RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT"

Transcription

1 RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SISE AU 1187 Trait-Carré Québec (Québec) Dossier : REQUÉRANTS Mme Jocelyne Noël M. Jean-Jacques Grenier 487 Melèze Jonquière (Québec) Les inspections Denis Harvey 1101 rue Monfet Québec G2K 2B1 Québec, Québec Téléphone : (418) Télécopieur : (418) Québec, le 25 août

2 TABLE DES MATIÈRES Sommaire Avis au lecteur Structure Extérieur Toiture Plomberie Électricité Chauffage Central Climatisation centrale Intérieur Isolation et ventilation Certificat Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 2

3 SOMMAIRE REQUÉRANT(S) : DATE ET HEURE : Jocelyne Noël & Jean-Jacques Grenier 17 mai 2010, 09:00 DURÉE DE L'INSPECTION : 03:50 CONDITION MÉTÉO : Ensoleillé INSPECTEUR : Denis Harvey INTERVENANTS PRÉSENTS : Jocelyne Noël, Jean-Jacques Grenier, Robert Chabot, Mme Marie-Claude Lafortune, Romain Lesvêque, Marta Di Giacomo PROPRIÉTÉ INSPECTÉE : ADRESSE : TYPE DE PROPRIÉTÉ : ANNÉE DE CONSTRUCTION : Duplex 1953 DESCRIPTION SOMMAIRE DE LA PROPRIÉTÉ Immeuble locatif, style duplex, construit sur deux étages. Il est âgé d'environ 57 ans selon la déclaration du vendeur actuel. La toiture est pratiquement plate, elle est recouverte de membranes élastomères. La fondation d'origine semble constituée de béton. Le mur avant est recouvert de brique datant de sa construction et son mur arrière a été recouvert de clin d`aluminium. Son propriétaire actuel possède cet immeuble depuis environ 4 ans seulement. Le cachet de cette résidence est comparable et s'intègre bien à ceux de son environnement immédiat. Ce site n'était affecté d'aucune déficience importante visible au moment de notre inspection. Il y a eu des rénovations importantes pour faire un logement mais sans conformité. CONDITION GÉNÉRALE DE LA PROPRIÉTÉ (résumé) Notre mandat était de procéder à une inspection PRÉACHAT du bâtiment désigné et de donner notre opinion. Cette inspection, bien qu'elle soit attentive est qualifiée d'empirique, visuelle, sommaire et est limitée en temps (environ 2 heures). L'inspection a été exécutée de façon raisonnablement conforme à la norme de pratique de l'association des inspecteurs en bâtiments du Québec (AIBQ). Le but de l'inspection était de relever les défauts majeurs apparents, tels que constatés au moment de notre visite, de donner notre opinion et d'informer notre client dans le but de lui donner une meilleure connaissance de l'état du bâtiment convoité. NOTE : Selon nous, les principaux problèmes relevés lors de notre inspection sont énumérés ci-après. Ces points nécessitent votre attention immédiate, consultez des experts pour certains des domaines suivants : 1. Nous avons constaté la détérioration importante d`une fenêtre du bâtiment. Cette fenêtre doit être remplacée en raison de l` état de détérioration. Inspecter soigneusement chaque fenêtre afin d'établir le bon fonctionnement car à l`inspection plusieurs fenêtres ont de la dificultées a l`ouverture et fermeture. 2. Nous avons remarqué un fléchissement ou une courbure de certains murs extérieurs. Selon nos observations, cela témoigne peut-être d'un mauvais ancrage du revêtement extérieur. Avec le temps, il peut y avoir un risque dàugmenter le domage, ou de la totalité du revêtement. Consulter rapidement un spécialiste en rénovation pour diagnostiquer le problème et apporter les correctifs nécessaires. 3.Il reste encore des vieux conduits de plomberie situées dans les murs et les planchers. Il faudra prévoir des travaux de rénovation, ces composantes ont atteint la fin de leur vie utile. Le système est toujours opérationnel mais, à cause de l'âge de l'installation, il est fort probable que des réparations seront à faire. Prévoyez des montant substentiels. 3 8 Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 3

4 SOMMAIRE (suite) 4.Nous n'ouvrons pas les couvercles des clapets. Ce type de clapet antirefoulement est en métal et il est âgé, il faudra l'ouvrir, le nettoyer et le graisser annuellement. Il est en métal, il rouille et il peut se bloquer. Nous recommandons de l'ouvrir et de le vérifier ou de le remplacer par un clapet en plastique (pvc). Les nouveaux clapets en plastique ne nécessitent pas d'entretien... 5.Lors de notre visite, nous n'avons pu localiser le drain de plancher. Il se trouve peut-être sous le plancher fini ou sous les marchandises entreposées sur le plancher par le propriétaire actuel. Il serait important de le localiser, de vérifier s'il fonctionne normalement et s'il est protégé contre les refoulements. L'inspecteur l'a cherché mais ne l'a pas trouvé. Nous recommandons fortement de trouver cette composante importante. Nous recommandons d'ajouter de l'eau à l'occasion dans le drain du plancher au sous-sol pour éviter les retours d'odeurs possible et pour remplacer l'eau stagnante et corrompu dans le syphon. 6.Nous avons noté l'absence d'évents sur certains appareils de plomberie. L'absence d'évents peut engendrer des problèmes d'odeurs ou de drainage. Vous pouvez corriger le problème en installant des évents automatiques (V-200) sur les appareils concernés. Ce type d'installation, qui n'est pas conforme aux normes actuelles, peut convenir pour pallier la présence d'un évent conventionnel. Cependant, vous devez vous assurer du bon fonctionnement du clapet de façon régulière (à remplacer au besoin) 7.Il n'est pas sécuritaire pour les personnes et les biens qu'un panneau principal à fusibles ou à disjoncteurs soit installé à l'extérieur ou dans un endroit non chauffé. La température de l'air ambiant en période froide pourrait influencer la température de déclenchement du dispositif de protection lors d'une surchauffe dans le circuit de dérivation. Les panneaux ne doivent généralement pas être situés dans les placards, les salles de bain, les murs mitoyens ou les cages d'escalier. L'accès au panneau électrique doit être dégagé en tout temps (3 pieds libre devant). 8.Nous avons noté une ou des prises ayant leur polarité inversée ou dont la mise à la terre est défectueuse. Cette situation n'est pas sécuritaire et peut nuire à certains appareils spécialisés tels un ordinateur ou un appareil sophistiqué. Consulter un électricien afin d'apporter les correctifs requis. 9.Nous avons noté la présence de câblage électrique à découvert. Cette condition peut représenter un risque pour la sécurité des personnes. Dans la mesure du possible, nous vous recommandons de dissimuler les câbles apparents. S'il est impossible de faire passer les câbles dans les murs et les plafonds, les recouvrir de gaines protectrices. 10.De façon générale, une fournaise électrique ne requiert que peu d'entretien. Mais, puisqu'il s'agit de composantes mécaniques, une ou plusieurs pièces, comme le ventilateur, ou les éléments électriques peuvent cesser de fonctionner sans préavis. Il faut vérifier les filtres au deux mois et les nettoyer ou les remplacer. Si lors des grands froids, votre fournaise ne peut chauffer adéquatement votre maison, il se peut que des éléments ne soient plus fonctionnelles. Une bonne vérification est recommandé lors du changement de propriétaire. 11.Nous avons constaté un système central à une zone pour l'ensemble des logements de l'immeuble. Une seule zone ne permet pas un contrôle efficace de la tempérautre entre les logements ou pièces désservies par un seul thermostat. Cette situation peut générer un inconfort pour les occupants sous certaines conditions climatiques extérieures. L'ajout de plinthes électriques pourrait réduire cet inconfort entre les pièces de l'immeuble De façon générale, une bouilloire électrique ne requiert que peu d'entretien. Mais, puisqu'il s'agit de composantes mécaniques, une ou plusieurs pièces, comme la pompe de circulation, ou les éléments Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 4

