SITUATION DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE

DONNÉES DE SITUATION DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE PARTIE 2 # DONNÉES DE SITUATION DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DONNÉES DE SITUATION DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE / LES GRANDES DATES DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE Les grandes dates de la sécurité routière 45 1893 véhicules.

Plus en détail

2004 2014 : un risque a chassé l autre

2004 2014 : un risque a chassé l autre 2004 2014 : un risque a chassé l autre En 10 ans, le profil des conducteurs français a évolué, leur rapport à la conduite aussi. Pour autant le poids des bons et mauvais conducteurs est resté stable, de

Plus en détail

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Le 29 janvier 2015 Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Campagne conducteur-d-elite.ch: suivre des cours, c est avoir une conduite plus sûre. L objectif de la campagne

Plus en détail

PREFECTURE DE VAUCLUSE

PREFECTURE DE VAUCLUSE 1 PREFECTURE DE VAUCLUSE DGO rédigé en décembre 2008 par la coordination sécurité routière de Vaucluse 2 Page 3 : Préambule Page 5 : Les caractéristiques de l'insécurité routière du département de Vaucluse

Plus en détail

MODIFICATION de la LÉGISLATION ROUTIÈRE depuis la parution du livre FEU VERT pour le permis de conduire

MODIFICATION de la LÉGISLATION ROUTIÈRE depuis la parution du livre FEU VERT pour le permis de conduire MODIFICATION de la LÉGISLATION ROUTIÈRE depuis la parution du livre FEU VERT pour le permis de conduire 7e édition Législation routière - Mise à Jour. Entrée en vigueur : 01-09-2005. Mises à jour 2005

Plus en détail

LA ZONE 30. La «zone 30» est un ensemble de voiries à vitesse inférieure à 30 km/h. Elle peut être plus ou moins étendue.

LA ZONE 30. La «zone 30» est un ensemble de voiries à vitesse inférieure à 30 km/h. Elle peut être plus ou moins étendue. LA ZONE 30 DEFINITION 1 «zone 30» section ou ensemble de sections de voies constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, la vitesse des véhicules est limitée à 30km/h.

Plus en détail

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS C-4052 DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS Service des

Plus en détail

CENTRE DE CONNAISSANCE SÉCURITE ROUTIÈRE

CENTRE DE CONNAISSANCE SÉCURITE ROUTIÈRE CENTRE DE CONNAISSANCE SÉCURITE ROUTIÈRE BLIND SPOT ACCIDENT CAUSATION (BLAC) ETUDE MULTIDISCIPLINAIRE APPROFONDIE SUR LES ACCIDENTS ENTRE POIDS LOURDS ET USAGERS FAIBLES EN FLANDRE-ORIENTALE ET EN FLANDRE-OCCIDENTALE

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN

PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN RÈGLEMENT NUMÉRO 449-2010 Règlement établissant la réglementation en matière de circulation, de stationnement et autres règles

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Pour connaître le nombre de points sur votre permis, connectez-vous sur le site : www.interieur.gouv.fr les principales infractions au code de la route et leurs sanctions En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

Plus en détail

ABS 2RM : quels effets observés sur la fréquence accident?

ABS 2RM : quels effets observés sur la fréquence accident? ABS 2RM : quels effets observés sur la fréquence accident? Bertrand Nelva-Pasqual, Mutuelle des Motards Journées Scientifiques "Deux-roues motorisés" 15 et 16 octobre 2013, Lyon-Bron Groupe d Échanges

Plus en détail

Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi

Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi Madame la Maire du 8 ème arrondissement, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames, Messieurs, Bonjour

Plus en détail

La prise en compte des 2RM dans les aménagements

La prise en compte des 2RM dans les aménagements La prise en compte des 2RM dans les aménagements Pourquoi les prendre en compte? Quels outils? Bérengère Varin novembre 2011 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement

Plus en détail

ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013

ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013 ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013 Cocher la ou les orientations auxquelles répondent votre projet COMMUNICATION GRAND PUBLIC Travailler sur les représentations liées à l'alcool et aux drogues. Comprendre

Plus en détail