Retour vers la dette extérieure?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Retour vers la dette extérieure?"

Transcription

1 Edition du Centre - ISSN IIII Le Bonjour du «Soir» Le chèque, la chkara et les retraités - Te souviens-tu des émeutes d'alger début 2011? - Tu parles! J'ai perdu mes godasses dans la fuite! A mon âge! Mais pourquoi tu me poses cette question? - C'est une colle. Connais-tu les raisons de cet accès de fièvre? - Le prix du sucre? - Balivernes... - Le printemps arabe? - Tu veux dire l'hiver barbare? Non... - Le Mouloudia? - Pas du tout! Ni l'usma d'ailleurs... - Alors je donne ma langue au chat! - La réponse est toute simple : les gros trabendistes, ayant appris que le gouvernement allait imposer le chèque pour les paiements de dinars et plus, ont manipulé les jeunes et ce fut la casse... - Bizarre... Maintenant, le chèque est obligatoire pour un million de dinars et personne ne manifeste! - Mais réfléchis un peu : maintenant, les «chkaristes» sont au Parlement! Tu crois qu'ils ont encore besoin de gesticulations dans la rue. En plus, ils ont le FLN! Le gars se lève. - Où vas-tu? - Aux PT. - C'est une bonne idée. Louisa se bat contre les «chkaristes». - Mais non! Je parlais de Poste et Télécommunications! La Poste quoi! Pour ma retraite. P... que je suis loin du million de dinars! Mais j'ai toujours utilisé un chèque... CCP! Entretien l BADR EDDINE MILI AU SOIR D ALGÉRIE : «Engager l Algérie dans un processus de gouvernement démocratique» (P. 8) Contribution l COLONISATION ET ÉVANGÉLISATION L absolution mutuelle Par Youcef Ferhi (P. 9) l LE PRINCIPE N EST PLUS IRRÉVERSIBLE Retour vers la dette extérieure? l L Algérie devrait recommencer à s endetter auprès des marchés extérieurs, une option que la gouvernance économique et politique a considérée hérétique jusque-là mais qui risque d être incontournable dans le contexte de précarité de la conjoncture financière et économique du pays. l TROIS SEMAINES APRÈS LE CONGRÈS DE SON PARTI Ali Benflis revendique militantspage 5 PAGE 3 l MALGRÉ SA «CONDITION PHYSIQUE ACTUELLE» Bouteflika déterminé à rester l J y suis, j y reste. C est le message véhiculé par la missive de Bouteflika à l occasion du 5 Juillet. Le chef de l Etat y affirme avoir accepté «le sacrifice» d un quatrième mandat en dépit de sa condition physique. Il ajoute qu il s attellera à aller au bout de son mandat présidentiel. Dans la foulée, il annonce que le projet de révision de la Constitution a atteint son stade «ultime». PAGE 5 Photos : Samir Sid DIMANCHE 5 JUILLET RAMADHAN N PRIX 15 DA - FAX : RÉDACTION : PUBLICITÉ : TÉL :

2 DIGOUTAGE Par Arris Touffan Chkara et bouchkara Ah j ai oublié de saluer bien bas la décision historique de mettre fin à la période sombre de la honteuse chkara. Maintenant, il est temps de mettre fin au règne de Bouchkara. Sérieusement, je trouve que c est une excellente chose que d imposer l usage du chèque dans des transactions à des montants élevés comme 1 million de dinars. Encore, ça reste trop en altitude Ça devrait commencer à DA S il y a une façon de dévaloriser le papier-monnaie, voire la monnaie elle-même, et le travail qu elle est censée valoir, c est d entasser en chiffons de grosses coupures dans des sacs poubelles en plastique noir. Ces pauvres billets froissés, maculés de toutes sortes de graisses animales, végétales et même autres, qui n ont même pas une échappée pour respirer un chouia dans ces sacs carcéraux qui ne leur laissent aucune chance, c est de quoi vous faire vomir de l argent C est ça avoir de l argent? Entasser dans des sacs d ordures des billets qui y ressemblent? Je te laisse la fortune, et je préfère un petit chèque de salaire, bien propre, droit dans ses bottes de cuir du chéquier, nickel comme le moyen de l obtenir. A. T. P ERISCOOP Au niveau des ports et aéroports algériens, les services de la police des frontières continuent de reporter au stylo les informations contenues dans les passeports. On peut comprendre cette «logique» lorsqu il s agit des anciens documents, mais maintenant avec le passeport biométrique, cela ne nécessite qu un lecteur électronique. Faut-il encore attendre pour voir cet équipement chez nous et accélérer la procédure du passage aux frontières? Juste une tablette Pour les lauréats du bac 2015, l Onec (Office national des examens et concours) compte acquérir des... tablettes. Au prix très bas où sont aujourd hui les tablettes, ce n est pas là un cadeau qui sera apprécié par «la crème lycées» pays. Dimanche 5 juillet Page 2 En attente du matériel des du Une entreprise en plein «essor» Depuis quelque temps, une entreprise publique de construction et de travaux, dont le siège est à l est d Alger, arrive à décrocher des travaux assez importants dans la capitale. Hier inconnue, cette entreprise est devenue très courtisée du fait qu elle rétrocède à des tiers une partie des projets qu elle décroche. Un jour, un sondage Pensez-vous qu un effort a été fait en matière de propreté dans la capitale? OUI NON Sans opinion Avez-vous été rassuré par les mesures prises par les autorités tunisiennes pour assurer la sécurité des touristes? Oui : 22,84% Résultat sondage Non : 69,92% Sans opinion : 7,24% Edité par la SARL LE SOIR D ALGERIE SIÈGE : DIRECTION- RÉDACTION : Fax : ADMINISTRATION : Fax : , Rue Bachir Attar Place du 1 er -Mai - Alger - Tél. : COMPTES BANCAIRES : CPA : Agence Hassiba Ben Bouali N /2 BNA : Agence «G» Hussein-Dey N CCP : N Registre du commerce : RC N B.00 MEMBRES FONDATEURS : Maâmar FARAH Djamel SAÏFI Fouad BOUGHANEM Zoubir M. SOUISSI Mohamed BEDERINA GÉRANT-DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Fouad BOUGHANEM DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Nacer BELHADJOUDJA P.A.O. : «Le Soir» PUBLICITÉ Le Soir : SIÈGE - Fax : BUREAUX REGIONAUX : BOUMERDÈS «Résidence Badi», bt 3, 2 e étage, RN n 24, Boumerdès-ville Tél./fax : (024) lesoir - ANNABA 19, rue du CNRA (Cours de la Révolution) Tél. : Fax : Télex : BLIDA 103, Avenue Ben-Boulaïd Blida Tél./Fax : Tél. : CONSTANTINE 9, rue Bouderbala (ex, rue petit), Constantine Tél. : Fax : ORAN 3, rue Kerras Aoued. Tél. : SÉTIF Rue du Fida, centre commercial Zedioui 1 re étage, Sétif. Tél. : TIZI-OUZOU Bt Bleu,cage C (à côté de la CNEP) 2 e étage, gauche Tél./Fax : Tél. : MASCARA Rue Senouci Habib Maison de la presse. Tél.Fax : TLEMCEN Cité R hiba Bt n 2 RDC. Tél. : / Fax : BOUIRA Gare Routière. Lot N 1. 3 e étage - Tél. : m BÉJAÏA 19, rue Larbi Ben-M hidi (rue Piétonnière), Béjaïa-ville Tél. : Fax : BORDJ-BOU-ARRERIDJ 2, rue Cherifi Mohamed (près du cinéma Vox) Tél./Fax : (035) IMPRESSION Centre : S.I.A Alger Est : S.I.E Constantine Ouest : S.I.O Oran DIFFUSION Est : Sodi-Presse Centre : Le Soir Ouest : MPS Tél.: Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l objet d une réclamation. NOTRE JOURNAL fait sienne cette citation de Joseph Pulitzer, fondateur du journalisme moderne : «Il (son journal, ndlr) combattra toujours pour le progrès et les réformes, ne tolérera jamais l injustice et la corruption ; il attaquera toujours les démagogues de tous les partis, n appartiendra à aucun parti, s opposera aux classes privilégiées et aux exploiteurs du peuple, ne relâchera jamais sa sympathie envers les pauvres, demeurera toujours dévoué au bien public. Il maintiendra radicalement son indépendance, il n aura jamais peur d attaquer le mal, autant quand il provient de la ploutocratie que de ceux qui se réclament de la pauvreté.»

3 Actualité Dimanche 5 juillet PAGE 3 LE PRINCIPE N EST PLUS IRRÉVERSIBLE Retour vers la dette extérieure? L Algérie devrait recommencer à s endetter auprès des marchés extérieurs, une option que la gouvernance économique et politique a considérée hérétique jusque-là mais qui risque d être incontournable dans le contexte de précarité de la conjoncture financière et économique du pays. Cherif Bennaceur - Alger (Le Soir) - Sus à l endettement extérieur. Le développement socioéconomique du pays doit être financé localement, sur fonds propres. Deux principes que la gouvernance économique algérienne a longtemps considérés pérennes, immuables, infrangibles durant au moins les dix dernières années. Fort endettée vers la fin des années 1980 et en situation de quasi-cessation de paiements, l Algérie a été obligée, durant les années , d emprunter auprès du Fonds monétaire international (FMI), de subir ses conditionnalités et de mettre en œuvre un plan d ajustement structurel assez contraignant. Une contrainte que le pays a pu néanmoins surmonter, relevant les défis imposés en termes de gestion optimale des ressources et des dépenses, pourtant dans un contexte sécuritaire et politique difficile et des revenus d exportations d hydrocarbures très faibles. Une contrainte que les exécutifs en place depuis 1999, échaudés par la conjoncture des deux décades précédentes, n ont pas voulu subir, en décidant de ne plus recourir aux marchés financiers extérieurs pour financer les divers programmes de développement économique, infrastructurel et social. Cela dans le contexte où la situation financière du pays s est bien améliorée et consolidée durant la décade écoulée, la hausse progressive des cours du pétrole aidant. Dans une attitude quasiment d arrogance, l Algérie a cessé d emprunter auprès des marchés extérieurs et a même procédé au remboursement anticipé de sa dette extérieure, durant la mi Une décision que les économistes et analystes financiers ont considérée non pertinente sur le plan de l orthodoxie financière, de la logique, de la simple règle économique. Or, le contexte actuel est fortement marqué par la réduction drastique des revenus extérieurs et l aggravation des déficits de la balance commerciale et des paiements. Certes, l économie algérienne dispose d une certaine marge de manœuvre, bénéficiant encore d une épargne conséquente (disponibilités du Fonds de régulation des recettes, réserves officielles de change, liquidités bancaires conséquentes ). Toutefois, le risque que l Algérie se retrouve contrainte, après avoir épuisé ces disponibilités, de devoir s endetter de nouveau à l extérieur est patent. Le recours ou le retour à l endettement extérieur n est pas à écarter, laissait entendre récemment le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, mais à terme. Ainsi, le refus de tout endettement à l extérieur ne constitue plus un principe immuable. Or, l Algérie devrait-elle revenir Aggravation des déficits de la balance commerciale. auprès des marchés extérieurs maintenant ou lorsque la conjoncture l imposera inéluctablement? Selon l expert en ingénierie financière, Farid Bourennani, notre pays n aurait «jamais» dû rester en marge du système financier. Le remboursement anticipé de la dette a été certes une mesure utile mais le pays aurait pu cependant continuer en même temps de contracter des prêts, les rembourser et pouvoir emprunter de nouveau, considèrera-t-il. De même que l emprunteur pouvait gérer le coût de la rémunération ainsi que le coût du risque induit, des coûts au demeurant régressifs. Le pays démontrerait ainsi sa solvabilité, son statut de bon payeur et sa réputation, suscitant la confiance de la place financière internationale et bénéficiant par conséquent d une bonne notation externe. Mais en se déconnectant du marché financier, en misant exclusivement sur ses fonds propres pour financer ses divers projets de développement notamment infrastructurels, leur affectant d importants fonds publics sans contrepartie réelle et des projets assez couteux, l Algérie a manqué de conforter sa réputation sur le plan financier international. Cependant, cet expert estime que notre pays peut encore revenir sur le marché international. «Le plus tôt serait le mieux considère-t-il, à charge cependant de savoir renouer avec les prêteurs, susciter leur confiance.» Il s agirait de recommencer à s endetter, de contracter des prêts ciblés, «par tranches» et en fonction des besoins d investissements, au-delà de la question CONJONCTURE POLITIQUE ET ÉCONOMIQUE Photo : DR du taux d intérêt et des coûts induits. Au-delà, les coûts seront plus chers et difficiles à gérer, la réputation de bon payeur ayant justement fait défaut jusque-là. Ce faisant, la question d aller ou de ne pas y aller, de contracter ou non des prêts à l international relève de la responsabilité des agents économiques, tiendra à préciser un autre expert en ingénierie financière. Ces agents ont latitude à agir, certes au cas par cas, considèrera-t-il, appelant à sortir de tout dogmatisme dans le domaine financier, économique, commercial. Toutefois, il estime que l Algérie devra revenir sur le marché extérieur dans tous les cas, une éventualité que les experts escomptent selon diverses projections au plus tard vers le début Il serait donc opportun de commencer à faire appel aux marchés extérieurs, relèvera-t-il. Adoptant un point de vue différent, un universitaire spécialiste des questions bancaires et financières estime quant à lui que la question du recours à l endettement extérieur ne se pose pas encore, au regard des efforts impulsés dans le domaine de la rationalisation du commerce extérieur et d une certaine marge de manœuvre. Certes, le retour sur le marché extérieur pourrait être incontournable, considère-til, même si cela ne se décrète pas. A charge cependant que les prêts contractés servent au financement de projets d investissement générateurs de valeur ajoutée et qui permettraient de rembourser les emprunts, et non l acquisition de biens de consommation. C. B. L Algérie fête aujourd hui 53 années d indépendance. Plus d une moitié de siècle après la fin d une longue période de colonialisme, le pays se retrouve plus que jamais face à son destin. Gouverné par un Président aux activités réduites presque à néant, le pays doit faire face aux conséquences des chutes des prix du pétrole après avoir échoué à s affranchir de la dépendance vis-à-vis des hydrocarbures. Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Comme le veut la tradition, la commémoration de la fête de l Indépendance revêtira un caractère purement folklorique. Les manifestations «culturelles» rivaliseront avec les hommages ponctuels dans un contexte très particulier. L Algérie «célèbre» l événement dans une conjoncture politique marquée par une quasi-léthargie. Faute de pouvoir assister aux cérémonies traditionnellement organisées à cette occasion, le président de la République a, une fois de plus, usé de l exercice qu il maîtrise le plus depuis quelques années : l envoi de lettre relayée par les canaux officiels. Dans celle d hier, il évoquait son état de santé qui, dit-il, ne l empêchera pas d accomplir son devoir jusqu au bout. Léthargie politique Réélu pour un quatrième mandat suite à une controversée révision de la constitution, le président de la République avait fait promettre par ses relais qu au lendemain de sa réélection, il entamerait le vaste chantier des réformes politiques. En tête de liste des promesses faites, la révision de la Constitution. Deux rounds de consultations plus tard, le brouillon de ce qui devrait constituer le prochain texte fondateur du pays n a toujours pas été libéré. Pire encore, à intervalles réguliers, une polémique impliquant de hauts responsables éclate au grand jour. C était le cas il y a quelques mois lorsque le président de l APN affirmait détenir une copie du fameux projet. Il sera aussitôt contredit par le patron du FLN puis recadré par le président du Conseil constitutionnel : officiellement, aucune copie n aurait encore reçu l aval de tous les cercles de décision. Dans l expectative, la classe politique n a cessé de réclamer le respect des Un 5 Juillet particulier échéances alors que l opposition a réussi le pari de se rassembler en pôle pour exiger le changement. Souvent critiquée, cette démarche aura eu le mérite d animer une vie politique quasiment inerte et de relancer le débat autour d un nécessaire changement. Dure réalité économique contre front social en ébullition Un changement qui ne devra pas seulement concerner la vie politique puisqu au plan économique, l Algérie pourrait être appelée à prendre un virage décisif. Assis jusque-là sur un confortable matelas de réserves de change grâce aux recettes des hydrocarbures, le pays s est réveillé sur la dure réalité de la chute des cours. Après avoir longtemps tenté de nier les évidences et de faire croire que le pays était à l abri, le gouvernement a fini par adopter le langage de la vérité. En présidant un Conseil des ministres, le président de la République appelait le staff de Sellal à ne plus occulter les réalités et à préparer l opinion nationale aux temps des vaches maigres. Une politique d austérité non assumée est en train d être mise en place. Le gouvernement tente de faire des économies là où il peut en affirmant rationaliser les dépenses. Pas plus tard qu hier, le Premier ministre réaffirmait que la politique économique du pays n était pas orientée vers l austérité mais que la prudence devait être de mise. Et pour cause, cinquante-trois années après son indépendance, le pays n a toujours pas réussi à instaurer une véritable économie productive ni encore moins à exporter hors hydrocarbures. Toutes les politiques visant à promouvoir les exportations hors hydrocarbures se sont avérées désespérément infructueuses. Avec le rétrécissement des recettes, c est toute la «générosité» de l Etat rentier qui est remise en cause. Au nom de la paix sociale, le gouvernement avait adopté une politique populiste. Les crédits au profit des jeunes promoteurs sont accordés sans aucune garantie. Au nom de cette même paix sociale, le gouvernement continue de se montrer rassurant, affirmant que le montant des transferts sociaux ne souffrira aucune coupe budgétaire. Un discours qui ne résistera certainement pas longtemps face à une situation économique des plus incertaines. N. I.

4 Actualité Dimanche 5 juillet PAGE 4 IL A INAUGURÉ HIER L EXTENSION DU MÉTRO HAÏ EL BADR-EL HARRACH Sellal réfute toute politique d austérité L extension du métro d Alger Haï El Badr-El Harrach a été inaugurée hier par le Premier ministre. Abdelmalek Sellal réfute toute politique d austérité et confirme l option du paiement obligatoire par chèque. Cherif Bennaceur - Alger (Le Soir) - C est une visite de travail assez ordinaire que le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a effectuée hier dans la wilaya d Alger. Point de grande halte ou projet d envergure à inspecter si ce n est des inaugurations d infrastructures socioéconomiques dont la réalisation a été assez tardive. Il s agit principalement de l inauguration par le Premier ministre de l extension de la ligne 1 du métro d Alger, reliant Haï El Badr à El Harrach, sur 4 km. Outre la station de Haï El Badr, cette extension comprend quatre stations souterraines (Bachdjarrah Tennis, Bachdjarrah centre, El Harrach gare et El Harrach centre). Mise en service non commercial depuis le 14 juin dernier, cette extension sera ouverte au public dès aujourd hui 5 juillet, permettant ainsi aux habitants des trois communes «Non et non à l extrémisme religieux», assure Sellal Sur un autre plan, le Premier ministre a réaffirmé la détermination de l Algérie à poursuivre sa politique de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme. «Les forces de l'armée nationale populaire (ANP) sont mobilisées pour lutter contre le terrorisme et tout extrémisme», dira Sellal en assurant que l'algérie dispose «d'une armée forte et d'un président qui veille», en soulignant que les pouvoirs publics «œuvrent pour la paix et le dialogue». Tout en opposant un «non et non à l'extrémisme notamment l'extrémisme religieux», une assertion à comprendre dans le contexte actuel marqué par le salafisme ambiant, Abdelmalek Sellal considèrera cependant la nécessité de poursuivre la politique de réconciliation nationale et dont les résultats sont «palpables» selon lui. C. B. desservies un accès en 20 minutes vers la Grande-Poste, dans des conditions de confort absolu (usage du téléphone, ascenseurs ). Ceci en attendant la mise en service de la seconde extension de la ligne 1 reliant la Grande-Poste à la Basse Casbah, sur 1,7 km et attendue en 2016, et d une troisième extension reliant Haï El Badr à Aïn Naâdja, sur 3,6 km et attendue également l année prochaine. Par ailleurs, et outre l inauguration assez tardive de la nouvelle Faculté de médecine d Alger, située à Ben Aknoun et d une capacité de places pédagogiques, et de la nouvelle Faculté de droit d Alger, située à Saïd-Hamdine et d une capacité similaire, Abdelmalek Sellal a lancé officiellement une nouvelle école de musique à Kouba, don de l Association des catholiques algé- Sellal en visite de travail dans la capitale. riens. Auparavant, le Premier ministre Outre l inauguration de la place El avait inauguré les trois piscines en Moukawama (la Résistance) à Sidi plein air réalisées dans le cadre du M hamed, Abdelmalek Sellal a procédé à la mise en service du stade du 5- projet d aménagement de oued El Harrach. Juillet-1962, après sa rénovation Outre l appel adressé à l Office des (consolidation et travaux d urgence parcs et loisirs d Alger (Opla) en vue modernisation). de réviser à la baisse les prix d accès Comme il a inauguré le barrageréservoir de Douéra, un grand com- à ces piscines, fixé actuellement à 1 plexe hydraulique d une capacité de 000 dinars, Abdelmalek Sellal a donné stockage de 87 millions de m des instructions pour la finalisation de 3 d eau des oueds Mazafran et El Harrach. la totalité du projet d aménagement et Lors d une visite au site industriel dépollution de oued El Harrach d ici la de Rouiba de l entreprise HB fin 2017, y compris le projet de réalisation d'une marina au profit du ministèduction de cartes intelligentes, et dans Technologies, spécialisée dans la prore de l'aménagement du territoire, du une déclaration, le Premier ministre a Tourisme et de l'artisanat. L article 87 bis appliqué dès le mois prochain L abrogation de l article 87 bis du Code du travail sera appliquée dès le mois d août prochain, assurait hier le Premier ministre. Une application qui sera effective «malgré la chute des prix du pétrole», relèvera Abdelmalek Sellal. Et de préciser que cette application bénéficiera notamment aux bas salaires et que l Etat «continuera d'apporter son aide à l investissement». C. B. Photo : NewPColèreress récusé toute politique d austérité. «La politique du gouvernement consiste à rationaliser les dépenses publiques. Mais cette rationalisation n'est pas de l'austérité», dira Abdelmalek Sellal, dans le contexte de chute des cours du pétrole. «Ce n est pas l austérité, car l austérité n amène pas les richesses», déclarera-t-il, considérant que c est la politique de croissance qui génère seule ces richesses. En ce sens, il estimera que la baisse des prix du pétrole constitue «une occasion pour modifier la politique économique du pays dans le but de sortir de la dépendance des hydrocarbures et de créer de la richesse et de l'emploi». L opportunité, selon le Premier ministre, d œuvrer à «aider les opérateurs à produire plus» à travers les mécanismes de soutien. Un déplacement qui permettra, ce faisant, au Premier ministre, de réagir à la polémique sur l obligation de paiement par chèque des transactions supérieures à 1 million de dinars. Une option, décriée principalement par des cadres du FLN dont le Premier ministre est membre, qu Abdelmalek Sellal confirmera pourtant selon les propos rapportés par un site électronique. Ainsi, le Premier ministre assurera que l Algérie «n a pas d autre politique pour aboutir progressivement» à la réduction des paiements cash. Voire, «avec le temps, les Algériens utiliseront tous les moyens modernes» de paiement, observe Sellal qui ajoute que tous ceux qui ont des liquidités en dehors du circuit formel doivent les intégrer dans le marché formel pour alimenter le Trésor public afin de permettre aux investisseurs de financer leurs projets». C. B. LE PREMIER MINISTRE A EFFECTUÉ UNE VISITE À HB TECHNOLOGIES L exécutif découvre l existence d une entreprise de production algérienne Le gouvernement découvre l existence d un producteur algérien majeur dans le domaine de la production et personnalisation de cartes à puces. C est le sentiment qui domine la visite, effectuée hier matin par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, accompagné par neuf ministres, au site industriel de l entreprise privée HB Technologies, situé dans la zone industrielle de Rouiba. Les représentants de l exécutif ont été «agréablement surpris» de constater l existence d une entreprise qui active réellement dans la fabrication de cartes intelligentes, observera le P-dg de HB Technologies, Abdelhamid Benyoucef qui qualifiera la visite du Premier ministre de «très utile» et «intéressante». Qu il ait été mal ou insuffisamment informé, le gouvernement constate enfin que l Algérie dispose d un opérateur actif dans le domaine de la technologie de pointe, la production et non le montage. «Nous ne sollicitons aucune aide des pouvoirs publics mais nous souhaitons seulement que l on nous fasse confiance», affirmera le manager de cette entreprise au Premier ministre. Un appel à la confiance auquel Abdelmalek Sellal répondra par l engagement de l exécutif à soutenir la production nationale, les compétences nationales, invitant à lever «les entraves bureaucratiques pour faciliter la création de start-up, notamment par les jeunes». Soit «revoir la donne» dans ce domaine, considérera le Premier ministre, évoquant des mécanismes à même d encourager la production dans le domaine de la technologie. Lancée depuis 2004, HB Technologie active dans le secteur de la production et personnalisation de cartes intelligentes, le développement de logiciels et la fourniture de solutions pour la monétique et l identitaire. Avec un chiffre d affaires de l ordre de plus de 1,5 milliard de dinars, un effectif de 140 personnes et une production de 30 millions de cartes (cartes SIM, cartes de recharge, cartes Fin de suspense pour les candidats ayant passé les épreuves du brevet d'enseignement moyen. Les résultats du BEM sont connus depuis hier et le taux de réussite est estimé à 53,97%. Les candidats à l examen de baccalauréat attendront jeudi, pour prendre connaissance de leurs résultats. Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Soulagement pour les collégiens de fin de cycle moyen. Les candidats à l examen de BEM ont pris connaissance depuis hier des résultats affichés au niveau de l ensemble des établissements scolaires et sur le site de l Onec. Le taux de réussite national est de 53,97%. Soit admis, d identification bancaire, puces de contrôle d accès logique et cartes de paiement), HB Technologies fournit les opérateurs de téléphonie mobile, Algérie Poste mais aussi le ministère de la Justice dans le domaine de la signature électronique (cartes PKI). Outre l offre de solutions de chronotachygraphie un peu plus de la moitié des candidats ont obtenu la moyenne requise de 10/20 à l examen. Les filles occupent la première place avec un taux de réussite de 61,53% contre 45,69% pour les garçons. Cependant, ils seront plus nombreux à accéder au cycle secondaire. Le ministère de l Education nationale précise que le passage ÉDUCATION 53,97% de réussite au BEM Soulagement pour les uns et déception pour les autres. au palier secondaire est assuré aux candidats ayant une moyenne égale ou supérieure à 10 sur 20, calculée sur la base de la moyenne obtenue à l'examen national et celle de l'évaluation continue de l'année. Le nombre total des candidats au BEM a enregistré cette année une baisse de 12,09% par rapport à l'édition précédente qui avait pour le compte du ministère des Transports, cette entreprise a été retenue par Naftal pour le développement du logiciel et l installation de logiciels dans le cadre du projet de cartes-carburants. C. B. Photo : NewPColèreress concerné candidats, selon l'office national des examens et concours. Parmi le nombre global des candidats, 3898 sont issus des écoles privées, 174 candidats aux besoins spécifiques, candidats issus des centres de rééducation. Le nombre de candidats libres est estimé à alors que celui des filles est supérieur à celui des garçons avec, respectivement, contre L année dernière, le taux de réussite national à l'examen du brevet d'enseignement moyen était de 59,54%. En 2013, le taux de réussite était de 48,00% contre un taux record des admis en 2012 avec 72,10%. Les collégiens peuvent souffler à présent après l annonce des résultats. Les candidats du bac, eux, devront patienter jusqu à jeudi, pour être fixés sur leur sort. S. A.