5 SOMMAIRE (suite) électriques peuvent cesser de fonctionner sans préavis. Il est possible de réduire la consommation en énergie du système en installant un modulateur de température. Le modulateur ajustera la température de l'eau des radiateurs en fonction de la température indiquée par la sonde extérieure. Ce dispositif, facile à installer, réduit les écarts de température à l'intérieur de la résidence augmentant ainsi le confort des occupants. Si lors des grands froids, votre bouilloire ne peut chauffer adéquatement votre maison, il se peut que des éléments ne soient plus fonctionnelles. Une bonne vérification est recommandé lors du changement de propriétaire. 13.Nous recommandons de remplacer le réservoir d'expansion, il est âgé et d'ancienne génération. 14.La résistance thermique du plafond nous est apparue faible. Pour un meilleur rendement énergétique, vous pouvez ajouter une couche d'isolant en vrac supplémentaire, en prenant soin de ne pas obstruer la ventilation provenant des excédents de la toiture. Il faudra ajouter des blocages au périmètre des avant-toits pour éviter de boucher la ventilation. L'ajout d'isolant diminuera les pertes de chaleur et limitera les problèmes de condensation (moisissures) dans l'entretoit et les accumulations de glace possibles sur la couverture. 15.Nous avons noté aucun ventilateur de faîte sur ce toit afin d'assurer la ventilation du vide sous le toit. Cette situation peut entraîner des surplus d'humidité dans le vide sous le toit et détériorer les composantes structurales qui s'y trouvent. Également le fait de ne pas avoir d'aérateur de faîte sur une toiture accentue la dégradation de la couverture. Nous recommandons la pose d'aérateurs adéquats pour créer une ventilation naturelle dans cet espace, ce qui est un facteur important de la durée de vie d une toiture. 16.Au bord du toit, il n'y a aucune prise d'air ce qui réduit considérablement la ventilation du vide sous le toit. En été, le revêtement du toit subit un différentiel de température élevée ce qui le détériore rapidement. En hiver, la perte de chaleur, à cet endroit, peut provoquer la formation de ponts de glace et des infiltrations d'eau. Nous recommandons de corriger cette situation. Consulter un spécialiste afin de déterminer la meilleure façon de ventiler les combles de cette toiture. 17.Nous recommandons l'installation d'un ventilateur d'extraction puissant dans toutes les salles de bain, même celles qui ont des fenêtres. Les salles de bain sont des sources importantes d'humidité dans les maisons. 18.Nous avons noté que la hotte de cuisinière rejette son air dans la cuisine. La hotte de cuisinière est indispensable pour contrôler les excès d'humidité et évacuer les fumées et les odeurs de cuisson. Nous vous recommandons la pose d'une hotte munie d'une sortie extérieure. PRENEZ NOTE : Le fait que les clapets antirefoulement fonctionnent ou non, ou que le drain français soit bouché ou non, peut influencer votre couverture d'assurance, certaines compagnies d'assurances, qui ne veulent pas payer suite à un sinistre, essaierons de trouver un responsable et l'accuseront. L'inspecteur que vous avez engagé n'ouvre pas les bouchons de regards et les clapets antirefoulement, ne déplace pas les meubles et les objets personnels et parfois, il ne peut trouver les clapets et le drainage qui sont installé au sous-sol. Il est donc de votre responsabilité de spécifier immédiatement à votre assureur (avant de compléter votre achat), que la présence et la vérification des clapets antirefoulement, la vérification du drainage de plancher du sous-sol, la vérification de l'état du drainage français et la garanti que tous ces items sont fonctionnels n'a pas été vérifié par votre inspecteur. Si l'assureur exige une vérification plus poussée, il faudra déplacer des meubles, parfois percer ou endommager les planchers, excaver partiellement la fondation et engager un bon plombier muni de caméra monté sur câble pour ce travail. Cette recherche deviendra une expertise des composantes du système de plomberie et de drainage. Il est certain que ces vérifications seront plus poussées et plus complètes qu'une simple inspection préachat. 5 8 Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 5

6 SOMMAIRE (suite) Consultez notre rapport pour connaître les autres détails, nos commentaires et les limitations de notre inspection. Cette première partie du rapport d'inspection constitue notre résumé. Cette section ne peut être considérée ou reproduite sans la lecture et la compréhension complètes dudit rapport. L'ensemble de ce document et du contrat constitue notre rapport définitif. Nous vous invitons à le lire attentivement. DÉCLARATION DU PROPRIÉTAIRE Nous avons reçu une déclaration écrite du propriétaire actuel concernant les conditions cachées que seules sa connaissance de la propriété et son expérience passée pourraient nous révéler. Le document compilant les réponses du vendeur vous a été probablement fourni par votre agent immobilier. Consultez cette déclaration, vous devrez accepter les problèmes déclarés dans ce document si vous ne mentionnez pas immédiatement votre refus. L inspecteur n a pas vérifié ni contre-vérifié les informations données et fournies lors de l'inspection. L inspecteur présume de la véracité de ces informations et ne met pas en doute la bonne foi de la personne dont il reçoit cette information. 6 8 Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 6

7 AVIS AU LECTEUR Cette inspection est faite selon des normes nationales reconnues et a pour but de détecter et de divulguer les défauts majeurs apparents tels que constatés au moment de l inspection et qui pourraient influencer votre décision d acheter (selon le cas). Même si des défauts mineurs peuvent être mentionnés, ce rapport ne les identifiera pas nécessairement tous. Il est très important que vous sachiez ce que votre inspecteur professionnel peut faire pour vous et quelles sont ses limites du point de vue inspection et analyse. L inspection couvre les endroits qui sont facilement accessibles dans le bâtiment et se limite à ce qui peut être observé visuellement. L inspecteur ne doit pas déplacer de meubles, soulever de moquettes, enlever des panneaux ou démonter des morceaux ou pièces d équipement. Une inspection visuelle ne peut détecter les défauts cachés. S entend de défauts cachés ou non apparents tout défaut qu un examen visuel non approfondi des principales composantes d un immeuble sans déplacement de meubles, d objets ou tout autre obstacle ne permet pas de détecter ou de soupçonner. À titre d exemple, un défaut qui ne saurait être découvert à la suite de l exécution de tests de nature destructive, ou requérant l exploration, le prélèvement ou le calcul des composantes de l immeuble est un défaut non apparent. Également tout défaut découvert à la suite d'un dégât ultérieur à l inspection ou suite au déplacement, à l enlèvement de meubles, d objets, de neige ou tout autre obstacle est aussi un défaut non apparent. Certains indices ne révèlent pas toujours l'étendue et la gravité des lacunes ou des déficiences non visibles. Tous les bâtiments auront des défauts qui ne sont pas identifiés dans le rapport d inspection. Si un tel défaut survient et que vous croyez que votre inspecteur ne vous a pas suffisamment prévenu, appelez-le. Un appel téléphonique peut vous aider à décider quelles mesures prendre pour corriger ce défaut et votre inspecteur pourra vous conseiller dans l évaluation des corrections ou moyens proposés par les entrepreneurs. Le rapport d'inspection ne constitue pas une garantie ou une police d'assurance de quelque nature que ce soit. Le rapport d'inspection reflète une observation de certains items énumérés de la propriété à la date et l'heure de l'inspection et n'est pas une énumération exhaustive des réparations à faire. Le rapport d'inspection n'a pas pour objectif de fournir un guide à la renégociation du prix de la propriété et ne doit pas être interprété comme une opinion de la valeur marchande de celle-ci. Le propriétaire peut vouloir ou ne pas vouloir procéder aux correctifs des déficiences notées dans ce rapport. L inspecteur n a pas vérifié ni contre-vérifié les informations données et indiquées, par toute personne, lors de l'inspection. L inspecteur présume de la véracité de ces informations et ne met pas en doute la bonne foi de la personne dont il reçoit cette information. 7 8 Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 7

8 COMMENT LIRE LE RAPPORT Pour les orientations mentionnées dans ce rapport, considérez que vous êtes dans la rue, face à l'édifice ou à la pièce concernée. Cette façade est l'avant; les murs opposés qui délimitent l'immeuble ou la pièce forment l'arrière. Vous regardez la façade de l'extérieur, le CÔTÉ DROIT est à votre droite, à gauche, le CÔTÉ GAUCHE. Si vous vous placez à l'intérieur de l'édifice ou de la pièce, votre côté droit est donc à votre droite quand vous faites dos à la façade. Description des symboles Afin de faciliter la lecture du rapport, des symboles ont été placés en marge des commentaires, ceux-ci servent à indiquer le niveau de gravité des énoncés de l'inspecteur. Cependant, cette évaluation du niveau de gravité peut varier d'une personne à l'autre selon différents facteurs subjectifs. Symboles Aucun Description Note ou simple commentaire ayant peu d'incidence sur l'intégrité du bâtiment. Avertissement Défaut à corriger Information Réparation urgente Expertise recommandée Danger potentiel Surveillance recommandée Inspection limitée Point nécessitant une attention particulière ou une condition particulière que l'inspecteur tient à mettre en évidence. Problème à corriger à moyen terme. Afin de prévenir l'apparition de problèmes plus sérieux, des corrections devraient être effectuées à moyen terme. Information complémentaire sur une composante afin de prévenir une détérioration prématurée ou s'assurer du bon fonctionnement d'un système. (entretien, amélioration etc.) Problème à corriger immédiatement. Une réparation urgente ou une correction importante est à faire en priorité. Une investigation supplémentaire par un spécialiste ou un expert est recommandée afin de déterminer avec plus d'exactitude l'ampleur d'un problème. Recommandation touchant la santé ou la sécurité des occupants. Une correction est conseillée afin de réduire les risques d'accident ou les implications sur la santé. Composante à vérifier. Un examen suivit de la composante est nécessaire afin de surveiller l'évolution d'une condition particulière. Partie de l'inspection n'ayant pu être réalisée pour une raison ou une autre. (accessibilité restreinte, neige, etc.) Lexique : V (vérifié) : Composante observée par l'inspecteur. La composante est visible en majeure partie. P/V (partiellement vérifié) : La composante n'est observable qu'en partie. Son appréciation par l'inspecteur est donc limitée à la partie visible. N/V (non vérifié) : La composante n'est pas visible. Elle peut être dissimulée sous des matériaux de finition. L'inspecteur l'a peut-être recherchée sans l'avoir trouvée. N/A (non applicable) : Ne s'applique pas dans le contexte de l'inspection. La composante est soit absente ou non requise. 8 8 Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 8

