Mission «Ecopolaris Groenland Tara 2015»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mission «Ecopolaris Groenland Tara 2015»"

Transcription

1 Mission «Ecopolaris Groenland Tara 2015» Message 1 du 8 au 12 juillet à Constable Point, Groenland L équipe Ecopolaris 2015 s est divisée en deux en Islande le 7 juillet et le sera au Groenland jusqu à début aout. Eric et Vadim sont partis rejoindre la zone d étude de Hochstetter où Ecopolaris poursuit des travaux pour la 6ème année consécutive. Olivier, Vladimir et moi-même réaliserons une mission à bord de Tara. Nos objectifs scientifiques dont nous reparlerons plus tard sont en ligne: (en route vers la cop 21, Tara au Groenland) ou sur Nous avons rejoint Tara à Akureyri (Islande) le temps d une nuit à bord puis nous sommes envolés pour le Groenland. L équipage est en pleine forme et très motivé pour rejoindre le Groenland. Martin, le capitaine a déjà une longue expérience de l Arctique. Pour cette première partie ont rejoint les 5 membres d équipage deux familles : celle d Etienne Bourgois (Président de Tara Expéditions) et celle de Jean Collet (ancien capitaine du bateau). Sont aussi à bord Dino Dimeo, journaliste de Libération et Bernard Buigues co-directeur du programme Mammuthus. Nous ne monterons à bord de Tara qu au Groenland. Nous avons fait ce choix pour gagner du temps sur nos objectifs scientifiques et pour cela devions passer 3 jours à Constable Point (Groenland). Nous sommes arrivés le 8 au petit d aéroport de Constable Point. Nous avons monté notre tente non loin de là. Température +5 C maxi, de grands vents, ciel couvert, voire des ondées passagères, la canicule en France et les moustiques de Sibérie nous semblent loin. L hiver vient à peine de se retirer, la neige de libérer la Toundra. Les événements ne manquent pas au paisible petit aéroport malgré le peu de vols et la poignée d humain aux environs (quelques mécaniciens, logisticiens, administratifs). Nous avions remarqué que la moquette était tout neuve dans le twin otter la veille en partant d Akureyri (Islande). Et pour cause nos pilotes nous ont caché (secret professionnel oblige) qu elle serait foulée par sa Majesté la Reine du Danemark le lendemain. Sur la piste, nous étions comme trois Pions au pied de la Tour à regarder la Reine dans ce pays où ne viennent que des Fous de l Arctique. Son Altesse royale est en voyage non officielle et se déplace de villages en bases des patrouilles Sirius et se rendra jusqu à Thulé. La famille royale entretient des relations de proximité avec les Groenlandais et est dit-on passionnée par ce pays. Nous avions rencontré son fils SAS le prince héritier Frederick en 2000 venu nous rendre visite à Dijon et nous invitant à l Ambassade du Danemark à Paris avant qu il ne parte pour une expédition avec les membres des patrouilles Sirius plusieurs mois. 1 2

2 Nous ne sommes pas Echec et mat sur ce petit séjour car nous avons atteint en grande partie nos objectifs à savoir de retrouver au moins un des 4 oiseaux équipés d une balise GLS les deux dernières années et en équiper d autres. Après plusieurs heures d investigation, nous avons retrouvé un oiseau, capturé, débarrassé de sa vieille balise et équipé d une nouvelle. Nous regardons ce petit condensé électronique de 0,7g qui va peut être nous livrer les secrets à notre retour sur les voies de migrations, les zones d hivernage et la phénologie (le calendrier) du phalarope à bec étroit, ceci afin de savoir s il va hiverner dans l océan indien avec les oiseaux d Europe continentale ou dans le pacifique comme cela a été démontré par un oiseau d Ecosse l an passé. Nous avons aussi retrouvé David, un féru naturaliste anglais de 84 ans avec qui nous avions sympathisé il y a deux ans et qui erre, seul, de l aéroport (son QG) au fjords voisins, un peu à la recherche symbolique de son frère perdu il y a 5 ans (un célèbre ornithologue dont il n a de cesse de dire du bien). Nous nous mettons à rêver au même âge d être au même endroit avec la même santé. Une petite famille de Groenlandais attendait ici un départ en hélicoptère pour rejoindre le village de Scoresby Sund. Les deux petites filles nous ont tenu compagnie fascinées par les tampons philatéliques. 3 4

3 Pour l équipe Brigitte Olivier, Vladimir Nous venons d apprendre indirectement que le Twin Otter qui a récupéré Vadim et Eric à la base de Zackenberg a bien atterri à Hochstetter. Grand soulagement car la date est toujours aléatoire vu les conditions ou météo (brouillard) ou cette année du fait d un grand et tardif enneigement et de la rare fréquence des vols. Olivier dirigera les travaux depuis l iridium (téléphone satellitaire) après avoir bien formé Vadim et Eric avant de partir à tous les protocoles. Les deux sont déjà venus nous assister : Eric depuis 5 ans et Vadim l an passé. Ils logeront dans la hutte de trappeur pour optimiser la sécurité. A cette heure, Tara s approche des côtes groenlandaises et devra naviguer de longues heures en sillonnant autour des plaques de banquise dérivantes. La débâcle devrait leur permettre de nous rejoindre. Nous attendons maintenant impatiemment Tara et son équipée! 5 6

4 Message 2 du 24 juillet 2015, encore en Islande De nombreux événements sont survenus depuis le message 1. aussi de la limite en temps pour la 1ère équipe. Une rotation est prévue le 24 juillet, jour d un nouveau départ. et Cette année, l hiver ayant été rigoureux et débordant sur l été, la débâcle tarde à venir et la banquise à se disloquer et disparaître. Tara a dû rebrousser chemin après avoir lutté contre les glaces plus de 16h et revenir au port de départ en Islande. Au clair du jour permanent, je prête la plume à notre ami Dino Di Méo, vieux routard de la pige avec 35 ans passés au journal Libération. Journaliste de bord de Tara pour la 1ère équipe, il écrit des blogs tous les 2 jours. Je vous invite à lire les petits textes et retrouver le déroulé précis sur: Il a aussi écrit 2 articles pour Sciences et avenir où vous retrouverez l analyse de la situation Le mercredi 15 juillet nous avons dû prendre une décision avec Olivier alors que nous attendions Tara depuis plus de 8 jours à Constable Pynt (nord-est du Groenland) où nos premiers travaux étaient terminés. Soit nous restions avec le risque d attendre 15 jours le 2ème équipe, soit nous rejoignions Tara en Islande. Nous avons choisi de retourner à Akureyri (Islande) pour rejoindre l équipe et éventuellement pouvoir repartir plus au sud au Groenland selon l évolution de la situation. Après concertation (voir photo de gauche à droite) avec Jean Collet (ancien capitaine du bateau), Martin (capitaine), Etienne Bourgois (président de Tara expéditions) et Bernard Buigues, il est décidé de ne pas faire de nouvelle tentative dans l immédiat au vu de la situation de la glace, des vents annoncés et surtout Il nous aura fallu 24h avec Olivier pour «déculpabiliser» et nous donner le droit d être en «stand by» côté travail. D habitude quand nous avons à attendre à cause de problème météo et de logistique c est souvent au Groenland et nous avons toujours des données à récolter. Etre à bord de Tara est un immense privilège que nous apprécions à chaque minute. C est émouvant de retrouver pour un mois la même cabine, 11 ans après la première mission Tara-Ecopolaris en Vladimir n a plus besoin de filet pour ne pas tomber de sa banette. Bien que plus de deux tiers des passagers aient été bien malades lors de la grande traversée aller-retour dans des conditions difficiles, l ambiance est toujours restée des plus enthousiastes. La vie à bord est bien rôdée comme dans toutes les missions de Tara. Chacun réalise ses tâches au quotidien. L équipage est aussi sympathique qu efficace et Dominique, la cuisinière, régale toutes les papilles. A bord des retrouvailles 7 8

5 avec nos amis, Bernard Buigues, à qui je dois 9 saisons au pôle nord géographique, de mémorables expéditions Mammuthus, et avec qui nous avons également organisé une mission Ecopolaris en Sibérie, et bien sûr Etienne Bourgois à l origine du projet Tara, Président de Tara Expéditions, grâce à qui ce nouveau projet Groenland a vu le jour. En «stand by» jusqu à l arrivée de la prochaine équipe, nous flirtons avec le cercle polaire dans les fjords du nord-ouest de l Islande, très sauvage. Hier, grand ballet de baleines à bosse. Les mastodontes se sont approchés jusqu à 5 m du bateau près d une heure, pour le bonheur de tous sur le pont. A terre, les tapis de végétation ressemblent à la toundra. Un rappel que l Islande est bien la porte sur l Arctique et aussi un appel pour nous! 9 10

6 Car l aventure n est pas terminée. La 2ème équipe arrive à Akureyri avec, entre autres, Gaby Gorsky, scientifique des missions Tara spécialiste du plancton, une équipe de FR3 (pour tourner des séquences pour un Thalassa sur océan et climat), Romain Troublé, Directeur de Tara expéditions. Une heure après, nous mettons le cap à nouveau sur le Groenland. Nous espérons encore recenser des colonies d'oiseaux marins, faire des prélèvements de duvet d'eider pour mesurer les taux de pollutions. Les prises de sang prévues vont être difficile à réaliser, les adultes ayant quitté les nids. moral est bon et Olivier les appelle tous les soirs et oriente les travaux et priorités du lendemain. Pour l équipe Brigitte Olivier, Vladimir La difficulté d accès atteste bien de la valeur des informations qui seront récoltées. A suivre! Concernant le 2ème volet Ecopolaris 2015 au Groenland, sur notre zone d étude de Hochstetter Forland à 75 Nord, Eric et Vadim travaillent durement. Ils ont équipés 9 nids de bécasseaux sanderlings de tiny tags, récupéré une balise GLS sur un phalarope, posé 4 nouveaux GLS, installé les pièges photos sur les terriers à renards, piégé les 3 zones à lemmings (300 pièges, et aucune capture : c est une année dite de «creux» dans le cycle des rongeurs). Tout cela est prometteur de nombreuses données. Le 11 12

