-C A N A D A COMITÉ DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "-C A N A D A COMITÉ DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC"

Transcription

1 -C A N A D A COMITÉ DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LONGUEUIL N RÉMI ALAURENT, ingénieur, ès qualités de syndic adjoint de l'ordre des ingénieurs du Québec, Plaignant c. ROGER FARRELL, ingénieur, Intimé D É C I S I O N S U R L A C U L P A B I L I T É E T L A S A N C T I O N Dès le début de l'audition du 21 juin 2001, M e Linda Bélanger, procureure du plaignant, a demandé aux membres du Comité de discipline de prononcer l arrêt des procédures quant aux chefs d'accusation numéros 1, 4, 7, 10, 13, 16, 19, 22, 25, 28, 33, 37, 42, 45, 47, 50, 52 et 55 contenus à la plainte du 15 décembre 2000, par application de la règle interdisant les condamnations multiples établie par la Cour suprême dans l'arrêt Kienapple c. R [1975] 1 R.C.S. 729.

2 - 2 - Séance tenante, l'intimé a plaidé coupable aux autres chefs d'accusation contenus à la plainte portée contre lui. Ces chefs se lisent comme suit : «2. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 28 février 2000, monsieur Roger Farrell a scellé et signé le plan S-1/7 relatif à un 3. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 28 février 2000, et la propriété de toute personne en signant et scellant le plan S-1/7 des ingénieurs (c. I-9, 5. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 5 mars 2000, monsieur Roger Farrell a scellé et signé un plan d'architecte relatif à un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des-Ormeaux, auquel il avait ajouté des détails de structure, alors que ledit plan était incomplet et insuffisamment explicite, contrevenant ainsi à l'article du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 6. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 5 mars 2000, et la propriété de toute personne en signant et scellant un plan d'architecte relatif à un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollarddes-Ormeaux, auquel il avait ajouté des détails de structure, contrevenant ainsi à l'article 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 8. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 9 avril 2000, monsieur Roger Farrell a scellé et signé le plan F-1/1 relatif à un 9. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 9 avril 2000, et la propriété de toute personne en signant et scellant le plan F-1/1 des ingénieurs (c. I-9,

3 À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 avril 2000, monsieur Roger Farrell a scellé et signé le plan S-1/5 relatif à un 12. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 avril 2000, et la propriété de toute personne en signant et scellant le plan S-1/5 des ingénieurs (c. I-9, 14. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 avril 2000, monsieur Roger Farrell a scellé et signé le plan S-2/5 relatif à un 15. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 avril 2000, et la propriété de toute personne en signant et scellant le plan S-2/5 des ingénieurs (c. I-9, 17. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 avril 2000, monsieur Roger Farrell a scellé et signé le plan S-3/5 relatif à un 18. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 avril 2000, et la propriété de toute personne en signant et scellant le plan S-3/5 des ingénieurs (c. I-9, 20. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 avril 2000, monsieur Roger Farrell a scellé et signé le plan S-4/5 relatif à un

4 À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 avril 2000, et la propriété de toute personne en signant et scellant le plan S-4/5 des ingénieurs (c. I-9, 23. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 avril 2000, monsieur Roger Farrell a scellé et signé le plan S-5/5 relatif à un 24. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 avril 2000, et la propriété de toute personne en signant et scellant le plan S-5/5 des ingénieurs (c. I-9, 26. À Longueuil, district de Longueuil, à une date postérieure au 12 avril 2000, monsieur Roger Farrell a scellé et signé le plan E4J relatif à un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des-Ormeaux, alors que ledit plan était incomplet et insuffisamment explicite, contrevenant ainsi à l'article du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 27. À Longueuil, district de Longueuil, à une date postérieure au 12 avril 2000, monsieur Roger Farrell a omis de tenir compte des conséquences de l'exécution de ses travaux sur l'environnement et sur la vie, la santé et la propriété de toute personne en signant et scellant le plan E4J relatif à un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des-Ormeaux, contrevenant ainsi à l'article 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 29. À Longueuil, district de Longueuil, entre le ou vers le 7 avril et le ou vers le 25 avril 2000, monsieur Roger Farrell a présenté un rapport technique progressif relatif aux travaux concernant un ledit rapport était incomplet et insuffisamment explicite, contrevenant

5 À Longueuil, district de Longueuil, entre le ou vers le 7 avril et le ou vers le 25 avril 2000, monsieur Roger Farrell a omis de tenir compte des conséquences de l'exécution de ses travaux sur l'environnement et sur la vie, la santé et la propriété de toute personne en présentant un rapport technique progressif relatif aux travaux concernant un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollarddes-Ormeaux, contrevenant ainsi à l'article 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 31. À Longueuil, district de Longueuil, entre le ou vers le 7 avril et le ou vers le 25 avril 2000, monsieur Roger Farrell, dans le cadre de la surveillance des travaux concernant un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des-Ormeaux, a participé ou contribué à la pratique illégale de la profession d'ingénieur, contrevenant ainsi à l'article a) du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 32. À Longueuil, district de Longueuil, entre le ou vers le 16 mai et le ou vers le 24 mai 2000, monsieur Roger Farrell, dans le cadre de la surveillance des travaux concernant un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des-Ormeaux, a participé ou contribué à la pratique illégale de la profession d'ingénieur, contrevenant ainsi à l'article a) du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 34. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 13 juin 2000, monsieur Roger Farrell a exprimé un avis relatif à l'inspection du ledit avis était incomplet et insuffisamment explicite, contrevenant 35. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 13 juin 2000, et la propriété de toute personne en exprimant un avis relatif à l'inspection du bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des- des ingénieurs (c. I-9, 36. À Longueuil, district de Longueuil, entre le ou vers le 29 mai et le ou vers le 13 juin 2000, monsieur Roger Farrell, dans le cadre de la surveillance des travaux concernant un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des-Ormeaux, a participé ou contribué à la pratique illégale de la profession d'ingénieur, contrevenant ainsi à l'article a) du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 38. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 20 juin 2000, monsieur Roger Farrell a exprimé un avis relatif à l'inspection du ledit avis était incomplet et insuffisamment explicite, contrevenant

6 À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 20 juin 2000, et la propriété de toute personne en exprimant un avis relatif à l'inspection du bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des- des ingénieurs (c. I-9, 40. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 10 juillet 2000, monsieur Roger Farrell a exprimé un avis relatif à l'inspection du ledit avis était incomplet et insuffisamment explicite, contrevenant 41. À Longueuil, district de Longueuil, entre le ou vers le 22 juin et le ou vers le 10 juillet 2000, monsieur Roger Farrell, dans le cadre de la surveillance des travaux concernant un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des-Ormeaux, a participé ou contribué à la pratique illégale de la profession d'ingénieur, contrevenant ainsi à l'article a) du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 43. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 10 juillet 2000, monsieur Roger Farrell a exprimé un avis concernant des essais de résistance des balcons d'un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des-Ormeaux, alors que ledit avis était incomplet et insuffisamment explicite, contrevenant ainsi à l'article du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 44. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 10 juillet 2000, et la propriété de toute personne en exprimant un avis concernant des essais de résistance des balcons d'un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des-Ormeaux, contrevenant ainsi à l'article 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 46. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 juillet 2000, monsieur Roger Farrell a exprimé à l'intention de monsieur Bertrand Pelletier, de la Banque Laurentienne, un avis concernant un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des-Ormeaux, alors que ledit avis était incomplet et insuffisamment explicite, contrevenant ainsi à l'article du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 48. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 juillet 2000, monsieur Roger Farrell a recouru, s'est prêté ou a toléré un procédé malhonnête ou douteux en exprimant à l'intention de monsieur

7 - 7 - Bertrand Pelletier, de la Banque Laurentienne, un avis concernant un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des-Ormeaux, contrevenant ainsi à l'article du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 49. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 juillet 2000, et la propriété de toute personne en exprimant à l'intention de monsieur Bruno Pelletier, de la Banque Laurentienne, un avis concernant un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des- des ingénieurs (c. I-9, 51. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 juillet 2000, monsieur Roger Farrell a exprimé à l'intention de Solitec Inc. un avis concernant un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des- Ormeaux, alors que ledit avis était incomplet et insuffisamment explicite, contrevenant ainsi à l'article du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 53. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 juillet 2000, monsieur Roger Farrell a recouru, s'est prêté ou a toléré un procédé malhonnête ou douteux en exprimant à l'intention de Solitec Inc. un avis concernant un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des- Ormeaux, contrevenant ainsi à l'article du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 54. À Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 12 juillet 2000, et la propriété de toute personne en exprimant à l'intention de Solitec Inc. un avis concernant un bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des-Ormeaux, contrevenant ainsi à l'article 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9, 56. A Longueuil, district de Longueuil, le ou vers le 13 juillet 2000, monsieur Roger Farrell a exprimé à l'intention de Solitec Inc. un avis concernant les coûts de construction des poteaux supportant les balcons du bâtiment érigé au 53 rue Hastings, à Dollard-des- Ormeaux, alors que ledit avis était incomplet et insuffisamment explicite, contrevenant ainsi à l'article du Code de déontologie des ingénieurs (c. I-9,» Les membres du Comité de discipline, à l'unanimité, ont déclaré l'intimé coupable à l égard des chefs d'accusation reproduits précédemment. Les parties ont alors soumis leurs représentations sur sanction.

8 - 8 - Au soutien de ses représentations sur sanction, la procureure du plaignant a déposé les pièces S-1 à S-52 décrites dans la longue liste de pièces. Elle a également fait entendre deux (2) témoins, Laurent Huot, inspecteur-chef de la ville de Dollard-des-Ormeaux et Bernard Gérin-Lajoie, ingénieur, auteur du rapport d'expertise, pièce S-52. Il ressort de cette preuve que le projet de construction d'un immeuble de 77 logements sis au 73 rue Hastings à Dollard-des-Ormeaux pour lequel les services de l intimé avaient été retenus pour agir comme ingénieur présentait de nombreux vices et lacunes au point où, en juillet 2000, six (6) balcons se sont effondrés entraînant l'évacuation de l immeuble. Aucun décès n'est survenu mais la protection du public a été menacée. Ces vices et lacunes existaient tant au niveau des plans, de l'exécution des travaux et des rapports d'inspection qu au niveau de la surveillance des travaux eux-mêmes (pièces S-17, S-21, S-24, S-31, S-34 et S-52). Les lacunes étaient nombreuses et importantes. Elles sont attribuables au manque de connaissances de l'intimé pour exécuter ce genre de travaux d'envergure. Aussi, dans les circonstances, la procureure du plaignant a recommandé aux membres du Comité de discipline d'ordonner la révocation du permis d'exercer comme ingénieur de l'intimé, celui-ci ayant démissionné du Tableau de l'ordre depuis le 8 décembre Elle a soumis que les fautes reprochées à l'intimé portent sur l'essence même de la profession d'ingénieur. Elles sont graves et nombreuses sans aucun signe de la part de l'intimé à l'effet qu'il voulait s'amender et répondre de façon adéquate aux demandes répétées des représentants de la Ville de Dollard-des-Ormeaux. La procureure du plaignant a également demandé que l'intimé remette son sceau d'ingénieur pour éviter qu'il ne signe d'autres plans dans l'avenir en raison des conséquences graves résultant de ses manquements. Enfin, elle a demandé que les frais et débours de la cause, y compris les frais de publication ainsi que les frais d'expertise de l'expert, monsieur Gérin-Lajoie, soient à la charge de l'intimé. Selon elle, il n'y a pas lieu d'imposer d'amende à l'intimé en raison de son âge et de sa situation économique.

9 - 9 - De son côté, l'intimé a soumis que son mandat vis-à-vis l'entrepreneur ne comprenait pas la surveillance des travaux. Il s'est dit prêt à retourner son sceau d'ingénieur à l'ordre. De plus, il a déclaré qu il ne voulait pas demander sa réinscription au Tableau de l'ordre. Il est âgé de 72 ans et n'exerce plus aucune activité comme ingénieur, ayant maintenant fermé son bureau de façon définitive. De l avis du Comité de discipline, il ne fait aucun doute que l'intimé a commis des fautes graves touchant à l'essence même de la profession d'ingénieur. Par ses agissements, l'intimé a mis en danger la protection du public. Le projet de construction en était un d'envergure et l'intimé n'avait pas les connaissances requises pour en prendre la responsabilité : les plans et rapports d inspection n'étaient pas conformes aux règles de l'art et l'inspection des travaux très partielle. Les motifs qui ont incité l'intimé à accepter un tel projet ne sont pas clairs, car tout au long du déroulement des travaux, il a fait preuve d'une insouciance inacceptable au point où son intégrité professionnelle a été mise en cause. Toutefois, il ne semble pas que l intimé ait posé les gestes reprochés dans le but d en retirer des gains pécuniaires. Le Comité de discipline considère que les circonstances du présent dossier justifient la révocation de son permis d exercice 2. L intimé devra également remettre à l Ordre des ingénieurs les sceaux relatifs à l exercice de sa profession. Compte tenu de l obligation faite au Comité de discipline à l article 156 du Code des professions, L.R.Q., c. C-26, d imposer à l intimé une ou plusieurs sanctions sur chacun des chefs contenus dans la plainte, la révocation du permis d exercice de l intimé sera prononcée à l égard de chacun des chefs d accusation pour lesquels l intimé est déclaré coupable. 2 N. LANCTÔT, «La sanction en droit disciplinaire» dans Développements récents en droit professionnel et disciplinaire, Cowansville, Les Éditions Yvon Blais inc., 1999, 161, p

10 POUR CES MOTIFS, LE COMITÉ DE DISCIPLINE, À L'UNANIMITÉ : - PRONONCE l arrêt des procédures à l égard des chefs numéros 1, 4, 7, 10, 13, 16, 19, 22, 25, 28, 33, 37, 42, 45, 47, 50, 52 et 55 contenus à la plainte du 15 décembre 2000; - DÉCLARE l intimé coupable à l égard des chefs d accusation numéros 2, 3, 5, 6, 8, 9, 11, 12, 14, 15, 17, 18, 20, 21, 23, 24, 26, 27, 29, 30, 31, 32, 34, 35, 36, 38, 39, 40, 41, 43, 44, 46, 48, 49, 51, 53, 54 et 56; - ORDONNE la révocation du permis d exercice de l intimé à l égard des chefs d accusation numéros 2, 3, 5, 6, 8, 9, 11, 12, 14, 15, 17, 18, 20, 21, 23, 24, 26, 27, 29, 30, 31, 32, 34, 35, 36, 38, 39, 40, 41, 43, 44, 46, 48, 49, 51, 53, 54 et 56; - ORDONNE à l intimé de remettre à l Ordre des ingénieurs tous les sceaux en sa possession dans les dix (10) jours de la signification de la présente décision; et - CONDAMNE l intimé à payer les frais et débours de la cause, y compris les frais d expertise de Bernard Gérin-Lajoie et accorde à l intimé un délai de trente (30) jours à compter de la date de signification de la présente décision pour le paiement desdits frais et débours. QUÉBEC, le 13 AOÛT PAULE GAUTHIER, présidente GHISLAIN BÉGIN, ingénieur LUCIO D ALESSANDRO, ingénieur

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE COMITÉ DE DISCIPLINE DE L'ORDRE PROFESSIONNEL DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LONGUEUIL N : 22-03-0282 DATE : Le 15 août 2006 LE COMITÉ : Me Paule Gauthier Miville Gagnon

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-09-00007 39-09-00008 DATE : 8 juillet 2010 LE CONSEIL : M e SIMON VENNE, avocat Président M. LÉOPOLD

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE Chambre de la sécurité financière c. St-Onge 2015 QCCDCSF 26 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE N : CD00-1053 DATE : 10 juin 2015 LE COMITÉ : M e Janine Kean

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE ORDRE DES ERGOTHÉRAPEUTES DU QUÉBEC N : 17-03-00002 DATE : 13 Février 2004 LE COMITÉ : Présidente Me Carole Marsot Membre Mme Renée O Dwyer, erg. Membre Mme

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE PAGE : 1 CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des ergothérapeutes du Québec CANADA PROVINCE DE QUÉBEC N o : 17-13 - 00028 Date : 28 avril 2014 LE CONSEIL: Me Jacques Parent avocat. Président Mme Madeleine Trudeau.

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES CHIMISTES DU QUÉBEC

CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES CHIMISTES DU QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES CHIMISTES DU QUÉBEC C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC NO : 07-2011-2004030-04 DATE : 10 octobre 2012 LE CONSEIL: Me JACQUES LAMOUREUX, avocat Président M. MARC BARIL, chimiste

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE Ordre des technologues professionnels du Québec N : 39-06-00002 DATE : 5 octobre 2006 LE COMITÉ : Me Jean-Jacques Gagnon Président M. Yvan Fortin, T.P. Membre

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-11-00015 DATE : 10 juillet 2012 LE CONSEIL : M e SIMON VENNE, avocat Président M. LÉOPOLD THÉROUX

Plus en détail

LE CONSEIL DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC

LE CONSEIL DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC LE CONSEIL DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC CANADA PROVINCE DE QUÉBEC N o : 22-08-0367 DATE : Le 20 juillet 2009 LE CONSEIL : M e SERGE VERMETTE Président suppléant M. GHISLAIN BÉGIN,

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE N : CD00-0692 DATE : 30 juillet 2008 LE COMITÉ : M e François Folot Président M e Bernard Meloche, LL.B. Membre M. Gilles

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES TECHNOLOGUES PROFESSIONNELS DU QUÉBEC Canada PROVINCE DE QUÉBEC N : 39-13-00025 DATE : 19 août 2013 LE CONSEIL : Me Jean-Guy Gilbert Président Léopold Théroux, T.P. Membre

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-10-00012 DATE : 28 avril 2011 _ LE CONSEIL : M e SIMON VENNE, avocat Président M. LÉOPOLD THÉROUX

Plus en détail

PLAINTE (Art. 565 Loi sur la distribution de produits et services financiers, 1998 L.Q., c. 37)

PLAINTE (Art. 565 Loi sur la distribution de produits et services financiers, 1998 L.Q., c. 37) C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL LE COMITÉ DE DISCIPLINE DE LA CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES Plainte no.: MADAME CAROLE CHAUVIN, ÈS QUALITÉ DE SYNDIC DE LA CHAMBRE DE L ASSURANCE

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC N : 22-08-0369 DATE : Le 26 juillet 2010 LE CONSEIL : Me Jean-Guy Légaré, avocat Président M. Gilles Larocque, ing. Membre

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des ergothérapeutes du Québec N : 17-09-00022 DATE : 28 janvier 2011 LE CONSEIL : M e SIMON VENNE, avocat Président MME CHRISTIANE JOLICOEUR Membre

Plus en détail

A) Processus décisionnel général relatif à l imposition de stages et de cours de perfectionnement, avec ou sans limitation de droit d exercice

A) Processus décisionnel général relatif à l imposition de stages et de cours de perfectionnement, avec ou sans limitation de droit d exercice PROCESSUS RELATIFS À L IMPOSITION D ÉVALUATIONS DE COMPÉTENCE, DE STAGES ET DE COURS DE PERFECTIONNEMENT, AVEC OU SANS SUSPENSION OU LIMITATION DE DROIT D EXERCICE Instance et date d adoption : Conseil

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC N : 22-08-0364 DATE : Le 7 avril 2010 LE CONSEIL : Me Jean-Guy Légaré Président M. Denis Arsenault, ing. Membre M. Pierre

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-09-00009 DATE : 27 juillet 2011 LE CONSEIL: M e SIMON VENNE, avocat M. Léopold Théroux M. Yvan Fortin

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE COMITÉ DE DISCIPLINE Chambre de la sécurité financière CANADA PROVINCE DE QUÉBEC N : CD00-0609 DATE : 16 juillet 2008 LE COMITÉ : M e Janine Kean Présidente M. Shirtaz Dhanji, A.V.A., Pl. fin Membre M.

Plus en détail

Prière de transmettre aux intéressés dans votre société

Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Personne-ressource : Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Sylvie Poirier Avocate à la mise en application BULLETIN N 3673 514 878-2854 Le 20 septembre 2007 spoirier@ida.ca Discipline

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-08-00004 DATE : 31 décembre 2009 LE COMITÉ : M e SIMON VENNE, avocat Président M. LÉOPOLD THÉROUX

Plus en détail

ARBITRAGE En vertu du Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs LRQ B.1.1-r.02

ARBITRAGE En vertu du Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs LRQ B.1.1-r.02 ARBITRAGE En vertu du Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs LRQ B.1.1-r.02 Organisme d arbitrage autorisé par la Régie du bâtiment : Centre Canadien d Arbitrage Commercial

Plus en détail

1. Ne pas avoir établi ou à tout le moins communiqué aux copropriétaires les procès-verbaux des assemblées générales postérieures à ( ) ;

1. Ne pas avoir établi ou à tout le moins communiqué aux copropriétaires les procès-verbaux des assemblées générales postérieures à ( ) ; Juridiction : Chambre exécutive d expression française Date : 24/01/2012 Type de décision : défaut Numéro de décision : DD860 Syndic non établissement de procès verbaux d assemblées absence de réalisation

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC N : 22-08-0363 DATE : Le 2 décembre 2009 LE Me Jean-Guy Légaré, avocat Président CONSEIL : M. Gilles Dussault, ing. Membre

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE Canada PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC N : 22-04-0296 DATE : Le 15 août 2005 LE COMITÉ : Me Jean-Guy Gilbert Président Normand Bell, ingénieur Membre Jean Boisvert,

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-08-00004 DATE : 15 septembre 2009 LE COMITÉ : M e SIMON VENNE, avocat Président M. LÉOPOLD THÉROUX

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES N os : 2011-08-01(E) 2011-08-02(E) DATE : 25 janvier 2013 LE COMITÉ : Me Patrick de Niverville, avocat

Plus en détail

TRIBUNAL D ARBITRAGE

TRIBUNAL D ARBITRAGE TRIBUNAL D ARBITRAGE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC N/d GAMM : APCHQ : 2006-01 2005-04-002 06-025 LS (023272) Date : 23 octobre 2006 DEVANT L ARBITRE : Me Bernard Lefebvre Alexandra Fortier et Jean-François

Plus en détail

Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance et au renouvellement du certificat de représentant

Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance et au renouvellement du certificat de représentant Projet de règlement Loi sur la distribution de produits et services financiers (chapitre D-9.2, a. 200 par. 1 à 5, 6, 7 et 9 et a. 203 par.1, 3 à 6 ) Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance

Plus en détail

Devoirs spécifiques en matière de fosses septiques. Le Règlement sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées

Devoirs spécifiques en matière de fosses septiques. Le Règlement sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées 1 sur 5 N o 4 5 septembre 2007 Rôle et pouvoirs des municipalités concernant l installation de fosses septiques À la suite d'investigations ayant porté sur certains systèmes d'assainissement des eaux usées

Plus en détail

MADAME MANON THIVIERGE ET MONSIEUR STÉPHANE PARENT LA GARANTIE DES BÂTIMENTS RÉSIDENTIELS NEUFS DE L APCHQ INC.

MADAME MANON THIVIERGE ET MONSIEUR STÉPHANE PARENT LA GARANTIE DES BÂTIMENTS RÉSIDENTIELS NEUFS DE L APCHQ INC. ARBITRAGE En vertu du Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs (Décret 841-98 du 17 juin 1998) Organisme d arbitrage autorisé par la Régie du bâtiment : Société pour la résolution

Plus en détail

DECRETS D APPLICATION. LOI du 5 mars 2007

DECRETS D APPLICATION. LOI du 5 mars 2007 DECRETS D APPLICATION LOI du 5 mars 2007 1 Décret n 2008-1486 2 La MJAGBF (article 375-9-1 du code civil) s est subsituée au dispositif judiciaire de tutelle aux prestations sociales «enfants». Cette mesure

Plus en détail

Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur

Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur Formule T1 Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur Directives Section A : Quand utiliser cette formule.. p. 1 Section B : Comment remplir cette formule p. 2

Plus en détail

Sont également présents le directeur général, M. Gilles Bertrand, et la greffière, M e Martine Savard. Alain Vanden Eynden Vicki May Hamm

Sont également présents le directeur général, M. Gilles Bertrand, et la greffière, M e Martine Savard. Alain Vanden Eynden Vicki May Hamm PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MAGOG À une séance extraordinaire du conseil municipal de la Ville de Magog, tenue le mardi 13 décembre 2005, à 17 h, dans la salle du conseil de l hôtel de ville. Sont présents

Plus en détail

Projet de loi n o 156

Projet de loi n o 156 PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 156 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection et à la réhabilitation

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE Canada PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC N : 03-12-0131 DATE : 13 mai 2014 LE CONSEIL : Me Jean-Guy Gilbert Président Marius Bouchard, architecte Membre Jacques Parenteau,

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC Barreau du Québec Mars 2011 (**Mise à jour le 29 mai 2015 concordance Nouvelle Gouvernance)

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE Canada PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC N : 22-05-0318 DATE : Le 19 mai 2006 LE COMITÉ : Me Jean-Guy Gilbert Président Ghislain Bégin, ing. Membre Miville Gagnon,

Plus en détail

Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation et sur la cessation d exercice des ingénieurs forestiers

Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation et sur la cessation d exercice des ingénieurs forestiers Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation et sur la cessation d exercice des ingénieurs forestiers Loi sur les ingénieurs forestiers (chapitre I-10, r. 13) SECTION I DISPOSITION

Plus en détail

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ; Après avoir entendu au cours de l audience publique du 24 novembre 2009 :

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ; Après avoir entendu au cours de l audience publique du 24 novembre 2009 : Cour Administrative d Appel de Bordeaux 6 ème chambre (formation à 3) 22 décembre 2009 Rejet Sources : - http://www.legifrance.gouv.fr Références au greffe : - Pourvoi n 08BX02277 Références de publication

Plus en détail

CONVENTION DE SERVICES

CONVENTION DE SERVICES CONVENTION DE SERVICES ENTRE : LE CLIENT INC., personne morale légalement constituée en vertu de la Loi sur les compagnies, Partie 1A (Québec), ayant son siège social et sa principale place d'affaires

Plus en détail

Régie du Bâtiment Société pour la résolution des conflits Inc. Contrat de garantie no: Dossier : 050815001

Régie du Bâtiment Société pour la résolution des conflits Inc. Contrat de garantie no: Dossier : 050815001 Régie du Bâtiment Soreconi Société pour la résolution des conflits Inc. Contrat de garantie no: Dossier : 050815001 Syndicat de copropriété des maisons de ville Notre- Dame M. Bruno Landry es qualité Bénéficiaire

Plus en détail

Construction Précellence Inc. Entrepreneur-défendeur

Construction Précellence Inc. Entrepreneur-défendeur Régie du Bâtiment du Québec Contrat no : 016455 Soreconi (Société pour la résolution des conflits Inc.) No : 050512002 Syndicat de copropriété du 4570-4572 de Bréboeuf Inc. Bénéficiaire-demandeur c. Construction

Plus en détail

M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens. M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public

M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens. M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS N 1003418 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE Ordre des ingénieurs du Québec N : 22-03-0278 DATE : Le 6 janvier 2004 LE COMITÉ : Me Jean Pâquet Président suppléant Jean Boisvert, ing. Membre Gilles Larocque,

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC N : 22-07-0355 DATE : Le 4 mars 2009 LE CONSEIL : Me Jean-Guy Légaré, avocat Président Mme Pierrette Marchand, ing. Membre

Plus en détail

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante;

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante; RÈGLEMENT SUR LES EFFECTIFS, LES NORMES ET BARÈMES DE RÉMUNÉRATION, LES AVANTAGES SOCIAUX ET LES AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE Loi sur la distribution

Plus en détail

Mémoire Projet de loi n o 88. Loi sur la sécurité privée

Mémoire Projet de loi n o 88. Loi sur la sécurité privée Mémoire Projet de loi n o 88 Loi sur la sécurité privée Présenté à la Commission des institutions par l Association des courtiers et agents immobiliers du Québec Janvier 2005 Introduction L Association

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-09-00010 DATE : 16 juillet 2010 _ LE CONSEIL : M e SIMON VENNE, avocat Président M. IAN LÉVESQUE Membre

Plus en détail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Adopté par le Conseil national de l Ordre des médecins Session des 30 et 31 janvier 2003 Entre : Monsieur

Plus en détail

Monsieur VANNSON François, Président du Conseil Départemental des Vosges, agissant en cette qualité conformément à la délibération du

Monsieur VANNSON François, Président du Conseil Départemental des Vosges, agissant en cette qualité conformément à la délibération du CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL POUR ASSURER LES SECRETARIATS DU COMITE MEDICAL ET DE LA COMMISSION DE REFORME PLACES AUPRES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERIITORIALE DES

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL15-020 TITRE : POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 2 février 2015 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI

Plus en détail

AVANT PROJET DE LOI INSTITUANT LE NOUVEAU CODE DE PROCÉDURE CIVILE

AVANT PROJET DE LOI INSTITUANT LE NOUVEAU CODE DE PROCÉDURE CIVILE CI 049M C.G. Code de procédure civile MÉMOIRE Février 2012 AVANT PROJET DE LOI INSTITUANT LE NOUVEAU CODE DE PROCÉDURE CIVILE Présenté à la Commission des institutions par L OACIQ, UN ORGANISME AYANT POUR

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des ergothérapeutes du Québec N : 17-09-00021 DATE : 3 juin 2010 LE CONSEIL : M e SIMON VENNE, avocat Président MME MADELEINE TRUDEAU Membre MME DIANE

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée le 21 septembre 2011, présentée pour Mme M.H. [ ], par Me Jorion, avocat ; Mme M.H. demande au tribunal :

Vu la requête, enregistrée le 21 septembre 2011, présentée pour Mme M.H. [ ], par Me Jorion, avocat ; Mme M.H. demande au tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CERGY-PONTOISE N 1110539 Mme M. H. M. Mulot Rapporteur M. Merenne Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise,

Plus en détail

TABLEAUX D EXPERTS PRES LES COURS ADMINISTRATIVES D APPEL Décret n 2013-730 du 13 août 2013

TABLEAUX D EXPERTS PRES LES COURS ADMINISTRATIVES D APPEL Décret n 2013-730 du 13 août 2013 TABLEAUX D EXPERTS PRES LES COURS ADMINISTRATIVES D APPEL Décret n 2013-730 du 13 août 2013 Le décret du 13 août 2013 précise les conditions d'inscription sur un tableau d'experts près une cour administrative

Plus en détail

Objet : Plainte à l endroit du Secrétariat du Conseil du trésor et du Centre de services partagés du Québec Dossiers : 1005798 et 1005799

Objet : Plainte à l endroit du Secrétariat du Conseil du trésor et du Centre de services partagés du Québec Dossiers : 1005798 et 1005799 Montréal, le 23 février 2015 Madame Secrétariat du Conseil du Trésor a/s de Madame 875, Grande-Allée E., bureau 4.09 Québec (Québec) G1R 5R8 Madame Responsable de l accès aux documents Centre de services

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl N 1303891 M. X. Mme Ozenne Rapporteur Mme Syndique Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Versailles (3 ème

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE SUR L INTÉGRITÉ DANS LA RECHERCHE

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE SUR L INTÉGRITÉ DANS LA RECHERCHE Direction générale POLITIQUE N O 15 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE SUR L INTÉGRITÉ DANS LA RECHERCHE Adoptée le 9 juin 2015 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration : 9 juin 2015 (CA-2015-06-09-12)

Plus en détail

Arrêt du 1 er décembre 2008 Ire Cour des plaintes

Arrêt du 1 er décembre 2008 Ire Cour des plaintes Bundesstrafgericht Tribunal pénal fédéral Tribunale penale federale Tribunal penal federal Numéro de dossier: BB.2008.74 Arrêt du 1 er décembre 2008 Ire Cour des plaintes Composition Les juges pénaux fédéraux

Plus en détail

AVIS COMPLEMENTAIRE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE

AVIS COMPLEMENTAIRE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Luxembourg, le 2 avril 2015 Objet : Projet de loi n 6774 portant modification 1) de la loi modifiée du 19 décembre 2008 portant réforme de la formation professionnelle 2) de la loi du 15 juillet 2011 visant

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-02 POUR L'INSTAURATION D'UN PROGRAMME DE RÉNOVATION QUÉBEC VISANT LA BONIFICATION D'UN PROJET ACCÈSLOGIS QUÉBEC

RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-02 POUR L'INSTAURATION D'UN PROGRAMME DE RÉNOVATION QUÉBEC VISANT LA BONIFICATION D'UN PROJET ACCÈSLOGIS QUÉBEC PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MATANE MUNICIPALITÉ DE BAIE-DES-SABLES RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-02 POUR L'INSTAURATION D'UN PROGRAMME DE RÉNOVATION QUÉBEC VISANT LA BONIFICATION D'UN PROJET ACCÈSLOGIS QUÉBEC CONSIDÉRANT

Plus en détail

Les considérations juridiques entourant la problématique d insalubrité morbide

Les considérations juridiques entourant la problématique d insalubrité morbide Les considérations juridiques entourant la problématique d insalubrité morbide Présenté par Me David Drouin En collaboration avec Françoise Ruel, technicienne en droit Septembre 2009 1. Pouvoirs des autorités

Plus en détail

LE BÂTONNIER : CHEF DES SERVICES DE L ORDRE. Rapport de Madame le Bâtonnier Marie-Laure VIEL, Membre du Bureau de la Conférence des Bâtonniers

LE BÂTONNIER : CHEF DES SERVICES DE L ORDRE. Rapport de Madame le Bâtonnier Marie-Laure VIEL, Membre du Bureau de la Conférence des Bâtonniers LE BÂTONNIER : CHEF DES SERVICES DE L ORDRE Rapport de Madame le Bâtonnier Marie-Laure VIEL, Membre du Bureau de la Conférence des Bâtonniers Séminaire des Dauphins Les 11 et 12 décembre 2015 Les fonctions

Plus en détail

AVIS SUR LE DROIT AU TRANSPORT ADAPTÉ ET L ARTICLE 67 DE LA LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES

AVIS SUR LE DROIT AU TRANSPORT ADAPTÉ ET L ARTICLE 67 DE LA LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES Cat. 2.125.8 AVIS SUR LE DROIT AU TRANSPORT ADAPTÉ ET L ARTICLE 67 DE LA LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES M e Daniel Carpentier, conseiller juridique Direction de la recherche

Plus en détail

INTIMÉE. Assisté. de Maître

INTIMÉE. Assisté. de Maître DOSSIER DROIT IMMOBILIER : LA RESPONSABILITE COPROPRIETE DU SYNDIC DE COUR D'APPEL DE PARIS 23ème Chambre - Section B 24 MAI 2007 n 06/ /16114 APPELANT S.A X venant aux droits de la Sociétéé C Prise en

Plus en détail

La présente fait suite à la demande d interprétation que vous nous avez soumise le * **** dernier concernant l objet mentionné ci-dessus.

La présente fait suite à la demande d interprétation que vous nous avez soumise le * **** dernier concernant l objet mentionné ci-dessus. Direction des lois sur les impôts Note de service DESTINATAIRE : ************************ EXPÉDITEUR : ********************* SERVICE DE L INTERPRÉTATION RELATIVE AUX ENTREPRISES DGLE DATE : 25 avril 2003

Plus en détail

12 2002, 2001-017 18 2001 49 11 2002 LE MINISTRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE, LE MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

12 2002, 2001-017 18 2001 49 11 2002 LE MINISTRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE, LE MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Arrêté conjoint n 035/METPS/MINEFI du 12 juillet 2002, fixant les modalités d application de la loi n 2001-017 du 18 décembre 2001 portant réaménagement des procédures de recouvrement des cotisations sociales,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour d'appel de Rennes chambre commerciale Audience publique du mardi 4 décembre 2007 N de RG: 06/05351 Publié par le service de documentation de la Cour de cassation Deuxième Chambre Comm. ARRÊT No R.G

Plus en détail

QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION

QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION Partie législative nouvelle QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION TITREIer:COMITÉD'HYGIÈNE,DESÉCURITÉETDES CONDITIONS DE TRAVAIL Chapitre Ier:

Plus en détail

Règlement sur la procédure de conciliation et d'arbitrage des comptes des membres de l'ordre des comptables agréés du Québec

Règlement sur la procédure de conciliation et d'arbitrage des comptes des membres de l'ordre des comptables agréés du Québec http://www.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicsearch/telechar ge.php?type=3&file=/c_48/c48r10_2.htm Éditeur officiel du Québec Ce document n'a pas de valeur officielle. c. C-48, r.10.2 Dernière version

Plus en détail

1 of 5 17.04.13 23:37

1 of 5 17.04.13 23:37 N dossier: CCC.2009.147 Autorité: CCC Date 27.01.2010 décision: Publié le: 12.05.2010 Revue juridique: Art. 172ss CC Art. 10 LDIP Art. 62 LDIP Art. 65 LDIP Articles de loi: Titre: Compétence du juge des

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-six mars deux mille quinze.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-six mars deux mille quinze. N 25 / 15. du 26.3.2015. Numéro 3455 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-six mars deux mille quinze. Composition: Georges SANTER, président

Plus en détail

REGLEMENT LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG

REGLEMENT LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG ASSOCIATION DES MEDECINS DU CANTON DE GENEVE REGLEMENT de LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG adopté par son Conseil le septembre 0 et entré en vigueur à cette date AMG Rue Micheli-du-Crest

Plus en détail

METTRE EN ŒUVRE UNE MESURE D EXÉCUTION FORCÉE

METTRE EN ŒUVRE UNE MESURE D EXÉCUTION FORCÉE Quelles sont les étapes obligées qu un justiciable doit franchir pour pouvoir contraindre un débiteur au paiement de sa dette? Si chaque État européen doit veiller à ce que tout justiciable bénéficie du

Plus en détail

a) «Ordre»: l'ordre des ingénieurs du Québec constitué par la présente loi; b) «Conseil d'administration»: le Conseil d'administration de l'ordre;

a) «Ordre»: l'ordre des ingénieurs du Québec constitué par la présente loi; b) «Conseil d'administration»: le Conseil d'administration de l'ordre; chapitre I-9 LOI SUR LES INGÉNIEURS La ministre de la Justice est responsable de l'application de la présente loi. Décret 363-2014 du 24 avril 2014, (2014) 146 G.O. 2, 1873. SECTION I DISPOSITIONS INTERPRÉTATIVES

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/015 DÉLIBÉRATION N 09/013 DU 3 MARS 2009 RELATIVE À LA CONSULTATION DU RÉPERTOIRE DES EMPLOYEURS VIA LE SITE PORTAIL

Plus en détail

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police Paris, le 19 mars 2007 Le ministre d Etat, ministre de l Intérieur et de l Aménagement du Territoire Le ministre des Affaires Etrangères à Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets

Plus en détail

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 1/ OBJET Le présent règlement a pour objet de préciser les règles d organisation

Plus en détail

2010-MC-R370 ADOPTION DU RÈGLEMENT NUMÉRO 377-10 RELATIF À UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES ADMISSIBLES

2010-MC-R370 ADOPTION DU RÈGLEMENT NUMÉRO 377-10 RELATIF À UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES ADMISSIBLES Séance du conseil municipal tenue le 12 octobre 2010 dûment convoquée et à laquelle il y avait quorum 2010-MC-R370 ADOPTION DU RÈGLEMENT NUMÉRO 377-10 RELATIF À UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT

Plus en détail

Créteil, le. L inspecteur d académie, directeur des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne

Créteil, le. L inspecteur d académie, directeur des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne Créteil, le L inspecteur d académie, directeur des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne à Division des affaires générales Service des affaires médicales et des accidents de

Plus en détail

Section Distribution de produits et services financiers

Section Distribution de produits et services financiers BULLETIN DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS 7 AVRIL 2006, vol. 3, n 14 Section Distribution de produits et services financiers AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS Bulletin de l Autorité des marchés financiers

Plus en détail

Par Maître Olivier PASSERA Avocat au Barreau de TOULOUSE Ancien responsable du Contentieux CPAM

Par Maître Olivier PASSERA Avocat au Barreau de TOULOUSE Ancien responsable du Contentieux CPAM Par Maître Olivier PASSERA Avocat au Barreau de TOULOUSE Ancien responsable du Contentieux CPAM L OBLIGATION GENERALE DE SECURITE DE L EMPLOYEUR Article L.4121-1 Code du Travail «L'employeur prend les

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LE COMITÉ D'INSPECTION PROFESSIONNELLE DU COLLÈGE DES MÉDECINS DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LE COMITÉ D'INSPECTION PROFESSIONNELLE DU COLLÈGE DES MÉDECINS DU QUÉBEC Loi médicale (L.R.Q., c. M-9, a. 3) Code des professions (L.R.Q., c. C-26, a. 90) SECTION I COMITÉ D'INSPECTION PROFESSIONNELLE 1. Le Conseil d'administration nomme 11 médecins pour agir à titre de membres

Plus en détail

SAISIES ADMINISTRATIVES

SAISIES ADMINISTRATIVES SAISIES ADMINISTRATIVES LA SAISIE D ARMES ET DE MUNITIONS POUR DANGER GRAVE (ARTICLES L. 312-7 À L 312-10 DU CODE DE LA SECURITE INTERIEURE ET ARTICLES 62 À 68 DU DÉCRET N 2013-700 DU 30 JUILLET 2013)

Plus en détail

Organisme d arbitrage autorisé par la Régie du bâtiment : Société pour la résolution de conflits inc. - SORECONI

Organisme d arbitrage autorisé par la Régie du bâtiment : Société pour la résolution de conflits inc. - SORECONI ARBITRAGE EN VERTU DU RÈGLEMENT SUR LE PLAN DE GARANTIE DES BÂTIMENTS RÉSIDENTIELS NEUFS (Décret 841-98 du 17 juin 1998) (Loi sur le bâtiment, L.R.Q., c. B-1.1) Organisme d arbitrage autorisé par la Régie

Plus en détail

IL EST RÉSOLU D'ADOPTER LE PRÉSENT CODE DE DÉONTOLOGIE: Chapitre I Dispositions générales

IL EST RÉSOLU D'ADOPTER LE PRÉSENT CODE DE DÉONTOLOGIE: Chapitre I Dispositions générales ATTENDU QUE les membres ont adopté lors d une assemblée annuelle tenue le 5 novembre 2013, le présent Code de déontologie abrogeant l ancien Code de déontologie de l Association des massothérapeutes du

Plus en détail

RÈGLEMENT N o 300. QUE SOIT ADOPTÉ le règlement portant le numéro 300 et qu il est décrété ce qui suit :

RÈGLEMENT N o 300. QUE SOIT ADOPTÉ le règlement portant le numéro 300 et qu il est décrété ce qui suit : RÈGLEMENT N o 300 RÈGLEMENT N 300 RELATIF À UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDITS DE TAXES POUR FAVORISER LA CROISSANCE DE CERTAINES ENTREPRISES CONSIDÉRANT QUE la municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pocatière

Plus en détail

Décision. Numéro : 8452. Du : 2 novembre 2005. Dossier : 141-09-04-51

Décision. Numéro : 8452. Du : 2 novembre 2005. Dossier : 141-09-04-51 Décision En vertu de la Loi sur la mise en marché des produits agricoles, alimentaires et de la pêche (L.R.Q., c. M-35.1) Numéro : 8452 Du : Dossier : 141-09-04-51 FÉDÉRATION DES PRODUCTEURS ACÉRICOLES

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES

COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES N : 2013-06-01(C) DATE : 14 janvier 2014 LE COMITÉ : M e Daniel M. Fabien, avocat M. Luc Bellefeuille, C.d A.A., courtier

Plus en détail

SCP Monod, Colin et Stoclet, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Monod, Colin et Stoclet, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 22/06/2015 Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 15 octobre 2014 N de pourvoi: 13-18343 ECLI:FR:CCASS:2014:C301240 Non publié au bulletin Cassation partielle M. Terrier (président),

Plus en détail

COUR D'APPEL DE DOUAI

COUR D'APPEL DE DOUAI COUR D'AEL DE DOUAI CHAMBRE 1 SECTION 2 ARRÊT DU 11/04/2007 * * * N RG : 05/03877 JUGEMENT (N 2000/1641) rendu le 12 Mai 2005 par le Tribunal de Grande Instance de VALENCIENNES ARRÊT AVANT DIRE DROIT rendu

Plus en détail

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE WICKHAM

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE WICKHAM MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE WICKHAM PROCÈS-VERBAL de la séance extraordinaire du Conseil municipal, tenue lundi le 10 juin 2015 à 21 h 10 à la salle de conférence de l hôtel

Plus en détail

DECISION Prise par le CONSEIL CENTRAL DE LA SECTION G Réuni en chambre de discipline Le 14 novembre 2012. AFFAIRES - Mme B & M. C c/ M.

DECISION Prise par le CONSEIL CENTRAL DE LA SECTION G Réuni en chambre de discipline Le 14 novembre 2012. AFFAIRES - Mme B & M. C c/ M. Décision n 1038-D ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS CONSEIL CENTRAL DE LA SECTION G PHARMACIENS BIOLOGIS'T'ES 4 avenue Ruysdaël TSA 80039 75 379 PARIS CEDEX 08 DECISION Prise par le CONSEIL CENTRAL DE LA

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 198-2015 CRÉANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION VISANT LA RÉNOVATION D IMMEUBLES COMMERCIAUX, RÉSIDENTIELS OU MIXTES

RÈGLEMENT NUMÉRO 198-2015 CRÉANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION VISANT LA RÉNOVATION D IMMEUBLES COMMERCIAUX, RÉSIDENTIELS OU MIXTES VILLE DE WARWICK MRC D ARTHABASKA COMTÉ DE DRUMMOND BOIS-FRANCS PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 198-2015 CRÉANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION VISANT LA RÉNOVATION D IMMEUBLES COMMERCIAUX, RÉSIDENTIELS

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE TERREBONNE COMITÉ DE DISCIPLINE de l'ordre des ingénieurs du Québec N : 22-03-0275 DATE : Le 24 novembre 2005 LE COMITÉ : Me Paule Gauthier Présidente Mme Pierrette

Plus en détail

VENTE D IMMEUBLES EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT (VEFA)

VENTE D IMMEUBLES EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT (VEFA) VENTE D IMMEUBLES EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT (VEFA) SOMMAIRE I. CADRAGE II. DEFINITION III. CONTENU DE LA VEFA IV. OBLIGATIONS CONTRACTUELLES V. CONSERVATION DES DROITS DE L ACQUEREUR VI. RETARD ET PENALITES

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES BANQUES DE DONNÉES ET DE MATERIEL BIOLOGIQUE À DES FINS DE RECHERCHE

POLITIQUE SUR LES BANQUES DE DONNÉES ET DE MATERIEL BIOLOGIQUE À DES FINS DE RECHERCHE POLITIQUE SUR LES BANQUES DE DONNÉES ET DE MATERIEL BIOLOGIQUE À DES FINS DE RECHERCHE Adoptée par le Comité d éthique de la recherche et le Conseil d administration du CHU Sainte-Justine le 16 juin 2004

Plus en détail

JORF n 0228 du 2 octobre 2014. Texte n 1. LOI LOI n 2014-1104 du 1er octobre 2014 relative aux taxis et aux voitures de transport avec chauffeur (1)

JORF n 0228 du 2 octobre 2014. Texte n 1. LOI LOI n 2014-1104 du 1er octobre 2014 relative aux taxis et aux voitures de transport avec chauffeur (1) Le 2 octobre 2014 JORF n 0228 du 2 octobre 2014 Texte n 1 LOI LOI n 2014-1104 du 1er octobre 2014 relative aux taxis et aux voitures de transport avec chauffeur (1) NOR: INTX1414821L L Assemblée nationale

Plus en détail

LA NOUVELLE LOI SUR LES ARCHITECTES: CONTINUITÉ OU RÉVOLUTION? ME SAMUEL MASSICOTTE, ASSOCIÉ, STEIN MONAST 19 JUIN 14 H À 17 H 30 DURÉE : 3 HEURES

LA NOUVELLE LOI SUR LES ARCHITECTES: CONTINUITÉ OU RÉVOLUTION? ME SAMUEL MASSICOTTE, ASSOCIÉ, STEIN MONAST 19 JUIN 14 H À 17 H 30 DURÉE : 3 HEURES LA NOUVELLE LOI SUR LES ARCHITECTES: CONTINUITÉ OU RÉVOLUTION? ME SAMUEL MASSICOTTE, ASSOCIÉ, STEIN MONAST! 19 JUIN 14 H À 17 H 30 DURÉE : 3 HEURES LA NOUVELLE LOI SUR LES ARCHITECTES: CONTINUITÉ OU RÉVOLUTION?

Plus en détail