9 STRUCTURE Notre inspection est de nature visuelle. L'inspecteur recherche des signes de déformations, de contraintes ou d'affaissements évidents à la structure de l'immeuble. Aucun calcul de charge ou mesure n'est effectué dans une inspection visuelle. Si les conditions de charges imposées à la structure de l'immeuble sont modifiées, des effets négatifs non prévisibles peuvent apparaître. Nous ne procédons pas à l'analyse des sols sous les fondations, telle la présence du schale pyriteux (pyrite) ou à la vérification des matériaux utilisés pour le remblai. Notre inspection des composantes structurales de l'immeuble est de nature visuelle. Comme le sous-sol de cet immeuble est entièrement aménagé en logement, notre évaluation de l'état des fondations ou de la dalle sur le sol (s'il y a lieu) est impossible. Des défauts cachés, non relatés dans le présent rapport, peuvent exister derrière les revêtements de finition. Fondations R Fondations de béton coulé Notre inspection visuelle de la fondation ne peut être une garantie de son bon comportement à moins de bien connaître la nature du sol qui la supporte, son empattement et le type matériel utilisé pour son remblayage. L'observation de petites fissures architecturales peuvent être des signes précurseurs de mouvements dont on ignore la gravité au moment de notre visite. Cependant, précisons que la majorité des fondations sont affectées de petites fissures et que celles-ci ne sont pas nécessairement des signes de mouvements ou d'affaissements importants. La qualité d'une fondation est grandement affectée par plusieurs conditions non visibles et donc inconnues de nous au moment de l'inspection, telles que : Les conditions géologiques retrouvées en périphérie du bâtiment, les sols ayant une faible capacité portante ou gorgé d'eau, le type de sol qui a servi au remblaiement de la fondation. Les racines d'arbres matures peuvent également endommager de façon indirecte les fondations en modifiant le taux d'humidité du sol, ce qui peut parfois créer des fissures aux fondations. " Le Manuel du propriétaire occupant, de la société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL), souligne que le rétrécissement normal du béton et la tension exercée par les écarts de température peuvent causer une certaines quantité de fissures légères, spécialement la première ou la deuxième année qui suivent la construction. Si les fissures sont petites et sèches ne vous inquiétez pas. Par contre, si vous voyez des bombements dans la fondation, ou si les fissures ont plus de 3 mm où semblent s'agrandir, vous devrez les faire examiner par un ingénieur en structure pour évaluation et réparation. " Soulignons ici que toute fissure peut couler ou suinter, même une fissure jugée mineure par notre inspecteur. Il faut surveiller annuellement la fondation et faire réparer toute fissure qui coule ou suinte à l'intérieur de la maison. De plus, il faut savoir que même si nous n'observons pas de fissure et d'indice d'humidité actuellement, il peut y avoir quand même des problèmes. Tout peut avoir été nettoyé et ne plus y avoir de trace d'humidité au moment de notre visite. Une fissure impossible à voir actuellement pourrait causer des problèmes plus tard! 1 6 La vérification complète et la qualité d'une fondation, de son imperméabilisation et de son système de drainage français, ne peut donc être cautionnée et garantie par une inspection Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 9

10 STRUCTURE (Suite) visuelle limitée. Seule une expertise avec excavation et analyse exhaustive peut révéler avec exactitude l'état de ces composantes très importantes. LA PRUDENCE EST DONC DE MISE et l'acheteur aura avantage à prendre des informations sur ce qui est non apparent auprès du propriétaire actuel (ou précédent s'il y a lieu). Aucune fissure importante structuralement n'a été vue lors de notre inspection à la fondation. Nous avons noté la présence de petites fissures (3 ou 4 fissures d'environ 3mm. de largeur ou moins) actuellement sur les murs de la fondation. Les fissures qui ont moins de 1 mm. de largeur actuellement ne sont pas nécessairement notées dans notre rapport, ce sont des micro-fissures. Vérifiez régulièrement et notez tout agrandissement des fissures. Si une fissure s'agrandit, une expertise par un spécialiste doit être réalisée. Nous recommandons de colmater (partie visible) pour éviter que l'eau ne pénètre et ne les agrandisse avec les cycles de gel et de dégel. Une fissure non réparée représente un risque d'infiltration d'eau. Vous pouvez colmater la partie au-dessus du sol d'une fissure à l'aide d'un bouche-fissure composé d'uréthane et de sable ayant l'apparence d'un crépi de ciment gris pâle (ou à l'aide d'un scellant à béton, à base de polyuréthanne, recouvert de poudre de crépi). Pour la partie dans le sol, nous vous conseillons de consulter un spécialiste (surtout si des infiltrations d'eau sont notées à l'intérieur). Vous pouvez également procéder à la réparation préventive des fissures avant d'avoir un dégât d'eau, cela demeure votre décision. Une fissure a été colmatée antérieurement sur la fondation. Nous ne pouvons cautionner les réparations, nous ne pouvons déterminer l'ampleur de la fissure qui a été réparée actuellement sans endommager ou détériorer les travaux exécutés. Conservez la facture des travaux exécutés pour le transfert des garanties, si encore applicable. Il est recommandé de surveiller cette condition particulière et de réparer à nouveau la fissure au besoin (si il y a d'autres mouvements ou infiltration d'eau). Prenez note, la fondation a environ 57 ans, il semble, selon les questions posés au vendeur, qu'il n'y ait pas eu de restauration des composantes de la fondation (drainage et 2 6 Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 10

11 STRUCTURE (Suite) imperméabilisation) au cours des dernières années. L'imperméabilisation et le drainage de la fondation peuvent avoir atteint la fin de leur vie utile. "Le propriétaire actuel nous déclare, qu'il n'y a pas d'infiltration d'eau par la fondation et que le sous-sol est sec en tout temps". Malgré l'âge de la fondation et les risques que cela comporte, nous n'avons relevé aucune trace d'humidité, cerne ou efflorescence évidente dans ce sous-sol. Visuellement tout était sec lors de notre visite. Nous ne pouvons garantir l'étanchéité et la qualité de la fondation dans une inspection visuelle limitée. Dalles de béton R La pluspart des dalles de béton ont des fissures mineures et des déformations, mais elles peuvent également être précurseurs de problèmes importants. La cause et les conséquences futures d'une fissure ou d'une déformation d'un plancher de béton (dalle sur sol) ne peuvent pas être déterminées par une simple inspection visuelle. Si vous observez des mouvements, des variations ou l'apparition de nouvelles fissures, ce sont des indices que la dalle de béton subit des contraintes par le dessous. Si de telles manifestations de désordre apparaissent, consultez votre inspecteur où un expert capable d'identifier la nature du trouble et ainsi, vous suggérer des correctifs. Il nous est impossible de vérifier la dalle actuellement. Le propriétaire actuel nous déclare qu'il n'y a pas d'infiltration d'eau et que ce sous-sol est sec en tout temps. Actuellement aucune odeur de moisissure n'est relevé et aucune trace de désordre n'est apparent. Planchers R L'inspecteur ne procèdera pas avec l'aide de niveau ou d'appareil de mesure à la vérification du niveau des planchers. Pratiquement tous les planchers auront des dénivellations mineures, elles ne briment pas l'usage du bâtiment. Les structures de bois lorsqu'elles s'assèchent produisent ce type de varaiation. Aucun calcul de la capacité portante des structures des murs ou des planchers n'est effectué, seulement les anomalies importantes, évidentes et apparentes sont notées au rapport. Pour tout calcul de la structure, faire appel à un ingénieur qualifié, qui procèdera à l'expertise des structures. L'analyse de la conformité de l'installation des structures de plancher constituées de poutrelles ajourées ou de poutrelles composites, dépasse les compétences de l'inspecteur. Seul un expert qualifié, ayant en main les normes d'installation du fabricant pourrait statuer sur la conformité de l'installation. Nous avons noté que certains planchers ne sont pas parfaitement au niveau. Cette 3 6 Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 11