7 Message 3, 2 août 2015 : Groenland! Avec le dernier message du 24 juillet, nous vous avions quittés au départ de l'islande après une rotation d'équipe et alors que nous avions dû patienter au nord de Islande. Une banquise trop compacte avait obligé la première équipe à rebrousser chemin. La traversée de la seconde équipe à bord de Tara pour rejoindre les côtes groenlandaises fut quant à elle, on ne peut plus idéale. C'est la "Pétole" dit Martin le capitaine (pas de vent) mer calme! Même pas malade ;-)! Gaby Gorsky, Directeur de recherche au CNRS, à l'observatoire océanologique de Villefranche sur mer, profite de la proximité de la glace pour réaliser des prélèvements de plancton grâce à un filet manta qu'il met à l'eau et laisse traîner 30mn. Son objectif ici : échantillonner l'écosystème planctonique de surface. Il est aussi intéressé par la contamination par les fragments de plastique et leur introduction dans la chaîne alimentaire à d'autres latitudes que celle qu'il a déjà explorées. Il essaye aussi de voir s'il existe une migration verticale du plancton jour-nuit malgré le fait qu'il y a toujours de la lumière à la surface. Après deux jours de navigation, nous commençons à sentir l'approche du Groenland : la température baisse, le brouillard laisse entrevoir des mastodontes de glace dérivants l'horizon est blanc de banquise heureusement par plaques disloquées et éparses grâce à une météo clémente. Ambiance magique de glace rivalisant de nuances les unes avec les autres, en gris et bleu majeurs que la clef de soleil éclaire furtivement à travers des lambeaux de brume. Les vols de fulmars, puis de mergules et de guillemots sont avant coureurs de l'approche des côtes. Tout le monde est sur le pont, ébahis. Notre premier cap terrestre sont les petites îles de Dunholm. C'est au tour de l'équipe Ecopolaris de passer à l'action (tant attendue)! Nous débarquons en Zodiac avec Olivier, Vladimir et l'équipe TV (qui restera quelques heures). Nous enchaînerons plus de 13h de manips sans voir le temps passer Que du bonheur! Vladimir et moi trouvons des femelles eider posées sur des nids. Celles-ci comptent sur leur couleur mimétique quasi parfaite avec 13 14

8 le sol pour ne pas être perçue et ont comme stratégie de ne pas bouger, le plus longtemps possible pour ne pas être repérées par les prédateurs. Muni d'une canne à pêche de 5m au bout de laquelle pend un noeud coulant en fil de pêche pour les attraper par le cou, Olivier nous précède. Cette technique s avérera très efficace et inoffensive. Rochelle et de Franche-Comté). L'oiseau relâché, nous filons vite. A quelques mètres les uns des autres, les goélands (bourgmestre et marin) prédateurs veillent. Intrus nous sommes sur cet îlot que nous foulons avec moult précautions. L'approche doit être toutefois discrète et calculée. C'est une première pour lui tout comme les prises de sang sur des eiders qui se révéleront être très coopératifs. Une fois dans nos mains, l'oiseau bien calé à terre, nous enchaînons une série de protocoles des plus basiques avec les mesures biométriques de l'aile, du bec, de la tête, du poids pour déterminer, en les comparant à leur poids, leur condition corporelle. Du duvet est prélevé de 20 nids ainsi que quelques plumes. Les échantillons sont destinés à des analyses du taux de mercure. Ce travail relève de l'écotoxicologie qui s'intéresse à la répartition et l'impact des polluants sur le milieu animal, dont les oiseaux sont de véritables révélateurs (collaborations avec les Universités de la 15 Un 2ême volet de notre projet était le recensement de certaines colonies d'oiseaux marins que nous revisitons 11 ans après la 1ère mission Ecopolaris Tara au Groenland en 2004 (voir ). L'objectif est d'attester l'évolution à la fois qualitative et quantitative des populations nicheuses telles que la mouette tridactyle, les guillemots de Brünnich, les goélands, etc. Nous avons pu faire une partie du programme initial en visant les colonies dégagées de glace. Les oiseaux sont des bio-indicateurs précieux. La remontée d'espèces nouvelles comme le goéland marin (dont la limite nord de nidification dans cette région était l'islande) est confirmée. Nous avons trouvé une nouvelle colonie de mouettes tridactyles, espèce en augmentation, une autre a augmenté de 50 depuis 2004! Tara glisse doucement le long des falaises et nous prenons depuis 16

9 le pont de nombreux clichés qui seront analysés durant nos longues soirées d'hiver bourguignonnes. Les plus petites sont dénombrées aux jumelles. la base de Zackenberg afin qu'ils fassent route retour avec nous jusqu'en Islande. Ainsi vont les aléas de l'exploration scientifique en milieux extrêmes et c'est plutôt rassurant ; l'homme n'a pas le contrôle sur la nature (du moins quand il l'écoute, la respecte et se respecte). Les temps de navigation sont propices aux récits de tranches de vie, au hasard d'un temps sur le pont, jumelles en main, d'un «quart» pour assister un marin, d'une recette en cuisine, d'une tisane tardive, d'un repas délicieux Un point commun à tous, la passion pour les découvertes, une bonne dose de curiosité et la conscience très forte du privilège d'être là, et d'être avec les autres. C'est la puissance de Tara Belle alchimie, entre marins, scientifiques, professionnels de l'image, logisticiens Cette année, l'art est de conjuguer un ensemble de contraintes tout d'abord incontournables car naturelles et spatiales: «çà passe ou pas» côté mer, glace, vent à tel ou telle latitude et selon les prévisions, avec les contraintes temporelles (date limite de retour en Islande du 11 août) et les objectifs scientifiques et logistiques, puisque l'occasion nous a été donnée d'acheminer depuis la France de ravitaillement pour 3 ans (dont nous vous reparlerons prochainement). Nous ne pourrons sans doute pas rallier Hochstetter avec Tara car la péninsule est toujours prisonnière d'un étau de banquise, mais un bon compromis serait de tout stocker à la base scientifique de Zackenberg le plus au nord possible, qui est un passage obligé pour nous en montant chaque année sur notre zone d'étude. Pour récupérer Vadim et Eric à Hochstetter, nous ne pourrons faire donc l'économie d'un twin otter dans lequel nous monterons sans doute avec une partie de notre cargo pour les chercher à une heure de vol aller retour de 17 Romain «the Big boss of Tara expeditions» reprend à bord son souffle au grand frais avant le grand et laborieux élan qui conduira Tara jusqu'à Paris en novembre à l'occasion de la mobilisation sur la COP 21 dans laquelle est très activement engagée l'équipe de Tara expéditions. Les jeunes marins Louis, Daniel le jeune papa, Matthieu sont avides de comprendre tout ce qui se trame côté science, toujours 18

10 une question ou une blague à la bouche. François, le second, le «montagnard» des mers qui grimpe à 27m de haut dans le nid de pie en vigie pour trouver les passages dans la glace et en profite pour poursuivre son autre passion la photographie. C'est le plus ancien de la bande, depuis 2008 il suit Tara de part de la monde. Martin, le capitaine, du haut de ses 38 ans fraîchement célébrés à bord, on ne le dit jamais assez «assure»! Et Sylvie qui relie, rallie tout ce monde à coup d'accent basque, de bonnes intentions et de coups de main! La fée des petits plats, Dominique s'active aux fourneaux et déborde d'ingéniosité en multipliant les recettes. Les repas sur le pont en doudoune sont très appréciés. Fitzgerald (dit Fitz) et Christophe, l'équipe de tournage, constituent un binôme de choc. Ils sont là pour filmer une partie d'un Thalassa de 110mn sur le thème "océan et climat" (qui sera diffusé en novembre dans le cadre de Paris-climat et des 40 ans de Thalassa) Un volet se passera à bord de Tara-Groenland. Ils accompagnent les travaux scientifiques, caméras au point, et après avoir pris soin de bien équiper les protagonistes de micro-cachés. Ils ont l'immense qualité de se fondre dans l'action, de ne pas l'intercepter, la vampiriser, de surfer sur les ambiances, de se glisser d'un plan à l'autre C'est passionnant hors temps de travail de les entendre raconter les coulisses des documentaires ou émissions filmées souvent plus épiques, selon Olivier et moi, que le documentaire même. Drônes pilotés à distance et caméras GoPro nous régalent d'autres points de vue et ajoutent au sentiment du «plein la vue» d'île de Traill, à quelques dizaines de km à vol d'oiseau de l'autre côté de l'île, nous nous sommes rencontrés avec Olivier il y a 25 ans. Nous y avons épousé nos destins et l'arctique. Chacun était dans une expédition GREA qui se succédait, Olivier a voulu rester pour profiter plus longtemps du terrain il y a 13 ans c'était aussi là que j'ai aussi découvert que je reviendrais avec un passager clandestin : notre petit Vladimir à venir Et nous revoilà tous les trois! Et pendant ce temps là, à Hochstteter Vadim et Eric, nos terrestres-extra performants accomplissent la fin des travaux sur notre zone d'étude. Naturalistes polyvalents, ils ont assuré la collecte de données indispensables aux analyses pluriannuelles. Le binôme fonctionne bien semble t il, depuis plus d'un mois à deux. La Toundra se vide comme chaque année à cette période et nous nous réjouissons à l'idée de les retrouver bientôt. Un grand clin d'œil et merci à nos solidaires sponsors : Columbia, Moulin des moines, Intermarché, Vitagermine, Jardin de Gaia, Julbo, Ovoteam qui croient en nous et pour la plupart nous suivent depuis de nombreuses années. Pour l'équipe Ecopolaris Brigitte Vous pouvez retrouver un autre regard sur le périple de Ecopolaris Tara en lisant le blog de notre plume du bord Noélie sur le site taraexpeditions.org (cliquer sur "En direct"). Notre junior Vladimir est super à l'aise et se délecte de tout ce qui se passe à bord Quel bel apprentissage accéléré de la vie en communauté. Là, il cuisine une tarte au citron pour l'anniversaire du capitaine, une première! Les bons produits biologiques Moulin des moines sont autrement valorisés que sur nos réchauds de camp. Au moment où j'écris ce mail dans le carré, nous longeons la côte 19 20

11 Message 4, 7 août 2015 La navigation dans les fjords s'est poursuivie par mer calme. Escale «naturaliste» sur l'île d'ymers Ø. Depuis le pont Gaby a repéré un ours au loin à flanc de montagne, Sylvie alerte tout le monde. Nanook s'éloigne dans la vallée nonchalamment, heureusement dans une autre direction que la plage. Le débarquement des petits groupes est différé d'une heure. Prudence oblige! Chacun apprécie de descendre de temps à autre à terre après des heures de navigation, fusil en bandoulière et des alarmes dans le sac. Un autre indicateur corrobore cette analyse: des labbes à longues ont niché et eu des jeunes (ce qui signifie qu'ils avaient suffisamment de lemmings pour les nourrir). La marche de deux heures agrémentée d'un dévers de 700 m de dénivelé, nous conduit au pied d'une cascade creusée dans des roches tout en ton rosé, sous les falaises des tapis de campanules violettes, et autres cerastium blancs. Dans l'aire de cris stridents qui résonnent écho. Les jeunes appellent l'adulte non loin, qui revient une proie dans les serres. Depuis 25 ans nous collectons les pelotes de rejection à chaque visite. Les restes d'os ou de poils qu'elles contiennent nous informent sur le régime alimentaire et les préférences des faucons (au menu lemmings, lièvres arctique ou autres bruants des neiges et bécasseaux). Un jeune a du raté son envol et gît sous l'aire, mort. Ses restes serviront néanmoins encore à la science, puisque Olivier enverra des plumes et tissus à un collaborateur anglais qui étudie le génome du faucon. Avec Vladimir et Olivier, nous partons sur une journée pour enquêter sur l'état de l'écosystème à la recherche d'indices. L'objectif est de vérifier l'aire de faucon gerfaut que nous visitons régulièrement depuis 25 ans. En route, nous longeons les terrasses à la recherche de nids d'hiver de lemmings (petite boule de paille enfouie l'hiver sous la neige et dans laquelle s'abrite le petit rongeur sous la nuit permanente par des températures avoisinant les -30 C). L'analyse de certains indices (traces de reproduction avec des crottes de jeunes, nombres de nids regroupés dans un rayon de 10m) nous permet d'émettre l'hypothèse qu'il ne s'agit pas ici d'une année de creux dans la courbe du cycle de lemming, les densités semblent plutôt être en rapide augmentation. 21 Puis à quelques dizaines de miles de là, escale logistique sur l'île de Ella Ø sis une petite base miliaire de quelques baraquements en bois rouge bien entretenus. C'est le point de 22

12 départ l'été pour une petite poignée de patrouilles Sirius du parc national (ils sont 12 en tout pour une surface grande comme 2 fois la France) pour aller ravitailler en bateau les petites huttes espacées de plusieurs centaines de kilomètres. Ils les utilisent lors de leur patrouillage à chiens de traîneaux les hivers sous la nuit permanente par équipe de deux, mission de surveillance qui légitime la souveraineté des Danois sur le plus grand Parc national au monde. C'est toujours un plaisir de les rencontrer et de se raconter les ragots du Grand Nord. C'est l'occasion de faire une première dépose pour une future expédition Ecopolaris en bateau pneumatique, prévue l'an prochain au retour de la saison sur la zone d'étude de Hochstetter. et interviews. Désormais nous collectons également de petites crottes d'oiseaux insectivores sur des perchoirs bien exposés. Cette récolte apparemment anodine et simple aura pourtant une suite scientifique des plus intéressantes. Une équipe entomologistes finlandais que nous connaissons depuis 1998 a en effet développé une méthode révolutionnaire pour étudier le régime alimentaire des oiseaux. Chaque prélèvement bien conservé dans un petit tube d'alcool subira en laboratoire un «DNA barcoding». Grâce un gène particulier (appelé «CO1»), différent chez chaque espèce, l'analyse génétique des restes contenus dans ces crottes nous permettra ainsi de déterminer non seulement quel oiseau a produit la crotte mais également quelles espèces d'invertébrés (insectes et araignées) il a consommé. A chaque arrêt sur des petites îles, nous dénombrons les sternes et eiders (prélèvement du duvet) dans les nids et sur les falaises les goélands. Certaines colonies d'eiders sont quasiment entièrement prédatées par l'ours, en attestent les restes digestifs du prédateur, les nids vides et coquilles éparses (255 nids vides hier soit une grosse omelette de près de 1000 œufs). Fitz et Christophe parachèvent le tournage de quelques séquences 23 Prélevées à différentes latitudes entre 70 et 75 N, ces analyses nous informeront également sur les variations géographiques du régime alimentaire de ces oiseaux (bruant des neiges, traquet motteux, bécasseaux et même labbe à longue queue). Ainsi progresse la science polaire : pluridisciplinaire de fait (vu les enjeux 24

13 globaux), internationale, et collaborative. Chaque récolte des données pour des collaborateurs qui ne sont pas sur le même terrain polaire est précieuse, car à cette latitude, vu les difficultés logistiques pour y parvenir, tout échantillon a une vraie valeur. Et c'est très souvent réciproque. S'ensuit une association dans les publications scientifiques finales. Les cartes des glaces n'évoluent que faiblement. Plus de vent. Il faudrait encore plus de jours pour disloquer les grosses plaques de banquise qui obstruent encore l'accès au nord. Hier, pour attendre une évolution, Martin le capitaine a décidé de se poser sur un floe (une immense plaque de banquise compacte) pour stabiliser Tara et attendre le lendemain, date ultime pour prendre une décision: nord ou sud? 25 26

14 Naufragés volontaires pour une nuit sous le jour permanent, nous jouissons du cadre idyllique de glace, ciel bleu, le tout parachevé par la proximité d'un énorme iceberg tabulaire qui se reflète parfaitement dans les espaces libres de glace. Baptême de banquise pour bon nombre des passagers, en combinaison de survie. Vladi a voulu ressentir la sensation de jouer de la trompette sur la banquise et s'est régalé à jouer James Bond, la Marseillaise D'autres se sont immergés quelques secondes dans l'eau à 0 ou ont sorti un kayak. l'islande en Twin Otter comme prévu le 5 août, il est décidé de repartir vers le Sud et rejoindre la base Mestersvig pour déposer tout le cargo pour 3 ans de futures missions Ecopolaris. Beau temps, aucun vent. Le soleil tourne autour de nous 24h sur 24 éclairant les fjords que nous sillonnons. Reflet parfait des falaises striées de toutes les couleurs. Seuls les icebergs pourtant gigantesques nous donnent une échelle et semblent minuscules. La vie suit son cours à bord rythmées par des repas très privilégiés sur le pont. Le soir après le dîner, des conférences privées nous réunissent dans le carré, et nous apprenons des uns et des autres : Gaby nous fait revivre l'expé Tara Océans et nous initie au monde du plancton et à ses recherches, Romain Tara Arctic etc. Le lendemain, après avoir envoyé le drone muni d'une caméra en repérage Tara trace sa route dans un chenal entre les floes pour rejoindre la baie de Myggbukta qui s'avérera être notre ultime point Nord cette année par Nouvelle dépose d'essence pour une escale sur notre future expédition itinérante. Le planning devient serré. Pour atteindre l'objectif de permettre à quatre membres de l'équipe (Christophe et Fitz de la production, Romain de Tara expédition et le scientifique Gaby) de repartir sur Hier soir, nous sommes arrivés à Mestersvig. Dans quelques heures Vadim et Eric descendront de l'avion et quatre taranautes partiront pour l'islande. Tara prendra la route pour l'islande 27 28

15 dans 48h 3 à 4 jours de navigation nous attendent. Et pendant ce temps-là à Hochstetter, Vadim et Eric ont bouclé les travaux. Ils ont récoltés les cartes des pièges photos sur les terriers de renards, fini les transects de nids d'hiver de lemming, récupéré tous les tiny tags sur les nids. Ils nous ont dit par téléphone satellite que la Toundra se vide comme chaque année début août. L'automne arctique approche d'ici 15 jours la toundra virera aux teintes rouge et jaune. Les oiseaux migrateurs, qu'ils aient ou non garanti leur succès de reproduction, sont prêts à partir à des latitudes plus basses. Nos deux trappeurs ont tous les inventaires, bien rangé la hutte et sont récupérés par Twin Otter avant de nous rejoindre. Brigitte, pour l'équipe Ecopolaris Tara Message 5, 12 août 2015 Le Groenland ne veut plus nous lâcher, après avoir mis du temps à nous ouvrir les portes. Suspense à bord de Tara! 5 août: Nous vous avions laissés à la rotation logistique de la base de Mestersvig. Quatre «taranautes» nous ont quittés en montant dans le twin otter qui a déposé Vadim et Eric transportés depuis notre zone d'étude de Hochstetter au nord pour rentrer avec nous à bord de Tara sur l'islande. A la base de Mestersvig constituée de quelques baraquements, hangars et une petite tour de contrôle, quelques militaires sont là L'un s'approche de nous et nous demande si nous nous souvenons de la finale de coupe du monde de football de 1992 (Allemagne - Danemark). Comme la petite Madeleine de Proust, une odeur de Gammelsdansk (alcool de plantes danois) nous revient Kim est devant nous, le jeune pimpant Sirius danois de 24 ans d'il y a 23 ans a cédé la place à un bel homme mûr, pipe à la bouche, posé et 29 30

16 vraisemblablement bien dans ses boots. Il est devenu le responsable logistique des bases terrestres militaires de la côte Nord Est, qu'il affecte particulièrement pour y avoir séjourné au moins 3 ans entiers. En 1992, alors que nous étions les premiers à arriver dans le Parc national (sur les environ 100 personnes qui viennent y travailler l'été) et qu'ils sortaient de leur hivernage lui et son co-équipier nous avaient invités dans la tour de contrôle à voir en direct le match. Chaque but avait été copieusement célébré. Pour la 1ère fois nous avions goûté du phoque. C'était un peu surréaliste. Une complicité tacite existe entre ces mordus du Grand Nord Groenland, qu'on ne revoit de temps à autre que sous ces latitudes. En deux mots il nous fait comprendre qu'il demandera aux deux Sirius qui gèrent la base cet été de nous aider. Et il nous tire une sacrée épine du pied, car la grande question était comment transporter la quasi tonne d'avitaillement et équipement de la berge à la base en moins d'une journée. Un grand ouf! Après tant d'incertitudes car on ne dépose pas des fûts comme ça n'importe où, ours et règlement obligent. Nous estimons le succès de l'objectif logistique de la mission Ecopolaris Tara 2015 à 75% (le tout sera remonté année après année). Ce qui nous satisfait amplement vu le contexte. Selon les acheminements les années à venir il le sera peut être plus. Ce volet de l'expédition tenait à coeur à notre ami Etienne Bourgois, Président de Tara Expéditions (qui a participé à la 1ère équipée), soucieux que la mission de Tara soit optimisée, connaissant les enjeux de la précieuse logistique polaire et le travail du GREA. Non seulement les missions Ecopolaris de la zone d'étude de Hochstetter en bénéficieront mais aussi notre future expédition itinérante en bateau pneumatique, et plus directement celles du projet «Karupelv» dirigée par Benoit Sittler du GREA (qui revient non loin de Mestersvig tous les ans) et qui avait à bord quelques fûts lui aussi. Les gros fûts bleus étanches amarrés depuis Rouen au pont de Tara, sont déchargés en zodiac depuis le mouillage. Les cales avant et arrière sont vidées de malles et autres cartons, puis apportées en camionnette devant la «expedition hyte», grosse cabane en bois où nous avons notre pièce Ecopolaris de 15m2 aux côtés de celles d'autres équipes de géologues du nord est (Cambridge, Oslo University). Nous ne l'avions pas utilisée depuis Le cargo venu de Rouen fut donc déposé par 72 15' Nord. Et nous préparons le premier lot 2016, mais il représente 6/10 du poids autorisé et nous craignons de ne pouvoir partir qu'à 4! Un redondissement surviendra deux jours plus tard suite à une nouvelle idée: grâce au relais de Kim, le capitaine du bateau militaire Thétis prendra à son bord à Mestersvig 200kg qu'il montera jusqu'à Daneborg, ce qui nous arrange vraiment beaucoup et nous permet à nouveau d'envisager d'être à 6 membres d'expédition en 2016 sur notre zone d'étude, donc avec une plus grande capacité de travail. La visée était un bon rapport «écologie-économie (moins de CO2 que des transport aériens et moins cher car 1kg de pâtes par transporté depuis Dijon jusqu'à notre zone d'étude revient à plus 31 32

17 de 15 euros à l'arrivée) mais surtout l'impact sur le travail scientifique. Le poids étant limité dans les petits avions tout terrain qui nous déposent sur la Toundra, 100kg en moins de matériel permet de faire monter un passager en plus, et donc in fine plus de données. Nous avons à cette occasion une grosse pensée pour nos sponsors (Moulin des moines, Intermarché, Knorr, Vitagermine, Ovoteam, les Jardins de Gaïa ) qui ont joué le jeu et ont accepté de nous approvisionner pour 3 ans cette année. Non seulement ils nous font confiance au regard du passé, mais aussi pour l'avenir. L'heure du retour a sonné. Mais les cartes de glace ne sont pas bonnes à la sortie des fjords et pour rejoindre la pleine mer. Première tentative le 5 au soir à la sortie du Fjord du Kong Oscar. Essai avorté, de grosses plaques de banquise dites pluriannuelles se densifient au fil de la progression. Les moteurs sont stoppés et les voiles affalées pour 24h. Le ciel est gris. Tout autour de nous, de la glace dite de 8/10ème. Le bateau est stable car le vent ne souffle pas. Etrange impression d'être dans un cocon dans la goélette de 36m dans un univers aussi hostile. Au large, le bateau militaire danois «Thétis» (équipé glace et qui peut casser jusqu'à un mètre d'épaisseur) qui approvisionne une fois par an les deux bases Mestersvig et Daneborg des patrouilles Sirius progresse très, très lentement (21miles en 12 heures). Le 7 Le capitaine décide de faire un essai plus au nord avant une grosse tempête attendue lundi. Malgré les cartes de glace, les prévisions de vent, la situation locale apporte toujours d'autres paramètres et avec toutes ces infos parcellaires il faut décider (faire un pari) Le mot d'ordre du capitaine et de Etienne est la sécurité du bateau, des personnes, le planning ne vient qu'ensuite. Interlude à bord avec l'anniversaire de Olivier. Et Vladimir de réitérer sa formation pâtissière! Vadim «hallucine» d'être à bord du mythique Tara. Eric qui n'en pense pas moins est souvent sur le pont, jumelles aux mains. Très vite ils se fondent dans cette vie sociale rodée, fluide et se délectent des quelques produits frais restants et du confort du bord (douche ) après le mois de vie terrestre à deux qu'ils viennent de vivre. Nous sommes ravis de ces retrouvailles. Eric et Vadim nous font un bilan détaillé et donnent à Olivier des données enregistrées qu'il «moulinera» pour le bilan

18 Nous avons rejoint en 24h la sortie du fjord plus au nord, le Sofia Sund, par 73 de latitude nord, qu'il fallait vite rejoindre avant une tempête prévue. Nouvelle tentative vaine. Le pack est trop compact et épais. Mouillage à l'abri dans une baie de l'île de Borgen. La vie à bord suit son cours. Olivier sur son ordi recense les colonies photographiées deux semaines plutôt à partir d'une photo montage des différentes parties. Nous finissons la campagne de plis philatéliques. Dominique fait un ménage de fond de la cuisine. L'équipage a inspecté la dérive tribord qui est bloquée. Les ordis tournent, les méninges se ressourcent aux pauses au gré d'une partie d'échec, d'un film Optimisme et patience généralisée, équipage ou membres du GREA, tout le monde est aguerri à ces aléas de l'extrême. Les naturalistes du GREA en profitent comme à chaque occasion, pour faire le tour de petites îles en Zodiac car le temps ne manque pas. Et hop, trois petites nouvelles colonies sont découvertes. Plus de 50% de colonies d'oiseaux connues sur la côte nord-est proviennent des missions Tara Ecopolaris 2004 et donc 2015 et les missions du GREA cumulées. Nous remontons à bord de Tara avec un gros paquet d'oseille cueilli sous des falaises. Les petites feuilles craquantes et acides réjouissent les papilles des taranautes sur plusieurs repas. Il pleut, la mer sombre et la banquise d'autant plus blanche et le ciel gris clair. C'est presque l'automne arctique... Aujourd'hui le 10. En l'absence de prévision de grand vent. Le capitaine décide d'approcher le pack, d'être en veille près d'une zone du pack où se dessine sur une carte une ouverture et d'attendre dès qu'un chenal s'ouvre. Cette année est vraiment atypique côté banquise qui fut le facteur déterminant associé conséquemment au vent qui les déplace. La glace pluriannuelle qui descend le long des côtes depuis le Nord 35 36

19 peut atteindre jusqu'à 2m d'épaisseur et peut ne pas se réduire mais juste se disloquer au gré des vents, voire se souder à d'autres plaques et s'accumuler sur les côtes. Le stock libéré cette année est vraiment impressionnant. Surtout ne pas faire le raccourci «alors la banquise ne disparaît pas l'été», car à l'échelle de tout l'arctique, la banquise a de fait perdu 80% de son volume (rapport épaisseur et superficie) en 40 ans, l'été. Dans le prochain message nous vous présenterons un bilan scientifique des missions à bord de Tara et à Hochstetter et vous annoncerons le dénouement de ce périple, ou vous parlerons de nos prévisions pour notre futur «hivernage» ;-) Brigitte pour l'équipe Ecopolaris Message 6, 16 août 2015 : retour en Islande Le mercredi 12 au matin, Tara a quitté son abri dans la baie de la petite île de Borgen à la sortie du fjord Sofia sund par 73 lat nord. Par deux reprises nous sommes venus nous y mouiller après de vaines tentatives de franchir une barrière de banquise pour rejoindre la mer libre et surtout en attendant qu un gros vent du nord soit passé. Affronter le vent et la banquise en même temps est à risque. L effet de cette tempête sur les cartes de glace n est pas optimal pour notre situation : la banquise est venue se tasser sur les côtes et continue à boucher les deux entrées des fjords par lesquels nous pourrions sortir. Toutefois l équipe Tara expéditions et Martin, le capitaine ont décidé qu il fallait faire une dernière tentative. Notre chance suivante serait d attendre le 17 août la venue du navire militaire danois pour nous ouvrir la voie. Le capitaine manoeuvre habilement au gré des chenaux. Un marin donne des infos du haut du nid de pie de 26m, un autre en poste sur la proue, talkies en main et finalement on progresse sur notre cap

20 Il aura fallu 18 heures de navigation pour sortir de la zone de banquise, dont 8 heures ou la coque de tara a du imposer sa trace tantôt en repoussant des floes pour passer dans un passage étroit, tantôt en mettant l avant du bateau en appui sur des plaques qui sous la force et le poids de la goélette cédaient. Tara n est pas un brise-glace, toutefois sa coque en alu est très résistante à l impact de la glace. Très émouvant ces bruits de glace qui s entrechoquent, ces plaques qui bougent. Equipés de «doudoune», nous les observons à quelques mètres de nous, sous la coque, depuis le pont. à la nuit avec 4-5 heures d obscurité. Une fois la banquise loin de nous, Cap sur l Islande. Tara est aux prises avec une mer agitée. Les voiles sont hissées. Vent de force 6, creux de 3 à 4m, le bateau roule (de gauche à droite) sous l effet de la houle et tout en tanguant (d avant en arrière), et le nez de taper à intervalles irréguliers... Le mixte anarchique de ces mouvements a eu raison de nos oreilles internes. Deux tiers d entre nous ont rejoint sagement leur banette (lit dans les cabines). La position horizontale étant la plus confortable, voire incontournable. Seuls les cinq marins et Vladimir restent dans le carré. Notre junior, imperturbable (il est né sous le signe du poisson ;-)) s amusait toutes les heures à faire le room service en allant de cabine en cabine avec son plateau-carton où il avait déposé jus de fruit, compotes, biscottes Fierté d être un résistant dans ce monde d adultes, plaisir de donner, et surtout jeu! Etrange cette impression de rentrer en léthargie. A la question du capitaine : Ca va? Je réponds ça vague et ça divague. Le cerveau, du moins certaines parties, sont tellement occupées à compenser cette perte constante du centre de gravité qu il est difficile d activer celles qui analysent, anticipent en résumé impression de perdre les commandes et de se laisser flotter. Impression d être en apesanteur par moment quand le bateau décolle puis de s échouer sur le matelas. Il faut prendre le moment présent et patienter Plus que 30h, 24h Le temps s étire et à la fois on ne le sent pas passer comme endormi, bercé par les mouvements, les bruits des voiles, du moteur, les cliquetis. Mollesse généralisée. Tara franchit le cercle polaire, brume la plupart du temps nous diront les marins, et retour le dernier soir 39 40

Ski de randonnée en Islande - 9 jours

Ski de randonnée en Islande - 9 jours L Odyssée Islandaise Ski de randonnée en Islande - 9 jours Grandiose, inoubliable, une Islande à part, une péninsule oubliée, pure et rude A l extrême nord-ouest de l Islande, dans le petit port d Isafjordur,

Plus en détail

LES AVENTURES DE CYRIL A L ILE MAURICE

LES AVENTURES DE CYRIL A L ILE MAURICE LES AVENTURES DE CYRIL A L ILE MAURICE Le 9 Août 2006, au petit matin, les habitants des Salines Pilot à Rivière-Noire, ont eu la surprise de découvrir, échoué sur la plage devant chez eux, un étrange

Plus en détail

Lundi 8 : Mardi 9 Mercredi 10 Jeudi 11

Lundi 8 : Mardi 9 Mercredi 10 Jeudi 11 Du 8 au 14 juillet, les participants du Sailing Voyage (15 jeunes boulonnais dont 4 d Haffreingue et 15 jeunes anglais vivant dans le district de Shepway) ont navigué pendant une semaine de Portsmouth

Plus en détail

Expo sauvage. Crédits: photos non libres de droits 2009 www.duboaa.net Originaux disponibles pour impression. Me contacter: alex@duboaa.

Expo sauvage. Crédits: photos non libres de droits 2009 www.duboaa.net Originaux disponibles pour impression. Me contacter: alex@duboaa. Expo sauvage Crédits: photos non libres de droits 2009 www.duboaa.net Originaux disponibles pour impression. Me contacter: alex@duboaa.net Renard roux (Vulpes vulpes): Allongé dans l herbe, en cette fin

Plus en détail

Si vous avez des questions à nous poser, vous pouvez nous envoyer

Si vous avez des questions à nous poser, vous pouvez nous envoyer Bienvenue à la Chers enfants, Bonjour, je m appelle HECTOR Je suis la mascotte de la Maison de la Nature et de l Environnement 65. Nous allons bientôt passer un moment ensemble. Nous nous réjouissons,

Plus en détail

Extraits d un carnet de route de mon voyage en Patagonie

Extraits d un carnet de route de mon voyage en Patagonie Manifestations-loisirs / Carnet de route Patagonie / extraits Page 1 / 7 Contenu : Patagonie ARGENTINE Glacier Perito Moreno / El Chalten Fitz Roy et Corre Torre Rédaction : Alain Krummenacher / entrepreneur

Plus en détail

SKI EXPLORATION A MANIITSOQ COTE OUEST DU GROENLAND 3-12 avril 2016

SKI EXPLORATION A MANIITSOQ COTE OUEST DU GROENLAND 3-12 avril 2016 SKI EXPLORATION A MANIITSOQ COTE OUEST DU GROENLAND 3-12 avril 2016 Skier au-dessus des fjords de la côté ouest très montagneuse du Groenland est un bonheur sportif doublé de la découverte d un environnement

Plus en détail

Juillet 2013 - traversée Islande

Juillet 2013 - traversée Islande Juillet 2013 - traversée Islande Mercredi 3 juillet - Hakoya Préparation du bateau après l'hivernage. Montage du chauffage Eberspaecher pour la nav, ok marche bien même dans la salle de bain. Mise en route

Plus en détail

Baie de Disko. à bord d «Ocean Nova» du 8 au 23 août 2011 spécial Thulé

Baie de Disko. à bord d «Ocean Nova» du 8 au 23 août 2011 spécial Thulé Baie de Disko à bord d «Ocean Nova» du 8 au 23 août 2011 spécial Thulé Descriptif du bateau «OCEAN NOVA» Ce voyage au pays des grands icebergs, à bord d un navire de 80 places spécialement renforcé pour

Plus en détail

LE MOT DU PRESIDENT DU CNSV. Ce livret de Bord appartient à : Nom :.. Prénom :.. Classe :.. Adresse :.. Tel :..

LE MOT DU PRESIDENT DU CNSV. Ce livret de Bord appartient à : Nom :.. Prénom :.. Classe :.. Adresse :.. Tel :.. PHOTO LE MOT DU PRESIDENT DU CNSV Nous avons le plaisir de vous accueillir au Club Nautique des Salles sur Verdon pour vous faire découvrir et vous proposer un apprentissage des activités nautiques. Ce

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

DOSSIER. Tours du monde à la voile. Tours du monde scientifiques et solidaires. Cycles 2, 3 et collèges. Les voyages scientifiques du XVIII e siècle

DOSSIER. Tours du monde à la voile. Tours du monde scientifiques et solidaires. Cycles 2, 3 et collèges. Les voyages scientifiques du XVIII e siècle Cycles 2, 3 et collèges THÈME Tours du monde scientifiques et solidaires Les voyages scientifiques du XVIII e siècle A la suite des grandes découvertes, des voyages d exploration scientifique se développent

Plus en détail

La souris voyageuse. Pipistrelle à Venise. Annick et Jacques Laban OCOKRNWOG. Novembre 2001

La souris voyageuse. Pipistrelle à Venise. Annick et Jacques Laban OCOKRNWOG. Novembre 2001 La souris voyageuse Pipistrelle à Venise Annick et Jacques Laban Novembre 2001 1 Dans la gare de Nice, sous une grosse traverse en bois vivait une famille de souris. La demeure était certes un peu bruyante,

Plus en détail

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite Cahier d enquête Suspect N 5 Reproduction interdite 1ère étape : dé découvrez votre suspect Le Gypaè Gypaète barbu À l aide du plan, trouvez le Gypaète barbu dans les expositions. Le Gypaète barbu est

Plus en détail

LAPLAND HOTEL BEAR S LODGE SAFARIS HIVER 2015-2016 Venez juste comme vous êtes, nous nous occupons du reste!

LAPLAND HOTEL BEAR S LODGE SAFARIS HIVER 2015-2016 Venez juste comme vous êtes, nous nous occupons du reste! LAPLAND HOTEL BEAR S LODGE SAFARIS HIVER 2015-2016 Venez juste comme vous êtes, nous nous occupons du reste! 1. SAFARI MOTONEIGE DANS LES ESPACES SAUVAGES (15:00 17:00) Lundi, Mardi (9:00 11:00) Dimanche,

Plus en détail

Les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables Rubrique : Découverte Page : 12-13 Fiche pédagogique Magazine Les Explorateurs Décembre 2015 Titre : Les changements climatiques, parlons-en! Rubrique : BD Mini-Jean Page : 10-11 Titre : Énergie verte

Plus en détail

Stage Cross débutant à Saint Vincent les Forts du 1er au 5 octobre Jean François Chapuis Glide Parapente

Stage Cross débutant à Saint Vincent les Forts du 1er au 5 octobre Jean François Chapuis Glide Parapente Stage Cross débutant à Saint Vincent les Forts du 1er au 5 octobre Jean François Chapuis Glide Parapente Pour chacun d'entre nous un cumul d'environ 100km sur les 4 derniers jours et entre 8 et 12h de

Plus en détail

Le Grand Voyage: Janvier 2016

Le Grand Voyage: Janvier 2016 Le Grand Voyage: Janvier 2016 Samedi 2 janvier 2016: Nous commençons l'année en beauté car la famille vient nous rejoindre en Martinique. Après-demain, Lucie, Cyril et Augustine qui passeront deux semaines

Plus en détail

Loulou et ses héros «Equipage de remorqueur»

Loulou et ses héros «Equipage de remorqueur» Loulou et ses héros «Equipage de remorqueur» Christian RAITEUX 1 Loulou est un petit garçon qui parfois s interroge sur ce que peut être un héros. Il y a bien tous les personnages des contes et des légendes

Plus en détail

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage»

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Public cible Toute personne impliquée dans un projet de mise en œuvre, que ce soit en tant que conseiller professionnel et

Plus en détail

Animation pédagogique : Partir en classe de découverte Un exemple : Le Grand Liot

Animation pédagogique : Partir en classe de découverte Un exemple : Le Grand Liot 2012 Animation pédagogique : Partir en classe de découverte Un exemple : Le Grand Liot M Lejeune et C Rappeneau, CPC IEN Orléans-Saran 03/10/2012 Sommaire Préambule p 3 Les objectifs de la municipalité

Plus en détail

CROISIERE A LA RENCONTRE DES DAUPHINS DE MER ROUGE

CROISIERE A LA RENCONTRE DES DAUPHINS DE MER ROUGE CROISIERE A LA RENCONTRE DES DAUPHINS DE MER ROUGE SEJOUR DU 8 au 15 Août 2015 Une croisière accessible à tous Ce voyage s adresse à tous les amoureux de la nature qui désirent vivre une aventure enrichissante

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre.

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Gö r l i t z La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Pouvait-il l avoir raté? Il s était pourtant caché dès

Plus en détail

26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée.

26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée. 26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée. L Océane est immobilisée 5, car le commandant ne veut pas risquer de heurter 6 les récifs 7. Nous ne savons plus quoi faire. Lucas et Maxime

Plus en détail

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES CRIME EN EAUX PROFONDES LE MOBILE DU CRIME ET LE COMPLICE Parce qu on pêche trop, trop loin, trop profond, nos océans sont en train de mourir, tout spécialement

Plus en détail

Transatlantique à la voile

Transatlantique à la voile Transatlantique à la voile Le rêve d une vie! Voilier idéal pour une traversée en toute sécurité Equipage professionnel convivial Compétences marines non exigées Formule unique avitaillement et transferts

Plus en détail

FICHE ENVIRONNEMENT. Protection des tortues marines à Ebodjé

FICHE ENVIRONNEMENT. Protection des tortues marines à Ebodjé FICHE ENVIRONNEMENT Protection des tortues marines à Ebodjé FICHE DE PRESENTATION MISSION : Suivi de la nidification des tortues marines et mis en place d une campagne de sensibilisation sur la protection

Plus en détail

Moko, enfant du monde

Moko, enfant du monde Moko en Europe : La mer farceuse Objectifs : Dire les opposés Décrire une situation avec des verbes d'action contraires Public : 8-12 ans Niveau : A1 Avant la vidéo lancement Salutations - Se saluer Les

Plus en détail

Compte-rendu CO Stage CMO 2014 Un Week-end de stage, de plaisir, d anecdotes, de convivialité, d azimuts,

Compte-rendu CO Stage CMO 2014 Un Week-end de stage, de plaisir, d anecdotes, de convivialité, d azimuts, Compte-rendu CO Stage CMO 2014 Un Week-end de stage, de plaisir, d anecdotes, de convivialité, d azimuts, de kms Premier week-end de Mars, on y est enfin à ce stage que j avais déjà fait l an passé. Cette

Plus en détail

Le grand raid blanc Raid traîneau

Le grand raid blanc Raid traîneau Le grand raid blanc Raid traîneau AVENTURE ARCTIQUE l arctique autrement Tél. : +33 (0) 5 56 23 37 46 P o r t. : + 3 3 ( 0 ) 6 8 7 2 5 0 2 7 7! 1 / 9 Le grand raid blanc Raid Traîneau «à deux pas du lac

Plus en détail

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer?

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? L effet de la fonte des glaces sur la variation du niveau de la mer est parfois source d erreur et de confusion. Certains prétendent qu elle est

Plus en détail

Aussitôt dit, aussitôt fait! - En avant pour le concert de la star Jérémy... COOL!

Aussitôt dit, aussitôt fait! - En avant pour le concert de la star Jérémy... COOL! Il était une fois un ours blanc qui s appelait Rocky. Ses parents lui avaient donné ce nom parce qu ils aimaient le rock and roll. Durant toute son enfance et toute son adolescence, il écoutait cette musique

Plus en détail

Amenez : Cochez votre liste pense bête!

Amenez : Cochez votre liste pense bête! Amenez : Cochez votre liste pense bête! Un coupe coupe pour la piste est toujours conseillé en Guyane Papier toilette, produit vaisselle, sacs poubelles. Votre repas dans une glacière. Votre charbon de

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Spécial Safari Luosto Safari à la Mine d Améthyste

Spécial Safari Luosto Safari à la Mine d Améthyste Spécial Safari Luosto Nous conduisons autour du mont de Luosto jusqu à Keski-Luosto. A Keski- Luosto un panorama magnifique sur les monts environnants s offre à nous.le safari continue jusqu à Orresokka,où

Plus en détail

Tous les forfaits sont disponibles sur réservation seulement

Tous les forfaits sont disponibles sur réservation seulement & KANATHA-AKI Tous les forfaits sont disponibles sur réservation seulement Venez partager notre passion et notre amour des chiens de traîneau et offrezvous des aventures inoubliables Partagez des moments

Plus en détail

LE BASSIN D ARCACHON. Offrez. Un cadeau exceptionnel! SAUTS EN PARACHUTE en tandem. Atterrissage sur la plage. BAPTÊMES EN AVION au-dessus du bassin

LE BASSIN D ARCACHON. Offrez. Un cadeau exceptionnel! SAUTS EN PARACHUTE en tandem. Atterrissage sur la plage. BAPTÊMES EN AVION au-dessus du bassin Offrez LE BASSIN D ARCACHON Un cadeau exceptionnel! SAUTS EN PARACHUTE en tandem Atterrissage sur la plage BAPTÊMES EN AVION au-dessus du bassin Offrez le plus beau panorama d un site exceptionnel Le BASSIN

Plus en détail

DOSSIER TACTIQUE MARC BOUET LE DEPART

DOSSIER TACTIQUE MARC BOUET LE DEPART DOSSIER TACTIQUE MARC BOUET LE DEPART Chacun sait que le départ est une phase essentielle de la régate. Un bon départ et souvent tout est facile ensuite, un mauvais départ et il faut ramer jusqu à l arrivée

Plus en détail

Chansons. Cache tes mains derrière ton dos, Où je te donne un coup d'marteau... Je vais à l'école. Je suis content. Je suis un grand.

Chansons. Cache tes mains derrière ton dos, Où je te donne un coup d'marteau... Je vais à l'école. Je suis content. Je suis un grand. Chansons Je vais à l'école Je suis content. Je suis un grand. Je vais à l'école. Je suis content. Je suis un grand. Je m'amuse gaiement Rangeons-nous par deux Rangeons-nous par deux, Je donne la main à

Plus en détail

Expérience à l internationale

Expérience à l internationale Expérience à l internationale Semestre Erasmus Période effectuée de Février à Juin 2011 EET-UPC (Escola d Enginyeria de Terrassa Universitat Politecnica de Catalunya) Année : 2010/2011 Mélissa MELGIRE

Plus en détail

Jeux d'évaluation. Le relais mare Durée : 20' intérieur/extérieur

Jeux d'évaluation. Le relais mare Durée : 20' intérieur/extérieur Le relais mare Durée : 20' intérieur/extérieur faune ou flore, les espèces, la locomotion (nageur/marcheurs) la respiration (aquatique, aérienne), régime alimentaire (herbivore/carnivore) Autant d'images

Plus en détail

Réunion : la Diagonale des Fous

Réunion : la Diagonale des Fous J ai besoin de courir. Depuis toujours. Mes parents disent que j ai su trotter avant de marcher. J ai maintenant 32 ans et je viens de réaliser un vieux rêve : terminer la Diagonale des Fous, une course

Plus en détail

crédits photo de fond: Emoi et moi

crédits photo de fond: Emoi et moi crédits photo de fond: Emoi et moi Intro / 8h00, ouverture des paupières. Ce sont les rayons du soleil au travers des volets entrouverts qui me réveillent. Mes premiers pas hésitants vers la salle de bain

Plus en détail

VOYAGE PHOTO Islande pays mystérieux

VOYAGE PHOTO Islande pays mystérieux Mieux qu un stage... plus que des photos! Voyage Passion Photo VOYAGE PHOTO Islande pays mystérieux EDITION LIMITéE 1 seul départ A LA POURSUITE DES AURORES BORÉALES 9 nuits et 10 jours Parcours inédit

Plus en détail

patrimoine environnement passion Programme 2013 Maison de Loire du Cher 18240 Belleville-sur-Loire www.maisondeloire18.fr

patrimoine environnement passion Programme 2013 Maison de Loire du Cher 18240 Belleville-sur-Loire www.maisondeloire18.fr patrimoine environnement découvertes passion Loire Programme 2013 Maison de Loire du Cher 18240 Belleville-sur-Loire www.maisondeloire18.fr Activités Enfants Aventures et découvertes S amuser, se dépenser,

Plus en détail

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE 1 La problématique du Busard cendré en France 1.1 Présentation du genre "Circus" 1.2

Plus en détail

2/2013 ACTION MOBIL. PDF JOURNAL www.actionmobil.com. Journal partie 3 EXPEDITIONSMOBILE /ALL WHEEL MOTORHOMES / VÉHICULES DÉXPEDITION

2/2013 ACTION MOBIL. PDF JOURNAL www.actionmobil.com. Journal partie 3 EXPEDITIONSMOBILE /ALL WHEEL MOTORHOMES / VÉHICULES DÉXPEDITION ACTION MOBIL EXPEDITIONSMOBILE /ALL WHEEL MOTORHOMES / VÉHICULES DÉXPEDITION PDF JOURNAL www.actionmobil.com 2/2013 Skeleton Côte Kaokoveld NAMIBIA Journal partie 3 La tête d un éléphant a été choisie

Plus en détail

Journal de bord NEOMA Business School. Team Unspirémois

Journal de bord NEOMA Business School. Team Unspirémois Journal de bord NEOMA Business School Team Unspirémois Jour 1 «Un peu handicapées par notre manque de force physique.» Comment s est passé cette première régate? «Du fait d une marée trop basse, nous sommes

Plus en détail

Islande. Description et informations pratiques :

Islande. Description et informations pratiques : Description et informations pratiques : Islande Le massif de Kerlingarfjöll est un endroit somptueux, situé au centre du pays, au sud de l'immense glacier du Hofsjökull, le long de la piste de la Kjölur

Plus en détail

Changement des roulements de colonne sur DTR

Changement des roulements de colonne sur DTR Changement des roulements de colonne sur DTR Comme promis en début d'été, je me fend d'un tuto pour le changement des roulements de colonne de direction du DTR. Il s'agit d'un modèle 3NC de 1991 totalisant

Plus en détail

La page des ce1/ce2. Noé

La page des ce1/ce2. Noé La page des ce1/ce2 Pendant notre voyage à Paris, le vendredi matin, après le petit déjeuner, on a pris le car pour aller visiter le sacré cœur. Une fois arrivés devant, avec notre accompagnatrice Odile,

Plus en détail

L AUDREY MARIA. Chalutier. Le Tréport le 10 janvier 2012 SALUTATOUS!

L AUDREY MARIA. Chalutier. Le Tréport le 10 janvier 2012 SALUTATOUS! L AUDREY MARIA. Chalutier. Le Tréport le 10 janvier 2012 SALUTATOUS! Le dimanche 10 février 2008, le CROSS Gris-Nez est averti de la détresse d un chalutier suite à une voie d eau consécutive à une collision

Plus en détail

Activités facilitant l état d éveil à la maison

Activités facilitant l état d éveil à la maison Activités facilitant l état d éveil La modulation sensorielle est la capacité d un individu à filtrer l information dans son environnement afin de participer de façon optimale. Un enfant qui a des difficultés

Plus en détail

Voici quelques photographies, et quelques questions.

Voici quelques photographies, et quelques questions. Christian Sabathié Tarbes le décembre 2007 aux élèves de la classe Bonjour à tout le monde! Bénédicte Magnin, la Conservatrice du musée Salies a choisi de nous faire découvrir les peintures d une artiste

Plus en détail

Compte rendu de stage Course d orientation

Compte rendu de stage Course d orientation Compte rendu de stage Course d orientation Lundi matin : Pratique Notions simples et incontournables : Les balises doivent se mettre à 1m50 du sol, ne doivent jamais être cachées, ou au sol et doivent

Plus en détail

::: Découverte::: c est sur une petite route nationale en pleins champs que nous

::: Découverte::: c est sur une petite route nationale en pleins champs que nous ::: Découverte::: A près avoir visionné un documentaire sur le bâtiment récent de Santiago Calatrava, la gare TGV Lyon St-Exupéry, il était clair que je devais m y rendre afin de découvrir et photographier

Plus en détail

PANASONIC TOUGHBOOK, PARTENAIRE DE TARA OCEANS : QUATRE DOCUMENTAIRES SUR LA BIODIVERSITE MARINE A NE PAS MANQUER!

PANASONIC TOUGHBOOK, PARTENAIRE DE TARA OCEANS : QUATRE DOCUMENTAIRES SUR LA BIODIVERSITE MARINE A NE PAS MANQUER! PANASONIC TOUGHBOOK, PARTENAIRE DE TARA OCEANS : QUATRE DOCUMENTAIRES SUR LA BIODIVERSITE MARINE A NE PAS MANQUER! La série «Le monde secret» sera diffusée en première exclusivité sur Planète Thalassa

Plus en détail

FORMULE à la ½ journée à la Maison des Collines

FORMULE à la ½ journée à la Maison des Collines FORMULE à la ½ journée à la Maison des Collines Oiseaux de chez nous Partir en balade à l écoute des chants d oiseaux. Nous ouvrirons grand nos oreilles pour profiter de cette balade et identifier par

Plus en détail

Initiation à la photographie sous marine

Initiation à la photographie sous marine Initiation à la photographie sous marine 1. Présentation de l appareil photo 2. La photo sous marine (1/2) 3. La photo sous marine (2/2) 4. Traitement numérique Présentation de l appareil photo 1. Les

Plus en détail

Histoire «La boîte à couleurs»

Histoire «La boîte à couleurs» Histoire «La boîte à couleurs» Objectif pédagogique Découvrir la diversité des formes et des couleurs des espèces marines. Lien avec les programmes de l école primaire (2008) Domaine d activité «Découvrir

Plus en détail

Nom, prénom Cahier de S.V.T. p. 18 8- Observer la colonisation du milieu par les végétaux Vocabulaire : colonisation, hypothèse

Nom, prénom Cahier de S.V.T. p. 18 8- Observer la colonisation du milieu par les végétaux Vocabulaire : colonisation, hypothèse Nom, prénom Cahier de S.V.T. p. 18 8- Observer la colonisation du milieu par les végétaux Vocabulaire : colonisation, hypothèse Sur l'île de Au sud de l', en novembre 1963, une île volcanique apparaît

Plus en détail

L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France)

L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France) L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France) Pierre Thomas, ENS Lyon Observatoire de Lyon 384 000 km Voici les orbites de la Terre et de la

Plus en détail

Les débuts au Pérou...

Les débuts au Pérou... Les débuts au Pérou... Me voici enfin à Andahuaylas! Après environ 22 h d avion, 3 h { Lima et 23 h de bus je suis arrivé samedi 8 mai { 16 h { la casa de Munay Wasi. Dans l ensemble, le voyage s est très

Plus en détail

Approche à la surveillance à long terme pour un site extrêmement éloigné

Approche à la surveillance à long terme pour un site extrêmement éloigné Approche à la surveillance à long terme pour un site extrêmement éloigné Fort Conger, parc national Quttinirpaaq, Nunavut Nick Battye¹, Jeff Donald¹, Dr. Tamsin Laing¹, Dr. Daniela Loock¹, Dr. Ken Reimer¹

Plus en détail

Rencontre avec le président et les membres du CVD (comité du village de développement) afin de :

Rencontre avec le président et les membres du CVD (comité du village de développement) afin de : Objectifs fixés : Lundi 2 août 2010 : Rencontre avec le président et les membres du CVD (comité du village de développement) afin de : faire le point sur le dispensaire avec l infirmier et son équipe,

Plus en détail

QUELQUES CONTES MERVEILLEUX DE LA CLASSE DE 6 ème P

QUELQUES CONTES MERVEILLEUX DE LA CLASSE DE 6 ème P QUELQUES CONTES MERVEILLEUX DE LA CLASSE DE 6 ème P Année scolaire 2015-2016 Mme Sicot 1 Préambule : Les élèves de la classe de 6 ème P ont d'abord rédigé diverses situations initiales à partir de cartes

Plus en détail

Destination Suède. Le temple des carnassiers

Destination Suède. Le temple des carnassiers GP - CHASSE ET PECHE 12, rue de Saussure - 75017 PARIS Tél : 01 47 64 47 47 - Télécopie : 01 47 64 47 48 E-mail : gp.guy.geffroy@wanadoo.fr Destination Suède SIBBO LAKE & RAGO ISLAND Le temple des carnassiers

Plus en détail

L enfant peut intégrer la MAM à partir de deux mois et demi.

L enfant peut intégrer la MAM à partir de deux mois et demi. 1 : L adaptation : L enfant peut intégrer la MAM à partir de deux mois et demi. Une période d adaptation d environ une semaine (qui pourra être plus longue si l enfant en ressent le besoin) sera donc instaurée

Plus en détail

EVASIONS QUEBECOISE. (8 jours / 6 nuits en multi-activités. Pension complète)

EVASIONS QUEBECOISE. (8 jours / 6 nuits en multi-activités. Pension complète) EVASIONS QUEBECOISE (8 jours / 6 nuits en multi-activités. Pension complète) C est le seul forfait multi activités qui vous offre trois jours de motoneige en itinérance. Fait sur mesure pour la découverte

Plus en détail

Anguilla- St Martin, Passion Kitecruise Du mercredi 10 février au vendredi 19 février 2011*

Anguilla- St Martin, Passion Kitecruise Du mercredi 10 février au vendredi 19 février 2011* Anguilla- St Martin, Passion Kitecruise Du mercredi 10 février au vendredi 19 février 2011* Des débutants aux experts Les îles d Anguilla St Martin et St Barthélémy en catamaran. Venez vivre «un rêve»,

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Offrez-vous la Clef du Large

Offrez-vous la Clef du Large Entreprises, Grandes écoles, Comités d entreprise, Associations C85 M50 J0 N0 pantone : 300 C N80 pantone : 432 C N30 pantone : 429 C Vous avez besoin de vivre un temps fort avec vos collaborateurs? Vous

Plus en détail

Terrimap online un outil pour la synthèse des cartographies simplifiées

Terrimap online un outil pour la synthèse des cartographies simplifiées Terrimap online un outil pour la synthèse des cartographies simplifiées La plupart des ornithologues de terrain seront sans doute d accord que le travail de cartographie sur le terrain est un plaisir,

Plus en détail

CROISIÈRE CATAMARAN. Croisière Sud Corse Ajaccio - Ajaccio. Seul, en couple, en famille, entre amis, une cabine, ou le bateau complet.

CROISIÈRE CATAMARAN. Croisière Sud Corse Ajaccio - Ajaccio. Seul, en couple, en famille, entre amis, une cabine, ou le bateau complet. CROISIÈRE CATAMARAN Croisière Sud Corse Ajaccio - Ajaccio Seul, en couple, en famille, entre amis, une cabine, ou le bateau complet. A partir de 900 par personne, une semaine en pension complète, boissons

Plus en détail

MATELOTAGE NIVEAU IV

MATELOTAGE NIVEAU IV MATELOTAGE NIVEAU IV I) RÈGLEMENTATION II) LES RÈGLES R ÉLÉMENTAIRES DE BARRE III) LOCALISATION DU SITE DE PLONGÉE IV) LES MOUILLAGES V) TERMES MARINS USUELS VI) LES NŒUDSN I) RÈGLEMENTATION 1) Les permis

Plus en détail

Tranche d'age Durée Lieux Partie

Tranche d'age Durée Lieux Partie Voici le déroulement du Lip Dub dans son intégralité. On reprends ici les paroles, la durée et les différents lieux. La chanson choisie est Je veux de ZAZ car le clip finira par la chanson du Mas Eloi

Plus en détail

Rapport d éductour : Ile Maurice Septembre 2013

Rapport d éductour : Ile Maurice Septembre 2013 Rapport d éductour : Ile Maurice Septembre 2013 Vol aller-retour avec AirFrance au départ de Charles de Gaule. Personnel aimable. Repas corrects. Hôtels visités HeritageAwali&HeritageTelfair Les deux hôtels

Plus en détail

Sherbrooke, la belle des Cantons de l'est...

Sherbrooke, la belle des Cantons de l'est... Sherbrooke, la belle des Cantons de l'est... Pour la dernière tranche du calendrier de la saison 2012-2013, la FPVQ avait octroyé l'organisation de cette épreuve à la très belle Ville de Sherbrooke. Si

Plus en détail

Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement

Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement Introduction A l'issue des séjours d été, Wakanga a lancé une enquête qualité à destination des familles. Cette enquête avait

Plus en détail

Voile à l école : développer le sens marin

Voile à l école : développer le sens marin Voile à l école : développer le sens marin Météo Activités possibles Sujets d étude Compétences visées Dans le centre nautique Pour et à l école Température Nuages Bulletin météo Différencier la température

Plus en détail

LA CROATIE plus de 1000 îles et îlots à découvrir, au pied des Alpes Dinariques, massif karstique blanc creusé de rivières et de fjord navigables.

LA CROATIE plus de 1000 îles et îlots à découvrir, au pied des Alpes Dinariques, massif karstique blanc creusé de rivières et de fjord navigables. LA CROATIE plus de 1000 îles et îlots à découvrir, au pied des Alpes Dinariques, massif karstique blanc creusé de rivières et de fjord navigables. Bilan 2002 : 38 mouillages 4 payant Bilan 2007 : 25 mouillages

Plus en détail

Cap Nord - Cap Ouest Hiver 2010/2011 - Eté 2012

Cap Nord - Cap Ouest Hiver 2010/2011 - Eté 2012 Cap Nord - Cap Ouest Hiver 2010/2011 - Eté 2012 Voyages dans les températures extrêmes Olivia et Yves Chaloin 2009 www.capnordcapouest.com 1 Les acteurs : Olivia Chaloin, 31 ans Née a Cali en Colombie.

Plus en détail

Bien plus qu un zoo!

Bien plus qu un zoo! Page 1 Bien plus qu un zoo! Espaces uniques de rencontre et d observation d espèces devenues rares, les parcs zoologiques se doivent de faire découvrir et comprendre au public le monde animal. Notre équipe

Plus en détail

LUOSTO SAFARIS HIVER 2015-2016

LUOSTO SAFARIS HIVER 2015-2016 LUOSTO SAFARIS HIVER 2015-2016 Contentez-vous de venir, nous nous chargerons de tout le reste! 1. SAFARI EN MOTONEIGE DANS LES ESPACES SAUVAGES (16:30-18:30) Mardi, Mercredi, Vendredi, Dimanche Le meilleur

Plus en détail

Dossier de Presse. Contact Presse >> Régis Delcourt. Phoques en baie de Somme. Auteur du livre «Phoques en baie de Somme»

Dossier de Presse. Contact Presse >> Régis Delcourt. Phoques en baie de Somme. Auteur du livre «Phoques en baie de Somme» PARUTION Juin 2014 du livre : Phoques en baie de Somme Régis Delcourt Dossier de Presse Contact Presse >> Régis Delcourt Auteur du livre «Phoques en baie de Somme» delcourt.regis@orange.fr Tel. 06 77 64

Plus en détail

gjkdienjqmozuhoajy Chansonnier des Petits Alouette, gentille alouette Ban-moin un ti bo Refrain : Ban-moin un ti bo Alouette, gentille alouette,

gjkdienjqmozuhoajy Chansonnier des Petits Alouette, gentille alouette Ban-moin un ti bo Refrain : Ban-moin un ti bo Alouette, gentille alouette, Alouette, gentille alouette Ban-moin un ti bo Refrain : Alouette, gentille alouette, Alouette je te plumerai Je te plumerai la tête (bis) Et la tête (bis) Alouette (bis) Ah Refrain Je te plumerai le bec,

Plus en détail

Vos 3 soirées : nuits au Boston Yacht Haven***, sur la Marina 10 chambres (ou équivalent).

Vos 3 soirées : nuits au Boston Yacht Haven***, sur la Marina 10 chambres (ou équivalent). Ref : Etats-Unis, côte Est ITUS1 La côte Est américaine offre de nombreux contrastes. Du côté de Boston, il y a cette «petite» ville américaine, si on la compare à sa voisine New Yorkaise, où les traces

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

Compte rendu de course

Compte rendu de course Compte rendu de course Manche 1 : Le Mans, Circuit Bugatti (72) : Après trois semaines de préparation sur la moto de course nous arrivons avec l équipe vendredi matin très tôt au circuit du mans. La tension

Plus en détail

ORPIERRE MAI 2013 Dimanche Lundi

ORPIERRE MAI 2013 Dimanche Lundi ORPIERRE MAI 2013 Corinne, Ben, Mathias et moi sommes arrivés le samedi à Orpierre vers 16 h après un voyage de 8h sans histoire. Nous retrouvons Karine, Chrystel et Cédric arrivés 10mn avant et prenons

Plus en détail

Jouer et imaginer avec les ballons de baudruche

Jouer et imaginer avec les ballons de baudruche Séance 1 : Le M aura préalablement gonflé autant de ballons que d enfants. Faire asseoir les E en ronde au sol dans le calme. Le M annonce plusieurs séances avec les ballons de baudruche. Mise en garde

Plus en détail

Accident de parapente Bi à FISS (avec Maud)

Accident de parapente Bi à FISS (avec Maud) Accident de parapente Bi à FISS (avec Maud) Récit : Bertrand fontaine : bertrand@lesfontaines.be Introduction : Ceci n a pas du tout le but de trouver des excuses ou de me déculpabiliser des erreurs que

Plus en détail

RECORD SNSM TRIMARAN CONNECTE EN 4G VIA L ANTENNE NEPTULINK BY MVG

RECORD SNSM TRIMARAN CONNECTE EN 4G VIA L ANTENNE NEPTULINK BY MVG DOSSIER DE PRESSE DU 19 AU 25 JUIN 2015 RECORD SNSM TRIMARAN CONNECTE EN 4G VIA L ANTENNE NEPTULINK BY MVG 1 Premier trimaran connecté en 4G Haut Débit Le Record SNSM se déroulera du 19 au 23 juin au départ

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

S8 : les milieux de vie

S8 : les milieux de vie Animal Qui? Nourriture Milieu Milieu Savoir compléter le tableau pour 1 animal (autre qu un oiseau) cm1 ; 2 cm2 Autres renseignements Le crocodile Thomas Des animaux Dans les fleuves et les marais des

Plus en détail

ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES

ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES www.centrenaturemontagnarde.org Centre de la Nature Montagnarde Château des Rubins - 74700 Sallanches 04 50 58 32 13 contact@centrenaturemontagnarde.org ECOSYSTEMES Cycle 1 et 2

Plus en détail

Les Sables Blancs Hôtel **** Le Nautile Restaurant

Les Sables Blancs Hôtel **** Le Nautile Restaurant Les Sables Blancs Hôtel **** Le Nautile Restaurant LES PIEDS DANS L EAU Situés entre Quimper et Lorient, posé sur la très jolie plage de sable fin de Concarneau, l hôtel les Sables Blancs**** et le restaurant

Plus en détail

Maiko se jette à l eau. PHOTOGRAPHIE Et maintenant, des expositions sur l âme de la vague

Maiko se jette à l eau. PHOTOGRAPHIE Et maintenant, des expositions sur l âme de la vague PHOTOGRAPHIE Et maintenant, des expositions sur l âme de la vague Maiko Mou expose actuellement ses photos de vagues nues au showroom Ford de Mamao à Papeete. Une première exposition, bientôt suivie d

Plus en détail

Info lettre Vélo Passe-Sport Plein Air

Info lettre Vélo Passe-Sport Plein Air Info lettre Vélo Passe-Sport Plein Air Conférences & soirées thématiques Pour agrémenter votre saison d automne, hiver, printemps Dans un ambiance chaleureuse, conviviale, vue sur le fleuve en plein coeur

Plus en détail