5 Actualité Dimanche 5 juillet PAGE 5 MALGRÉ SA «CONDITION PHYSIQUE ACTUELLLE» Bouteflika déterminé à rester J y suis, j y reste. C est le message véhiculé par la missive de Bouteflika à l occasion du 5 Juillet. Le chef de l Etat y affirme avoir accepté «le sacrifice» d un quatrième mandat en dépit de sa condition physique. Il ajoute qu il s attellera à aller au bout de son mandat présidentiel. Dans la foulée, il annonce que le projet de révision de la Constitution a atteint son stade «ultime». Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Saisissant l occasion de la célébration de la fête de l Indépendance, le président de la République n a pas dérogé à la règle en rendant public un message dans lequel il aborde plusieurs sujets d actualité. A leur tête, son état de santé et ses intentions. Bouteflika est clair sur ce point : il ne compte nullement jeter l éponge à mi-mandat. Le chef de l Etat écrit en effet avoir accepté un quatrième mandat en réponse aux «sollicitations populaires». Un «sacrifice malgré ma condition physique actuelle», estime Bouteflika qui affirme qu il s attellera à accomplir ce devoir «conformément au mandat que m'a confié la majorité de notre peuple». Autre promesse réitérée par Bouteflika : l aboutissement du projet de réforme de la Constitution dont le projet «est en phase de finalisation ultime», ditil. Le retard accusé dans ce projet fait l objet de vives critiques, notamment de la part de l opposition. Cette dernière est d ailleurs saluée par le chef de l Etat. Il lui exprime sa considération, estimant que «dans le respect de la déontologie démocratique, l'opposition est dans son rôle». Abordant le volet des libertés individuelles, Bouteflika dira que ces dernières ont enregistré des avancées incontestables, grâce aux réformes introduites dans le domaine de la justice, et l'algérie s'honore de n'avoir aucun prisonnier politique ou d'opinion, ni aucun journaliste détenu pour délit de presse. Les champs politique et associatif comptent chacun des dizaines d'acteurs, s'exprimant et agissant tous sans contraintes». Au plan économique, le chef de l Etat réfute les analyses faisant état de la prolifération de la corruption TROIS SEMAINES APRÈS LE CONGRÈS DE SON PARTI Benflis revendique militants Trois semaines après la tenue de son congrès constitutif, le parti de l Avant-garde des libertés revendique déjà près de militants à travers l ensemble des wilayas du pays et des militants par milliers parmi notre large diaspora disséminée aux quatre coins de la planète. M. Kebci - Alger (Le Soir) - C est ce qu a indiqué, hier samedi, son premier responsable, à la fin de la toute première réunion du bureau politique issu de ce congrès constitutif tenu, pour rappel, les 13 et 14 juin écoulé qu il a présidé. Ali Benflis a également annoncé que le dossier d agrément de son nouveau-né sera déposé au ministère de l Intérieur et des Collectivités locales au courant de cette semaine. Soit dans les délais d un mois suivant les travaux du congrès constitutif que prévoit la loi régissant les partis politiques qui stipule, par ailleurs, que les fondateurs du parti ont deux mois à partir de la date de dépôt du dossier d agrément pour savoir le sort réservé à ce dernier par les services du ministère de l Intérieur et des Collectivités locales. Et l une des missions majeures de la nouvelle direction du parti, la structuration selon les nouveaux statuts adoptés lors du dernier congrès avec, notamment, une attention accrue accordée à notre diaspora. Benflis parle de pas moins de 18 fédérations devant être mises sur pied en France au vu de la densité de notre communauté qui y est établie. Cela dit, cette toute première session du bureau politique composé de 35 membres, instance appelée à se réunir le premier samedi de chaque mois conformément à son règlement intérieur adopté à l occasion, a eu à prendre acte de sa pleine satisfaction des succès remarquables du congrès constitutif du parti avec notamment, une représentation tout aussi remarquable de la jeunesse, de la femme et des élites nationales aussi bien au sein de la base militante qu au sein de ses instances dirigeantes. Le président Abdelaziz Bouteflika. Autre résolution phare de cette première réunion du bureau politique du parti des Avant-gardes des libertés, l adhésion du parti au pôle des forces du changement et à l instance de concertation et de suivi de l opposition dont Benflis était respectivement coordinateur et membre à titre de personnalité nationale. A l occasion, les membres du bureau politique ont salué «l unité des rangs de l opposition nationale et son rassemblement autour d une vision globale et cohérente destinée à hâter la sortie du pays des impasses politiques, économiques et sociales vers lesquelles il a été conduit». De plus, ils ont réaffirmé la détermination des Avant-gardes des libertés d être une partie intégrante et active de cette opposition nationale légitime, responsable et constructive avec laquelle il partage pleinement le projet d une alternative démocratique que devront bâtir ensemble toutes les Algériennes et tous les Algériens de manière ordonnée, consensuelle, graduelle et apaisée». M. K. CONFÉRENCE DE PRESSE DU SG DE L ANR Belkacem Sahli plaide pour le respect de la légitimité institutionnelle S inscrivant sans aucun doute dans une perspective d intégrer l Alliance présidentielle, le président de l Alliance nationale républicaine (ANR), M. Belkacem Salhi, a plaidé pour le respect «de la légitimité institutionnelle», en invitant les partis de l opposition «à attendre les prochaines échéances électorales pour se lancer dans la course pour la prise du pouvoir». Abder Bettache - Alger (Le Soir) - C est à l occasion de la célébration du double anniversaire de l indépendance du pays mais aussi du 20 e anniversaire de la création de l ANR ( ), que le président de l Alliance nationale républicaine, qui était dans un passé récent ministre de la Communauté algérienne à l étranger, a organisé un point de presse au siège de son parti. Lors de cette rencontre avec la presse qui n a duré qu une vingtaine de minutes, le conférencier a mis en évidence les «principes» du 1 er Novembre 1954 et de la «symbolique» du 5 Juillet 1962 qui, selon lui, doivent constituer les «garde-fous de l Algérie de 2015». C est dans cette optique, qu il a invité les partis de l opposition «au respect des institutions et des principes qui régissent la vie politique du pays». Pour M. Sahli Belkacem, «au sein de l ANR, nous défendons la légitimité des institutions, mais d un autre côté, nous considérons qu une critique constructive doit faire partie du jeu politique tel que défini par les lois de la République». Le conférencier s est dit pour un «consensus national» et «une stabilité de la classe politique, qu elle soit celle qui est actuellement au pouvoir ou celle qui est dans l opposition». «Au sein de l Alliance nationale républicaine, nous défendons tous ces principes et nous considérons qu une situation de stabilité, soit au sein des partis politiques de l opposition ou ceux actuellement au pouvoir est garante d une stabilité du pays». Et d ajouter : «Notre parti plaide pour la constitution des alliances politiques et le regroupement des partis politiques par famille politique. C est une pratique politique qui permettra à chaque acteur de la société de se situer et fixer ses objectifs. Nous devons agir dans un esprit de modernité comme cela se fait sous d autres cieux». Par ailleurs, M. Belkacem Sahli a appelé au «respect de l éthique professionnelle dans tous les domaines d activité», citant en exemple «les dérapages enregistrés récemment par certaines chaînes de télévisions privées», comme il a considéré la lettre adressée par le vice-ministre de la Défense au secrétaire général du parti du FLN, «de pratique normale» et qui «ne devrait soulever aucune interrogation». Enfin, le conférencier a terminé son point de presse en laissant entendre que les prochaines années seront très animées en activités et enjeux politiques. A. B. Photo : Samir Sid estimant que «l'algérie n'est pas un champ de prédilection de la corruption. Certes, ce fléau s'est malheureusement infiltré dans notre pays mais il est aussi combattu sévèrement avec le glaive de la loi». A ceux qui émettent des doutes, le chef de l Etat conseille de se référer au rapport élaboré par l'instance des Nations-Unies chargée du suivi de la mise en œuvre de la Convention internationale pour la prévention et la lutte contre la corruption. Inévitablement, Bouteflika a évoqué l effondrement des cours des hydrocarbures affirmant que «cela affecte les revenus extérieurs de l'etat et nécessitera une rationalisation accrue dans la gestion des finances publiques, pour traverser cette perturbation économique mondiale». Se voulant rassurant, Bouteflika conclut en affirmant qu «outre quelques réserves de change accumulées, l'algérie dispose d'un potentiel économique important à valoriser davantage, et dispose aussi d'une jeunesse formée, capable de relever les défis contemporains des technologies et de la compétitivité» et d ajouter que ces atouts seront «libérés des pesanteurs bureaucratiques» et mis «à l'abri des fléaux parasitaires de la fraude, laquelle coûte tant au Trésor public, et constitue le pire ennemi de l'investissement économique honnête». N. I. SUITE À L AGRESSION D UN NON-JEÛNEUR PAR UN AGENT DE LA PROTECTION CIVILE À BOULIMAT Colère et indignation à Béjaïa Vendredi 3 juillet à Boulimat, quelque 25 km de la ville de Béjaïa, en début d après-midi, M e Sofiane Ikken, avocat et militant pour l autonomie de la Kabylie et membre également de la Ligue algérienne des droits de l Homme a été violemment agressé par un agent de la Protection civile (brigade de Boulimat) pour le motif de «non-observation du jeûne».«je me trouvais dans un coin retiré, pourtant loin des regards des autres baigneurs. J insiste sur le fait qu avec mon ami, nous ne nous sommes pas mélangés à la masse qui est venue se baigner en cette journée caniculaire», témoigne Sofiane Ikken, et de poursuivre «l agent m a clairement menacé que si je prends encore la bouteille d eau, il cassera le bout de bois sur mon dos!» Aussitôt, trois autres maîtres-nageurs quittent leurs postes pour «porter main-forte à leur collègue». M e Ikken appelle la police, mais le standardiste lui répond que «ce n est pas notre secteur de compétence». Il appelle ensuite la gendarmerie qui aurait, selon M e Ikken, donné également raison à l agent de la Protection civile et aurait dit textuellement au concerné : «Nous intervenons une fois qu il te massacrera!» M e Ikken Sofiane s est dit décidé à ne pas lâcher cette affaire et compte déposer une plainte contre l agent de la Protection civile «reconverti en police des mœurs au lieu de braquer ses jumelles vers la mer et sauver des vies». Le mouvement associatif local et des militants de la cause identitaire et de la démocratie ainsi que de nombreux syndicalistes ont vivement réagi à cette agression. Les animateurs du Manifeste kabyle condamnent avec la plus grande vigueur l agression dont a été victime leur camarade M e Sofiane Ikken par un agent de la Protection civile au niveau de la plage de Boulimat de Béjaïa. «Cette agression qui vient après une série de sorties des gardiens de la morale religieuse en Kabylie, renseigne de la volonté du pouvoir de mettre la société kabyle au pas et de la normaliser», écrivent les animateurs du manifeste dans leur document. Pour les rédacteurs du document, les atteintes aux libertés individuelles et à la liberté de conscience, pourtant garanties par la Constitution, par ceux qui sont censés même les défendre remettent en cause de manière flagrante les fondements élémentaires de toute République. «Le refus des services de sécurité de porter assistance à une personne se sentant menacée dans son intégrité physique et touchée dans son honneur est révélateur d un deal contracté avec le salafisme provocateur et intolérant», s indigne-t-on. Tout en exprimant leur solidarité à leur camarade Ikken Sofiane, les animateurs du Manifeste kabyle se sont engagés à s associer à toute action judiciaire que la victime compte entreprendre. A. Kersani

6 Régions Le Soir Dimanche 5 juillet PAGE 6 BLIDA Trois morts et trois blessés sur les routes Le week-end dernier a été mortel à Blida où trois personnes sont décédées et deux autres grièvement blessées dans trois accidents survenus tous sur l autoroute Est-Ouest. Le premier, qui a eu lieu vendredi dernier à 16 h 35 à Oued Djer, à l extrême-ouest du chef-lieu de wilaya, a fait deux blessés graves après qu un véhicule utilitaire transportant des pastèques eut percuté de plein fouet un camion à l arrêt pour cause de panne. Le deuxième accident et le plus mortel, puisqu une femme de 37 ans et sa fille de 6 ans y sont décédées alors qu une autre fillette a été grièvement blessée, s est produit le même jour à quelques minutes d intervalle entre Mouzaïa et El Affroun lorsqu une voiture de marque Dacia Sandero a percuté un camion. Le troisième accident est survenu dans la nuit de vendredi à samedi plus exactement à 23 h 12, entre Beni Mered et Boufarik. Un homme de 64 ans qui voulait traverser l autoroute a été violemment heurté par une voiture. Il décéda lors de son transfert à l hôpital de Boufarik par les éléments de la Protection civile. M. B. et le Sud via Tiaret. Pour cela Relizane, située sur la fameuse route nationale n 4, abrite une des plus importantes stations urbaines et donc un passage obligé pour des milliers d usagers du transport urbain. En ce mois de Ramadhan, les revendeurs squattent ainsi les trottoirs quotidiennement du matin au soir pour y exercer leur commerce illégalement dans le but de gagner un peu d argent. Les usagers du transport urbain SOLIDARITÉ DURANT LE RAMADHAN 18 milliards de centimes pour les nécessiteux à Oum-El-Bouaghi De sources émanant de la Direction de l'action sociale DAS de la wilaya d'oum-el-bouaghi, nous avons appris qu'une somme de 18 milliards de centimes est destinée pour venir en aide aux nécessiteux des communes de la wilaya. Cette action de solidarité qui se reproduit chaque année en pareille occasion et qui vient dans le cadre d'une action de solidarité en direction des familles nécessiteuses. Cette année, le montant alloué à ces couches a atteint plus de 18 milliards de centimes qui seront répartis entre familles. Selon les mêmes sources, le nombre exact de nécessiteux recensés au interrogés sur cette présence envahissante affirment que cela ne les dérange nullement et peut même s avérer parfois utile pour effectuer des emplettes sur place au lieu de se rendre au marché ou dans les boutiques où les mêmes produits sont cédés à des prix bien plus élevés. Ces jeunes et moins jeunes vendeurs informels et en dépit de maintes interventions niveau des 29 communes serait de , soit une augmentation de plus de nouveaux nécessiteux qui sont venus s'ajouter à la liste. Ont participé à cette action de solidarité, la wilaya avec un montant de deux milliards de centimes, 1,756 milliard alloué par le ministère de la Solidarité et 14, 69 milliards, participation directe des assemblées populaires communales RELIZANE Les étals informels envahissent les trottoirs en ce mois de Ramadhan Le chef-lieu de Relizane est une localité connue pour être le point de transition servant à se rendre vers diverses directions à travers l Ouest, le Centre Jour de Ramadhan à Guelma En cette matinée de vendredi, la chaussée est presque déserte. La quasi-totalité des volets sont encore cadenassés. Le silence domine dans tous les coins de la cité. Une ambiance qui permet aux passants d'entendre une très belle récitation de versets coraniques s échappant d'une radio à l'intérieur d'une boucherie de la ville. Les rares riverains qui sont sortis pour faire des courses longent les murs pour échapper au soleil de plomb qui s'abat sur la région ces derniers jours, où le mercure a frôlé les 42 degrés. Le début de l après-midi est un peu plus animé à la place de l'indépendance, «lablassa» pour les autochtones, en face de la mosquée Abdelhamid- Ben-Badis, en plein centre-ville. Les Guelmis en groupes, vêtus de quamis et de djellabas se précipitent vers ce lieu de culte très fréquenté pour accomplir «Salat El djoumouaâ». Après la prière, la température est montée d un cran. Les fidèles envahissent le marché Harcha- Hacène, du centre-ville, voisin de la mosquée. C est à ce moment-là qu'ils font leurs courses. Dans ce souk, le plus ancien de Calama, tous les produits sont là, les fruits et légumes, les viandes, les feuilles de pâte pour bourek (louriket), la galette et autres produits alimentaires faits maison, et particulièrement les épices et piments et les herbes aromatiques. Certains jeûneurs sont attirés par la senteur agréable de la zlabia, de généreuses pâtisseries gorgées de miel ; ils terminent alors leur traditionnelle tournée à la rue Slimani-Ammar, en rôdant autour des ftaïria, marchands de ces gâteaux traditionnels. Mais il manque tout de même quelque chose, l'ambiance d'antan. Aujourd hui, bien que ce mois garde toujours son cachet, les citadins trouvent que le Ramadhan à Guelma a beaucoup perdu de son aura. «Le rythme vertigineux et le stress majeur de la vie de nos jours semblent bousculer certaines de nos traditions», nous confie un septuagénaire rencontré au marché Harcha-Hacène. Certaines anciennes familles de cette cité ont du mal à digérer tous ces bouleversements, ils vivent toujours ce mois à leur façon en conservant les habitudes et les traditions qui caractérisaient autrefois le Ramadhan d'antan. Noureddine Guergour AÏN-TÉMOUCHENT 300 enfants du Sud découvrent la grande bleue La Direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Aïn-Témouchent s'apprête à accueillir environ 300 enfants originaires des wilayas du Sud telles que El Bayadh, Béchar et Adrar. Cette opération s'inscrit dans le cadre d'un programme d'échanges entre les Maisons de jeunes des wilayas du pays en vue de propager la culture entre les jeunes. Selon le chef de service des activités de loisirs, il a été mis en place 8 centres de camping en plus des établissements primaires qui sont en charge de cette opération d'accueil des enfants dans de bonnes conditions, pour goûter aux plaisirs de la mer. En parallèle, un riche programme de saison estivale a été tracé en adéquation avec le mois sacré en plus des sorties en plein air en coordination avec les Associations des jeunes et l'office des jeunes. Dans la même foulée, des opérations de volontariat pour la protection de l'environnement, des forêts et des plages seront organisées pour instaurer chez ces jeunes le sens de la responsablilité et l'amour de l'environnement. S. B. des forces de l ordre pour leur faire quitter les lieux refusent d obtempérer et reviennent toujours. Ils justifient leur entêtement par le chômage persistant et l absence de perspectives d avenir. Ils avouent en outre, préférer ces petits boulots, même informels, plutôt que de céder à la facilité de dealer ou de voler pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles. Cela reste bien sûr contestable dans la mesure où une occupation informelle ne saurait être légitimisée, d autant que cela cause un tort réel aux commerçants, lesquels sont contraints de payer leurs impôts rubis sur l ongle sans pour autant réaliser des chiffres d affaires conséquents face à cette concurrence «déloyale». A. Rahmane APC ; se plaçant en tête, la commune de Aïn Mlila a dégagé deux milliards, suivi de Oum-El-Bouaghi avec 1, 5 milliard et Aïn Beida avec 1 milliard de centimes. Le Croissant Rouge a, lui aussi, participé avec 320 millions de centimes, la Direction des affaires religieuses a injecté une somme de 350 millions de centimes relevés des fonds de la Zakat. Les mêmes sources nous font savoir aussi que l'opération de distribution qui est en numéraire pour une somme de DA par famille a atteint le chiffre à la veille du mois de carême et se poursuit régulièrement à travers les différentes communes. En plus de cette action, nous avons appris que la wilaya a mis à la disposition des nécessiteux et les passagers pas moins de 20 restaurants, en plus de ceux ouverts par des bienfaiteurs, en mesure d'offrir plus de repas chauds, entre servis et emportés. À noter que les citoyens ont, eux aussi, fait preuve de solidarité en offrant des vivres aux nécessiteux. Moussa Chtatha TAHER (JIJEL) Une commission d enquête sur le blocage de l APC Tirant profit de la tenue de la deuxième session ordinaire de l Assemblée populaire de wilaya avant-hier, le docteur Mimoune Abdelmalek, élu de ladite assemblée sous la casquette FLN a demandé au wali de dépêcher une commission d enquête à Taher pour faire la lumière sur le blocage de l Assemblée populaire communale de ladite commune. L intervenant a déploré la situation de plus en plus difficile qui prévaut dans cette importante commune tout en lançant un appel au premier responsable de la wilaya pour intervenir afin de mettre un terme à ce blocage. Il convient de souligner que ce blocage qui perdure depuis plus d une dizaine de mois a lourdement pénalisé les citoyens de cette commune. Rappelons que le wali a confié la gestion des affaires courantes de la commune au chef de daïra et à un administrateur. B. M. C. NAÂMA Six individus arrêtés pour trafic de drogue Agissant sur renseignements faisant état de la vente de drogue dans un kiosque multi-services sis à Naâma, les éléments de la BRI, relevant de la Sûreté de wilaya de Naâma, ont fait aussitôt une descente sur les lieux et ont procédé à l arrestation du propriétaire du local qui répond aux initiales de S. H. âgé de 30 ans et deux de ses complices répondant aux initiales de Y. S. et N. K. en possession d importantes quantités de kif traité et de psychotropes. Par ailleurs, à Mécheria, les éléments de la police judiciaire ont interpellé trois individus dont l âge varie entre 25 et 30 ans répondant aux intiliales de S. M., F. K. et L. D. Après une opération coup-de-poing, d importantes quantités de psychotropes et de plaquettes de kif traité qui se trouvaient en leur possession ont été récupérées. Les six mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt par les instances judiciaires. B. Henine KHENCHELA Saisie de 5 kilos de cannabis Suite à des informations recueillies, les services de la lutte contre les stupéfiants ont mis la main sur une grande quantité de cannabis prête à l écoulement et à la consommation au sein d'un domicile situé dans un quartier populeux du chef-lieu de la wilaya. En effet la perquisition effectuée par les mêmes services a permis de saisir cette quantité et d arrêter une personne alors que le deuxième suspect s'est évaporé dans la nature. La police a declenché immédiatement une opération de recherche pour neutraliser l'évadé et un réseau probable. Benzaïm A.

