PLAN GENERAL DE COORDINATION en matière de SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE SUR LE CHANTIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN GENERAL DE COORDINATION en matière de SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE SUR LE CHANTIER"

Transcription

1 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 1 MAITRE D'OUVRAGE ETAT PREFTURE de L ORNE PLAN GENERAL DE COORDINATION en matière de SURITE ET DE PROTTION DE LA SANTE SUR LE CHANTIER en application du décret n du 26 décembre 1994 (Ministère du travail JO du ) PROJET RESTRUCTURATION DU BUREAU DES ETRANGERS Et de la Nationalité Rue Saint Blaise ALENCON Le présent PLAN GENERAL de SURITE - PROTTION de la SANTE est remis à toutes les entreprises et Constitue le Règlement de Sécurité et de Protection de la Santé applicable à toutes les Entreprises. Il est susceptible de pouvoir être modifié en fonction de l'évolution du chantier. Date d'établissement du P.G.C.S.P.S : Décembre 2012 Modification janvier 2013

2 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 2 SOMMAIRE RAPPEL SOMMAIRE DES OBLIGATIONS 4 CONSIGNES DE PREMIER SOURS 5 A- RENSEIGNEMENTS GENERAUX D'ORDRE ADMINISTRATIF INTERESSANT LE CHANTIER PRESENTATION DU PROJET Désignation de l'opération Description sommaire des travaux PRESENTATION DES INTERVENANTS REGLEMENTS RENSEIGNEMENTS GENERAUX Prévision du nombre d'entreprises et de leur sous-traitant Prévision d'effectifs par corps d'état SUJETIONS LIEES AU SITE RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS Administration - Services Organismes officiels 10 B - MESURES D'ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER ARRETEES PAR LE MAITRE D'OEUVRE EN CONCERTATION AV LE COORDONNATEUR Proposition du calendrier général prévisionnel d'exécution Préconisations pour l'emploi de certains moyens d'exécution Gestion des problèmes et aléas Modes constructifs envisagés Suggestion d'intégration à l'ouvrage de moyens de prévention INSTALLATION DE CHANTIER Clôture de chantier. A la charge du lot Baraquements provisoires Gardiennages Fluides Stockage - Voie d'accès - magasin Accès au chantier Accès au véhicules Protection contre l'incendie Protection collective Pharmacie Secourisme Aptitude médicale Utilisation et installations électriques a Utilisation de groupe électrogène Echafaudages Protection collectives par corps d'état 20 C - MESURES DE COORDINATION PRISES PAR LE COORDONNATEUR EN MATIERE DE SURITE ET DE SANTE ET LES SUJETIONS QUI EN DOULENT Voies et zones de déplacement ou de circulations horizontales et verticales 22

3 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page Manutention HELLES 24 4 TRANSPORT OU ELEVATION DU PERSONNEL SOUDURES à l'arc et SOUDURES AUTOGENES TRAVAUX D'ELTRICITE UTILISATION de L'INSTALLATION ELTRIQUE PROTTION ACOUSTIQUE et VOISINAGE PRODUITS CHIMIQUES et PEINTURES UTILISATION et ENTRETIEN des ENGINS de CHANTIER STOCKAGES EXTERIEURS ACIER EN ATTENTE TRAVAUX DE DEMOLITIONS DISPOSITIFS D ANCRAGE PERMANENT 27 D - LES MESURES GENERALES PRISES POUR ASSURER LE MAINTIEN DU CHANTIER EN BON ORDRE ET EN ETAT DE SALUBRITE SATISFAISANTE HORAIRE du CHANTIER - PANNEAU de CHANTIER CONTROLE DES PERSONNES SUR LE CHANTIER ACCIDENT DU TRAVAIL REGISTRE OBLIGATOIRE 28

4 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 4 RAPPEL SOMMAIRE DES OBLIGATIONS A - Obligations du Maître d'ouvrage - Inclure les clauses de sécurité dans les contrats - Désigner le Coordonnateur. - S'assurer de la compétence du coordonnateur. - Envoyer la déclaration préalable. - Transmettre le PGC sur leur demande à : L'inspection du travail - O.P.P.B.T.P - C.R.A.M - Prévoir la coopération entre les différents intervenants dans l'acte de construire. - Joindre le P.G.C aux D.C.E - Faire exécuter les voiries et réseaux nécessaires à l'accès du chantier. - Constituer le C.I.S.S.C.T si requis. - Recevoir les P.P.S.P.S des entreprises. - Faire établir le D.I.U.O par le Coordonnateur. - Définir la mission et donner les moyens au coordonnateur. B - Obligations du Coordonnateur - Organiser et faire respecter la coordination. - Organiser l'accès au chantier. - Elaborer, adapter et tenir à jour le P.G.C. - Ouvrir le registre journal, le tenir à jour et le conserver pendant 5 ans. - Présider le C.I.S.S.C.T si requis. - Tenir compte des interférences avec les activités D'exploitation sur le site à l'intérieur ou à proximité duquel est implanté le chantier. - Prendre les dispositions nécessaires pour que seules les personnes autorisées puissent accéder au chantier. - Communiquer à chaque entreprise les noms et adresses des entrepreneurs contractants avec transmission des P.P.S.P.S si demande. - Constituer le DIUO et le remettre au Maître d'ouvrage. C - Obligations du Maître d'oeuvre - Mettre en œuvre les principes généraux de prévention. - Arrêter les mesures d'organisation générale du chantier. - Faciliter l'intervention du coordonnateur. - Participer au C.I.S.S.C.T si requis. - Répondre aux observations du Coordonnateur. D - Obligations de l'entreprise - Respecter les obligations de sécurité. - Faire respecter les obligations de sécurité aux entreprises sous-traitantes. - Faciliter l'intervention du coordonnateur. - Participer au C.I.S.S.C.T si requis. - Rédiger et transmettre le P.P.S.P.S au coordonnateur dans un délai de 30 jours à réception de son contrat. - Dans le cas d'une entreprise de G.O ou de travaux à risques particuliers transmette le PPSPS à : L'inspection du travail, l'oppbtp et à la CRAM. - Veiller à la mise en œuvre des principes généraux de prévention.

5 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 5 CONSIGNES de PREMIER SOURS EN CAS D'ACCIDENT: - Rester calme. - Supprimer les causes de l'accident, si celui-ci a été causé par un organe électrique ou mécanique. - Protéger la victime. - Couvrir la victime, ne pas lui donner à boire ni eau ni alcool. - S'il existe un épanchement sanguin, essayé de le limiter par compresses stériles en attendant l'arrivée des secours. Eviter les garrots. - PREVENIR le ou les SOURISTES du CHANTIER et APPELER les SOURS EXTERIEURS par TELEPHONE (téléphone 18). - NE PAS RACCROCHER SANS AVOIR FAIT REPETER LES RENSEIGNEMENTS DONNES par le CENTRE de SOURS. -Eloigner les personnes inutiles du lieu de l'accident. LISTE des SOURISTES TITULAIRES d'un BREVET de SAUVETEUR-SOURISTE: - DATE de MISE à JOUR : - PERSONNES (selon Plans Particuliers S.P.S. des Entreprises): Messieurs: EVACUATION des BLESSES: Prévenir en premier lieu les Pompiers (téléphone 18) et non pas le SAMU. En effet, le standard téléphonique du SAMU traite les appels en fonction de leur ordre d'arrivée, des attentes peuvent se produire. Au contraire, le central téléphonique des Pompiers est équipé pour traiter les appels sans attente et possède des liaisons directes prioritaires avec le SAMU. SPIFIER: Adresse du chantier, nombre de blessés, origine et nature des blessures. RENSEIGNEMENTS PRATIQUES PROPRES AU LIEU DE L'OPERATION - Affichage des coordonnées : CENTRE HOSPITALIER D ALENCON Rue de Fresnay ALENCON Tel : POMPIERS 18 - SAMU 15 - POLICE 17 - Centre antipoison Rennes Pour les personnes utilisant des portables, le numéro d appel d urgence est le 112.

