P.G.C. Plan Général de Coordination. Opération. Extension de la Gendarmerie de Maintenon. Adresse 4 Route de Bouglainval PIERRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "P.G.C. Plan Général de Coordination. Opération. Extension de la Gendarmerie de Maintenon. Adresse 4 Route de Bouglainval 28130 PIERRES"

Transcription

1 P.G.C. Plan Général de Coordination Opération Extension de la Gendarmerie de Maintenon Adresse 4 Route de Bouglainval PIERRES Maître d ouvrage Communauté de Communes des Terrasses et Vallées de Maintenon 55 rue du Maréchal Maunoury MAINTENON Maître d œuvre DIAGRAM ARCHITECURE 4ue Thiers MAINTENON Coordonnateur SPS Patrice POTIER 55 rue Carnot COURVILLE SUR EURE Tél : Le 10/10/2013 Pièce n 8 1

2 Le présent plan Général de Coordination Sécurité et Protection de la Santé, répond aux prescriptions de la section 4 du décret du 26 Décembre 1994 suivant article R en précise le contenu. Conformément à l article R , c est un document évolutif qui sera complété et actualisé par le coordonnateur en fonction de l évolution du chantier, des nouvelles techniques, et qui intégrera et harmonisera les PPSPS des entreprises au fur et à mesure de leur évolution. Mises à Jour Date Indice Objet 2

3 Avant propos Le Plan Général de Coordination ( PGC) en matière de sécurité et de protection de la santé, établi par le Coordonnateur Sécurité de l opération, constitue une pièce du dossier de consultation des entreprises, y compris des sous traitants et des travailleurs indépendants, car les dispositions qu il comporte sont de nature à influer sur les sommes à engager pour la réalisation des travaux. Les éléments contenus dans ce document ont force de données de base pour les entreprises contractantes. Celles ci devront s appuyer sur le P G C pour établir leur Plan Particulier de Sécurité et de protection de la Santé (PPSPS). Le PGC sera complété et adapté en fonction de l évolution du chantier et de la durée effective à consacrer aux différents types de travaux. Ces modifications seront portées à la connaissance des entreprises. Le PGC intègre notamment au fur et à mesure de leur élaboration et en les harmonisant PPSPS, ainsi que lorsqu ils sont requis, les plans de Prévention prévus par d autres dispositions du code du travail. Le présent PGC regroupe notamment certaines dispositions relatives à l organisation du chantier. L intervention du Coordonnateur ne modifie ni la nature, ni l étendue des responsabilités qui incombent à chacun des participants aux opérations de bâtiment. (Art L235-5 du cde du travail) RAPPEL DES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION articles L et L235.1 du code du travail - Eviter les risques. - Evaluer les risques qui ne peuvent pas être évités. - Combattre les risques à la source. - Tenir compte de l état d évolution de la technique. - Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux. - Planifier la prévention en y intégrant la technique, l organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et les facteurs ambiants. - Prendre les mesures de protection collectives par priorité à des mesures individuelles. - Donner les instructions appropriées aux travailleurs. 3

4 SOMMAIRE 1 RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE CHANTIER 1.1 Mode de passation des marchés 1.2 Décomposition par lots 1.3 Calendrier d exécution 1.4 Prévision d effectif 2 RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS DU CHANTIER 2.1 Déclarations et autorisations 2.2 Maîtrise d ouvrage et Maîtrise d œuvre 2.3 Organismes de prévention 2.4 Appels d urgence 3 CADRE LEGISLATIF ET REGLEMENTATION 3.1 Obligations de la présente opération 3.2 Obligations des différents intervenants 3.3 Règlements 4 CONDITIONS TECHNIQUES ET MESURES D ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER 4.1 Organisation générale Aspect technique du projet Présentation des entreprises Accès chantier Installation de chantier Clôture de chantier Signalisation Installation générale du cantonnement Installations sanitaires Installation électrique provisoire de chantier Matériel électrique Nettoyage de chantier Collecte et évacuation des déchets Personnes autorisées à accéder sur le chantier 4.2 Obligations a chaque entreprise Chef de manœuvre Installations et équipements privatifs Equipements de protections individuelles Protection contre l incendie 4

5 5 MESURES DE COORDINATION SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE 5.1 Environnement et voisinage 5.2 Protections collectives Travaux en tranchées Risques particuliers 6 PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE 6.1 Etablissement du PPSPS 6.2 Contenu du PPSPS 6.3 Protection durant la réalisation des travaux 6.4 Produits chimiques 6.5 Consignes de sécurité 6.6 Médecin du travail 6.7 Sous traitance 6.8 Matériel 7 MOYENS DE SECOURS ET EVACUATION DES PERSONNELS 7.1 Généralités 7.2 Personnels secouristes 7.3 Premiers secours 7.4 Appels d urgence 7.5 Moyens d évacuation 7.6 Travail isolé 5

6 1) RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE CHANTIER Chantier classé sur le niveau Mode de passation des marchés : Les marchés seront passés par corps d état séparés. 1.2 Décomposition par lots Lot n 1 : Terrassement / VRD Lot n 2 : Maçonnerie / gros oeuvre Lot n 3 : Charpente bois Lot n 4 : Couverture / zinguerie Lot n 5 : Ravalement Lot n 6 : Echafaudage Lot n 7 : Menuiseries extérieures Lot n 8 : Menuiseries intérieures Lot n 9 : Doublages / cloisons / isolation Lot n 10 : Faux plafonds Lot n 11 : Electricité Lot n 12 : Chauffage / plomberie / sanitaires / ventilation Lot n 13 : Chape / Carrelage Lot n 14 : Peintures intérieures / extérieures Lot n 15 : Clôtures / Espaces verts 1.3 Calendrier d exécution Début des travaux : 4 ème trimestre 2013 Durée de l opération : 10 mois 1.4 Prévision d effectif Nombre d entreprises intervenantes : 15 Effectif prévisible du personnel sur le chantier : env. 12 6

7 2 RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS DU CHANTIER Art R Les renseignements administratifs intéressant le chantier, et notamment ceux complétant la déclaration préalable. 2.1 Déclarations et autorisations Chaque entreprise doit respecter la réglementation, les PPSPS ainsi que toutes les dispositions adoptées en commission de sécurité. Chaque entreprise devra se satisfaire à la réglementation en vigueur au moment de la réalisation des travaux, à savoir : - Renseignements sur l existence et implantations d ouvrages souterrains, aériens (CERFA ) - Permis de construire - Classement de l établissement - Déclaration préalable suivant actualisation du dossier avis d ouverture d un chantier déclaration d intention de commencement de travaux déclaration d intention de travaux EDF demande et autorisation de voirie Une copie de l ensemble de ces éléments devra être déposée dans le dossier sécurité se trouvant dans le bureau de chantier. 2.2 Maitrise d ouvrage et Maîtrise d œuvre Maître d ouvrage Communauté de Communes des Terrasses et Vallées de Maintenon 55 rue du Maréchal Maunoury MAINTENON Maîtrise d œuvre SARL Diagram Architecture 4 rue Thiers Maintenon Tel Coordonnateur SPS Patrice POTIER 55 rue Carnot COURVILLE /EURE tél