7 Régions Le Soir Dimanche 5 juillet PAge 7 TIPASA Sidi Moussa, future ville nouvelle? Telle est la ligne directrice présentant un intérêt stratégique pour la wilaya de Tipasa dans le cadre du Schéma national d aménagement du territoire (SNAT) 2030, et qui constitue le cadre de référence pour toute étude relative à l'aménagement du territoire. Selon ses concepteurs, ce schéma traduit pour l'ensemble du territoire national les orientations et les prescriptions stratégiques d aménagement et de développement durable à l horizon 2030, et propose des dynamiques de rééquilibrage territorial, notamment pour le freinage de la littoralisation, l équilibrage du littoral et la mise en place d un système urbain hiérarchisé et articulé Ainsi, toujours selon ses concepteurs, en matière d équilibre régional, ce schéma permet la mise en œuvre d une stratégie territoriale de rééquilibrage forte entre les grandes composantes du territoire algérien : le littoral et la montagne, les Hauts-Plateaux et le Sud en vue de créer les conditions d attractivité et de compétitivité des territoires, et, partant ouvrir à l'international les territoires en s adaptant aux exigences de l'économie mondiale. Un autre point important est ciblé par ce schéma, celui de la mise en œuvre de l équité territoriale en revitalisant les territoires ruraux, ainsi que le rattrapage et la mise à niveau des zones à handicaps. Les concepteurs de ce schéma estiment qu en matière d équité territoriale, ce dernier permettra de réduire les inégalités économiques et sociales dont souffrent les populations des zones rurales et urbaines défavorisées. C est à ce titre que Le plan d aménagement du territoire de la wilaya de Tipasa constitue l'un des instruments les plus appropriés pour la mise à niveau et le rééquilibrage du territoire de la wilaya. Les concepteurs du schéma proposent dans ce cadre deux grands scénarios : Un scénario tendanciel basé sur l hypothèse du croît naturel ayant une portée didactique, qualifié cependant d inacceptable, par ses concepteurs car il prolonge dans l espace et dans le temps les principaux déséquilibres et dysfonctionnements constatés. Quant au scénario prospectif, il est estimé souhaitable car il permet un rééquilibrage pour un territoire durable, compétitif, équilibré et solidaire conforme aux orientations du SNAT Ce dernier, dans sa stratégie de répartition des populations et des activités, prône le redéploiement démographique de 10% de la population future vers les régions des Hauts-Plateaux et du Sud pour décongestionner le littoral. Quant à la maîtrise et l étalement urbain métropolitain, il est proposé la création, d une ville nouvelle à Sidi Amar (Tipasa). Cette ville, versée dans l'industrie et la technologie de l'environnement (ITE), un technoparc y est prévu et sera versé dans la recherche et le développement de la pêche et l aquaculture et sera fortement connecté à l'école de pêche de Cherchell et au centre de pêche continentale. A ce titre, deux variantes ont été proposées pour ce scénario : La première variante sans ville nouvelle verra le reste de l excédent, évalué à personnes, qui sera redéployé vers le plateau de Sidi Moussa (extension urbaine) apte à accueillir cette population supplémentaire. Cependant, étant donné le potentiel en sols agricoles (en régression) de la wilaya, ce projet de création d une ville nouvelle à Tipasa a été remis en cause par les acteurs de la wilaya, qui, en définitive, ont opté pour le scénario de rééquilibrage (sans ville nouvelle), pour corriger les déséquilibres et les disparités spatiales et sociales. A terme, selon cette première variante et sur la base des objectifs et principes retenus, la population totale de la wilaya atteindra habitants en Quant à la deuxième variante avec l option de création de la ville nouvelle, il y aura la reconduction de la première variante, avec comme option la création de la ville nouvelle de Sidi Moussa, un site alternatif au premier site proposé et devant contenir habitants où habitants représentent un apport extérieur dans le cadre du redéploiement et de la maîtrise de l'urbanisation de la grande ville d'alger ; tandis que personnes représentent l'excédent de la wilaya à redéployer dans le cadre du rééquilibrage interne. A terme, selon cette deuxième variante et sur la base des objectifs et principes retenus, la population totale de la wilaya atteindra habitants en Le schéma proposé estime que la commune de Nador qui aura à accueillir la population additionnelle, issue du redéploiement ( habitants ), devrait s accroître au rythme soutenu de 13% /an entre 2020 et L'évaluation des besoins en superficie et en logements pour la commune de Nador s établirait selon le scénario retenu basé sur une maîtrise de la croissance de la population et des communes Est de la wilaya (Mitidja et Sahel), cela d une part, tandis que pour la dynamisation de la partie Ouest de la wilaya, ce scénario suppose de mettre en place toutes les conditions susceptibles d'aider à l'amorce du processus de rééquilibrage escompté à la faveur de la maîtrise de la croissance urbaine des agglomérations saturées ; l organisation des espaces autour de la dimension culturelle et enfin d organiser des espaces en vue de protéger les terres agricoles de la Mitidja ouest. L ensemble de ces actions requiert la mise à niveau, la dynamisation et le désenclavement des communes de la partie ouest (zone montagneuse) de la wilaya. Parmi les principales orientations préconisées, figurent la maîtrise et le développement urbain et la restructuration des grands centres. Un ensemble d action nécessitant le développement de l'activité agricole ainsi que le développement du tourisme par l'aménagement des ZEST identifiées par le SDAT et décrétées. En marge de ces actions, figurent le développement de l'activité pêche et la protection de l'environnement Un autre aspect retenu, par ce schéma est celui de la limitation et le contrôle de la conurbation. En effet, les villes importantes : Bou- Ismaïl, Fouka et Koléa, notamment avec son nouveau pôle universitaire et son statut administratif, garderont toutefois leur rôle de pôles structurants et vont seconder par Photo : DR des fonctions de complémentarité et de soutien le pôle primaire, qu est l agglomération de Tipasa (ville relais/métropole). Quant aux agglomérations de Douaouda, Khemisti, Chaïba, Aïn Tagouraït et Attatba, en tant que pôles tertiaires, elles auront à appuyer les 3 pôles secondaires précités. Pour la partie agriculture, les orientations retenues dans le cadre de ce schéma directeur pour la wilaya de Tipasa à l horizon 2030 sont, le maintien du maraîchage sur la zone littorale sur une superficie de ha, la réhabilitation de l aire d irrigation de Douaouda sur une superficie de 500 ha (communes de Douaouda et Fouka), l implantation de ha d agrumes dans les communes de Chaïba, Koléa et Attatba. Quant à l aspect touristique, il portera sur les trois ZEST décrétées (210 ha) et concernant Douaouda, Bou Haroun et Aïn Tagouraït,qu il s agira d aménager. La ZEST de Mazafran est proposée pour le classement sachant que l aménagement des ZEST représente la forme la plus opportune de l occupation des terres au niveau du littoral pour maîtriser l extension indésirable de l'urbanisation. Houari Larbi La pénurie des médicaments inquiète les malades La pénurie des médicaments inquiète les malades d autant plus qu elle est récurrente et semble, cette fois-ci, s installer dans la durée au grand désespoir de ces derniers. En effet, les officines de pharmacie de Sidi-Bel-Abbès voient, impuissantes, leurs étagères se vider et la pénurie qui sévit actuellement semble sans fin Les mal logés de la localité de Oued Taourira, dans le sud de la wilaya de Sidi- Bel-Abbès, ont été agréablement surpris en ce début du mois de Ramadhan avec l affichage de la liste des logements sociaux. pour les malades qui ne peuvent s expliquer la situation. Cette pénurie qui touche beaucoup de pathologies assez sérieuses, à savoir les maladies cardiaques, endocriniennes, urologiques, génitales, ophtalmiques etc., enfonce un peu plus les malades dans leur détresse. Pour certains médicaments, il SIDI-BEL-ABBÈS n existe aucune substitution en princeps ou en générique à l exemple de Lopress 100, Locotrop, Optiflox, Polyginax, Sintrom, Glucoboy, Tergynan, Visceralgin, Nibiol, Maxolin, Progestogel, Loxen, Locopred et bien d autres médicaments et produits vitaminés. Pour les malades, c est la croix et la bannière pour trouver En effet, cette petite localité est apparemment sans crise de logement puisque 27 demandeurs ont prétendu à un toit et 10 d entre eux ont été satisfaits. Cette opération d attribution de logements ne leurs médicaments qu ils vont devoir aller chercher dans d autres wilayas de l ouest et pour les plus chanceux à partir de l étranger. Quelle est l origine de cette pénurie? Une question que se posent les gérants d officines pharmaceutiques autant que les malades. A. M. Affichage de la liste des logements sociaux à Taourira semble pas faire de mécontents puisqu aucun mouvement de contestation n a été enregistré après l affichage des noms de bénéficiaires. A. M. Un prévenu s enfuit du tribunal où il était jugé Dans la journée de jeudi dernier, un jeune qui comparaissait devant le juge du tribunal de Sidi-Bel-Abbès pour être jugé dans le cadre d une affaire d agression a trompé la vigilance des policiers pour prendre la fuite et se mêler à la foule. Mais les policiers venus en renfort ont vite fait de maîtriser la situation et prendre en chasse le fuyard qui sera finalement arrêté et remis une fois de plus à la justice. A. M.

8 Entretien Dimanche 5 juillet Page 8 BADR EDDINE MILI AU SOIR D ALGÉRIE : «Engager l Algérie dans un processus de gouvernement démocratique» Le Soir : L Algérie commémore, aujourd hui, le 53 e anniversaire de son indépendance. Si vous deviez délivrer un diagnostic sur l état du pays, à l issue d une période aussi longue, lequel émettriez-vous? Badr Eddine Mili : Je vous dirai, d emblée, qu il est difficile de formuler un avis indifférencié sur une période d Histoire qui fut tout, sauf linéaire. L Algérie a vécu, de 1962 à nos jours, une succession de crises politiques majeures, de reculs tragiques mais aussi d avancées remarquables, le tout si imbriqué et, souvent, si contrasté qu il est impossible d affirmer qu elle fut totalement positive ou totalement négative. Néanmoins, en opérant une moyenne entre les réussites et les contre-performances et sans verser dans le discours atrabilaire qui a tendance, de nos jours, à dominer la scène médiatico-politique, j estime que l état général de notre pays n est pas au mieux de ce qu on aurait souhaité malgré les sacrifices consentis par le peuple algérien, en particulier durant les trois décennies post-indépendance. Au bout de ce processus, on peut dire que l Algérie de 2015, qui n est plus celle de 1962, a, tout de même, réalisé des progrès substantiels dans plusieurs secteurs économiques et sociaux, entraînant des modifications sensibles dans la structure, le mode et le niveau de vie des populations. A la réserve près que ce résultat fut obtenu grâce à l exploitation des hydrocarbures, à l exclusion de toute autre production, source de revenus, exception faite des années 1970 au cours desquelles fut déclenché, sous la conduite volontariste du président Houari Boumediène, un début d industrialisation prometteur qui, s il n avait pas été, brutalement, stoppé par le plan de restructuration économique du FMI, au milieu des années 1980, aurait arraché, définitivement, le pays à la dépendance vis-à-vis de l extérieur. Cette précision, indispensable, apportée, l observateur impartial ne pourra pas omettre, cependant, de constater qu après les nombreux ratages de cruciaux rendez-vous avec l Histoire en 1962, en 1978, en 1988 et en 1999, l Algérie se retrouve, en 2015, piégée par trois impasses : institutionnelle, économique et religieuse, dangereuses pour ses ambitions et sa cohésion, installée qu elle est pour combien de temps encore? dans un flou plus proche de l obscur que du clair, risquant de la jeter, encore une fois, faute d une réaction vigoureuse, dans les bras de l axe de la revanche et de la conjuration antinationales. Badr Eddine Mili souhaite un sursaut qui permettra à l Algérie de venir à bout des impasses. Pourquoi le pays en est-il arrivé là? Parce qu il fut, durant plus d un demisiècle, plombé par les héritages empoisonnés de la guerre de libération ainsi que par l accumulation de contradictions inextricables, non encore résolues, à nos jours, dues, en grande partie, à des conflits idéologiques, politiques et économiques multiples, en rapport avec le mode de gouvernement autoritariste imposé par le double coup d Etat de 1962 et de On n insistera jamais assez sur les torts incommensurables portés à la Révolution de Novembre, violemment déjugée par ce type de gouvernement, qui fit, plus tard, par le biais d alliances contre-nature, le lit de la résurgence des forces conservatrices hostiles, dans le passé, au mouvement indépendantiste. Cette déviation, alimentée à l approche de la fin de la guerre par l exacerbation des oppositions entre clans, régions et leaders, avait fini par dévitaliser le processus révolutionnaire et céder la place à une course au pouvoir effrénée et parfois, malheureusement, sanglante. Trois facteurs, au moins, en favorisèrent l accélération et l aboutissement : 1- la disparition, pendant la guerre, des précurseurs de la Révolution, connus pour la sincérité de leur engagement, a, prématurément, privé le pays, une fois libéré, d une autorité morale et politique incontestée qui aurait constitué un puissant rempart opposable, en toutes circonstances, aux tentatives de déviation. Ben M hidi, Didouche, Abane, Ben Boulaïd, Lotfi vivants, une pareille involution aurait relevé de l impensable ; 2- les dirigeants de second rang qui leur survécurent et essaimèrent dans les rouages d un pouvoir usurpé étaient, à quelques exceptions près, dépourvus d une culture d Etat et motivés, plus, par leurs intérêts personnels et de caste que par ceux du peuple. Ils s exclurent, d eux-mêmes, de la fonction de leaders naturels du processus de parachèvement des promesses novembristes. Ceux qui, par conviction, tentèrent de s opposer à leur progression vers les centres de décision, furent éliminés purement et simplement ; 3- la coalition des forces collaborationnistes délégitimées, dans le passé, par la Révolution, profita de ces contradictions inespérées et sortit, très vite, la tête de l eau. Son projet d essence revancharde, a consisté, dans ces conditions nouvelles, à tenter de refermer la parenthèse de l Etat républicain national et à lui substituer l Etat islamique, l expression politique du capitalisme compradore de bazar, lui-même né dans les dédales souterrains du pouvoir corrompu. Photo : DR Vous avez parlé, tout à l heure, de trois impasses qui sont en train de neutraliser les efforts que l Algérie déploie pour accéder au rang de puissance émergente. Quelle est leur nature et leur capacité de nuisance? J ai dit que l Algérie est, en ce moment, prise au piège de trois impasses dangereuses pour ses ambitions et sa cohésion. La première est institutionnelle : 53 ans après sa restauration, l Etat national algérien n est pas parvenu sauf sous le mandat du président Zeroual à mettre en place un dispositif constitutionnel assurant l alternance à sa tête et un minimum de représentation démocratique des grands courants politiques qui animent la société algérienne. Il a, au contraire, cédé à la tentation irréaliste de recycler le dirigisme le plus centralisateur des années de plomb, dans l esprit du big brother qui sait tout et peut tout. Le retour en force du binôme ANP-FLN au centre d une gouvernance archaïque participe de cette tentation qui répartit les rôles entre la direction de l armée, détentrice du pouvoir réel, et l appareil de l ex-parti unique, vitrine politique du régime, alibi idéologique et réservoir de cadres, fussent-ils cooptés selon des pratiques anti-statutaires inédites. Au lieu de travailler, dans une démarche franchement inclusive, à élargir sa base, à s ouvrir à de nouvelles forces représentant la société réelle, entreprenante, il se recroqueville sur lui-même parce que ses dirigeants estiment être en possession de toutes les cartes du jeu politique algérien, forts d une certaine «légitimité électorale» et du soutien des grandes puissances. Il est néanmoins une vérité qu il faut qu ils examinent, en profondeur, c est que la société tout au moins une grande partie d entre elle a pris de l avance sur eux et qu il est nécessaire, voire vital, qu ils composent avec elle, surtout à un moment où les grandes puissances en concurrence sont en passe d «islamiser» la guerre mondialisée comme, dans les années 1970, elles l avaient «vietnamisé». Le danger guette l Algérie de voir cette islamisation de la guerre mondialisée s exporter, à nouveau, chez elle, à cause de la fragilité du front intérieur. C est là une des raisons qui devrait les inciter à réfléchir, dans l intérêt supérieur de la Nation, à œuvrer à faire sortir le pays des ornières de l exclusion et à l engager, progressivement, dans un processus de gouvernement démocratique par le biais d un dialogue respectueux des nouvelles données socio-politiques de l Algérie de Est-ce qu on est dans cette configuration? A première vue, non, à cause du verrouillage général du pouvoir monopolisé par l alliance, apparue, au grand jour, entre la vieille bourgeoisie d Etat et les nouvelles classes prédatrices dont on dit qu elles ont été copiées sur le modèle russe mais qui n en ont, dans la réalité, ni la capacité de direction des affaires ni le sens patriotique. On s oriente, par conséquent, vers la continuité, le cap étant, résolument, maintenu sur l horizon 2019, sauf incident intercurrent. Le pouvoir est conforté dans cette assurance par le rejet de la «révolution», jugée mortelle par une population fatiguée et pressée de «vivre son temps». Qu en est il des autres impasses? La seconde impasse à laquelle est confrontée l Algérie est économique. Sans s être fortement arrimée à un projet d envergure, le pays a dilapidé ses ressources non renouvelables dans l investissement non productif et les transferts sociaux, se contentant de gérer des projets lilliputiens, type Ansej qui ne produisent que du chômage déguisé. Le gouvernement s est avéré impuissant à arracher l Algérie au cercle vicieux de la mono-exportation parce qu il se trouve sous la coupe de la bourgeoisie informelle qui refuse l industrialisation avec la complicité d une France condescendante faisant mine d investir dans des projets supposés porteurs mais qui, en vérité, sont connotés d un coefficient de rentabilité nul pour le pays, aucun de ces projets, contrairement au Maroc, n étant orienté vers l exportation. De ce fait, la souveraineté et la crédibilité de l Etat algérien en prennent un coup et enregistrent plusieurs reculs dans les classements internationaux, malgré un regain d activité, tardif, de sa diplomatie. L Algérie devra continuer, dans ces conditions, à se contenter d une variante de la politique du pétrole contre la nourriture. A moins qu avec la carte du gaz de schiste, appuyée par les Français et les Américains, le gouvernement ne s aménage une sortie de secours confortable. Avec, toutefois, les dommages collatéraux que l on sait. Gare, seulement, aux aléas de l imprévision qui seraient susceptibles, connaissant les conduites impitoyables du capitalisme financier international, de lui faire subir une banqueroute à la grecque. Troisième et dernière impasse? Résultat d une politique permissive entretenue pour les besoins d un équilibrisme osé entre tendances idéologiques activistes, la Propos recueillis par Mokhtar Benzaki dernière impasse à laquelle j avais fait allusion est l impasse religieuse. Cette impasse mine la société algérienne et pourrait l entraîner, encore une fois, vers l aventure et lui aliéner, sans recours, les chances d entrer dans le club des nations modernes, lesquelles, soit dit en passant, ne voient pas d un bon œil l émancipation civilisationnelle moderne des pays arabes, les expériences tunisienne et égyptienne, combattues avec une extrême vigueur, en sont la preuve. Le charlatanisme politique algérien veut profiter de l islamisation, à outrance, de la guerre mondialisée entre les grandes puissances, aidées par leurs sous-traitants locaux, pour imposer des référents d un Islam étrangers à la tradition de la Nation algérienne. Le combat contre cette dérive est recommandé. Il doit être vigoureux et soutenu. Malheureusement, les réactions du gouvernement sont timides et contradictoires et puisent leur argumentaire de sophismes déroutants du type «le référent religieux algérien est l Islam de Cordoue», ce qui est totalement erroné car il n existe pas plus d Islam de Cordoue que d Islam de Saragosse. Il n y a qu un seul référent, universel, valable en tout lieu et en tout temps, inaliénable, imprescriptible et infalsifiable, c est le Coran et la Sunna. Mais, comme sur ce plan, à l instar de beaucoup d autres, la pensée, en Algérie, se clochardise, à vive allure, plus rien n étonne. J ai, aussi, à l esprit cette logorrhée déferlante qui pollue l écriture de l Histoire et l évocation de la mémoire soustraites à toute règle scientifique et à toute norme déontologique connues. Tout le monde s improvise historien ou moudjahid, d où une opacification dangereuse qui leurre et désarme les jeunes générations intéressées à lire un passé qui fut, pourtant, bien glorieux. Face à toutes ces impasses dont les effets, on l imagine, seraient plus qu inquiétants, qu y a-t-il lieu de faire? D abord espérer. L espoir demeure intact dans la capacité de la société à produire des dynamiques qui déboucheront, inéluctablement, sur des changements de structures, d organisation, de process et donc de gouvernance. Ensuite, travailler dur, pour que les atouts politiques, économiques et culturels de substitution que l Algérie recèle dans ses gisements scientifiques et intellectuels soient transformés en autant de performances concrètes. Je pense à l école, à l université, à la recherche, aux médias, à la société civile dont les acteurs se comptent par millions et qui, demain, feront la différence, et ramèneront le pays à la hauteur de la grande espérance qui lui fut promise par Novembre. Le premier des résultats d un tel processus qui doit associer à sa maturation toutes les forces qui comptent, y compris les segments positifs du pouvoir actuel, nécessaires aux décantations à venir, sera le rétablissement et la consolidation de la souveraineté de l Algérie telle que les présidents Houari Boumediene, Mohamed Boudiaf et Liamine Zeroual l ont défendue, en leur temps, et telle que les martyrs en ont rêvé. En cette commémoration du 53 e anniversaire de l indépendance, c est le souhait le plus ardent que notre peuple nourrit en ses tréfonds.il doit être amplifié et relayé, en particulier par les médias, et en premier lieu, par la télévision publique dont c est la mission fondamentale comme ce fut le cas lorsqu elle a été, dans les années 1970, le fer de lance des trois révolutions. C est de la matérialisation de toutes ces idées et de toutes ces dynamiques, en gestation, que naîtra le sursaut qui permettra à l Algérie de venir à bout des impasses dans lesquelles elle a été fourvoyée. M. B.

9 Contribution COLONISATION ET ÉVANGÉLISATION Dimanche 5 juillet Page 9 L absolution mutuelle Amateur de vieux livres, j ai acquis, lors d une vente par la bibliothèque diocésaine, un ouvrage de près de 700 pages édité par l archevêché d Alger en 1932 et préfacé par l archevêque d Alger de l époque, Monseigneur Leynaud : Deux glorieux centenaires ; la mort de saint Augustin ( ) ; La conquête de l Algérie ( ). Ce livre a attiré mon attention et titillé ma curiosité d autant que, comme l a souligné Monseigneur Leynaud, l est «le récit détaillé de toutes les fêtes du centenaire de saint Augustin et de la conquête de l Algérie avec tous les documents, tous les discours qui peuvent les éclairer et qui leur donnent une importance historique dont la valeur n échappera à personne...». L année 1930 a été l année du Congrès eucharistique international de Carthage auquel les autorités françaises assistèrent «officiellement pour prouver que la France du XX e siècle tenait à rester sur la vieille terre carthaginoise, la France de saint Louis...». Mais l année 1930 a été surtout l année du centenaire de la conquête de 1830 à laquelle l Eglise s est associée en présidant plusieurs manifestations et cérémonies dont une à Sidi Ferruch sur l emplacement même où, cent ans auparavant, avaient débarqué les troupes françaises un certain 14 juin 1830! Ce qui fera écrire à Monseigneur Leynaud que «l année 1930 sera inscrite en lettres d or dans les annales de l Afrique du Nord ! Les ruines se sont dressées en de magnifiques cathédrales, la grande armée des chrétiens est ressuscitée ; la Croix du Divin persécuté brille partout dans les villes, les campagnes et jusqu au désert...». Dans son rapport, Clermont-Tonnerre, ministre de la Guerre de Charles X, pour décider de l expédition d Alger, écrit : «Peut-être aurons-nous le bonheur en civilisant les Arabes de les rendre chrétiens...» La veille de l expédition, Charles X demandera aux évêques de France d ordonner des prières pour obtenir «du Dieu des armées qu il nous donne la victoire», après la prise d Alger, sur ordre du gouvernement, un Te Deum solennel fut chanté le 9 juillet 1830 à Notre-Dame de Paris et dans toutes les églises de France. «La France, souligne, en 1930, Monseigneur Leynaud, ne venait pas seulement implanter en Algérie avec son drapeau la civilisation européenne mais y rapportait aussi le christianisme étouffé depuis des siècles par les invasions barbares...» Les trois apôtres de la Résurrection Lors du centenaire de 1930, un hommage sera rendu à tous les hommes d Eglise et particulièrement à Messeigneurs Dupuch ( ), Pavy ( ) et Lavigerie ( ), surnommés «Les trois apôtres de la Résurrection». Dès le 5 juillet 1830, à peine le drapeau français flottait-il sur La Casbah que le comte de Bourmont, chef de l expédition française, y faisait planter une croix sur la mosquée El-Barani qu il transformera en l église «Sainte- Croix». Partisan de la formule «Ense et Cruce» (l épée et la croix), il déclarait aux vingt aumoniers militaires qui l accompagnaient : «Vous venez de rouvrir avec nous la porte au christianisme en Afrique...» Monseigneur Dupuch fera graver sur cette mosquée : «Jésus- Christ était dans le passé, il est dans le présent, il sera toujours...» En 1832, le duc de Rovigo, duc de Sabary s accaparait de la mosquée Ketchaoua pour la transformer en église puis en grande cathédrale le 24 décembre C est ce sinistre duc qui ordonna le 6 avril 1832 le génocide de Algériens, hommes, femmes et enfants de la tribu d El Ouffia. Le pape Grégoire XVI dans sa bulle de 1838 portant institution canonique de l évêché d Alger rend hommage à Louis Philippe, «roi des Français, prince très chrétien qui a permis aux troupes intrépides de la France de soumettre Alger à leur puissance et réserve pour les saintes cérémonies de l Eglise un temple (mosquée Ketchaoua) insigne d Alger qui pendant longtemps avait vu célébrer dans son enceinte les rites profanes et monstrueux du Coran...». A Alger, plus d une vingtaine de mosquées et de lieux de culte furent occupés par l armée. Ils servirent de magasins de casernement, d écuries, de paroisses... ou furent démolis. Monseigneur Dupuch Antoine, Adolphe Dupuch, nommé le 25 août 1838 par le pape Grégoire XVI, a été le premier évêque d Alger. Il fut l initiateur des premiers orphelinats où furent recueillis «des jeunes Arabes victimes de la conquête, de la famine et du choléra». Le 3 mars 1839, deux ans après la prise de Constantine, l ancienne capitale de Massinissa, Monseigneur Dupuch célébrera la messe dans l une de ses plus belles mosquées transformée en église et bénite le jour même! Le jour de l anniversaire de la mort de Saint Louis, roi de France, mort à Tunis le 25 août 1270, il célébrera à Djidjel une messe militaire avec le salut des canons et des fanfares avant de se rendre à Annaba (Hippone royale) où il posera la première pierre du monument qui sera élevé en l honneur de saint Augustin, mort lors de l invasion des Vandales en 430. Il n aura de cesse que lorsque, avec l appui du pape Gregoire XVI, il aura ramené de Pavie en Italie à Annaba les restes en l occurrence un bras de saint Augustin le 28 octobre L archevêque de Bordeaux, Monseigneur Donnet, qui célébra la sainte messe, ne manquera pas de rendre un vibrant hommage aux soldats français «à qui Dieu donnait la mission si belle de travailler à la resurrection de l ancienne Afrique chrétienne...». Le 14 novembre de la même année, le maréchal Valée, gouverneur général de l Algérie, écrit de Blida à Monseigneur Dupuch : «J ai affecté au culte cathollique une mosquée, la plus belle de la ville. Cette morsquée employée en ce moment comme magasin a reçu sa nouvelle affectation...» Monseigneur Dupuch s était démené en vain pour intégrer au clergé Djamaâ Djedid et Sidi Abderrahmane. Après certains déboires personnels, il quitte l Algérie en catimini en juillet 1846 pour se réfugier au Piémont et en Espagne avant de rentrer en France en Monseigneur Pavy Louis Antoine Pavy sera nommé évêque d Alger le 26 février Il rajoutera à ses prénoms celui d Augustin en hommage au grand saint. C est en l église Notre-Dame des Victoires, ex-mosquée Ali-Bitchine, construite en 1622, qui servit de cathédrale, qu il donna lecture de son mandement en soulignant : «Parce que la ruine de l Afrique a été profonde, Dieu pour la réparer va déployer de tous les bras humains le plus puissant, celui de la France...» Fondateur de la basilique de Notre- Dame d Afrique, il se plaisait à répéter sa fameuse devise : «L Afrique chrétienne est ressuscitée, elle ne mourra plus.» Monseigneur Pavy, qui a servi sous la République, la royauté et l empire et fait chanter le Te Deum sur les lieux de l expédition sanguinaire de la Kabylie en 1857, éprouvera un immense dépit quand l empereur Napoléon III écrivit le 6 février 1863 au maréchal Pélissier : «L Algérie n est pas une colonie proprement dite mais un royaume arabe.» Monseigneur Pavy réagira en écrivant une lettre circulaire affirmant que «Dieu ne faisant les choses à demi n a pas ressucité d une tombe douze fois séculaire la foi de Cyprien, d Augustin et de Fulgence, pour replonger après trente-deux années de gloire, de dévouement, de sacrifices, d efforts de tous genres dans la nuit de la barbarie...». Le 16 avril 1862, il écrivait au président du Conseil de la propagation de la foi : «Lorsque je suis arrivé à Alger en 1846, il n y avait dans toute l Algérie que 29 paroisses, il y en a aujourd hui 173, il y en aura demain 182 il n y avait que 5 vicariats, il y en a aujourd hui 43. Il y avait environ 80 religieuses, il y en a aujourd hui » C est sous son apostolat que parût le 25 juillet 1866 la bulle du pape Pie IX nommant Monseigneur Pavy archevêque d Alger ainsi que deux autres bulles instituant les évêchés de Constantine et d Oran. La cathédrale sous l invocation de Saint Philippe apôtre sera érigée en métropole par le pape Pie IX, confirmée par un décret de Napoléon III le 9 janvier Le 16 novembre 1866, Monseigneur Pavy rendait l âme. Il avait reçu la veille de sa mort les regrets le l empereur Napoléon III et auparavant la bénédiction apostolique de Pie IX. Monseigneur Lavigerie Léon, Philippe, Allemand Lavigerie fut nommé archevêque d Alger le 12 janvier Monseigneur Leynaud dira de lui : «Nous nous sentions impuissants à vous dire ses immenses travaux en quelques pages...» Il consacrera néanmoins plus d une centaine de pages à celui qui voulait faire «... de la terre algérienne le berceau d une nation grande, généreuse, chrétienne... dont l Evangile est la source et la loi...». Monseigneur Lavigerie fit construire des dizaines et des dizaines de paroisses sur de vastes terrains aux Attafs, il fit ériger deux villages, Saint-Cyprien et Sainte- Monique, pour «des ménages d Arabes chrétiens». Il a par ailleurs développé les internats des petits orphelins arabes pour les christianiser à l image des internats américains pour les enfants d Indiens qui étaient regroupés pour être christianiser avec interdiction de parler leur langue ou d en reférer à la culture de leurs pères. Fondateur des Pères Blancs qui vont essaimer en Afrique, Monseigneur Lavigerie, bien qu il l ait fait en diverses autres occasions, prononcera, après la révolte d El Mokrani et de cheikh El Haddad, le 25 avril 1875 à la cathédrale d Alger, un grand discours sur l armée et la mission de la France en Afrique et dans lequel il exaltait en termes d une «éloquence inoubliable» «l héroïsme des chefs, des soldats et la mission civilisatrice de la France chrétienne...». La colonisation de l Algérie était qualifiée de «9 e croisade» avec la bénédiction apostolique de sa sainteté Pie IX! Après la conquête de la Tunisie, le 12 mai 1881, Lavigerie sera nommé le 28 juin 1881 administrateur du vicariat apostolique de Tunisie, puis sera élevé au rang de cardinal par le pape Léon XIII qui le Par Youcef Ferhi (*) considère comme «l un de ceux» qui ont le mieux mérité du catholicisme et de la civilisation» et qui a offert au pape Pie IX «les prémices de sa mission, à savoir les Arabes convertis à la foi». Monseigneur Leynaud qui n a jamais tari d éloges à l encontre de Meisseigneurs Dupuch, Pavy et Lavigerie, «apôtres de la Résurrection», souligne que «c est la vaillance de nos armées qui leur a permis d exercer en paix et dans la charité leur magnifique apostolat». Monseigneur Léon Durand, évêque d Oran, soulignait, à la veille du centenaire de la conquête de l Algérie, le 22 février 1930, que l œuvre de la France en Algérie «fut militaire d abord, puis économique, mais elle devait être surtout morale, donc principalement chrétienne». Tous les hommes d Eglise qui sont intervenus lors des festivités et de cérémonies du centenaire de «la conquête de l Algérie» et de «la mort de saint Augustin n ont pas manqué de rendre un vibrant hommage «à la divine providence d avoir daigné réserver à la fille aînée de l Eglise de faire refleurir la civilisation chrétienne dans l Afrique du Nord du XIX e siècle». Lors du Te Deum de la reconnaissance clôturant les fêtes religieuses du centenaire, le cardinal Verdier, archevêque de Paris, s est extasié devant le «si émouvant spectacle des orphelins arabes chantant un hymne d amour à la France». Les cinquante premières années de la conquête furent les plus funestes, les plus sanguinaires, les plus meurtrières, les plus sauvages, de par leurs lots de génocides, de massacres, d hécattombes, d enfumades, d emmurades, de refoulements, de cantonnements, de sequestres, de destructions de villages, d incendies de vergers, de récoltes, de palmeraies, d oliveraies, de vols et d abattages de bétail pour mater et affamer des populations entières assujetties à l odieux code de l indigénat et réduites à l état d esclaves! «Nous avons commencé, écrit Maurice Wahs dans son livre L Algérie, par détruire presque entièrement les m cids (écoles primaires) les zaouias (écoles rurales), les medersas (supérieures) et d autres écoles musulmanes qui existaient avant » Sans commentaire. Lors du génocide de mai 1945 survenu après la séparation de l Eglise et de l Etat en 1905, celle-ci ne s est pas du tout manifestée. Pourtant, les Pères Blancs de Kherrata, de Bordj Mira ne pouvaient ignorer les exactions de l armée française. Ils étaient aux premières loges le 22 mai 1945, lorsque la soldatesque française rabattait les populations indigènes comme on rabat le bétail, pour les regrouper sur la côte à Melbou (Bougie) pour l Aman, une parodie de reddition et de soumission sur fond d une parade navale survolée par des escadrilles de chasseurs bombardiers. Le crime contre l humanité de la colonisation finira bien, un jour ou l autre, par être dénoncé. A défaut d une coalition de tous les peuples ex-colonisés d Afrique, d Asie, des Amériques, de l Océanie, qui, du Vatican ou des Nations unies, en prendra l initiative? Une question à poser autour de vous : que s est-il passé le 14 juin 1830 en Algérie? Y. F. (*) Fondateur Actualité. Membre fondateur de la fondation du 8- Mai-1945.

10 Ce qui n'était qu'une simple idée au lendemain de cet attentat s'est, aujourd'hui, concrétisé sur le terrain sachant que le pays ne peut plus supporter les menaces terroristes ou la paralysie du secteur économique et social. En effet, la question avait été évoquée, récemment, par le chef du gouvernement lors d'une rencontre avec les chefs des partis politiques. On rappelle que c'est la troisième fois que l'état d'urgence est décrété depuis l'indépendance du pays. En janvier 1978, il a été décrété, durant deux mois, suite à la grève générale qui a été observée par la centrale syndicale et qui a dégénéré en émeutes. Le deuxième le plus long dans la durée a été décrété de février 2011 au lendemain de la «révolution» et s'est poursuivi jusqu'à mars En pratique, comment sera vécu cet état d'urgence? Selon la loi, il est possible de recourir à la restriction des libertés fondamentales comme celles de la libre circulation des personnes et des véhicules ou la liberté d'expression et de presse. En d'autres termes, ce serait une violation de la Constitution. En relation avec l'attentat de Sousse, la campagne d'arrestations qui l'a suivi n'est pas encore terminée que des unités de l'armée et de la Garde nationale ont procédé, vendredi, à un bombardement à l'arme lourde, de Jebel Ouergha, dans la délégation (daïra) de Sakiet Sidi Youssef, à la frontière est de l'algérie. Selon un quotidien de Tunis citant des sources sécuritaires, ce bombardement a été effectué à la suite d'informations faisant état du recours de groupes terroristes à prendre refuge dans cette montagne. En parallèle, les unités de l'armée et de la Garde nationale ont procédé au ratissage de la zone dans l'espoir de découvrir les caches terroristes situées dans cette montagne. Selon le journal, de sérieuses menaces d'assassinats ont été lancées par les terroristes contre des éléments d'unités de l'armée et de la Garde nationale. Monde Ces groupes seraient constitués d'éléments dénoncés par les suspects arrêtés durant la semaine dernière après l'attentat de Sousse. En effet, huit individus dont une femme ont été arrêtés. L'information fournie, jeudi, par un membre du gouvernement et ignorée par le porte-parole du tribunal de première instance de Tunis a été confirmée par le chef du gouvernement Habib Essid. Ce dernier a saisi cette occasion pour justifier l'incohérence qui frappe le secteur de la communication et le manque de synchronisation qui frappe les déclarations des porte-parole des divers départements. Cet attentat avait fait, rappelle-t-on, 39 tués et autant de blessés parmi les touristes, à majorité britannique. Parmi les mesures et décisions prises par le gouvernement à la suite de l'attentat de Sousse, la zone de Jebel Ouergha a été classée zone militaire fermée. Par ailleurs, toutes les mosquées «hors-la-loi» devraient être fermées au plus tard, le dimanche 5 juillet. Il s'agit, rappelle le ministère des Affaires religieuses, de l'exécution d'une mesure prise, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, par le gouvernement au lendemain de l'attentat de Sousse pour fermer 80 mosquées. Ces lieux de culte avaient été construits, pour la plupart après la «révolution» de janvier 2011 et échappent au contrôle de l'etat. L'opération de fermeture a été confiée au ministère de l'intérieur. Coopération internationale, la Tunisie bénéficierait, bientôt, d'un Dimanche 5 juillet PAGE 10 UNE SEMAINE APRÈS L'ATTENTAT DE SOUSSE La Tunisie vit, désormais, sous le régime La Tunisie est placée, depuis samedi, sous l'état d'urgence. Cet état d'exception a été décrété par le président de la République, Béji Caïd Essebsi, une semaine après l'attentat terroriste de Sousse qui avait fait 38 morts et 38 blessés parmi les touristes, britanniques notamment. De Tunis, Kamel M Rabet LIBYE Cinq morts dans un attentat-suicide à Derna Au moins cinq personnes ont été tuées et quinze blessées dans un attentat-suicide à la voiture piégée vendredi à Derna, une ville de l'est de la Libye, a annoncé l'agence de presse libyenne Lana. «Un attentat-suicide commis avec une voiture piégée contre un rassemblement d'habitants à Shiha (partie sud de Derna, ndlr) a tué au moins cinq citoyens», a déclaré l'agence, proche du gouvernement reconnu par la communauté internationale. «Quinze personnes ont aussi été blessées, parmi lesquelles des femmes et des enfants», a ajouté l'agence, qui citait des sources locales et médicales à Derna. Cet attentat survient après des affrontements armés entre des miliciens qui contrôlent Derna et des combattants du groupe Etat islamique (Daesh), qui contrôle de vastes territoires en Irak et en Syrie. La Libye est plongée dans le chaos depuis que Mouammar Kadhafi a été renversé et tué en 2011 à la suite d'une révolte populaire et d'une intervention militaire occidentale. Le pays a actuellement deux gouvernements et deux parlements rivaux, et de puissantes milices s'affrontent pour le contrôle de territoires et de richesses pétrolières. de l'état d'urgence (Daesh). Les militaires égyptiens mènent depuis deux ans des opérations à grande échelle dans le nord du Sinaï pour enrayer les attaques terroristes visant les forces de l'ordre, qui se sont multipliées depuis que M. Sissi, alors chef de l'armée, a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet «Le président Abdel Fattah al-sissi inspecte les troupes des forces armées et de la police dans le nord du Sinaï», a indiqué la présidence dans un communiqué, précisant qu'il avait notamment visité l'un des points de contrôle de l'armée dans la région. La télévision d'etat a montré des images du chef de l'etat en uniforme militaire, inspectant des dizaines d'armes prises aux djihadistes. Ce déplacement, qui n'avait pas été annoncé, a lieu alors que des combattants de la branche de l'ei en Egypte ont lancé mercredi une série d'attaques contre des points de contrôle de l'armée dans le nord du Sinaï. Des affrontements sans précédent ont ensuite opposé terroristes et soldats dans la localité de Cheïkh ÉGYPTE Zouweïd, tandis que des avions de combat F-16 de l'armée bombardaient des positions du groupe extrémiste. L'armée a fait état de 17 soldats et 100 islamistes tués dans ces violences. Mais des responsables avaient auparavant annoncé la mort de 70 soldats et civils. «Jusqu'à maintenant, nous continuons de trouver les corps des terroristes de la dernière attaque», a affirmé M. Sissi lors de cette visite, dans des propos rapportés par un communiqué du porte-parole de l'armée. «Je suis venu saluer les héros des forces armées et leur exprimer ma reconnaissance», a-t-il ajouté. Des affrontements sporadiques ont encore lieu entre les terroristes et l'armée. Dans la nuit de vendredi à samedi, trois civils, dont deux enfants, ont ainsi été tués dans la Béji Caïd Essebsi. nouveau soutien dans sa lutte contre le terrorisme de la part de la France et de la Grande-Bretagne, ont décidé les ministres de l'intérieur des deux pays qui ont effectué, récemment, une visite conjointe en Tunisie. Selon les deux ministres, leurs pays entendent prendre une part active dans la protection des touristes français et britanniques en Tunisie. K. M. Visite surprise du Président Sissi dans le nord du Sinaï Le Président égyptien Abdel Fattah al-sissi, en uniforme militaire, s'est rendu samedi dans le nord du Sinaï, un déplacement qui intervient quelques jours après des attentats particulièrement meurtriers contre l'armée dans ce bastion des terroristes du groupe Etat islamique GRÈCE Un référendum très attendu Le référendum de dimanche en Grèce, le premier depuis 40 ans, s'annonce exceptionnel dans l'histoire du pays : le dernier, en 1974, avait mis fin à la monarchie et restauré la République. Au total, sept référendums ont été organisés au 20 e siècle en Grèce, entre 1920 et 1974, tous portant «sur le dilemme monarchie ou république», dans des périodes agitées, rappelle le politologue Ilias Nikolakopoulos. «C'est la première fois qu'on a un référendum qui concerne une question de caractère politique international et national» et cela revêt «une importance exceptionnelle», remarque-t-il. Un autre projet de référendum sur une proposition des créanciers du pays (UE, BCE, FMI), concernant la dette grecque, avait fait long feu en 2011, entraînant la chute du Premier ministre socialiste Georges Papandréou. C'est cette fois un énième échec d'une réunion des ministres des Finances de la zone euro, la semaine dernière, qui a déclenché l'annonce de la consultation par le Premier ministre de gauche radicale Alexis Tsipras, dans la nuit de vendredi à samedi. Les électeurs devront répondre à la question : «Est-ce que la proposition soumise par la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international lors de l'eurogroupe du 25 juin doit être acceptée?» Les enjeux liés à la question «monarchie ou république» étaient clairs, remarque Lina Louvi, professeur associé d'histoire contemporaine à l'université de Pantion d'athènes. Mais aujourd'hui, la question «semble plus compliquée, avec ses connotations économiques et politiques», ajoute-t-elle. D'autant que les enjeux du scrutin sont présentés de manière radicalement différentes par les deux camps. Pour les partisans du non, comme M. Tsipras, il faut que les Grecs soient le plus nombreux possible à repousser la proposition des créanciers, pour espérer en avoir une meilleure par la suite. Les partisans du oui, emmenés par les partis d'opposition Nouvelle-Démocratie (conservateur), Pasok (socialiste) et Potami (centre gauche) annoncent au contraire un véritable cataclysme en cas de vote non, à commencer par une sortie de l'euro et son cortège de conséquences incalculables. Pour M. Nikolakopoulos, «le côté positif» de ce référendum, «c'est qu'on fait appel au peuple». «Le côté négatif, c'est la division de la société qu'implique un choix entre oui et non». chute d'un obus sur leur maison à Cheïkh Zouweïd lors de tels combats. Et samedi, un garçon de 5 ans a été tué dans l'explosion d'une bombe dissimulée en bord de route et visant des véhicules de l'armée et de la police à Rafah, à la frontière avec la bande de Ghaza palestinienne, selon des responsables. Trois autres enfants et une femme ont été blessés dans l'explosion. Les terroristes disent agir en représailles à la sanglante répression qui s'est abattue sur les partisans de M. Morsi. La plupart des attentats meurtriers de ces derniers mois ont été revendiqués par la «Province du Sinaï», branche de Daesh en Egypte. Se faisant autrefois appeler Ansar Beït al-maqdess, ce groupe a changé de nom pour bien marquer son allégeance à l'ei. Le dernier référendum grec en 1974 a suivi la chute de la dictature des colonels ( ) et a donné une majorité de 70% en faveur de la restauration de la république. Ceux de 1968 et 1973, organisés par les colonels, «ne visaient qu'à justifier la légitimité de la dictature», selon Ilias Nikolakopoulos, qui place aussi parmi ces référendums «truqués» celui de 1935, restaurant la monarchie. Le référendum de 1946 avait marqué le retour du roi Georges II, soutenu à l'époque par les alliés et surtout par le Royaume-Uni. Mais il avait divisé le peuple et marqué le début d'une guerre civile de trois ans entre forces gouvernementales et communistes. Le premier référendum de 1920 a eu lieu également dans une période tourmentée, en restaurant la monarchie, tandis que celui de 1924 s'est déroulé sur fond de guerre gréco-turque. Le référendum de dimanche risque d'avoir des conséquences politiques de court terme. Le ministre des Finances Yanis Varoufakis a déjà indiqué qu'il démissionnerait si le oui l'emportait. M. Tsipras est resté plus évasif, se limitant à dire qu'il agirait en cas de défaite selon les principes de la Constitution, ce qui n'implique pas nécessairement son départ. Photo : DR

11 Sports Dimanche FOOTBALL TIRAGE AU SORT DE LA COUPE DU MONDE juillet PAGE 12 La Fifa change le format des qualifications africaines de football a publié un document dans lequel il est question d éliminatoires à deux tours. Ces nouvelles règles ont été votées le 15 juin dernier. Elles édictent les contours de ces qualifications au tournoi final de Russie Pour le continent africain, la Fifa a retenu trois phases dont un tour de purge pour les malclassés. La première verra le déroulement des 26 premières rencontres. Il s agira, à en croire le Kit Statistics publié par la Fifa, d un round préliminaire qui concerne les sélections les moins bien classées au Fifa Ranking. C est le classement de ce mois de juillet 2015 qui sera pris en considération. Selon les prévisions du site footballranking.info, l Algérie devrait occuper l Du nouveau dans les modalités de qualifications africaines pour le Mondial de Russie Il y a quelques mois, en janvier dernier précisément, dans une note adressée par la CAF aux 54 associations nationales concernées par ces éliminatoires (le Zimbabwe étant exclu par la Fifa), il y était stipulé un mode de sélection à quatre phases (trois tours préliminaires à élimination directe et un tour final sous forme de championnat). Dans une réunion de son comité exécutif, le 14 janvier dernier à Malabo, en marge de la CAN-2015 (Guinée équatoriale), la CAF a arrêté le format des qualifications pour déterminer les cinq représentants africains en Russie Dans son communiqué, l instance de Hayatou soulignait que «Les équipes engagées passeront par trois tours préliminaires afin de ramener le nombre d équipes à 20 afin de constituer 5 groupes de quatre équipes, le premier de chaque groupe étant qualifié pour la Coupe du monde». Depuis, un lifting a été opéré par les soins de la Fifa qui a ramené le format à trois phases : deux à élimination directe et une phase de poules. Explications. Vendredi, soit un peu plus de trois semaines avant le tirage au sort prévu au Konstantin Palace, à Saint-Pétersbourg (25 juillet, ndlr) l instance internationale le 19 e rang soit deux places de mieux que le tableau du 4 juin dernier (21 e ). Ce tour de chauffe ne concerne, donc, pas les gros bras de la zone Afrique à l exemple de l Algérie, la Côte d Ivoire et le Ghana. Ces derniers entreront en lice à l occasion de la seconde phase, en fait le véritable premier tour. Celui-ci verra l organisation de 40 matchs : les treize qualifiés du tour préliminaire s ajouteront aux 27 équipes les mieux cotées dans le classement de la Fifa, l Algérie incluse. Cette phase se tiendra également sous forme d élimination directe après matchs aller et retour. Les vingt qualifiés seront reversés sur les quatre poules de cinq équipes qui concourront dans un format de championnat où le premier ira en phase finale du Mondial. Les 60 matchs soulignés dans le document de la Fifa (page 11 du Kit Statistics, Entries for the FWC 2018 Preliminary Competition) correspondent au total des rencontres contenues dans ce championnat à cinq groupes (douze matchs en six journées).le tirage du 25 juillet prochain pourrait, dans le cas de la zone Afrique, ne pas intégrer la phase des poules. Un second tirage pourrait avoir lieu pour déterminer les équipes qui composeront les cinq groupes de quatre nations. En tout état de cause, le classement Fifa de ce 9 juillet sera un baromètre pour les 54 pays de la zone africaine aussi bien pour les sélections qui disputeront le tour préliminaire que celles qui entreront en lice par la suite. La Fifa donne le chiffre de 126 matchs pour l ensemble des trois étapes éliminatoires de la zone CAF. Un total en dessous de celui prévu en Asie (227) et en Europe (258 matchs). Il est à noter que les éliminatoires du Mondial-2018 vont concerner, pour la première fois, 208 associations nationales (203 lors des qualifications pour le mondial de Brésil-2014). 851 matchs sont prévus durant ces qualifications, le premier s étant déroulé le 12 mars dernier. Dans son communiqué daté du 14 janvier 2015, la CAF a annoncé que «Les éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa débuteront lors de la double date Fifa en octobre 2015». Format des éliminatoires de la zone CAF (avec classement Fifa de juillet 2015) Round 1 Pot 1 : Angola (99 e ), Ethiopie (103 e ), Malawi (108 e ), Sierra Leone (111 e ), Namibie (114 e ), Kenya (119 e ), Madagascar (121 e ), Botswana (121 e ), Mauritanie (128 e ), Guinée- Bissau (131 e ), Lesotho (131 e ), Swaziland (137 e ), Burundi (140 e ). Pot 2 : Tanzanie (142 e ), Gambie (143 e ), Liberia (165 e ), République centrafricaine (170 e ), Tchad (173 e ), Maurice (180 e ), Seychelles (186 e ), Sao Tomé-et-Principe (188 e ), Comores (192 e ), Sud-Soudan (195 e ), Erythrée (204 e ), Somalie (205 e ), Djibouti (207 e ). Round 2 Pot 1 : Algérie (19 e ), Côte d'ivoire (21 e ), Ghana (25 e ), Tunisie (32 e ), Sénégal (39 e ), Cameroun (42 e ), Congo (46 e ), Cap-Vert (51 e ), Egypte (54 e ), Nigeria (56 e ), Guinée (57 e ), RD Congo (60 e ), Guinée équatoriale (62 e ), Mali (64 e ), Gabon (65 e ), Burkina Faso (70 e ), Afrique du Sud (71 e ), Zambie (72 e ), Ouganda (73 e ), Rwanda (78 e ). Pot 2 : Togo (83 e ), Maroc (84 e ), Soudan (90 e ), Mozambique (94 e ), Bénin (95 e ), Libye (95 e ), Niger (95 e ), + les 13 qualifiés du premier tour. Photo : DR

12 Sports Dimanche 5 juillet PAGE 13 CHAMPIONNAT D'AFRIQUE 2015 U23 (3 e TOUR QUALIFICATIF) Algérie-Sierra Leone à Blida en aller et retour La double confrontation entre l'algérie et la Sierra Leone comptant pour le troisième et dernier tour qualificatif au championnat d'afrique des moins de 23 ans de football aura lieu au stade Mustapha-Tchaker de Blida en raison de l'épidémie d'ebola qui frappe la Sierra Leone, a indiqué hier la Fédération algérienne de football (FAF). Le match aller aura lieu le 19 juillet 2015 à 20h au stade Mustapha-Tchaker de Blida, tandis que la rencontre retour est prévue le 25 juillet 2015 à 20h, également au stade Tchaker de Blida, précise la même source. Les deux matchs se joueront en Algérie, puisque la Sierra Leone ne peut pas recevoir en raison de la propagation du virus Ebola. Le championnat d'afrique des U23 aura lieu en décembre prochain au Sénégal. Les trois premiers de l'épreuve se qualifieront directement aux Jeux olympiques de 2016 au Brésil. Le quatrième jouera un match barrage contre une sélection d'asie. La dernière participation algérienne à un tournoi de football des Jeux olympiques remonte à 1980 à Moscou. ÉLIMINATOIRES COUPE DU MONDE U DAMES Algérie-Burkina Faso les 12 et 25 juillet La sélection algérienne dames des moins de 20 ans affrontera son homologue du Burkina Faso le dimanche 12 juillet à 22h15 au stade Omar-Hamadi (Bologhine) en match aller des éliminatoires de la Coupe du monde de la catégorie. Le match retour aura lieu le 25 juillet 2015 à 16h à Ouagadougou. En prévision de cette double confrontation, l'équipe algérienne sous la conduite d'azzedine Chih a effectué fin juin 2015 un stage au Centre technique national de la FAF à Sidi Moussa (Alger). Vingt-six joueuses avaient pris part à ce regroupement. La phase finale de la Coupe du monde féminine U se déroulera en Afrique du Sud. FOOTBALL ES SÉTIF Djamel Benlamri signe pour deux saisons l Le défenseur de la JS Kabylie Djamel Benlamri (25 ans) a signé dans la nuit de vendredi à samedi un contrat le liant pour deux saisons à l'es Sétif, imité plus tard dans la soirée par Ryad Kenniche, un autre défenseur, en provenance de l'usm El Harrach. Les deux nouveaux défenseurs de l'ess, qui pallient le départ de Demmou et de Mellouli, partis respectivement au MC Alger et à Al-Qadissiya (Arabie Saoudite), devraient donner plus d assise à la défense sétifienne quelque peu fébrile lors du dernier match de la Ligue des champions africains face à l USM LIGUE DES CHAMPIONS D AFRIQUE (GROUPE B, 2 e JOURNÉE) Dagoulou forfait face au MC El-Eulma L'attaquant international centrafricain de l'es Sétif, Eudes Dagoulou, blessé au genou, a déclaré forfait pour le match en déplacement face au MC El-Eulma, le samedi 11 juillet (22h30) pour le compte de la 2 e journée (Gr B) de la phase des poules de la Ligue des champions d'afrique. Le forfait de l'ancien joueur du MC Oran s'ajoute à celui du milieu de terrain Toufik Zerara, qui se trouve actuellement chez lui en France pour soigner sa blessure. Les deux joueurs en question ont raté la première sortie de l'entente (tenant du trophée) samedi dernier à domicile face à l'usm Alger (défaite 2-1) pour le compte de la 1 re journée. L'entraîneur de l'ess, Kheiredine Madoui, pourrait en revanche compter sur les services de la nouvelle recrue, le milieu offensif Walid Chenine qui devrait être qualifié la semaine prochaine. Dans l'autre match du groupe B, l'usm Alger accueillera vendredi 10 juillet (22h30) les Soudanais d'al-merreikh. Alger, perdu 1-2. Le président de l'ess, Hassan Hamar, a souligné en marge de la cérémonie de signature, que les recrutements seront clos à l'ess avec «la prochaine signature du défenseur de l'aso Chlef Abdennour Haddiouche et d'un attaquant international» (dont il n'a pas dévoilé l'identité). Questionné au sujet de l'international Abdelmoumène Djabou, en fin de contrat au Club Africain de Tunis, et dont il avait été question qu il revête à nouveau le maillot de l'entente, Hamar a indiqué, sans donner davantage de détails : «Djabou est avec nous». Le président du club champion d'afrique en titre, qui a estimé que le fauxpas face à l'usm Alger, samedi dernier, «n'est qu'un accident de parcours qui ne remet rien en cause», a affirmé que les supporters vont «découvrir le vrai visage de l Entente dans quelques jours face à El-Eulma» (pour le compte de la seconde journée du groupe B de la phase de poules de la Ligue des champions, ndlr). Pour rappel, l'équipe sétifienne a déjà recruté trois joueurs émigrés, en l'occurrence Farès Hachi (Grenoble, en France), Adam Tobbal (espoirs de Fulham, en Angleterre et Walid Chenine (Colomiers, France), en plus des espoirs Mehdi Boubakore (ASM Oran) et Miloud Rebiai (WA Tlemcen). VERTS D EUROPE À bientôt 41 ans, Nassim Akrour prolongé par Grenoble L'ancien attaquant international algérien Nassim Akrour, qui va bientôt fêter ses 41 ans, a rempilé pour une saison supplémentaire avec Grenoble Foot 38 (CFA), a indiqué le club français du championnat de football amateur. «Nous sommes heureux de vous annoncer la reconduction du contrat de Nassim Akrour qui sera grenoblois une saison supplémentaire», précise le site officiel du club. Akrour avait terminé meilleur buteur du club la saison passée en CFA (16 buts en 29 matchs) ainsi que le deuxième joueur le plus utilisé dans l'effectif. Il avait raté de peu la montée en National. Le buteur algérien a connu plusieurs clubs dans sa longue carrière footballistique entre autres Sutton United, Le Havre, Istres et Troyes. En sélection algérienne, il avait pris part à la Coupe d'afrique des Nations CAN-2002 au Mali. Il a marqué un but. Photo : DR

13 Sports Dimanche 5 juillet PAGE 14 BASKET-BALL : AFROBASKET 2015 La Fiba-Afrique retient l arbitre algérien Sofiane Si Youcef La commission d arbitrage de la Fiba Afrique a rendu publique la liste des 16 arbitres retenus pour le prochain Championnat d Afrique des nations (Afrobasket 2015) dont l Algérien Sofiane Si Youcef. Pour cette 28 e édition de l'afrobasket, qui se déroulera en Tunisie du 19 au 30 août 2015, la Fiba Afrique, branche de la Fiba Monde, a également retenu deux arbitres européens à savoir Miguel Perez (Espagne) et Joseph Bissang (France). Les 13 autres arbitres sont de différentes nationalités africaines. L Algérie repêchée, pour rappel, est dans le groupe D avec la Côte d'ivoire, le Cap- Vert, et le Zimbabwe. Le Cinq national disputera son premier match le 20 août à Nabeul face au Zimbabwe. Le vainqueur de l Afrobasket 2015 sera qualifié directement pour les Jeux olympiques de Rio Les équipes classées deuxième et troisième disputeront le Tournoi de qualification olympique (TQO) qui regroupera 12 nations. Ahmed Ammour Liste des 16 arbitres Sofiane Si Youcef (Algérie), Miguel Perez (Espagne), Joseph Bissang (France), Carlos Julio et Fernando Pacheco (Angola), Kom Njilo Arnaud (Cameroun), Martinho Paulo (Cap-Vert), N guessan Mathurin (Côte d'ivoire), Sameh Estafanous (Egypte), Maiga Youssouf (Mali), Abdelliah Chliff et Abaakil Samir (Maroc), Muhimua Abreu et Chongo Naftal (Mozambique), Leslie Cherubin (Maurice), Obeajuru Kingsley (Nigeria). VOLLEY-BALL GRAND PRIX MONDIAL (DAMES) Les Algériennes peinent mais s imposent devant l Australie l Les volleyeuses algériennes ont réussi leur entrée en lice à la 2 e étape du tour préliminaire du Grand Prix mondial de volley-ball dames 2015 (groupe 3, poule Q) qui se déroule du 3 au 5 juillet à la salle Chahid Tahar-Belakhdar de Chéraga (Alger), en s imposant au tie-break vendredi soir face à l Australie (25-18, 25-23, 22-25, 20-25, 15-8). C est le deuxième succès des Algériennes dans cette compétition, après celui décroché lors de la première étape du Grand Prix mondial, disputée le weekend dernier au Kazakhstan face à la même équipe sur le score de trois sets à zéro. La sélection algérienne a réussi son entame de match en dominant l Australie d entrée de jeu et décroche le premier set sur le score de 25 à 18. Sur sa lancée l équipe algérienne enchaîne dans le deuxième set qu elle remporte sur le score de 25 à 23. Dans le troisième set, les Australiennes sont revenues dans le match en profitant des fautes de relâchement commises par les Algériennes. L Australie s adjuge le set (25-22) et entame le quatrième set avec l ambition d arracher le tiebreak. Motivées par leur entraîneur, les Algériennes ont renversé la vapeur dans le 4 e set en menant (20-12), avant que les Australiennes ne se réveillent de nouveau et infligent un (13-0) aux Algériennes qui perdent le set (25-20). Dans le tie-break, la capitaine Fatma-Zohra Oukazi a montré la voie à ses coéquipières en inscrivant deux points consécutifs qui permettent à l Algérie de mener (8-6) avant le temps mort technique. Les Algériennes s imposent finalement au bout du suspense (15-10) et décrochent une deuxième victoire dans la compétition. Grâce à ce deuxième succès face à l'australie, les Algériennes comptent désormais 5 points et sont toujours à la cinquième place du groupe 3 à égalité avec le Kenya qui s est imposé face au Mexique sur le score de trois sets à zéro (25-20, 25-17, 25-22). L entraîneur de la sélection algérienne, l Italien François Salvagni, a estimé que la victoire face à l Australie a été difficile à obtenir en tenant compte de plusieurs facteurs à savoir la fatigue ressentie par ses joueuses en ce mois sacré de Ramadhan et la chaleur. «C est une deuxième victoire historique pour nous, nous avons bien entamé le match en remportant les deux premiers sets, mais nous avons manqué d énergie pour conclure le match dans le 4 e set alors que nous menions largement le score», a déclaré Salvagni. «Maintenant il faut bien récupérer avant d affronter le Mexique Photo : DR demain. Nous avons une idée de la tactique à adopter face à cette équipe qui nous a battues lors de la précédente édition du Grand Prix Mondial», a ajouté le coach algérien. De son côté, le coach australien Mark Bernard a estimé que ses joueuses ont mieux joué en comparaison avec la première confrontation entre les deux équipes qui s était soldée par la victoire de l Algérie 3 sets 0. «Mon équipe a montré un meilleur visage lors de ce match en réussissant à décrocher le tiebreak. Nous avons joué avec plus de conviction mais l Algérie a été la plus forte en remportant le match», a déclaré Mark Bernard. Lors de la deuxième journée du tournoi d Alger, tenue hier en fin de soirée (22h10), l Algérie affrontait le Mexique. Un peu plus tôt dans la journée (17h), le Kenya était opposé à l Australie. Le Grand Prix féminin de volley-ball regroupe 28 sélections nationales scindées en trois groupes. Les Etats-Unis avaient remporté l'édition 2014 devant le Brésil et le Japon. La sélection algérienne évolue dans le groupe 3 qui est composé de huit équipes à savoir le Mexique, le Kenya, l'australie, le Kazakhstan, Cuba, la Colombie et le Pérou.

14 Culture Le Soir Dimanche 5 juillet PAGE 15 LE COUP DE BILL ART DU SOIR L art dans le brouillard Un épais brouillard tombe sur Alger en cette nuit de pleine lune du quinzième jour du mois de Ramadhan. Les rues et les places publiques sont noires de monde. Les embouteillages automobiles s étalent sur des centaines de mètres. Le brouillard devient plus épais. De l esplanade d El-Kittani à Bab El-Oued, on ne voit plus Notre-Dame d Afrique et Djebel Koukou. Vers la mer, le paysage aussi s est rétréci et les bateaux en rade ont disparu. Au stade de Bologhine, l USMA accueille El-Harrach pour un match amical. Le brouillard arrive de tous les côtés. Les réverbères n arrivent plus à éclairer les rues et ressemblent à des flaques de lumières sur une scène théâtrale. Le brouillard, plus épais encore, cache tout maintenant. Tout a disparu. Seules les lumières des puissants projecteurs du stade Bologhine sont visibles dans un étrange halo de clair-obscur. C est comme si un artiste paysagiste avait effacé une partie du décor de son tableau, qui de figuratif est devenu semi-abstrait! L Par Kader Bakou K. B. a pièce El Hob oua Errouh (l Amour et l Ame), du Théâtre régional de Guelma (TRG), présentée en générale au TR Constantine, revisite le conte de Psyché, tiré du roman l'ane d'or d Apulée de Madaure. Mise en scène par Djamel Merrir, sur un texte d Aïssa Reddaf, la pièce d'une durée d'une heure et demie a été chaleureusement accueillie par le public venu nombreux assister à ce spectacle organisé dans le cadre de la manifestation «Constantine, capitale de la culture arabe 2015». El Hob oua Errouh raconte les péripéties et le désarroi de la belle Psyché, la fille d un roi. Le Tout est affaire d énergie dans les œuvres de Radia Maâzouz. Passionnée de soufisme et de spiritualités «alternatives», elle estime que «l univers, tout comme les êtres humains, communiquent à travers des ondes et des charges d énergies, qu elles soient négatives ou positives ; mais la plupart ne le savent pas». Et qu on croie ou non à cette vision de la vie, on retrouve dans ses photographies une indéniable réinterprétation des différentes énergies qu elle perçoit chez les autres, en elle-même et au creux de la nature. Bien qu ayant rarement exposé dans les espaces conventionnels algérois ou bougiottes (ville où elle travaille), Radia Maâzouz a déjà une petite réputation d artiste originale et généreuse, grâce notamment à ses participations à des salons d artisanat et d art dont l un fut organisé par l Association des femmes d ambassadeurs ainsi qu à la dixième édition du festival indépendant de Kabylie Racont art, etc. Mais les plus percutantes de ses photographies restent inédites à ce jour. Pourtant, l artiste se démarque nettement d un certain phénomène de mode qui caractérise la photo d art en Algérie ces dernières années : ni obsédée par le noir et blanc, ni versée dans le réalisme dépouillé qui envahit sensiblement les galeries, elle préfère scruter l intime, interroger l émotion et le psychisme d un personnage, disséquer une expression pour en ouvrir les lectures à l infini. Différente mais surtout complexe, sa démarche gagnera à être connue pour élargir le champ stylistique assez restreint et, osons le dire, redondant que l on connaît actuellement. L une de ses séries aborde la question de la femme battue mais, déjouant les attentes comme dans la majorité de ses œuvres, elle n y va nullement par le sentier battu de la sensiblerie ou de la dénonciation directe. Sa sémantique visuelle tend, au contraire, à représenter le phénomène des violences faites aux femmes à travers une atmosphère sombre et oppressante et, plus important encore, à travers le mode de l autoportrait. Usant des effets de miroir, l artiste se métamorphose à l aide de maquillage en se «confectionnant» un œil au beurre noir et se couvre partiellement la tête ou le visage pour laisser s exprimer un regard souvent indicible. Tantôt abattue, tantôt arrogante, la femme dans les photos transhume entre des émotions paradoxales mais toujours en dégageant ce quelque chose de puissant qui condense brillamment l horreur des violences misogynes. Dans une autre série, Radia Maâzouz, fan invétérée d Hitchcock, crée des atmosphères PORTRAIT : RADIA MAÂZOUZ De l angoisse à l épurement : dialogue entre art et artisanat De l autoportrait aux chaînes rouillées, en passant par les splendeurs de la nature ou les poupées, Radia Maâzouz porte un regard à la fois halluciné et glaçant de lucidité sur le monde. Artiste photographe mais aussi artisane spécialisée dans la fabrication de bougies, elle insuffle une réalité à l impalpable et du rêve à la matière. ambiguës, disputées entre la fascination et la terreur. Toujours dans le registre de l autoportrait, elle se couvre entièrement le visage et la tête à l aide d un tissu dont la texture favorise des illusions d optique, faisant parfois penser à un animal primitif d autant que les positions de l artiste métaphorise admirablement celles d une bête traquée ou bien, au contraire, prête à sauter sur sa proie Du côté de l artisanat, domaine grâce auquel elle gagne sa vie, Radia Maâzouz est l une des rares en Algérie à fabriquer des bougies à base de cire d abeille. Elle en propose des modèles classiques mais aussi des échantillons plus recherchés avec différents designs, joignant ainsi à l utilitaire un surprenant aspect esthétique. Sa passion pour le travail manuel et les matériaux naturels l a aussi amenée à s intéresser à la fabrication de savons bio à base d huile d olive additionnée à l argile, le miel, la cire d abeille ou bien les amandes et parfumée aux huiles essentielles. Des produits qu elle met en vente à des prix plus que modiques bien que l offre du marché dans cette gamme de produits demeure insignifiante. Entre l artiste et l artisane, il existe un dialogue constant et nulle contradiction ne sépare les deux vu que la profusion de préoccupations tant intellectuelles qu esthétiques chez la première trouve un certain apaisement dans l univers épuré et respirant la sérénité de la seconde. Un travail à découvrir sur les deux pages Facebook : «Bougies Rado» et «Miel et cendres». Sarah H. THÉÂTRE Le conte de Psyché, tiré de L'Âne d'or d Apulée, revisité par le TR Guelma travail du TRG permet un regard sur la complexité des relations humaines et évoque la conspiration, la jalousie, la haine et tant de sentiments négatifs. Décrite comme une jeune fille à la beauté rare, Psyché, campée par Atika Blezma, s attire la foudre de ses deux sœurs et de Vénus, la déesse de la beauté qui, jalouse de cette rivale, ordonne à son fils Cupidon de rendre Psyché amoureuse du mortel le plus méprisable qui soit. Mais devant cet «emblème de beauté», Cupidon, dont le rôle est confié à Ahmed Merzouki, se blesse avec l'une de ses propres flèches et tombe éperdument amoureux de Psyché. Exposée, sur ordre d'un Oracle, sur une montagne où elle devait être la proie d'un monstre inconnu, Psyché est transportée dans un palais magnifique où chaque nuit Cupidon vient lui rendre visite, mais toujours dans l'ombre et en lui recommandant de ne point chercher à le voir. Psyché, qui ne respecte pas son engagement, se retrouve à la merci de Vénus qui la soumet aux plus rudes épreuves pour venger son fils, dans un enchaînement qui a tenu en haleine le public. Usant tantôt de la technique de mise en abyme (procédé consistant à représenter une œuvre dans une œuvre similaire), qui voit le spectateur avoir le sentiment d assister à la répétition de la pièce), tantôt du Coryphée (chef de chœur, sorte de support à la narration), le metteur en scène présente une Psyché dont les malheurs semblent sans issue. Cependant, à la fin, Cupidon, touché par les malheurs de sa bienaimée, revient à elle, l'épouse et lui donne l'immortalité. Dans une alternance de burlesque, de comique et de pathétique, les comédiens, jeunes, pour la plupart, ont suscité l'admiration du public qui, satisfait et parfois subjugué, répondait par des applaudissements nourris. En coulisses, le metteur en scène a indiqué à l APS que la pièce El Hob oua Errouh était avant tout «un hommage à Apulée de Madaure». Il a également souligné que l adaptation sur les planches d une courte histoire du roman d Apulée, était aussi une «invitation» adressée aux intellectuels pour qu ils se penchent davantage sur l œuvre de l Algérien qui a offert à l humanité son premier roman. M. Merrir a également expliqué que le recours au procédé de la mise en abyme constituait une remise en question de l'illusion dramatique dans la mesure où cette technique rappelle au spectateur le caractère fictif de la pièce. Photo : DR ESPACE LES SABLETTES (LE CAROUBIER, ALGER) Dimanche 5 juillet à 22h30 : Concerts du groupe Oxygène et de Kda we Kda. MAISON DE LA CULTURE AHMED- AROUA (KOLÉA, TIPASA) Dimanche 5 juillet à 23h : Soirée chaâbi avec Abdelkader Chercham et Mokhtar Mecili. SALLE EL-MOUGGAR (ALGER- CENTRE) Dimanche 5 juillet à 22h30 : Concerts de Chafik Hadjadj et de Salim Fergani. PALAIS DE LA CULTURE MOUFDI- ZAKARIA (KOUBA, ALGER) Dimanche 5 juillet : Concert de Hamid Baroudi. Vendredi 10 juillet : Spectacle Algérie, ma liberté du Ballet national. Jusqu au 15 juillet : Exposition d artisanat d art et d objets de décoration. THÉÂTRE RÉGIONAL KATEB-YACINE DE TIZI-OUZOU Dimanche 5 juillet à 22h : Azal n Tlelli du Théâtre régional de Tizi-Ouzou, en célébration de la fête de l Indépendance. THÉÂTRE DE VERDURE DU BOIS DES ARCADES (RIADH-EL-FETH, EL- MADANIA, ALGER) Dimanche 5 juillet à 22h : Soirée variée avec Cheba Zahouania, le poète Yacine Ouabed, groupe Les Khelouistes, Lokmane Dziri, Kami Phénomène et le groupe Oriental. CARREFOUR DES ARTISTES (LA PÊCHERIE, ALGER) Dimanche 5 juillet : Soirée chaâbi avec Youcef Benyeghzer. BIBLIOTHÈQUE MULTIMÉDIA ET JEUNESSE (38, RUE DIDOUCHE- MOURAD, ALGER) Lundi 6 juillet à 22h : Rencontre avec le poète et écrivain Abderrahmane Djelfaoui dans une intervention intitulée : «Résistance et écriture en prison». Atelier de montage de bijoux présenté par M me Fouzia Hasni. SALLE IBN-KHALDOUN (ALGER- CENTRE) Dimanche 5 juillet à 22h30 : Concert de l Association El-Djazira de musique andalouse. THÉÂTRE NATIONAL ALGÉRIEN MAHIEDDINE-BACHTARZI (ALGER) Dimanche 5 juillet : Spectacle Algérie, ma liberté du Ballet national. MUSÉE RÉGIONAL DES ARTS ET DES TRADITIONS POPULAIRES DE MÉDÉA Jusqu au 15 juillet : Exposition sur le voile traditionnel el-haïk. GALERIE DES ATELIERS BOUFFÉE D'ART (RÉSIDENCE SAHRAOUI, LES DEUX BASSINS, BEN AKNOUN, ALGER) Jusqu au 31 juillet : Exposition de l'art pictural auressien - en hommage aux deux artistes chaouis Tamine et Merzougui. Avec les artistes peintres : Lamine Azzouzi, Sofiane Dey, Mohamed Berkane et Houara Hocine. GALERIE AÏCHA-HADDAD (84, RUE DIDOUCHE-MOURAD, ALGER) Jusqu au 9 juillet : Exposition de photographies «Fantasia... authenticité et patrimoine». CENTRE CULTUREL MUSTAPHA- KATEB (PLACE AUDIN, ALGER) Jusqu au 14 juillet : Exposition collective d artisanat. INSTITUT FRANÇAIS D ALGER (ALGER-CENTRE) Du 5 au 7 juillet à 22h30 : Cinéma sous les étoiles dans les jardins de l Institut (entrée libre). Dimanche 5 juillet : Film Western de Manuel Poirier (France, Comédie, 135, 1997). Lundi 6 juillet : Film L italien d Olivier Baroux (France, Comédie, 102, 2010). Mardi 7 juillet : Film Mais où est donc passé la 7 e compagnie? de Robert Lamoureux (France, Comédie, 95, 1973). PARKING D ARDIS (PINS-MARITIMES, ALGER) Jusqu à la fin du mois de Ramadhan : Cirque Amar, tous les jours à 22h et à 0h10. Spectacle spécial dimanche et lundi à 0h10 (prix : 500 DA). MUSÉE NATIONAL D ART MODERNE ET CONTEMPORAIN D ALGER (RUE LARBI-BEN -M HIDI) Jusqu au 9 juillet : Exposition «La saga de la création de la Cinémathèque algérienne» à l occasion du cinquantenaire de sa création. INSTITUT CULTUREL ITALIEN D ALGER (EL BIAR) Durant le mois d août : L Institut ouvre une session de cours intensifs en langue italienne niveau A1. Initiation tous les jours de 9h à 13h. Inscriptions en cours. Informations : MAISON DE LA CULTURE ALI- ZAÂMOUM DE BOUIRA Dimanche 5 juillet à 23h : Concert de l Orchestre symphonique national sous la direction du maestro Amine Kouider. Avec la participation de Nada Reyhane et Samir Toumi. BASILIQUE DE NOTRE-DAME D AFRIQUE (BOLOGHINE, ALGER) Dimanche 5 juillet à 22h : Concert de Farid Khodja, à l occasion de la fête de l Indépendance. CHAPITEAU DE L HÔTEL HILTON (PINS-MARITIMES, ALGER) Dimanche 5 et lundi 6 juillet : Concert de Gnawa Diffusion. Mardi 7 juillet : Concert de Mister You. Jeudi 9 juillet : Spectacle de Abdelkader Secteur. Points de vente : - Le desk de l'hôtel Hilton (12h à 18h) - Centre commercial et de loisirs de Bab-Ezzouar (14h30 à 18h) et (22h à 1h) - Grand chapiteau de l'hôtel Hilton (21h30 à 00:00) Info Line: /

15 Dimanche 5 juillet Page 16 TOUT SAVOIR sur les plantes médicinales PRÉPARATION DE LA SEMAINE Jus pour contrôler le diabète de type 2 Ce jus combine les propriétés des épinards, de la carotte et du céleri, pour aider les personnes atteintes de diabète de type 2. Ses bienfaits : La carotte est un aliment riche en potassium, un élément indispensable pour équilibrer les niveaux de sodium de l organisme, qui sont en lien direct avec l hypertension artérielle. Cet aliment permet aussi de réguler la circulation sanguine, et de prévenir les éventuels problèmes de vue chez les personnes qui souffrent de diabète. De leur côté, les épinards contiennent du calcium, du bêta-carotène, ainsi que des vitamines A et C. Ces substances apportent de nombreux bienfaits à notre santé, en permettant notamment de réduire les niveaux de sucre. Le céleri (krafess), quant à lui, contient du potassium et du magnésium, qui apportent des bienfaits importants à notre système cardiovasculaire. Enfin, les pommes vertes permettent également de réduire les niveaux de sucre dans le sang, grâce à leur teneur en acide malique. Ingrédients : 3 poignées d épinards 2 bâtons de céleri 1 carotte 1 pomme verte 1 concombre (facultatif) Comment procéder? Nettoyez et épluchez la pomme, ainsi que la carotte. Puis, mettez-les dans un mixeur, et mélangez bien avec le reste de tous les ingrédients. Ajoutez un peu d eau si vous souhaitez faciliter le processus. Pomme de terre : efficace contre l'ulcère de l'estomac Certaines molécules contenues dans la pomme de terre auraient des propriétés antibactériennes permettant de combattre les bactéries responsables des ulcères de l'estomac. Passer 4 pommes de terre crues à la centrifugeuse pour en obtenir le jus. Boire un verre de jus de pomme de terre 3 fois par jour pendant plusieurs semaines. Attention : ce remède ne peut en aucun cas se substituer aux traitements traditionnels prescrits par le médecin. L'aloe vera anti cancer? Utilisée au Japon pour soigner les victimes des bombardements nucléaires d'hiroshima et de Nagasaki, l'aloe vera (sabbar) aurait favorisé la réduction du nombre de cancers pronostiqués à la suite du drame. Cependant, «il est difficile de savoir si c'est l'action seule de l'aloe vera qui a joué. Les Japonais ont une hygiène de vie bien différente de la nôtre, et leurs habitudes alimentaires sont connues pour prévenir l'apparition de cancers», explique le D r Nina Roos, dermatologue. Les vertus anti-cancer de l'aloe vera sont donc encore à l'état hypothétique... A savoir : la plante a aussi été utilisée pour soigner les dommages cutanés provoqués par les radiations. Brûlure dans l'estomac et l'œsophage Pour calmer la sensation de brûlure dans l'estomac et l'œsophage, la médecine ayurvédique (médecine ancienne de l Inde) préconise des tisanes à base de cannelle ou de cardamome (el hil) concassée. Mettez une cuillerée à café de l'une ou l'autre de ces plantes, concassée ou pulvérisée, dans une tasse d'eau bouillante, laissez infuser, puis filtrez et buvez. Pour faire disparaître les vergetures Un gommage d abricots enlève rapidement les vergetures de la peau. Voici la recette d un masque fabriqué à partir d abricots. Vous devez appliquer ce gommage sur vos vergetures chaque jour pendant au moins un mois. Coupez 2 ou 3 abricots, puis enlevez leurs noyaux. Ecrasez les fruits jusqu à l obtention d une pâte. Appliquez doucement la pâte d abricots sur vos vergetures. Laissez-la agir pendant environ 15 à 20 minutes. Rincez ensuite à l eau tiède. Répétez quotidiennement pendant un mois. (Vous pouvez appliquer ce masque deux fois par jour.) Cystite : préparez-vous une tisane d'ail Cela paraît peu alléchant, mais, en cas de cystite, tout est bon pour faire passer la douleur. Du fait des substances bactéricides très puissantes qu'il contient, l'ail est un remède idéal pour lutter contre les microbes responsables de l'infection urinaire. Pelez deux ou trois grosses gousses d'ail, écrasez-les soigneusement, puis jetez-les dans une tasse d'eau chaude. Laissez infuser pendant 5 minutes. LU POUR VOUS Elle meurt d une crise cardiaque à cause de sa constipation Une jeune Britannique de 16 ans est décédée suite à un arrêt cardiaque provoqué par une constipation. Emily Titterington avait la phobie des toilettes. Emily Titterington s est retenue d aller déféquer pendant presque 2 mois. Comme de nombreux enfants et adolescents qui rechignent à utiliser les WC de l école, elle souffrait d une «phobie des toilettes». L'enquête a révélé que son intestin s est tellement dilaté qu il a provoqué la crise cardiaque de l adolescente le 8 février A cause de sa constipation, ses organes se sont déplacés, compressant au passage sa cage thoracique. Souffrant d autisme, Emily aurait refusé à plusieurs reprises des examens médicaux pour déterminer l origine de son mal selon les déclarations de sa mère. Le D r Alistair James, qui suivait Emily, reconnaît lui avoir prescrit des laxatifs mais ne pas lui avoir examiné l abdomen. «Sa mort aurait pu être évitée avec le bon traitement au bon moment», a-t-il déclaré au site britannique du Dailymail. Emily s est évanouie à son domicile. Malgré les tentatives des ambulanciers pour la réanimer, elle a été déclarée morte quelques minutes plus tard. Avant son malaise, les proches d Emily ont constaté l'avoir vu devenir très pâle. Elle se plaignait aussi de douleurs au niveau des omoplates. Toutefois, elle aurait refusé de se rendre à l hôpital. L'issue du procès déterminera la responsabilité des parents dans le décès de l'adolescente. EAUX AROMATISÉES CURATIVES À essayer d urgence! Nous sommes parfois un peu lassés par le fait de boire perdre du poids ou qui souffrent de l eau, et nous avons besoin d un peu plus de saveur. d une sécheresse de la peau. Pour ne pas avoir besoin d assouvir ces envies de changement avec des sodas ou d autres boissons nocives, une bonne option peut être de préparer des eaux vitaminées. Les eaux vitaminées sont en réalité des eaux aromatisées maison, qui apportent d excellents bienfaits à votre corps et qui sont très savoureuses. L eau au thé vert, à la menthe et au citron vert Cette eau aromatisée est idéale pour stimuler l élimination des graisses, mais également pour améliorer la digestion, soulager les maux de tête, combattre la congestion et rafraîchir l haleine. Elle peut être consommée froide, et il est conseillé d en boire un verre par jour à jeun, et plus au cours de la journée. L eau à la fraise et au kiwi Cette délicieuse eau vitaminée va vous surprendre par sa saveur rafraîchissante. Elle apportera à votre organisme une grande quantité de vitamines qui renforceront votre système immunitaire, en plus d améliorer votre digestion, votre santé cardiovasculaire et de diminuer vos niveaux de sucre dans le sang. L eau au concombre, au citron et au citron vert Cette boisson est idéale pour se rafraîchir les jours de grand soleil, et pour profiter des bienfaits des agrumes et du concombre. Ses propriétés vous aideront à renforcer votre système immunitaire, à soulager la distension abdominale, à contrôler votre appétit et à faciliter votre digestion. Elle est spécialement recommandée pour les personnes qui cherchent à perdre du poids. L eau au citron, au citron vert et à l orange Cette eau vitaminée aux agrumes a des propriétés qui peuvent améliorer la réponse immunitaire face aux virus, aux bactéries CONSEIL UTILE Faites attention lorsque vous combinez jus de citron et exposition au soleil : des études ont montré que mettre du jus de citron sur la peau peut la brûler si on l'expose au soleil. et aux champignons. Elle peut vous aider à prévenir les grippes, les rhumes, à stimuler votre digestion et à vous aider à combattre l acidité stomacale. Il est recommandé de la boire à température ambiante. L eau à l ananas et à la sauge Cette eau est dépurative, aide à nettoyer l organisme et à faciliter l élimination des toxines pour protéger l ensemble de votre corps. C est une boisson très rafraîchissante et sa délicieuse saveur est idéale pour les jours de fortes chaleurs. L eau au citron, au pamplemousse et à la menthe La saveur des agrumes et de la menthe va donner un goût absolument délicieux à cette eau vitaminée. Vous pouvez en boire plus d un litre par jour. Cette boisson vous permettra d avoir un système immunitaire plus fort, de dépurer votre organisme et de ressentir une sensation de bien-être unique. L eau au melon et à la pastèque Le melon et la pastèque sont célèbres pour leur forte teneur en eau et pour la grande quantité de vitamines qu ils contiennent. Cette eau vitaminée est idéale pour combattre la rétention d eau, pour stimuler l élimination des graisses, pour nettoyer l organisme et pour maintenir la peau bien hydratée. Elle est recommandée aux personnes qui cherchent à L eau aux mûres, au citron et à la menthe Cette eau vitaminée a un fort pouvoir antioxydant qui permet de prévenir les maladies chroniques et de promouvoir la régénération cellulaire. Sa consommation régulière vous aidera à vous maintenir bien hydraté, à stimuler l élimination des toxines et à combattre les effets du vieillissement prématuré. Comment préparer ces eaux vitaminées? Les eaux vitaminées sont très faciles à préparer et vous pouvez varier les plaisirs chaque jour, pour changer de l eau classique. Rappelez-vous que l eau est essentielle pour se maintenir hydraté. Vous devez en consommer une quantité en fonction de votre poids. En premier lieu, vous devez choisir les fruits et les plantes adaptées à la boisson que vous voulez préparer. Puis, lavez-les soigneusement. Ensuite, coupez les fruits en dés, puis mettez-les dans une carafe avec un litre d eau, et les plantes sélectionnées. Laissez reposer l eau entre cinq et six heures dans le réfrigérateur, de façon à ce qu elle puisse absorber tout l arôme, la couleur et la saveur des ingrédients. Enfin, vous n avez plus qu à déguster votre eau aromatisée pour profiter de tous ses bienfaits. Les portions de fruits et de plantes que vous allez utiliser peuvent varier en fonction de l intensité de saveur, de couleur et d arôme que vous souhaitez. DE L'HUILE DE NOIX DE COCO POUR ÉVITER LE TARTRE SUR LES DENTS Appliquer quotidiennement de l'huile de noix de coco sur ses dents tous les matins réduirait significativement le taux de plaque dentaire et de tartre, selon une étude indienne menée par les chercheurs du Kennur Dental College (Inde). Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont demandé à 60 volontaires âgés entre 16 et 18 ans d'appliquer de l'huile de noix coco sur leurs dents tous les matins pendant un mois. Le talc, un remède toujours efficace! Mettre du talc pour éviter la transpiration est un remède bien connu de nos grands-mères. Et il est toujours recommandé aujourd hui! Pour cause, il absorbe l excédent d eau qui sort de la peau et entraîne la transpiration. Le mieux : mettre un peu de talc sur les pieds en été avant d enfiler les chaussures. On peut aussi en mettre l hiver avant de mettre les chaussettes. Le talc peut être classique ou spécifique (antitranspirant ). Le thé tibétain pour la relaxation Ce remède, qui relaxe et soulage du stress, est réputé pour prolonger la vie. Faites bouillir 2 litres d eau. Quand elle a refroidi, ajoutez ces ingrédients : 5 g de gingembre (skendjbir) râpé, 1 cuillère à soupe de jus de citron, 2 cuillères à soupe de miel, un peu de piment fort et un peu d anis (habète lahlawa). Buvez-en un peu tout au long de la journée ou prenez une tasse avant chaque repas. Au bout d'une semaine, les chercheurs ont rapporté une baisse significative du niveau de plaque dentaire chez chaque volontaire qui a continué de réduire jusqu'à la fin de l'expérience. Selon eux, l'huile de coco est exceptionnellement riche en acide laurique, un acide gras connu pour ses effets anti-microbiens et anti-inflammatoires. Un atout bénéfique majeur pour l'hygiène buccale. BANANE ET HUILE D AMANDE CONTRE LA CHUTE DES CHEVEUX C est une recette naturelle, faite à base de banane et d huile d amande, qui va vous permettre de prévenir la chute de cheveux. La banane est riche en minéraux et vitamines. Elle contient un grand nombre de nutriments bénéfiques à la réparation du cheveu. Elles sont aussi efficaces si vous avez les cheveux secs ou au contraire gras. La banane est un hydratant naturel pour la peau et les cheveux. Elle est conseillée pour les cheveux fragiles car elle les revitalise, et les sucres qu elle contient apportent de la brillance. Elle protège les cheveux des agressions extérieures et referme leurs écailles, leur apportant un aspect bien lisse. De plus, la banane a le pouvoir d accélérer la pousse des cheveux et leur redonne de l éclat grâce à sa richesse en vitamines. L huile d amande, de son côté, nourrit les cheveux, les répare, et leur donne une couleur et un aspect éclatants. Elle favorise également la repousse, calme les démangeaisons et elle est efficace pour se débarrasser des pellicules rapidement. Pour préparer ce soin, écrasez 1 banane et ajoutez 3 cuillères à soupe d huile d amande. Mélangez bien afin d uniformiser la mixture et appliquez le soin sur vos cheveux ainsi que sur votre cuir chevelu. Massez-vous la tête, puis enroulez une serviette sur vos cheveux et laissez le masque sécher pendant trente minutes. Ensuite rincez vos cheveux à l eau tiède. Sachez que... Le basilic (h baq) a des qualités anti-pathogènes et il ferait baisser le taux de glycémie. Il calme les spasmes intestinaux et les ballonnements. La sauge, pour faire baisser la fièvre Un autre excellent remède pour réguler la température corporelle est la sauge (m rimiya). Pour cela, mettez à bouillir une tasse d eau (250 ml) et ajoutez-lui 25 grammes de sauge fraîche, 5 grammes de miel et 3 cuillerées de jus de citron. Du miel pour soulager les coups de soleil Le miel réduit l accumulation de sang dans les vaisseaux et stimule la cicatrisation. Il est ainsi efficace pour soulager une brûlure superficielle. Appliquer le miel directement sur la partie brûlée (non sur une plaie à vif). Laisser agir puis rincer. L épinard, un effet protecteur Enfin, on sait qu une alimentation riche en légumes frais bien colorés, possédant les différentes caractéristiques de l épinard (haute teneur en fibres, en provitamine A, en vitamines C et E, et sans doute en magnésium et en sélénium), est actuellement reconnue comme bénéfique à la protection de certains cancers. Le chou, bon pour les femmes âgées Une étude a montré qu'une consommation abondante de chou réduisait les problèmes de mémoire chez les femmes âgées. Les choux présentent en effet des antioxydants : composants phénoliques et flavonoïdes. Le chou rouge est celui qui en contient le plus. Il contient également une forte quantité de cyanidine, le pigment responsable de sa couleur, un antioxydant flavonoïde. Du bicarbonate contre un bouton de chaleur Un petit bain au bicarbonate de soude et adieu les boutons de chaleur (petits boutons qui démangent après une exposition au soleil). Verser une cuillère à soupe de bicarbonate de soude dans l eau du bain. Plonger dans le bain et y rester autant de temps que souhaité. En complément, appliquer la poudre du bicarbonate de soude sur les boutons pour assécher la peau. Renouveler toutes les 3 heures sur peau propre et sèche. Taches brunes, essayez les pois chiches Faites cuire 65 g de pois chiches et faites-les bouillir dans 15 cl d'eau. Portez à ébullition jusqu'à ce que les pois chiches soient mous (15 minutes pour les pois chiches en boîte ou environ une heure pour les pois chiches secs), puis retirez-les du feu et laissez refroidir. Lorsqu'ils auront refroidi, écrasez-les pour en faire une pâte. Passez la pâte sur les taches et laissez sécher. Rincez à l'eau froide. Le saviez-vous...? Le citron est l un des meilleurs fruits anti-inflammatoires? Cela est dû aux bioflavonoïdes, des substances qui se trouvent notamment dans sa peau, et dans sa partie blanche.

16 Dimanche 5 juillet PAGE 17 magazine femme Le de la Page animée par Hayet Ben Filets de poulet à la chapelure 4 filets de poulet, 1 c. à s. de moutarde, 2 c. à s. d'huile, 1/2 verre d'eau, 2 c. à s. de vinaigre, 4 c. à s. de crème fraîche, 2 œufs, chapelure, sel, poivre. Dans un bol, mélanger la moutarde, l'huile, le vinaigre, la crème fraîche, le sel et le poivre et remuer jusqu'à l obtention d'une sauce. Enduire les filets de poulet avec la sauce et laisser macérer une nuit. Mettre la chapelure dans une assiette et la farine dans une autre. Battre les œufs dans un bol avec une fourchette, assaisonner de poivre et de sel. Tremper les filets dans l'œuf, la farine puis les passer dans la chapelure. Faire frire les filets de poulet dans l'huile chaude, les dorer des deux côtés. Servir. Ktayef 1 pâte à ktayaf (cheveux d'ange), 250 g de noix, 200 g de beurre, 100 g de pistaches, 600 g d eau et 600 g de sucre en poudre (pour le sirop), 3 cuillères à café de jus de citron, cannelle (facultatif), 1 sachet de sucre vanillé Tajine au fromage Préparation : 2h, cuisson : 2h15 min, temps de repos : 12 h. 500 g de viande de mouton désossée, 8 œufs, 4 c. à soupe de fromage râpé, 2 oignons, 2 c. à soupe de purée de tomates, 2 poignées de haricots blancs secs, 2 tranches de pain de mie (rassis), 1 verre d huile d'olive, 2 noix de beurre, poudre de piment rouge, sel fin, poivre noir La veille, faites tremper toute la nuit les haricots blancs secs dans de l eau froide. Coupez la viande de mouton en dés de 4 cm et frottez-les de poivre et de sel. Faites dorer les dés de viande avec de l huile dans une casserole sur feu vif. Ajoutez-y 2 gros oignons finement émincés. Ajoutez ensuite la purée de tomates, le piment rouge et les haricots blancs. Recouvrez d eau l ensemble des ingrédients. Augmentez le feu jusqu à Agneau méchoui ébullition, puis laissez mijoter pendant encore 1h 15 min à couvert. Prélevez l équivalent d un grand bol de jus et mettez-le de côté. Râpez ensuite la mie de pain rassis ; elle doit être très fine. Photos : DR Ajoutez-la dans la casserole avec le fromage et une noix de beurre. Rectifiez l assaisonnement selon votre goût. Battez les œufs et mélangez-les au reste de la préparation. Versez le mélange obtenu dans un tajine huilé. Egalisez bien et placez à feu doux pendant 25 min. Surveillez la cuisson ; dès que le tajine est cuit, la lame d un couteau que vous enfoncez dedans doit ressortir sèche. Faites fondre le reste de beurre. Enlevez ensuite le plat du four. Coupez le tajine en tranches et arrosez cellesci de beurre fondu. Réchauffez rapidement le jus réservé et présentez-le dans une saucière. Servez chauds le tajine et sa sauce. Mrouzia (sucrée, salée) Viande d agneau coupée dans le gigot ou le collier, 15 cl d huile d olive ou de table, 1 c. à s. de ras-elhanout, 6 gousses d ail hachées, 1/2 c. à c. de safran, 300 g de raisins secs noirs, 100 g d amandes mondées et grillées, 200 g de miel, 1 l d eau, sel Partagez en deux la pâte à ktayef. Disposez sur une plaque allant au four la moitié de la pâte en étirant bien. Faites fondre le beurre et versez la moitié sur toute la surface de la pâte. Dans un saladier, mélangez les noix pilées, un peu de cannelle, le sucre vanillé et les pistaches pilées. Étalez le mélange sur toute la surface, et posez par-dessus l autre moitié de la pâte à ktayef, versez l autre moitié de beurre fondu. Enfournez pendant 20 mn environ jusqu'à ce que le dessus soit doré. Il faut bien surveiller la cuisson. Pendant ce temps, dans une casserole, mettez le sucre et l eau, portez à ébullition. Puis sur un feu plus modéré laissez cuire une vingtaine de minutes et ajoutez le citron. Le mélange doit devenir petit à petit un sirop ni trop épais ni trop liquide. Laissezle refroidir. Dès que le gâteau est sorti du four, arrosez-le avec le sirop froid. Découpez-le en carrés. En décoration on peut mettre un peu de préparation noix et pistaches pilées. Une épaule d agneau, huile d olive, 2 c. à s. de smen, du beurre, 5 gousses d ail écrasées, 1 c. à c. de poivre blanc, 1 c. à c. de gingembre (facultatif), sel Dans un saladier mélanger l huile, le smen, l ail et les épices. Avec un couteau faire de petites incisions afin que les épices pénètrent dans la viande. Badigeonner la viande et bien masser. Couvrir et laisser macérer. Placer dans un grand plat allant au four, ajouter la sauce de marinade restante, arroser, couvrir le plat avec du papier aluminium et faire cuire au four chaud pendant 2 heures, voire plus. De temps à autre, l arroser avec la sauce et ajouter l eau ou, encore mieux, un bouillon chaud. Quand c est cuit, le badigeonner de beurre et le laisser dorer. Servir avec des crudités ou des légumes sautés. Dans un récipient déposer la viande. Ajouter les épices et l ail. Recouvrir le récipient d un film alimentaire et laisser mariner le tout durant 24 h au réfrigérateur. Dans une marmite à fond épais sur feu doux, déposer la viande et sa marinade. Ajouter l eau et l huile, et laisser cuire à feu doux jusqu à ce que la viande cuise et devienne tendre, et la sauce onctueuse. Ajouter alors les raisins secs, lavés et égouttés, le miel. Remuer la marmite de temps en temps en la tenant par les anses, ne pas utiliser d ustensile afin que la viande reste intacte. Retirer la marmite du feu lorsque la viande est caramélisée et la sauce dorée. Déposer la mrouzia garnie de raisins secs et nappée de sauce dans un plat de service. Décorer avec les amandes grillées. M halbi aux pêches 1 grosse boîte de pêches au sirop égouttées, 2 c. à s. de maïzena, 500 ml de lait, 3 c. à s. de sucre en poudre, 2 c. à s. d'eau de fleur d'oranger, amandes concassées pour la décoration (facultatif) A l'aide d'un mixeur plongeant, mixer les pêches et remplir les verrines de la moitié de la quantité obtennue. Diluer la maïzena dans un peu d'eau. Porter le lait et le sucre à ébullition. Ajouter alors la maïzena diluée dans la casserole de lait tout en mélangeant à l'aide d'une cuillère en bois. Continuer de mélanger jusqu'à ce que le mélange épaississe. Laisser tiédir puis verser la moitié de la quantité obtenue dans les verrines. Verser dans chaque verrine le restant de coulis de pêches puis terminer par le restant de m halbi. Décorer avec les amandes concassées et réfrigérer. Servir bien frais.

17 Détente Dimanche 5 juillet PAGE 18 MOTS FLÉCHÉS Son nom Son prénom Allonges Travaux Liaison Argon Interjection Monnaie Vile Période Bovidé Note Empereur Flaque Maintenance Cervidé Entrée de Rome Sélénium Cérium Lithium Flatteur Mesure Interjection Son métier Petite reine Lancée Détruira Note Souveraine Traînée Tournoi Opérerai Prévenir Déride Consonne double Consonne double Poème Semelle Dissimulée Aéroplane Peuple Iridium Chefs Expert Article Empestas Consonne double Forme d être Poil A payer Prénom Cuivre Géant Inutiles Apprécie Prévint Infraction Eau stagnante Célébrer Mois Américium Bulletin Deviendra Mépris Viril Institut Lanthane Asséchera Néon Poil Opinion Foot à Batna Pronom Aluminium Note (inv) Arme Démonstratif Par Tayeb Bouamar Subtile Son pays Attachas Y est né Exprimé Via Son camp ENUMÉRATION Ces colonnes abritent les noms de neuf types de nerfs chez l homme. Une lettre ne peut être cochée qu une seule fois. Définition du mot restant = «Autre nerf» L A I B I T E N R S E G I E R O N I E R E C N O N P H E N E I N T I I N T R P A T I E E A T A M R I S I L O C N L Q F D O N A T I B U C E U R B S O T N E M L A T N O A T A L O C C I P I T A L 1- SCIATIQUE 2- CUBITAL 3- SAPHÈNE INTERNE 4- TIBIAL 5- INTERCOSTAL 6- OCCIPITAL MOT RESTANT = PÉRONIER 7- ABDOMINO- GÉNITAL 8- FRONTAL 9- MENTONNIER SOLUTIONS SOLUTIONS SOLUTIONS MOTS FLÉCHÉS GÉANTS B I R E K D H I R - T O I S O N Y - O S - C A D E A U - S I L O Z U T - E A - O N S - V E R - M A N - P T - O L E - M O - O T E N - B R A I S E - H O U S T O N C R U E L L E - R A R E T E - C E U - T E S - T E N T E E - A L - I L E S - G E S T E S - C I A A N E S - P O - T E L - C O - T I E S - G I B I E R - G A R O N R E - T O L E R E - D E R - N R E - O R - L E E - S E - E N T E - S E R E A S - F A C - M U A - B R A N D I - P O L I C E - R E A T - T A - P A R A D E - A I N N I C E - T R I A D E - T R O T D E S - H R - R I E - R A T - A A S - P E A G E S - T E R - T S LETTRES DE : Nazisme N A Z I S M E I - C E R N E S - V A L I D E S T R O U S S E - M A N I E E - E - O L - E E - F O R C E S - D E T U E E S - R E N I E R - L U S O G R E - G A R D E R - T A N - R E E - C R I M E E - C A - E D T T - B R A D E S - P I P E - E U - S U - I - S - C U V E - N B R O U T I N E - G A R E - R E A E N S E V E L I E S - T I R E R MOTS FLÉCHÉS - F E T H A L L A H - L A D H - Y E N S - R I O N S - A B U S A O T A - V A S T E - - C O R - V U A - P O - T E - O T E R A - O C - A L I T E - E G A R D - A C E S C A L E R E - B N A F A I T E E - R I - T 1- OUVRAGE 2- RACE DITE «SUPÉRIEURE» 3- A SURVÉCU 4- THÉORICIEN 5- POLICE S E C R È T E D ÉTAT 6- LEADER 7- LEADER - I D E - C C E D A - A N E - B A U M E - N A G E R A T S - P A S S E - S U B I T - M T - M A S S E - V A - R E - T U E P A R S E - M O R T E - M I S N A - T E - S A T A N - P U R E D R O I T S D E L H O M M E - E LETTRES DE NATATION F I N A C R A W L W A T E R P O L O B R A S S E A R T I S T I Q U E - - B A S S I N P A P I L L O N P L O N G E O N - - -

18 Détente Dimanche 5 juillet PAGE 19 MOTS FLÉCHÉS GÉANTS Par Tayeb Bouamar Reconstitués Sommet Caractère Grince Fine Rejeté Auteur numide Article Ville engloutie Débute Possessif Mesures Voyelle double Cloisons Pronom Police Cri d arène Arrivées Confiante Néon Monnaie Erbium Fin de soirée Négation Liquide Dans la route Actinium Nazis Fragments Hardi Explosif Gorge Durée Aride Raides Monuments Mi-glossine Flatteur Assainit Régler Cochonnet Passée l heure Cœurs tendres Couvertes Pays Altières Arsenic Fauves Sélénium Adverbe Décodé Magazines Eculé Epaulé (ph) Déscendance Ebruitée Vire Fou Pronom Titane Fin de soirées Agréable Possessif Poisson Peuple Dans le trou Préfixe Egoutte Eue Réfléchir Bondis Isolé Habillera Précis Sucette Mesures Gestes Titane Touffue Jouai N a qu un œil Ira en justice Demi-tour Exclus Foot à Lyon Singe (inv) Essor Support Confiant (dés) Caresse Saint espagnol Début de soirée Rassemblée Figure Critiquera Eprouvée Pots Engendre Attacher Parentes Cadeau Calcium Germanium Dans la poussée Liaison Osas Radon Note Possessif Société Domptera Dinar Calife (inv) Trompa Monnaie Toit Dans la jetée Refuge Liaison Infinitif Note Fin de verbe Fin de séries Gaines Encercle Sauta Erodée Débrouille Vantent Source Gagné par la torpeur Erbium Préavis Irrigua Pays Ex-OUA Platine Tente Via Maquis Dévores Panorama Flânes Pronom Grecque Document Risibles Foot Italien Roche Négation Monnaie Saveur Solution Germanium Réalisée Patriarche Disette Givrées Aggraver Empeste Acte Alternées Jeu Humides Rappel Sérénité Saint Fruits Sélénium

19 Publicité Dimanche APPARTEMENTS Vends appartement F3 de 62 m2 au rdc en plein centre d Alger, au 03, rue lemercier, Alger, avec accessibilité à tous les services, stationnement, garantie, conviendrait parfaitement pour une activité professionnelle ou habitation, voisinage tranquille. Prix : ,00 DA négociable. - Contactez : A vendre logements centre-ville de tiziouzou, types F2, F3, F4, duplex, livré en semi-fini, dans coopérative immobilière, livraison immédiate. tél.: F10011/B13 Société de promotion immobilière commercialise des appartements de haut standing, de types F3, F4, F5, dans une résidence gardée, à Chéraga. N tél.: F488 Société de promotion immobilière commercialise des appartements de haut standing, de types F3, F4, F5, dans une résidence gardée, à Chéraga. N tél.: F488 LOCATIONS Annaba - A louer immeuble récent de 4 étages, actuellement occupé par l INSIM, situé sur le boulevard du 1 er -Novembre ou sont situés banques nationales et étrangères, assurances et palais des finances. libre à partir du 1 er juillet. tél.: NS Particulier loue à tigzirt-sur-mer bungalows F3 meublés (pied dans l eau) durant les périodes suivantes : 1. Session de 14 jours du 19/07/15 au 01/08/ Session de 14 jours du 03/08/15 au 16/08/ Session de 14 jours du 18/08/15 au 31/08/ Du 02/09/15 au 30/09/2015 (en week-end, semaine, petits-séjours). tél.: F1001/B13 VILLAS Vends carcasse à Bouzaréah, à proximité du lycée Petit-Bois, surface 590 m2, 7 niveaux. tél.: NS Vends villa à Chebaïta-Mokhtar avec acte, à 20 minutes de Annaba, 02 magasins + F2 + 2 F4 + terrasse, donnant sur rue, occasion à saisir. tél.: juillet PAGE 21 LE SOIR DE L IMMOBILIER 40 E JOUR Aujourd hui, cela fait exactement 40 jours depuis que nous a quittés à jamais et pour un monde meilleur, notre très cher et regretté père et grand-père Boualem Ferhi décédé le 25 mai 2015 à l âge de 77 ans. En cette douloureuse occasion, ses enfants, ses amis ainsi que toute la famille Ferhi de Bouira demandent à tous ceux qui ont connu et aimé, Ammi Boualem Allah yerrahmou, d avoir une pieuse pensée en sa mémoire. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.» F947/B15 RECRUTE Lycée privé recrute pour la rentrée une surveillante générale. Le profil : surveillante générale à la retraite ou professeur à la retraite. Envoyer CV au N.S. Vous voulez réussir la tessdira de votre fille? Vous voulez que ce jour soit le plus beau jour de sa vie? Faites appel à une profession nelle au : NS réparation climatiseurs, machines à laver, frigidaire, à domicile. tél.: NS equipez votre maison le plus rapidement possible. Le But Electroménager, leader du crédit en Algérie, vous propose : Meubles & electroménager le tout à Crédit sur 24 mois, livraison immédiate. Contactez-nous au Salon de coiffure situé à Dély-Ibrahim cherche coiffeuse qualifiée. téléphoner au : NS ets de contrôle technique sis à Bordj-el- Kiffan cherche contrôleur technique automobile F OFFRE D EMPLOI Importante société privée (SPA) installée à Alger recrute : 3 ingénieurs spécialistes injection et soufflage Salaire très important, logement de fonction, voiture de service. Expérience : 5 ans et plus. Envoyer CV à : ALL-PUB Les saveurs les plus délicates du Ramadhan sont à - Gâteaux (orientaux - occidentaux). - Pains et galettes. - Commandes spécifiques Cité du 11-Décembre-1960 n 54, Dély-Ibrahim, Alger AVIS DIVERS F rép. ins. clim. frigo m. laver F Vends central clim. Frimair, 44 kw, avec 2 condenseurs, état neuf, prix 55 u. nég. tél.: F Meubles & électroménager! Tout crédit. - Enlèvement sans paiement mois crédit sans intérêts. - Livraison immédiate. - Expo : Ô MARKET/SOLI - 16, rue H-B- Bouali. - Tél.: /81 F456/B1 OFFRES D EMPLOI entreprise de construction métallique sise à Fréha, tizi-ouzou, cherche soudeurs et monteurs en charpente métallique. Salaire intéressant. - Mob.: F119999/B13 Entreprise de bâtiment, cherche pour ces chantiers à Alger, une location longue durée de 2 grues à montage rapide (ENMTP ou équivalent). Longueur de flèche 18 m Début du contrat (1 re semaine de juin) Contact : N.S. RÉPARATION TERRAINS Vente terrain el-achour, 600 m2, lot «H», très bien situé, vue dégagée, trois façades. tél.: F Vente terrain urbanisable m2, à Birkhadem, aucun vis-à-vis, à proximité d autoroute. tél.: F LOCAUX COMMERCIAUX Vends local, 130 m2, situé au 124, rue Didouche-Mourad, Alger. téléphone : NS PROSPECTIONS Cherche F1, F2, F3, F4, F5 pour location et vente, Alger F Cherchons location villa A/piscine, apparts meublés, espace bureau 700 m2 sur Hydra, el-biar, B.-Aknoun, D.-Ibrahim, les Sources F Cherche pour étranger apprt, villa, locaux F SOS Un invalide 100 %, âgé de 49 ans, cloué au lit depuis 2010, marié et père de 3 petites filles, souffre de cancer de rectum à 4 cm de la M.A classé t3, problème digestif grave et rare, ayant subi 5 interventions sans succès et porte des couches et ceinture au ventre à vie et des douleurs immenses permanentes, et sa femme qui souffre d'une maladie chronique (asthme), demande à toute âme charitable une aide pour achat de couches et lingettes CYLKA - Soins à domicile Ambulance 24h/24 A votre disposition et assurés par une équipe médicale et para médicale qualifiée Consultation médicale Kiné Soins infirmiers, post-opératoires Prélèvements, analyses et résultats Conseil, orientation, accompagnement aux hôpitaux d Alger Garde-malades. Appelez-nous au : machines à laver, réfrigérateurs, climatiseurs, à domicile. Tél.: NS Réparation TV à domicile, toutes marques. Tél.: NS AVIS DE RECHERCHE M. Kriba Ali, domicilié aux eucalyptus, cité AADl, Bt n 6, appt n 11, daïra de Baraki, cherche demi-frère, né en France en 1951, de père algérien et de mère française. Nom du père Kriba Grine. Pour tout renseignement, veuillez contacter cette adresse. - tél.: restaurant à Alger cherche cuisinier, aide-cuisinière. tél.: SOIR DE LA FORMATION NS IMA forme en prise de vue, montage, site web, infographie, Java, C#, Delphi, Internet, bureautique, vidéosurveillance, électricité bâtiment, maintenance (photocopieurs, micros, smartphones, tablettes), électronique, installation des réseaux, routeurs, switch, Autocad, 3DSMax F363/B1 ForMAtIoN MéDICAle ECG, ÉCHOCARDIOGRAPHIE. - Pour plus d information, veuillez nous contactez sur notre site web : - Mob.: Fax : F140310

20 C PANORAMA POUSSE AVEC EUX! Par Hakim Ah si on pouvait lire les mémoires de Bouteflika! omme souvent, pour ne pas dire toujours, je fais comme Balzac qui écrivait plusieurs livres en même temps. Incorrigible flemmard, je me contente, pour ma part, de les bouquiner. Je compulse simultanément trois, quatre parfois, cinq opus Tenez par exemple, un léger tableau synoptique et récapitulatif de ces derniers temps. Je finissais Les vies de Mohamed Arkoun (PUF), le portrait contrasté que consacre Sylvie Arkoun à son énigme de père, et qui n a pas eu l heur de plaire au grand critique littéraire Mohammed Aïssa, occasionnellement ministre des Wakfs. En même temps, je relisais, pour les besoins d une recension parue dans ces mêmes colonnes (Le Soir du 30 juin), Si Zeghar, l iconoclaste algérien (Ena Editions), de Seddik S. Larkeche et je plongeais dans les savoureux mémoires de Mohamed Saïd Mazouzi. Dans J ai vécu le pire et le meilleur (Casbah), ce dernier raconte, avec l aide de Lahcène Moussaoui, sur le ton humble qui est le sien, une vie de modestie, à la limite de l effacement, et de combat consacré à un idéal, son pays. Ces trois livres n ont à vue de nez rien de commun. Ni du point de vue de l écriture, ni de la démarche. Pas davantage en ce qui concerne les références auxquelles ils renvoient. Pourtant, ils convergent quelque part vers une même finalité. Ils racontent un parcours. Et je me suis dit qu il y a tellement de zones d obscurité dans notre histoire récente qu il ne serait pas mauvais que quelques-uns parmi ceux qui savent se mettent à table Qui? Ah!... Il va de soi que chacun de ces livres et plein d autres, qui sortent parfois en catimini méritent d être davantage connus et susceptibles d une analyse détaillée. Il se publie de plus en plus d ouvrages, notamment de témoignages et de mémoires, et on ne devrait pas s en plaindre. Au contraire, et c est tant mieux même si cela complète sans le remplacer l indispensable travail des historiens. Souvent, ce sont des militants ou des hommes politiques, débloqués par l âge canonique qu ils atteignent et un nouveau climat propice à l expression, qui ressentent le besoin de se mettre au clair avec leur passé et sans doute aussi celui de laisser une trace gravée dans un pan de postérité. Il nous faut juste apprendre à lire ces témoignages et ces mémoires d un œil critique, un mémorialiste ou un témoin ne produisant très souvent, et presque fatalement, qu une parole subjective, partielle et modelée par son propre point de vue. C est encore à Mazouzi que j emprunte cette prévention, dans les mémoires et autres témoignages qui fleurissent ces derniers temps, contre la possible tentation de verser dans une «histoire surfaite, magnifiée et confisquée par certains et à leur seul intérêt». Mais il n y a pas que ça Il y a aussi des mémoires honnêtes Des publications? Je pense pêle-mêle à William Sportisse et son Camp des oliviers (Presses universitaires de Rennes), Ahmed Mahi et son De l Ugema à l Unea (Inas), Sadek Hadjeres et Quand une nation s éveille (Inas). Il faut ajouter les deux tomes d Ahmed-Taleb Ibrahimi (Mémoires d un Algérien (Casbah), les divers livres d Ali Haroun et d autres. Tous ces livres et d autres encore, innombrables, écrits seul ou en collaboration avec des tiers, racontent utilement un itinéraire dans cette démarche classique de continuer à servir sa cause en rappelant les rapports d un individu avec un combat, et la mise en contexte politique d une existence sociale. La très brève bibliographie mémorialiste que je viens d évoquer s ajoute à des livres qui sont devenus des classiques du genre. Je pense dans le désordre là aussi aux politiques Ferhat Abbas, Hocine Aït Ahmed, Boudiaf, Chadli Bendjedid. Je pense aussi aux intellectuels comme Mohamed Harbi, Mostefa Lacheraf, Malek Benabi. Mais aussi à des militants peut-être moins connus mais dont l expérience et le parcours sont tout autant respectables, comme Hamou Amirouche, Djoudi Attoumi, Si El Hafid ou encore le sulfureux Mohand Arab Bessaoud. Ou aux militaires : Tahar Zbiri, le général Hocine Benmaâlem, le prolifique et célébrissime Khaled Nezzar Et voilà que je me lance exactement dans ce qu il ne faut pas faire, l énumération. C est la voie la plus directe et REJOIGNEZ L ÉQUIPE DU SOIR D ALGÉRIE VOUS ÊTES JOURNALISTE CONFIRMÉ(E)? VOUS SOUHAITEZ DÉBUTER DANS CETTE MAGNIFIQUE PROFESSION? Envoyez votre CV à : Il sera exigé une maîtrise parfaite de la langue française, le sens de l initiative et une disponibilité totale. L erreur du ministre des Finances, c est d avoir fait la promotion du chèque dans un pays où règne en maître le la plus sûre d aller dans le mur de l oubli Que les très nombreux témoins et mémorialistes que j omets ici me pardonnent. Qu ils se rassurent aussi, il est des historiens auxquels aucune ligne imprimée n échappe En tout cas, beaucoup de militants du FLN, du PCA, des syndicats et organisations sectorielles, versent désormais dans l escarcelle de la mémoire collective en déshérence leur écot de souvenirs. J avoue que personnellement, les témoignages et les mémoires forment un genre que j apprécie particulièrement pour le côté romanesque. Outre le fait de revenir fatalement sur des périodes de l Algérie assez troubles, et quelle période ne l est pas, je vous le demande, on découvre des hommes ou des femmes très peu de femmes ont écrit : Louisette Ighil- Ahriz, Zoulikha Bekkadour derrière les personnages qu ils sont ou qu ils se forgent. Une déception, par exemple. Toujours intrigué par les événements d Octobre 1988, je m étais précipité sur les ouvrages de Khaled Nezzar puis de Chadli Bendjedid, espérant y trouver au moins partiellement la clé de l énigme. Patatras! Pas grand-chose à se mettre sous la dent. Voilà pourquoi l histoire racontée par ses propres acteurs est forcément relative. Quand on a été, comme dans les deux cas précédents, aux responsabilités et qu on a été contraints, ce faisant, à prendre des décisions de peu de noblesse, la tendance à l autocritique et à l évaluation neutre n est pas nécessairement la denrée la plus courante lorsqu on évoque ce passé. Dans le pays du secret et du silence comme le nôtre, il y a toujours très peu de gens qui savent. C est de ceux-là qu on attend des révélations, non pas au sens de scoop livré au voyeurisme mais à celui d informations qui permettent de comprendre des événements qui ont compté dans le destin national. Quand il y en a, elles ne sont pas toujours fiables et servent parfois moins à faire savoir à l opinion publique ce qu elle ne doit pas ignorer mais tout bonnement à régler des comptes et, de préférence, avec les morts. L exemple, pitoyable, d Ali Kafi s en prenant à Abane Ramdane est là pour illustrer cette fâcheuse tendance. Si on resserrait la focale sur les présidents de la République, censés être les hommes les mieux informés d un pays, on s aperçoit que sur ceux que l armée a donnés à l Algérie depuis l indépendance, il n y a, du point de vue de l écriture, rien de déterminant. Ce que l on sait de Ben Bella, qui aurait dû écrire davantage qu il n a parlé, raconté par lui-même, c est surtout à travers les pléthoriques interviews qu il a accordées les dix dernières années de sa vie. Boumediène, qui était du genre à produire une réflexion à partir d une pratique, est mort trop tôt et en plein exercice du pouvoir. Pas bête, le feu DZ! mandat à vie! Si je comprends bien, la saison des incendies est lancée! Bien avant les «s maïm», cette période de l année que les Algériens connaissent bien pour la savoir propice aux départs de feu. Coup sur coup, une usine Samsung de Rebrab a brûlé. Un entrepôt abritant des climatiseurs de la marque Condor a cramé. Et là, en quelques heures seulement, deux domiciles de militantes démocrates, situés quasiment dans le même périmètre, ont été réduits en cendres. Mon Dieu! Il faudra bien qu un jour les spécialistes en incendies et en combustion se penchent sur la nature très «particulière» des départs de feu algériens. Le feu, chez nous, ne ressemble pas à n importe quel autre feu sur la planète. Le feu algérien a du caractère. Il a de la cervelle. Le feu algérien réfléchit. Tu prendrais n importe quel autre feu écervelé, ou carrément décervelé, il irait brûler de manière anarchique, sans but précis, dans son errance incendiaire, sans vraiment se préoccuper de ce qu il va brûler. Pas le feu algérien, khouya! Le feu algérien est doté d une matière grise. Grise cendre, je vous l accorde, mais matière grise quand même. D entre toutes les usines du pays, il choisit celle d un investisseur qui se plaint sur tous les toits non encore incendiés du pays des blocages administratifs et politiques dont il est victime chez lui, en Algérie et qui l obligent à placer ses sous et ses usines à l étranger. Le feu choisit aussi en plein été, en pleine canicule, de réduire à néant un hangar où des milliers de climatiseurs étaient entreposés en attendant d être commercialisés et d amener un peu de fraîcheur dans les domiciles algériens. Des climatiseurs fabriqués en Algérie, bien sûr. Par Par Arezki Metref Chadli Bendjedid a rédigé des mémoires qui semblent dûment expurgés. Lisses. Sans arêtes. Boudiaf a été assassiné avant même que son action en tant que Président ait porté ses fruits. Son ouvrage «Où va l Algérie», rédigé bien avant qu il n arrive au pouvoir, éclaire cependant une partie de son itinéraire. Ali Kafi a eu, lui, le temps de déverser, en guise de mémoires, son fiel dans des écrits qui n honorent pas le genre. Liamine Zeroual reste silencieux. Lui aussi aurait sans doute beaucoup à dire à la fois sur les années 1980 et les démêlés avec Chadli Bendjedid et sur les années Trop peut-être! Reste Abdelaziz Bouteflika. J avoue que c est à lui que j ai pensé en relisant Zeghar, Mazouzi, Arkoun. Pourquoi? Parce que son itinéraire mériterait d être raconté par lui-même. Depuis les années 1950, il est toujours là où se prennent les décisions. Là où s exerce le pouvoir. Il aurait sans doute bien des choses à verser lui aussi à la mémoire collective. Qu il s agisse de la prise de pouvoir par le clan d Oujda, du coup d Etat de juin 1965, de son rôle en tant que sempiternel ministre des Affaires étrangères de Boumediène, du décès de ce dernier et des luttes de sérail pour la succession. Il a été aux premières loges dans tous ces événements-clés et néanmoins peu connus. Je crois que s il n avait fait qu un seul mandat, pour le fun, et qui aurait été une façon raffinée de marquer l histoire plus sensible à ceux qui s en vont léger qu à ceux qui s incrustent lourdement, il aurait consacré le temps que lui auraient laissé tous les autres à ses mémoires. Cela aurait constitué un acte patriotique qui l aurait adoubé avec panache par l Histoire. Au lieu de quoi A. M. un savoir-fait algérien, re-bien sûr. Et puis, cerise flambée sur le gâteau de crème brûlée, ce sont les appartements de Amina Bouraoui et de l avocate et chef de parti Zoubida Assoul qui sont mangés par les flammes. Des flammes qui auraient pu les imbéciles détruire la maison de Kaddour Ben Ahmed, agent de maîtrise à l agence nationale des instruments de mesure, balances et pèse-personnes, ou de Houaria Tartempion, gérante de salon de coiffure à la cité des 1534 logements de Bouharoun-sur-Mer. Non! Les flammes ont opté pour les demeures de deux femmes-braises. Et on viendrait ensuite me dire que tout ce beau monde a été victime d accidents bêtes? Bête toi-même! Je ne supporterais plus à l avenir que l on portât atteinte à l intelligence des incendies algériens. Que brûlent en enfer tous ceux dont l esprit aurait été effleuré par cette pensée impure. Quant à moi, toujours fidèle à mon petit incendie privé, ma combustion quotidienne, je fume du thé et je reste éveillé à ce cauchemar qui continue. H. L. P. S. : Pan sur mon bec! Dans la dernière chronique, celle de jeudi, j ai donné pour date de la nationalisation des hydrocarbures le 24 février Nordine Cherouati, un des piliers du secteur des énergies, aujourd hui à la retraite, mais une retraite vigilante, a gentiment corrigé mon erreur précisant qu il s agissait bien d un 24 février, mais de l année En plus de cette bourde, je ne commettrais pas le péché d hypocrisie en me réfugiant derrière le Ramadhan et la pénibilité du jeûne. Walou! Bourde, bourde et bourde. Donc, mea-culpa! Mea-culpa! Meaculpa! Merci Si Nordine et mes excuses à tous les lecteurs, lectrices et amis fumeurs de thé. Hakim

