Chiche, j ouvre mon capital!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chiche, j ouvre mon capital!"

Transcription

1 Chiche, j ouvre mon capital! 2010 O U V R A G E C O L L E C T I F R É A L I S É S O U S L A D I R E C T I O N D U M E D E F L Y O N - R H O N E Chiche, j ouvre mon capital 1

2 2 Chiche, j ouvre mon capital S O M M A P R E M I È R E P A R T I E Pourquoi et quand ouvrir son capital? 1. Des raisons psychologiques 2. Des raisons personnelles 3. Des raisons fiscales 4. Des raisons financières E D I T O R I A L L entreprise c est la vie Par Laurence Parisot Présidente du MEDEF 5. Des arbitrages possibles entre les motivations 6. Quand? 7. En synthèse P R É F A C E Par Bernard Fontanel Président du MEDEF Lyon Rhône

3 Chiche, j ouvre mon capital 3 I R E D E U X I È M E P A R T I E T R O I S I È M E P A R T I E Avec qui ouvrir son capital? 1. Les investisseurs personnes physiques Faire appel à la Love Money Ouvrir son capital aux salariés Solliciter des business angels Recourir à des particuliers investisseurs en direct 2. Les investisseurs institutionnels Le cas des fonds d amorçage Les fonds ISF Les fonds de retournement 3. Les entreprises en tant qu investisseur 4. L appel public à l épargne Comment ouvrir son capital? 1. Sur quelle valeur? 2. Quel calcul fait votre investisseur? 3. Bien dimensionner l opération : ne pas lever trop peu 4. Les outils et l actionnariat salarial Les outils L actionnariat salarial 5. Les clauses essentielles du pacte d actionnaires Un outil de gouvernance Un outil de stabilité Un outil de sanction 6. Les étapes de l ouverture de capital 7. Combien ça coûte? 8. Et la Bourse?

4 Laurence Parisot Présidente du MEDEF

5 Chiche, j ouvre mon capital 5 E D I T O R I A L L entreprise, c est la vie V ous, dirigeants de PME, actuels ou futurs, qui êtes tout à votre projet, tout à votre entreprise, qui avez peu de temps à consacrer à la lecture, je vous incite à réfléchir à ce thème majeur : Ouvrir son capital? Il serait simpliste d ignorer que la question n est pas seulement d ordre rationnel Derrière l expression ouvrir son capital, il y a certes des questions juridiques et techniques. Mais il y a aussi des questions plus personnelles : pourquoi prendre le risque de perdre cette liberté si chèrement acquise? Avec qui partager ce qui me tient tant à cœur? Ouvrir son capital n est pas systématiquement nécessaire, il est vrai. Les raisons de ne pas le faire peuvent être valables. Et pourtant, que de regrets à constater que nombre de TPE-PME ne grandissent pas dans notre pays faute de moyens suffisants. On peut ouvrir son capital pour augmenter ses fonds propres et être plus solide en cas de difficultés passagères, pour développer son activité en améliorant sa capacité d autofinancement et, surtout, pour trouver de nouveaux soutiens. En quelques mots, croître en acceptant d ouvrir son entreprise aux autres. Avec audace mais pas n importe comment! Ce guide est là pour vous aider. Vous y trouverez notamment un certain nombre de mécanismes juridiques et financiers qui permettent au créateur ou à l entrepreneur de conserver un contrôle sain sur son entreprise et d assurer ainsi sa pérennité. L entreprise c est la vie! Laurence PARISOT, Présidente du MEDEF

6 Bernard Fontanel Président du MEDEF Lyon Rhône

7 Chiche, j ouvre mon capital 7 P R É F A C E C ombien de fois l avez-vous entendu ce discours : les PME françaises sont trop petites, sous capitalisées, trop repliées sur elles-mêmes pour faire face à la concurrence de leurs homologues étrangères et sont, de ce fait, moins performantes que leurs concurrentes à l heure d affronter la mondialisation des échanges. Et vos interlocuteurs de citer en exemple les PMI allemandes, dont la puissance est légendaire et qui seraient le véritable modèle dont il faudrait impérativement s inspirer sous peine de disparaître. Pour simpliste et réductrice qu elle soit, cette analyse ne doit pas nous laisser indifférents et mérite que nous la prenions en considération. Si les recettes de la croissance des PME sont plus complexes que certains veulent bien le penser et le dire, il n empêche que nos entreprises auraient bien souvent tout à gagner en s ouvrant à de nouveaux partenaires financiers. Certes, accueillir un associé dans son capital ne s improvise pas. Cela nécessite bien entendu une intense réflexion et impose une rigueur exceptionnelle dans la préparation de l opération. Mais cela n en reste pas moins la porte ouverte à une richesse d échanges dont l entreprise aura tout à gagner. C est également la possibilité de mobiliser rapidement les fonds indispensables pour mener à bien une opération de croissance externe, pour lancer un nouveau produit, mais aussi, comme cela peut-être le cas aujourd hui compte tenu d une conjoncture économique altérée, s appuyer sur un partenaire pour passer un cap difficile et valider sa stratégie. Ce n est donc pas par hasard si, après vous avoir livré à l automne dernier un guide sur la cession d entreprise, nous avons décidé, cette année, de vous proposer un second ouvrage sur l ouverture de capital. Une fois de plus, nous avons réuni tous ceux qui peuvent vous accompagner dans la mise en œuvre de votre projet : experts-comptables, banquiers, avocats, conseils et fonds d investissement, afin qu ils vous livrent les clés d une opération bien maîtrisée. Car il en va de l ouverture de capital comme de la cession d entreprise : chaque cas est particulier, mais c est en respectant quelques principes généraux, que vous trouverez la formule la mieux adaptée à votre situation personnelle. Bernard FONTANEL, Président du MEDEF LYON RHÔNE

8 8 Chiche, j ouvre mon capital O uvrir son capital, voilà une injonction bien actuelle répétée sur tous les tons par des acteurs très divers de la sphère économique et même de la société. Introduction Et vous, lecteur chef d entreprise, êtesvous coupable de ne pas l avoir déjà fait? Coupable, certes non! Mais vous qui ouvrez cet opuscule, vous saurez au moins pourquoi le faire ou ne pas le faire! Si autant de monde parle de l ouverture du capital et si autant de dirigeants ont du mal à se situer face à cette question, c est tout simplement parce que cette étape forte dans la vie de l entreprise a des

9 Chiche, j ouvre mon capital 9 conséquences sur deux plans très distincts que recouvre la notion de capital : le capital comme outil de propriété et le capital comme moyen de financement. Derrière l outil de propriété se cachera, d une part, le rapport du chef d entreprise au pouvoir, qu il pourra souhaiter totalement contrôler ou, a contrario, largement partager et, d autre part, sa gestion patrimoniale propre, avec le souhait pour lui de diversifier ou non ses avoirs et ses risques. Derrière le moyen de financement se glissera la politique financière de la société, mais aussi sa politique générale avec, notamment, le choix de recourir plus ou moins à l endettement, ou de privilégier l indépendance de l entreprise face aux prêteurs, mais également face à ses clients ou fournisseurs, grâce à des fonds propres importants. Au cours des pages qui suivent, nous tenterons de répondre successivement aux questions suivantes, avec les regards croisés de techniciens habitués à mener ce type d opérations et de chefs d entreprise qui vous ont précédé dans cette réflexion : - Pourquoi et quand ouvrir son capital? - Avec qui ouvrir son capital? - Comment ouvrir son capital? À vous, ensuite, de trouver la réponse la mieux appropriée, en gérant votre schizophrénie de manager et de propriétaire!

10 10 Chiche, j ouvre mon capital Pourquoi et quand ouvrir son capital? A tout âge, chaque chef d entreprise se pose des questions sur l avenir de son entreprise : depuis sa création jusqu à sa maturité et, malheureusement parfois, lors de procédures collectives. Aucun dirigeant n échappe à ce questionnement sur la pertinence de son modèle économique et sur sa capacité d adaptation à la conjoncture. Plus l avenir est incertain, plus il est préoccupé par la manière d adapter rapidement son modèle économique. De fait, des questions surviennent à tout moment : l activité, la solidité des clients, l adaptabilité des fournisseurs, la fidélité des collaborateurs, l attitude des banques Un modèle économique performant, créateur de revenus, se situe à l équilibre entre trois dimensions : le portefeuille de produits / services proposés aux clients (ce que je vends et à qui), le portefeuille de ressources et de compétences (avec quoi et avec qui je fabrique mes produits / services) et l organisation (comment est-ce que j organise mes deux portefeuilles pour optimiser la valeur créée). Pour chaque domaine d activité, il existe des modèles économiques différents qui sont propres à chaque entreprise et à chaque style de management. Dès lors, la démarche du dirigeant est de s interroger, tout d abord, sur ses objectifs en termes d activité, de croissance, de rentabilité et de management, mais également sur la manière de projeter son entreprise dans l avenir. Il doit anticiper au mieux les risques et les menaces de ne pas atteindre ces objectifs, mais aussi les opportunités qui s offrent à lui. La réflexion autour du modèle économique suppose des ajustements permanents entre les produits, les marchés, les clients, les fournisseurs, les salariés, la logistique pour contenir les risques nouveaux et saisir des opportunités nouvelles. Ces ajustements (nouveau marché, saut technologique, paliers de croissance, crises d activité et de trésorerie, se différencier pour sortir du diktat de certains clients ) nécessitent des moyens financiers et il est prudent d anticiper leur quête, notamment en ouvrant son capital, afin d augmenter sa réactivité et ses marges de manœuvre. Les objectifs du dirigeant peuvent être très différents selon son âge, son expérience, sa culture et son style de management, sa vision de l avenir, sa capacité ou simplement sa volonté d anticipation. De même, il doit arbitrer entre ses objectifs personnels et ses objectifs entrepreneuriaux, qui peuvent certes converger, mais peuvent aussi parfois être contradictoires.

11 Philippe Bau expert comptable, commissaire aux comptes, expert de justice, associé de Bau-Chevalier et SCREC

12 12 Chiche, j ouvre mon capital Après avoir déterminé ce qui est stratégique pour lui et pour son entreprise, puis dressé un inventaire des risques internes et externes, le dirigeant formalise son projet d entreprise. Celui-ci permet de préciser la stratégie choisie à travers des objectifs clairs et des indicateurs de pilotage formels. Il sert aussi à définir l évolution des ressources et leur organisation. Le projet d entreprise complété par un plan d affaires (business plan), un plan de financement et un plan de trésorerie lui permet : - de s assurer que son projet entrepreneurial est a priori pérenne. - de démarcher, le cas échéant, des partenaires indispensables (banquiers, actionnaires ). Le dirigeant est alors confronté à plusieurs types de défis : - emmener son entreprise vers un développement plus ambitieux que celui autorisé par ses fonds propres du moment, - s ouvrir professionnellement à un partenaire industriel, ou financier (institutionnel, personne physique), qui viendra compléter sa dynamique d entrepreneur, - donner place à des projets personnels que son investissement professionnel et sociétal, ne lui avait pas permis de réaliser Des raisons psychologiques Le dirigeant d entreprise aime décider, prendre des responsabilités et des initiatives. Il entend assumer les décisions qu il prend et mettre en œuvre lui-même le modèle économique de la société. Il peut être guidé par de nombreuses motivations : réussite sociale, réussite financière, accomplissement personnel, compensation d un complexe, volonté de partage, participation au bien commun, vœu d être maître chez soi, héritage, goût du pouvoir, assumer son image de leader... Tout un ensemble de raisons, qui se rassemblent finalement bien souvent autour d une volonté d indépendance. Toutefois, cette indépendance a un prix : le dirigeant est souvent un hommeorchestre qui joue plusieurs partitions à la fois, surtout lorsque l entreprise est de petite taille et qu elle n a pas encore les moyens de spécialiser les fonctions. Il est aussi un médiateur. Il doit faire fonctionner ensemble plusieurs parties prenantes qui n ont pas forcément des objectifs convergents. De ce point de vue, la complexité du management est plus forte dans les sociétés dites ouvertes (les partenaires du dirigeant détiennent la majorité du capital) que dans les sociétés dites fermées (le dirigeant détient la majorité du capital). Certains dirigeants se mettent en situation de risque pour ne pas vouloir partager ou faire partager cette situation. «Est chef celui qui procure aux autres la sécurité en prenant pour soi les dangers», assurait Jean Jaurès. Respectueux de ce principe, ces dirigeants préfèrent assumer seuls le stress de la responsabilité, jusqu à ne plus pouvoir l absorber. Dès lors, ils peuvent être conduits à partager leur pouvoir et donc certaines de leurs responsabilités, jusqu au capital de leur entreprise. D autres peuvent craindre d ouvrir leur capital simplement par peur de voir leur gestion passée et future remise en cause par les nouveaux actionnaires. Certains, enfin, désireront ouvrir leur capital parce qu ils sont fatigués de porter

13 Chiche, j ouvre mon capital 13 le poids des responsabilités entrepreneuriales ou parce qu ils souhaitent tout simplement partager ce qu ils ont construit Des raisons personnelles La volonté ou le goût du pouvoir que l on prête volontiers au dirigeant est souvent la garantie de son indépendance et de sa liberté de manœuvres. C est là que se joue le plus souvent sa capacité à évoluer dans l exercice de ses responsabilités, dans un arbitrage entre sa volonté de partage du pouvoir au regard de sa perte d indépendance. Les raisons personnelles qui peuvent pousser un dirigeant à ouvrir son capital sont évidemment nombreuses. Elles trouvent leur origine dans l histoire personnelle du dirigeant et dans les raisons qui l ont conduit à prendre des responsa- OUVRIR POUR SE DONNER LES MOYENS DE GRANDIR! SYLVIE PROUST (PRÉSENCE MÉDICALE) : «Le choix du partenaire est essentiel» Depuis 1992, année au cours de laquelle elle a créé à Lyon Présence Médicale, société spécialisée dans la vente et la location de matériel médical pour les hospitalisations à domicile, Sylvie Proust a appris à conjuguer le verbe croître à la première personne du singulier. Pas par goût du pouvoir, mais tout simplement par choix stratégique. «J ai ouvert mon capital à Rhône-Alpes PME Siparex parce que je n avais pas le choix. Je voulais réaliser une opération de croissance externe, hélas trop lourde pour que je la finance uniquement par l endettement, alors que jusque-là j avais mené à bien toutes mes opérations d acquisition de la sorte». Cette pharmacienne de formation ne cache pas qu elle a longuement hésité avant de se décider et qu elle a sollicité l avis de ses conseils avant de s engager. Au final, pourtant, elle ne regrette pas d avoir mené à bien cette opération. «Tout se passe très bien, dans la transparence et dans le respect de mes choix stratégiques. Je ne subis aucune ingérence de la part de mon partenaire financier dans la gestion quotidienne de l entreprise et le travail de reporting n est pas trop lourd. Je fournis des éléments mensuels avec un tableau de bord précis de nos activités et pour le reste nous avons une réunion téléphonique chaque trimestre pour faire le point». Sylvie Proust refuse pourtant de considérer son exemple comme un cas d école. «Dans une ouverture de capital, le choix du partenaire reste essentiel. Il faut se montrer très attentif, car tous les investisseurs n ont pas une attitude aussi constructive. Avant de m engager avec mon partenaire actuel, j ai étudié des propositions de plusieurs fonds et de quelques banques. Tous voulaient un regard sur la stratégie et me proposaient des conditions de sorties très lourdes, tant en matière de valorisation que de calendrier. Le chef d entreprise qui veut se lancer dans une opération de ce genre doit donc se montrer très ferme dans la négociation. Pour ma part, si je devais émettre un regret sur mon opération d ouverture de capital, ce serait de ne pas avoir mieux négocié certaines clauses du pacte, comme le niveau des dividendes prioritaires. Mais dans l ensemble je suis pleinement satisfaite, puisque cette opération m a permis de donner une nouvelle dimension à mon entreprise».

14 14 Chiche, j ouvre mon capital bilités entrepreneuriales. Nous en retiendrons quatre : - Il souhaite partager une aventure, le plus souvent avec des proches et en général à la création. Ce dirigeant est alors attiré par une aventure collective. Ce schéma se retrouve souvent lorsque plusieurs personnes ont élaboré ensemble un projet d entreprise qui aboutit sur une création. Les créateurs se partagent le capital et donc, d une certaine manière, les responsabilités et le pouvoir. - Il souhaite partager un projet d entreprise avec ses salariés (en général au début d une évolution stratégique). Ce dirigeant apparaît alors comme un véritable chef de meute. On retrouve ce schéma lorsqu un entrepreneur crée sa société et ouvre son capital à ses collaborateurs clés, tout en restant majoritaire. - Il souhaite partager ses responsabilités et certaines décisions trop lourdes et trop coûteuses pour être portées seul. Ce dirigeant endosse cette fois le costume du capitaine d équipe sportive. Il cherchera les meilleurs partenaires, en général industriels ou financiers, pour donner à sa structure les moyens d atteindre ses objectifs. - Il souhaite préparer une transmission future, avec un repreneur, salarié ou non. On découvre alors un dirigeant marqué par une volonté de gestion en bon père de famille. Ici, les motivations de transmission sont premières et le chef d entreprise recherche les meilleurs partenaires pour continuer, voire développer, son projet d entreprise. La transmission anticipée et non subie permettra au dirigeant de sécuriser la valeur patrimoniale de son entreprise, surtout s il advient un accident de la vie Des raisons fiscales Les raisons fiscales se résument le plus souvent, pour des dirigeants de SARL, à ouvrir le capital à un tiers afin de devenir gérant minoritaire et de bénéficier, ainsi, d un statut de salarié. En effet, le gérant majoritaire ou la gérance majoritaire (plusieurs gérants minoritaires qui détiennent ensemble la majorité) bénéficie d un régime RSI, bien plus intéressant en matière de coût social pour le dirigeant. Bien entendu la fiscalité revêt toute son importance en cas d ouverture du capital et elle peut, quelquefois, accélérer le départ à la retraite du dirigeant, qui bénéficie ainsi d une exonération de l imposition sur la plus value (à l exception des taxes sociales). En anticipation de son départ à la retraite, la fiscalité peut aussi conduire le chef d entreprise à procéder à des donationspartages à ses enfants. À chaque type d entrée de nouveaux actionnaires correspond un cadre fiscal spécifique, qui dépend de nombreux facteurs. Ceux-ci seront étudiés plus en détail dans la partie Comment ouvrir son capital Des raisons financières Les raisons financières qui conduisent un chef d entreprise à ouvrir son capital peuvent être essentiellement de deux ordres. En premier lieu, il peut s agir d un besoin de trésorerie pour l entreprise, parce que les fonds propres sont insuffisants pour assurer le développement du projet global, ou bien parce qu un retournement de conjoncture contraint d augmenter les fonds propres, ou encore pour partager la

15 Paolo Zoppi, Président de DM Conseil

16 Robert Clément, Directeur Adjoint, Direction de la Clientèle Privée Lyon de La Gestion de Patrimoine de la Compagnie Financière Edmond de Rothschild Banque

17 Chiche, j ouvre mon capital 17 prise de risques, lorsque des besoins financiers importants conditionnent une évolution stratégique. Mais cette ouverture de capital peut aussi être fondée sur un besoin de trésorerie pour le dirigeant, qui souhaite encaisser une partie du fruit de son travail (OBO) et être récompensé des risques qu il a pris, ou diversifier ses avoirs, ou enfin préparer la cession progressive de son entreprise Des arbitrages possibles entre les motivations Derrière cet exposé de raisons que nous venons de faire, rien n est simple. Le plus souvent, les motivations qui conduisent le chef d entreprise à ouvrir son capital sont ambivalentes et mélangent de façon délicate les aspects de nature personnelle et OUVRIR POUR SE DONNER LES MOYENS DE GRANDIR! PAUL ROLLAND (STEEC) : «Un travail d anticipation sur l avenir de l entreprise» Paul Rolland, le créateur de la société Steec, spécialisée dans la micro mécanique de haute précision et qui emploie désormais une vingtaine de personnes à Brindas, dans le Rhône, n a pas attendu longtemps pour s initier aux principes de l ouverture de capital. «En 1979, au moment de la constitution, j ai fait appel à mon père et à mon frère. C était alors le moyen le plus simple pour lever les fonds que je n avais pas et qui étaient indispensables à la réalisation de mon projet. Dans un premier temps, tout s est très bien passé. Mais j ai vite découvert les aspects négatifs de cette solution. L entreprise comme la famille n échappent pas aux aléas de la vie et ces bouleversements peuvent s avérer très difficiles à surmonter, surtout lorsqu ils surviennent brutalement. Ouvrir son capital nécessite un travail d anticipation sur l avenir de l entreprise. La visibilité à long terme est primordiale». Pour autant, ce chef d entreprise parfaitement autodidacte, qui ne rechigne pas à déléguer, ne s est pas enfermé par la suite dans une logique de croissance étriquée, en refusant catégoriquement d ouvrir son capital à tout intervenant extérieur. «J ai même testé à deux reprises d autres formules, confesse-t-il. Ainsi, en 1990, lorsque j ai racheté la société des Ateliers de Précision du Moulin à Vent, les cadres de cette société ont été associés au projet». Une fois de plus, hélas, Paul Rolland dresse un bilan négatif. «Par principe, je trouve qu il n est pas mauvais d ouvrir son capital aux salariés. Mais il faut le faire avec parcimonie et en maîtrisant parfaitement le contexte. Les salariés en question n avaient pas une culture d entreprise privée et ils n avaient pas une perception de leur implication dans l entreprise adaptée à la situation». Une dizaine d années plus tard, Paul Rolland engage une troisième expérience d ouverture de capital. Une fois encore, il s agit de financer un rachat. Tirant les leçons des expériences passées, il fait cette fois appel à des amis pour l accompagner. «Tout s est très bien passé, analyse-t-il. Si je devais identifier un point négatif dans cette dernière opération, ce serait la sous-évaluation des besoins réels en capitaux. J aurais dû réaliser une ouverture plus importante. Pour ne pas se tromper, celui qui décide d ouvrir son capital doit savoir exactement pourquoi il veut le faire et ce qu il veut faire avec ce capital. Il ne faut jamais se raconter d histoire ou se voiler la face, sous peine de déchanter rapidement».

18 18 Chiche, j ouvre mon capital ceux de nature financière. Lorsque les raisons personnelles l emportent sur les raisons financières, le dirigeant privilégie généralement l aventure en commun, convaincu que l on décide mieux à plusieurs que tout seul. Il recherchera alors à ouvrir son capital plutôt à ses salariés ou à des investisseurs personnes physiques. Si la valeur d une entreprise tient plus dans la qualité de son projet et de son management que dans ses performances financières immédiates, alors le partage du projet avec ses collaborateurs clés sera sans doute la meilleure manière de donner de la valeur à l entreprise et de partager cette valeur. Lorsque les raisons financières priment sur les raisons personnelles, le dirigeant privilégie la recherche de moyens financiers pour atteindre des objectifs stratégiques ambitieux. Il recherchera donc davantage des partenaires financiers, institutionnels ou personnes physiques (motivés par la loi TEPA), susceptibles de lui apporter, immédiatement et selon l évolution des besoins, les ressources dont il a besoin. Néanmoins, le plus souvent, les raisons personnelles et financières se combinent ou se confondent. Chaque hypothèse d ouverture de capital a sa solution en termes de partenariat capitalistique. L arbitrage entre les aspects financiers et personnels peut être illustré par la matrice présentée ci-dessous, avec des propositions de solution préférentielle pour chaque cadran (chaque type de solution peut bien évidemment s appliquer à chacun des cas, selon les caractéristiques de la société et du type d opération). FORTS Salariés pour préparer un LBO, un OBO Aspects personnels Manager, repreneur FAIBLES Aspects financiers FORTS Salariés ou partenaires pour partager un projet d entreprise FAIBLES Financiers

19 Yves Morot-Sir Directeur général de Imhotep

20 20 Chiche, j ouvre mon capital 1.6. Quand? L ouverture du capital peut intervenir à tout moment dans la vie d une entreprise. Dès sa création, l initiateur peut ouvrir son capital à des proches, on parle alors de love money, à des amis, ou à des salariés. Au cours de la vie de l entreprise, le dirigeant peut être amené à ouvrir le capital à certains salariés, s il ne l a pas fait avant, en particulier à des salariés clés, qui sont susceptibles de jouer un rôle dans la performance de l entreprise. Pour des raisons de développement, si les associés n ont pas la capacité ou le souhait d augmenter leur risque financier, le capital peut être ouvert à des partenaires industriels ou financiers. A la fin de la vie de l entreprise, lorsque celle-ci s est déclarée en cessation des paiements et qu elle bénéficie d un plan de continuation, le capital peut être ouvert en tout ou partie à des repreneurs. La question de l ouverture du capital doit donc se poser à chaque recadrage stratégique, pour s assurer que l entreprise a les moyens de ses ambitions. Les besoins OUVRIR POUR SE DONNER LES MOYENS DE GRANDIR! DENIS AUBEL (LABARONNE CITAF) : «Ouverture du capital ne signifie pas perte de pouvoir» En 2004, à 57 ans, l âge où certains mettent un terme à leur carrière professionnelle, Denis Aubel décide de se lancer dans une nouvelle aventure en rachetant Labaronne Citaf, une PME de Vienne, dans l Isère, spécialisée dans la production de citernes souples. «Un projet trop lourd financièrement pour que je m engage tout seul. J ai donc ouvert le capital de la holding constituée pour réaliser cette opération et comme je ne pouvais pas mobiliser suffisamment de fonds auprès de mes amis proches, étant donné le niveau très élevé du ticket global, j ai fait appel à Rhône-Alpes PME Siparex». L ancien président du directoire d Igol France sollicite un acteur spécialisé dans le capital investissement, mais affiche d emblée ses priorités : «Je tenais à garder les mains libres dans la gestion de mon entreprise. Pour moi les choses sont très claires : ouverture du capital ne signifie pas perte de pouvoir. Dans une entreprise, il faut un décideur et un seul. La stratégie, c est mon affaire, pas celle de mes actionnaires. Ce qui ne signifie pas, en revanche, que je fais les choses dans mon coin, sans en référer à personne». Très attaché à son pouvoir de chef d entreprise mais adepte de la transparence, Denis Aubel a instauré un système de reporting incluant une situation complète trimestrielle et un point sur les résultats commerciaux mois par mois. «En agissant ainsi, je n ai pas modifié mon approche de la gouvernance. Et je n ai pas le sentiment de perdre une once de pouvoir ; ces obligations de reporting me paraissent normales dans le cadre d une relation franche et transparente avec mes actionnaires». Ce cadre précis de la relation entre Denis Aubel et son actionnariat a été défini dès l origine. «Il faut que les choses soient très claires dès le départ ; c est essentiel. On doit savoir où l on va et avec qui l on veut y aller. C est le meilleur moyen pour éviter les ingérences. À mes yeux, dans une opération de ce type, la franchise est essentielle pour effacer tout malentendu susceptible de gangrener l entreprise par la suite».

21 Chiche, j ouvre mon capital 21 de capitaux dépendent de la nature et de l ambition du projet d entreprise. Quoi qu il en soit, pour toute entreprise, il existe des sentiers nouveaux à explorer, des opportunités de croissance et d amélioration de la performance à saisir. En termes de stratégie financière, il est par ailleurs fondamental de penser à lever des fonds quand tout va bien, plutôt que lorsque l entreprise doit faire face à des difficultés passagères ou lorsqu elle veut saisir une opportunité de développement En synthèse Plus le dirigeant affinera son modèle économique et plus il aura le sentiment de maîtriser son projet. Mais le niveau de risque restera souvent constant eu égard aux enjeux de développement de l entreprise. Pour assumer ce risque, certains refusent d ouvrir leur capital, tandis que d autres n envisagent pas le développement de leur société sans partager joies, peines, et pouvoir avec d autres actionnaires. Alors est-il préférable de rester seul dans un petit chez-soi ou vaut-il mieux cohabiter à plusieurs dans un plus grand projet? N est-ce pas exaltant d accepter de partager les risques avec des partenaires et de créer de la richesse ensemble? La réponse est peut-être contenue dans une maxime rendue célèbre par Jean Grenier, le professeur de philosophie d Albert Camus : «Dans une vie qui repose sur un perpétuel pari, le risque peut être un perpétuel bonheur» L intérêt de réfléchir par anticipation à un partage équilibré des risques est sans doute la meilleure solution pour éviter de se retrouver, un jour, tout seul à la tête d une entreprise qui n aura pas exprimé tous ses talents et qui ne sera pas transmissible! C est un peu comme si l on ne donnait pas les moyens à son enfant de grandir et d exprimer le meilleur de luimême. Ouvrir son capital, c est lâcher prise pour s ouvrir l esprit et saisir plus librement des opportunités de croissance et d amélioration de la performance. C est entrer dans la communauté des cultivacteurs de développement.

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

Comment ouvrir son capital à. investisseurs.

Comment ouvrir son capital à. investisseurs. Comment ouvrir son capital à des investisseurs? Introduction La vie d une entreprise et son développement connaîtront de nombreuses étapes qui constitueront pour son actionnaire dirigeant autant d occasions

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse. 21 juin 2012 11h00 à 12h30

Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse. 21 juin 2012 11h00 à 12h30 Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse 11h00 à 12h30 Intervenants Robert de VOGÜE ARKEON Finance (P.D.G.) Emmanuel STORIONE - ARKEON Finance Antoine LEGOUX - Expert comptable

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

Il était une fois WiSEED

Il était une fois WiSEED Il était une fois WiSEED En 2008, le financement participatif en capital des startups ou de toute autre entreprise n existait nulle part dans le monde. 2 hommes décidèrent de réinventer l économie et créèrent

Plus en détail

Saint Max. FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30

Saint Max. FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30 FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30 Saint Max Francis VENNER AVENIR CONSEIL PATRIMOINE 6 clos de la tuilerie - 54460 LIVERDUN tél :

Plus en détail

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez de l assurance à votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas Cardif assure

Plus en détail

PREPROGRAMME THEMATIQUE

PREPROGRAMME THEMATIQUE PREPROGRAMME THEMATIQUE Procédure de réservation Pour réserver une conférence, téléchargez le dossier d inscription en cliquant ici. Parmi les thématiques proposées, choisissez celles que vous souhaitez

Plus en détail

Le développement par fusionsacquisitions

Le développement par fusionsacquisitions Chapitre 1 Le développement par fusionsacquisitions Le développement par fusions-acquisitions s inscrit en général dans le champ de la croissance externe. Il est proposé de clarifier les différentes définitions

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

MASSERAN INNOVATION VII

MASSERAN INNOVATION VII MASSERAN INNOVATION VII INVESTISSEZ DANS DES PME EUROPÉENNES INNOVANTES FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL POURQUOI INVESTIR DANS MASSERAN INNOVATION VII?

Plus en détail

Stratégie d investissement (1)

Stratégie d investissement (1) Le FCPI s adresse à des investisseurs qui souhaitent diversifier leur portefeuille en investissant sur le long terme et réduire leur impôt en contrepartie d une durée de blocage de 7 ans, soit jusqu au

Plus en détail

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil Visa AMF n 09-064 123Ho l d i n g ISF 2009 L Autorité des Marchés financiers a apposé le visa n 09-064 en date du 20 mars 2009 sur un prospectus présentant cette opération, laquelle interviendra en une

Plus en détail

FCPR 123CA P I T A L I S A T I O N FCPR / FONDS COMMUN DE PLACEMENT À RISQUE

FCPR 123CA P I T A L I S A T I O N FCPR / FONDS COMMUN DE PLACEMENT À RISQUE FCPR 123CA P I T A L I S A T I O N FCPR / FONDS COMMUN DE PLACEMENT À RISQUE DURÉE DE BLOCAGE & RISQUES DU PRODUIT Les parts du FCPR 123Capitalisation sont bloquées jusqu au 30 septembre 2016, cette durée

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

COMMUNIQUE. Actionnaires individuels : le goût retrouvé pour la bourse

COMMUNIQUE. Actionnaires individuels : le goût retrouvé pour la bourse Communiqué COMMUNIQUE Actionnaires individuels : le goût retrouvé pour la bourse PARIS - 17 novembre 2009 SEITOSEI, agence de communication et marketing financiers, en partenariat avec la Fédération Française

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires (M&A) des Experts Comptables? M. Matthieu Cassone

Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires (M&A) des Experts Comptables? M. Matthieu Cassone Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires M. Matthieu Cassone I. Tour d horizon i. Une Boutique M&A c est quoi? a. Des Experts en quoi? b. Quel est leur modèle économique? II. Méthodologie

Plus en détail

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes?

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? KPMG ENTREPRISES - ÉTUDE 2008-1ères conclusions de l étude PME et croissance Conférence de presse Mardi 16 septembre 2008 Sommaire

Plus en détail

ISF FCPI éligible à la réduction et l exonération de l ISF.

ISF FCPI éligible à la réduction et l exonération de l ISF. ISF2012 Un placement bloqué sur 6 ans minimum, soit jusqu au 30 juin 2018 (pouvant aller jusqu à 7 ans maximum, soit jusqu au 30 juin 2019, sur décision de la société de gestion). FCPI éligible à la réduction

Plus en détail

LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE

LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE réseau PLURIDIS LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE COACHING 1. ANALYSER LA DEMANDE, UNE ACTION DE COACHING A PART ENTIERE Dans la relation de coaching, l étape de l analyse de la demande représente

Plus en détail

Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables?

Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables? Better thinking. Together. Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables? 1 ère étude annuelle auprès des épargnants clients des réseaux bancaires français Sommaire Fiche technique 3 Objectif Retraite

Plus en détail

NEGOCIER AVEC UN FONDS

NEGOCIER AVEC UN FONDS REPRISE D ENTREPRISE NEGOCIER AVEC UN FONDS INTERVENANT : Laurent JULIENNE HEC ENTREPRENEURS 9 septembre 2014 A. LE MONTAGE FINANCIER Obligations convertibles A. LA STRUCTURE TYPE 1. Structure financière

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Bienvenue dans l univers de We Group

Bienvenue dans l univers de We Group Bienvenue dans l univers de We Group Le 19 mai 2005 Laurent Jaquier fonde la société We Group SA avec son siège social à Bulle. We Group SA est une société indépendante soumise au secret professionnel

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME REFLEXIONS DE LA CGPME CONSTAT La Banque Européenne d Investissement (BEI) a été créée par le Traité de Rome pour apporter des financements destinés

Plus en détail

FIP. Pour entreprendre ensemble. 6, place de la République Dominicaine 75 017 Paris - Tél. : 33 (0)1 56 88 16 16 www.equitis.fr

FIP. Pour entreprendre ensemble. 6, place de la République Dominicaine 75 017 Paris - Tél. : 33 (0)1 56 88 16 16 www.equitis.fr E Q U I T I S 6, place de la République Dominicaine 75 017 Paris - Tél. : 33 (0)1 56 88 16 16 www.equitis.fr Société de Gestion agréée par l AMF sous le numéro GP 02 023 FIP Pour entreprendre ensemble

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ACG 2014

MANDAT DE GESTION ACG 2014 MANDAT DE GESTION ACG 2014 Pour investir directement au capital des PME et réduire votre ISF Géré par DOCUMENT A CARACTERE PUBLICITAIRE Conseillée en investissement par www.mandat-isf-acg.com MANDAT DE

Plus en détail

La reprise et la transmission d'entreprises

La reprise et la transmission d'entreprises CSOEC ACFCI APCE Conseil Supérieur de l Ordre Assemblée des Chambres Françaises Agence Pour la des Experts-Comptables de Commerce et d Industrie Création d Entreprises La reprise et la transmission d'entreprises

Plus en détail

MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014

MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014 MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014 INVESTISSEZ DANS DES PME EUROPÉENNES INNOVANTES FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL POURQUOI INVESTIR DANS MASSERAN

Plus en détail

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises ENTREPRISES ACHETEUSES Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises Cécile Rioux, Responsable des achats, et Nicolas Pernet, Trésorier du CE d'apicil, ont fait appel à Nathalie

Plus en détail

Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement

Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement Salon des entrepreneurs de Paris Mercredi 4 février 2015 à 16 heures 30 Janvier

Plus en détail

OTC ASSET MANAGEMENT

OTC ASSET MANAGEMENT OTC ASSET MANAGEMENT Notre FCPI: OTC ENTREPRISES 4 4 e FCPI de sa génération, OTC ENTREPRISES 4 sera géré selon les principes de gestion historiques d OTC Asset Management : une stratégie diversifiée et

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

Stratégie de financement Obligations convertibles : une réponse à la crise financière et au resserrement du crédit? mais attention aux pièges

Stratégie de financement Obligations convertibles : une réponse à la crise financière et au resserrement du crédit? mais attention aux pièges 1 Stratégie de financement Obligations convertibles : une réponse à la crise financière et au resserrement du crédit? mais attention aux pièges Novembre 2011 Lorsqu une société est fortement valorisée

Plus en détail

FCPI. Diadème Innovation. Pour concilier innovation et immobilier

FCPI. Diadème Innovation. Pour concilier innovation et immobilier FCPI Diadème Innovation Pour concilier innovation et immobilier Diadème Innovation II, défiscalisation, innovation et immobilier Diadème Innovation II, Fonds Commun de Placement dans l Innovation, a pour

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

ASSURANCE VIE CARDIF MULTI-PLUS. Les meilleurs Sicav et FCP dans un seul contrat

ASSURANCE VIE CARDIF MULTI-PLUS. Les meilleurs Sicav et FCP dans un seul contrat ASSURANCE VIE Les meilleurs Sicav et FCP dans un seul contrat M. X, 45 ans, avocat, deux enfants de 11 et 15 ans Je m intéresse de très loin à la Bourse et préfère consacrer mon temps libre à ma famille.

Plus en détail

«Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?»

«Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?» Entreprendre Financer Réussir «Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?» Raphaël Abou Administrateur Délégué Allyum 20 octobre 2010 Forum Financier Mons Introduction Notre métier : Accompagner

Plus en détail

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital nouvelle gamme 2011 produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital lance sa gamme de produits éligibles à la réduction ISF 2011 Pour la campagne ISF 2011, Midi Capital, Société de Gestion

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité Devenir agent général d assurance Entrepreneur Indépendant Relation onseiller Écoute Clients Libre Proximité Collaborateurs Assurance Quelques chiffres... 13 000 Les agents généraux d assurance sont au

Plus en détail

GenCap Croissance FIP

GenCap Croissance FIP GenCap Croissance FIP GenCap Croissance Un fonds d investissement dédié aux PME régionales : L Aquitaine recèle des sphères d activité économique dynamiques avec des pôles industriels d excellence comme

Plus en détail

S investir et Investir

S investir et Investir S investir et Investir Alain VAURY, Associé, Althera Capital Les Acteurs du Capital Investissement L AFIC distingue quatre types de fonds d investissement : Capital risque : pour le démarrage Capital Développement

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail

FCPI Idinvest Patrimoine N 5

FCPI Idinvest Patrimoine N 5 FCPI Idinvest Patrimoine N 5 Profitez d une expertise de premier plan avec Idinvest Partners Un acteur de longue date De nombreuses institutions financières, classées parmi les premières en Europe, font

Plus en détail

La reprise d entreprise

La reprise d entreprise Les nouveaux outils de financement de la reprise La reprise d entreprise Se faire accompagner d un investisseur financier Pourquoi, avec Qui et Comment ouvrir son capital? 1. Pourquoi? Le capital investissement

Plus en détail

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Comment réussir son investissement en loi Pinel? Le dispositif Pinel est une loi de défiscalisation particulièrement intéressante. Elle remplace avantageusement

Plus en détail

offre 2014 FortunE 6 FCpi truffle Fonds commun de placement dans l innovation

offre 2014 FortunE 6 FCpi truffle Fonds commun de placement dans l innovation Fonds commun de placement dans l innovation offre 2014 FCpi truffle FortunE 6 n financement de l innovation Le FCPI Truffle Fortune N 6 financera des entreprises innovantes développant des technologies

Plus en détail

sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1

sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1 sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1 1 GENERALITES SUR LE CAPITAL INVESTISSEMENT LE CAPITAL DEVELOPPEMENT ET LE CAPITAL TRANSMISSION 17-18 FEVRIER 2007 2 2 DEFINITIONS

Plus en détail

Kiosque Mission : Transmission du cabinet. Dernière actualisation HF: 01/06/2007

Kiosque Mission : Transmission du cabinet. Dernière actualisation HF: 01/06/2007 : Transmission du cabinet Dernière actualisation HF: 01/06/2007 Déroulé de l intervention Propos introductifs Êtes-vous prêt à transmettre votre cabinet? Se couvrir contre la transmission subie Faire prendre

Plus en détail

Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées

Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées «Inventaire et mode d emploi» Transaxiall - Atelier RM 5 5 2014 Le marché de la reprise en France - 500 000 entreprises à reprendre? - 350 000 n ont pas de valeur

Plus en détail

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion OFFRE ISF 2013 Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion D 123Club PME 2013 UN INVESTISSEMENT PERMETTANT DE BéNEFICIER DE 50% DE RéDUCTION D ISF JUSQU à 45 000 (cf. risques

Plus en détail

CONSEIL EN ORGANISATION ET STRATÉGIE PATRIMONIALES L AVENIR NE SE PRÉVOIT PAS, IL SE PRÉPARE. Maurice Blondel

CONSEIL EN ORGANISATION ET STRATÉGIE PATRIMONIALES L AVENIR NE SE PRÉVOIT PAS, IL SE PRÉPARE. Maurice Blondel CONSEIL EN ORGANISATION ET STRATÉGIE PATRIMONIALES L AVENIR NE SE PRÉVOIT PAS, IL SE PRÉPARE Maurice Blondel CONSTITUER VALORISER TRANSMETTRE VOTRE PATRIMOINE Notre objectif Vous apporter un conseil sur

Plus en détail

Votre Profil.. p.3. Présentation.. p.4. Les avantages... p.5. La rémunération. p.6. Un métier d avenir... p.7. Comment ca marche?... p.

Votre Profil.. p.3. Présentation.. p.4. Les avantages... p.5. La rémunération. p.6. Un métier d avenir... p.7. Comment ca marche?... p. 1 Sommaire : Votre Profil.. p.3 Présentation.. p.4 Les avantages... p.5 La rémunération. p.6 Un métier d avenir... p.7 Comment ca marche?... p.8 Charges et dépenses p.11 2 Passionné par l immobilier Vous

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS

fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS FIP hexagone patrimoine 1 Avantage fiscal à l entrée d impôt de solidarité sur la fortune (ISF) d impôt

Plus en détail

CAPITAL INVESTISSEMENT INVESTIR DANS VOTRE CROISSANCE PRÉSERVER VOTRE INDÉPENDANCE

CAPITAL INVESTISSEMENT INVESTIR DANS VOTRE CROISSANCE PRÉSERVER VOTRE INDÉPENDANCE CAPITAL INVESTISSEMENT INVESTIR DANS VOTRE CROISSANCE PRÉSERVER VOTRE INDÉPENDANCE Nouvelle phase de développement Recomposition d actionnariat Optimisation de la structure financière Transmission d entreprise

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE FONDS EUROCROISSANCE Composez le futur de votre épargne Communication à caractère publicitaire BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance

Plus en détail

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Sommaire 1. Etre prêt pour l aventure 2. Créer ou reprendre? 3. Identifier la cible 4. Structurer votre projet d entreprise 5. Planifier votre

Plus en détail

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

fcpr 123Corporate 2018 de placement à risques

fcpr 123Corporate 2018 de placement à risques fcpr 123Corporate 2018 fonds commun de placement à risques objectif de gestion et stratégie d investissement Un fonds offrant une alternative aux placements traditionnels > 123Corporate 2018 est un fonds

Plus en détail

Stock-options et Attributions Gratuites d Actions

Stock-options et Attributions Gratuites d Actions Stock-options et Attributions Gratuites d Actions 1 P remière banque privée en France en termes d actifs sous gestion, BNP Paribas a mis en place une organisation et des équipes totalement dédiées à la

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

«L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT. Le partenaire de votre réussite

«L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT. Le partenaire de votre réussite «L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT F A I S O N S CONNAISSANCE > VOUS ÊTES Dirigeant d une petite ou moyenne entreprise Repreneur d une entreprise

Plus en détail

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID Eskimon 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 3 1 Introduction Figure 1.1 Solid Salut Solid! Il parait que tu exerces dans un domaine finalement peu connu,

Plus en détail

hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité

hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité Article L214-41-1 du Code monétaire et financier Agrément AMF du 24 août 2010 Le FIP

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune (ISF)

Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune (ISF) S informer sur Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune (ISF) Octobre 2009 Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

Club Etablissements Financiers & Assurances

Club Etablissements Financiers & Assurances Club Etablissements Financiers & Assurances Enquête sur le thème «PME banque : vers une recomposition de l équilibre relationnel liée aux évolutions réglementaires Bâle III» Présentation des résultats,

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

L investissement dans les PME FCPI FIP FCPI FCPI FIP. Alto Innovation 9. Europe Alto 2. France Alto 6. www.altoinvest.fr

L investissement dans les PME FCPI FIP FCPI FCPI FIP. Alto Innovation 9. Europe Alto 2. France Alto 6. www.altoinvest.fr L investissement dans les PME 9 Alto Innovation 9 6 2 FIP France Alto 6 Europe Alto 2 FIP www.altoinvest.fr 9 Alto Innovation 9 Gamme Classique Alto Innovation 9 60% Code ISIN : FR0010914994 PME innovantes

Plus en détail

GUIDE INVESTISSEURS. Donnez du sens à votre argent

GUIDE INVESTISSEURS. Donnez du sens à votre argent GUIDE INVESTISSEURS Donnez du sens à votre argent Happy Capital vous propose d investir via sa plateforme de crowdequity. Le but de ce guide est de vous présenter la méthode Happy Capital et le processus

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005 Philippe TABOUIS / Niels COURT-PAYEN Contacts TNS Sofres Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER

Plus en détail

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi Accompagnement et aides Comment présenter mon business plan au banquier Thomas BONVALET, expert-comptable Comment présenter son business plan au banquier Accompagnement et aides Qu est ce qu un business

Plus en détail

offre 2011 L investissement dans les PME FCPI FCPI alto innovation 10 www.altoinvest.fr

offre 2011 L investissement dans les PME FCPI FCPI alto innovation 10 www.altoinvest.fr offre 2011 L investissement L investissement les PME dans les PME dans FCPI alto innovation 10 fip FRANCE ALTO 7 FCPI Europe Alto Innovation www.altoinvest.fr gamme classique FCPI alto innovation 10 Code

Plus en détail

FIP ODYSSEE CONVERTIBLES & ACTIONS 2

FIP ODYSSEE CONVERTIBLES & ACTIONS 2 FIP ODYSSEE CONVERTIBLES & ACTIONS 2 STRATEGIE DE GESTION DU FONDS STRATEGIE DE GESTION DU FONDS Le fonds investira dans un portefeuille de PME, sélectionnées pour leurs perspectives de rentabilité et

Plus en détail

SwissLife Liberté Plus. Tous les avantages de l assurance vie, l accompagnement en plus

SwissLife Liberté Plus. Tous les avantages de l assurance vie, l accompagnement en plus SwissLife Liberté Plus Tous les avantages de l assurance vie, l accompagnement en plus Swiss Life, un groupe solide expert de la gestion de patrimoine Swiss Life est un groupe d origine suisse, dont la

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Prêts pour l avenir. A travers l épargne et le placement. Tout sur la planification de la prévoyance et du patrimoine.

Prêts pour l avenir. A travers l épargne et le placement. Tout sur la planification de la prévoyance et du patrimoine. Prêts pour l avenir. A travers l épargne et le placement. Tout sur la planification de la prévoyance et du patrimoine. Prêts pour l avenir. Et pour la réalisation de ses rêves. Avoir un but, c est bien.

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les dirigeants.

Les entreprises familiales vues par les dirigeants. Les entreprises familiales vues par les dirigeants. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société, entre pérennité et changement Contact : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

Les reprises et cessions d'entreprises

Les reprises et cessions d'entreprises Les reprises et cessions d'entreprises 007 / 00 Etude réalisée pour : Méthodologie Le CSOEC et l ACFCI Echantillon : Echantillon de 0 dirigeants repreneurs ou futurs cédants, issu d un échantillon national

Plus en détail

Communiquer avec les banques : une étape importante dans la vie de votre entreprise

Communiquer avec les banques : une étape importante dans la vie de votre entreprise Communiquer avec les banques : une étape importante dans la vie de votre entreprise Ou de la nécessitéde structurer sa communication pour répondre aux attentes de son banquier. Présentation AIBT du 9 Novembre

Plus en détail

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine Édition 2013 Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine 1 2 Placer son épargne pour financer ses projets 05 Se constituer une épargne de précaution Acquérir

Plus en détail

Bien se faire conseiller

Bien se faire conseiller Bien se faire conseiller Comment choisir son cabinet d aide à la création Se faire accompagner surtout au début, est vraiment indispensable. Une boutique de gestion est le partenaire idéal pour vous aider

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Mon futur à composer Cardif Multiplus Perspective Mon assurance vie diversifiée aujourd hui pour mes projets de demain Cardif propose Cardif

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Maekawa Expertise comptable

Maekawa Expertise comptable Bejanin Dermagne Maekawa associés Maekawa Expertise comptable nous Nos services Secrétariat juridique 1 «A vos côtés à chaque étape de vos projets, nous pouvons vous accompagner via toujours + de services.»

Plus en détail