8 2.3 Organismes de prévention Inspection du travail 57 b rue du Dr Maunoury Chartres tél OPPBTP 74 rue du Petit Pont ORLEANS tél CRAM Service prévention 36 rue Xantrailles ORLEANS tél Médecine du travail 21 rue C Marcille Chartres tél DDE 17 Place de la république CHARTRES tél

9 2.4 APPELS D URGENCES Police 17 SAMU 15 Pompiers 18 Hôpital Centre hospitalier CHARTRES

10 3 CADRE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE Loi du et décret n du 26 Décembre 1994 relatif à l intégration de la sécurité et à l organisation de la coordination en matière de sécurité et de protection de la santé lors des opérations de bâtiments et de génie civil et modifiant le code de travail. 3.1 Obligations de la présente opération. La présente opération fait donc l objet de : -déclaration préalable L d une coordination aux fins de prévenir des risques résultant des interventions simultanées ou successives de plusieurs travailleurs indépendants et entreprises, entreprises sous traitantes incluses, et lorsqu elle s impose, l utilisation de moyens communs tels que les infrastructures, les moyens logistiques et les protections collectives. L d un plan général de coordination en matière de sécurité et de protection de la santé L Obligations des différents intervenants Maître d ouvrage - Respecte les principes généraux de prévention. - Etabli et adresse la déclaration préalable à - l inspection du travail - la CRAM - l OPPBTP - Désigne le coordonnateur SPS pour la phase conception et/ou réalisation. - Adresse sur leur demande le PGC - Aménage les voies et réseaux divers de chantier. - Reçoit et met a jour le DIUO Coordonnateur SPS - Organise et fait respecter la coordination en phases conception et réalisation - Elabore le PGC - Ouvre le registre journal - Reçoit, harmonise, et diffuse les PPSPS - Veille à l application des mesures de coordination - Tient compte des interférences avec les activités d exploitation sur le site - Communique les consignes de sécurité et d hygiène aux entreprises - Constitue le DIUO Maître d œuvre - Respecte les principes généraux de prévention, arrête les mesures d organisation générale de chantier - Transmet les études au coordonnateur - Facilite l intervention du coordonnateur - Réponds aux observations du coordonnateur 10

11 Entreprises - respecte les principes généraux de prévention. - Respecte les obligations de sécurité - Fait respecter les obligations de sécurité à ses sous-traitants - Facilite l intervention du coordonnateur - Rédige le PPSPS - Adresse le PPSPS à - l inspection du travail - la CRAM - l OPPBTP si les travaux présentent des risques particuliers. D autre part l entreprise est tenu de prendre toutes les dispositions pour assurer la sécurité des travailleurs et la sécurité publique, et de se soumettre à toutes les obligations prévues par les lois et décrets en vigueur et tous les règlements de police et de voirie. Celui ci devra respecter les clauses des différents documents contractuels, en particulier : CCAP, CCTP, PGC. En conséquence, l entrepreneur est tenu de remettre au coordonnateur et au maître d ouvrage un PPSPS suivant les conditions fixées par la loi du et décret du Règlements Les règlements toujours en vigueur sont applicables et doivent être connus de l entreprise. 11

12 4 CONDITIONS TECHNIQUES ET MESURES D ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER Aspect technique du projet Description sommaire des travaux Bâtiment en Rch. Travaux de types traditionnels suivant CCTP du Maitre d œuvre Présentation des entreprises : Non connues à ce jour Accès chantier L accès au chantier sera par la route de Bouglainval. Toutes dispositions doivent être prises pour éviter le stationnement dans cette rue et également pour la circulation des personnes et des véhicules dans la rue Installation de chantier Implantation sur la parcelle. Des zones de base de vie, de stockage et de stationnement seront aménagées sur la parcelle Clôture de chantier Les clôtures seront de type «Clos-vit». En dehors des heures d ouverture du chantier, les accès seront fermés à clés par des portails. L entretien de ces clôtures sera à la charge de l entreprise de gros œuvre Signalisation La signalisation du chantier sur la voie publique sera conforme à l instruction interministérielle définie par l arrêté du 24 Novembre 1967 et l ensemble des textes le modifiant Installation générale du Cantonnement A la charge du lot maçonnerie gros œuvre. Installation d une salle de réunion de env m², chauffée, équipées de : - tables, chaises, armoire fermant à clé - panneaux d affichage - trousse de premier secours - trousse de sécurité - extincteur - téléphone fixe pouvant être remplacé par un téléphone portable de chaque entreprise, si le site permet une réception correcte. - casques de chantier 12

13 4.1.8 Installation sanitaires Installation d un wc avec raccordement en eau publique et raccordé au réseau d assainissement public. En cas d impossibilité, ce wc aura un fonctionnement de type chimique, et sera entretenu périodiquement par l entreprise de gros œuvre Les consommations d eau seront prises en charge au compte prorata Installation électrique provisoire de chantier L ensemble des installations sera exécuté par du personnel qualifié, en respectant les normes en vigueur. La vérification de l installation sera confiée à un organisme agréé à la charge de l entreprise du lot électricité. Elle devra présenter un niveau d isolement approprié à la sécurité et être protégée au moyen de protection différentielle sensible au courant de défaut. Les protections de circuit terminaux étant assurés par des disjoncteurs différentiels de 30 ma Branchement A partir du point de livraison, l entreprise du lot électricité aura à sa charge l installation électrique générale du chantier, comprenant : - Les armoires et coffrets ainsi que la distribution nécessaires au besoin du chantier. Les armoires électriques seront montées sur pieds, seront à double paroi et munies d une fermeture à clefs. Un arrêt d urgence (IP 447) équipera ces armoires. L installation, l entretien, la maintenance sera effectuée par l entreprise du lot électricité pendant toute la durée du chantier. Les consommations d électricité seront prises en charge au compte prorata Matériel électrique Tout matériel électrique utilisé par les entreprises devra être un bon état et répondre aux normes en vigueur. Rallonges : type H07RNF Enrouleurs catégorie BNFC Prises incassables, protection IP 447 Baladeuse NFC Appareils de classe III TBI (maxi 50 volts) ou classe II à double isolation. Les extrémités des câbles devront posséder une isolation à l endroit de jonction Nettoyage de chantier Il est rappelé que l ensemble du chantier sera maintenu dans un état de propreté irréprochable, et que chaque entreprise effectuera un nettoyage quotidien de ces postes de travail. 13

14 Les abords du chantier seront entretenus par l entreprise de gros œuvre (chaussée et trottoirs). En cas de carence de l entreprise, il pourra sur simple constat du Maître d ouvrage, du Maître d œuvre, ou du coordonnateur, et sans mise en demeure préalable, faire effectuer les nettoyages qu ils jugeraient nécessaires par une entreprise du chantier ou extérieure. Les frais en découlant seront imputés à l entreprise défaillante Collecte et évacuation des déchets - Produits de dépose et démolitions Les entreprises effectuant des déposes ou des démolitions doivent manutentionner les produits en prenant toutes dispositions pour éviter toute poussières et tout autre gêne pour les autres travailleurs, puis en faire la collecte sélective, soit sur des palettes, soit dans des bennes spécialisées, puis les évacuer jusqu aux décharges appropriées. - Déchets polluants ou nocifs Conformément à la réglementation, c est à chaque entreprise spécialisée qu il incombe de recueillir et d évacuer les déchets polluants engendrés par son activité. L entreprise ne doit déposer en aucun cas ses bidons, mêmes vides, dans les bennes du chantier. - Déchets d emballage Le décret du ^portant application de la loi du rend tout détenteur d un déchet d emballage responsable de son élimination par réemploi ou recyclage. Chaque intervenants sur le chantier doit donc recueillir tous ses déchets d»emballage, les aplatir, les compacter et les rassembler en colis manipulables, puis les déposer dans les bennes spécialisées. - Déchets courants de chantier Tous les autres déchets doivent être séparés dès leur origine en deux catégories : - gravois - autres déchets Personnes autorisées à accéder au chantier Les personnes autorisées à accéder au chantier font parties de la maîtrise à savoir : - Maîtrise d ouvrage - Maîtrise d œuvre - BET faisant partie de la Maîtrise d œuvre - Contrôleur technique - Coordonnateur SPS - Organismes de prévention Les personnes faisant partie de la réalisation : - Entreprises et salariés nommés - Sous traitants autorisés - Fournisseurs sous la responsabilité des entreprises livrées. - Travailleurs indépendants autorisés. Les visites particulières sur autorisation de la Maîtrise d ouvrage, Maîtrise d œuvre, coordonnateur. 14

15 Les personnes non autorisées à accéder au chantier : - travailleurs clandestins ou non déclarés - sous traitants non déclarés - entreprises n ayant pas fournis toutes les pièces réglementaires et obligatoires. 4.2 OBLIGATIONS A CHAQUE ENTREPRISE Chef de manœuvre Pour toutes les évolutions sur la voie publique et voie de chantier, l entreprise devra prévoir une personne d assistance gérant la sécurité, sachant qu en toutes circonstances sauf autorisation spéciale le déchargement des véhicules devra se faire dans l emprise du chantier. Pour les autres livraisons, elle se conformera à l art 20 du décret du en ce qui concerne les manœuvres à effectuer sous la direction d une ou plusieurs personnes Installations et équipements privatifs Chaque corps d état aura à sa charge et en fonction de ses propres besoins son installation privative : - vestiaires équipés d armoires métalliques, env m² par personnes. - magasin de stockage du petit matériel - réfectoire, env. 1.50m² par personnes, avec tables et chaises, chauffé, équipé d un chauffe gamelle électrique, d un réfrigérateur et d un évier. Ce local devra être parfaitement éclairé et ventilé. - un extincteur obligatoire - une trousse de secours Equipements de protections individuelles Les entreprises devront fournir à chaque salarié les protections individuelles suivantes : - vêtement de sécurité - baudriers - casques - chaussures ou bottes de sécurité - gants de manipulation - lunettes - masques - genouillères pour travaux à genoux etc Protection contre l incendie Chaque entreprise devra prévoir un extincteur approprié aux différents risques. Notamment dans le cantonnement privatif et par l entreprise de gros œuvre dans le bureau de chantier. 15

16 5 MESURES DE COORDINATION SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE 5.1 Environnement et voisinage Environnement de bâtiments a usage d habitation et d une brigade de Gendarmerie. 5.2 Protections collectives Echafaudages Un échafaudage sera installé dès la fin des travaux de gros œuvre par l entreprise du lot échafaudage. Cet échafaudage sera laissé en place jusqu'à l'achèvement des travaux extérieurs, soit charpente, couverture, ravalement, pour une durée d'environ 3 1/2 mois. Les entreprises des autres corps d état auront à leur charge pendant toute la durée de leurs travaux la fourniture, la pose et l entretien des dispositifs de sécurité réglementaires que ce soit à l intérieur comme à l extérieur des ouvrages, notamment gardes corps, protections des trémies, etc, et conformément aux recommandations de l OPPBTP et de la CRAM. Les échafaudages seront conforme à la norme Afnor HD1004 et seront de classe 6 pour supporter les travaux de maçonnerie lourde et le stockage de gros matériaux. Le planchéiage des niveaux sera horizontal, composé d élément métallique galvanisé, en cas d impossibilité ces derniers seront remplacés par du planchéiage sapin neuf de 0.04 mini d épaisseur. La circulation sera de 1.00 ml libre. Les garde-corps seront composés d une plinthe de 0.15 de ht, d une traverse intermédiaire à 0.45 de ht et d une lisse à 1.00 ml de ht. Les accès dans l échafaudage se feront par des échelles en aluminium superposées, amarrées en tête sur l échafaudage, équipées d un dispositif anti dérapant en pieds. Les trémies seront fermées par une trappe en CTBX. Le liaisonnement au sol sera effectué par des platines reposant sur des consoles stables pouvant supporter les contraintes de l échafaudage. En cas de calage, celui ci sera effectué par l intermédiaire de pièces de bois dur de mini 20 x 20. Le liaisonnement vertical sur la maçonnerie sera exécuté par des tires fonds type queue de cochon dans les joints de maçonnerie Garde-corps Il devra être prévu tout système de garde-corps pour la protection de trémie, circulation en hauteur, etc d une hauteur de 1.00 ml avec lisse intermédiaire et plinthes de 0.15 de ht. 16

17 5;2;3 Trémies d escalier et techniques Mise en place de garde-corps en périphérie des ouvrages ou mise en place de platelage pouvant supporter le passage d'un homme avec une charge Risques particuliers Terrassements - Voiries - Réseaux et divers. Taches a exécuter Risques inhérents à la tache Moyens de protections proposés co-activté avec lots Débroussaillage et abattage. Chutes de branches et d'arbres. Protection individuelles : casques de d'arbres. sécurité, protection auditive, protègeface, pantalon muni de jambières, chaussure de sécurité.. Mise en place d'un périmètre de sécurité.. Interdiction de travail par grand vent. seul Terrassements pleine masse. Existence de réseaux. Protection, Balisage, Détournement (toutes canalisations) éventuel. Information au autorités compétente.. Découverte d'engins explosifs.. Arrêt immédiat de travaux jusqu'à l'arrivée des Autorités Compétentes.. Veine d'eau. Pompage. seul Talutage. Instabilité. Talutage à 3/2. Mise en place de géotextile.. Mise en place de polyane. seul. Mise en place de blindage. Fouilles. Eboulement. Si hauteur > 1,30 et si hauteur > 2/3 largeur. Blindage et/ou talutage. seul. Chutes de personnes. Balisage et protection antichute. Rotation des engins. Collisions. Matériel conforme à la norme NFE et les suivantes.. Autorisations de conduite à tous seul conducteurs d'engins (autorisation de l'employeur).. Respect des règles de circulation et du plan de circulation. Traitement des surfaces. Poussière de chaux en suspension. Pas d'épandage ou de travail en présence de vent.. Utilisation de protection (lunettes et masques). seul 17

18 Gros-Œuvre - Maçonnerie- Béton armé. Taches à exécuter Risques inhérents à la tache Moyens de protections proposés Co- activité avec lot(s) Fouilles. Eboulement. Si hauteur > 1.30 et si hauteur >2/3 largeur.. Blindage et/ou talutage.. Chutes de personnes. Balisage et protection antichute.. Existence de réseaux. Protection - Balisage - Détournement (toutes canalisations). éventuel - Information aux autorités compétentes.. Découverte d'engins explosifs. Arrêt immédiat des travaux jusqu'à l'arrivée des autorités compétentes.. Veine d'eau. Pompage. Rotation des engins. Collisions. Matériel conforme à la norme NFE et les suivantes.. Autorisations de conduite à tous conducteurs d'engins (autorisations de l'employeur).. Respect des règles de circulation et du plan de circulation. Fondations. Evolution des engins. Matériel conforme à la norme NFE et les suivantes.. Autorisations de conduite à tous conducteurs d'engins (autorisation de l'employeur).. Respect des règles de circulation et du plan de circulation.. Mise en place d'un périmètre de sécurité.. Chutes dans fouilles. Protections des fouilles par garde-corps. Aciers (Armatures à béton).. Mise en place des aciers. Port de gants, chaussures de sécurité et toutes autres protections.. Circulation de personnes. Protections des fers en attentes par crosses autour d'aciers en attente. ou cabochon de couleur voyante. Coffrage d'ouvrages. Manutentions, fixation, mise. Coffrage muni d'accès et de protection antichute verticaux ou horizontaux. en place et stockage des sur les différents niveaux de travail. coffrages.. Aire de stockage et amarrage adapté au type de coffrage.. Coffrage fixé et lesté en permanence (coulage ou stockage).. Zone de manutention par engin de levage matérialisé ou balisé.. Evolution des engins de levage. Bétonnage. Evolutions des toupies et. Matériel conforme à la norme NFE mise en place de bétonnière et les suivantes.. Autorisations de conduite à tous conducteurs d'engins (autorisation de l'employeur).. respect des règles de circulation et du plan de circulation.. Mise en place d'un périmètre de sécurité. Plancher haut, escalier. Mise en place et circulation. Mise en place de garde-corps en du personnel de chantier. périphérie des planchers.. Interdiction de circuler sous la charge TCE au moment de la pose des planchers. Trémies (Escaliers,. Chute (passage à travers). Plate-forme ascenseur canalisations). ou garde-corps à chaque niveau. TCE. Par garde-corps convenablement fixé sur des éléments fixes et durs. Maçonnerie - Parpaings. Pose et élévation. Utilisation d'échafaudages conforme aux Briques réglementations en vigueur.. Mise en place de garde-corps ou filets 18 protection antichute sur la façade du côté du vide

19 Charpente bois - Taches à exécuter Risques inhérents à la tache Moyens de protections proposés Co-activité avec lot(s) Travaux à grande hauteur. Transport et stockage. Stabilité des éléments sur véhicule et au sol.. Balisage au sol d'un périmètre de sécurité. Fermes, pannes, etc.... Levage. Signalisation sur la voie publique et sur le chantier au moment du déchargement et du montage.. Appareil de levage adapté aux éléments à manutentionner et permettant de conserver les protections mises en place.. Mise en place des éléments avec un harnais ou filets de protection.. Vérification de la stabilité des ouvrages recevant les éléments de charpente. (Pignons, poteaux, poutres etc...).. Manœuvre des appareils de levage par du personnels qualifiés et ayant une autorisation de conduite par le chef d'entreprise. Assemblage de la charpente. Chute. Assemblage de la charpente en élévation.. Largeur des planchers de circulation adaptée aux saillies.. Mise en place de garde-corps de protection. Couverture Taches à exécuter Risques inhérents à la tache Moyens de protections proposés Co-activité avec lot(s) Travaux en hauteur. Chutes de personnes. Pas de travaux par grand vent.. Chutes d'objet et de matériaux. Mise en place de filets à l'aide de nacelle avant tous démarrage des travaux de couverture.. Mise en place d'échafaudage avec gardecorps et planchers plein.. Accès en toiture par un escalier définitif ou une nacelle ou une échelle parfaitement amarrée.. Protection des ouvertures de toit ou trémies par des filets ou des garde-corps. Travaux de chauffe.brulures protections individuelles étanchéité permis feu Menuiseries extérieures. Taches à exécuter Risques inhérents à la tache Moyens de protections proposés Co-activité avec lot(s) Mise en place des. Chute. Mise en place des protections menuiseries. définitives ou mise en place de protections individuelles.. Ne pas utiliser d'escabeau, mais préférer la plate-forme de travail. 19

20 Menuiseries intérieures bois - Quincaillerie. Taches à exécuter Risques inhérents à la tache Moyens de protections proposés Co-activité avec lot(s) Mise en place des escaliers. Chute. Ne pas utiliser d'escabeau, mais bois préférer la plate-forme de travail. Platrerie. Cloisons sèches. Isolation. Faux-plafonds. Taches à exécuter Risques inhérents à la tache Moyens de protections proposés Co-activité avec lot(s) Mise en place des. Risques de chute.. Ne pas utiliser d'escabeau, ni faux-plafonds. d'échelles, mais préférer la plate-forme travail. Mise en place de la laine de. Poussières de laine.. Port du masque et des lunettes. verre. Peinture, revêtements muraux. Taches à exécuter Risques inhérents à la tache Moyens de protections proposés Co-activité avec lot(s) Utilisation de produits type. Toxicité. Mesures de prévention appropriées au colle, solvant, résine,. Inflammabilité. produit. peintures, etc.... Explosivité. Fournir les fiches de données de sécurité au coordonnateur de sécurité.. Ventilation de locaux.. Port du masque, lunettes, gants, etc... Serrurerie. Taches à exécuter Risques inhérents à la tache Moyens de protections proposés Co-activité avec lot(s) Mise en place des. Risques de chute.. Ne pas utiliser d'escabeau, ni d'échelle serrureries. mais préférer la plate-forme de travail. Electricité courants forts - courants faibles. Taches à exécuter Risques inhérents à la tache Moyens de protections proposés Co-activité avec lot(s) Travaux d'électricité.. Risque de chute. Utilisation d'éclairage approprié.. Risque électrique. Utilisation de nacelle, d'échafaudage. Accès et circulation en zone ou de plate-forme de travail. sombre.. Utilisation de matériel conforme et bon état de fonctionnement. Plomberie Sanitaire - ECS - Chauffage - Ventilation. Taches à exécuter Risques inhérents à la tache Moyens de protections proposés Co-activité avec lot(s) Travaux de plomberie,. Liés aux travaux. Utilisation d'éclairage approprié électricité, sanitaire et. Chute de hauteur. Utilisation de nacelle, d'échafaudage ventilation.. Chute de matériaux. ou de plate-forme de travail.. Incendie. Utilisation de matériel conforme et. etc... bon état de fonctionnement.. Accès limité dans les zones de travail lorsque des tuyaux, gaines sont en cours de pose.. Délimitation de périmètres de sécurité.. Permis feu. 20

21 Toute entreprise utilisant des produits dangereux. Taches à exécuter Risques inhérents à la tache Moyens de protections proposés Co-activité avec lot(s) Utilisation de ces produits.. Toxicité, inflammabilité,. Mesure de prévention appropriées aux explosivité. produits retenus et à leurs risques. T.C.E. Toute entreprise assurant une livraison de matériaux. Taches à exécuter Risques inhérents à la tache Moyens de protections proposés Co-activité avec lot(s) Approvisionnement. Risques liés à la manutention.. Engins conformes.. Autorisations de conduite à tous conducteurs d'engins (autorisation de l'employeur).. Mise en place d'un périmètre de T.C.E. sécurité.. Autorisations de conduite à tous conducteurs d'engins (autorisation de l'employeur).. Définitions et balisage des zones de protections. 6 PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE Le PPSPS sera établi par l entreprise, et fourni au Coordonnateur désigné par le Maître d ouvrage, dans un délai de 30 jours à compter de la réception du marché. 6.1 Etablissement du PPSPS Le PPSPS sera établi en fonction des travaux à réaliser et des contraintes du chantier, 30 jours (art R238-27) avant toutes interventions sur le chantier. Il devra être remis aux instances suivantes : - Coordonnateur SPS - Maître d ouvrage - Maître d œuvre - Inspection du travail - OPPBTP - CRAM - 1 exemplaire sur le chantier NOTA Seuls les entreprises chargées du lot principal, ainsi que ceux appelés à exécuter des travaux représentant des risques particuliers adressent un exemplaire de leur PPSPS aux organismes cités ci dessus 21

PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE (P.G.S.C.S.P.S.)

PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE (P.G.S.C.S.P.S.) PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE (P.G.S.C.S.P.S.) OPERATION DE CATEGORIE 3 TRAVAUX COMPORTANT DES RISQUES PARTICULIERS Arrêté du 25 février 2003 Opération

Plus en détail

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles Définitions utiles Le PPSPS Un PPSPS est un Plan Particulier de Sécurité et de Protection de. Le PPSPS est établi par les entreprises qui travaillent sur un chantier et remis au coordonnateur de sécurité

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

AVENUE SAINTE-MARGUERITE CREATION D UN CHEMINEMENT PIETON ENTRE L ECOLE JULES VERNE ET LA TRAVERSE DES ARBORAS NICE

AVENUE SAINTE-MARGUERITE CREATION D UN CHEMINEMENT PIETON ENTRE L ECOLE JULES VERNE ET LA TRAVERSE DES ARBORAS NICE VILLE DE NICE Direction Centrale de la Maintenance et de l Exploitation des Espaces Publics Direction de la Voirie et de l Hydraulique 37, avenue Maréchal Foch 06364 NICE Cedex 4 AVENUE SAINTE-MARGUERITE

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage DOSSIER PRATIQUE BTP Evaluation des risques professionnels EDITIONS TISSOT Textes à jour au 1 er septembre 2006 Plan général de l ouvrage 1 re partie : A propos d évaluation des risques... 101 2 e partie

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

S O M M A I R E. HABITAT DAUPHINOIS - Immeuble de 6 Logements Locatifs 26120 CHABEUIL. Préambule T.C.E. 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT

S O M M A I R E. HABITAT DAUPHINOIS - Immeuble de 6 Logements Locatifs 26120 CHABEUIL. Préambule T.C.E. 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT S O M M A I R E 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT 2 - DOSSIER DʼEXECUTION 3 - ETAT DESCRIPTIF DES TRAVAUX 4 - DEFINITION GENERALE DE LA PRESTATION 5 - NOMENCLATURE DES LOTS 6 - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GENERALES

Plus en détail

AGENCE ALPES DU SUD - MANOSQUE L Agora, Bât A8 Chemin du Champs de Pruniers 04100 Manosque Tel: 04 92 72 88 29 Fax: 04 92 73 04 78 OPERATION :

AGENCE ALPES DU SUD - MANOSQUE L Agora, Bât A8 Chemin du Champs de Pruniers 04100 Manosque Tel: 04 92 72 88 29 Fax: 04 92 73 04 78 OPERATION : N chrono : 097P/DI/12/190 AGENCE ALPES DU SUD - MANOSQUE L Agora, Bât A8 Chemin du Champs de Pruniers 04100 Manosque Tel: 04 92 72 88 29 Fax: 04 92 73 04 78 OPERATION : IMMEUBLE LE BEL AIR 04300 MANE PLAN

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

Chantiers Pavillonnaires : recueil de bonnes pratiques

Chantiers Pavillonnaires : recueil de bonnes pratiques Chantiers Pavillonnaires : recueil de bonnes pratiques Préambule Sur les chantiers de construction de maisons individuelles, les conditions de travail des salariés demeurent difficiles et dangereuses.

Plus en détail

Construction d'un groupe de deux T3

Construction d'un groupe de deux T3 Construction d'un groupe de deux T3 DEVIS QUANTITATIF / ESTIMATIF MAÎTRE D'OUVRAGE Mr Modèle Fac-Similé Rue de la Paix 20137 Porto Vecchio MAÎTRE D'OEUVRE Lotissement Cavu-Vèrdiola Route de Cavu 20144

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE BP 33 30132 CAISSARGUES Tél. : 04.66.38.61.58 Fax : 04.66.38.61.59 DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION EN REGULARISATION AU TITRE DES ICPE PLATEFORME DE REGROUPEMENT, TRI, BROYAGE, CRIBLAGE DE DECHETS INERTES

Plus en détail

CREATION DE VESTIAIRES DE FOOTBALL A DREUIL LES AMIENS

CREATION DE VESTIAIRES DE FOOTBALL A DREUIL LES AMIENS NOTICE DE COORDINATION SECURITE PROTECTION DE LA SANTE CREATION DE VESTIAIRES DE FOOTBALL Maître d'ouvrage AMIENS METROPOLE Services Conduite d'opérations Place de l'hôtel de Ville BP 2720 80027 AMIENS

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

Direction du travail

Direction du travail Direction du travail ATELIER-DEBAT La prévention des risques liés à la co-activité des entreprises extérieures et des entreprises utilisatrices Intervenants: Ingénieur Conseil Régional de la CRAMIF la

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005 TRAVAUX EN HAUTEUR Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard SOMMAIRE Les accidents de service La nouvelle réglementation Les principes généraux de prévention Quelques situations de

Plus en détail

Approche de la coordination de sécurité sur les chantiers de bâtiment et travaux publics. Rencontre AGREPI Loudun le 11 décembre 2014

Approche de la coordination de sécurité sur les chantiers de bâtiment et travaux publics. Rencontre AGREPI Loudun le 11 décembre 2014 Approche de la coordination de sécurité sur les chantiers de bâtiment et travaux publics Rencontre AGREPI Loudun le 11 décembre 2014 Le contexte Diminuer l accidentologie sur les chantiers de bâtiment

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 Décret du 01 septembre 2004 Réalisation des travaux temporaires en hauteur PRÉVENIR LES CHUTES Art.

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FAUX PLAFONDS

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FAUX PLAFONDS VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS SOMMAIRE Le rappel des obligations légales. les principaux risques. Le document Unique. Rappel des obligations légales Article

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Pôle de Coordination Avenue Borgnis Desbordes 56000 VANNES Tél. 02.97.40.22.86 Fax. 02.97.40.22.87 Dossier n V2001515 Rénovation complète d'une maison 32 rue d'ambon 56750 DAMGAN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

COORDINATION DE CHANTIER BATIMENT. Koné 28 aout 2013

COORDINATION DE CHANTIER BATIMENT. Koné 28 aout 2013 COORDINATION DE CHANTIER BATIMENT Koné 28 aout 2013 Philippe DI MAGGIO COORDINATION DE CHANTIER Section prévention des risques professionnels Introduction Pourquoi et de quoi parle-t-on Pourquoi : BTP

Plus en détail

18 Février 2011 à 12 Heures

18 Février 2011 à 12 Heures MARCHES PUBLICS DE SERVICES Ville d Auterive Place du 11 novembre 1918 31190 AUTERIVE 05 34 28 19 30 Cahier des Clauses Administratives Particulières Création d une médiathèque dans le bâtiment dénommé

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION 2. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA COORDINATION

PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION 2. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA COORDINATION PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION Pour toute opération de travaux ou prestation de service réalisée par une ou plusieurs entreprises extérieures sur les sites de l ANSES

Plus en détail

ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS 1 Les différents domaines de la construction Bâtiment : Constructions concernant les bâtiments à usage de bureaux ou à usage d habitation pour le compte

Plus en détail

3- INFORMATIONS TECHNIQUES

3- INFORMATIONS TECHNIQUES 3- INFORMATIONS TECHNIQUES 3.1 Monte-Charge L accès aux différents espaces du Grimaldi Forum s effectue par les monte-charges suivants : L UTILISATION DE CHARIOTS ET ENGINS DE MANUTENTION PROPRE AUX EXPOSANTS

Plus en détail

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Statistiques Un constat : 15 millions de salariés au régime général de la SS 900 000 accidents du travail et de trajet par an 1 800 mortels 5 000

Plus en détail

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT MAITRE D'OUVRAGE SLH Société Lorraine Habitat 2 passage Sébastion Bottin 54003 NANCY Cedex Tél

Plus en détail

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 Présents : B.CURIS / Th. KAEPPELIN/D.BERGMANN/ Ch.VALLEYRE /A.PERRICHON E.PIERRON Excusés : M.GORJUX / JC.BONI DEBRIEFING REUNION DU 17 FEVRIER SUR LE THEME 1 : Dans le

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire Cette notice a été élaborée à votre attention dans le but de faciliter votre

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE RAVALEMENT 13500 MARTIGUES. PLAN GENERAL de COORDINATION

MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE RAVALEMENT 13500 MARTIGUES. PLAN GENERAL de COORDINATION HELIATEC 25, Cours Landrivon 13110 Port de Bouc Tel : 04 42 40 02 40 MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE RAVALEMENT 13500 MARTIGUES PLAN GENERAL de COORDINATION en matière de Sécurité et de Protection de

Plus en détail

CAP de Couvreur. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

CAP de Couvreur. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES . PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET DES TACHES FONCTIONS 1- ORGANISATION 2-3- RÉCEPTION ET CONTRÔLE DU CHANTIER TACHES 1) Recenser les moyens nécessaires pour réaliser le chantier (matériaux et matériels).

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

Lanrivoaré (29) salle multifonctions et réhabilitation du complexe attenant Octobre 2011 Phase DCE LOT 08 PEINTURE page 1/5 IMPORTANT

Lanrivoaré (29) salle multifonctions et réhabilitation du complexe attenant Octobre 2011 Phase DCE LOT 08 PEINTURE page 1/5 IMPORTANT LOT 08 PEINTURE page 1/5 LOT 08 PEINTURE IMPORTANT LOT 00 : Les entrepreneurs doivent impérativement prendre connaissance des prescriptions communes (lot 00) ainsi que des autres lots. ETAT DES LIEUX :

Plus en détail

TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé)

TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé) TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé) 1. RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS PROPRES A L'OPERATION Description sommaire et adresse de l'opération Adresses des intervenants

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 Page 1/15 SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 2 - MOYENS DE SECURITE... 4 2.1 - CHARGE DE SECURITE... 4 2.2

Plus en détail

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP Complétez votre démarche d accueil en commandant le coffret accueil de votre métier ou en le téléchargeant sur www.oppbtp.fr Coffrets

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE RISQUES FORESTIERS ET SYLVICOLES

CAMPAGNE NATIONALE RISQUES FORESTIERS ET SYLVICOLES Campagne nationale sur les risques forestiers et sylvicoles 1. Contexte CAMPAGNE NATIONALE RISQUES FORESTIERS ET SYLVICOLES Accidentologie dans les secteurs forestiers et sylvicoles plus élevée que les

Plus en détail

NOTICE HYGIENE ET SECURITE

NOTICE HYGIENE ET SECURITE VI. NOTICE HYGIENE ET SECURITE 2013.39677.EV.DDAE MONSANTO Peyrehorade Page : 1 SOMMAIRE VI.NOTICE HYGIENE ET SECURITE... 1 VI.1 DISPOSITIONS GENERALES... 3 VI.1.1 REGLEMENTATIONS APPLICABLES... 3 VI.1.2

Plus en détail

TRAVAUX DE PEINTURE A LA MAS VILLENEUVE CCTP

TRAVAUX DE PEINTURE A LA MAS VILLENEUVE CCTP CENTRE HOSPITALIER DU GERS 10 RUE MICHELET - BP 363 32008 AUCH CEDEX TRAVAUX DE PEINTURE A LA MAS VILLENEUVE CCTP Lot unique : Peinture 1 GENERALITES... 3 1.1 Objet du marché normes et règlement... 3 1.1.1

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Consultation d entreprises Procédure adaptée article 28 du CMP Cahier des Clauses Techniques Particulières Installation de chauffage de l église de Kunheim Remplacement du générateur d air Date limite

Plus en détail

Protections collectives contre les chutes de hauteur

Protections collectives contre les chutes de hauteur Fiche 2 Protections collectives contre les chutes de hauteur A qui servent-elles? Comment les dimensionner? promouvoir cette disposition? Quels en est le coût, quels en sont les gains? Sur la majorité

Plus en détail

C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières) LOT N 03 PLATRERIE

C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières) LOT N 03 PLATRERIE COMMUNAUTE DE COMMUNE DU CANTON D OUST AMENAGEMENT D UNE SATION DE TRAIL ET DE 3 SALONS ESTHETIQUES DANS L ANCIENNE MAISON DU TEMPS LIBRE D AULUS LES BAINS C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 159 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS DE SECURITE ET DE SANTE

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 159 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS DE SECURITE ET DE SANTE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2955 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 159 24 août 2007 S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE CONSEIL GENERAL de la SOMME Transfert de l imprimerie située au 40 rue de la République vers le 10 rue des Louvels 80000 AMIENS 3.1 LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE 3.1 ETENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE Service Départemental d Incendie et de Secours de la Haute-Garonne Bureau Prévention 49 Chemin de l Armurié BP 123 31776 COLOMIERS CEDEX Tél.: 05.61.06.37.60 Fax : 05.61.06.37.64

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE SANTE.

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE SANTE. Page : 1/13 En magenta, exemple de texte remplis par la Firme Extérieure. En Bleu, texte de sensibilisation à destination du rédacteur de l'analyse de risque. Très important. PLAN PARTICULIER DE SECURITE

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT

PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT Note Technique CRAMIF N 25 PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT Note technique

Plus en détail

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement»

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement» MAITRE D OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DES PLAINES ET VALLEES DUNOISES Mairie de Donnemain Saint Mamès 28200 Donnemain Saint Mamès Objet : Permis de construire «POLE SANTE D EQUILIBRE» Construction d

Plus en détail

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont BBC RT2012 Passive Tenir compte de matériaux et procédés innovants Recherche de performance à anticiper en amont Obligations de résultats Eviter l apparition de nouveaux désordres Constat : aggravation

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MISE SOUS ALARMES DES PORTES EXTERIEURES CENTRE HOSPITALIER DE BEZIERS

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MISE SOUS ALARMES DES PORTES EXTERIEURES CENTRE HOSPITALIER DE BEZIERS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation* : MISE SOUS ALARMES DES PORTES EXTERIEURES CENTRE HOSPITALIER

Plus en détail

PHS vers.1.4 LE PLAN D HYGIENE ET DE SECURITE. Du bâtiment et du génie civil www.cgp.ch CERCLE GENEVOIS DE PREVENTION. Mémo d utilisation

PHS vers.1.4 LE PLAN D HYGIENE ET DE SECURITE. Du bâtiment et du génie civil www.cgp.ch CERCLE GENEVOIS DE PREVENTION. Mémo d utilisation PHS vers.1.4 CERCLE GENEVOIS DE PREVENTION Du bâtiment et du génie civil www.cgp.ch Mémo d utilisation LE PLAN D HYGIENE ET DE SECURITE Pourquoi un Plan d hygiène et de sécurité Le plan d hygiène et de

Plus en détail

Risques majeurs : > chutes lors de l accès aux toitures, > chutes en périphérie des bâtiments, au sol ou sur une autre toiture en contrebas.

Risques majeurs : > chutes lors de l accès aux toitures, > chutes en périphérie des bâtiments, au sol ou sur une autre toiture en contrebas. Risques majeurs : > chutes lors de l accès aux toitures, > chutes en périphérie des bâtiments, au sol ou sur une autre toiture en contrebas. L intégration de la sécurité lors de la conception des bâtiments

Plus en détail

LES OBLIGATIONS SST DECLINÉES SELON LE CONTEXTE. 1 Conférence EXPOPROTECTION - 05 novembre 2014 www.prevention-risquespro.fr

LES OBLIGATIONS SST DECLINÉES SELON LE CONTEXTE. 1 Conférence EXPOPROTECTION - 05 novembre 2014 www.prevention-risquespro.fr Intitulé Conférence Philippe de FAUCAMBERGE au salon EXPOPROTECTION PARIS 05 11 2014 Manager la Sécurité et la Santé au Travail et améliorer les performances de l Entreprise en utilisant le Document Unique

Plus en détail

PLAN GENERAL DE COORDINATION SPS

PLAN GENERAL DE COORDINATION SPS N Chrono : 392W0/14/1531 AGENCE ALPES DU SUD Résidence "Coté Saint Mens" 6 Rue du Clair Logis 05000 GAP OPERATION : REAMENAGEMENT DE LA STATION TOURISTIQUE DE LURE CONTRUCTION D UN BATIMENT D ACCUEIL 04220

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

Construire dans la sérénité

Construire dans la sérénité Observatoire Régional de la Santé au Travail Alsace Caisse Régionale d'assurance Maladie Alsace-Moselle Service Prévention et Gestion des Risques Professionnels Construire dans la sérénité Lotissement

Plus en détail

AVIS DE PRE-INFORMATION

AVIS DE PRE-INFORMATION AVIS DE PRE-INFORMATION SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR 1.1 : Nom, adresses et point(s) de contact Nom officiel : UNION IMMOBILIERE DES ORGANISMES DE S2CURITE SOCIAL 68 Adresse : 26 avenue Robert Schuman

Plus en détail

CENTRE INTERNATIONAL D ETUDES PEDAGOGIQUES MAITRE D OUVRAGE 1, avenue Léon Journault 92318 SEVRES CEDEX Tél. 01 45 07 60 00 Fax 01 45 07 60 01

CENTRE INTERNATIONAL D ETUDES PEDAGOGIQUES MAITRE D OUVRAGE 1, avenue Léon Journault 92318 SEVRES CEDEX Tél. 01 45 07 60 00 Fax 01 45 07 60 01 CENTRE INTERNATIONAL D ETUDES PEDAGOGIQUES MAITRE D OUVRAGE 1, avenue Léon Journault 92318 SEVRES CEDEX Tél. 01 45 07 60 00 Fax 01 45 07 60 01 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES décembre 2006 TRAVAUX

Plus en détail

CHARTE SECURITE DES CHANTIERS VOIRIE ESPACES PUBLICS

CHARTE SECURITE DES CHANTIERS VOIRIE ESPACES PUBLICS CHARTE SECURITE DES CHANTIERS VOIRIE ESPACES PUBLICS DISPOSITIONS PARTICULIERES EN MATIERE DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE SUR LES CHANTIERS VOIRIE ESPACES PUBLICS Janvier 2003 SOMMAIRE PREAMBULE

Plus en détail

CCTP LOT 0 - Dispositions communes à l ensemble des lots

CCTP LOT 0 - Dispositions communes à l ensemble des lots CCTP LOT 0 - Dispositions communes à l ensemble des lots RENOVATION DE LA MAIRIE DE CAZERES 1/15 SOMMAIRE: 1- GENERALITES 1-1- Objet de l opération Description sommaire de l ouvrage 1-2- Division en lots

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation DEPARTEMENT DE LA CORSE DU SUD COMMUNE DE GROSSETO-PRUGNA Mission de coordination en matière de sécurité et de protection de la santé, pour la réhabilitation du groupe scolaire de Porticcio. Règlement

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

CAHIERS DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.)

CAHIERS DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Maître d ouvrage : Union de Gestion des Etablissements de la Caisse d Assurance Maladie Organisme de droit privé participant au service public 10b avenue Achille Baumann BP 70104 67403 ILLKIRCH CEDEX Tél

Plus en détail

Le Maître d Ouvrage et la mission de Coordination SPS

Le Maître d Ouvrage et la mission de Coordination SPS Le Maître d Ouvrage et la mission de Coordination SPS 1 - Rappel du cadre réglementaire - Les applications respectives du plan de prévention et de la coordination SPS - La désignation du CSPS - Les points

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME Rénovation de la cage d escalier Changement de certaines menuiseries extérieures - LOT 04 - PEINTURE 1 GENERALITES VISITE

Plus en détail

Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier AFEM

Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier AFEM Créteil le 24 Novembre 2009 CONSEIL SYNDICAL Blog : Résidence Laferrière Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier Etaient présents le 20/11/2009 à 10h30 à 12h15 : : Mr.

Plus en détail

LA REGLEMENTATION INCENDIE

LA REGLEMENTATION INCENDIE LA REGLEMENTATION INCENDIE SOMMAIRE 1/ Les objectifs de la règlementation incendie 2/ Les grandes familles de construction soumises à la règlementation incendie 3/ La règlementation incendie en bref 4/

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION MAITRE D OUVRAGE BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION DESENFUMAGE DES CIRCULATIONS HORIZONTALES MISE A L AIR LIBRE DE LA CAGE D ESCALIER

Plus en détail

SERRURERIE ET SÉCURITÉ

SERRURERIE ET SÉCURITÉ IL S AGIT LE PLUS SOUVENT DE TRAVAUX DE GRANDE HAUTEUR. L OUVRAGE DATANT DE PLUS DE 10 ANS EN GÉNÉRAL, LES DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ DES ACCÈS ET PLATEFORMES NE SONT PLUS ADAPTÉS, VOIRE PARFOIS MANQUANTS.

Plus en détail

Cahier des clauses Techniques Particulières. Lot : n 1 DESAMIANTAGE

Cahier des clauses Techniques Particulières. Lot : n 1 DESAMIANTAGE République Française Institut National de la Recherche Agronomique Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des clauses Techniques Particulières Lot : n 1 DESAMIANTAGE

Plus en détail

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction.

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. 28 V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. A. Résumé. 1. Domaine de la permission de voirie directe. (a) mise en place sur la chaussée d un conteneur pour matériaux de

Plus en détail

Les entreprises pourront éventuellement sous leur responsabilité présenter des variantes avec du matériel de

Les entreprises pourront éventuellement sous leur responsabilité présenter des variantes avec du matériel de 18.1 GÉNÉRALITÉS DE CONSISTANCE ET DE DESCRIPTION DE TRAVAUX 18.1.1 Préambule Ce CCTP fait partie intégrante de l'ensemble du CCTP comportant les Prescriptions Communes TCE et 19 lots dont le présent lot

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E. 1. Parties prenantes 1. 2. Prescriptions générales 1

PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E. 1. Parties prenantes 1. 2. Prescriptions générales 1 PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E Pages 1. Parties prenantes 1 2. Prescriptions générales 1 3. Inspection commune 1 & 2 4. Définition des phases d activités,

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 1 : PLATRERIE / PEINTURE / FAUX PLAFOND

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 1 : PLATRERIE / PEINTURE / FAUX PLAFOND REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 1 : PLATRERIE

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 344 SOMMAIRE I. ORGANISATION GENERALE... 346 A- Effectif et rythme de travail... 346 B- C.H.S.C.T.... 346 C- Formation

Plus en détail

TRAVAUX TEMPORAIRES EN HAUTEUR

TRAVAUX TEMPORAIRES EN HAUTEUR TRAVAUX TEMPORAIRES EN HAUTEUR TRANSPOSITION DE LA DIRETIVE EUROPEENNE (2001-45) ET FIXATION DE NOUVELLES MESURES (Décret 2004-924 du 1 er septembre 2004) 1 Les nouvelles dispositions Le décret n 2004-924

Plus en détail