6 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 6 PLAN GENERAL DE COORDINATION en application du décret n du 26 Décembre 1994 portant intégration de la sécurité et organisation en matière de sécurité et de protection de la santé lors des opérations de bâtiment et de génie civil. (Ministère du travail JO du ) RENSEIGNEMENTS GENERAUX ET ADMINISTRATIFS PREAMBULE: Le présent plan a pour objet de fournir aux entreprises travaillant sur le chantier, ou appelées à y travailler, l'ensemble des données nécessaires qui sont de nature à avoir une incidence sur la sécurité et la protection de la santé des travailleurs appelés à intervenir sur le chantier. Le plan général de Coordination en matière de sécurité et de protection de la santé a comme objectif de définir les mesures propres à prévenir les risques découlant de l'interférence des activités des différents intervenants sur le chantier ou de la succession de leurs activités lorsqu'une intervention laisse subsister, après achèvement, des risques pour les autres entreprises. L'intervention du Coordonnateur en matière de sécurité et de santé ne modifie ni la nature, ni l'étendue des responsabilités qui incombent, en application des autres dispositions du code, à chacun des participants aux opérations de bâtiment et de génie civil. A- RENSEIGNEMENTS GENERAUX D'ORDRE ADMINISTRATIF INTERESSANT LE CHANTIER. 1- PRESENTATION DU PROJET 1-1 Désignation de l'opération Restructuration de bureaux dans un bâtiment existant situé 54, rue Saint Blaise à ALENCON Travaux réalisés en 3 phases 1-2 Description sommaire des travaux Lot 1 Démolitions-maçonnerie- Carrelage Installation de chantier Pose de cloisons provisoires entre les zones chantiers et les zones en activités en phase 1 et 2. Pour la phase 1 prévoir dans la cloison provisoire une porte fermant à clés pour accéder au sanitaire et protection des sols par mise en place d une moquette. Démolition Dépose de menuiseries, dépose de revêtements de sols, démolition de cloisons, démolition de faïence, dépose de faux plafonds Création, agrandissement et bouchement de baies dans mur agglos. Fourniture et mise en œuvre d un dallage béton emprise de la jardinière et muret démolis. Passage de réseau EU EV sous dallage pour nouvelle vidanges plomberie Carrelage compris plinthes Travaux divers.

7 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 7 Lot OPTIONNEL 1 bis Démolitions - Maçonnerie Aménagements extérieurs Installation de chantier et démolitions dito lot 1 Aménagements extérieurs : création d une rampe PMR Aménagement des espaces minéraux Travaux divers. Lot OPTIONNEL 2 Etanchéité Mise en place d un échafaudage et protection en périphérie des terrasses par filets Fourniture et mise en œuvre de support potelets permanents OPTION fourniture et pose de garde-corps de sécurité fixe Dépose du complexe et mise en œuvre d un nouveau complexe d étanchéité Remplacement des voûtes d éclairement des lanterneaux ( mise en place de grille en sous face des lanterneaux) Option remplacement de lanterneaux fixes. Travaux divers Lot 3 Menuiserie Cloison Doublage OPTION Menuiserie alu : remplacement de la verrière : Prévoir échafaudage et plateau de travail en sous face de la verrière Dépose de menuiseries et remplacement Menuiseries Alu et PVC selon cas Cloison type placostil, doublages Faux plafond type BA13 Travaux divers Lot 4 Faux plafond Faux plafond en dalles 600x600 Plafond extérieur 600x600 Travaux divers Lot 5 Peinture sols souples Peinture sur murs, plafonds boiseries etc.. Ragréage et pose de sols souples Travaux divers Lot 6 Chauffage ventilation Voir CCTP Lot 7 Electricité Voir CCTP 2 - PRESENTATION DES INTERVENANTS 2.1 MAITRISE D OUVRAGE - MAITRISE D OEUVRE Maître d'ouvrage : Préfecture de l Orne 39, rue Saint blaise ALENCON Tel : Fax : Mail :

8 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 8 Conducteur d Opération : Direction Départementale des Territoires de l Orne Cité Administrative Place Bonet ALENCON Tel : Fax : Mail : Architecte : JSA Mme Sellos Architecte DPLG JP Guérin associé ZI route d Argentan LA FERTE MACE Tel Fax : Mail : Bureau de contrôle : VERITAS Agence de CAEN Immeuble Ambassadeur 4, place Boston HEROUVILLE SAINT CLAIR Tel Fax : Mail : Coordonnateur SPS : SARL Cabinet FOURNIGAULT 104,av du Général Leclerc ALENCON Tel : Fax: Electricité BET BADER 14 rue Jean Moulin JUVIGNY/ANDAINES Tel : Fax : Mail : BET Thermique BET BOULARD 160, av Bollée LE MANS Tel : Fax : Mail 2.2 ENTREPRISES TITULAIRES Non défini à ce jour. 2.3 SOUS-TRAITANTS Sans objet à ce jour.

9 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page REGLEMENTS Décret du Formation à la Sécurité Décret du Manutention manuelle Loi du n Chantier temporaire et mobile Décret du n L'intégration de la sécurité et organisation de la coordination en matière de sécurité et de protection de la santé lors des opérations du Bâtiment et de Génie Civil. Loi du n Equipements du travail et moyens de protection. Décrets : , , , , 93-40, Circulaire D.R.T du n Instruction D.R.T du n Dispositions générales Recommandations C.R.A.M Décret du Décret du (Electricité) 4 - RENSEIGNEMENTS GENERAUX Déclaration préalable. Chaque entreprise intervenante sur le chantier doit réaliser la déclaration préalable de début de travaux. Durée des travaux 7 Mois 4-1 Prévision du nombre d'entreprises et de leur sous-traitant Nombre d'entreprise : 6 à 8 si lots optionnels retenus 4-2 Prévision d'effectifs par corps d'état Lot 1 Démolitions-maçonnerie Carrelage Lot 3 Menuiseries Cloisons Doublages Lot 4 Faux plafonds Lot 5 Peinture Revêtements muraux Lot 6 Plomberie Chauffage Ventilation Lot 7 Electricité 4 ouvriers 3 ouvriers 2 ouvriers 3 ouvriers 3 ouvriers 3 ouvriers Effectif de pointe : SUJETIONS LIEES AU SITE Les travaux se dérouleront en site occupés, isolement entre la zone travaux et la zone chantier à la charge du lot maçonnerie. 6 - RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS 6 1 Administration - Services Mairie d ALENCON Tel : Place Foch BP ALENCON cedex. Fax : D.D.T Tel : Cité Administrative - Place Bonet Fax : ALENCON CEDEX.

10 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 10 EDF - GDF 7 Boulevard Duchamp ALENCON Tél : Dépannage G.D.F. : Dépannage E.D.F : FRANCE TELOM Tél : Centre de Construction des lignes 7, rue Lavoissier ALENCON Service des Eaux Eaux de Normandie Service clients Tel : Urgences Tel : rue de Cerisé ALENCON Fax : Centre Hospitalier d ALENCON rue de Fresnay ALENCON Tel : Urgence Médical : 15 Pompier : 18 Police : 17 Centre antipoison Rennes Centre de Transfusion sanguine : Alençon Caen Organismes officiels Direction Départementale du Travail, Tél : de l'emploi et de la Formation Fax : , rue Cazault ALENCON cedex C.R.A.M Tél : , rue Cazault ALENCON O.P.P.B.T.P. Tel : , rue Bénédictins CAEN Fax : Il incombe à chaque entreprise d'établir toutes les demandes d'autorisations nécessaires à la réalisation des ses travaux : D.I.C.T - Demande d'arrêtés - Autorisation concessionnaires Cette liste n'est pas limitative. Déclaration d ouverture de chantier : L entreprise de 1 Gros œuvre devra transmettre la «Déclaration d ouverture de chantier» (DOC) qui lui incombe, aux Organismes officiels de prévention ( imprimé n S.6205 disponible à l OPPBTP et au service CRAM) Déclaration d intention de travaux : Pour les travaux intéressant les réseaux concessionnaires, l entreprise concernée, y compris sous traitant, doit transmettre sa «Déclaration d Intention de Commencer les Travaux» (DICT) au moins dix jours avant le début des travaux, valable 2 mois.

11 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 11 Demande d arrêté municipaux ou départementaux Pour travaux ou demande d emprise sur le domaine public à faire par l entreprise titulaire du lot concerné. B - MESURES D'ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER ARRETEES PAR LE MAITRE D'OEUVRE EN CONCERTATION AV LE COORDONNATEUR. 1 -Proposition du calendrier général prévisionnel d'exécution. Voir document en architecte. Chaque entreprise dresse un programme d'exécution comprenant également les prestations sous traitées. La synthèse de ces éléments sera faite par le Maître d Oeuvre dans le planning général d exécution. Ce planning permet d'analyser les co-activités (simultanées et successives), les risques qui en découlent, les impératifs qui ont dicté les choix retenus et les éventuelles modifications qui peuvent les réduire. Il devra impérativement faire apparaître les éléments suivants les installations de chantier, la répartition des tâches entre les éventuelles entreprises co-traitantes, sous traitantes. le découpage des interventions par lot de corps d état, qui entraînent les principes de protections collectives retenus ou modifiés, avec les dates d intervention. En règle générale, l Entreprise se doit de respecter les principes généraux de prévention (notamment l art L II g du Code du travail). Ce programme et soumis à l'agrément du Maître d œuvre et du Coordonnateur avant toute exécution. 2 -Préconisations pour l'emploi de certains moyens d'exécution. Utilisation de monte-charge électrique Les travaux ne nécessitent pas l'emploi d une grue. Les entreprises devront utiliser des chariots élévateurs de chantier si besoin. Les voies existantes seront maintenues en parfait état. 3 - Gestion des problèmes et aléas. Toutes interventions d'une entreprise hors marché, un contrat de sous-traitance devra être établi, et l'entreprise devra être agrée par le Maître d'ouvrage. Cette entreprise sera soumise aux mêmes obligations que l'ensemble des entreprises intervenant sur le chantier. 4 - Modes constructifs envisagés. Rénovation. 5- Suggestion d'intégration à l'ouvrage de moyens de prévention. Les différentes entreprises devront prendre toutes les précautions nécessaires pour la sécurité des personnes travaillant sur le site, des visiteurs et des ouvriers lors de leurs interventions. Désamiantage. Toutes les dispositions seront prises conformément aux textes en vigueur pour les travaux de démolition comportant des matériaux à base d amiante.