12 STRUCTURE (Suite) condition bien que courante dans certains bâtiments plus âgés, peut être le reflet de leur âge et des techniques de construction de leur époque, mais il est également possible que des appuis structuraux aient été endommagé ou déplacé. Il est toujours recommandés de consulter un ingénieur qualifié en structure lorsque de telles déformations sont notées. Le type de composition structurale des planchers craque. Il est impossible d'éliminer complètement le craquement de ces planchers à faible coût. Lors de la réfection des couvres-sols, il est recommandé de visser les supports adéquatement, afin de diminuer les craquements. Murs porteurs R Composition non visible (finition intérieure) Poutres et colonnes R Composition non visible (finition intérieure) Structures de toit R Charpente de bois d'oeuvre Aucun calcul de la structure du toit n'est effectué, seulement les anomalies importantes, apparentes et évidentes sont notées au rapport. Tous les toits auront des défauts, dénivellations ou déformations mineures plus ou moins apparentes en fonction de l'éclairage. Notre inspection ne vise pas à déterminer ces défauts que nous qualifions d'esthétiques, ils ne briment pas l'usage du bâtiment. L'analyse de la conformité de l'installation des structures de toiture, dépasse les compétences de l'inspecteur. Seul un expert qualifié, ayant en main les normes et les plans d'installation du fabricant pourrait statuer sur la conformité de l'installation. La structure des toits plats, cathédrales ou sans accès à l'entretoit est très souvent impossible à observer, il faut alors se contenter d'observer les indices de défectuosités facilement visibles par l'intérieur et par l'extérieur. Il est recommandé de déneiger les toitures à faibles pentes, les toits dont la structure a été fabriquée artisanalement et les toits plats. Il faut les déneiger régulièrement pendant la période hivernale. Certains bâtiments âgés ou qui n'ont pas été construits selon les règles de calculs des codes de construction en vigueur présentement (depuis l'année 1975 et plus), peuvent subir des dommages importants s'il y a de fortes accumulations de neige sur la toiture. 4 6 Attention, cette architecture est problématique aux accumulations de neige et aux risques d'infiltration d'eau sur sa partie... Il faudra déneiger et surveiller les accumulations de glace et déglacer au besoin. Les accumulations de neige et de glace répétées Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 12

13 STRUCTURE (Suite) endommagent plus rapidement les couvertures, la durée de vie théorique de la couverture sera diminuée à ces endroits. Ces structures de toit ne sont pas homologuées, elles ont été fabriquées à la main. Ce type de structure ne respecte pas les normes et les critères sévères de conception des fermes préfabriquées et élaborés par des ingénieurs qualifiés en structure. Certains hivers, il est donc fortement recommandé de déneiger les structures conçues de cette façon, ceci pour éviter les surcharges de neige et de glace, ce qui pourrait entrainer des déformations et des affaissements. De plus ce type de structure a toujours de légères déformations et des valonnements lorsqu'elles sont vérifiées avec attention et mesures. Signes d'infiltration d'eau ou de condensation L'inspecteur notera dans son rapport, tout signe de pénétration d'eau évident et actif ou les traces d'infiltrations d'eau apparentes. Les observations rapportées dans la présente section, concernent les sous-sols. Les dommages pouvant affecter la structure du toit sont rapportés dans la section "Toiture". Il est impossible pour un inspecteur de porter un jugement éclairé sur la qualité du drainage français et de l'imperméabilisation de la fondation, sans procéder à une excavation partielle de la fondation et l'utilisation de mini caméra montée sur câble est parfois essentielle. Ce travail dépasse la portée d'une inspection visuelle. La qualité des composantes du système de drainage et de l'étanchéité de la fondation est donc grandement affectée par plusieurs conditions non visibles et donc inconnues de nous au moment de l'inspection, telles que : 1. Le type de conduit utilisé pour construire le drainage (les anciens conduits en grès et en béton ont une durée de vie assez limitée). La mauvaise installation des drains et de leurs enrochements de pierres nettes peut produire l'envasement du drain et de son système de filtration, etc. 2. La présence d'arbres matures à proximité des fondations peut également endommager les composantes des systèmes de drainage des fondations, (les racines endommagent les drains). 3. Les conditions géologiques retrouvées en périphérie du bâtiment peuvent influencer grandement la qualité de l'étanchéité d'une fondation, telles que : les sols argileux, les dénivellations de terrains et les pentes de terrain négatives près de la fondation, le niveau élevé 5 6 Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 13

14 STRUCTURE (Suite) de la nappe phréatique, la présence de roc, la localisation de ruisseau ou d'étang à proximité, le type de remblais (matériaux non granulaires), etc. NOTE : Sans ces données aucun avis précis ne peut être fournis. Il est possible que les fondations construites dans les années 1960 où avant, n'aient pas de drainage français. De plus, il faut savoir que même si nous n'observons pas d'indice d'humidité ou de trace d'infiltration d'eau actuellement, il peut y avoir des déficiences sur la fondation (fissure), sur son imperméabilisation et sur le système de drainage. Tout peut avoir été nettoyé, il peut ne plus y avoir de trace d'humidité au moment de notre visite. De plus, le système de drainage peut être encore fonctionnel ou ne présenter aucun symptôme de mauvais fonctionnement au moment de notre inspection et par la suite devenir inopérant. IMPORTANT : Vous devez savoir que l'espérance de vie utile d'un drain français est limitée et que le réparer ou le remplacer peut être très onéreux. Nous sommes d'opinion que la durée de vie prévisible et habituelle des anciens drainages en grès et en béton (installé dans les années 1970 ou avant) est possiblement dépassée, le tout dépendant du type de sol, du couvert végétal, des pentes de terrain, de l'égouttement du sol et du toit et du niveau de la nappe phréatique. Certaine fondation non pas de drainage et il n'entre pas forcément de l'eau dans les sous-sols. LA PRUDENCE EST DONC DE MISE et l'acheteur aura avantage à prendre des informations sur le drainage non apparent auprès du propriétaire actuel (ou précédent s'il y a lieu). PRENEZ NOTE : Des assureurs limitent maintenant leur responsabilité à quelques milliers de dollars seulement lors de dégât d'eau et/ou de bris aux conduits des drainages. Ce montant est parfois insuffisant pour refaire à neuf un sous-sol endommagé ou pour restaurer les drainages et la fondation. Si possible, surtout dans les maisons relativement âgées, demandez à ce que la limite de protection soit la plus élevées possible, pour les protections offertes dans le cas de dégâts causés par les infiltrations d'eau et/ou le bris et les refoulements occasionnés par le mauvais fonctionnement du drainage français et/ou celui de l'égout sanitaire. Lors de l'inspection du sous-sol, nous n'avons noté aucun signe d'infiltration d'eau ou d'humidité anormale, tels cernes, efflorescences anormales, ou formation de moisissures importantes et évidentes, sur les surfaces ou les finis. 6 6 Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 14

15 EXTÉRIEUR Notre inspection des composantes extérieures est visuelle et exécutée à partir du niveau du sol. L'inspecteur ne scrutera pas les surfaces élevées à l'aide d'une échelle. L'inspection d'une résidence demeure sommaire, les défauts évidents des parements (altération des finis, usure, dommage par l'impact, déformations évidentes, rouille, etc.) ne sont pas nécessairement tous indiqués. IMPORTANT : Nous recommandons à tous nos clients d'obtenir un certificat de localisation récent (moins de 10 ans), représentant l'état exact du bâtiment, il faut le lire le plus rapidement possible. Revêtements extérieurs R Déclin d'aluminium Nous avons effectué une inspection visuelle des composantes extérieures sur les quatre faces de l'immeuble, à partir du niveau du sol. La présence et l'intégrité du revêtement extérieur mural protègent les murs contre la détérioration causée par l'eau, le vent, la pollution de l'air et le soleil. Il faut maintenir la bonne condition des revêtements extérieurs et surveiller annuellement l'étanchéité entre les divers matériaux des surfaces afin de prévenir la détérioration des composantes internes des murs. Nous avons noté que le niveau des revêtements extérieurs n'est pas adéquat par rapport au niveau du terrain. Il est recommandé de maintenir un espace d'au moins 6 à 8 pouces entre la base du revêtement extérieur et le sol. La proximité du sol risque de maintenir les composantes de la base du mur en contact avec l'humidité du sol et d'accélérer la décomposition de ces dernières. Nous recommandons d'abaisser le niveau du sol près de la fondation en créant un aménagement paysager adéquat (ex. : bande d'assèchement composée de bordures de béton, située à environ 16 pouces et aménager un matériel granulaire drainant entre cette pièce et le mur de fondation). Voir illustration. Nous avons remarqué un fléchissement ou une courbure de certains murs extérieurs. Selon nos observations, cela témoigne peut-être d'un mauvais ancrage du revêtement extérieur. Avec le temps, il peut y avoir un risque dàugmenter le domage, ou de la totalité du revêtement. Consulter rapidement un spécialiste en rénovation pour diagnostiquer le problème et apporter les correctifs nécessaires. Maçonnerie R Briques 1 10 De façon générale, la maçonnerie ne nécessite que peu d'entretien. Le mortier liant les éléments se désagrège avec le temps et doit être refait après un certain temps. Par contre, les joints de mortier près des allèges de fenêtres qui sont plus exposés aux intempéries doivent être vérifiés Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 15

16 EXTÉRIEUR (Suite) régulièrement et réparés au besoin. Nous avons noté l'absence de linteaux en acier au-dessus des fenêtres. À l'origine, les cadres de bois faisaient office de linteaux mais les fenêtres ont été remplacées et on a négligé de poser des linteaux afin de soutenir la brique. Certaines briques menacent de se détacher et des fissures importantes permettent à l'eau de s'infiltrer dans le mur à cet endroit. Une intervention serait à faire rapidement avant que le problème ne s'aggrave. Consulter un maçon compétent afin d'apporter les correctifs requis. On appelle "chantepleures" les trous d'évacuation d'eau placés à la base des murs de maçonnerie. Lors de notre visite, nous avons noté que celle-ci étaient inexistante. Les chantepleures sont nécessaires pour ventiler et drainer l'espace d'air entre la maçonnerie et la charpente du bâtiment. Il doit y avoir des chantepleures à tous les 2 à 3 pieds à la base des éléments de maçonnerie (joint de maçonnerie évidé). À cette époque la majorité des murs de ce type n'avait pas de chantepleure, ces murs doivent donc être étanche aux infiltrations d'eau. Nous vous conseillons donc de prévenir toute infiltration d'eau en procédant à la vérification annuelle des joints de scellant et en procédant à la restauration des joints de mortier endommagés et des fissures, l'application de produit imperméabilisant à base de silicone et de bonne qualité peut également réduire les problèmes d'infiltrations d'eau derrière les murs de maçonnerie, ou encore vous pouvez procéder à l'installation de chantepleures et de solin au périmètre de la bâtisse, cela demeure votre décision Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 16

17 EXTÉRIEUR (Suite) Les joints de mortier sont détériorés à plusieurs endroits sur le revêtement. Le mortier, entre les éléments de maçonnerie, sur les façades et les zones les plus exposées aux intempéries, absorbe l eau et, lors des cycles de gel et de dégel, celui-ci se désagrège avec le temps. La couche extérieure de mortier doit être ciselée et remplacée. Cette opération s'appelle le rejointoiement. Enlever le mortier détérioré jusqu'à une profondeur d'au moins 12 mm, (1/2 po.) et remplir l'espace d'un mortier de ciment. Demander une évaluation à un entrepreneur maçon. Solins et scellements R Tout scellant extérieur au contour des ouvertures et des orifices doit être en bon état. Une fissuration, une mauvaise adhérence et/ou l'absence de scellant sont des risques potentiels d'infiltration d'eau et de dégâts d'eau. Une vérification régulière annuelle de l'état du scellant et un entretien suivi des joints scellants sont appropriés et requis Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 17

18 EXTÉRIEUR (Suite) Les joints de scellement sont détériorés ou inexistants à quelques endroits et certaines retouches sont à faire. Nous vous conseillons de vérifier l'état des scellements chaque année afin de prévenir les infiltrations d'eau dans l'enveloppe du bâtiment et une détérioration des composantes internes. Portes et fenêtres R Fenêtres de vinyle et portes d'acier et fenêtre en bois LIMITATIONS : Les conditions climatiques et/ou un accès limité (rideaux, toiles, stores, moustiquaires, inaccessibilité, meubles, etc.) sont des empêchement à la manipulation des portes et des fenêtres permanentes. En hiver, nous ne pouvons manipuler certaines fenêtres; le gel, la glace où la neige nous empêchent de procéder à une bonne vérification. Lorsqu'il pleut certaines fenêtres ne peuvent être ouverte. De plus l'inspecteur n'est pas tenu d'inspecter la présence ou l'état des moustiquaires, des portes et des fenêtres non permanentes et des appliqués décoratifs. L'inspecteur ne scrutera pas les fenêtres à l'aide d'une échelle. Nous ne retirons pas les moustiquaires, les rideaux et les stores pour la vérification. Notre appréciation de la fenestration est faite par échantillonnage, nous ne vérifions pas chacune des portes et fenêtres avec attention. IMPORTANT : Notre opinion des portes et des fenêtres est donnée sur l'ensemble des fenêtres, selon l'expérience de notre inspecteur et de façon générale et arbitraire, non pas à l'unité pour chacune des composantes des fenêtres. Il peut y avoir des problèmes sur quelques fenêtres qui ne sont pas nécessairement notés au rapport. Une inspection préachat demeure sommaire et est limitée en temps. NOTE : Afin d'éviter la condensation sur le vitrage (côté intérieur), il est recommandé d'enlever les moustiquaires en hiver, de laisser les stores ou rideaux ouverts, afin de permettre à l'air chaud de circuler sur toute la surface du vitrage. Il faut également maintenir dans la bâtisse un taux d'humidité relative acceptable en utilisant la ventilation mécanique au besoin. En période froide, il se produit un phénomène de convection sur l'intérieur de la surface vitrée de la fenêtre, en particulier sur les grandes vitres des portes patio, l'air chaud dans la pièce qui touche à la 4 10 Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 18

19 EXTÉRIEUR (Suite) surface de la vitre se refroidie et descend rapidement (L'air chaud monte...pensez au montgolfière), c'est pourquoi on perçoit de l'air en mouvement devant les vitres lorsqu'il fait froid. Cette situation est tout à fait normale. LIMITATION : Il n'est pas toujours possible de vérifier la qualité des thermos pendant les périodes chaudes de l'année, le descellement des thermos est facile à vérifier en hiver, par temps chaud cela est pratiquement impossible. Notre inspection des portes et fenêtres est donc très limité. Nous avons constaté la détérioration importante d`une fenêtre du bâtiment. Cette fenêtre doit être remplacée en raison de l` état de détérioration. Inspecter soigneusement chaque fenêtre afin d'établir le bon fonctionnement car à l`inspection plusieurs fenêtres ont de la dificultées a l`ouverture et fermeture. Portes levantes R Terrasses, balcons et perrons R Pour la sécurité des occupants, les garde-corps (balustres) doivent être bien fixés. Leur hauteur doit être suffisante pour offrir une bonne protection. (Nous ne mesurons pas la hauteur et le dégagements des garde-corps avec l'aide d'instruments). Pour la sécurité des personnes, tous les escaliers devraient être munis d'une main courante continue. Les baratins ne devraient pas être espacés à plus de la largeur de votre main et ne devraient pas être conçus de manière à permettre à un jeune enfant d'escalader la balustrade. Attention aux jeunes enfants en tout temps. Les autorités et les assureurs peuvent exiger, en tout temps, des modifications touchant la sécurité. La conformité des escaliers et des balustres dépasse la portée d'une inspection visuelle, limitée Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 19

20 EXTÉRIEUR (Suite) Nous recommandons d'utiliser du sel synthétique comme déglaçant en hiver sur les perrons de béton, pour éviter leur détérioration hâtive. Nous avons noté la présence de balustrade n'ayant pas une hauteur minimale sécuritaire (moins de 42" de hauteur). Pour la sécurité des occupants, nous recommandons d'augmenter la hauteur de cette balustrade afin d'éviter les risques de blessures. Aux escaliers, ces balustres devraient avoir 36" de hauteur. Nous avons observé qu'un escalier est constitué de contremarches ouvertes. Cette situation peut représenter un problème de sécurité pour les jeunes enfants. Il serait souhaitable d'ajouter des contremarches (ou des contremarches partielles). À l'escalier du patio, nous recommandons d'appuyer les limons sur des blocs de béton pour prévenir les affaissements. Faire réparation avant domage important 6 10 Ce rapport confidentiel est préparé exclusivement pour : Mme Jocelyne Noël et M. Jean-Jacques Grenier Page 20

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content

Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content 1 Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content Adresse Téléphone RAPPORT Inspection 742, Rue l heureux 418-777-7777 Québec, Qc XXX XXX dddthhtthermographiqu Thermographe Caméra Distance

Plus en détail

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010 Repentigny, le 31 août 2010 Monsieur François Dussault, propriétaire 76 rue Vinet Repentigny, Qc. J6A 1K9 Objet : Infiltration dans la salle de bains au 76 Vinet Monsieur Dussault, C est avec plaisir que

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SITUÉE AU Montréal REQUÉRANTE Mme. Alaoui Youssef Inspecteur en bâtiment 4018 de la Duchesse Laval (QC) H7C 2S2 Tel. 514-999-1630 info@inspectionmontreal.ca www.inspectionmontreal.ca

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SITUÉE AU L Assomption, QC REQUÉRANT M. Youssef Alaoui Inspecteur en bâtiment 4018 de la Duchesse Laval (QC) H7C 2S2 Tel. 514-999-1630 info@inspectionmontreal.ca

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 2130, King Edward Beaconsfield, QC Préparé pour : M. Client Satisfait Date de l inspection : jeudi, 9 septembre, 2010 Inspecté par : Robert Zbikowski,

Plus en détail

Norme de pratique d inspection

Norme de pratique d inspection Norme de pratique d inspection TABLE DES MATIÈRES Chapitre 1 - Norme de pratique... 3 Section... 3 Mise en contexte... 3 Section 2... 3 Champs d application... 3 Section 3... 4 Nécessité d une convention...

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 2950-2954, rue Duhaime Le Plateau Mont-Royal (Montréal), QC Préparé pour : M. Jacques Normand Date de l inspection : jeudi 22 novembre, 2012 Inspecté

Plus en détail

Le 26 septembre 2013 INSPECTION PRÉACHAT. Objet : Référence : Madame, Monsieur,

Le 26 septembre 2013 INSPECTION PRÉACHAT. Objet : Référence : Madame, Monsieur, Le 26 septembre 2013 Sujet : Objet : Référence : INSPECTION PRÉACHAT Madame, Monsieur, À la suite du mandat que vous nous avez confié, nous nous sommes rendus à l immeuble cité en titre, le 24 septembre

Plus en détail

No. Démo rapport. 78 Vinet, Repentigny, Québec

No. Démo rapport. 78 Vinet, Repentigny, Québec Rapport d inspection pré réception No. Dossier No. Démo rapport Unité de copropriété sise au 78 Vinet, Repentigny, Québec François Dussault T.P. - 252 boul. Larochelle, Repentigny, Qc., J6A 1K9 514 923-2694

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

Longueuil, 28 janvier 2014. Jean-François Nadeau 1160, Marmier, 4 Longueuil, (Québec) J4K 4S6

Longueuil, 28 janvier 2014. Jean-François Nadeau 1160, Marmier, 4 Longueuil, (Québec) J4K 4S6 Longueuil, 28 janvier 2014 Jean-François Nadeau 1160, Marmier, 4 Longueuil, (Québec) J4K 4S6 Tel que demandé, nous vous remettons le rapport d'inspection pour la propriété dont vous nous avez confié le

Plus en détail

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES FONDATIONS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Déterminez la nature des fondations : matériaux utilisés (béton, blocs de béton, pierres) ;

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SISE AU Adresse Rosemère (Québec) Dossier : 05091-2 REQUÉRANTS Prénom Nom Prénom Nom Adresse Rosemère (Québec) 66 Hillcrest Rosemère, Québec Téléphone : (50) 621-6006

Plus en détail

Qu est-ce que l humidité?

Qu est-ce que l humidité? L HUMIDITÉ...utile mais parfois nuisible Qu est-ce que l humidité? L humidité peut être relative ou absolue L humidité relative : Rapport de la pression effective de la vapeur d eau à la pression maximale.

Plus en détail

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels UNE PUBLICATION DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC L ORDRE DES ÉVALUATEURS AGRÉÉS DU QUÉBEC L ORDRE DES TECHNOLOGUES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels UNE PUBLICATION DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC L ORDRE DES ÉVALUATEURS AGRÉÉS DU QUÉBEC L ORDRE DES TECHNOLOGUES PROFESSIONNELS

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 LA VENTILATION DES COUVERTURES 01-01-1998 TABLE DES MATIÈRES Page 1- Historique... 1 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 3- Recommandations et investigations avant réfection... 3 4-

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 3900, rue Richard Montréal, QC Préparé pour : Mme Cliente Satisfaite Date de l inspection : jeudi, 4 sept, 2010 Inspecté par : Robert Zbikowski, I.A.B.

Plus en détail

Pour un bâtiment non détenu en copropriété et pour la partie privative d un bâtiment détenu en copropriété

Pour un bâtiment non détenu en copropriété et pour la partie privative d un bâtiment détenu en copropriété Inspections régionales Inc. http://www.inspectionsregionales.com/ courriel: info@inspectionsregionales.com Téléphone : 819-893-3460 (Gatineau) Téléphone : 514-312-8240 (Montréal) Télécopieur : 1-855-587-8858

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

InfoMaison No.19 11 POINTS À VÉRIFIER AVANT L INSPECTION EN BÂTIMENT

InfoMaison No.19 11 POINTS À VÉRIFIER AVANT L INSPECTION EN BÂTIMENT InfoMaison No.19 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

Grand Montréal / Notre-Dame-De-L'île Perrot, 9 mars 2015. Monsieur Le Client 12345, Rue de la vente Grand Montréal, (Québec)

Grand Montréal / Notre-Dame-De-L'île Perrot, 9 mars 2015. Monsieur Le Client 12345, Rue de la vente Grand Montréal, (Québec) Grand Montréal / Notre-Dame-De-L'île Perrot, 9 mars 2015 Monsieur Le Client 12345, Rue de la vente Grand Montréal, (Québec) Tel que demandé, nous vous remettons le rapport d'inspection pour la propriété

Plus en détail

No. Démo rapport. 78 Vinet, Repentigny, Québec

No. Démo rapport. 78 Vinet, Repentigny, Québec Rapport d inspection pré achat No. Dossier No. Démo rapport Immeuble sis au 78 Vinet, Repentigny, Québec François Dussault T.P. - 252 boul. Larochelle, Repentigny, Qc., J6A 1K9 514 923-2694 Télécopieur

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SISE AU Dossier # RÉQUÉRANT(S) DATE D INSPECTION RAPPORT RÉDIGÉ PAR Mme Georgina Chamoun Succursale Saint-Martin CP 142, Laval (Québec), H7V 3P4 MAISONSPEC SERVICES

Plus en détail

Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar. Vous avez des problèmes de ventilation? détient la solution!

Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar. Vous avez des problèmes de ventilation? détient la solution! Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar Ventilation inc. est le plus important manufacturier d équipements destinés au traitement de la qualité de l air dans le domaine résidentiel

Plus en détail

Tel. 514 578 8295 Fax. 514 761 0345 www.514-inspection.ca

Tel. 514 578 8295 Fax. 514 761 0345 www.514-inspection.ca Tel. 514 578 8295 Fax. 514 761 0345 www.514-inspection.ca RAPPORT D INSPECTION No: Dossier Année de construction 1951 Type du bâtiment Genre de propriété Jumelé Duplex, Maison à étages Nom de l acheteur

Plus en détail

No. Démo rapport. 78 Vinet, Repentigny, Québec

No. Démo rapport. 78 Vinet, Repentigny, Québec Rapport d inspection préventive No. Dossier No. Démo rapport Immeuble sis au 78 Vinet, Repentigny, Québec Requérant Syndicat des copropriétaires François Dussault T.P. - 252 boul. Larochelle, Repentigny,

Plus en détail

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre?

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Qu est-ce que la condensation? L air contient de la vapeur d eau en suspension. Des études spécialisées démontrent

Plus en détail

No. Démo rapport. 78 Vinet, Repentigny, Québec

No. Démo rapport. 78 Vinet, Repentigny, Québec Rapport d inspection pré réception No. Dossier No. Démo rapport Immeuble sis au 78 Vinet, Repentigny, Québec François Dussault T.P. - 252 boul. Larochelle, Repentigny, Qc., J6A 1K9 514 923-2694 Télécopieur

Plus en détail

Les inspections Jean-Michel Jean-Michel Chénier CP : 2753 Succ. Buckingham Gatineau, Québec J8L 2X1 819-918-9994. www.inspectionsjm.

Les inspections Jean-Michel Jean-Michel Chénier CP : 2753 Succ. Buckingham Gatineau, Québec J8L 2X1 819-918-9994. www.inspectionsjm. Les inspections Jean-Michel Jean-Michel Chénier CP : 2753 Succ. Buckingham Gatineau, Québec J8L 2X1 819-918-9994 www.inspectionsjm.ca Table des matières SOMMAIRE... 4 PROPRIÉTÉ INSPECTÉE... 4 DESCRIPTION

Plus en détail

DÉCLARATIONS DU VENDEUR SUR L IMMEUBLE 1 INFORMATIONS GÉNÉRALES VENDEUR 2 / PAR VENDEUR 1 / PAR

DÉCLARATIONS DU VENDEUR SUR L IMMEUBLE 1 INFORMATIONS GÉNÉRALES VENDEUR 2 / PAR VENDEUR 1 / PAR DÉCLARATIONS DU SUR L IMMEUBLE 1 / PAR 2 / PAR nom, adresse, téléphone et courriel du vendeur 1 nom, adresse, téléphone et courriel du vendeur 2 ci-dessous collectivement nommés «vendeur» Ce formulaire

Plus en détail

Norme de pratique de l inspection en bâtiment

Norme de pratique de l inspection en bâtiment Norme de pratique de l inspection en bâtiment Préparée par l Association des courtiers et agents immobiliers du Québec en collaboration avec l Association des inspecteurs en bâtiments du Québec Table

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉRÉCEPTION

RAPPORT D'INSPECTION PRÉRÉCEPTION RAPPORT D'INSPECTION PRÉRÉCEPTION PROPRIÉTÉ SITUÉE AU La Plaine (Terrebonne) (QC) REQUÉRANTS Mme. ALAOUI Youssef Inspecteur en bâtiment 4018 de la Duchesse Laval (QC) H7C 2S2 Tel. 514-999-1630 info@inspectionmontreal.ca

Plus en détail

Rapport d inspection visuelle sommaire

Rapport d inspection visuelle sommaire Rapport d inspection visuelle sommaire No. dossier No. C1127-07 Immeuble sis au 801-805-809 Gameroff, Lachine, Québec Requérant(s) Le Syndicat Havre St-Louis Condoplex 1 Date de la visite 22 mai 2007 François

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SISE AU 1023, Des Bouleaux Longueuil, (Québec) J3P 4H7 Dossier : 1023DBL-260314 CLIENTS Mme Lucie Lalumière, M. Richard Guertin 326, Des Trembles St-Lambert, (Québec)

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Rapport D inspection Préachat Du bâtiment situé au 81 Maisonneuve, Laval, (Qc), G3R 1B5

Rapport D inspection Préachat Du bâtiment situé au 81 Maisonneuve, Laval, (Qc), G3R 1B5 Building Inspection en Bâtiment 81 Maisonneuve Drive, Dollard-Des-Ormeaux, (Qc) H9B 1k5 Téléphone : (418) 450-239-1325 inspecteur@ggiroux.com Rapport D inspection Préachat Du bâtiment situé au 81 Maisonneuve,

Plus en détail

Rapport d inspection de bâtiment

Rapport d inspection de bâtiment Préparé à l attention de: Nom des clients Coordonnées Téléphone Rapport d inspection de bâtiment Bâtiment inspecté : Adresse Dossier : Date : PAR DENIS ST AUBIN ST-AUBIN & ASSOCIÉS INSPECTEURS EN BÂTIMENTS

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SISE AU: 1234-35 Woodpuppy Montréal, Qc Dossier: 120522A REQUÉRANTE L. S. 1234 Woodpuppy Montréal, Qc 4709 rue Adam Montréal, Québec Téléphone : (514) 704-0857 Montréal

Plus en détail

Guide d installation. Simplement le meilleur du bois

Guide d installation. Simplement le meilleur du bois Guide d installation Simplement le meilleur du bois Notes importantes Il est important de lire, comprendre et respecter la procédure d installation pour valider la garantie du manufacturier. Gardez le

Plus en détail

Avant de réparer ou remplacer le revêtement du toit

Avant de réparer ou remplacer le revêtement du toit 17/09/07 11:44 1 of 7 Les feuillets d information suivants sont de la série générale Votre maison. Avant de réparer ou remplacer le revêtement du toit Tout revêtement de toit doit à un moment ou à un autre

Plus en détail

Montréal, 31 décembre 2020. Madame untell, Monsieur Telquel 9999, quellerue Demoville, (Québec)

Montréal, 31 décembre 2020. Madame untell, Monsieur Telquel 9999, quellerue Demoville, (Québec) Montréal, 31 décembre 2020 Madame untell, Monsieur Telquel 9999, quellerue Demoville, (Québec) Tel que demandé, nous vous remettons le rapport d'inspection pour la propriété dont vous nous avez confié

Plus en détail

Gatineau, 28 août 2013. Rapport Exemple 12, Rue Fleming Hull, (Québec) XXX XXX

Gatineau, 28 août 2013. Rapport Exemple 12, Rue Fleming Hull, (Québec) XXX XXX Gatineau, 28 août 2013 Rapport Exemple 12, Rue Fleming Hull, (Québec) XXX XXX Tel que demandé, nous vous remettons le rapport d'inspection pour la propriété dont vous nous avez confié le mandat d'inspection.

Plus en détail

Votre maison. Avant de réparer ou de remplacer le revêtement du toit. Figure 1 Problèmes courants

Votre maison. Avant de réparer ou de remplacer le revêtement du toit. Figure 1 Problèmes courants CF 28 g Avant de réparer ou de remplacer le revêtement du toit Solin non étanche ou détérioré La plupart des fuites par le toit se produisent à la traversée des différents ouvrages, tels que la cheminée.

Plus en détail

Mascouche, 10 novembre 2013. sdftyujlk, 7, iohkjnk Montréal, (Québec) H7N6H8

Mascouche, 10 novembre 2013. sdftyujlk, 7, iohkjnk Montréal, (Québec) H7N6H8 Mascouche, 10 novembre 2013 sdftyujlk, 7, iohkjnk Montréal, (Québec) H7N6H8 Tel que demandé, nous vous remettons le rapport d'inspection pour la propriété dont vous nous avez confié le mandat d'inspection.

Plus en détail

Prévenir les dégâts d eau au sous-sol

Prévenir les dégâts d eau au sous-sol faire profiter de notre expérience Prévenir les dégâts d eau au sous-sol Des milliers de réclamations enregistrées chaque année en assurance habitation. Des dommages parfois sérieux, d autres fois moins,

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

Norme de pratique de l inspection en bâtiment

Norme de pratique de l inspection en bâtiment DES INSPECTEUR ASSOCIATION NATIONALE DES INSPECTEURS ET EXPERTS EN BÂTIMENTS A.N.I.E.B Norme de pratique de l inspection en bâtiment Reconnue par l Organisme d autoréglementation du courtage immobilier

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

La chaleur du bien être à tarif réduit

La chaleur du bien être à tarif réduit La chaleur du bien être à tarif réduit Appareils de chauffage électrique à accumulation de chaleur Description Utilisation Installation Modèles: 3700, 4700, 5700, 6700 3800, 4800, 5800 3600, 4600, 5600,

Plus en détail

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR La garanties Dommage-Ouvrage qu est ce que c est? Vous êtes propriétaire d une maison que vous avez fait construire depuis moins de 10 ans. Un désordre lié à la construction apparaît. Vous avez souscrit

Plus en détail

Prévenir les dégâts d eau au sous-sol

Prévenir les dégâts d eau au sous-sol Prévenir les dégâts d eau au sous-sol Des milliers de réclamations enregistrées chaque année en assurance habitation. Des dommages parfois sérieux, d autres fois moins, mais toujours désolants et, la plupart

Plus en détail

Qu'est-ce que la thermographie infrarouge

Qu'est-ce que la thermographie infrarouge Page 1 Doc #: 201010-0XXXX Adresse: Amerispec 35 Gamelin Gatineau, Québec J8Y 1V4 Inspecteur: Steve Fortin Signature: Date d inspection: XX/0X/2010 Adresse: XXX, XXX, XXX Postal Code Nom du Client: Steve

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment. Contenu : L humidité dans les bâtiments

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment. Contenu : L humidité dans les bâtiments Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : L humidité dans les bâtiments Rédaction : Tomasini François / Etudiant ETC 3 ème année Date : Décembre 2010 Présentation Un problème abordé

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION

RAPPORT D'INSPECTION LES INSPECTIONS JOE RODRIGUES INC. RAPPORT D'INSPECTION Préparé exclusivement pour: Client ADRESSE DU BÂTIMENT INSPECTÉ 1234 Rue Principale, Montréal Préparé par: Les Inspections Joe Rodrigues Inc. Suite

Plus en détail

Guide d installation

Guide d installation PANNEAUX POLYVALENTS EN FIBROCIMENT Guide d installation Finex : solide par nature Finex inc. est un chef de file dans le domaine de la construction en fibrociment. Finex fabrique et offre une ligne de

Plus en détail

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Demande de démolition 106, rue Rose de Lima Comité de démolition du 26 janvier 2010 1 Ville

Plus en détail

LAWADESSA INC. 26 Anselme-Lavigne, Dollard Des Ormeaux, Qc, H9A 1N4 Tel.: 514 813-8721 Fax: 514 421-9935 RAPPORT D INSPECTION

LAWADESSA INC. 26 Anselme-Lavigne, Dollard Des Ormeaux, Qc, H9A 1N4 Tel.: 514 813-8721 Fax: 514 421-9935 RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION TABLE DE MATIERES TABLE DE MATIERES... 2 CLIENT ET PROPRIETE... 3 LEXIQUE DES TERMES UTILISEES... 4 DESCRIPTION SOMMAIRE... 5 ORIENTATION... 6 DECLARATION DU PROPRIÉTAIRE... 6 L INSPECTION...

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi faut- il faire attention? Eléments de diagnostic

Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi faut- il faire attention? Eléments de diagnostic Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi fautil faire attention? Eléments de diagnostic Le contexte économique et écologique actuel rend l isolation des bâtiments en rénovation incontournable.

Plus en détail

Votre maison. Avant de rénover votre sous-sol problèmes d humidité. Figure 1 Problèmes d humidité à résoudre

Votre maison. Avant de rénover votre sous-sol problèmes d humidité. Figure 1 Problèmes d humidité à résoudre CF 28 c Avant de rénover votre sous-sol problèmes d humidité Moisissure et pourriture sur les solives de plancher et les lisses d'assise Air lourd, taux d'humidité élevé, mauvaise circulation de l'air

Plus en détail

Herrebout-Vermander N.V. S.A.

