La responsabilité professionnelle du comptable et l organisation de la limitation des risques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La responsabilité professionnelle du comptable et l organisation de la limitation des risques"

Transcription

1 U.H.P.C. ASBL MERCREDI 12 DECEMBRE 2007 La responsabilité professionnelle du comptable et l organisation de la limitation des risques Madame Véronique SIRJACOBS Juriste à l IPCF et Maître Christophe VERDURE Avocat à Bruxelles

2 LA RESPONSABILITÉ DES PROFESSIONNELS COMPTABLES & L ORGANISATION DE LA LIMITATION DES RISQUES Par Véronique Sirjacobs & Christophe Verdure UHPC- Mons 12 décembre 2007 LEGISLATION APPLICABLE : Loi du 22 juillet 1953 pour l IRE et Loi du 22 avril 1999 pour l IPCF et l IEC Ante : Chap.IV et V- loi 21/02/1985 ABROGATION par l art.55 de la loi du 22/04/99 Loi 22/04/99 -Titre II de l IEC Profession d expert-comptable Titres de: - expert-comptable - conseil fiscal - expert-comptable et conseil fiscal Ante : AR 19/05/1992 IPC : 01/06/1993 ABROGATION par l art.55 de la loi du 22/04/99 Loi 22/04/99 Titre VI de l IPCF Profession de comptable Titres de : - comptable agréé - comptable-fiscaliste agréé 12/12/07-UHPC 2 Monopole commun : IPCF-IEC-IRE Art.48 : monopole commun IPCF-IEC-IRE = Les activités professionnelles de comptable IPCF c est-à dire: Art.49 : l'organisation des services comptables et le conseil en ces matières ; l'ouverture, la tenue, la centralisation et la clôture des écritures comptables propres à l'établissement des comptes ; la détermination des résultats et la rédaction des "comptes annuels" dans la forme requise par les dispositions légales en la matière les activités visées à l article 38 ". 12/12/07-UHPC 3

3 Autres activités admises pour les comptables IPCF Outre le monopole de l article 49 Activités référencées à l art.20 de la déontologie IPCF «Sauf exceptions légales, non seulement les activités comptables mais aussi celles qui concernent : l apport de conseils externes et l accompagnement des entreprises notamment en matières fiscales, sociales ou du droit des sociétés, l établissement du plan financier et l octroi de mesures d aides publiques. syndic de biens immobiliers, liquidateurs de sociétés et commissaire au sursis. 12/12/07-UHPC 4 Conseil fiscal- Fiscaliste agréé Protection de deux titres mais sans monopole Missions propres aux fonctions de fiscaliste agréé et de conseil fiscal - avis en toutes matières fiscales - assistance pour accomplir les obligations fiscales - représentation devant les administrations fiscales A chaque titre, son institut et ses particularités - exigence de diplômes différents - fiscaliste agréé : uniquement en complément du titre de comptable agréé (>< conseils fiscaux) - fiscaliste agréé: uniquement pour les indépendants(//externes) (><conseils fiscaux : internes et externes). 12/12/07-UHPC 5 ACTIVITES FISCALES Les activités visées à l article 38 ".: 1 donner des avis se rapportant à toutes matières fiscales 2 assister les contribuables dans l accomplissement de leurs obligations fiscales 3 représenter les contribuables 12/12/07-UHPC 6

4 Missions propres aux experts-comptables IEC Art. 34 : outre le monopole commun - la vérification et le redressement de tous documents comptables - l expertise (comptable) tant privée que judiciaire - Les missions réservées par la loi (cf. code des sociétés+ lois particulières ) 12/12/07-UHPC 7 Obligations déontologiques des comptables Bases: Loi-cadre 1/03/1976 (codifiée AR 03/08/2007): l A.R. du 19 mai 1992 (abrogé par la loi de 1999) les principes généraux de droit -Déontologie IPCF-AR 23/12/1997 (M.B. 29/01/1998) ( Déontologie IEC - AR 01/03/1998 (M.B.31/03/1998)) 12/12/07-UHPC 8 L'article 3 du code de déontologie souligne la responsabilité personnelle du comptable dont il lui est interdit de s'exonérer même par une convention particulière. "Le comptable IPC assume personnellement, conformément au droit commun, la responsabilité de tout acte posé dans le cadre de l'exercice de sa profession. Il lui est interdit de se soustraire à cette responsabilité, même partiellement, par une convention particulière." 12/12/07-UHPC 9

5 L'article 14 rappelle l'obligation du comptable de couvrir sa responsabilité civile professionnelle tenant compte des garanties minimales exigées par le Conseil de l'institut. "Le comptable IPC a l'obligation de couvrir sa responsabilité civile professionnelle par un contrat d'assurance. Les conditions générales de base et les garanties minimales auxquelles les contrats d'assurance doivent satisfaire sont fixées par le Conseil. La preuve de cette souscription devra toujours pouvoir être présentée sur demande de la Chambre." 12/12/07-UHPC 10 Déontologie : art.19 secret professionnel de l article 458 du Code pénal + respect du devoir de discrétion. = garder le secret quant à: -des informations confiées expressément ou tacitement en sa qualité de comptable -à propos de faits à caractère confidentiel qu il a constatés dans le cadre de l exercice de sa profession. SECRET PROFESSIONNEL EXCEPTIONS au devoir de dicrétion a)lorsque les dispositions législatives l obligent à communiquer tout ou partie de ces informations (CTIF); b)dans l exercice de sa défense personnelle en matière judiciaire ou disciplinaire ; c)lorsque l application des règles de déontologie l exige ; d)lorsque et dans la mesure où il a été déchargé expressément de son devoir de discrétion par son client pour les matières qui le concernent.» Articles parents loi-cadre du 1/03/1976 art 2 5 :l AR de réglementation doit prévoir: 4. être tenus au secret professionnel Article 58, 3è al- loi 1999 «L article 458 du Code pénal s applique aux comptables agréés et aux comptables fiscalistes agréés, aux stagiaires et aux personnes dont ils répondent» Article 458 du Code pénal Responsabilité PENALE Exceptions : la loi oblige à faire connaître ces secrets, témoignage en justice 12/12/07-UHPC 11 Loi anti-blanchiment et art.57 de la loi de 1999 Cas où il y a OBLIGATION LÉGALE DE PARLER : Dérogation légale :Loi anti-blanchiment et art.57 de la loi du 22/04/1999 Brèche dans le secret professionnel: Contrairement aux exceptions prévues par l'article 458 du Code pénal où le comptable reste encore libre de garder le silence ou non ; en l'espèce, il s'agit bien d'une obligation dans le cadre de laquelle le choix personnel du comptable n'a plus sa place. En cas d'absence de communication à la CTIF :la loi prévoit des sanctions administratives et disciplinaires à l'égard du comptable contrevenant. (Cf. Pacioli n /02/2006) 12/12/07-UHPC 12

6 La loi du 22/04/1999 relative aux professions comptables et fiscales, en vigueur depuis le 29/06/1999, confirma et renforça plusieurs grands principes de la déontologie. ex: l art er loi art.3 et 14 déontologie : - assumer personnellement: -sa responsabilité civile professionnelle et -l obligation d assurance 12/12/07-UHPC 13 RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE Déontologie IPCF AR 1997 Article 3 - déontologie Article 14- déontologie Le comptable IPCF assume Le comptable IPCF a personnellement l'obligation de couvrir sa conformément au droit responsabilité civile commun, professionnelle par un la responsabilité de tout contrat d'assurance. Les acte posé dans le cadre de conditions générales de base et l'exercice de sa profession. Il les garanties minimales auxquelles les contrats lui est interdit de se d'assurance doivent satisfaire soustraire à cette sont fixées par le Conseil. responsabilité, même partiellement,par une La preuve de cette souscription convention particulière." devra toujours pouvoir être présentée sur demande de la Chambre 12/12/07-UHPC 14 I. Responsabilité CONDITIONS DE LA RESPONSABILITE FAUTE DOMMAGE LIEN CAUSAL 12/12/07-UHPC 15

7 Responsabilité civile : N est pas d ordre public La charge de la preuve de la faute et du dommage incombe à celui qui les invoque Elle vise la réparation d un dommage Responsabilité pénale : D ordre public La charge de la preuve incombe au Ministère public La victime réclame son dommage Types d infractions: elles sont qualifiées en fonction de leur importance - Contraventions - délits - crimes 12/12/07-UHPC 16 Lien entre responsabilité et assurance Responsabilité civile Responsabilité pénale - ASSURABLE - La responsabilité civile peut être couverte par un contrat d assurance - PAS ASSURABLE -La responsabilité pénale ne peut être couverte SAUF : couverture protection juridique pour la défense personnelle au pénal 12/12/07-UHPC 17 Régimes de Responsabilité EXTRA- CONTRACTUELLE Art à 1386 C.C. aquilienne ou quasidélictuelle dite aussi R.C. exploitation Réparation d un préjudice non contractuel mais apparu dans le cadre de la mission Ex. le client glisse dans le bureau du comptable CONTRACTUELLE Art à 1155 C.C. -Issue du contrat entre parties : Ex. erreur commise dans une déclaration d impôt, délai non respecté, mauvais conseil 12/12/07-UHPC 18

8 Retombées sur le comptable Les tribunaux sont de plus en plus sévères, allant jusqu à reprocher des erreurs de gestion du client au comptable. Attention : - aux procurations générales pour dépôt de déclarations, etc - aux domiciliations de sociétés 12/12/07-UHPC 19 Responsabilité des administrateurs : Art. 527 Code des sociétés : - Responsabilité contractuelle des administrateurs à l égard de la société -Les administrateurs ont un mandat de gestion et de représentation dont ils rendent compte à l AG des actionnaires. -La faute de gestion (ex. contrat conclu dans des circonstances défavorables à la société) peut être à l origine de l «actio mandati» (action sociale) diligentée par l A.G.(art.561) - En cas de décharge (quitus) art.554 al 2 C.Soc. plus d actio mandati 12/12/07-UHPC 20 Art.528 Code des Sociétés : responsabilité v/v de la société et v/v des tiers en cas d infraction au code des sociétés : Conséquences: - action sociale par la société (art.561c.s.) ou - action minoritaire (art.562 C.S.)si seulement diligentée par les actionnaires (représentant au moins 1% du capital) qui n ont pas octroyé la décharge.- responsabilité solidaire: chaque administrateur peut être tenu de réparer intégralement le dommage causé. 12/12/07-UHPC 21

9 Art.529 : responsabilité en cas d avantage tiré d un conflit d intérêt Art.530 C.S.: responsabilité en cas de faillite : action en comblement de passif introduite par le curateur : en cas d insuffisance d actif et faute grave et caractérisée du dirigeant 12/12/07-UHPC 22 - Coexistence de responsabilités dans le chef des organes de société Responsabilité contractuelle + quasi-délictuelle des administrateurs Outre la responsabilité dans le cadre de leur mandat de gestion, la responsabilité des mandataires sur la base de l article 1382 peut également être engagée à l égard des tiers La faute contractuelle impliquant une action à l encontre de la société n exclut pas la mise en cause personnelle du mandataire sur la base de l article 1382 CC pour le dommage causé à des tiers. 12/12/07-UHPC 23 Renversement de la tendance Cass.20/06/2005 Avant :Cassation 16/02/2001 : responsabilité personnelle de l organe seulement en cas de délit, sans quoi, c est la responsabilité de la société Cassation 20/06/2005 : coexistence des deux responsabilités L organe rentre dans les règles du mandat qui prescrivent que le mandataire reste personnellement tenu envers les tiers pour les actes fautifs qu il commettrait à leur égard même si ceux-ci disposent d un recours contre le mandant (la société). 12/12/07-UHPC 24

10 Problème de non paiement d un précompte professionnel : l administration invoqua la R.C. des administrateurs pour comportement fautif (1382 C.C.) en mettant le précompte à leur charge en invoquant l art.86 du CIR (d un cas à l autre problème pour prouver le lien causal entre la faute et le dommage) 12/12/07-UHPC 25 La distinction entre obligations de moyens et obligation de résultat part d'une classification qui a été faite en se fondant sur les articles : 1137 CC: obligation de moyens 1147 CC :obligation de résultat Elle repose d'une part sur : l'intensité des obligations assumées par le débiteur (en l'occurrence, le comptable prestataire de services) et d'autre part sur l'attribution de la charge de la preuve du caractère fautif de l'inexécution éventuelle. 12/12/07-UHPC 26 Eu égard à l'obligation de moyens, le professionnel se doit d'agir en "bon père de famille" ou plutôt en "professionnel averti". Il se doit de faire son possible. En cas d'insatisfaction, ce sera au client de prouver que le professionnel n'a pas agi comme il aurait dû le faire. A titre d'exemple, on peut citer : En cas de reprise d un dossier chez un confrère art. 17 : obligation d informer le prédécesseur de la succession et demande d information quant à un éventuel solde d honoraires impayé et non contesté Si créance due : Obligation d insister auprès du client quant au paiement. Il s agit d une obligation de moyen mais non de résultat. 12/12/07-UHPC 27

11 Le plus souvent, les obligations du professionnel comptable seront qualifiées d obligations de moyens. Il doit agir conformément aux règles de l art : Ex. : - établissement de la déclaration, rédaction des annexes tenant compte de ce qu aurait fait un professionnel normalement diligent et prudent Qui dit obligation de moyens n'implique pas une décharge de sa responsabilité dans le chef du comptable. Le comptable reste bien évidemment tenu de ses fautes éventuelles (cf. art. 3 de la déontologie) 12/12/07-UHPC 28 Concernant l'obligation de résultat, le défaut d'exécution de sa mission par le professionnel laisse présumer sa faute sauf s'il prouve que cette inexécution provient d'une cause étrangère qui ne lui est pas imputable. si le résultat n'est pas atteint, il y a donc présomption de faute dans le chef du comptable sauf à prouver par ses soins qu'elle ne lui est pas imputable. Il doit donc, non seulement faire son possible, mais également réussir. 12/12/07-UHPC 29 Sévérité des tribunaux : cas d obligation de résultat : 1) Remise tardive d un dossier Un professionnel du chiffre a été retenu responsable des dommages fiscaux de son ancien client qui, suite au retard dudit professionnel, à remettre le dossier au confrère successeur, n a pu faire introduire de réclamation dans les délais. Ce retard représente qui plus est un manquement déontologique (art du code de déontologie) (Liège 6/02/2003) 2) respect des délais de dépôt : obligation de résultat sauf si, au moment d entamer la mission le délai était déjà dépassé, il s agira dès lors d une obligation de moyen.(courtrai 17/10/1974- Fiskofoon, 1976 n 6) 12/12/07-UHPC 30

12 Trib. Liège 8/05/2003 et Trib. Leuven 27/06/2003 (cf. article Pacioli n 161- G. Lenaerts)) Dans ces cas, les juges ont retenu l obligation de résultat «le résultat visé doit être atteint» - Le juge de Leuven a donné droit à la demande de réparation d un dommage réclamé au comptable par un client suite à : une déclaration tardive, une absence de réaction à une imposition d office et un retard pour introduire une réclamation. * A cela s ajoutait l existence d une procuration dont disposait le comptable par laquelle il était mandaté pour les dépôts, réponse aux demande d informations, introduire des réclamations. * Si le client semblait lui-même remettre ses documents en retard, il eut gain de cause car malheureusement, le comptable ne disposait pas de preuve écrite des retards du client 12/12/07-UHPC 31 - Jugement du de Liège Le juge de Liège a donné droit à un client dans le cadre de fiches non délivrées avec pour résultante un accroissement d impôt. Importance de disposer d une preuve écrite du début de la mission. Rôle positif de l inventaire de remise des pièces : moyen de constater la fin d une mission. Danger des procurations générales Danger des domiciliations (quid en cas de saisie ou de perquisition?) Importance d une lettre de mission pour fixer un cadre général (mandat expres) 12/12/07-UHPC 32 II. ASSURANCE Police sous l angle de l IPCF Couverture de la responsabilité civile de tout comptable IPCF- personne physique- L article 50 de la loi de 1999 confirme l article 14 de la déontologie IPCF relatif à l'obligation du comptable de couvrir sa responsabilité civile professionnelle tenant compte des garanties minimales exigées par le Conseil de l'institut. 12/12/07-UHPC 33

13 EXTENSION DE LA COUVERTURE R.C. professionnelle individuelle du membre IPCF à la personne morale comptable En cas de constitution d une société civile comptable agréée IPCF, il faut solliciter l extension de sa couverture d assurance individuelle à ladite société. Différents cas de figure peuvent se présenter: 12/12/07-UHPC 34 A. Tous les mandataires de la société ont adhéré à la police collective Extension de la couverture à la société agréée que si tous les organes de la société sont assurés chacun via la police collective IPCF Conséquence: les organes de la société solliciteront -via l IPCF- l extension de leur couverture d'assurance R.C. professionnelle à la société (sans surprime). NB :le texte de la police collective figure sur l extranet du site 12/12/07-UHPC 35 B. Tous les organes sont assurés selon la police-type mais via un autre assureur que celui de la police collective S ils sont tous chez le même assureur, ils l avertiront de leur passage en société et solliciteront la couverture de celle-ci en plus de leur couverture individuelle, outre une attestation de ce fait à destination de l'ipcf. C. Situation mixte : certains mandataires ont choisi la police collective, d'autres pas. Dans ce cas, l'extension automatique de la police collective ne pourrait pas fonctionner (cf. point A). 12/12/07-UHPC 36

14 La police collective de l IPCF // police-type comprend 4 titres : Titre I. Responsabilité civile professionnelle Titre II. La protection juridique Titre III. L indemnisation des tiers en cas de non assurance Titre IV. Conditions générales communes aux Titres I.II. et III. 12/12/07-UHPC 37 DEFINITIONS L assuré : le comptable, membre ou stagiaire IPCF Le sinistre : - la demande en réparation formulée par écrit à l encontre de l assureur ou d un assuré - la déclaration par l assuré à l assureur et/ou au courtier d acte ou fait pouvant donner lieu à une demande en réparation d une personne lésée. dommages corporels : atteinte à l intégrité physique d un être humain (conséquences pécuniaires et morales) 12/12/07-UHPC 38 dommages matériels : endommagement, destruction, détérioration, altération ou perte de choses, de biens, d animaux, de substances dommages immatériels : tout préjudice pécuniaire résultant de la privation d avantages liés à l exercice d un droit, à la jouissance d un bien (notamment : perte de marché, de clientèle, renommée commerciale ) fait générateur : tout fait, acte, omission, négligence ou faute qui est à l origine du dommage franchise : partie de l indemnité du sinistre qui reste à charge de l assuré 12/12/07-UHPC 39

15 OBJET de la police collective IPCF RESPONSABILITE contractuelle extracontractuelle ou responsabilité exploitation Concernant des dommages/préjudices Corporels matériels Immatériels causés à des tiers 12/12/07-UHPC 40 OBJET de l assurance RC professionnelle IPCF DOMMAGE dans l exercice de l activité professionnelle : (monopole légal + missions du comptable) et à l occasion de la profession. par le fait: - personnel - de leurs collaborateurs permanents ou occasionnels, associés ou non - leurs stagiaires - de leur personnel ou de toutes personnes dont ils répondent 12/12/07-UHPC 41 DOMMAGE résultant de: 1) omissions, oublis, retards, erreurs de fait ou droit 2) pertes, vols, détériorations ou disparition de pièces Sauf espèces et valeurs mobilières 3) vols, malversations par des personnes dont les comptables sont responsables (stagiaires, collaborateurs) mais pas comptables associés 12/12/07-UHPC 42

16 Activités également couvertes : notamment plan financier secrétariat social si en parallèle à des activités comptables conseil en organisation informatique MAIS pas le développement de logiciels et/ou l installation de matériels informatiques Garantie également acquise dans tous les cas où l IPCF aura jugé les activités conformes à la déontologie et/ou à l activité professionnelle normale 12/12/07-UHPC 43 - frais de reconstitution de dossier perdus ou détruits : dossier = - ensemble des documents relatifs à la relation avec le client,détenus par le comptable à titre professionnel. - données informatiques résultant du travail d encodage et traitement comptable ssi back-up au moins toutes les semaines- indemnisation pour les pertes depuis le dernier back-up - frais exposés pour atténuer le dommage 12/12/07-UHPC 44 Montant des garanties : - Responsabilité civile professionnelle : / sinistre - Responsabilité civile exploitation : Dommage corporel : Dommages matériels et immatériels suite à ce dommage : Franchises : par tranche de deux années /calendrier 1e sinistre : 500 euros 2è sinistre : 625 euros 3è sinistre :1250 euros 12/12/07-UHPC 45

17 Etendue territoriale Couverture pour: - faits survenus dans le monde entier - si cela concerne des activités que les assurés exercent à partir de leur siège en Belgique (facturation en Belgique) Etendue dans le temps Demande en réparation pendant la durée de validité de la police pour des dommages survenus pendant sa durée de validité Demande en réparation dans les 60 mois qui suivent la fin de la police pour : - dommage survenu pendant la police (si pas d intervention d une autre police après) - actes/faits survenus/déclarés pendant la police, susceptibles de dommages 12/12/07-UHPC 46 Exclusions de dommages résultant notamment : d activités non reconnues de mandats spéciaux (liquidateur ou syndic-> avenant) d un acte délictueux volontaire MAIS couverture des conséquences civiles de la violation du secret professionnel d un fait intentionnel des fautes lourdes, causes du préjudice: l ivresse de la responsabilité personnelle des préposés,, collaborateurs, stagiaires si dans le cadre d un fait délictueux, volontaire ou intentionnel = couverture acquise comme civilement responsable mais sous réserve du recours de l assureur contre l auteur des amendes judiciaires et autres réclamations d honoraires virus informatiques SAUF si virus inconnu (pas encore d anti-virus) et prise de toutes mesures ad hoc 12/12/07-UHPC 47 Déclaration de sinistre Obligation allégée : En cas de connaissance de faits susceptibles de demande de réparation : possibilité mais pas obligation d informer d office l assureur si l enjeu ne dépasse pas euros. Dans le cas contraire, vous devez faire une déclaration préventive 12/12/07-UHPC 48

18 Assurance protection juridique Dans le cadre de la police d assurance collective, analyser l intervention d un avocat sous deux angles: -le volet Assurance Responsabilité civile professionnelle -le volet Protection juridique. 12/12/07-UHPC 49 En ce qui concerne les compagnies d assurances, le «volet protection juridique» est géré de manière distincte du «volet responsabilité civile professionnelle» en vue d éviter les confits d intérêts entre assureurs. (Directive européenne sur l ass. Prot. Jur.). «qui choisit l avocat?» et «à qui en incombent les frais?». 12/12/07-UHPC 50 Volet Assurance Responsabilité civile professionnelle Procès en RC professionnelle A. Au civil : Sous l angle des intérêts civils : en cas de concordance - logique- des intérêts de l assureur et de l assuré l assureur pourra intervenir en lieu et place de l assuré (ceci n impliquant en soi aucune reconnaissance préjudiciable de la part de l assuré). C est l avocat choisi par la compagnie d assurance qui défendra les intérêts de celle-ci et donc les intérêts convergents du comptable assuré. Si l assuré veut néanmoins s adjoindre la défense d un avocat personnel, il pourra le faire mais uniquement à ses frais. Le volet protection juridique ne fonctionnera pas dans ce cas. 12/12/07-UHPC 51

19 B. Au pénal : Volet Assurance Responsabilité civile professionnelle Pour sa défense pénale, l assuré choisit son avocat à ses propres frais * (* sous réserve de l intervention du «volet protection juridique») Sous l angle des intérêts civils, l assureur peut intervenir volontairement. 12/12/07-UHPC 52 Volet Protection juridique Les matières assurées en protection juridique sont : la défense pénale* le recours civil la sauvegarde des intérêts juridiques des assurés résultant de contrats soumis au droit des obligations conventionnelles 12/12/07-UHPC 53 Les Frais visés : sous réserve de l accord écrit de l assureur dépenses de l assureur pour la gestion du dossier honoraires et frais d avocats*, arbitres et huissiers (prise en charge des frais d un seul avocat ; si l assuré demande à l avocat choisi de plaider hors du ressort de la Cour d appel dont il dépend, les frais supplémentaires seront à charge de l assuré) frais de procédures judiciaires et extrajudiciaires frais et honoraires d expert mandaté par l assureur frais de déplacement de l assuré en cas de comparution devant un tribunal étranger frais de procédure d exécution. 12/12/07-UHPC 54

20 1) La défense pénale En cas de procès pénal, l assuré choisit son propre avocat. Le «volet protection juridique» peut intervenir : -En cas d infractions aux lois.résultant d omissions, d imprudences, de négligences ou faits involontaires. -Dans les autres cas sauf crimes ou crimes correctionnalisés (qui sont d office exclus) la garantie est acquise si le résultat définitif du procès est un acquittement. 12/12/07-UHPC 55 Survenance du sinistre Au moment où une des parties ou un tiers a commencé à contrevenir à une obligation, prescription légale ou contractuelle Etendue de l assurance en défense pénale Après tentative de règlement amiable euros par sinistre 12/12/07-UHPC 56 2) Le recours civil En cas d actions en Dommages-Intérêts fondées sur la responsabilité extracontractuelle Survenance du sinistre : survenance du fait dommageable Etendue de l assurance : Après tentative de règlement amiable: euros par sinistre 12/12/07-UHPC 57

21 3) la sauvegarde des intérêts juridiques des assurés La sauvegarde des intérêts juridiques des assurés résultant de contrats soumis au droit des obligations conventionnelles : garantie limitée aux litiges avec les assureurs quant à l interprétation des polices R.C.professionnelle, revenu garanti, hospitalisation 12/12/07-UHPC 58 Survenance du sinistre Au moment où une des parties ou un tiers a commencé à contrevenir à une obligation, prescription légale ou contractuelle Etendue de l assurance Après tentative de règlement amiable : 500 euros par sinistre et 5000 euros par année d assurance 12/12/07-UHPC 59 Cas particuliers domiciliations de société mandats spéciaux liquidateur syndic d immeubles 12/12/07-UHPC 60

22 Police - sous l angle de l IEC Nouvelle police conclue par l IEC signée le 8 octobre 2007 Effet au 1 er mai 2006 (effet rétroactif) Obligation légale : Art. 33 Loi du 22 avril 1999 : Les experts-comptables externes et les conseils fiscaux externes sont responsables de l accomplissement de leur mission professionnelle -> Interdiction de se soustraire à cette responsabilité -> Obligation d assurance (Contrat approuvé par l Institut) 12/12/07-UHPC 61 Plan de la Police d assurance collective de l IEC La police comprend 3 titres : Titre I. Responsabilité civile professionnelle et RC exploitation Titre II. La protection juridique Titre III.Clauses administratives communes 12/12/07-UHPC 62 Titre I. RC - Définitions L assuré : aux adhérents titulaires de la qualité d expert comptable ou conseil fiscal), sociétés membre ou stagiaire IEC Le sinistre : - la demande en réparation formulée par écrit à l encontre de l assureur ou d un assuré - la déclaration par l assuré à l assureur et/ou au courtier d acte ou fait pouvant donner lieu à une demande en réparation d une personne lésée. 12/12/07-UHPC 63

23 dommages matériels : endommagement, destruction, détérioration, altération ou perte de choses, de biens, d animaux, de substances dommages immatériels : tout préjudice pécuniaire résultant de la privation d avantages liés à l exercice d un droit, à la jouissance d un bien (notamment : perte de marché, de clientèle, renommée commerciale ) fait générateur : tout fait, acte, omission, négligence ou faute qui est à l origine du dommage (infra) franchise : partie de l indemnité du sinistre qui reste à charge de l assuré 12/12/07-UHPC 64 Responsabilités couvertes 1) RC civile professionnelle Dommages causés à des tiers dans l exercice des activités assurées 2) RC civile exploitation (= extracontractuel) Dommages corporels ou matériels 12/12/07-UHPC 65 DOMMAGE résultant de : - Omissions, oublis, retards, indiscrétions, erreurs de fait ou de droit, - Pertes, vols; détérioration des pièces, documents, appartenants à des tiers - Vols, malversations, détournements de pièces au détriment de tiers dont l assuré est détenteur 12/12/07-UHPC 66

24 Activités d assurance assurées Activités art. 34 et 38 Loi du 22 avril 1999 Exclusions: - Mandat judiciaire (curateur, séquestre, liquidateur, sauf l expertise (supra) - Administrateur de société - Activité de secrétariat social - Gérant d affaire et porte-fort 12/12/07-UHPC 67 Activités également couvertes Secrétariat social si : (i) C est une activité complémentaire et accessoire à des activités comptables (ii) Ne fait pas l objet d une facturation séparée 12/12/07-UHPC 68 Frais de reconstitution de dossier perdus ou détruits : dossier = - ensemble des documents relatifs à la relation avec le client, détenus par le comptable à titre professionnel. - données informatiques résultant du travail d encodage et traitement comptable ssi back-up au moins toutes les semaines- indemnisation pour les pertes depuis le dernier back-up Frais exposés pour atténuer le dommage = frais de sauvetage 12/12/07-UHPC 69

25 Montant des garanties Responsabilité civile professionnelle : / sinistre et par année ; Extension à pour missions spéciales Franchise: 500 par sinistre ; 1500 si le sinistre résulte du dépassement d un délai Responsabilité civile exploitation : - Dommage corporel : par sinistre - Dommages matériels et immatériels suite à ce dommage : Franchise : 125 par sinistre pour les dommages matériels uniquement 12/12/07-UHPC 70 Etendue territoriale Couverture pour : faits survenus dans le monde entier - si cela concerne des activités que les assurés exercent à partir de leur siège en Belgique (facturation en Belgique) Etendue dans le temps Demande en réparation pendant la durée de validité de la police pour des dommages survenus pendant sa durée de validité Demande en réparation dans les 60 mois qui suivent la fin de la police pour : - dommage survenu pendant la police (si pas d intervention d une autre police après) 12/12/07-UHPC 71 Merci pour votre attention! 12/12/07-UHPC 72

Art. 2 La police doit satisfaire aux conditions minimales suivantes:

Art. 2 La police doit satisfaire aux conditions minimales suivantes: AVERTISSEMENT Les textes légaux et réglementaires figurant dans ce site ne constituent pas une publication officielle (voir www.moniteur.be) de sorte que l IPI n est pas responsable de leur contenu ni

Plus en détail

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF L ASSOCIATION : Construction humaine, Construction juridique. RAPPEL Un cadre législatif fondamental - article 1 loi du 1 juillet 1901 : «l association

Plus en détail

- ses associés, gérants, administrateurs et préposés dans l exercice de leurs fonctions,

- ses associés, gérants, administrateurs et préposés dans l exercice de leurs fonctions, CONDITIONS GENERALES Assurance de la responsabilité civile professionnelle des agents immobiliers Article 1 Définitions Pour l'application de la présente garantie, on entend par : 1. Année d'assurance

Plus en détail

Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice

Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris 41 Avenue de la Liberté L- 1930 Luxembourg Tel. +352 266 886 Fax. +352 266 887 00 Avenue Louise 240 B-1050 Bruxelles Tel. +32 2 600 52 00 Fax. +32 2

Plus en détail

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. MONTPELLIER 27 mai 2013

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. MONTPELLIER 27 mai 2013 RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE MONTPELLIER 27 mai 2013 LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques Le lieu de l activité L âge des participants à l activité La nature de l activité Les

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques Le lieu de l activité L âge des participants à l activité La nature de l activité LE RISQUE SPORTIF LA RESPONSABILITE CIVILE

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE 1 SOMMAIRE I. NOTION DE RESPONSABILITES A. La responsabilité civile 1. La responsabilité civile délictuelle 2. La responsabilité civile contractuelle B. La responsabilité pénale

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION 1 Document Unique de Délégation Un document qui permet de définir les responsabilités : civiles - pénales Des dirigeants pleinement conscients de leur périmètre de responsabilité,

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE PROFESSIONNELLE VCCS

PROTECTION JURIDIQUE PROFESSIONNELLE VCCS PROTECTION JURIDIQUE PROFESSIONNELLE VCCS Siège social 53, rue BelliardL 1040 Bruxelles 1 Coordinateur sécurité VCCS Conditions spéciales Article 1 - Quelles sont les personnes assurées? 1.1. Quelles sont

Plus en détail

LAR Police IZEO pour mandataires sociaux

LAR Police IZEO pour mandataires sociaux Protection juridique DES MANDATAIRES SOCIAUX CONDITIONS SPECIALES Définition 1. Membre IZEO : Indépendant société qui o a payé pour la 1ère fois la cotisation annuelle au profit d IZEO en vue de faire

Plus en détail

L ASSURANCE DES RISQUES PROFESSIONNELS DES EXPERTS JUDICIAIRES

L ASSURANCE DES RISQUES PROFESSIONNELS DES EXPERTS JUDICIAIRES L ASSURANCE DES RISQUES PROFESSIONNELS DES EXPERTS JUDICIAIRES Les MMA ont conçu un contrat d assurance offrant un éventail de garanties, spécialement adapté à vos risques. QUI SOUSCRIT? Chaque Compagnie

Plus en détail

Multirisques de Professionnels

Multirisques de Professionnels Multirisques de Professionnels GARANTIES Incendie Dégât des eaux Vol Bris de glace Matériel Informatique Perte d exploitation Frais supplémentaires d exploitation Responsabilité Civile 2 La Responsabilité

Plus en détail

Responsabilité et assurance des dirigeants de société

Responsabilité et assurance des dirigeants de société Responsabilité et assurance des dirigeants de société Séminaire Philippe & Partners IJE - 13 octobre 2015 Marc GOUDEN Denis PHILIPPE Avocats associés Barreaux de et de Jean-François POLAIN Avocat associé

Plus en détail

>Associations. Conventions spéciales. Convergence Sécurité mandataires sociaux

>Associations. Conventions spéciales. Convergence Sécurité mandataires sociaux >Associations 1 Conventions spéciales Convergence Sécurité mandataires sociaux SOMMAIRE conventions spéciales sécurité mandataires sociaux ART. 1 - Définitions 2 ART. 2 - Objet de la garantie 2 ART. 3

Plus en détail

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007 DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES Gildas Rostain September 2007 INTRODUCTION Le rôle de l expert Les différentes missions d expertise La définition de l expertise judiciaire

Plus en détail

- la loi n 2011-331 du 28 mars 2011 - la loi de finances.

- la loi n 2011-331 du 28 mars 2011 - la loi de finances. Expert-Comptable 2015 Risques. Réassurance. Ressources Humaines. Notice d information Responsabilité Civile Professionnelle des Experts-Comptables Un seul et même contrat pour : Contrat cadre d assurance

Plus en détail

Les responsabilités à l hôpital

Les responsabilités à l hôpital Les responsabilités à l hôpital Pour aller à l essentiel Dans leurs activités de prévention de diagnostic et de soins, les établissements publics de santé et les personnels qui y exercent relèvent principalement

Plus en détail

www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC

www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC Protection juridique privée, circulation et immobilière Protection juridique privée, circulation et immobilière pour les membres de l ASC e) Litiges avec

Plus en détail

Responsabilité des dirigeants d entreprise en société

Responsabilité des dirigeants d entreprise en société Responsabilité des dirigeants d entreprise en société François MOISES, avocat Un des objectifs de la constitution d une société est de mettre son patrimoine privé à l abri des poursuites des créanciers

Plus en détail

ASSURANCE. 1. Assurances de dommages

ASSURANCE. 1. Assurances de dommages ASSURANCE ASSURANCE...1 1. Assurances de dommages...1 2. Assurances de personnes...2 3. Coassurance...2 4. Courtier d'assurances...2 5. CRM...3 6. Expertise...3 7. Indemnisation...4 8. Multirisque...4

Plus en détail

I. LES DIFFERENTS TYPES DE RESPONSABILITES ENCOURUES PAR LES ASSOCIATIONS SPORTIVES

I. LES DIFFERENTS TYPES DE RESPONSABILITES ENCOURUES PAR LES ASSOCIATIONS SPORTIVES I. LES DIFFERENTS TYPES DE RESPONSABILITES ENCOURUES PAR LES ASSOCIATIONS SPORTIVES 1 A. RESPONSABILITE PENALE Article 121-2 Les personnes morales, à l'exclusion de l'etat, sont responsables pénalement,

Plus en détail

Responsabilité civile et pénale des associations

Responsabilité civile et pénale des associations Responsabilité civile et pénale des associations En engageant une action associative, sachez que le fait de déposer des statuts et donc d adapter les règles de la loi 1901 vous obligent à appliquer la

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION ASSURANCE DES RESPONSABILITES CIVILES DES TUTEURS FAMILIAUX TUTELLE AU QUOTIDIEN 9 303 161 - S001 -

NOTICE D INFORMATION ASSURANCE DES RESPONSABILITES CIVILES DES TUTEURS FAMILIAUX TUTELLE AU QUOTIDIEN 9 303 161 - S001 - Direction des Partenariats Politiques NOTICE D INFORMATION ASSURANCE DES RESPONSABILITES CIVILES DES TUTEURS FAMILIAUX TUTELLE AU QUOTIDIEN 9 303 161 - S001 - Mutuelle Assurance des Commerçants et Industriels

Plus en détail

www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC

www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC Protection juridique combinée: entreprise, privée, circulation et immobilière Protection juridique combinée: entreprise, privée, circulation et immobilière

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA) Projets de recherche conformément à l'ordonnance relative à la recherche sur l'être humain ORH

Conditions générales d assurance (CGA) Projets de recherche conformément à l'ordonnance relative à la recherche sur l'être humain ORH Conditions générales d assurance (CGA) Projets de recherche conformément à l'ordonnance relative à la recherche sur l'être humain ORH Edition 2014 Conditions générales d assurance, essais non-cliniques

Plus en détail

Vous êtes stagiaire IPCF externe. Qu en est-il de votre couverture d assurance Responsabilité Civile professionnelle?

Vous êtes stagiaire IPCF externe. Qu en est-il de votre couverture d assurance Responsabilité Civile professionnelle? Vous êtes stagiaire IPCF externe. Qu en est-il de votre couverture d assurance Responsabilité Civile professionnelle? Sachez-le : - Assurer votre responsabilité civile professionnelle est une condition

Plus en détail

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime.

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime. I. CHAMP D APPLICATION Conditions générales Les présentes conditions générales sont d application sur toutes les relations professionnelles entre le professionnel et le client. Toute dérogation doit être

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain

Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain Edition 2014 Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014, 15.04.2014 page 1/14 Sommaire 1.

Plus en détail

conditions generales Assurance obligatoire de la responsabilité objective en cas d incendie ou d explosion (Loi du 30/07/1979 et AR du 05/08/1991)

conditions generales Assurance obligatoire de la responsabilité objective en cas d incendie ou d explosion (Loi du 30/07/1979 et AR du 05/08/1991) Baloise Insurance est le nouveau nom de Nateus SA et de Nateus Life SA (depuis la fusion juridique avec Mercator Assurances SA jan. 2013) et réunit les activités des compagnies d assurances susmentionnées.

Plus en détail

RC DES DIRIGEANTS 1 Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012

RC DES DIRIGEANTS 1 Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012 RC DES DIRIGEANTS Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012 1 REMARQUES 1) On parle de RC Dirigeants (Définition plus large) et non plus de RC Mandataires Sociaux. 2) Un seul

Plus en détail

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. Montpellier - 13 novembre 2012

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. Montpellier - 13 novembre 2012 RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE Montpellier - 13 novembre 2012 LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques La nature de l activité L âge des participants à l activité Le lieu de l activité

Plus en détail

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA Convention La durée du contrat est fixée aux conditions particulières. Elle ne peut excéder un an. A chaque échéance annuelle, le contrat est reconduit tacitement pour des périodes consécutives d un an.

Plus en détail

1. Protection Juridique Vie Professionnelle

1. Protection Juridique Vie Professionnelle Cher(e)s collègues, Etre adhérent permet de bénéficier de nombreux services. L UFPL s'engage tous les jours à défendre les intérêts matériels et moraux de tous les salariés, mais aussi à mettre à la disposition

Plus en détail

AXA Belgium. CONDITIONS GENERALES Assurance de la responsabilité civile des experts-comptables et des conseils fiscaux. Sommaire

AXA Belgium. CONDITIONS GENERALES Assurance de la responsabilité civile des experts-comptables et des conseils fiscaux. Sommaire CONDITIONS GENERALES Assurance de la responsabilité civile des experts-comptables et des conseils fiscaux Sommaire Chapitre Section Section Section Section 1 Généralités 1 Assurés 2 Notion de tiers 3 Activités

Plus en détail

DEFENSE PENALE ET RECOURS

DEFENSE PENALE ET RECOURS DEFINITIONS On entend par : > Assuré : Toute personne réputée assurée au présent contrat, c est-à-dire : Le souscripteur du contrat : personne morale régulièrement déclarée auprès des autorités préfectorales

Plus en détail

Assurance de responsabilité civile et de la protection juridique des enseignants.

Assurance de responsabilité civile et de la protection juridique des enseignants. Division 1 : assurance de la responsabilité civile Article 1 - description de l'assurance La présente assurance couvre la responsabilité civile des assurés pour les dommages causés par le fait de l'exercice

Plus en détail

La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue

La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue Fiche d information juridique La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue Mars 2011 Isabelle Joly, Lionel Parois, Patrice Pienkowski, Bruno Richard-Molard, René Laugier et la Commission Juridique

Plus en détail

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? L association peut, dans l exercice de ses activités, causer des dommages, porter atteinte aux intérêts des tiers. L'association est

Plus en détail

Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014

Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014 Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014 Responsabilités et assurances dans le domaine du sport Présentation de la maïf La Maïf est le 1 er assurées. assureur des

Plus en détail

ASSURANCE OBLIGATOIRE DE LA RESPONSABILITE OBJECTIVE EN CAS D INCENDIE OU D EXPLOSION

ASSURANCE OBLIGATOIRE DE LA RESPONSABILITE OBJECTIVE EN CAS D INCENDIE OU D EXPLOSION ASSURANCE OBLIGATOIRE DE LA RESPONSABILITE OBJECTIVE EN CAS D INCENDIE OU D EXPLOSION (Loi du 30/07/1979 et A.R. 05/08/1991) CONDITIONS GENERALES Article 1 Définitions Preneur d assurance : SUIVANT LE

Plus en détail

L assurance des risques liés à la gestion de fonds non déclarés

L assurance des risques liés à la gestion de fonds non déclarés L assurance des risques liés à la gestion de fonds non déclarés Conférence du 18 octobre 2011 Hôtel Royal Edouard Georges Courtier - Broker LIB S.A. Courtiers d'assurance 13, Avenue de la Gare L-1611 Luxembourg

Plus en détail

Responsabilité pénale de l association

Responsabilité pénale de l association Responsabilité pénale de l association Infractions limitativement définies : Le code pénal prévoit la responsabilité pénale des personnes morales à raison des infractions réalisées pour leur compte et

Plus en détail

Yves Delessert Etre bénévole et responsable

Yves Delessert Etre bénévole et responsable Yves Delessert Etre bénévole et responsable La responsabilité des membres de comité des IPE associatives du fait des activités déployées conformément aux buts de l association FIPEGS 9 juin 2015 Principales

Plus en détail

CONDITIONs GéNéRALEs PROTECTION juridique «PLus»

CONDITIONs GéNéRALEs PROTECTION juridique «PLus» CONDITIONs GéNéRALEs Protection juridique «PLUS» Protection Juridique «Plus» Table des matières Article 1 : Dispositions préliminaires 5 Article 2 : Définitions 5 Article 3 : étendue territoriale de l'assurance

Plus en détail

Responsabilité des administrateurs

Responsabilité des administrateurs Présentation pour Ideark, Martigny, 31.10.2008 Responsabilité des administrateurs 1. Notion d administrateur 2. Insolvabilité 3. Assurances sociales 4. Impôts 5. Défaut de diligence et de loyauté 6. Responsabilité

Plus en détail

AXA Belgium. CONDITIONS GENERALES Assurance de la responsabilité civile Comptables Agréés Comptables-Fiscalistes Agréés. Sommaire

AXA Belgium. CONDITIONS GENERALES Assurance de la responsabilité civile Comptables Agréés Comptables-Fiscalistes Agréés. Sommaire CONDITIONS GENERALES Assurance de la responsabilité civile Comptables Agréés Comptables-Fiscalistes Agréés Sommaire Page Définitions 2 Chapitre 1 Objet et étendue de la garantie Section 1 Assurés 3 Section

Plus en détail

ASSUR ANCE PROTECTION JURIDIQUE PROFESSIONS MEDIC ALES ET P AR AMEDIC ALES

ASSUR ANCE PROTECTION JURIDIQUE PROFESSIONS MEDIC ALES ET P AR AMEDIC ALES OFFRE D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE ENTREPRISE Assure vos droits ASSUR ANCE PROTECTION JURIDIQUE PROFESSIONS MEDIC ALES ET P AR AMEDIC ALES ARAG S.A. D ASSURANCES - PROTECTION JURIDIQUE Avenue Louise,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

Responsabilité civile et pénale de l instituteur

Responsabilité civile et pénale de l instituteur Responsabilité civile et pénale de l instituteur 1 Responsabilité civile et pénale de l instituteur Le terme instituteur désigne toute personne mandatée ou agréée par l administration pour assurer un enseignement

Plus en détail

CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PME GOLD

CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PME GOLD CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PME GOLD SOMMAIRE LE CONFORT JURIDIQUE Article 1 Quelles sont les personnes assurées? Article 2 En quelle qualité êtes-vous assuré? Article 3 Quelles sont les

Plus en détail

Examen 17: RC générale (branche 13) socles de compétences connaissances professionnelles. RC Base

Examen 17: RC générale (branche 13) socles de compétences connaissances professionnelles. RC Base Examen 17: RC générale (branche 13) socles de compétences connaissances professionnelles RC Base 1 Distinguer les différents types de responsabilité (responsabilité morale, civile et pénale) et préciser

Plus en détail

3 Conditions propres à l assurance de responsabilité civile en cours d exploitation

3 Conditions propres à l assurance de responsabilité civile en cours d exploitation CONDITIONS GENERALES Assurance de la responsabilité civile des experts-comptables et des conseils fiscaux Sommaire Chapitre Chapitre Chapitre Chapitre 1 Généralités 1 Assurés 2 Notion de tiers 3 Activités

Plus en détail

LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014

LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014 LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014 Assurance des praticiens Un praticien peut être amené à répondre de ses actes (ou omissions) à un triple niveau selon l objectif

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE?

LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE? LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE? 1. Introduction 1.1 La loi du 15 février 2006, relative à l exercice

Plus en détail

Nous constatons de nos jours

Nous constatons de nos jours LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS DE SOCIETES par Me Jean Brucher Nous constatons de nos jours que l internationalisation et la globalisation des problèmes relatifs à l activité des entreprises ainsi que

Plus en détail

Le régime de la responsabilité civile des enseignants

Le régime de la responsabilité civile des enseignants Le régime de la responsabilité civile des enseignants Document réalisé par le SE-UNSA 94 Octobre 2014 Complexité : tel est le maître mot du régime de la responsabilité des enseignants. Ses grands principes

Plus en détail

Assurance de protection juridique d'entreprise Orion PRO Basic 01/2010

Assurance de protection juridique d'entreprise Orion PRO Basic 01/2010 Preneur d'assurance ACVA Association Cantonale Vaudoise des Ambulanciers Monsieur Christophe Studer Case postale 52 1807 Blonay Police N 2116245 N de client ID0214122 Généralités Valable à partir de 01.07.2013

Plus en détail

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités Continuité d activité Enjeux juridiques et responsabilités Introduction Pourquoi le droit? - Contrainte - Outil de gestion Droit et management de la continuité d activité : 3 niveaux d intervention Dans

Plus en détail

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA Convention La durée du contrat est fixée aux conditions particulières. Elle ne peut excéder un an. A chaque échéance annuelle, le contrat est reconduit tacitement pour des périodes consécutives d un an.

Plus en détail

Responsabilité des associations et de leurs membres

Responsabilité des associations et de leurs membres Responsabilité des associations et de leurs membres Introduction Dirigeants et éducateurs sportifs : une responsabilité allégée Diminution de la responsabilité pénale Prise en charge de la réparation par

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

La responsabilité des présidents d A.C.C.A.

La responsabilité des présidents d A.C.C.A. La responsabilité des présidents d A.C.C.A. Bernard MERAUD : Avocat au Barreau de Bourgoin-Jallieu (Assemblée générale FDCI du 26 avril 2014) ---------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA Convention La durée du contrat est fixée aux conditions particulières. Elle ne peut excéder un an. A chaque échéance annuelle, le contrat est reconduit tacitement pour des périodes consécutives d un an.

Plus en détail

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1)

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1) Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction (1). C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : Quels sont mes droits? Que dois-je faire

Plus en détail

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives?

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? La pratique sportive est génératrice de risque et d accident matériel ou corporel. C est pourquoi il existe de nombreuses

Plus en détail

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHAPITRE 1: CONDITIONS DANS LESQUELLES LE BUREAU LUXEMBOURGEOIS ACCORDE, REFUSE OU RETIRE SON AGREMENT A UN CORRESPONDANT 1.1 Comment remplir la fonction de correspondant

Plus en détail

Assurance automobile C est une assurance obligatoire depuis 1958 en France pour les dommages causés aux tiers. L obligation est large

Assurance automobile C est une assurance obligatoire depuis 1958 en France pour les dommages causés aux tiers. L obligation est large LEXIQUE Accident D une façon générale l accident est un événement fortuit ou involontaire entraînant des conséquences dommageables. En matière de circulation automobile voir implication Pour la sécurité

Plus en détail

FISCADAS PROTECTION FISCALE. Conditions Générales 10 g

FISCADAS PROTECTION FISCALE. Conditions Générales 10 g FISCADAS PROTECTION FISCALE Conditions Générales 10 g Article 1 Les définitions Sociétaire : L ENTREPRISE, personne physique ou morale (ou l ASSOCIATION), souscriptrice du contrat et désignée aux Conditions

Plus en détail

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS RESPONSABILITE PEDAGOGIQUE JURIDIQUE MORALE CIVILE PENALE ETHIQUE TRIBUNAUX TRIBUNAUX MORALE CIVILS REPRESSIFS - Conscience du devoir - Instance - Police - Grande Instance

Plus en détail

Conditions générales et Tarif de Maître BECK. Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014

Conditions générales et Tarif de Maître BECK. Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014 Conditions générales et Tarif de Maître BECK Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014 1. L avocat BECK travaille au mieux des intérêts du client sur base des présentes

Plus en détail

toute personne autre que celles énumérées à l article 1.1 de ce titre. 3. véhicule assuré

toute personne autre que celles énumérées à l article 1.1 de ce titre. 3. véhicule assuré titre II - formule de base L assurance du présent titre n est acquise que moyennant mention en conditions particulières. chapitre 1 dispositions générales article 1 définitions Les notions la compagnie,

Plus en détail

LIGUE DE FOOTBALL PARIS ILE DE FRANCE RESUME DES GARANTIES CONTRAT N 55 11 78 22 ASSURANCES DES LICENCIES SAISON 2015/2016.

LIGUE DE FOOTBALL PARIS ILE DE FRANCE RESUME DES GARANTIES CONTRAT N 55 11 78 22 ASSURANCES DES LICENCIES SAISON 2015/2016. LIGUE DE FOOTBALL PARIS ILE DE FRANCE RESUME DES GARANTIES CONTRAT N 55 11 78 22 ASSURANCES DES LICENCIES SAISON 2015/2016. DISPOSITIONS COMMUNES DEFINITIONS GENERALES Accident Tout événement soudain et

Plus en détail

Marché à procédure adaptée. Cahier des charges. Assurances

Marché à procédure adaptée. Cahier des charges. Assurances Marché à procédure adaptée Passé en application de l article 28 du code des marchés publics Cahier des charges Assurances Date limite de réception des offres Le 28 octobre 2011 à 12h00 Syndicat Mixte Interrégional

Plus en détail

Assurance de protection juridique de circulation et privée (VPR)

Assurance de protection juridique de circulation et privée (VPR) Assurance de protection juridique de circulation et privée (VPR) Conditions générales d assurance CGA Edition 01.2011 Contrat But Champ d application Durée Prestations Aperçu Evénements assurés Protection

Plus en détail

LOT N 2 RESPONSABILITE CIVILE ET RISQUES ANNEXES CAHIER DES CHARGES

LOT N 2 RESPONSABILITE CIVILE ET RISQUES ANNEXES CAHIER DES CHARGES LOT N 2 RESPONSABILITE CIVILE ET RISQUES ANNEXES CAHIER DES CHARGES Préambule L assurance de la Responsabilité Civile et des Risques Annexes a pour objet de garantir la Ville de Guipavas et son CCAS, ainsi

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

ACTEURS DE L EXÉCUTION

ACTEURS DE L EXÉCUTION Au Luxembourg, le principal acteur de l exécution est l huissier de justice. Muni d un titre exécutoire qui remplit les conditions de son exécution (voir fiche 1), le créancier pourra s adresser à l huissier

Plus en détail

Sophiassur, un nouveau regard sur la Responsabilité Professionnelle. Experts de Justice C.N.C.E.J.

Sophiassur, un nouveau regard sur la Responsabilité Professionnelle. Experts de Justice C.N.C.E.J. Sophiassur, un nouveau regard sur la Responsabilité Professionnelle Experts de Justice C.N.C.E.J. 1 Sommaire Page Qui sommes nous? 3 Préambule 4 Garantie de base Expertises Juridictionnelles & Expertises

Plus en détail

Responsabilité Civile / Les Garanties de la police RC Entreprise

Responsabilité Civile / Les Garanties de la police RC Entreprise LES GARANTIES DE LA POLICE "RESPONSABILITE CIVILE GENERALE" 1/. L'OBJET DE LA POLICE RESPONSABILITE CIVILE (notée "RC" dans ce document) De par son activité une entreprise peut causer des dommages aux

Plus en détail

Responsabilité professionnelle, Responsabilité civile exploitation et Protection juridique

Responsabilité professionnelle, Responsabilité civile exploitation et Protection juridique Responsabilité professionnelle, Responsabilité civile exploitation et Protection juridique Police n 3.018.763 entre: l Association Générale des Journalistes Professionnels de Belgique (AGJPB) sise: Résidence

Plus en détail

Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises

Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises D I R I G E A N T S D E S O C I É T É P r é v o y a n c e ( Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises ) Une solution simple et complète pour préserver votre patrimoine privé en cas de mise

Plus en détail

déontologie Code de Janvier 2015 Inclus dans Réglementation du professionnel de l expertise comptable RÉFÉRENCES D EXPERT

déontologie Code de Janvier 2015 Inclus dans Réglementation du professionnel de l expertise comptable RÉFÉRENCES D EXPERT Code de 20 15 RÉFÉRENCES D EXPERT déontologie Janvier 2015 Inclus dans Réglementation du professionnel de l expertise comptable COLLECTION PRATIQUE PROFESSIONNELLE 1 SOMMAIRE SECTION 1 DEVOIRS GENERAUX

Plus en détail

Ville de Carhaix-Plouguer Hôtel de ville BP 258 29837 CARHAIX-PLOUGUER Cedex

Ville de Carhaix-Plouguer Hôtel de ville BP 258 29837 CARHAIX-PLOUGUER Cedex Ville de Carhaix-Plouguer Hôtel de ville BP 258 29837 CARHAIX-PLOUGUER Cedex MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSURANCE CAHIER DES CHARGES Lot 4 : Assurance de la protection juridique de la collectivité

Plus en détail

Arrivée tardive de la loi 1901 dans histoire des libertés. Méfiance à l égard des corps intermédiaires (y compris pendant la révolution de 1789).

Arrivée tardive de la loi 1901 dans histoire des libertés. Méfiance à l égard des corps intermédiaires (y compris pendant la révolution de 1789). INTRODUCTION : 1 Rappel historique : publiques. Arrivée tardive de la loi 1901 dans histoire des libertés Méfiance à l égard des corps intermédiaires (y compris pendant la révolution de 1789). Libre formation

Plus en détail

responsabilite civile

responsabilite civile responsabilite civile CONDITIONS GENERALES Assurer, et plus encore Baloise Group CONTENU Votre police comprend les présentes Conditions Générales ainsi que les Conditions Particulières. Les conditions

Plus en détail

RECOMMANDATION RELATIVE A L ASSURANCE OBLIGATOIRE DU 24/04/2009

RECOMMANDATION RELATIVE A L ASSURANCE OBLIGATOIRE DU 24/04/2009 RECOMMANDATION RELATIVE A L ASSURANCE OBLIGATOIRE DU 24/04/2009 Approuvé par le Conseil national en sa séance du 24 avril 2009. Vue d ensemble 1. Terminologie 2. Dispositions générales 3. Assurés 4. Objet

Plus en détail

INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS

INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Désignation et adresse de l établissement qui passe le marché : INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS Objet du marché

Plus en détail

COURTIER EN ASSURANCE I. CONDITIONS REQUISES. A. Age et nationalité 23/07/2012

COURTIER EN ASSURANCE I. CONDITIONS REQUISES. A. Age et nationalité 23/07/2012 COURTIER EN ASSURANCE 23/07/2012 Le courtier d assurance est un commerçant qui fait à titre principal des actes d entremise dont le caractère est commercial. A ce titre, il doit s inscrire au Registre

Plus en détail

Régine Ferrère Présidente de la CNEP. François Mechoulan Directeur Associé A2P International. Avis d expert Rubrique préparée par

Régine Ferrère Présidente de la CNEP. François Mechoulan Directeur Associé A2P International. Avis d expert Rubrique préparée par Régine Ferrère Présidente de la CNEP François Mechoulan Directeur Associé A2P International Avis d expert Rubrique préparée par François MECHOULAN -GUEVEL La responsabilité civile pour les Instituts et

Plus en détail

ASSURANCE : DÉFINITION***

ASSURANCE : DÉFINITION*** ASSURANCE : DÉFINITION*** Opération d assurance Garantie panne mécanique des véhicules d occasion - Garantie octroyée par un opérateur indépendant du revendeur - Paiement d une somme forfaitaire - Articles

Plus en détail

LA RESPONSABILITE FINANCIERE CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT

LA RESPONSABILITE FINANCIERE CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE LA RESPONSABILITE FINANCIERE SOMMAIRE Propos introductifs ------------------------------------------------page

Plus en détail

Bien gérer et comprendre la nécessité de s assurer : tout savoir sur la responsabilité civile professionnelle

Bien gérer et comprendre la nécessité de s assurer : tout savoir sur la responsabilité civile professionnelle Bien gérer et comprendre la nécessité de s assurer : tout savoir sur la responsabilité civile professionnelle Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque SDE 2012, Paris Evolution du milieu

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES

PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES ASSURANCES : - PREVENTION ET INFORMATION JURIDIQUES - DEFENSE AMIABLE DES INTERETS - DEFENSE JUDICIAIRE DES INTERETS Les présentes conditions particulières

Plus en détail

Nous : Fidea sa, ayant son siège social en Belgique, Van Eycklei 14, 2018 ANTWERPEN, RCA 1479.

Nous : Fidea sa, ayant son siège social en Belgique, Van Eycklei 14, 2018 ANTWERPEN, RCA 1479. POLICE CHEVAUX AFHQ9 1 ASSURANCE RESPONSABILITÉ CIVILE Définitions Dans la présente assurance, nous entendons par : Vous : Le preneur d'assurance et toutes les personnes vivant à son foyer. Nous : Fidea

Plus en détail

Conditions générales relatives aux honoraires et à la mission de l avocat

Conditions générales relatives aux honoraires et à la mission de l avocat Conditions générales relatives aux honoraires et à la mission de l avocat Le client charge l avocat Jean-Pol Nijs, ci-après dénommé l avocat de la défense de ses intérêts dans le cadre du litige. Me Jean-Pol

Plus en détail

RESPONSABILITE ET ASSURANCES

RESPONSABILITE ET ASSURANCES RESPONSABILITE ET ASSURANCES 1 CHAPITRES Pages 1 RESPONSABILITE CIVILE 3 2 RESPONSABILITE PENALE 4 3 DIRIGEANTS D ASSOCIATION ET RESPONSABILITE 4 4 OBLIGATION D INFORMATION DES ASSOCIATIONS SUR LES ASSURANCES

Plus en détail

TITRE 2 L ACCÈS À LA PROFESSION ET LE TITRE D AGENT IMMOBILIER 19

TITRE 2 L ACCÈS À LA PROFESSION ET LE TITRE D AGENT IMMOBILIER 19 Table des matières PRÉFACE 5 INTRODUCTION 7 PREMIÈRE PARTIE Une profession réglementée TITRE 1 LE CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE 15 La loi-cadre du 1 er mars 1976 15 L arrêté royal du 6 septembre 1993 17

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE CONDITIONS GENERALES COMMUNES

PROTECTION JURIDIQUE CONDITIONS GENERALES COMMUNES PROTECTION JURIDIQUE CONDITIONS GENERALES COMMUNES ACGC06/2007 ARTICLE 1. QU ENTEND-ON PAR? VOUS : le Preneur d assurance, c est-à-dire la personne qui conclut le contrat d assurance. NOUS : la Compagnie

Plus en détail

Jurisanimation.fr 2012 - Tous droits réservés. Les docs de LA RESPONSABILITE DU DIRECTEUR D ACM

Jurisanimation.fr 2012 - Tous droits réservés. Les docs de LA RESPONSABILITE DU DIRECTEUR D ACM 2012 - Tous droits réservés Les docs de LA RESPONSABILITE DU DIRECTEUR D ACM LA RESPONSABILITE DU DIRECTEUR D ACM En principe, on qualifie la responsabilité comme le fait d assumer la conséquence de ses

Plus en détail