PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE"

Transcription

1 RENOVATION DE L IMMEUBLE SIEGE DE LA BAD A ABIDJAN PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE LOT 3 / SOUS LOT: CLIMATISATION - VENTILATION DESENFUMAGE P.P.S.P.S - CVD Page 1

2 SOMMAIRE 1.0 INTRODUCTION 1.2 Objectifs 1.2 Responsabilités de l encadrement du projet 2.0 DESCRIPTION DU PROJET 3.0 INITIATION A LA SECURITE 3.1 Induction 3.2 Animation de ¼ d heure sécurité 4.0 MESURES D HYGIENE ET DE SECURITE 4.1 Matériel utilisé 4.2 Propreté des zones de travail 4.3 Circulation sur le chantier 4.4 Mesures pour prévenir les risques générés par les autres travaux 4.5 Installations du chantier 5.0 DEMARCHES A SUIVRE EN CAS D ACCIDENT OU DE SINISTRE 5.1 Consignes de 1 er secours 5.2 Conduite à tenir en cas d accident 6.0 ANALYSE DES RISQUES 6.1 Risques liés aux travaux 6.2 Risques liés à l environnement P.P.S.P.S - CVD Page 2

3 1.0 INTRODUCTION Veiller à la sécurité de son personnel est un devoir qui s impose à tout responsable d entreprise». C est dans ce cadre que s inscrit ce présent Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (PPSPS). Etabli spécifiquement pour les travaux de Climatisation, Ventilation et Désenfumage du siège de la BAD à Abidjan. Ce document est évolutif et sera continuellement modifié en fonction des éventuels risques selon l avancement des travaux. 1.1 Objectifs : Les objectifs de sécurité fixés par la Direction de MCT dans le cadre de la réalisation de nos projets sont les suivants: 1. Encourir un risque zéro accident, 2. Réduire ou limiter les accidents de travail, Pour y arriver, le représentant de l entreprise MCT sur le chantier devra : Sensibiliser notre personnel sur la sécurité, Former le personnel sur l évaluation des risques liés à la sécurité avant le démarrage de toute tâche (Analyse de la sécurité du travail), A l'identification et la prévention d'actes dangereux, Sensibiliser le personnel sur bon usage de l'outillage, etc. 1.2 Responsabilités de l encadrement du projet : Dans la réussite du projet, le représentant de MCT développera et maintiendra un milieu de travail sûr et sain. Ainsi, il mettra toute en œuvre afin que les dispositions cidessous soient respectées. L initiation et la formation aux consignes de sécurité de point de vue globale selon la méthode sécurité, santé et environnement de PFO de chaque employé sur le chantier. Ainsi, tout nouvel employé passera à une induction à l issue de laquelle il recevra les informations nécessaires à mettre en œuvre afin de respecter les exigences sécurité, santé et environnement de PFO. La fourniture par MCT au personnel des EPI dans toutes les activités, La mise à disposition par MCT du matériel adéquat à notre personnel, L élaboration et la mise en œuvre des méthodes de travail mettant en exergue les éventuels risques liés à la sécurité du personnel effectuées par le représentant de MCT sur site. 2.0 DESCRIPTION DU PROJET P.P.S.P.S - CVD Page 3

4 2.1 Description sommaire du projet : Voir cahier de charge du lot Ventilation - Climatisation - Désenfumage 2.2 Particularité des travaux : Sur le projet, la particularité des travaux se résume aux points suivants : Travaux en hauteur, Utilisation de matériels portatifs, Levage de matériel lourd pour poser sur la toiture terrasse, Travaux de soudure à l arc électrique, Travaux de découpe de matériel métallique 3.0 INITIATION A LA SECURITE 3.1 Induction : Le personnel nouvellement embauché sur le chantier sera accueilli par le représentant de MCT en charge des travaux pour : Formation sur les consignes générales de sécurités spécifiques à son poste de travail. Remise de l équipement individuel de sécurité, de l enregistrement avec émargement de l intéressé sur un registre créé à cet effet. Communication lorsque jugée nécessaire à sa hiérarchie, l organisation de toute formation spécifique à son poste de travail. 3.2 Animation de ¼ d heure sécurité Notre personnel participera aux séances hebdomadaires d animation de ¼ d heure sécurité organisées sur le chantier si celles-ci sont organisées. 4.0 MESURES D HYGIENE ET DE SECURITE 4.1 Matériel utilisé : Matériels portatifs : Tout collaborateur qui utilise du matériel portatif (meule, perceuse Hilty, etc. ) recevra une formation de base sur l usage de ce matériel. Cette formation sera surtout orientée sur les risques sécurité liés au mauvais usage du matériel. Cette formation est faite soit par le responsable des équipes de montage de MCT, soit par le représentant de MCT selon la nature de l outil P.P.S.P.S - CVD Page 4

5 mais toujours sous la supervision du responsable projet MCT affecté sur le site de travail. Equipements de protection collective : De même que les équipements portatifs, les collaborateurs seront également sensibilisés sur l utilisation des équipements de protection collective (échafaudage, escabeau, etc. ) dont les échafaudages et les plateformes de travail. Cette sensibilisation portera sur : La conformité des échafaudages, La mise en place de garde corps, Le respect des platelages, L utilisation d une échelle pour accéder et non l utiliser comme poste de travail. Cette formation est faite par le représentant de MCT affecté au chantier. 4.2 Propreté des zones de travail : En ce qui concerne la propreté des zones de travail, le personnel sera sensibilisé régulièrement par le représentant de MCT sur la politique de tri des déchets produits sur le chantier. Ainsi, les différents déchets seront déposés dans les bennes ou poubelles mises en place sur le chantier. Déchets en bois, Déchets en fer, Autres déchets, Cette classification sera faite conforme aux instructions de PFO. 4.3 Circulation sur le chantier : Pendant les travaux, le personnel de MCT présent sur le chantier se conforme au plan de circulation du chantier. 4.4 Mesures pour prévenir les risques générés par les autres travaux : Pendant les travaux à risque, le responsable de MCT devra expliquer les risques au représentant du client sur le chantier afin de définir ensemble la mesure prise pour la protection du lieu de travail. Cela peut concerner le balisage, la réduction de l exposition du personnel, l interdiction d accès. 4.5 Installations du chantier : Le client mettra à la disposition du personnel de MCT un ensemble d équipements à savoir : Conteneur à Bureaux destiné à l encadrement du projet, Vestiaires, Sanitaires, Toilette, P.P.S.P.S - CVD Page 5

6 5.0 DEMARCHES A SUIVRE EN CAS D ACCIDENT : 5.1 Consignes de 1 er secours: En cas d'accident bénin: Faire soigner le blessé (1 er soin) chez à l infirmerie du chantier où une trousse pharmaceutique est disponible avant que les microbes s installent. En cas d'accident grave : En cas d accident grave, la procédure d évacuation et la conduite à tenir est conforme à la procédure PFO appliquée au chantier. L accidenté sera pris en charge y compris l évacuation et les soins en totalité par PFO et les frais engagés seront refacturés à MCT. P.P.S.P.S - CVD Page 6

7 Entamer la procédure "d'appel des Secours" APPEL DES SECOURS I) Encadrement du projet (MCT) : Ingénieur Travaux sur le projet Sadate A. : II) Responsables de PFO : Responsable du projet Alain C. : Conducteur de Travaux Frédéric P. : Matériel médical existant sur le chantier : Brancard de type couteux, Kit pharmaceutique Secouristes sur le site du travail : En cas d accident, le chef du chantier contactera les secouristes formés dans le cadre de ce projet. NB : En appelant, signalez toujours le nombre de blessés et leur état. 5.2 Conduite à tenir en cas d accident : a) Protéger en : supprimant le risque, Evacuant la zone dangereuse, Maintenant ensuite à distance les autres employés, b) Alerter : Le secouriste le plus proche, Le Chef Chantier, La hiérarchie du projet P.P.S.P.S - CVD Page 7

8 A ce stade, selon la gravité de l accident le responsable du projet PFO prendra des dispositions pour l évacuation du blessé. c) Evacuer le blessé : L évacuation se fera selon la procédure mise en place par PFO, notre client. Le blessé sera accompagné par un collaborateur désigné. P.P.S.P.S - CVD Page 8

9 6.0 ANALYSE DE RISQUES DU LOT CLIMATISATION VENTILATILATION - DESENFUMAGE Les dispositions prises par l'entreprise pour prévenir les risques encourus par ses travailleurs sont les suivantes : P.P.S.P.S - CVD Page 9

10 6.1 RISQUES LIES A LA SECURITE : Phase des travaux Risques prévisibles Action Mesures Particules de tôle dans les yeux Port de lunettes obligatoires pendant les découpes et à la pose Sensibilisation du personnel Gaine tôle Blessure corporelle pendant les découpes Port d EPI : gants, chaussures de sécurité et casques Sensibilisation du personnel Chute de hauteur pendant la pose Utilisation d échafaudages, escabeaux conformes Réception des échafaudages et des escabeaux avant utilisation Port d EPI : casques avec attaches Sensibilisation et contrôle régulier du matériel Gaine Staff Inhalation de débris poussiéreux Utilisation de masque de protection Sensibilisation du personnel P.P.S.P.S - CVD Page 10

11 Phase des travaux Risques prévisibles Action Mesures Blessure corporelle pendant les découpes Port d EPI : gants, chaussures de sécurité Sensibilisation du personnel Réseau en acier noir Jet de projectile dans les yeux pendant la soudure Port de lunettes obligatoires pendant les découpes et à la pose Sensibilisation du personnel Echauffement des câbles et disjoncteur de protection Vérifier le point d alimentation électrique avant le démarrage des travaux de soudure Sensibilisation du personnel Brûlures corporelles pendant la polyfusion Port d EPI : gants, et tenue de travail Sensibilisation du personnel Mise à disposition d EPI adéquat Réseau PPR Brûlures aux yeux pendant la polyfusion Port d EPI : de lunettes Sensibilisation du personnel Mise à disposition de lunettes de protection Inhalation de monoxyde de carbone pendant la polyfusion Faire la polyfusion dans un espace libre suffisamment oxygéné. Sensibilisation du personnel Equipement de froid et VMC Chute de l équipement pendant la manutention ou la mise en place Utilisation du matériel de levage adéquat pendant le levage Prise de précaution nécessaire pendant les manipulations Voir avec le client pour la mise à disposition de moyen de levage Utilisation de matériels portatifs Electrocution Mise à disposition de rallonge conforme, Utilisation de coffret électrique conforme Inspection du matériel avant utilisation Contrôle du matériel portatif Sensibilisation du personnel P.P.S.P.S - CVD Page 11

12 6.2 RISQUES ENVIRONNEMENTAUX La mise en place de tous les équipements et accessoires de climatisation engendrent d énormes chutes de pièces irrécupérables, le personnel de MCT sera sensibilisé par le représenté de MCT sur le site afin que le site soit nettoyé après chaque intervention et les déchets soient rassemblés conformément aux instructions de PFO sur chantier. N.B : La gestion des risques liés à l environnement se fera conformément à la démarche environnementale mise en place au chantier par l entreprise générale, notre client. P.P.S.P.S - CVD Page 12

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1. PRESENTATION DU PROJET... 3 1.1 DESCRIPTION DE L OUVRAGE... 3 1.2 LES INTERVENANTS...

Plus en détail

Document unique d évaluation et de prévention des risques

Document unique d évaluation et de prévention des risques Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE SANTE.

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE SANTE. Page : 1/13 En magenta, exemple de texte remplis par la Firme Extérieure. En Bleu, texte de sensibilisation à destination du rédacteur de l'analyse de risque. Très important. PLAN PARTICULIER DE SECURITE

Plus en détail

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Statistiques Un constat : 15 millions de salariés au régime général de la SS 900 000 accidents du travail et de trajet par an 1 800 mortels 5 000

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées) :

PLAN DE PREVENTION. Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées) : PLAN DE PREVENTION ETABLISSEMENT SCOLAIRE Nom de l'établissement scolaire : Adresse : Téléphone : Nom du chef d'établissement : Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées)

Plus en détail

Task Safety Requirements Working at Height Roof Work F

Task Safety Requirements Working at Height Roof Work F Page 1 of 5 A. INTRODUCTION AU TRAVAIL SUR LES TOITS Le travail sur les toits est une activité très risquée. Les chutes des toits causent de nombreuses blessures très graves et peut même entrainer la mort,

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Indice Date Nature de la modification Rédacteur 00 Emission initiale

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Indice Date Nature de la modification Rédacteur 00 Emission initiale Du bon sens et un peu de temps Entreprise Nom Logo PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Chantier Nom de l opération Adresse du chantier: Période d'exécution: Lot : Maître

Plus en détail

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles Définitions utiles Le PPSPS Un PPSPS est un Plan Particulier de Sécurité et de Protection de. Le PPSPS est établi par les entreprises qui travaillent sur un chantier et remis au coordonnateur de sécurité

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE 1 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 1 SOMMAIRE I.ORGANISATION GÉNÉRALE...4 A-Effectif et rythme de travail...4 B-C.H.S.C.T...4 C-Formation et information

Plus en détail

NOTICE HYGIENE ET SECURITE

NOTICE HYGIENE ET SECURITE VI. NOTICE HYGIENE ET SECURITE 2013.39677.EV.DDAE MONSANTO Peyrehorade Page : 1 SOMMAIRE VI.NOTICE HYGIENE ET SECURITE... 1 VI.1 DISPOSITIONS GENERALES... 3 VI.1.1 REGLEMENTATIONS APPLICABLES... 3 VI.1.2

Plus en détail

FORMATION LA SECURITE

FORMATION LA SECURITE FORMATION LA SECURITE LA SECURITE 1 Le rôle de l employeur 2 L accueil des salariés 3 Le PPSPS 4 Protéger, alerter : le rôle du SST Sommaire général 1 LE ROLE DE L EMPLOYEUR OBLIGATION L obligation générale

Plus en détail

PPSPS PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE CHANTIER : «NOVOTEL BAGNOLET» 1 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 93177 BAGNOLET CEDEX

PPSPS PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE CHANTIER : «NOVOTEL BAGNOLET» 1 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 93177 BAGNOLET CEDEX PPSPS PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE CHANTIER : «NOVOTEL BAGNOLET» 1 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 93177 BAGNOLET CEDEX Projet : RENOVATION LOT CVC 1 RENSEIGNEMENTS GENERAUX 1.1 Désignation

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FAUX PLAFONDS

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FAUX PLAFONDS VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E. 1. Parties prenantes 1. 2. Prescriptions générales 1

PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E. 1. Parties prenantes 1. 2. Prescriptions générales 1 PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E Pages 1. Parties prenantes 1 2. Prescriptions générales 1 3. Inspection commune 1 & 2 4. Définition des phases d activités,

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL Nouveau Collaborateur

LIVRET D ACCUEIL Nouveau Collaborateur Sommaire 1 Engagement de la Direction... 4 2 Présentation d entreprise... 5 2.1 Carte d identité... 5 2.2 Activités... 5 2.3 Principaux clients... 5 2.4 Organigramme... 5 3 Votre intégration... 6 3.1 Nos

Plus en détail

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP Complétez votre démarche d accueil en commandant le coffret accueil de votre métier ou en le téléchargeant sur www.oppbtp.fr Coffrets

Plus en détail

PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE (P.G.S.C.S.P.S.)

PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE (P.G.S.C.S.P.S.) PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE (P.G.S.C.S.P.S.) OPERATION DE CATEGORIE 3 TRAVAUX COMPORTANT DES RISQUES PARTICULIERS Arrêté du 25 février 2003 Opération

Plus en détail

Chantiers forestiers et sylvicoles

Chantiers forestiers et sylvicoles Chantiers forestiers et sylvicoles Décret n 2010-1603 du 17 décembre 2010 relatif aux règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers Entrée en vigueur: 1 er AVRIL 2011 1 Cendrine SALA Agent

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE (PPSPS) RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE (PPSPS) RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE (PPSPS) RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Raison sociale : ELECGEN Adresse : 23 avenue Général LECLERC 95130 ERMONT Tel.: 01.34.78.25.14 Fax : 01.34.78.00.01

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE NOM DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER LIEU DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER DATES DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER PLAN DE PREVENTION PONCTUEL ANNUEL ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Rappel sur les obligations des agents en hygiène et sécurité... 3 3-

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Fiche Prévention LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Former les agents à la sécurité constitue une obligation légale de l autorité territoriale et fait partie intégrante de la politique

Plus en détail

FM 01 OUVERTURE D UNE DECHETTERIE

FM 01 OUVERTURE D UNE DECHETTERIE FM 01 OUVERTURE D UNE DECHETTERIE But / Finalité Garantir l admissibilité des apports de déchets par les usagers. Interdire la réception des déchets non-conformes. Risques sur l environnement Pollution

Plus en détail

Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be

Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be Démarches à suivre en vue de L'habilitation des personnes en électricité Table

Plus en détail

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité 1. Les acteurs au sein de l entreprise ou la collectivité Les prérogatives des DP en santé-sécurité

Plus en détail

PROCEDURE PLAN DE PREVENTION

PROCEDURE PLAN DE PREVENTION Page 1 1 Objet Cette procédure définit l organisation, la rédaction et le suivi d un plan de prévention (PdP) dans le cadre d une opération commanditée par un tiers (unité ou service) au sein de l UFR

Plus en détail

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo.

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo. Charte sécurité charte sécurité La présente charte a pour objectif d améliorer la prévention des risques professionnels, la sécurité des salariés intérimaires Mastempo et d homogénéiser la démarche sécurité

Plus en détail

AGENT DE COLLECTE DES DECHETS

AGENT DE COLLECTE DES DECHETS AGENT DE COLLECTE DES DECHETS Missions du poste : Enlever et collecter les déchets ménagers et les déchets issus du tri sélectif. Acheminer les déchets récoltés jusqu'au lieu de stockage et/ou de traitement.

Plus en détail

POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE

POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE La politique HSe de tdf repose sur l identification et la qualification en amont des risques associés à son activité, la focalisation sur les dangers à haut

Plus en détail

Plan d Assurance Environnement «PAE»

Plan d Assurance Environnement «PAE» ULTRAFILTRATION DE L AIR CLEAN - CONCEPT SIEGE : EUROFLUX 7 Route de la grange aux cercles 91160 BALLAINVILLIERS Tél : 01 69 63 31 80 / Fax : 01 69 63 31 88 AGENCE DE PARIS 7 Route de la grange aux cercles

Plus en détail

Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles

Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles Décret n 2010 1603 du 17 décembre 2010 En vigueur depuis le 1er avril 2011 Qui est concerné? Donneurs d ordres (personnes physiques

Plus en détail

1. Introduction... 1. 4. Outils and Equipment... 4 4.1. Généralités... 4 4.2. Appareils de levage... 4 4.3. Outils... 4

1. Introduction... 1. 4. Outils and Equipment... 4 4.1. Généralités... 4 4.2. Appareils de levage... 4 4.3. Outils... 4 Sommaire 1. Introduction... 1 2. La politique sécurité d Eaton... 1 2.1. Les règles de sécurité pour sauver des vies... 1 Dispositifs de protection... 1 Verrouillage/étiquetage... 1 Travaux électriques/coup

Plus en détail

- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise),

- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise), Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l a Dordogne - Infos Prévention n 5 septembre 2006 Infos Prévention SOMMAIRE : Les échafaudages roulants : réglementation et terminologie. Quelques

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 avril 2008 Màj juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE DE L INSTALLATION PROJETEE AVEC LES PRESCRIPTIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES RELATIVES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL Notice Hygiène et sécurité - Page

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITE

GESTION DE LA CO-ACTIVITE GESTION DE LA CO-ACTIVITE Plan de prévention Protocole Chargement/Déchargement Permis de Feu Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES TRAVAUX DANGEREUX

Plus en détail

Trame du Plan particulier de sécurité et de protection de la santé

Trame du Plan particulier de sécurité et de protection de la santé SPS 81 Niveau 1 C+R Conseils coo rdination Trame du Plan particulier de sécurité et de protection de la santé Etabli en application du décret N 94-1159 du 26-12-1994 articles R 238-26 à R 238-36 Maître

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS Décret no 2001-1016 du 5 novembre 2001 Article L. 230-2 du code du travail et modifiant le code du travail (deuxième

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

Sécurité et Prévention : les 10 bonnes pratiques spécifiques au BTP

Sécurité et Prévention : les 10 bonnes pratiques spécifiques au BTP Sécurité et Prévention : les 10 bonnes pratiques spécifiques au BTP Livre blanc Mars 2013 Éditions Tissot Mars 2013 Page 1 sur 8 1. Faire un diagnostic sécurité de votre entreprise Vous avez évalué vos

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail Sommaire 1. Introduction 2. Le contexte réglementaire 3. Le déroulement

Plus en détail

Travail en hauteur Plan d action

Travail en hauteur Plan d action fide Travail en hauteur Plan d action 2015 Réalisation : APSAM Rédaction : Pascal Gagnon Version originale : 29 octobre 2015 Crédits photo : sakhorn/shutterstock.com Le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention Fonction Publique Territoriale Centre de Gestion de Maine et Loire Service Hygiène & Sécurité Fiche n 82 Création : Mai 2013 Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) :

Plus en détail

Formation et information des agents à la santé et à la sécurité

Formation et information des agents à la santé et à la sécurité Centre de Gestion du Haut Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 Fax : 03 89 20 36 29 cdg68@calixo.net www.cdg68.fr Circulaire n 05/2009 Cl. C 44 Colmar,

Plus en détail

NOTICE en MATIERE de SECURITE et PROTECTION de la SANTE Extrait du Plan Général de Coordination S.P.S. SALON ELEC 2004 6 au 10 décembre 2004 Hall 6

NOTICE en MATIERE de SECURITE et PROTECTION de la SANTE Extrait du Plan Général de Coordination S.P.S. SALON ELEC 2004 6 au 10 décembre 2004 Hall 6 A parisienne NOTICE en MATIERE de SECURITE et PROTECTION de la SANTE Extrait du Plan Général de Coordination S.P.S SALON ELEC 2004 6 au 10 décembre 2004 Hall 6 Parc des Expositions Paris- Nord Villepinte

Plus en détail

EXPLOITATION. X. XXXXX exploitante. conjoint collaborateur A. AAAA CDI. Z. ZZZZZ TESA oct.-10 nov.-10

EXPLOITATION. X. XXXXX exploitante. conjoint collaborateur A. AAAA CDI. Z. ZZZZZ TESA oct.-10 nov.-10 EPLOITATION EPLOITATION AGRICOLE EARL 72 DATE DE CRÉATION 1 juil. 10 MISE À JOUR 6 déc. 10. exploitante dates tâches si spécifiques travaux sur machines traitement Travailleurs permanents Y. YYYYY conjoint

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ROUMANIE MARCHE DE TRAVAUX ------------ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

AMBASSADE DE FRANCE EN ROUMANIE MARCHE DE TRAVAUX ------------ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES AMBASSADE DE FRANCE EN ROUMANIE MARCHE DE TRAVAUX ------------ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OPERATION : Galați Cimetière Eternitatea de la ville Rénovation du carré militaire français SOMMAIRE

Plus en détail

DOCUMENT D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. EHPAD La BASTIDE

DOCUMENT D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. EHPAD La BASTIDE GR-RP-PR-01 DOCUMENT D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EHPAD La BASTIDE OBJET Ce document a pour objet de définir l'évaluation des risques pour la sécurité et la santé des travailleurs au sein de

Plus en détail

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état AMBIANCES : BRUIT Source de bruit du type : - matériels, machines, outils - signaux sonores - conversation - Exposition à des amplitudes sonores trop importantes - intégration à la conception des locaux

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 Page 1/15 SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 2 - MOYENS DE SECURITE... 4 2.1 - CHARGE DE SECURITE... 4 2.2

Plus en détail

Création du document

Création du document N Page 2 ÉTAT DES EDITIONS ÉDITION DATE MODIFICATION A 18/04/07 Création du document B Voir date sur page de garde Modification du rédacteur 3 : retrait de la liste NRJ 7 : modification des responsabilités

Plus en détail

Consignes de Sécurité en Atelier

Consignes de Sécurité en Atelier Nom.. Prénom.. Consignes de Sécurité en Atelier Date :.. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (PPSPS) Risque Électrique : Dans des conditions normales d humidité, toute tension supérieure

Plus en détail

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes vous guider Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes n ELEVAGE AVICOLE Rédacteur :... Personnes associées :... Date initiale :... Date de mise à jour :... Installation

Plus en détail

Sommaire détaillé (1) «Schémas commentés en santé sécurité au travail»

Sommaire détaillé (1) «Schémas commentés en santé sécurité au travail» ommaire détaillé (1) «chémas commentés en santé sécurité au travail» Votre service sur www.editions-tissot.fr... 3 Guide de première connexion... 5 Accédez à votre service sur www.editions-tissot.fr :

Plus en détail

La santé et la sécurité au travail : Le cas des nouveaux travailleurs et les intérimaires à BURVAL S. A.

La santé et la sécurité au travail : Le cas des nouveaux travailleurs et les intérimaires à BURVAL S. A. " Quatrième Séminaire GT5" Lisbonne du 1er au 3 juin 2009 Thème: La santé et la sécurité au travail : Le cas des nouveaux travailleurs et les intérimaires à BURVAL S. A. ( BURKINA FASO) / AFRIQUE DE L'OUEST

Plus en détail

Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992

Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992 Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992 LOCALISATION DE L OPÉRATION : NATURE DE L OPÉRATION : Prestation de service en restauration collective Début de la prestation :... Fin de la prestation

Plus en détail

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Une évaluation des risques est une enquête systématique de tous les risques liés aux postes de travail, aux équipements de travail

Plus en détail

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées Administration Déléguée Régionale Paris VII Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 1 : ELECTRICITE (CCTP) Accord-cadre concernant les

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE Contexte de la prévention des risques Crée le 5 novembre 2001 le Document Unique d Évaluation des Risques (DU) constitue le socle de la démarche de

Plus en détail

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE DE L INSTALLATION PROJETEE AVEC LES PRESCRIPTIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES RELATIVES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL Notice Hygiène et sécurité - Page

Plus en détail

TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé)

TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé) TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé) 1. RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS PROPRES A L'OPERATION Description sommaire et adresse de l'opération Adresses des intervenants

Plus en détail

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique Rédacteur : Vérificateur : Approbateur : Document créé le Document modifié le Document édité le 9 juin 2011 2011 Réf. document : XXX XXX XXX Version : 00 Document entreprise CALENDRIER DES FORMATIONS Sous-section

Plus en détail

Les formations obligatoires dans le spectacle vivant.

Les formations obligatoires dans le spectacle vivant. Les formations obligatoires dans le spectacle vivant. Un certain nombre de connaissances et de formations sont obligatoires pour répondre : - aux exigences du code du travail vis à vis de la sécurité du

Plus en détail

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION Etude de postes pour le document unique De la maitrise des risques à l étude de postes Maitriser les risques professionnels

Plus en détail

Recommandation R457. Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants. SB/BT_AFCO_12 mai 2012

Recommandation R457. Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants. SB/BT_AFCO_12 mai 2012 Recommandation R457 Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants 1 Mesures de prévention principales Effectuer une évaluation préalable des risques Choisir du matériel

Plus en détail

Entretiens. Résultats statistiques de l année. Date de mise à jour 01/04/09. Nom de l établissement

Entretiens. Résultats statistiques de l année. Date de mise à jour 01/04/09. Nom de l établissement Gestion de la santé et de la sécurité au travail dans l entreprise Vingt thèmes pour évaluer votre niveau d organisation et l implication de votre personnel Nom de l établissement Date de mise à jour 01/04/09

Plus en détail

Annexe 11 Plan de prévention PLAN DE PREVENTION. Syndicat Départemental d Energies d Eure-et-Loir 65 rue du Maréchal Leclerc 28110 LUCÉ 1/21

Annexe 11 Plan de prévention PLAN DE PREVENTION. Syndicat Départemental d Energies d Eure-et-Loir 65 rue du Maréchal Leclerc 28110 LUCÉ 1/21 Annexe 11 Plan de prévention PLAN DE PREVENTION Syndicat Départemental d Energies d Eure-et-Loir 65 rue du Maréchal Leclerc 28110 LUCÉ 1/21 Déclaration L article R4511-6 du code du travail stipule: «chaque

Plus en détail

LIVRET D'ACCUEIL Stagiaire

LIVRET D'ACCUEIL Stagiaire Insérez le logo de l'entreprise LIVRET D'ACCUEIL Stagiaire Livret d accueil de : Prénom NOM Partie 1 : L ENTREPRISE ACCUEIL - ACCOMPAGNEMENT XX/XX/XXXX Indiquez le jour, la date et l année Vous venez d

Plus en détail

CONSIGNES DE SÉCURITÉ Exploitation Transport Maintenance

CONSIGNES DE SÉCURITÉ Exploitation Transport Maintenance SOMMAIRE 1.0 Consignes de sécurité 1.1 Obligations de base 1.2 Protection de l environnement 1.3 Types de danger particuliers et équipements de protection individuels 2.0 Transport 2.1 Étendue de la livraison

Plus en détail

AVENUE SAINTE-MARGUERITE CREATION D UN CHEMINEMENT PIETON ENTRE L ECOLE JULES VERNE ET LA TRAVERSE DES ARBORAS NICE

AVENUE SAINTE-MARGUERITE CREATION D UN CHEMINEMENT PIETON ENTRE L ECOLE JULES VERNE ET LA TRAVERSE DES ARBORAS NICE VILLE DE NICE Direction Centrale de la Maintenance et de l Exploitation des Espaces Publics Direction de la Voirie et de l Hydraulique 37, avenue Maréchal Foch 06364 NICE Cedex 4 AVENUE SAINTE-MARGUERITE

Plus en détail

Programme de prévention Service des eaux

Programme de prévention Service des eaux Général ACCÈS AUX BÂTIMENTS, chutes et glissades Prévenir le supérieur immédiat lorsque l accès au bâtiment n est pas sécuritaire. Installer un système d éclairage aux entrées et dans le stationnement

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

JADOUL Jacques Coordinateur Sécurité. PLAN de SECURITE et de SANTE

JADOUL Jacques Coordinateur Sécurité. PLAN de SECURITE et de SANTE PLAN de SECURITE et de SANTE CHANTIER / à 7911 ENTITE DE FRASNES LEZ ANVAING Maître de l ouvrage : Administration Communale de FRASNES LEZ ANVAING Auteur du Projet : H.I.T Description des travaux : Travaux

Plus en détail

Région d intervention

Région d intervention ھيئة المھندسين المعماريين المجلس الجھوي للمنطقة الجنوبية منطقة النفوذ Région d intervention DEVELOPPEMENT DURABLE ET GESTION DES CHANTIERS Les chantiers font souvent l objet de vives critiques concernant

Plus en détail

P.P.S.P.S. LOT 2A1 ET 2B1. Agencement

P.P.S.P.S. LOT 2A1 ET 2B1. Agencement Agencement Nom du chantier : Banque Africaine de Développement Adresse : Siège Abidjan Avenue A18 Joseph Anoma Repère chantier : BAD PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S.

Plus en détail

Notice technique Installation de stockage d azote liquide

Notice technique Installation de stockage d azote liquide Notice technique Installation de stockage d azote liquide Air Liquide Assistance Assistance technique & Urgence sécurité 24h/24h INS-NOT-036 www.airliquide.fr Vous êtes client d Air Liquide France Industrie.

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :...

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :... PLAN DE PRÉVENTION Objectif : Le plan de prévention permet de limiter les risques liés à la coactivité des personnes présentes sur le lieu d une intervention. Il est réalisé à l issue d une visite préalable

Plus en détail

La prévention dans le bâtiment et le génie civil

La prévention dans le bâtiment et le génie civil GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 7 octobre 1996 ITM-CL 97.2 La prévention dans le bâtiment et le génie civil Conception, Construction, Exploitation Le présent document comporte 7 pages Sommaire

Plus en détail

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER)

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER) Entreprises de travail à façon de la viande Document unique d évaluation des risques (DUER) La sécurité du personnel passe par une démarche d identification et d analyse des risques, puis de recherche

Plus en détail

FICHE DE FONCTION CONDUCTEUR D ENGINS

FICHE DE FONCTION CONDUCTEUR D ENGINS FINALITE DU POSTE : Le conducteur d engins de chantier de canalisation conduit une ou plusieurs catégories d engins pour lesquelles il dispose des autorisations requises. Il creuse, terrasse, nivelle et

Plus en détail

www.valleunion.ma » 2 jours Departement formation et developpement Analyse des risques industriels Objectifs: Programme:

www.valleunion.ma » 2 jours Departement formation et developpement Analyse des risques industriels Objectifs: Programme: Analyse des risques industriels Savoir concrètement choisir et mettre en œuvre la méthode d analyse des risques adaptée à son installation ou process, afin d en prévenir les défaillances. Programme: Différent

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1. DEFINITIONS Le travail en hauteur désigne soit un emplacement de travail (toitures, charpentes, passerelles ), soit l utilisation de certains équipements (échelles, échafaudages, plates-formes de travail

Plus en détail

EQUIPEMENT ZONE MOULIN

EQUIPEMENT ZONE MOULIN EQUIPEMENT ZONE MOULIN Thème du chantier : Equipement de la zone moulin en prises de courant et prises informatiques. Cahier des charges du chantier : La zone dans laquelle est implanté le moulin n est

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE

AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE Service Prévention - 10/01/00 Modifié le 28/02/2013 AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE A- A la charge du Chef de

Plus en détail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail CHAPITRE 5 Annexe III - Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail Les s Annexe III Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique

Plus en détail

Programme. Formations

Programme. Formations Programme Formations 1 SOMMAIRE - Formation manipulation extincteur : 03 - Formation évacuation sur mesure : 04 - Exercice d évacuation sur mesure : 05 - Formation sécurité incendie (évacuation + extincteurs)

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS dans les Etablissements scolaires du Second degré Depuis 1991, tout employeur a l'obligation d'évaluer les risques professionnels au sein de son

Plus en détail

POLITIQUES ET PROCÉDURES EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL GLOSSAIRE

POLITIQUES ET PROCÉDURES EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL GLOSSAIRE POLITIQUES ET PROCÉDURES EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL GLOSSAIRE Politiques et procédures en santé et sécurité du travail Ce glossaire est complémentaire au document Politiques et procédures en santé

Plus en détail

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS MANUTENTION MANUELLE Postures inadaptées : Port de charge > 25 kg Matériels de manutention : Transpalettes : Chute de la charge Diables : Manutention ou manipulation répétée Chariots manuels : Cadence

Plus en détail

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. 1 COMMUNE DE Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché passé selon la procédure : En application

Plus en détail

Habilitation Electrique B0 & B0V. Préparation théorique. Dossier B0V : vidéo Classes branchées (version professeur)

Habilitation Electrique B0 & B0V. Préparation théorique. Dossier B0V : vidéo Classes branchées (version professeur) page 1 / 10 Habilitation Electrique B0 & B0V Préparation théorique 1/ Exploitation du film «Classe Branchés»............................. p 2 2/ Organismes agréés..............................................

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin

Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin 11.028 T MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX 1 OBJET DU MARCHE Le présent cahier des clauses

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

Règles de bonne conduite. >> Pour une intervention des experts en toute sécurité

Règles de bonne conduite. >> Pour une intervention des experts en toute sécurité >> des experts en toute SOMMAIRE Les précautions de base p. 4 Les précautions spécifiques p. 5 - les risques de particuliers, artisans, commerçants, prestataires de services et professions libérales p.

Plus en détail

MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE RAVALEMENT 13500 MARTIGUES. PLAN GENERAL de COORDINATION

MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE RAVALEMENT 13500 MARTIGUES. PLAN GENERAL de COORDINATION HELIATEC 25, Cours Landrivon 13110 Port de Bouc Tel : 04 42 40 02 40 MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE RAVALEMENT 13500 MARTIGUES PLAN GENERAL de COORDINATION en matière de Sécurité et de Protection de

Plus en détail

1- PREAMBULE Les travaux seront exécutés en présence des enfants.

1- PREAMBULE Les travaux seront exécutés en présence des enfants. 1 LOCOAL-MENDON, le 08 juillet 2014 PLAN GÉNÉRAL DE COORDINATION DE SÉCURITÉ ET DE PROTECTION DE LA SANTÉ SIMPLIFIE MAÎTRE D OUVRAGE : COMMUNE 56890 PLESCOP OPÉRATION : Travaux à le Maison de l'enfant

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117 ECHAFAUDAGE ROULANT R300 NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION Ref. 111117 révision du 31/01/2006 Echafaudage R300 P 1/10 Caractéristiques générales Construction: Structure acier, galvanisé Charge admise:

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail