Poids lourds en 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Poids lourds en 2007"

Transcription

1 Poids lourds en 2007 Avertissements : Toutes les données contenues dans ce document concernent uniquement la métropole. A compter du 1 er janvier 2005, le «tué» est la personne décédée dans les trente jours (au lieu de six jusqu en 2004) après l accident et le «blessé hospitalisé» est la victime hospitalisée plus de 24 heures (au lieu du blessé grave hospitalisé plus de six jours). Pour effectuer des comparaisons, l'observatoire utilise un coefficient de majoration du nombre de tués qui s'élevait à 9 % jusqu en 1992, 5,7 % de 1993 à 2003 et 6,9 % en Toutefois, afin de simplifier les calculs, pour les comparaisons avec chacune des années remontant jusqu à l année 2000, l Observatoire préconise une majoration unique de 6,9 %. Sont concernés par ce chapitre : les camions seuls (véhicules routiers rigides automobiles conçus exclusivement ou principalement pour le transport de marchandises, et dont le poids total autorisé en charge excède 3,5 tonnes), les camions avec remorque, les tracteurs routiers (véhicules routiers à moteur conçus exclusivement ou principalement pour le remorquage d autres véhicules routiers non automobiles, essentiellement des semi-remorques). Pour plus de détails, on se reportera à l étude sectorielle La sécurité des poids lourds en 2005 sur le site dans sa version électronique et la Documentation française dans sa version papier. Synthèse Près de de ces véhicules sont en circulation, dont plus de tracteurs routiers. Le parcours annuel moyen d un poids lourd est d un peu plus de kilomètres. L impact des poids lourds sur la sécurité routière est faible puisqu ils représentent 3,2 % des véhicules dans les accidents corporels (dont 0,5 % pour les poids lourds étrangers) et 11,0 % des véhicules dans les accidents mortels (dont 1,7 % pour les poids lourds étrangers) alors qu ils représentent 6,5 % des kilomètres parcourus en France (dont 1,5 % pour les poids lourds étrangers). Peu de tués sont à déplorer dans ces véhicules (68 dont 19 étrangers) mais le bilan des tués dans les accidents où ils sont est lourd (662 tués dont 97 avec des véhicules étrangers). Ce sont les collisions avec des voitures de tourisme qui sont les plus fréquentes et qui provoquent le plus de tués. Sur l ensemble des conducteurs responsables, les conducteurs de poids lourds représentent 3,0 % et leur part de responsabilité est moins élevée que la moyenne. Globalement, en 2007, par rapport à 2006, les vitesses moyennes pratiquées par les conducteurs de poids lourds sont restées à peu près stables à l exception des traversées d agglomérations par les routes nationales où elles se sont dans l ensemble légèrement dégradées.

2 L indice synthétique montre par ailleurs qu en 2007, 46,6 % des conducteurs de poids lourds dépassent les vitesses limites et que hors autoroutes, ils sont 12,6 % à dépasser les vitesses limites + 10 km/h. I. Données générales Immatriculations de véhicules neufs (1) dont tracteurs Parc au 1 er janvier Nombre de permis de conduire délivrés (3) (2) dont tracteurs C EC routiers routiers 1970 ND ND ND (C-C1) (CL + C) (C + EC) (CL + C) (C + EC) ND : non disponible. Sources : (1) SESP/DAEI ; (2) CCFA ; (3) DSCR. Le parc de poids lourds est calculé principalement à partir des immatriculations de véhicules neufs - véhicules «entrants» parfaitement connus - et d un coefficient de survie des véhicules - véhicules «sortants» assez mal connus. Définition des permis CL : jusqu au 30 juin 1990, véhicules de plus de 3,5 tonnes et inférieurs ou égaux à 19 tonnes pour les véhicules isolés ou inférieurs ou égaux à 12,5 tonnes pour les véhicules articulés. Devient C au 1 er juillet C : jusqu au 30 juin 1990, véhicules utilitaires de plus de 19 tonnes isolés et de plus de 12,5 tonnes articulés. Devient EC au 1 er janvier Depuis le 1 er juillet 1990, véhicules automobiles isolés, autres que ceux de la catégorie D (transports en commun), dont le PTAC excède 3,5 tonnes. EC : ensemble des véhicules couplés dont le véhicule tracteur entre dans la catégorie C, attelé d une remorque dont le PTAC excède 750 kg (C1 jusqu au 1 er janvier 1985). Le parc total de poids lourds, après être resté pendant quinze ans aux environs de véhicules est passé depuis les années 90 aux environs de Il dépasse les depuis 2001 mais n a pas encore franchi la barre des à ce jour. En revanche, le parc de tracteurs routiers de près de en 1970 a été multiplié par 4,5 pour atteindre unités en Il évolue depuis aux environs de par an. Le nombre d immatriculations de véhicules neufs, après avoir connu une nette augmentation entre 1985 et 1990 (+ 42,5 %) avait nettement chuté en 1995 ( 16,6% par rapport à 1990). En 2000, nouvelle embellie (+ 38 % par rapport à 1995) mais qui s amenuise les trois années suivantes puisqu en 2003, elles ont déjà baissé de 21,5 % par rapport à La reprise amorcée en 2004, poursuivie en 2005, après une pose en 2006 a continué en Le nombre de permis de conduire délivrés, élevé en 1990 (près de ) chute à en Il augmente à nouveau fortement à partir de 2000 et se situe à en 2004, après

3 une stagnation en 2005 et 2006, nous voyons en 2007 une forte reprise du nombre de permis pour atteindre permis délivrés. II. Circulation En 2007, alors qu une voiture de tourisme parcourt en moyenne kilomètres par an, le parcours annuel moyen d un poids lourd se situe en moyenne à kilomètres. Circulation des poids lourds de plus de 5 tonnes* Poids lourds immatriculés en France Kilomètres parcourus (milliards) 24,2 24,5 24,3 24,8 25,4 26,4 26,5 26,8 27,0 26,4 27,4 27,2 27,4 28,0 Part dans la circulation totale 5,20 % 5,14 % 5,04 % 5,04 % 5,01 % 5,05 % 5,04 % 4,91 % 4,89 % 4,74 % 4,89 % 4,89 % 4,93 % 5,00 % Poids lourds immatriculés à l étranger Kilomètres parcourus (milliards) 4,4 4,8 5,1 5,4 5,8 6,0 6,4 6,6 6,9 7,0 7,6 7,9 8,1 8,4 Part dans la circulation totale 0,95 % 1,01 % 1,06 % 1,10 % 1,14 % 1,15 % 1,22 % 1,21 % 1,25 % 1,26 % 1,36 % 1,42 % 1,46 % 1,50 % poids lourds Kilomètres parcourus (milliards) 28,6 29,3 29,4 30,2 31,2 32,4 32,9 33,4 33,9 33,4 35,0 35,1 35,5 36,4 Part dans la circulation totale 6,15 % 6,15 % 6,09 % 6,14 % 6,15 % 6,19 % 6,26 % 6,12 % 6,13 % 6,00 % 6,25 % 6,31 % 6,39 % 6,50 % * : en milliards de véhicules x kilomètres parcourus. Source : SESP/DAEI, 45 ème rapport de la Commission des comptes des transports de la Nation. Circulatio n tous véhicules 465,3 476,4 482,4 491,7 507,0 523,1 525,8 545,4 552,7 556,9 559,9 556,0 555,5 560,2 Entre 1997 et 2007, la circulation totale des poids lourds français et étrangers est passée de 30,2 milliards de véhicules x kilomètres parcourus à 36,4 milliards, soit une progression de 20,5 % alors que dans le même temps la circulation totale s accroissait de 13,9 %. Il convient de noter que, bien que les chiffres soient relativement faibles pour les poids lourds étrangers, la circulation de ces véhicules a progressé beaucoup plus vite dans le même temps (+ 52,5 %) que celle des poids lourds français (+13,0 %). III. Tonnage transporté par la route En 2007, 395,2 milliards de tonnes x kilomètres de marchandises ont été transportées en France, 42,6 milliards de tonnes x kilomètres l ont été par voie ferroviaire, 323,3 par la route, 7,5 par voies navigables et 21,7 par oléoducs. Plus de 81,8 % des marchandises transportées le sont par la route (source : DAEI/SESP d après l enquête TRM 45 ème rapport de la Commission des comptes des transports de la Nation).

4 IV. corporels et victimes Évolution depuis 1970 Poids lourds véhicules Tués à 6 jours 1 Victimes dans les poids lourds dont blessés graves 1 (tués pour 100 victimes*) impliquant au moins un poids lourd ,85 ND ,06 ND , , , , , , , , , Poids lourds véhicules Tués à 30 jours 1 Victimes dans les poids lourds dont blessés hospitalisés 1 (tués pour 100 victimes*) impliquant au moins un poids lourd 2004 corrigée , , , , ND : non disponible. * : tués + blessés. Le nombre de poids lourds dans les accidents de la route a été divisé par 4,8 entre 1970 et 2007 alors que le nombre total de véhicules n a été divisé que par 2,8, ce qui signifie que l impact des poids-lourds sur la sécurité routière a baissé. Le nombre de tués stabilisé depuis 2004 aux environs de 90 par an a fortement diminué en Le nombre de blessés a retrouvé un niveau normal par rapport à 2006, la forte hausse constatée en 2006 provient d un problème de saisie des bulletins d analyse d accident corporel par les forces de l ordre, ce qui entraîne une forte baisse de la gravité. 1 Voir avertissements en début de document.

5 Analyse des poids lourds dans les accidents de la circulation en 2007 Ancienneté du véhicule 34,4 % d entre eux circulaient depuis moins de trois ans, 50,9 % depuis moins de cinq ans. 11,8 % roulaient depuis dix ans et plus Manœuvre principale 56,8 % circulaient sans changer de direction, 6,9 % changeaient de file à avant l accident gauche ou à droite (dont 5,7% changeaient de file à droite) et 5,3 % tournaient à gauche Point de choc dans 62,2 % des cas le point de choc se situait à l avant dont 25 % en choc frontal, dans 21,3 % des cas à l arrière et dans 16,0 % des cas sur le côté Conditions dans 77,4% des cas, les conditions atmosphériques étaient normales et atmosphériques dans 13,4 % des cas, il pleuvait Luminosité dans 75,6 % des cas il faisait jour et dans 24,4 % des cas c était la nuit Lieu dans 84,2 % des cas la collision a eu lieu hors intersection et dans 15,8 % des cas en intersection Mois de l année c est septembre que le nombre d accidents a été le plus élevé (435), puis en août (420). C est en octobre qu il a été le plus faible (323) Réseaux les accidents se sont répartis en 24,6 % sur les autoroutes, 15,8 % sur les routes nationales, et 31,6 % sur les routes départementales et 28,0 % sur les voies communales Nombre de véhicules les poids lourds ont été dans 65,0 % des cas dans des accidents dans les à deux véhicules, 19,5 % des cas dans des accidents à trois véhicules et accidents plus et dans 15,5 % des cas ils étaient seuls (9,5 % des cas dans des accidents sans piéton et dans 6,0 % des cas dans des accidents avec un ou plusieurs piétons) Analyse de la mortalité en 2007 Tués dans les poids lourds Milieu Rase urbain campagne Usagers Conducteurs Passagers Sexe Femmes 1 1 Hommes Classes d âge Moins de 18 ans ans ans ans et plus 5 5 Indéterminé 1 1 Localisation En intersection Hors intersection Eclairement Jour Nuit Ensemble En 2007, 1,5 % des tués sur la route le sont en tant qu usagers de poids lourds. 89,7 % le sont en rase campagne et 10,3 % en milieu urbain ; 89,7 % sont des conducteurs et 98,5 % sont des hommes ; 88,2 % des tués le sont hors intersection ; 55,9 % le sont de jour.

