LA NUTRITION. La prévention

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA NUTRITION. La prévention"

Transcription

1 La nutrition est l ensemble des mécanismes qui assurent la transformation des aliments en nutriments, des substances assimilées par l organisme et indispensables à son fonctionnement. Les glucides, les protéines, les lipides, les minéraux, les vitamines et l eau sont des nutriments. Chacun d entre eux doit être apporté par des repas réguliers, dans les proportions correspondant aux besoins de l organisme. Une fois ingérés, ils sont absorbés par l appareil digestif (digestion) puis convertis pour produire, entre autres, de l énergie. Les nutriments dont l apport est supérieur aux besoins sont mis en réserve dans les tissus adipeux, les muscles et le foie. Une alimentation diversifiée et équilibrée est indispensable au maintien d une bonne santé. UNE ALIMENTATION ÉQUILIBRÉE Une alimentation équilibrée apporte quotidiennement tous les nutriments et toute l énergie dont le corps a besoin, sans carence ni excès. L apport énergétique quotidien recommandé pour un adulte moyen est d environ à kilocalories pour un homme et de à kilocalories pour une femme. Cependant, les besoins varient en fonction de l âge, de la taille, du poids, du type de profession, de l activité physique et de certaines circonstances (grossesse, allaitement, maladie). Le régime alimentaire doit être adapté dans les cas d hypertension artérielle, de diabète, d intolérances alimentaires ou d autres conditions particulières. LES CALORIES La calorie (cal) est l unité de mesure de l énergie qui est absorbée sous la forme d aliment ou dépensée par l organisme. En nutrition, on utilise principalement son multiple, la kilocalorie (kcal) ou Calorie (Cal), égale à calories. L étiquetage des aliments utilise parfois une autre unité, le joule (J), avec la correspondance : 1 kcal = 4,1855 kj. L EAU L eau, qui représente environ 60 % de la masse corporelle (sang, lymphe, etc.) est la substance chimique la plus abondante du corps humain. Ses propriétés en font un nutriment essentiel pour le transport des composés chimiques dans l organisme : hormones, nutriments, déchets du métabolisme, gaz respiratoires, etc. L eau possède d autres fonctions importantes, dont la régulation thermique et la protection des organes contre les chocs. Son apport quotidien, fourni par les boissons et les aliments, doit être d environ 2,5 litres, dont au moins 1,5 litre d eau. Les besoins peuvent augmenter dans certaines conditions (forte chaleur, activité physique). Une carence en eau entraîne rapidement la déshydratation, puis le décès après seulement deux à trois jours de privation. 11

2 LE GUIDE ALIMENTAIRE Les divers nutriments (glucides, protéines, lipides, minéraux, vitamines) sont répartis dans quatre grands groupes alimentaires : les produits céréaliers, les légumes et fruits, le lait et substituts ainsi que les viandes et substituts. Le guide alimentaire précise les portions recommandées quotidiennement pour chacun de ces groupes. D un pays à l autre, le guide varie légèrement (au niveau des portions recommandées par exemple), mais l ordre d importance de chaque groupe reste le même. Ainsi, on recommande de manger des quantités importantes de produits céréaliers, de légumes et de fruits. Les produits laitiers et les viandes sont à consommer avec plus de modération. Enfin, les portions recommandées varient en fonction de l âge, de la taille, du sexe, du poids et du niveau d activité physique. LES PORTIONS RECOMMANDÉes QUOTIDIENNEMENT SELON LE GUIDE ALIMENTAIRE CANADIEN Enfants Adolescents Adultes Âge (ans) Sexe Filles et garçons Filles Garçons Femmes Hommes Femmes Hommes Légumes et fruits Produits céréaliers Lait et substituts Viandes et substituts Source : D après les données du Guide alimentaire canadien, Lait et substituts 1 portion équivaut à 1 tasse (250 ml) de lait ou de boisson de soja enrichie ; 50 g de fromage ; ¾ tasse (175 g) de yaourt (yogourt). Viandes et substituts 1 portion équivaut à 75 g (½ tasse ou 125 ml) de viandes, volailles, poissons ou fruits de mer ; ¾ tasse (175 ml) de légumineuses cuites ; 2 œufs ; 150 g (¾ tasse ou 175 ml) de tofu ; ¼ tasse (60 ml) de noix ou graines écalées ; 2 c. à table (30 ml) de beurre d arachide ou de beurre de noix. 12 Fruits et légumes 1 portion équivaut à 1 fruit de grosseur moyenne ; ½ tasse de fruits ou de légumes frais, surgelés ou en conserve ; ½ tasse de jus ; 1 tasse de salade (légumes feuillus crus). Produits céréaliers 1 portion équivaut à une tranche de pain (35 g) ; 30 g de céréales froides ; ¾ tasse (175 ml) de céréales chaudes ; ½ tasse (125 ml) de riz, de couscous ou de pâtes alimentaires. LA FEMME ENCEINTE OU QUI ALLAITE Les besoins énergétiques de la femme enceinte ou qui allaite sont plus importants. Au Canada, par exemple, le guide alimentaire lui recommande quotidiennement deux à trois portions supplémentaires appartenant à n importe quel groupe alimentaire. Afin de prévenir les anomalies fœtales et l anémie, il lui recommande également de prendre chaque jour un complément vitaminique contenant de l acide folique et du fer.

3 LES GLUCIDES Les glucides (aussi appelés hydrates de carbone) constituent la principale source d énergie de l organisme. Ils devraient constituer à eux seuls plus de la moitié de l apport calorique recommandé quotidiennement. Les glucides sont surtout présents dans les aliments d origine végétale comme les produits céréaliers, les légumineuses, les légumes et les fruits. On distingue les glucides simples, les glucides complexes et les fibres alimentaires. Les glucides complexes et les fibres alimentaires sont particulièrement bénéfiques pour l organisme et devraient donc être privilégiés dans une alimentation équilibrée. LES GLUCIDES SIMPLES Les glucides simples sont assimilés par l organisme en peu de temps puisqu ils sont digérés rapidement. Ils constituent donc une source d énergie utilisable sans délai et sont particulièrement efficaces dans le contexte d un effort intense. Toutefois, certains glucides simples, comme le sucrose (ou saccharose) devraient être consommés avec modération car les excès favorisent l obésité et le diabète de type 2. Les principaux glucides simples sont le glucose, le fructose, le sucrose, le lactose et le galactose. Ils sont présents dans le lait, le maïs, le miel, les fruits, mais surtout (et en quantité souvent excessive) dans les pâtisseries, les friandises, les jus de fruits et les boissons gazeuses, sous forme de sucre blanc, de sucre brun, de cassonade, de sirop de maïs ou de mélasse. LES GLUCIDES COMPLEXES Les glucides complexes, aussi appelés polysaccharides, sont formés d un assemblage de glucides simples. Ils sont assimilés plus lentement par l organisme et ont moins d effets pernicieux sur la santé que les glucides simples. Les principaux glucides complexes assimilables sont l amidon et le glycogène. L amidon, d origine végétale, est apporté par les féculents dont les céréales, le pain, les pâtes, le riz, le maïs, les légumineuses et la pomme de terre. Le glycogène, d origine animale, est présent sous forme de traces dans la viande rouge. LES FIBRES ALIMENTAIRES Les fibres alimentaires sont des glucides complexes d origine végétale qui sont non assimilables, c est-à-dire qui ne peuvent pas être digérés. La cellulose, l hémicellulose, la pectine et le mucilage sont les principales fibres alimentaires. Elles sont apportées par les grains entiers, les légumineuses, les légumes et les fruits. Les fibres alimentaires sont particulièrement bénéfiques pour la santé puisqu elles forment un réseau qui retient l eau. Les fibres limitent l absorption de certaines substances telles que le cholestérol et procurent un effet rassasiant, contribuant ainsi à lutter contre l obésité et certaines maladies cardiovasculaires. Elles augmentent également le volume des matières fécales et les ramollissent, ce qui facilite leur transit et réduit les risques d hémorroïdes, de fissures anales, de diverticulose et de cancer colorectal. 13

4 LES LIPIDES Les lipides sont représentés notamment par les acides gras et le cholestérol. Les premiers sont présents dans de nombreux aliments tels que les huiles, le beurre, la margarine, la viande, le poisson, les œufs, les produits laitiers, les noix et les graines, alors que le cholestérol est présent uniquement dans les produits d origine animale. Les lipides sont stockés dans le tissu adipeux, où ils jouent un rôle de réserve énergétique et d isolant thermique. Certains lipides alimentaires augmentent les risques de développer une maladie cardiovasculaire ou un cancer, d autres jouent un rôle protecteur. Acides gras insaturés Les acides gras insaturés sont présents dans les huiles végétales (huile d olive, de canola, de maïs, de tournesol, de noix, de soja, etc.), les avocats, les poissons gras (saumon, maquereau, éperlan, hareng et truite) ainsi que dans les graines et les noix (lin, tournesol, noix, cajous, pacanes, amandes, arachides, etc.). LES ACIDES GRAS On distingue les acides gras saturés et insaturés. Les acides gras insaturés sont apportés principalement par les graisses végétales. Si on évite les excès, ils ont généralement un effet bénéfique sur la santé en diminuant le taux de cholestérol sanguin. Quant aux acides gras saturés, ils sont apportés principalement par les graisses animales (beurre, œuf, viande, charcuterie, poisson, lait, fromage). Certaines huiles végétales en contiennent aussi comme les huiles de palme et de noix de coco. Consommés en excès, les acides gras saturés augmentent le taux de cholestérol sanguin et les risques de maladies cardiovasculaires, tout comme les acides gras trans, une catégorie d acides gras insaturés présents essentiellement dans les aliments industriels (pâtisseries, fritures). LE CHOLESTÉROL Le cholestérol est un lipide naturellement produit par l organisme, notamment par le foie. Il entre dans la composition des membranes cellulaires et de plusieurs hormones. Son transport du foie aux cellules est assuré par des protéines du sang. Le cholestérol apporté par l alimentation peut, dans certains cas, s ajouter à celui qui est produit par l organisme et contribuer à augmenter le taux de cholestérol sanguin. L excès de cholestérol a tendance à se déposer sur la paroi des artères, augmentant ainsi les risques de maladie cardiovasculaire. La maladie coronarienne page 256 Le bon et le mauvais cholestérol page 258 LES OMÉGA 3 Les oméga 3 sont des acides gras insaturés essentiels qui ont un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires et les maladies inflammatoires comme l arthrite. Ils auraient également un rôle à jouer dans le bon fonctionnement du système nerveux, notamment du cerveau. Les oméga 3 sont présents dans certaines huiles (canola, germe de blé, soja), les noix et les graines (lin, chanvre, citrouille). Ils sont également présents dans les algues et les poissons gras (saumon, hareng, sardine, maquereau, anchois) et leur consommation est particulièrement bénéfique. En raison de nos habitudes alimentaires, les apports minimaux quotidiens recommandés sont rarement atteints. 14

5 LES VITAMINES Les vitamines, au nombre de 13, sont présentes en très faible quantité dans l organisme, mais elles sont indispensables à son fonctionnement. Elles interviennent dans de nombreuses fonctions : métabolisme, division cellulaire, croissance, coagulation, etc. À l exception des vitamines B3 et D, qui peuvent être synthétisées par l organisme dans certaines conditions, les vitamines doivent être apportées par l alimentation. Toute carence entraîne des problèmes de santé parfois sévères. LES 13 VITAMINES Autre nom Rôle Source Carence A Rétinol Vision, croissance, immunité, protection des tissus, antioxydant Œufs, produits laitiers, fruits et légumes de couleur jaune, orange et vert foncé, foie Baisse de la vision nocturne, xérophtalmie, cécité, sensibilité aux infections B1 Thiamine Métabolisme, fonctionnement du système nerveux Viande (porc), poissons, œufs, légumineuses, céréales complètes, noix, graines, germe de blé Béribéri (insuffisance cardiaque et troubles neurologiques) B2 Riboflavine Métabolisme, réparation du tissu musculaire Produits laitiers, œufs, viandes, poissons, céréales complètes, légumineuses, noix et graines Retard de croissance, dermatose B3 Nicotinamide, vitamine PP Métabolisme, fonctionnement du système nerveux, synthèse des hormones, transport de l oxygène dans le sang Viandes (volaille, lapin), poissons, légumineuses, noix et graines Pellagre, fourmillements dans les mains et les pieds, fatigue, céphalées, vertiges B5 Acide pantothénique Métabolisme, régénération de la peau et des muqueuses Viandes, poissons, œufs, céréales complètes, légumineuses, champignons Fatigue et dépression, insomnie, crampes dans les jambes B6 Pyridoxine Métabolisme, formation des globules rouges, immunité, régulation de la glycémie Céréales enrichies, légumineuses, fruits et légumes, viandes Dermatose, anémie, irritabilité B8 Biotine Métabolisme Viandes (volaille), légumes crus, légumineuses, œufs, céréales complètes Troubles neurologiques, perte de cheveux B9 Acide folique, folate Synthèse d ADN et d ARN, formation des globules rouges Légumes verts, légumineuses, foie, céréales enrichies Anémie, perte d appétit, irritabilité, spina bifida (fœtus) B12 Cobalamine Synthèse d ADN et d ARN, formation des globules rouges, système nerveux Poissons, viandes, produits laitiers, œufs, boissons de soja enrichies Anémie, fatigue, faiblesse C Acide ascorbique Antioxydant, synthèse du collagène, absorption du fer, immunité Fruits et légumes (dont poivron rouge, kiwi, orange, brocoli, fraise) Scorbut, fatigue intense, douleurs aux articulations D Calciférol Absorption du calcium, minéralisation des os, croissance Poissons gras, jaune d œuf, produits laitiers enrichis Rachitisme, affaiblissement des muscles et des os, ostéoporose E Tocophérol Antioxydant, protection des tissus Huiles végétales, noix et graines, légumes verts et orangés Fragilité des globules rouges, troubles du développement nerveux (enfant) K Phylloquinone, ménaquinone Coagulation du sang, formation des os Légumes verts, huiles végétales, tofu, margarine Hémorragies (nouveau-né) 15

6 LES MINÉRAUX Les minéraux sont des éléments chimiques inorganiques indispensables à l organisme. Selon la quantité normalement présente dans le corps, on distingue les macroéléments et les oligoéléments. LES MACROÉLÉMENTS Un macroélément est un minéral présent en quantité relativement grande dans le corps (plus de 5 g pour un homme de 70 kg). On en dénombre sept : le phosphore, le potassium, le calcium, le magnésium, le sodium, le chlore et le soufre. Les macroéléments entrent dans la composition de certains tissus (os, dents) et liquides (sang, salive, larmes, sueur, urine). Ils sont à la base de la conduction de l influx nerveux et de la contraction musculaire, et participent à de nombreuses réactions du métabolisme. LES MINÉRAUX (MACROÉLÉMENTS) Macroélément Rôle Source Carence Phosphore Composition des os et des dents, maintien de l acidité normale du sang Viandes, poissons, lait, céréales, œufs, noix, graines, légumineuses Déminéralisation osseuse, troubles de la sensibilité (fourmillements, picotements), troubles cardiaques, respiratoires et neurologiques Potassium Métabolisme, régulation de la pression artérielle, conduction nerveuse, contraction musculaire Légumes, fruits, produits laitiers, légumineuses Troubles neuromusculaires et cardiaques, confusion Calcium Composition des os, contraction musculaire, conduction nerveuse, coagulation sanguine Produits laitiers, poissons en conserve, légumes feuilles Tétanie, troubles neurologiques, ostéoporose Magnésium Métabolisme, contraction musculaire, coagulation sanguine, santé des os et des dents Céréales entières, légumineuses, noix, artichaut Dépression, confusion, crampes, engourdissement, troubles cardiaques, perte d appétit, tétanie Sodium Composition des liquides (plasma, larmes, sueur), conduction nerveuse Sel de table, sauce de soja Troubles digestifs et neurologiques, crampes musculaires Chlore Composition du suc gastrique Sel de table Troubles digestifs, crampes musculaires, apathie Soufre Métabolisme, système immunitaire, composition des os et des dents Céréales, lait, œufs, légumineuses Troubles du métabolisme, vulnérabilité aux infections 16

7 LES OLIGOÉLÉMENTS Un oligoélément est un minéral présent dans l organisme en très faible quantité et indispensable à son fonctionnement. Les plus importants sont le fer, l iode, le fluor, le cobalt, le chrome, le sélénium, le zinc, le cuivre et le manganèse. LES ANTIOXYDANTS Les antioxydants sont des substances capables de neutraliser l excès de radicaux libres produits par le métabolisme. Ces radicaux libres contribueraient à l accélération du vieillissement et à des maladies telles que le cancer, certains troubles cardiovasculaires, la démence sénile et d autres maladies liées au vieillissement. Les principaux antioxydants sont les composés phénoliques (des substances produites par les plantes), les vitamines A, C et E, le sélénium et le zinc. LES MINÉRAUX (OLIGOÉLÉMENTS) Oligoélément Rôle Source Carence Fer Composition de l hémoglobine, métabolisme Viandes rouges, foie, fruits de mer, jaune d œuf, légumes verts, céréales enrichies, lentilles Anémie Iode Synthèse des hormones stéroïdiennes Sel de mer et sel de table iodé, poissons, fruits de mer, algues Insuffisance thyroïdienne, retard mental (nourrisson) Fluor Composition des dents et des os Eau fluorée, suppléments Augmentation de la sensibilité aux caries Cobalt Maturation des globules rouges Viandes, poissons, lait, légumineuses, céréales complètes Anémie Chrome Régulation du glucose sanguin et du cholestérol Céréales complètes, foie, légumes verts Augmentation du taux de cholestérol sanguin et du risque de diabète Sélénium Antioxydant Viandes, fruits de mer, poissons, céréales complètes, œufs Douleur musculaire, augmentation de la sensibilité aux infections Zinc Métabolisme, antioxydant Fruits de mer, poissons, céréales complètes, noix Fatigue, trouble du goût et de l odorat, retard de croissance, baisse de l immunité Cuivre Métabolisme, immunité, santé des os et des cartilages Fruits de mer, céréales complètes, légumineuses, foie, noix Anémie, ostéoporose Manganèse Métabolisme Céréales complètes, noix, légumineuses, légumes verts, fruits Augmentation du taux de cholestérol, intolérance au glucose 17

8 LES PROTÉINES Les protéines, aussi appelées protides, sont des substances complexes formées de chaînes d acides aminés. Elles sont extrêmement diversifiées tant dans leur composition que dans leur forme et leur rôle. Certaines interviennent dans la structure de l organisme, comme le collagène. D autres participent à son fonctionnement en intervenant, par exemple, dans la contraction musculaire, la conduction nerveuse et l immunité. Les protéines de l organisme sont fabriquées à partir des acides aminés issus en grande partie de la digestion des protéines contenues dans les aliments. La viande, le poisson, les œufs et les produits laitiers constituent les principales sources de protéines animales. Les produits céréaliers (pain, riz, céréales, etc.), les noix, les graines et les légumineuses (dont le soja) sont des sources de protéines végétales. Un apport insuffisant en protéines peut causer des troubles de croissance chez l enfant, un affaiblissement général, une atrophie des muscles et une plus grande sensibilité aux infections. Un excès de protéines, en particulier d origine animale, peut constituer un facteur de risque d obésité et augmente les risques de maladie cardiovasculaire et de cancer. LE CAFÉ ET LE THÉ Le café et le thé sont des boissons non caloriques, à condition de ne pas ajouter de sucre, de lait ou de crème. Ces deux boissons contiennent de la caféine, une substance stimulante qui augmente temporairement la vigilance, la pression artérielle et la fréquence cardiaque. Les effets, variables selon la sensibilité des personnes, augmentent avec la quantité absorbée. La limite recommandée pour un adulte en bonne santé est de 400 mg par jour, soit 3 à 4 tasses de café filtre ou 9 à 12 tasses de thé. Elle diminue à 300 mg par jour pour une femme enceinte ou qui allaite. Les personnes souffrant d hypertension, de maladies cardiovasculaires ou de troubles du sommeil devraient également diminuer leur consommation. À trop forte dose, la caféine peut provoquer de l irritabilité, de l angoisse, des tremblements, des palpitations et des brûlures d estomac. Des études récentes attribuent au thé vert des effets bénéfiques dans la prévention du cancer grâce à sa teneur en antioxydants. 18

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

Survol des elements nutritifs

Survol des elements nutritifs NUTRITION Survol des elements nutritifs Comme une voiture, notre corps à besoin de carburant pour fonctionner. Notre essence à nous, ce sont les calories. Celles-ci proviennent des glucides, lipides et

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes

Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes Information sur certaines vitamines les plus courantes Les vitamines ne fournissent ni calories ni énergie. Elles aident toutefois

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez Énergie et nutrition Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez L alimentation dans le monde Bcp de maladies liées à notre type d alimentation Malnutrition Excès ou carence de nutriments

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : Bien manger : une simple complication! Simple parce que manger varié et le garant d une bonne santé

Plus en détail

CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS

CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS Nous trouvons dans les aliments que nous consommons les substances indispensables au renouvellement des constituants de l organisme et

Plus en détail

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES Les Glucides sont la source d'énergie par excellence de l'organisme. Ils sont dégradés en glucose par l'organisme au cours de la digestion. On distingue 2 catégories

Plus en détail

Lire les étiquettes d information nutritionnelle

Lire les étiquettes d information nutritionnelle Lire les étiquettes d information nutritionnelle Au Canada, on trouve des étiquettes d information nutritionnelle sur les emballages d aliments. Ces étiquettes aident les consommateurs à comparer les produits

Plus en détail

L ALIMENTATION SOMMAIRE

L ALIMENTATION SOMMAIRE L ALIMENTATION SOMMAIRE I. Conception de base de la nutrition du sportif II. Les calories III. Les lipides 1. Le tissu adipeux 2. Les acides gras saturés 3. Les acides gras mono saturés 4. Les acides gras

Plus en détail

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Rappel 5 e : la digestion Les nutriments utilisés par les organes proviennent de la digestion

Plus en détail

Nutrition santé cardiaque. Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque

Nutrition santé cardiaque. Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque Nutrition santé cardiaque Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque Les sujets du jour Les directives pour une saine alimentation; Bien manger avec le Guide alimentaire canadien;

Plus en détail

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère.

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. 2. Les Aliments Lire p.71 2 définitions: Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. Nutriments (aliments simples): Substances nutritives contenues dans les

Plus en détail

PROGRAMME NUTRITION 2014-2015 - DDO WATERPOLO Mireille Guibord, Diététiste

PROGRAMME NUTRITION 2014-2015 - DDO WATERPOLO Mireille Guibord, Diététiste PROGRAMME NUTRITION 2014-2015 - DDO WATERPOLO Mireille Guibord, Diététiste RÉSUMÉ PRÉSENTATION 2: VITAMINES ET MINÉRAUX & APPLICATIONS DES CONCEPTS NUTRITIONNELS Le premier objectif de cette présentation

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 42 SOMMAIRE L alimentation des sportifs Les chiffres clés Les besoins nutritionnels Comment adapter son alimentation? Les produits Herbalife A retenir Les

Plus en détail

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Les mythes alimentaires Le pain fait engraisser. Le lait est bon seulement pour les enfants. Le jeûne permet de purifier l organisme. Toutes ces affirmations,

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

Minéraux. NutriFacts.MinérauxF.indd 1 11.11.11 16:29

Minéraux. NutriFacts.MinérauxF.indd 1 11.11.11 16:29 Minéraux NutriFacts.MinérauxF.indd 1 11.11.11 16:29 Les dix questions les plus fréquentes Les minéraux et les oligoéléments sont des composants indispensables à notre organisme. Ainsi, on connaît depuis

Plus en détail

PRINCIPES DE NUTRITION

PRINCIPES DE NUTRITION Module MI 1: «Métabolisme et nutrition» PRINCIPES DE NUTRITION «Mal alimentation» But alimentation Apports : Sous-nutrition +++ Insuffisance Mauvaise proportion Carences Sur-nutrition Obésité, Cancers

Plus en détail

L index glycémique. Index glycémique de quelques aliments ( 100=glucose) Pomme 36, orange 43, abricots secs 35. Pain aux céréales 45.

L index glycémique. Index glycémique de quelques aliments ( 100=glucose) Pomme 36, orange 43, abricots secs 35. Pain aux céréales 45. L index glycémique L index glycémique d un aliment dépend de divers facteurs ayant une influence sur son absorption: Sa composition en glucides simples et complexes Sa teneur en graisse ( I.G.) Sa teneur

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

NUTRITION ET ALIMENTATION

NUTRITION ET ALIMENTATION NUTRITION ET ALIMENTATION I. Définitions 1. Nutrition La nutrition est l ensemble des processus d absorption et d utilisation des aliments, indispensable à l organisme pour assurer son entretien et ses

Plus en détail

Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation

Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation Organisation Tunisienne de L Éducation et de la Famille Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation Elaboré par Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine

Plus en détail

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique.

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique. POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE, BESOINS ET RYTHMES ALIMENTAIRES I- BESOINS NUTRITIONNELS L'alimentation de l'adolescent doit : - Respecter la répartition et l équilibre entre les principaux nutriments

Plus en détail

L ALIMENTATION. Le corps au travail

L ALIMENTATION. Le corps au travail L ALIMENTATION Sommaire 1. Apprendrs à connaitre ton corps 2. Equilibre ton alimentation pour répondre aux besoins de ton organisme 3. Joue la variété, jongle avec tous les aliments Apprends à connaitre

Plus en détail

Les minéraux & oligo-éléments, des alliés à tout âge!

Les minéraux & oligo-éléments, des alliés à tout âge! Encore plus de Plaisir & d équilibre sur Nutrition square http://nutrition-square.foodinaction.com Les minéraux & oligo-éléments, des alliés à tout âge! Calcium, magnésium, zinc Il n en faut que très peu,

Plus en détail

La digestion. Permettent transformation glucides _>mono saccharide. Permettent transformation Protéine -> En acide aminé

La digestion. Permettent transformation glucides _>mono saccharide. Permettent transformation Protéine -> En acide aminé La digestion Cours de Mme Forcellino, le 8 Septembre 2009 L objectif ultime de la digestion est de fournir de l énergie grâce à l ATP (molécule d'adénosine Tri-Phosphate) ATP : molécule organique qui stocke

Plus en détail

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité?

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Parole d expert Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Panel d experts autour de Eric HAUBRUGE, Vice-Recteur de Gembloux Agro Bio Tech et Frédéric FRANCIS, ULg - Unité d entomologie Avec

Plus en détail

Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. PARTIE II : ALIMENTATION, PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : L organisme prélève dans son milieu les aliments qu

Plus en détail

aliment? Quelle conclusion en tirer?

aliment? Quelle conclusion en tirer? Comment lire l étiquetage d un Zeynep YAGMUR aliment? Quelle conclusion en tirer? Diététicienne au Réseau Santé diabète De quoi est composé l étiquetage? = mention sur un aliment pour indiquer des informations

Plus en détail

Les substances nutritives Fiche de travail

Les substances nutritives Fiche de travail Information aux enseignants 1/7 Ordre de travail L enseignant(e) demande aux élèves de dessiner un cercle et d en faire un diagramme circulaire pour lequel ils estiment les proportions de substances nutritives:

Plus en détail

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Le marathon, la randonnée le Trail, le Trek, le Raid le Nordic Walking, le triathlon sont quelques exemples de

Plus en détail

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation.

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation. B E S O I N S N U T R I T I O N N E L S E T A P P O R T S R E C C O M M A N D E S L organisme demande pour son bon fonctionnement la satisfaction de trois types de besoins : Besoins énergétiques : l individu

Plus en détail

Des aliments. pour une peau. douce et ferme, nette et lisse

Des aliments. pour une peau. douce et ferme, nette et lisse Des aliments pour une peau douce et ferme, nette et lisse Votre peau est le miroir de vos habitudes alimentaires. Plus votre alimentation sera saine, et riche en nutriments essentiels, plus votre peau

Plus en détail

Mis à jour le 3 avril 2009 Service Enfance/Jeunesse. Service Enfance/Jeunesse La Celle Saint-Cloud 01.30.78.10.36

Mis à jour le 3 avril 2009 Service Enfance/Jeunesse. Service Enfance/Jeunesse La Celle Saint-Cloud 01.30.78.10.36 Mis à jour le 3 avril 2009 Service Enfance/Jeunesse Service Enfance/Jeunesse La Celle Saint-Cloud 01.30.78.10.36 Le temps du repas est aujourd hui conçu comme un moment privilégié de la journée d un enfant.

Plus en détail

Alimentation : grossesse et allaitement

Alimentation : grossesse et allaitement Clinique des Grangettes 7, ch. des Grangettes CH-1224 Chêne-Bougeries Alimentation : grossesse et allaitement Tél. 022 305 01 11 Fax 022 349 80 21 www.grangettes.ch Vous êtes enceinte ou vous allaitez,

Plus en détail

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire.

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire. En variant son alimentation il est possible de se faire plaisir en choisissant ce que l on aime tout en mangeant sainement pour se maintenir en bonne santé. Et cela ne rime pas forcément avec régime et

Plus en détail

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le nouveau végétarisme sort ses griffes!

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le nouveau végétarisme sort ses griffes! VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Le nouveau végétarisme sort ses griffes! De plus en plus de personnes se laissent tenter par le végétarisme. En toile de fond, la conversion a parfois lieu

Plus en détail

L équilibre alimentaire

L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire EAU Seule boisson indispensable PRODUITS SUCRES Limiter le sucre : desserts sucrés, boissons sucrées (Sodas, sirop ) Des aliments pour une journée (1 part = 1 fois par jour) MATIERES

Plus en détail

Guide Maintien. de Collagène. Pour conserver votre ligne! Avec suppléments

Guide Maintien. de Collagène. Pour conserver votre ligne! Avec suppléments Guide Maintien Avec suppléments de Collagène Pour conserver votre ligne! Le maintien Pour ne pas reprendre le poids perdu, le plus important c est le maintien! Vous avez atteint votre objectif de perte

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 38 SOMMAIRE Le soja Les chiffres clés Quelques précisions Les qualités nutritionnelles Les produits à base de soja Focus sur les isoflavones Le soja dans les

Plus en détail

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve)

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) 1.1 Adopter une alimentation équilibrée : Veiller aux quantités,

Plus en détail

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands X. FRUITS ET LEGUMES En Normandie La Normandie propose tout au long de l'année une vaste gamme de légumes frais d'excellente qualité. En effet, la région représente 3% de la production légumière française

Plus en détail

Pour mieux comprendre...

Pour mieux comprendre... Pour mieux comprendre... Vous trouverez dans ce document quelques définitions de termes scientifiques utilisés dans la rubrique pour vous permettre de mieux comprendre le contenu des articles et la base

Plus en détail

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2. LES VITAMINES Unité 2 - volet 4 ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.4) Différencier les vitamines lipo-solubles et les vitamines hydro-solubres et expliquer comment leur solubrité affecte leur absorption,

Plus en détail

Comment manger mieux au quotidien?

Comment manger mieux au quotidien? Comment manger mieux au quotidien? Alimentation : généralités Une alimentation équilibrée comporte : - Eau : au moins 1,5 l/jour - Fruits et légumes : crus et cuits 5 portions/jour - Féculents : pain,

Plus en détail

Offres et pratiques alimentaires revues dans les services de garde du Québec

Offres et pratiques alimentaires revues dans les services de garde du Québec Offres et pratiques alimentaires revues dans les services de garde du Québec Volet 2 : Questionnaire à l intention des éducatrices Analyse descriptive par questions des résultats Amélie Baillargeon Marie

Plus en détail

Compter les matières grasses

Compter les matières grasses MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Compter les matières grasses Aperçu de la trousse Dans les trousses précédentes, vous avez appris les «aliments à

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL

MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL La valeur énerétique, késako? La valeur énerétique correspond à l apport calorique de l aliment, affichée en kcal (kilocalories) ou kj (kilojoules). Elle peut

Plus en détail

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES Année universitaire 2008 Auteur : Dr. Nadia Charfi Sellami Coordinateur : Chef de section Professeur Mohamed ABID Spécialité : Thérapeutique Etablissement : Faculté de

Plus en détail

Faut-il boire du lait?

Faut-il boire du lait? AVANTAGES ET INCONVENIENTS Faut-il boire du lait? Il n'existe toujours pas de consensus parmi les chercheurs sur les bienfaits du lait sur la santé. D'un côté, certains affirment que le lait contient des

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif Une alimentation variée, équilibrée ou saine permet de maintenir un individu en bonne santé qui donnera une meilleure tolérance à l effort. C est un pilier majeur et incontournable

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 64 HERBANEWS SOMMAIRE Les lipides Définition, rôles et particularités des lipides Quels sont les aliments sources de lipides? Les recommandations du PNNS

Plus en détail

ALIMENTATION PLAN ET METHODE

ALIMENTATION PLAN ET METHODE ALIMENTATION PLAN ET METHODE 3 Rôles ; Sociologique communication, échange. Psychologique goût, plaisir. Nutritionnel apport d éléments indispensables (vitam., minéraux, énerg.) Comment? MANGER DE TOUT

Plus en détail

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE BASES D UNE ALIMENTATION EQUILIBREE Régine GAUL AOUIZERATE LA SANTE DEFINITION «La santé est un état de complet bien- être physique, mental et social et pas seulement l absence de maladie ou d infirmité»

Plus en détail

Chapitre 3 Malbouffe ou bonne bouffe?

Chapitre 3 Malbouffe ou bonne bouffe? Chapitre 3 Malbouffe ou bonne bouffe? Aujourd hui les gens savent que la santé va de pair avec une alimentation saine. Pourtant, selon les enquêtes nutritionnelles les plus récentes, l alimentation des

Plus en détail

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013 Programme facteur de risques cardiovasculaires Déroulement de l atelier Atelier alimentation présenté par, diététicienne et ingénieur en nutrition Comment se nourrir quand on a des facteurs de risque cardiovasculaire?

Plus en détail

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 06 octobre 2014 Modifié le 13 octobre 2014 Catégorie : CAP Petite Enfance CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

Plus en détail

suppléments naturels Le caractère distinctif des femmes ne se manifeste pas uniquement au niveau de notre apparence physique.

suppléments naturels Le caractère distinctif des femmes ne se manifeste pas uniquement au niveau de notre apparence physique. suppléments naturels POUR LA FEMME Le caractère distinctif des femmes ne se manifeste pas uniquement au niveau de notre apparence physique. Les besoins de notre organisme et nos complexités émotionnelles

Plus en détail

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie Dr Laurence PLUMEY LE GR AND LIVRE DE L ALIMENTATION Connaître les aliments Bien se nourrir à tout âge de la vie, 2014 ISBN : 978-2-212-55740-4 Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation Table des

Plus en détail

le Comité Départemental Olympique et Sportif 86, Poitou-Charentes vous proposent une conférence sport / santé sur la Mission Nutrition et Alimentation

le Comité Départemental Olympique et Sportif 86, Poitou-Charentes vous proposent une conférence sport / santé sur la Mission Nutrition et Alimentation le Comité Départemental Olympique et Sportif 86, la Mission Nutrition et Alimentation Poitou-Charentes vous proposent une conférence sport / santé sur Octobre 2009 présentation Syndicat mixte Mission Nutrition

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

Des produits thérapeutiques (bien que leur présence soit indispensable, le but des vitamines n est pas de soigner des maladies)

Des produits thérapeutiques (bien que leur présence soit indispensable, le but des vitamines n est pas de soigner des maladies) Que sont les vitamines? Les vitamines sont des molécules organiques, apportées par l alimentation, qui jouent un rôle essentiel dans notre physiologie. En effet, elles participent ou activent de nombreuses

Plus en détail

Fiche thématique sur les lipides

Fiche thématique sur les lipides Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV Denrées alimentaires et nutrition Fiche thématique sur les lipides Table des matières

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 67 HERBANEWS SOMMAIRE L alimentation du sportif L alimentation du sportif Trois nutriments essentiels L hydratation Les alternatives Herbalife Ce qu il faut

Plus en détail

Réseau santé - 2013 - Menus Lundi

Réseau santé - 2013 - Menus Lundi Réseau santé - 2013 - Menus Lundi Lundi 7 janvier 2013 Gratin quinoa/lentilles corail/poireau Dessert lacté Fruit de saison Lundi 14 janvier 2013 Carottes râpées /orange Vol au vent Fruit Lundi 21 janvier

Plus en détail

Les légumes dans l alimentation : leurs effets nutritionnels

Les légumes dans l alimentation : leurs effets nutritionnels Les légumes dans l alimentation : leurs effets nutritionnels ««Pendant une dizaine de jours seulement, nous ne mangerons que des légumes et ne boirons que de l eau. Tu verras à nos mines si nous nous portons

Plus en détail

Les alicaments. } L alicament ou aliment fonctionnel est une invention de l industrie agro-alimentaire combinant la notion d aliment et de médicament.

Les alicaments. } L alicament ou aliment fonctionnel est une invention de l industrie agro-alimentaire combinant la notion d aliment et de médicament. Qu est-ce qu un alicament? (également appelé aliment fonctionnel ou nutraceutique) } L alicament ou aliment fonctionnel est une invention de l industrie agro-alimentaire combinant la notion d aliment et

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

Quelles informations les étiquettes doivent-elles obligatoirement reprendre?

Quelles informations les étiquettes doivent-elles obligatoirement reprendre? Étiquette alimentaire Une partie des informations reprises sur les étiquettes alimentaires est imposée par la loi et est donc obligatoire. La législation belge se base sur des directives européennes. Quelles

Plus en détail

Vivre sainement. Fransk

Vivre sainement. Fransk Vivre sainement Fransk 1 Pourquoi vivre sainement? Le mode de vie saine est importante pour maintenir une bonne santé. Un équilibre sain entre l alimentation et l activité physique. Mais une vie saine

Plus en détail

GUIDE D ALIMENTATION. Pour l enfant d âge préscolaire

GUIDE D ALIMENTATION. Pour l enfant d âge préscolaire GUIDE D ALIMENTATION Pour l enfant d âge préscolaire ENTRÉE EN MATIÈRE L enfant d âge préscolaire grandit à une vitesse vertigineuse. La petite enfance est aussi une période de la vie qui correspond au

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 PLAN DE L EXPOSE Pourquoi mange-t-on? Spécificités pour l enfant La pyramide alimentaire Besoins nutritionnels par tranches d âges Comportements POURQUOI MANGE-T-0N?

Plus en détail

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne 22/11/2012 1 Contexte de l intervention Pertes des repères alimentaires Nouveaux produits alimentaires, diversification

Plus en détail

Liste des aliments (Hypercholestérolémie)

Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Groupes alimentaires Produits laitiers Viande ou poisson ou œuf Féculents Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Aliments conseillés Aliments à limiter Aliments déconseillés -Lait entier -Fromage fondu

Plus en détail

Alimentation du sportif

Alimentation du sportif Alimentation du sportif Comment calculer ses besoins énergétiques: Besoin en énergie: Pour les hommes 50 Kcal par kg et par jour pour les sports de force 55 kcal par kg et par jour pour les sports d endurance

Plus en détail

La diététique du rugby

La diététique du rugby La diététique du rugby UFR APS Jeudi 23 avril 2015 1 L alimentation au cœur de la performance 2 «De deux athlètes d égale valeur et d entraînement identique, l athlète ayant la meilleure performance est

Plus en détail

L hygiène corporelle et vestimentaire

L hygiène corporelle et vestimentaire 6. L hygiène corporelle et vestimentaire Les pratiques d hygiène corporelle et vestimentaire assurent la prévention de l infection et le bien- être corporel. Elles revêtent une importance capitale dans

Plus en détail

NUTRITION SAINE PERFORMANCE SCOLAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT THÉÂTRE SPORTS ARTS ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ACCUEIL - CONVIVIALITÉ - ENCADREMENT

NUTRITION SAINE PERFORMANCE SCOLAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT THÉÂTRE SPORTS ARTS ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ACCUEIL - CONVIVIALITÉ - ENCADREMENT ENSEIGNEMENT SECONDAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT ACCUEIL - CONVIVIALITÉ - ENCADREMENT NUTRITION SAINE ACTIVITÉS PARASCOLAIRES - PROJETS EUROPÉENS THÉÂTRE SPORTS ARTS PERFORMANCE SCOLAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT

Plus en détail

Deuxième Rencontre de Pneumologie du Sud Est Gabès le 05 juin 2010 Dr Aloulou Samir

Deuxième Rencontre de Pneumologie du Sud Est Gabès le 05 juin 2010 Dr Aloulou Samir Deuxième Rencontre de Pneumologie du Sud Est Gabès le 05 juin 2010 Dr Aloulou Samir Introduction Les habitudes alimentaires et le mode de vie sont fortement impliquées dans l augmentation d incidence de

Plus en détail

Répartition des aliments sur la journée

Répartition des aliments sur la journée Répartition des aliments sur la journée (Exemple de ration journalière) Matin 2 tranches de pain complet Un peu de beurre Confiture Thé 1 verre de jus d orange Matinée 1 pomme Midi Lasagnes Salade mêlée

Plus en détail

La nutrition pour footballeur. footballeur. par Charles Martel. Québec 2014

La nutrition pour footballeur. footballeur. par Charles Martel. Québec 2014 La nutrition pour footballeur La nutrition pour footballeur par Charles Martel Québec 2014 1 2 Table des matières Nutrition générale Nutrition générale... p.4 Énergie... p.6 Glucides... p.7 Protéines...

Plus en détail

«Protéines? Tabous & Réalité»

«Protéines? Tabous & Réalité» «Protéines? Tabous & Réalité» "Nous sommes en fait bien plus que ce que nous mangeons, mais ce que nous mangeons peut en fait nous aider à devenir bien plus que ce que nous sommes." Adèle Davis Les protéines,

Plus en détail

Découvrir l alimentation végétarienne

Découvrir l alimentation végétarienne MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Découvrir l alimentation végétarienne Aperçu de la trousse Beaucoup de personnes ont déjà fait l expérience d une

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le bon gras, c est quoi?

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le bon gras, c est quoi? VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Le bon gras, c est quoi? Depuis maintenant plusieurs décennies, c est toujours la même rengaine: il faut manger moins de graisses animales et privilégier

Plus en détail

NUTRITION DU SPORTIF. Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014

NUTRITION DU SPORTIF. Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014 NUTRITION DU SPORTIF Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014 Bien faits d une Nutrition Optimale Alimentation Quantité Qualité Besoins Nutrition optimale Poids, Composition Corporelle Moins

Plus en détail

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil.

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil. Zinc EN BREF Introduction Le zinc (Zn) est un oligoélément essentiel à toutes les formes de vie et que l on trouve dans près de 100 enzymes spécifiques. Après le fer, le zinc est l oligoélément le plus

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 62 HERBANEWS SOMMAIRE Les protéines Définition, rôles et particularités des protéines Les recommandations du PNNS et comment y arriver? Quels sont les aliments

Plus en détail

Glucides Protéines - Lipides

Glucides Protéines - Lipides Glucides Protéines Lipides Le GPL dont notre corps a besoin Les Glucides ou s, moitié de nos calories. Ils sont notre carburant. doivent apporter un peu plus de la Mais où se cachentils? Dans tous les

Plus en détail

Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»!

Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»! ALIMENTATION Nathalie Plourde, chargée de projets, Centre de développement du porc du Québec inc. Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»! Viande de porc enrichie en oméga-3 ou en acides linoléiques

Plus en détail

Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur...

Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur... 1 Les règles jeu Pour tous ceux qui font sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur... Pour être en forme et le rester, pas de solution miracle! Choisis le TRIO GAGNANT : 1 Entraînement régulier

Plus en détail

Préserver la solidité osseuse tout au long DES OS SOLIDES? de la vie. Vous êtes servis! www.iofbonehealth.org

Préserver la solidité osseuse tout au long DES OS SOLIDES? de la vie. Vous êtes servis! www.iofbonehealth.org Préserver la solidité osseuse tout au long de la vie DES OS SOLIDES? Vous êtes servis! www.iofbonehealth.org Qu est-ce que l ostéoporose? L ostéoporose apparaît lorsque les os deviennent fins et fragiles.

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

Foire aux questions. www.nutreine.fr

Foire aux questions. www.nutreine.fr Foire aux questions PHILOBIO est un programme de complémentation alimentaire biologique à base de farine de lin, de sarrasin et de fenouil, de fibres solubles d agave et de polyphénols de raisin et de

Plus en détail

LES OMÉGA-3 LE CONSTAT : NOTRE ALIMENTATION EST DEVENUE TRÈS CHARGÉE EN OMÉGA-6 ET TRÈS CARENCÉE EN OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION

LES OMÉGA-3 LE CONSTAT : NOTRE ALIMENTATION EST DEVENUE TRÈS CHARGÉE EN OMÉGA-6 ET TRÈS CARENCÉE EN OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION LES OMÉGA-3 LES OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION Notre mode d alimentation a beaucoup changé. Malgré que nous soyons très sensibilisés, notre alimentation occidentale contemporaine est désormais

Plus en détail

tie vitalité g tei é t i l a t i v www.mnt.fr

tie vitalité g tei é t i l a t i v www.mnt.fr garantie vitalité garantie vitalité www.mnt.fr La vitamine Vitamine de la vue A Une alimentation équilibrée et variée, riche en fruits et en légumes, est la meilleure alliée de votre santé.c est elle qui

Plus en détail