Manuel pour la participation au réseau e-lp

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Manuel pour la participation au réseau e-lp"

Transcription

1 Département fédéral de justice et police DFJP Office fédéral de la justice OFJ Domaine de direction Services centraux Unité Informatique juridique Orange Book Echange électronique de données dans le domaine des poursuites pour dette et des faillites Manuel pour la participation au réseau e-lp Edition mars 2014

2 Table des matières A propos d e-lp... 3 A propos de l Orange Book... 3 Informations relatives au projet sur Internet... 3 Les différentes étapes du processus Etape Information Exigences de la norme e-lp Frais uniques Frais récurrents (voir art. 15a OELP) Informations complémentaires Etape "Make or Buy" Exigences de la norme e-lp Informations complémentaires Etape Développement Exigences de la norme e-lp Les points auxquels un créancier ou une personne demandant des extraits devraient être attentifs Les points auxquels un office des poursuites devrait être attentif Auxiliaires techniques Liste des participants au réseau e-lp (member directory) Tableaux des offices compétents Informations complémentaires Etape Connexion Sedex, la plateforme du réseau e-lp Autres canaux pour la transmission des données Les étapes jusqu à la connexion MessageHandler Influence sur le développement de logiciels Mise en service Informations complémentaires Etape Test Procédure pour les créanciers et les personnes demandant des extraits Etape 1: Testbed Etape 2: Bon fonctionnement dans le réseau Procédure de test pour les logiciels de poursuites Informations complémentaires Etape Annonce de réalisation des étapes requises Processus Conditions Informations complémentaires Etape Introduction Exigences de la norme e-lp Conséquences Informations complémentaires Annexe A Annonce de réalisation des étapes requises réseau e-lp Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 2

3 A propos d e-lp e-lp est une norme informatique d échange de données relatives aux poursuites pour dette et aux faillites, développée par l Office fédéral de la justice en collaboration avec des partenaires issus de l administration et du secteur privé. Cette norme spécifie une architecture d entreprise, les modalités du transfert des données au sein du "réseau e-lp" et un modèle de données XML. Les échanges électroniques de données dans e-lp entre créanciers et offices des poursuites ont commencé en La norme a été améliorée en 2011 (version 1.1a). e-lp 2.0 est un développement d envergure, qui couvre toutes les phases de la poursuite. La norme e-lp est décrite dans les publications suivantes. White Book: Introduction à la norme e-lp, édition de mars Ce document s adresse en premier lieu aux décideurs et responsables. Il est disponible en français, italien et allemand; Orange Book: Manuel pour la participation au réseau e-lp, édition de mars Le présent document. Il est disponible en français, allemand et italien; Red Book: eschkg Networking, Edition March Instruction technique pour relier le logiciel de poursuites au réseau e-lp. Ce document est uniquement disponible en anglais; Blue Book: Exchange of Electronic Business Information in the Domain of Debt Enforcement and Bankruptcy, (Schema Version ), Edition March Principal manuel technique d e-lp 2.0, destiné aux programmateurs et architectes informatiques. Il est complété par deux annexes techniques: o Appendix 1: XML Reference; o Appendix 2: Testbed User Manual. Le Blue Book et ses annexes ne sont disponibles qu en anglais. A propos de l Orange Book Le présent document décrit les processus administratifs à suivre pour devenir membre du réseau e-lp. Il offre une standardisation destinée à la mise en œuvre sans heurts de la norme e-lp. Informations relatives au projet sur Internet L ensemble des informations concernant le projet et la norme e-lp, ainsi que les auxiliaires techniques et les manuels, sont disponibles sur le site officiel Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 3

4 Les différentes étapes du processus Pour s échanger des données relatives aux poursuites conformément à la norme e-lp, les offices des poursuites, les créanciers et les personnes qui demandent des extraits du registre des poursuites doivent s interconnecter au sein de ce que l on appelle le réseau e-lp. Pour devenir membre de ce réseau, il faut répondre à certaines exigences techniques et administratives. Il est fréquent qu une condition ne puisse être remplie qu après que d autres ont été satisfaites, comme le montre le schéma représentant les différentes étapes du processus. Chaque étape définit les processus et les exigences techniques nécessaires pour pouvoir avancer à l étape suivante. Pour faire partie du réseau e-lp, sept étapes doivent en tout être franchies: 1. Information Récolte de toutes les informations nécessaires à la décision de participation au réseau e-lp; 2. Make or Buy La participation au réseau e-lp doit-elle passer par l achat d un logiciel ou est-il plutôt conseillé de développer son propre logiciel? 3. Développement Programmation et intégration afin de rendre l application conforme à e-lp (uniquement en cas de développement de son propre logiciel); 4. Connexion Conditions techniques et administratives pour faire partie du réseau e- LP; 5. Test Vérification de la conformité du logiciel à la norme e-lp et de son bon fonctionnement pratique; 6. Annonce de réalisation des étapes requises Demande de connexion au réseau e- LP auprès de l Office fédéral de la justice; 7. Introduction Préparation à la participation active au réseau e-lp. Illustration : Les différentes étapes du processus Les étapes "Make or Buy" et "Développement" s adressent avant tout aux créanciers, les offices des poursuites ne développant habituellement pas leurs propres logiciels. Les sept étapes jusqu à la participation définitive au réseau e-lp sont décrites de manière plus détaillée dans la suite du texte. Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 4

5 1 Etape Information L étape Information doit permettre de se faire une opinion pour savoir si l on souhaite ou non participer au réseau e-lp. 1.1 Exigences de la norme e-lp e-lp est la norme conforme à la loi pour les échanges en masse dans le domaine des poursuites. Elle est supportée par les principaux producteurs de logiciels de poursuites et de logiciels des créanciers. Depuis le 1 er janvier 2011, les offices des poursuites sont tenus d accepter les données électroniques envoyées par les créanciers si elles respectent les conditions formelles requises. La norme e-lp a été créée dans ce but. La norme ne donne aucune instruction par rapport à l étape d information. C est au créancier qu il revient de décider par lui-même, sur la base des renseignements fournis, s il souhaite ou non se servir d e-lp. Les couts seront là un facteur déterminant. 1.2 Frais uniques a. Frais de développement et d intégration des logiciels, achat de licence. Cette rubrique dépend du choix du produit logiciel ou des couts de développement si un logiciel personnel doit être adapté; b. Frais de formation du personnel. Il revient au participant d organiser la formation; il peut pour cela choisir de collaborer avec le fournisseur de logiciel; c. Emolument unique pour le raccordement au réseau [fixé à l art. 15a de l ordonnance du 23 septembre 1996 sur les émoluments perçus en application de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite (OELP, RS )]. 1.3 Frais récurrents (voir art. 15a OELP) a. Emoluments annuels; b. Pour chaque cas de poursuite, une participation aux frais d infrastructure, d exploitation et de maintenance du réseau et aux frais de transmission des données. Cet émolument est entièrement à la charge de l office des poursuites qui enregistre la réquisition de poursuite (voir art. 13, al. 3, let. e, OELP); c. Par demande d extrait, une participation aux frais d infrastructure, d exploitation et de maintenance du réseau et aux frais de transmission des données. Les poursuites ne font l objet que d un émolument pour la participation aux frais, quel que soit le nombre de communications que nécessite le déroulement de la poursuite. Les réquisitions de continuation de la poursuite et de réalisation, les demandes de statut, les annonces de paiement et les communications spéciales (message SN) n occasionnent pas de frais supplémentaires. 1.4 Informations complémentaires Site e-lp: Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 5

6 2 Etape "Make or Buy" L étape "Make or Buy" doit permettre, sur la base des informations fournies, de choisir si la participation au réseau e-lp doit passer par l achat d un logiciel, ou s il est plutôt conseillé de développer son propre outil? 2.1 Exigences de la norme e-lp La norme ne donne aucune instruction par rapport à l étape "Make or Buy". Il appartient au participant seul, sur la base des renseignements fournis, de choisir l option qu il préfère. Pour les offices des poursuites, la question ne se pose cependant pour ainsi dire pas. En effet, les principaux fabricants de logiciels destinés à ces offices ont adapté leurs produits à la norme e-lp. Ceux qui décident de développer leur propre logiciel devraient noter le point suivant: l Office fédéral de la justice propose des sessions individuelles de conseil au développement. Cette forme de soutien direct peut représenter une aide précieuse pour la qualité du développement. 2.2 Informations complémentaires Fournisseurs de logiciels de poursuites, de mise en demeure et de recouvrement; Manuels e-lp: Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 6

7 3 Etape Développement 3.1 Exigences de la norme e-lp Dans le présent contexte, le développement implique l intégration d e-lp dans sa propre application. Cela implique notamment le respect de l ensemble des règles fixées dans le Blue Book pour la création et la réception de données e-lp Les points auxquels un créancier ou une personne demandant des extraits devraient être attentifs Il est essentiel que les messages des créanciers et les demandes d extrait adressés aux offices des poursuites soient construits correctement et répondent aux règles définies dans le Blue Book. Il est de la responsabilité des auteurs de ces messages de les adresser correctement à l office des poursuites compétent; ils doivent respecter les règles spéciales d adressage contenues dans le Red Book. Comme la version 1.1a sera supprimée sous peu, les nouveaux participants au réseau doivent absolument se conformer d emblée à la nouvelle norme. Depuis l introduction d e-lp 2.0, aucun nouveau participant n est admis dans le réseau sur la base de la norme 1.1a Les points auxquels un office des poursuites devrait être attentif Les offices des poursuites doivent s assurer que les données e-lp envoyées par les créanciers sont lues par le logiciel de poursuites, que les mécanismes de confirmation de réception fonctionnent et que tous les messages de réponse sont émis et envoyés correctement et en temps voulu. 3.2 Auxiliaires techniques Liste des participants au réseau e-lp (member directory) L Office fédéral de la justice tient la liste de tous les participants au réseau e-lp et la publie sur Internet. Les offices des poursuites en ont besoin pour s assurer qu ils ne traitent que des demandes émises par des créanciers qui sont réellement dans le réseau. Les créanciers y trouvent l adresse Sedex des offices des poursuites. La liste des participants au réseau e-lp est disponible dans plusieurs formats. Dans la version e-lp 2.0, elle sera non seulement publiée sur Internet mais aussi envoyée à tous les participants au réseau sous forme de message e-lp, après chaque mise à jour Tableaux des offices compétents Certaines entreprises offrent des tableaux permettant de déterminer l office compétent en fonction du domicile du débiteur. Elles y inscrivent notamment des indications sur les offices et leur attribuent des numéros d identification, différents pour chaque entreprise. Ces numéros sont intégrés dans la liste des participants à e-lp. 3.3 Informations complémentaires Manuels e-lp et auxiliaires techniques: Entreprises qui vendent les informations sur les offices des poursuites et numéros d identification: Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 7

8 4 Etape Connexion Cette étape doit permettre de mettre en place les bases techniques et administratives requises pour pouvoir faire partie du réseau e-lp. 4.1 Sedex, la plateforme du réseau e-lp L échange de données dans le réseau e-lp se fait sur la plateforme Sedex de l Office fédéral de la statistique. Sedex se caractérise essentiellement par les spécificités suivantes: Les données sont transmises par le biais d Internet; Tous les participants sont identifiés d après des règles très strictes et peuvent être connus des autres membres. Aucun message n est transmis si l expéditeur est inconnu; Chaque envoi est signé électroniquement par l expéditeur; La transmission des données se fait uniquement sous forme cryptée. Même dans le cas improbable où les données tomberaient dans de mauvaises mains, il ne serait pas possible de retirer autre chose des documents que l adresse du destinataire. 4.2 Autres canaux pour la transmission des données Sedex est le canal standard pour l échange de données relatives aux poursuites. Chaque participant doit être en mesure de recevoir et envoyer des documents e-lp par le biais de ce canal. D autres canaux sont cependant admis pour l échange des données. Un créancier et un office des poursuites peuvent ainsi décider d un commun accord d adopter un autre processus de distribution qui leur paraît plus adapté à leur usage propre; p. ex. un Intranet. Ce type d accords bilatéraux est autorisé dans la mesure où il respecte les conditions suivantes: Les données e-lp sont signées et cryptées lors de la transmission. Les clés et certificats numériques utilisés avec Sedex ne peuvent cependant être employés; il est impératif de recourir à d autres clés et certificats; L ensemble du trafic des données est enregistré dans un fichier journal (logfile), où figurent au moins l expéditeur, le destinataire, la date et l heure de l envoi, la date et l heure de la réception. 4.3 Les étapes jusqu à la connexion Le demandeur remplit la demande d admission sur La demande est transmise à l Office fédéral de la justice qui l examine; L Office fédéral de la justice annonce le nouveau participant à l organe de gestion de l infrastructure Sedex au sein de l Office fédéral de la statistique; Enregistrement du nouveau participant dans l environnement Sedex et établissement d un compte et des droits d accès Sedex (certificats numériques); Remise des outils d accès par l Office fédéral de la statistique, qui les transmet par courrier; Téléchargement des programmes nécessaires par le demandeur ou par un interlocuteur technique qu il aura nommé; Installation du logiciel client Sedex, des clés et des certificats. Une fois l installation effectuée, des tests de connexion doivent être réalisés. De plus amples informations sont disponibles dans le Manuel Sedex. Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 8

9 Attention: Les tests de connexion dont il est question ici concernent la transmission au niveau de Sedex, c.à.d d un client Sedex à un autre client Sedex. A ce moment-là, le MessageHandler n est pas encore installé. S il l est déjà, il ne doit pas être utilisé dans le test. e-lp.ch Demandeur Office fédéral de la justice OFS (Sedex) 1. Demande de participation 2. Examen 6. Téléchargement de l adaptateur 5. Clés et certificats numériques 3. Annonce nouveau participant 4. Enregistrement du nouveau participant 7. Installation Illustration : Connexion et installation de Sedex 4.4 MessageHandler Pour faciliter l intégration de la plateforme, l Office fédéral de la justice met à la disposition des membres du réseau e-lp un composant logiciel gratuit, MessageHandler. Il permet d échanger des données e-lp en les copiant simplement dans un sous-répertoire local ou depuis un sous-répertoire local. On évite ainsi la complication que représente ordinairement l intégration de Sedex dans une application d entreprise. Créancier Office de poursuites XML Sedex XML Message- Handler Message- Handler Illustration : MessageHandler De plus amples informations techniques sur le MessageHandler, son installation et sa configuration sont disponibles dans le Red Book, eschkg Networking. Il est fortement recommandé aux participants au réseau d installer le MessageHandler. L organisme d exploitation compétent ne peut offrir de soutien technique en cas de problème avec e-lp lorsque le participant utilise un autre intergiciel que le MessageHandler ou n en a pas du tout. Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 9