6 Tous usagers de poids lourds dont usagers de poids lourds étrangers Tués à 30 jours * tués + blessés. Victimes dans les poids lourds dont blessés hospitalisés (tués pour 100 victimes*) , ,86 En 2007, les usagers de poids lourds étrangers représentent 27,9 % de l ensemble des tués en poids lourds et 18,6 % des blessés hospitalisés. Leur gravité, exprimée en tués pour 100 victimes, est 1,7 fois plus élevé que celle de l ensemble des accidentés en poids lourds. Accidentalité propre aux poids lourds en 2007 Bilan des victimes dans les accidents avec au moins un poids lourd corporels Tués hospitalisés légers blessés (tués/100 victimes*) avec au moins un poids lourd ,46 dont accidents avec au moins un poids lourd étranger ,36 Tous accidents ,28 * : tués + blessés. Les poids lourds représentent 3,2 % des véhicules dans les accidents corporels (dont 0,5 % pour les poids lourds étrangers) et 11,0 % des véhicules dans les accidents mortels (dont 1,7 % pour les poids lourds étrangers) alors qu ils représentent 6,5 % des kilomètres parcourus en France (dont 1,5 % pour les poids lourds étrangers). Ils sont dans 5,2 % des accidents corporels (0,9 % pour les poids lourds étrangers). Ils font 14,3 % des tués (2,09 % pour les poids lourds étrangers) et 5,5 % des blessés hospitalisés (0,98 % pour les poids lourds étrangers). D autre part, la gravité des accidents avec au moins un poids lourd français ou étranger, en tués pour 100 victimes, est 2,7 fois plus forte que celle de l ensemble des accidents de la route.

7 Typologie des accidents avec poids lourd : nature du principal antagoniste à un seul véhicule poids lourd seul poids lourd contre piéton(s) à deux véhicules (avec ou sans piéton) poids lourd contre poids lourd poids lourd contre voiture de tourisme poids lourd contre cyclomoteur poids lourd contre motocyclette poids lourd contre bicyclette poids lourd contre autre(s) véhicules(s) corporels mortels Tués à 30 jours (tués pour 100 accidents corporels) ,4 à trois véhicules et plus ,3 4, ,7 Ce sont les accidents de poids lourd contre voiture de tourisme qui sont les plus fréquents (41,5 %) et qui occasionnent le plus de tués (42,3 %). Viennent ensuite les accidents à 3 véhicules et plus (14,2% des accidents et 14,7 % des tués) et les accidents à un seul poids lourd, avec ou sans piéton (16,6 % des accidents et 16,4 % des tués). A noter aussi la forte proportion de tués dans les accidents contre piéton(s) : 6,4 %. 9,5 23,4 10,2 17,1 9,9 16,5 21,6 VI. Vitesses pratiquées de jour par les poids lourds selon le nombre d essieux Vitesse moyenne en km/h Deux essieux Trois essieux Quatre essieux et plus Matières dangereuses Autoroutes de liaison (130 km/h) Autoroutes de dégagement (110 km/h) Routes nationales à 2 x 2 voies avec chaussées séparées (110 km/h) Routes nationales et départementales à grande circulation 2 (90 km/h) Traversées d agglomérations (< habitants) par RN (50 km/h) Source : DSCR ISL ( observations en 2007). 2 En 2006, le transfert de la gestion de certaines routes nationales de l État vers les départements ne permet pas de comparer les vitesses pratiquées sur chacun de ces deux réseaux à celles de l année Il a donc été procédé au cumul pour l ensemble des routes nationales et départementales pour chacune des deux années.