12 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 12 Conformément à la législation en vigueur, avant tous travaux de démolitions, le maître de l Ouvrage devra obligatoirement faire établir, par un organisme agréé, un constat de repérage amiante article R Voir textes de référence sur l amiante et notamment circulaire du 9 Janvier 1997 concernant l élimination des déchets d amiante. Un rapport amiante est fourni avec le dossier de consultations, toutes les entreprises devront en prendre connaissance. Les entreprises chargées du désamiantage devront être titulaire du certificat de qualification en vigueur conformément à l Arrêté du 22 février Démolitions Protection lors de la démolition (délimiter la zone de démolition). Les travaux de démolitions seront réalisés après isolement des installations électriques et gaz. Les entreprises devront s assurer qu il n y a pas de risque lié au courant électrique. Lors des interventions de démolitions par engins, l entreprise devra s assurer de la non présence d ouvriers dans l emprise du risque de chute des matériaux. L entreprise devra s assurer de la stabilité des ouvrages avant toutes démolitions, effectuer tous les étayages nécessaires, s assurer de la portance des planchers murs, cloisons etc les démolitions avec des engins lourds circulant sur des planchers est proscrite. Les ouvriers seront équipés de casques, masques, lunettes, protection des oreilles et de chaussures de sécurité. Maçonnerie Installation de chantier à la charge du présent lot Protection au droit des trémies ( lors d ouverture des planchers) Protection au droit des modifications d ouvertures. Protection et signalisation des tranchées Option Etanchéité Mise en place d'échafaudages, protection par tunnel au droit des entrées et issues de secours. Dépose chaque soir des échelles d accès. Protection contre les risques de chutes (Garde-corps périphériques, filets de protection anti-chutes, harnais). Protection et signalisation des échafaudages ou échelles. Le travail à l'échelle est interdit. Interdire l'évolution de personnes sous les zones d'interventions. Permis feu Extincteur sur place Garde-corps en périphérie de la toiture terrasse. Pour la pose des habillages de rives, les ouvriers devront être équipés de harnais ou intervention à la nacelle. Menuiseries extérieures. Dépose des menuiseries, mise en place de protections provisoires, les menuiseries posées en feuillures existantes seront déposées et remplacées le même jour. Le travail à l'échelle est interdit. Matériels de coupe conforme aux normes de protection et en parfait état de marche. Menuiseries intérieures - Plafonds - Cloisons doublages : Matériels de coupe conforme aux normes de protection et en parfait état de marche. Protection contre les risques de chute.

13 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 13 Mise en place d'échafaudage et garde-corps. Protection contre les risques de chute. Plomberie Lunette de protection. Extincteur pour travail de soudures. Permis feu Extincteur sur place. Electricité Travail hors tension Mise en place d'échafaudages. Protection contre les risques de chutes. Peinture Protection et signalisation des échafaudages. Stockage des produits inflammable interdit dans les locaux et aération des locaux lors de l'intervention. Protection par masque. Revêtements de sols : Stockage des produits inflammables interdit dans les locaux et aération des locaux lors de l'intervention. Port de masque pour le ponçage Carrelage : Port de genouillère 6 - INSTALLATION DE CHANTIER Les installations de chantier sont définies sur le plan Installation de chantier réalisé par le Lot 1 Maçonnerie Chaque entreprise devra fournir au lot 1 la surface de stockage dont il doit disposer. Le terrain mis à la disposition des entreprises par le Maître d'ouvrage, est celui compris à l'intérieur des limites définies par le plan de masse. Un plan d'installation précis avec indication des zones de livraison, des zones d'attentes de livraison, des zones de stockage, des zones atelier, des clôtures de chantier, etc, sera dressé par l'entrepreneur du présent lot avant début du chantier et soumis à l'avis du Maître d'oeuvre et du coordinateur de sécurité. 6-1 Clôture de chantier. A la charge du lot 1 La zone de stockage sera délimitée par une clôture Type Héras, renforcé par 2 ou 3 lisses horizontales type Clôture mobile en 2.00 ml hauteur posés sur et y compris plots bétons. Signalisation diurne et nocturne, compris entretien. Cette clôture sera mise en place dés le début du chantier Mise en place d'un panneau d'interdiction d'accès aux personnes étrangères au chantier. La zone entre accès chantier et accès public sera également délimitée par une barrière Heras dito ci-dessus.

14 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page Baraquements provisoires L'ensemble des installations sera conforme aux "Mesures générales d'hygiène" du code du travail et textes en vigueurs A la charge du lot 1 et ce pendant la durée du chantier Baraquements de chantier à savoir : Un local sera mis à disposition par le maître d ouvrage, à la charge du lot 1 d équiper ce bureau d un téléphone, chauffage, électricité, de 10 chaises, tables, 1 armoire de rangement, tableau d affichage. Le local sera maintenu en parfait état de propreté et la salle sera nettoyée après chaque réunion. Les sanitaires existants sur le site seront mis à disposition par le maître d ouvrage. L entreprise du lot 1 devra l entretien et l approvisionnement papier hygiénique et savon et ce pendant la durée du chantier. Un local à usage de vestiaire pour les ouvriers ser amis à disposition par le maître d ouvrage. L entreprise du lot 1 devra équiper ce local de bancs ou chaises en nombre de places correspondants à l effectif du chantier, casiers vestiaires et patère individuelle, nettoyage une fois par semaine. Dans le cas de personnel féminin sur le chantier un baraquement vestiaire sera mis en place ainsi qu un baraquement sanitaire. Rappel des mesures minima à mettre en place : - 1 lavabo ou orifice d'eau pour 5 travailleurs, - 1 cabinet d'aisance pour 25 travailleurs avec nettoyage quotidien, - mise à disposition d'eau potable, 3 litres par personnes par jour. - mise en place d'appareil de réchauffage des aliments, et d'un garde manger, - les installations des locaux vestiaires et réfectoires évolueront suivant les effectifs du chantier. - vestiaires: 1.25m² par travailleur présent sur le chantier avec 1 cabine de douche chaude pour 12. Les installations de chantier seront maintenues en place pendant toute la durée du chantier. Propreté du chantier : Chaque entreprise doit le nettoyage journalier de sa zone de travail et l enlèvement de ses déchets. L entrepreneur du lot 1 désignera parmi son personnel un responsable nommément désigné de la propreté. Celui-ci procédera à des visites régulières et systématiques du chantier et de ses abords au moins hebdomadaires. Frais au compte prorata. De plus, ce responsable procédera aux nettoyages, enlèvements et déplacements qu il jugera nécessaires avec les moyens qu il jugera également nécessaires. La charge de ses travaux sera imputée au compte prorata, avec une note indiquant, si faire se peut, le nom des ou de l entreprise dont la carence aura obligé à ces travaux de nettoyage et déblaiement. En cas de manquement : le maître d ouvrage fera appel à une société de nettoyage, les frais seront imputés aux entreprises responsables. 6-3 Gardiennages Laissé à l'appréciation des entreprises et non exigé d'une manière formelle. 6-4 Fluides Le chantier, ainsi que les locaux qui le nécessitent, seront alimentés en eau potable, électricité et téléphone. Consommations portées au compte prorata.

15 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 15 A la charge du lot électricité : Sous compteur depuis l installation existante, coffrets de chantier, éclairage à l intérieur du chantier. Signalisation diurne et nocturne, compris entretien. A la charge du lot Plomberie : Sous compteur depuis le comptage 6-5 Stockage - Voie d'accès - magasin Une aire de stockage extérieure destinée aux matériaux des différentes entreprises devra être précisément définie. Ces emplacements doivent être reportés sur le plan "Installation de chantier" Les entreprises devront tenir compte des sujétions d'implantation, d'accès ou de circulation pour leurs travaux, leurs installations et leurs parcs d'approvisionnement. 6-6 Accès au chantier A la charge du lot 1 Mise en place de panneau de signalisation de sortie de véhicule et panneau de signalisation "Entrée de chantier". L'accès du public est interdit, celui ci est réservé au Maître d'ouvrage, Maître d'oeuvre, coordonnateur, entreprises, bureaux d'études et autres membres des services et organismes intéressant le dit chantier. Mise en place de barrière Héras délimitant l accès public et l accès chantier Le stationnement sur le parking situé sur les voies publiques et aux abords du chantier sur l'emprise public sera soumis à autorisation. Lors des visites de personnes autorisées ne faisant pas partie du personnel habituel du chantier, les entreprises prendront toutes dispositions pour assurer la sécurité des personnes qui ne peuvent mesurer tous les risques du chantier. Les fournisseurs livrant des matériaux et matériels aux entreprises pour l'exécution du présent chantier ont autorisation d'accès pendant les heures d'ouverture du chantier. En cas de souillures des voies publiques, les entreprises responsables effectueront à leur frais le nettoyage des zones concernées. Accueil des Entreprises. Deux semaines avant son intervention sur le chantier, chaque entreprise doit informer le Coordonnateur afin d'effectuer l'inspection commune préalable au démarrage de ses travaux Chaque Entreprise doit veiller à ce que son personnel, y compris les salariés intérimaires, aient reçus une formation pratique et appropriée en matière de sécurité, le jour même de leur arrivée sur le chantier. Cette formation assurée par les chefs de chantier ou les chefs d'équipe des entreprises doit porter sur les points suivants : - les conditions de circulation des personnes sur le chantier. - la sécurité pendant l'exécution du travail. - la sauvegarde des protections collectives; - les dispositions à prendre en cas d'incident, d'accident et d'incendie. - les mesures édictées dans le présent PGCSPS.

16 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page Accès au véhicules Les véhicules lourds accédant sur le chantier devront prendre toutes les précautions nécessaires. Lorsque le conducteur d'un camion doit exécuter une manœuvre, et notamment une manœuvre de recul, dans les conditions de visibilité réduite, plusieurs personnes doivent soit par la voix, soit par des signaux conventionnels, d'une part, diriger le conducteur, d'autre part, avertir les travailleurs dans la zone ou évolue le véhicule. Les mêmes dispositions doivent être prises lors du déchargement d'une benne, ou d'une manœuvre sur la voie en arrêtant la circulation. Limitation de circulation des véhicules sur le chantier. 6-8 Protection contre l'incendie A la charge du lot 1 Des extincteurs en nombre suffisant et de type approprié aux risques pour assurer la protection contre l'incendie pendant la durée du chantier Au minimum 1 sur le cantonnement et 1 sur les zones de chantier A la charge des entreprises concernées Chaque entreprise assurera, sur l ensemble de ses postes de travail présentant des risques incendies, la fourniture des moyens de protection adaptés aux risques. Les entreprises mettant en œuvre des produits inflammables devront procéder à une surveillance de l ambiance de travail et mettre si nécessaire en place un moyen de ventilation mécanique. Elles devront également signaler la zone de travail à risques. A la charge du lot Plomberie : établir un permis feu, arrêter les soudures deux heures avant la fin d arrêt du travail. Des extincteurs à poudre polyvalente seront situés à proximité des points chauds A la charge du lot Etanchéité : établir un permis feu, arrêter les soudures deux heures avant la fin d arrêt du travail. Des extincteurs à poudre polyvalente seront situés à proximité des points chauds 6-9 Protection collective Le lot 1 sera chargé de la mise en place, de l entretien et de la maintenance des protections collectives à l intérieur du bâtiment et à leurs abords pendant toute la durée de ses travaux. Les protections collectives seront étudiées par l entreprise de gros œuvre en collaboration avec les autres entreprises, le maître d œuvre et le coordonnateur de manière à rechercher une utilisation commune à un maximum d intervenants. Déplacement par une entreprise des protections collectives mises en place par l entreprise de gros-œuvre. - Dans le cas où une entreprise doit déplacer les protections collectives pour les besoins de ses travaux, elle devra les remplacer pendant ses interventions par un dispositif assurant une protection correcte pour l ensemble des personnes qui interviennent sur le chantier. - Chaque entreprise devra à l issue de ses interventions rétablir, sur les lieux de son intervention, un degré de protection au moins équivalent à celui initialement mis en place par l entreprise de gros-œuvre.

17 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 17 Les modifications de protections collectives ne peuvent se réaliser que dans les conditions sans risque de chute de hauteur, ou avec l utilisation d une protection individuelle adaptée à la situation. Si des protections collectives sont déposées, les ouvriers sont tenus d en informer l entreprise titulaire du lot Gros œuvre, même s ils ne sont pas à l origine de cette dépose. Le maître d œuvre et le coordonnateur pourront en cas de manquement à la sécurité d une entreprise, demander à l entreprise de gros-œuvre de réaliser les travaux nécessaires à la remise en sécurité de la zone de travail de l entreprise défaillante aux frais de cette dernière Dés que possible : Les réservations devront être rebouchées Les éléments de protection définitifs devront être mis en place Il est à noter que ces protections ne diminuent en rien la responsabilité de chaque entrepreneur vis à vis de son personnel. La matérialisation des protections collectives se fera obligatoirement par des dispositifs adaptés de couleurs suivantes : Interdiction d accès à une zone Bandes jaunes et noires Protection collectives Bandes rouges et blanches ( arrêté du 14/11/1993 relatif à la signalisation de Sécurité et de Santé au travail.) 6-10 Protections individuelles. Chaque entreprise doit équiper chacun de ses ouvriers d'un casque de sécurité, d'une paire de chaussures de sécurité et de gants. L'entreprise du lot 1 devra prévoir quelques casques pour les membres de la Maîtrise d'œuvre et la maîtrise d ouvrage. Le port du casque est obligatoire dans les circulations et à tous endroits où des retombées sont envisageables. Les casques devront répondre à la norme NF S Le port du casque est obligatoire, tant au sol que sur les couvertures. Le port des chaussures de sécurité appropriées est obligatoire pour éviter les blessures au pied résultant de chutes d'objets, perforations de la semelle, glissades... On distinguera - d'une part les chaussures de chantier. - d'autre part, les chaussures pour circulation sur couvertures, ces chaussures doivent être à semelles souples et antidérapantes, avec un coefficient dynamique de frottement égal ou supérieur Les gants de protection ne sont pas obligatoires, mais recommandés pour la manutention des plaques de couverture, d'application d'étanchéité, afin d'éviter le contact alcalin du matériau et les blessures superficielles. Pour tous menus travaux en élévation et en toiture, hors échafaudage, les entreprises doivent équiper leur personnel de ceintures de sécurités ou de baudriers avec limitation de hauteur de chute libre à 1.00m. Lorsque la protection d'un travailleur ne peut être assurée qu'au moyen d'une ceinture de Sécurité ou baudrier, jamais ce travailleur ne doit rester seul sur le chantier.

18 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page Pharmacie Chaque entreprise travaillant sur le chantier doit disposer d'une pharmacie individuelle portative de premier secours permettant de soigner blessures superficielles (désinfection et pansement). Une paire de gants PVC stérile devra être obligatoire, et toutes personnes intervenant pour des soins devront en être munies avant intervention. A la charge du lot 1 Fourniture et mise en place d une pharmacie générale de chantier plus complète, celle-ci sera signalée et positionnée dans le bureau de chantier L'équipement de cette boîte de secours sera conforme aux recommandations de l'o.p.p.b.t.p Secourisme Le Code du Travail fait obligation qu'un membre du personnel doit avoir reçu l'instruction nécessaire pour donner les premiers secours, pour tous chantiers occupant 20 personnes pendant plus de 15 jours. Chaque entrepreneur devra s'assurer que les ouvriers intervenant sur le chantier ont reçu une formation à la sécurité Aptitude médicale Le personnel intervenant sur le chantier devra être reconnu Apte Médicalement, avoir subi des visites médicales (Médecine du Travail) et être à jour dans ses vaccinations Utilisation et installations électriques. A la charge du lot Electricité : alimentation depuis le tableau général, pose d un sous compteur Implantation de l'armoire générale de chantier et l'installation des coffrets de protection de chantier seront à la charge du lot ELTRICITE Les armoires devront notamment comporter des protections et dispositifs suivants : - Protection contre les surintensités et courts circuits. - Protection des travailleurs contre les masses misent accidentellement sous tension par dispositif à courant résiduelle à haute sensibilité ( 30 ma). -Borne de terre pour le raccordement des appareils électrique. Enfin, chaque coffret devra au moins comporter 6 prises 10/16 A+T et une prise 3x20A+T Ces installations devront répondre aux exigences du Décret du 14 Novembre 1988 et à la Norme NFC Aucun enrouleur de câble supérieur à 25m et non identifié HO7 RNF. Fiche OPPBTP GA M L alimentation depuis les armoires de distribution jusqu à l appareillage de chantier sera à la charge de chaque entreprise. Tout le matériel électrique utilisé par les entreprises devra être conforme à la réglementation en vigueur : - rallonges Câbles type H 07 RNF - Enrouleurs Catégorie B NFC Prises Incassables Protection IP Baladeuse NFC Phare halogène Normes NF avec grille de protection Une vérification des installations est obligatoire dès la mise en place initiale et à chaque modification importante. Avant la mise en service des armoires, celles-ci feront l'objet d'un contrôle technique.

19 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 19 Le procès à défaut le certificat de passage devra être disponible sur le chantier. Les armoires seront obligatoirement cadenassées par le lot ELTRICITE et seul le personnel de cette entreprise pourra intervenir à l'intérieur. Avertisseur de coupure et de remise en route manuelle. Responsable de la coupure : Nom et fonction. 6 14a Utilisation de groupe électrogène. Si besoin, pour des travaux extérieurs, des groupes électrogènes mobiles pourront être utilisés en tant que source d énergie principale ou de remplacement. Cette source sera conforme à la législation en vigueur (normes NF et arrêtés). Le groupe électrogène devra être muni au moins de : - bouton d arrêt d urgence extérieur. - coupe batterie. - disjoncteur à commande manuelle et bobine de remplacement. - protection différentielle et appareillage de mesure visible en façade. - piquet de terre avec câble. - silencieux et insonorisation Echafaudages Des échafaudages convenables doivent être prévus pour les travailleurs pour tout travail qui ne peut être exécuté sans danger par d'autres moyens. L'entrepreneur doit s'assurer avant d'autoriser l'usage par son personnel que l'échafaudage répond aux exigences du Décret du 1 er septembre Normes applicables aux échafaudages de pieds - NF EN Echafaudages de façade à composants préfabriqués Partie 1 Spécifications des produits. - NF EN Echafaudages de façades à composants préfabriqués Partie 2 Méthodes particulières de calcul des structures. - NF EN Equipements temporaires de chantiers Partie 1 Echafaudages Exigences de performance et étude, en général. - NF EN Equipements temporaires de chantiers. Partie 2 Information concernant les matériaux. - NF EN Equipements temporaires de chantiers. Partie 3 Essais et charges Recommandation R.408 de la CNAMTS. Formation du personnel. Les formations du personnel intervenant sur les échafaudages concernent : - les opérateurs affectés à monter, démonter, modifier sensiblement et exploiter* les échafaudages * l exploitation de l échafaudage consiste à réceptionner les échafaudages et à en assurer la maintenance pendant les travaux. - les salariés utilisant l échafaudage comme poste de travail, dont les compétences sont obligatoirement acquises lors d une formation à la sécurité au poste de travail, conformément à l article L du code du travail. Obligation de formation : Introduit par le décret du 1 er septembre 2004, l article R du Code du travail pose l obligation de formation du personnel. Code du travail Art R

20 P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 20 Les échafaudages ne peuvent être montés, démontés ou sensiblement modifiés que sous la direction d une personne compétente et par des travailleurs ayant reçu une formation adéquate et spécifique aux opérations envisagées. 7 - Protection collectives par corps d'état Gros œuvre Le conducteur d'engin pour le terrassement des fouilles devra être titulaire d'une autorisation de conduite délivrée par l'employeur à la suite d'un examen d'aptitude. L'engin de terrassement devra être équipé d'un dispositif de sécurité, signal sonore et lumineux. La circulation de personnes non affectées aux travaux de terrassement sera interdite sur l'aire d'évolution de l'engin. Toutes les tranchées ou trous seront balisés et rebouchés immédiatement après intervention des entreprises ou services intervenants dans celles-ci. Tous les fers en attente seront protégés par des capuchons en plastique. Les travaux en hauteur seront réalisés par échafaudage ou plate forme de travail munis de garde-corps. Etanchéité Mise en place de garde-corps avec filet antichute et d'échafaudages de pieds, protection contre les risques de chutes (Garde-corps périphériques, filets de protection anti-chutes, harnais). Protection et signalisation des échafaudages ou échelles Mise en place de tunnel au droit des entrées, les protections seront maintenues pendant la durée des travaux. Le travail à l'échelle est interdit. Menuiseries extérieures. Les ouvertures devront être protégées jusqu à la pose des nouvelles menuiseries. Les remplacements devront être effectués impérativement dans la journée. Le petit matériel; perceuses, visseuses, prolongateurs électriques etc..., sera conforme aux normes de sécurité. Les menuiseries extérieures en cours de fixation présenteront tous les critères satisfaisants de stabilité La pose des éléments en hauteur se fera par l'intermédiaire d'échafaudage de pied Cloisons - isolation - Plafonds - Menuiseries Les échafaudages mobiles seront conformes aux normes de sécurité en vigueur La pose des éléments en hauteur se fera par l'intermédiaire d'échafaudage de pieds, de planchers de travailles avec garde-corps et de matériel lève plaques. Le petit matériel; perceuses, visseuses, prolongateurs électriques etc..., sera conforme aux normes de sécurité. Electricité Avant toute intervention l entreprise doit s assurer de la déviation éventuelle et de la coupure des différents réseaux existant dans l emprise de ces travaux sans altérer le bon fonctionnement du chantier et des installations existantes. Les trémies sont protégées par le lot gros oeuvre, l entreprise d électricité devra remettre en place, ou garantir, une sécurité équivalente après le passage de ses réseaux. Les travaux de mise en place sur coffrage de matériel ou matériau devant être incorporés au bétonnage ne pourra être exécutés que si l ensemble des protections collectives contre les chutes de hauteur sont installées. Le déplacement et la manutention des matériaux seront effectués au moyen d engins de homologués et agréés.

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION 2. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA COORDINATION

PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION 2. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA COORDINATION PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION Pour toute opération de travaux ou prestation de service réalisée par une ou plusieurs entreprises extérieures sur les sites de l ANSES

Plus en détail

Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence.

Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence. Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence. 1 REGLES GENERALES 1.1 Disposition générale Le personnel est tenu de se conformer strictement

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. Conseiller les collectivités d'ille-et-vilaine dans le domaine de l'hygiène et de la sécurité ACTIVITÉ PRÉVENTION

PLAN DE PRÉVENTION. Conseiller les collectivités d'ille-et-vilaine dans le domaine de l'hygiène et de la sécurité ACTIVITÉ PRÉVENTION CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE PLAN DE PRÉVENTION Conseiller les collectivités d'ille-et-vilaine dans le domaine de l'hygiène et de la sécurité ACTIVITÉ PRÉVENTION Responsable :

Plus en détail

LE PLAN DE PREVENTION

LE PLAN DE PREVENTION 1 Association des Directeurs et Responsables de Services Généraux Facilities Manag ers Association LE PLAN DE PREVENTION Avertissement : ce document est un exemple établi pour un besoin particulier. Il

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

PLAN GENERAL DE COORDINATION SIMPLIFIE (P.G.C.S.P.S)

PLAN GENERAL DE COORDINATION SIMPLIFIE (P.G.C.S.P.S) Direction Régionale de TOULOUSE Immeuble SUD AMERICA 20, Boulevard de Thibaud 31100 TOULOUSE Tél. : 05.61.16.61.79 - Fax : 05.61.16.61.80 Port. 06.08.94.72.05 E.mail : m.casanova@elyfec-sps.fr Maître d'ouvrage

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Pôle de Coordination Avenue Borgnis Desbordes 56000 VANNES Tél. 02.97.40.22.86 Fax. 02.97.40.22.87 Dossier n V2001515 Rénovation complète d'une maison 32 rue d'ambon 56750 DAMGAN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles Définitions utiles Le PPSPS Un PPSPS est un Plan Particulier de Sécurité et de Protection de. Le PPSPS est établi par les entreprises qui travaillent sur un chantier et remis au coordonnateur de sécurité

Plus en détail

TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé)

TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé) TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé) 1. RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS PROPRES A L'OPERATION Description sommaire et adresse de l'opération Adresses des intervenants

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT

PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT Note Technique CRAMIF N 25 PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT Note technique

Plus en détail

«CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS CEMLOC SERVICES Version 2 Page 1 sur 10

«CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS CEMLOC SERVICES Version 2 Page 1 sur 10 CEMLOC Services 4 Avenue des Roses Zac des petits Carreaux 94380 - Bonneuil sur Marne Téléphone : 09 67 46 51 09 - Fax : 01 43 99 51 09 www.cemloc-services.fr «CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS

Plus en détail

PLAN GENERAL DE COORDINATION SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE

PLAN GENERAL DE COORDINATION SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE 1 PLAN GENERAL DE COORDINATION SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE 103 rue de Grenelle 75007 PARIS Phase APD Coordonnateur SPS MCEA Mr.Degardin 1 Place Paul Verlaine 92100 Boulogne Billancourt Tel 06.60.53.97.20

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 344 SOMMAIRE I. ORGANISATION GENERALE... 346 A- Effectif et rythme de travail... 346 B- C.H.S.C.T.... 346 C- Formation

Plus en détail

Notice hygiène et sécurité Engagement de l entreprise

Notice hygiène et sécurité Engagement de l entreprise BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000 Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01 Préambule Notice hygiène et sécurité Engagement de l entreprise La note ci jointe décrit les engagements

Plus en détail

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX MAITRE D OUVRAGE 29, Rue Frédéric CHOPIN 26000 VALENCE MSA CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 06 REVETEMENTS DE SOLS SOUPLES ARCHITECTE BET STRUCTURE / ECONOMIE / FLUIDES Cabinet d'architecture

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

PLAN GENERAL DE COORDINATION

PLAN GENERAL DE COORDINATION Mission de Coordination Sécurité et Protection de la Santé Aménagement des espaces extérieurs Aménagement de la salle de motricité Travaux de peinture et de remplacement de menuiseries extérieures PLAN

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

Couverture de la halle à VIC EN BIGORRE (65)

Couverture de la halle à VIC EN BIGORRE (65) Atelier Etudes Charpentes 5, rue Marcel LAMARQUE 65600 SEMEAC Tél. : 05.62.37.19.13 Fax : 05.62.53.16.81 e.mail : aecexpertises65@aol.com Couverture de la halle à VIC EN BIGORRE (65) C.C.T.P. LOT 04 :

Plus en détail

RENOVATION ET EXTENSION DE LA SALLE MULTIACITIVITES 45460 BOUZY LA FORET PLAN GENERAL DE COORDINATION

RENOVATION ET EXTENSION DE LA SALLE MULTIACITIVITES 45460 BOUZY LA FORET PLAN GENERAL DE COORDINATION RENOVATION ET EXTENSION DE LA SALLE MULTIACITIVITES 45460 BOUZY LA FORET MAITRE D'OUVRAGE MAITRE D'ŒUVRE COORDONNATEUR SPS Mairie de BOUZY LA FORET Véronique MULLER QUALICONSULT SECURITE 18 rue de la Mairie

Plus en détail

1- PREAMBULE Les travaux seront exécutés en présence des enfants.

1- PREAMBULE Les travaux seront exécutés en présence des enfants. 1 LOCOAL-MENDON, le 08 juillet 2014 PLAN GÉNÉRAL DE COORDINATION DE SÉCURITÉ ET DE PROTECTION DE LA SANTÉ SIMPLIFIE MAÎTRE D OUVRAGE : COMMUNE 56890 PLESCOP OPÉRATION : Travaux à le Maison de l'enfant

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN CIRCULAIRE N 49/2002 Cl. C 44 Colmar, le 30 octobre 2002 Màj juillet 2008 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Fonction Publique Territoriale 22, rue Wilson - 68000 COLMAR TÉL. 03.89.20.36.00 / FAX. 03.89.20.36.29

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE DES TRAVAILLEURS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE DES TRAVAILLEURS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) COMMUNES DE GUINES REQUALIFICATION DU SITE DE LA MINOTERIE BOUTOILLE MARCHE PUBLIC DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE DES TRAVAILLEURS (C.S.P.S.) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Réfection des toitures du groupe scolaire Jean Moulin. -Ecole maternelle et école élémentaire- Maitre d ouvrage : Commune de Caderousse C.C.T.P.

Réfection des toitures du groupe scolaire Jean Moulin. -Ecole maternelle et école élémentaire- Maitre d ouvrage : Commune de Caderousse C.C.T.P. Réfection des toitures du groupe scolaire Jean Moulin -Ecole maternelle et école élémentaire- Maitre d ouvrage : Commune de Caderousse C.C.T.P. Généralités Avril 2015 0. Généralités 0.0. ÉTENDUE DES PRESTATIONS

Plus en détail

ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant

ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant OUI! ACCUEIL ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant Nom de l entreprise : Nom du responsable de l accueil : Nom de l accueilli : Nom de la personne à contacter en

Plus en détail

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 SOMMAIRE 1 - CLAUSES COMMUNES A TOUS LES LOTS P. 3 1.1 DEFINITION

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

Fiche Hygiène et Sécurité

Fiche Hygiène et Sécurité Fiche Hygiène et Sécurité N 15 01/13 I nterventions d entreprises extérieures Définition - Généralités On appelle entreprise extérieure toute entreprise amenée à faire travailler son personnel pour la

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg.

Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1515.1 Prescriptions

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL SOMMAIRE 1. CONSTRUCTION... 3 1.1 MESURES D HYGIENE... 3 1.1.1 Eclairage Art. R.4213-2 et suivants / Art. R.4223-1 et suivants... 3 1.1.2 Aération - assainissement

Plus en détail

C.C.A.P. (Cahier des Clauses Administratives Particulières)

C.C.A.P. (Cahier des Clauses Administratives Particulières) RÉHABILITATION 2 ÈME PHASE DES ATELIERS DE MÉCANIQUE DU SITE DE NICE C.C.A.P. (Cahier des Clauses Administratives Particulières) Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

N 14 L INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES

N 14 L INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES Fiche Info Prévention & Sécurité N 14 L INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES Les collectivités territoriales et les établissements publics sont nombreux à faire appel à des entreprises spécialisées ou

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

- Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur

- Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur - Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur La présente fiche rappelle les différentes mesures concernant la prévention des risques liés au travail en hauteur. 1. De nouvelles dispositions réglementaires

Plus en détail

AQUADYS REHABILITATION DES VESTIAIRES

AQUADYS REHABILITATION DES VESTIAIRES AQUADYS Coordonnateur s.p.s La Lantinière - 14350 LE TOURNEUR Siret : 502 320 187 000 11 AVRANCHES STADE RENE FENOUILLERE -------- REHABILITATION DES VESTIAIRES -------- P.G.C.S.P.S. Plan Général de Coordination

Plus en détail

Chantiers Pavillonnaires : recueil de bonnes pratiques

Chantiers Pavillonnaires : recueil de bonnes pratiques Chantiers Pavillonnaires : recueil de bonnes pratiques Préambule Sur les chantiers de construction de maisons individuelles, les conditions de travail des salariés demeurent difficiles et dangereuses.

Plus en détail

AQUIANO 2 Batiments de logements - 44 Logements

AQUIANO 2 Batiments de logements - 44 Logements 26 bis chemin de froid lieu Tel : 06.80.62.02.32 SIRET 49846558200019 SARL IMMO LEMAN Impasse du bastion 74200 THONON Tampon Entreprise AQUIANO 2 Batiments de logements - 44 Logements Route de L'Horloge

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP Cahier des clauses Techniques particulières. mardi 20 octobre 2009

DOSSIER DCE CCTP Cahier des clauses Techniques particulières. mardi 20 octobre 2009 DOSSIER DCE CCTP Cahier des clauses Techniques particulières mardi 20 octobre 2009 LOT N 001 CAHIER DES CHARGES PARTICULIERES mardi 20 octobre 2009 1/7 1 Document de référence - Normes A.F.N.O.R. N.F.P.

Plus en détail

Page : 1 sur 21. Plan Général de coordination simplifié Date : 20/02/2014

Page : 1 sur 21. Plan Général de coordination simplifié Date : 20/02/2014 INRA bureaux niveau 3 site AGROCAMPUS OUEST Rennes Bâtiment 4 LINNE 65 rue de Saint Brieuc P G C S Plan Général de Coordination Simplifié en matière de Sécurité et de Protection de la Santé Page : 1 sur

Plus en détail

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 LOT N 4 CLOISONS - PLAFONDS Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES...2 Chapitre II -

Plus en détail

PLAN GENERAL de COORDINATION

PLAN GENERAL de COORDINATION Date : 10/04/13 Page : 1 sur 33 Construction d'un espace dédié à l'accueil de Loisir Sans Hébergement (ALSH) Rue des Ecoles 35250 SAINT AUBIN D'AUBIGNE MAITRE D'OUVRAGE MAITRE D OEUVRE ARCHITECTE COORDONNATEUR

Plus en détail

CRECHE INTERCOMMUNALE «LES P TITS BOUTS» *** TRAVAUX EXTERIEURS DE REFECTION DU SOL DE LA COUR

CRECHE INTERCOMMUNALE «LES P TITS BOUTS» *** TRAVAUX EXTERIEURS DE REFECTION DU SOL DE LA COUR DEPARTEMENT DES HAUTES-ALPES CRECHE INTERCOMMUNALE «LES P TITS BOUTS» *** TRAVAUX EXTERIEURS DE REFECTION DU SOL DE LA COUR CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Maître d Ouvrage : Communauté

Plus en détail

1. DEFINITION temps d'isolement dangerosité de l'activité Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Côte d Or

1. DEFINITION temps d'isolement dangerosité de l'activité Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Côte d Or 1. DEFINITION Un agent doit être considéré comme travailleur isolé lorsqu'il est hors de vue ou de portée des autres, dans la plupart des cas pour des durées de plus d'une heure. Cependant pour des travaux

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

CHARTE SECURITE DES CHANTIERS VOIRIE ESPACES PUBLICS

CHARTE SECURITE DES CHANTIERS VOIRIE ESPACES PUBLICS CHARTE SECURITE DES CHANTIERS VOIRIE ESPACES PUBLICS DISPOSITIONS PARTICULIERES EN MATIERE DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE SUR LES CHANTIERS VOIRIE ESPACES PUBLICS Janvier 2003 SOMMAIRE PREAMBULE

Plus en détail

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT 1 GRO - Page n 1 / 7

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT 1 GRO - Page n 1 / 7 réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT 1 GRO - Page n 1 / 7 LOT N 1 - GROS-ŒUVRE Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES...2 Chapitre II - DEVIS

Plus en détail

L ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DE LA MAISON NATALE DE COLETTE DITE «ASSOCIATION LA MAISON DE COLETTE» 4 CITÉ GRISET 75011 PARIS OPÉRATION

L ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DE LA MAISON NATALE DE COLETTE DITE «ASSOCIATION LA MAISON DE COLETTE» 4 CITÉ GRISET 75011 PARIS OPÉRATION L ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DE LA MAISON NATALE DE COLETTE DITE «ASSOCIATION LA MAISON DE COLETTE» 4 CITÉ GRISET 75011 PARIS OPÉRATION RESTAURATION ET RÉUTILISATION DE LA MAISON NATALE DE COLETTE

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Pose, maintenance et dépose des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en sécurité Guillaume J.Plisson - pour l'inrs Des préconisations

Plus en détail

STADE DE RUGBY DES ARBORAS REALISATION DES MATS D ECLAIRAGE ET CLÔTURE ROUTE DE GRENOBLE 06200 NICE

STADE DE RUGBY DES ARBORAS REALISATION DES MATS D ECLAIRAGE ET CLÔTURE ROUTE DE GRENOBLE 06200 NICE Coordonnateur S.P.S. - Expert BTP - Diagnostic a - Pb 23, ruelle Ste Catherine - 06048 NICE Cedex 1-04 93 53 19 03-04 93 53 66 17 Siret 485 121 040 00011 code APE 7112 B VILLE DE NICE Direction Générale

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières CONSEIL GENERAL DE LA SOMME DIRECTION DES BATIMENTS DEPARTEMENTAUX 3 RUE BEAUREGARD BP 326-15 80026 AMIENS CEDEX 1 Travaux de désamiantage de la sous-toiture des bureaux de la Direction Informatique du

Plus en détail

Plan de prévention salons, expositions

Plan de prévention salons, expositions Plan de prévention salons, expositions Intitulé de la manifestation : Date de la manifestation : Montage : au Ouverture : au Démontage : au 1 SOMMAIRE GENERALITES PLAN DE PREVENTION 1. SALLE, ORGANISATEUR

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation* : CENTRE HOSPITALIER DE BEZIERS SITE IFSI (objet du

Plus en détail

Mise aux normes PMR de la zone publique CCTP DCE - 1 SOMMAIRE 1 SPECIFICATIONS TECHNIQUES... 2

Mise aux normes PMR de la zone publique CCTP DCE - 1 SOMMAIRE 1 SPECIFICATIONS TECHNIQUES... 2 Mise aux normes PMR de la zone publique CCTP DCE - 1 SOMMAIRE 1 SPECIFICATIONS TECHNIQUES... 2 1.1 GENERALITES... 2 1.1.1 OBJET... 2 1.1.2 BASE DE CALCULS NORMES ET REGLEMENTS... 2 1.1.3 CONTROLES ET ESSAIS...

Plus en détail

Formation ACMO / CHS 26 mai 2011. Intervention d entreprises extérieures. Plan de Prévention Protocole de Sécurité. Brochure ED 941 INRS

Formation ACMO / CHS 26 mai 2011. Intervention d entreprises extérieures. Plan de Prévention Protocole de Sécurité. Brochure ED 941 INRS Formation ACMO / CHS 26 mai 2011 Intervention d entreprises extérieures Brochure ED 941 INRS Plan de Prévention Protocole de Sécurité PLAN Introduction Réglementation Démarche globale Cas particulier du

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

Marché de fournitures et services. Transfert d un bâtiment préfabriqué situé dans le groupe scolaire NICE FLORE 1.1.1.1.1.1.1.1

Marché de fournitures et services. Transfert d un bâtiment préfabriqué situé dans le groupe scolaire NICE FLORE 1.1.1.1.1.1.1.1 1.1.1.1.1.1.1.1 MAPA transfert préfa - CCTP MAITRE DE L OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE DIRECTION

Plus en détail

Réfection du mur mitoyen parking des compagnons

Réfection du mur mitoyen parking des compagnons Maître d ouvrage Commune d Azay-le-Rideau Réfection du mur mitoyen parking des compagnons CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Page 1 sur 9 SOMMAIRE Article 1 er CLAUSES COMMUNES PROPRES AU CHANTIER

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Remplacement des canalisations EU du centre d Angers d AGROCAMPUS OUEST

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Remplacement des canalisations EU du centre d Angers d AGROCAMPUS OUEST Page 1 sur 17 MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Remplacement des canalisations EU du centre d Angers d PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du code des marchés publics)

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires Marché à procédure adaptée DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Etablissement

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

M. JEAN LOUIS DEMAREZ Communauté de Communes du Pays de Valois 62 Avenue de Soisson 60 803 CREPY EN VALOIS. Sécurité & protection de la santé

M. JEAN LOUIS DEMAREZ Communauté de Communes du Pays de Valois 62 Avenue de Soisson 60 803 CREPY EN VALOIS. Sécurité & protection de la santé SOCOTEC FRANCE Agence Construction Creil Parc Alata 1 rue des Prunelliers 60100 CREIL Tél. : 03 44 63 84 00 Fax : 03 44 53 03 97 M. JEAN LOUIS DEMAREZ Communauté de Communes du Pays de Valois 62 Avenue

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

Plan National d Action Coordonné BTP

Plan National d Action Coordonné BTP Plan National d Action Coordonné BTP SOCLE COMMUN EXIGENCES FONDAMENTALES EN MATIERE DE MESURES DE PREVENTION A METTRE EN ŒUVRE POUR LA PASSATION DES MARCHES ET LA REALISATION DES CHANTIERS DE CONSTRUCTION

Plus en détail

CONTROLES PERIODIQUES ET ACCESSIBILITE DES BATIMENTS TYPE LOCAL COMMERCIAL

CONTROLES PERIODIQUES ET ACCESSIBILITE DES BATIMENTS TYPE LOCAL COMMERCIAL CONTROLES PERIODIQUES ET ACCESSIBILITE DES BATIMENTS TYPE LOCAL COMMERCIAL Afin de vous aider a appréhender l ensemble des réglementations pour créer ou mettre au norme votre local commercial, voici une

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C C T P )

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C C T P ) Maître d Ouvrage COMMUNE DE SAINT ETIENNE DE CROSSEY 134 Rue de la Mairie 38960 SAINT ETIENNE DE CROSSEY Tél : 04 76 06 00 11 - Fax : 04 76 06 00 73 Mise en accessibilité des toilettes publiques et d une

Plus en détail

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 Présents : B.CURIS / Th. KAEPPELIN/D.BERGMANN/ Ch.VALLEYRE /A.PERRICHON E.PIERRON Excusés : M.GORJUX / JC.BONI DEBRIEFING REUNION DU 17 FEVRIER SUR LE THEME 1 : Dans le

Plus en détail

Travaux d amélioration du Foyer Honoré Daumier Chemin Bescherelle 95760 Valmondois. C.C.T.P

Travaux d amélioration du Foyer Honoré Daumier Chemin Bescherelle 95760 Valmondois. C.C.T.P C.C.T.P Lot n 05 : PEINTURE/REVÊTEMENTS DE SOLS SOUPLES/RAVALEMENT DE FACADE Travaux d amélioration du Foyer Honoré Daumier Chemin Bescherelle 95760 Valmondois. n 1-10 SOMMAIRE 1. CONSISTANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

DOCUMENTS d APPUI à la MISE en PLACE de la MISSION de COORDINATION S.P.S.

DOCUMENTS d APPUI à la MISE en PLACE de la MISSION de COORDINATION S.P.S. DOCUMENTS d APPUI à la MISE en PLACE de la MISSION de COORDINATION S.P.S. p 1/32 Documents mis à disposition Cahier des charges particulier pour la consultation d une mission de coordination SPS Document

Plus en détail

PGC Plan Général de Coordination de Sécurité et de Protection de la Santé Niveau 3ARP

PGC Plan Général de Coordination de Sécurité et de Protection de la Santé Niveau 3ARP Agence de Chambery 367 av du Grand Ariétaz 73000 CHAMBERY É 04 79 68 77 30 Ê 09-72-37-15-54 chambery@alpes-controles.fr Référence : 730S152E (730-S-2015-0043/0) Date d'édition : 03/11/2015 Rapport comportant

Plus en détail

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP Complétez votre démarche d accueil en commandant le coffret accueil de votre métier ou en le téléchargeant sur www.oppbtp.fr Coffrets

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

COMMUNE DE TOUFFLERS VILOGIA IN SITU Architectes CONSTRUCTION DE 10 LOGEMENTS ET DE SURFACES COMMERCIALES Rue des Ecoles-CCTP 12 LOT PEINTURES

COMMUNE DE TOUFFLERS VILOGIA IN SITU Architectes CONSTRUCTION DE 10 LOGEMENTS ET DE SURFACES COMMERCIALES Rue des Ecoles-CCTP 12 LOT PEINTURES COMMUNE DE TOUFFLERS VILOGIA IN SITU Architectes CONSTRUCTION DE 10 LOGEMENTS ET DE SURFACES COMMERCIALES Rue des Ecoles-CCTP 12 LOT PEINTURES 11.1 PRESCRIPTIONS GENERALES 11.1.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

DCE CCTP Lot n 2 Menuiseries intérieures métalliques

DCE CCTP Lot n 2 Menuiseries intérieures métalliques Hauts de Seine Sèvres Cité de la Céramique Bâtiment B6 1 er étage Aménagement de Bureaux Projet d aménagement DCE CCTP Lot n 2 Menuiseries intérieures métalliques Août 2014 Maître d'ouvrage : EP Sèvres

Plus en détail

P.G.C. Plan Général de Coordination. Opération. Extension de la Gendarmerie de Maintenon. Adresse 4 Route de Bouglainval 28130 PIERRES

P.G.C. Plan Général de Coordination. Opération. Extension de la Gendarmerie de Maintenon. Adresse 4 Route de Bouglainval 28130 PIERRES P.G.C. Plan Général de Coordination Opération Extension de la Gendarmerie de Maintenon Adresse 4 Route de Bouglainval 28130 PIERRES Maître d ouvrage Communauté de Communes des Terrasses et Vallées de Maintenon

Plus en détail

LOT N 08bis ISOLATION SOUS TOITURE SOMMAIRE

LOT N 08bis ISOLATION SOUS TOITURE SOMMAIRE LOT N 08bis ISOLATION SOUS TOITURE SOMMAIRE 1. PRESCRIPTIONS GENERALES...2 1.1 OBJET DU CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES...2 1.2 TYPE DE MARCHE...2 1.3 PIECES A FOURNIR PAR L ENTREPRISE TITULAIRE

Plus en détail

Travaux interdits et travail en élévation. Aspects réglementaires applicables en EPLE. Les interdits et les dérogations

Travaux interdits et travail en élévation. Aspects réglementaires applicables en EPLE. Les interdits et les dérogations Travaux interdits et travail en élévation Aspects réglementaires applicables en EPLE Les interdits et les dérogations Adresse du site hygiène et sécurité académique: http://www.ac-creteil.fr/hygiene-securite

Plus en détail

ANNEXE 1. TITRE 12 : TRAVAUX AU VOISINAGE DE LIGNES, CANALISATIONS ET INSTALLATIONS ELECTRIQUES. CHAPITRE 1. Article 171

ANNEXE 1. TITRE 12 : TRAVAUX AU VOISINAGE DE LIGNES, CANALISATIONS ET INSTALLATIONS ELECTRIQUES. CHAPITRE 1. Article 171 ANNEXE 1 TITRE 12 : TRAVAUX AU VOISINAGE DE LIGNES, CANALISATIONS ET INSTALLATIONS ELECTRIQUES. CHAPITRE 1. Article 171 Modifié par Décret n 95-608 du 6 mai 1995 art. 20 I (JORF 7 mai 1995 en vigueur le

Plus en détail

MAIRIE DE SALES Rénovation énergétique d'un bâtiment communal 74150 SALES

MAIRIE DE SALES Rénovation énergétique d'un bâtiment communal 74150 SALES Nature du document : P.G.C.S.P.S Date : 28/05/2015 Page : 1 sur 32 MAIRIE DE SALES MAÎTRE D OUVRAGE MAIRIE DE SALES 262 route du Chef Lieu MAÎTRE D'OEUVRE ATELIER DU VIEUX BOURG Place de la Grenette 73630

Plus en détail

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES 1 I. Les textes applicables Décret du 8 janvier 1965 modifié qui concerne les mesures de protection applicables aux établissements dont le personnel

Plus en détail

TRAVAUX DE PEINTURE A LA MAS VILLENEUVE CCTP

TRAVAUX DE PEINTURE A LA MAS VILLENEUVE CCTP CENTRE HOSPITALIER DU GERS 10 RUE MICHELET - BP 363 32008 AUCH CEDEX TRAVAUX DE PEINTURE A LA MAS VILLENEUVE CCTP Lot unique : Peinture 1 GENERALITES... 3 1.1 Objet du marché normes et règlement... 3 1.1.1

Plus en détail

ECO-RENOVATION DU GROUPE SCOLAIRE JEAN-JOSEPH MORER

ECO-RENOVATION DU GROUPE SCOLAIRE JEAN-JOSEPH MORER Opération Maître d ouvrage Maître d œuvre Bureau de contrôle Coordination SPS Objet Phase de la mission Type de document Lot Date ECO-RENOVATION DU GROUPE SCOLAIRE JEAN-JOSEPH MORER COMMUNE DE CAUDIES-DE-FENOUILLEDES

Plus en détail

Programme de prévention Service de sécurité incendie

Programme de prévention Service de sécurité incendie Général ACCÈS AUX BÂTIMENTS diverses, chutes et glissades Prévenir le supérieur immédiat lorsque l accès au bâtiment n est pas sécuritaire. Installer un système d éclairage aux entrées et dans le stationnement

Plus en détail

COMMUNE DE BARDOUVILLE. Modification des sanitaires de la salle polyvalente REGLEMENT DE CONSULTATION

COMMUNE DE BARDOUVILLE. Modification des sanitaires de la salle polyvalente REGLEMENT DE CONSULTATION COMMUNE DE BARDOUVILLE Modification des sanitaires de la salle polyvalente REGLEMENT DE CONSULTATION Maitrise d'œuvre : o2architecture 24 rue de crosne 76000 Rouen tel : 09 81 29 12 93 o2.archi@bbox.fr

Plus en détail

MARCHE RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC. CAHIER DES CHARGES valant CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

MARCHE RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC. CAHIER DES CHARGES valant CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC CAHIER DES CHARGES valant CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 1 SOMMAIRE 1 - CLAUSES COMMUNES A TOUS LES LOTS... P. 3 1.1 DEFINITION DE

Plus en détail

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail;

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail; Arrêté royal du 30 août 2013 fixant des dispositions générales relatives au choix, à l'achat et à l'utilisation d'équipements de protection collective (M.B. 7.10.2013) Chapitre I er. - Dispositions relatives

Plus en détail

ATECA Les Combes de Goudy 19270 USSAC 05 55 88 33 81 06 08 54 63 02 ateca19@wanadoo.fr

ATECA Les Combes de Goudy 19270 USSAC 05 55 88 33 81 06 08 54 63 02 ateca19@wanadoo.fr ATECA Les Combes de Goudy 19270 USSAC 05 55 88 33 81 06 08 54 63 02 ateca19@wanadoo.fr Propriété de : Commune de SAINT GALMIER Place de la devise 42330 SAINT GALMIER Réaménagement de la piscine du camping

Plus en détail

Parc Eolien avec Stockage de Grand Rivière

Parc Eolien avec Stockage de Grand Rivière SAS GRAND-RIVIÈRE EOLIEN STOCKAGE SERVICES (GRESS) DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER (DDAE) VOLUM E 4/6 : NO TIC E HYG IEN E SECU RI TE VERSION FINALE AVRIL 2015 ARTELIA EAU & ENVIRONNEMENT

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du COMPLEXE SPORTIF de LANDEHEN

REGLEMENT INTERIEUR du COMPLEXE SPORTIF de LANDEHEN REGLEMENT INTERIEUR du COMPLEXE SPORTIF de LANDEHEN Arrêté portant règlement spécifique: Le Maire de la commune de LANDEHEN, Vu l'article L 2212-2 du code Général des Collectivités Territoriales et suivants,

Plus en détail

Rénovation de la distribution Haute Tension C.C.A.P. (Cahier des Clauses Administratives Particulières)

Rénovation de la distribution Haute Tension C.C.A.P. (Cahier des Clauses Administratives Particulières) Rénovation de la distribution Haute Tension C.C.A.P. (Cahier des Clauses Administratives Particulières) Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Conducteur d opération : Marché : Objet : Mode de consultation

Plus en détail