LES TRADITIONS MUSICALES JUDÉO-PORTUGAISES EN FRANCE : BORDEAUX, BAYONNE, PARIS. Thèse de doctorat Soutenue par Hervé Roten

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES TRADITIONS MUSICALES JUDÉO-PORTUGAISES EN FRANCE : BORDEAUX, BAYONNE, PARIS. Thèse de doctorat Soutenue par Hervé Roten"

Transcription

1 LES TRADITIONS MUSICALES JUDÉO-PORTUGAISES EN FRANCE : BORDEAUX, BAYONNE, PARIS Thèse de doctorat Soutenue par Hervé Roten Le 27 janvier 1997 Durant près de huit siècles, la péninsule ibérique fut le lieu de rencontre des religions chrétienne, musulmane et juive. Du XIe au XVe siècle, les rois chrétiens reconquièrent progressivement l'espagne ; sur leur passage, ils persécutent ou convertissent de force de nombreux Juifs ou musulmans. C'est ainsi qu'en 1391, des communautés juives entières sont exterminées, les enfants vendus comme esclaves ou convertis. Cependant, refusant ce baptême imposé, un grand nombre de conversos continuent à judaïser en secret. En 1492, les Juifs sont expulsés d'espagne ; une majorité d'entre eux trouve refuge au Portugal. Cette hospitalité sera de courte durée. Suite au décret du roi portugais Manuel 1er, ces réfugiés seront à leur tour exterminés ou convertis de force en L'expulsion des Juifs de Navarre, en 1498, sonne le glas de la dernière communauté juive sur le sol ibérique, après treize siècles de présence ininterrompue. De nombreux crypto-juifs demeurent toutefois dans la péninsule. Ces conversos, nommés plus péjorativement marranos en espagnol ou marraos en portugais, subissent les persécutions des inquisitions espagnole et portugaise mises en place respectivement en 1481 et Fuyant les autodafés, plusieurs centaines de "marranes" rejoignent des communautés juives déjà existantes (comme celles d'amsterdam, de Londres, de Livourne, ou bien de Hambourg) où ils retournent ouvertement au judaïsme. D'autres, sous le couvert de leur identité chrétienne,

2 s'établissent au sein des sociétés occidentales. Les nouveaux chrétiens qui s'implantent à Bordeaux, puis dans la région de Bayonne, au milieu du XVIe siècle, appartiennent à cette seconde catégorie. L'histoire de ces communautés "marranes" du Sud-Ouest de la France, a déjà fait l'objet de nombreuses études historiques, mais leurs traditions musicales n'ont jamais été étudiées de façon exhaustive. Cette étude devrait permettre de combler cette lacune. Dans un premier temps, on s'est attaché à resituer la pratique musicale des communautés judéo-portugaises de Bordeaux, Bayonne et plus tardivement Paris, dans leur contexte historique, musical et religieux. Arrivés dans le Sud-Ouest de la France vers 1550, les nouveaux chrétiens portugais durent attendre plus de deux siècles avant de pouvoir retourner ouvertement à la religion juive. Au cours de cette époque troublée, quelques témoignages attestent de l'existence d'une pratique musicale liturgique et paraliturgique dont la substance demeure totalement méconnue, faute de notations musicales. Au XIXe siècle, l'émancipation des Juifs de France et la création des Consistoires par Napoléon Bonaparte a favorisé l'émergence d'une pratique chorale polyphonique dont il a été conservé des traces écrites. Les documents notés ayant servi de base à cette étude proviennent de cette période. Par la suite, quelques chantres et chefs de choeurs ont consigné par écrit de nombreux airs de prières judéo-portugaises. Au XXe siècle, un déclin démographique marqué entraîne la désagrégation des communautés bayonnaise et - à un moindre titre - bordelaise ; celles-ci seront sauvées in extremis par l'arrivée des Juifs d'afrique du Nord dans les années Face à l'oubli qui menace alors le rite portugais, une campagne d'enregistrements systématiques est lancée au début des années 1980 par différents chercheurs du C.N.R.S., de l'université Hébraïque de Jérusalem et de l'association Yuval. La documentation ainsi recueillie comporte plus d'une centaine de cassettes et dix recueils de partitions. Ces sources, qui retracent près de deux siècles d'une pratique

3 musicale ininterrompue, offrent une vision à la fois diachronique et synchronique des traditions musicales judéo-portugaises en France. Elles soulèvent également nombre de questions. En effet, bien que certains informateurs insistent sur la différence entre les rites bordelais, bayonnais et parisiens - et sachant qu'il y a toujours eu un lien organique entre ces trois communautés - cette distinction est-elle véritablement fondée? En d'autres termes, les traditions musicales bordelaises, bayonnaises et parisiennes sontelles différentes ou s'agit-il d'une tradition unique avec quelques variantes locales? D'autre part, y a-t-il eu transformation ou non des prières au cours des deux derniers siècles? En d'autres termes, remarque-t-on, d'un point de vue diachronique, une continuité ou une évolution des traditions bayonnaises, bordelaises et parisiennes de 1812 à nos jours? Enfin, quels sont les rapports au sein de ces traditions entre l'oral et l'écrit? Leur rencontre se joue-t-elle notamment sur le mode de l'identification ou de la différenciation, de la cohabitation ou de la confrontation? Face à l'ampleur et à l'hétérogénéité de la documentation, il fallut faire le choix d'un corpus restreint mais homogène. La musique synagogale est organiquement liée aux différents événements liturgiques de l'année juive ; un ensemble d'airs provenant d'une même circonstance religieuse - soit la fête du Nouvel An (Rosh Ha-Shanah) - a alors été retenu. Par bien des aspects - tout particulièrement pour ce qui est de la répartition des documents oraux et écrits dans les trois communautés portugaises et le nombre provenant de chaque communauté - les prières relevant de cette fête constituent un corpus parfaitement cohérent. Une fois ce corpus arrêté, on a procédé à de nombreuses transcriptions. La transcription des musiques de tradition orale ne relève pas des mêmes impératifs que celle de civilisations possédant l'écriture musicale. Du fait de la variabilité des événements musicaux, elle doit privilégier l'aspect descriptif et mettre en valeur la structure de la pièce plutôt que le foisonnement de ses détails. La transcription

4 paradigmatique initiée par Nicolas Ruwet, Gilbert Rouget et Simha Arom, a permis de mettre au jour la systématique musicale des airs de Rosh Ha-Shanah. On a ainsi dégagé l'image d'une musique fonctionnelle, inscrite à l'intérieur d'un système tempéré. La forme des prières est liée à l'articulation du texte : lorsque celui-ci est métrique, une unité mélodique - composée d'un vers ou d'une strophe - est réitérée de façon strictement régulière ; dans le cas contraire, la musique procède par variations et/ou intercalations de formules afin d'établir une correspondance entre syntaxes musicale et liturgique. Ces deux procédés formels affectent la majorité des prières. Les mélodies relèvent généralement de la modalité. Après avoir défini ce qu'impliquait ce terme, on a déterminé que les prières de Rosh Ha-Shanah faisaient appel à quatre modes, chacun étant défini par un motif cadentiel reliant sa corde de récitation à la finalis. Suivant la longueur du texte, ce motif peut être contracté ou amplifié. Il peut également se scinder et donner naissance à d'autres segments mélodiques selon un principe de division formulaire. Les formules ainsi créées s'ordonnent autour du motif cadentiel - véritable méta-formule - et lui empruntent son contour mélodique. Parfois encore, elles se réduisent à de simples broderies qui ondulent autour de leur note finale. Si les formules sont souvent identiques d'une prière à l'autre, leur position au sein de l'énoncé change selon le mode employé. Cette musique est donc régie par l'application d'un procédé de centonisation. Les prières non mesurées sont constituées de formules musicales prototypiques qui s'enchaînent dans un ordre déterminé par le mode de la pièce et la structure du texte liturgique. La formule cadentielle ponctue généralement la fin des phrases ; elle est éventuellement précédée d'une formule semi-cadentielle qui peut elle-même être précédée par d'autres types de formules (signalétiques, médianes, intercalaires, amplificatrices ou initiales).

5 Les prières mesurées emploient le même matériau formulaire que les prières non mesurées. Chaque pièce - généralement de forme réitérative stricte - se compose d'un air simple, facile à mémoriser. Après avoir analysé la systématique musicale des liturgies de Rosh Ha-Shanah, on s'est livré à une étude comparative de différentes pièces du corpus. La mise en paradigme de plusieurs versions - orales et écrites ; bordelaises, bayonnaises et parisiennes - d'une même prière a permis d'établir que les traditions des trois communautés judéo-portugaises relèvent d'une tradition unique comportant quelques variantes locales, notamment entre les liturgies bayonnaise et bordelaise - la liturgie de Paris étant plus ou moins identique à celle de Bordeaux. On a également pu constater que les arrangements chorals et l'harmonisation de mélodies traditionnelles, au début du XIXe siècle, ont introduit des changements significatifs dans la musique liturgique judéo-portugaise : certaines prières modales ont été "tonalisées" par l'ajout d'altérations ; d'autres pièces de rythmes libres se sont vu imposées un cadre rythmique strict. Les récitatifs - nombreux dans la liturgie - ont généralement échappé à ce traitement tonal. Cependant certains indices - comme parfois l'altération de la note précédant la finalis ou des broderies par demi-ton chromatique - dénotent, même dans ce répertoire, une certaine influence de la tonalité. Les traditions musicales judéo-portugaises ont par conséquent évolué par le biais de l'écrit. Paradoxalement, c'est l'écrit qui est aujourd'hui considéré comme le garant de l'authenticité judéo-portugaise. Les chantres, actuellement en poste dans les communautés bordelaise et parisienne, ont appris une partie importante de la liturgie portugaise par l'intermédiaire des recueils de partitions. L'oral est donc sous perfusion de l'écrit. Il n'est pas mort pour autant. Sous l'influence des fidèles et des chantres

6 originaires d'afrique du nord, le rite portugais continue sa route qui le ramène vers les bords de la Méditerranée. Exilé de la péninsule ibérique, ce rite s'est d'abord développé sur les rives de la mer du Nord avant de redescendre sur celle de l'atlantique. Ainsi, lorsqu'au hasard des enregistrements, il apparaît qu'un chant (Leel elim), cité comme traditionnellement bayonnais, appartient en fait au répertoire du XVIIIe siècle de la communauté d'amsterdam, on comprend alors mieux les échanges culturels, historiques, qui eurent lieu entre les deux villes à cette époque. A travers ces échanges se dessine la problématique inhérente aux musiques juives. Issues de l'antiquité hébraïque, ces musiques se sont enrichies au cours des siècles de multiples couches exogènes, fruits des voyages d'un peuple à la recherche d'une terre d'accueil. Les traditions musicales judéo-portugaises de Bordeaux, Bayonne et Paris n'échappent pas à ce destin.

Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme

Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme Chapitre XII Les débuts du judaïsme Introduction : Cette Bible a été trouvée près de la Mer Morte, non loin de Jérusalem. Chapitre XII Les débuts du judaïsme

Plus en détail

L accompagnement pour piano

L accompagnement pour piano L accompagnement pour piano L'harmonisation polyphonique d'une mélodie, telle que vous l'avez pratiquée jusqu'à présent, demande quelques modifications de conception dès lors que l'on veut la transformer

Plus en détail

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne.

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne. Séance 1 : Travail sur la 1 ère et la 4 ème de couverture, mise en évidence d un récit encadré et lecture/analyse du récit cadre. Objectifs : - lire et analyser la 1 ère et la 4 ème de couverture, le récit

Plus en détail

Formation musicale ORGANISATION DU CURSUS

Formation musicale ORGANISATION DU CURSUS Formation musicale ORGANISATION DU CURSUS Le programme du C.E.P.I. de formation musicale comporte trois modules de formation, eux-mêmes divisés en unités d enseignement. Il comporte également une unité

Plus en détail

CURSUS MUSIQUES TRADITIONNELLES

CURSUS MUSIQUES TRADITIONNELLES CURSUS MUSIQUES TRADITIONNELLES Tableau de suivi de CURSUS DEPARTEMENT DE MUSIQUES TRADITIONELLES Le mode de notation s'éffectue sur /20, la moyenne de validation d'un UV étant 10/20. 1er CYCLE Acquisitions

Plus en détail

Viole de gambe Luthier : Alain Beaudoin, 1991 Musée des Ursulines de Québec, Collection du Monastère des Ursulines de Québec

Viole de gambe Luthier : Alain Beaudoin, 1991 Musée des Ursulines de Québec, Collection du Monastère des Ursulines de Québec Viole de gambe Luthier : Alain Beaudoin, 1991 Musée des Ursulines de Québec, Collection du Monastère des Ursulines de Québec L es Ursulines de 1639, héroïnes trois mois durant sur une mer capricieuse et

Plus en détail

DÉBUTER LA MUSIQUE : ÉVEIL, INITIATION ET 1 er CYCLE

DÉBUTER LA MUSIQUE : ÉVEIL, INITIATION ET 1 er CYCLE Schéma d'orientation pédagogique de la musique avril 2008 FICHE PÉDAGOGIQUE A1 DÉBUTER LA MUSIQUE : ÉVEIL, INITIATION ET 1 er CYCLE Sommaire Introduction I L éveil musical Phase de développement des perceptions

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS

DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS «Icônes, voyages à travers les siècles. Aperçu d iconographies» Collections d IMAGOLIGNEA, galerie italienne de restauration d icônes anciennes.

Plus en détail

PEUT-ON VRAIMENT ENSEIGNER L ORAL? (QUELQUES NOTES SUR L ESPAGNE) Pilar Núñez-Delgado Universidad de Granada (España)

PEUT-ON VRAIMENT ENSEIGNER L ORAL? (QUELQUES NOTES SUR L ESPAGNE) Pilar Núñez-Delgado Universidad de Granada (España) PEUT-ON VRAIMENT ENSEIGNER L ORAL? (QUELQUES NOTES SUR L ESPAGNE) Pilar Núñez-Delgado Universidad de Granada (España) Pour commencer La maigre aptitude des enfants et des adolescents à s exprimer d une

Plus en détail

Evaluation des compétences et des connaissances des élèves

Evaluation des compétences et des connaissances des élèves REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Direction générale de l'enseignement obligatoire Service enseignement et évaluation DIRECTIVE D-DGEO-EP-01-17

Plus en détail

CAHORS. 318 rue du Président Wilson (LOT)

CAHORS. 318 rue du Président Wilson (LOT) CAHORS. 318 rue du Président Wilson (LOT) BANQUE DE FRANCE Sommaire Étude Documentation Illustrations NOTE COMPLÉMENTAIRE L'édifice n'a fait l'objet d'aucune autre étude que celle de Ghislaine Legrand

Plus en détail

Les débuts de l islam

Les débuts de l islam Les débuts de l islam PBQ : Comment la religion musulmane, l islam, est-elle elle née et comment a-t-elle donné naissance à une brillante civilisation, l Islam? islam : Ensemble des croyances et des pratiques

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3. Didier Louchet CPEM

QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3. Didier Louchet CPEM QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3 Didier Louchet CPEM Les textes officiels L éducation musicale s appuie sur des pratiques concernant la voix et l écoute : jeux vocaux,

Plus en détail

Pérou! Dossier Pédagogique

Pérou! Dossier Pédagogique Pérou! Dossier Pédagogique Notes professeurs et animateurs Pérou! Professeurs et animateurs 1 Introduction Cible Nous conseillons comme cible les jeunes de 10 à 12 ans, mais chaque enseignant ou animateur

Plus en détail

Règlement d études et d examens concernant la formation de musiciens et musiciennes d Eglise non professionnels

Règlement d études et d examens concernant la formation de musiciens et musiciennes d Eglise non professionnels Règlement d études et d examens concernant la formation de musiciens et musiciennes d Eglise non professionnels du 23 novembre 2005 La commission d examens de musique d Eglise et la direction de l Ecole

Plus en détail

Les débuts du judaïsme

Les débuts du judaïsme Les débuts du judaïsme Introduction : Les Hébreux sont un peuple du Moyen-Orient qui s installe en Canaan vers 1200 A.J.C. C est au VIIIème siècle A.J.C. que les premiers livres de la Bible Hébraïque sont

Plus en détail

ÉTATS GÉNÉRAUX SUR LA SITUATION ET L AVENIR DE LA LANGUE FRANÇAISE AU QUÉBEC

ÉTATS GÉNÉRAUX SUR LA SITUATION ET L AVENIR DE LA LANGUE FRANÇAISE AU QUÉBEC ÉTATS GÉNÉRAUX SUR LA SITUATION ET L AVENIR DE LA LANGUE FRANÇAISE AU QUÉBEC LA POLITIQUE DE LA QUALITÉ DE LA COMMUNICATION DE L ÉCOLE DES HEC Mémoire soumis à la Commission des États généraux sur la situation

Plus en détail

Informatique et création littéraire

Informatique et création littéraire Informatique et création littéraire Jacopo BABONI-SCHILLINGI Jean-Pierre BALPE Littérature est synonyme de subjectivité, de génie. Qualités considérées comme la quintessence de l humain, à l opposé de

Plus en détail

Jazz, Improvisation, Chanson

Jazz, Improvisation, Chanson Jazz, Improvisation, Chanson Conservatoire MUSIQUE DANSE THÉÂTRE édition 2015 Conservatoire à Rayonnement Régional MUSIQUE DANSE THÉÂTRE Sommaire PRÉSENTATION DU CONSERVATOIRE P. 4 LE JAZZ CURSUS CONTENU

Plus en détail

Annexe I (Modifiée par les arrêtés des 10 juin 2003 et 14 juin 2004) MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE. Première année :

Annexe I (Modifiée par les arrêtés des 10 juin 2003 et 14 juin 2004) MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE. Première année : Classes préparatoires - nature des classes composant les classes préparatoires économiques et commerciales aux grandes écoles Arrêté du 23-03-1995 http://mentor.adc.education.fr/exl-doc/scanbo/resk9500106a.pdf

Plus en détail

ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE. [titre de la ressource]

ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE. [titre de la ressource] ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE [titre de la ressource] Titre 1 : Description : Domaine artistique 2 : Période historique :Primaire : Collège : Lycée : Thématique :Collège : Lycée

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

L Enlèvement Avant la Tribulation, La Grande Déception. http://www.islam-bible-prophecy.com/enlevement-eglise/

L Enlèvement Avant la Tribulation, La Grande Déception. http://www.islam-bible-prophecy.com/enlevement-eglise/ L Enlèvement Avant la Tribulation, La Grande Déception http://www.islam-bible-prophecy.com/enlevement-eglise/ QUATRE LUNES ROUGES COINCIDENT AVEC PESSAH ET SUKOT 2014-2015 2015 81 La Bible nous décrit

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES I. INTRODUCTION... 3 II. PIANO D'ACCOMPAGNEMENT...

TABLE DES MATIÈRES I. INTRODUCTION... 3 II. PIANO D'ACCOMPAGNEMENT... TABLE DES MATIÈRES I. INTRODUCTION... 3 II. PIANO D'ACCOMPAGNEMENT... 4 Les tons et demi-tons... 5 Les notes... 6 Différentes figures d'altérations... 7 La gamme majeure... 8 Le chiffrage des notes ou

Plus en détail

Support : n 1 : l'hymne Européen. Discussion autour des hymnes nationaux. Exemples de questions :

Support : n 1 : l'hymne Européen. Discussion autour des hymnes nationaux. Exemples de questions : Activité 1 Activité de découverte Matériel : nécessaire d'écoute collective (poste, enceintes...) environ 1 heure 30 Support : n 1 : l'hymne Européen - échanger, discuter (expression orale) - comparer

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09)

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09) Adoptée par le Conseil d'administration le 14 février 1985

Plus en détail

Travaux de recherche en histoire de l'art et archéologie - TRHAA. Guide d utilisation

Travaux de recherche en histoire de l'art et archéologie - TRHAA. Guide d utilisation Présentation Travaux de recherche en histoire de l'art et archéologie - TRHAA Guide d utilisation La base des "Travaux de recherche en histoire de l'art et archéologie (TRHAA)" recense l'ensemble des travaux

Plus en détail

L IFAC. Projet associatif. Le chant choral en partage, en dialogue et en action

L IFAC. Projet associatif. Le chant choral en partage, en dialogue et en action L IFAC Projet associatif Le chant choral en partage, en dialogue et en action Contexte La pratique du chant choral en France est caractérisée par une diversité remarquable héritée de sa trajectoire historique.

Plus en détail

Expression du sentiment religieux

Expression du sentiment religieux MUSIQUE, SPIRITUALITE ET SYMBOLES Expression du sentiment religieux Comment les arts rendent-ils compte du sentiment religieux? Bien loin d un mode d expression esthétique, la musique reste avant tout

Plus en détail

Cimetières israélites de Bordeaux

Cimetières israélites de Bordeaux Cimetières israélites de Bordeaux La Ville de Bordeaux possède trois cimetières israélites. Le cimetière du cours de la Marne et celui du cours de l Yser abritent les sépultures des familles appartenant

Plus en détail

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE Compétence Comprendre l importance de l Église dans la vie des hommes au Moyen Âge. Quelle impression te donne l église dans cette photographie, par rapport aux autres constructions?

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

Organisation de la formation Le Master (bac + 5) correspond à 4 semestres validés par l obtention de 120 ECTS*.

Organisation de la formation Le Master (bac + 5) correspond à 4 semestres validés par l obtention de 120 ECTS*. MASTER HISTOIRE : DYNAMIQUE DES SYSTÈMES INTERNATIONAUX. NÉGOCIER, COMMUNIQUER, ENTREPRENDRE À L'ÉPOQUE MODERNE ET CONTEMPORAINE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme := Master Domaine : Sciences humaines

Plus en détail

HIDA niveau 3ème 2013-2014. Présentation de l'histoire des Arts (HIDA)

HIDA niveau 3ème 2013-2014. Présentation de l'histoire des Arts (HIDA) HIDA niveau 3ème 2013-2014 Présentation de l'histoire des Arts (HIDA) Au collège, l enseignement de l Histoire des Arts s appuie sur trois piliers - les périodes historiques - les 6 domaines artistiques

Plus en détail

écriture composition, arrangement, orchestration

écriture composition, arrangement, orchestration écriture composition, arrangement, orchestration objectifs Le CNSMD de Lyon est un lieu de formation pour les jeunes artistes se destinant aux métiers référencés de la musique et de la danse. En ce qui

Plus en détail

Progression en éducation musicale au cycle 3

Progression en éducation musicale au cycle 3 Progression en éducation musicale au cycle 3 BO n 3 du 19 juin 2008 : «à la fin du cycle 3, l'élève est capable de: Interpréter de mémoire une chanson ; participer avec exactitude à un jeu rythmique ;

Plus en détail

Dossier thématique n 3

Dossier thématique n 3 ssier thématique n 3 Fréquence et musique Auteur : Jean-François RÉCOCHÉ ssier thématique n 3 Fréquence et musique Page 1 ssier thématique Sommaire n 3 Le propos de ce dossier n'est pas de donner un cours

Plus en détail

Plan d'études romand

Plan d'études romand Plan d'études romand ARTS - Musique - Cycle 3 Précisions VS Précisions annuelles - Indications pédagogiques DECS / SE - mai 2011-1 - PER > ARTS > MUSIQUE > EXPRESSION ET REPRESENTATION > 3E CYCLE A 31

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

Comment les Arabes musulmans ont-ils conquis un si grand empire? I- La conquête de la Syrie-Palestine (636-638) et la diffusion de l islam.

Comment les Arabes musulmans ont-ils conquis un si grand empire? I- La conquête de la Syrie-Palestine (636-638) et la diffusion de l islam. LES DÉBUTS DE L ISLAM Qu est-ce que l Islam? A quelle civilisation a-t-il donné naissance? CAPACITÉS : - Présenter un document (le situer dans le temps et dans le contexte) - Relever des informations dans

Plus en détail

Qu est-ce qu être fou? Aujourd hui encore il est très difficile, voire impossible,

Qu est-ce qu être fou? Aujourd hui encore il est très difficile, voire impossible, Introduction Qu est-ce qu être fou? Aujourd hui encore il est très difficile, voire impossible, d apporter une réponse exhaustive. Il s agit d un concept vague, imprécis, et le terme de folie est facilement

Plus en détail

La common law et le droit civil Ressource pour les enseignants

La common law et le droit civil Ressource pour les enseignants La common law et le droit civil Ressource pour les enseignants Objectifs d'apprentissage Présenter les principales différences entre les traditions juridiques de la common law et du droit civil. Développer,

Plus en détail

LIVRET ENSEIGNANT EVALUATION DE LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE ET DE LA COMPREHENSION ORALE EN GS

LIVRET ENSEIGNANT EVALUATION DE LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE ET DE LA COMPREHENSION ORALE EN GS LIVRET ENSEIGNANT Afin d organiser le bilan de santé obligatoire de la 6 ème année, l enseignant signale au médecin de l Education nationale, les élèves qui lui semblent avoir des difficultés d apprentissage

Plus en détail

SUJET D ÉTUDE : VOYAGES ET DÉCOUVERTES XVI XVIII. Situation 1 : Christophe Colomb et la découverte de l Amérique

SUJET D ÉTUDE : VOYAGES ET DÉCOUVERTES XVI XVIII. Situation 1 : Christophe Colomb et la découverte de l Amérique Magali JUBERIAS Pierre GIMARD L.P. L. de Vinci MONTPELLIER SUJET D ÉTUDE : VOYAGES ET DÉCOUVERTES XVI XVIII Situation 1 : Christophe Colomb et la découverte de l Amérique Problématique : Quelles sont les

Plus en détail

"Children and Childhood in Western Societies since 1500" et "The Children of the Poor" H. Cunningham

Children and Childhood in Western Societies since 1500 et The Children of the Poor H. Cunningham Séminaire: "L'enfant travailleur" "Children and Childhood in Western Societies since 1500" et "The Children of the Poor" H. Cunningham Hugh Cunningham est professeur d'histoire sociale à l'université de

Plus en détail

L écoute ritualisée au cycle 3

L écoute ritualisée au cycle 3 L écoute ritualisée au cycle 3 Documents d application des programmes La sensibilité, l imagination, la création Éducation artistique école élémentaire Ministère de la Jeunesse, de l Éducation nationale

Plus en détail

Exercices techniques pour psaltérion ou cithare à accords. Pas à pas. Seconde entre deux doigts. Catherine Weidemann Éditions Psalmos

Exercices techniques pour psaltérion ou cithare à accords. Pas à pas. Seconde entre deux doigts. Catherine Weidemann Éditions Psalmos 1 Seconde entre deux doigts Exercices techniques pour psaltérion ou cithare à accords Pas à pas Catherine Weidemann Éditions Psalmos Pas à pas, la technique instrumentale se construit avec patience et

Plus en détail

En 1959, au terme de quatre années de reconstruction, l institution réintégra son site d origine. En 1961, elle passa sous la tutelle du ministère de

En 1959, au terme de quatre années de reconstruction, l institution réintégra son site d origine. En 1961, elle passa sous la tutelle du ministère de L institution Inaugurée en 1928 sur un terrain cédé par l Etat espagnol à la France, sur le futur campus de l Université Complutense, la Casa de Velázquez est une institution publique qui a accueilli depuis

Plus en détail

CELLULE ÉTUDES ET STATISTIQUES

CELLULE ÉTUDES ET STATISTIQUES CELLULE ÉTUDES ET STATISTIQUES GUIIDE D''UTIILIISATIION - SYSTEME D''INFORMATIION GEOGRAPHIIQUE 31 Mise à jour : 05/08/2015 La Caisse d'allocations Familiales de Haute-Garonne souhaite partager des informations

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU PIANO

PLAN D ÉTUDES DU PIANO PLAN D ÉTUDES DU PIANO INTRODUCTION La formation permet aux élèves d acquérir progressivement une autonomie musicale et instrumentale liée au développement artistique de leur personnalité à travers la

Plus en détail

La Création d une bibliothèque virtuelle en yiddish

La Création d une bibliothèque virtuelle en yiddish La Création d une bibliothèque virtuelle en yiddish Natalia Krynicka Pourquoi est-ce si important de créer une bibliothèque virtuelle en yiddish d une envergure mondiale? Prenons un chercheur italien qui

Plus en détail

Morphosyntaxe de l'interrogation en conversation spontanée : modélisation et évaluations

Morphosyntaxe de l'interrogation en conversation spontanée : modélisation et évaluations U Université dumaine Faculté des Lettres, Langues et Sciences humaines Morphosyntaxe de l'interrogation en conversation spontanée : modélisation et évaluations Carole Lailler 1 L interrogation : une modalité

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION MUSICALE. Conservatoire Régional du Grand Nancy. 1 er CYCLE

PROGRAMME DE FORMATION MUSICALE. Conservatoire Régional du Grand Nancy. 1 er CYCLE PROGRAMME DE FORMATION MUSICALE au Conservatoire Régional du Grand Nancy 1 er CYCLE Formation Musicale 1 er cycle 1 ère année CHANT Lecture en sur partition faisant apparaître la partie piano mesure à

Plus en détail

La naissance de l Islam

La naissance de l Islam La naissance de l Islam Au VIIème siècle, l Arabie est peuplée de polythéistes, de juifs et de chrétiens. Vers 610, un marchand nommé Mohammed ou Mahomet prêche une nouvelle religion : l islam. Cette religion

Plus en détail

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Sondage auprès de la population résidente du Luxembourg du 21 au 27 novembre conférence de presse du 5 décembre 2013 Enquête auprès de

Plus en détail

REMERCIEMENTS : CREDITS:

REMERCIEMENTS : CREDITS: REMERCIEMENTS : Le Centre de lecture et d'écriture remercie le Ministère des affaires culturelles direction Montréal - aide aux organismes en matière de patrimoine - pour son soutien financier. CREDITS:

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah»

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier de presse Reprenant et complétant l exposition «Les Juifs de France dans la Shoah», réalisée en 2012 par l ONAC et le Mémorial de la Shoah, cette

Plus en détail

ORA 1531 Phonétique clinique. Phonétique et troubles de la communication

ORA 1531 Phonétique clinique. Phonétique et troubles de la communication ORA 1531 Phonétique clinique Phonétique et troubles de la communication Plan du cours Représentation des troubles Transcription phonétique Analyses acoustiques Méthodes d intervention basées sur la phonétique

Plus en détail

Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat : 081/33.44.84 Accompagnement.recherche@spw.wallonie.be. Guide pratique pour les études de faisabilité

Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat : 081/33.44.84 Accompagnement.recherche@spw.wallonie.be. Guide pratique pour les études de faisabilité Direction générale opérationnelle Économie, Emploi et Recherche Département du Développement technologique Direction de l Accompagnement de la Recherche Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat :

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

QUESTION 88. Enregistrement international des marques

QUESTION 88. Enregistrement international des marques QUESTION 88 Annuaire 1985/III, page 289 Comité Exécutif de Rio de Janeiro, 13-18 mai 1985 Q88 QUESTION Q88 Résolution L'AIPPI: 1. Prend note du travail fait par le Comité des Experts de l'ompi concernant

Plus en détail

LES STATISTIQUES DE L'ETAT-CIVIL ET DES RECENSEMENTS EN FRANCE ET LEUR CONTRIBUTION A L'ANALYSE DES COMPORTEMENTS FAMILIAUX

LES STATISTIQUES DE L'ETAT-CIVIL ET DES RECENSEMENTS EN FRANCE ET LEUR CONTRIBUTION A L'ANALYSE DES COMPORTEMENTS FAMILIAUX LES STATISTIQUES DE L'ETAT-CIVIL ET DES RECENSEMENTS EN FRANCE ET LEUR CONTRIBUTION A L'ANALYSE DES COMPORTEMENTS FAMILIAUX Jean-Claude LABAT et Michel de SABOULIN (Institut National de la Statistique

Plus en détail

L'évaluation par compétences : comment communiquer? Malek Bouzid, professeur d histoire-géographie, collège «Les garrigues» Rognes (13)

L'évaluation par compétences : comment communiquer? Malek Bouzid, professeur d histoire-géographie, collège «Les garrigues» Rognes (13) L'évaluation par compétences : comment communiquer? Malek Bouzid, professeur d histoire-géographie, collège «Les garrigues» Rognes (13) Description du dispositif Durant l'année scolaire, les élèves sont

Plus en détail

Les passés du Larzac : page 2 Recherches de terrain de Jean-Noël Pelen : page 4

Les passés du Larzac : page 2 Recherches de terrain de Jean-Noël Pelen : page 4 Les passés du Larzac : page 2 Recherches de terrain de Jean-Noël Pelen : page 4 Page 1 Les passés du Larzac Le corpus sonore est constitué de 17 enquêtes, 3 enregistrements sonores édités et 3 émissions

Plus en détail

LICENCE ARCHEOLOGIE. skin.:program_main_bloc_presentation_label. skin.:program_main_bloc_objectifs_label. Mention : Histoire de l'art et archéologie

LICENCE ARCHEOLOGIE. skin.:program_main_bloc_presentation_label. skin.:program_main_bloc_objectifs_label. Mention : Histoire de l'art et archéologie LICENCE ARCHEOLOGIE Mention : Histoire de l'art et archéologie skin.:program_main_bloc_presentation_label L enseignement de la licence est fondé sur une spécialisation progressive au cours des trois années

Plus en détail

Esabac Histoire/Geschichte

Esabac Histoire/Geschichte Esabac Histoire/Geschichte Cour d'histoire en langue française première année andrea.gilardoni@istruzione.it La Méditerranée au XII siècle e Carrefour de trois civilisations II (4) - L'islam 4. l'islam

Plus en détail

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Descriptif de la Bourse: Ce programme autrefois appelé «Fulbright

Plus en détail

À côté de ces trois formules mélodiques principales, plusieurs éléments mélodiques secondaires, présents dans notre corpus, peuvent avoir une

À côté de ces trois formules mélodiques principales, plusieurs éléments mélodiques secondaires, présents dans notre corpus, peuvent avoir une POSITION DE THÈSE Cette thèse se propose d examiner les divers aspects du langage musical et des composantes du style pianistique de Rachmaninov, en prenant soin de relever pour chaque paramètre étudié,

Plus en détail

Livret d'observations

Livret d'observations Livret d'observations Fin du cycle I - apprentissages premiers Nom : Prénom : Date de naissance : Entré(e) au Jardin d'enfants le : 21 rue Vauban- 67000 Strasbourg- tel/fax : 03.88.61.75.25 1 / 15 Présentation

Plus en détail

COMPTE RENDU COLLOQUE «LA CRÉATION, ACTEURS, OBJETS, CONTEXTES»

COMPTE RENDU COLLOQUE «LA CRÉATION, ACTEURS, OBJETS, CONTEXTES» COMPTE RENDU COLLOQUE «LA CRÉATION, ACTEURS, OBJETS, CONTEXTES» Organisé par l Agence Nationale de la Recherche en partenariat avec l Institut National de l Art et le ministère de la Culture et de la Communication,

Plus en détail

Livret de formation. appartenant à : Livret de formation - Ecole Ouverte Ange Guépin 4 Chemin du Relais 44000 NANTES

Livret de formation. appartenant à : Livret de formation - Ecole Ouverte Ange Guépin 4 Chemin du Relais 44000 NANTES Livret de formation appartenant à : Pour parler 1.1 JE SUIS CAPABLE DE : 1.1.1 parler efficacement devant la classe. 1.1.2 parler efficacement devant l'école. 1.2.1 écouter. 1.2.2 poser des questions.

Plus en détail

Rappels sur l Antiquité («conducteur» pour les enseignants).

Rappels sur l Antiquité («conducteur» pour les enseignants). Rappels sur l Antiquité («conducteur» pour les enseignants). J utilise avec les élèves le manuel CE2 Histoire Géographie édité par Les ateliers Hachette (j adore cette collection). Les illustrations ci

Plus en détail

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Bien accueillir les enfants et leurs parents est une des clefs essentielle, pour qu à l école maternelle,

Plus en détail

Électricité statique. Introduction. Quelques étapes historiques importantes

Électricité statique. Introduction. Quelques étapes historiques importantes Électricité statique Introduction L'électricité statique peut apparaître comme peu importante de nos jours en regard de l'électrodynamique mais cette dernière a été précédée historiquement par l'observation

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

Cérémonie d ouverture Vendredi 21 août 2015 18h. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez

Cérémonie d ouverture Vendredi 21 août 2015 18h. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez 38 ème Festival de Cinéma de Douarnenez Cérémonie d ouverture Vendredi 21 août 2015 18h Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Mesdames, Messieurs, A l'ouverture de cette 38 ème édition

Plus en détail

CAHIER DE PROGRAMME TECHNOLOGIE DE L ÉLECTRONIQUE : TÉLÉCOMMUNICATION (243.BA)

CAHIER DE PROGRAMME TECHNOLOGIE DE L ÉLECTRONIQUE : TÉLÉCOMMUNICATION (243.BA) CAHIER DE PROGRAMME TECHNOLOGIE DE L ÉLECTRONIQUE : TÉLÉCOMMUNICATION (243.BA) DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pour obtenir un diplôme d études collégiales, vous devez avoir satisfait aux trois conditions

Plus en détail

Formation pour l obtention du Certificat de direction de musique (CDM) (en remplacement du Type B)

Formation pour l obtention du Certificat de direction de musique (CDM) (en remplacement du Type B) En collaboration avec la Hochschule der Künste Bern Hochschule Luzern - Musik Haute Ecole de Musique Lausanne Formation pour l obtention du Certificat de direction de musique (CDM) (en remplacement du

Plus en détail

Moresnet Neutre ❿ 23. Sur les traces d'un produit artificiel de la politique

Moresnet Neutre ❿ 23. Sur les traces d'un produit artificiel de la politique Route 2 ❿ 22 Moresnet Neutre ❿ 23 Sur les traces d'un produit artificiel de la politique Pendant plus de cent ans, Moresnet Neutre fut le quatrième état de la région frontalière. La Calamine (en allemand

Plus en détail

NOMBRES ET CALCULS GS-CP-CE1-CE2

NOMBRES ET CALCULS GS-CP-CE1-CE2 LES TRACES ECRITES NOMBRES ET CALCULS GS-CP-CE1-CE2 DSDEN 58 Groupe départemental science Traces écrites «nombres et calculs» de la GS au CE2. 2013 1 / 54 L apprentissage des mathématiques, des sciences

Plus en détail

LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS

LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS Nelly GOUIDER En, chaque personne résidant sur le territoire métropolitain a effectué en moyenne près de six voyages à plus de kilomètres de son domicile au cours

Plus en détail

A propos des travaux d'emilia Ferreiro (D'après Roland Goigoux)

A propos des travaux d'emilia Ferreiro (D'après Roland Goigoux) A propos des travaux d'emilia Ferreiro (D'après Roland Goigoux) Objet de la recherche d'emilia Ferreiro : Montrer que les enfants qui débutent leur scolarité primaire construisent leur savoir "lire-écrire"

Plus en détail

Les religieuses Augustines de l'hôtel-dieu et leur passage à l'hôpital Boucicaut* (1897-1975)

Les religieuses Augustines de l'hôtel-dieu et leur passage à l'hôpital Boucicaut* (1897-1975) Les religieuses Augustines de l'hôtel-dieu et leur passage à l'hôpital Boucicaut* (1897-1975) par le professeur André MEYER Le 1 er octobre 1975, les religieuses quittaient définitivement l'hôpital Boucicaut,

Plus en détail

Fanny REBILLARD Master 2 Musique et musicologie Paris Sorbonne 2012-2013 Symphonie pour un homme seul : Prosopopée 1 Pierre Schaeffer, Pierre Henry

Fanny REBILLARD Master 2 Musique et musicologie Paris Sorbonne 2012-2013 Symphonie pour un homme seul : Prosopopée 1 Pierre Schaeffer, Pierre Henry Fanny REBILLARD Master 2 Musique et musicologie Paris Sorbonne 2012-2013 Symphonie pour un homme seul : Prosopopée 1 Pierre Schaeffer, Pierre Henry Cette pièce de Pierre Schaeffer et Pierre Henry est le

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain Objectif de la formation Ce master propose une formation de haut niveau en histoire moderne et contemporaine. Il a pour objectif

Plus en détail

Bibliothèque nationale de France L Oréal Fondation d entreprise

Bibliothèque nationale de France L Oréal Fondation d entreprise L Oréal Fondation d entreprise Bourse de recherche sur l art de l être et du paraître 2011-2012 Date limite de dépôt de dossier de candidature : le 30 mars 2011 Pour toutes informations complémentaires

Plus en détail

GUIDE DES DROITS D'AUTEUR À L'USAGE DES ENSEIGNANTS ET CHERCHEURS

GUIDE DES DROITS D'AUTEUR À L'USAGE DES ENSEIGNANTS ET CHERCHEURS Université Catholique de Louvain GUIDE DES DROITS D'AUTEUR À L'USAGE DES ENSEIGNANTS ET CHERCHEURS Prof. Mireille Buydens 2 INTRODUCTION Enseigner ou poursuivre des recherches, quel qu'en soit le domaine,

Plus en détail

aux XVIe-XVIIe siècles?

aux XVIe-XVIIe siècles? LES BOULEVERSEMENT CULTURELS ET INTELLECTUELS AUX XVIe-XVIIe Siècles. Fiche d objectifs Quelle est la nouvelle vision de l homme et du monde p112/113 Christophe Colomb découvre l Amérique aux XVIe-XVIIe

Plus en détail

LE PELERINAGE A SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE

LE PELERINAGE A SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE LE PELERINAGE A SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE Quel est le sens du pèlerinage? Le pèlerinage est une dévotion commune à plusieurs religions, consistant à partir de chez soi afin de prendre de la distance

Plus en détail

RAPPORT DE JURY EXAMEN PROFESSIONNEL POUR L'ACCES AU GRADE D INGENIEUR(E) DE RECHERCHE HORS CLASSE

RAPPORT DE JURY EXAMEN PROFESSIONNEL POUR L'ACCES AU GRADE D INGENIEUR(E) DE RECHERCHE HORS CLASSE Secrétariat général Service des ressources humaines Sous-direction des politiques de ressources humaines et des relations sociales Département du recrutement, de la mobilité et de la formation Pôle recrutement

Plus en détail

Qui est le roi? LA REVOLUTION EN IMAGES. (Eléments de repérage pour comprendre la Révolution francaise en classe de quatrième)

Qui est le roi? LA REVOLUTION EN IMAGES. (Eléments de repérage pour comprendre la Révolution francaise en classe de quatrième) LA REVOLUTION EN IMAGES (Eléments de repérage pour comprendre la Révolution francaise en classe de quatrième) Qui est le roi? GENDRY Mickael, collège Le Volozen, Quintin, Côtes d'armor. Consigne n 1: Qui

Plus en détail

FONDAMENTAUX DU CAMPUS CONDORCET

FONDAMENTAUX DU CAMPUS CONDORCET FONDAMENTAUX DU CAMPUS CONDORCET Conclusions du séminaire des 2 et 3 septembre 2010 Ce séminaire a porté principalement, mais non exclusivement, sur les questions ayant trait aux espaces de recherche et

Plus en détail

VISUALISATION EN TEMPS RÉEL PERSPECTIVES À POINT DE VUE MOBILE

VISUALISATION EN TEMPS RÉEL PERSPECTIVES À POINT DE VUE MOBILE 167 VISUALISATION EN TEMPS RÉEL DE J. SAPALY On sait que l'exploration visuelle consiste en une succession de fixations du regard, séparées par des mouvements oculaires saccadés, chaque fixation amenant

Plus en détail

Volume horaire enseigné : 48h Nombre de crédits ECTS : 6

Volume horaire enseigné : 48h Nombre de crédits ECTS : 6 Numéro de l UE UFD11 Nom complet de l UE Espagnol Langue S1 Nom du responsable de l UE et adresse électronique Pierre Labertit, pierre.labertit@univ-nancy2.fr; Stéphane Oury, oury@univ-metz.fr Semestre

Plus en détail

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Robert Gagnon

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Robert Gagnon Compte rendu Ouvrage recensé : The Master Spirit of the Age Canadian Engineers and the Politics of Professionalism. 1887-1922, J. Rodney Millard, Toronto, University of Toronto Press, 1988. Pp 229. par

Plus en détail

Scénario pédagogique :

Scénario pédagogique : Scénario pédagogique : Titre du scénario : Lecture découverte au CP Domaine des programmes : Lire Objectifs pédagogiques : favoriser la découverte de textes en autonomie en privilégiant la différenciation;

Plus en détail

QUESTIONNAIRE NE PAS ÉCRIRE SUR CE DOCUMENT PHYSIQUE. Phy-5041-2 (PARTIE 2) PRÉTEST A

QUESTIONNAIRE NE PAS ÉCRIRE SUR CE DOCUMENT PHYSIQUE. Phy-5041-2 (PARTIE 2) PRÉTEST A PHYSIQUE Phy-5041-2 (PARTIE 2) PRÉTEST A QUESTIONNAIRE NE PAS ÉCRIRE SUR CE DOCUMENT Version du 2 juin 2003 Rédigé par Denise Goulet-Martin martin.denise@csdgs.qc.ca 1. Complétez le schéma en indiquant

Plus en détail