8 Globalement, en 2007 par rapport à 2006, les vitesses moyennes pratiquées par les poids lourds sont restées à peu près stables, à l exception notable des traversées d agglomérations par les routes nationales où elles se sont dans l ensemble légèrement dégradées. L indice synthétique calculé par l Observatoire national interministériel de sécurité routière, en pondérant les observations de vitesses pratiquées par le poids respectif de chacun des réseaux (voir la fiche spécifique sur les vitesses) montre que le taux de dépassement des vitesses limites par les poids lourds est de 46,6 % en 2007 (47,9 % en 2006) et le taux de dépassement de la vitesse limite + 10 km/h hors autoroutes de 12,6 % en 2007 (13,1 % en 2006). VII. La responsabilité 3 des conducteurs de poids lourds en 2007 Il s agit ici d une présomption de responsabilité qui n a aucun lien avec les condamnations qui peuvent être prononcées ensuite. Par ailleurs, dans 25 % des cas, il n a pas été possible d attribuer à un usager l entière responsabilité de l accident car de multiples facteurs ont pu intervenir comme un incident mécanique ou l état de la voirie. Impliqués (victimes et indemnes) dans les accidents corporels Conducteurs non responsables Conducteurs responsables Part des conducteurs responsables Poids lourds ,5% Ensemble ,9% Sur l ensemble des conducteurs responsables, les conducteurs de poids lourds représentent 3,0 % et leur part de responsabilité est moins élevée que la moyenne. Dans le cas des accidents à un véhicule et un piéton, la responsabilité du conducteur de poids lourd est engagée dans 48,1% des cas contre 14,4 % des cas pour le piéton. Les conducteurs de poids lourds sont donc responsables dans près d un cas sur quatre alors que pour le piéton, il s agit d un des taux de responsabilité les plus faibles observés dans l analyse, phénomène probablement dû à la crainte face à la masse impressionnante que présentent les poids lourds. 3 Voir dans la brochure La sécurité routière en France Bilan de l année 2006 le chapitre sur la responsabilité des usagers dans un accident corporel en 2006 page 107.

9 VIII. Alcool et accidents de poids lourds en 2007 Conducteurs de poids lourds dans des conducteurs dont au taux d alcoolémie connu % de conducteurs au taux d alcoolémie connu Conducteurs au taux d alcoolémie positif * % de conducteurs au taux d d alcoolémie positif ** les accidents corporels ,7% 61 1,5% les accidents mortels ,7% 9 1,5% * : supérieur au taux maximum autorisé. ** : calculé par rapport aux taux d alcoolémie connus. En 2007, les conducteurs de poids lourds dans les accidents corporels circulaient dans 1,5 % des cas avec un taux d alcoolémie positif (contre 6,3 % pour les conducteurs de voitures de tourisme et 5,9 % pour l ensemble des conducteurs). Pour les accidents mortels, ces taux passent respectivement à 1,5 %, 18,3 % et 17,0 %.

Avant-propos... 5 SYNTHÈSE GÉNÉRALE... 7 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE... 15

Avant-propos... 5 SYNTHÈSE GÉNÉRALE... 7 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE... 15 Avant-propos.................................... 5 SYNTHÈSE GÉNÉRALE......................................... 7 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE......................... 15 QUELQUES DONNÉES SUR LES POIDS LOURDS

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

Synthèse générale de l année 2004

Synthèse générale de l année 2004 Synthèse générale de l année 2004 Pour la première fois cette année, le bilan France entière inclut les résultats enregistrés dans les quatre départements d outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion).

Plus en détail

Accidents à un seul véhicule sans piéton

Accidents à un seul véhicule sans piéton Accidents à un seul véhicule sans piéton Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont

Plus en détail

Les grandes données de l accidentologie. Caractéristiques et causes des accidents de la route

Les grandes données de l accidentologie. Caractéristiques et causes des accidents de la route Les grandes données de l accidentologie Caractéristiques et causes des accidents de la route Mai 24 SÉCURITÉ ROUTIÈRE - LES GRANDES DONNÉES DE L ACCIDENTOLOGIE Préambule Ce document d information conçu

Plus en détail

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS C-4052 DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS Service des

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012 PREFET DE LA HAUTE-LOIRE Bilan de l accidentalité routière 01 Bilan national France métropolitaine Accidents corporels Tués Blessés dont blessés hospitalisés 01 60 437 3 653 75 851 7 14 011 65 04 3 963

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière 1 Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière Introduction L Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

Plus en détail

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Les accidents de la route en lien avec le travail Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Sources de données pour l étude des accidents de la route liés au travail Régimes

Plus en détail

Les accidents corporels de la route 2008-2012

Les accidents corporels de la route 2008-2012 Les accidents corporels de la route 2008-2012 Editorial Depuis 2002, la lutte contre l insécurité routière est une priorité du Gouvernement. Une forte mobilisation nationale et un programme d actions ambitieux

Plus en détail

Bilan 2010 des accidents corporels en Alsace

Bilan 2010 des accidents corporels en Alsace RAPPORT Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Service Transports Février 22 Bilan 2 des accidents corporels en Avis aux lecteurs Définitions Accident corporel : accident

Plus en détail

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec BILAN ROUTIER 2014 Société de l assurance automobile du Québec SAAQ BILAN ROUTIER 2014 1 SOMMAIRE IL Y A EU 336 DÉCÈS SUR LES ROUTES EN 2014, SOIT 55 DE MOINS QU EN 2013, CE QUI REPRÉSENTE UNE DIMINUTION

Plus en détail

Observatoire national interministériel de sécurité routière

Observatoire national interministériel de sécurité routière Observatoire national interministériel de sécurité routière Le 3 juillet 2012 Base de données accidents sur 6 années avec informations de géolocalisation Cette base est extraite du fichier national des

Plus en détail

DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ

DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ PARTIE 6 # DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ / LES ACCIDENTS ET LES USAGERS Les accidents et les usagers Selon les modes de déplacement 161 DONNÉES GÉNÉRALES D

Plus en détail

Moins d accidents et moins de victimes en 2009

Moins d accidents et moins de victimes en 2009 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 12 avril 2011 Moins d accidents et moins de victimes en 2009 Les chiffres des accidents de la route portant sur 2009 viennent

Plus en détail

Bilan annuel des accidents corporels. les données. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique.

