Règles de base Fiches d activité sur les modes de transmission (autre activité possible)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Règles de base Fiches d activité sur les modes de transmission (autre activité possible)"

Transcription

1 Titre : Infections transmises sexuellement Groupe cible : 7 e année (version catholique) Domaine du curriculum de l Ontario : Santé Thème du domaine : Croissance et développement Contenus d apprentissage 1. Connaître les modes de transmission, les symptômes et les méthodes de prévention des infections transmises sexuellement (ITS). 2. Expliquer le terme «abstinence» tel qu il s applique à une sexualité saine. 3. Connaître les sources de soutien. Durée : minutes Matériel Règles de base Fiches d activité sur les modes de transmission (autre activité possible) Documents distribués aux élèves Renseignez-vous sur... les infections transmises sexuellement (ITS) (version catholique française) Renseignements généraux Infections transmises sexuellement 294, avenue Willow Sault-Ste-Marie (Ontario) P6B 0A9 Tél.: (705) Téléc.: (705)

2 Marche à suivre 1. a) Introduction i) Présentez-vous. II) Parlez des règles de base. b) Activité brise-glace Écrivez la chaîne des étapes d infection (ci-dessous, en caractères gras) au tableau ou sur un tableau de papier. Chaîne d infection Infection (virus, bactérie, etc.) Milieu d infection (liquide organique dans lequel vit l infection) Mode de transmission *Voie(s) de pénétration (façon dont l infection se transmet le plus facilement) (endroits où l infection pénètre dans l organisme) ** Infection acquise (la maladie elle-même) Demandez aux élèves s ils ont déjà eu un rhume. Qu est-ce qu un rhume? (un germe plus précisément un virus) Demandez aux élèves comment ils ont attrapé le rhume? (Vous recherchez des renseignements précis sur la façon dont ils ont contracté le virus.) Tandis que vous décrivez la chaîne d infection du virus du rhume aux élèves, écrivez les renseignements précis à côté des étapes de la chaîne d infection. Virus du rhume Salive Toux, éternuement *Yeux, nez ou bouche ** Rhume Infection Milieu d infection Mode de transmission * Voie(s) de pénétration Infection acquise

3 Rappelez aux élèves que la chaîne d infection s applique à toutes les infections, y compris aux infections transmises sexuellement. Enfin, demandez-leur si on peut guérir un rhume. Vous visez à susciter une discussion sur le fait que les infections virales sont souvent incurables on peut en traiter les symptômes, mais on ne peut pas les guérir. Le virus du rhume a une durée de vie limitée, c est-à-dire qu il finit par mourir et quitter l organisme. Toutefois, bon nombre d infections virales demeurent dans l organisme toute la vie. *Note à l intention du personnel enseignant Les voies de pénétration les plus courantes du virus du rhume dans l organisme humain sont les yeux, la bouche et le nez en raison de leur membrane muqueuse. Expliquez aux élèves qu une membrane muqueuse, c est un tissu humide qui a un accès direct à l organisme. **Note à l intention du personnel enseignant Dans la section marquée de deux astérisques, entre la voie de pénétration et l infection acquise, vous pouvez discuter de l entrée en jeu du système immunitaire une fois que le virus se met à attaquer l organisme (interne), le système immunitaire peut, ou non, combattre l infection. 2. Revue a) ÉCRIVEZ les titres «Bactérienne», «Virale» et «Parasitaire» au tableau, tel qu illustré ci-dessous. DEMANDEZ aux élèves de faire un remue-méninges et de nommer toutes les ITS dont ils ont déjà entendu parler. Dressez-en la liste et ajoutez-y celles que les élèves ont omises. Pour faciliter la discussion, regroupez les ITS, au tableau, selon le type d infection. Bactérienne Virale Parasitaire Chlamydia VIH/sida Morpions Gonorrhée Hépatite B et C (poux du pubis) Syphilis Verrues génitales (VPH) Gale Herpès Trichomonase

4 3. Enseignement Discutez de chaque type d infection : bactérienne, virale et parasitaire. Essayez de susciter une discussion sur les faits mentionnés ci-dessous. CONSEIL : Les renseignements en caractères gras peuvent être inscrits sous la catégorie appropriée afin d aider les élèves à comprendre les différences entre les diverses infections. Infection bactérienne : Elle est curable si elle est traitée avec des antibiotiques; elle peut réapparaître si on y est exposé de nouveau. Si une telle infection n est pas traitée, elle peut rester pour la vie et entraîner des complications, comme l infertilité, l impuissance, des dommages neurologiques et même la mort. Infection virale : Elle est incurable et dure toute la vie, mais les symptômes peuvent être traités. Certaines infections de ce type peuvent être mortelles (VIH, hépatite B ou C). L hépatite B est évitable au moyen d un vaccin. Dans bien des cas, les symptômes tels que les lésions de l herpès et les verrues génitales, entre autres, réapparaissent pendant les moments de stress (physique, affectif ou psychologique). Infection parasitaire : Elle est curable et peut être traitée au moyen de comprimés, de crèmes et de lotions. Les parasites sont des insectes minuscules qui vivent sur un hôte humain et qui se prolifèrent particulièrement dans la ***région génitale, laquelle est riche en sang. La gale et les morpions peuvent se transmettre par le contact sexuel et le contact non sexuel, par exemple si on partage des draps de lit ou des serviettes ou si on porte les vêtements d une personne infectée. ***La région génitale s explique facilement comme la partie du corps recouverte d un caleçon (homme ou femme). 4. Exercice sur les liquides organiques Dans le cadre de cet exercice, les élèves doivent nommer les principaux liquides organiques dans lesquels les ITS aiment vivre. Écrivez le titre «Liquides organiques» et les numéros de 1 à 10 au tableau ou sur un tableau de papier. Demandez aux élèves de nommer tous les liquides organiques que les êtres humains pourraient partager avec les autres (mucosité, morve et mucus sont semblables et peuvent être regroupés sous la rubrique «salive»). Une fois que vous avez noté les dix liquides, parcourez la liste en demandant aux élèves si les ITS sont susceptibles de vivre dans chacun des liquides. Cochez ceux qui représentent un milieu propice à l infection et faites un «X» sur les autres. Cet exercice vous permettra de mettre en évidence les trois principaux modes de transmission.

5 Liquides organiques 1. Salive (oui - mais seulement pour l hépatite B et il en faut une grande quantité pour la transmettre; de plus, comme il y a un vaccin contre l hépatite B, la population vaccinée n est pas à risque) 2. Sang (oui - milieu propice) 3. Urine (non) 4. Selles (non) 5. Liquide séminal (oui, milieu propice) 6. Liquides vaginaux (oui, milieu propice) 7. Lait maternel (oui mais il pose seulement un risque d hépatite et de VIH aux bébés qui sont nourris au sein et non à la population générale) 8. Acide gastrique (non) 9. Sueur (non) 10. Larmes (non) 5. Modes de transmission Maintenant que les élèves ont nommé les principaux liquides organiques infectieux, vous cherchez à inciter ces derniers à déterminer quelle personnes sont les plus à risque, selon les liquides et les modes de transmission susceptibles de transmettre ces liquides. Écrivez trois principaux modes de transmission (titres seulement). Demandez aux élèves de nommer les liquides organiques potentiellement infectieux qui pourraient être transmis par chacun des modes. Demandez aux élèves de nommer des activités qui poseraient des risques et des personnes qui seraient à risque. a. Transmission par le sang : Le partage d articles contaminés, par exemple des seringues, des instruments (usagers de drogues injectables et personnes qui se font tatouer ou percer le corps), et d articles personnels (brosses à dents et rasoirs). b. Transfert mère-enfant : Le bébé partage le sang de la mère pendant la grossesse; le bébé peut avoir un contact avec du sang et des sécrétions vaginales pendant l accouchement, et bien sûr, la transmission peut se faire par le lait maternel pendant l allaitement au sein). c. Activité sexuelle : Échange de liquides organiques (liquide séminal, sécrétions vaginales et****sang) par quiconque a des rapports sexuels anaux, vaginaux, oraux ou manuels/digitaux. (Les types de rapport sexuels sont énumérés en ordre de degré de *****risque de transmission d ITS, du plus élevé au moins élevé.)

6 Note à l intention du personnel enseignant Bon nombre d éducateurs sont mal à l aise quand vient le temps d aborder la discussion sur les quatre types d activités sexuelles. Cependant, cette discussion est nécessaire du fait que beaucoup d adolescents croient que seuls les rapports sexuels vaginaux ou anaux posent un risque. Pour faciliter la discussion, il est utile de définir les quatre types d activités sexuelles de façon simple, par exemple : Rapports sexuels anaux : Le pénis est inséré dans l anus. Rapports sexuels vaginaux: Le pénis est inséré dans le vagin. Rapports sexuels oraux : La bouche touche les parties génitales, p. ex. pénis ou vulve. Rapports sexuels manuels ou digitaux : La main ou les doigts touchent le pénis, le vagin ou l anus comprend aussi l utilisation d accessoires sexuels. Il est important de définir ces activités afin que les élèves puissent bien comprendre les facteurs de risque. **** Note à l intention du personnel enseignant La façon dont se fait l échange des sécrétions vaginales et du liquide séminal pendant les rapports sexuels est évidente. Toutefois, il y a aussi parfois un échange de sang pendant l activité sexuelle. Les causes habituelles de la présence de sang pendant les rapports sexuels sont les suivantes : avoir des rapports sexuels quand la femme a ses menstruations ou au moment de la rupture de l hymen (cela ne se produit pas très souvent étant donné que bon nombre de femmes pourraient ne pas avoir cette membrane vaginale et que celle-ci peut se rompre à l occasion de nombreuses activités non sexuelles dans le cadre desquelles la région vaginale est étirée, par exemple la gymnastique, la danse, l équitation ou l utilisation de tampons pendant les menstruations). Figurent parmi les causes inhabituelles de la présence de sang pendant les rapports sexuels la friction et l irritation en raison du manque de lubrification, de la force ou du manque d expérience. ***** Note à l intention du personnel enseignant On détermine essentiellement le degré de risque par le nombre de liquides organiques potentiellement infectés qui ont été partagés, et la quantité. Tandis que le pénis et le vagin se lubrifient naturellement quand il y a excitation sexuelle, l anus, lui, ne se lubrifie pas. Étant donné, aussi, que le tissu anal est extrêmement fragile, on peut saigner pendant des rapports sexuels anaux. Voilà pourquoi les rapports anaux non protégés constituent le plus grand risque parmi les quatre types d activités sexuelles. 6. Autre activité possible sur les modes de transmission Apposez la fiche titre «Modes de transmission» au tableau et distribuez les «fiches d activité sur les modes de transmission» (20 fiches) aux élèves.

7 Demandez aux élèves de placer, au tableau, sous la fiche titre, les fiches d activités qui, selon eux, représentent un mode de transmission. Les autres fiches peuvent être placées à côté du tableau ou remises à l enseignant. Demandez aux élèves s ils sont d accord avec le placement des fiches et retirez les réponses incorrectes. Examinez les fiches éliminées pour vous assurer qu il ne manque aucun mode de transmission. (Voir la feuille de réponses.) 7. Méthodes de prévention Demandez aux élèves de nommer des façons de prévenir les ITS. - Choisir l abstinence. (Aucun rapport sexuel, y compris les rapports oraux, anaux, vaginaux et digitaux ou manuels.) - Adopter des pratiques sexuelles sûres en utilisant des condoms de latex. (Les condoms offrent une protection contre bon nombre d ITS, mais leur taux d efficacité n est pas de 100 %, comme en témoigne l herpès génital, qui peut se transmettre par le contact de peau à peau dans la région génitale.) - Se faire vacciner (p. ex. hépatite B). - Ne jamais partager les seringues servant à l injection de drogues, au perçage ou au tatouage. - Ne jamais partager les brosses à dents et les rasoirs. - Limiter le nombre de partenaires sexuels : plus il y a de partenaires, plus le risque est élevé. - Être mutuellement monogames. 8. Récapitulation Passez en revue les points principaux : Qui est le plus à risque? En Amérique du Nord, les personnes de 17 à 29 ans représentent 90 % des cas d ITS et les femmes sont deux fois plus susceptibles de contracter le VIH que les hommes. (Les femmes sont plus vulnérables à l infection en raison du fait que la surface du vagin et du col de l utérus est plus grande que celle du pénis et que les cellules du vagin et du col de l utérus sont minces, fragiles et facilement irritées par la friction.) Symptômes d ITS bon nombre de personnes ne manifestent aucun signe ou symptôme et même les infections curables continuent à attaquer l organisme si elles ne sont pas traitées. Il y a trois principaux modes de transmission des ITS passez-les en revue. L abstinence est un bon choix c est la seule façon d assurer une protection à 100 %.

8 Sources de soutien Discutez des diverses sources auprès desquelles les élèves peuvent obtenir un soutien. Parents/personnel enseignant/direction de l école Bureau de santé d Algoma : Clinique de santé sexuelle Sites Web (assurez-vous qu ils sont fiables) Professionnel de la santé (médecin, clinique sans rendez-vous, infirmière de l école) Bibliothèque (assurez-vous que les renseignements sont à jour) Sites Web Pour le personnel enseignant : (site Web du Bureau de santé d Algoma)

9 RÈGLES DE BASE Une seule personne parle à la fois. (Chacun a le droit de se faire entendre.) Il est fortement recommandé de rire. (Comme bon nombre de personnes rient quand on parle de sexualité parce qu elles sont nerveuses, il est permis de rire pour dissiper cette préoccupation.) Toutes les questions sont bonnes. (Il y a, en règle générale, 4 types de questions : les questions choc ou test, les questions du genre «suis-je normal?», les questions masquées et celles visant l obtention de renseignements---elles sont toutes valides.) Respecte-toi et respecte les autres. (Il est interdit d abaisser les autres ou de se moquer d eux. On ne partage que des renseignements généraux pas de noms). Dis ce que tu penses. (Bon nombre de personnes ne connaissent que les termes familiers quand on parle de sexualité encouragez les élèves à utiliser le terme qu ils connaissent, mais montrez-leur le bon terme et demandez-leur de l utiliser dorénavant.) Ce qui se dit ici, reste ici. (Discutez de la confidentialité.)

Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses

Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses Qu est-ce que le VPH? Qu est-ce que le VPH? Quels sont les signes et les symptômes d une infection à VPH? Le VPH cause-t-il

Plus en détail

Projet de recherche sur les MTS

Projet de recherche sur les MTS Projet de recherche sur les MTS Objectif : Les participants devront définir et décrire les MTS les plus courantes Structure : Petits groupes Durée : 30 minutes, plus un cours consacré aux présentations

Plus en détail

Informations express sur la prévention du VIH

Informations express sur la prévention du VIH Informations express sur la prévention du VIH Où se trouve le VIH? On peut trouver le VIH dans de nombreux fluides corporels tels que le sang, le sperme, les fluides vaginaux et le lait maternel. Comment

Plus en détail

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH)

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Infection par le Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Le virus de l immunodéficience humaine, le VIH, est responsable du syndrome de l'immunodéficience acquise, le sida. Une personne est séropositive

Plus en détail

Transmettez vos résultats. (infection transmissible sexuellement)

Transmettez vos résultats. (infection transmissible sexuellement) Transmettez vos résultats Et non votre ITS (infection transmissible sexuellement) Une infection transmissible sexuellement (ITS) est une infection qui se transmet d une personne à l autre lors de rapports

Plus en détail

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1 VIH et sida Mots clés VIH : virus de l immunodéficience humaine. Virus qui provoque une infection incurable transmis par les relations sexuelles, les seringues, le sang contaminé ou de la mère à l enfant,

Plus en détail

Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine

Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine Le virus VIH Il fut découvert, en 1983, par l équipe de Luc Montagnier,

Plus en détail

MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER...

MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER... MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER... tu connais sans doute le sida, c'est la maladie transmissible sexuellement la plus connue à travers le monde. Mais sais-tu quelles sont les MTS les plus fréquentes

Plus en détail

Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH?

Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH? Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH? Objectifs Identifier les modes de transmissions du VIH et d autres I.T.S. Démystifier certaines croyances au sujet du VIH et des I.T.S. Groupe cible 12-25

Plus en détail

Section A La procréation

Section A La procréation La reproduction Section A La procréation 1. FécondationF Un seul spermatozoïde transperce la membrane de l ovule. Un mécanisme empêche tous les autres d entrer. La fécondation a lieu dans le 1 er tiers

Plus en détail

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles Petit manuel des infections sexuellement transmissibles entre femmes Qu est-ce qu une IST? Les IST sont les Infections Sexuellement Transmissibles. Elles se transmettent principalement lors de relations

Plus en détail

Entre caresses et baisers, une ITS. s est faufilée. Il faut en parler

Entre caresses et baisers, une ITS. s est faufilée. Il faut en parler Entre caresses et baisers, une ITS s est faufilée Il faut en parler Le présent document est une adaptation d un texte produit antérieurement par la Direction de santé publique de Montréal sous le titre

Plus en détail

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire > Qu est-ce qu une IST p 5 > La Blennorragie gonococcique p 7 > La Chlamydiose p 8 > Les Condylomes p 9 > L Hépatite B p 10 > L Herpès

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles SOMMAIRE QU EST-CE QU UNE IST? p. 5 La Blennorragie gonococcique p. 7 La Chlamydiose p. Les Condylomes p. L Hépatite B p. L Herpès génital p. Les Mycoplasmes

Plus en détail

Début du jeu Juillet 2008 1

Début du jeu Juillet 2008 1 Réalisation du diaporama: Jacinthe Marchand, CSSS des Pays-d en-haut Renseignements tirés de La transmission du VIH : guide d évaluation du risque, 5e édition (2004) Société canadienne du sida, 80 pages.

Plus en détail

Sans condom, c est non!

Sans condom, c est non! Les MTS Le condom dans tous ses états! Sans condom, c est non! Les conseils Activités proposées Quiz Au revoir! Si tu as besoin de te confier, n hésite pas à contacter TEL- JEUNE ou rends-toi au CLSC le

Plus en détail

Fiche 1 : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST?

Fiche 1 : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST? Fiche : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST? Quelques dates 98 : Identification d un premier cas de la maladie du SIDA 983 : Identification du virus VIH par l Institut Pasteur 987 : Première prescription

Plus en détail

Vaccination contre le HPV Questions et réponses

Vaccination contre le HPV Questions et réponses Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Etat au 04.07.2012 Vaccination contre le HPV Questions et réponses 1. Qu est-ce que le

Plus en détail

Vacciner protège. Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats

Vacciner protège. Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats Vacciner protège Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats 2 VACCINER PROTÈGE Les vaccins sont-ils vraiment nécessaires? La réponse est clairement OUI! On voit encore et toujours des chats

Plus en détail

L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes

L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes ignorent qu elles sont porteuses et transmettent le virus

Plus en détail

Les filles et la puberté

Les filles et la puberté Les filles et la puberté Objectif : Les élèves décriront les transformations internes et externes vécues par les filles à la puberté Structure : Exposé de l enseignant suivi d une discussion de groupe

Plus en détail

L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada. Un guide de formation des soins de santé communautaire, et services sociaux

L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada. Un guide de formation des soins de santé communautaire, et services sociaux L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada Un guide de formation des soins de santé communautaire, et services sociaux Produit par Le Conseil ethnoculturel du Canada Avec La Fondation

Plus en détail

Explications des réponses

Explications des réponses Explications des réponses Explications des réponses Question 1 : Un vaccin, c est... (information adaptée de l ouvrage Avoir la piqûre pour la santé de votre enfant, 3e édition, page 10) La vaccination

Plus en détail

DOSSIER DES ÉLÈVES PREMIÈRE ANNÉE DU DEUXIÈME CYCLE DU SECONDAIRE

DOSSIER DES ÉLÈVES PREMIÈRE ANNÉE DU DEUXIÈME CYCLE DU SECONDAIRE DOSSIER DES ÉLÈVES PREMIÈRE ANNÉE DU DEUXIÈME CYCLE DU SECONDAIRE LA SEXUALITÉ RACONTÉE PAR ROMÉO ET JULIETTE Projet à réaliser L histoire d amour entre Roméo et Juliette est sans doute la plus célèbre

Plus en détail

La Maladie à virus Ebola

La Maladie à virus Ebola La Maladie à virus Ebola Ampleurde l épidémieen Guinée 23 octobre2014 1,606 cas 933 décès Quefaut-ilsavoir surla maladieà virus Ebola? Maladiemortellecauséepar le virus Ebola Se transmetuniquementpar contact

Plus en détail

Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents

Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique État au 02.07.2012 Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents

Plus en détail

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida Cases «!» Le joueur devra à l aide de cartons vert, rouge ou blanc dire s il est d accord (vert), pas d accord (rouge) ou n a pas d avis (blanc) au sujet de l affirmation énoncée sur la thématique de l

Plus en détail

FRENCH. Ensemble nous pouvons vaincre le cancer du col de l'utérus

FRENCH. Ensemble nous pouvons vaincre le cancer du col de l'utérus All you need to know about the HPV vaccine that reduces the risk of cervical cancer Tout ce que vous devez savoir sur le vaccin PVH qui réduit le risque de cancer du col de l utérus Ensemble nous pouvons

Plus en détail

AIDE- Message du directeur MÉMOIRE. Intervention préventive. auprès des personnes atteintes d une infection transmissible sexuellement

AIDE- Message du directeur MÉMOIRE. Intervention préventive. auprès des personnes atteintes d une infection transmissible sexuellement Message du directeur de la protection de la santé publique Les infections transmissibles sexuellement (ITS) touchent chaque année des milliers de Québécoises et de Québécois. Le phénomène est d ailleurs

Plus en détail

Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter-

Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter- Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter- Largement débattue au cours du XII ème congrès de Gastroentérologie, tenu ce week end, l hépatite B mérite d être mieux connue

Plus en détail

Infections Sexuellement Transmissibles

Infections Sexuellement Transmissibles Infections Sexuellement Transmissibles LES IST SOMMAIRE Les IST 3 Les détecter 5 Les soigner 12 Qui consulter? 14 A qui en parler? 15 Les éviter 16 Tableaux récapitulatifs 22 à 25 Ressources 26 En bref

Plus en détail

les hépatites virales

les hépatites virales LES BASES POUR COMPRENDRE les hépatites virales Comment savoir si je suis atteint d'hépatite? Que faire lorsqu'on a une hépatite? Comment me protéger, protéger mes proches? Qu'est-ce qu'une hépatite virale?

Plus en détail

VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux

VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux 1 VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux DESCRIPTION Le Virus du Papilloma Humain (VPH) existe sous plus de 150 souches différentes. Seul une quarantaine est responsable des condylomes génitaux

Plus en détail

Protégez-vous! INFORMATIONS DE BASE À PROPOS DES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (MST)

Protégez-vous! INFORMATIONS DE BASE À PROPOS DES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (MST) Protégez-vous! INFORMATIONS DE BASE À PROPOS DES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (MST) À l attention du lecteur Cette brochure offre aux lecteurs des informatons sur l infection par le virus vih,

Plus en détail

+VIH. Ça vaut la peine de connaître les faits et les risques Un livret destiné aux ados

+VIH. Ça vaut la peine de connaître les faits et les risques Un livret destiné aux ados +VIH Ça vaut la peine de connaître les faits et les risques Un livret destiné aux ados Le SEXE est un sujet qui est difficile à éviter. On en parle à la télé, au cinéma, sur Internet et dans les magazines

Plus en détail

NORMES ET LIGNES DIRECTRICES TITRE : ÉTAPE :

NORMES ET LIGNES DIRECTRICES TITRE : ÉTAPE : College of Homeopaths of Ontario 163 Queen Street East, 4 th Floor, Toronto, Ontario, M5A 1S1 TEL 416-862-4780 OR 1-844-862-4780 FAX 416-874-4077 www.collegeofhomeopaths.on.ca TITRE : ÉTAPE : NORMES ET

Plus en détail

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

Cette section est destinée à enseigner aux élèves comment des gestes d hygiène simples peuvent limiter la transmission des microbes et des infections.

Cette section est destinée à enseigner aux élèves comment des gestes d hygiène simples peuvent limiter la transmission des microbes et des infections. Cycle des approfondissements : Le corps humain et l Education à la Santé : conséquences, à court et long termes, de notre hygiène ; actions bénéfiques ou nocives de nos comportements. Durée estimée d enseignement

Plus en détail

Hépatite B. Ce que vous devez savoir si vous avez. une hépatite B chronique.

Hépatite B. Ce que vous devez savoir si vous avez. une hépatite B chronique. Hépatite B Ce que vous devez savoir si vous avez une hépatite B chronique. Qu'est-ce que l'hépatite B? L'hépatite B est un virus qui affecte le foie et peut vous rendre gravement malade. Il peut s'écouler

Plus en détail

Préservatifs féminins

Préservatifs féminins Chapitre 14 Ce chapitre décrit les préservatifs féminins en plastique (synthétique). Points-clés pour les prestataires et les clientes y Les préservatifs féminins aident à protéger contre les infections

Plus en détail

mais attention,ce n est pas aussi simple que ça!

mais attention,ce n est pas aussi simple que ça! 5 7 8 9 0 5 5 7 8 9 0 5 Ce jeu a été développé afin d aider les familles, dont une ou plusieurs personnes sont séropositives, à parler de sujets qui ont directement ou indirectement trait au v.i.h. Les

Plus en détail

Les relations interpersonnelles

Les relations interpersonnelles Suis-je bien informé? Suis-je bien informé? (Guide de l enseignant) Offre le cadeau (Activité 2.4) Analyse des traits de personnalité (Activité 2.8) Questionnaires (avant et après) (Activité 6.4) Échantillon

Plus en détail

Insetos do Amor. Folheto informativo das doenças sexualmente transmissíveis (DST s) para Gays e Homens Bissexuais

Insetos do Amor. Folheto informativo das doenças sexualmente transmissíveis (DST s) para Gays e Homens Bissexuais X8@ www.gay health network.ie Sexe plus sûr, dépistage du VIH, syphilis, renseignements sur les maladies sexuellement transmissibles et sur la prophylaxie post-exposition en français pour des hommes qui

Plus en détail

Comprendre et prévenir la violence. Cahier d exercices. pour les jeunes. autochtones. Les réponses aux exercices. www.lessentiersdelaguerison.

Comprendre et prévenir la violence. Cahier d exercices. pour les jeunes. autochtones. Les réponses aux exercices. www.lessentiersdelaguerison. uérison gles sentiers de la Comprendre et prévenir la violence Cahier d exercices pour les jeunes autochtones Les réponses aux exercices Jeu-questionnaire : Les sentiers de la guérison Faites ce jeu-questionnaire!

Plus en détail

Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes

Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes Votre médecin vous a prescrit du méthotrexate. Ce médicament réduit la douleur due à plusieurs maladies auto-immunes. Cette fiche vous

Plus en détail

ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA

ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA PNLS Gouvernement du Bénin Ministère de la Santé BANKENGRUPPE ABMS POPULATION SER VICES INTERN ATIONAL BENIN Questions : 1) Qu est-ce

Plus en détail

RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 :

RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 : 8 e ANNÉE - ÉTUDE DES ITS ET DU VIH - COURS 1 ÉTUDE DES ITS ET DU VIH Cours 1 NIVEAU 8 RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 : Décrivez les symptômes, les effets, les traitements et les moyens de prévention

Plus en détail

Préservatifs masculins

Préservatifs masculins CHAPITRE 13 Préservatifs masculins Le présent chapitre décrit les préservatifs en latex pour hommes. Les préservatifs féminins qui sont généralement en plastique sont insérés dans le vagin d une femme.

Plus en détail

Lignes directrices pour le personnel soignant concerné par les infections transmissibles par le sang dans les établissements

Lignes directrices pour le personnel soignant concerné par les infections transmissibles par le sang dans les établissements Lignes directrices pour le personnel soignant concerné par les infections transmissibles par le sang dans les établissements JUIN 2005 1. Objectif Ce document propose des lignes directrices à mettre en

Plus en détail

PARTIE II : Risque infectieux et protection de l organisme. CHAPITRE 1 : L homme dans son environnement microbien.

PARTIE II : Risque infectieux et protection de l organisme. CHAPITRE 1 : L homme dans son environnement microbien. PARTIE II : Risque infectieux et protection de l organisme CHAPITRE 1 : L homme dans son environnement microbien. Grippe, gastro-entérite, angine, otite,...nous sommes régulièrement malades. Quelles sont

Plus en détail

VACCINATIONS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

VACCINATIONS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Circulaire n 43/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 novembre 2008 Màj. septembre 2013 C E N T R E d e G E S T I O N d u H A U T - R H I N F O N C T I O N P U B L I Q U E T E R R I T O R I A L E 2 2, rue Wi l s

Plus en détail

«JE PASSE LE TEST» Rapport d étape Octobre 2005 à novembre 2006

«JE PASSE LE TEST» Rapport d étape Octobre 2005 à novembre 2006 «JE PASSE LE TEST» Rapport d étape Octobre 2005 à novembre 2006 Le Québec connaît depuis quelques années une hausse importante des cas de chlamydiose. Cette infection transmissible sexuellement touche

Plus en détail

Le travail prématuré. Signes et symptômes. Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce cas.

Le travail prématuré. Signes et symptômes. Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce cas. Un message important pour les femmes enceintes, leurs partenaires et familles Le travail prématuré Signes et symptômes Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce

Plus en détail

félins peuvent-ils être vaccinés?

félins peuvent-ils être vaccinés? Fiche technique n 6 Contre quelles maladies nos félins peuvent-ils être vaccinés? Les valences vaccinales* destinées aux chats sont regroupées en deux catégories : les valences dites «essentielles» conseillées

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L herpès est une m En France, on estime qu'environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l'herpès à des

Plus en détail

ou recherche sur la personne biomédicale la recherche GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES

ou recherche sur la personne biomédicale la recherche GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES la recherche biomédicale ou recherche sur la personne p4 p6 p6 p8 p 10 p 10 p 11 p 12 Quoi? Pourquoi? Comment? Étape par étape Pour préparer la recherche Lorsque

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique adoptée par le conseil d administration du CPE les Globules le 4 juin 2013 Révisé et adopté par le CA le 22 mai 2014. Le centre de la petite

Plus en détail

Femmes pleines de sagesse

Femmes pleines de sagesse illustrations : Elle embrasse le pouvoir de l oiseau-tonnerre que le créateur a déposé dans son cœur. L oiseau-tonnerre porte l esprit de notre Terre mère, qui étreint la déesse détenant le pouvoir de

Plus en détail

VEUILLEZ LIRE CE DOCUMENT POUR UNE UTILISATION SÉCURITAIRE ET EFFICACE DU MÉDICAMENT. RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX PATIENTS.

VEUILLEZ LIRE CE DOCUMENT POUR UNE UTILISATION SÉCURITAIRE ET EFFICACE DU MÉDICAMENT. RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX PATIENTS. VEUILLEZ LIRE CE DOCUMENT POUR UNE UTILISATION SÉCURITAIRE ET EFFICACE DU MÉDICAMENT. RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX PATIENTS Pr NUCALA MC [nu-ka-la] mépolizumab en poudre lyophilisée pour solution injectable

Plus en détail

1/ Grippe saisonnière et grippe H1N1 2009 : Un guide à l intention des parents. 2/ Renseignements sur la grippe

1/ Grippe saisonnière et grippe H1N1 2009 : Un guide à l intention des parents. 2/ Renseignements sur la grippe 1/ Grippe saisonnière et grippe H1N1 2009 : Un guide à l intention des parents 2/ Renseignements sur la grippe Qu est-ce que la grippe? La grippe (influenza) est une infection du nez, de la gorge et des

Plus en détail

> Passeport pour la santé

> Passeport pour la santé SAATCHI & SAATCHI - PHOTOS : GETTY IMAGES - 313-06344-B - Août 2006 > Passeport pour la santé Le guide calendrier vaccinal des adolescents et des adultes Mis à jour au 1 er août 2006 2 3 Sommaire Vaccins

Plus en détail

Le VIH-sida, qu est-ce que c est?

Le VIH-sida, qu est-ce que c est? LES DROITS DE l ENFANT FICHE THÉMATIQUE Le VIH-sida, qu est-ce que c est? UNICEF/ NYHQ2010-2622 / Roger LeMoyne Chaque jour dans le monde, plus de 7 000 nouvelles personnes sont infectées par le VIH, 80

Plus en détail

2.1 A partir de vos connaissances, cochez la définition d une conduite addictive.

2.1 A partir de vos connaissances, cochez la définition d une conduite addictive. SEQUENCE 1 L INDIVIDU ET SA SANTE SEANCE 4 Les conduites addictives Situation : En juin 2004, nous avons déploré un très grave accident du travail sur le chantier du TGV Est. Un conducteur d engins n a

Plus en détail

Les femmes **** **** Historique

Les femmes **** **** Historique Les femmes **** Historique Et les femmes? Statistiques Symptômes spécifiques aux femmes atteintes du VIH Biologie et liquides organiques Inégalité Connaissez les faits **** Historique Au début des années

Plus en détail

QUESTIONS ET RÉPONSES LA CHARGE VIRALE ET LES RAPPORTS SEXUELS (NON) PROTÉGÉS

QUESTIONS ET RÉPONSES LA CHARGE VIRALE ET LES RAPPORTS SEXUELS (NON) PROTÉGÉS QUESTIONS ET RÉPONSES LA CHARGE VIRALE ET LES RAPPORTS SEXUELS (NON) PROTÉGÉS Par la Hiv Vereniging Nederland, l Aids Fonds, Schorer et Soa-Aids-Nederland 24 mai 2011 Quel est le rapport entre la transmission

Plus en détail

La maladie de carré chez le chien. Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles. 1.1 Espèces cibles de la maladie de carré

La maladie de carré chez le chien. Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles. 1.1 Espèces cibles de la maladie de carré La maladie de carré chez le chien 1 Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles 11 Espèces cibles de la maladie de carré 12 Maladie de carré chez le chat 13 Maladie de carré chez l homme

Plus en détail

Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH :

Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH : Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH : Le VIH est le virus qui provoque le SIDA. Il peut être transmis lors de relations sexuelles non protégées (anales, vaginales ou orales)

Plus en détail

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil.

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil. Zinc EN BREF Introduction Le zinc (Zn) est un oligoélément essentiel à toutes les formes de vie et que l on trouve dans près de 100 enzymes spécifiques. Après le fer, le zinc est l oligoélément le plus

Plus en détail

Notice : information de l utilisateur. Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir

Notice : information de l utilisateur. Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir Notice : information de l utilisateur Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

GUIDE DE GRIPPE SAISONNIÈRE

GUIDE DE GRIPPE SAISONNIÈRE VOTRE GUIDE DE GRIPPE SAISONNIÈRE b Qu est-ce que la grippe saisonnière? b Comment prévenir la grippe saisonnière? b Ressources WWW.COMBATTEZLAGRIPPE.CA Promouvoir et protéger la santé des Canadiens au

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

L enfant avant tout. L asthme chez l enfant

L enfant avant tout. L asthme chez l enfant 14 L enfant avant tout L asthme chez l enfant Au Canada, la prévalence de l asthme chez l enfant a quadruplé au cours de la dernière décennie, et l asthme est devenu l une des principales causes d hospitalisation

Plus en détail

QUESTIONS ET RÉPONSES

QUESTIONS ET RÉPONSES QUESTIONS ET RÉPONSES Questions fréquentes concernant le traitement de la diarrhée par le zinc et les sels de réhydratation orale (SRO) SPACE FOR LOGO INTRODUCTION Pour traiter la diarrhée de l enfant,

Plus en détail

Le dépistage VIH. Troussier- 2014-2015

Le dépistage VIH. Troussier- 2014-2015 Le dépistage VIH Troussier- 2014-2015 A connaître La place du dépistage dans la stratégie de santé publique Stratégies et outils d intervention dans les CDAG Le déroulé d une consultation Le rendu des

Plus en détail

Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants

Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants Avec le vieillissement de la population, les médicaments occupent une place de plus en plus

Plus en détail

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques».

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Cliquez sur «Suivant» pour continuer. 1 Cette formation vous permet de : comprendre

Plus en détail

Virus du papillome humain (VPH)

Virus du papillome humain (VPH) Virus du papillome humain (VPH) Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez

Plus en détail

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS 1. Qu est-ce que la grippe? 2. Comment se transmet la grippe? 3. Combien de temps une personne infectée est-elle contagieuse? 4. Quels sont les symptômes de la

Plus en détail

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Partenaires pour la santé, partenaires pour la vie! «Il faut accompagner ta femme à l hôpital! Si tu le fais, c est bien pour la santé de vos enfants,

Plus en détail

Maladies sexuellement transmissibles Dossier pour les médiatrices

Maladies sexuellement transmissibles Dossier pour les médiatrices Maladies sexuellement transmissibles Dossier pour les médiatrices -- Transmission - Symptômes - Complications - Traitement - Prévention Ce classeur traitant des infections sexuellement transmissibles (IST),

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Tu viens de voir dans les deux séquences précédentes les mécanismes qui permettent à un couple d avoir un enfant. Toutefois, on peut souhaiter avoir des rapports sexuels sans

Plus en détail

Rapport des activités d information et de sensibilisation sur les grossesses non désirées et les IST/VIH/SIDA en milieu scolaire dans les second

Rapport des activités d information et de sensibilisation sur les grossesses non désirées et les IST/VIH/SIDA en milieu scolaire dans les second Rapport des activités d information et de sensibilisation sur les grossesses non désirées et les IST/VIH/SIDA en milieu scolaire dans les second cycles et les 6 ème Année fondamentale de Blendio, Benkadi,

Plus en détail

Notice d utilisation. Distributeur France :

Notice d utilisation. Distributeur France : Notice d utilisation La liberté au naturel! La coupe menstruelle LunaCup TM est une protection périodique innovante fabriquée en Finlande. Elle est facile et sûre d utilisation tout en présentant une alternative

Plus en détail

Centre de la petite enfance Trois Petits Points

Centre de la petite enfance Trois Petits Points POLITIQUE DE SANTÉ DE L INSTALLATION Centre de la petite enfance Trois Petits Points Ajournée le 5 mai 2015, adoptée le 14 mai 2015 Lors d une séance ordinaire du conseil d administration TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Le diabète. Sensibiliser les apprenants sur les types du diabète, et sur le sujet en général à travers les réponses des questions suivantes :

Le diabète. Sensibiliser les apprenants sur les types du diabète, et sur le sujet en général à travers les réponses des questions suivantes : Le diabète Titre:Le diabète de type 2 Public : endocrinologues de niveau A2 Durée : 2h Objectif général : s informer sur les antécédents familiaux d un patient afin de bien diagnostiquer la maladie Mots-clés

Plus en détail

Les diarrhées du jeune veau

Les diarrhées du jeune veau Les diarrhées du jeune veau Chaque année naissent en France environ 10 millions de veaux. 20% d entre eux seront atteints de diarrhées. Environ 500 000 vont en mourir. Il s agit donc d une pathologie importante

Plus en détail

La prévention de l'herpès néonatal

La prévention de l'herpès néonatal La prévention de l'herpès néonatal Marc Steben Institut national de santé publique du Québec Objectifs de la présentation État de la situation enjeux perspectives d'avenir 2 Herpès génital : facteurs de

Plus en détail

Chapitre 5 : donner la vie

Chapitre 5 : donner la vie Chapitre 5 : donner la vie Comment un spermatozoïde et un ovule peuvent-ils créer un futur être humain? I/ Les spermatozoïdes et les ovules fusionnent lors de la fécondation créant ainsi la cellule-œuf.

Plus en détail

Planifier une grossesse

Planifier une grossesse Planifier une grossesse La grossesse est un moment spécial pour vous et votre famille. Planifier votre grossesse vous permet de faire des choix santé avant d être enceinte. Voici quelques choix santé :

Plus en détail

Sexualité chez les adolescents et fibrose kystique

Sexualité chez les adolescents et fibrose kystique Fibrose kystique Canada Sexualité chez les adolescents et fibrose kystique En tant qu adolescent ou adolescente, vous vous posez sans doute de nombreuses questions sur votre sexualité et sur la façon dont

Plus en détail

Accidents d exposition au risque viral Albert Albert Sotto Sotto février 2013

Accidents d exposition au risque viral Albert Albert Sotto Sotto février 2013 ECN n 202 Une jeune élève infirmière, vient de se piquer avec une aiguille alors qu elle venait de faire un prélèvement péè e tdesa sang veineux. eu Accidents d exposition au risque viral Albert Sotto

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions Des réponses à vos questions La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits sanguins

Plus en détail

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne Prendre soin d un drain biliaire externe-interne On vous a installé un drain biliaire pour diminuer l accumulation de bile dans votre sang et traiter une jaunisse. Cette fiche vous explique comment prendre

Plus en détail

Voyager, Dans les cliniques santé-voyage comme. santé en mains! Comment retarder les menstruations? Le cas de Josianne

Voyager, Dans les cliniques santé-voyage comme. santé en mains! Comment retarder les menstruations? Le cas de Josianne Voyager, santé en mains! La rubrique Les soins au féminin est coordonnée par le Dr Pierre Fugère, professeur titulaire, Université de Montréal, et obstétricien-gynécologue, Centre hospitalier de l Université

Plus en détail

TROUSSE DES MÉDIAS SOCIAUX

TROUSSE DES MÉDIAS SOCIAUX SEMAINE DE SENSIBILISATION À LA SANTÉ SEXUELLE ET GÉNÉSIQUE TROUSSE DES MÉDIAS SOCIAUX 2015 TROUSSE DES MÉDIAS SOCIAUX VOUS TROUVEREZ ICI: des suggestions de tweets, messages sur Facebook, illustrations

Plus en détail

L amour en questions. par Chantal Lauby

L amour en questions. par Chantal Lauby L amour en questions par Chantal Lauby «Au 21 e siècle, appelons un chat un chat et une chatte une foufoune.» De plus en plus de femmes sont contaminées par le virus du sida. Quand on m a proposé de participer

Plus en détail

Le 4 juillet 2012. Addenda

Le 4 juillet 2012. Addenda Division de la santé publique et des soins de santé primaires Lutte contre les maladies transmissibles 300, rue Carlton, 4 e étage, Winnipeg (Manitoba) R3B 3M9 Tél. : 204 788-6737 Téléc. : 204 948-2040

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR GARDASIL [vaccin recombinant quadrivalent contre le virus du papillome humain (types 6, 11, 16 et 18)] Le présent dépliant constitue la troisième et dernière

Plus en détail

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie Premiers secours en équipe L hygiène et asepsie Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados hygiène et asepsie A la fin de cette partie vous serez capable d indiquer : D appliquer les règles

Plus en détail