COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU?"

Transcription

1 COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU? 24 novembre

2 PLAN DE L INTERVENTION Introduction 1 ère partie : La Loi Scellier 2 ème partie : La Loi Girardin Industriel 3 ème partie : La souscription au capital de PME 4 ème partie : La souscription à des FCPI FIP SOFICA 5 ème partie : Le plafonnement des réductions fiscales Conclusion

3 INTRODUCTION Système fiscal français riche en régimes de faveur Beaucoup de ces niches permettent t de réduire son impôt en réalisant certains investissements ou dépenses Forme de l avantage fiscal : - réduction d impôt - crédit d impôt - dépenses imputables sur le revenu global

4 INTRODUCTION Liste des réductions fiscales 1. Investir dans l immobilier en métropole 1.1 Régimes «Scellier», «Robien» et «Borloo» Achat de logements neufs et assimilés Souscription au capital de SCPI Dispositif «Borloo ancien» 1.2 Locations meublées 1.3 Résidences de tourisme 1.4 Résidences hôtelières à vocation sociale 1.5 Démembrement de propriété

5 2. Contribuer à la sauvegarde du patrimoine 2.1 Dispositif «Malraux» 2.22 Monuments historiques 2.3 Conservation et restauration d objets classés 3. Investir dans une entreprise en métropole 3.1 Souscription au capital d une PME 3.2 Souscription de parts de FCPI ou de FIP 3.3 Reprise d une PME (intérêts d emprunts) 3.4 Souscription au capital de Sofica 3.5 Souscription au capital de Sofipêche

6 4. Investir outre-mer (loi «Girardin») 4.1 Investir dans l immobilier 4.2 Investir dans une entreprise 5. Investir dans le secteur forestier 5.1 Acquisition de terrains ou de parts de sociétés ou de groupements forestiers 5.2 Travaux forestiers 5.3 Rémunération d un contrat de gestion 6. Préparer sa retraite 6.1 Plan d épargne retraite populaire (PERP) 6.2 Contrats «Madelin»

7 7. Faire des dons 7.1 Dons aux œuvres ou organismes d intérêt général 7.2 Dons pour le financement des élections et des partis politiques 7.3 Cotisations syndicales 7.4 Cotisations versées pour la prévention des incendies de forêt 8. Défiscaliser ses dépenses courantes 8.1 Achat de la résidence principale (intérêts d emprunts) 8.2 Dépenses d équipement des logements 8.3 Emploi d un salarié à domicile

8 8.4 Charges familiales - Frais de garde des jeunes enfants - Frais de scolarisation - Intérêts des prêts étudiants - Pensions alimentaires - Prestations compensatoires en cas de divorce - Primes de rente-survie ou d épargne-handicap - Frais de séjour en établissement pour personnes dépendantes - Frais d accueil des personnes âgées

9 1 ère PARTIE : LA LOI SCELLIER / LES GRANDS PRINCIPES Une réduction d impôt dimpôt accordée sous conditions aux propriétaires d un bien locatif, Concerne les opérations d acquisition iti en neuf, de construction, ti de transformation et de réhabilitation dans la limite de , L éligibilité est limitée par des zones géographiques définies, Un seul logement par an, Les logements concernés doivent respecter les normes thermiques et énergétiqueséti en vigueur, Le logement doit être loué nu pendant neuf ans à une personne g p p (non membre du foyer fiscal) qui en fait sa résidence principale,

10 1 ère PARTIE : LA LOI SCELLIER / LES Logement visé DETAILS - Acquisition d un logement neuf achevé ou en VEFA entre le 1 er janvier 2009 et le 31 décembre 2012, - Construction faite par le contribuable avec un permis de construire demandé entre le 1 er janvier 2009 et le 31 décembre 2012 et des travaux achevés dans les deux ans qui suivent. Transformation d un local en logement, - Réhabilitation de logement, souscription de parts de SCPI, - Appartement ou maison individuelle Zones concernées Les logements doivent être situés en zones A, B1 et B2 (exit la zone C), comme l indique l arrêté d application publié au Journal officiel du 31 décembre 2008.

11 1 ère PARTIE : LA LOI SCELLIER / LA Calcul l REDUCTION Elle est de 25 % du prix retenu (à hauteur d euros) pour un achat effectué en 2009 ou en 2010, soit a maximum euros. Elle passe ensuite à 20 % pour les acquisitions faites en 2011 ou e 2012, soit au maximum euros. Si vous investissezi en SCELLIER dans l outre mer, le taux de réduction atteint 40 % La réduction est étalée sur neuf ans par parts égales, soit au maximum euros/an ou euros /an. 2009/2010 ( x 25%)/9ANS = Soit /2012 ( x 20%)/9ANS = Soit

12 1 ère PARTIE : LA LOI SCELLIER / LA REDUCTION Report de la réduction d impôt Lorsque la réduction annuelle excède le montant de l impôt à payer, la fraction non utilisée peut venir en déduction des impôts à payer les six années suivantes. Réduction supplémentaire (principe du Borloo) Si, au-delà des neuf ans, le bailleur accepte de continuer de louer par périodes éi de trois ans supplémentaires sous respect des plafonds de loyers et des conditions de ressources du locataire (à l instar du dispositif Borloo), il bénéficie d une réduction annuelle supplémentaire de 2 % du prix du logement, pour six ans au maximum. De la 10 ème à la 15 ème année ( x 2%) = sur 6 ans Soit

13 1 ère PARTIE : LA LOI SCELLIER / LES DEDUCTIONS Les contribuables bénéficiant de cette réduction d impôt supplémentaire de 2 % peuvent bénéficier de déduction sur les loyers - 26 % applicable dans le cadre du dispositif Robien ZRR lorsque l investissement est réalisé dans une ZRR, - 30 % applicable dans le cadre du dispositif Borloo neuf en cas d investissement dans le secteur intermédiaire.

14 1 ère PARTIE : LA LOI SCELLIER / CAS PRATIQUE Prenez l exemple d un couple qui souhaite acquérir un Scellier au plus tôt selon les conditions ci-dessous présentées: Valeur frais notaire inclus, livrable en 2011 Rentabilité 4% (revalorisation 1% par année) Gestion des loyers et garantie vacance locative 12% - frais de copropriété p 3% - taxe foncière = 1 loyer Financement 100% par prêt à un taux de 4% sur 20 ans Tranche marginale des clients = 30% et revenus fonciers préexistants pour gommer les déficits fonciers Le plan de financement : De 2010 à 2029 Loyers encaissés Dépenses Intérêts de l'emprunt Revenu foncier net Impôt CSG CRDS Remboursement emprunt Réduction d'impôt TRESORERIE NETTE

15 1 ère PARTIE : LA LOI SCELLIER / CAS PRATIQUE Coût de l opération menée à terme (20 ans) pour investis : - décaissement trésorerie : A la fin des 9 ans de réduction d IR dir, la sortie de trésorerie annuelle passe à plus de par an dans notre exemple, au lieu de l an pour les 9 premières années. Si cession au bout de 9 ans : - décaissement trésorerie : remboursement anticipé emprunt : TOTAL

16 2ème PARTIE : LA LOI GIRARDIN INDUSTRIELLE Le dispositif Girardin industriel permet de bénéficier d une réduction «one shot» en investissant dans des matériels exploités en Outre mer. La réalisation de l investissement ouvre droit à une réduction d impôt de 50%. Pour réaliser cette économie d impôt en N+1, l investisseur fait un apport l année N (voir exemple). La contrainte fiscale est le maintien de l exploitation du matériel pendant 5 ans. La sécurité du mécanisme : - Clause de non recours bancaire. - Mutualisation des investissements.

17 2ème PARTIE : LA LOI GIRARDIN INDUSTRIELLE / CAS PRATIQUE Apport fonds Contribuable investisseur Société d investissement Réduction fiscale 60 % x Prêt banque Achat et location de Matériel Industriel (Photovoltaïque) Locataire dans les DOM-TOM (Martinique)

18 3ème PARTIE : SOUSCRIPTION AU CAPITAL D UNE PME Les conditions : souscrire au capital initial ou aux augmentations de capital de sociétés non cotées soumises à l'is avant le 31 décembre 2010 S engager sur cinq ans minimum Conditions tenant à l investisseur : être fiscalement domicilié en France souscrire en direct ou être fiscalement domicilié en France, souscrire en direct ou non en qualité de personne physique.

19 SOUSCRIPTION O AU CAPITAL D UNE PME Conditions liées à la cible : - exercer une activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale ou agricole, - être soumise à l IS, avoir son siège social en France ou UE, - employer moins de 250 personnes, - avoir un CA < 50 millions d euros ou un total de bilan annuel < 43 millions d euros, - ne pas être cotée, L investissement peut être indirect : souscription au capital d une holding qui souscrit elle-même en numéraire au capital d une société opérationnelle

20 SOUSCRIPTION O AU CAPITAL D UNE PME Réduction d impôt : 25 % du montant souscrit dans une limite annuelle de ( ), ( ) pour les couples, soit une réduction d impôt maximale de ( ) ou ( ) annuelle pour les couples. La fraction des versements annuels réalisés qui excède ces limites, ouvre droit à la réduction d'impôt au titre des 4 années suivantes dans les mêmes conditions, sauf cas particulier. Remise en cause de la réduction d IR si non-conservation des titres pendant 5 ans.

21 Articulation avec la réduction ISF - non-cumul avec la réduction de 75 % des souscriptions au capital de PME en matière d ISF dans la limite de mais la fraction n ayant pas donnée à réduction d ISF peut donner lieu à déduction d impôt sur le revenu Arbitrage entre ISF et IR, au cas par cas - ISF réduction de 75 % - IR réduction de 25 %

22 Non-cumul avec d autres avantages en matière IR : - réduction d IR sur intérêts d emprunt pour la reprise d une PME - réduction d IR au titre d investissement outre-mer (ex. : souscription au capital de sociétés investissant dans l immobilier) éd ti d IR tit d i ti it l d -réduction d IR au titre des souscriptions au capital des SOFICA

23 4ème PARTIE : LA SOUSCRIPTION A DES FCPI, FIP OU SOFICA

24 4 ème PARTIE : LA SOUSCRIPTION A DES FCPI FCPI : fonds communs de placement dans l innovation Conditions tenant aux fonds (investissement dans des entreprises répondant aux critères : IS, siège social en Europe, - de 2000 salariés, domaine de l innovation) Conditions pour le souscripteur (engagement de conserver les parts pendant 5 ans) Réduction d impôt de 25 % du versement avec un maximum de et

25 4ème PARTIE : LA SOUSCRIPTION A DES FIP Les FIP ont les caractéristiques des fonds communs de placement à risque (FCPR) et sont destinés à collecter l'épargne publique régionale et à l'investir sous la forme de prises de participation minoritaire dans des PME appartenant au même bassin régional Ces fonds doivent être investis pour au moins 60 % de leur actif dans des sociétés répondant à certains critères (nbre de salariés, CA, lieu d activité, IS, Réduction d impôt de 25 % dans la limite de et

26 4ème PARTIE : LA SOUSCRIPTION A DES FCPI ET FIP, CUMUL DES REDUCTIONS Le plafonnement de la réduction des FIP ou FCPI est limité à 25 % de ou , soit une économie maximale de ou Cependant il est possible de cumuler ces plafonds en souscrivant aux deux Diversificationifi en choisissant i les deux enveloppes Les FCPI présentent généralement un risque supérieur au FIP.

27 4ème PARTIE : CUMUL DES Les serviront, s il souhaite encore réduire son impôt, à bénéficier d un employé à domicile, ou à faire des dons. REDUCTIONS / CAS PRATIQUE Un couple possède qu il souhaite dédier à la réductio de son impôt sur le revenu. Sur le marché sont présents : - un FIP IR dont 100 % éligible à la réduction IR (frais 5 %) - un FCPI IR dont 100 % éligible à la réduction IR (frais 5 %) Si le couple investit la somme dans le FIP IR, il ne défiscalisera que : limités à x 25 % = FCPI, il bénéficie deux fois du plafond soit une réduction total Si le couple investit dans le FIP IR et dans l de

28 4ème PARTIE : LA SOUSCRIPTION A DES SSOFICA Les SOFICA sont des sociétés d investissement destinées à la collecte de fonds consacrés exclusivement au financement d œuvres audiovisuelles et cinématographiques agréées par le CNC. Vous bénéficiez d une réduction d impôt égale à 40 % des sommes investies, ou 48 % (majoration de 20 %) dans le cas où la société s engage à réaliser au moins 10 % de ses investissements directement dans le capital de sociétés de production avant le 31 décembre de l année suivant celle de la souscription.

29 4ème PARTIE : LA SOUSCRIPTION A DES SSOFICA Ticket d entrée dentréefaible (aux alentours de ) Taux de défiscalisation plus important que les FIP FCPI puisque atteignant t 40 à 48 %. Réduction maximale Aucune gestion Diversification du risque par l investissement dans plusieurs œuvres, avec pour chaque SOFICA un positionnement spécifique Souscription maximale optimisée Taux de réduction maximale Réduction d impôt maximale perçue % 8 640

30 5ème PARTIE : PLAFONNEMENT DES REDUCTIONS D IMPOT Mauvaise nouvelle : à compter des revenus 2009, le total des avantages fiscaux ne peut dépasser pour un contribuable plus pus 10 % du revenu e du foyer fiscal (quelle que soit la composition du foyer fiscal) Entrée envigueur : 1 er janvier 2009 (investissements réalisés en 2009 / dépenses payées en 2009) Bonne nouvelle : le plafonnement ne concerne pas l intégralité des avantages

31 5ème PARTIE : PLAFONNEMENT DES REDUCTIONS D IMPOT Principe général : avantages plafonnés sont ceux octroyés au contribuable en contrepartie d investissements ou du paiement d une prestation ti dont il bénéficieéfi i - Investissements immobiliers : BORLOO, ROBIEN, SCELLIER, MALRAUX, résidences services ou de tourisme, forêts, intérêts d emprunt et équipements développement durable pour l habitation principale - Investissements en entreprise : souscription capital PME, FIP, FCPI, SOFICA - Investissements outre-mer - prestations : salarié à domicile, frais garde jeunes enfants, crédit d impôt prestations : salarié à domicile, frais garde jeunes enfants, crédit d impôt de 115 ou 230 sur les dividendes, intérêts sur prêts étudiants

32 5ème PARTIE : PLAFONNEMENT DES REDUCTIONS D IMPOT A contrario avantages exclus du plafonnement sont ceux liés à la situation personnelle du contribuable ou à la poursuite d un intérêt général Quelques exemples (liste non exhaustive) - plafonnement quotient familial - décote - dons / mécénat - cotisations syndicales - frais de scolarité - pensions alimentaires / prestations compensatoires - frais d hébergement de personnes dépendantes

33 5ème PARTIE : PLAFONNEMENT DES REDUCTIONS D IMPOT Comment ça marche? 4 étapes - 1. calcul de l impôt avec tous les crédits et réductions - 2. calcul de l impôt sans les crédits et réductions - 3. différence entre ces deux cotisations - 4. si différence > plafond, il faut reverser différence La fraction de réduction plafonnée est définitivement perdue. Pas de report possible. Attention si vous investissez en outre-mer, ces réductions d impôt sont soumis à un plafonnement spécifique préalable

34 CONCLUSION Certaines réductions peuvent se décider au dernier moment à condition de sélectionner les bons supports et les bons interlocuteurs L investissement immobilier défiscalisant engage g pour plusieurs années et doit être mûrement réfléchi en amont

35 CONCLUSION Les règles fiscales évoluent Les obligations déclaratives doivent être respectées Les investissements ou dépenses défiscalisants doivent prendre en compte votre situation et naturellement vos souhaits MERCI de votre attention

Comment intégrer les nouveautés fiscales dans la gestion de votre patrimoine?

Comment intégrer les nouveautés fiscales dans la gestion de votre patrimoine? Comment intégrer les nouveautés fiscales dans la gestion de votre patrimoine? Il peut paraître difficile de répondre à cette question. En effet, le titre de ces nouveautés est : «le Plafonnement des niches

Plus en détail

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015.

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015. L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER 1 Objectif

Plus en détail

22 - Crédits aux particuliers...34 23 - Assurance emprunteur...35 24 - Crédit à la consommation...36 25 - Surendettement...38

22 - Crédits aux particuliers...34 23 - Assurance emprunteur...35 24 - Crédit à la consommation...36 25 - Surendettement...38 Le couple SOMMAIRE 1 - Mariage, Pacs, concubinage : que choisir?... 6 2 - Choix du régime matrimonial... 7 3 - Divorce... 8 4 - Prestation compensatoire... 9 5 - Gestion des biens du mineur...10 6 - Gestion

Plus en détail

Les jeudis du patrimoine

Les jeudis du patrimoine Les jeudis du patrimoine Quelles solutions pouvez-vous envisager pour réduire votre impôt sur le revenu? Le 29 novembre 2012 19h30 07/12/2012 1 Présentation des héros du jour Couple : Sophie et Marc, 2

Plus en détail

Sommaire. La famille. L immobilier. Le couple. La gestion des biens du couple. La séparation. La gestion des biens des mineurs et des incapables

Sommaire. La famille. L immobilier. Le couple. La gestion des biens du couple. La séparation. La gestion des biens des mineurs et des incapables Sommaire La famille Le couple 1. Union 12 2. Mariage, Pacs, concubinage : que choisir? 13 La gestion des biens du couple 3. Biens meubles et immeubles 15 4. Régime primaire 17 5. Choix du régime matrimonial

Plus en détail

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES SUPPLEMENT JANVIER 2012 DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES DISPOSITIONS FISCALES CONCERNANT LES ENTREPRISES (B.I.C., I.S. ET AGRICOLE) DATE DE DEPOT DES DECLARATIONS FISCALES

Plus en détail

Dispositif "Scellier" : logements anciens réhabilités et logements neufs

Dispositif Scellier : logements anciens réhabilités et logements neufs Source : Ministère du logement Dispositif "Scellier" : logements anciens réhabilités et logements neufs A compter du 1er janvier 2009 et jusqu au 31 décembre 2012, les investissements réalisés pour l acquisition

Plus en détail

LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS

LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS Les Niches Fiscales Sommaire INTRODUCTION LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS 1. La Loi Scellier 2. La Loi Girardin 3. La Location Meublée Professionnelle (LMP) 4. Le Loueur

Plus en détail

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal Du constat au conseil Intervenants Félix CICERON, Directeur de l ingénierie patrimoniale, Expert& Finance José SOTO, Directeur des partenariats

Plus en détail

Fiscalité, placements. réductions d impôt

Fiscalité, placements. réductions d impôt Fiscabanque Fiscalité, placements & réductions d impôt À jour des dispositions de la loi de finances 2012 2015 Actualisé sur Internet Gervais Morel avec la participation de David Ecochard I Sommaire Introduction

Plus en détail

Estimation de votre impôt sur les revenus 2007

Estimation de votre impôt sur les revenus 2007 Estimation de votre impôt sur les revenus 27 21/12/27 Synthèse des données et résultats Données de votre simulation Nombre de parts 1 Revenus net catégoriels Traitements et salaires, pensions et rentes

Plus en détail

Panorama des principaux crédits et réductions d impôt en faveur des particuliers

Panorama des principaux crédits et réductions d impôt en faveur des particuliers SYNTHESE Fiscal Textes et références Article 199 terdecies- 0 A du Article 885-O V bis du Article 200 du Article 199 tervicies du Article 199 sexvicies du Article 199 septvicies du Article 199 sexdecies

Plus en détail

Réduire ses impôts en 2014. «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre»

Réduire ses impôts en 2014. «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre» Réduire ses impôts en 2014 «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre» Nos modalités d intervention 1 er rendez-vous Présentation du cabinet Découverte de votre patrimoine Détermination

Plus en détail

Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier*

Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier* www.defiscalisation-diagnostic.com Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier* * Sous réserve des décrets d application et d instruction fiscales à paraître pour la loi de finance rectificative

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 6. Brèves en page 7. Investissement immobilier : ce que nous réserve le dispositif DUFLOT VOTRE CONSEILLER

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 6. Brèves en page 7. Investissement immobilier : ce que nous réserve le dispositif DUFLOT VOTRE CONSEILLER Newsletter d informations juridiques et fiscales VOTRE CONSEILLER ÉLÉPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 Magny Le Hongre g.chiquot@fippatrimoine.com 01 64 63 69 81

Plus en détail

LOI SCELLIER. Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans!

LOI SCELLIER. Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans! LOI SCELLIER Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans! I) PRINCIPES DE LA LOI SCELLIER La Loi Scellier, c est une réduction d impôt pouvant

Plus en détail

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE La loi de finances pour 2015, qui a rebaptisé le dispositif «Duflot» en dispositif «Pinel», a apporté des améliorations au dispositif d investissement

Plus en détail

Fiscalité, placements. réductions d impôt

Fiscalité, placements. réductions d impôt Fiscabanque Fiscalité, placements & réductions d impôt À jour des dispositions de la loi de finances 2011 2014 Actualisé sur Internet Gervais Morel avec la participation de David Ecochard Sommaire I Sommaire

Plus en détail

FISCALITE ET PATRIMOINE Que faire en 2012-2013? Le 24 octobre 2012

FISCALITE ET PATRIMOINE Que faire en 2012-2013? Le 24 octobre 2012 FISCALITE ET PATRIMOINE Que faire en 2012-2013? Le 24 octobre 2012 Vos experts Valérie Pruvost vient de la Banque Privée, elle était gérant privé chez Financière de l Echiquier et Carmignac Gestion. En

Plus en détail

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE.

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. édition 2009 / 2010 Les essentiels Guide pratique hors-série 50 conseils pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. Avant-Propos Déductions, réductions et crédits d impôt de

Plus en détail

LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE

LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE ESSEC Business School Mastère Techniques Financières - 2011 COURS : GESTION DE PATRIMOINE LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE Samuel DRUGEON Charles MOATI Karim SOYAH Introduction La crise a incité la plupart

Plus en détail

7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts?

7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts? 7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts? P.S. Des solutions sortant des sentiers battus! 7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE De vraies optimisations fiscales facilement applicables!

Plus en détail

Réduire ses impôts en 2013. «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre»

Réduire ses impôts en 2013. «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre» Réduire ses impôts en 2013 «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre» Nos Modalités d Intervention 1 er rendez-vous Présentation du cabinet Découverte de votre patrimoine Détermination

Plus en détail

Les SCPI Fiscales URBAN PREMIUM DEFICIT FONCIER: URBAN PIERRE MALRAUX: URBAN VALEUR SCELLIER RENOVE INTERMEDIAIRE: URBAN PATRIMOINE 2

Les SCPI Fiscales URBAN PREMIUM DEFICIT FONCIER: URBAN PIERRE MALRAUX: URBAN VALEUR SCELLIER RENOVE INTERMEDIAIRE: URBAN PATRIMOINE 2 ( Les SCPI Fiscales ) URBAN PREMIUM DEFICIT FONCIER: URBAN PIERRE MALRAUX: URBAN VALEUR SCELLIER RENOVE INTERMEDIAIRE: URBAN PATRIMOINE 2 INTRODUCTION Par leurs multiples avantages, les SCPI, tant fiscales

Plus en détail

4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS

4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS 4 4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS Le dirigeant d une entreprise soumise à l IS dispose d une grande liberté pour construire sa rémunération, puisqu elle peut

Plus en détail

Votre résidence fiscale est en France

Votre résidence fiscale est en France Votre résidence fiscale est en France B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour 30 août 2011) En France, l impôt sur la fortune, appelé Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), est un impôt qui frappe le patrimoine.

Plus en détail

L IMPOT SUR LE REVENU ET L ISF EN 2015. Avoir les bons réflexes pour améliorer sa situation patrimoniale

L IMPOT SUR LE REVENU ET L ISF EN 2015. Avoir les bons réflexes pour améliorer sa situation patrimoniale Claire Valérie L IMPOT SUR LE REVENU ET L ISF EN 2015 Avoir les bons réflexes pour améliorer sa situation patrimoniale LE SOMMAIRE 1. Que faire pour diminuer son IR 2. Maîtriser son ISF L IMPOT SUR LE

Plus en détail

FISCALITE ET PATRIMOINE Que faire en 2012-2013? Le 24 octobre 2012

FISCALITE ET PATRIMOINE Que faire en 2012-2013? Le 24 octobre 2012 FISCALITE ET PATRIMOINE Que faire en 2012-2013? Le 24 octobre 2012 FISCALITE ET PATRIMOINE Que faire en 2012-2013? Valérie Pruvost est issue de la Banque Privée, elle était gérant privé chez Financière

Plus en détail

En effet, l avantage fiscal est fortement réduit en 2011 et 2012, puis disparaîtrait en 2013.

En effet, l avantage fiscal est fortement réduit en 2011 et 2012, puis disparaîtrait en 2013. P ROMETH E E CO NS E I L A NALY S E DE P L A CEMENT Point au 12 Avril 2011 Loi de Finances pour 2011 LE DISPOSITIF «SCELLIER» Devant la nécessite absolue de redynamiser le secteur de l investissement locatif,

Plus en détail

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent.

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles 75008 Paris Stéphane JACQUIN Karine LECOCQ Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. Octobre

Plus en détail

Votre résidence fiscale est en France. B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013)

Votre résidence fiscale est en France. B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013) Votre résidence fiscale est en France B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013) En France, l impôt sur la fortune, appelé Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), est un impôt qui frappe le patrimoine.

Plus en détail

Avant-propos... 1. Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière. 1 L immobilier en 2008/2009... 7

Avant-propos... 1. Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière. 1 L immobilier en 2008/2009... 7 Avant-propos... 1 Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière 1 L immobilier en 2008/2009... 7 Connaître les cycles... 7 Un marché sous influence... 9 Évolution des prix sur 2008/2009...

Plus en détail

LOI DE FINANCES 2011

LOI DE FINANCES 2011 LOI DE FINANCES 2011 LOI SCELLIER : RÉDUCTION D IMPÔT POUR INVESTISSEMENT LOCATIF NEUF Dossier de référence 2011 Téléchargement http://www.dkformation.fr/telechargement www.dkformation.fr Formation Compétence

Plus en détail

CGAHDF PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2009

CGAHDF PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2009 CGAHDF PRESENTATION DE - LA LOI DE FINANCES 2009 16 Février 2009 Yves Granier - Martine Villers 1 IMPOT SUR LE REVENU Limites et seuils : Modifications Relèvement de 2,9 % des tranches Limite d exonération

Plus en détail

Investissez indirectement dans l immobi

Investissez indirectement dans l immobi SCPI PRIMO 1 Investissez indirectement dans l immobi PRIMO 1 a pour objectif de constituer un patrimoine immobilier résidentiel, permettant l accès aux avantages fiscaux du nouveau dispositif Scellier.

Plus en détail

Les Patrimoniales 2013

Les Patrimoniales 2013 Les Patrimoniales 2013 La nouvelle fiscalité dans votre stratégie patrimoniale Nathalie ROUVIERE Crédit Agricole Banque Privée Bruno DUCASTEL Amundi Gestions Spécialisées page 1 La gestion de patrimoine

Plus en détail

Les caractéristiques de votre projet

Les caractéristiques de votre projet Les caractéristiques de votre projet Cette simulation tient compte des dispositions légales (loi de finances 2011) et contractuelles en vigueur. Votre situation initiale REVENU, compte tenu de votre situation

Plus en détail

Investir en immobilier à la Réunion dans le cadre du Dispositif GIRARDIN (art.217 Undecies du CGI) Et payer moins d impôt sur les sociétés

Investir en immobilier à la Réunion dans le cadre du Dispositif GIRARDIN (art.217 Undecies du CGI) Et payer moins d impôt sur les sociétés Investir en immobilier à la Réunion dans le cadre du Dispositif GIRARDIN (art.217 Undecies du CGI) Et payer moins d impôt sur les sociétés 2 Comment effectuer un investissement immobilier à la Réunion

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 PLAFONNEMENT GLOBAL (CGI. art. 2000 A) Montant du plafonnement global des niches fiscales CGI. art. 2000 A Le montant du

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Les dispositifs fiscaux François Longin 1 www.longin.fr Les mesures de défiscalisation Raisons économiques sous jacentes aux

Plus en détail

Le dispositif «Scellier»

Le dispositif «Scellier» Le dispositif «Scellier» Les bénéficiaires Personnes physiques Associés, personnes physiques de sociétés civiles il non soumises à l IS autre qu une SCPI Domiciliation Fiscale en France Investissements

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Assurance et Epargne long terme Sommaire 2009 N 1 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire I. Loi de finances pour 2009 Revalorisation des tranches du barème de l IR 2008 et des tranches du barème de l ISF

Plus en détail

Loi de finances pour 2011. Loi de finances rectificative pour 2010. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2011

Loi de finances pour 2011. Loi de finances rectificative pour 2010. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2011 Lois budgétaires pour 2011 Loi de finances pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2010 Loi de financement de la sécurité sociale pour 2011 1 Qui sommes nous? Service d ingénierie patrimoniale au

Plus en détail

Ce qui va changer pour vous en 2011. En tant que contribuable, en tant qu actionnaire et en tant qu épargnant.

Ce qui va changer pour vous en 2011. En tant que contribuable, en tant qu actionnaire et en tant qu épargnant. Ce qui va changer pour vous en 2011 En tant que contribuable, en tant qu actionnaire et en tant qu épargnant. En bref.. Déficit budgétaire 2010 152 milliards Objectif 2011 de la loi de finances : Ramener

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information de la SCPI URBAN PATRIMOINE 2 a reçu le visa de l AMF n 11-37 en date du 18/10/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la Société de Gestion par demande adressée à :

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville SCPI «Scellier BBC Intermédiaire*» L immobilier en centre ville Mise à jour - 31 janvier 2012 *Le dispositif fiscal «Scellier BBC Intermédiaire» offre au souscripteur une réduction d impôt en contrepartie

Plus en détail

Que faire? Conseils et Précautions. Optimisations patrimoniales et fiscales. Jeudi 1 er Novembre 2012

Que faire? Conseils et Précautions. Optimisations patrimoniales et fiscales. Jeudi 1 er Novembre 2012 Que faire? Conseils et Précautions Optimisations patrimoniales et fiscales Jeudi 1 er Novembre 2012 Plan I. Réduire la base imposable II. Réduire l impôt III. Conclusion : Conseils et précautions L épargne

Plus en détail

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com LOI DE FINANCE 2013 La loi de Finance 2013 apporte son lot de nouveautés. Nombre de régimes tant pour les entreprises que pour les particuliers sont impactés en profondeur. Ci-après la revue des principaux

Plus en détail

SCPI de type MALRAUX *

SCPI de type MALRAUX * SCPI de type MALRAUX * Souscriptions ouvertes jusqu au 20 décembre 2012 *Le dispositif fiscal Malraux offre au souscripteur une réduction d impôt immédiate, en contrepartie d une durée de conservation

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

1) Sur les FIP et les FCPI

1) Sur les FIP et les FCPI Bonjour, Dans le souci d apporter un complément d information aux réponses souvent brèves du «chat» (direct oblige!), nous avons répertorié et développé les différents thèmes sur lesquels vous nous avez

Plus en détail

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 1 FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 2 Fiscalité 2014 SOMMAIRE I. Imposition des revenus II. Optimisation de l impôt sur le revenu III. Imposition des plus-values IV.

Plus en détail

Barème de l impôt sur le revenu

Barème de l impôt sur le revenu Refonte du barème Barème de l impôt sur le revenu Suppression de la première tranche d imposition au taux de 5,5 % Revalorisation des limites et seuils associés au barème de 0,5 % Barème applicable à l

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

Une renaissance de la loi Girardin

Une renaissance de la loi Girardin AVOCATS RECHTSANWÄLTE LAWYERS 29, RUE DU FAUBOURG SAINT-HONORÉ, 75008 PARIS EMAIL bmh@ bm ha voca ts. com TÉLÉPHONE (33)(0)1 42 66 63 19 FAX (33)(0)1 42 66 64 81 Olivier Hoebanx Associé Une renaissance

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

18, Quai de la Rapée 29 novembre 2010. Par Philippe Baillot Directeur de BRED Banque Privée

18, Quai de la Rapée 29 novembre 2010. Par Philippe Baillot Directeur de BRED Banque Privée 18, Quai de la Rapée 29 novembre 2010 Par Philippe Baillot Directeur de BRED Banque Privée A. La logique de la fiscalité immobilière B. Les évolutions fiscales en cours C. L anticipation de nouvelles «pulsions»

Plus en détail

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI INFORMATION PROFESSIONELLE UCI N 50 2012 Rubrique Fiscalité Objet Le nouveau dispositif en faveur de l investissement locatif Entrée en vigueur le 1 er janvier 2013 : 31 décembre 2012 : 1/5 Le dispositif

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2014 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2014 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.7 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.7 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014

Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014 L actualité du Loueur Meublé Non Professionnel Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014 1 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER Objectif de cette présentation Découvrir

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

Comprendre les mécanismes

Comprendre les mécanismes Mécénat Comprendre les mécanismes de la fiscalité incitative it ti Mardi 15 juin 2010 Support de présentation Sommaire Introduction Différentes formes de la fiscalité incitative Principes régissant l imposition

Plus en détail

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH).

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). Réhabiliter et préserver le patrimoine architectural français. Les dépenses

Plus en détail

Les principales dispositions du projet de loi de finances pour 2014 adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013

Les principales dispositions du projet de loi de finances pour 2014 adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013 Les principales dispositions du projet de loi de finances pour adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013 IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Barème

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Plafonnement des effets du quotient

Plus en détail

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise 1 Une réduction d impôt sur le revenu est applicable en cas de souscription, avant le 31 décembre 2012, au capital d une petite et moyenne

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013 Les principales dispositions de la loi de finances pour publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013 IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Barème non revalorisé en 2012 et 2013

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME Les incitations fiscales à l investissement dans les PME intégrant les modifications apportées par la Loi de finances pour 2011 witam 31, rue des Poissonniers 92200 Neuilly-sur-Seine tel. 01 55 62 00 80

Plus en détail

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME Les incitations fiscales à l investissement dans les PME avril 2012 1 De grandes réformes en 2011 La Loi de finances pour 2011 a apporté des modifications substantielles aux systèmes d'incitations fiscales

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 1 REUNION DU 19 NOVEMBRE 2012 SOMMAIRE Loi de Finances rectificative 2012 Loi de Financement de la Sécurité

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville L immobilier en centre ville Photos non contractuelles FACTEURS DE RISQUES Vous investissez dans une SCPI fiscale «Déficits fonciers», permettant au porteur de parts de bénéficier du régime fiscal dit

Plus en détail

Comment Faire pour Payer moins d'impôts en 2015

Comment Faire pour Payer moins d'impôts en 2015 Comment Faire pour Payer moins d'impôts en 2015 Payer moins d'impôt en 2015? C'est possible, à condition d'agir dès maintenant : passé le 31 décembre, vous ne pourrez plus bénéficier des avantages fiscaux

Plus en détail

défi sca tion réduisez vos impôts 50 Conseils indispensables UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE.

défi sca tion réduisez vos impôts 50 Conseils indispensables UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. défi sca tion li 20 09 sa Guide 009 pratique n 2 réduisez vos impôts 50 Conseils indispensables UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. édito Avant-Propos Déductions, abattements, exonérations Vous

Plus en détail

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE Introduction L impôt de solidarité sur la fortune est un impôt annuel dû par les personnes physiques détenant un patrimoine net supérieur à 790 000 au 1 er janvier

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Crée en 1990 Votre déclaration d impôt! Dates Limites : Déclaration Papier 27 Mai Déclaration Internet 7 Juin Barême

Plus en détail

Mail : infos@urban-premium.com www.urban-premium.com. 124 bd Haussmann 75008 Paris Tél. : 01 82 28 99 99 Fax : 01 44 70 91 49.

Mail : infos@urban-premium.com www.urban-premium.com. 124 bd Haussmann 75008 Paris Tél. : 01 82 28 99 99 Fax : 01 44 70 91 49. La note d information de la SCPI URBAN PIERRE a reçu le visa de l AMF n 11-23 en date du 09/08/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la société de gestion par demande adressée à : URBAN

Plus en détail

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1 CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1. La SCI en bref L essentiel sur la société civile immobilière (SCI) Une SCI est une société civile qui gère un patrimoine Immobilier. La

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

Attention, l offre se termine au plus tard le 31 août 2009! Avertissement à l investisseur

Attention, l offre se termine au plus tard le 31 août 2009! Avertissement à l investisseur SCPI Sema 2i Profitez des avantages fiscaux de la Loi Girardin en contrepartie d une conservation des parts pendant au moins 6 ans à compter de la date d achèvement du dernier logement (prévue en 2011).

Plus en détail

Chantal Zanga Martial JAYTENER. Allianz FinanceConseil Gestion Privée

Chantal Zanga Martial JAYTENER. Allianz FinanceConseil Gestion Privée Chantal Zanga Martial JAYTENER Allianz FinanceConseil Gestion Privée La défiscalisation Comment ne pas subir sa fiscalité? Comment choisir parmi toutes les offres de défiscalisation? Sommaire : les différentes

Plus en détail

les guides conseils Allégez vos impôts

les guides conseils Allégez vos impôts les guides conseils Allégez vos impôts Nouvelle édition - Janvier 2008 2-3 Introduction Défiscaliser, c est payer moins d impôts en toute légalité. Tous les impôts sont concernés : impôt sur le revenu,

Plus en détail

PREMELY Habitat 3 BBC

PREMELY Habitat 3 BBC PREMELY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI de type Scellier BBC Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2011 La clôture de la période de souscription pourra intervenir par anticipation

Plus en détail

Sommaire Introduction 1re partie La dimension stratégie et objectifs patrimoniaux

Sommaire Introduction 1re partie La dimension stratégie et objectifs patrimoniaux Sommaire Introduction...15 Qu est-ce que le patrimoine?...15 À combien s élève le patrimoine des Français?...15 De quoi est-il composé?...16 Qu est-ce que la gestion de patrimoine?...17 Quelles sont les

Plus en détail

Loi Girardin (investissement locatif)

Loi Girardin (investissement locatif) Loi Girardin (investissement locatif) Afin de promouvoir le développement économique des territoires d'outre-mer, l investissement dans l immobilier pour les particuliers est encouragé par l'état français

Plus en détail

DE ROBIEN RECENTRE. Loyers. Solde = EPARGNE nécessaire à l opération

DE ROBIEN RECENTRE. Loyers. Solde = EPARGNE nécessaire à l opération DE ROBIEN RECENTRE Frais de gestion, charges de copropriété, assurance loyers impayés, taxe foncière Intérêts d emprunt Amortissement de Rob sur prix de vente actes en mains (6% x 7 ans 4% x 2 ans) Frais

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

GUIDE LOI GIRARDIN I.S

GUIDE LOI GIRARDIN I.S GUIDE LOI GIRARDIN I.S PRINCIPES ET EXPLICATIONS DU MECANISME EXEMPLES D INVESTISSEMENTS CONSEILS PRATIQUES GROUPE FIGA 21, Grande Rue - 92310 SÈVRES Tél. : 01 45 34 89 66 email : assistante@groupe-figa.fr

Plus en détail

POLE EPARGNE RETRAITE PREVOYANCE 05.34.31.71.96

POLE EPARGNE RETRAITE PREVOYANCE 05.34.31.71.96 POLE EPARGNE RETRAITE PREVOYANCE 05.34.31.71.96 Loi Duflot La loi Duflot est le nouveau dispositif gouvernemental en faveur de l immobilier locatif applicable dans le cadre de la loi de finances 2013.

Plus en détail

PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER

PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER Afin de relancer le marché de l'immobilier neuf, la construction, et d'une manière plus générale le bâtiment, le gouvernement et le parlement ont voté, dans la loi de finances

Plus en détail

LOI DUFLOT CONDITIONS LIEES AU LOGEMENT

LOI DUFLOT CONDITIONS LIEES AU LOGEMENT LOI DUFLOT Digne successeur du «SCELLIER», voici le nouveau dispositif d investissement locatif «DUFLOT». Né le 1 er janvier 2013, ce nouveau régime devrait être applicable pendant 4 ans, soit jusqu au

Plus en détail

La lettre d ACORA Patrimoine

La lettre d ACORA Patrimoine La lettre d ACORA Patrimoine Dans ce numéro : Mot d introduction Quelle défiscalisation pour votre impôt? 1 1 Les niches fiscales 2 Le plafonnement 3 Les investissements dans les Dom-Tom La loi Scellier:

Plus en détail

LES NOUVEAUTES 2013. - Impôt sur le revenu : ENTREE EN VIGUEUR. Barème progressif sur l impôt sur le revenu : Impôt sur le revenu 2013 (revenus 2012)

LES NOUVEAUTES 2013. - Impôt sur le revenu : ENTREE EN VIGUEUR. Barème progressif sur l impôt sur le revenu : Impôt sur le revenu 2013 (revenus 2012) LES NOUVEAUTES 2013 La loi de finances pour 2013, la troisième loi de finances rectificative pour 2012 et la loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 sont désormais publiées au Journal officiel.

Plus en détail