Bilan annuel des accidents corporels. les données. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique Observatoire départemental de sécurité routière les données 29 Bilan annuel des accidents corporels Sommaire I - LE BILAN GLOBAL...4

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE UN NOUVEAU. permis européen. le 19 janvier 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE UN NOUVEAU. permis européen. le 19 janvier 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE UN NOUVEAU permis européen le 19 janvier 2013 Les 27 États-membres de l Union européenne adoptent le 19 janvier 2013 les mêmes catégories de permis de conduire. Sont également harmonisées

Plus en détail

Accidents de la circulation

Accidents de la circulation Produit Statistique Accidents de la circulation Informations générales SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie Depuis le 1er juillet 1926, la Direction générale Statistique et Information économique

Plus en détail

Ouvrez l œil autour des véhicules lourds

Ouvrez l œil autour des véhicules lourds Ouvrez l œil autour des véhicules lourds Surveillez les angles morts Pour garder la vie Sécurité : un mot prioritaire pour CAA-Québec Les automobilistes d aujourd hui doivent partager la route avec de

Plus en détail

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Comment agir pour que les changements nécessaires s inscrivent dans la durée? 23 e Entretiens du Centre Jacques Cartier Au Québec: jeunes

Plus en détail

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels Les informations qui suivent sont extraites des bilans établis par : la Gendarmerie Nationale, Groupement de Nouvelle-Calédonie, la Police Nationale,

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE 5 janvier 2005 Original : FRANÇAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail sécurité et circulation

Plus en détail

Relevé et évolution des accidents corporels en. Seine-et-Marne

Relevé et évolution des accidents corporels en. Seine-et-Marne Sommaire Pages Eléments de contexte...2 Comparatif régional de l accidentalité...3 Bilan et évolution de l accidentalité 2012-...4 Évolution de l accidentalité en sur 20 ans...5 La politique de contrôle

Plus en détail

La sécurité routière en france

La sécurité routière en france o bservatoire national interministériel de sécurité routière 2010 La sécurité routière en france Bilan de l année 2010 La documentation Française La sécurité routière en France Bilan de l année 2010 La

Plus en détail

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 MINISTERE DE L EQUIPEMENT, J. 5242 DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 Question n 1 Un automobiliste arrive à une intersection où est implanté

Plus en détail

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse mardi 9 décembre 0 Forum IDSR source Google (intervenants départementaux de sécurité routière) Observatoire Départemental de Sécurité Routière Direction

Plus en détail

Autant par leur poids sanitaire, social et économique, que par leur médiatisation et leur retentissement

Autant par leur poids sanitaire, social et économique, que par leur médiatisation et leur retentissement VIOLENCES ET ACCIDENTS ACCIDENTS DE LA CIRCULATION Contexte Autant par leur poids sanitaire, social et économique, que par leur médiatisation et leur retentissement dans la vie quotidienne, les accidents

Plus en détail

Remarque : le permis de conduire A3 n est valable qu en Belgique.

Remarque : le permis de conduire A3 n est valable qu en Belgique. Tout véhicule équipé d'un moteur et pouvant être propulsé par sa propre force est un VEHICULE MOTORISE et doit par conséquent, s il circule sur la voie publique, être couvert par une assurance de responsabilité

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

UN SEUL CONTRAT POUR ASSURER VOTRE FLOTTE EN TOUTE. Gan Parc Auto. www.ganassurances.fr

UN SEUL CONTRAT POUR ASSURER VOTRE FLOTTE EN TOUTE. Gan Parc Auto. www.ganassurances.fr UN SEUL CONTRAT POUR ASSURER VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE EN TOUTE SIMPLICITÉ Gan Parc Auto Assuré d avancer www.ganassurances.fr GAN PARC AUTO : ASSUREZ TOUS VOS VÉHICULES PROFESSIONNELS EN UN SEUL CONTRAT.

Plus en détail

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 202 20 DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE /24 2/24 Quelques données sur les radars dans le département En 202,

Plus en détail

Décret 2011-1475 du 9/11/2011 transposant la Directive 2006/126/CE relative au permis de conduire

Décret 2011-1475 du 9/11/2011 transposant la Directive 2006/126/CE relative au permis de conduire Décret 2011-1475 du 9/11/2011 transposant la Directive 2006/126/CE relative au permis de conduire Arrêté du 20 avril 2012 fixant les conditions d établissement, de délivrance et de validité du permis de

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

Mobilité et transports 1263-1400. Neuchâtel 2015

Mobilité et transports 1263-1400. Neuchâtel 2015 11 Mobilité et transports 1263-1400 Accidents des transports en Suisse 2014 Neuchâtel 2015 Accidents des transports en Suisse 2014 Vue d ensemble 2 Circulation routière 4 Transports publics routiers 9

Plus en détail

Les permis lourds au 19/01/2013

Les permis lourds au 19/01/2013 Les permis lourds au 19/01/2013 Les catégories Contexte réglementaire Calendrier Avant, après le 19 janvier 2013 Permis B, formation de 7 heures et permis BE Permis C1, C et C1E, CE Permis D1, D et D1E,

Plus en détail

Avant-propos. Isabelle MASSIN Déléguée interministérielle à la sécurité routière. Avant-propos

Avant-propos. Isabelle MASSIN Déléguée interministérielle à la sécurité routière. Avant-propos Avant-propos Les résultats de l année 2001 sont préoccupants : après deux années de baisse, le nombre de tués est plus important que celui de l année 2000. Si le nombre de blessés diminue, l augmentation

Plus en détail

LA CONDUITE DE VEHICULES ET D ENGINS

LA CONDUITE DE VEHICULES ET D ENGINS Fiche outil n 2 LA CONDUITE DE VEHICULES ET D ENGINS Le Code de la route fixe les dispositions relatives à la conduite des différents véhicules automobiles ou ensemble de véhicules pour tous les conducteurs.

Plus en détail

Correction détaillée ASSR2. Session 2011

Correction détaillée ASSR2. Session 2011 détaillée ASSR2 Epreuve principale Session 2011 Question 1 Piétons Rollers Dépasser un piéton C est bien sur le trottoir que le roller, qui est considéré comme un piéton, doit circuler. Mais, plus rapide

Plus en détail

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement?

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? 1 Concerne : Abords d école limitation 30Km/h Gilet rétro réfléchissant Camions Nouvelles cartes de stationnement - Motards Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? Arrêté Royal

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. J u i n2 0 1 2 Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnatrice

Plus en détail

L accidentalité dans l Orne en 2013

L accidentalité dans l Orne en 2013 08 juillet 2014 2009 2010 2011 2012 2013 provisoire Accidents 185 148 178 131 129 37 25 22 26 26 Blessés 228 186 272 180 152 L insécurité routière recule légèrement en 2013. Le nombre d accidents corporels

Plus en détail

Amendes forfaitaire de 2000 DA à 2500 DA

Amendes forfaitaire de 2000 DA à 2500 DA Tableau récapitulatif du régime de sanctions aux infractions du code de la route introduites par la loi 01-14, modifiée et complétée par l ordonnance n 09-03 du 19 août 2009 Contraventions 1er degré Amendes

Plus en détail

Les nouveaux permis lourds

Les nouveaux permis lourds Les nouveaux permis lourds au 19 janvier 2013 Sommaire de la présentation Contexte réglementaire Calendrier Avant, après le 19 janvier 2013 Permis B, formation de 7 heures et permis BE Permis C1, C et

Plus en détail

Classification des véhicules

Classification des véhicules technologie LES VÉHICULES 1/6 COURS N 5 DATE :../. /.. 0 1,5 3ans OJECTIF DE LA SEANCE : Etre capable de connaître les définitions des ensembles carrossés et indiquer leurs terminologies. 2/6 1) CLASSIFICATION

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 662 Juillet 215 Immatriculations de véhicules routiers neufs en 214 : faible rebond des véhicules légers OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT La crise économique

Plus en détail

Les véhicules utilitaires légers au 1 er janvier 2011

Les véhicules utilitaires légers au 1 er janvier 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 31 Avril 212 Les véhicules utilitaires légers au 1 er janvier 211 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT Début 211, 5,8 millions de véhicules utilitaires

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

Réforme du contrôle technique. 3 décembre 2015

Réforme du contrôle technique. 3 décembre 2015 3 décembre 2015 Programme gouvernemental de 2013: «Pour ce qui est du contrôle technique des véhicules, le Gouvernement prévoit d évaluer la performance et l organisation actuelle afin d y apporter les

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Octobre 2015 Le nombre d'accidents corporels survenus en octobre 2015 sur les routes du Bas-Rhin, ainsi que le nombre de personnes blessées, ont augmenté, par rapport

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Jui l l et2014 Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnatrice

Plus en détail

19. Transport. Voir aussi

19. Transport. Voir aussi 19. Transport Présentation Le secteur des transports compte 2 481 établissements au 1 er janvier 2008, dont 1 189 dans les transports urbains et routiers, 914 dans les transports de marchandises et 262

Plus en détail

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES L image de motards o Parfois mal vus par population (imprudents) o Accélération violentes o Faufile entre voitures o Circule sur trottoirs, bande arrêt d urgence

Plus en détail

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012 J. 121300 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 16 mai 2012 Question 1 Le fait pour un conducteur

Plus en détail

03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE

03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE 03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE CE QUE L'ENFANT DOIT COMPRENDRE La circulation à la campagne présente des dangers spécifiques. La signalisation est moins importante. Les passages protégés pour les piétons

Plus en détail

DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012

DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 Accidents Parc automobile Permis de conduire DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 ACCIDENTS PARC AUTOMOBILE PERMIS DE CONDUIRE Direction des études et des stratégies en sécurité

Plus en détail

Facilitez vos démarches,

Facilitez vos démarches, Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer CIRCULER EN TOUTE SÉCURITÉ Conducteurs de deux-roues motorisés Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le

Plus en détail

EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. Session du 09 mai 2007

EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. Session du 09 mai 2007 MINISTERE CHARGÉ DES TRANSPORTS J. 7 000927 BEPECASER : EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 09 mai 2007 Question n 1 Selon le code de la route, les voitures doivent circuler hors agglomération

Plus en détail

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière Sécurité routière Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu de la Sécurité Routière ETE 2003 Sécurité routière Sommaire Communiqué d actualité A l occasion du second chassé croisé de l été 2003, la Sécurité

Plus en détail

Nouveau permis de conduire européen

Nouveau permis de conduire européen Nouveau permis de conduire européen Nouvelles catégories de permis entrant en vigueur le 19 janvier 2013 - dossier de presse - SOMMAIRE Le nouveau permis européen Nouvelle carte sécurisée Les nouvelles

Plus en détail

Quelques éléments pour réviser l ASSR

Quelques éléments pour réviser l ASSR Quelques éléments pour réviser l ASSR En 2007, en moyenne, chaque jour en France, plus de 13 personnes sont décédées des suites d un accident de la route. Si l on prend uniquement en considération le nombre

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Juin 2015 Dans le Bas-Rhin, le nombre de personnes décédées et le nombre de personnes blessées dans un accident de la route en juin 2015 ont baissé, par rapport à

Plus en détail

LE GABARIT DES VEHICULES

LE GABARIT DES VEHICULES A connaître sur le bout des doigts!!! LE GABARIT DES VEHICULES LA LONGUEUR VEHICULE ISOLE ou PORTEUR VEHICULE ARTICULE.. TRAIN ROUTIER. Des exceptions existent dans certains cas : - Trains routiers porte

Plus en détail

1 GENERALITES : 2 CLASSIFICATION DES VEHICULES PAR FAMILLES : 3 LES VEHICULES MOTORISES

1 GENERALITES : 2 CLASSIFICATION DES VEHICULES PAR FAMILLES : 3 LES VEHICULES MOTORISES LYCEE GASTON BARRÉ 1 CAP VENDEURS MAGASINIERS 1 GENERALITES : Un véhicule automobile se différencie des autres par sa forme, son volume, le nombre de roues, sa motorisation, ses roues motrices. 1.1 Fonctions

Plus en détail

Quel permis de conduire pour quel véhicule?

Quel permis de conduire pour quel véhicule? Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 14/2013 Cl.

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile FICHES THÉMATIQUES Le commerce et la réparation automobile 2.1 Commerce, entretien et réparation automobile Le commerce de véhicules automobiles compte près de 24 entreprises en 4. Plus de 68 % des entreprises

Plus en détail

Bilan des accidents de la route 2013

Bilan des accidents de la route 2013 1. Accidents corporels et victimes - principales tendances Comparaison 2012 / 2013 2012 2013 Diff. en % Accidents corporels 1019 949-7 dont mortels 34 41 +21 Victimes tuées 34 45 +32 Blessés graves 339

Plus en détail

Le permis à points. Comment fonctionne le permis à points? R. Comment restituer votre capital de points? R BIZART

Le permis à points. Comment fonctionne le permis à points? R. Comment restituer votre capital de points? R BIZART 10 Le permis à points Comment fonctionne le permis à points? R Comment restituer votre capital de points? R Février 01 BIZART Le permis à points Comment fonctionne le permis à points? Le permis à points

Plus en détail

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Conseil national de la sécurité routière Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Sommaire 27 novembre 2012 : Manuel Valls, ministre de l Intérieur, relance le Conseil national de la sécurité routière (CNSR)

Plus en détail

Bilan sécurité routière 2014

Bilan sécurité routière 2014 CABINET DU PREFET BUREAU DE LA COMMUNICATION INTERMINISTERIELLE PREFECTURE DE L'AUDE Bilan sécurité routière 2014 Conférence de presse du 6 février 2015 Sommaire 1) L'accidentalité en 2014 2) Les actions

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Vitesse et mortalité Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur et

Plus en détail

bilan routier 2012 Département de police de laval

bilan routier 2012 Département de police de laval bilan routier 2012 Département de police de laval 1 2 2012 : UN BILAN ROUTIER STABLE Le volume de la circulation routière est en constante croissance à Laval. Le Département de police de Laval est soucieux

Plus en détail

Quizz Sécurité Routière

Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière 30 questions 20 secondes pour répondre Plusieurs réponses possibles Question N 1 Combien de personnes perdent la vie sur les routes de France chaque jour?

Plus en détail

Coutances Étude d'accidentologie 2008-2012

Coutances Étude d'accidentologie 2008-2012 SERVICE RISQUES ET SECURITE Sécurité Routière et Déplacements Septembre 23 Coutances Étude d'accidentologie 28-22 Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Manche . DONNÉES GÉNÉRALES

Plus en détail

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012 Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau Paris, le 24 janvier 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Manuel VALLS, ministre de l'intérieur, annonce un bilan de l accidentalité routière

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnateur et rédacteur

Plus en détail

Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45

Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45 DOSSIER DE PRESSE Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45 Dossier de presse ordre public et sécurité routière Page 1 de 14 Bilan Sécurité routière 2014 Le bilan de l année 2014 est encourageant

Plus en détail

Le système de délivrance graduelle des permis de conduire en Ontario

Le système de délivrance graduelle des permis de conduire en Ontario Le système de délivrance graduelle des permis de conduire en Ontario NOUVEAUTÉS! Délivrance graduelle des permis de conduire Pénalités plus sévères pour non respect des conditions du permis Conducteurs

Plus en détail

Les nouvelles catégories de permis de conduire. Suppression de la conduite sans permis. Les catégories de permis de conduire

Les nouvelles catégories de permis de conduire. Suppression de la conduite sans permis. Les catégories de permis de conduire Les nouvelles catégories de permis de conduire Les 27 États-membres de l Union européenne adoptent le 19 janvier 2013 les mêmes catégories de permis de conduire. Sont également harmonisées les règles d

Plus en détail

Vitesse et distance d arrêt

Vitesse et distance d arrêt Vitesse et distance d arrêt Mathématiques 3e Compétences du Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Connaître les risques liés aux conditions météo (freinage,

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

DGO 2013-2017. Données de l'enjeu "jeunes de moins de 25 ans" Période d'étude : 2009-2013. Septembre 2014

DGO 2013-2017. Données de l'enjeu jeunes de moins de 25 ans Période d'étude : 2009-2013. Septembre 2014 SERVICE EXPERTISE TERRITORIALE RISQUES ET SECURITE Sécurité Routière et Déplacements Septembre 2014 DGO 2013-2017 Données de l'enjeu "jeunes de moins de 25 " Période d'étude : 2009-2013 Direction Départementale

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts

Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts Montreuil, mars 2011 Questions de base quand on parle de sécurité routière et des deux-roues motorisés Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts Comme le confirme le tableau

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES UN VÉHICULE LOURD?... 7 CONDUCTEUR?... 8 DE CONDUIRE DE LA CLASSE 1, 2 OU 3?...10

TABLE DES MATIÈRES UN VÉHICULE LOURD?... 7 CONDUCTEUR?... 8 DE CONDUIRE DE LA CLASSE 1, 2 OU 3?...10 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION............................ 2 2. QUELQUES DÉFINITIONS..................... 3 3. RÉPONDEZ-VOUS AUX EXIGENCES DE BASE?.... 5 4. POUR ACQUÉRIR DES CONNAISSANCES.........

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/4 6 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Les infractions liées à l alcoolémie CONTRAVENTION Conduite avec une alcoolémie égale ou supérieure à 0,5 et inférieure à 0,8 g/ l de

Plus en détail

Jeunes adultes (18 à 24 ans)

Jeunes adultes (18 à 24 ans) Jeunes adultes (18 à 24 ans) Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont le fichier

Plus en détail

Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet

Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet Laboratoire Ergonomie Sciences Cognitives pour les transports Contexte général Augmentation de la population de personnes âgées En 2005,

Plus en détail

E-bike Bicyclette électrique. La nouvelle manière de pratiquer le vélo

E-bike Bicyclette électrique. La nouvelle manière de pratiquer le vélo E-bike Bicyclette électrique La nouvelle manière de pratiquer le vélo 1 Sommaire Introduction p. 3 Technique et équipement p. 4 Règles de la circulation p. 7 Quelle bicyclette électrique pour moi? p. 7

Plus en détail

Route. Permis de conduire. Différents Permis

Route. Permis de conduire. Différents Permis Route Permis de conduire Les Différents Permis de conduire Le Permis de conduire international Les redevances Quel permis pour quel véhicule? Déchu du droit de conduire Remplacement du Permis de conduire

Plus en détail

Masses et dimensions des véhicules de Transport Routier de Marchandises

Masses et dimensions des véhicules de Transport Routier de Marchandises Les normes de poids varient en fonction du nombre d essieux et s entendent hors dérogations spécifiques pour certains équipements comme les ralentisseurs ou certaines motorisations. 1. Les véhicules isolés

Plus en détail

INDEX. ABRÉVIATIONS... x VADE-MECUM VÉHICULES RÈGLEMENTS

INDEX. ABRÉVIATIONS... x VADE-MECUM VÉHICULES RÈGLEMENTS INDEX ABRÉVIATIONS... x VADE-MECUM VÉHICULES Piéton... 1 Engin de déplacement... 3 Cycle (à deux roues)... 5 Cyclomoteur classe A (à deux roues)... 9 Cyclomoteur classe B (à deux roues)...13 Motocyclette...18

Plus en détail

Les grandes dates. de la sécurité routière. Annexes

Les grandes dates. de la sécurité routière. Annexes Les grandes dates de la sécurité routière 1893 Circulaire ministérielle du 14 août défi nissant le certifi cat de capacité valable pour la conduite des véhicules. 1899 Décret du 10 mars réglementant la

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Sommaire

SECURITE ROUTIERE. Sommaire SECURITE ROUTIERE Sommaire 1 BILAN DE L ACCIDENTOLOGIE 2 - ENGAGEMENT DES FORCES DE L ORDRE 3 LA PREVENTION ACCIDENTOLOGIE 30 tués (+2 par rapport à 2013) 119 accidents corporels 177 blessés dont 134 hospitalisés

Plus en détail

ARRETE NOR: EQUS0100026A. Version consolidée au 27 mars 2015

ARRETE NOR: EQUS0100026A. Version consolidée au 27 mars 2015 ARRETE Arrêté du 8 janvier 2001 relatif à l exploitation des établissements d enseignement, à titre onéreux, de la conduite des véhicules à moteur et de la sécurité routière. NOR: EQUS0100026A Version

Plus en détail

Entente de réciprocité entre le Gouvernement de la Confédération suisse et le Gouvernement du Québec en matière d échange de permis de conduire

Entente de réciprocité entre le Gouvernement de la Confédération suisse et le Gouvernement du Québec en matière d échange de permis de conduire Texte original Entente de réciprocité entre le Gouvernement de la Confédération suisse et le Gouvernement du Québec en matière d échange de permis de conduire Conclue le 1 er avril 2004 Entrée en vigueur

Plus en détail

Les risques au volant: une réalité à tout âge

Les risques au volant: une réalité à tout âge Données et faits Les risques au volant: une réalité à tout âge Table des matières 1 Ventilation par tranches d'âge des personnes coresponsables d'un accident, 2012... 2 2 Principales causes d'accidents...

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012

CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012 N IDENTIFICATION : CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012 AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES DES TRAVAUX PUBLICS DE L'ETAT spécialité «routes, bases

Plus en détail