RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT"

Transcription

1 RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SISE AU Dossier # RÉQUÉRANT(S) DATE D INSPECTION RAPPORT RÉDIGÉ PAR Mme Georgina Chamoun Succursale Saint-Martin CP 142, Laval (Québec), H7V 3P4 MAISONSPEC SERVICES D INSPECTION EN BÂTIMENT Téléphone: (514) 585-INFO (4636) Télécopieur: (450) Adresse courriel: Site Internet:

2 TABLE DES MATIÈRES Sommaire Page 3 Avis au lecteur Page 4 Comment lire le rapport... Page 5 Structure Page 7 Extérieur Page 13 Toiture Page 22 Plomberie Page 24 Electricité Page 34 Intérieur Page 40 Isolation et ventilation Page 44 Certificat Page 48 2

3 SOMMAIRE RÉQUÉRANT(S): DATE ET HEURE: DURÉE DE L INSPECTION: CONDITION MÉTÉO: INSPECTRICE: INTERVENANTS PRÉSENTS: Mme Georgina Chamoun PROPRIÉTÉ INSPECTÉE ADRESSE: TYPE DE PROPRIÉTÉ: Maison à étage jumelée ANNÉE DE CONSTRUCTION: 1980 DESCRIPTION SOMMAIRE DE LA PROPRIÉTÉ Cette propriété unifamiliale à étages de type cottage est jumelé et munie d un garage intérieur. Cette dernière a été construite en La composition des murs de fondation est en béton coulé. Sa structure est en charpente de bois. Le revêtement extérieur est en brique. Le toit est en pente à deux versants et revêtu de bardeaux d asphalte. Toutes les pièces de cette propriété sont aménagées sauf partiellement le coin de rangements sous l escalier au sous-sol. CONDITION GÉNÉRALE DE LA PROPRIÉTÉ Lors de l inspection, nous avons noté qu il y avait plusieurs travaux de réparations, d entretiens et d ordre sécuritaire à apporter. Ces derniers ainsi que les risques qu ils apportent s ils sont négligés sont amplement détaillés dans le présent rapport. DÉCLARATION DE PROPRIÉTAIRE Nous n avons pas pu interroger pour vous le propriétaire sur les conditions cachées que seule sa connaissance de la propriété et son expérience passée pourraient révéler. Dans la mesure du possible, nous vous recommandons d obtenir cette déclaration par l agent inscripteur. 3

4 AVIS AU LECTEUR Cette inspection est effectuée selon les normes nationales reconnues et a pour but de détecter et de divulguer les défauts majeurs apparents tels que constatés au moment de l inspection et qui pourraient influencer votre décision d acheter (selon le cas). Même si des défauts mineurs peuvent être mentionnés, ce rapport ne les identifiera pas nécessairement tous. Il est très important que vous sachiez ce que votre inspecteur professionnel peut faire pour vous et quelles sont ses limites du point de vue inspection et analyse. L inspection couvre les endroits qui sont facilement accessibles dans le bâtiment et se limite à ce qui peut être observé visuellement. L inspecteur ne doit pas déplacer de meubles, soulever de moquettes, enlever des panneaux ou démonter des morceaux ou pièces d équipement. Le but d une inspection est d aider à évaluer la condition générale d un bâtiment. Le rapport est basé sur l observation de la condition visible et apparente du bâtiment et de ses composantes visitées au moment de l inspection. Les résultats de cette inspection ne doivent pas être utilisés pour commenter les défauts cachés ou non apparents qui peuvent exister et aucune garantie n est exprimée ou supposée. S entend de défauts cachés ou non apparents tout défaut qu un examen visuel non approfondi des principales composantes d un immeuble sans déplacement de meubles, d objets ou tout autre obstacle ne permet pas de détecter ou de soupçonner. À titre d exemple, un défaut qui ne saurait être découvert à la suite de l exécution de tests de nature destructive, ou requérant l exploration, le prélèvement ou le calcul des composantes de l immeuble est un défaut non apparent. Également tout défaut découvert à la suite d un dégât ultérieur à l inspection ou suite au déplacement, à l enlèvement de meubles, d objets, de neige ou tout autre obstacle est aussi un défaut non apparent. Certains indices ne révèlent pas toujours l étendue et la gravité des lacunes ou des déficiences non visibles. Tous les bâtiments auront des défauts qui ne sont pas identifiés dans le rapport d inspection. Si un tel défaut survient et que vous croyez que votre inspecteur ne vous a pas suffisamment prévenu, appelez-le. Un appel téléphonique peut vous aider à déceler quelles mesures prendre pour corriger ce défaut et votre inspecteur pourra vous conseiller dans l évaluation des corrections ou moyens proposés par les entrepreneurs. Le rapport d inspection ne constitue pas une garantie ou une police d assurance de quelque nature que ce soit. Le rapport d inspection reflète une observation de certains items énumérés de la propriété à la date et l heure de l inspection et n est pas une énumération exhaustive des réparations à faire. Le rapport d inspection n a pas pour objectif de fournir un guide à la renégociation du prix de la propriété et ne doit pas être interprété comme une opinion de la valeur marchande de celle-ci. Le propriétaire peut vouloir ou ne pas vouloir procéder aux correctifs des déficiences notées dans ce rapport. L inspecteur n a pas à vérifier ni à contre-vérifier les informations données et indiquées, par toute personne, lors de l inspection. L inspecteur présume de la véracité de ces informations et ne met pas en doute la bonne foi de la personne dont il reçoit cette information. 4

5 COMMENT LIRE LE RAPPORT Pour les orientations mentionnées dans ce rapport, considérez que vous êtes dans la rue, face à l édifice ou à la pièce concernée. Cette façade est l AVANT; les murs opposés qui délimitent l immeuble ou la pièce forment l ARRIÈRE. Vous regardez la façade de l extérieur, le CÔTÉ DROIT est à votre droite, à gauche, le CÔTÉ GAUCHE. Si vous vous placez à l intérieur de l édifice ou de la pièce, votre droit est donc à votre droite quand vous faites dos à la façade. Description des symboles Afin de faciliter la lecture du rapport, des symboles ont été placés en marge des commentaires, ceux-ci servent à indiquer le niveau de gravité des énoncés de l inspecteur. Cependant, cette évaluation du niveau de gravité peut varier d une personne à l autre selon différents facteurs subjectifs. Symboles Aucun Description Note ou simple commentaire ayant peu d incidence sur l intégrité du bâtiment.! Avertissement Point nécessitant une attention particulière, ou une condition particulière que l inspecteur tient à mettre en évidence. Défaut à corriger i Information Problème à corriger. Afin de prévenir l apparition de problèmes plus sérieux, des corrections devraient être effectuées. Information complémentaire sur une composante afin de prévenir une détérioration prématurée ou s assurer du bon fonctionnement d un système (entretien, amélioration, etc.). Réparation urgente Problème à corriger immédiatement. Une réparation urgente ou une correction importante est à faire en priorité. Expertise recommandée Une investigation supplémentaire par un spécialiste ou un expert est recommandée afin de déterminer avec plus d exactitude l ampleur d un problème. Danger potentiel Recommandation touchant la santé ou la sécurité des personnes. Une correction est conseillée afin de réduire les risques d accidents, ou encore des implications négatives sur la santé. Surveillance recommandée Composante à vérifier. Un examen suivi de la composante est nécessaire afin de surveiller l évolution d une condition particulière Inspection limitée Partie de l inspection n ayant pu être réalisée pour une raison ou une autre. (accessibilité restreinte, neige, etc.) 5

6 Lexique Vérifié(e) Partiellement vérifié(e) Non vérifié(e) Non applicable Composante observée par l inspecteur. La composante est visible en majeure partie. La composante n est observable qu en partie. Son appréciation par l inspecteur est donc limitée à la partie visible. La composante n est pas visible. Elle peut être dissimulée sous des matériaux de finition. L inspecteur l a peut-être recherchée sans l avoir trouvée. Ne s applique pas dans le contexte de l inspection. La composante est soit absente ou non requise. 6