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République Lettre introductive au 53 ème Rapport annuel de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République au nom du Conseil d Administration de la Banque Centrale de Tunisie Par

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples!

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! Comité pour l annulation de la dette du tiers monde http://www.cadtm.org/ensemble-pour-imposer-une-autre La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! L argument de la dette publique

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la Alger, le 11 Juin 2015 Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la croissance 1. Stabilité macroéconomique et financière Contrairement aux années 1990 marquées par l ajustement structurel (1991

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE N 10 54ème ANNEE Dimanche 3 Joumada El Oula 1436 Correspondant au JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE CONVENTIONS ET ACCORDS INTERNATIONAUX - LOIS ET DECRETS ARRETES,

Plus en détail

Un nouveau départ pour servir l économie nationale

Un nouveau départ pour servir l économie nationale LA PROFESSION COMPTABLE ALGERIENNE : LA LOI 10/01 DU 29 JUIN 2010 Un nouveau départ pour servir l économie nationale Ali MAZOUZ, Expert Comptable et Commissaire aux Comptes. La loi sur la profession comptable

Plus en détail

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que :

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que : LE DEPOT LEGAL ANNUEL DES COMPTES SOCIAUX AU CENTRE NATIONAL DU REGISTRE DU COMMERCE 0. PRESENTATION : Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article

Plus en détail

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE DE L APPEL PUBLIC A L EPARGNE AVEC INTRODUCTION DE L ACTION A LA COTE OFFICIELLE DE LA BOURSE D ALGER Alger- le 31 octobre 2010. Le jeudi 28 Octobre, Alliance

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 L élaboration du Projet de Budget Citoyen au titre de l année 2016 s inscrit dans le cadre de la consécration des droits garantis par la Constitution

Plus en détail

Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Decouvrir l entrepreneuriat L entrepreneuriat est un monde fascinant, plein

Plus en détail

Mes vives remerciements aux organisateurs de nous avoir permis de communiquer par écrit nos points de vue et recommandations.

Mes vives remerciements aux organisateurs de nous avoir permis de communiquer par écrit nos points de vue et recommandations. Mes vives remerciements aux organisateurs de nous avoir permis de communiquer par écrit nos points de vue et recommandations. Quelques éléments de réponse à l examen de la crise de la gouvernance en Afrique

Plus en détail

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Source APS 19/10/10 Mustapaha Benbada présente un exposé sur son secteur devant la commission

Plus en détail

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I Loi n 98-11 du 29 Rabie Ethani 1419 correspondant au 22 août 1998 portant loi d Orientation et de Programme à Projection Quinquennale sur la Recherche Scientifique et le Développement Technologique 1998-2002

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE»

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Ministère de l Industrie de la PME et de la de la Promotion des Investissements Communication «L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Présentée par: Mr A.C. BOUDIA Madrid, Octobre 2012 Une importante position Géo-Stratégique

Plus en détail

ORGANISEE CONJOINTEMENT PAR L INSTITUT INTERNATIONAL DE FINANCE ET LA BANQUE D ALGERIE

ORGANISEE CONJOINTEMENT PAR L INSTITUT INTERNATIONAL DE FINANCE ET LA BANQUE D ALGERIE 18 MARS 2008 INTERVENTION DE MONSIEUR MOHAMMED LAKSACI GOUVERNEUR DE LA BANQUE D ALGERIE A LA CONFERENCE REGIONALE SUR LA GLOBALISATION ET LES DEFIS ET OPPORTUNITES AUXQUELS FONT FACE LES INSTITUTIONS

Plus en détail

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement»

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement» Journal : Liberté Titre : Hassi R Mel, La téléphonie arrive à Bellil Page : 09 Organe : Commission technique daïra de Hassi R Mel La commission technique de la daïra de Hassi R mel s'est déplacée dernièrement

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE L ALGÉRIE est définie dans sa Constitution comme une République démocratique et populaire. L

Plus en détail

PETROLE ET ECONOMIE ALGERIENNE. Rachid Sekak. Economiste

PETROLE ET ECONOMIE ALGERIENNE. Rachid Sekak. Economiste Les politiques d utilisation des ressources énergétiques: Entre les exigences du PETROLE ET ECONOMIE ALGERIENNE Rachid Sekak Economiste HSBC France Direction de la Stratégie Depuis plusieurs mois, on observe

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

LA ZONE EURO TRAVERSE UNE CRISE d une exceptionnelle gravité ; les

LA ZONE EURO TRAVERSE UNE CRISE d une exceptionnelle gravité ; les 01 Intérieur LP 56 12/03/12 19:17 Page 129 Sortir de la crise de la dette en zone euro PIERRE DE LAUZUN* Points d attention 2012 * Économiste. Derniers ouvrages parus : L Économie et le Christianisme (F.-X.

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 22 / 12 / By N 301 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 Marché financier

Plus en détail

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Kevin C. Cheng et Erik de Vrijer Département Europe du FMI 27 juillet 2011 Vendanges dans le

Plus en détail

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX Agence internationale de l énergie atomique Résolutions adoptées par la Conférence générale de l AIEA (2004)* La 48 ème session de la Conférence générale de l AIEA

Plus en détail

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES PARTIE I : ELEMENTS DU PROJET EDUCATIF GENERAL DE LA LIGUE DE L ENSEIGNEMENT 1/ Synthèse historique de la Ligue de l Enseignement

Plus en détail

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Aperçu Au cours de la première moitié des années 1990, le Canada était

Plus en détail

Rapport moral. Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF. Assemblée Générale 24 et 25 juin 2014 à Rennes

Rapport moral. Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF. Assemblée Générale 24 et 25 juin 2014 à Rennes Rapport moral Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF Assemblée Générale Pour rompre avec les habitudes, plus qu un rapport moral, nous allons tâcher de vous soumettre un rapport qui donne

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE UNIVERSITE DE TLEMCEN FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE UNIVERSITE DE TLEMCEN FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE UNIVERSITE DE TLEMCEN FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION ASSOCIATION NATIONALE DE FINANCES PUBLIQUES ANaFiP Sous le Haut Patronage de Monsieur

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT «Amener chacun à une autonomie responsable» INTRODUCTION Dans l esprit du Projet Educatif défini par le Pouvoir Organisateur du Collège Notre-Dame et dans la volonté de respecter

Plus en détail

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Version du 23 février 2015, soumise à consultation publique jusqu au 15 avril 2015. N

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

المملكة المغربية. Royaume du Maroc مديرية الخزينة و المالية الخارجية. Direction du Trésor et des finances Extérieures

المملكة المغربية. Royaume du Maroc مديرية الخزينة و المالية الخارجية. Direction du Trésor et des finances Extérieures Royaume du Maroc المملكة المغربية Direction du Trésor et des finances Extérieures مديرية الخزينة و المالية الخارجية Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion de la cérémonie de signature du Mémorandum

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL LI Bin Résumé 1. Thème. Le droit de propriété a été l objet de réformes successives en Chine.

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Vu le Décret N 2014-200 du 11 Avril 2014, portant nomination du Premier Ministre Chef de Gouvernement ; DECRETE :

Vu le Décret N 2014-200 du 11 Avril 2014, portant nomination du Premier Ministre Chef de Gouvernement ; DECRETE : GOUVERNEMENT -------- DECRET N 2014-1127 du 30 juillet 2014 portant présentation au Parlement du Projet de Loi n 011 /2014 du 10 juillet 2014 régissant la dette publique et la dette garantie par le Gouvernement

Plus en détail

INFORMATIONS UTILES POUR LES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS

INFORMATIONS UTILES POUR LES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INFORMATIONS UTILES POUR LES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INTRODUCTION Bienvenue. Cette brochure vous donnera des conseils pratiques et des informations utiles pour vivre et

Plus en détail

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE DOSSIER DE PRESSE 12 DÉCEMBRE 2012 Contact Presse : Agathe LOBET Courriel : agathe.lobet@ars.sante.fr

Plus en détail

N 3220 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3220 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3220 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 28 juin 2006. PROPOSITION DE LOI visant à la création d un statut de

Plus en détail

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Monsieur le Président, Cher Bruno Racine, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Mémento de Droit fiscal général

Mémento de Droit fiscal général Jean-Philippe Baur Mémento de Droit fiscal général Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

Je me réjouis d être parmi vous ce matin pour ouvrir votre colloque annuel.

Je me réjouis d être parmi vous ce matin pour ouvrir votre colloque annuel. Discours de Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l innovation et l'economie numérique, en ouverture du colloque 2012 de l ARCEP sur «Les territoires du numérique» 25 septembre 2012 Mesdames, et

Plus en détail

Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt

Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt La hausse des prix des céréales et des oléagineux constatée sur les marchés mondiaux ces derniers

Plus en détail

Le secteur financier dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) Aperçu pour les réunions annuelles 2008

Le secteur financier dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) Aperçu pour les réunions annuelles 2008 Le secteur financier dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) Aperçu pour les réunions annuelles 2008 Dans l ensemble, le secteur financier dans les pays de la région MENA continue de jouer

Plus en détail

22eme Conférence Régionale Afrique

22eme Conférence Régionale Afrique Discours d ouverture Par Mme. Mireille BALLESTRAZZI Présidente d INTERPOL 22eme Conférence Régionale Afrique 10 septembre 2013 Oran, Algerie Monsieur le Général-Major, Directeur général de la Sureté Nationale

Plus en détail

DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX

DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX Monsieur AIT ABDERRAHMANE Abdelaziz Directeur Général de la Régulation et de l Organisation

Plus en détail

25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE

25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE 25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE Fidèle aux exigences de Liberté, d Égalité et de Fraternité qui le fondent, le Grand Orient de France a pour principe essentiel la liberté absolue

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: ALGERIE

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: ALGERIE Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: ALGERIE Un projet financé par l Union Européenne Réunion de Travail des Coordonnateurs du SBA et des Conseillers

Plus en détail

Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites

Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites Confédération des Organisations Familiales de l Union européenne Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites Commentaire général Le premier

Plus en détail

Troisième Forum parlementaire sur la société de l information

Troisième Forum parlementaire sur la société de l information Troisième Forum parlementaire sur la société de l information «Les TIC et la crise économique mondiale : situation actuelle et perspectives futures» 3-5 mai 2010 Salle B Tour de l UIT Union internationale

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

TRANSPORT AU SERVICE DE LA MUTATION D UNE METROPOLE EMERGENTE

TRANSPORT AU SERVICE DE LA MUTATION D UNE METROPOLE EMERGENTE CASABLANCA LE DEVELOPPEMENT D UNE OFFRE DE TRANSPORT AU SERVICE DE LA MUTATION D UNE METROPOLE EMERGENTE Mots clés : Gouvernance urbaine ; Planification ; Projets de transports publics ; Systèmes de transports

Plus en détail

Les temps forts de l année 2000. Les grandes masses budgétaires 1995-2000. Les résultats de la politique financière. La dette régionale et le bilan

Les temps forts de l année 2000. Les grandes masses budgétaires 1995-2000. Les résultats de la politique financière. La dette régionale et le bilan S O M M A I R E Les temps forts de l année 2000 Les grandes masses budgétaires 1995-2000 L équilibre financier 2000 et les dépenses par secteurs d intervention Les résultats de la politique financière

Plus en détail

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14 TABLE DES MATIERES Préface... 5 Avant- propos... 9 Partie 1 Approches macroéconomique et fiscale Introduction à la première partie... 14 CHAPITRE 1 La politique budgétaire est- elle encore efficace pour

Plus en détail

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES SOMMAIRE PAGE 5 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE PAGE 6 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES PAGE 7 3. DES AMBITIONS PARTAGEES ET DES OBJECTIFS COMMUNS PAGE 8 4.UN

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

La crise financière internationale. 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière

La crise financière internationale. 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière Tunis, 10 octobre 2008 La crise financière internationale 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière Le déclenchement de la crise financière est en grande partie attribué

Plus en détail

OAIC. EPIC OAIC. Office Algérien Interprofessionnel des Céréales

OAIC. EPIC OAIC. Office Algérien Interprofessionnel des Céréales OAIC. EPIC OAIC Office Algérien Interprofessionnel des Céréales Office Algérien Interprofessionnel des Céréales OFFICE ALGERIEN INTEPROFESSIONNEL DES CEREALES OAIC OAIC/ EPIC Office Algérien Interprofessionnel

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

ASSEMBLÉE DU DÉPARTEMENT D ANTHROPOLOGIE... 2 ASSEMBLÉE DU DÉPARTEMENT DE DIDACTIQUE... 2 ASSEMBLÉE DU DÉPARTEMENT D HISTOIRE... 3

ASSEMBLÉE DU DÉPARTEMENT D ANTHROPOLOGIE... 2 ASSEMBLÉE DU DÉPARTEMENT DE DIDACTIQUE... 2 ASSEMBLÉE DU DÉPARTEMENT D HISTOIRE... 3 LES PROFESSEURS ET PROFESSEURS DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ET LE MOUVEMENT CONTRE LA HAUSSE DES DROITS DE SCOLARITÉ RÉSOLUTIONS ADOPTÉES PAR LES ASSEMBLÉES DE DÉPARTEMENT AU PRINTEMPS 2012 ASSEMBLÉE DU

Plus en détail

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Valeurs, identité et aspirations des jeunes avant l élection présidentielle Mars 2012 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Glamour

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

POUR UNE PLEINE PARTICIPATION DES COMMUNAUTÉS NOIRES À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE

POUR UNE PLEINE PARTICIPATION DES COMMUNAUTÉS NOIRES À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE VIvRe ensemble BULLETIN DE LIAISON EN PASTORALE INTERCULTURELLE CENTRE JUSTICE ET FOI VOLUME 13, N 46 Hiver 2006 POUR UNE PLEINE PARTICIPATION DES COMMUNAUTÉS NOIRES À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE par Jean-Claude

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

ESCWA. Beirut 5 Juin 2013. Adib Nehmeh. Conseiller Régional - ESCWA. Excellences. Mesdames, Messieurs

ESCWA. Beirut 5 Juin 2013. Adib Nehmeh. Conseiller Régional - ESCWA. Excellences. Mesdames, Messieurs ESCWA L'interdépendance de la situation politico-économique entre le Liban et la Syrie: Les répercussions de la crise syrienne sur le Liban et étapes-clé pour la transition et la reprise économique. Beirut

Plus en détail

15 Les Fonds Petroliers

15 Les Fonds Petroliers CHAPTER IV OIL POLICY IN THE GULF OF GUINEA 15 Les Fonds Petroliers By Albert Yama Nkounga I. Introduction 1. La vulnérabilité des économies des pays producteurs de pétrole aux fluctuations à la baisse

Plus en détail

Cent jours pour la culture

Cent jours pour la culture NOTE n 134 - Fondation Jean-Jaurès - 22 mai 2012 - page 1 Les GRECs* * Groupes d études et de recherches sur la 1 Pourquoi cent jours? Parce que de ces cent jours dépendent les mille qui suivront. 2 A

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»?

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»? Centre Européen des Consommateurs Luxembourg CREDIT «FACILE»? GIE 2009 CREDIT «FACILE»? Cette brochure vise à informer le consommateur, au moyen de conseils et informations pratiques, sur les droits et

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES Mercredi 30 décembre 2009 Le Président de la République, Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, a

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 2013 2018

PROJET EDUCATIF 2013 2018 COMITE DE GESTION DES CENTRES SOCIAUX DE METZ BORNY PROJET EDUCATIF 2013 2018 Novembre 2012 Comité de Gestion des Centres Sociaux de Metz Borny e mail : centre.sociaux.metzborny@orange.fr 11 rue de Champagne

Plus en détail

La relève. Notre région

La relève. Notre région 1 Montréal est le milieu de vie de 575 000 jeunes 1, qu ils soient étudiants ou travailleurs, qu ils viennent des régions ou des quatre coins du globe, ils contribuent à leur manière au développement de

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

Consultation du Regroupement des organismes de défense collective des droits et de ses membres (printemps 2015)

Consultation du Regroupement des organismes de défense collective des droits et de ses membres (printemps 2015) 1691, boulevard Pie-IX, local 405, Montréal (Québec) H1V 2C3 Courriel : rodcdcoordination@yahoo.ca Téléphone : 514-524-2226 Télécopieur : 514-524-7610 Site web : www.defensedesdroits.com Consultation du

Plus en détail

Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie

Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie Monsieur l Ambassadeur, Mesdames les élues, Chers compatriotes,

Plus en détail

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit!

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit! Conférence de presse du 30 novembre 2011 Session budgétaire de la Région Auvergne* Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi Unique et inédit! L Auvergne : 1 ère Région de France à lancer une

Plus en détail

DROIT PÉNAL DES AFFAIRES EN CHINE. Introduction

DROIT PÉNAL DES AFFAIRES EN CHINE. Introduction 1 DROIT PÉNAL DES AFFAIRES EN CHINE Introduction Histoire. Qu il semble loin, le temps où il suffisait au souverain d écouter son conseiller avisé pour trouver l harmonie du royaume. Il y fallait des qualités

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail

Document de référence UIP/UNICEF. Le rôle du Parlement dans l évaluation de l impact sur les enfants des décisions législatives et budgétaires

Document de référence UIP/UNICEF. Le rôle du Parlement dans l évaluation de l impact sur les enfants des décisions législatives et budgétaires Document de référence UIP/UNICEF Le rôle du Parlement dans l évaluation de l impact sur les enfants des décisions législatives et budgétaires Priorités à établir dans l affectation des ressources destinées

Plus en détail

GENERALISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) DANS L ENSEIGNEMENT AU ROYAUME DU MAROC

GENERALISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) DANS L ENSEIGNEMENT AU ROYAUME DU MAROC GENERALISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) DANS L ENSEIGNEMENT AU ROYAUME DU MAROC Dossier de présentation générale Avril 2005 Réf. : ICTEI/2/27042005 Page 1 sur 10 SOMMAIRE

Plus en détail

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 362 By Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Création d entreprises Nouveaux promoteursle parcours d obstacles Les jeunes promoteurs

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

Sommaire EXPOSE GENERAL DES MOTIFS I - III

Sommaire EXPOSE GENERAL DES MOTIFS I - III Sommaire EXPOSE GENERAL DES MOTIFS I - III EXPOSE DES MOTIFS PAR ARTICLE Liste des articles PREMIERE PARTIE : CONDITIONS GENERALES DE L EQUILIBRE FINANCIER 1-9 2 3-5 TITRE PREMIER : DISPOSITIONS RELATIVES

Plus en détail

1 ère Conférence des Ministres de l Économie et des Finances de la Francophonie

1 ère Conférence des Ministres de l Économie et des Finances de la Francophonie 1 ère Conférence des Ministres de l Économie et des Finances de la Francophonie (Monaco, 14 et 15 avril 1999) Déclaration de Monaco 1. Lors du 7 ème Sommet des Chefs d Etat et de Gouvernement des pays

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp

Dossier de presse. Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp Dossier de presse Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp Secrétaire d Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale à la

Plus en détail

I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux

I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux INTERPOL I-Checkit Pour votre sécurité I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux criminels et

Plus en détail

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives Conférenciers Stéphane Chabot, Réseau d investissement social du Québec (RISQ) Lucie Villeneuve, Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC)

Plus en détail

INTRODUCTION. Pourquoi un tel indicateur?

INTRODUCTION. Pourquoi un tel indicateur? Is i 0 INTRODUCTION Pour cette rentrée étudiante 2013-2012 la FACE 06, Fédération des Associations et Corporations Étudiantes des Alpes- Maritimes, publie son indicateur du coût de la rentrée étudiante.

Plus en détail

UNION EUROPÉENNE : UNE NOUVELLE MANDATURE POUR QUELLE DYNAMIQUE?

UNION EUROPÉENNE : UNE NOUVELLE MANDATURE POUR QUELLE DYNAMIQUE? C O M P T E - R E N D U UNION EUROPÉENNE : UNE NOUVELLE MANDATURE POUR QUELLE DYNAMIQUE? COMPTE-RENDU DE LA CONFÉRENCE-DÉBAT ORGANISÉE LE 2 DÉCEMBRE 2014 À PARIS, PAR L IRIS ET LA MAISON DE L EUROPE. autour

Plus en détail

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik L ESS et moi Une structure de l Économie Sociale est au service d un projet collectif et non d un projet conduit par une seule personne dans son intérêt propre. Sans le savoir, je vis avec les valeurs

Plus en détail

Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport

Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport La mission première du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport est de s assurer que des services éducatifs de qualité sont dispensés au Québec.

Plus en détail

L après midi l inspecteur se rendit à la boulangerie. Il interrogea Madame Madeleine, pendant que son équipe inspectait les lieux.

L après midi l inspecteur se rendit à la boulangerie. Il interrogea Madame Madeleine, pendant que son équipe inspectait les lieux. Récit 15 Dans une petite ville paisible d Allemagne, appelée Brestër, vivait un certain M. Choufleur. Une nuit alors qu il était profondément endormi, le téléphone sonna. - «Allo, suis-je bien chez M.

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail