Paris, le 23 mars Objet : Bilan du concours EPSO 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Paris, le 23 mars 2012. Objet : Bilan du concours EPSO 2011"

Transcription

1 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DES AFFAIRES EUROPÉENNES Secteur : Présence et influence françaises dans les institutions européennes Affaire suivie par : Pierre HOUPIKIAN Rédacteur : Sébastien LAVOIL REPRESENTATION PERMANENTE DE LA FRANCE AUPRES DE L UNION EUROPEENNE Affaire suivie par : Yves TEYSSIER D ORFEUIL Paris, le 23 mars 2012 Objet : Bilan du concours EPSO 2011 Le concours généraliste d accès a la fonction publique européenne pour les administrateurs (dit «concours EPSO») organisé en 2011 met en œuvre pour la deuxième année consécutive les nouvelles modalités agréées en 2008 : tests de présélection sur informatique (questions de raisonnement, verbal, numérique et abstrait ainsi qu un test de jugement situationnel) puis sélection en centre d évaluation (comportant notamment des entretiens structurés et des travaux de groupe). Cette réforme, qui passe aussi par une dématérialisation accrue des épreuves, est censée diminuer les coûts du lourd processus de sélection et privilégier l évaluation des compétences sur celle des connaissances. Par rapport à l année 2010, la version 2011 du concours a introduit deux innovations : mise en place d une phase d auto-évaluation en amont des deux phases de sélection, et formulation des tests de raisonnement en langue 1 (langue maternelle) et non plus en langue 2. La présente note analyse les résultats 2011 pour la France et propose des pistes d amélioration. 1. Candidatures 1 Le nombre total de candidats des 27 Etats membres (EM) ayant participé au concours administrateur de 2011 a subi cette année une baisse significative, passant de en 2010 à en 2011 (-12,7%) 2. Avec (15,8%) candidats, les Italiens (12% de la population de l UE) sont les plus nombreux. Ils sont suivis par les Roumains (3 615 soit 11,1% des candidats / 4,3% de la population) et les Belges (2 649 soit 8,1% / 2,2%) (7,4%) candidats étaient de nationalité française (12,8% de la population de l UE). Le pourcentage de candidats des autres grands pays est, comme celui de la France, inférieur à leur poids démographique dans l UE : 2271 candidats (7%) pour l Allemagne (16,5 % de la population), (8%) pour l Espagne (9,1%), (5,1%) pour la Pologne (7,7%) et 747 (2,3%) pour le Royaume-Uni (12,3%). Le contraste entre des «grands pays» plutôt sous-représentés à l exception de l Italie, et la sur-représentation de certains «petits pays» (Belgique, Grèce, PECO) apparaît comme un trait stable dans le temps puisqu il se retrouve sur la 1 Seuls les candidats présents aux épreuves sont pris en compte dans les statistiques de cette note. 2 Une partie de cette baisse pourrait s expliquer par la possibilité nouvelle offerte aux futurs candidats de s auto-évaluer. Ce dispositif permet aux candidats, via des tests fictifs similaires aux épreuves officielles, d évaluer leurs chances de réussite au concours. L objectif de cette auto-évaluation est de limiter les candidatures de candidats ne répondant pas aux exigences requises. 1

2 période On soulignera particulièrement la très nette sous-représentation des candidats britanniques. En revanche, la diminution de la part des candidats français, passés de 8,4 % en moyenne sur la période à 7,4% en 2011, témoignant d une baisse plus prononcée que celle des autres EM (de l ordre de 26%), constitue une inflexion notable et justifie un suivi pour évaluer son caractère accidentel ou pérenne. 2. Epreuves de présélection et de sélection a) Présélection candidats ont participé à la phase de présélection et 1006 candidats (3,1%, vs. 2,7% en 2010) ont passé cette épreuve avec succès. Les pays qui enregistrent les meilleurs résultats à ce stade sont : les Pays-Bas (10,5%), suivis de la Suède (6,9%), de la Finlande (5,5%), de la Belgique (4,7%), de l Espagne (4,3%) et du Royaume-Uni (3,5%). Ces pays enregistraient déjà l an dernier des scores supérieurs à la moyenne. En revanche, le taux d admissibilité baisse significativement pour l Allemagne (3,3% au lieu de 4,7% en 2010), l Autriche (1,4% au lieu de 5% en 2010) et la France (2% au lieu de 3,7%), notre pays passant cette année en dessous de la moyenne. Cette évolution constitue le trait saillant des résultats du concours EPSO 2011 et pose la question de l impact des changements introduits dans le déroulement de la présélection (modification des règles linguistiques en faveur de la langue 1 et de la pondération des épreuves, conduisant à augmenter le poids du test de jugement situationnel qui compte désormais pour la moitié des points). Les pays anglo-saxons et nordiques semblent les grands bénéficiaires de ces évolutions, même s il est trop tôt là encore pour affirmer leur caractère pérenne. b) Sélection Le taux de réussite global à la phase de sélection est de 28% (282 lauréats sur 1006), alors qu il était de 31% en Les Etats membres enregistrant les meilleurs résultats sont l Allemagne (44,6% des présélectionnés ont été admis), l Autriche (43%) et les Pays-Bas (41,7%). La France (39%) reste au-dessus de la moyenne communautaire et améliore son score (19,4% en 2010), tandis que l Italie (30%) et le Royaume-Uni (27%) enregistrent des scores voisins de la moyenne. Ces résultats restent proches de ceux relevés en 2010 pour cette épreuve de sélection ce qui est cohérent avec le fait qu elle n a pas connu de changement dans ses modalités. 2

3 Tableau 1 : Sélectivité des épreuves. Pays Nombre de candidats Succès présélection Succès centre d évaluation Taux de sélection France (2%) (39%) ,8% 1.5 Allemagne (3,3%) (44,6%) ,5% 1.9 Royaume-Uni (3,5%) (26,9%) 50 0,9% 1.3 Espagne (4,25%) (18,9%) ,8% 1 Italie (2,8%) (30,3%) ,9% 0.6 Belgique (4,7%) (33,9%) ,6% 1.2 Pologne (2,5%) (26,2%) 8.7 0,7% 0.1 Pays-Bas (10,5%) (41,7%) ,4% 2.8 Lituanie (1,6%) (27,3%) 20 0,5% 0.1 Roumanie (2,2%) (23,5%) ,5% 0.2 TOTAL EU (3,1%) (28%) 31 0,8% 0,8 3. Lauréats a) Comparaison entre Etats membres Au total 282 lauréats sont sur la liste de réserve (soit 0,8% du total de candidats) : la sélectivité du concours demeure la même qu en 2010 malgré la baisse du nombre de candidats, les places offertes étant également moins nombreuses. En obtenant 25 lauréats, les Pays-Bas ont enregistré comme en 2010 le taux de réussite (4,4%) de loin le plus élevé des Etats membres. La plupart des «petits pays» ont également vu une amélioration de leurs résultats. Par rapport à leur poids démographique, les pays sur-représentés parmi les lauréats sont ainsi les Pays-Bas (8,9% des lauréats / 3,3% de la population) et surtout la Belgique (14,9% / 2,2%), dans une moindre mesure l Italie (15,6% / 12%) et la Roumanie (6,7% / 4,3%). En revanche, la plupart des «grands pays» ont réalisés des scores inférieurs à ceux de 2010, la France connaissant le recul le plus marqué (19 lauréats / taux de réussite 0,8%) devant l Allemagne (33 / 1,5%), le Royaume-Uni (7 / 0,94%) et l Espagne (21/0,8%). L Italie (44 / 0,9%) et la Pologne (11/0,7%) sont les seuls grands pays à améliorer leur taux de sélection. De ce fait, les grands pays sont globalement sous-représentés : - la France qui en 2010 était surreprésentée en terme de lauréats (15,3% / 12,8%) est en 2011 en sous représentation avec 6,7% de lauréats, au même titre que l Allemagne (16,6% de la population de l UE) dont le taux de lauréats passe de 18,2% à 11,7% et dans une moindre mesure l Espagne (9,1% de la population) dont le taux de lauréats perd 2 points pour atteindre 7,4%. - le Royaume-Uni demeure toujours fortement sous-représenté, avec seulement 0,2% de lauréats en plus (2,5%) par rapport à l année 2011, pour une population représentant 12,3% de la population de l UE. Quant aux plus petits Etats de l UE (Chypre, Estonie, Lettonie, Luxembourg et Malte), ils n ont obtenu cette année aucun lauréat. 3

4 Tableau 2 : distribution des candidats et des lauréats entre EM. Pays Population Nombre de candidats Nombre de lauréats France 12,8% (7,4%) 19 (6,7%) 15.3 Allemagne 16,5% (7%) 33 (11,7%) 18.2 Royaume-Uni 12,3% 747 (2,3%) 7 (2,5%) 2.3 Espagne 9,1% (8%) 21 (7,4%) 9.4 Italie 12% (15,8%) 44 (15,6%) 10.4 Belgique 2,2% (8,1%) 42 (14,89%) 13.3 Pologne 7,7% (5,1%) 11 (3,9%) 0.7 Pays-Bas 3,3% 572 (1,8%) 25 (8,9%) 5.2 Lituanie 0,7% 672 (2,1%) 3 (1,1%) 0.3 Roumanie 4,3% (11,1%) 19 (6,7%) 3.2 TOTAL EU 27 b) Comparaisons entre les filières 100% (100%) 100 Les 19 lauréats français se répartissent comme suit : - 3 en section droit, sur 25 au total, soit 12 % des lauréats de cette filière ; - 6 en section audit, sur 56 au total, soit 10,7 %. - 6 en section administration publique européenne, sur 67 au total, soit 9%. - 2 en section économie, sur 38 au total, soit 5,3%. - 2 en section statistique, sur 50 au total, soit 4%. - 0 en section finance, sur 32 au total. Agrégés aux chiffres 2010, ces résultats donnent la répartition suivante pour les 66 lauréats français sur les deux années : droit 7,2%, audit 14,4%, administration publique 13,4%, économie 13%. Ils confirment la bonne représentation des français dans les filières audit et administration publique, tout en améliorant l effectif dans la filière droit, où nous étions sous-représentés 4. Recrutement des lauréats Un an après la parution des résultats du concours 2010, le processus de recrutement des lauréats est évidemment très avancé. Bien que son déroulement puisse être négativement influencé par les nombreuses listes antérieures toujours ouvertes, 192 des 308 lauréats (62,3%) étaient recrutés en février 2012, soit un an après les résultats, pour les 27 EM. S agissant des Français, leur taux de recrutement est à ce stade très satisfaisant puisque au moins 32 lauréats sur 47 (68%) ont été recrutés (selon les derniers chiffres disponibles), ce qui nous place en tête avec le Royaume-Uni (6 recrutés / 60%) et devant l Italie (17 / 53,1%), l Allemagne (27 lauréats recrutés / 48,21%), la Belgique (16 / 39%) et l Espagne (14 / 48,3%). On notera que les taux de recrutement varient selon les filières : excellents pour les sections «TIC» (72,7% des recrutés), «Administration publique» (64,7%) et «droit» (les deux lauréats français ont été recrutés), ils sont médiocres en 4

5 «audit» (44%) et surtout «économie» (38%). 60% des recrutements ont eu lieu à la Commission, 21% au PE. Tableau 3 : Répartition des lauréats français 2010 recrutés par institution et par filière. CE CUE CDC CJUE PE Total Audit (AD5) Economie (AD5) 4 4 AP (AD5) TIC (AD5) Droit (AD5) TOTAL Afin d améliorer l efficacité du processus de recrutement, EPSO devrait renforcer en 2012 les outils mis à la disposition des lauréats : - kit d information sur le processus de recrutement, création de groupes de lauréats sur les réseaux sociaux (Facebook) ; - questionnaire de recueil des préférences des lauréats ; - mise en place de quotas par institution : ce «fléchage» (vers les différentes institutions clientes d EPSO) est institué essentiellement pour protéger les institutions faiblement attractives (institutions petites et/ou implantées à Luxembourg) ; il concerne tous les candidats de toutes les spécialités mais n est opposable que pendant une période de trois mois, à l issue desquels tout lauréat peut être librement recruté ; - extension de la transparence des postes disponibles, aujourd hui effective pour la CE et le SGCUE (accord conclu entre ces deux institutions pour publier, après une certaine période, les postes disponibles non pourvus en interne). L administration du PE devrait également adopter à court terme une approche similaire, même si cette institution continue de marquer une prédilection pour des processus de recrutement propres (contractuels, agents temporaires, promotion internes et passerelles avec secrétariats des groupes politiques). De même, si certaines DG envisagent de recourir à des méthodes innovantes (organisation de séances de «speed-dating» entre Chefs d unités et candidats, utilisation de la vidéo conférence pour les entretiens d embauche, offres de stage prérecrutement ), d autres institutions sont plus réservées (PE notamment). EPSO n envisage donc pas, à ce stade, de mutualiser cet exercice. 5. Préparation au concours et accompagnement des lauréats par les EM a) Préparation au concours Aucun consensus ne semble se dégager à ce stade entre les Etats membres quant à l utilité, et a fortiori au contenu, d une éventuelle préparation au concours EPSO : - certains (France, Italie, Espagne, Royaume-Uni, Allemagne) ont fait le choix de proposer des préparations structurées, à la fois à l épreuve de pré-sélection sur 5

6 ordinateur et à la sélection; d autres, comme les Pays-Bas, limitent désormais la préparation à la seule épreuve de sélection, se contentant de mettre en ligne des conseils et des exemples de test pour la pré-sélection ; certains enfin, comme le Danemark, auraient mis fin pour des raisons notamment budgétaire à toute forme de préparation en dehors d un retour d expérience informel des candidats des années précédentes ; - de l avis général, cependant, il serait utile de mettre en ligne, sur le site EPSO, un nombre accru d exemples d épreuves de raisonnement verbal et de jugement situationnel (cases studies), qui semblent être les plus déstabilisantes pour les candidats non préparés. Selon EPSO, l efficacité des préparations aux concours serait globalement limitée ; il s agirait tout au plus de limiter les effets de stress en offrant aux candidats une expérience du type d épreuve utilisé. Les ressources budgétaires seraient plus utilement affectées aux opérations de communication permettant d attirer davantage de bons candidats. b) Accompagnement au recrutement des lauréats En France, une enquête menée auprès des lauréats français 2010 souligne l utilité du dispositif de conseil et d accompagnement mis en place (accueil temporaire dans certaines administrations pour favoriser le recrutement et renforcer les liens avec les futurs fonctionnaires européens). La diffusion par la RP de postes vacants dans les institutions et la mise en contact avec des recruteurs potentiels est particulièrement appréciée par les lauréats. Certains lauréats français plaident également en faveur de la création d un groupe informel en amont du recrutement pour favoriser les échanges d expériences relatives à l embauche. 6. Perspectives d évolution Les éléments fournis par EPSO permettent d anticiper : - un concours 2012 dont les inscriptions sont ouvertes depuis le 15 mars 2012 (et jusqu au 17 avril), qui sera organisé selon des modalités strictement identiques à celles de 2011 ; - une planification stratégique des concours d accès aux institutions pour la période , qui devrait se caractériser par une diminution du nombre de places offertes en liste de réserve compte tenu de la baisse prévisible des besoins de recrutement des institutions (baisse de l effectif de 5% prévue dans les prochaines perspectives financières). Ainsi, en 2013, les épreuves seront réservées aux seuls candidats ayant échoué au concours 2008 et autorisés à se présenter de nouveau en application de l arrêt PACHTITIS. La Commission a proposé une évolution des modalités des épreuves. L option de concours réservés à certaines nationalités, à partir d un seuil à définir de sousreprésentation pendant une durée donnée, fait partie du projet de réforme du statut des fonctionnaires européens actuellement en discussion (art 27). La France s oppose à une telle évolution, qui remettrait en cause le principe de recrutement au mérite et pourrait décourager les candidats de certaines nationalités, ne serait ni dans notre intérêt ni dans celui de plusieurs de nos partenaires 6

7 (Allemagne, Pays-Bas), ni même dans celui des institutions européennes, qui pourraient voir la qualité de leur recrutement baisser. 7

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises)

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises) 15/2015-21 janvier 2015 Enquête communautaire sur l innovation 2012 La proportion d entreprises innovantes est passée sous la barre des 50% dans l UE en 2010-2012 Les innovations liées à l organisation

Plus en détail

L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes pour l entreprise et les salariés Conférence

L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes pour l entreprise et les salariés Conférence L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes Conférence INTERVENANTS Laurence LUENGAS Directeur des Ressources Humaines de la société PARADIGM Evelyne PICHOT Commission

Plus en détail

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour leur mission à l étranger - pour une

Plus en détail

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Novembre 2011 Droit de libre circulation et de séjour des citoyens

Plus en détail

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS INTRO POUR LES ENSEIGNANTS Cette ligne du temps illustre l histoire de l Union européenne. Vous pouvez l imprimer par section et l afficher

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (OHMI) (marques, dessins et modèles) Notes explicatives concernant le formulaire d opposition 1. Remarques générales 1.1 Utilisation du formulaire Le

Plus en détail

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT Introduction Remarque préliminaire: Le document suivant a été élaboré par les services

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros) 116/2015-26 juin 2015 Sommet Union européenne Chine Hausse significative du commerce de biens et de services de l UE avec la Chine en 2014 Déficit de l UE pour les échanges de biens, excédent pour les

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

Les marchés européens

Les marchés européens .creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Les marchés européens du crédit immobilier résidentiel en 2014 MAI 2015 rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit

Plus en détail

Loi fédérale sur la libre circulation des avocats

Loi fédérale sur la libre circulation des avocats Loi fédérale sur la libre circulation des avocats (Loi sur les avocats, LLCA) 935.61 du 23 juin 2000 (Etat le 1 er janvier 2011) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 95 de la Constitution

Plus en détail

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Le programme Erasmus + à Sciences Po La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Qu est ce que le programme Erasmus +? Erasmus + est un programme de la Commission Européenne destiné à encourager

Plus en détail

INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute

INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute Offre à l attention de Monsieur Promu P2014 Vous Nom : Monsieur Promu P2014 Adresse :, Date de naissance : 01/06/1989 Age à la souscription :

Plus en détail

Exercer une activité temporaire hors de France

Exercer une activité temporaire hors de France Artisans, commerçants, professions libérales Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations Édition 2015 Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI Général au développement durable n 683 Octobre 2015 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2014 OBRVION ET STISTIQU énergie En 2014, le prix du gaz a baissé

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Mobilité de l enseignement supérieur

Mobilité de l enseignement supérieur Mobilité de l enseignement supérieur Guide financier 2014 1 SOMMAIRE Introduction... 3 Le calcul de la subvention par l agence... 4 Utilisation de la subvention par l établissement... 7 Exemple d allocation

Plus en détail

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie Consultation Tourisme Questionnaire pour l industrie Identification de l entreprise (choisissez une seule option parmi les questions a f) a) Où se trouve le siège de votre entreprise (pays de résidence)?..

Plus en détail

Règlement opération SAC ADOS 2015

Règlement opération SAC ADOS 2015 Règlement opération SAC ADOS 2015 Dans le cadre de leur politique en faveur de la jeunesse, la Caisse d Allocations Familiales 77, le Conseil général 77, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Détachement des travailleurs : un environnement juridique propice à la mise en concurrence sociale?

Détachement des travailleurs : un environnement juridique propice à la mise en concurrence sociale? L Europe des salariés. Compétitivité et mobilité des travailleurs Détachement des travailleurs : un environnement juridique propice à la mise en concurrence sociale? Marion DEL SOL (IODE UMR CNRS 6262/Université

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan 82/2015-12 mai 2015 Décisions sur les demandes d asile dans l UE Les États membres de l UE ont accordé la protection à plus de 185 000 demandeurs d asile en 2014 Les Syriens demeurent les premiers bénéficiaires

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

Date de révision : N/A Responsable de la Politique : Bureau de protection de la vie privée de Brunswick

Date de révision : N/A Responsable de la Politique : Bureau de protection de la vie privée de Brunswick Nom : Politique de protection de la vie privée Numéro de la Politique : P.01.01 «Safe Harbor» pour les employés Nom du service : Service juridique de Brunswick Page : 1 sur 6 Date de parution initiale

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION

EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17.3.2015 COM(2015) 130 final EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION des rapports d activité annuels des États membres en matière de crédits à l exportation au sens du règlement

Plus en détail

Questions - Réponses PARAFES

Questions - Réponses PARAFES 1. Que signifie? signifie Passage Automatisé Rapide Des Frontières Extérieures Schengen. 2. L inscription à est-elle gratuite? 3. Où et quand s inscrire au programme? Il est possible de s inscrire en se

Plus en détail

Les marchés européens du crédit immobilier en 2013. Une étude du Crédit Foncier

Les marchés européens du crédit immobilier en 2013. Une étude du Crédit Foncier Les marchés européens du crédit immobilier en 2013 Une étude du Crédit Foncier rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit immobilier en au 31 décembre 2013. Pour faciliter la lecture

Plus en détail

Les médecins étrangers à l hôpital

Les médecins étrangers à l hôpital Les médecins étrangers à l hôpital Armelle DREXLER Directrice des Affaires Médicales CHU CLERMONT-FERRAND 1 Éléments introductifs CONDITIONS D EXERCICE DE LA MÉDECINE Article L.4111-1 CSP 1. Être titulaire

Plus en détail

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Claire de Kermadec* Les habitudes culturelles, la taille et la dynamique des marchés modèlent le paysage du commerce de détail en Europe.

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

La Mobilité individuelle des étudiants et des personnels en EUROPE - Programme ERASMUS + (action clé 1)

La Mobilité individuelle des étudiants et des personnels en EUROPE - Programme ERASMUS + (action clé 1) La Mobilité individuelle des étudiants et des personnels en EUROPE - Programme ERASMUS + (action clé 1) Procédures internes mises en place à l Université de Lorraine dans le respect de la Charte ERASMUS

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi. au détachement de travailleurs en FRANCE

Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi. au détachement de travailleurs en FRANCE Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi RÈGLES applicables au détachement de travailleurs en FRANCE Ce document est purement informatif et, à ce titre, volontairement synthétique.

Plus en détail

MWQ/Mesurer/ Baromètre Qualité/ Rapport : Les certifications ISO 9001 et ISO 14001 en Union Européenne/ Octobre 2009 1

MWQ/Mesurer/ Baromètre Qualité/ Rapport : Les certifications ISO 9001 et ISO 14001 en Union Européenne/ Octobre 2009 1 LES CERTIFICATIONS ISO 9001 ET 14001 EN UNION EUROPEENNE Via son «Baromètre Qualité», le MWQ s est donné pour mission d entre autres répertorier l ensemble privé, public et associatif des organismes wallons,

Plus en détail

2. METHODE ET LIMITES DE L EVALUATION

2. METHODE ET LIMITES DE L EVALUATION 2. METHODE ET LIMITES DE L EVALUATION 2.1. Méthode et outils d analyse 2.1.1. Méthode générale L'étude a été organisée en quatre phases, structuration de l'étude, observation, analyse et évaluation, décrites

Plus en détail

Les politiques agricoles: principes économiques et mise en œuvre

Les politiques agricoles: principes économiques et mise en œuvre www.supagro.fr Les politiques agricoles: principes économiques et mise en œuvre Sophie Thoyer thoyer@supagro.inra.fr Centre international d études supérieures en sciences agronomiques Objectifs des politiques

Plus en détail

Le marché des automatismes domestiques en Europe à horizon 2017

Le marché des automatismes domestiques en Europe à horizon 2017 Le marché des automatismes domestiques en Europe à horizon 2017 VERBATIM Présentation à l IGNES 27 Juin 2013 Une proposition d étude du cabinet CODA Strategies Octobre 2012 CODA STRATEGIES - 4 rue Galvani

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

Les propriétaires plus satisfaits de leur logement que les locataires

Les propriétaires plus satisfaits de leur logement que les locataires Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 09.12.2013, 9:15 20 Situation économique et sociale de la population N 0351-1313-70 Enquête 2012

Plus en détail

Les Documents de séjour des Etrangers

Les Documents de séjour des Etrangers Les Documents de séjour des Etrangers Pas toujours facile de s'y retrouver! Par G GEERTS (CJD) En effet, la plupart des cartes électroniques pour étrangers ont une validité de 5 ans, mais le séjour est

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.30/AC.2/2001/12 8 août 2001 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE Comité de gestion de la Convention TIR de

Plus en détail

Aperçu des principales questions évoquées lors de la première réunion du sous-groupe sur l amortissement fiscal des actifs

Aperçu des principales questions évoquées lors de la première réunion du sous-groupe sur l amortissement fiscal des actifs COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA FISCALITÉ ET DE L UNION DOUANIÈRE Analyses et politiques fiscales Analyse et coordination des politiques fiscales Bruxelles, le 23 février 2005 Taxud E1 MH/

Plus en détail

L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne

L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne Introduction Dans l Europe à 25, on compte environ 130 millions de

Plus en détail

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Bruxelles, le 14 avril 2014 En 2013, les autorités nationales chargées des questions de consommation

Plus en détail

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.7.2014 COM(2014) 520 final ANNEXES 1 to 3 ANNEXES à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL L'efficacité énergétique: quelle contribution

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

La coordination des soins de santé en Europe

La coordination des soins de santé en Europe La coordination des soins de santé en Europe Droits des personnes assurées et des membres de leur famille selon les règlements (CE) n 883/2004 et (CE) n 987/2009 La coordination des soins de santé en

Plus en détail

Mise en oeuvre de la directive cadre sur l eau : position de la France en Europe en 2009

Mise en oeuvre de la directive cadre sur l eau : position de la France en Europe en 2009 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 367 Novembre 2012 Mise en oeuvre de la directive cadre sur l eau : position de la France en Europe en 2009 OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 2009,

Plus en détail

DOSSIER DE RECRUTEMENT VACATAIRE D ENSEIGNEMENT A L UNIVERSITE JOSEPH FOURIER

DOSSIER DE RECRUTEMENT VACATAIRE D ENSEIGNEMENT A L UNIVERSITE JOSEPH FOURIER Composante : Gestionnaire : Contacts : DOSSIER DE RECRUTEMENT VACATAIRE D ENSEIGNEMENT A L UNIVERSITE JOSEPH FOURIER ETAT CIVIL Nom patronymique : Prénom : Nom marital : Nom d usage : N SS : Date de naissance

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM)

NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM) NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM) Approches et outils employés par les États membres en vue d identifier les besoins du marché du travail 1. INTRODUCTION Cette note de synthèse du REM (EMN Inform) fournit

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

L économie française dans l Europe du tout-compétitivité

L économie française dans l Europe du tout-compétitivité L économie française dans l Europe du tout-compétitivité Michel Husson Fédération CGT des services d études Journée «Compétitivité», 11 décembre 2014 La compétitivité : définition et mesures Capacité (d

Plus en détail

Acheter à l étranger: franchises pour voyageurs - 2011 - Service Public Fédéral FINANCES

Acheter à l étranger: franchises pour voyageurs - 2011 - Service Public Fédéral FINANCES L UNION FAIT LA FORCE Acheter à l étranger: franchises pour voyageurs - 2011 - Service Public Fédéral FINANCES Combien puis-je acheter quand je reviens d un pays non-membre de l Union européenne? Lors

Plus en détail

Erasmus+ Les actions internationales pour l'enseignement supérieur. Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Erasmus+ Vito Borrelli (DG EAC)

Erasmus+ Les actions internationales pour l'enseignement supérieur. Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Erasmus+ Vito Borrelli (DG EAC) Les actions internationales pour l'enseignement supérieur Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Vito Borrelli (DG EAC) 1 Qu'est-ce qu'? Programme de l'ue pour soutenir l'éducation, la formation

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

Les conditions de recrutement des agents publics

Les conditions de recrutement des agents publics Fiches statut Les conditions de recrutement des agents publics 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Quel que soit le statut de l'agent recruté, fonctionnaire

Plus en détail

Forfait BRIO LIBERTÉ 2H

Forfait BRIO LIBERTÉ 2H Forfait BRIO LIBERTÉ 2H Voix, SMS et MMS DE Le forfait Brio Liberté 2H est disponible avec l ensemble des couvertures du réseau SFR (GSM/ GPRS/EDGE/3G/3G+) depuis un mobile compatible. Offre sans mobile

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

EUROBAROMETRE Spécial 355 «PAUVRETE ET EXCLUSION SOCIALE» Pauvreté et exclusion sociale. Terrain : août septembre 2010 Publication : décembre 2010

EUROBAROMETRE Spécial 355 «PAUVRETE ET EXCLUSION SOCIALE» Pauvreté et exclusion sociale. Terrain : août septembre 2010 Publication : décembre 2010 Eurobaromètre Eurobaromètre spé Eurobaromètre spécial 355 EUROBAROMETRE Spécial 355 «PAUVRETE ET EXCLUSION SOCIALE» Commission Européenne Pauvreté et exclusion sociale Rapport Eurobaromètre spécial 355

Plus en détail

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016 CESI-ERA- 1415 - Informations Programme Erasmus ERASMUS 2014-2016 Période d Etude Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour une

Plus en détail

Annexe IV CONTRAT DE MOBILITE POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ Année académique 2014/15

Annexe IV CONTRAT DE MOBILITE POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ Année académique 2014/15 Annexe IV CONTRAT DE MOBILITE POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ Année académique 2014/15 Nom légal complet de l établissement d envoi et code Erasmus : Université Savoie Mont Blanc F CHAMBER

Plus en détail

LE TELEGRAMME DU CEPLIS

LE TELEGRAMME DU CEPLIS LE TELEGRAMME DU CEPLIS Conseil Européen des Professions Libérales European Council of the Liberal Professions Europäischer Rat der Freien Berufe Le Conseil Européen des Professions Libérales 4 Rue Jacques

Plus en détail

Qualité et accessibilité des soins de santé : qu en pensent les Français?

Qualité et accessibilité des soins de santé : qu en pensent les Français? ét udes et résultats N o 866 février 14 Qualité et accessibilité des soins de santé : qu en pensent les Français? Les Français sont plutôt satisfaits de la qualité générale des soins de santé, par rapport

Plus en détail

Référentiel Courrier-Colis des Pièces d Identité acceptées dans les bureaux selon les opérations effectuées. Version finale 1/12

Référentiel Courrier-Colis des Pièces d Identité acceptées dans les bureaux selon les opérations effectuées. Version finale 1/12 REFERENTIEL COURRIER - COLIS DES PIECES D IDENTITE ACCEPTEES DANS LES BUREX DE POSTE V6 Version finale 1/12 Remarque préalable à l attention des utilisateurs. Ce référentiel permet aux agents en bureaux

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

La retraite pour pénibilité

La retraite pour pénibilité Salariés MAI 2012 La retraite pour pénibilité Conditions Démarches La retraite pour pénibilité Un dispositif de retraite pour pénibilité a été créé par la réforme des retraites de 2010. Il permet aux assurés

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Allemagne Autriche Belgique Bulgarie pas de limite mais recommandation à

Allemagne Autriche Belgique Bulgarie pas de limite mais recommandation à Allemagne Autriche Belgique Bulgarie pas de limite mais recommandation à 130 km/h 120 km/h 130 km/h 130 km/h recommandé mais obligatoire pour des véhicules obligatoire obligatoire obligatoire professionnels

Plus en détail

Le programme européen d échanges pour entrepreneurs. Guide de l'utilisateur. Commission européenne Entreprises et industrie

Le programme européen d échanges pour entrepreneurs. Guide de l'utilisateur. Commission européenne Entreprises et industrie Le programme européen d échanges pour entrepreneurs Guide de l'utilisateur Commission européenne Entreprises et industrie Sommaire 1.0 Introduction... 5 2.0 Objectifs... 6 3.0 Structure... 7 3.1 Éléments

Plus en détail

Eurobaromètre du Parlement européen (EB79.5) «A UN AN DES ÉLECTIONS EUROPÉENNES DE 2014» Partie institutionnelle SYNTHESE ANALYTIQUE

Eurobaromètre du Parlement européen (EB79.5) «A UN AN DES ÉLECTIONS EUROPÉENNES DE 2014» Partie institutionnelle SYNTHESE ANALYTIQUE Direction générale de la Communication Unité de suivi de l opinion publique Bruxelles, le 21 août 2013. Eurobaromètre du Parlement européen (EB79.5) «A UN AN DES ÉLECTIONS EUROPÉENNES DE 2014» Partie institutionnelle

Plus en détail

Professions indépendantes. Votre carte Vitale. et votre carte Européenne

Professions indépendantes. Votre carte Vitale. et votre carte Européenne Professions indépendantes Votre carte Vitale et votre carte Européenne Edition 2014 AIDE VOTRE POUR CARTE VITALE UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET TIERS PAYANT SOCIAL La carte Vitale est une carte à puce dont

Plus en détail

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Répartition des actifs des fonds de pension et

Plus en détail

B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1

B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1 1 B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1 Objectif : Acquérir une expérience professionnelle en réalisant un stage en entreprise de 3 mois à temps plein à l étranger

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/GE.42/2009/4 28 juillet 2009 FRANÇAIS Original: ANGLAIS E COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES

Plus en détail

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Directorate-General for Communication PUBLIC OPINION MONITORING UNIT Bruxelles, 28 avril 2014 Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Couverture

Plus en détail

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Département reconnaissance des diplômes Centre ENIC-NARIC France Module 1 première partie Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Projet ERASMUS+ «Appui à l utilisation des outils de mobilité

Plus en détail

La mesure des «emplois vacants» : situation actuelle et perspectives

La mesure des «emplois vacants» : situation actuelle et perspectives La mesure des «emplois vacants» : situation actuelle et perspectives DARES Département Métiers et Qualifications Sabine Bessière La mesure des «emplois vacants» Introduction Les objectifs du groupe de

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

La domiciliation européenne SEPA

La domiciliation européenne SEPA _ FR La domiciliation européenne SEPA Une solution de prélèvement optimisée La zone SEPA compte 32 pays : les 27 États membres de l Union européenne + l Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse

Plus en détail

Phares allumés en journée pas obligatoire pas obligatoire pas obligatoire. obligatoire si temps hivernal entre 01/11 et 15/04

Phares allumés en journée pas obligatoire pas obligatoire pas obligatoire. obligatoire si temps hivernal entre 01/11 et 15/04 Allemagne Autriche Belgique Bulgarie pas de limite mais recommandation à 130 km/h 130 km/h 120 km/h 130 km/h obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire entre 01/11 et 01/03 obligatoire

Plus en détail

Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle

Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle Je réponds en tant que...: réponses % Consommateur 41 ( 31.1%) Organisation représentative 30 ( 22.7%) Entreprise

Plus en détail

Le point sur la situation d emploi des seniors en Europe : analyse comparative des 27 Etats membres de l Union européenne

Le point sur la situation d emploi des seniors en Europe : analyse comparative des 27 Etats membres de l Union européenne CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 décembre 2011 à 9 h 30 «Emploi et retraite en Europe : étude de cas» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Le point sur la

Plus en détail

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0 L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47. Résumé La question de la position des consommateurs vis-à-vis du commerce international a été abordée en particulier par deux

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe Cote du document: EB 2007/92/R.55 Point de l ordre du jour: 22 c) Date: 23 octobre 2007 Distribution: Publique Original: Anglais F Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l

Plus en détail

Enquête européenne des entreprises sur les risques nouveaux et émergents Résumé

Enquête européenne des entreprises sur les risques nouveaux et émergents Résumé Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail Enquête européenne des entreprises sur les risques nouveaux et émergents Résumé L enquête paneuropéenne réalisée par l a pour objectif d aider

Plus en détail

DRIVERBOOK 2015. Paris Cergy Pontoise Racing Kart de Cormeilles. Driverbook SWS SODI WORLD FINALS 2015-1 -

DRIVERBOOK 2015. Paris Cergy Pontoise Racing Kart de Cormeilles. Driverbook SWS SODI WORLD FINALS 2015-1 - DRIVERBOOK 2015 Paris Cergy Pontoise Racing Kart de Cormeilles Driverbook SWS SODI WORLD FINALS 2015-1 - Félicitations! A l issue de la saison SWS 2014, vous avez remporté votre précieux sésame pour participer

Plus en détail

Réseaux : Tous Niveaux et services : Enseignement supérieur artistique Période : Année académique 2004-2005

Réseaux : Tous Niveaux et services : Enseignement supérieur artistique Période : Année académique 2004-2005 Administration générale de l Enseignement et de la Recherche scientifique Direction générale de l Enseignement non obligatoire (*) et de la Recherche scientifique Service général des Hautes Ecoles et de

Plus en détail