10 4.5 Influence sur le développement de logiciels Il faut tenir compte d un certain nombre de points lors du développement de logiciels e-lp: Nom du fichier. Le MessageHandler inclut le nom du destinataire, selon un code déterminé, dans le nom du fichier. C est pourquoi il faut configurer la convention de nommage dans le MessageHandler. Les développeurs d applications qui envoient des données e-lp à d autres participants doivent observer ces conventions. Des explications plus détaillées sont disponibles dans le Red Book; Adressage. Les créanciers et les personnes qui demandent des extraits doivent indiquer l office des poursuites auquel leur message est destiné. Il leur faut pour cela effectuer deux démarches: tout d abord, rechercher l office des poursuites compétent, sur la base du domicile du débiteur; ensuite, trouver l adresse Sedex à l aide de la liste des participants au réseau (voir chapitre 3.2). 4.6 Mise en service Avant de mettre en service la plateforme de distribution Sedex, il peut être pertinent de contacter le fournisseur de réseau ou le centre de calcul pour vérifier les questions relatives aux règles en matière de sécurité, notamment dans la gestion du réseau. Attention: Ce n est pas parce que l on est connecté à Sedex que l on est automatiquement membre du réseau e-lp. En établissant la connexion à Sedex, on remplit simplement l un des deux prérequis pour devenir membre du réseau e-lp (l annonce de réalisation des étapes requises au sens du chapitre 6 est le deuxième). 4.7 Informations complémentaires Red Book, eschkg Networking: Page Internet de l Office fédéral de la statistique sur la plateforme de distribution Sedex : Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 10

11 5 Etape Test Cette étape doit permettre au futur participant de vérifier la conformité de ses logiciels e-lp avec la norme et de s assurer de son bon fonctionnement au sein du réseau. Le certificat de conformité est établi par le requérant lui-même. Attention : il est interdit aux créanciers et aux personnes demandant des extraits de faire des tests en échangeant des messages avec des offices des poursuites. 5.1 Procédure pour les créanciers et les personnes demandant des extraits Le test comporte deux étapes Etape 1: Testbed Le Testbed e-lp est une application Web qui sert d implémentation de référence de la norme e-lp. Il est disponible sous Le but de la 1 re étape est de prouver que le Testbed a accepté comme étant techniquement corrects les fichiers XML créés par le requérant. Les fichiers doivent donc bien avoir été établis à l aide du logiciel testé. Le Testbed supporte un processus de contrôle à deux niveaux : Niveau 1 : Data Format Testing. Permet le contrôle de fichiers par le téléchargement de ces derniers dans le Testbed, qui établit ensuite un compte-rendu détaillé des erreurs. A ce stade, le créancier ou la personne qui demande des extraits peut, mais ne doit pas, avoir une connexion Sedex; Niveau 2 : Integration Testing. Sur le plan technique, le créancier ou la personne qui demande des extraits doit être connecté au réseau e-lp (voir chapitre 4). A ce stade, il serait prématuré d envoyer un formulaire d'annonce de réalisation des étapes requises à l Office fédéral de la justice conformément au chapitre 6. Les fichiers XML sont transmis au Testbed par Sedex. Le Testbed endosse le rôle d un office des poursuites et génère les éléments de réponse adéquats qu il envoie en retour, toujours via Sedex. Le créancier ou la personne qui demande des extraits doit évaluer ces réponses, afin de s assurer qu il a transmis des données correctes. La 1 re étape du test est réussie lorsque le Testbed ne signale aucune erreur au stade de l Integration Testing Etape 2: Bon fonctionnement dans le réseau Pendant la phase de mise en œuvre de la version 2.0 dans les offices des poursuites, les créanciers et les personnes qui demandent des extraits doivent faire un test de bon fonctionnement avec chaque fournisseur de logiciel de poursuites. Une fois la version 2.0 entièrement mise en œuvre dans tous les offices, un test avec un seul fournisseur suffira. L Office fédéral de la justice informera les nouveaux participants au réseau dès que ce sera le cas. Les fournisseurs pour le test sont les suivants. Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 11

12 Fournisseurs Mail Téléphone Réf. test Bonimpex AG, Soleure SAGE AG, Root SITEL, Fribourg FR-2 BK Solution, Wolhusen Tableau : Coordonnées et indications techniques des fournisseurs pour le test Attention: Annoncez à l avance au fournisseur que vous désirez un test de bon fonctionnement (au minimum 15 jours à l avance). La 2 e étape du test est réussie lorsque le créancier a accompli avec succès un test de bon fonctionnement. 5.2 Procédure de test pour les logiciels de poursuites Les fournisseurs de logiciels de poursuites sont accompagnés par la direction de projet à l Office fédéral de la justice pendant la phase de développement. Le respect de la norme e- LP est contrôlé dans le cadre de "Quality Assurance Meetings". Les fournisseurs doivent en outre prouver que le Testbed a accepté comme étant corrects les fichiers XML qu ils ont créés. Les critères sont les mêmes que pour les créanciers (voir ci-dessus). 5.3 Informations complémentaires Blue Book Appendix 1, XML Reference; Blue Book Appendix 2, Testbed User Manual; Le Testbed e-lp sur Internet: Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 12

13 6 Etape Annonce de réalisation des étapes requises Cette étape débouche sur l acceptation dans le réseau e-lp des créanciers et des personnes qui demandent des extraits par l Office fédéral de la justice. Pour les offices des poursuites, l annonce de réalisation des étapes requises est faite directement par le fournisseur après l installation du logiciel e-lp. 6.1 Processus Demandeur Office fédéral de la justice 1. Annonce de réalisation des étapes 3. Contrat e-lp 2. Etablissement du contrat e-lp 4. Signature min. 4 semaines 5. Contrat e-lp 6. Mise en service min. 2 semaines Illustration : Annonce de réalisation des étapes requises et acceptation dans le réseau 1. Obligatoirement l identité du demandeur, l attestation que tous les tests nécessaires ont été menés avec succès et la date souhaitée de mise en service; 2. L Office fédéral de la justice vérifie la demande et établit le contrat e-lp (contrat d utilisation); 3. Le contrat e-lp est envoyé au demandeur; 4. Le demandeur signe valablement le contrat. Celui-ci doit être signé par la personne autorisée à représenter l entreprise conformément au registre du commerce et, pour les offices, par le responsable de l office; 5. Le demandeur retourne le contrat e-lp; 1) La mise en service a lieu à la date demandée. Attention: Par son annonce de réalisation des étapes requises, le demandeur atteste qu il a mené avec succès tous les tests décrits au chapitre 5. Le formulaire "Annonce de réalisation des étapes requises - réseau e-lp" est disponible à l adresse Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 13

14 Le demandeur est ensuite inscrit dans la liste des participants au réseau (voir chapitre 3.2 Auxiliaires techniques). Ce n est qu une fois que cette étape est franchie que le nouveau membre a le droit de procéder à des échanges de données au sein du réseau e-lp. 6.2 Conditions Le formulaire doit parvenir à l Office fédéral de la justice au moins 4 semaines avant la date souhaitée de mise en service, le contrat e-lp au moins 2 semaines. Pour les créanciers et les personnes qui demandent des extraits: L annonce de réalisation des étapes requises peut être effectuée par un fournisseur de logiciel. Le contrat e-lp doit dans tous les cas être signé par une personne habilitée conformément au registre du commerce ou par le responsable de l office. Pour les offices des poursuites: L annonce de réalisation des étapes requises est effectuée par le fournisseur du logiciel de poursuite. 6.3 Informations complémentaires Formulaire "Annonce de réalisation des étapes requises réseau e-lp": Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 14

15 7 Etape Introduction L étape Introduction permet de se préparer à participer de manière active au réseau e-lp. 7.1 Exigences de la norme e-lp La phase d introduction prépare le participant à l exploitation opérationnelle d e-lp, qui commence au moment de la mise en service. 7.2 Conséquences L introduction de la norme e-lp entraine dans la plupart des cas des changements au niveau des processus. La liste ci-dessous présente quelques-unes de ces conséquences. Elle n est toutefois pas exhaustive: Exploitation pilote. Les créanciers et les offices des poursuites peuvent convenir de passer pendant quelque temps par une phase d exploitation pilote: ils disposent d une connexion technique à Sedex, ont envoyé le formulaire d annonce de réalisation des étapes requises, mais ne sont pas encore tout à fait membres du réseau; Réorganisation des processus. L introduction d e-lp modifiera certains processus de travail. Peuvent en particulier être touchés les domaines suivants: o Envoi et réception des documents liés aux poursuites (gestion des routes d impression, emballage, affranchissement, etc.); o Traitement des réquisitions entrantes (entièrement automatisé, sans papier); o Gestion des doubles des commandements de payer: Les offices des poursuites raccordés à e-lp peuvent renoncer à envoyer les originaux papier aux créanciers, à condition de les conserver au cas où ces derniers les réclameraient; o Traitement accéléré des affaires. Formation. L introduction d e-lp est souvent synonyme de nouveaux logiciels et de nouveaux processus. 7.3 Informations complémentaires Liste des participants au réseau: Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 15

16 Annexe A Annonce de réalisation des étapes requises réseau e-lp Le formulaire suivant peut être téléchargé sous Formulaire d annonce de réalisation des étapes requises - réseau e-lp Entreprise / office (service) Identité du participant (ID Sedex) Pour les créanciers et les personnes qui demandent des extraits Date du dernier test avec un fabricant de logiciels de poursuites Coordonnées de compte bancaire ou postal Activation souhaitée le (date) Le, la soussigné(e) est désigné(e) comme "Interlocuteur administratif contractuel", "Responsable pour le réseau e-lp" ou "Interlocuteur technique" dans la demande d admission au réseau e- LP déposée par l entreprise ou l office; confirme que le processus de test a été réalisé et passé avec succès conformément au chapitre 5, Etape Test, du Manuel de procédures e-lp (Orange Book). Lieu, date.. Signature de l interlocuteur administratif contractuel..... Envoyer le formulaire signé à : Office fédéral de la justice, e-lp, Bundesrain 20, 3003 Berne Ce formulaire peut être retiré gratuitement auprès de l Office fédéral de la justice. Internet : Manuel pour la participation au réseau e-lp Orange Book Edition mars 2014 Seite 16

17 Licence d exploitation L utilisation de la norme e-lp est libre et gratuite. Editeur Office fédéral de la justice, Bundesrain 20, 3003 Berne, Suisse Contact Unité Informatique juridique T: 031 /

Entreprises Suisse. Rentrées de paiements CREDIT SUISSE BVRB Expert Documentation technique

Entreprises Suisse. Rentrées de paiements CREDIT SUISSE BVRB Expert Documentation technique Entreprises Suisse Rentrées de paiements CREDIT SUISSE BVRB Expert Documentation technique Sommaire Introduction 3 Bulletins de versement (BVRB) Numéro d adhérent 4 Indications concernant le bulletin de

Plus en détail

(OSAss 1 ) I. Assurance contre les dommages. du 10 mai 1910 (Etat le 1 er janvier 1997)

(OSAss 1 ) I. Assurance contre les dommages. du 10 mai 1910 (Etat le 1 er janvier 1997) Ordonnance concernant la saisie, le séquestre et la réalisation des droits découlant d assurances d après la loi fédérale du 2 avril 1908 sur le contrat d assurance (OSAss 1 ) du 10 mai 1910 (Etat le 1

Plus en détail

Ordonnance sur les services de certification électronique

Ordonnance sur les services de certification électronique Ordonnance sur les services de certification électronique (OSCert) 784.103 du 12 avril 2000 (Etat le 23 mai 2000) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 28, 62 et 64 de la loi du 30 avril 1997 sur les

Plus en détail

Ordonnance sur les formulaires et registres à employer en matière de poursuite pour dettes et de faillite et sur la comptabilité

Ordonnance sur les formulaires et registres à employer en matière de poursuite pour dettes et de faillite et sur la comptabilité Ordonnance sur les formulaires et registres à employer en matière de poursuite pour dettes et de faillite et sur la comptabilité (Oform) 281.31 du 5 juin 1996 (Etat le 1 er janvier 1997) Le Tribunal fédéral

Plus en détail

Passage des documents de compte électroniques à la norme ISO 20022

Passage des documents de compte électroniques à la norme ISO 20022 Passage des documents de compte électroniques à la norme ISO 20022 Avec nos documents de compte électroniques reposant sur la norme ISO 20022, vous profitez d une gestion financière plus rapide, plus simple

Plus en détail

Directive 1: Admission des participants

Directive 1: Admission des participants SIX Swiss Exchange SA Directive : Admission des participants du 7.07.04 Entrée en vigueur: 5.0.04 Directive : Admission des participants 5.0.04 Sommaire. But et fondement.... Admission en tant que participant....

Plus en détail

INFOGREFFE.FR LE PORTAIL DE L INFORMATION LÉGALE DES ENTREPRISES ET DE TOUTES VOS FORMALITÉS

INFOGREFFE.FR LE PORTAIL DE L INFORMATION LÉGALE DES ENTREPRISES ET DE TOUTES VOS FORMALITÉS INFOGREFFE.FR LE PORTAIL DE L INFORMATION LÉGALE DES ENTREPRISES ET DE TOUTES VOS FORMALITÉS Extrait Kbis L extrait Kbis : la «carte d identité» de l entreprise L obtenir et disposer en permanence d un

Plus en détail

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet 1 Table des matières Contenu 1. Préambule 3 2. Autorisation d accès 3 3. Accès technique à SanitasNet et identification 3 4. Coûts 4 5.

Plus en détail

Conditions Générales du RME

Conditions Générales du RME 1. Champ d application 1 2. Règlement RME 1 3. Prestations du RME 1 3.1 Généralités 1 3.2 Enregistrement 1 3.3 Liste des Méthodes 2 3.4 Conditions d Enregistrement 2 3.5 Demandes d enregistrement 2 3.6

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête: (Droit du registre du commerce) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête: I 1. Le titre trentième du code des obligations

Plus en détail

Réussir la migration SEPA dans votre entreprise

Réussir la migration SEPA dans votre entreprise Réussir la migration SEPA dans votre entreprise Le SEPA de quoi s agit-il Qu est-ce que SEPA? SEPA Single Euro Payments Area / Espace unique de paiement en euros Une suite logique de l intégration financière

Plus en détail

Access Key : L accès pour vos UBS Online Services Instructions

Access Key : L accès pour vos UBS Online Services Instructions ab Access Key : L accès pour vos UBS Online Services Instructions ubs.com/online ab Paraît également en allemand, en italien et en anglais. Mai 2015. 83378F (L45364) UBS 2015. Le symbole des trois clés

Plus en détail

Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178. en tant qu utilisateur ecode178

Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178. en tant qu utilisateur ecode178 Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178 en tant qu utilisateur ecode178 entre l Association pour la gestion d une centrale d information de crédit (ci-après:

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance des véhicules

Ordonnance sur l assurance des véhicules Ordonnance sur l assurance des véhicules (OAV) Modification du 9 décembre 2002 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 20 novembre 1959 sur l assurance des véhicules 1 est modifiée comme suit:

Plus en détail

En avril 2006, un citoyen produit sa déclaration de revenus 2005. En septembre de la même année, il constate une erreur dans sa déclaration initiale et produit une déclaration amendée à laquelle il joint

Plus en détail

Organisation de l exploitation de la plateforme. Prestations de l OFS dans le cadre de l utilisation de sedex

Organisation de l exploitation de la plateforme. Prestations de l OFS dans le cadre de l utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division Etudes démographiques et enquêtes auprès des ménages OFS, août 2012, Version 1.4 Organisation de l exploitation de la

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION POUR PRATIQUER LE METIER DE PRETEUR PROFESSIONNEL OU DE COURTIER EN CREDIT A LA CONSOMMATION

DEMANDE D'AUTORISATION POUR PRATIQUER LE METIER DE PRETEUR PROFESSIONNEL OU DE COURTIER EN CREDIT A LA CONSOMMATION REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la sécurité et de l'économie Service du commerce DEMANDE D'AUTORISATION POUR PRATIQUER LE METIER DE PRETEUR PROFESSIONNEL OU DE COURTIER EN CREDIT A LA CONSOMMATION

Plus en détail

Dispositions relatives aux services bancaires en ligne valables dès le 1er janvier 2013

Dispositions relatives aux services bancaires en ligne valables dès le 1er janvier 2013 1. Objet et champ d application 1.1 Les dispositions suivantes règlent les services bancaires en ligne de la bank zweiplus sa (ci-après «services bancaires en ligne»). 1.2 Elles s appliquent au client

Plus en détail

Directive 1: Admission des participants

Directive 1: Admission des participants SIX Structured Products Exchange SA Directive : Admission des participants du 9..0 Entrée en vigueur: 07.04.04 Directive : Admission des participants 07.04.04 Contenu. But et fondement.... Admission en

Plus en détail

Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur la faillite de banques et de négociants en valeurs mobilières

Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur la faillite de banques et de négociants en valeurs mobilières Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur la faillite de banques et de négociants en valeurs mobilières (Ordonnance sur la faillite bancaire, OFB) du 30 juin 2005 La Commission fédérale des

Plus en détail

III MEMBRES I BUTS II SIÈGE

III MEMBRES I BUTS II SIÈGE STATUTS Le Collège Suisse des Experts Architectes (CSEA) est une association au sens des articles 60 à 79 du CCS. I BUTS Art. 1 L Association encourage et facilite les contacts entre ses membres. Elle

Plus en détail

Note sur le trafic des paiements sans numéraire 1. But et champ d'application

Note sur le trafic des paiements sans numéraire 1. But et champ d'application abcdefg 3 e département Zurich, le 1 er juin 2010 Note sur le trafic des paiements sans numéraire 1. But et champ d'application La Banque nationale suisse () doit notamment faciliter et assurer le bon

Plus en détail

Formulaire d inscription dépôt commun

Formulaire d inscription dépôt commun Formulaire d inscription dépôt commun Données générales titulaire du dépôt 1 (veuillez compléter tous les champs) Tél. professionnel Activité professionnelle Tél. privé Employeur Données générales titulaire

Plus en détail

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd Titre premier : Dénomination - Siège - But - Durée Article premier Il est formé, sous la raison sociale «MODEL SA», une société anonyme qui est régie par les présents

Plus en détail

d application de la législation fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite (LALP)

d application de la législation fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite (LALP) Loi du 12 février 2015 Entrée en vigueur :... d application de la législation fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite (LALP) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du 11

Plus en détail

Responsabilité civile des administrateurs et des réviseurs d une société anonyme : questions choisies

Responsabilité civile des administrateurs et des réviseurs d une société anonyme : questions choisies Responsabilité civile des administrateurs et des réviseurs d une société anonyme : questions choisies A. Introduction Les organes d une société anonyme de droit suisse sont le plus souvent recherchés en

Plus en détail

Caisse de pension et propriété du logement/

Caisse de pension et propriété du logement/ Encouragement à la propriété du logement (EPL) Caisse de pension et propriété du logement/ Versement anticipé et mise en gage des avoirs issus du 2 e pilier Table des matières Mobilisation des capitaux

Plus en détail

Manuel E-facture. 499.41 fr (pf.ch/dok.pf) 04.2015 PF. Manuel E-facture Version avril 2015 1/79

Manuel E-facture. 499.41 fr (pf.ch/dok.pf) 04.2015 PF. Manuel E-facture Version avril 2015 1/79 Manuel E-facture 499.41 fr (pf.ch/dok.pf) 04.2015 PF Manuel E-facture Version avril 2015 1/79 Service clientèle e-facture PostFinance SA Mingerstrasse 20 3030 Berne www.postfinance.ch/e-facture Conseil

Plus en détail

Directive 1: Admission des participants

Directive 1: Admission des participants SIX Structured Products Exchange SA Directive : Admission des participants du 06.07.0 Entrée en vigueur: 0.0.04 Directive : Admission des participants 0.0.04 Contenu. But et fondement.... Admission en

Plus en détail

Ordonnance sur les services de télécommunication

Ordonnance sur les services de télécommunication Seul le texte publié dans le Recueil officiel du droit fédéral fait foi! Ordonnance sur les services de télécommunication (OST) Modification du 5 novembre 2014 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance

Plus en détail

Instruction pour utilisateur d une comptabilité salariale certifiée

Instruction pour utilisateur d une comptabilité salariale certifiée Instruction pour d une certifiée swissdec La marche à suivre, avec chacune des étapes à accomplir, est décrite dans cette instruction. Les deux colonnes de droite indiquent à chaque fois qui ou quoi est

Plus en détail

Entreprises. Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises

Entreprises. Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises Entreprises Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises er août 205 Paquet Business Easy Simple et adapté aux besoins de votre petite entreprise, notre paquet bancaire complet

Plus en détail

ANNEXE: RÈGLEMENT DU SERVICE «ZOOMIT ING» DES SERVICES HOME BANK

ANNEXE: RÈGLEMENT DU SERVICE «ZOOMIT ING» DES SERVICES HOME BANK ANNEXE: RÈGLEMENT DU SERVICE «ZOOMIT ING» DES SERVICES HOME BANK 1. OBJET DU RÈGLEMENT DU «SERVICE ZOOMIT ING» Le règlement du service Zoomit ING (ci-après dénommé le «Règlement») a pour objet de donner

Plus en détail

PolyReg Association Générale d Autorégulation. Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie

PolyReg Association Générale d Autorégulation. Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie PolyReg Association Générale d Autorégulation Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie < 1 But du Règlement A. Dispositions générales 1 Le présent règlement fixe les dispositions

Plus en détail

Ordonnance sur le cautionnement de prêts pour financer des navires suisses de haute mer

Ordonnance sur le cautionnement de prêts pour financer des navires suisses de haute mer Ordonnance sur le cautionnement de prêts pour financer des navires suisses de haute mer 531.44 du 14 juin 2002 (Etat le 1 er juillet 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 22, al. 1, et 52 de la

Plus en détail

Schéma de la procédure de poursuite

Schéma de la procédure de poursuite Schéma de la procédure de poursuite Acteur responsable pour l'étape Créancier Débiteur Office compétent Juge S A I S I E P O U R S U I T E Paiement Avis de saisie Exécution de la saisie Réquisition de

Plus en détail

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION.

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION. Conditions générales de vente de SUD LOGICIEL GESTION Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SUD LOGICIEL GESTION. au capital de 3000 euro dont le siège social est à

Plus en détail

Les différentes formes de stockage des métaux précieux une explication simple

Les différentes formes de stockage des métaux précieux une explication simple Les différentes formes de stockage des métaux précieux une explication simple Document de travail, Version 1 Ludwig Karl Publication en ligne: 2 août 2015 L Auteur 2015. Cet article a été publié sur https://www.orsuisse.ch

Plus en détail

Instructions pour l inscription à l examen suisse de maturité et l examen complémentaire «Latinum Helveticum»

Instructions pour l inscription à l examen suisse de maturité et l examen complémentaire «Latinum Helveticum» Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Commission suisse de maturité CSM Instructions pour l inscription à l examen suisse de maturité et l examen complémentaire «Latinum

Plus en détail

143.111 Ordonnance du DFJP sur les documents d identité des ressortissants suisses

143.111 Ordonnance du DFJP sur les documents d identité des ressortissants suisses Ordonnance du DFJP sur les documents d identité des ressortissants suisses du 16 février 2010 (Etat le 1 er mars 2010) Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu les art. 4, 9, al. 2, et 58,

Plus en détail

Ordonnance du Tribunal fédéral 281.41 concernant la saisie et la réalisation de parts de communautés

Ordonnance du Tribunal fédéral 281.41 concernant la saisie et la réalisation de parts de communautés Ordonnance du Tribunal fédéral 281.41 concernant la saisie et la réalisation de parts de communautés (OPC 1) ) du 17 janvier 1923 (Etat le 1 er janvier 1997) Le Tribunal fédéral suisse, en application

Plus en détail

La carte d assuré nationale: droits et avantages dont vous disposez. Informations destinées aux patients

La carte d assuré nationale: droits et avantages dont vous disposez. Informations destinées aux patients La carte d assuré nationale: droits et avantages dont vous disposez Informations destinées aux patients Vos droits...votre carte d assuré vous permet d accéder aux prestations médicales....vous êtes soignés

Plus en détail

R È G L E M E N T I. Agence

R È G L E M E N T I. Agence R È G L E M E N T I Agence IKO Centre de renseignements sur le crédit à la consommation Badenerstrasse 701 Case postale 1108 8048 Zurich Tél. 043 311 77 31 Fax 043 311 77 33 E-mail: info@iko.ch www.iko-info.ch

Plus en détail

Table de matières : 3. ACCES AU SITE ET MODALITE DE COMMANDE 4. COUVERTURE GEOGRAPHIQUE DE L OFFRE 1. IDENTITE DE LA SOCIETE DECORDECO

Table de matières : 3. ACCES AU SITE ET MODALITE DE COMMANDE 4. COUVERTURE GEOGRAPHIQUE DE L OFFRE 1. IDENTITE DE LA SOCIETE DECORDECO Conditions générales des ventes - 2013/2014 Table de matières : 1. IDENTITE DE LA SOCIETE DECORDECO... P2 2. OBJET... P2 3. ACCES AU SITE ET MODALITE DE COMMANDE... P3 4. COUVERTURE GEOGRAPHIQUE DE L OFFRE...

Plus en détail

Télédéclaration de la demande d'aides bovines (campagne 2015)

Télédéclaration de la demande d'aides bovines (campagne 2015) Notice de présentation Télédéclaration de la demande d'aides bovines (campagne 2015) Mars 2015 A savoir avant de commencer Les aides bovines 2015 que vous pouvez demander par télédéclaration sont les suivantes

Plus en détail

Règlement de traitement Système d information de la KPT/CPT (Selon l art. 21 OLPD et l art. 84b LAMal)

Règlement de traitement Système d information de la KPT/CPT (Selon l art. 21 OLPD et l art. 84b LAMal) Règlement de traitement Système d information de la KPT/CPT (Selon l art. 21 OLPD et l art. 84b LAMal) Version 2.0 22.01.2013 01.01.2012 KPT 1 Table des matières 1. Situation de départ...3 2. Contenu...3

Plus en détail

SEPA Service Center Guide d utilisateur

SEPA Service Center Guide d utilisateur SEPA Service Center Guide d utilisateur Se connecter à la plate-forme SEPA... 3 Gérer votre profil client... 4 Activer des nouveaux mandats... 10 Activer un mandat de domiciliation individuel sur la plate-forme...11

Plus en détail

EDITION 2015. Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES.

EDITION 2015. Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. EDITION 2015 Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. Système de bonus BENEVITA: Informations destinées aux clients. Les informations ci-après vous donneront

Plus en détail

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA).

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA). Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie avec siège

Plus en détail

Loi fédérale sur les banques et les caisses d épargne

Loi fédérale sur les banques et les caisses d épargne Loi fédérale sur les banques et les caisses d épargne (Loi sur les banques, LB) Modification du 3 octobre 2003 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 20 novembre

Plus en détail

Le droit des faillites dans cinq États à haut niveau d efficience

Le droit des faillites dans cinq États à haut niveau d efficience Le droit des faillites dans cinq États à haut niveau d efficience Le Secrétariat d État à l économie (Seco) et l Office fédéral de la justice (OFJ) ont confié à Ernst&Young un mandat consistant à établir

Plus en détail

Retraite. Date de la retraite

Retraite. Date de la retraite Retraite A quelle date vais-je prendre ma retraite? Vaut-il mieux percevoir une rente ou un capital? Dois-je annoncer mon départ à la retraite? A la fin de la vie professionnelle, tout le monde est confronté

Plus en détail

Dynamisez vos processus

Dynamisez vos processus >> ELO Business Logic Provider for ELO Business Solution pour Microsoft Dynamics NAV Dynamisez vos processus ELO Business Logic Provider pour Microsoft Dynamics NAV Le Business Logic Provider (BLP) d ELO

Plus en détail

Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP

Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP Copie pour la fondation de libre passage Freizügigkeitsstiftung der Migros Bank Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP L ouverture du compte sera effectuée après entrée de la prestation

Plus en détail

Saisie d une commande express. Médiaposte sans adresse Solution générique

Saisie d une commande express. Médiaposte sans adresse Solution générique Saisie d une commande express Médiaposte sans adresse Solution générique Table des matières 1.0 Introduction...3 Au sujet de la solution générique Saisie d une commande express Médiaposte sans adresse....3

Plus en détail

Crédit : Comment vous êtes coté

Crédit : Comment vous êtes coté Crédit : Comment vous êtes coté Comprendre et gérer votre situation à l égard du crédit à titre de consommateur et d entreprise D-IN0440F-0201 Introduction Nous vivons dans un monde en évolution constante

Plus en détail

CGA. Assurance des soins. (Conditions générales d assurance) Visana SA, sana24 SA, vivacare SA. Med Call (LAMal) Valable dès 2014

CGA. Assurance des soins. (Conditions générales d assurance) Visana SA, sana24 SA, vivacare SA. Med Call (LAMal) Valable dès 2014 CGA (Conditions générales d assurance) Visana SA, sana24 SA, vivacare SA Valable dès 2014 Assurance des soins Med Call (LAMal) Table des matières Page 3 4 5 6 6 6 7 7 1. Principes 2. Prestations 3. Primes

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e SURENDETTEMENT

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e SURENDETTEMENT MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 123 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 13 110 2422 janvier mai 2009 2014 S o m m a i r e SURENDETTEMENT

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

Directives de la CHS PP D 01/2014

Directives de la CHS PP D 01/2014 Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives de la CHS PP D 01/2014 français Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle Edition

Plus en détail

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Soins infirmiers indépendants Berne, en avril 2013 Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Vue d ensemble Sur la base des conventions signées par l ASI, les infirmières

Plus en détail

Profil B ou profil E? Aide à la décision

Profil B ou profil E? Aide à la décision Employée/Employé de commerce CFC Profil B ou profil E? Aide à la décision Introduction Le présent document sert d aide pour les acteurs qui participent au choix de la voie de formation la plus appropriée

Plus en détail

INFORMATIQUE. WinBIZ & Excel. pour la gestion financière d entreprise. Votre partenaire formation continue

INFORMATIQUE. WinBIZ & Excel. pour la gestion financière d entreprise. Votre partenaire formation continue INFORMATIQUE WinBIZ & Excel pour la gestion financière d entreprise Votre partenaire formation continue www.virgile.ch tél. 021 921 19 62 info@virgile.ch IINFORMATIQUE Renseignements généraux Sommaire

Plus en détail

Convention de prévoyance

Convention de prévoyance (à usage interne, laisser en blanc s.v.p.) N de compte prévoyance Original pour la Fondation Convention de prévoyance Conformément à l art. 82 LPP, le/la titulaire convient avec la Fondation de prévoyance

Plus en détail

Télédéclaration de la demande de prime aux petits ruminants (campagne 2015)

Télédéclaration de la demande de prime aux petits ruminants (campagne 2015) Notice de présentation Télédéclaration de la demande de prime aux petits ruminants (campagne 05) Janvier 05 A savoir avant de commencer Votre demande de prime aux petits ruminants doit être déposée au

Plus en détail

Administration en Ligne e-démarches. Console du gestionnaire. Guide utilisateur. Aout 2014, version 2.1

Administration en Ligne e-démarches. Console du gestionnaire. Guide utilisateur. Aout 2014, version 2.1 Administration en Ligne e-démarches Console du gestionnaire Guide utilisateur Aout 2014, version 2.1 Table des matières 1. INTRODUCTION... 3 2. LES MENUS... 4 2.1. Mon organisation / Informations... 5

Plus en détail

Règlement. pour la certification de centres du sein. Ligue suisse contre le cancer / Société suisse de sénologie

Règlement. pour la certification de centres du sein. Ligue suisse contre le cancer / Société suisse de sénologie Règlement pour la certification de centres du sein Ligue suisse contre le cancer / Ce règlement est rédigé en allemand, français et italien. En cas de contradictions, c est la version allemande qui fait

Plus en détail

LE CERTIFICAT D'ORIGINE (CO)

LE CERTIFICAT D'ORIGINE (CO) LE CERTIFICAT D'ORIGINE (CO) 1. DEFINITION Quoi? Le certificat d origine UE est la carte d identité des marchandises qu il mentionne. Il s agit souvent du pays de fabrication ou plutôt de transformation

Plus en détail

Guide pratique genevois. Guide sur les successions

Guide pratique genevois. Guide sur les successions Guide pratique genevois Guide sur les successions Edition janvier 2011 Sommaire Sommaire Préambule 3 Compétence de la Justice de paix 4 Qui sont les héritiers? 5 Comment s acquiert la successions? 6 Quels

Plus en détail

Catalogue de critères pour la reconnaissance de plateformes alternatives. Annexe 4

Catalogue de critères pour la reconnaissance de plateformes alternatives. Annexe 4 Catalogue de critères pour la reconnaissance de plateformes alternatives Annexe 4 Table des matières 1 Objectif et contenu 3 2 Notions 3 2.1 Fournisseur... 3 2.2 Plateforme... 3 3 Exigences relatives à

Plus en détail

Vote électronique Foire aux questions

Vote électronique Foire aux questions Staatskanzlei des Kantons Bern Chancellerie d Etat du canton de Berne Vote électronique Foire aux questions Les questions sont classées par thème. Choisissez dans la colonne de droite le thème auquel se

Plus en détail

Code de conduite Zoomit

Code de conduite Zoomit Code de conduite Zoomit Dans ce document : 1. Objectif 2. Champ d application 3. Qu est-ce que Zoomit et quelles parties sont concernées? 4. Organisation, contrôle et informations complémentaires 5. Sécurité

Plus en détail

Table des matières. janvier 2008 2

Table des matières. janvier 2008 2 Table des matières 1.0 Introduction... 3 Au sujet de la solution générique Saisie d une commande express Expédier au Canada... 3 Inscription à la solution générique Saisie d une commande express Expédier

Plus en détail

Informations techniques sur les nouveaux documents d enquête Etat: novembre 2014

Informations techniques sur les nouveaux documents d enquête Etat: novembre 2014 Börsenstrasse 15 Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 www.snb.ch Zurich, le 1 er décembre 2014 Statistique nouveaux documents d enquête Etat: novembre 2014 Contenu Page 1. Introduction

Plus en détail

Application des instructions d entretien et potentiels publiés par les constructeurs

Application des instructions d entretien et potentiels publiés par les constructeurs Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l aviation civile OFAC Division Sécurité technique Directive CT 02.020-35 Communication

Plus en détail

Manuel Prélèvement SEPA (SEPA Direct Debit)

Manuel Prélèvement SEPA (SEPA Direct Debit) Manuel Prélèvement SEPA (SEPA Direct Debit) pour le traitement des ordres lors des systèmes de prélèvement SEPA 460.46 fr (pf.ch/dok.pf) 11.2013 PF Manuel Prélèvement SEPA Version novembre 2013 1/27 Gestion

Plus en détail

ebir th Liste de contrôle Communes ebirth service web pour les agents de l Etat civil Version 2.0

ebir th Liste de contrôle Communes ebirth service web pour les agents de l Etat civil Version 2.0 ebir th ebirth service web pour les agents de l Etat civil Communes Version 2.0 Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 2 ETAPES A SUIVRE POUR L UTILISATION DU SERVICE WEB EBIRTH... 4 3 ANNEXE : TABLEAU

Plus en détail

Plate-forme de tests des fichiers XML virements SEPA et prélèvements SEPA. Guide d'utilisation

Plate-forme de tests des fichiers XML virements SEPA et prélèvements SEPA. Guide d'utilisation Plate-forme de tests des fichiers XML virements SEPA et prélèvements SEPA Guide d'utilisation 8 novembre 2013 2/14 Table des matières 1 Introduction... 3 2 Accès au service... 3 3 Aperçu du service...

Plus en détail

APPLICATION POUR FRANCHISÉ

APPLICATION POUR FRANCHISÉ APPLICATION POUR FRANCHISÉ Ce formulaire a pour but de fournir l information nécessaire afin de permettre à notre équipe de gestion de déterminer si vous répondez aux critères établis pour devenir un franchisé.

Plus en détail

FAILLITE ET RESTRUCTURATION

FAILLITE ET RESTRUCTURATION Loi sur la faillite et l insolvabilité (LFI) 177 Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC) 181 Par James Gage Faillite et restructuration 177 Selon la législation constitutionnelle

Plus en détail

EXERCICE DU DROIT D ACCES AU FICHIER DES COMPTES BANCAIRES ET ASSIMILES (FICOBA)

EXERCICE DU DROIT D ACCES AU FICHIER DES COMPTES BANCAIRES ET ASSIMILES (FICOBA) Vous êtes : le titulaire du compte Vous pouvez avoir accès au fichier FICOBA : - soit directement auprès du centre des impôts dont dépend votre domicile lorsque vous souhaitez connaître les données d identification

Plus en détail

LES NOUVELLES CONTRAINTES EN MATIERE DE MARCHES PUBLICS

LES NOUVELLES CONTRAINTES EN MATIERE DE MARCHES PUBLICS LES NOUVELLES CONTRAINTES EN MATIERE DE MARCHES PUBLICS I - PREAMBULE Jusqu à présent, la majorité des achats d équipements effectués par les services échappaient à la réglementation relative aux marchés

Plus en détail

Plateforme de vente aux enchères et de vente de gré à gré du ministre. Guide de l utilisateur

Plateforme de vente aux enchères et de vente de gré à gré du ministre. Guide de l utilisateur Plateforme de vente aux enchères et de vente de gré à gré du ministre Guide de l utilisateur Table des matières SECTION I INTRODUCTION...1 SECTION II OUVERTURE D UNE SESSION DANS LA PLATEFORME DE VENTE

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA)

Conditions générales d assurance (CGA) Assurance obligatoire des soins selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions générales d assurance (CGA) Edition de janvier 2009 (version 2013) Organisme d assurance: Wincare Assurances

Plus en détail

Le droit au compte. Direction de la Surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière

Le droit au compte. Direction de la Surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière Direction de la Surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière Initialement conçu comme une mesure destinée à concilier le principe de liberté contractuelle en matière d ouverture

Plus en détail

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE sommaire MIEUX COMPRENDRE LES CERTIFICATS SSL...1 SSL et certificats SSL : définition...1

Plus en détail

FAQ pour utilisateurs

FAQ pour utilisateurs FAQ pour utilisateurs Table des matières 1. Qu'est-ce que Swissdec? 2 2. Quelles sont les attributions de Swissdec? 2 3. Quel avantage m'apporte Swissdec? 2 4. De quoi ai-je besoin? 2 5. Quel programme

Plus en détail

01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur

01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département des finances Office des poursuites Direction générale 01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur Modifications, contrôles, approbation Version Date Description,

Plus en détail

concernant la demande d enregistrement dans le registre des intermédiaires d assurance

concernant la demande d enregistrement dans le registre des intermédiaires d assurance GUIDE PRATIQUE concernant la demande d enregistrement dans le registre des intermédiaires d assurance Edition du 21 février 2014 But Le présent guide pratique est un simple instrument de travail et a pour

Plus en détail

Manuel Bucom Version 3.1 Octobre 2008

Manuel Bucom Version 3.1 Octobre 2008 Manuel Bucom Version 3.1 Octobre 2008 Table des matières 1. LES DIFFÉRENTS ACTEURS DU USER MANAGEMENT ET LEURS DROITS...4 1.1. RESPONSABLE ACCES ENTREPRISE ET CO-RESPONSABLE ACCES ENTREPRISE...4 1.1.1.

Plus en détail

Règlement de traitement des données personnelles. Version destinée au siège principal

Règlement de traitement des données personnelles. Version destinée au siège principal Règlement de traitement des données personnelles Version destinée au siège principal Caisse-maladie Agrisano SA Assurances Agrisano SA Agrisano Règlement de traitement des données personnelles Page 1 sur

Plus en détail

LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE

LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE PREMIER MINISTRE Le Délégué Interministériel à la Sécurité Routière LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE OBJET: Agrément des

Plus en détail

Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure

Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure Ce projet est cofinancé par l Union européenne 2 Europe Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure Prise de position

Plus en détail

e-banking Simple et pratique Paiements Avec application Mobile Banking

e-banking Simple et pratique Paiements Avec application Mobile Banking e-banking Simple et pratique Paiements Avec application Mobile Banking 2 Votre banque personnelle ouverte 24 heures sur 24 Exécutez vos opérations bancaires simplement, confortablement et rapidement par

Plus en détail

PETROPLUS MARKETING AG EN SURSIS CONCORDATAIRE DOCUMENTATION POUR L'ASSEMBLÉE DES CRÉANCIERS DU 28 SEPTEMBRE 2012. (Traduction de l'original allemand)

PETROPLUS MARKETING AG EN SURSIS CONCORDATAIRE DOCUMENTATION POUR L'ASSEMBLÉE DES CRÉANCIERS DU 28 SEPTEMBRE 2012. (Traduction de l'original allemand) PETROPLUS MARKETING AG EN SURSIS CONCORDATAIRE DOCUMENTATION POUR L'ASSEMBLÉE DES CRÉANCIERS DU 28 SEPTEMBRE 2012 (Traduction de l'original allemand) TABLE DES MATIERES I. Ordre du jour II. Remarques des

Plus en détail

PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE

PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE DIRECTION DEPARTEMENTALE INTERMINISTERIELLE DE LA PROTECTION DES POPULATIONS Siège : 22, Rue Borde - 13285 MARSEILLE CEDEX 08 Publipostage MARSEILLE, 03.04.2013 Téléphone :

Plus en détail

Fédération Nationale des Organismes de Gestion des Établissements de l Enseignement Catholique Questions Réponses Le mandat

Fédération Nationale des Organismes de Gestion des Établissements de l Enseignement Catholique Questions Réponses Le mandat 277 rue Saint-Jacques 75240 PARIS Cedex 05 Tél. : 01.53.73.74.40 - Fax : 01.53.73.74.44 - mail : contact@fnogec.org Questions Réponses Le mandat 2 La référence unique de mandat (RUM) 3 La prénotification

Plus en détail

I 2 14.0. l'application du concordat et de la présente loi, ainsi que des relations avec les cantons concordataires.

I 2 14.0. l'application du concordat et de la présente loi, ainsi que des relations avec les cantons concordataires. Loi modifiant la loi concernant le concordat sur les entreprises de sécurité (L-CES) (11145) I 2 14.0 du 7 juin 2013 Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Art. 1 Modifications

Plus en détail

DEMANDE D INSCRIPTION A LA LISTE DES STAGIAIRES EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

DEMANDE D INSCRIPTION A LA LISTE DES STAGIAIRES EXPERIENCE PROFESSIONNELLE I.P.I. - demande STAGIAIRE-expérience professionnelle / 2015 - page 1 / 6 rue du Luxembourg 16 B - 1000 Bruxelles - Tél. 02/505.38.50 - Fax 02/503.42.23 - www.ipi.be DEMANDE D INSCRIPTION A LA LISTE DES

Plus en détail