Automation Engine. Exemples. Version: Date: Automic Software GmbH

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Automation Engine. Exemples. Version: 9.12.0. Date: 2015-03. Automic Software GmbH"

Transcription

1 Automation Engine Exemples Version: Date: Automic Software GmbH

2 ii Copyright Copyright La marque Automic et le logo Automic sont des marques déposées appartenant à Automic Software GmbH (Automic). L'utilisation de toutes les marques déposées nécessite une autorisation explicite écrite et est soumise aux conditions de la licence. Les logiciels et/ou le programme sont la propriété protégée de la société Automic. L'accès et l'utilisation de ces derniers sont soumis à des conditions de licence devant être approuvées par écrit. Les logiciels et/ou le programme sont également protégés par des droits de reproduction par des contrats internationaux ainsi que par les lois nationales et internationales. Un accès et/ou une utilisation non autorisés peuvent entraîner des poursuites civiles et pénales. La copie non autorisée et d'autres formes de reproduction partielle ou totale, la décompilation, la reproduction, la modification, ou le développement de produits dérivés du logiciel sont strictement interdits. Le non-respect de ces conditions peut entraîner des poursuites pénales. Sous réserve de modifications. Aucune responsabilité ne sera acceptée pour toute modification, omission, erreur d'impression ou de production. Toute reproduction, totale ou partielle, est strictement interdite. Copyright Automic Software GmbH. Tous droits réservés.

3 Automation Engine iii Table des matières 1 Résumé Niveau débutant Niveau avancé 1 2 Dialogue de saisie dynamique pour l'activation de Jobs Exemple Définition d'un masque de saisie Objet script Job Windows Résultat 8 3 Contrôle du comportement de Transfert de Fichier par le biais de conditions dans un Workflow Exemple Résultat 13 4 Exécution d'un MBean Exemple 14 5 Remplissage d'un Groupe Calendrier Exemple 16 6 Alerte avec texte du message variable Exemple 21 7 Affichages à l'aide du Cockpit Exemple 24 8 Maintenance de la base de données avec options Exemple 28 9 Définir un statut de fin à cause du contenu d'un rapport Exemple Détermination du message et du numéro de l'erreur Exemple Réaction à des Evènements externes Exemple Synchronisation de Tâches actives Exemple 40 Glossaire 43

4 1 Chapter 1 Résumé 1 Résumé Ce chapitre contient des exemples expliquant les applications des scripts à l'aide de scripts et d'illustrations. A partir du Service Pack 2 de la version 9.00A, les objets prédéfinis sont préparés au moyen de conteneurs Transport. Vous trouverez une liste de ces Objets dans le document Run Book Templates. Chaque exemple explique le déroulement et apporte les informations suivantes : Objectif - Brève description du but de l'exemple. Objets utilisés - Types d'objet apparaissant dans l'exemple. Scripts utilisés - Nom des instructions et des fonctions de script utilisées. Attention : chaque description de script (voir le manuel de l'utilisateur) doit comporter un lien vers les exemples dans lesquels il apparaît. Vous pouvez donc trouver rapidement un exemple de l'application recherchée. Nous vous conseillons d'étudier les chapitres d'introduction "Premières étapes" et "Script - Introduction" avant de poursuivre la lecture de ce chapitre. Ils apportent les connaissances de base nécessaires pour mieux comprendre les exemples, ainsi que les documents liés Niveau débutant Exemple Alerte avec texte du message variable Affichages à l'aide du Cockpit Maintenance de la base de données avec options Description La notification par objet Alerte doit comprendre un texte dépendant de la Tâche qui l'appelle. Certaines informations sur le statut de l'agent et l'espace disque actuel de la machine s'affichent dans un Cockpit. L'archivage de la base de données UC4 doit être automatisé dans un Workflow. L'Utilisateur peut en entrer la configuration correspondante dans une boîte de dialogue Niveau avancé Exemple Description

5 Automation Engine 2 Dialogue de saisie dynamique pour l'activation de Jobs Contrôle du comportement de Transfert de Fichier par le biais de conditions dans un Workflow Exécution d'un MBean Création d'un masque de saisie permettant de sélectionner un ou plusieurs Agents sur lesquels un Job doit être exécuté. Les Agents qui peuvent être sélectionnés sont déterminés de façon dynamique à partir de la base de données UC4 lors de l'exécution. Un Transfert de Fichier doit être lancé via un Workflow. Il faut pour cela vérifier dans le Workflow s'il existe des fichiers source et cible et si les actions correspondantes sont activées. Le résultat de l'exécution d'un MBean doit être transféré pendant le traitement.

6 3 Chapter 1 Résumé Remplissage d'un Groupe Calendrier Définir un statut de fin à cause du contenu d'un rapport Détermination du message et du numéro de l'erreur Réaction à des Evènements externes Synchronisation de Tâches actives Un script charge les données des jours fériés allemands dans un objet calendrier. De nombreuses clés permettent une application universelle dans vos objets et, par conséquent, les entrées manuelles ne sont plus nécessaires. Le contenu précis d'un rapport de Job doit être analysé lorsque le statut final est défini en fonction du résultat. En cas d'erreur, le texte du message et le numéro correspondants doivent être demandés et transmis par e- mail. Lorsqu'un Evènement SAP est déclenché dans le système UC4, il doit s'afficher pour que l'utilisateur puisse y réagir. Les Jobs déjà actifs doivent être synchronisés manuellement.

7 Automation Engine 4 2 Dialogue de saisie dynamique pour l'activation de Jobs Objectif : Création d'un masque de saisie permettant de sélectionner un ou plusieurs Agents sur lesquels un Job doit être exécuté. Les Agents qui peuvent être sélectionnés sont déterminés de façon dynamique à partir de la base de données UC4 lors de l'exécution. De plus, un objet Queue et une commande du système d'exploitation doivent être définis dans le dialogue de saisie. Vous pouvez pour cela définir en toute confiance dans le dialogue de saisie la commande du système d'exploitation à exécuter et les ordinateurs sur lesquels elle doit l'être. Objets utilisés : PromptSet, Script, Job (Windows), Variable (interne SQL) Eléments de script utilisés: :SET, :PSET, :WHILE :ENDWHILE, :IF :ELSE :ENDIF, LENGTH, SYS_ HOST_ALIVE, ACTIVATE_UC_OBJECT, :PRINT, :DATA, :PUT_ATT Prérequis : Vous devez créer et utiliser des Variables propres à SQL (privilège et paramètre SQLVAR_ INTERNAL = Y dans la Variable UC4 UC_SYSTEM_SETTINGS requis) Cet exemple explique l'utilisation des objets PromptSet, des objets Variables dynamiques, des Variables prédéfinies et des tableaux de script. 2.1 Exemple La saisie des valeurs définies par l'utilisateur s'effectue via un objet PromptSet appelé via un objet script. Les objets Queue pouvant être sélectionnés et les Agents Windows sont recherchés dans la base de données UC4 à l'aide des objets Variables du type SQL interne. Après l'envoi du dialogue PromptSet, un Job est lancé sur chacun des Agents choisis Définition d'un masque de saisie Les objets PromptSet représentent un masque de saisie défini par l'utilisateur ; ils sont appelés via des objets activables. Les éléments d'un objet PromptSet permettent de saisir ou de sélectionner les valeurs, les valeurs autorisées ou sélectionnables étant issues d'un objet Variable (= Variable de référence). Ainsi, les objets Variables de référence doivent tout d'abord être créés : Créez deux objets Variables du type SQLI: VARA.SQLI.AGENT et VARA.SQLI.QUEUE. L'avantage des objets Variables du type SQL interne réside dans le fait que les valeurs sont déterminées de façon dynamique à partir de la base de données pendant l'exécution. Les valeurs actuelles sont ainsi toujours affichées dans l'élément PromptSet. Lorsqu'un nouvel Agent est ajouté, par exemple, il est automatiquement affiché lors de l'appel suivant du masque de saisie. Vous pouvez également naturellement utiliser des Variables statiques dont le contenu peut toutefois être géré manuellement. Une des Variables lit tous les Agents Windows, l'autre lit tous les objets Queue du Client actuel à partir de la base de données UC4. Ajoutez les instructions SQL suivantes dans les objets Variables si vous voulez utiliser une base de données MS SQL Server : VARA.SQLI.AGENT : select OH_Name from oh where oh_otype='host' and OH_HostAttrTypeDst='WINDOWS' order

8 5 Chapter 2 Dialogue de saisie dynamique pour l'activation de Jobs by OH_Name VARA.SQLI.QUEUE : select OH_Name from oh where oh_otype='queue' and OH_Client=&$CLIENT# and OH_ RefIdnr = '0' order by OH_Name Les instructions SQL doivent être modifiées en conséquence pour une autre base de données (Oracle ou DB2). Vérifiez ensuite les instructions SQL à l'aide de la fonction "Prévisualisation". Si les valeurs sont affichées sans erreur, les instructions fonctionnent. La Variable &$CLIENT# est une Variable prédéfinie qui est remplacée lors de l'exécution par le numéro du Client UC4 actuel. Pour résoudre cette Variable, le paramètre VAR_SECURITY_LEVEL = 1 (ou 2 ou 3) au moins est nécessaire dans la Variable UC4 UC_SYSTEM_SETTINGS. Créez ensuite un nouvel objet PromptSet avec le nom : PRPT.AGENT Ouvrez l'objet et allez dans l'onglet Designer. Vous pouvez maintenant déplacer les éléments PromptSet souhaités de la droite vers le milieu à l'aide de la fonction Glisser-déposer. Dans notre exemple, nous devons utiliser les éléments PromptSet suivants avec les propriétés citées: Eléments Description Propriétés

9 Automation Engine 6 Zone de texte Check-list Champ combiné Zone de texte Pour le nom du Job (prédéfini dans notre exemple) Permet de sélectionner un ou plusieurs Agents Windows Permet de sélectionner un objet Queue Saisie d'une commande de système d'exploitation Référence des données : UC_ DATATYPE_STRING Valeur requise Nom de Variable : Job# Légende : Job Verrouillé Valeur par défaut : JOBS.WIN.PROMPT Référence des données : VARA.SQLI.AGENT Valeur requise Sélection multiple, tableau Nom de Variable : agent# Légende : Agent Référence des données : VARA.SQLI.AGENT Nom de Variable : queue# Légende : Queue Valeur par défaut : &$QUEUE# (queue de l'objet script) Référence des données : UC_ DATATYPE_STRING (standard) Valeur requise Nom de Variable : jcl# Légende : JCL Valeur par défaut : dir C:\

10 7 Chapter 2 Dialogue de saisie dynamique pour l'activation de Jobs Objet script L'objet script permet d'appeler l'objet PromptSet, de lire ses valeurs et d'activer les Jobs. Créez un nouvel objet script: SCRI.START.JOBS Ouvrez l'objet et allez dans l'onglet "Variables & Prompts". Sous "PromptSets", sélectionnez l'objet PromptSet précédemment créé PRPT.AGENT. Si vous le souhaitez, vous pouvez écraser ici les valeurs standard des éléments PromptSet. Accédez à l'onglet Script et ajoutez les lignes suivantes : :SET&LEN# = LENGTH(&AGENT[]) :WHILE &LEN# > 0 : PSET&HOST# = &AGENT[&LEN#] : IFSYS_HOST_ALIVE(&HOST#) = "Y" : SET&RET# = ACTIVATE_UC_OBJECT(&JOB#,,,,,PASS_VALUES,&queue#,"&JOB#_ &HOST#") : P"Lance le Job &JOB# sur l'agent &HOST# avec le RunID &RET#" : ELSE : P"L'Agent &HOST# est inactif!" : ENDIF : SET&LEN# = &LEN# - 1 :ENDWHILE Ce script permet de déterminer combien d'agents ont été sélectionnés dans l'objet PromptSet. Les noms des Agents sont ensuite lus à partir du tableau du script. Si l'agent est actif, le Job Windows est lancé. Pour différencier les exécutions du Job dans les statistiques, un alias est utilisé pour les exécutions. Il se compose des noms du Job et de l'agent. Exemple : JOBS.WIN.PROMPT_WIN Job Windows Créez un objet Job Windows avec le nom ci-après: JOBS.WIN.PROMPT Ouvrez le Job et saisissez dans l'onglet Attribut un objet Login qui fonctionne pour tous les Agents Windows. Accédez ensuite à l'onglet "Pré-traitement" et ajoutez les lignes suivantes: : PUT_ATT HOST = &HOST# L'Agent qui a été transmis par l'objet script au moyen d'une Variable d'objet est ainsi activé de façon dynamique lors de l'exécution. Les lignes suivantes sont requises dans l'onglet Script pour exécuter la commande Windows définie par l'utilisateur : :DATA&jcl# retcode=%errorlevel%" NOT %ERRORLEVEL% == 0 goto :retcode"

11 Automation Engine Résultat L'objet script doit être lancé pour appeler la boîte de dialogue de saisie. Sélectionnez l'agent souhaité et un objet Queue. Saisissez dans le champ "JCL" une commande Windows qui doit être exécutée sur les ordinateurs de l'agent sélectionné. Dans ce cas, le Job JOBS.WIN.PROMPT est lancé dans la queue CLIENT_QUEUE sur les Agents WIN01, WIN02 et WIN03. La liste des fichiers de C:\ est demandée sur les ordinateurs de ces Agents. Vous pouvez ainsi exécuter rapidement et simplement des commandes définies par l'utilisateur sur plusieurs ordinateurs. s

12 9 Chapter 3 Contrôle du comportement de Transfert de Fichier par le biais de conditions dans un 3 Contrôle du comportement de Transfert de Fichier par le biais de conditions dans un Workflow Objectif : Un Transfert de Fichier doit être lancé via un Workflow. Il faut pour cela vérifier dans le Workflow s'il existe des fichiers source et cible et si les actions correspondantes sont activées. Objets utilisés : Workflow, Job (Windows), Transfert de Fichier Eléments de script utilisés: SYS_TIME_PHYSICAL, SYS_DATE_PHYSICAL, STR_CUT, STR_FIND, :SET, :PSET, :PRINT, :DATA, :PUT_ATT Cet exemple explique comment les conditions/instructions sont utilisées par les Tâches de Workflow. 3.1 Exemple Un Job Windows (JOBS.WIN.COND) d'un Workflow doit appeler la liste des fichiers d'un répertoire et l'écrire dans un fichier texte. Un Transfert de Fichier (JOBF.CONDITIONS) est ensuite activé via le Workflow, lequel transfère ce fichier sur un autre ordinateur. Le système vérifie ensuite dans le Workflow si des problèmes sont survenus lors du Transfert de Fichier et si les actions correspondantes sont activées. Cette vérification est possible via les onglets Pré-conditions et Post-conditions dans les propriétés des Tâches du Workflow. Le Transfert de Fichier ne doit ensuite être démarré que si le fichier source existe. Sinon, le Workflow est interrompu. Si le fichier cible existe déjà, le Transfert de Fichier est alors interrompu. Le statut d'interruption est reconnu par les conditions du Workflow et un Job qui modifie le nom du fichier cible (JOBS.WIN.COND2) est démarré. Le Transfert de Fichier est ensuite redémarré. Ce mécanisme permet de vérifier qu'aucune erreur n'est survenue et que les fichiers cibles ne sont pas écrasés. Créez d'abord le Workflow : JOBP.CONDITIONS Ouvrez-la et allez dans l'onglet "Variables & Prompts". Saisissez ici les Variables d'objet qui contiennent les valeurs pour les Tâches du Workflow. L'avantage réside dans le fait que les valeurs sont enregistrées à un endroit et peuvent ensuite être facilement modifiées. Nom de Variable Valeur Description &SAGENT# WIN01 Agent source du Transfert de Fichier &DAGENT# WIN02 Agent cible du Transfert de Fichier &SLOGIN# GLOBAL.LOGIN Objet Login pour la connexion à l'ordinateur source &DLOGIN# GLOBAL.LOGIN Objet Login pour la connexion à l'ordinateur cible &DFILE# C:\temp\test2.txt Chemin et nom du fichier cible

13 Automation Engine 10 Créez ensuite les objets du Workflow : Job Windows : JOBS.WIN.COND Ajoutez les lignes de script suivantes dans l'onglet Pré-traitement: :PUT_ATT HOST = &SAGENT# :PUT_ATT LOGIN = &SLOGIN# L'Agent et l'objet Login du Job sont ainsi activés lors de l'exécution. Les Variables d'objet sont héritées du Workflow. Veillez donc à ce que le paramètre Hérite du parent dans l'onglet "Variables & Prompts" soit activé en conséquence. Les lignes suivantes doivent être indiquées dans l'onglet script : :SET&DATE# = SYS_DATE_PHYSICAL("YYYYMMDD") :SET&TIME# = SYS_TIME_PHYSICAL("HHMMSS") :PSET&SFILE# = "C:\temp\&DATE#_&TIME#.txt" :DATA dir C:\ >> &SFILE# retcode=%errorlevel% NOT %ERRORLEVEL% == 0 goto :retcode Ce script permet de créer un fichier texte dont le nom se compose de l'heure et de la date actuelles. Ce fichier texte est rempli avec la liste de fichiers de C:\. Le nom du fichier texte est également enregistré dans une Variable d'objet et transmis au Workflow pour le Transfert de Fichier. Transfert de Fichier : JOBF.CONIDITONS Accédez à l'onglet Transfert de Fichier et activez l'option "Fichier Existe" - "Interrompre". Tous les autres attributs requis sont activés lors de l'exécution à l'aide des Variables d'objet héritées du Workflow. Les lignes ci-dessous sont donc nécessaires dans l'onglet script: :PUT_ATT FT_SRC_HOST = &SAGENT# :PUT_ATT FT_DST_HOST = &DAGENT# :PUT_ATT FT_SRC_LOGIN = &SLOGIN# :PUT_ATT FT_DST_LOGIN = &DLOGIN# :PUT_ATT FT_SRC_FILE = &SFILE# :PUT_ATT FT_DST_FILE = &DFILE# Enregistrez ensuite les objets et ajoutez-les au Workflow. Le Job doit être exécuté avant le Transfert de Fichier.

14 11 Chapter 3 Contrôle du comportement de Transfert de Fichier par le biais de conditions dans un Définissez maintenant les conditions et les instructions du Transfert de Fichier dans le Workflow. Ouvrez pour cela les propriétés de JOBF.CONDITIONS et accédez à l'onglet Pré-conditions. JOBF.CONDITIONS - Onglet Pré-conditions Définissez la condition CHECK FILE avec les paramètres suivants: Agent *OWN,nom de fichier : &SFILE#, condition : existe Définissez RUN TASK comme instruction principale. Un bloc Sinon doit également être ajouté dans CHECK FILE avec l'action CANCEL PROCESSFLOW (Etendue : *OWN, Tâches subordonnées : inclues). Attention : le paramètre Générer à l'exécution ne doit pas être activé dans l'objet Transfert de Fichier. Une erreur due à l'utilisation de la Variable d'objet &SFILE# dans les pré-conditions survient alors. JOBF.CONDITIONS - Onglet Post-conditions Vous définissez dans cet onglet les conditions qui vérifient si le Transfert de Fichier s'est terminé par une interruption (STATUS) et si le fichier cible existe (CHECK FILE). La Variable prédéfinie &$RESTART_ COUNT# indique la fréquence à laquelle la Tâche a été redémarrée via cet onglet. Pour éviter une boucle sans fin, la Tâche soit être interrompue après 3 reprises. Si ce nombre n'est pas encore atteint, le Job JOBS.WIN.COND2, qui renomme le fichier cible existant, est démarré. Aucune donnée n'est ainsi écrasée. Le Transfert de Fichier est ensuite répété (RESTART TASK). Le Job est démarré avec un alias qui se compose du nom de l'agent cible et de l'objet Login, séparés par un tiret. Ces valeurs sont lues à partir de l'alias dans le pré-traitement du Job et saisies dans les attributs.

15 Automation Engine 12 Créez enfin le Job Windows : JOBS.WIN.COND2 Ce Job modifie le nom du fichier cible et n'est démarré qu'en cas d'erreur via les propriétés du Workflow du Transfert de Fichier. Le script suivant de l'onglet Pré-traitement permet de lire l'agent et le Login à partir de l'alias et de les activer via :PUT_ATT. :SET&ALIAS# = &$ALIAS# :SET&STRPOS# = STR_FIND(&ALIAS#,'_') :SET&STRPOS# = &STRPOS#+1 :SET&LOGIN# = STR_CUT(&ALIAS#,&STRPOS#) :SET&STRPOS# = &STRPOS#-2 :SET&AGENT# = STR_CUT(&ALIAS#,1,&STRPOS#) :PUT_ATT HOST = &AGENT# :PUT_ATT LOGIN = &LOGIN# Les lignes de l'onglet script servent à renommer le fichier cible correspondant (nouveau nom de fichier = heure actuelle): :SET&TIME# = SYS_TIME_PHYSICAL("HHMMSS") :DATA rename "C:\temp\test2.txt" &TIME#.txt retcode=%errorlevel% NOT %ERRORLEVEL% == 0 goto :retcode

16 13 Chapter 3 Contrôle du comportement de Transfert de Fichier par le biais de conditions dans un Le nom du fichier cible est transmis de façon non dynamique au Job et peut donc le cas échéant être modifié manuellement Résultat Lorsque le Workflow JOBP.CONDITIONS est lancée, un fichier est créé sur l'ordinateur de l'agent WIN01 par un Job JOBS.WIN.COND. Le Transfert de Fichier doit transférer ce fichier de l'ordinateur (WIN01) vers un autre ordinateur (WIN02). Si le fichier source existe, le Transfert de Fichier n'est pas lancé. Si le fichier cible existe, le Transfert de Fichier est interrompu. Le fichier cible est ensuite renommé et l'opération répétée. Aucun fichier n'est ainsi écrasé et les données enregistrées sont conservées. Il est donc possible d'intercepter certaines erreurs et d'activer les actions correspondantes directement dans le Workflow en exécutant des vérifications définies.

17 Automation Engine 14 4 Exécution d'un MBean Objectif : Le résultat de l'exécution d'un MBean doit être transféré pendant le traitement. Objets utilisés : Job, Workflow et Variable Eléments de script utilisés : :ENDPROCESS, GET_PROCESS_LINE, GET_VAR, JMX_INVOKE, PREP_PROCESS_REPORT, :PROCESS, :PUT_VAR, R3_ACTIVATE_REPORT et R3_MODIFY_ VARIANT 4.1 Exemple A l'aide de l'agent JMX et des fonctions proposées par UC4, vous pouvez établir une connexion au serveur MBean et accéder à ses MBeans. Cet exemple montre comment exécuter un MBean. Le résultat est par la suite transmis à une variante dans SAP avec laquelle un rapport est alors exécuté. Variable En premier, vous avez besoin d'une Variable qui enregistre l'evènement d'exécution du MBean. Créez pour cela un objet Variable statique avec les attributs suivants : Source : Statique Type de donnée : Texte Plage de validité : Index libre Clef non trouvée : Valeur initiale Entrez également une Clef contenant la valeur du MBean. Jobs

18 15 Chapter 4 Exécution d'un MBean Créez ensuite un Job JMX. Sélectionnez la connexion au serveur MBean dans l'onglet de l'hôte, puis utilisez l'onglet "Forme" afin d'entrer la fonction pour l'exécution. L'exemple suivant présente un extrait de l'onglet Script : JMX_INVOKE OPERATIONNAME=conversionRate, MBEAN=UC4:type=CurrencyConverter, SIGNATURE="java.lang.String,java.lang.String", PARAMS="USD,EUR" Le MBean "UC4:type=CurrencyConverter" issu de l'exemple précédent détermine le taux de change dollar-euro et l'écrit dans le rapport de Job. Vous pouvez lire la valeur à l'aide de la fonction script PREP_ PROCESS_REPORT. Utilisez cet élément de script dans l'onglet Post-Script du Job JMX. En voici un exemple : :SET&HND# = PREP_PROCESS_REPORT("JOBS",, "REP",,"COL=DELIMITER", "DELIMITER=*:*") :PROCESS&HND# : SET&RET# = GET_PROCESS_LINE(&HND#0,2) : PUT_VAR VARA.CURRENCY_RATE,"RATE",&RET# :ENDPROCESS L'étape suivante consiste à créer un Job SAP. Celui-ci doit lire le taux de change dans l'objet Variable, modifier une variante et démarrer un rapport. Créez un Job SAP et entrez les instructions de traitement via l'onglet Forme ou directement dans l'onglet script. En voici un exemple : :SET&RATE# = GET_VAR(VARA.CURRENCY_RATE,"RATE") R3_MODIFY_VARIANT REPORT='Z_CURRENCY_ ABAP',VARIANT='VARIANTE1',SELNAME='RATE',KIND='P',LOW='&RATE#' R3_ACTIVATE_REPORT REPORT='Z_CURRENCY_ABAP',VARIANT='VARIANTE1' Attention, la valeur déterminée pour le paramètre LOW est issue de l'objet Variable. Workflow Créer enfin un Workflow contenant les deux Jobs. L'exécution du Workflow nécessite que le MBean utilisé soit enregistré auprès du serveur MBean. Utilisez pour ce faire la fonction script JMX_CREATE_MBEAN une seule fois. A l'inverse, JMX_ UNREGISTER_MBEAN supprime un MBean déjà enregistré.

19 Automation Engine 16 5 Remplissage d'un Groupe Calendrier Objectif : Un script charge les données des jours fériés allemands dans un objet calendrier. De nombreuses entrées de calendrier permettent une application universelle dans vos objets et, par conséquent, les entrées manuelles ne sont plus nécessaires. Objets utilisés : Groupe Calendrier, Variable, Script Eléments de script utilisés : ADD, :BEGINREAD... :ENDREAD, :DELETE_VAR, DIV, FORMAT, :IF... :ELSE... :ENDIF, MID, MULT, :PRINT, :PUT_VAR, :READ, :SET, :SET_CALE, STR_CAT, SUB, :WAIT, :WHILE... :ENDWHILE Auteur du script : Stefan Brede, LSV Gartenbau Exemple Cet exemple montre comment un objet Groupe Calendrier contenant les jours fériés en Allemagne commençant au peut être rempli pour une période que vous aurez choisie. Vous pouvez au besoin utiliser les Calendriers particuliers du Groupe Calendrier dans les Workflows, les Schedules, les Evènements et les Alertes. Variable Créez tout d'abord une Variable VAR_JOURS_FERIES avec les valeurs proposées habituellement. Cette Variable peut être vide, elle sera remplie automatiquement par le script suivant. Groupe Calendrier Créez un nouvel objet Groupe Calendrier avec le nom correspondant. Attention : seuls certains objets Groupe Calendrier sont listés dans la boîte de dialogue de saisie du Script (par exemple : BAYERN et BERLIN). Vous pouvez toutefois agrandir/ajuster cette liste en modifiant le Script afin de pouvoir remplir d'autres objets Groupe Calendrier. Script Pour la prochaine étape, nous avons besoin d'un objet script qui remplira le Groupe Calendrier. Ouvrez pour cela le document le plus proche et enregistrez son contenu dans un fichier XML : Script de remplissage du Groupe Calendrier Le script est disponible comme fichier XML et peut être chargé dans votre système UC4, après enregistrement, avec la commande Import. Exécutez pour cela la commande Importer à partir du menu contextuel ou du menu Fichier de l'interface Utilisateur et entrez le chemin du fichier à importer. Dans cet exemple, l'objet script "SCRI_REMPLIR_CALENDRIER est créé. Lors de son exécution, l'objet script vérifie d'abord si la Variable VAR_JOURS_FERIES contient des valeurs des années précédentes. Si oui, il les efface et adapte les entrées de la période de calendrier actuelle. Le script :BEGINREAD crée ensuite une fenêtre de saisie dans laquelle sont définis le Groupe Calendrier à remplir et sa période de validité. Veillez à ce que l'intervalle de temps choisi ne se trouve pas en dehors de la période de validité générale (sur la base des paramètres NOW_MINUS et NOW_PLUS de la Variable UC4 UC_CLIENT_ SETTINGS) pour les objets Groupe Calendrier. Si le Groupe Calendrier contient déjà des entrées du même nom, la période de validité de ces dernières s'applique. Il est par conséquent recommandé d'indiquer un nouveau objet Groupe Calendrier vierge!

20 17 Chapter 5 Remplissage d'un Groupe Calendrier La fenêtre de dialogue suivante nécessite la saisie des jours fériés de l'année en cours devant être repris dans la Variable VAR_JOURS_FERIES après l'effacement éventuel d'anciennes entrées de Groupe Calendrier par un script. Dans le script, les données des jours fériés sont calculées puis envoyées dans une fenêtre de dialogue pour confirmation. Si des modifications sont nécessaires, vous pouvez les faire à ce moment.

21 Automation Engine 18 Si toutes les données de jours fériés sont correctes, le tout est confirmé avec OK et le script peut continuer. L'objet Groupe Calendrier a maintenant ses jours fériés et un choix important d'entrées de calendrier, qui vous permettent de l'utiliser pour différents buts.

22 19 Chapter 5 Remplissage d'un Groupe Calendrier Entrées de calendriers : LUNDI, MARDI, MERCREDI, JEUDI, VENDREDI, SAMEDI, DIMANCHE JS_LU, JS_MA, JS_ ME, JS_JE, JS_VE Jour ouvert WEEKEND Jours fériés QUOTIDIENNEMENT JODA_01 JODS_01, JODS_02, JODS_03, JODS_04, JODS_05 Description Le jour de la semaine respectif du domaine de validité du Groupe Calendrier est affiché. Jour ouvert de la semaine respectif (lundi à vendredi) sans les jours fériés. Tous les jours ouverts situés dans le domaine de validité du Groupe Calendrier. Weekend, samedi et dimanche Tous les jours fériés définis dans le script Tous les jours du domaine de validité Dernier jour ouvert de l'année Dernier jour ouvert de la semaine, avant-dernier jour ouvert de la semaine, etc...

23 Automation Engine 20 JODS01, JODS02, JODS03, JODS04, JODS05 JODM_01 JODM_02 JODM_03 JODM_04 JODM_05 JODM01, JODM02, JODM03, JODM04, JODM05 Premier jour ouvert de la semaine, deuxième jour ouvert de la semaine, etc... Dernier jour ouvert du mois, avant-dernier jour ouvert du mois, etc... Premier jour ouvert du mois, deuxième jour ouvert du mois, etc... Nous vous conseillons de définir sur 50 secondes la valeur de la Variable UC4 UC_SYSTEM_ SETTINGS avec la clé SCR_LOOPCHK_TIME. La valeur par défaut, si une boucle est supposée dans le script, est de 5 secondes. Augmenter la valeur accélère le traitement du script.

24 21 Chapter 6 Alerte avec texte du message variable 6 Alerte avec texte du message variable Objectif : La notification par objet Alerte doit comprendre un texte dépendant de la Tâche qui l'appelle. Objets utilisés : Alerte Eléments de script utilisés : ACTIVATE_UC_OBJECT, :ADD_ATT, GET_ATT, :PUT_ATT, :PUT_ATT_ APPEND, :PUT_READ_BUFFER, :READ, STR_FIND, SYS_ACT_PARENT_NAME, SYS_ACT_ PARENT_NR et SYS_ACT_PARENT_TYPE 6.1 Exemple Les objets Alerte sont utilisés pour la notification par moniteur, ou SNMP. Il est plus pratique de créer un objet Alerte dont le texte contient des informations dépendant de la Tâche qui l'appelle. Cela vous permet une utilisation multiple de l'objet Alerte, dont le contenu s'adapte automatiquement. Tâche Utilisez les lignes de Script suivantes pour démarrer l'objet Alerte à partir d'une Tâche.!Enregistrement du nom de l'agent dans le tampon de lecture :SET&hôte_att# = GET_ATT(HOTE) :PUT_READ_BUFFERhôte# = '&hôte_att#'!activer l'alerte :SET&ret# = ACTIVATE_UC_OBJECT('CALLOP') Comme les attributs peuvent uniquement être déterminés dans l'onglet Traitement de la même Tâche, dans cet exemple, le nom de l'agent sélectionné est défini dans le cache (tampon de lecture). L'objet Alerte peut lire la valeur à cet emplacement et donc l'utiliser pour l'affichage. Alerte Créez maintenant un objet Alerte. Précisez la priorité et le type (requête, message, alerte), ainsi qu'un ou plusieurs Utilisateurs devant être prévenus. Le Script est structuré comme suit. Tout d'abord, le nom de l'agent est lu du le cache. Ensuite, d'autres informations sont transmises à la Tâche (nom, RunID et type d'objet). Cela s'avère utile lorsque vous appliquez certaines conventions à l'attribution de nom des objets. Dans le Script, on vérifie en effet si le nom de la Tâche contient une chaîne de caractères spécifique (ADMIN). Le cas échéant, les utilisateurs que vous avez saisis, ainsi que ceux du groupe "ADMIN", sont avertis. Le texte du message à générer se compose des instructions de Script :PUT_ATT et :PUT_ATT_ APPEND. Vous pouvez créer un saut de ligne avec la fonction UC_CRLF.!Lecture du nom de l'agent de la Tâche :READ&hôte#,, :SET&nom# = SYS_ACT_PARENT_NAME(ACT) :SET&runid# = SYS_ACT_PARENT_NR(ACT) :SET&type# = SYS_ACT_PARENT_TYPE(ACT)

25 Automation Engine 22!Si ADMIN fait partie du nom de la Tâche'... :SET&chaîne# = STR_FIND (&nom#,'admin')!...alors les Utilisateurs avertis sont ceux du Groupe ADMIN. :IF&chaîne# <> '0' : ADD_ATT RECIPIENT, 'ADMIN' :ENDIF!Création du texte :PUT_ATT CALL_TEXT = 'La Tâche suivante n'a pas été exécutée correctement. Veuillez vérifier' :PUT_ATT_APPENDCALL_TEXT = UC_CRLF() :PUT_ATT_APPENDCALL_TEXT = UC_CRLF() :PUT_ATT_APPENDCALL_TEXT = 'Nom de la Tâche : &nom#' :PUT_ATT_APPENDCALL_TEXT = UC_CRLF() :PUT_ATT_APPENDCALL_TEXT = 'RunID de la Tâche : &runid#' :PUT_ATT_APPENDCALL_TEXT = UC_CRLF() :PUT_ATT_APPENDCALL_TEXT = 'Type de Tâche : &type#' :PUT_ATT_APPENDCALL_TEXT = UC_CRLF() :PUT_ATT_APPENDCALL_TEXT = 'Agent : &hôte#' L'illustration suivante présente une Alerte exécutée par la Tâche "ADMIN.MAINTENANCEDB" qui avertit l'utilisateur Henri. Comme il s'agit d'une "Tâche ADMIN", les participants du Groupe ADMIN (Philibert et Meunier) sont également avertis.

26 23 Chapter 6 Alerte avec texte du message variable Rubriques connexes : Alerte - Exécution

27 Automation Engine 24 7 Affichages à l'aide du Cockpit Objectif : Certaines informations sur le statut de l'agent et l'espace disque actuel de la machine s'affichent dans un Cockpit. Objets utilisés : Cockpit, Evènement et Variable Eléments de script utilisés : GET_FILESYSTEM, PUT_VAR et SYS_HOST_ALIVE 7.1 Exemple L'affichage de valeurs dans un Cockpit est réalisé par les objets Variable statiques. Ils contiennent en général les données définies par le script PUT_VAR, mais peuvent être modifiés manuellement. Pour que les informations à afficher correspondent à un statut actuel, un Evènement cyclique transmettant les valeurs régulièrement est sélectionné. Variable Créez tout d'abord une Variable statique (STATIC) avec les attributs suivants : Type de donnée : Texte Plage de validité : Index libre Clef non trouvée : Valeur initiale Cette variable contiendra les données d'un hôte particulier. Evènement Dans un deuxième temps, créez un Evènement cyclique et définissez son intervalle d'exécution dans l'onglet Evènement. Dans l'onglet "! Script", vous devez conserver les étapes de traitement à réaliser périodiquement. Dans cet exemple, il s'agit des lignes de script suivantes.!requête sur l'activité de l'agent WIN01 :SET&hôte_actif# = SYS_HOST_ALIVE('WIN01')!Le statut d'activité est enregistré

28 25 Chapter 7 Affichages à l'aide du Cockpit!en tant que nombre dans l'objet Variable pour son affichage dans le Cockpit. :IF&hôte_actif# = 'Y' : PUT_VAR'HOST_WIN01','HOTE_ACTIF', '1' :ELSE : PUT_VAR'HOTE_WIN01','HOTE_ACTIF', '0' :ENDIF!Requête sur l'espace disque disponible,! et enregistrement de la valeur obtenue dans l'objet Variable. :SET&place_totale# = GET_FILESYSTEM('WIN01','C:\.',FILESYSTEM_SPACE_ TOTAL,GB) :PUT_VAR'HOTE_WIN01','ESPACE_TOTAL', &espace_total# :SET&espace_utilisé# = GET_FILESYSTEM('WIN01','C:\.',FILESYSTEM_SPACE_ USED,GB) :PUT_VAR'HOTE_WIN01','ESPACE_UTILISE', &espace_utilisé# :SET&espace_disponible# = GET_FILESYSTEM('WIN01','C:\.',FILESYSTEM_SPACE_ FREE,GB) :PUT_VAR'HOTE_WIN01','ESPACE_DISPONIBLE', &espace_disponible# On vérifie tout d'abord si l'agent WIN01 est actif. L'affichage du statut est réalisé dans le Cockpit, via une "lampe" ; c'est pourquoi le code retour ("Y"/"N") doit être enregistré sous forme de chiffre dans la Variable. Le script GET_FILESYSTEM permet de trouver des informations sur le système de fichier (espace disque, nombre de fichiers, etc.). Cockpit La dernière étape consiste à créer un Cockpit en utilisant les divers éléments d'affichage. N'oubliez pas d'attribuer la Variable précédemment créée, y compris la clé (menu contextuel "Propriétés"), à chacun d'eux en tant que source de données. Vous pouvez également définir la valeur à partir de laquelle la couleur des éléments d'affichage doit changer.

29 Automation Engine 26 Démarrez maintenant les objets Evènement et Cockpit. L'Evènement remplit la Variable HOST_WIN01 avec les valeurs actuelles. Sélectionnez maintenant l'objet Cockpit dans la Fenêtre d'activités et ouvrez le moniteur (peut être exécuté via la barre d'outils ou le menu contextuel). Les valeurs sont représentées graphiquement, comme auparavant :

30 27 Chapter 7 Affichages à l'aide du Cockpit

31 Automation Engine 28 8 Maintenance de la base de données avec options Objectif : L'archivage de la base de données UC4 doit être automatisé dans un Workflow. L'Utilisateur peut en entrer la configuration correspondante dans une boîte de dialogue. Objets utilisés : Job, Workflow, Script et Variable Eléments de script utilisés : ACTIVATE_UC_OBJECT, :BEGINREAD, GET_VAR, :PRINT, :PUT_VAR et :READ 8.1 Exemple La maintenance régulière de la base de données UC4 représente une part importante de la gestion d'un système UC4. Pour cela, des utilitaires pouvant également être utilisés en mode batch sont à votre disposition. Il est très pratique de créer un Workflow exécutant les étapes de maintenance et recevoir les paramètres (par ex. Client) de l'utilisateur via une boîte de dialogue de saisie. Variable Créez tout d'abord une Variable statique avec les attributs suivants : Type de donnée : Texte Plage de validité : Index libre Clef non trouvée : Valeur initiale Elle contiendra la variable statique, le numéro du Client et les valeurs "J" ou "N" pour chaque étape de la maintenance, selon que l'utilisateur veut l'effectuer ou non. Script Créez ensuite un script ouvrant une boîte de dialogue de saisie à l'aide du script :BEGINREAD, qui reçoit les informations sur le processus de maintenance envoyées par l'utilisateur : Il reçoit de l'utilisateur les informations sur le déroulement de la maintenance :

32 29 Chapter 8 Maintenance de la base de données avec options Numéro du Client Possibilité de définir si un archivage, une réorganisation et/ou un déchargement de la base de données doivent être réalisés A l'aide du paramètre du script :BEGINREAD, indiquez que seuls des chiffres compris entre 0 et peuvent être saisis pour les Clients. Concernant les réglages possibles, les valeurs "O" et "N" doivent être sélectionnables. Les options sélectionnées doivent être enregistrées dans l'objet Variable. Utilisez également ce dernier pour entrer automatiquement les options utilisées lors de la dernière maintenance dans la boîte de dialogue de saisie. L'Utilisateur a bien sûr comme avant la possibilité de modifier la configuration. Le script démarre un Workflow chargé de la procédure de maintenance avec la fonction ACTIVATE_UC_ OBJECT. N'oubliez pas de demander avant si la valeur "N" a été sélectionnée pour toutes les options (archivage, réorganisation, déchargement). Le Workflow n'a alors pas besoin d'être démarré.!détermination de la configuration de la dernière maintenance. :SET&valeur_donnée_m# = GET_VAR('VARA.MAINTENANCE BASE DE DONNEES','CLIENT') :SET&valeur_donnée_a# = GET_VAR('VARA.MAINTENANCE BASE DE DONNEES','ARCHIVER') :SET&valeur_donnée_r# = GET_VAR('VARA.MAINTENANCE BASE DE DONNEES','REORGANISER') :SET&valeur_donnée_e# = GET_VAR('VARA.MAINTENANCE BASE DE DONNEES','DECHARGE')!Une fenêtre de dialogue s'affiche dans laquelle l'utilisateur peut entrer les options de maintenance. :BEGINREAD :PRINT"MAINTENANCE DE LA BASE DE DONNEES UC4" :PRINT"

33 Automation Engine " :READ&client#, "0-9999", 'Client (0-9999)', &valeur_donnée_m# :PRINT" " :PRINT"" :PRINT"Archivage" :READ&archiver#, "'J','N'",'Désirez-vous archiver la base de données?', &valeur_donnée_a# :PRINT"" :PRINT"Réorganisation" :READ&réorganiser#, "'J','N'",'Désirez-vous réorganiser la base de données?', &valeur_donnée_r# :PRINT"" :PRINT"Déchargement de la BD" :READ&décharger#, "'O','N'",'Désirez-vous décharger la base de données?',&valeur_donnée_e# :PRINT"" :PRINT" " :ENDREAD!Si l'utilisateur choisit l'option "Non", il n'y aura pas de maintenance. :IF&archiver# = 'N' : IF&réorganiser# = 'N' : IF&décharger# = 'N' : SET&démarrer#= 'N' : ENDIF : ENDIF :ENDIF :IF&démarrer# = 'N' : BEGINREAD : PRINT'La maintenance de la base de données n'est pas effectuée.' : ENDREAD :ELSE : PUT_VAR'VARA.MAINTENANCE BASE DE DONNEES','CLIENT',&client# : PUT_VAR'VARA.MAINTENANCE BASE DE DONNEES','ARCHIVER',&archiver# : PUT_VAR'VARA.MAINTENANCE BASE DE DONNEES','REORGANISER',&réorganiser# : PUT_VAR'VARA.MAINTENANCE BASE DE DONNEES','DECHARGER',&décharge#!Le Workflow pour la maintenance de la base de données démarre. : SET&ret# = ACTIVATE_UC_OBJECT('JOBP.MAINTENANCE BASE DE DONNEES') :ENDIF Si l'option "Générer à l'exécution" est activée dans les attributs du script, la fenêtre de dialogue n'est pas affichée. Dans ce cas, la valeur par défaut sert de paramètre de réglage (s'applique également aux autres objets activables!). Workflow et Jobs Créez un Workflow contenant un Job pour chaque étape de la maintenance. Les scripts sont identiques, sauf pour l'appel de l'utilitaire. Il s'agit tout d'abord de déterminer si l'étape de la maintenance doit être effectuée, et, le cas échéant, le Client concerné. Ensuite, selon que l'utilitaire est exécuté en mode batch ou noté dans le statut d'activation, cela indique que cette étape de maintenance n'est pas exécutée. ARCHIVER.JOBS :SET&archiver# = GET_VAR('VARA.MAINTENANCE BASE DE DONNEES','ARCHIVER') :SET&client# = GET_VAR('VARA.MAINTENANCE BASE DE DONNEES','CLIENT')

34 31 Chapter 8 Maintenance de la base de données avec options :IF&archiver# = 'J' UCYBDBar -B -S&client# :ELSE : PRINT'Pas d'archivage.' :ENDIF REORGANISER.JOBS :SET&réorganiser# = GET_VAR('VARA.MAINTENANCE BASE DE DONNEES','REORGANISER') :SET&client# = GET_VAR('VARA.MAINTENANCE BASE DE DONNEES','CLIENT') :IF&réorganiser# = 'J' UCYBDBar -B -S&client# :ELSE : PRINT'Pas de réorganisation.' :ENDIF DECHARGER.LES.JOBS :SET&décharger#= GET_VAR('VARA.MAINTENANCE BASE DE DONNEES','DECHARGER') :IF&décharger# = 'J' UCYBDBun -BREORG :ELSE : PRINT'Pas de décharge des enregistrements.' :ENDIF Si vous utilisez des Jobs Windows, nous recommandons d'effectuer une recherche d'erreurs après chaque exécution de l'utilitaire, et de modifier le Code Retour en conséquence le cas échéant. Le Job s'interrompt aussi lorsque l'exécution de l'utilitaire échoue, ce qui vous permet d'identifier les erreurs le plus rapidement possible et d'y remédier. Pour cela, il faut insérer les deux lignes JCL suivantes après l'exécution du programme NOT %ERRORLEVEL% == 0 goto :retcode

35 Automation Engine 32 9 Définir un statut de fin à cause du contenu d'un rapport Objectif : Le contenu précis d'un rapport de Job doit être analysé lorsque le statut final est défini en fonction du résultat. Objets utilisés : Job Eléments de script utilisés : :CLOSE_PROCESS, :ENDPROCESS, GET_PROCESS_LINE, :MODIFY_ STATE, PREP_PROCESS_REPORT, :PRINT et :PROCESS 9.1 Exemple Dans certaines situations, le traitement d'un Job dans le système UC4 se fait sans problème (l'agent est actif, les données de connexion sont correctes,...). Il se termine alors sans erreur. Le but du traitement n'est cependant pas réalisé (erreur dans le JCL par exemple). C'est pourquoi il est possible de lire le rapport dans l'onglet Post-traitement et d'adapter le statut final en fonction des résultats, par exemple. Job Dans l'exemple présenté ici, un Job sert à transférer des fichiers utilisés par FTP. La ligne suivante figure dans l'onglet Script : ftp -s:zweigstelle15.ftp Le fichier FTP "zweigstelle15.ftp" contient les commandes pour les fichiers à transférer. Il peut bien sûr arriver qu'un ou plusieurs fichiers soient introuvables. Dans ce cas-là, il est donc utile d'utiliser le script PREP_PROCESS_REPORT pour rechercher d'éventuels messages d'erreur FTP enregistrés dans le rapport.

36 33 Chapter 9 Définir un statut de fin à cause du contenu d'un rapport Le résultat de la fonction PREP_PROCESS_REPORT comporte toutes les lignes du rapport auxquelles le filtrage défini s'adapte et doit donc être évalué ligne par ligne dans une boucle PROCESS. Vous obtenez le contenu d'une ligne avec GET_PROCESS_LINE. Si aucune ligne n'est trouvée dans le rapport, la boucle PROCESS n'est pas non plus exécutée. Si le rapport contient un message d'erreur (par ex. fichier introuvable), vous pouvez y réagir en définissant, à l'aide de MODIFY_STATE, le texte de statut qui s'affiche dans la fenêtre de détails des statistiques et en modifiant le code retour du Job (ce qui influence le statut final). Attention : dans l'onglet Exécution du Job, l'intervalle pendant lequel le Job doit se terminer avec le statut ENDED_OK est défini pour le code retour. Exp : Définition pour ENDED_OK > Code retour <= 0 Code retour :MODIFY_STATE RETCODE = 0 :MODIFY_STATE RETCODE = 5 Résultat Le Job se termine avec ENDED_OK Le Job se termine avec ENDED_NOT_OK Le script qui exécute le processus précédemment expliqué se présente comme suit :!Vérification du rapport déclarant qu'un ou plusieurs fichiers à transmettre sont introuvables.!recherche de lignes contenant le texte "File not found". :SET&hnd# = PREP_PROCESS_REPORT(,,REP,'*File not found*')!chaque ligne trouvée sera incluse dans le rapport de post-traitement :PROCESS&hnd# : SET&ligne# = GET_PROCESS_LINE(&hnd#) : PRINT'&ligne#'!De plus, le statut final du Job est modifié. : MODIFY_STATE RETCODE = 11 : MODIFY_STATE STATUS_TEXT = 'Fichier(s) introuvable(s)!' :ENDPROCESS Si certains fichiers à transférer sont absents, les statistiques se présentent comme suit. Le Job se termine avec "ENDED_NOT_OK-interrompu" et présente le code retour défini 11.

37 Automation Engine Détermination du message et du numéro de l'erreur Objectif : En cas d'erreur, le texte du message et le numéro correspondants doivent être demandés et transmis par . Objets utilisés : tout objet activable Eléments de script utilisés : ACTIVATE_UC_OBJECT, GET_MSG_TXT, :ON_ERROR, PRINT, SEND_ MAIL, SYS_ACT_ME_NAME, SYS_ACT_ME_NR, SYS_LAST_ERR_INS, SYS_LAST_ERR_NR, UC_ CRLF, XML_CLOSE, XML_GET_NODE_TEXT et XML_OPEN 10.1 Exemple Si un Script rencontre une erreur au cours du traitement, un message comportant le texte et le numéro correspondant est émis. Vous avez la possibilité d'accéder à ces informations afin de pouvoir utiliser chaque valeur par la suite. Il est donc possible de définir des réactions précises à des erreurs survenues. Tâche L'exemple suivant illustre la manière dont l'ensemble du message d'erreur apparaît et est transféré à un destinataire par . Le point de départ est l'activation d'un objet nommé "GS.FIN". Comme le nom est utilisé à plusieurs endroits, il permet de définir une Variable de Script pour chacun d'entre eux. S'il est impossible d'activer l'objet, la fonction de Script ACTIVATE_UC_OBJECT renvoie la valeur 0. Dans ce cas, les informations relatives à la dernière erreur survenue peuvent être transmises. Pour cela, utilisez le Script suivant : SYS_LAST_ERR_NR - Fournit le numéro d'erreur SYS_LAST_ERR_INS - Fournit la partie variable du texte d'erreur (par ex. RunID) GET_MSG_TXT- Fournit l'ensemble du texte d'erreur en se basant sur le numéro d'erreur et la partie variable Les valeurs peuvent par exemple être envoyées à un destinataire par pour l'avertir. Comme les responsabilités sont souvent réparties entre plusieurs personnes au sein d'un système UC4, l'enregistrement d'un interlocuteur présente un avantage. Il peut être spécifié pour chaque objet dans l'onglet Documentation. Utilisez pour cela les modèles d'objet, afin d'entrer cette information et d'autres encore. Si un objet est créé à l'aide d'un modèle, ce dernier reprend le contenu défini précédemment. L'illustration suivante montre un onglet Documentation structuré. Celui-ci présente l'avantage de pouvoir être lu avec des Scripts spéciaux (XML*).

38 35 Chapter 10 Détermination du message et du numéro de l'erreur La fonction de Script XML_GET_NODE_TEXT vous permet d'indiquer l'interlocuteur. Celui-ci sert de destinataire de l' qui peut être envoyé avec SEND_MAIL. L' contient le nom de l'objet à démarrer, celui de la Tâche contenant la tentative d'activation et le RunID de celle-ci. Conseil sur :ON_ERROR : Pour chaque Script, y compris ACTIVATE_UC_OBJECT, vous pouvez déterminer vous-même si le traitement du Script s'interrompt en cas d'erreur. Dans cet exemple, ":ON_ERROR RESUME" est indiqué pour pouvoir analyser l'erreur survenue. Pour ":ON_ERROR ABEND", le Script serait interrompu par ACTIVATE_UC_OBJECT dans la ligne. Le Script suivant présente chaque étape du processus expliqué précédemment :!Une Alerte doit être envoyée par ,!si l'objet ne peut être activé. :SET&obj_à_démarrer# ='GS.FIN' :ON_ERRORRESUME :SET&démarrage# = ACTIVATE_UC_OBJECT(&obj_à_démarrer#) :IF&démarrage# = 0 : SET&erreur_nr# = SYS_LAST_ERR_NR() : SET&erreur_var# = SYS_LAST_ERR_INS() : SET&message# = GET_MSG_TXT(&erreur_nr#,&erreur_var#) : PRINT'&message#'!Trouver l'interlocuteur : SET&docuxml# = : SET&contact# = XML_GET_NODE_TEXT(&docuxml#) : XML_CLOSE : SET&nom_obj# = SYS_ACT_ME_NAME() : SET&runid_obj# = SYS_ACT_ME_NR()!Saut de ligne : SET&à#= UC_CRLF() : SET&ret_mail# = Tâche &obj_à_démarrer# n'a pas pu être démarrée','nom: &nom_obj# / RunID : &runid_obj#&à#&à# MESSAGE : &message#')

39 Automation Engine 36 :ENDIF Pour pouvoir envoyer l' , la connexion d'un Agent doit être active!

40 37 Chapter 11 Réaction à des Evènements externes 11 Réaction à des Evènements externes Objectif : Lorsqu'un Evènement SAP est déclenché dans le système UC4, il doit s'afficher pour que l'utilisateur puisse y réagir. Objets utilisés : Evènements de console, Alerte Eléments de script utilisés : ACTIVATE_UC_OBJECT, GET_EVENT_INFO, PRINT 11.1 Exemple Parmi les objets, on compte également les Evènements de type "Console". Ils sont disponibles sur quelques-unes des plateformes prises en charge par UC4 (par ex. z/os ou Windows) et surveillent les sorties de console. Reliez cette fonctionnalité à votre système UC4 pour également réagir aux Evènements qui n'ont pas été déclenchés par UC4. L'exemple illustre cette méthode à l'aide d'un Evènement SAP. Un opérateur doit être averti lorsqu'un transport se produit dans un système SAP productif. Evènement En premier, nous avons besoin d'un Evènement de console qui surveille les Evènements SAP déclenchés. Nous souhaitons réagir lorsqu'un transport est exécuté. Dans ce cas, le système SAP déclenche l'evènement "SAP_IMPORT_START". L'Agent l'identifie à l'evènement de console à chaque fois que le!script est exécuté. Cela signifie que nous pouvons réagir à l'evènement SAP déclenché à l'aide d'instructions que nous enregistrons dans le!script. Suivez un Evènement de console. Les principales caractéristiques de cet objet sont configurées dans l'onglet Console. Sélectionnez l'agent relié au système SAP. Dans le tableau situé dans la zone inférieure, vous devez entrer des critères de sélection pour les Evènements SAP à surveiller. Pour cela, il est possible de saisir certains Evènements ou de les entrer à l'aide des caractères génériques "*" et "?". Vous devez définir le filtre. Vous pouvez bien entendu également utiliser plusieurs lignes. En ce qui nous concerne, nous n'avons besoin que d'une seule ligne. Entrez "SAP_IMPORT_START" comme ID de l'evènement et remplissez les champs de paramètres d'evènement et de Serveur d'evènements adaptés à votre système SAP. Dans l'illustration suivante, vous pouvez voir l'onglet "Console" complètement rempli.

41 Automation Engine 38 Alerte Vous pouvez réagir de plusieurs manières à un Evènement SAP déclenché. Vous pouvez par exemple lancer un traitement séquentiel sous forme de Workflows. Dans notre exemple, nous nous sommes limités à en informer un Utilisateur par l'intermédiaire d'un objet Alerte. Créez un objet Alerte. Sélectionnez un Utilisateur devant être informé et formulez un message adapté. La priorité de l'alerte et son type doivent également être définis. Evènement Dans l'evènement de console, passez maintenant à l'onglet "!Script". Nous souhaitons conserver des informations détaillées sur l'evènement SAP dans le rapport et activer l'objet Alerte. Nous y parvenons tout d'abord à l'aide de la fonction script GET_EVENT_INFO. Elle fournit une information précise sur l'evènement SAP en fonction du paramètre transmis. Plusieurs mots clés sont disponibles. L'Agent annonce les Evènements SAP dans un intervalle que l'administrateur UC4 a défini à l'aide du paramètre JOB_CHECKINTERVAL. Ce qui nous intéresse donc, c'est le moment où l'evènement SAP a été déclenché. Nous transmettons toutefois les paramètres d'evènement complets et le Serveur d'evènements, car nous les avons indiqués pour les deux filtres dans l'evènement de console. Enfin, l'objet Alerte que nous avons nommé "CALL.SAP_IMPORT_START" est activé. :SET&marque horaire# = GET_EVENT_INFO(TIMESTAMP) :PRINT"marque horaire : &marque horaire#" :SET&paramètre# = GET_EVENT_INFO(EVENT_PARM) :PRINT"paramètre de l'evènement : &paramètre#" :SET&Serveur# = GET_EVENT_INFO(EVENT_SERVER) :PRINT"Serveur d'evènements : &Serveur#" :SET &ret# = ACTIVATE_UC_OBJECT(CALL.SAP_IMPORT_START) Les informations sur l'evènement SAP peuvent également être transmises à l'alerte. L'exemple "Alerte avec texte du message Variable" vous indique comment cela fonctionne. Le rapport de l'exécution du!script se présente comme suit dans la structure :

42 39 Chapter 11 Réaction à des Evènements externes

43 Automation Engine Synchronisation de Tâches actives Objectif : Les Tâches déjà actives doivent par la suite être synchronisées manuellement. Objets utilisés : Script et Sync Eléments de script utilisés : ADD, :ATTACH_SYNC, :BEGINREAD, FORMAT, GET_SYNC, GET_UC_ OBJECT_NR, :PRINT, :READ, SET_SYNC et :STOP Exemple Les objets Sync servent à synchroniser les Tâches. Ils peuvent être sélectionnés avec vos actions pour chaque objet exécutable. Il est également possible de synchroniser ultérieurement les Tâches déjà actives. Sync Des statuts sont définis dans un objet Sync (par ex : "EXCLUSIV - La base de données est utilisée de façon exclusive"). Vous pouvez définir vous-même leur désignation et leur nombre. L'objet Sync accepte l'un des statuts et le change dès que les actions surviennent. Ces actions sont également définies dans l'objet Sync, puis sont sélectionnables dans les objets. Vous pouvez alors rechercher l'objet Sync dans chaque objet exécutable, puis définir les actions et les moments de leur exécution (par ex. action - "RELEASE" à la fin de la Tâche). La synchronisation de Tâches est autorisée en fonction du statut actuel et de la réaction obtenue. Cet exemple montre comment synchroniser deux Tâches en définissant l'une comme successeur de l'autre. Le processus se présente comme suit : Objet Sync disponible? -> La 1ère Tâche est exécutée-> La 2nde Tâche est exécutée Les statuts "DISPONIBLE", "TACHE1" et "TACHE2" en découlent pour l'objet Sync. Trois actions sont également nécessaires pour contrôler les statuts Sync : "SET_TACHE1", "SET_TACHE2" et "SET_ DISPONIBLE". La corrélation entre l'objet Sync et les Tâches est représentée dans le tableau suivant : Condition préalable : l'objet Sync a le statut "DISPONIBLE" Définition dans... Action Résultat SET_SYNC (dans le script) SET_TACHE1 La Tâche 1 peut démarrer 1. Tâche SET_TACHE2 (à la fin) La Tâche 2 peut démarrer 2. Tâche SET_DISPONIBLE (au début) L'objet Sync est de nouveau disponible

44 41 Chapter 12 Synchronisation de Tâches actives Ces paramètres vous permettent de synchroniser deux Tâches par objet Sync. Dans cet exemple, deux objets Sync sont utilisés, ce qui est suffisant. La synchronisation manuelle n'est utilisée qu'en cas d'exception, par exemple, lorsqu'une Tâche supplémentaire doit être intégrée dans un processus existant. Créez le nombre d'objets Sync nécessaires. L'utilisation d'une désignation fixe plus d'un numéro comme nom d'objet présente un intérêt, car vous pouvez communiquer avec chaque objet Sync à l'aide d'un compteur. Script Comme la synchronisation ultérieure des deux Tâches peut être exécutée avec des scripts, vous devez créer un objet script contenant le déroulement nécessaire. Tout d'abord, une boîte de dialogue de saisie comportant les noms des deux Tâches est créée. Ensuite, il faut contrôler si ces Tâches sont vraiment actives (c'est-à-dire qu'elles possèdent un RunID). Sinon, le script est interrompu. Ensuite, une boucle WHILE vérifie s'il a des objets SYNC disponibles. Une Variable de compteur permet d'étudier les noms des séries (SYNC.JOB.DEPENDANCE_nn). La fonction de script GET_SYNC permet de lire le statut actuel de l'objet Sync, qui doit être "DISPONIBLE" pour utiliser les Tâches. Si aucun objet Sync n'est trouvé, le script s'interrompt. Si un objet Sync est disponible, il peut être entré dans les deux Tâches à l'aide de l'instruction ATTACH_ SYNC.!Nombre d'objets Sync disponibles :SET&nombre_sync# = 2!Saisie de la première Tâche et de la suivante :BEGINREAD'Dépendance dynamique des Tâches' : PRINT'ATTENTION : les Tâches doivent déjà être actives' : PRINT'' : READ&Tâche1#,'00','Nom du prédécesseur',,m : READ&Tâche2#,'00','Nom du successeur',,m

Automation Engine 10. Exemples. ONE Automation Platform. Version: 10.0.5. Date de Publication: 2015-06. Automic Software GmbH

Automation Engine 10. Exemples. ONE Automation Platform. Version: 10.0.5. Date de Publication: 2015-06. Automic Software GmbH Automation Engine 10 ONE Automation Platform Exemples Version: 10.0.5 Date de Publication: 2015-06 Automic Software GmbH ii Copyright Copyright Les logos Automic et Automic sont des marques déposées appartenant

Plus en détail

Guide de déploiement Version du logiciel 7.0

Guide de déploiement Version du logiciel 7.0 Guide de déploiement Version du logiciel 7.0 Installation du logiciel - Table des matières Présentation du déploiement du logiciel CommNet Server Windows Cluster Windows - Serveur virtuel SNMP Enabler

Plus en détail

Manuel TeamViewer Manager 6.0

Manuel TeamViewer Manager 6.0 Manuel TeamViewer Manager 6.0 Revision TeamViewer 6.0-954 Sommaire 1 Présentation... 2 1.1 À propos de TeamViewer Manager... 2 1.2 À propos de ce manuel... 2 2 Installation et Démarrage initial... 3 2.1

Plus en détail

Asset Management Software Client Module. Manuel d utilisation

Asset Management Software Client Module. Manuel d utilisation Asset Management Software Client Module Manuel d utilisation Kodak Asset Management Software Client Module Etat et paramètres de l'actif... 1 Menu Asset Status (Etat de l'actif)... 2 Menu Asset settings

Plus en détail

Guide de déploiement

Guide de déploiement Guide de déploiement Installation du logiciel - Table des matières Présentation du déploiement du logiciel CommNet Server Windows Cluster Windows - Serveur virtuel CommNet Agent Windows Cluster Windows

Plus en détail

TeamViewer 7 Manuel Manager

TeamViewer 7 Manuel Manager TeamViewer 7 Manuel Manager TeamViewer GmbH Kuhnbergstraße 16 D-73037 Göppingen teamviewer.com Présentation Sommaire Sommaire... 2 1 Présentation... 4 1.1 À propos de TeamViewer Manager... 4 1.2 À propos

Plus en détail

Sophos Virtualization Scan Controller Guide de l'utilisateur. Version du produit : 1.0

Sophos Virtualization Scan Controller Guide de l'utilisateur. Version du produit : 1.0 Sophos Virtualization Scan Controller Guide de l'utilisateur Version du produit : 1.0 Date du document : juillet 2011 (Révisé) Table des matières 1 À propos de ce guide...3 2 Qu'est-ce que le Virtualization

Plus en détail

Guide d utilisation. Table des matières. Mutualisé : guide utilisation FileZilla

Guide d utilisation. Table des matières. Mutualisé : guide utilisation FileZilla Table des matières Table des matières Généralités Présentation Interface Utiliser FileZilla Connexion FTP Connexion SFTP Erreurs de connexion Transfert des fichiers Vue sur la file d'attente Menu contextuel

Plus en détail

TeamViewer 9 Manuel Management Console

TeamViewer 9 Manuel Management Console TeamViewer 9 Manuel Management Console Rév 9.2-07/2014 TeamViewer GmbH Jahnstraße 30 D-73037 Göppingen www.teamviewer.com Sommaire 1 A propos de la TeamViewer Management Console... 4 1.1 A propos de la

Plus en détail

McAfee Security-as-a-Service

McAfee Security-as-a-Service Guide Solutions de dépannage McAfee Security-as-a-Service Pour epolicy Orchestrator 4.6.0 Ce guide fournit des informations supplémentaires concernant l'installation et l'utilisation de l'extension McAfee

Plus en détail

Guide de démarrage rapide : NotifyLink pour Windows Mobile

Guide de démarrage rapide : NotifyLink pour Windows Mobile Guide de démarrage rapide : NotifyLink pour Windows Mobile Pré-requis de Connexion Votre terminal mobile nécessitera une des deux connexions suivantes : Une connexion mobile assurant la transmission des

Plus en détail

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés.

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés. 2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH Tous droits réservés. La distribution et/ou reproduction de ce document ou partie de ce document sous n'importe quelle forme n'est autorisée qu'avec la permission

Plus en détail

1 Gestionnaire de Données WORD A4 F - USB / 2014-04-05 / 6020 Alco-Connect

1 Gestionnaire de Données WORD A4 F - USB / 2014-04-05 / 6020 Alco-Connect 1 Gestionnaire de Données WORD A4 F - USB / 2014-04-05 / 6020 Alco-Connect Introduction... 4 Comment décrire le logiciel Cosmos?... 4 Quelles sont les fonctions de ce logiciel PC?... 4 Est-il possible

Plus en détail

IP Office IP Office Manuel de l'utilisateur de la messagerie vocale intégrée

IP Office IP Office Manuel de l'utilisateur de la messagerie vocale intégrée Manuel de l'utilisateur de la messagerie vocale intégrée 15-604067 Version 11a - (29/04/2011) 2011 AVAYA Tous droits réservés. Note Bien que tous les efforts nécessaires aient été mis en œuvre en vue de

Plus en détail

MANUEL. de l application «CdC Online» pour Windows. Table des matières

MANUEL. de l application «CdC Online» pour Windows. Table des matières MANUEL de l application «CdC Online» pour Windows Version 2.0 juin 2015 Table des matières 1 Introduction... 2 2 Compatibilité... 2 3 Téléchargement et installation... 2 4 Configuration... 6 5 Fonctionnement

Plus en détail

NetSupport Notify (v2.01) Guide de démarrage. Tous droits réservés. 2009 NetSupport Ltd

NetSupport Notify (v2.01) Guide de démarrage. Tous droits réservés. 2009 NetSupport Ltd NetSupport Notify (v2.01) Guide de démarrage Tous droits réservés 2009 NetSupport Ltd NETSUPPORT NOTIFY : PRÉSENTATION GÉNÉRALE NetSupport Notify est une solution mise au point spécifiquement pour permettre

Plus en détail

Guide d'installation du connecteur Outlook 4

Guide d'installation du connecteur Outlook 4 Le serveur de communication IceWarp Guide d'installation du connecteur Outlook 4 Version 10 Aout 2010 Icewarp France / DARNIS Informatique i Sommaire Guide du connecteur Outlook 1 Présentation... 1 Pré-requis

Plus en détail

HP Data Protector Express Software - Tutoriel 4. Utilisation de Quick Access Control (Windows uniquement)

HP Data Protector Express Software - Tutoriel 4. Utilisation de Quick Access Control (Windows uniquement) HP Data Protector Express Software - Tutoriel 4 Utilisation de Quick Access Control (Windows uniquement) Que contient ce tutoriel? Quick Access Control est une application qui s'exécute indépendamment

Plus en détail

Symantec Backup Exec 12.5 for Windows Servers. Guide d'installation rapide

Symantec Backup Exec 12.5 for Windows Servers. Guide d'installation rapide Symantec Backup Exec 12.5 for Windows Servers Guide d'installation rapide 13897290 Installation de Backup Exec Ce document traite des sujets suivants: Configuration requise Conditions préalables à l'installation

Plus en détail

Sommaire. Présentation... 2 ipad / iphone... 3 Thunderbird... 9 Outlook... 14 Google Agenda... 23 Android Agenda... 33 O2S 1

Sommaire. Présentation... 2 ipad / iphone... 3 Thunderbird... 9 Outlook... 14 Google Agenda... 23 Android Agenda... 33 O2S 1 BIG 1 Sommaire Présentation... 2 ipad / iphone... 3 Thunderbird... 9 Outlook... 14 Google Agenda... 23 Android Agenda... 33 O2S 1 Présentation Vous trouverez ci-après la description de la mise en œuvre

Plus en détail

Symantec Enterprise Vault

Symantec Enterprise Vault Symantec Enterprise Vault Manuel pour les utilisateurs de Microsoft Outlook 2010 9.0 Symantec Enterprise Vault: Manuel pour les utilisateurs de Microsoft Outlook 2010 Le logiciel décrit dans cette publication

Plus en détail

Sophos Mobile Control Guide d'utilisation pour Windows Phone 8. Version du produit : 4

Sophos Mobile Control Guide d'utilisation pour Windows Phone 8. Version du produit : 4 Sophos Mobile Control Guide d'utilisation pour Windows Phone 8 Version du produit : 4 Date du document : mai 2014 Table des matières 1 À propos de Sophos Mobile Control...3 2 À propos de ce guide...4 3

Plus en détail

Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition. Guide de démarrage rapide

Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition. Guide de démarrage rapide Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition Guide de démarrage rapide Ce document explique comment installer et utiliser Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition. Copyright

Plus en détail

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Entreprise Server Remarques : 1. L'installation de STATISTICA Entreprise Server s'effectue en deux temps : a) l'installation du serveur et

Plus en détail

1. Introduction... 2. 2. Création d'une macro autonome... 2. 3. Exécuter la macro pas à pas... 5. 4. Modifier une macro... 5

1. Introduction... 2. 2. Création d'une macro autonome... 2. 3. Exécuter la macro pas à pas... 5. 4. Modifier une macro... 5 1. Introduction... 2 2. Création d'une macro autonome... 2 3. Exécuter la macro pas à pas... 5 4. Modifier une macro... 5 5. Création d'une macro associée à un formulaire... 6 6. Exécuter des actions en

Plus en détail

Guide d utilisateurs Plesk WEBPACK GUIDE D UTILISATEURS

Guide d utilisateurs Plesk WEBPACK GUIDE D UTILISATEURS Guide d utilisateurs Plesk WEBPACK GUIDE D UTILISATEURS 1 PleskWebpack MAS_FR- Octobre 2010 SOMMAIRE - Introduction 1 - Créer un compte FTP et les droits d accès 2 - Utiliser l outil de rapport (statweb,

Plus en détail

Vehicle Fleet Manager 3.0. Guide de l'utilisateur

Vehicle Fleet Manager 3.0. Guide de l'utilisateur Vehicle Fleet Manager 3.0 Guide de l'utilisateur Table des matières Vehicle Fleet Manager 3.0...3 Fenêtre principale... 4 Barre de menus...6 Menu "Fichier"... 7 Menu "Outils"...8 Menu "Sécurité"...9 Options

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide 2006 AWSG Limited. Tous droits réservés. Enfocus PitStop Automate 1.0 Guide de démarrage rapide Enfocus est une marque d'artwork Systems. Certified PDF est une marque déposée

Plus en détail

Pour valider les pré-requis nécessaires, avant d'aborder le TP, répondez aux questions ciaprès

Pour valider les pré-requis nécessaires, avant d'aborder le TP, répondez aux questions ciaprès énoncé SQL Server 2012 Durée : 3 heures 10 minutes Mots-clés Opérateurs, travaux, alerte, messagerie Objectifs Ce chapitre va vous permettre de mettre en pratique la gestion des opérateurs et des travaux,

Plus en détail

Axel Menu. Publier facilement et rapidement des applications sous Windows TSE. Novembre 2008 - Réf. : axmenuf-11

Axel Menu. Publier facilement et rapidement des applications sous Windows TSE. Novembre 2008 - Réf. : axmenuf-11 Axel Menu Publier facilement et rapidement des applications sous Windows TSE Novembre 2008 - Réf. : axmenuf-11 La reproduction et la traduction de ce manuel, ou d'une partie de ce manuel, sont interdites.

Plus en détail

Instructions de mise à jour du micrologiciel des lecteurs SSD clients Crucial

Instructions de mise à jour du micrologiciel des lecteurs SSD clients Crucial Instructions de mise à jour du micrologiciel des lecteurs SSD clients Crucial Présentation Au moyen de ce guide, un utilisateur peut effectuer une mise à jour du micrologiciel sur les SSD Crucial Client

Plus en détail

Guide de configuration de SQL Server pour BusinessObjects Planning

Guide de configuration de SQL Server pour BusinessObjects Planning Guide de configuration de SQL Server pour BusinessObjects Planning BusinessObjects Planning XI Release 2 Copyright 2007 Business Objects. Tous droits réservés. Business Objects est propriétaire des brevets

Plus en détail

TecLocal 4.0. Manuel d'installation: Mode acheteur & multiutilisateurs

TecLocal 4.0. Manuel d'installation: Mode acheteur & multiutilisateurs Tec Local 4.0 Manuel d'installation : Mode acheteur & multi-utilisateurs (client) TecLocal 4.0 Manuel d'installation: Mode acheteur & multiutilisateurs (client) Version: 1.0 Auteur: TecCom Solution Management

Plus en détail

CA ARCserve Backup Patch Manager pour Windows

CA ARCserve Backup Patch Manager pour Windows CA ARCserve Backup Patch Manager pour Windows Manuel de l'utilisateur r16 La présente documentation, qui inclut des systèmes d'aide et du matériel distribués électroniquement (ci-après nommés "Documentation"),

Plus en détail

DECONNEXION : Lorsque vous avez terminé, cliquez sur «Déconnexion», pour vous déconnecter.

DECONNEXION : Lorsque vous avez terminé, cliquez sur «Déconnexion», pour vous déconnecter. LES PARENTS SERVICES: AIDE À L'UTILISATION DU BACK OFFICE > MAIRIE: BACK OFFICE 1) CONNEXION Saisissez votre identifiant et votre mot de passe pour vous connecter Une fois connecté, le menu principal fait

Plus en détail

Stellar Phoenix Outlook PST Repair - Technical 5.0 Guide d'installation

Stellar Phoenix Outlook PST Repair - Technical 5.0 Guide d'installation Stellar Phoenix Outlook PST Repair - Technical 5.0 Guide d'installation 1 Présentation Stellar Phoenix Outlook PST Repair - Technical offre une solution complète pour la récupération de données à partir

Plus en détail

Manuel d'utilisation Microsoft Apps

Manuel d'utilisation Microsoft Apps Manuel d'utilisation Microsoft Apps Édition 1 2 À propos de Microsoft Apps À propos de Microsoft Apps Avec Microsoft Apps, vous disposez des applications professionnelles Microsoft sur votre téléphone

Plus en détail

CA Desktop Migration Manager

CA Desktop Migration Manager CA Desktop Migration Manager Manuel de configuration du déploiement DMM Service Pack 12.8.01 La présente Documentation, qui inclut des systèmes d'aide et du matériel distribués électroniquement (ci-après

Plus en détail

Guide d'utilisation rapide de Polycom RealPresence Content Sharing Suite

Guide d'utilisation rapide de Polycom RealPresence Content Sharing Suite Guide d'utilisation rapide de Polycom RealPresence Content Sharing Suite Version 1.2 3725-69871-001 Rév. A Novembre 2013 Ce guide vous apprend à partager et à visualiser des contenus pendant une téléconférence

Plus en détail

Installation et Réinstallation de Windows XP

Installation et Réinstallation de Windows XP Installation et Réinstallation de Windows XP Vous trouvez que votre PC n'est plus très stable ou n'est plus aussi rapide qu'avant? Un virus a tellement mis la pagaille dans votre système d'exploitation

Plus en détail

HP Data Protector Express Software - Tutoriel 3. Réalisation de votre première sauvegarde et restauration de disque

HP Data Protector Express Software - Tutoriel 3. Réalisation de votre première sauvegarde et restauration de disque HP Data Protector Express Software - Tutoriel 3 Réalisation de votre première sauvegarde et restauration de disque Que contient ce tutoriel? Après avoir lu ce tutoriel, vous pourrez : utiliser les fonctions

Plus en détail

Dell Server PRO Management Pack 4.0 pour Microsoft System Center Virtual Machine Manager Guide d'installation

Dell Server PRO Management Pack 4.0 pour Microsoft System Center Virtual Machine Manager Guide d'installation Dell Server PRO Management Pack 4.0 pour Microsoft System Center Virtual Machine Manager Guide d'installation Remarques, précautions et avertissements REMARQUE : Une REMARQUE indique des informations importantes

Plus en détail

d^ifiblp=l=loqelmelp=ud=pa

d^ifiblp=l=loqelmelp=ud=pa kçìîé~ì=çééìáëw== MRKOMNO d^ifiblp=l=loqelmelp=ud=pa kçíáåé=çdìíáäáë~íáçå=çéë=åçãéçë~åíë=äçöáåáéäë cê~å ~áë Notice d'utilisation des composants logiciels 3D Sirona Dental Systems GmbH Notice d'utilisation

Plus en détail

F O R M A T I O N S LOTUS NOTES. 8.5 Utilisateurs. 02 40 42 33 37 13 rue de la Bôle. E U R L. a u c a p i t a l d e 1 0 0 0

F O R M A T I O N S LOTUS NOTES. 8.5 Utilisateurs. 02 40 42 33 37 13 rue de la Bôle. E U R L. a u c a p i t a l d e 1 0 0 0 Bureautique - Internet - Développement ALTAIRE F O R M A T I O N S Logiciels - Audit - Marketing LOTUS NOTES 8.5 Utilisateurs 02 40 42 33 37 13 rue de la Bôle 44510 le Pouliguen altair.formation s@wan

Plus en détail

Retek Data Warehouse Web 3.0 Notes de publication

Retek Data Warehouse Web 3.0 Notes de publication Retek Data Warehouse Web 3.0 Notes de publication AIDER LA DISTRIBUTION A CREER, GERER ET SATISFAIRE LA DEMANDE DE SES CLIENTS Retek Data Warehouse Le logiciel décrit dans cette documentation est fourni

Plus en détail

FileMaker Server 13. Guide de démarrage

FileMaker Server 13. Guide de démarrage FileMaker Server 13 Guide de démarrage 2007-2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054 FileMaker et Bento sont des marques commerciales

Plus en détail

Gestion du Serveur Web

Gestion du Serveur Web Gestion du Serveur Web Console de gestion du Serveur Web Une console de gestion est disponible dans l'outil de l'administrateur. Cette console de gestion vous permet de configurer les services JetClouding

Plus en détail

Interface PC Vivago Ultra. Pro. Guide d'utilisation

Interface PC Vivago Ultra. Pro. Guide d'utilisation Interface PC Vivago Ultra Pro Guide d'utilisation Version 1.03 Configuration de l'interface PC Vivago Ultra Configuration requise Avant d'installer Vivago Ultra sur votre ordinateur assurez-vous que celui-ci

Plus en détail

Guide d'administration. BlackBerry Professional Software pour IBM Lotus Domino. Version: 4.1 Service Pack: 4

Guide d'administration. BlackBerry Professional Software pour IBM Lotus Domino. Version: 4.1 Service Pack: 4 BlackBerry Professional Software pour IBM Lotus Domino Version: 4.1 Service Pack: 4 SWD-311541-0911043520-002 Table des matières 1 Gestion des comptes d'utilisateur... 7 Ajouter un compte utilisateur...

Plus en détail

StreamServe Persuasion SP3

StreamServe Persuasion SP3 StreamServe Persuasion SP3 Manuel d installation Rév. PA1 StreamServe Persuasion SP3 - Manuel d installation Rév. PA1 2008 StreamServe, Inc. StreamServe est une marque commerciale de StreamServe, Inc.

Plus en détail

Extension McAfee Security-as-a-Service

Extension McAfee Security-as-a-Service Guide de l'utilisateur Extension McAfee Security-as-a-Service A utiliser avec le logiciel epolicy Orchestrator 4.6.0 COPYRIGHT Copyright 2011 McAfee, Inc. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication

Plus en détail

Novell Groupwise. Denis Szalkowski.

Novell Groupwise. Denis Szalkowski. Novell Groupwise Denis Szalkowski. Ce support est remis exclusivement aux stagiaires qui suivent mes formations. Il peut être téléchargé et imprimé à titre individuel. En revanche, toute copie partielle

Plus en détail

TP RPV DE NIVEAU APPLICATION EXTRANET

TP RPV DE NIVEAU APPLICATION EXTRANET TP RPV DE NIVEAU APPLICATION EXTRANET Étudions le cas de l entreprise MAROQ. L entreprise a décidé d ouvrir une partie de son SI (Système d information) à ses partenaires. Cette ouverture s effectue par

Plus en détail

Sauvegarde automatique des données de l ordinateur. Manuel d utilisation

Sauvegarde automatique des données de l ordinateur. Manuel d utilisation Sauvegarde automatique des données de l ordinateur Manuel d utilisation Sommaire 1- Présentation de la Sauvegarde automatique des données... 3 2- Interface de l'application Sauvegarde automatique des données...

Plus en détail

Manuel d installation Version Evolution réseau Ciel Compta Ciel Gestion commerciale Ciel Associations

Manuel d installation Version Evolution réseau Ciel Compta Ciel Gestion commerciale Ciel Associations Manuel d installation Version Evolution réseau Ciel Compta Ciel Gestion commerciale Ciel Associations Sage activité Ciel 35, rue de la Gare - 75917 PARIS Cedex 19 Tél. 01.55.26.33.33 - Fax. 01.55.26.40.33

Plus en détail

Netissime. [Sous-titre du document] Charles

Netissime. [Sous-titre du document] Charles [Sous-titre du document] Charles Sommaire I. Commandez votre sauvegarde en ligne 2 II. Installation 3-7 III. Utilisation du logiciel de sauvegarde en ligne 8-19 A. Fonctionnement de l application de protection

Plus en détail

Sophos Mobile Control as a Service Guide de démarrage. Version du produit : 2.5

Sophos Mobile Control as a Service Guide de démarrage. Version du produit : 2.5 Sophos Mobile Control as a Service Guide de démarrage Version du produit : 2.5 Date du document : août 2012 Table des matières 1 À propos de ce guide...3 2 Quelles sont les étapes essentielles?...4 3 Première

Plus en détail

Votre appareil est configuré en usine pour permettre d'envoyer immédiatement des SMS.

Votre appareil est configuré en usine pour permettre d'envoyer immédiatement des SMS. Généralités SMS (messages texte) Votre appareil est configuré en usine pour permettre d'envoyer immédiatement des SMS. Conditions : u La présentation du numéro associée à votre ligne téléphonique est active.

Plus en détail

Contrôle Parental Numericable. Guide d installation et d utilisation

Contrôle Parental Numericable. Guide d installation et d utilisation Contrôle Parental Numericable Guide d installation et d utilisation Version 12.3 pour OS X Copyright 2012 Xooloo. Tous droits réservés. Table des matières 1. Introduction Dénomination et caractéristiques

Plus en détail

Manuel utilisateur. Ahead Software AG

Manuel utilisateur. Ahead Software AG Manuel utilisateur Ahead Software AG Informations relatives au copyright et aux marques Le manuel utilisateur InCD et tout son contenu sont protégés par un copyright et sont la propriété de Ahead Software.

Plus en détail

Messages d'erreurs. Redémarrez votre PC en cliquant sur Démarrer, en sélectionnant ensuite Arrêter puis en cochant Redémarrer

Messages d'erreurs. Redémarrez votre PC en cliquant sur Démarrer, en sélectionnant ensuite Arrêter puis en cochant Redémarrer Messages d'erreurs Erreur 602 Vous essayez de vous connecter à Internet. L'erreur n 602 apparaît et il vous est impossible de vous connecter. L'erreur 602 est souvent issue de l'utilisation de l'accès

Plus en détail

Guide d'utilisation du Serveur USB

Guide d'utilisation du Serveur USB Guide d'utilisation du Serveur USB Copyright 20-1 - Informations de copyright Copyright 2010. Tous droits réservés. Avis de non responsabilité Incorporated ne peut être tenu responsable des erreurs techniques

Plus en détail

Storebox User Guide. Swisscom (Suisse) SA

Storebox User Guide. Swisscom (Suisse) SA Storebox User Guide Swisscom (Suisse) SA Table des matières. Généralités/Configuration 3. Qu'est-ce que Storebox? 4. Structure de dossier 5.3 Connexion au portail de l'équipe 6.4 Déconnexion du portail

Plus en détail

Intelligence d entreprise Guide de mise en route

Intelligence d entreprise Guide de mise en route Intelligence d entreprise Guide de mise en route 2013 Table des matières Guide de mise en route... 1 Rapports standard de Sage 50 Intelligence d'entreprise... 1 Accès aux rapports de Sage 50 Intelligence

Plus en détail

TAGREROUT Seyf Allah TMRIM

TAGREROUT Seyf Allah TMRIM TAGREROUT Seyf Allah TMRIM Projet Isa server 2006 Installation et configuration d Isa d server 2006 : Installation d Isa Isa server 2006 Activation des Pings Ping NAT Redirection DNS Proxy (cache, visualisation

Plus en détail

Avaya Modular Messaging Microsoft Outlook Client version 5.0

Avaya Modular Messaging Microsoft Outlook Client version 5.0 Avaya Modular Messaging Microsoft Outlook Client version 5.0 Important : les instructions figurant dans ce guide s'appliquent uniquement si votre banque d'informations est Avaya Message Storage Server

Plus en détail

Evénements et actions

Evénements et actions La programmation des objets dans Mediator se fait par l'intermédiaire d'un système graphique liant les événements et les actions. Un événement est une opération qui se produit sur une page ou sur un objet.

Plus en détail

Introduction... 2. 2. Demande et installation d'un certificat... 2. 2.1 Demande de certificat... 2. 2.2. Création d'une paire de clés...

Introduction... 2. 2. Demande et installation d'un certificat... 2. 2.1 Demande de certificat... 2. 2.2. Création d'une paire de clés... Sommaire Introduction... 2 2. Demande et installation d'un certificat... 2 2.1 Demande de certificat... 2 2.2. Création d'une paire de clés... 8 2.3. Installation d'un certificat... 12 2.4. Installation

Plus en détail

Cours 420-KEG-LG, Gestion de réseaux et support technique. Atelier No2 :

Cours 420-KEG-LG, Gestion de réseaux et support technique. Atelier No2 : Atelier No2 : Installation d Active Directory Installation du service DNS Installation du Service WINS Création d'un compte d'ordinateur Jonction d'un ordinateur à un domaine Création d usagers. Étape

Plus en détail

Aide d'active System Console

Aide d'active System Console Aide d'active System Console Présentation... 1 Installation... 2 Affichage des informations système... 4 Seuils de surveillance système... 5 Paramètres de notification par courrier électronique... 5 Paramètres

Plus en détail

d'administration Guide BlackBerry Internet Service Version: 4.5.1

d'administration Guide BlackBerry Internet Service Version: 4.5.1 BlackBerry Internet Service Version: 4.5.1 Guide d'administration Publié : 2014-01-14 SWD-20140114161813410 Table des matières 1 Mise en route...6 Disponibilité des fonctionnalités d'administration...

Plus en détail

Symantec Backup Exec Remote Media Agent for Linux Servers

Symantec Backup Exec Remote Media Agent for Linux Servers Annexe I Symantec Backup Exec Remote Media Agent for Linux Servers Cette annexe traite des sujets suivants : A propos de Remote Media Agent Comment fonctionne Remote Media Agent Conditions requises pour

Plus en détail

Automation Engine 10. Release Notes. Version: 10.0.3 Date: 2014-09-11. Automic Software GmbH

Automation Engine 10. Release Notes. Version: 10.0.3 Date: 2014-09-11. Automic Software GmbH Automation Engine 10 Release Notes Version: 10.0.3 Date: 2014-09-11 Automic Software GmbH ii Copyright Copyright Les logos Automic et Automic sont des marques déposées appartenant à Automic Software GmbH

Plus en détail

EMC SourceOne TM for Microsoft SharePoint Recherche dans les archives Carte de référence rapide version 7.2

EMC SourceOne TM for Microsoft SharePoint Recherche dans les archives Carte de référence rapide version 7.2 Utilisez la fonctionnalité pour rechercher et restaurer du contenu SharePoint archivé dans EMC SourceOne La fonctionnalité de SharePoint est destinée aux administrateurs et utilisateurs de SharePoint.

Plus en détail

Sage Business Sync. Guide d utilisation. 2012 Sage

Sage Business Sync. Guide d utilisation. 2012 Sage Sage Business Sync Guide d utilisation 2012 Sage Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement de Sage est illicite (Loi du 11 Mars 1957 -

Plus en détail

Guide de démarrage rapide USB Edition française TP 1522 Version 1 moljbqeb^k=cê~ååé=

Guide de démarrage rapide USB Edition française TP 1522 Version 1 moljbqeb^k=cê~ååé= Edition française TP 1522 Version 1 moljbqeb^k=cê~ååé= 2, Rue Gabriel Laumain - 75 010 Paris France Tous droits réservés Toutes les informations contenues dans ce document sont susceptibles d'être modifiées

Plus en détail

SafeGuard Enterprise Aide administrateur. Version du produit : 5.60

SafeGuard Enterprise Aide administrateur. Version du produit : 5.60 SafeGuard Enterprise Aide administrateur Version du produit : 5.60 Date du document : avril 2011 Table des matières 1 Le SafeGuard Management Center...4 2 Connexion au SafeGuard Management Center...4 3

Plus en détail

Préparer la synchronisation d'annuaires

Préparer la synchronisation d'annuaires 1 sur 6 16/02/2015 14:24 En utilisant ce site, vous autorisez les cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité En savoir plus France (Français) Se connecter Rechercher sur TechNet avec Bing

Plus en détail

DataTraveler 410. Manuel d'utilisation de SecureTraveler

DataTraveler 410. Manuel d'utilisation de SecureTraveler Manuel d'utilisation de SecureTraveler SecureTraveler est l'utilitaire de configuration DataTraveler permettant aux utilisateurs en entreprise et aux utilisateurs privés d'établir des zones publiques et

Plus en détail

Novell. ifolder. www.novell.com. Lisezmoi

Novell. ifolder. www.novell.com. Lisezmoi Novell ifolder www.novell.com Lisezmoi Notices légales Novell exclut toute garantie relative au contenu ou à l'utilisation de cette documentation. En particulier, Novell ne garantit pas que cette documentation

Plus en détail

Notice d'utilisation. Audi connect (myaudi) Notice d'utilisation Audi connect (myaudi) Französisch 11.2014 152566AMH40. Audi Vorsprung durch Technik

Notice d'utilisation. Audi connect (myaudi) Notice d'utilisation Audi connect (myaudi) Französisch 11.2014 152566AMH40. Audi Vorsprung durch Technik Notice d'utilisation Audi connect (myaudi) Notice d'utilisation Audi connect (myaudi) Französisch 11.2014 152566AMH40 www.audi.com Audi Vorsprung durch Technik 2014 AUDI AG AUDI AG travaille en permanence

Plus en détail

Backup Exec 2012. Guide d'installation rapide

Backup Exec 2012. Guide d'installation rapide Backup Exec 2012 Guide d'installation rapide Installation Ce document traite des sujets suivants: Configuration système requise Liste de contrôle de préinstallation de Backup Exec Installation standard

Plus en détail

Client Citrix ICA Windows CE Carte de référence rapide

Client Citrix ICA Windows CE Carte de référence rapide Client Citrix ICA Windows CE Carte de référence rapide Exigences Pour exécuter le client ICA Windows CE, vous devez disposer des éléments suivants : Un périphérique Windows CE Une carte d'interface réseau

Plus en détail

Acronis Backup & Recovery for Mac. Acronis Backup & Recovery et Acronis ExtremeZ-IP ARCHITECTURE DE RÉFÉRENCE

Acronis Backup & Recovery for Mac. Acronis Backup & Recovery et Acronis ExtremeZ-IP ARCHITECTURE DE RÉFÉRENCE Acronis Backup & Recovery for Mac Acronis Backup & Recovery et Acronis ExtremeZ-IP Ce document décrit les spécifications techniques et les meilleures pratiques relatives à la mise en œuvre d'une solution

Plus en détail

Guide utilisateur Archivage intermédiaire Messagerie. Enterprise Connect pour Outlook 2010 EC 10.2.1 V 1.0

Guide utilisateur Archivage intermédiaire Messagerie. Enterprise Connect pour Outlook 2010 EC 10.2.1 V 1.0 Guide utilisateur Archivage intermédiaire Messagerie Enterprise Connect pour Outlook 2010 EC 10.2.1 V 1.0 Page : 2/38 Table des matières 1. Introduction... 3 2. L'interface Livelink dans MS Outlook...

Plus en détail

Outils etwinning : mode d'emploi

Outils etwinning : mode d'emploi Outils etwinning : mode d'emploi Inscription à etwinning 1ère étape : Données sur l'utilisateur 2ème étape : Préférences de jumelage 3ème étape : Données sur l'école 4ème étape : Profil de l'école Outil

Plus en détail

SafeGuard Enterprise Web Helpdesk. Version du produit : 5.60

SafeGuard Enterprise Web Helpdesk. Version du produit : 5.60 SafeGuard Enterprise Web Helpdesk Version du produit : 5.60 Date du document : avril 2011 Table des matières 1 Procédure SafeGuard de challenge/réponse sur le Web...3 2 Installation...4 3 Authentification...7

Plus en détail

WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits

WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits Manuel d initiation du Planificateur 2 INTRODUCTION 5 CHAPITRE I : INSTALLATION

Plus en détail

Guide de démarrage de l'outil. Aperçus Sun Life Ordinateur. Introduction. À propos de ce guide de démarrage rapide

Guide de démarrage de l'outil. Aperçus Sun Life Ordinateur. Introduction. À propos de ce guide de démarrage rapide Guide de démarrage de l'outil Aperçus Sun Life Ordinateur Introduction L'outil Aperçus Sun Life : propose une interface facile à utiliser, vous permet de travailler à partir de votre ordinateur ou sur

Plus en détail

Guide de l'utilisateur

Guide de l'utilisateur BlackBerry Internet Service Version: 4.5.1 Guide de l'utilisateur Publié : 2014-01-08 SWD-20140108170135662 Table des matières 1 Mise en route...7 À propos des formules d'abonnement pour BlackBerry Internet

Plus en détail

Astuces de dépannage quand problème de scan to folder

Astuces de dépannage quand problème de scan to folder Astuces de dépannage quand problème de scan to folder Si vous ne parvenez pas à transférer des données numérisées vers un dossier, les astuces de dépannage suivantes devraient vous aider à résoudre le

Plus en détail

Enregistrer votre dispositif

Enregistrer votre dispositif Guide de Commencement Rapide: NotifyLink pour Symbian Series 60, 3 rd Edition Votre appareil aura besoin d un des suivants: Connection cellulaire capable de soutenir la transmission des données via votre

Plus en détail

Installation d'un serveur DHCP sous Windows 2000 Serveur

Installation d'un serveur DHCP sous Windows 2000 Serveur Installation d'un serveur DHCP sous Windows 2000 Serveur Un serveur DHCP permet d'assigner des adresses IP à des ordinateurs clients du réseau. Grâce à un protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol),

Plus en détail

DÉMARRAGE RAPIDE. Présentation et installation de NetStorage

DÉMARRAGE RAPIDE. Présentation et installation de NetStorage Novell NetStorage www.novell.com DÉMARRAGE RAPIDE Présentation et installation de NetStorage Novell NetStorage est une fonction de NetWare 6 qui permet d'accéder facilement, via Internet, au système de

Plus en détail

Manuel d utilisation email NETexcom

Manuel d utilisation email NETexcom Manuel d utilisation email NETexcom Table des matières Vos emails avec NETexcom... 3 Présentation... 3 GroupWare... 3 WebMail emails sur internet... 4 Se connecter au Webmail... 4 Menu principal... 5 La

Plus en détail

Contrôle Parental Numericable. Guide d installation et d utilisation

Contrôle Parental Numericable. Guide d installation et d utilisation Contrôle Parental Numericable Guide d installation et d utilisation Version 12.3 pour Windows Copyright 2012 Xooloo. Tous droits réservés. Table des matières 1. Introduction Dénomination et caractéristiques

Plus en détail

FileMaker 13. Guide ODBC et JDBC

FileMaker 13. Guide ODBC et JDBC FileMaker 13 Guide ODBC et JDBC 2004-2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054 FileMaker et Bento sont des marques commerciales de

Plus en détail

Aide en ligne du portail

Aide en ligne du portail Connectivity 3SKey Aide en ligne du portail Ce fichier d'aide décrit les fonctions du portail 3SKey (clé de signature sécurisée SWIFT). 11 juin 2011 3SKey Table des matières 1 Portail 3SKey... 3 1.1 Fonctions

Plus en détail

HDM-2100. Connection Manager

HDM-2100. Connection Manager HDM-2100 Connection Manager Contents I- Installation de LG Connection Manager... 2 II- Configuration requise...3 III- Introduction et mise en route de LG Connection Manager... 3 IV-Fonctions de LG Connection

Plus en détail

Manuel d'utilisation BeamYourScreen

Manuel d'utilisation BeamYourScreen Manuel d'utilisation BeamYourScreen Manuel d'utilisation BeamYourScreen Page 1 Sommaire Création d'un compte 3 Installation 3 Démarrer une session 4 Rejoindre une session 5 Login de session HTML 6 Caractéristiques

Plus en détail