7 STRUCTURE Méthode d inspection : Notre inspection est de nature visuelle. L inspecteur recherche des signes d affaissements, de déformations ou de contraintes à la structure de l immeuble. Aucun calcul n est effectué. La capacité de la charpente d une propriété n est pas évaluée lors d une inspection visuelle. Lorsque l inspecteur soulève un problème d intégrité de la structure du bâtiment, un ingénieur professionnel en structure doit être consulté pour obtenir des données précises à ce sujet. L inspection n a pas pour but de déterminer si la structure de l immeuble peut convenir pour un projet de transformation ou pour un projet de rénovation futur. Si les conditions de charges imposées à la structure de l immeuble sont modifiées, des effets négatifs non prévisibles peuvent apparaître. Limitation : Notre inspection des composantes structurales de l immeuble est de nature visuelle. Comme toutes les pièces de cet immeuble sont aménagées, sauf partiellement le coin de rangements sous l escalier au sous-sol, des défauts non apparents, non relatés dans le présent rapport, peuvent exister derrière et sous les revêtements de finition. Fondations Fondation en béton coulé / Partiellement vérifiée Limitation : Notre évaluation ne peut cautionner le comportement futur d un mur de fondation à moins de bien connaître la nature du sol qui le supporte et son empattement. Il est également impossible pour un inspecteur de diagnostiquer la qualité du drainage des fondations sans un sondage (excavation partielle). Ce travail dépasse la portée d une inspection visuelle. La durée de vie utile d un drain de fondation est limitée et dépend d une série de facteurs impossibles à évaluer lors d une inspection visuelle. Le système pourrait se boucher graduellement et devenir inopérant. Plus tard, l eau pourrait s infiltrer au sous-sol ou sous le granulaire de la dalle de béton du sous-sol. Seul un examen approfondi peut nous faire connaître l existence et l état d un drain français autour d une propriété. Inspection limitée : L'inspection des murs de fondation a été limitée dû à l inaccessibilité sous le balcon arrière, aux revêtements de finition intérieure et à la quantité de rangements entreposés dans le coin de rangements sous l escalier au sous-sol. L'inspecteur n'est pas tenu de dégager les rangements. Inaccessibilité sous le balcon arrière 7

8 Exemple de rangements entreposés dans le coin de rangements sous l escalier au sous-sol Exemple de rangements entreposés dans le coin de rangements sous l escalier au sous-sol Réparation urgente : Nous avons constaté quelques fissures sur le côté extérieur des murs de fondation du bâtiment. Cette situation témoigne peut-être d un affaissement du sol, mauvais drainage de la fondation et/ou etc., et présente peut-être des risques de dommages plus importants à long terme. Seulement une expertise par un expert en fondation et une analyse par un expert en sol peuvent en déterminer la cause exacte et évaluer les correctifs requis afin de s assurer que la fondation est convenablement stabilisée et qu elle est parfaitement étanche aux infiltrations d eau. Les coûts de réparation peuvent être onéreux quand on découvre un ou des problèmes de fondation. Nous recommandons donc qu'un expert qualifié répare immédiatement ces fissures afin d'éviter que l'eau s'infiltre et aggrave-celles-ci, sous l'effet du gel et du dégel. Une fissure non réparée augmente les risques d'infiltrations d'eau et de détérioration des composantes internes, ainsi que l intrusion de vermines et/ou d insectes nuisibles dans l enveloppe du bâtiment. Après les réparations, une vérification doit être faite régulièrement en but de noter tout agrandissement des fissures et apparition de nouvelles fissures. Si l'une et/ou l'autre situation se produisent, une expertise par un spécialiste en fondation doit être réalisée. Exemple d une fissure : ici sur le mur de fondation du côté droit, sous une fenêtre au sous-sol Exemple d une fissure : ici sur le mur de fondation du côté droit, au-dessous une fenêtre au sous-sol Exemple d une fissure : ici sur le mur de fondation du côté arrière, au-dessous une fenêtre au sous-sol Exemple d une fissure : ici sur le mur de fondation du côté arrière 8

9 Réparation urgente : Nous avons constaté au sous-sol, des cernes d eau au bas du mur du côté droit du bâtiment. Nous ne pouvions pas déterminer la cause ou d où provenait exactement cette infiltration d eau et/ou cette fuite d eau et si cette dernière a été réparée, dû à la finition intérieure. Si cette situation n a pas été corrigée, elle présente des risques de détérioration des composantes internes et de formation de moisissures, ce qui est néfaste pour la santé des occupants. Nous recommandons donc qu'un expert qualifié vérifie immédiatement derrière les revêtements de finition si le problème a été corrigé et si ce n est pas le cas, apporte tous les correctifs nécessaires afin de corriger cette situation, de rendre cet endroit étanche aux infiltrations d eau et/ou aux fuites d eau, ainsi que d éviter un excès d humidité, une détérioration hâtive des composantes internes et une formation de moisissures. Il est également important de faire nettoyer toute trace de moisissure (si c est le cas) et, dans le cas de récidive, de faire remplacer les matériaux de la zone affectée. Exemple de cernes d eau : ici au sous-sol, au bas du mur du côté droit du bâtiment Défaut à corriger : Nous avons noté que le crépi de ciment sur les murs de fondation s effrite et se fissure à quelques endroits. Il est probable que le crépi de ciment ait fissuré à cause de l'action du gel (suite à l'absorption d'eau). Nous recommandons qu un expert qualifié apporte les correctifs nécessaires afin de corriger cette situation et de protéger les murs de fondation contre le contact avec l humidité (efflorescence), la détérioration hâtive des murs de fondations (effritement, fissuration, etc. dû au cycle de gel et dégel) et les risques d infiltration d eau à l intérieur de la structure. Exemple de crépi de ciment fissuré : ici sur le mur de fondation du côté avant du bâtiment, au-dessus du garage 9

10 Dalles de béton Dalle de béton coulé / Partiellement vérifiée Énoncé général : La cause et les conséquences futures d une fissure ou d une déformation d un plancher de béton (dalle sur sol) ne peuvent pas être déterminées par une simple inspection visuelle. Les fissures convergentes, formant trois pointes en étoile dans une dalle de béton du sous-sol, sont un indice que la dalle de béton subit des contraintes par le dessous de la dalle. Si de telles manifestations de désordre apparaissent, consulter un expert capable d identifier la nature du trouble et de suggérer des correctifs requis. Inspection limitée : L inspection de la dalle de béton au sous-sol a été limitée dû à aux revêtements de finition intérieure et à la quantité de rangements entreposés dans le coin de rangements sous l escalier au sous-sol et dans le garage. L'inspecteur n'est pas tenu de dégager les rangements. i Information : Aucune anomalie prononcée apparente au moment de notre inspection. Exemple de rangements entreposés dans le garage Exemple de rangements entreposés dans le garage Planchers Structure des planchers non visible / Non vérifiée Méthode d inspection : Aucun calcul de la structure des murs ou des planchers n est effectué; seulement les anomalies apparentes sont notées au rapport. Pour tout calcul de la structure, faire appel à un ingénieur qualifié en structure. L analyse de la conformité de l installation des structures de plancher constituées de poutrelles ajourées ou de poutrelles composites, dépasse les compétences de l inspecteur. Seul un ingénieur qualifié, ayant en main les normes d installation du fabricant, pourrait statuer sur la conformité de l installation. Énoncé général : Toute l ossature de plancher se raidit lorsque les cales et/ou les entretoises transmettent les charges d un élément structural à l autre. Pour que les cales et/ou les entretoises remplissent bien leur rôle, elles doivent être bien mises en œuvre. Les cales et/ou les entretoises trop longues ou trop courtes ou mal fixées ne donneront pas la tenue en service souhaitée. La mise en place de lattes continues ou d entretoises / de cales sont requis lorsque sont dépassées certaines portées. Ce type d assemblage améliore la répartition des charges entre les éléments structuraux et confère ainsi plus de rigidité au plancher. Dans les pièces où il importe de réduire les vibrations au minimum, il peut être sage de prévoir deux rangées d entretoises ou de cales à l intérieur de la portée plutôt qu une seule. Lorsque l on place plus d une rangée d entretoises ou de cales près du centre de la portée du plancher, l ensemble accuse davantage de rigidité. Vous pouvez ajouter des lattes continues en plus des entretoises et des cales pour une rigidité supplémentaire. 10

11 Inspection limitée : L'inspection de la structure des planchers a été impossible car cette dernière n est pas visible dû aux revêtements de finition. Murs porteurs Structure des murs porteurs non visible / Non vérifiée Énoncé général : Toute ouverture, que l on désire pratiquer dans un mur porteur, doit être réalisé en installant une poutre et des colonnes afin de redistribuer les charges. Ces colonnes doivent être convenablement appuyées et supportées. Consulter un spécialiste qualifié (ingénieur) en structure avant d entreprendre des travaux de nature à modifier la structure des murs porteurs. Les murs extérieurs sont généralement des murs porteurs, qui supportent une partie des charges en provenance des planchers aux étages et de la toiture. À l intérieur, il est plus difficile de les identifier. Pour ce faire, il peut être nécessaire de démanteler une partie des revêtements intérieurs de finition afin de voir les éléments de la structure. Inspection limitée : L inspection de la structure des murs porteurs a été impossible car cette dernière n est pas visible dû aux revêtements de finition. Murs mitoyens Mur mitoyen en béton coulé, en blocs de béton et en panneaux de placôplatre (gypse) / Partiellement vérifié Inspection limitée : L inspection du mur mitoyen a été limitée dû aux revêtements de finition. Ce dernier a été seulement et partiellement visible dans le garage et dans l entretoit. i Information : Aucune anomalie prononcée apparente au moment de notre inspection. Poutres et colonnes Poutres et colonnes non visibles / Non vérifiées Inspection limitée : L'inspection des poutres et des colonnes a été impossible car ces dernières ne sont pas visibles dû à la finition intérieure. 11

12 Énoncé général : Les poteaux (colonnes) doivent être en mesure de transférer verticalement la charge des poutres jusqu aux semelles. Dans certains cas, un poteau est installé pour supporter une charge locale directement aux semelles sans bénéficier d une poutre. Les poteaux qui ont été poussés ou qui perdent leur aplomb voient leur résistance diminuer. En général, si l écart entre la position du poteau et la verticale représente plus d un tiers de l épaisseur, l intégrité même de la structure peut être compromise. Les poteaux de bois sont particulièrement vulnérables à la pourriture et aux attaques des termites surtout si le poteau pénètre la dalle de béton du sous-sol (comme dans les vieux bâtiments). Pour corriger cette situation (si c'est le cas), nous vous recommandons d effectuer immédiatement une expertise par un ingénieur en structure afin d évaluer l intégrité structural des poteaux et de déterminer les coûts des correctifs nécessaires à apporter (si le cas). Structure de toit Fermes de toit préfabriquées / Vérifiées Méthode d inspection : Aucun calcul de la structure du toit n est effectué; seulement les anomalies apparentes sont notées au rapport. Pour tout calcul de la structure, faire appel à un ingénieur qualifié en structure. Certains bâtiments qui sont âgés ou qui n ont pas été construits selon les règles de calculs des codes de construction en vigueur peuvent subir des dommages importants s il y a de fortes accumulations de neige en hiver sur la toiture. Limitation : Nous avons observé la structure du toit en entrant dans l entretoit par la trappe d accès. Des défauts cachés peuvent exister dans les endroits impossibles d'accès. i Information : Aucune anomalie prononcée apparente au moment de notre inspection. 12

13 EXTÉRIEUR Méthodes d inspection : Notre inspection des composantes extérieures est de nature visuelle à partir du niveau du sol. L'inspecteur ne scrutera pas les surfaces élevées à l'aide d'une échelle à moins de déceler, au préalable, un indice d'une malfaçon ou d'un défaut sur la partie supérieure des murs extérieurs observables au moment de l'inspection. Limitation : Notre évaluation des matériaux extérieurs est limitée à l appréciation des parties visibles des murs extérieurs à partir du niveau du sol et exclut les défauts latents des matériaux. Notre inspection ne considère pas l usure normale des matériaux ni les défauts évidents tels les dommages occasionnés par les impacts. L inspecteur n est pas tenu de regarder: les contre-fenêtres amovibles, les contre-portes, les moustiquaires, les volets, les auvents et autres accessoires saisonniers similaires; les clôtures; les vitrages de sécurité les appareils de commande à distance des portes de garage; les conditions géologiques; les conditions du sol; les installations récréatives; les piscines; les dépendances autres que les garages et abris d auto. Maçonnerie Maçonnerie de brique / Vérifiée Énoncé général : La présence et l'intégrité du revêtement extérieur mural protègent les murs contre la détérioration causée par l'eau, le vent, la pollution de l'air et le soleil ainsi que l'intrusion de vermines et/ou d'insectes nuisibles. Maintenir l'intégrité du revêtement extérieur et l'étanchéité entre les différents matériaux en surface afin de prévenir une détérioration et/ou des dommages aux diverses composantes internes. Énoncé général : De façon générale, la maçonnerie ne nécessite que peu d'entretien. Le mortier liant les éléments se désagrège avec le temps et doit être refait à tous les 25 ans (ou plus). Par contre, les joints de mortier près des allèges de fenêtres qui sont plus exposés aux intempéries doivent être vérifiés régulièrement et réparés au besoin. Réparation urgente : Nous avons constaté une fissure lézardée au-dessus du coin de droite du garage jusqu à la fenêtre audessus de ce dernier. Une fissuration sur un revêtement de brique se produit bien souvent à la suite d un tassement différentiel des fondations, et tout mouvement différentiel des fondations se transmet jusqu au placage de briques, mais il peut y avoir plusieurs causes à ce type de fissure. Seulement une expertise par un expert qualifié peut en déterminer la cause exacte. Nous vous recommandons donc de colmater immédiatement cette fissure afin d éviter que l eau s'infiltre et aggrave-celles-ci, sous l'effet du gel et du dégel. Une fissure non réparée augmente les risques d'infiltrations d'eau et de détérioration des composantes internes, ainsi que l intrusion de vermines et/ou d insectes nuisibles dans l enveloppe du bâtiment. Après les réparations, une vérification doit être faite régulièrement en but de noter tout agrandissement de la fissure et/ou l apparition d une ou de nouvelles fissures. Si l une et/ou l autre situation se produisent, une expertise par un spécialiste doit être réalisée immédiatement afin de déterminer la cause exacte et d apporter les correctifs nécessaires. 13

14 Fissure lézardée au-dessus du coin de droite du garage jusqu à la fenêtre au-dessus de ce dernier! Avertissement : Au moment de la construction, l'étanchéité des murs extérieurs était assurée par la continuité de la maçonnerie (le principe des écrans pare-pluie était encore inconnu). Comme il n'y a aucune ventilation derrière le revêtement, l'eau qui pourrait s'infiltrer dans le mur pourrait entraîner des dommages importants aux composantes internes. Il est donc important de maintenir l'étanchéité du mur en entretenant les joints de mortier pour éviter que l'eau ne pénètre et ne détériore le mortier lors des cycles de gel et de dégel. S'assurer de maintenir en bonne condition le calfeutrant, autour des portes et fenêtres (ou autres ouvertures). Vérifier régulièrement l'état des allèges de fenêtres. L'application d'un imperméabilisant adéquat à base de silicone sur la surface pourrait protéger la surface, retarder la détérioration du mortier et augmenter la longévité du revêtement.! Avertissement : Nous avons constaté que le type de mortier utilisé pour les joints de maçonnerie se désagrège lorsque nous passons notre doigt sur ces derniers. Ce type de mortier liant les éléments se désagrège rapidement et est problématique. Cette situation présente un risque d'infiltration d'eau derrière les murs extérieurs et de détérioration hâtive des composantes internes et externes du bâtiment. Afin de maintenir les joints de brique en bonne condition plus longtemps, nous recommandons qu'un maçon qualifié applique un scellant approprié sur les murs extérieurs en maçonnerie afin de protéger les joints de brique contre les infiltrations d'eau et d'éviter ces problèmes. Le rejointement des murs en maçonnerie pourrait être nécessaire à long terme. Défaut à corriger : Nous avons noté que quelques joints de mortiers sont effrités. Cette situation présente des risques d infiltration d eau et de détérioration des composantes internes, ainsi que l intrusion de vermines et/ou d insectes nuisibles dans l enveloppe du bâtiment. Nous vous recommandons donc qu'un expert qualifié répare ces joints effrités afin d'éviter ces problèmes. 14

15 Type de mortier utilisé pour les joints de maçonnerie problématique / Exemple de joints de mortiers effrités! Avertissement : Nous avons noté que les allèges de fenêtre ne sont pas suffisamment larges. Les allèges de fenêtre devraient être inclinées vers l'extérieur et faire saillie pour éviter que l'eau ne dégoutte sur le mur. De plus, un larmier ou une rainure le long de la sous-face de l allège peut être nécessaire pour empêcher l'eau de revenir jusqu'au mur par le dessous de l'allège. Les bords de ce dernier devraient être relevés pour empêcher l'eau de s'écouler sur ses extrémités. À moins que l'allège lui-même ne soit imperméable à l'eau, il devrait y avoir un solin au-dessous comme dernière ligne de défense contre l'eau indésirable. Ce solin devrait faire saillie d'au moins 12 mm par rapport à la face du mur. Ce détail est souvent inclus sur les dessins d'architecture mais est très rarement construit de cette façon. Cette situation présente des risques d efflorescence, d'infiltration d'eau et de détérioration des composantes internes ainsi qu externes dû au contact répétitif avec l'eau et l'humidité. Nous recommandons donc qu'un maçon qualifié apporte les correctifs nécessaires si possibles. Exemple d allèges de fenêtre non suffisamment larges Solins et scellements Absence et endommagement de joints de scellement à certains endroits / Vérifiés Défaut à corriger : Nous avons noté l absence et l endommagement du joint de scellement au pourtour de la porte extérieure, de certaines fenêtres et autres ouvertures. L ensemble des joints de scellement extérieurs, au pourtour des ouvertures et des orifices doit être en bon état. Une fissuration, un retrait, une mauvaise adhérence et/ou l absence d un joint de scellement sont des risques potentiels d infiltration d eau, de dégâts d eau et d intrusion de vermines et/ou d insectes nuisibles dans l'enveloppe du bâtiment. L utilisation d un joint de scellement flexible de 15

16 bonne qualité et une vérification régulière de l état du joint de scellement est appropriée afin d'éviter ces risques. Nous recommandons qu un expert qualifié enlève les joints de scellement endommagés et applique immédiatement un joint de scellement au pourtour des endroits requis afin d éviter ces problèmes. Exemple d un joint de scellement Exemple d un joint de scellement endommagé : endommagé : ici au pourtour d une ici au pourtour d une fenêtre au sous-sol du côté fenêtre au rez-de-chaussée du côté fenêtre du droit du bâtiment avant du bâtiment Exemple d absence d un joint de scellement : Exemple d absence d un joint de scellement : ici au pourtour des sorties d air extérieures du ici au pourtour d une prise de courant extérieure côté droit du bâtiment Portes extérieures Porte extérieure en acier et portes coulissantes vitrées / Vérifiées Méthode d inspection : Lors de notre inspection, nous avons fait fonctionner toutes les portes permanentes extérieures. Énoncé générale : Une fois par année, appliquer un lubrifiant à la silicone aux coupe-froid en caoutchouc, en vinyle ou en néoprène pour en maintenir la souplesse. Remplacer le coupe-froid lorsqu'il s'effrite, est craquelé ou s'il a perdu de son élasticité. Défaut à corriger : Nous avons remarqué que le coupe-bise de la porte d'entrée est endommagé et que le pourtour de cette porte n est pas étanche. 16

17 Cela occasionne l'infiltration d'air froid dans la propriété générant un inconfort et augmentant la consommation d'énergie requise pour le chauffage en hiver, ainsi que l'intrusion de vermines et/ou d'insectes nuisibles. Nous vous recommandons donc de remplacer ce dernier par un nouveau coupe-bise approprié et d apporter tous les correctifs nécessaires afin que cette porte devienne complètement étanche. Portes levantes Porte levante en acier manuelle / Vérifiée Méthode d inspection : Lors de notre inspection, nous avons fait fonctionner la porte levante. Énoncé général : Lors de l installation d'un ouvre-porte électrique, nous vous recommandons de vous assurer que l'ouvre-porte possède un arrêt de sécurité afin que la porte puisse s'arrêter s'il y a présence d'enfant ou d'objet sous sa course. Afin d'éviter des dommages aux véhicules ou des blessures aux occupants, la présence et le bon fonctionnement de cette composante sont essentiels. i Information : Aucune anomalie prononcée apparente au moment de notre inspection. Fenêtres et verrières Fenêtres coulissantes en aluminium / Vérifiées Méthode d inspection : Lors de notre inspection, nous avons fait fonctionner toutes les fenêtres. Énoncé général : Si une grille de sécurité est posée sur une fenêtre de sous-sol, il doit être possible de l enlever sans outils ou connaissances particuliers. Lorsqu une fenêtre de sous-sol s ouvre dans un puits de lumière, il faut prévoir un dégagement d au moins 22 pouces (550 mm) devant la fenêtre. L'accès aux fenêtres placées en partie haute des murs et destinées à servir de moyen d évacuation peut être amélioré par l ajout d ameublement encastré qui tiendrait lieu de marches pour faciliter l évacuation en cas d incendie.! Avertissement : Le type de fenêtres installé à l intérieur de cette propriété n'est pas très efficace car il est peu hermétique. En hiver, nous vous conseillons de poser des contre-fenêtres ou de les calfeutrer avec un scellant amovible ("Zip") afin d éviter les pertes de chaleurs. Réparation urgente : Nous avons observé des signes de détérioration sur la majorité des cadrages de fenêtres. Cette situation représente des risques d'infiltration d'eau et une détérioration des composantes internes, ainsi que l'intrusion de vermines et/ou d'insectes dans l'enveloppe de bâtiment. Consulter immédiatement un spécialiste afin de déterminer les correctifs à apporter. Il pourrait être nécessaire de procéder prochainement au remplacement de celles-ci. 17

18 Exemple de signes de détérioration du cadrage de bois d une des fenêtres au sous-sol Exemple de signes de détérioration du cadrage de bois d une des fenêtres au rez-de-chaussée Exemple de signes de détérioration du cadrage de bois d une des fenêtres au rez-de-chaussée Exemple de signes d infiltration d eau : ici au près d un coin d une fenêtre dans une des chambres à coucher Réparation urgente : Nous avons constaté que les fenêtres au sous-sol sont positionnées à proximité du niveau du sol. Lorsque le dégagement du seuil d'une fenêtre n'est pas d'au moins 6 à 8 pouces par rapport au niveau du sol (ou du remblai dans une margelle), cette situation maintiens les composantes de la base de la fenêtre en contact avec l'humidité, accélère la décomposition du cadrage de bois de la fenêtre et constitue un risque d'infiltration d'eau au sous-sol. L aménagement d une margelle (puits de fenêtre) munie d'un système de drainage efficace, sous chacune des fenêtres au sous-sol positionnées à proximité du niveau du sol, permet d'abaisser le niveau du sol à ces endroits d'au moins 6 à 8 pouces (entre le bas du seuil d une fenêtre et le niveau du remblai dans la margelle) afin d'éviter ces problèmes. Nous vous recommandons donc qu un expert qualifié aménage immédiatement un puits de fenêtre (margelle) muni d'un système de drainage efficace, sous chacune des fenêtres au sous-sol, afin d éviter les risques énumérés ci-dessus. Par après, les margelles doivent être nettoyées régulièrement. Les débris au fond de ces dernières retiennent l'humidité, accélèrent la détérioration des fenêtres et augmentent les risques d'infiltration d'eau. 18

19 Exemple d une distance inadéquate entre le seuil de la fenêtre au sous-sol du côté droit du bâtiment et le niveau du sol Puits de fenêtres (margelles) Non applicable Avant-toits, fascias et sous-faces Soffites d aluminium ventilées (perforées) / Vérifiées Méthode d inspection : L inspection de l état des soffites et des fascias est effectuée à partir niveau du sol. L inspecteur vérifie qu il n y ait pas d espacement ou d ouverture afin d éviter l intrusion d insectes, d oiseaux et/ou de vermines nuisibles. À moins d observer un indice d une quelconque malfaçon ou d un défaut ou dommage sur la partie supérieure des murs extérieurs, l inspecteur ne procèdera pas à l inspection des surfaces élevées à l aide d une échelle. i Information : Aucune anomalie prononcée apparente au moment de notre inspection. Terrasses, balcons et perrons Perron avant en béton recouvert de céramique / Balcon arrière en bois / Partiellement vérifiés Énoncé général : La structure des balcons/perrons/terrasses/escaliers est appuyée au sol et peut être soumises à la pourriture (dû à l humidité du sol) et à l action du gel et du dégel. En saisons froides, il y a un risque que le mouvement causé par l effet du gel endommage certaines parties de la structure. Idéalement, les éléments en bois de la structure des balcons/perrons/terrasses/escaliers doivent être traités et les supports de la structure (sauf ceux en bois) devraient être enfouis dans le sol jusqu en dessous du niveau du gel. Inspection limitée : L inspection de la structure du balcon arrière en bois a été impossible dû à l inaccessibilité sous ce dernier. 19

20 Danger potentiel : Nous avons noté à certains endroits l absence d une balustrade au pourtour des côtés ouverts du perron avant (descente au garage). Nous recommandons qu'un expert qualifié installe immédiatement une balustrade au pourtour des côtés ouverts de ce perron afin d éviter des accidents. Absence d une balustrade au pourtour des côtés ouverts du perron avant (descente au garage) Danger potentiel : Nous avons noté que la structure de l abri au-dessus du balcon arrière n est pas construite selon les règles de l art. Lors d une surcharge au-dessus de cet abri, cette situation présente des risques d effondrement de la structure de l abri et de sérieux accidents. Nous recommandons qu un expert qualifié apporte immédiatement les correctifs nécessaires afin d assurer l intégrité structurale de cet abri et d éviter ces risques. Structure de l abri au-dessus du balcon arrière non construite selon les règles Aménagements extérieurs Terrain nominalement plat / Vérifié Méthode d inspection : Nous avons regardé la végétation, les pentes du sol, l évacuation des eaux, l entrée de garage, les trottoirs d entrée et le mur de soutènement, pour ce qui est de l effet de leur présence sur l état du bâtiment seulement. 20

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay les

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SITUÉE AU L Assomption, QC REQUÉRANT M. Youssef Alaoui Inspecteur en bâtiment 4018 de la Duchesse Laval (QC) H7C 2S2 Tel. 514-999-1630 info@inspectionmontreal.ca

Plus en détail

NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT

NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT ASSOCIATION DES THERMOGRAPHES EN INSPECTION DE BÂTIMENT 84 RUE DES ROSIERS, ST-APOLLINAIRE, QC G0S 2E0 TÉLÉPHONE : 1-888-931-0221 NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT L'inspecteur agit comme généraliste

Plus en détail

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010 Repentigny, le 31 août 2010 Monsieur François Dussault, propriétaire 76 rue Vinet Repentigny, Qc. J6A 1K9 Objet : Infiltration dans la salle de bains au 76 Vinet Monsieur Dussault, C est avec plaisir que

Plus en détail

NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT

NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT L'inspecteur agit comme généraliste et il doit aviser le client de consulter un spécialiste en structure, fondation, électricité, plomberie, etc, et ce, si un

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 6730-6736, boul. Pie IX Montréal, QC Préparé pour : Mme. Cliente Satisfaite Date de l inspection : vendredi, 3 septembre, 2010 Inspecté par : Robert Zbikowski,

Plus en détail

Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content

Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content 1 Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content Adresse Téléphone RAPPORT Inspection 742, Rue l heureux 418-777-7777 Québec, Qc XXX XXX dddthhtthermographiqu Thermographe Caméra Distance

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 2950-2954, rue Duhaime Le Plateau Mont-Royal (Montréal), QC Préparé pour : M. Jacques Normand Date de l inspection : jeudi 22 novembre, 2012 Inspecté

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 2130, King Edward Beaconsfield, QC Préparé pour : M. Client Satisfait Date de l inspection : jeudi, 9 septembre, 2010 Inspecté par : Robert Zbikowski,

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SITUÉE AU Montréal REQUÉRANTE Mme. Alaoui Youssef Inspecteur en bâtiment 4018 de la Duchesse Laval (QC) H7C 2S2 Tel. 514-999-1630 info@inspectionmontreal.ca www.inspectionmontreal.ca

Plus en détail

Axel Laprise et Guillaume Larouche Groupe 022140 Enveloppe 221-C40-CH ANALYSE D'UNE TOITURE DE RÉSIDENCE. Présenté à: Jean-René Cloutier-Ménard

Axel Laprise et Guillaume Larouche Groupe 022140 Enveloppe 221-C40-CH ANALYSE D'UNE TOITURE DE RÉSIDENCE. Présenté à: Jean-René Cloutier-Ménard Axel Laprise et Guillaume Larouche Groupe 022140 Enveloppe 221-C40-CH ANALYSE D'UNE TOITURE DE RÉSIDENCE Présenté à: Jean-René Cloutier-Ménard Technologie de l'architecture 21 septembre 2010 Table des

Plus en détail

Norme de pratique d inspection

Norme de pratique d inspection Norme de pratique d inspection TABLE DES MATIÈRES Chapitre 1 - Norme de pratique... 3 Section... 3 Mise en contexte... 3 Section 2... 3 Champs d application... 3 Section 3... 4 Nécessité d une convention...

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

Inspection effectuée par : Jocelyn Ouellet Insp.jouellet inc. Téléphone: 819-213-4109. Exemple. Jocelyn Ouellet Inspecteur en bâtiment

Inspection effectuée par : Jocelyn Ouellet Insp.jouellet inc. Téléphone: 819-213-4109. Exemple. Jocelyn Ouellet Inspecteur en bâtiment Inspection effectuée par : InspectionsRégionales.com Téléphone: 819-893-3460 Télécopieur: 819-893-3470 Courriel: info@inspectionsregionales.com http://www.inspectionsregionales.com/ Jocelyn Ouellet Insp.jouellet

Plus en détail

Les problématiques concernant les bâtiments

Les problématiques concernant les bâtiments Bonnes pratiques FICHE PL-5 Évacuation des eaux pluviales Solutions acceptables et mesures différentes pour les bâtiments existants à toit plat Cette fiche Bonnes pratiques complète le guide produit sur

Plus en détail

Sinistres causés par l eau

Sinistres causés par l eau Sinistres causés par l eau Activités de formation continue accréditées par la ChAD 4 Chapitres - 4 UFC http://reseauexperts.ca/ PRÉSENTÉ PAR : Frédéric Charest, ing. http://expertises.ca/ fci@expertises.ca

Plus en détail

Règlement numéro 257. Concernant la protection des bâtiments contre les dégâts d eau

Règlement numéro 257. Concernant la protection des bâtiments contre les dégâts d eau Règlement numéro 257 Concernant la protection des bâtiments contre les dégâts d eau Attendu les pouvoirs conférés à la Municipalité notamment par les articles 19 et 21 de la Loi sur les compétences municipales

Plus en détail

Le présent guide se veut avant tout un aide-mémoire et un document de référence pour vous aider à assurer la longévité de votre nouvelle maison.

Le présent guide se veut avant tout un aide-mémoire et un document de référence pour vous aider à assurer la longévité de votre nouvelle maison. Félicitations! Vous voilà propriétaire d une maison construite par Les Entreprises Daunais Inc. Le présent guide se veut avant tout un aide-mémoire et un document de référence pour vous aider à assurer

Plus en détail

Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage

Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage Présentation à la 44 ième rencontre du RTHQ Mai 2011 Sommaire Codes applicables Produits approuvés Évacuation Ventilation Alimentation en eau potable

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉRÉCEPTION

RAPPORT D'INSPECTION PRÉRÉCEPTION RAPPORT D'INSPECTION PRÉRÉCEPTION PROPRIÉTÉ SITUÉE AU La Plaine (Terrebonne) (QC) REQUÉRANTS Mme. ALAOUI Youssef Inspecteur en bâtiment 4018 de la Duchesse Laval (QC) H7C 2S2 Tel. 514-999-1630 info@inspectionmontreal.ca

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels UNE PUBLICATION DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC L ORDRE DES ÉVALUATEURS AGRÉÉS DU QUÉBEC L ORDRE DES TECHNOLOGUES PROFESSIONNELS

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 5441, des Érables Laval, QC Préparé pour : Mme Christine De Longpré et M. Jacques Chagnon Date de l inspection : dimanche 20 janvier 2013 Inspecté par

Plus en détail

DÉCLARATIONS DU VENDEUR SUR L IMMEUBLE 1 INFORMATIONS GÉNÉRALES VENDEUR 2 / PAR VENDEUR 1 / PAR

DÉCLARATIONS DU VENDEUR SUR L IMMEUBLE 1 INFORMATIONS GÉNÉRALES VENDEUR 2 / PAR VENDEUR 1 / PAR DÉCLARATIONS DU SUR L IMMEUBLE 1 / PAR 2 / PAR nom, adresse, téléphone et courriel du vendeur 1 nom, adresse, téléphone et courriel du vendeur 2 ci-dessous collectivement nommés «vendeur» Ce formulaire

Plus en détail

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels UNE PUBLICATION DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC L ORDRE DES ÉVALUATEURS AGRÉÉS DU QUÉBEC L ORDRE DES TECHNOLOGUES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels UNE PUBLICATION DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC L ORDRE DES ÉVALUATEURS AGRÉÉS DU QUÉBEC L ORDRE DES TECHNOLOGUES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Pathologies des FONDATIONS

Pathologies des FONDATIONS Pathologies des FONDATIONS Module #2: Résistance structurale Excavation par Michel F. Coallier (2006) 1 Exigences de résistance r structurale: : (CNB 95-9.4) La partie 9 du CNB ne spécifie pas des exigences

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 LA VENTILATION DES COUVERTURES 01-01-1998 TABLE DES MATIÈRES Page 1- Historique... 1 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 3- Recommandations et investigations avant réfection... 3 4-

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 3900, rue Richard Montréal, QC Préparé pour : Mme Cliente Satisfaite Date de l inspection : jeudi, 4 sept, 2010 Inspecté par : Robert Zbikowski, I.A.B.

Plus en détail

Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar. Vous avez des problèmes de ventilation? détient la solution!

Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar. Vous avez des problèmes de ventilation? détient la solution! Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar Ventilation inc. est le plus important manufacturier d équipements destinés au traitement de la qualité de l air dans le domaine résidentiel

Plus en détail

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES FONDATIONS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Déterminez la nature des fondations : matériaux utilisés (béton, blocs de béton, pierres) ;

Plus en détail

Tel. 514 578 8295 Fax. 514 761 0345 www.514-inspection.ca

Tel. 514 578 8295 Fax. 514 761 0345 www.514-inspection.ca Tel. 514 578 8295 Fax. 514 761 0345 www.514-inspection.ca RAPPORT D INSPECTION No: Dossier Année de construction 1951 Type du bâtiment Genre de propriété Jumelé Duplex, Maison à étages Nom de l acheteur

Plus en détail

Service des eaux et des déchets. avez-vous fait tout ce que vous pouvez?

Service des eaux et des déchets. avez-vous fait tout ce que vous pouvez? Service des eaux et des déchets Empêchez l inondation de votre sous-sol avez-vous fait tout ce que vous pouvez? Peu importe où vous vivez à Winnipeg, votre sous-sol risque d être inondé. Les grosses averses

Plus en détail

DIVULGATION DU PROPRIÉTAIRE VENDEUR

DIVULGATION DU PROPRIÉTAIRE VENDEUR DIVULGATION DU PROPRIÉTAIRE VENDEUR Note: Ce formulaire de divulgation vous est proposé en vue de favoriser une transaction juste, honnête et équitable. Le Code civil du Québec impose au propriétaire de

Plus en détail

Les inspections Jean-Michel Jean-Michel Chénier CP : 2753 Succ. Buckingham Gatineau, Québec J8L 2X1 819-918-9994. www.inspectionsjm.

Les inspections Jean-Michel Jean-Michel Chénier CP : 2753 Succ. Buckingham Gatineau, Québec J8L 2X1 819-918-9994. www.inspectionsjm. Les inspections Jean-Michel Jean-Michel Chénier CP : 2753 Succ. Buckingham Gatineau, Québec J8L 2X1 819-918-9994 www.inspectionsjm.ca Table des matières SOMMAIRE... 4 PROPRIÉTÉ INSPECTÉE... 4 DESCRIPTION

Plus en détail

Le 26 septembre 2013 INSPECTION PRÉACHAT. Objet : Référence : Madame, Monsieur,

Le 26 septembre 2013 INSPECTION PRÉACHAT. Objet : Référence : Madame, Monsieur, Le 26 septembre 2013 Sujet : Objet : Référence : INSPECTION PRÉACHAT Madame, Monsieur, À la suite du mandat que vous nous avez confié, nous nous sommes rendus à l immeuble cité en titre, le 24 septembre

Plus en détail

Norme de pratique de l inspection en bâtiment

Norme de pratique de l inspection en bâtiment Norme de pratique de l inspection en bâtiment Préparée par l Association des courtiers et agents immobiliers du Québec en collaboration avec l Association des inspecteurs en bâtiments du Québec Table

Plus en détail

Pour un bâtiment non détenu en copropriété et pour la partie privative d un bâtiment détenu en copropriété

Pour un bâtiment non détenu en copropriété et pour la partie privative d un bâtiment détenu en copropriété Inspections régionales Inc. http://www.inspectionsregionales.com/ courriel: info@inspectionsregionales.com Téléphone : 819-893-3460 (Gatineau) Téléphone : 514-312-8240 (Montréal) Télécopieur : 1-855-587-8858

Plus en détail

HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION

HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION Nous avons sélectionnés avec minutie nous ouvriers & collaborateurs pour formés une équipe compétente pour la réalisation de votre maison

Plus en détail

Ville D'Anjou, 15 novembre 2015. Me Pierre Bourgouin, Société d'investissement Finer Ltée 5199, rue Sherbrooke est, #2780 Montréal, (Québec) H1T 3X1

Ville D'Anjou, 15 novembre 2015. Me Pierre Bourgouin, Société d'investissement Finer Ltée 5199, rue Sherbrooke est, #2780 Montréal, (Québec) H1T 3X1 Ville D'Anjou, 15 novembre 2015 Me Pierre Bourgouin, Société d'investissement Finer Ltée 5199, rue Sherbrooke est, #2780 Montréal, (Québec) H1T 3X1 Tel que demandé, nous vous remettons le rapport d'inspection

Plus en détail

5 janvier 2011. Merci d'avoir choisi Inspections de bâtiments Michel Cloutier inc., j ai apprécié l'occasion de vous servir.

5 janvier 2011. Merci d'avoir choisi Inspections de bâtiments Michel Cloutier inc., j ai apprécié l'occasion de vous servir. 5 janvier 2011 Monsieur, Tel que demandé, je vous remet le rapport d inspection pour la propriété dont vous m aviez confié le mandat d inspection. Vous y trouverez plusieurs informations concernant les

Plus en détail

Prévenir les dégâts d eau au sous-sol

Prévenir les dégâts d eau au sous-sol Prévenir les dégâts d eau au sous-sol Des milliers de réclamations enregistrées chaque année en assurance habitation. Des dommages parfois sérieux, d autres fois moins, mais toujours désolants et, la plupart

Plus en détail

Avant de réparer ou remplacer le revêtement du toit

Avant de réparer ou remplacer le revêtement du toit 17/09/07 11:44 1 of 7 Les feuillets d information suivants sont de la série générale Votre maison. Avant de réparer ou remplacer le revêtement du toit Tout revêtement de toit doit à un moment ou à un autre

Plus en détail

Prévenir les dégâts d eau au sous-sol

Prévenir les dégâts d eau au sous-sol faire profiter de notre expérience Prévenir les dégâts d eau au sous-sol Des milliers de réclamations enregistrées chaque année en assurance habitation. Des dommages parfois sérieux, d autres fois moins,

Plus en détail

Norme de pratique de l inspection en bâtiment

Norme de pratique de l inspection en bâtiment DES INSPECTEUR ASSOCIATION NATIONALE DES INSPECTEURS ET EXPERTS EN BÂTIMENTS A.N.I.E.B Norme de pratique de l inspection en bâtiment Reconnue par l Organisme d autoréglementation du courtage immobilier

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SISE AU 112, Rue de Cap Enragé Gatineau, (Québec) Dossier : 2008 Triplex CLIENT Jean Tremblay 321, Main Gatineau, (Québec) 15, Chemin de la Vallée Chelsea, (Québec)

Plus en détail

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures Rénover et construire à Westmount Page 1 3. Toitures Conserver tout trait distinctif d importance d une toiture existante ou d un élément de cette toiture. Conserver la toiture aussi longtemps que possible

Plus en détail

Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs

Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs 7.1 Isolant soufflé 7.2 Rénovation de l intérieur 7.3 Rénovation de l extérieur 7.4 Endroits divers : garages attenants et autres espaces 7.5 Ajouts et nouvelles

Plus en détail

[TRAVAIL #1 : ANALYSE TOITURE DE RÉSIDENCE]

[TRAVAIL #1 : ANALYSE TOITURE DE RÉSIDENCE] CÉGEP CÉGEP DE CHICOUTIMI TRAVAIL PRÉSENTÉ À : M. JEAN-RENÉ CLOUTIER RÉALISÉ PAR : François Bouchard et Luca Fortin [TRAVAIL #1 : ANALYSE TOITURE DE RÉSIDENCE] Travail réalisé dans la cadre du cours d

Plus en détail

CONSIDÉRANT QU avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance du Conseil tenue le 4 juillet 2007;

CONSIDÉRANT QU avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance du Conseil tenue le 4 juillet 2007; RÈGLEMENT NUMÉRO 762 RÈGLEMENT SUR LA SALUBRITÉ ET L ENTRETIEN DES LOGEMENTS CONSIDÉRANT QU avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance du Conseil tenue le 4 juillet 2007; LE 18 JUILLET

Plus en détail

Norme de pratique. de l inspection en bâtiment, Normes de Pratique

Norme de pratique. de l inspection en bâtiment, Normes de Pratique DES INSPECTEUR ASSOCIATION NATIONALE DES INSPECTEURS ET EXPERTS EN BÂTIMENTS A.N.I.E.B Normes de Pratique de l inspection en bâtiment, reconnue par OACIQ (l Organisme d autoréglementation du courtage immobilier

Plus en détail

Voir rapport sommaire à la page 30

Voir rapport sommaire à la page 30 C.P. 227, Mansonville, Québec, J0E 1X0 (819) 580-0471 No d'inspection: Inspecteur: Date: Adresse: Nom du client: Agent vendeur: Courtier immobilier: Voir rapport sommaire à la page 30 Page 2 SYSTÈMES PRINCIPAUX

Plus en détail

Tout connaître. sur l assurance et les dommages causés par l eau

Tout connaître. sur l assurance et les dommages causés par l eau Tout connaître sur l assurance et les dommages causés par l eau Les dommages causés par l eau : première cause de réclamation en assurance habitation Les dommages causés par l eau représentent environ

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Organisme d arbitrage autorisé par la Régie du bâtiment : Centre canadien d arbitrage commercial (CCAC)

Organisme d arbitrage autorisé par la Régie du bâtiment : Centre canadien d arbitrage commercial (CCAC) ARBITRAGE En vertu du Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs (Décret 841-98 du 17 juin 1998, c. B-1.1, r.0.2, Loi sur le bâtiment, Lois refondues du Québec (L.R.Q.), c. B-1.1,

Plus en détail

CNB 2005 Modifications apportées au CNB-95 partie 9

CNB 2005 Modifications apportées au CNB-95 partie 9 Modifications apportées au CNB-95 partie 9 CNB-95 Présenté par : André Gagné Mylène St-Louis Direction du service technique de l APCHQ au CNB-2005 1 CNB-05 05 Principe de fonctionnement et application

Plus en détail

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011 Règlement numéro 346 LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT Avril 2011 VOS RESPONSABILITÉS LIÉES AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT DE VOTRE IMMEUBLE Protection

Plus en détail

Votre maison. Avant de réparer ou de remplacer le revêtement du toit. Figure 1 Problèmes courants

Votre maison. Avant de réparer ou de remplacer le revêtement du toit. Figure 1 Problèmes courants CF 28 g Avant de réparer ou de remplacer le revêtement du toit Solin non étanche ou détérioré La plupart des fuites par le toit se produisent à la traversée des différents ouvrages, tels que la cheminée.

Plus en détail

TITRE IV ZONAGE CHAPITRE 20 DISPOSITIONS CONCERNANT LE CONTRÔLE ARCHITECTURAL

TITRE IV ZONAGE CHAPITRE 20 DISPOSITIONS CONCERNANT LE CONTRÔLE ARCHITECTURAL TITRE IV ZONAGE CHAPITRE 20 DISPOSITIONS CONCERNANT LE CONTRÔLE ARCHITECTURAL 20-1 TABLE DES MATIÈRES ZONAGE CHAPITRE 20 DISPOSITIONS CONCERNANT LE CONTRÔLE ARCHITECTURAL 20.1 PAREMENT EXTÉRIEUR DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Longueuil, 28 janvier 2014. Jean-François Nadeau 1160, Marmier, 4 Longueuil, (Québec) J4K 4S6

Longueuil, 28 janvier 2014. Jean-François Nadeau 1160, Marmier, 4 Longueuil, (Québec) J4K 4S6 Longueuil, 28 janvier 2014 Jean-François Nadeau 1160, Marmier, 4 Longueuil, (Québec) J4K 4S6 Tel que demandé, nous vous remettons le rapport d'inspection pour la propriété dont vous nous avez confié le

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION VISUELLE SOMMAIRE

RAPPORT D INSPECTION VISUELLE SOMMAIRE RAPPORT D INSPECTION VISUELLE SOMMAIRE PROPRIÉTÉ SISE AU 485, Langevin Gatineau, (Québec) K6H 5M2 Dossier : 1935 CLIENT Adrien Lebrun 25, de l'île Gatineau, (Québec) K1N 8J4 Bâtispec 15, Chemin de la Vallée

Plus en détail

Rapport d inspection visuelle sommaire

Rapport d inspection visuelle sommaire Rapport d inspection visuelle sommaire No. dossier No. C1127-07 Immeuble sis au 801-805-809 Gameroff, Lachine, Québec Requérant(s) Le Syndicat Havre St-Louis Condoplex 1 Date de la visite 22 mai 2007 François

Plus en détail

m ieux construire sur lattes de bois, appliqué directement sur la face des blocs de béton.

m ieux construire sur lattes de bois, appliqué directement sur la face des blocs de béton. m ieux construire Reconstruction du mur de brique et rénovation générale du bâtiment de Montréal (Québec) ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 26 3 étages Introduction Au cours de l hiver 2000-2001, un bâtiment de 30 étages

Plus en détail

LISTE D INSPECTION PRÉRÉCEPTION

LISTE D INSPECTION PRÉRÉCEPTION Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

Rapport d inspection de bâtiment

Rapport d inspection de bâtiment Préparé à l attention de: Nom des clients Coordonnées Téléphone Rapport d inspection de bâtiment Bâtiment inspecté : Adresse Dossier : Date : PAR DENIS ST AUBIN ST-AUBIN & ASSOCIÉS INSPECTEURS EN BÂTIMENTS

Plus en détail

No. Démo rapport. 78 Vinet, Repentigny, Québec

No. Démo rapport. 78 Vinet, Repentigny, Québec Rapport d inspection préventive No. Dossier No. Démo rapport Immeuble sis au 78 Vinet, Repentigny, Québec Requérant Syndicat des copropriétaires François Dussault T.P. - 252 boul. Larochelle, Repentigny,

Plus en détail

Qu est-ce que l humidité?

Qu est-ce que l humidité? L HUMIDITÉ...utile mais parfois nuisible Qu est-ce que l humidité? L humidité peut être relative ou absolue L humidité relative : Rapport de la pression effective de la vapeur d eau à la pression maximale.

Plus en détail

PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE

PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE wà PROPOS DES MÉRULES Une quarantaine de champignons peuvent infester les bois d une maison et les

Plus en détail

ESTIMATION DÉTAILLÉE D'UNE MAISON NOVOCLIMAT DATE : 25 AOÛT 2005

ESTIMATION DÉTAILLÉE D'UNE MAISON NOVOCLIMAT DATE : 25 AOÛT 2005 ESTIMATION DÉTAILLÉE D'UNE DATE : 25 AOÛT 2005 MURS EXT. FABRIQUÉS EN CHANTIER 1 2 DIV. 1 (EXIGENCES GÉNÉRALES) 3 PERMIS DE CONSTRUCTION 350,00 $ 350,00 $ 350,00 $ 350,00 $ 350,00 $ 350,00 $ 4 IMPLANTATION,

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2. 1. Fond: 2. IMPORTANT:

Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2. 1. Fond: 2. IMPORTANT: Panneaux de terrasse TimberStar Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2 Veuillez lire l intégralité de la notice de pose avant de commencer le montage! Les panneaux de terrasse TimberStar peuvent être sciés,

Plus en détail

Règlement de construction

Règlement de construction Municipalité de Sainte-Aurélie Version administrative seulement. Inclus les modifications suivantes du règlement # 11-2007 : # 07-2011, # 10-2010 Seules les versions originales des règlements sont valides

Plus en détail

AMÉLIORATION DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE L ENVELOPPE DU BÂTIMENT POUR LES MAISONS

AMÉLIORATION DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE L ENVELOPPE DU BÂTIMENT POUR LES MAISONS AMÉLIORATION DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE L ENVELOPPE DU BÂTIMENT POUR LES MAISONS n Travaux d amélioration intérieurs d un bungalow surélevé d un étage des années 1960 et 1970 n Économies d énergie

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

CÉGEP DE CHICOUTIMI. Inspection d une toiture de résidence ALEXANDRA GODIN SYNDIE FRADETTE MÉLANIE RAYMOND DEUXIÈME ANNÉE DE FORMATION

CÉGEP DE CHICOUTIMI. Inspection d une toiture de résidence ALEXANDRA GODIN SYNDIE FRADETTE MÉLANIE RAYMOND DEUXIÈME ANNÉE DE FORMATION CÉGEP DE CHICOUTIMI DÉPARTEMENT D ARCHITECTURE Inspection d une toiture de résidence Cours 221-C40-CH Enveloppe ALEANDRA GODIN SYNDIE FRADETTE MÉLANIE RAYMOND DEUIÈME ANNÉE DE FORMATION TRAVAIL REMIS À

Plus en détail

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR La garanties Dommage-Ouvrage qu est ce que c est? Vous êtes propriétaire d une maison que vous avez fait construire depuis moins de 10 ans. Un désordre lié à la construction apparaît. Vous avez souscrit

Plus en détail

Bardeau individuel Cèdre blanc de l Est

Bardeau individuel Cèdre blanc de l Est Guide d installation Avant de commencer l installation, prenez le temps de lire ce guide en entier pour bien comprendre les exigences et les étapes à suivre pour une bonne installation. Mises en garde

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SISE AU 1450, de la Lance Gatineau, (Québec) Dossier : 2007 CLIENT Marc Landry 820, Charon Gatineau, (Québec) Bâtispec 15, Chemin de la Vallée Chelsea, (Québec)

Plus en détail

INSTALLATION DU BARDEAU DE CÈDRE BLANC

INSTALLATION DU BARDEAU DE CÈDRE BLANC MISE EN GARDE Si un produit est défectueux, ne le posez pas. Les matériaux défectueux seront remplacés sous garantie uniquement si vous en faites la demande avant l installation et si les conditions d

Plus en détail

Ouvrages annexes de toiture

Ouvrages annexes de toiture Fiche technique Ouvrages annexes de toiture 2 4 5 7 Connaître Description, fonctions, vocabulaire Regarder Manifestation des désordres Eléments défectueux, usés Défauts de conception ou de réalisation

Plus en détail

Michel SALMON Architecte D.P.L.G. 17, rue Charles Lecocq 75015 PARIS Tél : 01 48 28 80 90 Mob : 06 08 76 85 41 e : architectesalmon@gmail.

Michel SALMON Architecte D.P.L.G. 17, rue Charles Lecocq 75015 PARIS Tél : 01 48 28 80 90 Mob : 06 08 76 85 41 e : architectesalmon@gmail. M. S Paris, le 28 avril 2014. Objet : Michel SALMON Architecte D.P.L.G. 17, rue Charles Lecocq 75015 PARIS Tél : 01 48 28 80 90 Mob : 06 08 76 85 41 e : architectesalmon@gmail.com Cabinet CB2I A l attention

Plus en détail

InfoMaison No.19 11 POINTS À VÉRIFIER AVANT L INSPECTION EN BÂTIMENT

InfoMaison No.19 11 POINTS À VÉRIFIER AVANT L INSPECTION EN BÂTIMENT InfoMaison No.19 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

m ieux construire Réparation des dalles de béton et amélioration de l installation de chauffage dans un ensemble résidentiel âgé

m ieux construire Réparation des dalles de béton et amélioration de l installation de chauffage dans un ensemble résidentiel âgé m ieux construire Réparation des dalles de béton et amélioration de l installation de chauffage dans un ensemble résidentiel âgé Aperçu L'ensemble résidentiel appelé «Community in the Maisonettes», construit

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Ville de Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a été effectuée pour le compte

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SISE AU Adresse Rosemère (Québec) Dossier : 05091-2 REQUÉRANTS Prénom Nom Prénom Nom Adresse Rosemère (Québec) 66 Hillcrest Rosemère, Québec Téléphone : (50) 621-6006

Plus en détail

Rénovation et réaménagement d un logement

Rénovation et réaménagement d un logement Rénovation et réaménagement d un logement 8 Dans la majorité des cas, vous devez obtenir un permis avant de rénover ou de réaménager l intérieur d un logement. Si l arrondissement exige ce permis, c est

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

Couvertures métalliques

Couvertures métalliques FICHE TECHNIQUE Couvertures métalliques 2 4 5 CONNAÎTRE > Les métaux utilisés > Compatibilité des matériaux > Mise en œuvre > Supports > Ventilation REGARDER > L état de la couverture > L état des supports

Plus en détail

Comment prévenir les inondations au sous-sol

Comment prévenir les inondations au sous-sol CF 50 Les inondations au sous-sol sont malheureusement courantes dans plusieurs régions du Canada. Heureusement, de nombreux types d inondations de sous-sol peuvent être évités. Le présent document explique

Plus en détail

Date: Adresse d'expertise: Nom du client: C.P. 227, Mansonville, Québec, J0E 1X0 (819) 580-0471

Date: Adresse d'expertise: Nom du client: C.P. 227, Mansonville, Québec, J0E 1X0 (819) 580-0471 C.P. 227, Mansonville, Québec, J0E 1X0 (819) 580-0471 No d expertise: Inspecteur: Date: Adresse d'expertise: Nom du client: Page 2 INFORMATION GÉNÉRALE Nous tentons de donner au client un aperçu approfondi,

Plus en détail

EXIGENCES POUR L'APPLICATION DE BARDEAUX D'ASPHALTE SUR DES SUPPORTS DE COUVERTURE EN BOIS AVEC PENTE DE 1:3 OU PLUS

EXIGENCES POUR L'APPLICATION DE BARDEAUX D'ASPHALTE SUR DES SUPPORTS DE COUVERTURE EN BOIS AVEC PENTE DE 1:3 OU PLUS DIVISION IV EXIGENCES POUR L'APPLICATION DE BARDEAUX D'ASPHALTE SUR DES SUPPORTS DE COUVERTURE EN BOIS AVEC PENTE DE 1:3 OU PLUS Note: Les bardeaux avec armatures organiques ont été retirés du marché.

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

DÉCLARATION DU VENDEUR

DÉCLARATION DU VENDEUR DÉCLARATION DU VENDEUR Le Vendeur doit compléter cette déclaration au meilleur de sa connaissance en y apportant, si nécessaire, des précisions et en considérant que seul un propriétaire occupant est en

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE Des règles différentes peuvent s appliquer dans le cas d un commerce. Informez-vous

Plus en détail

Grand Montréal / Notre-Dame-De-L'île Perrot, 9 mars 2015. Monsieur Le Client 12345, Rue de la vente Grand Montréal, (Québec)

Grand Montréal / Notre-Dame-De-L'île Perrot, 9 mars 2015. Monsieur Le Client 12345, Rue de la vente Grand Montréal, (Québec) Grand Montréal / Notre-Dame-De-L'île Perrot, 9 mars 2015 Monsieur Le Client 12345, Rue de la vente Grand Montréal, (Québec) Tel que demandé, nous vous remettons le rapport d'inspection pour la propriété

Plus en détail

SYSTÈMES DE PLOMBERIE (ÉGOUTS PLUVIAUX ET SANITAIRES) MODULE 6

SYSTÈMES DE PLOMBERIE (ÉGOUTS PLUVIAUX ET SANITAIRES) MODULE 6 SYSTÈMES DE PLOMBERIE (ÉGOUTS PLUVIAUX ET SANITAIRES) MODULE 6 LES PRÉCISIONS A. Diagnostiquer des problèmes simples de fonctionnement : d un système de drainage Reconnaître les composants d un système

Plus en détail

Laval, 19 mars 2015. M. EXEMPLAIRE XXXX, XXXXX BainXXXX, (Ontario) XXX CCC

Laval, 19 mars 2015. M. EXEMPLAIRE XXXX, XXXXX BainXXXX, (Ontario) XXX CCC Laval, 19 mars 2015 M. EXEMPLAIRE XXXX, XXXXX BainXXXX, (Ontario) XXX CCC Tel que demandé, nous vous remettons le rapport d'inspection pour la propriété dont vous nous avez confié le mandat d'inspection.

Plus en détail

Prévenir les dégâts d eau liés à la plomberie

Prévenir les dégâts d eau liés à la plomberie faire profiter de notre expérience Prévenir les dégâts d eau liés à la plomberie Des milliers de réclamations enregistrées chaque année en assurance habitation. Des dommages parfois sérieux, d autres fois

Plus en détail

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ v.1/2015-03-23 Cette liste a été montée pour faciliter la mise en application du Guide technique sur les toitures

Plus en détail