Herrebout-Vermander N.V. S.A. Pag. 1/5 Herrebout-Vermander N.V. S.A. Kuurne, mai 2002 rev. Janvier 2005 Le parquetteur est parti, et qu'est-ce qu'on fait maintenant Félicitations avec votre nouveau Le parquet est un revêtement de sol

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

Préparé exclusivement pour. Yvon L'acheter

Préparé exclusivement pour. Yvon L'acheter Rapport d'inspection PRÉ-ACHAT Préparé exclusivement pour Yvon L'acheter ADRESSE DU BÂTIMENT INSPECTÉ 1000, RUE DU BONHEUR, MONTJOIE, QC Préparé par: IMMXPERT INC. 25 Rue Vanier, Saint-Basile, Quebec,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION B. LIGNES DIRECTRICES C. COMMENTAIRES

TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION B. LIGNES DIRECTRICES C. COMMENTAIRES TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION A-1 Domaine d application 1 A-2 Principes généraux 1 A-3 Contenu du Guide d application 2 A-4 Référence au chapitre I, Bâtiment 3 A-5 Entretien et réparation 4 A-6 Mise

Plus en détail

DEVIS DE CONSTRUCTION BUREAU DES VENTES //819 565.1212 HABITATIONSPLUS.COM

DEVIS DE CONSTRUCTION BUREAU DES VENTES //819 565.1212 HABITATIONSPLUS.COM DEVIS DE CONSTRUCTION BUREAU DES VENTES //819 565.1212 HABITATIONSPLUS.COM 1. TERRAIN 1. Permis de construction. 2. Certificat d implantation et certificat de localisation. 3. Emplacement de la cour et

Plus en détail

Comment prévenir les inondations au sous-sol

Comment prévenir les inondations au sous-sol CF 50 Les inondations au sous-sol sont malheureusement courantes dans plusieurs régions du Canada. Heureusement, de nombreux types d inondations de sous-sol peuvent être évités. Le présent document explique

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN BÂTIMENT PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL

CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN BÂTIMENT PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN BÂTIMENT PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL Numéro de dossier 120514B ENTRE : Nicole Leblanc Léo Ferré 4545 rue des Sitelles, Montréal, Qc, T.P.S. # : 145111191 T.V.Q. #

Plus en détail

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures Rénover et construire à Westmount Page 1 3. Toitures Conserver tout trait distinctif d importance d une toiture existante ou d un élément de cette toiture. Conserver la toiture aussi longtemps que possible

Plus en détail

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage»

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité des constructions. Il a été rédigé

Plus en détail

Récapitulation: Date de construction 1980 / conjointement avec A&S Écoles construites en 1980 et avant = feront partie de l évaluation.

Récapitulation: Date de construction 1980 / conjointement avec A&S Écoles construites en 1980 et avant = feront partie de l évaluation. Décembre 2011 Récapitulation: Moncton High Moncton / Roland Pépin - Campbellton Fermeture de deux écoles, qui a nécessité le transfert des élèves et des employés questionnement de la population. 3 février

Plus en détail

PRE-EXPERTISE DE L'EGLISE DE ST MAREINS

PRE-EXPERTISE DE L'EGLISE DE ST MAREINS PRE-EXPERTISE DE L'EGLISE DE ST MAREINS I - Etude visuelle de l'extérieur a) En périphérie du volume: Nous notons un semblant de drain (?) autour de certaines façades par une bande gravier; néanmoins,

Plus en détail

Diagnostic immobilier. Mérule : le diagnostic préalable sécurise la transaction

Diagnostic immobilier. Mérule : le diagnostic préalable sécurise la transaction Diagnostic immobilier Mérule : le diagnostic préalable sécurise la transaction Les infestations de mérules occasionnent d'importants désagréments aux propriétaires d'immeubles. Dans plusieurs départements,

Plus en détail

Rapport d'inspection préachat

Rapport d'inspection préachat DC inspection en Batiment 9144-0040 québec inc 212 De L'Évêque, St-Colomban, Qc 450-569-6076 Rapport d'inspection préachat Préparé exclusivement pour: Belle Humeur ADRESSE DU BÂTIMENT INSPECTÉ 1001 rue

Plus en détail

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr Comment choisir un isolant pour les murs Avec16% des déperditions de chaleur qui passent par les murs l isolation des murs est la deuxième priorité en rénovation après l isolation de la toiture. Les caractéristiques

Plus en détail

INSTALLATION DU BARDEAU DE CÈDRE BLANC

INSTALLATION DU BARDEAU DE CÈDRE BLANC MISE EN GARDE Si un produit est défectueux, ne le posez pas. Les matériaux défectueux seront remplacés sous garantie uniquement si vous en faites la demande avant l installation et si les conditions d

Plus en détail

CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL ET : SPÉCIMEN. Téléphone : No du membre. Courriel :

CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL ET : SPÉCIMEN. Téléphone : No du membre. Courriel : CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL Numéro de dossier 1. PARTIES ENTRE : Représenté par : 2. OBJET DU CONTRAT Les services de L'INSPECTEUR sont retenus par l'acheteur

Plus en détail

description du système

description du système description du système a. conception technique système constructif Le projet proposé est un système modulaire industrialisé d'assemblage d'éléments préfabriqués tridimensionnels. Il est basé sur un module

Plus en détail

Tout connaître. sur l assurance et les dommages causés par l eau

Tout connaître. sur l assurance et les dommages causés par l eau Tout connaître sur l assurance et les dommages causés par l eau Les dommages causés par l eau : première cause de réclamation en assurance habitation Les dommages causés par l eau représentent environ

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NUMÉRO 290 RELATIF À LA SALUBRITÉ ET À L'ENTRETIEN DES BÂTIMENTS (Refonte administrative du règlement numéro 290 et de son amendement, le règlement

Plus en détail

CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL ET : SPÉCIMEN. Téléphone : No du membre. Courriel :

CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL ET : SPÉCIMEN. Téléphone : No du membre. Courriel : CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL 1. PARTIES ENTRE : Représenté par : 2. OBJET DU CONTRAT Les services de L'INSPECTEUR sont retenus par l'acheteur (LE CLIENT)

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

Procédures d=investigation par thermographie infrarouge pour quatre types génériques de murs extérieurs

Procédures d=investigation par thermographie infrarouge pour quatre types génériques de murs extérieurs Procédures d=investigation par thermographie infrarouge pour quatre types génériques de murs extérieurs Antonio Colantonio Direction de la technologie, Services d=architecture et de génie Travaux publics

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a)

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a) CODE DU TRAVAIL Art. R. 235-4.- Les dispositions de la présente section s'appliquent aux établissements mentionnés à l'article R. 232-12. Les bâtiments et les locaux régis par la présente section doivent

Plus en détail

EXEMPLE DE RAPPORT. La Prairie, 10 février 2014. Richard Massé 135, Camille Dorval, (Québec) J5C 2T2

EXEMPLE DE RAPPORT. La Prairie, 10 février 2014. Richard Massé 135, Camille Dorval, (Québec) J5C 2T2 La Prairie, 10 février 2014 Richard Massé 135, Camille Dorval, (Québec) J5C 2T2 Tel que demandé, nous vous remettons le rapport d'inspection pour la propriété dont vous nous avez confié le mandat d'inspection.

Plus en détail

Extérieur & terrassement

Extérieur & terrassement Conseils et informations générales Cette partie du rapport fait mention de conseils et d informations générales seulement. Cette section est un complément utile au rapport d inspection principal et fait

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

Devis Standard. Entré charretière 20 x 40 et selon modèle (pierre 0-3/4) + ponceau 30 pour entré si besoin selon terrain.

Devis Standard. Entré charretière 20 x 40 et selon modèle (pierre 0-3/4) + ponceau 30 pour entré si besoin selon terrain. Projet: Nom client: Nom client: Représentant: Devis Standard Terrain (selon disponibilité appartenant à l entrepreneur) Excavation, remblaiement et nivelage brut terrain (max 5000pieds carré) Test sol

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK Guide de mise en œuvre Liant ProKalK Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Dosage et conseil d utilisation Isolation du sol en béton de chanvre ProKalK Isolation pour

Plus en détail

LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES

LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES ET LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES ET CONTRAINTES SOMMAIRE Caractéristiques des Triples vitrages p.3 Comparatif entre Doubles et Triples vitrages p.4 Bilan p.5 Conclusion p.6 Annexe 1 p.7 Méthodes Industrielles

Plus en détail

Isolation et humidité dans les parois

Isolation et humidité dans les parois Isolation et humidité dans les parois Mise à jour 03 août 2015 (LS) Fiche réalisée par HESPUL Les matériaux de construction ont des comportements qui varient face à l'humidité. Lorsqu on entreprend des

Plus en détail

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 Espace commercial au rez de chaussée Pignon sur rue Stationnements intérieurs exclusifs Positionnement stratégique, à proximité

Plus en détail

Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs

Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs 7.1 Isolant soufflé 7.2 Rénovation de l intérieur 7.3 Rénovation de l extérieur 7.4 Endroits divers : garages attenants et autres espaces 7.5 Ajouts et nouvelles

Plus en détail

VILLE DE QUÉBEC RÈGLEMENT R.V.Q. 1570 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT D HARMONISATION SUR L URBANISME RELATIVEMENT AUX PERMIS ET CERTIFICATS

VILLE DE QUÉBEC RÈGLEMENT R.V.Q. 1570 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT D HARMONISATION SUR L URBANISME RELATIVEMENT AUX PERMIS ET CERTIFICATS VILLE DE QUÉBEC RÈGLEMENT R.V.Q. 1570 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT D HARMONISATION SUR L URBANISME RELATIVEMENT AUX PERMIS ET CERTIFICATS Avis de motion donné le 18 janvier 2010 Adopté le 1 er février

Plus en détail

HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION

HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION Nous avons sélectionnés avec minutie nous ouvriers & collaborateurs pour formés une équipe compétente pour la réalisation de votre maison

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail