Substances dangereuses à identifier. Présenté par

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Substances dangereuses à identifier. Présenté par"

Transcription

1 Substances dangereuses à identifier Présenté par

2 Les substances dangereuses et plus particulièrement : Amiante Les peintures contenant du plomb Pb, du zinc Zn, du chrome Cr PCB polychlorobiphényles HAP hydrocarbures aromatiques polycycliques Identifier, évaluer et manipuler correctement les substances dangereuses Leurs dangers Que faire en cas de suspicion Que dit la législation Que peut entreprendre une entreprise sans faire appel à une entreprise spécialisée? Comment traiter les déchets relatifs à ces substances. AFL le

3 Amiante L'amiante a attiré l'attention de certains industriels à la fin du XIX e siècle pour sa résistance à la chaleur, au feu, aux agressions électriques et chimiques, son pouvoir absorbant et sa résistance à la tension. Sous sa forme friable, il a été utilisé dans de nombreux calorifugeages et flocage, ainsi qu'en feuilles, feutres, colles, mastics, plaques cartonnées, ou tressé ou tissé. On le trouve aussi (forme non friable) incorporé dans des produits en ciment (amiante-ciment) ou dans des liants divers (colles, peintures [9], joints, mortiers à base de plâtre, béton bitumineux, matériaux de friction et même asphaltes routiers ou d'étanchéité ).Il a aussi été utilisé pour les patins de freins ou en garniture de chaudière ou fours électriques, ou encore dans diverses installations électriques (ex : plaques chauffantes) pour ses capacités d'isolation électrique à forte température. Il a été massivement utilisé dans les bâtiments pour ses propriétés ignifuges, isolantes, sa flexibilité, sa résistance à la tension et parfois pour sa résistance aux produits chimiques. Selon les connaissances actuelles il existe environ 3'500 types de produits contenant de l amiante. AFL le

4 Amiante suite L amiante désigne un groupe de fibres minérales présentes dans certains types de roches. Il a pour particularité une structure fibreuse biopersistante. L amiante présente les caractéristiques suivantes: résistance au feu jusqu à 1000 C résistance à de nombreux agents chimiques agressifs isolations électrique et thermique élevées élasticité et résistance à la traction élevées bonne assimilation avec divers liants Grâce à ses propriétés uniques, l amiante a fait l objet de nombreuses applications industrielles et techniques et peut se trouver encore aujourd hui en de nombreux endroits. Fibres d amiante: 1/10 mm AFL le

5 Risques pour la santé : Amiante suite Comment les fibres d amiante pénètrent-elles dans l organisme? L amiante est dangereux lorsqu il est inhalé. Même de faibles concentrations de poussière d amiante peuvent favoriser l apparition de maladies des poumons et de la plèvre. Quels sont les effets de l amiante? Les fibres d amiante ont une structure cristalline. Lorsqu elles subissent une action mécanique, elles ont la propriété de se diviser dans le sens de la longueur. Les fibrilles ainsi formées peuvent se disperser sur une zone importante. Lorsqu elles sont inhalées, l organisme n est pas en mesure de les dégrader ni de les éliminer. AFL le

6 Risques pour la santé suite : Amiante suite Quelles sont les maladies pouvant être induites par l amiante? Durant les années passées dans le tissu pulmonaire, les fibres d amiante peuvent engendrer des maladies diverses telles qu asbestose et cancer du poumon ou de la plèvre (mésothéliome pleural malin). Temps de latence Il peut s écouler de très longues périodes avant qu une maladie liée à l amiante ne se déclare. En général, le temps de latence entre la première inhalation des fibres d amiante et l apparition de la maladie s étend sur une période de 15 à 45 ans. Le risque augmente en fonction de la durée d exposition et de l intensité de celle-ci, c est-à-dire de la concentration de poussière d amiante dans l air. Il est donc important d identifier à temps les matériaux amiantés et de prendre les mesures de protection nécessaires. AFL le

7 Amiante suite Produits contenant de l amiante fortement aggloméré : Les fibres d amiante sont fortement liées au matériau, par ex.: Produits en fibrociment (amiante dans le ciment) tels que plaques de petit et de grand formats, rebords de fenêtres, façades, plaques ondulées, conduites et canalisations, bacs à fleurs Amiante dans le mastic de fenêtre Amiante dans les joints d étanchéité en caoutchouc Teneur en amiante: < 20% du poids en général Mesures Pas d actions mécaniques telles que perçage, fraisage, cassage ou nettoyage à haute pression, qui peuvent libérer de fortes quantités de fibres. Les travaux doivent être exécutés Chemin de câbles en fibrociment Tuyaux en fibrociment selon les recommandations publiées par la Suva. AFL le

8 Amiante suite Produits contenant de l amiante faiblement aggloméré : Les fibres d amiante sont faiblement liées au matériau, par ex.: isolations et joints d installations techniques isolation de tuyaux et de conduites cloisons pare-feu panneaux légers amiantés et cartons d amiante plaques de faux plafonds amiantées amiante floqué Isolation à base d amiante floqué Panneau coupe-feu amianté AFL le

9 Amiante suite Produits contenant de l amiante faiblement aggloméré suite : Mesures Les travaux sur des produits à base d amiante faiblement aggloméré sont particulièrement dangereux. Les fibres d amiante se détachent même sous une faible action et conduisent à de fortes concentrations dans l air. Ces travaux ne doivent donc être exécutés que par des spécialistes reconnus. Les travaux de construction lors desquels de l amiante est découvert de façon inattendue doivent être interrompus et le maître d ouvrage informé. AFL le

10 Produits en amiante pur : Amiante suite Les fibres d amiante se trouvent sous forme pure, par exemple comme textile (nattes, cordons, coussins) ou carton. Teneur en amiante: 100% du poids Coussins d amiante coupe-feu AFL le

11 Amiante suite Comment procéder en cas de présence suspectée d amiante: (construction avant 1990) AFL le

12 Amiante suite Comment procéder en cas de présence suspectée d amiante: (construction avant 1990) En cas de doute, demander une analyse de matériau En accord avec le maître de l ouvrage AFL le

13 Amiante suite AFL le

14 Amiante suite Les éléments qui peuvent être traités hors d un confinement AFL le

15 Amiante suite Les éléments qui peuvent être traités hors d un confinement AFL le

16 Amiante suite Les éléments qui peuvent être traités hors d un confinement Carrelage et faïence d une surface Inférieur à 5 m2 Enlever les carreaux par voie humide Remplacement ou perçage d un carreau Avec un aspirateur de classe H AFL le

17 Amiante suite Les éléments qui peuvent être traités hors d un confinement La zone de danger doit être bloquée sur un rayon important. Aucune personne (en dehors du machiniste et éventuellement d une personne auxiliaire) ne doit y séjourner. Humidifier en permanence le tuyau et les gravats Utiliser un masque à poussière fine FFP3 et porter une combinaison à usage unique de catégorie 3, type 5/6 Déposer dans une benne fermée les déchets amiantés (non détériorés). Evacuation conformément aux prescriptions en vigueur (autorités cantonales). AFL le

18 Les interdits: Amiante suite Les sols PVC Le PVC amianté La colle du PVC Les sols carrelage et les murs avec faïence La colle Les toitures plates Etanchéité avec couche bitumineuse amianté Sous couche avec (Hypalon) AFL le

19 Les interdits: Amiante suite Les plaques de faux plafonds Amiante faiblement faiblement aggloméré Enduit de protection poutres métalliques Amiante floqué AFL le

20 Les interdits: Amiante suite Panneaux en fibrociment il est interdit de: Lavage à la pression Brossage Le sciage Le perçage AFL le

21 Les obligations Amiante suite Obligation d'investigation pour l'amiante Un défi pour les employeurs, les planificateurs et les maîtres d'ouvrages En juillet 2008, le Conseil fédéral a procédé à l'adaptation de l'ordonnance sur les travaux de construction. Les modifications sont en vigueur le 1er janvier Dorénavant, il faudra impérativement déterminer avant le début des travaux si l on doit s attendre à la présence d amiante. Lorsque les travailleurs entrent en contact avec des produits contenant de l'amiante, ils s'exposent au danger d'absorber des fibres d'amiante par les voies respiratoires si les règles de la sécurité ne sont pas observées. Il faut par conséquent éviter à tout prix toute exposition à l'amiante, qui peut entraîner de graves maladies. AFL le

22 Les obligations Amiante suite Déterminer les dangers En Suisse, l'utilisation de l'amiante est interdite depuis Dans les immeubles construits avant 1990, il faut donc s'attendre à la présence de produits contenant de l'amiante. Dans ces immeubles, la présence d'amiante constitue la règle et non l'exception. La nouvelle obligation d'investigation tient compte de ce fait. Avant de commencer les travaux d'assainissement, de démontage ou de maintenance, il faut donc déterminer dans un premier temps si l'immeuble concerné contient de l'amiante. Dans un deuxième temps, il faut apprécier les risques puis prendre les mesures qui s'imposent. Certains travaux de désamiantage ne peuvent être exécutés que par des entreprises reconnues par la Suva. AFL le

23 Les obligations Amiante suite Endroits comportant de l'amiante Grâce à ses propriétés anti-feu et mécaniques, l'amiante a trouvé de nombreuses applications. Voici quelques exemples typiques: plaques de toitures et de façades, conduites d'eau et d'aération en fibrociment, revêtements de sols en matière synthétique, plaques pour plafonds suspendus, mastic de fenêtre, matériaux servant à la lutte contre le feu et à l'isolation contre la chaleur (par ex. amiante floqué, panneaux légers sur portes, derrière radiateurs, sur installations électriques). Marche à suivre en cas d'apparition non prévue d'amiante Lorsque, dans le cadre de travaux de construction, on découvre des matériaux contenant de l'amiante, il faut immédiatement arrêter les travaux et en informer le maître d'ouvrage afin de déterminer la marche à suivre. AFL le

24 Les obligations Amiante suite Annonce à la SUVA 10 jours avant travaux AFL le

25 Les équipements Amiante suite Demi-masque FFP3 à usage unique Demi-masque Filtrant à particules P3 réutilisable Aspirer la poussière à la source Aspirateur de classe H avec spécification amiante Combinaisons à usage unique Catégorie 3 AFL le

26 Exécution d un démontage Amiante suite Ne pas casser, ne pas scier, ne pas percer, etc. Ne pas les lancer ni les jeter, utiliser une glissière, etc. Utiliser des habit à usage unique = ne pas emporter chez soi des vêtements souillés par de l amiante. Se laver ou prendre une douche si c est possible. Il est interdit de réutiliser les plaques en fibrociment contenant de l amiante Les plaques en fibrociment doivent être éliminées dans des décharges pour matériaux inertes conformément à l ordonnance sur le traitement des déchets (OTD, RS ) et aux prescriptions cantonales en vigueur (élimination de fibrociment, AFL le

27 Amiante suite AFL le

28 Amiante suite AFL le

29 Amiante suite AFL le

30 Amiante suite AFL le

31 Amiante suite AFL le

32 Description Peintures au plomb Les murs de nombreuses vieilles maisons sont recouverts de peinture à base de plomb, un métal fréquemment utilisé dans le passé notamment pour améliorer la qualité des revêtements et plus grande résistance à l humidité. La majorité des bâtiments construits avant 1950 sont concernés, ainsi que le 30 % des bâtiments construits depuis. Les peintures au plomb sont interdites depuis Le plomb est un toxique connu depuis longtemps. AFL le

33 Risques pour la santé Peintures au plomb suite Le plomb est un toxique connu depuis longtemps. Absorbé à forte dose, il peut se fixer dans l'organisme et est à l'origine du saturnisme, une intoxication difficile à identifier, car ses symptômes sont peu spécifiques, maux de tête, insomnies, vertiges, etc... L empoisonnement par le plomb, peut notamment causer des troubles du système nerveux et digestif ainsi que de l anémie. Les enfants, particulièrement ceux âgés de moins de 6 ans, constituent une population à risque car ils portent spontanément des objets à la bouche et ingèrent ainsi une grande quantité de poussières et même, dans certains cas, des écailles de peintures. De plus, les effets toxiques du plomb sont plus importants chez l enfant en raison du processus de développement cérébral, ce qui peut causer des retards intellectuels, des difficultés d apprentissage, des troubles psychomoteurs, des troubles du sommeil et dans les cas extrêmes, un ralentissement de la croissance. Chez l adulte, une intoxication au plomb peut se traduire par des troubles neurologiques (paralysies périphériques, atteintes des nerfs du bras et de la main), des douleurs abdominales, de l anémie, de l hypertension artérielle, des insomnies, des maux de tête ou des vertiges. Le plomb inhalé par la mère peut également nuire à la santé de l enfant à naître. AFL le

34 Assainissement Peintures au plomb suite Traitement et procédure identique à l amiante. A faire réaliser par une entreprise de désamiantage Deconstruction Exemple d un mur intérieur pour agrandissement Protection des travailleurs avec masque. Les matériaux ne peuvent pas être recyclé = matériaux pollués. Mis en décharge selon OTD AFL le

35 Description PCB Les PCB (polychlorobiphényles) sont un mélange complexe de divers composés organochlorés. Les polychlorobiphényles également appelés biphényle polychloré sont des substances chimiques synthétiques. Ils font partie des polluants organiques persistants, difficilement dégradables. Dans le passé, ils ont été largement utilisés dans la construction, en raison notamment de leur moindre coût. En 1972, l application des PCB a été interdite dans les systèmes ouverts (par exemple peintures, joints, mastic, tissus et papier) du fait de leurs propriétés nocives pour l homme et pour l environnement. Depuis 1986, les PCB sont interdits de façon générale en Suisse Les PCB sont toutefois encore présents dans certains joints, peintures et vernis. Les matériaux d étanchéité des joints (joints de séparation, de raccord, d éléments et de contraction) sont la principale source de PCB à l intérieur des bâtiments. La moitié des immeubles construits entre 1955 et 1975 sont concernés (constructions à ossature et par éléments). AFL le

36 Risque pour la santé PCB Les PCB sont bien résorbés par le système gastro-intestinal, et également par la peau et les poumons. Ils se répartissent rapidement dans le corps et s accumulent dans les tissus graisseux. L'absorption d'une grande quantité de PCB provoque des affections cutanées aiguës (par exemple acné chlorique, pigmentation de la peau), des dommages sur le foie, la rate et les reins et affaiblit le système immunitaire. L effet cancérigène des PCB a été démontré sur les animaux, mais n a pas pu être confirmé chez l homme jusqu à présent. Lors d un accident survenu au Japon en 1968, de grandes quantités de PCB ont abouti dans l huile de riz et ont été ainsi absorbées par la population pendant plusieurs mois, entraînant chez celle-ci, outre les dommages mentionnés, des troubles neuronaux et une augmentation du nombre de fausses couches. AFL le

37 Ou PCB joint de séparation joint entre éléments joint de retrait joint de raccordement AFL le

38 Assainissement PCB suite Il existe autant de méthode d assainissement que de type d application de PCB et de la prise en compte de type de locaux concernés et type d occupation. La prise en compte de ses paramètres et les connaissances du spécialiste permet de définir la procédure à appliquer pour l assainissement. Protection des travailleurs Déconstruction, les déchets = OTD Assainissement locaux occupés = voir spécialiste pour définir la démarche. AFL le

39 Les règlements et directives Conclusion OTConstr AFL le

40 Les règlements et directives Conclusion AFL le

41 Les règlements et directives Conclusion CFST 6503 Directive Amiante OTConstr Ordonnance sur les travaux de construction OTD Ordonnance Traitement des déchets Présentation basée sur les fiches SUVApro Identifier, évaluer et manipuler correctement les produits amianté GC Enveloppe bâtiment AFL le

42 CEASA SA Av. des Invuardes Payerne Tél: Courriel: Présentation FNE le 25 novembre 2014

Identifier, évaluer et manipuler correctement les produits amiantés Ce que vous devez savoir en tant que menuisier

Identifier, évaluer et manipuler correctement les produits amiantés Ce que vous devez savoir en tant que menuisier Identifier, évaluer et manipuler correctement les produits amiantés Ce que vous devez savoir en tant que menuisier Il en va de votre santé Table des matières Bien que l amiante soit interdit en Suisse

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Utilisations courantes de l amiante Récapitulatif des exemples illustrés sans traitement, nettoyage, avec traitement, nettoyage,

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Utilisations courantes de l amiante Récapitulatif des exemples illustrés sans traitement, nettoyage, avec traitement, nettoyage,

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Suva Division sécurité au travail Lucerne Case postale, 6002 Lucerne Fax 041 419 59 17 (commandes) www.suva.ch Identifier et manipuler

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Suva Division protection de la santé au poste de travail Case postale, 6002 Lucerne Fax 041 419 59 17 (commandes) www.suva.ch Identifier

Plus en détail

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Amiante On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Le Québec est un important producteur et exportateur d amiante, un minerai reconnu pour ses

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante.

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante. a ATTENTION CONTIENT DE L AMIANTE Respirer la poussière d amiante est dangereux pour la santé Suivre les consignes de sécurité Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante.

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement

Identifier et manipuler correctement Identifier et manipuler correctement les produits contenant Le travail en sécurité Qu est-ce que l amiante? L amiante désigne un groupe de fibres minérales naturelles. On en trouve à la surface du globe

Plus en détail

ENTREPRENEUR GÉNÉRAL ET SPÉCIALISÉ EN DÉCONTAMINATION DE L AMIANTE

ENTREPRENEUR GÉNÉRAL ET SPÉCIALISÉ EN DÉCONTAMINATION DE L AMIANTE ENTREPRENEUR GÉNÉRAL ET SPÉCIALISÉ EN DÉCONTAMINATION DE L AMIANTE TRAVAUX DE DÉCONTAMINATION ET D ENLÈVEMENT DE MATIÈRES DANGEREUSES Amiante, Vermiculite, Pyrite, Moisissures Les travaux de décontamination

Plus en détail

Problématique de l amiante dans les bâtiments

Problématique de l amiante dans les bâtiments Chambre Immobilière Vaudoise Problématique de l amiante dans les bâtiments Séances d information du 11 janvier 2010 Jean-Louis Genre architecte EPIQR Rénovation Sàrl Définition de l amiante Substance minérale

Plus en détail

AMIANTE - AIDE-MEMOIRE 2 Textes d articles CFC pour proposition d avenant

AMIANTE - AIDE-MEMOIRE 2 Textes d articles CFC pour proposition d avenant ide-mémoire MINTE - IDE-MEMOIRE 2 Textes d articles CFC pour proposition d avenant Si les clarifications selon la procédure de la directive CFST 6503 annexe 2 (voir le Flash miante) n ont pas donné de

Plus en détail

Fiches techniques pour les matériaux contenant de l amiante. Les flocages amiantés

Fiches techniques pour les matériaux contenant de l amiante. Les flocages amiantés Les flocages amiantés Exemple photo : Flocage sur structure métallique. Le flocage est une projection de fibres d amiante pur mélangées à un liant. Il est très friable, de couleur blanche, beige, brune

Plus en détail

L Amiante. Journée des CLHS 13 décembre 2010. Service Hygiène Sécurité. Service Hygiène et Sécurité Bureau 51-12, place du panthéon 75005 Paris

L Amiante. Journée des CLHS 13 décembre 2010. Service Hygiène Sécurité. Service Hygiène et Sécurité Bureau 51-12, place du panthéon 75005 Paris Service Hygiène Sécurité Affaire suivie par : Guy BONNET Abed MAKOUR Téléphone 01.44.07.80.51 Télécopie 01.44.07.75.19 Courriel rachysec@univ-paris1.fr L Amiante Journée des CLHS 13 décembre 2010 Introduction

Plus en détail

Isolation de conduites à base d'amiante

Isolation de conduites à base d'amiante *F01 Cordons, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique en amiante Des cordons à haute teneur en amiante ont souvent été utilisés comme joints anti feu dans des poêles à mazout ou en aïence,

Plus en détail

85 Bd de la République CS50002-17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 17/02/2015

85 Bd de la République CS50002-17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 17/02/2015 L amiante 85 Bd de la République CS50002-17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 17/02/2015 I. Définition L amiante est un composé d origine

Plus en détail

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre?

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinée de la prévention AMIANTE Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinées de la prévention 2015 Programme Les conséquences pour la santé Quelques

Plus en détail

Retrait de matériaux amiantés - Vue d'ensemble des mesures

Retrait de matériaux amiantés - Vue d'ensemble des mesures à usage FFP avec filtre P à ticules du type TMP Apeil de à usage Cat. Sécurisation, type 5/6 de la Sas à comtiment comtiments avec Retrait de matériaux amiantés - Vue d'ensemble des mesures zone Aspiration

Plus en détail

L amiante, en prévenir les risques

L amiante, en prévenir les risques L amiante, en prévenir les risques dans l éducation nationale L amiante, en prévenir les risques Afin de sensibiliser les personnels sur les dangers d une exposition à l amiante, lors de leur activité

Plus en détail

JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante

JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante 1 La prévention du risque amiante 1. Généralités 1.1 Qu est-ce que l amiante 1.2 Où trouve-t-on de l amiante 1.3 Histoire de l amiante 2.

Plus en détail

L amiante, en prévenir les risques

L amiante, en prévenir les risques L amiante, en prévenir les risques dans l enseignement supérieur et la recherche L amiante, en prévenir les risques Afin de sensibiliser les personnels sur les dangers d une exposition à l amiante, lors

Plus en détail

INTRODUCTION A L'AMIANTE

INTRODUCTION A L'AMIANTE INTRODUCTION A L'AMIANTE LEGISLATION ACTUELLE ET FUTURE 5 MAI 2009 Service de toxicologie de l'environnement bâti () Samuel Martignier, ingénieur en environnement 04.05.2009 - Page 1 Direction générale

Plus en détail

Bricolage dans votre logement Attention à l amiante!

Bricolage dans votre logement Attention à l amiante! Bricolage dans votre logement Attention à l amiante! Février 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr L AMIANTE L'amiante,

Plus en détail

amiante. pcb. plomb. ce QU il FaUt SaVoiR. pour RÉnoVeR. DanS les RÈGleS.

amiante. pcb. plomb. ce QU il FaUt SaVoiR. pour RÉnoVeR. DanS les RÈGleS. amiante. pcb. plomb. CE QU IL FAUT SAVOIR. POUR RÉNOVER. DANS LES RÈGLES. la situation Le XX ème siècle a apporté de nombreuses innovations qui ont changé notre manière de vivre, contribuant largement

Plus en détail

amiante Sur des Retrait, Intervention, Entretien, Maintenance, Matériaux Contenant Amiante protégez vous, n exposez pas les autres

amiante Sur des Retrait, Intervention, Entretien, Maintenance, Matériaux Contenant Amiante protégez vous, n exposez pas les autres . amiante protégez vous, n exposez pas les autres Sur des Retrait, Intervention, Entretien, Maintenance, Matériaux Contenant Amiante Avril 2011 F.Dubernet Page 1 ATTE NTION! Respirer CONTI la poussière

Plus en détail

ASSAINISSEMENT DE MATERIAUX CONTENANT DE L'AMIANTE

ASSAINISSEMENT DE MATERIAUX CONTENANT DE L'AMIANTE REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'intérieur, de la mobilité et de l'environnement Service de toxicologie de l'environnement bâti Version 1 août 2013 DIRECTIVE ASSAINISSEMENT DE MATERIAUX

Plus en détail

Amiante. 24 avril 2013 Pierre Ferrari Noémie Droz

Amiante. 24 avril 2013 Pierre Ferrari Noémie Droz Amiante 24 avril 2013 Pierre Ferrari Noémie Droz Contenu de la présentation Amiante : Propriétés, risques, situation en Suisse Bases légales l : Responsabilité de l'employeur, OTConst, entreprises spécialisées,

Plus en détail

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Amiante QU'EST CE QUE L'AMIANTE?

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Amiante QU'EST CE QUE L'AMIANTE? QU'EST CE QUE L'AMIANTE? 1. DEFINITION Le terme amiante sert à désigner une série de substances minérales naturelles fibreuses dont les plus courantes sont: le chrysolite ou amiante blanc, les amphiboles

Plus en détail

VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free.

VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free. VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free.fr RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS

Plus en détail

amiante. pcb. plomb. ce QU il FaUt SaVoiR. pour RÉnoVeR. DanS les RÈGleS.

amiante. pcb. plomb. ce QU il FaUt SaVoiR. pour RÉnoVeR. DanS les RÈGleS. amiante. pcb. plomb. CE QU IL FAUT SAVOIR. POUR RÉNOVER. DANS LES RÈGLES. la situation Le XX ème siècle a apporté de nombreuses innovations qui ont changé notre manière de vivre, contribuant largement

Plus en détail

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT Evaluer les risques avant toute intervention, notamment le risque amiante par tout moyen approprié Informer et former le personnel d encadrement et opérateurs

Plus en détail

Amiante. Tout ce que vous devez savoir en tant que propriétaire ATTENTION ACHTUNG. Gesundheitsgefährdung Respirer la bei

Amiante. Tout ce que vous devez savoir en tant que propriétaire ATTENTION ACHTUNG. Gesundheitsgefährdung Respirer la bei Amiante Tout ce que vous devez savoir en tant que propriétaire a ATTENTION ACHTUNG CONTIENT ENTHÄLT DE L AMIANTE ASBEST Gesundheitsgefährdung Respirer la bei poussière Einatmen d amiante von Asbestfeinstaub

Plus en détail

l amiante dans le BÂtiment

l amiante dans le BÂtiment prévention des risques l amiante dans le BÂtiment FR 2013 Conseil pour le Développement Economique de la Construction a.s.b.l. www.aaa.lu Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A. Avec la collaboration

Plus en détail

amiante Guide à l attention des agents des établissements d enseignement supérieur et de recherche prévenir identifier surveiller évaluer

amiante Guide à l attention des agents des établissements d enseignement supérieur et de recherche prévenir identifier surveiller évaluer amiante identifier évaluer prévenir surveiller Guide à l attention des agents des établissements d enseignement supérieur et de recherche 2014 ce qu il faut savoir Revue et enrichie par rapport à l édition

Plus en détail

1 Qu est-ce que l amiante et comment a-t-il été utilisé?

1 Qu est-ce que l amiante et comment a-t-il été utilisé? Liste de contrôle Amiante armasuisse - L'amiante dans les ouvrages et infrastructures militaires 1 Qu est-ce que l amiante et comment a-t-il été utilisé? L'amiante est la fibre de roche naturelle la plus

Plus en détail

L'AMIANTE : RÉGLEMENTATION

L'AMIANTE : RÉGLEMENTATION L'AMIANTE : RÉGLEMENTATION Dernière révision du document : juillet 2012 L'amiante (asbeste) est à l origine une roche naturelle composée de minéraux fibreux. Pour ses nombreuses propriétés, dont la résistance

Plus en détail

Dossier Technique Amiante

Dossier Technique Amiante Dossier Technique Amiante Depuis 1998 un DTA (Dostier Technique Amiante) est suivi sur le site. Il est revu tous les trois ans. Il consiste à faire un état des lieux des différentes structures composant

Plus en détail

Démontage et nettoyage des plaques de fibrociment. Feuillet d'information

Démontage et nettoyage des plaques de fibrociment. Feuillet d'information Démontage et nettoyage des plaques de fibrociment Feuillet d'information Les plaques de fibrociment ont été principalement utilisées comme revêtements de toits et de façades dans le secteur du bâtiment.

Plus en détail

Module pédagogique «Risques liés à l amiante» Bloc pratique

Module pédagogique «Risques liés à l amiante» Bloc pratique Module pédagogique «Risques liés à l amiante» Bloc pratique Jardiniers, horticulteurs Amiante fortement aggloméré Détérioration ou transformation (perçage, ponçage, etc.) Libération accrue. Augmentation

Plus en détail

L APSAM APSAM L AMIANTE : dangers et mesures de prévention ATTENTION. L APSAM Spécial amiante

L APSAM APSAM L AMIANTE : dangers et mesures de prévention ATTENTION. L APSAM Spécial amiante Travaux à risque élevé : friables, sauf si un sac à gants est utilisé ou si le volume de débris n excède pas 1 pi pour chaque rénovation mineure nettoyage ou enlèvement d un système de ventilation dans

Plus en détail

SOMMAIRE Désignation de l immeuble :... 1 Désignation du demandeur :... 1 Désignation de l'accompagnateur: 2 Désignation de l'expert:...

SOMMAIRE Désignation de l immeuble :... 1 Désignation du demandeur :... 1 Désignation de l'accompagnateur: 2 Désignation de l'expert:... A.E.D.I Alpes Expertises en Diagnostics Immobiliers 5 rue Frédéric Mistral - 04200 Sisteron Téléphone : 06 45 74 78 54 Site : www.aediweb.fr E-mail : aedi.0405@free.fr RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES

Plus en détail

INSTRUCTION DE SÉCURITÉ

INSTRUCTION DE SÉCURITÉ INSTRUCTION DE SÉCURITÉ ayant force d obligation selon SAPOCO/42 TIS Rev. Publié par : TIS-GS Date de publication : décembre 2003 Original : français Amiante Dangers et précautions Table des matières 1

Plus en détail

Préambule. Précisions supplémentaires

Préambule. Précisions supplémentaires Préambule Les prescriptions de sécurité préconisées dans ces fiches ne concernent que les risques liés à la présence d amiante non friable. Elles visent uniquement les matériaux non dégradés dans lesquels

Plus en détail

Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires

Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires Van Hiep Nguyen, ing., M.Sc.A., M.A Vanhiep.nguyen@exp.com Les Services exp. Inc. Ordre de la présentation Historique de l amiante

Plus en détail

Amiante : risques, prévention et formation

Amiante : risques, prévention et formation Entreprises artisanales de plomberie-chauffage Amiante : risques, prévention et formation L amiante c est quoi? L amiante est un matériau : Naturel Minéral Fibreux Utilisé massivement pendant plus de 130

Plus en détail

AMIANTE. Amiante: attention, danger!

AMIANTE. Amiante: attention, danger! Amiante: attention, danger! L amiante est un matériau hautement toxique. En Suisse, son utilisation dans la construction est interdite depuis 1990. En cas de rénovation avec une mise à l enquête, le «diagnostic

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 9 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Travaux de désamiantage Rédaction : Roch Samuel / Etudiant ETC 3 ème année / CH 1816 Chailly / Montreux Date : novembre 2012 Qu est ce que l

Plus en détail

Travaux sur canalisations enterrées en amiante-ciment

Travaux sur canalisations enterrées en amiante-ciment 17.qxd 04/01/00 11:55 Page 46 SERVICES R 376 modifiée RECOMMANDATION Travaux sur canalisations enterrées en amiante-ciment Recommandation R 376 modifiée, adoptée au comité technique national du bâtiment

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : DECHETS DE CONSTRUCTION

Formation Bâtiment Durable : DECHETS DE CONSTRUCTION Formation Bâtiment Durable : DECHETS DE CONSTRUCTION Bruxelles Environnement CHANTIERS: AMIANTE ET DECHETS DANGEREUX Evy TROGH BRUXELLES ENVIRONNEMENT IBGE, Division Autorisations et partenariats Objectifs

Plus en détail

Gérer l'amiante dans les bâtiments: Conseils pratiques pour propriétaires d'immeubles et architectes

Gérer l'amiante dans les bâtiments: Conseils pratiques pour propriétaires d'immeubles et architectes Gérer l'amiante dans les bâtiments: Conseils pratiques pour propriétaires d'immeubles et architectes Aujourd'hui, on se rend compte qu'il y a bien d'autres produits amiantés dans les bâtiments que le fameux

Plus en détail

Pathologies pleuro-pulmonaires liées à l amiante

Pathologies pleuro-pulmonaires liées à l amiante Pathologies pleuro-pulmonaires liées à l amiante Pathologies pulmonaires Non cancéreuses Asbestose Fibrose pulmonaire Cancéreuses Carcinome broncho-pulmonaire Eric VAN AERDE 2 Pathologies pleurales Non

Plus en détail

AMIANTE Questions-réponses

AMIANTE Questions-réponses AMIANTE Questions-réponses Questions générales 1. Qu est-ce que l amiante? C est une fibre minérale naturelle au pouvoir isolant contre la chaleur, le bruit et le feu. Elle se présente sous la forme de

Plus en détail

OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011

OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011 OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011 Localisation des composants dans la construction 1. Toiture et étanchéité 2. Parois verticales extérieures 3. Parois verticales

Plus en détail

levenok.com Identification du lot sur le document four ni par le demandeur

levenok.com Identification du lot sur le document four ni par le demandeur levenok.com Architectes D.P.L.G. RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE des matériaux et produits contenant de l'amiante pour l'établissement du constat établi à l'occasion de la vente d'un immeuble bâti REFERENCES

Plus en détail

«L amiante: un «magic minéral»omniprésent»

«L amiante: un «magic minéral»omniprésent» D.I.E.C.C.T.E. Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de la Martinique «L amiante: un «magic minéral»omniprésent» Christian HUMBERT inspecteur du travail

Plus en détail

Dans le cadre de la mission décrit en tête de rapport

Dans le cadre de la mission décrit en tête de rapport B.C.I Bureau Contrôle Immobilier Grégory PFRIMMER Le Lyonnet 24460 Agonac Tel 05/53/09/56/17 email: bciexpertise@gmail.com Diagnostics -Termites -Constat Amiante -Constat Risque Exposition Plomb -Mesurage

Plus en détail

L'amiante dans le bâtiment

L'amiante dans le bâtiment L'amiante dans le bâtiment Conseils pratiques pour les acheteurs d'immeubles Publication réalisée par Picadus, conseil amiante, Lausanne Avec la collaboration de: - Microscan Services SA, Chavannes-près-Renens

Plus en détail

L amiante Confédération Construction 10 septembre 2009

L amiante Confédération Construction 10 septembre 2009 Confédération Construction 10 septembre 2009 Evy TROGH Division Autorisations 1 1. et ses applications 2. 3. Détermination de la classe d un chantier 4. 5. 6. amiante 7. 8. 1. 1.1. Qu est-ce que l amiante?

Plus en détail

OU EST L AMIANTE? L AMIANTE C EST CA! MAIS PAS SEULEMENT L AMIANTE UN PRODUIT MIRACLE. Et un produit peu onéreux

OU EST L AMIANTE? L AMIANTE C EST CA! MAIS PAS SEULEMENT L AMIANTE UN PRODUIT MIRACLE. Et un produit peu onéreux L AMIANTE UN PRODUIT MIRACLE OU EST L AMIANTE? Une roche naturel, jadis fortement utilisée pour ses qualités techniques : grande résistance au feu pas de conduction électrique isolant acoustique et thermique

Plus en détail

L amiante dans tous ses états:

L amiante dans tous ses états: L amiante dans tous ses états: Vie du bâtiment et obligations de repérage Journée d information du 26 septembre 2013 I. Estève Moussion DSPE _ARS Languedoc Roussillon Recherche, repérage de l amiante Listes

Plus en détail

Amiante et risques pour la population

Amiante et risques pour la population Séminaire médias Amiante Amiante et risques pour la population Paul Madelaine Secrétariat d Etat à l économie (Seco) Direction du travail, Inspection fédérale du travail Page 1 Fibres d amiante dans l

Plus en détail

DIAGNOSTIC SUBSTANCES DANGEREUSES AMIANTE & PCB

DIAGNOSTIC SUBSTANCES DANGEREUSES AMIANTE & PCB DIAGNOSTIC SUBSTANCES DANGEREUSES AMIANTE & PCB 6 OCTOBRE 2010 STEB Service de toxicologie de l'environnement bâti Samuel Martignier, ingénieur en environnement Page 1 Mission Contrôle des risques pour

Plus en détail

Pôle partenariats Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) AMIANTE

Pôle partenariats Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) AMIANTE Pôle partenariats Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction AMIANTE Le rôle cancérigène de l'amiante a été établi au cours des années 1960 chez les populations

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL - EXPLICATIF pour le retrait de plaques en amiante-ciment à l air libre au bâtiment non-occupés par du public lors des travaux

PLAN DE TRAVAIL - EXPLICATIF pour le retrait de plaques en amiante-ciment à l air libre au bâtiment non-occupés par du public lors des travaux GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG ITM-SST 1916.1. PLAN DE TRAVAIL - EXPLICATIF pour le retrait de plaques en amiante-ciment à l air libre au bâtiment non-occupés par du public lors des travaux VISA DE L ITM NON-REQUIS

Plus en détail

Dominique Marié diagnostics immobilier

Dominique Marié diagnostics immobilier Dominique Marié diagnostics immobilier RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE ETABLI A L OCCASION DE LA VENTE D UN IMMEUBLE BATI N 2012-09-014RINGUET Art. R 1334-14

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

En complément des mesures

En complément des mesures La Sécurité sociale au service de la prévention R381 Le risque amiante dans les industries chimiques Recommandations adoptées par le Comité technique national des Industries chimiques le 10 juin 1998.

Plus en détail

Chapitre X. Les produits de substitution.

Chapitre X. Les produits de substitution. Chapitre X Les produits de substitution. Introduction : - Peu satisfaisant (aucun autre matériaux n offre les propriétés intéressantes de l asbeste) - Coût généralement plus élevé que l application initiale.

Plus en détail

Flash Info N 3. Le risque amiante

Flash Info N 3. Le risque amiante Page1 Flash Info N 3 Juillet 2014 Service Hygiène & Sécurité Le risque amiante Introduction Interdit en France depuis 1997, l'amiante reste présent dans de nombreux bâtiments et équipements. Cependant,

Plus en détail

Code de la Santé Publique et Arrêté du 22 août 2002

Code de la Santé Publique et Arrêté du 22 août 2002 Code de la Santé Publique et Arrêté du 22 août 2002 En tant que propriétaire de votre bâtiment (qu il soit à usage commercial, professionnel ou d habitation collective), vous devez, par l intermédiaire

Plus en détail

Programme de gestion de l amiante

Programme de gestion de l amiante Programme de gestion de l amiante Université Concordia Environnement, santé et sécurité Mise à jour : décembre 2009 Lina Filacchione, Chef de service Hygiène industrielle et prévention EHS-DOC-014 v.3

Plus en détail

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet 832.314.12 du 5 avril 1966 (Etat le 1 er mai 1966) Le Conseil

Plus en détail

Risque amiante. La Sécurité sociale au service de la prévention R 387

Risque amiante. La Sécurité sociale au service de la prévention R 387 La Sécurité sociale au service de la prévention R 387 Risque amiante Caisse nationale de l assurance maladie des travailleurs salariés - Département prévention des accidents du travail - Tour Maine Montparnasse

Plus en détail

LES ÉVOLUTIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RISQUE AMIANTE. Note synthétique octobre 2013

LES ÉVOLUTIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RISQUE AMIANTE. Note synthétique octobre 2013 Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de la Martinique LES ÉVOLUTIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RISQUE AMIANTE Note synthétique octobre 2013 De

Plus en détail

Propriétaire Rapport n 123.2345.01. Diagnostic Amiante EXPERTISE AVANT TRAVAUX Juin 2012. EPIQR Rénovation Sàrl EPFL, PSE-C 1015 Lausanne

Propriétaire Rapport n 123.2345.01. Diagnostic Amiante EXPERTISE AVANT TRAVAUX Juin 2012. EPIQR Rénovation Sàrl EPFL, PSE-C 1015 Lausanne Propriétaire Rapport n 123.2345.01 Avec amiante, avec échantillon Bâtiment D 2345 Commune 123.2345 Diagnostic Amiante EXPERTISE AVANT TRAVAUX Juin 2012 EPIQR Rénovation Sàrl EPFL, PSE-C 1015 Lausanne Rapport

Plus en détail

L amiante dans. les bâtiments PERSONNEL D ENTRETIEN MÉNAGER ET TECHNIQUE

L amiante dans. les bâtiments PERSONNEL D ENTRETIEN MÉNAGER ET TECHNIQUE L amiante dans les bâtiments PERSONNEL D ENTRETIEN MÉNAGER ET TECHNIQUE Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur affaires sociales > Mission Promouvoir la prévention en

Plus en détail

Service Externe de Prévention et de Protection. GUERET François. Votre Partenaire Professionnel en Prévention ARISTA

Service Externe de Prévention et de Protection. GUERET François. Votre Partenaire Professionnel en Prévention ARISTA Service Externe de Prévention et de Protection GUERET François Introduction Pourquoi utiliser des F.M.A.? Auparavant, utilisation d asbeste en raison de qualités : Résistance aux hautes T et agents chimiques.

Plus en détail

Amiante, on se protège!

Amiante, on se protège! www.csst.qc.ca Amiante, on se protège! Aide-mémoire sur les dangers de l exposition à l amiante et mesures de prévention Cet aide-mémoire a été réalisé par la CSST, en collaboration avec ses partenaires,

Plus en détail

Dans le cadre de la mission décrit en tête de rapport, il n'a pas été repéré de matériaux et produits susceptibles de contenir de l'amiante.

Dans le cadre de la mission décrit en tête de rapport, il n'a pas été repéré de matériaux et produits susceptibles de contenir de l'amiante. Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante pour l établissement du constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti. Références réglementaires et normatives

Plus en détail

PREVENTION DU RISQUE CHIMIQUE

PREVENTION DU RISQUE CHIMIQUE PREVENTION DU RISQUE CHIMIQUE PLAN I- Réglementation II- Les voies de pénétration des produits III- Les risques pour la santé selon l activité IV- Les principes généraux de prévention V- La classification

Plus en détail

QUESTION D EXPERT. Le quizz MANCHE 1 LES RISQUES POUR LA SANTÉ

QUESTION D EXPERT. Le quizz MANCHE 1 LES RISQUES POUR LA SANTÉ QUESTION a D EXPERT Le quizz MANCHE 1 LES RISQUES POUR LA SANTÉ Les interventions sur amiante nécessitent une formation adaptée aux types d intervention, aux missions et responsabilités des travailleurs.

Plus en détail

L amiante. http://www.ism.asso.fr http://www.infometiers.org

L amiante. http://www.ism.asso.fr http://www.infometiers.org Les Notes Techniques L amiante http://www.ism.asso.fr http://www.infometiers.org L'amiante est un matériau qui a été largement utilisé depuis 1950 jusqu à la fin des années 1980 en raison de ses nombreuses

Plus en détail

Conseil Supérieur d Hygiène Publique de France Section milieux de vie Groupe de travail «Bâtiment Santé»

Conseil Supérieur d Hygiène Publique de France Section milieux de vie Groupe de travail «Bâtiment Santé» Conseil Supérieur d Hygiène Publique de France Section milieux de vie Groupe de travail «Bâtiment Santé» Avis relatif à l utilisation du plomb en feuilles ou en plaques dans la construction Séance du 23

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1) Chap. 5 0 CLAUSES COMMUNES 1) Sommaire Chap. 1 Clauses générales pour opérations tous corps d état 1/1 Spécifications et prescriptions

Plus en détail

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE République Française Institut National de la Recherche Agronomique Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE Document à remplir et

Plus en détail

SEMINAIRES IRIS. Dr B. Claessens, SMUR- CHU St Pierre 14 octobre 2003. Amiante. Du grec «amiantos» : imputrescible nom masculin,

SEMINAIRES IRIS. Dr B. Claessens, SMUR- CHU St Pierre 14 octobre 2003. Amiante. Du grec «amiantos» : imputrescible nom masculin, Smur et amiante Dr B. Claessens, SMUR- CHU St Pierre 14 octobre 2003 Amiante Du grec «amiantos» : imputrescible nom masculin, Famille de minéraux très répandue à la surface du globe, Largement utilisée

Plus en détail

L AMIANTE-CIMENT. Guide pratique ATTENTION CONTIENT DE L AMIANTE. Respirer la poussière d amiante est dangereux pour la santé

L AMIANTE-CIMENT. Guide pratique ATTENTION CONTIENT DE L AMIANTE. Respirer la poussière d amiante est dangereux pour la santé L AMIANTE-CIMENT Guide pratique ATTENTION CONTIENT DE L AMIANTE Respirer la poussière d amiante est dangereux pour la santé Suivre les consignes de sécurité Introduction 1. L amiante-ciment 1.1. Amiante-ciment?

Plus en détail

INRS. Exposition à l amiante dans les travaux d entretien et de maintenance. Guide de prévention ED 809 INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SECURITE

INRS. Exposition à l amiante dans les travaux d entretien et de maintenance. Guide de prévention ED 809 INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SECURITE INRS INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SECURITE Exposition à l amiante dans les travaux d entretien et de maintenance Guide de prévention ED 809 Ce document est destiné à informer et à fournir des conseils

Plus en détail

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER Où trouve-t-on de l amiante? Interdit en France depuis 1997, l'amiante est toujours présente dans les bâtiments construits avant cette date. Des dizaines de millions de mètres

Plus en détail

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 11 Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule fois. Pour eux,

Plus en détail

L Institut universitaire romand de Santé au Travail vous propose des services spécifi ques dans un contexte pluridisciplinaire:

L Institut universitaire romand de Santé au Travail vous propose des services spécifi ques dans un contexte pluridisciplinaire: L Institut universitaire romand de Santé au Travail vous propose des services spécifi ques dans un contexte pluridisciplinaire: Expertises, conseils et chantiers Sylvain L Eplattenier, Maude Favre Analyses

Plus en détail

Amiante : Information et mise à jour de la réglementation

Amiante : Information et mise à jour de la réglementation Amiante : Information et mise à jour de la réglementation Septembre 2006 J-Ph DEHON-VERTENEUIL, Conseiller en prévention-ingénieur Information A.G.I. 2006 : Amiante 1 1. INTRODUCTION Amiante (n.m.) et

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants Date d impression : 23/08/02 Valable à partir du : 08.08.01 Page: 1/7 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société Données relatives au produit : Nom commercial : KNAUF ZADUR Mortier

Plus en détail

A chaque déchet des solutions

A chaque déchet des solutions Page 1 sur 7 A Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Domaines d'intervention / Déchets / A chaque déchet des solutions / Déchets amiantés A chaque déchet des solutions Données générales

Plus en détail

Maîtriser les risques de l amiante

Maîtriser les risques de l amiante Maîtriser les risques de l amiante Santé environnementale et santé au travail Santé publique Ontario Photo reproduite avec l aimable autorisation de l Association de santé et sécurité dans les infrastructures

Plus en détail

Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l amiante. Constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti

Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l amiante. Constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l amiante. Constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti Références réglementaires et normatives Rapport : D5090 Date

Plus en détail

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Les produits d usage domestique comprennent les produits de nettoyage (p. ex., les nettoie-vitres et les produits de nettoyage

Plus en détail

N de rapport Date d émission

N de rapport Date d émission RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT REALISATION DE TRAVAUX ULTERIEURS - Conforme à la Norme NF X 46-020 - Organisme ayant réalisé la mission QUALICONSULT

Plus en détail

AMIANTE. Silicates hydratés se présentant sous la forme de variétés fibreuses ayant la propriété de se diviser en fibres très fines.

AMIANTE. Silicates hydratés se présentant sous la forme de variétés fibreuses ayant la propriété de se diviser en fibres très fines. AMIANTE P.F./Maître d Ouvrage L AMIANTE (synonyme: ASBESTE) Groupe de minéraux cristallins fibreux Silicates hydratés se présentant sous la forme de variétés fibreuses ayant la propriété de se diviser

Plus en détail

HUMI-BLOCK - TOUPRET

HUMI-BLOCK - TOUPRET FICHE DE DONNEES DE SECURITE Révision antérieure : (Selon l annexe II du Règlement REACH de l UE 1907/2006) Mise à jour : 19 janvier 2010 Version : 1 HUMI-BLOCK - TOUPRET 1-IDENTIFICATION DU PRODUIT ET

Plus en détail

FICHE 3. Recommandations de prévention pour des opérations de démolition de chaussées par des techniques autres que le rabotage

FICHE 3. Recommandations de prévention pour des opérations de démolition de chaussées par des techniques autres que le rabotage 1 FICHE 3 Recommandations de prévention pour des opérations de démolition de chaussées par des techniques autres que le rabotage Ce document fait partie d une série de 4 fiches ayant pour but d établir

Plus en détail