PARIS-SACLAY : COMMENT REJOINDRE LE TOP 10 DES CLUSTERS MONDIAUX

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARIS-SACLAY : COMMENT REJOINDRE LE TOP 10 DES CLUSTERS MONDIAUX"

Transcription

1 PARIS-SACLAY : COMMENT REJOINDRE LE TOP 10 DES CLUSTERS MONDIAUX GROUPE DE TRAVAIL REUNI SOUS LA PRESIDENCE DE AUGUSTIN DE ROMANET RAPPORT DES TRAVAUX 30 octobre 2012

2 UNE AMBITION : PARIS-SACLAY DANS LE TOP 10 DES CLUSTERS MONDIAUX... 4 Des atouts importants, un projet réaliste... 6 Des conditions nécessaires... 7 UN CLUSTER INTEGRE AU GRAND PARIS Lancer rapidement et définitivement la construction de la Ligne Orly-Versailles, une condition sine qua non pour l existence d un cluster au rayonnement mondial à Paris-Saclay Ne pas sous-estimer la demande de transports en commun Se donner les moyens de reussir Supprimer les causes de pollution et de ralentissements dus à une infrastructure inadaptee UNE IDENTITE FORTE, PORTEE POLITIQUEMENT Donner une marque au cluster Valoriser l innovation made in Paris-Saclay UNE RECHERCHE CREATRICE D ACTIVITES ECONOMIQUES ET D EMPLOIS promouvoir les convergences scientifiques et technologiques developper l esprit entrepreneurial UN TERRITOIRE EXEMPLAIRE EN TERME D ENVIRONNEMENT ET DE QUALITE DE VIE Mieux faire connaître l ambition de créer un éco-territoire Offrir un haut niveau de services et bâtir des quartiers à L échelle humaine Encourager la construction de logements de qualité Faire du cluster un modele d efficacité énergétique Faire du territoire un laboratoire vivant et un démonstrateur des innovations qui y sont développées Doter le cluster d une longueur d avance numérique ANNEXES Jean-Charles Andre, Paris Saclay, Les grands campus universitaires mondiaux partagent les mêmes ambitions Patrick Anghert, Le numérique : Un vecteur rapide de transformation et d attractivité Laurent Boucherat, Pour une logistique innovante Laurent Boucherat, L'innovation constitue un enjeu majeur pour le Groupe La Poste Dominique Druon, Paris Saclay Venture Partners François Gerin et Marc Zuber, L'utilisation des lignes de métros pour le fret Pierre Lahoche, Propositions pour favoriser l innovation Hervé Le Riche, L Université Paris-Saclay : une Ambition partagée Bruno Lescure, Développement de l innovation et de la compétitivité des entreprises avec les PME innovantes

3 10. Lionelle Maschino, Robert Brandenbusch, Faire du plateau de Saclay un modele de transition energetique Edouard Siekierski Les Attentes d EDF à Paris-Saclay Patrick Vandevoorde, La Ligne Orly-Versailles Orly Saclay - Versailles Nada Villermain-Lécolier, Fonds national d amorçage (FNA) - Mission Programme D investissements D avenir Marie-Ros-Guézet et Franck Chauveau, Facteur-Clefs de Succès : Attractivité du Plateau pour des acteurs économiques nationaux ou internationaux MEMBRES :

4 UNE AMBITION : PARIS-SACLAY DANS LE TOP 10 DES CLUSTERS MONDIAUX Depuis plus de 20 ans, Paris-Ile de France Capitale Economique a pour cœur de métier l attractivité internationale de notre Région Capitale. Notre ambition est de conforter Paris Ile-de-France comme une métropole-phare du XXIème siècle par un grand projet de développement économique créateur d emplois, fondé sur l innovation. La valorisation des activités économiques et de recherche situées à Paris-Saclay en constitue un élément majeur du Grand Paris. Il s agit de s appuyer sur la concentration exceptionnelle de moyens de recherche et développement dont bénéficie Paris Ile-de-France sur ce site de Paris-Saclay. C est un des très grands clusters technologique et scientifique, à l instar de la Silicon Valley, de Boston, d Haifa-Tel-Aviv ou de Tokyo-Tsukuba, ainsi que l a montré l étude exclusive menée par Paris-Ile de France Capitale Economique avec Deloitte. De plus, il apparaît, en étudiant ces autres clusters, que notre Région Capitale pourrait créer un grand nombre d emplois supplémentaires dans les hautes technologies à condition de mieux : transférer les technologies des laboratoires vers les entreprises associer chercheurs et entrepreneurs investir dans des produits dotés d un fort potentiel commercial à l international Le Groupe de Travail de Paris-Ile de France Capitale Economique, réuni sous la présidence d Augustin de ROMANET, ancien Directeur Général de la Caisse des Dépôts, s est donc attaché à dégager les mesures concrètes nécessaires. Les bonnes pratiques observées dans les autres clusters mondiaux sont : - le croisement des savoirs qui permet d imaginer les besoins, les solutions et les produits de demain, - le rapprochement physique des chercheurs, étudiants, professeurs, entrepreneurs, investisseurs, spécialistes de l accompagnement de sociétés technologiques, - la possibilité d échanger informellement et régulièrement. Les trois principales clés du succès d un cluster qu observe l étude menée par Paris- Ile de France Capitale Economique avec Deloitte sont les suivantes: - d excellentes liaisons, en particulier en transports en commun, entre les campus de la métropole, et vers les aéroports et gares, 4

5 - l attractivité des clusters et campus, renforcée par un nom et une marque prestigieuse, d excellentes conditions de vie et d emploi et une forte ouverture sur le monde, - des grands campus où il fait bon vivre associés à la proximité de parcs immobiliers où les entreprises de hautes technologies puissent elles-mêmes se regrouper et où elles puissent trouver un ensemble de services dédiés. Le cluster qui a commencé à se bâtir autour de l Université de Paris-Saclay constitue un élément-clé du grand projet que nous souhaitons pour Paris Ile-de-France. Le Cluster Paris Saclay, et singulièrement l Université qui en sera le cœur, ambitionnent à la fois de rivaliser avec les universités de recherche les plus prestigieuses dans le monde et de constituer un modèle de rayonnement scientifique, d aménagement urbain et de modernité au bénéfice du Grand Paris et de la France. L objectif, au service de la croissance française, est de faire figurer dans dix ans, Paris-Saclay dans les dix meilleurs clusters mondiaux et dans les trois plus réputés en Europe et de doter le Grand Paris d un pôle d attractivité et de dynamisme prestigieux. Au plan scientifique et académique, l ensemble des parties prenantes au projet (universités, grandes écoles et organismes de recherche) est déjà en mesure de peser dans la compétition mondiale pour le leadership scientifique, pour autant qu il se fédère. Des simulations ont montré que la future université Paris Saclay se trouvera au 20 ème rang du classement ARWU dit de Shanghaï. Au plan économique, urbanistique et technologique, l ambition de Paris-Saclay est de créer un modèle de coopération fertile entre la recherche, l innovation, le développement économique et urbanistique qui soit pleinement inscrit dans la société du futur. Ancré dans les territoires de Paris Ile-de-France, il ne prendra tout son sens et ne contribuera au rayonnement du Grand Paris que s il est emblématique du point de vue urbanistique et environnemental et exemplaire par son intégration (transports, réseaux). L enjeu de mener à bien, et dans les délais, un tel projet est à la fois scientifique (valorisation de la formation et de la recherche françaises), économique (création de valeur et d emplois par des entreprises innovantes), social (intégration réussie des territoires urbains et périurbains, dans le respect de l environnement pour en faire un territoire de vie et d emplois à forte dimension technologique) et international (accroissement du soft power de la France). 5

6 DES ATOUTS IMPORTANTS, UN PROJET REALISTE - une concentration majeure de chercheurs regroupée dans le campus, soit 10% des chercheurs français. D ici dix ans le campus devrait compter 21 établissements et organismes, étudiants dont 4700 doctorants, chercheurs et enseignants-chercheurs (sans compter l Université Versailles Saint-Quentin : étudiants). - les disciplines enseignées et appliquées sont à la pointe de l excellence mondiale (mathématiques, physique, sciences de l ingénierie sciences et technologies de l information et de la communication, micro- et nanotechnologies (certaines sciences du vivant : génomique, biologie structurale, biologie végétale, agronomie), sciences du climat et de l environnement, management et finance d entreprise - un site naturel préservé : comprenant 2300 hectares de terres agricoles sanctuarisées - un potentiel unique par sa proximité de Paris centre, capitale du tourisme mondial, à 10 km et 30 mn en transports en commun de Paris, et à 3 km de Versailles - une gouvernance qui a fait de considérables progrès s agissant tant des autorités administratives que des pôles académiques, par la création de l Etablissement Public Paris-Saclay, de la Fondation de Coopération Scientifique, titulaire du contrat d Idex dont l objectif est la mise en place et de l Université de Paris-Saclay en début un écosystème et des coopérations académiques et industrielles déjà structurées autour du pôle de compétitivité Systematic, classé Gold au niveau européen - une chance historique : un grand nombre d institutions de recherche et d enseignement supérieur prestigieux ont arrêté le projet de se fédérer et plusieurs grands groupes devraient les rejoindre prochainement autour du cluster si les infrastructures annoncées pour le Grand Paris étaient réalisées. 6

7 DES CONDITIONS NECESSAIRES Néanmoins le succès du cluster repose sur plusieurs points qui ne sont pas encore acquis et pour lesquels l action des pouvoirs publics est essentielle. - Lancer dans les six mois, en profitant de l élan donné par le Grand Paris, la réalisation de la ligne de métro sans laquelle le cluster ne révèlera pas son potentiel. - Porter politiquement tant au plan régional qu au plan national, au plus haut niveau, l ambition de placer Paris Saclay dans le top 10 des clusters mondiaux. - Conduire une stratégie de marque afin de donner une identité au territoire, de rendre visible le cluster, de permettre à ses acteurs d en être fiers tout en valorisant ses points de différenciation face à une concurrence mondiale. - Concevoir un bâtiment emblématique qui accompagne cette stratégie - Poursuivre la fédération des entités présentes pour atteindre la taille critique nécessaire et attirer davantage de talents et de capitaux. Les progrès de la gouvernance permettent désormais de confier aux établissements en charge du développement du cluster la conduite de ces actions. - Donner la priorité à l esprit de découverte et d entreprise, favoriser le croisement des savoirs, les convergences industrielles et valoriser bien davantage l innovation, qu il s agisse de recherche fondamentale ou de produits commerciaux afin d accélérer la transformation de la recherche en développement économique - Faire de Paris-Saclay un site exemplaire et un laboratoire vivant des meilleures technologies de ce qui constituera la ville de demain, en particulier dans le domaine des transports doux, de la qualité de vie, des énergies propres 7

8 UN CLUSTER INTEGRE AU GRAND PARIS Les grands clusters mondiaux s organisent au sein de métropoles au rayonnement mondial. Ils comprennent généralement plusieurs campus. Un cluster au rayonnement mondial n est pas possible à Paris-Saclay sans qu il soit pleinement relié aux autres lieux d innovation, de recherche et d enseignement supérieur déjà présents en Ile-de- France. 1. LANCER RAPIDEMENT ET DEFINITIVEMENT LA CONSTRUCTION DE LA LIGNE ORLY- VERSAILLES, UNE CONDITION SINE QUA NON POUR L EXISTENCE D UN CLUSTER AU RAYONNEMENT MONDIAL A PARIS-SACLAY. La réalisation rapide de la Ligne Orly-Versailles du Grand Paris Express est la condition indispensable pour le développement du Campus autour duquel se développera le cluster. Elle seule peut convaincre entreprises, grandes écoles, laboratoires et universités de rejoindre Paris-Saclay tout en gardant un lien fort et une connexion rapide avec Paris. En effet, leur déménagement est explicitement conditionné à la réalisation de cette ligne. Comme toujours dans de tels cas, un signal collectif est nécessaire pour convaincre chacun de s engager, puisque le départ de chacun dépend de la décision de tous. La Ligne Orly-Versailles est ainsi ce signal attendu aujourd hui par tous. Tout retard compromettrait, peut-être définitivement, la dynamique collective enfin engagée autour de la Fondation de Coopération Scientifique et de l Etablissement Public Paris-Saclay pour réaliser une structure universitaire fédérative, un campus exemplaire et impulser, par des projets de recherche collaboratifs, les croisements fertiles qui génèreront les innovations de demain. Chacun des établissements partie à ce projet unique est en effet lui-même en compétition avec d autres à l échelle mondiale pour l excellence. Aucun ne saurait geler ses actions pour plusieurs années d incertitudes. La fenêtre d opportunité, aujourd hui ouverte, doit être pleinement utilisée. Elle ne se représentera pas avant longtemps. Rappelons qu un projet similaire de «Cité des Sciences», voulu par l Etat à Paris-Saclay dans les années soixante-dix, n a jamais vu le jour. Il y a urgence à lancer rapidement la réalisation de la Ligne Orly-Versailles. La déclaration d utilité publique attendue pour avril 2013 est une date-butoir. Les attentes qui pèsent sur la Ligne Orly-Versailles sont raisonnées. L infrastructure routière et ferroviaire, particulièrement la N118 et le RERB, est aujourd hui saturée, avant même les travaux et l extension du Campus. Son impact net sur l attractivité du Campus est aujourd hui négatif. Elle conduit entreprises, étudiants, chercheurs à éviter le secteur ou à s en éloigner dès que possible pour rejoindre le centre de l agglomération ou émigrer. Il ne peut donc y avoir de solution intermédiaire ou partielle. Les aménagements routiers décidés ou la rénovation engagée du RERB, investissements indispensables, ne suffiront pas à inverser cette dynamique. Dans ces conditions, il est évident que les modalités arrêtées pour la réalisation de la Ligne Orly-Versailles doivent être à même de rassurer contre tout risque de retard au départ mais aussi de dépassement des délais. 8

9 Pour les mêmes raisons, la Ligne Orly-Versailles doit pouvoir s intégrer dans un projet global de préservation et de valorisation du patrimoine naturel sur le Plateau. Elle viendra ainsi compléter la vitrine technologique française qu offrira Paris- Saclay, en étant visible, agréable, motivante et exportable. Mais la Ligne Orly-Versailles ne suffira pas à assurer l attractivité du Campus. Les infrastructures doivent aussi assurer son désenclavement routier, ferroviaire et numérique. 2. NE PAS SOUS-ESTIMER LA DEMANDE DE TRANSPORTS EN COMMUN. La solution de transport en commun devra être à même d attirer un maximum d usagers afin de réduire la congestion actuelle Prendre en compte une demande que l existence même de la ligne amplifiera, et y faire correspondre une offre adéquate, en privilégiant un métro pour répondre pleinement à la demande. Un métro lourd n est sans doute pas nécessaire. Les études actuelles montrent qu une ligne de métro attractive pourrait capter entre 4000 et 8000 passagers (par heure de pointe en milieu de ligne et par direction - pphpd) vers Mais un métro léger est bien nécessaire : une ligne de bus ne saurait suffire, même en site propre. Il ne faut pas sous-estimer les besoins. Rennes, une métropole comparable au bassin desservi par la ligne envisagée (~ hab.), a par exemple sous-estimé de 80% son trafic journalier sur la principale ligne de métro. Un tel écart donnerait par exemple au minimum 7200 pphpd au lieu de 4000 ou au lieu de (cf. Etudes RATP et SGP). Une offre telle qu un métro léger a toute chance de révéler une demande masquée aujourd hui par l absence d alternative véritable au trafic automobile Attirer et fidéliser les passagers par une desserte rapide et fiable. La rapidité du trajet est un élément décisif d attractivité pour le voyageur. Celle-ci dépend non seulement d une vitesse moyenne relativement élevée mais aussi de passages fréquents, réguliers et d horaires fiables. - Les quelques solutions étudiées semblent très différentes sur ce point. Un métro roulant par exemple à 60 km/h en vitesse commerciale et circulant toutes les 2 30 apparaît par exemple comme une meilleure solution qu un tramway roulant à 30 km/h et passant toutes les 5 ou 10. Une desserte fréquente le soir ou le week-end constitue également un réel avantage. - Par ailleurs, l existence de six ou sept gares entre Orly et le Campus ne compromet pas la rapidité de la desserte puisque cette solution réduit le temps du trajet final entre la gare et le lieu d arrivée tout en respectant un temps de transport global de 30 à 40 minutes entre Paris et le Campus (cf. Etudes RATP et SGP). - Relier ainsi Saint-Quentin-en-Yvelines et Versailles (10000 étudiants) à Paris- Saclay. 9

10 2.3. Faciliter la connexion avec les autres modes de transports. La ligne devra être reliée à un maillage fin de modes de transports diversifiés, en particulier des transports doux qui permettent de couvrir efficacement le «dernier kilomètre». Parmi les points les plus intéressants évoqués : - la construction d un transport en commun en site propre (dit bus à haut niveau de service - BHNS) entre les Ulis, Vélizy et le Pont de Sèvres à Boulogne. - le prolongement dès 2013 du transport en commun en site propre existant entre Palaiseau et l Ecole Polytechnique vers Saint-Quentin-en-Yvelines. - Des liaisons entre le plateau et les vallées. Veiller à ce que l interconnexion avec les réseaux existants soit efficace, dotée d une forte capacité, rapide, fluide et confortable. Dans ce sens, la nouvelle passerelle de Massy devra être équipée de tous les escaliers mécaniques permettant une connexion facilitée entre la Ligne Orly-Versailles et la gare TGV de Massy Le Groupe de Travail considère comme essentielle la rénovation du RER B Sud engagée par le STIF dont le tracé est évidemment complémentaire de celui de la Ligne Orly-Versailles et du RER C dans l ensemble du sud de l agglomération Savoir répondre à une augmentation progressive de la demande. Prévoir une configuration évolutive. Par exemple, dégager des réserves foncières qui permettent à terme d augmenter la longueur des quais et des trains ou d étendre les parkings. 3. SE DONNER LES MOYENS DE REUSSIR Concevoir un chantier et une exploitation exemplaires Fixer des objectifs contraignants au maître d ouvrage : budgétaires, calendaires, quantitatifs et qualitatifs. Maîtriser les coûts et envisager toutes les pistes de financement possibles 3.2. Etudier les sources d économies supplémentaires à performances égales. Seule une ligne qui ne dépend pas d un enfouissement profond le permet. Elle s avère non seulement moins coûteuse (environ deux fois moins au kilomètre) mais aussi plus rapide Inventer des usages complémentaires. Afin de poursuivre la diversification souhaitable des usages de la ligne, dans le but d en accroître le rendement, poursuivre une réflexion sur ses usages logistiques, dans le contexte des écoterritoires notamment (Wissous, Rungis ). 10

11 - confirmer la compatibilité de ces objectifs avec la mission de la Société du Grand Paris, le cas échéant en confiant par voie de convention une mission spécifique à la SGP (Loi n du 3 juin 2010, Art. 7, VI). - prévoir la possibilité d aménager des plateformes de débarquement en bout de quais idéalement couplées à des stations de recharge pour véhicules utilitaires électriques destinés à couvrir la desserte du dernier kilomètre. - viser des services de messagerie, conciergerie, livraisons, cantine, etc. Favoriser également la logistique inversée. - tenir compte de l existence de solutions intégrées, tel que Cargoval Limiter les coûts de fonctionnement. Privilégier un transport automatique léger qui permette aussi de tendre vers une desserte 24h/24 ou de s adapter facilement à des événements exceptionnels, comme des coupes de Rugby dans le nouveau stade de Ris-Orangis-Evry (82000 places livrées en 2017). Respecter les délais 3.5. Garantir une mise en service rapide. Les premières écoles, dont l ENSTA, rejoignent le Campus dès la rentrée La plupart, comme l Ecole Centrale, devraient s y implanter en L ENS Cachan les rejoindra en Aucune des solutions existantes ne permettra d accompagner cet afflux de voyageurs nouveaux. La mise en service de la Ligne Orly-Versailles devra intervenir au plus vite pour le résorber. Il s agira également de suivre les objectifs définis dans le Schéma d Ensemble du réseau Grand Paris Express adopté de manière consensuelle le 26 mai Tout retard de la prise de décision se traduira par des retards de la mise en service et compromettra la viabilité du Cluster Associer à un groupement d industriels expérimentés la conception, la construction, et la maintenance de l ouvrage afin d optimiser la solution technique et de permettre une mise en œuvre rapide. Cette solution préserverait en outre les capacités d action de la SGP pour les autres lignes du Grand Paris Express. Veiller à associer, dans toute la mesure du possible, le tissu économique traversé par la ligne à sa réalisation Prévoir une solution transitoire de transports en commun. Celle-ci reposera notamment sur le maillage fin qui viendra alimenter à terme la Ligne Orly- Versailles : transport en commun en site propre (deux lignes), parkings, pistes cyclables, etc. Cela permettra d attirer d emblée les nouveaux arrivants vers les transports en commun. Accompagner ces solutions transitoires de l équipement en plans, signalétique, trottoirs, éclairage public. 4. SUPPRIMER LES CAUSES DE POLLUTION ET DE RALENTISSEMENTS DUS A UNE INFRASTRUCTURE INADAPTEE 11

12 4.1. Supprimer à terme les ronds-points, inadaptés au trafic actuel : «Christ de Saclay» et «Rond-Point Soleil». Confirmer le financement des infrastructures routières indispensables au projet, et notamment : Ouvrage Maître d Ouvrage Coût Financeurs prévisionnel RD 36 CG 90 CG/Etat/Région TSCP Massy-SQY STIF 54M Etat/Région/CG/CAPS Echangeur de Corbeville/ Etat/EPPS 120M Etat/Région/CG/SGP Franchissement RN 118 Liaison Plateau-Vallée STIF-CAPS 40M Etat/Région/CG/CAPS Voirie structurante est-ouest CG/EPPS 60M Etat/Région/CG/CAPS Radar de Palaiseau Etat 10M Etat Total 374M 4.2. Aider les habitants à limiter leurs trajets automobiles. - Systématiser une signalétique dynamique pour les automobilistes comme pour les piétons et notamment afficher le nombre de places disponibles dans chaque parking et installer des voyants au-dessus des places : vert=libre ; rouge=occupée. - Développer à l échelle du cluster une solution unique de guidage à la place du type Streetline (Modèle : Chicago) qui permette de se diriger vers les places de parking libres via un assistant au conducteur type «GPS», qui permette également de trouver les vélos et véhicules électriques disponibles en location du type «Vélib» et «Autolib», les véhicules disponibles en co-voiturage, etc. - Développer une application unique pour l ensemble de l agglomération faisant le point en temps réel sur l état du trafic, routier et ferré, disposant d un système d alerte ainsi qu un d état prévisionnel fiable pour la journée et la semaine. Prévoir des panneaux pouvant diffuser des alertes trafic aux carrefours-clefs. - Prévoir une convention spéciale avec le STIF qui permette d accéder aux vélos proposés à la location, et aux autres solutions de transports doux propres au cluster grâce à la carte Navigo. Il convient de se féliciter que de l évolution des tarifs Navigo qui rendront l accès au cluster plus attractif Minimiser les nuisances des chantiers en les coordonnant et en communiquant ( ). - Appuyer le travail de coordination des chantiers publics effectué par l EPPS par un chargé de mission attaché au Préfet. - Prévoir une signalétique spécifique. - Anticiper les convois et manœuvres exceptionnels et en informer les usagers - Prévoir une hotline et un système d information de masse. Les faire connaître. 12

13 4.4. Décider la réalisation de l Interconnexion Sud à Grande Vitesse entre Valenton et Massy afin de mieux relier Paris-Saclay aux aéroports d Orly et de Roissy et au reste du réseau européen à grande vitesse. Paris-Saclay serait ainsi à moins de 3 heures de Bruxelles, de Genève, de Strasbourg... A l heure actuelle, TGV, fret et RER sont contraints de partager, à vitesse très réduite, le même sillon, ce qui engendre frictions, retards et incapacité de répondre aux pics de demandes Organiser une desserte plus directe sur le RER B entre Châtelet et Paris- Saclay, avec par exemple deux arrêts intermédiaires seulement : Massy et Antony. Il s agirait ainsi d alterner les trains «omnibus» comportant plusieurs arrêts, et les trains «quasi-directs» comprenant uniquement ces deux arrêts intermédiaires. UNE IDENTITE FORTE, PORTEE POLITIQUEMENT Renforcer la visibilité et l attractivité internationale du cluster en valorisant ses réussites et ses atouts : cela commence par le doter d un nom, d une marque qui puisse être partagée avec fierté et enviée. Cette marque viendrait accompagner les marques fortes déjà présentes sur le territoire. 5. DONNER UNE MARQUE AU CLUSTER - Identifier les atouts, les «points de différenciation» du cluster par rapport à ses concurrents et sélectionner une marque «partagée» qui les porte. Cette marque partagée, à l instar de ce qu ont réalisé de nombreux territoires, est une marque qui vient renforcer les marques déjà présentes et n a pas vocation à se substituer à elles. Produire un document explicatif du positionnement, un logotype, une charte graphique - Confier la gestion de la marque à une agence confédérale qui s appuie sur les multiples ressources existantes en Ile-de-France et sur le territoire (type Hubstart) qui soit aussi en charge de la communication vers le monde scientifique et économique au niveau national et international, de l accompagnement d entreprises, du développement de chaires - Mettre en place une communication ciblée vers le monde économique, pour attirer et motiver, au niveau national et international et organiser un véritable fil d informations en temps réel nourri par l ensemble des acteurs, visible sur le territoire et lisible sur le web. - Prévoir la création d événements réguliers sur le Plateau. - Bâtir un lieu emblématique de l excellence de la recherche et de l innovation à la française, qui pourrait être un learning center ou une tour d observation qui surplombe Paris-Saclay et en devienne le symbole. 13

14 6. VALORISER L INNOVATION MADE IN PARIS-SACLAY - Faciliter la visibilité de l innovation auprès du grand public : mieux communiquer sur les avancées de la recherche produites à Saclay et qui bénéficient aux Français et Franciliens au quotidien sous l égide de la Fondation de Coopération scientifique. Par exemple, des thérapies innovantes contre le cancer qui accélèrent le vieillissement de cellules cancéreuses pour les éliminer UNE RECHERCHE CREATRICE D ACTIVITES ECONOMIQUES ET D EMPLOIS. Il y a aujourd hui pléthore d acteurs qui doivent interagir et coopérer. Il faut pour cela créer un contexte porteur, qui se caractériserait par la mise en œuvre de moyens communs, et par un meilleur cadre de vie qui serait attrayant, plus propice à la recherche, à l innovation et à l entrepreneuriat. Paris-Saclay est aujourd hui un cluster qui regroupe les activités recherches et innovation de grands groupes industriels sur le Plateau et ses rives Nord et sud ainsi que sur le plateau lui-même. Il comprendra un campus universitaire pluridisciplinaire composé d éléments (grandes écoles, organismes de recherche et université) de tout premier ordre pour la formation d ingénieurs, de chercheurs, d économistes et de cadres de direction, et dont certains sont déjà installés sur le plateau. Les domaines scientifiques et techniques couverts sont très vastes, et même si l excellence académique peut varier selon les disciplines, l ensemble est très satisfaisant. Par la création d un pôle de compétitivité mondial et divers réseaux de recherche, il s est notamment créé une spécialisation reconnue dans les systèmes complexes, qui se prêtent à de nombreuses applications dans des domaines aussi différents que les technologies de l information et les sciences de la vie. Il produit peu d entrepreneurs et de start-ups. Aider l esprit entrepreneurial à s y développer apparait essentiel pour étendre la gamme des applications commerciales issue des travaux de recherches actuels et futurs. L important est que les conditions semblent réunies à Paris-Saclay, avec une capacité de premier ordre en recherche publique et en développement industriel, des initiatives et équipements d excellence déjà labellisés ainsi qu une fondation de coopération scientifique qui peut jouer un utile rôle d incitation et de coordination. Il s agit maintenant de construire sur ces premiers acquis en favorisant les croisements des savoirs et des disciplines et les convergences technologiques, qui sont les sources de l innovation dans le futur. C est de là que viendra la valeur ajoutée de Paris-Saclay. A plus long terme, il s agit de créer les conditions nécessaires pour faire émerger des champions européens et singulièrement français, dans les domaines de pointe. Il s agit aussi de freiner, voire d inverser le «brain-drain» des chercheurs français, vers les Etats-Unis en particulier. 14

15 Pour cela, il reste à mettre en place les instruments collectifs qui fournissent à l entrepreneur potentiel, souvent issu du monde de la recherche, les moyens du succès : conseils en prospective, marchés, normes et standards, propriété intellectuelle, accès au capital (fonds d amorçage et de capital-risque), parmi les plus importants. C est l intérêt national et régional, qui mérite attention et soutien non seulement des parties prenantes directes, mais aussi de l Etat et des collectivités locales (région en particulier) La création d un cadre de vie attractif et attrayant est également très importante : il faut qu on ait envie de vivre sur le plateau. Il faut donc créer une agglomération, mais une agglomération qui devra être exemplaire du point de vue environnemental et convivial : ici s impose une grande ambition en termes d aménagement du territoire, dans l optique la plus écologique et la plus moderne (smart city). Les modes de transports, des logements attrayants pour les étudiants mais aussi pour d autres catégories sociales, des équipements sportifs, des lieux de distraction, la disponibilité de services publics et privés performants, des capacités de haut débit, la liaison avec Paris, Massy TGV et Orly sont évidemment des éléments clés. Notons sur ce dernier point que Paris-Saclay doit se construire en osmose avec la capitale, et non contre elle. Le cluster de Paris-Saclay doit fonctionner en réseau avec les autres grands pôles universitaires et technologiques de la métropole francilienne qui, au total, regroupent par exemple deux fois les effectifs de chercheurs présents à Paris-Saclay. Un cadre de vie n est rien sans des habitants qui contribuent collectivement à l économie du site. Il faut tirer parti du renouvellement constant des flux d étudiants, en particulier pour construire une économie de services, qui se développera avec et par eux, comme dans toutes les grandes villes universitaires du monde. 7. PROMOUVOIR LES CONVERGENCES SCIENTIFIQUES ET TECHNOLOGIQUES. Les avancées scientifiques et technologiques naissent de la rencontre des savoirs. Il faut encourager le partage, la collaboration ouverte afin de générer une culture scientifique et des applications innovantes. - Promouvoir en particulier les liens entre sciences dures et sciences économiques. Financer et organiser séminaires, colloques, bourses, etc... En 2012, seuls 10,3% des étudiants participant au Pôle Entrepreneuriat Etudiant Paris-Saclay (PEEPS) avaient eu préalablement un contact avec une autre école de Paris-Saclay. - Bâtir des lieux de rencontres conviviaux et respectueux de l'environnement tels que des «common rooms», restaurants, salles de visioconférences dotées de haut débit, hôtels destinés à accueillir visiteurs et conférenciers à proximité immédiate du site. - Instituer la mixité des étudiants des différentes écoles dans les résidences universitaires dès les premières années. - Il convient de se féliciter que que la réalisation du campus elle-même et le partage des ressources et utilités amènent un rapprochement à la fois physique 15

16 et collaboratif de personnes et d entités jusqu ici relativement isolées et indépendantes. - Promouvoir l expérimentation de licences libres, par lesquelles les auteurs d œuvres renoncent à tout ou partie de leurs droits à la condition que les œuvres dérivées en fasse autant, dans le but faciliter la circulation des idées. 8. DEVELOPPER L ESPRIT ENTREPRENEURIAL 8.1. Donner envie d entreprendre en mettant encore plus en valeur les success stories entrepreneuriales. - Inviter une sélection d étudiants aux présentations des entreprises qui tentent des levées de fonds. - Distinguer davantage encore, lors des événements réunissant les étudiants et les anciens, les entrepreneurs et les investisseurs qui agissent sur le cluster luimême ou dans la Région Capitale. Organiser de tels événements à l échelle du cluster autant que de chaque grande école ou université. - Associer le cluster aux événements franciliens dans le domaine de l innovation et notamment le Grand Prix Siemens de l innovation, les rencontres organisées par la Fondation Altran pour l Innovation Technologique, le cluster de compétitivité Systematic 8.2. Renforcer les liens entre investisseurs et entrepreneurs sur le cluster luimême. - Renforcer les associations et les initiatives propres au cluster, telles Paris- Saclay Venture Capital, PEEPS, Scientipôle Initiative, etc. Lancer à terme une fédération des anciens élèves de l ensemble des écoles du cluster. - Favoriser la solidarité entre les acteurs du cluster, notamment en développant un Club des Financeurs publics et privés ainsi qu un Club des Entreprises partenaires de l Université Paris-Saclay. - Tirer partie des conventions de financement consulaires : Connect VC, Finance Innov, Techinnov. - Prendre exemple sur Systematic, qui associe les investisseurs à sa gouvernance Promouvoir l accompagnement de jeunes entrepreneurs par des grands groupes et des pôles de compétitivité où ils trouveront mentors, associés et clients, mais aussi une insertion professionnelle en cas d échec. Sans ce «droit à l erreur», beaucoup peuvent légitimement hésiter à développer leurs projets. - Prendre exemple sur le Lab postal où une dizaine de PME ont été sélectionnées pour des projets prototypes comme des applications mobiles, géomarketing, boîte aux lettres du «futur», sur le Veolia Innovation Accelerator qui vise à aider les projets de start-up et est impliqué dans plusieurs pôles de compétitivité, sur le Club Innovation Banque Assurance 16

17 d Altran qui mise sur l innovation ouverte et mutualise ainsi des travaux de sociétés membres. - Prendre appui sur les actions de Systematic, comme le programme Ambition PME qui s adresse à plus de 1000 PME innovantes en Île-de-France dont plus de 300 implantées à proximité de Paris-Saclay Rendre davantage visible la dynamique entrepreneuriale à Paris-Saclay et l évaluer. - Rassembler et publier les informations collectées par les associations de business angels, sociétés de venture capital, financeurs publics et fonds dédiés, associations professionnels, pôles de compétitivité au sujet des entreprises créées et financées sur Paris-Saclay et plus largement en Ile-de-France. - S étalonner par rapport aux autres clusters mondiaux pour la capacité à susciter des investissements en capital-risque. - Inciter les organisations internationales, et notamment la Commission européenne à publier un classement international annuel Renforcer la communication sur les dispositifs de financement ou de portage existants : Crédit Impôt Recherche, Caisse des Dépôts et Consignations : France Brevets, Programme Investissements d Avenir, Fonds National d Amorçage, Oséo, Conseil régional y compris ceux destinés à de jeunes entrepreneurs et chercheurs : jeune Entreprise Innovante, Jeune entreprises universitaires, CIFRE, doctorants conseil. La plupart de ces organismes sont autant de source d offres de technologies brevetées issues de la recherche publique française : CNRS, CEA INSERM, Institut PASTEUR, INRA. De même le réseau Enterprise Europe Network publie une base de données de technologies, de projets innovants et de partenaires potentiels Construire un hôtel d entreprise. - Le coupler à un incubateur, à un business center, à un centre de séminaire, etc où ses différents services seront disponibles, au sein de l un des bâtimentsphares du Campus. - Y fournir aux entrepreneurs l accès à un ensemble de ressources permettant la valorisation de la recherche et le transfert technologique, concernant aussi bien la propriété intellectuelle, les business plans que l accès au capital, à la commande publique, etc. - Y faciliter l accès aux informations de toute nature les favorisant: juridiques, fiscales, et plus généralement de prospective Faciliter les collaborations entre des laboratoires et des PME, notamment par l offre l hébergement de jeunes entreprises en croissance par les laboratoires ou près d eux. S inspirer des initiatives prises dans ce sens par les laboratoires Carnot, l Association des Structures de Recherche Contractuelle. Voir comment tirer parti dans ce sens de la création d un IRT dans le cadre du cluster, ainsi que de l implantation d un Institut d Excellence en Energie Décarbonée Mettre en place un portail interactif propre au cluster. 17

18 UN TERRITOIRE EXEMPLAIRE EN TERME D ENVIRONNEMENT ET DE QUALITE DE VIE. Développer un lieu de vie énergétiquement performant et respectueux de l environnement, qui deviendra la vitrine du savoir-faire français et francilien. 9. MIEUX FAIRE CONNAITRE L AMBITION DE CREER UN ECO-TERRITOIRE Il mise sur les transports en commun : il prévoit de réduire à 50% l usage de la voiture en diminuant notamment les ratios de places de parking. Les usages visés sont comparables à ceux observés actuellement en petite couronne. - Créer un observatoire de l empreinte environnementale et carbone. - Aménager des parcours pédestres et vélocyclables autour des étangs, rigoles et des bois. Implanter auprès des gares des flottes de vélos et des véhicules électriques, ainsi que des places de rechargement des batteries. Profiter des appels à projets de l ADEME sur l écomobilité du futur et du soutien du cluster Advancity. - Réduire le risque d inondation en reconnectant les rigoles, notamment celle de Corbeville. Il convient de se féliciter que de la convention signée à cette fin entre l EPPS et le Syndicat Mixte de l Yvette et de la Bièvre. 10. OFFRIR UN HAUT NIVEAU DE SERVICES ET BATIR DES QUARTIERS A L ECHELLE HUMAINE - Doter le Plateau d un plan d urbanisme qui prévoie des quartiers mixtes où logements, étudiants et familiaux, et bureaux cohabitent à proximité des nœuds de transports et des commerces de proximité : presse, pharmacie, pressing, alimentation Cela permet de développer l esprit de quartier et donc de limiter les déplacements en voiture. De plus la diversité des consommateurs assure la pérennité des commerces, les étudiants ne résidant pas en permanence sur le campus tout au long de l année. - Développer les salles publiques de téléprésence et les télécentres ou Smart Work Centers pour permettre à des collaborateurs d entreprises de travailler dans des conditions valorisantes à distance du siège grâce à des installations dotées de liaisons à très haut débit et offrant des services de haut niveau : salles de réunion, visioconférences, restauration, garde d enfants, pressing, shopping... Ces centres permettent de réduire significativement l empreinte carbone des habitants du site et des personnes qui y travaillent, en limitant notamment les migrations pendulaires. Le désenclavement numérique du Plateau est donc une priorité pour faire du cluster de Paris-Saclay une «Smart City» dans les domaines de gestion de l énergie et de la mobilité. - Adapter la tarification des équipements sportifs universitaires: tennis, fitness, squash, piscine afin de les rendre attractifs pour les riverains. 18

19 - Développer l offre culturelle et la faire mieux connaître. - Faire de Paris-Saclay un terrain d expérimentation pour de nouveaux services, comme «Facteur Service +», vecteur de création de nouveaux usages auprès d une population âgée notamment. - Sécuriser l approvisionnement en eau et en énergie par un plan d accompagnement des populations fragiles et un fond de solidarité. 11. ENCOURAGER LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS DE QUALITE Le Plateau de Saclay bénéficie d atouts exceptionnels : la proximité de Paris, un environnement préservé, la présence de groupes prestigieux. Le contrat de développement territorial prévoit d ailleurs de construire logements familiaux et logements étudiants sur la frange sud du plateau de Saclay. Saluer les actions d aménagement déjà menées par la CAPS et l EPPS et les amplifier Faire de la qualité architecturale une priorité des promoteurs. Organiser des rencontres d échange entre les urbanistes et les équipes de promoteurs. Publier un calendrier des travaux envisagés Permettre une stratégie foncière attractive et de long terme. Doter l EPPS en patrimoine foncier aujourd hui propriété de l Etat comme le permet la loi relative au Grand Paris Fusionner les établissements publics fonciers de l Ile-de-France Rechercher des montages spécifiques pour offrir une charge foncière acceptable: paiement différé, autorisation d occupation temporaire, retour à meilleure fortune en modélisant la montée en charge du prix du foncier aménagé pour rechercher une logique de péréquation dans la durée. Densifier si nécessaire Introduire de nouveaux mécanismes «d aide à la pierre», spécifiques le cas échéant à l Ile-de-France : - Moduler la dotation versées par l Etat aux communes pour encourager la construction de logements, notamment intermédiaires. - Préserver le «1% Logement». Son assèchement par sa taxation revient à tarir son mécanisme, dont l abondement repose en grande partie sur le remboursement des prêts déjà consentis. - Etendre les conventions bureaux-logements (dites Rocard), notamment à la construction de bâtiments à vocation touristique ou universitaire. - Faire obligation aux plans locaux d urbanisme (PLU) d être conformes (et non plus seulement compatibles) avec le schéma directeur régional (SDRIF) dont on souhaite qu une version révisée soit rapidement applicable Optimiser le taux d occupation du logement étudiant 19

20 - par une centrale de réservation inter-écoles, un dispositif de garantie de la solvabilité des étudiants, un dispositif qui favorise la colocation, l organisation de séminaires l été, etc. - Prévoir une offre de logement diversifiée pour répondre aux différent besoins des étudiants au fil de leurs études, du studio au T4 notamment. 12. FAIRE DU CLUSTER UN MODELE D EFFICACITE ENERGETIQUE - Concevoir un «smart grid» afin d optimiser la production énergétique en écrêtant les pics de consommation. Y relier bâtiments et infrastructures de transports électrifiées. Généraliser les capteurs et les relier à une base accessible en temps réel afin de permettre de développer des solutions de régulation. La mixité des quartiers favorisera le lissage de la consommation d énergie au fil de la journée et réduira la consommation globale. Garantir l accès à l information (principe de l open data, cf. L étude de Paris-Ile de France Capitale Economique avec PwC, 2011). Intégrer un mobilier urbain qui concourre à cet objectif : coupler par exemple les lampadaires à des bornes de recharge pour véhicules électriques utilisés essentiellement le jour. Voir les solutions offertes notamment par ERDF et JC Decaux. - Développer la production d énergies alternatives : renouvelables : solaire, éolienne, biomasse, géothermie... ou de récupération, en captant la chaleur émise par les processus industriels, par les transports... Mutualiser les investissements et profiter du chantier de la Ligne Orly-Versailles pour faire circuler des réseaux d énergie locale alternative, comme des réseaux de chaleur dont la production serait assurée par biomasse, cogénération ou géothermie (cf. Fiche Maschino/Brandenbusch). 13. FAIRE DU TERRITOIRE UN LABORATOIRE VIVANT ET UN DEMONSTRATEUR DES INNOVATIONS QUI Y SONT DEVELOPPEES Parmi celles qui pourraient dès à présent être implantées : - un service disponible sur bornes et en ligne destiné à fournir la meilleure solution intermodale de transport, incluant des voitures et des vélos électriques, ainsi que du covoiturage («SYSMO 2015»). - une navette automobile automatisée entièrement électrique pouvant transporter de 6 à 8 personnes, qui adapte les technologies d assistance au conducteur et de pilotage automatique développées dans l aérospatiale pour les véhicules automobiles («CYBERGO», Programme Digiteo). 14. DOTER LE CLUSTER D UNE LONGUEUR D AVANCE NUMERIQUE 20

21 Le Campus doit, à l image de ses concurrents mondiaux, disposer de solutions et de services de connections et de vidéoconférence de très haute qualité afin de pouvoir assurer en ligne cours, recrutements ou recherches. Le développement de l infrastructure numérique mutualisée permettra d assurer le développement rapide de tous les services et usages nécessaires à la compétitivité et à l attractivité du Plateau au profit des Universités, Ecoles, Centres de Recherche, entreprises et Administrations Confirmer dans le contrat de développement territorial en cours de rédaction l ambition de donner une longueur d avance au cluster en investissant dans la fibre optique et en misant sur les technologies basées sur le «cloud» et les services de mutualisation de la capacité de stockage et de calcul offerts, comme par exemple par Bull dans le cadre du data center Luminove, basé à Plaisir. Parmi les mesures qui peuvent être adoptées à cette fin figurent : - un réseau propre à très haut débit (2x10Gbits/s) connecté à RENATER qui développe la FCS, - la couverture de 90% de habitants de la CAPS en très haut débit d ici 2013, - un certain nombre de projets déjà identifiés par les acteurs du territoire, avec le soutien de la Caisse des Dépôts, qui a sélectionné Paris-Saclay parmi les zones tests (Paris-Saclay, Plaine Commune Saint-Ouen, Cœur Economique Roissy Terres de France, Campus Sciences et Santé, Val-de-France Gonesse, Boucles de la Marne, Grand Paris Seine Ouest, Boucle Nord, Grand Orly, Est Seine-Saint-Denis, Seine Défense) : la couverture 4G du plateau par un réseau expérimental, le test de la technologie NFC sur le campus (permettant l identification des personnes, le paiement ) la mise en place d infrastructures mutualisées pour répondre aux besoins de puissance de calcul partagée et de mémoire de masse la création de lieux permettant le télétravail et le travail nomade : télécentres, outils de téléprésence la construction d un réseau FTTO (fiber to the office) desservant les principales zones d activités économiques 21

22 ANNEXES Les membres du Groupe de Travail ont contribué aux réflexions du groupe par des notes personnelles reproduites ici, qui n engagent ni le Groupe de Travail ni l institution représentée par le membre. 1. JEAN-CHARLES ANDRE, PARIS SACLAY, LES GRANDS CAMPUS UNIVERSITAIRES MONDIAUX PARTAGENT LES MEMES AMBITIONS. Les grands campus universitaires mondiaux partagent les mêmes ambitions: devenir des moteurs d innovation et de création de richesse et attirer ainsi les populations d étudiants, d enseignants, de chercheurs et de partenaires qui vont nourrir l écosystème. Les Universités sont en 1ere ligne pour trouver des réponses à la question de ce début de siècle: comment maintenir un développement économique pour poursuivre les avancées en qualité de vie du 20 ème siècle tout en préservant les ressources limitées dont nous disposons? L opportunité se présente à elles de devenir la vitrine des innovations qui vont résoudre cette problématique puis irriguer les écosystèmes auxquels elles appartiennent. Des projets de type «Smart campus» fleurissant dans de nombreuses régions du globe avec des objectifs sensiblement semblables, leur différenciation et leur réussite dépendra surtout de leur capacité à créer les conditions de la réussite. Les objectifs étant fixés quels sont ingrédients qui vont permettre au campus de Paris Saclay de les atteindre voir de mieux réussir que les autres? Au-delà de l excellence des chercheurs on reconnait que la qualité de l infrastructure, celle des moyens mis à disposition et de l environnement dans lequel les acteurs vont évoluer va être déterminante. La caractéristique d un écosystème de type ville ou campus est d être fragilisé par sa complexité, le cloisonnement des organisations, l absence de gouvernance. Les initiatives qui vont permettre de s affranchir de ces difficultés ou de les gommer, de permettre à tout l écosystème d être plus efficace seront donc un levier fort au service de la différenciation du campus et devront être favorisées. Dans un système idéal il s agit d intégrer dans les gènes du campus des règles et des outils au service de cette efficience. Le Campus de Paris Saclay étant au tout début d une refondation c est une opportunité unique de le doter dès le départ des gènes qui vont faire la différence, de ces accélérateurs qui vont faire sa réussite. En dotant le campus d une gouvernance qui force le décloisonnement dans une vision holistique de l écosystème en faisant en sorte que les questions d habitat de transport, d énergie de santé de sécurité soient prises en compte dès le début dans chaque initiative, en facilitant une concertation avec les usagers et la co-création on peut accroitre significativement les chances de réussite du Campus. L innovation qui facilite le plus les collaborations et permet de rendre les villes ou les campus plus intelligents est le numérique lorsqu il permet le partage de l information. A chaque élément physique du campus correspondent des données, permettre le partage de ces données au travers de projets est le moyen de construire une vision globale de la ville intelligente. Construire une plate-forme de données que tous les acteurs du campus s engagent à nourrir, et donner accès selon des règles de gouvernance à définir aux étudiants, chercheurs, entreprises pour qu ils puissent développer de nouveaux services urbains permet d accélérer l innovation. Cet ensemble pourrait être regroupé dans un lieu physique qui accueillerait : un «Living Lab» hôte des données issues des différents acteurs et thématiques doublé un outil de pilotage des risques et de gestion multi-métier (Risques naturels, Energie, Eau et Sécurité ) Ce lieu fédérateur serait le symbole du Plateau du XXIème siècle. Nous constatons dans les pays ayant développé cette approche une collaboration publique privée participative qui donne naissance à de nouveaux services innovants et dynamise ainsi les territoires. 22

23 La création du nouveau campus de Paris Saclay offre l opportunité de constituer des «livings labs» permettant l expérimentation (tester et valider) des innovations au service de la ville et des nouveaux modes de vie du 21 ème siècle. 2. PATRICK ANGHERT, LE NUMERIQUE : UN VECTEUR RAPIDE DE TRANSFORMATION ET D ATTRACTIVITE Le numérique jouera un rôle décisif dans tous les domaines clés pour l avenir du plateau. Dans toutes les villes du monde, la réflexion autour de la nouvelle donne qu impose l avancée technologique est intégrée (Amsterdam, Barcelone, Londres, Moscou/Skolkovo, Songhdo, Shanghai, San Francisco..) Il faut absolument que le Grand Paris et principalement le Plateau de Saclay, s approprie les apports dans les domaines suivants : Mobilité : Smart Work Centers (Eco Centres/ Telecentres) Productivité, désenclavement, Mutualisation, développement durable Smart Grid : gestion et distribution optimisées de l énergie Immeubles intelligents : mutualisation sur un même réseau du pilotage technique et des services aux utilisateurs Plateforme de gestion d une ville : sécurité, fluidité/ trafic, Big Data, nouveaux services aux citoyens/entreprises, Cloud services Optimisation des coûts et capacité de nouveaux revenus Transports : nouveaux services d une clientèle passive à une interface productive et intéressante Télé activités : Télémédecine, recrutement, formation Développement Durable/Environnement : Eco Quartier, Ecomap + sensibilisation et formation pour influer sur les comportements Cette impulsion technologique pourra s organiser à l échelle du plateau de manière cohérente et évolutive dès lors qu elle reposera sur un ou des réseaux intelligents. La généralisation de la connectivité à tous les objets (internet des objets) démultipliera le rôle du numérique dans l organisation et le fonctionnement quotidien du plateau. Pour rappel, aujourd hui quelques centaines de millions d humains sont connectés alors que demain, on prévoit de plus 50 milliards d objets connectés Le numérique apporte une contribution essentielle au projet en facilitant la mise en relation des acteurs : Plateforme de collaboration - Montée exponentielle des usages/ échanges via la vidéo Telepresence, formation, Conferencing, mobilier urbain intelligent Réseau sociaux Lieux de rencontre et d innovations ( Smart Work Centers, Living Labs, pépinière, Learning Centers..) Attractivité des start-ups liés au outils mis à disposition en «Pay per use» (flexibilité, Co-working, Co- Innovation) L apport du Numérique sur le plateau est un complément indispensable aux autres infrastructures plus traditionnelles, permettant d introduire de nouvelles façons de travailler, de développer l économie et l emploi et de recréer une communauté de vie pendant tous les moments de la journée. Le numérique a ainsi vocation à aider à la recomposition des flux de circulation, en facilitant l émergence d une communauté de vie à Paris Saclay pouvant se retrouver dans des lieux favorables à l échange et au travail en commun notamment smart work centers Nous attirons donc l attention sur l importance de mettre en œuvre dès le départ l infrastructure mutualisée numérique permettant d assurer le développement rapide de tous les services/usages nécessaires à la compétitivité et à l attractivité du Plateau au profit des Universités, Ecoles, Centres de Recherche, entreprises, Administrations. 23

24 3. LAURENT BOUCHERAT, POUR UNE LOGISTIQUE INNOVANTE Introduction Le projet de territoire du Plateau de Saclay défini dans le Schéma de Développement Territorial début 2012 prévoit la création d un éco-quartier. Celui-ci permettra de créer la mixité avec les centres de recherche, universités, grandes écoles et entreprises. Les gares du métro automatique du Grand Paris Express seront situées au cœur du quartier. La Poste est déjà présente sur le Plateau de Saclay notamment à travers la distribution quotidienne des facteurs et les bureaux de poste, voire de centres de traitement. Plus de 2000 postiers ou salariés de filiales de La Poste travaillent sur le périmètre essonnien de l Opération d Intérêt National, couvrant les communautés d agglomération du Plateau de Saclay et d Europ Essonne. La logistique innovante pour accéder au Plateau de Saclay La logistique est au cœur des activités du Groupe La Poste qui dispose d une expertise historique pour faire entrer et sortir des villes, des flux de marchandises. La Poste se trouve devant le défi quotidien de trouver un équilibre entre la circulation des flux de marchandises nécessaires à son activité économique et les déplacements de particuliers dans un contexte de saturation du réseau routier francilien. Par ailleurs, La Poste est engagée dans une politique active de réduction de ses émissions de dioxyde de carbone, et déploie pour ce faire un éventail d actions innovantes, en particulier dans le domaine des transports et de la logistique. Le bénéfice attendu de la réalisation du réseau en projet dans le cadre du Grand Paris est le désengorgement routier par le développement d une offre de transport en commun de qualité et des gains d accessibilité. La Poste entend anticiper et prendre en compte ces conséquences attendues. La Poste considère que le mode ferroviaire retenu est une opportunité pour expérimenter des services innovants en matière de logistique multimodale. Le groupe a d ores et déjà développé des actions qui contribuent à une logistique urbaine plus vertueuse, qu elle entend poursuivre en anticipant les potentialités offertes par le réseau en projet dans le cadre du Grand Paris. A titre d exemple, le transport du courrier publicitaire est progressivement reporté sur le fret ferroviaire (au niveau national : 15% à ce jour avec un objectif de plus de 2 mds de plis par an sur ce mode). La logistique innovante pour desservir le dernier kilomètre depuis les points d accès au Plateau de Saclay. La conception de lieux de services du Grand Paris est articulée aux lieux de passage des flux de voyageurs, que seront les gares, dont celles du Plateau de Saclay. Elles permettront de mailler le territoire et de mieux le desservir. La Poste développe aujourd hui des nouvelles activités logistiques s intégrant dans les principes de développement du futur éco-quartier. Opérateur de services logistiques et de proximité, La Poste s engage dans des solutions logistiques innovantes. Le déploiement de sites de livraison adaptés aux modes de vie La Poste aménage ces lieux pour l activité colis & express. Ils sont des Espaces de Livraisons Urbains permettant une dispersion des objets avec des moyens de transports non polluants. Par exemple, Chronopost utilise le parking sous la Place de la Concorde pour faire distribuer ses colis à l aide de chariots électriques (Chronocity). Le déploiement de véhicules propres pour la logistique au dernier kilomètre L expertise de La Poste en matière logistique se double d un engagement concret et novateur à limiter l impact environnemental de ses activités. Depuis le 1 er mars 2012, La Poste est engagée dans une démarche volontaire de neutralité carbone intégrale de ses offres Courrier et Colis. Notamment par le déploiement de véhicules électriques pour la distribution au dernier kilomètre : plusieurs milliers de vélos à assistance électriques ainsi que 300quads électriques sont déjà en service. D ici 2015, ce sont véhicules électriques qui viendront équiper la flotte de véhicules postaux (1600 seront d ores et déjà en service d ici fin 2012). 24

25 La création d activités nouvelles dans les circuits logistiques existants La Poste a testé dans l Essonne depuis 2010 la collecte de déchets bureautique dans les circuits de remises de clients professionnels par voiture. En 2011, la part des déchets papiers enfouis ou incinérés faute de valorisation a été supérieure à celle des papiers recyclés. Ce bilan a poussé le Ministère de l Environnement à renforcer le cadre réglementaire, en incitant les entreprises à organiser la filière du recyclage papiers. Fort de son réseau logistique, La Poste a mis en place une solution de collecte sélective des papiers bureautiques auprès des PME et collectivités territoriales pour collecter les gisements de papiers diffus. Les engagements de la solution postale de gestion des déchets bureautiques La quasi-totalité des entreprises, sites institutionnels, ou autres sites administratifs font l objet d une remise matinale par le facteur. La solution postale se base exclusivement sur la capacité d emport du facteur en logistique inverse afin de garantir qu aucune émission de gaz à effet de serre supplémentaire ne soit émise pour cette activité de recyclage. La Poste capitalise sur 3 engagements forts : L écologie : La Poste vise à préserver la gestion des ressources naturelles en créant une filière territoriale de recyclage des papiers bureautiques. La collecte ne crée pas de nouveau réseau logistique. L économie sociale : La Poste est devenue employeur de l économie sociale et solidaire en Janvier 2011, en acquérant l entreprise d insertion Nouvelle Attitude. L entreprise, désormais filiale du Groupe, contribue au retour à l emploi durable des populations fragiles à qui sont confiés des tâches de tri du papier. On estime que 100 tonnes de papiers contribuent au maintien à l emploi d une personne en situation d insertion. L économie territoriale : D une part, La Poste participe à une véritable dynamique des territoires en partageant localement la valeur créée par l intermédiaire de sa filiale Nouvelle Attitude. Le mode de fonctionnement capitalise sur la capacité d emport des différentes tournées des facteurs. La solution postale se découpe en 8 étapes comme suit : D autres solutions logistiques de proximité déployables ou en cours de test par La Poste Grâce au passage quotidien des facteurs à l ensemble des adresses d un territoire, La Poste peut développer des activités logistiques complémentaires faisant le lien entre une organisation et les destinataires, particuliers ou entreprises. «Facteur Services +» permet, par exemple, d offrir aux collectivités et entreprises des services aux habitants (portage de médicaments, livres, relevage de compteurs, services à domicile) sans pour autant créer de flux logistique complémentaires. La Poste teste actuellement la remise d objets par smartphone, le projet «Facteo». Il permettra un suivi instantané de la remise d objets par les facteurs, tout en permettant à terme d enrichir les services offerts par le facteur tout en sécurisant l exercice. 25

26 4. LAURENT BOUCHERAT, L'INNOVATION CONSTITUE UN ENJEU MAJEUR POUR LE GROUPE LA POSTE 1. L'innovation : quels enjeux pour le Groupe La Poste? L'innovation constitue un enjeu majeur pour le Groupe La Poste qui en a fait l'une des priorités de son plan stratégique. Le développement d'internet, la concurrence, la prise de conscience écologique et la crise économique modifient les manières de consommer et accélèrent le passage de la société industrielle à la société de service. Dans cette société en mouvement, avec des changements de plus en plus rapides, La Poste, comme toutes les entreprises, se doit d'innover. Le Groupe La Poste place l innovation et la recherche au cœur de ses engagements et mobilise l ensemble de ses collaborateurs et ses partenaires pour identifier de nouvelles idées, bâtir des concepts innovants puis développer les solutions adaptées aux problématiques de l entreprise et de ses clients. Dans une logique de développement, Le Groupe La Poste s'attache à travailler en particulier l'innovation de service. Tournée vers les clients, l innovation de service consiste à identifier et qualifier des opportunités, préalables aux futures offres de services, voire nouvelles activités. Sur la base de travaux de veille et d études, les opportunités détectées seront traduites en concepts et des prototypes de services verront le jour. Toutes ces phases se déroulent en amont de la conception et du lancement d offres à grande échelle, dans le but d expérimenter rapidement et à moindre coût les pistes possibles et de faciliter les décisions. L innovation de service est transverse, elle couvre toutes les activités du Groupe (Courrier, Colis/express, La Banque Postale, bureaux de poste) et s adresse à l ensemble des clients, professionnels comme particuliers. Le champ d investigation de l innovation du Groupe La Poste est large, et couvre par exemple l'économie numérique, le e-commerce, la relation client, le point de vente, la téléphonie mobile, les systèmes de paiement, la valorisation des données L innovation de service s appuie de plus en plus sur des ressources externes, dans une véritable démarche d innovation ouverte. Cette co-construction de l innovation a de multiples bénéfices : vitesse de développement et de mise en marché, amortissement des coûts, richesse des idées et meilleures adaptation de l offre au marché, réduction des risques Parmi les partenaires externes, les petites et moyennes entreprises représentent un potentiel d'innovation important, de par leur taille réduite et leur capacité à innover. 2. L innovation en partenariat avec les PME La détection de PME innovantes La Poste détecte des PME innovantes susceptibles d accélérer le rythme d innovation. Ces entreprises peuvent avoir un atout sur le plan de la technologie, du modèle économique, du service. Leur expertise et leur agilité offrent au Groupe La Poste un moyen d expérimenter rapidement de nouvelles solutions, soit pour imaginer de nouvelles offres, soit pour optimiser ses process existants. La Poste identifie ces PME, initie une qualification de l intérêt pour le Groupe et oriente ces entreprises en interne pour conduire des expérimentations (proof of concept voire prototypage). Deux entités du Groupe en particulier sont en charge de la détection de ces entreprises innovantes : - X Ange est la société de capital risque dont le Groupe La Poste est partenaire fondateur. Elle a pour vocation d investir dans les sociétés à forte capacité d innovation en connexité avec les métiers de La Poste. Autour des affiliés d X Ange, des collaborations sont construites avec les métiers du Groupe, soit en tant que fournisseurs, soit en tant que partenaires pour concevoir de nouvelles offres. X Ange travaille avec une soixantaine d entreprises en France ; - La Direction de l'innovation et du DEveloppement de Service (DIDES) du Groupe. Elle travaille au quotidien avec l éco-système de l innovation, véritable réseau de partenaires avec lesquels sont partagées thématiques et travaux d innovation : entreprises innovantes, universités, laboratoires de recherche, think-tank, start-up... La Dides pilote également le progamme Lab Postal. 26

27 A noter que Le Groupe La Poste s'est également engagé sur la qualité de ses relations auprès des PME fournisseurs en tant que signataire du pacte PME et de la charte de la CDAF. Le Lab Postal : lieu de rencontre entre les entités du Groupe La Poste et des PME innovantes Depuis 2009, le Lab Postal rassemble chaque automne en un lieu unique les prototypes de services innovants co-construits entre La Poste et des entreprises innovantes. Ces prototypes illustrent des innovations tangibles, des scénarios réalistes pouvant tous conduire au développement de nouveaux services d ici à 3 ans. Ils correspondent à des problématiques clés du Groupe et sont travaillés en concertation avec les business units, l objectif étant de poursuivre au-delà du Lab par d autres expérimentations, des pilotes, voire une utilisation en «mode industriel» des solutions innovantes proposées. Chaque année une douzaine d'entreprises sont retenues parmi plus d une centaine de PME sont rencontrées et qualifiées. Cet événement favorise l échange entre les PME innovantes et les postiers visiteurs. Ces derniers viennent aussi expérimenter et comprendre les innovations à travers des parcours de visite favorisant le test et l'expérimentation. L édition 2011, qui a vu 400 visiteurs, a mis en avant des prototypes correspondant à quatre thématiques : Clients connectés Les usages des individus changent rapidement avec la propagation de smartphones et tablettes qui accompagnent des contenus et services bâtis sur Internet et toujours plus nombreux. Les marques sont progressivement dépossédées du contrôle de leur expression. Les consommateurs interagissent entre eux. De nouveaux services se créent autour de ces nouvelles technologies et nouveaux usages. Prototypes associés : Prixing, VraisDélais, Doog postal et Flyer game. Objets bavards Les fonctionnalités de boîtes aux lettres de rue ou de quartier, de panneaux d affichage ou encore de timbres sont multipliées grâce aux technologies numériques. De nouveaux usages se développent autour de ces objets devenus communicants. Prototypes associés : Mobulles, les boîtes aux lettres connectées, le Timbre animé, la PLV hologramme et l e-affiche. Services responsables Intégrer les problématiques de responsabilité sociétale pour offrir de nouveaux services utiles à nos clients. Notamment en matière d accessibilité par tous à nos services et de réduction de notre empreinte énergétique. Prototypes associés : Trotélec, Accéo et Guid pad. Big data et cloud computing La généralisation de l informatique et l utilisation croissante des technologies numériques fait progresser exponentiellement le volume des données générées et échangées entre les systèmes d information. Données et logiciels sont désormais accessibles, stockés et exploités à distance. Des applications concrètes de ces tendances ont été présentées. Prototypes associés : Mobitrack, Optibudget et Meetings. L édition 2012 se tiendra le 29 novembre au siège du Groupe La Poste. 27

28 5. DOMINIQUE DRUON, PARIS SACLAY VENTURE PARTNERS L amorçage, un créneau délaissé Le «financing gap» Seuil à partir duquel investissent les capital-risqueurs de + en + élevé : 1,5 à 2 M Les investisseurs d amorçage ont donc un rôle crucial dans la chaîne de financement Montants investis en amorçage en France ~ 200 M / an soit ~ 1 opérateur capital risque Spécificités de l amorçage dans le capital investissement Des tickets d investissement inférieurs pour un travail d étude équivalent voire supérieur Un accompagnement post-investissement plus dense et plus long Des compétences indispensables pour l évaluation des dossiers : industrielle, scientifique, technique F&T : + 10 ans au service de l amorçage Finance & Technologie, association loi 1901 créée en projets reçus et traités, 800 sélectionnés et présentés à des investisseurs 43 conventions de financement organisées, 80 millions d euros levés heures passées par les bénévoles en moyenne par an Une équipe de professionnels de l amorçage Un bureau composé d entrepreneurs et investisseurs en capital + 4 permanents 40 membres représentant l essentiel du tissu industriel Des liens étroits avec les capital-risqueurs les plus actifs : I-Source, Emertec, CapDecisif, OTC, Isai, Innovacom Paris-Saclay :Un potentiel entrepreneurial exceptionnel Des écoles à fort caractère entrepreneurial Ex : HEC 20 créations/an, Centrale Paris 14/an, ParisTech Entrepreneur 23/an Une montée en puissance ces prochaines années : >110 créations / an Mais jusqu à fin 2010 moins de 5M de capacité annuelle d investissement par les acteurs institutionnels proches du plateau (Source : CM International) F&T est membre fondateur de «PEEPS» : Pôle Entrepreneuriat Etudiant Paris Saclay Création d un consortium auprès des étudiants de Paris-Saclay de la sensibilisation à l entrepreneuriat au développement d entreprises de moyennes tailles De la formation initiale à la concrétisation des sociétés, il développe l esprit d entreprendre en développant le plaisir lié à la création, prise de risque et le travail en groupe Objectif : 100 étudiants formés / an F&T va signer avec chacun des 13 établissements de PEEPS un partenariat d accompagnement et financement de start-up. Un fonds dans la mission de F&T F&T renforce progressivement sa capacité d investissement 28

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Lancement du Club «Grand Orly Entreprises»

Lancement du Club «Grand Orly Entreprises» 18 juin 2013 Lancement du Club «Grand Orly Entreprises» Les entreprises et acteurs économiques du Grand Orly se mobilisent pour la desserte du pôle d Orly, 2ème pôle économique d Ile-de-France Le territoire

Plus en détail

Présentation du territoire de la CAPS

Présentation du territoire de la CAPS Présentation du territoire de la CAPS UNE AGGLOMÉRATION PHARE DU GRAND PARIS AU CŒUR DE L ÉCOSYSTÈME DE LA RECHERCHE Fondation de coopération scientifique 2 universités et 1 école normale supérieure 10

Plus en détail

INVENTER LA MOBILITÉ DE DEMAIN

INVENTER LA MOBILITÉ DE DEMAIN INVENTER LA MOBILITÉ DE DEMAIN La part des transports atteint aujourd hui 0 % de l énergie finale consommée. Avec plus d un Français sur deux vivant en dehors des centres villes et des besoins de mobilité

Plus en détail

Rencontre avec les entreprises des Yvelines, de l Essonne et du Val-de-Marne. 9 juin 2015

Rencontre avec les entreprises des Yvelines, de l Essonne et du Val-de-Marne. 9 juin 2015 Rencontre avec les entreprises des Yvelines, de l Essonne et du Val-de-Marne 9 juin 2015 Le dialogue et l échange : une contribution importante au projet Un site Internet : www.societedugrandparis.fr/ligne18

Plus en détail

P r oj e t U r b a i n

P r oj e t U r b a i n Projet Urbain Un espace résidentiel et économique privilégié Un aménagement urbain pensé pour les acteurs du développement de demain, au sud-ouest de Paris, aux portes de la Vallée de Chevreuse et du cluster

Plus en détail

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Transports PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Dès 2017, la ligne de bus n 3 du réseau Ginko circulera avec une fréquence forte en site propre entre la gare Viotte et

Plus en détail

LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ. Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile

LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ. Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile. Position du problème Un axe très important dans les transports individuels est celui des nouveaux usages

Plus en détail

LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne

LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne La gare, une chance pour la ville ou le village qui l accueille Groupe SNCB Souvent proche du

Plus en détail

Dossier de presse. La Région se dote d un nouveau lycée axé sur la qualité de vie et le bien-être pour préparer aux métiers de demain.

Dossier de presse. La Région se dote d un nouveau lycée axé sur la qualité de vie et le bien-être pour préparer aux métiers de demain. Dossier de presse La Région se dote d un nouveau lycée axé sur la qualité de vie et le bien-être pour préparer aux métiers de demain Contacts presse Zakia Douakha Cécile Joachin Tél. : 04 73 31 93 58 Tél.

Plus en détail

Appel à Projet Mobilité électrique durable

Appel à Projet Mobilité électrique durable Appel à Projet Mobilité électrique durable 1 1 Objet de l appel à projet La problématique des modes de déplacements basés sur la prépondérance du véhicule individuel couplée à un mix électrique très carboné,

Plus en détail

É dito E. Investir V illejuif

É dito E. Investir V illejuif Investir V illejuif É dito E n 2014, la ville de Villejuif prend un nouveau cap. Aujourd hui, elle révèle tout son potentiel, sa richesse et sa vitalité, et nous sommes très heureux d accueillir chaque

Plus en détail

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par :

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par : Les bons critères pour choisir son lieu d implantation Animé par : Laurent LETHOREY Agnès CAVART Pierre-Yves LE BRUN Laurent GAUDICHEAU Les critères de choix : Le couple projet/lieu d implantation 1. La

Plus en détail

Optimiser la mobilité durable en ville

Optimiser la mobilité durable en ville Optimiser la mobilité durable en ville inventer la mobilité durable de demain ITS La technologie au service de la mobilité urbaine Les Intelligent Transport Systems correspondent à l utilisation des Technologies

Plus en détail

par jour. LIGNES la ligne 15

par jour. LIGNES la ligne 15 LE GRAND PARIS DES TRANSPORTSS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Pariss Express, c est : 2000 km

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

Le réseau de transport public du

Le réseau de transport public du Un nouveau réseau de transport structurant pour la Région Capitale Le projet soumis au débat : 155 kilomètres de métro automatique en double boucle, pour relier rapidement Paris et les pôles stratégiques

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche!

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Communiqué de synthèse Paris, jeudi 26 mai 2011 Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris,

Plus en détail

22 juin 2016, INRIA Lyon

22 juin 2016, INRIA Lyon 22 juin 2016, INRIA Lyon Smart city / Ville intelligente : une introduction Grand Lyon Métropole Intelligente D OÙ VIENT LA VILLE INTELLIGENTE? HYGIÉNISTE TECHNOPHILE «GÉNIE URBAIN» SATURATION & ENGORGEMENT

Plus en détail

Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise. Notre offre de services

Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise. Notre offre de services Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise Notre offre de services 2 Genèse 3 Le Quartier de la Création Genèse du projet urbain Située

Plus en détail

Un projet d envergure régionale développé par la Communauté d agglomération du Val d Orge

Un projet d envergure régionale développé par la Communauté d agglomération du Val d Orge Un projet d envergure régionale développé par la Communauté d agglomération du Val d Orge 91 Val Vert Croix Blanche Une action concrète au service des Franciliens Initié par la Communauté d agglomération

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

Fiche. Presse. Les données de la Cité intelligente ouvertes aux entreprises innovantes APPEL À IDÉES NATIONAL MERCREDI 7 JANVIER 2015

Fiche. Presse. Les données de la Cité intelligente ouvertes aux entreprises innovantes APPEL À IDÉES NATIONAL MERCREDI 7 JANVIER 2015 Fiche de Presse CABINET DU PRÉSIDENT SERVICE PRESSE MERCREDI 7 JANVIER 2015 FRENCH TECH MONTPELLIER LA SUNNY FRENCH TECH ATTITUDE APPEL À IDÉES NATIONAL Les données de la Cité intelligente ouvertes aux

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Paris Express, c est : 200 km de

Plus en détail

Le «Grand Paris» www.investinfrance.org. Le «Grand Paris» Paris, une ville monde. 1. Le projet du grand Paris. 2.

Le «Grand Paris» www.investinfrance.org. Le «Grand Paris» Paris, une ville monde. 1. Le projet du grand Paris. 2. Le «Grand Paris» Paris, une ville monde Paris est au cœur de la 1 ère région économique d Europe, avec un PIB de + de 550 Mds ; Paris est la 1 ère ville européenne pour l accueil des quartiers généraux

Plus en détail

Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay

Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay 7 octobre 2015 Conférence de presse de Michel BERSON

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA COMMUNIQUE DE PRESSE Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA Saint-Denis, mardi 22 septembre 2015 Philippe Yvin, président du directoire

Plus en détail

Lyon, une métropole attractive. Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011

Lyon, une métropole attractive. Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011 Lyon, une métropole attractive Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011 Lyon, une Métropole européenne LYON, UNE METROPOLE EUROPEENNE Rhône-Alpes > 6.1 millions habitants LE

Plus en détail

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 125 000 m 2 de bureaux commercialisés en 2014 80 000 m 2 d offre neuve ou en chantier 220 HT HC m²/an de loyer moyen Chantier EDF Lab R&D, juillet

Plus en détail

Monsieur le Président de la République,

Monsieur le Président de la République, Monsieur Nicolas SARKOZY Président de la République Palais de l Elysée 55 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 PARIS JPB/NM/ 09.239 Nicolas MORERE Grand Paris 11 mai 2009 Monsieur le Président de la République,

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

TRANSPORT EN COMMUN EN SITE PROPRE DU VAL DE SEINE

TRANSPORT EN COMMUN EN SITE PROPRE DU VAL DE SEINE SYNDICAT DES TRANSPORTS D ÎLE-DE-FRANCE TRANSPORT EN COMMUN EN SITE PROPRE DU VAL DE SEINE Projet inscrit pour les études au Contrat de Plan 2000-2006 entre l État et la Région Ile de France Schéma de

Plus en détail

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG)

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) SCoT des Coteaux et du Val de Seine Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) Dominique Gaudron dominique.gaudron@algoe.fr Nicolas

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

RECHERCHE / DEVELOPPEMENT / INNOVATION

RECHERCHE / DEVELOPPEMENT / INNOVATION RECHERCHE / DEVELOPPEMENT / INNOVATION PARIS-SACLAY Renault 8 CLUSTERS MONDIAUX SELON LA MIT TECHNOLOGY REVIEW STRONG IP PROTECTION GOOD WEATHER LIBERAL IMMIGRATION LAWS ENTREPRENEURIAL CULTURE FLAG =

Plus en détail

NOUVELLE VISION NOUVELLE STRATÉGIE NOUVELLES OPPORTUNITÉS

NOUVELLE VISION NOUVELLE STRATÉGIE NOUVELLES OPPORTUNITÉS NOUVELLE VISION NOUVELLE STRATÉGIE NOUVELLES OPPORTUNITÉS PARIS LA DÉFENSE, DURABLEMENT ATTRACTIF VERS UN ESPACE DURABLEMENT ATTRACTIF Paris La Défense est aujourd hui le plus grand pôle tertiaire d Europe.

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark Campus Paris Saclay L enquête en ligne Les déplacements : des spécificités par statut L équipement : un intérêt marqué pour les transports doux et les services pratiques Le logement : des attentes et des

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris 1 2 Avec des solutions françaises et une expertise mondiale dans le domaine du transport, Thales se positionne comme un acteur clé

Plus en détail

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Plan Communal de DéplacementsD de Betton Mise en œuvre d'une politique déplacements SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Le constat généralg Des pratiques de déplacements conditionnées par

Plus en détail

CITÉ INTERNATIONALE / MAISON DE L INTERNATIONAL

CITÉ INTERNATIONALE / MAISON DE L INTERNATIONAL 25 juin 2013 - Brest CITÉ INTERNATIONALE / MAISON DE L INTERNATIONAL Au cœur de Brest, sur le nouveau quartier emblématique des Capucins en cours de création, un équipement de 3700m² tourné vers l international

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Interactions entre Transport et Urbanisme. Université de Tongji - Shanghai 1 er novembre 2014 Michel CALVINO

Interactions entre Transport et Urbanisme. Université de Tongji - Shanghai 1 er novembre 2014 Michel CALVINO Interactions entre Transport et Urbanisme Université de Tongji - Shanghai 1 er novembre 2014 Michel CALVINO 1 Transport et Urbanisme : un destin lié, une interaction permanente La densification urbaine

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

L innovation au cœur des territoires et pour la relation client Présentation à la presse 22 janvier 2014

L innovation au cœur des territoires et pour la relation client Présentation à la presse 22 janvier 2014 L innovation au cœur des territoires et pour la relation client Présentation à la presse 22 janvier 2014 Présentation à la presse 22 janvier 2014 1 L innovation au service de la relation client L innovation

Plus en détail

UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU

UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU FORMER DE HAUTS RESPONSABLES L ÉCOLE POLYTECHNIQUE FORME DES FEMMES ET DES HOMMES RESPONSABLES, CAPABLES DE MENER DES ACTIVITÉS

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY

AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY Paris Saclay, un territoire du Grand Paris Paris Saclay, état initial de la frange sud du Plateau de Saclay N 1 km SACLAY CEA SAINT- AUBIN Soleil Supélec Danone Thales IOGS

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT

AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT Direction de la Mobilité et des Transports 4 ième réunion 21 et 22 octobre 2010 AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT Merci de prendre en compte ce

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

UVSQ SQY URBAN LIVINGLAB ECO-CAMPUS Marie-Françoise Guyonnaud

UVSQ SQY URBAN LIVINGLAB ECO-CAMPUS Marie-Françoise Guyonnaud Séminaire de la Fondation des Territoires de Demain UNIVERSITE DE GAND - 13 décembre 2010 UVSQ SQY URBAN LIVINGLAB ECO-CAMPUS Marie-Françoise Guyonnaud 1 Situé dans la région Parisienne 2 Inscription dans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation

DOSSIER DE PRESSE. SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation DOSSIER DE PRESSE SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation SOMMAIRE I - SYSTEM@TIC PARIS-REGION, POLE DE COMPETITIVITE MONDIAL DEDIE AUX SYSTEMES COMPLEXES...p. 3 A. Les systèmes complexes,

Plus en détail

L Etablissement public Paris-Saclay (EPPS) lance le challenge étudiant «Nouvelles Mobilités» sur la plateforme Studyka

L Etablissement public Paris-Saclay (EPPS) lance le challenge étudiant «Nouvelles Mobilités» sur la plateforme Studyka COMMUNIQUE DE PRESSE Orsay, le 25 novembre 2013 L Etablissement public Paris-Saclay (EPPS) lance le challenge étudiant «Nouvelles Mobilités» sur la plateforme Studyka L EPPS souhaite ainsi mobiliser, aux

Plus en détail

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013.

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Contact presse : Julie LECOEUR Responsable Communication 05 47 81 70 14 communication@cc-mimizan.fr

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012 État des lieux et perspectives Patrick LE CŒUR Pôle Mobilité Electrique Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail

SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse

SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse Beaumont Cerfontaine Chimay Couvin Doische Florennes Froidchapelle Philippeville Momignies Sivry-Rance Viroinval Walcourt SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

Villa. Castellane. Entre ville et nature

Villa. Castellane. Entre ville et nature Châtenay - Malabry (92) Entre ville et nature Châtenay-Malabr y, un environnement idéal L avenue de la Division-Leclerc Châtenay-Malabry, une ville-jardin à fort potentiel En quelques années Châtenay-Malabry

Plus en détail

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L cahier n 1 CACHAN DANS LE S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L DANS LE GRAND PARIS EXPRESS CACHAN CACHAN AN DANS LE Un projet dans la ville pour les habitants Orbival, un temps d avance!

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022 PDU 2012-2022 Orientation N 1 Enjeux urbains et intermodalité Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes

Plus en détail

Cher(e)s ami(e)s, Conseil régional 57, rue de Babylone 75359 Paris cedex 07 SP Tél. : 01 53 85 53 85

Cher(e)s ami(e)s, Conseil régional 57, rue de Babylone 75359 Paris cedex 07 SP Tél. : 01 53 85 53 85 Intervention de Pierre Serne, Vice-président en charge des transports et des mobilités Rapport Nouveaux Véhicules Urbains (NVU) du 13 février 2014 Cher(e)s ami(e)s, Le rapport concernant les Nouveaux Véhicules

Plus en détail

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable François PROCHASSON, Chef du pôle mobilité durable, Agence de la mobilité, ville de Paris Le contexte Paris, une forte densité

Plus en détail

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements Journée COTITA du 21 juin 2011 Club déplacements intermodalité Planification des déplacements : où en sommes nous? 1 Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études

Plus en détail

ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH

ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH CAHIER DES CHARGES Commune de Lanslevillard MAI 2013 ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH SOMMAIRE 1/ Modalités d intervention

Plus en détail

Formulation des enjeux du SRIT

Formulation des enjeux du SRIT Formulation des enjeux du SRIT Pour le transport de voyageurs Le SRIT : une contribution au SRADT dans le domaine des transports Le schéma doit répondre à des enjeux de désenclavement intra et inter régional.

Plus en détail

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 On ne peut parler parking sans parler de Déplacement. Le besoin de places n est que la résultante du mode de transports

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

La mobilité urbaine: Historique

La mobilité urbaine: Historique MOBILITE La mobilité urbaine: Historique En France, l évolution de la mobilité est due notamment à l essor r de la maison individuelle et au développement de la consommation: La vague de l exode rural

Plus en détail

DE L AUDACE! CONJUGUONS NOS TALENTS POUR FAVORISER L ÉCONOMIE DE L INTELLIGENCE SOMMAIRE. FEVRIER 2014 - n 1

DE L AUDACE! CONJUGUONS NOS TALENTS POUR FAVORISER L ÉCONOMIE DE L INTELLIGENCE SOMMAIRE. FEVRIER 2014 - n 1 TECHNOPOLE NewsLetter FEVRIER 2014 - n 1 CONJUGUONS NOS TALENTS POUR FAVORISER L ÉCONOMIE DE L INTELLIGENCE CAPTER LES INNOVATIONS DE RUPTURE ET DÉPASSER LA CRISE, FAIRE DE LA VALLÉE DU MORNE BERNARD,

Plus en détail

La gare de Nantes demain VOTRE GARE DEMAIN

La gare de Nantes demain VOTRE GARE DEMAIN La gare de Nantes demain VOTRE GARE DEMAIN sommaire Construire un projet partagé... p. 3 État des lieux... p. 6 Trois enjeux majeurs... p. 8 D ici 2020, la gare de Nantes sera profondément transformée.

Plus en détail

Le Groupe Sup de Co Business School et l Institut Consulaire de Formation s implantent au sein de Oz Montpellier Nature Urbaine

Le Groupe Sup de Co Business School et l Institut Consulaire de Formation s implantent au sein de Oz Montpellier Nature Urbaine Jeudi 17 janvier 2013 Le Groupe Sup de Co Business School et l Institut Consulaire de Formation s implantent au sein de Oz Montpellier Nature Urbaine Oz Montpellier Nature Urbaine est situé sur les territoires

Plus en détail

Entrepreneurs Cleantech

Entrepreneurs Cleantech Entrepreneurs Cleantech l innovation de l environnement et de l énergie Un territoire à votre service Economie verte Ville et Communauté urbaine de Strasbourg 1 Strasbourg Strasbourg, au cœur de l Europe,

Plus en détail

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur,

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur, STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9 2015-006/GD/GL/CL Créteil, le 8 janvier 2015 Département Projets de territoire et collectivités Affaire suivie par Catherine LAINE et Raphaël

Plus en détail

Plan de Déplacements Inter-Entreprises. se mobiliser, tous ensemble

Plan de Déplacements Inter-Entreprises. se mobiliser, tous ensemble Plan de Déplacements Inter-Entreprises IT COVO E URAG se mobiliser, tous ensemble Contexte Depuis un demi-siècle, l extension spatiale des villes en France s est effectuée principalement dans les couronnes

Plus en détail

Malika DATI Vice-présidente du Grand Nancy en charge de la participation et des mobilités

Malika DATI Vice-présidente du Grand Nancy en charge de la participation et des mobilités Démarche innovante mobilité Malika DATI Vice-présidente du Grand Nancy en charge de la participation et des mobilités Frédéric CHASTANIER Responsable «ingénierie Ville Durable» Grand Nancy Laurent DUPONT

Plus en détail

Gare Antonypôle. REUNION PUBLIQUE 18 mai 2015

Gare Antonypôle. REUNION PUBLIQUE 18 mai 2015 Gare Antonypôle REUNION PUBLIQUE 18 mai 2015 Jean-Yves SENANT Maire d Antony 1er Vice-Président de la communauté d agglomération des Hauts-de-Bièvre 2 2 Le dialogue et l échange : une contribution importante

Plus en détail

CONSULTATION POUR LA CREATION D UN LOGOTYPE ET D UNE LIGNE GRAPHIQUE SMART MANUFACTURING PARIS CONFERENCE 30 MARS & 1 AVRIL 2014

CONSULTATION POUR LA CREATION D UN LOGOTYPE ET D UNE LIGNE GRAPHIQUE SMART MANUFACTURING PARIS CONFERENCE 30 MARS & 1 AVRIL 2014 CONSULTATION POUR LA CREATION D UN LOGOTYPE ET D UNE LIGNE GRAPHIQUE SMART MANUFACTURING PARIS CONFERENCE 30 MARS & 1 AVRIL 2014 Objet : Consultation pour la création d un logotype et d une identité graphique

Plus en détail

LE PROJET CDG EXPRESS

LE PROJET CDG EXPRESS LE PROJET CDG EXPRESS Novembre 2005 LA PROBLÉMATIQUE Le constat : une domination de la route pour les accès terrestres de Roissy CDG Identifié comme «centre d envergure européenne» au Schéma directeur

Plus en détail

Mines Paris-Tech Chaire FRELON

Mines Paris-Tech Chaire FRELON Mines Paris-Tech Chaire FRELON «Premières solutions immobilières pour le développement d une logistique respectueuse du milieu urbain» Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Avis du Conseil de Développement. «Projet de Ligne Grande Vitesse Paris Orléans Clermont-Ferrand Lyon»

Avis du Conseil de Développement. «Projet de Ligne Grande Vitesse Paris Orléans Clermont-Ferrand Lyon» Avis du Conseil de Développement «Projet de Ligne Grande Vitesse Paris Orléans Clermont-Ferrand Lyon» Rapporteurs : Jean-Pierre Berger et Bernard Laroche Rapport arrêté en Assemblée Générale du 9 février

Plus en détail

Mutation des territoires d activités économiques à Aulnay-sous-Bois. Une expérience de redynamisation territoriale

Mutation des territoires d activités économiques à Aulnay-sous-Bois. Une expérience de redynamisation territoriale Mutation des territoires d activités économiques à Aulnay-sous-Bois Une expérience de redynamisation territoriale 2 structures : Développer l emploi l entrepreneuriat et l attractivité économique de la

Plus en détail

Dossier d information

Dossier d information Adaptation des stations existantes de la ligne p Informez - vous et donnez votre avis Dossier d information Enquête publique du 17 octobre au 22 novembre 2013 www.adapter-les-stations-de-la-ligne-14.com

Plus en détail

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas)

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) I. Le fonctionnement d un hub mondial 1. L un des sept premiers aéroports mondiaux Situé à 25 km

Plus en détail

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE Réunion publique Restitution des ateliers 1 er avril 2015 1 RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE 1.Qu'est-ce que le 2.Restitution

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

BAYONNE CRÉTEIL LUXEMBOURG LYON MARSEILLE PARIS ROISSY ROUEN RUNGIS. Faciliter la logistique urbaine de marchandises

BAYONNE CRÉTEIL LUXEMBOURG LYON MARSEILLE PARIS ROISSY ROUEN RUNGIS. Faciliter la logistique urbaine de marchandises BAYONNE CRÉTEIL LUXEMBOURG LYON MARSEILLE PARIS ROISSY ROUEN RUNGIS Faciliter la logistique urbaine de marchandises L édito Ancrer la logistique au cœur de la ville Fort de son expertise de près de cinquante

Plus en détail

MODULE 6 : Mobilité. Inciter les collectivités à mettre en accessibilité aux personnes à mobilité réduite leur patrimoine

MODULE 6 : Mobilité. Inciter les collectivités à mettre en accessibilité aux personnes à mobilité réduite leur patrimoine MODULE 6 : Mobilité Quelques éléments de contexte Se déplacer, un «droit» fondamental pour accéder aux besoins essentiels : s éduquer, se soigner, travailler, consommer, se divertir... Désormais, la mobilité

Plus en détail

L EAI rendue à la ville : un cluster urbain, un quartier créatif

L EAI rendue à la ville : un cluster urbain, un quartier créatif ICADE_SNI_SCET Jacques FERRIER Architectures _ Agence TER Ville de Montpellier Site de l Ecole d Application de l Infanterie _ EAI L EAI rendue à la ville : un cluster urbain, un quartier créatif Présentation

Plus en détail

Un objectif prioritaire : désaturer la ligne

Un objectif prioritaire : désaturer la ligne Un objectif prioritaire : désaturer la ligne UNE LIGNE 13 AUJOURD HUI SURCHARGÉE La ligne 13 est aujourd hui une ligne surchargée qui accueille près de 610 000 voyageurs par jour. C est la 3 ème ligne

Plus en détail